Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs."

Transcription

1 Nous prøsentons dans ce document notre questionnaire et les røponses telles que nous avons re ues, dans leurs intøgralitøs. Questionnaire: (q Oui q Non) (q Oui q Non) espaces verts? (q Oui q Non) q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). q Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes?

2 Ville de Hyères X Oui q Non X Oui q Non espaces verts? Seulement dans les serres X Oui q Non q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). X Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. - serre de production de plantes massifs ( u /an) - serre exotique dexposition Formation du personnel Temps passø au comptage et lobservation Suivi technique et apprentissage assurø par le fournisseur - voisinage des vøgøtaux avec des oiseaux de voliłre - diminution des matiłres actives homologuøes - døcision politique des Ølus et volontø du service Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques oui : portes ouvertes du centre de culture articles dans la presse locale visites professionnelles des installations

3 Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes? Les fournisseurs røpondent nos attentes tant dans le domaine de lassistance technique que du sørieux dans les conditionnements et transport des auxiliaires. Fournisseurs variant selon mise en concurrence.

4 Ville du Havre q Oui q Non q Oui q Non espaces verts? q Oui q Non q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). q Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. En serres, toute lannøe, au stade opørationel A lextørieur sur le plan expørimental, roseraies, cochenilles sur tilleuls. DØsherbage thermique. Paillages etc Pas de contraintes particuliłres. Cest une volontø du service. Propre initiative, plus savoir faire dautres collłgues et de laboratoires spøcialisøs. Propre initiative Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques Peu, pour linstant car les røsultats en extørieur ne sont pas encore significatifs. Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes? Koppert

5 Biobest RØpondent en partie nos attentes.

6 Ville de Metz espaces verts? q Oui q Non Manque dinformation prøcise sur le sujet, difficultø de mise en uvre (formation du personnel, disponibilitø etc) Par contre, nous faisons appel la lutte intøgrøe dans les serres de collection et de production (auxiliaires de culture). q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). q Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes?

7 Ville de Montpellier espaces verts? q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). q Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. En cours dessai utilisation de Neodrynus contre Metcalfa pruinosa Indirectement le quasi arrœt dutilisation des pesticides a certainement favoriser les Øquilibres entre nuisibles et auxiliaires?. Nous manquons døtudes sur ce sujet. 1- observation de nos espaces en gestion de nos techniques culturales, 2- døfinition des objectifs et de cahiers des charges, 3- communication interne et grand public Initiative du service, puis aide extørieure notamment sur le plan technique et sur la formation des agents. Initiative du service : la problømatique a ØmergØe dans les services des espaces verts dans les annøes 80, avec la gestion difførenciøe. Le service de Montpellier sest rapidement inscrit dans cette mouvance. Il ny a pas eu de demande particuliłre des habitants ou Ølus, mais ceuxci nous ont suivi dans la dømarche valorisante et respectueuse de lenvironnement.

8 Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques Plus beaucoup lheure actuelle, mais lorigine des communications ont ØtØ faites. Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes? Nous travaillons avec des organismes de recherches (CNRS par exemple), ou la FREDON (fødøration de recherche contre les organismes nuisibles). Il existe Øgalement les entreprises capables de fournir les auxiliaires (Koppert, Biobest). Ces entreprises se sont røguliłrement adaptøes la demande des collectivitøs. PS : nous souhaitons mettre en place la PBI sur nos serres, mœme si nous sommes sur ce secteur encore trłs vigilants lutilisation raisonnøe des pesticides.

9 Ville de Mulhouse espaces verts? q Oui q Non Manque dinformation prøcise sur le sujet, difficultø de mise en uvre (formation du personnel, disponibilitø etc) Par contre, nous faisons appel la lutte intøgrøe dans les serres de collection et de production (auxiliaires de culture). q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). q Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes?

