Dossier SOMMAIRE. 01 Business. Quelssont lesrisques? Quellessolutions logicielles choisir? Combiença coûte? Peut-on revenir enarrière?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier SOMMAIRE. 01 Business. Quelssont lesrisques? Quellessolutions logicielles choisir? Combiença coûte? Peut-on revenir enarrière?"

Transcription

1 Dossier Peut-on faire confiance au cloud Computing? Des logiciels puissants à des prix dérisoires, du stockage illimité... La promesse de l'informatique dans le nuage est alléchante. Mais que deviennent vraiment vos données? Voicice que vous devez savoir avant de franchir le pas. ingt pour cent par an!tel estle taux de croissanceque devrait connaître le marché françaisdu cloudcomputing d'ici à 2015, selonle cabinet T d'études Xerfi.Pas étonnant, le nuage promet le meilleur de l'informatique sanslesinconvénients.rienàinstaller: données et logicielssont accessiblesen lignedepuistout ordinateur connecté. Et nul besoin d'investir dansdessallesdeserveurs.le servicedemandé esttoujoursdisponible,lessociétéspaientselon leurusageet le nombre d'utilisateurs.résultat, lespmeaccèdentà desoutilsde gestionréser vés,jusqu'à présent, aux grandscomptes. Maislaréalité est-elleaussibelleque le décri ventlescataloguesdesnombreux éditeursà se jeter sur cejuteux marché? Le clouda lui aussi sa part d'ombre. L'impossibilitéde savoir où setrouventphysiquementlesdonnéesinquiète. Etdes questionsse posent sur sa sécurité, son coût réel et les possibilités de faire machine arrière. Alors, le nuage est-il fait pour vous? Laréponse estdansnotre dossier. SOMMAIRE Quelssont lesrisques? Quellessolutions logicielles choisir? Combiença coûte? Peut-on revenir enarrière?

2

3 Dossier LES2 756 DATACENTERS 1.Quelssont lesrisques? Fautede savoiroùellessestrouvent,lesentreprises craignentpourla sécuritéde leursdonnéesdanslecloud. Voiciceque vousdevezsavoiravantdevousengager. Envoyer sesdonnéesdansle cloud peut avoir quelque chose d'angoissant. 11y a deux ans,l'opérateur BSO Network Solutionsa ainsi dûrépondreàune exigence inattendue: l'un de ses clientslui a de mandé d'installerdes webcamsen face de ses serveurs.histoirede surveillerà distance que personne ne touche aux machineset de vérifier que les voyants clignotaient toujours en vert, signe Beaucoup d'autres éditeurs cloud, tels Evernoteou Dropbox, sous-traitent ce stockageà d'autres opérateurs de data centerscommeamazon,entre autres. Les législationsnationales ne sont pas harmonisées Làencore, difficilede savoiroù et dans quelles conditions. Lesconséquences de cette dispersion- et de cet éloignement - sont importantes sur que tout fonctionne bien... «La sécuritédu cloudsuscite COMMENT le SÉCURISERSON planjuridique.eneffet, se des craintes. Maisellessont CONTRATCLOUD lon le paysoù sonthébergées plus souventd'ordre psycho lesdonnées,lalégislationqui IDENTIFIEZ LECADRE logique que technique», es LÉAL Oùseront stockées leur est applicable diffère. time GillesFabre,ledirecteur (et traitées) les données? Endroit français, cellesà ca généralde BSONetworkSo La législation varie d'un ractère personnel- en parti lutions. D'ailleurs, si les af pays à l'autre. Exigez culier dans le domaine de la fairesde cetopérateurse por de votre fournisseur que santé- ne peuventêtre trans les législations applicables tent bien, c'est aussi parce misesàd'autrespersonnesque soient spécifiées dans qu'il dispose d'une offre de lecontrat, cellesà qui ellessontconfiées datacenters de proximité par contrat.onpourrait pen «C'est irrationnel, mais cer- VÉRIFIEZ LAQUALITÉ DU ser que les prestataireshexa tames entreprisessontrassu rées de savoirleurs données hébergées à 50 kilomètres plutôt qu'à 1 000», constate GillesFabre. Mais les centres de don nées des grands acteurs du cloudsont rarementproches des clients.quand on utilise une applicationenmodesaas (Software as a Service) de Microsoft.Googleou Salesforce,ceux-cistockentles in formationsdansune poignée de sallesblancheséparpillées PRESTATAIRELasérie de normes internationales ISO certifie que lefournisseuramisen place des mesures de sécurité. Néanmoins, déterminez le périmètre de cescertifications: se réfèrent -elles àtous les sous-traitants et pour tous lesservices? Assurez-vous que les responsabilités internes ont été bien définies, qu'une charte de sécurité a été édictée, et que les incidents fassent l'objet d'une communication. gonauxrespectent tous cette contraintelégale,maisdèslors que les contenus d'un datacentersont dupliquésdansun centre situé sur le sol améri cain (pour des raisonsde sé curité par exemple), c'est la législationdes Etats-Unisqui s'appliquealors. «Selonle droiteuropéen,et a fortiorifrançais,lesdonnées confiées à un tiers restent la propriétédu clientet la loiin terdit au prestatairede lesdi vulguer.dans lespaysanglo- aux quatre coinsdu monde. '. saxons,le prestatairedevient I ETATS-UNIS: ENCORE DESINCERTITUDES Malgré l'accord Safe Harbor quiassureaux données personnelles en provenance d'europe un niveau de protection supérieur aux standards américains, rien n'interdit aux autorités d'y jeter unœil dans le cadre de la lutte antiterroriste. le propriétaire des informations. Et il n'est soumisà aucuneobligationdepro tection»,expliqueericfiliol,ledirecteur dulaboratoiredevirologieet decryptolo gie de l'écoled'ingénieursesiea.depuis la promulgationdu PatriotAct, le gou vernement américainest ainsi autorisé, après décisionjudiciaire, à fouillerles donnéesentreposées sur son sol, donc au cœur des datacenters de Microsoft, d'amazon,de Salcsforccet de Google! Cette spécificitéconstitue un excel lent argumenten faveurdes offreshexa gonales comme celles de Numergy et Cloudwatt,lancées à grand-peine l'an dernier. Lespouvoirs publics assurent leur promotion en espérantque lesédi teurs nationaux lesprivilégierontpour héberger leurs logicielsen mode Saas. «Siune entrepriseen exprimele besoin, nous pourronslui assurer que sesinfor-

