CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR"

Transcription

1 M01 CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR 30 Heures Techniciens ou ingénieurs confrontés aux problèmes de conception et de dimensionnement des pièces mécaniques en bureau d études. - Rénover et approfondir vos connaissances en conception mécanique, - Effectuer des simulations et des dimensionnements à l aide d outils CAO, - optimiser des mécanismes, Dessin technique de base (2D). Principes de la CAO. Ghozlène Mahdia Apports théoriques sous forme de cours interactifs, illustrés et animés par des cas industriels. Utilisation de logiciels de CAO et d aide aux calculs. 200,000 DT Notions de conception mécanique - Cycle de vie du produit - Assemblages mécaniques - Modélisation des systèmes mécaniques Principes et méthode de travail en CAO - Dessin 2D/3D - Surfacique - Optimisation de la conception Modélisation et calculs - Modélisation et calculs de mécanique (cinématique, dynamique, statique, paramètres cinétiques) - Modélisation et calculs de structure et RDM Dessin d'un plan 2D sur AutoCad Desin d'un plan 2D avec habillage du dessin Conception des pièces mécaniques en 3D Etude de cas: calcul d'une structure (de point de vue statique, dynamique, cinématique et RDM) Laboratoire informatique avec logiciel AutoCad et SolidWorks logiciels MECAPLAN et poutres 3D 1 800,000 DT Page 12

2 M02 RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX :PRATIQUE DES CALCULS Techniciens de bureaux d études, Responsables d exécution. - Isoler un sous-ensemble en faisant apparaître les forces de liaison, - calculer ces forces de liaison et les réactions, - calculer les contraintes dans les poutres, - comprendre un formulaire. Niveau BAC. Pratique de la statique. krifa noureddine Cours et travaux pratiques. Statique - But, modélisation des actions de contact - Exercices : - poutre droite sur deux appuis, - poutre coudée sur deux appuis, - portique sur appuis, - portique à trois rotules. Résistance des matériaux - But, domaine d application, principes du calcul, domaines de validité, critères de dimensionnement - Tracé des diagrammes : poutre sur appuis ou encastrée, charge ponctuelle ou répartie. - Sollicitations simples : structure à barres articulées, boulon précontraint, arbre de transmission, poutre sur appuis. Compléments - Mesure des contraintes par jauges de déformation Essai de flexion simple Essai de torsion Essai de traction compression tracé de cercle de Mohr Calcul d'une structure à barres articulées Essai de resilience mesures des contraites par les jauges de déformation Laboratoire Sciences des matériaux Laboratoire Mécanique générale et résistance des matériaux Page 13

3 M03 TRAITEMENTS THERMIQUES ISET MAHDIA Techniciens, techniciens supérieurs ou ingénieurs mené à travailler dans le domaine de la métallurgie Acquérir les outils de base nécessaire à la compréhension des structures des métaux et de leurs traitements thermiques Chimie niveau bac KRIFA Noureddine éxposé et travaux pratiques Structure des métaux et alliages - L'atome, les liaisons atomiques, l'agitation thermique - les structures cristallines des métaux - les défauts cristallin dans les métaux et les alliages Diffusion atomique - Les mécanismes de diffusion - Loi de FICK - Applications Diagrammes d'équilibres - Notions générales - Les différents diagrammes - Execices Principe des traitements thermiques - Les transformations solides-solides - Les transformations diffusives, les transformations displacives - Les traitements thermiques usuels - Les traitements thermiques industriels des aciers et des fontes Applications - Les aciers: désignation normalisée - Les transformations perlitiques, bainitiques et martensitiques - Les diagrammes TTT et TRC, trempabilité - Revenu de la martensite Influence de la vitesse de refroidissement sur les propriétés mécaniques d'un acier - refroidissement à l'eau agitée, à l'huile et à l'air libre - propriétés à évaluer: la résilience (Kcu), dureté, limite élastique Revenu des aciers - Revenu à basse et à haute température Traitement de recuit - Recuit de recristallisation - Recuit de détente - Recuit de normalisation Examen microscopique des strucutes traitées Page 14