10 Ville de Nice Pratiquez vous une røduction de l usage des produits pesticides dans la Oui Si Oui, votre pratique s inscrit t elle dans une dømarche de gestion Gestion raisonnøe et difførenciøe Utilisez vous la protection biologique intégrée (PBI) pour la Oui Estimez-vous de telles techniques: Incontournables si l'on s'inscrit dans une perspective d'avenir. Si vous en utilisez, pourriez-vous nous en préciser les conditions, sur quelles espèces et à quelle période? La Direction des espaces Verts de Nice mène une politique environnementale au niveau des traitements phytosanitaires (PBI en milieu ouvert sur rosiers, agrumes, lauriers..), de la gestion économe de l'eau (maîtrise de l'arrosage automatique, utilisation de plantes qui résistent à la sécheresse pour limiter la consommation d'eau,...) Quelles contraintes vous ont imposé ces nouvelles techniques (au niveau de l'espace vert, au niveau social)? Avez-vous été accompagné dans l'établissement de ces techniques, ou découlent-elles de votre propre initiative (et de vos propres connaissances)? La volonté de mettre en place ces programmes découle de la prise en compte de l'aspect environnemental et développement durable de la part de notre Direction. Nous avons fait appel à des organismes de formation pour compléter nos connaissances et former les agents sur le terrain. Qu'est-ce qui vous a incité à utiliser de telles techniques (votre propre initiative, plaintes d'habitants, demande des élus..)? La réglementation phytosanitaire et la prise en compte de la sécurité sont de plus en plus contraingnantes, aussi nous nous dirigeons verts des techniques moins dangereuses pour la santé et l'environnement. Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques (pour valoriser les espaces verts)? A l'occasion de diverses manifestations liées aux espaces verts ou à l'environnement, nous sensibilisons les enfants et le public en général aux nouvelles méthodes de luttes avec des lâchers de coccinelles par exemple. Qui sont vos fournisseurs?_répondent-ils à vos attentes? Nous passons par des marchés publics pour acheter nos produits. Ceux ci répondent à nos attentes en matière de choix d'auxiliaires et de conseils.

11 Ville de Paris espaces verts? q IntØressantes si pratiquement røalisables ( un coßt comparable). q Incontournables si l on s inscrit dans une perspective d avenir. la PBI est utilisøe depuis 1993 dans toutes les serres de collections et de production gørøes par la Direction des Parcs, Jardins et Espaces Verts. En extørieur, il sagit plut t de favoriser et protøger la faune extørieure existante en serre de production, regroupement de toutes les plantes ayant les mœmes problłmes phytosanitaires. En serre de collections et de productions, mise en place dun important programme de formation du personnel qui se poursuit røguliłrement accompagnement par les fournisseurs dauxiliaires et des organismes comme linra et le MusØum National dhistoire Naturelle de Paris, ONF cette technique a ØtØ utilisøe suite de gros problłmes de røsistances des aleurodes aux produits phytosanitaires Ä Est-ce que vous effectuez des actions de communication sur ces techniques

12 plusieurs publications dans la presse spøcialisøe (Lien Horticole, Phytoma) plusieurs publications dans le journal interne de la Direction Ä Qui sont vos fournisseurs? RØpondent-ils vos attentes? fournisseurs : Koppert et Biobest

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Un peu d histoire. Lutte biologique. Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre?

Un peu d histoire. Lutte biologique. Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre? Lutte biologique ------------------------------ Un peu d histoire ------------------------- Que retirer de l expérience des producteurs de légumes de serre? Par : ANDRÉ CARRIER, agronome, M. Sc. Conseiller

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC

DOSSIER DE PRESSE. Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC CONTACT PRESSE Manon FERNAND 07.82.50.27.14 communication@jardica.com SOMMAIRE NOTRE HISTOIRE.

Plus en détail

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris

La Direction des Espaces Verts et de l Environnement (DEVE) de la ville de Paris Direction des Espaces Verts et de l Environnement La réduction d usage en ville, exemple d une grande ville en gestion alternative économe en pesticide : La Direction des Espaces Verts et de l Environnement

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

PRESENTATION DE NOTRE ETABLISSEMENT

PRESENTATION DE NOTRE ETABLISSEMENT PRESENTATION DE NOTRE ETABLISSEMENT L'Etablissement de Service et d'aide par le Travail (ESAT) de Rosans est un établissement géré par l'association Départementale de Sauvegarde de l'enfance et des Adultes

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation :

Spécialiste de l hydroculture. Nous proposons 9 modules de formation : Spécialiste de l hydroculture Nous proposons 9 modules de formation : Module 1 : Historique de la lutte contre les ravageurs. Module 2 : Règles de base sur la santé des végétaux. Module 3 : Les stress

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général Annexe Questionnaire aux fournisseurs 1. Général 1.1 Type d organisation Coopérative Organisme à but non lucratif Mutuelle Organisation publique Entreprise privée non cotée en bourse Entreprise privée

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME Sondage réalisé après des chefs d entreprises de 1 à 249 salariés Février 2007 Contact TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion Fabienne SIMON

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

A. Données d identification :

A. Données d identification : Enquête du panel des PME impact de la «législation alimentaire générale» [Règlement (CE) nº 178/2002] Quel est l objectif de cette enquête? Introduction Notre objectif est de déterminer l incidence de

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES»

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» PROJET PLURIDISCIPLINAIRE A CARACTERE PROFESSIONNEL DOCUMENT DESCRIPTIF TITRE DU PROJET : PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» Introduction : Les insectes occupent une place essentielle

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE MONFORT COMMUNAUTÉ

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE MONFORT COMMUNAUTÉ QUESTIONNAIRE ENTREPRISE MONFORT COMMUNAUTÉ Connaissance du Développement Durable 1. Avez-vous déjà entendu parlé du Développement Durable? 2. Si oui, de quelle(s) manière(s)? (Réponse libre) 3. Pensez-vous

Plus en détail

PARTIE 2 : ACTIVITE. Exigence à respecter. Actions à réaliser avant l audit initial. Détail de l exigence

PARTIE 2 : ACTIVITE. Exigence à respecter. Actions à réaliser avant l audit initial. Détail de l exigence PARTIE 2 : ACTIVITE C1 C2 Indépendance financière des entreprises en conseil indépendant. EO EC. Indépendance économique des conseillers indépendants. EO EC. Le capital de l'entreprise doit être clairement

Plus en détail

Zones non traitées : Freiner ou éviter. les transferts. vers les eaux de surface. Ordre du jour. 15 décembre 2015

Zones non traitées : Freiner ou éviter. les transferts. vers les eaux de surface. Ordre du jour. 15 décembre 2015 Zones non traitées : Freiner ou éviter les transferts vers les eaux de surface 15 décembre 2015 Ordre du jour Pourquoi ne pas traiter à proximité des cours d'eau? Aspects réglementaires Témoignages d'agriculteurs

Plus en détail

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général

Annexe. Questionnaire aux fournisseurs. 1. Général Annexe Questionnaire aux fournisseurs 1. Général 1.1 Type d organisation Coopérative Organisme à but non lucratif Mutuelle Organisation publique Entreprise privée non cotée en bourse Entreprise privée

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

la passion des énergies renouvelables le partenaire de vos développements

la passion des énergies renouvelables le partenaire de vos développements la passion des énergies renouvelables le partenaire de vos développements Perspectives Thierry Saegeman, Directeur Général de CNR Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le cœur de métier de CNR,

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme :

Les effets possibles peuvent toucher les milieux de l'environnement comme : Empreintes Les milieux Le défi de l'énergie L'énergie est indispensable, mais c'est aussi un des secteurs posant les plus grands défis en matière de pollution et de changements climatiques. Il existe plusieurs

Plus en détail

Parc Tertiaire Technopole Rue Albert Einstein 53810 CHANGÉ 02 43 66 89 81 02 43 90 76 26 - ecslaval@ecs-ingenierie.com

Parc Tertiaire Technopole Rue Albert Einstein 53810 CHANGÉ 02 43 66 89 81 02 43 90 76 26 - ecslaval@ecs-ingenierie.com 02 43 160 150 02 43 160 156 ecslemans@ecs-ingenierie.com 02 43 66 89 81 02 43 90 76 26 - ecslaval@ecs-ingenierie.com 02 43 160 150 02 43 160 156 ecslemans@ecs-ingenierie.com 02 43 66 89 81 02 43 90 76

Plus en détail

Label de Qualité. 21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au secteur des bâtiments (Ademe 2004)