4 DANS LE MONDE PRESENTENTUN NIVEAU DE SECURITEINEGAL EUROPE:UNCADREEFFICACE Unedirectiveeuropéennesur laprotectiondes données(95/46/ec)imposeàlamajoritédes paysdu VieuxContinentdesrèglescommunes de sécuritéetde confidentialitédesdonnées. Pays-Bas(71) Belgique (28) )yaume-uni (188) Irlande (15) Hâ France (122) Espagne (42) Trèshautniveaudesécurité Risqueslimités Réglementationincomplète Législationdéfaillante Singapour (14) INDE: UNEPROTECTION INSUFFISANTE Malgrél'essorconsidérable desoffresd'hébergement enmodeclouddelapart desgrandesssiiindiennes, lesautoritéseuropéennes signalentuncadre juridiqueincompletsurle plande laprotectiondes donnéespersonneles. -* RUSSIE: JËMSOGRÈS ^ SilaRussiemet peu à peuenplacedes réglementationseffi cacespour l'économie numériqueet lestoc kagecloud,l'europe estimequecetravail estencoreincomplet. Japon (35) I CHINE: DESGARANTIES INEXISTANTES Lesambitionschinoises sontfortesenmatière de datacenters.mais lepaysnedisposepas, pour l'instant,d'un niveaude protectiondes donnéescompatible aveclesexigencesdes autoritéseuropéennes. y Lesdeux points faibles du cloud Dans l'informatique en nuage, lesrisques sont de deux natures. D'abord, les données peuvent se perdre ou devenir momentanément inaccessibles. A priori, rien ne dit qu'un centre asiatique est moins fiable que son équivalent occiden tal, néanmoins les infrastructures chinoises n'ont jamais fourni à l'eu rope la garantie d'une protection suffisante contre les pannes de courant. Pour l'heure, lesincidents techniques lesplus fréquents ont eulieu en Amérique du Nord. Mais la majorité des acteurs du cloud utilisant des centres de données américains, les pannes qui se déroulent ailleurs sont moins visibles. L'autre danger concerne laconfidentialité des informations. Le droit européen considère qu'un hébergeur ne peut pas dévoi ler à untiers les données que ses clients lui confient. Aux Etats-Unis, la loiantiterroriste du Patriot Act donne le droit au gouvernement américain de fouiller dans tous les fichiers hébergés sur son sol. LaRussie,l'Inde et la Chine, quant à elles, n'ont pris aucune disposi tion pour garantir la confidentialité des données qu'elles hébergent. mationsne sortentpas de France», confie Cédric Prévost, directeur de la sécurité de Cloudwatt.Pourle client,il est rassu rant de savoirqu'il n'aura pas, en cas de pépin, à gérer de litigeauprès d'une juri diction situéeà l'autre bout du monde. Lafiabilitéestbonne malgréquelquespannes En effet,le risque que des données, par fois stratégiques, soient compromises n'est pas nul. Des incidents de nature logicielle ou matérielle se produisent régulièrement : défaillances de Micro soft Azuré en février 2012 puis en fé vrier 2013, pannes de Salesforce l'été dernier,les centresde données de la côte est des Etats-Unis douchés par l'oura gan Sandy en octobre dernier... Selon l'international Working Group on Cloud Computing Resiliency,les 13 premiers fournisseurs mondiaux ont cumulé 568 heures d'indisponibilitésur les cinq dernières années. Le fameux «99,99 X de disponibilité» annoncé à tout-va par les prestataires n'est donc globalement pasrespecté. Qu'importe,rétorqueJulienChambert, le directeurgestion,supportset systèmes d'avexiavoyages:«avecle cloud, nous disposons aujourd'hui d'une meilleure fiabilitéque lorsque notre informatique fonctionnaiten interne.» 11n'hésite plus à héberger dans le cloud d'amazon des applicationssensibles,notamment celle qu'utilisent les professionnels pour en registrerles réservationsde billets. Pour EricTirlemont,du cabinet Kurt Salmon, lesdysfonctionnementssont bien moins importants que les bénéfices:«je ne me souviens d'aucun problème majeur. En revanche, grâce au cloud, nos bureaux, (detokyoà San Francisco)peuvent uti liser des applications qui fonctionnent tout letemps sansque nous ayonsbesoin d'investir dans une équipe qui assure la maintenance 24 h/24 et 1)11.» Les directionstechniques relativisent les imperfections du cloud. Peut-être parce que nombre d'entre ellesen ont vu d'autres,depuisdixans qu'elles externalisentleur informatiquechezdestiers.du côté des directionsmétier, en revanche, le niveau de tolérance est moindre: «Avecla suite bureautique en ligneof fice 365 de Microsoft,il y a parfois des lenteurs qui énervent, notamment lorsqu'un utilisateurenvoieun courrielà son voisindebureau et que celui-cilere çoit jusqu'à deux à quatre heures plus tard», témoignearnaud Lefrançois, di-

5 Dossier»To»,e8l«offreSpréSen,éeScon,n,e ^ du cloudn'ensontpasvraiment recteur du service achats du groupe in dustriel Exxelia. Etde déplorer l'absence sur le marché d'un tiers de confiance ca pable de mesurer les performances des clouds d'amazon, de Microsoft,de Salesforce et consorts. Certes, les géants ont leurs faiblesses. Mais contrairement à ce qu'ils avancent, les prestataires de proximité ne sont pas forcément de meilleure qualité. «11faut se méfier de ce que les SSII vendent comme étant du cloud et qui n'est que de l'extemalisation à bas prix, sans garan tie de sécurité», lance Emmanuel Houzel, consultant chez Kurt Salmon. Cet expert rappelle le cas du prestataire britannique 2e2, mis en faillite ily a quelque mois et dont les clients ont dû payer un supplé ment pour récupérer leurs données, mal gré les engagements contractuels. Chez les petits acteurs, le consultant en sécu rité Hervé Schauer dénonce les cascades de sous-traitants, parfois inattendus, qui diluent les responsabilités. Lesutilisateursne sont pasassezformés La cybersécurité est l'autre grand sujet d'inquiétude. Plus les datacenters dédiés au cloud, comme ceux d'amazon, gros siront, plus ils deviendront des cibles de choix pour des pirates voulant paralyser des pans entiers de l'économie. L'été der nier, le populaire service de stockage et " LECONTROLEDE LA CONFIDENTIALITE DES DONNÉESDOIT ENCOREÊTREAMÉLIORÉ " Le scientifique et conférencierjoël de Rosnayșpécia listede l'évolution des technologies, est enthou siastefaceaux bénéfices du cloud. Maisil ne sousestime pas lesrisques d'une dissémination anarchiquedes don néesà travers le monde. Quel niveau de confiance peut-on accorder au cloud? Avecsescapacités de stockageet detraite ment infinies, lecloud offre aux entreprises de formidables avantages entermes de coûts, de modularité et d'instan tanéité. Maisrestons prudent. Le nuage ras semble des milliards dedonnées.on nesait pas où ellessetrouvent physiquement, même si,en principe,ellessont sécurisées.ilya pourtant JoëldeRosnay, spécialistedel'évolution destechnologies. eu des crashstrès graves, comme celuide la plate forme d'amazonen avril 2010.Celaprouve que le cloud n'est pasaussi sûrqu'il devrait l'être. Est-ce important desavoir oùsont localisées les données? Evidemment. Elles peuvent être situées dansdes endroits à risques (catastrophe naturelle,terrorisme...). Aujourd'hui, la Chineet lesetats-unis semènent unevéritable cyberguerre. Lesdatacenters américains ne serontils pasunjour lacible de puissanteset destruc trices Cyberattaques? On nepeut paslaisser des monopoles comme Amazon, Google ou Microsoft transférer ces informations d'un endroit à l'autre de laplanète comme bon leur semble. Vousévoquez une «corégulation citoyenne» du cloud. Qu'est-ce que cela signifie? L'essordu cloud va entraînerdes problèmes croissantsde confiden tialité des données pri vées.les entreprises et lesparticuliers doivent donc disposer,àterme, d'outils de contrôle pour s'assurerque leurs données soient sécu risées,à l'abri des vols et desdestructions. de partage de copies de fichiers locaux en ligne Dropbox a été victime d'une at taque qui rendait possible une intrusion frauduleuse dans les comptes de ses utili sateurs. Le fournisseur américain a réagi en renforçant les mesures d'authentification de ses clients, qui doivent désor mais saisir un code envoyé par courriel ou SMS.Maisle mal était fait. Eric Filiolne cache pas son inquiétude. «S'il ne faut pas diaboliser le cloud, de nombreux acteurs ont toutefois investi ce marché lucratif (Gartner l'évalue à 131 milliards de dollars en 2013, avec une progression de 18 X - NDLR) sans mettre en place une sécurité suffisante», résume ce chercheur. Les audits ne man quent pas de relever des vulnérabilités: «Absence de cloisonnement entre les données de différents clients, systèmes de sécurité désactivés pendant les mises à jour, chiffrement inexistant...», énumère Loup Gronier, directeur de l'inno vation du cabinet Lexsi,spécialisé dans le conseil en sécurité de l'information. Le danger? Que des utilisateurs inex périmentés stockent des informations dans le cloud sans respecter les règles ba siques de sécurité. «Les directions métier, séduites par la facilité et la souplesse du cloud, n'attendent plusde blanc-seing de leur DSI. Elles souscrivent aujourd'hui à des applications en ligne au mépris de la politique de sécurité de l'entreprise», constate Frédéric Connes, consultant chez HSC. D'après l'éditeur Symantec, 70 X des sociétés françaises ont déjà été confrontées au déploiement sauvage d'applications cloud, non autorisées par les services compétents. Le volet sécurité du cloud, qui revêt des aspects techniques et juridiques, ré clame donc une vigilance redoublée de la part des entreprises, tout autant que des efforts de la part des fournisseurs. Mais la guerre des prix actuelle sur le marché du cloud inquiète les experts. «Quand les prestataires font des économies pour baisser leurs coûts, la sécurité et la qua lité sont rarement prioritaires», conclut Loup Gronier.Les entreprises, en période de restriction budgétaire, sont-elles en core prêtes à payerpour se protéger d'un risque qu'elles sous-estiment souvent? FREDERIC MONFLIER