4 M04 PRATIQUE DES ESSAIS MÉCANIQUES Techniciens ou techniciens supérieurs, appelés à mettre en œuvre des essais mécaniques de caractérisation des matériaux acquérir des connaissances de base permettant de comprendre les caractères généraux controlant les propriétés mécaniques de mise en eouvre et d'emploi des matériaux métallique Notions de mécanique générale Krifa Noureddine Exposé théorique et essais au laboratoire Notions de base de mécanique des milieux continus - contraintes et déformations - lois de comportement Divers types de comportement - Elasticité, plasticité, viscosité - Notions d'endommagement Présentation des différents types d'essai mécanique de base en relation avec les lois du comportement - Essai de traction, compression, dureté - Essai de fluage - Essai de fatigue - Essai de mécanique de la rupture: Ténacité et propagation des fissures, loi de Paris - Rupture fragile, ductile Essai de traction, compression Essai de flexion Essai de résilience Essai de durété, microdurété Essai de torsion mesure des contraintes par ponts extensiometrique Laboratoire de science des matériaux et endommagement Page 15

5 M05 MÉCANIQUE DES FLUIDES À L'USAGE DES TECHNICIENS ISET MAHDIA techniciens de bureau d études, de fabrication, de maintenance, d entretien, de contrôle,confrontés à des écoulements en conduites. - Evaluer les pertes de charge, les débits et les pressions, - Choisir une pompe ou un compresseur adapté à un circuit. Bac scientifique ou technique. FRAJ Faouzi et LOTFI Brahim et travaux dirigés.travaux pratiques et démonstrations en laboratoire. Propriétés physiques des fluides - Masse volumique, viscosité Statistique des fluides incompressibles, application aux mesures de pression Cinématique des fluides Dynamique des fluides incompressibles - Notion de charge - Équation de Bernoulli - Application à la mesure des débits Écoulements en conduite - Régimes d écoulement : laminaire, turbulent - Pertes de charge linéaires, singulières - Calcul des pertes de charges dans un circuit Turbomachines en fluide incompressible - Principes de fonctionnement, courbes caractéristiques - Installation de machines sur un circuit, détermination du point de fonctionnement - Problèmes liés au pompage des liquides : amorçage, cavitation (NPSH) Notions du coup de bélier Calcul des pertes de charges Choix de pompe et dimensionnement des conduites Courbe caractéristique point de fonctionnement d'une pompe Laboratoire mécanique des fluides et hydraulique Page 16

6 M06 BASES DE L'HYDRAULIQUE POUR OPÉRATEURS - Opérateurs d essais, de maintenance, de production, - dessinateurs de bureau d études. - appréhender les phénomènes de mécanique des fluides mis en jeu dans des circuits hydrauliques, - effectuer des opérations d installation, de maintenance ou de remplacement de systèmes hydrauliques : pompes, vannes, Expérience industrielle dans un poste de production ou de maintenance. FRAJ Faouzi Alternance de cours d exercices, de démonstrations et de travaux pratiques. Notions de physique des fluides - Pression, température, débit masse, débit volume - Les unités Bases de l Hydraulique - Les écoulements de fluides - Les pertes de charge - La cavitation - Les coups de bélier Technologie - Les pompes, les vannes, les vases d expansion Les circuits hydrauliques - Circuits fermés, circuits ouverts : - les courbes caractéristiques de pompes, - les courbes de réseaux, - les points de fonctionnements, - les mesures. - Pression, température, débit Pompes à vitesse variable Mise en évidence des pertes de charge Détermination d un régime de fonctionnement Courbes caractéristiques de pompe Courbes de réseaux Mesures de débits Réglage d un débit de pompe Pompes à vitesse variable Notion d équilibrage réseau Laboratoire de mécanique des fluides et hydraulique Page 17