Label de Qualité. 21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au secteur des bâtiments (Ademe 2004) Label de Qualité Environnementale La station incite à la norme HQE (Haute Qualité Environnementale) ou plus (Efinergie, bâtiments passifs) pour la construction ou la réhabilitation de ses bâtiments. 21%

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT PROFIL DE FORMATION (CQ6 T) 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT PROFIL DE FORMATION (CQ6 T) 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

PORTRAITS DE PARCS E X P O S I T I O N P H O T O G R A P H I Q U E

PORTRAITS DE PARCS E X P O S I T I O N P H O T O G R A P H I Q U E PORTRAITS DE PARCS E X P O S I T I O N P H O T O G R A P H I Q U E Du 2 au 28 avril 2011 MUSEUM DE GRENOBLE - JARDIN DES PLANTES DOSSIER DE PRESSE Crédit : Olivier Roydor 2 8 PARCS - 8 PHOTOGRAPHES 6 PARCS

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Dossier Presse Univeg 8p V6_Mise en page 1 06/05/11 11:19 Page1 CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Roger AZOULAY Tél. 01 49

Plus en détail

Règlement biocides : Focus sur les dispositions relatives aux articles traités - FAQ

Règlement biocides : Focus sur les dispositions relatives aux articles traités - FAQ Règlement biocides : Focus sur les dispositions relatives aux articles traités - FAQ Mardi de la DGPR La réglementation des produits biocides Paris, France 4 Novembre 2014 M. Ludovic Chatelin Commission

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE

Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE Un terrain, onze personnes de 2 à 60 ans, Trois habitations, une maison commune. Notre projet d éco-habitat partagé en Sud Gironde intègre des dimensions écologiques,

Plus en détail

Les filières Energies Renouvelables dans le Pays Dignois

Les filières Energies Renouvelables dans le Pays Dignois Les filières Energies Renouvelables dans le Pays Dignois Analyse des réponses à l enquête auprès des particuliers Auteurs : Eric MICHEL Vincent BAYETTI ACD² Date : Janvier 2015 6, Rue A. Lavoisier - Z.I.

Plus en détail

PRESENTATION DU PLAN D'ACTIONS 2011 EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE

PRESENTATION DU PLAN D'ACTIONS 2011 EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE PRESENTATION DU PLAN D'ACTIONS 2011 EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE E L E M E N T S P R E S S E Service presse Ville de Grenoble Céline Motte 04 76 76 39 24 presse@ville-grenoble.fr 2 INTRODUCTION Début 2010,

Plus en détail

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Vague 3 Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 171 responsables de PME en Ile de France, constitué

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DURABLE INTRODUCTION Situé aux pieds de l Opéra Garnier, l est une institution parisienne depuis 1862. Cet hôtel 4* appartenant au groupe InterContinental Hotels Group dispose

Plus en détail

Valoriser ses démarches Communication d entreprise et marketing produit. Stéphane MORARD - SMACT

Valoriser ses démarches Communication d entreprise et marketing produit. Stéphane MORARD - SMACT Valoriser ses démarches Communication d entreprise et marketing produit Stéphane MORARD - SMACT 1 Communication d entreprise Valoriser sa démarche de développement durable Les démarches de développement

Plus en détail

Compte rendu de la visite de la chaudière à bois

Compte rendu de la visite de la chaudière à bois Université de Caen Basse-Normandie LETG Caen Geophen Isigny Sainte-Mère Compte rendu de la visite de la chaudière à bois ---- Coopérative laitière d'isigny Sainte-Mère 2 rue du docteur Boutrois, 14230

Plus en détail

Environnement et management stratégique des PME : le cas du secteur Internet

Environnement et management stratégique des PME : le cas du secteur Internet Résumé de la thèse de doctorat en sciences de gestion Environnement et management stratégique des PME : le cas du secteur Internet par Gaël GUEGUEN Université Montpellier I, soutenue le 19 décembre 2001,

Plus en détail

Projet : Une gestion durable des déchets

Projet : Une gestion durable des déchets Collège Louis Anquetin Rue Lavoisier. 27150 Etrépagny Tel: 02 32 55 81 24 Fax: 02 32 27 16 94 Projet : Une gestion durable des déchets 2009-2010 Classes de 6 eme Projet 2009/2010. Gestion des déchets,

Plus en détail

Plan d affaires (version abrégée)

Plan d affaires (version abrégée) Plan d affaires (version abrégée) Le plan d affaires est un outil essentiel qui permet aux entrepreneurs de se questionner et de structurer, de renforcer ou de modifier leur idée de projet d affaires.