6 2. Quellessolutions logicielleschoisir? Le marchédeslogicielshébergésdansle nuage couvredésormaisl'ensembledesbesoinsdesentreprises et proposedesfonctionscollaborativesinédites. Pas de licence à acheter et rien à installer.lesapplica tions en cloud ou en mode Saas(Softwareasa Service) s'utilisent sur Internet, de puis le navigateurweb de n'importe quel ordinateur, smartphone ou tablette. Ilsuffit de souscrire sur le site deleur éditeur unabonnementmen suel de quelques dizaines d'euros par utilisateur. Enplein essor, les logiciels Saas couvrent désormais tous les be soins des entreprises : servicesde stoc kage en ligne,applicationsbureautiques, gestion (administrative,financière, des compétences,durecrutementou de pro jets), force de vente... Danstous lesdo maines, les éditeurs ont réinventé sur Internetdesoutilstraditionnels,à desta rifs enfinaccessiblesauxtpe(trèspetites entreprises)et aux PME.Etilslesont do tés de fonctionscollaborativesinédites. Car c'est l'autre intérêt des applications sur le cloud: avecelles,lesinformations ne circulentplus par courriel.lesdocu ments sont misdans unpot commun,en ligne, et chaque collaborateur ou parte naire l'enrichit ou en extrait des rensei gnementsen temps réel, sansattendrela prochaine réunion. D'où une réactivité incomparablepourles entreprises,quelle que soitleur taille. Gestion d'entreprise CONCUR Centralisez tous vos frais professionnels Fort de plus de clients dans le monde et d'une expérience de près de douze ans dans le secteur, Concur fait figurede référenceenmatière de gestion NOTREEXPERT Guilhem Bertholet y II est le cofondateur du site communautaire Welovesaas.com, qui décrypte au quotidien l'actualité du Software as a Service. desfraiset des déplacementsprofession nels.soninterfaceoffredes champspour réserver les billets d'avion et de train, maisaussipourgérer lesdépensesde vos collaborateurs sur leur compte profes sionnel et archiver toutes lespièces jus tificatives.le tarif et la personnalisation de lasolutionsont disponiblessur devis. \SSM3SMM «Cette solution,particu lièrement efficace,éclipse désormais tousles logicielstraditionnels de gestion des frais et des déplacements.» CLICK&TAG Gérez votre entreprise avec une interface intuitive Simpleset convi viaux, les outils de Click fetag 3 couvrent, depuis 2004, tous lesas pects de la gestion destpeet des PME. Dansla versionbasique, accessiblepour 20 euros hors taxes par utilisateur et par mois,vousétablissezdesdeviset des factures, faites votre comptabilité et disposez d'un coffre-fort électronique de 500 mégaoctetspour stockervos do cuments administratifs. Moyennant 20eurosde pluspar mois,vousprofiterez d'un agendacollaboratif,d'un outildédié aux notesde fraiset,surtout,d'un service de gestionde planning. DIVALTOIDYLIS L'essentiel de la comptabilité pour 10 euros par mois Souslaformed'une suitemodulairecom prenantune vingtained'outils,idylisest l'offre logiciellela plus abordable pour gérer la comptabilité des petites entre prises.suivides comptes,des factureset des devis, de la clientèleet des fournis seurs,planning des collaborateurs,ges tion électroniquede documents,établis sementdes fichesde paie... l'éventail de fonctionsest complet.autre atout: vous pouvez personnaliserlibrementla solu tionselonvosbesoins,pour 10euroshors taxespar mois. Gestion commerciale SALESFORCE CRM Le pionnier (et leader) de la relation client Avec plusieurs millionsde clients dans le monde et une expérience s d'une quinzaine t-

7 Dossier Les PMEcomme les grands groupes apprécient d'années, Salesforce CRM est l'une des solutions de gestion de la relation client (CRM)les plus performantes du moment. Moyennant 70 euros hors taxes par utili sateur et par mois, vous gérez vos contrats, établissez des devis et profitez d'un suivi en temps réel de vos produits, à l'aide de tableaux de bord dressant tout type de prévisions. Très complet, l'outil nécessite toutefois un certain temps d'adaptation. ISSMUSaiiQ «Même sile leader mondialdu Saass'en défend et souhaite tendre la main aux PME,cette solution est clairement à réserver aux entreprises dont la flotte de commerciauxse compte en dizaines depersonnes. Deplus, la prise en main s'avère très complexe et leproduit rapidementcoûteux.» INVOKIT L'assistant des entrepreneurs Ciblant les auto entrepreneurs, les artisans, les TPE et les PME, Invokit est un service de gestion commerciale qui coûte 9,90 euros par mois. Il dresse en temps réel l'état de santé de votre activité à l'aide d'un tableau de bord, génère vos devis comme vos factures, et relance automatiquement vos clients en cas d'im payés. De nombreux modules complé mentaires sont disponibles, parmi lesquels une gestion des stocks ou un ser vice d'envoi postal. IIWIH.IJIUUJdrḤXldépart,M,, L logicielde gestionde devis et de factura tion, Invokitest devenuune boîte à outils complète capablede gérer toutes les démarchescommerciales.sespoints torts: une bonne ergonomie,l'évolution rapide des fonctions,ou encorela gestion des notes de frais depuisun mobile.» QWEEBY Suivez vos factures électroniques à la trace Proposé par, une jeune pousse de Saint-Etienne, ce logiciel dématéria lise les factures. Il s'intègre à tout type d'applications (SAP, Cegis, Sage,EBP...), signe électroniquement les documents conformément aux dispositions régle mentaires, fiscales et légales. Il assure également le suivi et la traçabilité des en vois. Les documents fonctionnent sur les principales plates-formes de réception (B-Process,OB10, Deskom.Tradeshift...). Comptez 12 euros hors taxes par mois pour 240 factures électroniques par an. ZENDESK Une seule interface pour votre service après-vente Les 100 millions d'utilisateurs de Zendesk en font le service de gestion des clients et de SAV(service après-vente) le plus en vue du moment. Vous inté grez l'ensemble de vos canaux d'assis tance (courriels, téléphone, formulaires de contact, Facebook,Twitter, chat...) et gérez tous vos tickets incidents au sein d'une seule interface, le tout pour 24 dol lars par mois. mmmihhttjisi «Cette offred'assistance tout en un permet de mettre en place un serviceclient véritablementefficace. Néanmoins,lamultitude des paramètres à régler complique laprise en main.» Ressourceshumaines LUMESSETALENTLINK Assurez votre recrutement avec un tableau de bord L'outilde l'éditeur Lumesse a été choisi par plus de groupes internationaux pour suivre leurs recrutements. Personna lisable à volonlé/lalenllink offre une vue synthétique des candidatures sur un ta bleau de bord : liste des canaux de recru tement, notamment les réseaux sociaux, étapes menant à l'embauche... Une rubri que permet aux collaborateurs d'échan ger des avis sur les entretiens effectués. Tarif sur devis. TALENTSOFT Planifiez vos embauches et votre mobilité interne Avecplus de deux millions d'utilisateurs, parmi lesquels les DRH de Darty, Bouy gues, Peugeot ou Bolloré,Talentsoft est LAsolution de gestion destalents du mo ment. Avec elle, vous tenez à jour des fichessur les profils de vos salariés, vous planifiez les recrutements et la mobilité interne à travers un outil de simulation. Entièrement modulaire, l'application est disponible sur devis. Gestionde projets BLUEKIWI Un réseau social interne pour mieux collaborer Déployez votre propre reseau so cial d'entreprise WukBmartÉAo afin de stimuler la collaboration en tre salariés. En utilisant Bluekiwi, ils échangent idées et documents numé riques. Intégrée dans Microsoft Outlook et la suite Office,cette plate-forme assure