7 M09 NOTIONS DE BASE DE LA SÉCURITÉ INDUSTRIELLE 18 Heures ET ENTREPRISE Opérateurs ou techniciens responsables en entretien et maintenance et sécurité - Acquérir les principes de base de la sécurité, - Sensibiliser une équipe de production sur les risques électriques et mécaniques - et appliquer les normes de sécurité. Néant GRINE Asma et ZARROKI Adel Exposé et étude de cas sur site 100,000 DT Introduction à la sécurité - Sécurité électrique, mécanique et chimique Analyse des risques et choix des préventions Premiers secours en cas d'accident et identification du type de prévention suivant la nature de l'accident comité d'hygiène de sécurité et de condition de travail rôle du sauveteur sécouriste du travail identification des accés et des allés présentation des affiches éclairage des zones du travail carte de risque stress dans le milieu du travail implication des organisme de secourisme dans la région (ptotection civile,,,) 900,000 DT Page 18

8 M10 RISQUES MÉCANIQUES ET PRÉVENTIONS ET ENTREPRISE Opérateurs ou technicien en service maintenance et entretien - Acquérir les méthodes de sécurité appliquées aux machines - et appliquer les méthodes de protection des machines lors de la conception et de l'utilisation M09 (introduction à la sécurité) GRINE Asma Exposé théorique et étude des cas de sécurisation sur site Les éléments fondamentaux de la sécurité appliqués aux machines - Mouvements mécaniques dangereux - Les exigences des protecteurs - Les équipements de protection Les méthodes de sécurité appliquées aux machines - Les protecteurs, les dispositifs de sécurité, les moyens de protection auxiliaires La construction des protecteurs - Protection des zones de travail, protection des organes de transmission mécanique, l'énergie Protection contre les risques d'ecrasement - Emplacement des organes de commande Dimension minimale des accés aux machines et installation Emplacement des organes de commande Sécurité de l'utilisateur et de la machine 130,000 DT 1 200,000 DT Page 19

9 M13 SURVEILLANCE VIBRATOIRE DES MACHINES TOURNANTES technicien en maintenance industrielle (métrologie e contrôle) -surveiller une machine tournante par analyse vibratoire, - interpréter les défauts des machines et corriger les anomalies liées aux vibrations Notions de cinématique et dynamique des solides, notions de mécanique vibratoire MBAREK Mefteh ARFAOUI Sassi CHOUCHENE Adnène Exposé théorique et travaux pratiques Etude des vibrations mécaniques - Observation des comportements d une structure particulière - Généralisation au comportement dynamique des structures - Réponses à diverses excitations - Fréquences, modes amortissement Interprétation de défauts des machines - Balourd - Défauts d'alignement - Problèmes spécifiques aux paliers lisses - défauts des roulements - Défauts des engrenages - Défauts des transmissions par courroie - Défauts des moteurs électriques et des alternateurs - Normes et recommandations Utilisation du banc d'analyse vibratoire pour diagnostiquer et corriger différents défaux provoqués Laboratoire de contrôle non destructif et analyse vibratoire Page 20

10 M14 MÉTROLOGIE (MÉTROLOGIE CLASSIQUE SUR MARBRE ET MÉTROLOGIE TRIDIMENSIONNELLE) 30 Heures Opérateurs ou techniciens de contrôle qualité - Utiliser les moyens de contrôle classiques (pied à coulisse, micromètre, comparateur), - utiliser les instruments de mesure des spécifications géométriques et des états de surface, - Etablir une gamme de contrôle, choisir les moyens les plus adaptés en fonction des spécifications dimensionnelles, - rédiger un rapport de contrôle (sur produit lisse, fileté). - Utiliser les moyens de base en métrologie dimensionnelle (cales étalons, banc de mesure - étalonner ou de vérifier les moyens de contrôles classiques, - utiliser les moyen de mesures tridimensionnelles sur MMT. Outils statistiques, lecture d'un dessin de définition lecture des spécifications géometriques Imed Hamza & Nourreddine Krifa Exposé et travaux pratiques 200,000 DT Les bases du contrôle dimensionnel : de l interprétation du plan jusqu à la déclaration de conformité Les spécifications géométriques des produits Les techniques de contrôles des tolérances géométriques La mesure des états de surface Les incertitudes de mesures dimensionnelles La mesure 3 D - principe de mesure 3D - Utilisation de la machine à mesurer tridimensionnelle(structure, utilisation et programmation,,,) - traitement et compte rendu de mesure Utilisation des moyens classiques de mesure dimensionnelle sur marbre travaux de mesure sur machine à mesurer tridimensionnelle Laboratoire de métrologie et contrôle qualité,moyens classiques de mesure dimensionnelle(micromètres,calibres, comparateurs,,,) et machine MMT 1 800,000 DT Page 21