Plus en détail

EDF PORCHEVILLE. Directrice: Marie-Elisabeth FERNANDES. Juillet 2014 N 9. Producteur d électricité BP 31 78440 PORCHEVILLE

EDF PORCHEVILLE. Directrice: Marie-Elisabeth FERNANDES. Juillet 2014 N 9. Producteur d électricité BP 31 78440 PORCHEVILLE Juillet 2014 N 9 EDF PORCHEVILLE Directrice: Marie-Elisabeth FERNANDES Activité : Coordonnées : Producteur d électricité Avenue Henri Régnault BP 31 78440 PORCHEVILLE Tél. : 01 34 78 94 00 / Fax : 01 34

Plus en détail

Déclaration environnementale 2011

Déclaration environnementale 2011 SOFIBUS PATRIMOINE Le Parc d'activités des Petits Carreaux Déclaration environnementale 2011 Version avril 2011 (pour la période avril 2010/avril 2011) Date de vérification initiale 14 avril 2008 Dates

Plus en détail

Biodiversité & Tourisme

Biodiversité & Tourisme Biodiversité & Tourisme > Réaliser le diagnostic des enjeux de ma structure Guillaume BEREAU La vocation du questionnaire >>> Ne remplace pas un diagnostic de terrain. o Identifier les principales sources

Plus en détail

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais Charte nantaise des jardins collectifs Jardins naturels nantais Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l éternité. Gilles Clément Préambule La préservation de l environnement est aujourd

Plus en détail

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne On a commencé à parler d Agenda 21 lors du sommet de la Terre de Rio en 1992. 173 Etats ont adopté un programme d «Action 21» ou «Agenda 21» pour les pays francophones.

Plus en détail

INTRODUCTION Tous investis dans la réduction des pesticides!

INTRODUCTION Tous investis dans la réduction des pesticides! INTRODUCTION Tous investis dans la réduction des pesticides! L impact des pesticides sur l environnement est une préoccupation grandissante, aussi bien pour les utilisateurs de produits que pour la population.

Plus en détail

Le SPL horticole Var Méditerranée

Le SPL horticole Var Méditerranée Le SPL horticole Var Méditerranée Une démarche collective et solidaire Le SPL horticole est l ensemble des différents partenaires de l horticulture varoise, regroupés pour animer collectivement une démarche

Plus en détail

6. COMMUNICATION ET FORMATION

6. COMMUNICATION ET FORMATION 6. COMMUNICATION ET FORMATION 35 6.1. ETAT DES LIEUX COMMUNICATION ET FORMATION 6.1.1. Les moyens de communication de la FDCR : 6.1.1.1.Site t : www.fdc69.com Un site t mis en ligne en juin 2009 avec un

Plus en détail

1 ) L'écologie est une nécessité En étant 100% écologique, le terrain d EcoloGolf répond à cette nécessité

1 ) L'écologie est une nécessité En étant 100% écologique, le terrain d EcoloGolf répond à cette nécessité L EcoloGolf est une pratique sportive de pleine nature, un Golf nature qui ne touche pas à l écosystème! 1 ) L'écologie est une nécessité En étant 100% écologique, le terrain d EcoloGolf répond à cette

Plus en détail

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE»

PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» PRESENTATION SYNTHETIQUE DE L ENQUETE «COOPERATION DECENTRALISEE & BIODIVERSITE» L ENQUETE EN LIGNE Lien d accès : https://fr.surveymonkey.com/s/enqueteuicncoopdecbiodiv Mot de passe : enqueteuicn Réponse

Plus en détail

La communauté AGEFA. Sixième étude : Les jeunes et leur projet professionnel. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Sixième étude : Les jeunes et leur projet professionnel. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Sixième étude : Les jeunes et leur projet professionnel OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com Note méthodologique