8 lestarifs et la flexibilitédes outils en ligne une meilleure communication au sein de l'entreprise. Elle aide à définir des priori tés et à attribuer des tâches à chacun sans qu'il soit besoin de tenir systématique ment des réunions. Comptez 5 euros hors taxes par mois et par utilisateur. KSH!^nEH«Cette solution française, utilisée depuis longtemps, est donc mature et solide. Elle a été rachetée par l'entreprise de service du numérique (ESN) Atos qui espère que les réseaux sociaux d'entreprise remplaceront les courriels internes...a réserver aux grosses PME, en prévoyant des formations et une conduite du changement.» TRELLO Contrôlez (gratuitement) les tâches de vos collaborateurs Bien qu'il soit gratuit, Trello n'a rien à envier aux onéreuses solutions commer ciales de gestion du temps. Avec ce ser vice, vous définissez des listes de tâches et suivez en temps réel l'avancement de chaque utilisateur. L'outil est largement personnalisable et se laisse facilement consulter depuis un smartphone ou une tablette. En anglais seulement. E «Le fonctionnement detrello est déconcertant au début, mais très vite, on ne peut plus se passer de sa façontrès visuellede gérer les projets. Soninterface est la meilleure de tous les logicielssaas.» GOTOMEETING Organisez simplement vos réunions en ligne Plusieurs cen taines de milliers de clients régu liers font de Gotomeeting la so lution la plus utilisée pour mettre sur pied des réunions en ligne et des visioconfé rences en qualité HD.Vous diffusez en temps réel le contenu de votre écran à des dizaines de participants et gérez jusqu'à six flux vidéo en haute définition par session. Comptez 39 euros hors taxes par mois pour monter des réunions jusqu'à 15 participants. IW:\'iH»mi^Jj:il «Fiableet ergonomique, ce logicielest parfait pour les moments où la communication ne doit surtout pas se bloquer, comme les entretiens commerciaux ou les réunions au-delà de deux ou troisparticipants.» Partagede documents DROPBOX Votre clé USB sur Internet Fer de lance des services de partage et de stockage de documents en ligne, Dropbox a su préserver sa grande fiabi lité et son interface très intuitive depuis sa sortie en Le logiciel fournit gra tuitement 2 gigaoctets de stockage ou le facture 1 dollar par an et par gigaoc tet pour des capacités comprises entre 100 et 500 gigaoctets. Une version En treprise à 795 dollars par an se connecte à l'annuaire de la société pour authenti fier les accès et offre un espace de stoc kage illimité. HMH.UUflJdrH «La star du stockage en ligne propose un moyen très fluidede partager et de sauvegarder des fichiers. Mais attention! L'addition grimpe très vite dès que l'on travaille en équipe, car un espace de stockage important devient alors vite nécessaire.» GOOGLEDOCS La bureautique collaborative en temps réel ~ '''"7'""'" I Puissante suite ^^m onof.lt Drive bureautique en ligne, Google H Docs n'a plus à rrd démontrer l'éten due de son talent: les applications de trai tement de texte, de tableur, de présenta tion ou de dessin sont librement inspirées de Microsoft Office et favorisent le travail collaboratif, tout en supportant l'impor tation et l'exportation dans une grande variété de formats. En tant qu'entreprise, vous achèterez essentiellement de l'es pace de stockage. Comptez de 4,99 dol lars (pour 100 gigaoctets) à 799,99 dol lars (pour 16 téraoctets) par mois. IIMH.UUSiJdM «vous ne l'avez pas encore essayé?testez-le! Si,pour des fichiers complexes,microsoft Office le bat à plates coutures, Google Docs reste très efficacepour les documents quotidiens, et sa fonction de collaboration en temps réel estun vrai avantage.» MICROSOFT OFFICE365 Office, avec les courriels et le stockage en plus Depuis cette année, Microsoft décline pour la première fois en mode Saas la dernière mouture de sa suite bureautique Office. Pour 12,80 euros par utilisateur et par mois, vous bénéficiez des versions Web deword, d'excel, de Powerpoint et consorts, d'un compte de messagerie (avec un nom de domaine correspondant à celui de votre entreprise) et de 25 giga octets de stockage par utilisateur. Pour 19 euros par mois et par utilisateur, vous aurez aussi accès à la visioconférence en HD. Dans les deux cas, la souscrip tion vous donne le droit de télécharger et d'utiliser la version d'office classique et de l'installer sur les PC de l'utilisateur. JEAN-MARCDELPRATO

9 Dossier 3. Combiençacoûte? LoueruneapplicationsurInternetau lieudel'acheter permetderéaliserdeséconomies.maisattention! Leprixréelduclouddoitsecalculersurlelongterme. Plus de salle machines à entretenir, aucun ser veur à acquérir,ni d'ingé nieurs réseau à recruter... Sil'on écoute lesfournis seurs d'applications dans le nuage,le cloud serait finalement le rêve desdirecteursfinanciersplutôt que celui des DSI! L'argumentdu prix fait mouche, particulièrement auprès des PME,auxquellesleprincipedupaiement à l'usagedonneau clouddesairsde low cost à haut niveau de service. «Avecl'informatiqu en nuage, nous accédons à des logiciels que nous n'aurions jamaispu mettre en place s'il avaitfallu investirdansdesserveurset du personnel», se réjouit Julien Chambert,directeurde lages tion et dessystèmesd'avexia. En migrantsa messageriesur GoogleApps, ce réseau d'agences de voyagesestimeavoirréduit sescoût de 40X tout enprofitantde fonctionnalités supplémentaires. «Nous économisons ainsi du temps et de l'argent que nous pouvonsconsacrerà notre cœur de mé tier»,poursuit-il. Pour les start up, un pari gagnant Les utilisateurs les plus enthousiastes se rencontrent parmi les start up. «Les jeunesentreprisesdunumériquesontles plus grossesconsommatrices de cloud Computing,car cette formule leur per metde sedotertrèsvited'infrastructures informatiquesperformantes» țémoigne Justin Ziegler, DSIet cofondateur de Priceminister.Sices sociétéssedévelop pentcommeprévu,ilseratoujourstemps pour elles,dansun lointainfutur,de re considérerleurschoixtechnologiquesėt Capacité de stockage illimitée pour quelques euros par mois en cas d'échec,l'investissementauraété minime...c'estle pari engagépar Bistri, une jeune pousseparisienne d'une di zaine de personnes.spécialiséedans le tchatvidéo,lajeunepoussea portél'inté gralitéde son infrastructuresuramazon et Dropbox. Une partie de seslogiciels setrouve surl'offreondemandd'atlassian.«toutenotreinformatiqueest dans lecloudȧinsi,commelesgrandsgroupes, nouspouvonsutiliserdesgrillesde calcul ou des clusters de base de données», détaille EmmanuelVenisse, cofondateurde l'entreprise. Le cloud est aussi un ré servoirde puissanceà la de mande, qui offre la possibi lité d'affronter sereinement des picsd'activité imprévus, même lorsqu'on ne dispose pas en interne d'un grand nombre de serveurs. C'est pour cela que les sites d'e-commerce en sont friands.«quand 50X de votre chiffred'affairesestréalisésur lesdeux semaines qui précèdent Noël, ou que vous faites face à une hausse de trafic pendant lessoldesou suite à une publi cité à la télévision,rien n'est plusfacile quede déployerdesinfrastructurescloud pour quelques heures ou quelques se maines»,note EmmanuelleOlivié-Paul, directrice associéedu cabinet d'études MarkessĊhezVentadis,la filialee-com mercede M6 propriétaire,entre autres, du site Mistergooddeal,l'adoption du cloud a contribué à diviser par quatre lescoût d'infrastructuresinformatiques. Le faible ticket d'entrée du cloudle rend incontournablepour tout nouveau développement,quelleque soitla taille de l'entreprise.«celapermet de démar rer des projets plus rapidement, sans investissementprohibitif»,estimemichel Tournier,DSId'Anovo, une société de logistiquede1200personnesșpécialisée dansla téléphoniemobile.«si, au final, le projet échoue parce qu'en décalage aveclesattentesdesutilisateurs,lerisque financier aura été minimum», ajoutet-il.autreavantageinattendu: lapossibi lité d'arrêter à tout moment un service cloudfacilitel'acceptationinitialedupro jet par lessalariés. Partout,cetteflexibilitéestappréciée. «LesDSI doivent répondre de plus en plusvite à desdemandesurgentesémises par lesdifférentsmétiersde l'entreprise, affirmedidierpawlak,dsidugroupede marketingquintess.l'an dernier,nous avons eu besoin d'espace disque et de puissancemachinepour certainscalculs. Nous avonsloué pendant sixmoisune prestationchezamazonpour7eurospar moisȧvant,jen'auraisjamaispumettre en placeunearchitectureéphémèredece typeà ceprix.» Pas toujours rentable pour les grands comptes Maisleproblèmen'est paslemêmepour lesentreprisesde grandetaille. L'équa tion économiquede l'informatiquedans le nuage se révèle alorsplus complexe à équilibrer. D'abord parce qu'elles disposent souvent d'un outillage déjà conséquent.ensuite parce qu'un inves tissementdansle clouddoit s'apprécier sur la durée, en prenant en compte de multiplesparamètres(intégrationàl'exis tant, réglages,formations...).d'où des avisdivergent surcette question. Pour sa part, Pierre-YvesColin, DSI deslaboratoiresvétoquinol(quicompte 1850salariés),semontre plutôtréservé surleséconomiespromisespar le nuage. «Surle longterme,et s'il y a un grand nombre d'utilisateurs,cela s'avère sou ventplus coûte qu'une solutiontech nique gérée en interne», assure-t-il. D'autresstructure se contententdecom pléterleursoutilsexistantspar ducloud. «Nostechnologiesinternesrestentren tablesà grandeéchelle,expliquerobert Demory, en charge du domaine tech nique et architectureà la DSIdu Cour rier de La Poste.Maisl'informatiqueen