11 M15 CONTRÔLE QUALITÉ: MAÎTRISE STATISTIQUE DES PROCÉDÉS 36 Heures Technicien ou ingénieur responsable d'un service qualité - Acquérir une méthodologie de déploiement du projet SPC expérimentée et éprouvée. - Maîtriser l ensemble des contraintes pour réussir l'intégration du SPC dans la culture de l entreprise. outils statistiques FAOUZI Frej Exposé et (études de cas) 240,000 DT 2 Le SPC ou la MSP - La présentation de la Maîtrise Statistique des Processus (MSP), - Les trois phases de mise en place de la MSP, la démarche et les outils - Les causes de variabilité d un processus. La démarche de mise en place : les quatre phases, les sept étapes La normalité du fonctionnement du processus - Une introduction à la statistique, - Les paramètres de tendance centrale et de dispersion, - La normalité du fonctionnement du processus La capabilité machine - La recherche des facteurs influents du processus - Comment réaliser une capabilité machine? Pourquoi? (machines simples et multioutils) - Le calcul et l interprétation de la capabilité machine (Cm, Cmk) et la comparaison avec les autres méthodes (CAM, Pp, Ppk, ). La capabilité des processus de mesure - Les incertitudes, les rappels, La définition de la capabilité de processus de mesure, l application : la justesse, la répétabilité, la reproductibilité, La mise sous contrôle du processus - La construction et l interprétation des cartes de contrôle - Pour la surveillance et le pilotage du processus : les cartes de contrôle aux mesures, les processus discontinus : ( X, R), (X, S), (X, R), (MX,MR) - Pour le suivi de la qualité du produit et la détection à posteriori des dérives de processus : les cartes de contrôle aux attributs. La capabilité processus - Le calcul et l interprétation de la capabilité processus - L évolution des cartes en fonction des capabilités du processus ou de l indice de performance d un procédé La méthode de mise en oeuvre pratique de la MSP - Le rôle de chaque service dans la MSP - Les limites d application de la MSP - Comment lancer une opération MSP dans son entreprise (le plan qualité projet) Etude cas et simulation sur PC Page 22

12 M17 UTILISATION / EXPLOITATION DE LA GMAO Technicien en maintenance et entretien, -Mettre en place un logiciel de GMAO -Utiliser et exploiter une GMAO pour optimiser la production notions en methodes de maintenance et informatique de base ASMA GRINE et MAHDIA GOZLANE -Travaux pratiques et étude de cas Formation générale à l'informatique Formation spécifique au logiciel Utilisation / Exploitation de la GMAO - Saisie de l'inventaire COMPLET du matériel - Saisie des Demandes d'intervention et des Ordres de travail - Travaux Saisie des comptes rendus d'intervention et clôture - Saisie des alarmes pour les interventions préventives - Autres saisies - Réalisation / éditions des statistiques (indicateurs, Pareto, etc...) - Archivages/sauvegardes démonstrations et étude de cas sur logiciel plusieurs exercices de saisie et d'éxploitation du logiciel COSWIN logiciel de GMAO (COSWIN) laboratoire informatique Page 23

SOMMAIRE Thématique : Matériaux

SOMMAIRE Thématique : Matériaux SOMMAIRE Thématique : Matériaux Rubrique : Connaissances - Conception... 2 Rubrique : Essais... 7 Rubrique : Matériaux...11 1 SOMMAIRE Rubrique : Connaissances - Conception Connaître les matières plastiques...