Plus en détail

Enquête Environnement

Enquête Environnement Enquête Environnement réalisée par Octobre 2014 1 Méthodologie Echantillon de 1067 représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE

QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE Où en êtes-vous avec le développement durable dans votre association? 6 Agenda 21 du Clermontais QUESTIONNAIRE D ENQUÊTE Dans le cadre de son Agenda 21, la Communauté de communes du Clermontais invite

Plus en détail

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité

2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité 2010, année internationale de la biodiversité Paris lance son plan pour la préservation et le renforcement de la biodiversité Dossier de presse Contact presse Clarisse Guyonnet : 01 42 76 49 61 1 Sommaire

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE?

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? 1 ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? Comment faire concrètement dans le Haut-Jura ORGANISATION DE NOTRE SÉANCE Présentation de l éco-responsablité Les étapes clés Les secteurs sur lesquels on peut

Plus en détail

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Dossier de presse Avril 2015 Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Contact presse Marianne Debuire 05 55 46 54 02 cabinet.maire@ussel19.fr SOMMAIRE Le service patrimoine vert et propreté urbaine

Plus en détail

DES PORTRAITS D ENTREPRENEURS D AVENIR

DES PORTRAITS D ENTREPRENEURS D AVENIR DES PORTRAITS D ENTREPRENEURS D AVENIR Octobre 2011 Découvrez chaque semaine le portrait d un Entrepreneur d avenir sur www.entrepreneursdavenir.com Sélection de portraits 1. Jérôme Schatzman a crée Tudo

Plus en détail

2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu Le baromètre de l opinion des Français sur la mobilité durable Prospective à 2030 - Vague 3 du baromètre de l'institut CSA dans le cadre des 5 ème Ateliers de la Terre, Forum International pour le Développement

Plus en détail

ENERGAÏA 2015. La Région conforte le développement des énergies renouvelables. Mercredi 25 novembre 2015

ENERGAÏA 2015. La Région conforte le développement des énergies renouvelables. Mercredi 25 novembre 2015 Mercredi 25 novembre 2015 ENERGAÏA 2015 La Région conforte le développement des énergies renouvelables Contact presse Muriel PIN 04 67 22 93 87 // 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr La

Plus en détail

Exercice de groupe Partie 1

Exercice de groupe Partie 1 Exercice de groupe Partie 1 Atelier régional sur la préparation des cinquièmes rapports nationaux, du Perspectives mondiales de la diversité biologique (GBO-4), et les scénarios pour la politique régionale

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

ELCO proclima - Découvrez l'enveloppe suisse neutre en CO 2. «Oeuvrez pour la protection de l'environnement»

ELCO proclima - Découvrez l'enveloppe suisse neutre en CO 2. «Oeuvrez pour la protection de l'environnement» ELCO proclima - Découvrez l'enveloppe suisse neutre en CO 2 «Oeuvrez pour la protection de l'environnement» Qui produit le gaz à effet de serre? Suisse 2004 : 7,3 t par personne Suisse 2004 : 53 millions

Plus en détail

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2013 SOMMAIRE Engagement de SSI Service 3 Nos objectifs 4-6 Nos réalisations 7-12 Les résultats 13-15 Conclusion 16 2 L ENGAGEMENT DE SSI SERVICE

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Trophée Hydro Innovation HydroGaïa 2015 Ce Dossier de candidature a pour vocation de faire comprendre tout l'intérêt de votre projet aux membres du jury du Trophée Hydro Innovation

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. www.cnfpt.fr Extraction du 20 avril 2015 à 11:04

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. www.cnfpt.fr Extraction du 20 avril 2015 à 11:04 CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE www.cnfpt.fr Extraction du 20 avril 2015 à 11:04 ITINÉRAIRES GESTION DES ESPACES S SANS PESTICIDE CODE ITINÉRAIRE I2O04 CONSEILLER FORMATION : GAELLE

Plus en détail

exemples de lutte biologique en milieux urbain et péri-urbain

exemples de lutte biologique en milieux urbain et péri-urbain Courrier de la Cellule Environnement de l'inra n 13 31 exemples de lutte biologique en milieux urbain et péri-urbain par R. GUILBOT INRA/OPIE, La Minière BP 9, 78283 Guyancourt cedex La conservation du