10 i LAURANTWEILL, FONDATEURDEVISIWARE ^ il Pour100euros, je réserveentrois minutesplusieurs dizainesdeserveurs. Notremétierconsisteàassocier desjeux interactifsen simultané à desémissionsde télévision, et cedans17pays.nosbesoins informatiquessonttrèsfluctuants. Seullecloud nousoffre laflexibilité dont nousavonsbesoin.sur AmazonWebServices,je peux acquérir quasiinstantanémentune puissanceinformatiquesupportant 100OOOjoueursenligne pendant quelquesheures.etpourun coût inférieur à celuide l'électricité pour unserveur.sanslecloud, notre offre Play along neseraitpas viable économiquement.une solution maisonnouscontraindrait à posséderdesserveurssupportant 60 millions de partiesparan, mais utilisés épisodiquement.doncune infrastructurelourdeet chère. C'estpourquoinousavonsfini par migrer toute notreinformatique danslenuage.grâceàsafacilité d'usageet à sonfaible prix,nous pouvonsnousinternationaliser. Ainsi, dansdeuxans,nousserons présentsdans70 pays, h h nuage nous permet de satisfairedes be soins ponctuelsde stockagede données ou de fonctioncollaboratives.» «Attention, met cependant en garde JustinZiegler.Laflexibilitéduclouda un coûtsurlelongterme.surle cœurde mé tier d'une grosseentreprise,je ne pense pasque cesoitrentableṃettreune plate forme de productionfortement sollicitée dansle nuageest rarementsourced'éco nomies.»unavispartagépar Pierre-Yves Colin: «D'autant qu'il existedes pièges. Certaines offresde cloud à la demande n'en ont que le nom,puisqu'ellesfixent le nombre d'utilisateurs sur des durées importantes,ainsique la facturationcor respondante.le clientn'a alorsplus au cune liberté une foisle contrat signé.il n'a d'autre choixque de payer,quelque soit l'usagequ'il faitde lasolution,et ce jusqu'au terme du contrat», affirme le DSIdeVétoquinol. Lemarché manque encorede transparence Pour Anne Dubedout, DSIdu répara teur en téléphonie Cordon Electronics, ce marché, sur lequel veulent être pré sents tous leséditeurs logiciels,souffre encore d'une grandeimmaturité.et der rièreleurscontratsparfoisdifficilesà dé chiffrer,lesbénéficesne sontpas toujours à l'avantagedesclients.«les offressont tellementdiversifiéesdansla formequ'il est impossiblede les comparer: il faut descendre à un niveau de détails tech niquesoùl'on se perd...sur un exemple précis,j'ai évaluéle surcoût à 20 X par rapportà une solutioninternefinement réglée! «Normal, tranche Emmanuel Houzel,consultantchezKurtSalmon.Un éditeurquifaitdu cloudlouedesservices surlesquelsildégageune marge,d'où des offresformatéesoù se glissentdesfonc tionnalitésparfoissuperflueset chères.» L'autre problème que soulève le consultant, c'est le manque de profes sionnalismede certainsfournisseurs.«il fautse méfierde ce que lesssiivendent commeétantducloud,et quin'est que de l'externalisationà basprix sansgarantie de sûreté, insiste-t-il. Le coût réel pour l'entrepriseinclutla priseen comptedes risquesencourus.» De quoi ressortir sa calculatrice. SYLVAIN LAPOix

11 Dossier A. Peut-onrevenir enarrière? Mettresesdonnéesdansle cloudest simple.maislesen retirer,ouchangerdeprestataireșerévèlepluscompliqué. Eneffet,aucunéditeurne prévoitce cas. Il y a deux ans, LaurantWeill, le PDG devisiware,éditeur de jeux vidéo interactifs pour la télévision, a migréune grande partie de ses données de pro duction dans le cloud d'ama zon. «Aujourd'hui, nous pourrions as sez facilementchanger de fournisseur, car nous savonsquelssont leséléments concernés»,affirme-t-il.enrevanche,la situationpourraitbientôt secompliquer. «L'offre cloud d'amazon ne cessede s'enrichir de servicesque nous utilisons sans bien savoircommentcelamarche. D'ici à quelques années, nous serons peut-être prisonniers du géant améri cain»,confielaurantweill. Qu'onse ledise: rienn'oblige un éditeur à restituer les don nées qu'ilhébergelorsquevous résiliezvotreabonnementà son offrede logicielen ligne(saas, pour Softwareasa Service).La plupart des acteurs du secteur ne prévoient rien dans ce cas. «Lacomplexitéjuridiquecolle malavecl'universdeslogicielsen mode Saas.Car l'intérêtdu cloud,c'estla faci litéaveclaquelleonsouscritun service», résume Jérôme Jelocha, DSId'ePress- Pack(solutionsde communication). ParcoursducombattantẠvantde setour ner versl'offrede Google,Jérôme Jelo cha a demandé à la branche française commentil pourrait, le cas échéant, ré cupérer ses précieuses données. Mais cette décisionest prise aux Etats-Unis. La filiale européenne a finalement ac cepté de le mettre en relationavec une SSIIfrançaisequi,lui a-t-onassuré,s'oc cuperait de tout. 11a ainsi pu passer un contrataveccetteentreprisedisposantde «Le manque de standard estun réel handicap pour les entreprises» liensdirectsavecgoogleaux Etats-Unis. Ceparcoursdu combattanta retardé de quatre moisla miseen placedu service dont avait besoinle DSIet a majoré le prixde l'abonnementà l'applicationsaas «de quelquespour-cent»,précise-t-il. Autredifficulté:personnene saitexac tement quelaccordformaliser,avecquel prestataire et pour quel service cloud. «Lesavocatsapprennentsur le tas ; au cune bonne pratique n'a encore été actée par lajurisprudence»,avertitarnaud Lefrançois,directeurduserviceachatsdu groupe industriel Exxelia, qui planche surces questionsaveclesprofesseursde droit de HEC.Lesproblèmessont nom breux. Certains acteurs du cloudmentionnentdèsle dé part, sur leur siteweb,qu'ils ne peuventêtre tenusrespon sablesen casde perte d'infor mations ; c'est le cas d'ibm avec son offre Smartcloud. Faut-illesobligerà payer des pénalités lorsqu'ils ne sont pas en mesure de restituer les données? «L'importantn'est pas de toucher des indemnités, mais d'avoir quelqu'unqui s'engageà fournirune as sistance»,martèlejérôme Jelocha. Deux logiquess'affrontent.celle des éditeurs,quiveulentmultiplierlesclients et lesgarder captifs, litcelle des utilisa teurs, qui souhaitentpouvoirrécupérer leurs données afin de les placer, le cas échéant, chez quelqu'un d'autre, pour des raisons de coût ou d'évolution de la structurede l'entreprise. De fait,pas ser d'une solutioncloudà une autre n'a rien d'une sinécure.«microsoft,google et Salesforceverrouillentleurstechnolo giescarilsveulents'imposercommedes standards.quant auxautresapplications en mode Saas, elles ne sont pas inter opérables,ce qui bloquetoute possibilité de transfert.«cemanque de standardi sationest,à courtterme,unréelhandicap pourlesentreprises»ș'indigneghislaine Maghroudi, responsable e-marketing chezl'intégrateurinsightfrance. Artisanat.Aujourd'hui,la méthode pré coniséepour un tel transfert consisteà rapatrier sur sespropresserveurstoutes les données stockées chez un fournis seur, pour ensuite les télécharger dans le sensinverseversun autre prestataire. Un peu comme si l'on devait se bala der avec une valisede billetslorsqu'on changede banque.unbelanachronisme. D'autant que cette opération manuelle immobilisel'activitéde l'entreprisepen dantplus d'unejournée dèsque laquan tité des informationsà copier pèse plus de2 gigaoctets. «Le transfertde 800 comptesde mes sagerieélectroniqueducloudde Micro soft vers celui de Google a nécessité quatremois»,s'insurgejérôme Jelocha. Sans compter qu'il faut alors interdire