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

Conseils en Ingénierie mécanique

Conseils en Ingénierie mécanique Conseils en Ingénierie mécanique contact@solsi-cad.fr +33 (0)3 87 60 34 49 CONCEVOIR OPTIMISER Metz INNOVER VALIDER Historique 1985 1992 1996 2003 2013 2014 Solsi : Calculs des Structures - FEA Création

Plus en détail

«SERVICES D INGENIERIE»

«SERVICES D INGENIERIE» PUNCH POWERGLIDE STRASBOURG 45 années d expériences Le pôle R & D de PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement,

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges?

Information. BASES LITTERAIRES Etre capable de répondre à une question du type «la valeur trouvée respecte t-elle le cahier des charges? Compétences générales Avoir des piles neuves, ou récentes dans sa machine à calculer. Etre capable de retrouver instantanément une info dans sa machine. Prendre une bouteille d eau. Prendre CNI + convocation.

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

Mécanicien(ne) Automaticien(ne)

Mécanicien(ne) Automaticien(ne) 3 ème degré Technique de qualification Options : Mécanicien Automaticien Electricien Automaticien Mécanicien(ne) Automaticien(ne) Présentation générale Le métier Le «Mécanicien automaticien», tel que défini

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE Analyse vibratoire expérimentale : outil de surveillance et de diagnostic Dr Roger SERRA ENIVL / LMR 1 Contexte (1/2) Première publication de la charte

Plus en détail

LA MESURE INDUSTRIELLE

LA MESURE INDUSTRIELLE E02 LA MESURE INDUSTRIELLE 20 Heures Technicien responsable de la maintenance Approfondir les techniques de mesure; Prendre en compte l aspect métrologie. Connaître les limites et les facteurs d influences

Plus en détail

Détection de fuite hélium Aspect Mesure

Détection de fuite hélium Aspect Mesure Détection de fuite hélium Aspect Mesure Préparé par : F.Rouveyre Date : 24 Octobre 2012 La détection de fuite La détection de fuite par spectrométrie de masse à gaz traceur a plus de 50 ans. Même si cette

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA

UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA UNIVERSITÉE KASDI MERBAH OUARGLA FACULTE DES SCIENCES APPLIQUÉES Département de Génie des Procédés Phénomènes de transferts Travaux pratiques de mécanique des fluides CHAOUCH Noura et SAIFI Nadia 2013

Plus en détail

On peut être «lourd» et agile!

On peut être «lourd» et agile! éditorial Traitements & Matériaux 412 Octobre - Novembre 2011 3 On peut être «lourd» et agile! La métallurgie est considérée comme une industrie «lourde», les traitements thermiques comme de «vieux» procédés,

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

4XDOLILFDWLRQ H[SpULPHQWDOH GH OD PRGpOLVDWLRQ WKHUPLTXH GH OD ERvWH JpQpULTXH 83

4XDOLILFDWLRQ H[SpULPHQWDOH GH OD PRGpOLVDWLRQ WKHUPLTXH GH OD ERvWH JpQpULTXH 83 &KDSLWUH 4XDOLILFDWLRQ H[SpULPHQWDOH GH OD PRGpOLVDWLRQ WKHUPLTXHGHODERvWHJpQpULTXH,QWURGXFWLRQ Un modèle thermique nodal de la boîte générique, correspondant au banc d essais, a été réalisé. Des modèles

Plus en détail

H1203 - Conception et dessin produits mécaniques

H1203 - Conception et dessin produits mécaniques Appellations (Métiers courants) Dessinateur / Dessinatrice en construction mécanique Dessinateur / Dessinatrice en construction métallique Dessinateur / Dessinatrice en installations industrielles Définition