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Les Ashaninkas du Pérou à la COP 21 : Un autre regard sur la planète

Les Ashaninkas du Pérou à la COP 21 : Un autre regard sur la planète CONTACT Audrey STEEVES 06 07 52 68 20 audrey.steeves@gmail.com DOSSIER DE PRESSE Les Ashaninkas du Pérou à la COP 21 : Un autre regard sur la planète A l occasion de la COP21, quatre membres d une communauté

Plus en détail

Alliance Carton Nature

Alliance Carton Nature Alliance Carton Nature Présenta)on des résultats de l étude «Percep2on des emballages alimentaires par les consommateurs» menée par l ins)tut IFOP www.alliance- carton- nature.org Sommaire Introduc2on

Plus en détail

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable

Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Chapitre 3 : Vers une agriculture durable Au XXI siècle, on prévoit une population de 9 milliards d êtres humains. Nourrir la population est donc un défi majeur. Cf. cours de seconde : problèmes de la

Plus en détail

Approche technicoéconomiques. des pratiques respectueuses. de l environnement

Approche technicoéconomiques. des pratiques respectueuses. de l environnement Station Régionale ITV Midi-Pyrénées Approche technicoéconomiques des pratiques respectueuses de l environnement 40 - Viticulture durable et environnement - Décembre 2007 Station Régionale ITV Midi-Pyrénées

Plus en détail

Pesticides Mode d emploi. Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement

Pesticides Mode d emploi. Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement Pesticides Mode d emploi Protéger les végétaux, garantir la sécurité des utilisateurs et des consommateurs, préserver l environnement Que l on soit jardinier amateur, professionnel des espaces verts ou

Plus en détail

LA GAZETTE D ARPEIJE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

LA GAZETTE D ARPEIJE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE LA GAZETTE D ARPEIJE LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Septembre 2014 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, C EST QUOI? EN THÉORIE Le développement durable est une forme de développement économique conçu afin de répondre aux

Plus en détail

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public.

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public. 30/03/2007 Semaine du développement durable 2007 Préservation de la biodiversité et participation au programme Papillons & Jardin Signature d un partenariat avec Noé Conservation Dossier de presse Dans

Plus en détail

Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles

Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Pôle «sciences et technologie» en 3 ème préparatoire aux formations professionnelles Exemples de projets en «sciences et technologie» 2 avril 2013 1 Exemple 1 de projet La problématique : Comment réaliser

Plus en détail

INVENTAIRE DES PRODUITS DANGEREUX

INVENTAIRE DES PRODUITS DANGEREUX INVENTAIRE DES PRODUITS DANGEREUX SECOND DEGRÉ Ver 05/2009 Académie de Lille Inspection hygiène et sécurité http://www2.ac-lille.fr/hygiene-securite/ Extraits issus de la législation Code du travail Article

Plus en détail

EXEMPLE. Profil de gestion. Programme qualité Niveau II. 1 ère partie : Profil de gestion

EXEMPLE. Profil de gestion. Programme qualité Niveau II. 1 ère partie : Profil de gestion Programme qualité Niveau II 1 ère partie : Profil de gestion Tous les énoncés de ce profil doivent être traités par les dirigeants. (Nom de l entreprise) (Code de l entreprise) (Date) 1 Evaluation du profil

Plus en détail

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE III.1 / LES OBJECTIFS DU PLAN DE DESHERBAGE : La contamination des eaux par les pesticides s'effectue essentiellement par ruissellement. Les études menées dans le cadre

Plus en détail

FEDERATION NATIONALE ACCUEIL PAYSAN FICHE DE LABELLISATION ACCUEIL SOCIAL - PERSONNES ÂGEES / ADULTES HANDICAPES

FEDERATION NATIONALE ACCUEIL PAYSAN FICHE DE LABELLISATION ACCUEIL SOCIAL - PERSONNES ÂGEES / ADULTES HANDICAPES FEDERATION NATIONALE ACCUEIL PAYSAN FICHE DE LABELLISATION ACCUEIL SOCIAL - PERSONNES ÂGEES / ADULTES HANDICAPES Nom et Prénom du candidat à la labellisation :... Département :...Date de visite :.....