12 JEROMEJELOCHA, DSI D'EPRESSPACK tfjei» paieun intermédiaire pour être certain de pouvoir récupérermesdonnées. J'ai choiside faireappelà une sociétédeservicesqui sechargede garantirl'accèsàmesdonnées parcontrat. C'estun surcoût, maismatranquillité estàceprix. Aucunéditeur d'applicationssaas (Softwareasa Service) nepropose cetypedeprestation. Aujourd'hui, leproblèmedu cloudest qu'il est aux mainsde grandsacteurs américainset quele pouvoirde décisionsetrouveaux Etats-Unis. Difficile, pourunutilisateur français, de plaiderseulsacauseauprès d'eux. Jen'aipasconfiancedansles engagementsstandardisésécritsen petitscaractèressurlespagesweb desprestataires.jeveuxtravailler avecunvrai maître d'œuvre.m m aux collaborateurs,partenaireset clients touteactivitéliéeau cloud,afinde ne pas risquer de perdre desdonnées en route. En effet, lesenregistrements, lesprises de commandes,les modificationsou les ajouts effectuésdurant cette migration risqueraientdene pasêtre prisencompte lorsde lacopie. Ce processus prend encore davan tage de tempslorsquel'on doit adapter les informationspour lesrendre exploi tables par un autre service Saas. Passe encorepourlesdocumentsbu reautiques qui souffriront,au pire,de quelquesdégradations dans leur mise en page. Mais lesautresapplicationsenligne, Saleslorcecompris,restituent à leurspropriétaires des don nées brutes. C'est-à-dire que chaque informationest sépa rée par unevirguleșansqu'on sache s'il s'agit d'un suivi de clientèle, d'un Man comptable,d'unefactureoudu dossierrhd'un collaborateur.ghislaine Maghroudimilitepour qu'une clausede transférabilitésoitajoutée aux contrats. Letransfert d'un cloudà l'autren'est pas(encore) prévudans lescontrats Pasfacile,quand onsaitil n'existeaucun standarddansle cloudauquel seraccro cherpour simplifierl'opération. Réflexionausommet. Mais la Commis sion européenne y pense. L'Etsi(European Télécommunications Standards Institute)se mobilisedepuisseptembre pour définirdesconditionsqui assureront l'interopérabilité et la portabilité entre applicationssaas.songroupe detravail, baptisécloudstandardcoordination,est censéprésentersespremiersrésultatsen juin prochain. Parmilesstan dards qu'étudiel'etsifigurele format XML, une norme de présentation des données au seindesfichiers. «Le problème, c'est qu'il n'existe pas deux progiciels de gestion en mode Saas ex ploitantlesinformationsde la même façon», déplore Chris tophe Chapet, DSI de l'office immobi lier NantesHabitat.Laplupartdesvieux briscards de l'informatique demeurent sceptiques.«imaginerde standardiserle Saas? On a déjà demandé pendant des décenniesaux fournisseursde logiciels classiquesde le fairepour leursoffreset ce n'est jamaisarrivé», s'enflammean toine de Kerviler,le directeur des sys tèmes d'information de Corsair Inter national. Selon Justin Ziegler, DSI de Priceminister,lui aussi songeur,lesfour nisseursvont proposerdes standardsde façade: «Ce seracommeà l'époque des bases de données, soi-disant toutes au format SQL.Leurcompatibilitéétait en réalité trèslimitée»,lance-t-il.enl'occur rence,l'harmonisationn'avaitaboutiqu'à mettre au point des applicationsfonc tionnantde lamême manière.maispas ser d'une base à une autre supposaitde consacrerdessemainesàconvertirtoutes lesdonnées.quandilne fallaitpascarré ment lesressaisirà la main. Avecle cloud,personnen'a encorevé ritablement été confrontéau problème. Justin Ziegler s'en remet à sa bonne étoile: «On trouvera bien une boîte de programmeursspécialiséedans le déve loppementd'outilsadhocpourrécupérer nos billes!»un optimismequi,jusqu'ici, lui a plutôt réussi. YANN SERRA

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Cloud Computing. Veille Technologique

Cloud Computing. Veille Technologique Cloud Computing Veille Technologique La veille technologique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à disposition commerciale (ce qui

Plus en détail

Description de l offre de services

Description de l offre de services Description de l offre de services Prestations en Webconférence... 2 Les prestations :... 3 Etude d éligibilité Microsoft Office 365... 3 Forfait de Mise en service... 4 Migration 5 utilisateurs... 5 Formation

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud. Didier Gabioud www.yoocloud.ch

Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud. Didier Gabioud www.yoocloud.ch Mes logiciels d'entreprise dans le Cloud Didier Gabioud www.yoocloud.ch 06.09.2012 A propos de Yoocloud Société simple fondée en 2012 à Martigny Objectif: Aider les PME à faire leurs premiers pas vers

Plus en détail

de la productivité individuelle...... au travail collaboratif

de la productivité individuelle...... au travail collaboratif de la productivité individuelle...... au travail collaboratif 1 2 Plan La bureautique personnelle Productivité individuelle Les outils de communication Accélérer les échanges de documents (réduire le papier

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé

La société. Service professionnel, flexible et sécurisé www.netexplorer.fr La société Service professionnel, flexible et sécurisé NetExplorer accompagne de nombreux clients au travers d une solution SaaS clé en main développée en interne depuis 2007. NetExplorer

Plus en détail

Les devis. Les principales fonctions:

Les devis. Les principales fonctions: Maçonnerie - Carrelage - Chauffage - Climatisation - Couverture - Plomberie - Zinguerie - Décoration - Electricité - Menuiserie - Charpente - Paysagiste - Peinture - Vitrerie - Plâtrerie - Terrassement

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE Utiliser un espace de stockage en ligne avec des élèves en situation de handicap.

Plus en détail

Prix d'un site Internet ou e-commerce professionnel

Prix d'un site Internet ou e-commerce professionnel Prix d'un site Internet ou e-commerce professionnel Lors de vos recherches concernant le prix d'un site Internet, vous avez dû voir un peu tout et n'importe quoi. Des sites Internet (soi-disant) gratuits.

Plus en détail

Exonet Go and Run : étude de l outil l'outil GoogleDrive

Exonet Go and Run : étude de l outil l'outil GoogleDrive Exonet Go and Run : étude de l outil l'outil GoogleDrive Description du thème Propriétés Description Intitulé court Exonet Go and Run Intitulé long Exonet Go and Run : l'outil GoogleDrive La société Go

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

AUDIT MAINTENANCE CURATIVE MAINTENANCE PREVENTIVE HOTLINE

AUDIT MAINTENANCE CURATIVE MAINTENANCE PREVENTIVE HOTLINE Fort de son expérience auprès des PME et Collectivités, MDSI vous propose la gestion complète ou partielle de votre système informatique en associant au sein d'un même contrat : audit, conseil, maintenance

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable

CORRIGE 01.10. Éditions Foucher Expertise comptable EXERCICE 01.10 Pour faciliter l'accès aux fichiers et initier le travail collaboratif, le responsable informatique d'une PME a mis en place l'architecture suivante : Chaque collaborateur est doté d'un

Plus en détail

En outre, son architecture logicielle moderne lui confère une stabilité, une rapidité de traitement ainsi qu ergonomie optimale.

En outre, son architecture logicielle moderne lui confère une stabilité, une rapidité de traitement ainsi qu ergonomie optimale. LE PRODUIT Maitrisez la gestion de votre activité Integral deviendra votre partenaire privilégié dans la gestion de votre activité et de votre comptabilité. Sa large couverture fonctionnelle vous permettra

Plus en détail

Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS

Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS Annexe 4 Service Messagerie DSI CNRS Contenu I. Introduction... 2 II. Description de l Offre de Service Messagerie unifiée... 2 1. Services proposés... 2 2. Utilisation... 2 3. Types de fournitures...