Plus en détail

Formations spécifiques

Formations spécifiques Formations spécifiques Sensibilisation aux risques électriques et sécurité lors des interventions de maintenance Durée : 2 journées Tout technicien travaillant sur des installations industrielles automatisées

Plus en détail

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage INFLUENCE de la TEMPERATURE Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage Transition ductile/fragile Henry Bessemer (UK)! 1856 : production d'acier à grande échelle Pont des Trois-Rivières 31 janvier

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA Projet ANR Bruno Capra - OXAND MEFISTO : Maîtrise durable de la fissuration des infrastructures en bétons Contexte Problématique des Maîtres d Ouvrages Evaluation et prédiction de la performance des ouvrages

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «Génie mécanique et productique» Présentation de la formation

Programme Pédagogique National du DUT «Génie mécanique et productique» Présentation de la formation Programme Pédagogique National du DUT «Génie mécanique et productique» Présentation de la formation 2 I CONCEPT GENERAL DE LA FORMATION Le diplômé des départements Génie Mécanique et Productique (GMP)

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Conception d un appareil de mesure de force d impact pour marteaux piqueurs pneumatiques (Projet #2010-166) Préparé par. Philippe Gauthier.

Conception d un appareil de mesure de force d impact pour marteaux piqueurs pneumatiques (Projet #2010-166) Préparé par. Philippe Gauthier. Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE GÉNIE MÉCANIQUE & INGÉNIERIE DE L ALUMINIUM 6GIN333 Rapport final Conception d un appareil de mesure de force d impact pour marteaux piqueurs pneumatiques

Plus en détail

Calcul des charpentes d acier Tome I

Calcul des charpentes d acier Tome I Calcul des charpentes d acier Tome I 2 e édition, 2 e tirage revu, 2008 RÉVISIONS À l intention des lecteurs de la 2 e édition, 1 er tirage, 2005, les principales révisions apportées au 2 e tirage se trouvent

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement

Plus en détail

Débitmetre à Insertion Technology and simplicity run together La connaissance technique acquise grâce à des années d expérience dans le contrôle et la mesure des débits, alliée à la passion et au travail

Plus en détail

H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux

H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux Appellations Agent / Agente de contrôle destructif en mécanique et travail des métaux Contrôleur-vérificateur / Contrôleuse-vérificatrice en mécanique Agent / Agente de contrôle non destructif en mécanique

Plus en détail

Rupture et plasticité

Rupture et plasticité Rupture et plasticité Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 25 novembre 2009 1 / 44 Rupture et plasticité : plan du cours Comportements

Plus en détail

II - 2 Schéma statique

II - 2 Schéma statique II - 2 Schéma statique Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 7 septembre 2006 Schéma statique Définition Appuis et liaisons [Frey, 1990, Vol. 1, Chap. 5-6] Éléments structuraux Sans références Les dias

Plus en détail

CONTENU DE FORMATION TCI

CONTENU DE FORMATION TCI FACULTE DE GENIE INDUSTRIEL CONTENU DE FORMATION TCI Département de Technologie de Construction Industrielle TCI 18/05/201 2 [CONTENU DE FORMATION TCI] 18 mai 201 Sommaire PRESENTATION DES AXES... 5 AXE

Plus en détail

supports métalliques basse fréquence gamme "Polycal-Ressort" standard définition R P 3 5-4 1

supports métalliques basse fréquence gamme Polycal-Ressort standard définition R P 3 5-4 1 supports métalliques basse fréquence définition E V K J L D e Ød (x2) U G R M Ho série RP3 Isolateurs de vibrations basses fréquences à chargement vertical entièrement métallique. Endurance et fiabilité

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00

MESURES DE DILATOMETRIE SUR DEUX NUANCES D ACIER INOX : 1.4542 ET 1.4057 le 04/01/00 1 EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE DEPARTEMENT DE MICROTECHNIQUE INSTITUT DE PRODUCTION MICROTECHNIQUE CH - 1015

Plus en détail

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM permettant d'effectuer l'analyse statique d'une