Plus en détail

baromètre RH des collectivités locales 2013

baromètre RH des collectivités locales 2013 baromètre RH des collectivités locales 2013 21 10 4 1 en partenariat avec édito publi-information La gestion des ressources humaines territoriales n a cessé de se complexifier depuis le premier «baromètre

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Module QSE L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Septembre 2009 Extrait de la présentation de Gaële MORIN / Bureau Veritas, remis en forme par Maryse SAUVAGNAC SOMMAIRE Qu est ce que l

Plus en détail

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011 Baromètre Generali CSA LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE Synthèse n 1100079 Avril 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40

Plus en détail

«Tous ensemble préservons notre planète»

«Tous ensemble préservons notre planète» NOTRE DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE «Tous ensemble préservons notre planète» SOMMAI S O 1/ Notre politique environnementale 2/ Notre plan d action 3/ Pour un séjour plus respectueux 4/ Le tri sélectif 5 /

Plus en détail

TITRE DU PROJET : CRÉATION D UN OUTIL NUMÉRO DU PROJET : IQDH-2-LUT-11-1532. DATE : 13 mars 2012

TITRE DU PROJET : CRÉATION D UN OUTIL NUMÉRO DU PROJET : IQDH-2-LUT-11-1532. DATE : 13 mars 2012 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : CRÉATION D UN OUTIL D ACCOMPAGNEMENT AU DÉMARRAGE

Plus en détail

Action 14 : Recenser et valoriser le patrimoine naturel

Action 14 : Recenser et valoriser le patrimoine naturel Objectif 3.1 Renforcer la connaissance du patrimoine naturel et historique pour mieux le protéger, le valoriser et faire de la pédagogie sur les richesses communales Pilote de l'action Direction des Affaires

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

Les locataires HLM et le développement durable TNS

Les locataires HLM et le développement durable TNS Les locataires HLM et le développement durable 20 juin 2013 TNS Rappel méthodologique Enquête réalisée pour la fédération des ESH Echantillon Echantillon représentatif de 1000 locataires HLM. Méthode des

Plus en détail

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale? DIRECCTE 59 - Pôle C septembre 2012 1 dans le respect des dispositions du Code des Marchés Publics - Quelles procédures mettre en œuvre? - Quels critères permettent de promouvoir la dimension de proximité?

Plus en détail

DONNÉES À TRANSMETTRE POUR

DONNÉES À TRANSMETTRE POUR Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles de Lorraine Domaine de Pixérécourt 54220 MALZEVILLE tél 03.83.33.86.70 - fax 03.83.21.07.62 DONNÉES À TRANSMETTRE POUR L OBTENTION D UN DEVIS

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

Lorient à l heure de la COP21

Lorient à l heure de la COP21 Lorient à l heure de la COP21 Dossier de presse 1 Alors que la France s apprête à accueillir du 30 novembre au 11 décembre le sommet mondial sur le changement climatique (COP21), Lorient n a pas attendu

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET EXPERIMENTAL

APPEL A MANIFESTATION D INTERET EXPERIMENTAL APPEL A MANIFESTATION D INTERET EXPERIMENTAL INCITATION À LA CREATION DE GROUPEMENTS D ENTREPRISES POUR LA RENOVATION ENERGETIQUE PERFORMANTE DES MAISONS INDIVIDUELLES EN BOURGOGNE AMI cahier des charges

Plus en détail

des activités du tertiaire

des activités du tertiaire GUIDE de gestion des déchets des activités du tertiaire PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS : une stratégie triplement rentable Tout déchet a un coût direct (manutention, enlèvement ) et indirect (production,

Plus en détail

ÉCO-QUARTIER. I. Définition

ÉCO-QUARTIER. I. Définition ÉCO-QUARTIER I. Définition Un écoquartier est un projet d'aménagement urbain visant à intégrer des objectifs de développement durable et réduire son empreinte écologique. De ce fait, il insiste sur la

Plus en détail