Plus en détail

Le Cloud Computing et ses applications collaboratives - XWiki SAS

Le Cloud Computing et ses applications collaboratives - XWiki SAS Le Cloud Computing et ses applications collaboratives - XWiki SAS par Ludovic DUBOST 15/11/2012 Journée d'étude ADBS Lorraine Sommaire Introduction L'importance de l'open Cloud : le danger des solutions

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07

6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte. Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Un point sur ASP : marché, acteurs et perspectives UPS 07 Emmanuel Layot Définitions AGENDA Caractéristiques / avantages du mode ASP Marché Fonctionnalités

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Mardi 17 novembre 2015. Les services collaboratifs et le SAAS, enjeux majeurs pour votre cabinet

Mardi 17 novembre 2015. Les services collaboratifs et le SAAS, enjeux majeurs pour votre cabinet Mardi 17 novembre 2015 Les services collaboratifs et le SAAS, enjeux majeurs pour votre cabinet Sommaire Le Cloud : Qu est ce que c est? Les tendances Le Cloud to Cloud Du Cloud au MOBICLO Le Cloud privé

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

PostFiles. La solution de partage et de synchronisation de fichiers dédiée aux professionnels. www.oodrive.com

PostFiles. La solution de partage et de synchronisation de fichiers dédiée aux professionnels. www.oodrive.com La solution de partage et de synchronisation de fichiers dédiée aux professionnels www.oodrive.com Partager tout type de fichiers sans contrainte de taille et de format. Synchroniser et consulter ses fichiers

Plus en détail

Atelier numérique. Webinar, Responsable Web Design. Communication et Collaboration. Jeudi 30 mai 2013. Atelier numérique de Courbevoie

Atelier numérique. Webinar, Responsable Web Design. Communication et Collaboration. Jeudi 30 mai 2013. Atelier numérique de Courbevoie Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 30 mai 2013 Webinar, Responsable Web Design Communication et Collaboration Microsoft Office 365 Atelier numérique de Courbevoie Intervenants

Plus en détail

Le bureau mobile collaboratif pour piloter en temps réel votre entreprise dans un cloud privé et sécurisé.

Le bureau mobile collaboratif pour piloter en temps réel votre entreprise dans un cloud privé et sécurisé. Le bureau mobile collaboratif pour piloter en temps réel votre entreprise dans un cloud privé et sécurisé. CRM-Affaires Facturation Ressources Humaines Gestion de projets Le planning B2O : élément central

Plus en détail

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.

ID Concept. Informatique et Communications. 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept. ID Concept Informatique et Communications Spécialiste de l informatique depuis 1996 ID Concept ID Concept 21 rue d Esbly 77150 Lésigny Tél : 01 60 02 07 51 Fax : 01 60 62 99 92 Mail : info@id concept.com

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS ACT! 2009

FOIRE AUX QUESTIONS ACT! 2009 FOIRE AUX QUESTIONS ACT! 2009 Informations générales sur ACT! 1. Quelles sont les principales fonctionnalités d ACT!? - Gérer tous vos contacts et vos clients en toute simplicité - Communiquer avec vos

Plus en détail

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix.

Virtuelbureau d'avenir Numérique utilise la technologie Citrix. Changez d'ère informatique : Passez au Virtuelbureau d'avenir Numérique! Avec Virtuelbureau d'avenir Numérique, pour le prix d'un simple abonnement mensuel, vous pourrez partout et tout le temps accéder

Plus en détail

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe

Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe Dossier de presse Communiqué de presse ALTER PERFORMANCE, un modèle de start up qui a le vent en poupe ALTER PERFORMANCE est une nouvelle société de conseil qui a fait le choix d'accompagner les TPE-PME

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

La sécurité des données hébergées dans le Cloud

La sécurité des données hébergées dans le Cloud Conférence IDC Cloud Computing 2012 La sécurité des données hébergées dans le Cloud 25/01/2012 Patrick CHAMBET Responsable du Centre de Sécurité C2S, Groupe Bouygues Planning Quelques rappels Vue simplifiée

Plus en détail

Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges. "à usage uniquement interne"

Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges. à usage uniquement interne Agence de Développement Economique Et Touristique des Vosges "à usage uniquement interne" Semaine N 23/ Rapport de visite N 122/ Date d émission : 01/02/2012 Objet : Réunion club repreneurs Emetteur :

Plus en détail

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs Le Cloud-Computing Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs 1 Définition Le Cloud Computing, littéralement l informatique en nuage, est un concept qui consiste à déporter sur des ordinateurs distants

Plus en détail

Démonstration Google Apps. Christophe Thuillier Avril 2010 Arrowsoft

Démonstration Google Apps. Christophe Thuillier Avril 2010 Arrowsoft Démonstration Google Apps Christophe Thuillier Avril 2010 Arrowsoft Sommaire 0. Présentation E-Consulting 1. Le Cloud computing 2. Les Google Apps Communication et connexion Collaboration et publication

Plus en détail

Mise à jour Bêta Recrutement février 2014 Mise à jour de la version bêta St. Gallen 01.02.2014

Mise à jour Bêta Recrutement février 2014 Mise à jour de la version bêta St. Gallen 01.02.2014 Mise à jour Bêta Recrutement février 2014 Mise à jour de la version bêta St. Gallen Explication des icones Dans chaque communication de mise à jour, les icones utilisés ont la signification suivante: Nouveauté

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 3 mai 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Le cloud computing : du virtuel au réel Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier CARTIERI Animateur Conseil TIC Franck

Plus en détail

Nouvelle Version! FIDUCIAL Vulcain 5.8

Nouvelle Version! FIDUCIAL Vulcain 5.8 Lyon, le 13 mars 2013 Nouvelle Version! FIDUCIAL Vulcain 5.8 L outil informatique doit tirer le meilleur parti des ressources humaines et matérielles, afin de répondre aux attentes des clients et aux objectifs

Plus en détail

Journée de l informatique de gestion 2010

Journée de l informatique de gestion 2010 Journée de l informatique de gestion 2010 Nouvelles technologies du SI «Le Cloud Computing et le SaaS au service quotidien de l informaticien de gestion» Prof. Ph. Daucourt Neuchâtel, 17 novembre 2010

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE > LA PRESSE AU FUTUR 2011 CONTACTS PRESSE : CYMBIOZ

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE > LA PRESSE AU FUTUR 2011 CONTACTS PRESSE : CYMBIOZ DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE > LA PRESSE AU FUTUR 2011 CONTACTS PRESSE : CYMBIOZ Laëtitia Berché Johanna Deconihout laetitia.berche@cymbioz.com johanna.deconihout@cymbioz.com 06 14 48 02 95 06 82

Plus en détail

Intégrateur de solutions de gestion. Arium Consulting

Intégrateur de solutions de gestion. Arium Consulting Intégrateur de solutions de gestion PRÉSENTATION Qui sommes-nous? UN SOMMAIRE PARTENARIAT : 1 PRÉSENTATION Qui sommes nous? UN PARTENAIRE DE Une Offre Globale dédiée Au CONFIANCE PME-PMI 3 LES OFFRES SAGE

Plus en détail

G.E.D. Gestion Électronique des Documents

G.E.D. Gestion Électronique des Documents G.E.D Gestion Électronique des Documents L externalisation de vos logiciels entreprises : une solution aux problèmes de coûts, de sécurités et de réactivités Que ce soit par la communication, par les échanges

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

Capacités : les Octets

Capacités : les Octets Capacités : les Octets Maintenant que l'on connait les différents périphériques de mémoire en informatique, nous allons aborder synthétiquement les unités de taille d'un ordinateur : les octets. 1. Comment

Plus en détail

FIT4EXCHANGE SOLUTIONS APPORTÉES PAR REUNIT "CYBERSECURITY"

FIT4EXCHANGE SOLUTIONS APPORTÉES PAR REUNIT CYBERSECURITY FIT4EXCHANGE SOLUTIONS APPORTÉES PAR REUNIT "CYBERSECURITY" Plan Le Cloud Privé Inquiétudes liées à la sécurité et au Cloud L authentification Sécurisation de la communication Les données La détection

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION TROISIEME PARTIE LES PROGICIELS DE GESTION INTEGREE TABLE DES MATIERES Chapitre 1 : LA PLACE DES PGI... 3 Chapitre 2 : LE CYCLE DE VIE DES PGI... 6 Questions de cours...