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

Le partenaire de votre innovation technologique

Le partenaire de votre innovation technologique w w w.. s y n e r r v v i a i a. f. r f r Quelques chiffres Création en 2002 Association loi 1901 20 salariés 17 Ingénieurs et techniciens experts dans leurs domaines et présents dans les centres de compétences

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

ASSURANCE QUALITE WORLDSKILLS

ASSURANCE QUALITE WORLDSKILLS 5 Date Approuvé ASSURANCE QUALITE WORLDSKILLS Description technique Conception et dessin industriel en mécanique/cdao Document No. TD5 Révision Projet de texte Suite à une résolution votée par le Comité

Plus en détail

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte

Projet de synthèse de l'électronique analogique : réalisation d'une balance à jauges de contrainte J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, HorsSérie 2, 20 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bibj3ea:2005720 EDP Sciences, 2005 Projet

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

C - ICM LTE Gamme DE

C - ICM LTE Gamme DE Gamme DELTEC - ICM ICM micro Projecteur de profil numérique 2D Système de mesure 2D, fruit de plus de 25 ans d expérience dans la métrologie par vision! Déposer c est mesurer! - Reconnaissance de la pièce

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

UV 1.4 : Bibliographie (20 heures) UV 2.4 Découverte de systèmes (60 heures) UV 3.4 Conception en phase avant-projet (60 heures)

UV 1.4 : Bibliographie (20 heures) UV 2.4 Découverte de systèmes (60 heures) UV 3.4 Conception en phase avant-projet (60 heures) [ Les projets ] Semestre 1 UV 1.4 : Bibliographie (eures) L étude bibliographique est abordée comme un exercice de recherche : lecture puis synthèse de documents techniques et scientifiques. Les objectifs

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2010 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

LA CONCEPTION AU SERVICE DE L'INNOVATION

LA CONCEPTION AU SERVICE DE L'INNOVATION SOLIDWORKS SIMULATION LA CONCEPTION AU SERVICE DE L'INNOVATION LA SIMULATION N EST PLUS UN DOMAINE RÉSERVÉ AUX SPÉCIALISTES L'inspiration alimente l'innovation et le logiciel SolidWorks. La Simulation

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT Génie Mécanique et Productique. Présentation de la formation

Programme Pédagogique National du DUT Génie Mécanique et Productique. Présentation de la formation Programme Pédagogique National du DUT Génie Mécanique et Productique Présentation de la formation 2 I CONCEPT GENERAL DE LA FORMATION Le diplômé des départements Génie Mécanique et Productique (GMP) des

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 Les performances moteur Objectifs : L élève devra être capable de : Définir et calculer un rendement global du moteur ; Citer les paramètres influents

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle Brevet de technicien supérieur Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle ACTIVITÉS ET TÂCHES PROFESSIONNELLES Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions

Plus en détail

Pump Division MSP. Pompe à vitesse moyenne, verticale, en ligne. Bulletin PS-10-1 (F)

Pump Division MSP. Pompe à vitesse moyenne, verticale, en ligne. Bulletin PS-10-1 (F) MSP Pompe à vitesse moyenne, verticale, en ligne Bulletin PS-1-1 (F) Fournisseur de pompes à l échelle mondiale Flowserve est un véritable leader sur le marché mondial des pompes industrielles. Aucun autre

Plus en détail

Licence : Appliquée Mention : Génie MécaniquParcours : Tronc Commun

Licence : Appliquée Mention : Génie MécaniquParcours : Tronc Commun Université : DGET Etablissement : Réseau ISET SEMESTRE : Code Intitulé Nature Eléments constitutifs (ECUE) C TD TP Total ECUE GMTC- GMTC- Informatique GMTC- GMTC- GMTC-5 GMTC-6 Mathématiques Mécanique

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Cours de Résistance des Matériaux (RDM)

Cours de Résistance des Matériaux (RDM) Solides déformables Cours de Résistance des Matériau (RDM) Structure du toit de la Fondation Louis Vuitton Paris, architecte F.Gehry Contenu 1 POSITIONNEMENT DE CE COURS... 2 2 INTRODUCTION... 3 2.1 DEFINITION

Plus en détail

Qu est ce qu un matériau de référence?