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

Forfait Informatique libérez votre entreprise de ses contraintes informatiques

Forfait Informatique libérez votre entreprise de ses contraintes informatiques Forfait Informatique libérez votre entreprise de ses contraintes informatiques Laissez les contraintes informatiques derrière vous concentrez-vous désormais exclusivement sur votre cœur de métier. Orange

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE

Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE Passeport de compétences Informatique Européen - PCIE Toute personne désirant faire le point sur ses compétences réelles en bureautique et les valider par une certification européenne Obtenir une certification

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Le «Cloud Computing» SGDSN/ANSSI/SR/RID - Elodie Playe -elodie.playe@ssi.gouv.fr - 01 71 75 82 70 1

Le «Cloud Computing» SGDSN/ANSSI/SR/RID - Elodie Playe -elodie.playe@ssi.gouv.fr - 01 71 75 82 70 1 Le «Cloud Computing» SGDSN/ANSSI/SR/RID - Elodie Playe -elodie.playe@ssi.gouv.fr - 01 71 75 82 70 1 Le cloud computing Historique Définition du NIST Eléments favorables au développement du cloud computing

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce,

Plus en détail

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique

Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution. Apibâtiment. Documentation technique Cahier Technique Différences Batigest Standard/Evolution Apibâtiment Documentation technique Sommaire Sommaire I. Préambule... 3 II. Différences Batigest Standard/Evolution... 4 1. Eléments... 4 2. Devis

Plus en détail

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ]

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE CLOUD, UNE NOUVELLE SOURCE DE PERFORMANCE POUR VOTRE ENTREPRISE.

Plus en détail

Base de Données Economiques & Sociales (dite UNIQUE) des entreprises

Base de Données Economiques & Sociales (dite UNIQUE) des entreprises Base de Données Economiques & Sociales (dite UNIQUE) des entreprises SOLUTION DÉDIÉE, HAUTEMENT SÉCURISÉE ET FORTEMENT PERSONNALISABLE À MOINDRE COÛT AVEC OFFRE DE DÉVELOPPEMENTS SPÉCIFIQUES A PRIX FORFAITAIRES.

Plus en détail

GROUPE EXPLOITATION Fouad Yahia AG D2I

GROUPE EXPLOITATION Fouad Yahia AG D2I GROUPE EXPLOITATION 1 Exploitation Fouad Yahia (+Windows 80%+CSSI) Linux Windows Mac Réseau Grille de calcul MELLAC Florent (+BDD 70%) DU Sylvie COUTURIE Laure-Amélie (Responsable) PRECIADO Benjamin 50%

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

«ACTopen» ... La solution dans sa globalité vous permettra d'administrer et de piloter votre entreprise de manière optimale.

«ACTopen» ... La solution dans sa globalité vous permettra d'administrer et de piloter votre entreprise de manière optimale. «ACTopen»... Est un progiciel de gestion intégré, développé sous forme de modules et pouvant être adapté à tout type d'entreprise et de secteur d'activité. La solution dans sa globalité vous permettra

Plus en détail

Check-List : Les 10 principales raisons de passer au Cloud

Check-List : Les 10 principales raisons de passer au Cloud Check-List : Les 10 principales raisons de passer au Cloud Check-List : Les 10 principales raisons de passer au Cloud «Le SaaS va devenir le mode de déploiement par défaut de la technologie RH...» - Paul

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Etude d'un projet de migration d'o.s - (Windows 8)

Etude d'un projet de migration d'o.s - (Windows 8) Etude d'un projet de migration d'o.s - (Windows 8) Résumé : Dans le cadre d'un projet personnel encadré, il nous a été demandé de faire une étude sur le nouvel OS de Microsoft et de son possible déploiement

Plus en détail

Signature et chiffrement de messages

Signature et chiffrement de messages 1 sur 5 Signature et chiffrement de messages Dans cette section : À propos des signatures numériques et du chiffrement Obtenir des certificats d'autres personnes Configurer les réglages de sécurité Signer

Plus en détail

Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS

Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Les clauses «sécurité» d'un contrat SaaS Paris, 21 janvier 2011 Frédéric

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft

Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft La stratégie informatique des entrepreneurs français Résultats de l étude IPSOS pour Microsoft Janvier 2011 SOMMAIRE L équipement informatique des TPE PME françaises : Internet toujours plus présent...

Plus en détail

Let It Bill : enfin un logiciel de facturation ingénieux qui fait gagner du temps et de l'argent

Let It Bill : enfin un logiciel de facturation ingénieux qui fait gagner du temps et de l'argent Let It Bill : le nouveau logiciel français de facturation simple et très économique Let It Bill : enfin un logiciel de facturation ingénieux qui fait gagner du temps et de l'argent Une des bêtes noires

Plus en détail

F-Secure Software Updater Un outil unique pour protéger votre entreprise

F-Secure Software Updater Un outil unique pour protéger votre entreprise F-Secure Software Updater Un outil unique pour protéger votre entreprise Protège l'irremplaçable f-secure.fr Vue d'ensemble Ce document décrit Software Updater, ses fonctionnalités, son fonctionnement,

Plus en détail

Sauvegarde des données de l'utilisateur avec Kaspersky Cryptomalware Countermeasures Subsystem

Sauvegarde des données de l'utilisateur avec Kaspersky Cryptomalware Countermeasures Subsystem Sauvegarde des données de l'utilisateur avec Kaspersky Cryptomalware Les cybercriminels sont prompts à adopter les techniques développées par les criminels dans le monde réel, y compris en extorquant de

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue Services Microsoft Online Services de Bell Trousse de bienvenue Table des matières Introduction... 3 Installation des services Microsoft Online Services de Bell... 3 1. Réception de la première lettre

Plus en détail

Secteur Sociétés de Services

Secteur Sociétés de Services Secteur Sociétés de Services isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur tertiaire Selon l'insee, le marché des

Plus en détail

Comptabilité. (Lancement 2014.1) Mise à jour du produit

Comptabilité. (Lancement 2014.1) Mise à jour du produit Comptabilité (Lancement 2014.1) Mise à jour du produit Octobre 2013 Sage 50 Comptabilité Édition canadienne (Lancement 2014.1) Important! Les mises à jour du produit de Sage 50 Comptabilité sont offertes

Plus en détail

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sauvegarde Version 1.0 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sommaire I. Introduction... 3 II. Définition de la sauvegarde... 3 III. Stratégie de sauvegarde... 3 IV. Types de sauvegarde... 4 A. La sauvegarde

Plus en détail

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50 Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage Sage BOB 50 Sage BOB 50 Expert Votre espace de travail Au fil des années, les logiciels de gestion traditionnels ont été enrichis de nouvelles

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing

Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing % entreprise Communiqué de presse Montrouge, le 28/10/2013 Scholè Marketing publie les résultats du Baromètre du Cloud Computing L essor des services informatiques hébergés constitue une évolution majeure

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012

L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 L externalisation de la formation Résultats de l enquête 2011-2012 20 juin 2012 Bénédicte Bailleul Directrice de l activité Externalisation 1 Agenda Présentation de Demos Outsourcing Méthodologie d enquête

Plus en détail

Prestataire Informatique

Prestataire Informatique SOLUTION INFORMATIQUE POUR PME-TPE C est la garantie du savoir-faire! Prestataire Informatique 2 Rue Albert BARBIER 45100 Orléans -Tel : 06.88.43.43.31 / 06.62.68.29.74 Contact Mali : 76441335 ou 65900903

Plus en détail

les étapes cruciales pour une intégration réussie ;

les étapes cruciales pour une intégration réussie ; Quand vous pensez «CRM», pensez- vous d'abord (et souvent seulement) à une solution Par exemple, certaines entreprises utilisent la CRM pour la gestion des ventes et/ou pour mener des campagnes marketing

Plus en détail

Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoi nt

Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoi nt Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoint 23 A. Partir de zéro? Chapitre 2 : Comprendre l'architecture et organiser son espace SharePoi nt Mettre en place et piloter un

Plus en détail

(remplace H2) Installation monoposte Windows, Mac, Linux

(remplace H2) Installation monoposte Windows, Mac, Linux Dr. Tax Office 3.0 avec ORIENTDB (remplace H2) Installation monoposte Windows, Mac, Linux Table des matières I. Introduction... 3 Ce que vous devrez savoir avant l'installation... 3 II. Sauvegarde de la

Plus en détail