Qu est ce qu un matériau de référence? Qu est ce qu un matériau de référence? Guide ISO 30 : Matériau de référence (ou MR) = Matériau ou substance dont certaines propriétés sont suffisamment homogènes et bien définies pour permettre de les

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

Centre Z. Catalogue Formations 2015. Des offres de formations adaptées à votre entreprise. Des formations intra-entreprise

Centre Z. Catalogue Formations 2015. Des offres de formations adaptées à votre entreprise. Des formations intra-entreprise Centre Z Catalogue Formations 2015 Des offres de formations adaptées à votre entreprise Nous proposons: Des formations intra-entreprise Des séminaires inter-entreprises Notre Cible C est Votre Réussite

Plus en détail

CQPI0137 Technicien de maintenance

CQPI0137 Technicien de maintenance CQPI0137 Technicien de maintenance Public concerné Personnel du service maintenance avec expérience. Objectifs du stage Diagnostiquer un dysfonctionnement sur des équipements pluri technologiques Organiser

Plus en détail

Indications de défauts dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 Rapport intermédiaire 2014

Indications de défauts dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 Rapport intermédiaire 2014 2014 Indications de défauts dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 Rapport intermédiaire 2014 FANC-AFCN 16-12-2014 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Historique... 3 3. Evolution des

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle

Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

Projets - Gestion des Projets

Projets - Gestion des Projets Projets - Gestion des Projets p. 217 à 222 Projets - Gestion des Projets PGP / GPP PGP / GPP-E Gestion des petits projets Travaux neufs 5 Jours Niveau : Fondamentaux Améliorer la compréhension de la conduite

Plus en détail

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE/STAPS GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS Spécialité Risques Industriels et Maintenance www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif du master régional GSI

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com F.S. Concept Concepteur de vos formations Catalogue janv 2012 Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Plus en détail

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE ÉVAPORATION SOUS VIDE 1 I SOMMAIRE I Sommaire... 2 II Évaporation sous vide... 3 III Description de l installation... 5 IV Travail pratique... 6 But du travail... 6 Principe... 6 Matériel... 6 Méthodes...

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

L expertise adaptée à vos besoins

L expertise adaptée à vos besoins Cabinet de conseil Formation professionnelle Etude CATALOGUE DE FORMATION 2015 L expertise adaptée à vos besoins 1 MARKETING Elaborer une stratégie marketing. Veille stratégique et intelligence marketing.

Plus en détail

les solutions logiciels édition

les solutions logiciels édition les solutions logiciels édition 2014 «Le Cetim, c est aussi des logiciels pour la mécanique.» éditorial 3 Laurent Berteloot Responsable de l activité «logiciels», cetim Forts d une expertise dans les domaines

Plus en détail

Liste des sujets de mastère MIS 2011/2012

Liste des sujets de mastère MIS 2011/2012 Liste des sujets de mastère MIS 2011/2012 Les candidats doivent contacter les encadreurs directement pour faire leur choix. Date de dépot : 6/25/2011 12:49:04 PM Encadreur (s) : Riadh BAHLOUL Grade : MA

Plus en détail

La fabrication des objets techniques

La fabrication des objets techniques CHAPITRE 812 STE Questions 1 à 7, 9, 11, 14, A, B, D. Verdict 1 LES MATÉRIAUX DANS LES OBJETS TECHNIQUES (p. 386-390) 1. En fonction de leur utilisation, les objets techniques sont susceptibles de subir

Plus en détail

Whitepaper. La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur. Système de régulation. Réacteur. de température

Whitepaper. La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur. Système de régulation. Réacteur. de température Whitepaper Mettre en température économiquement La solution parfaite pour la mise en température d un réacteur La mise en température de réacteur dans les laboratoires et les unités pilotes de l industrie

Plus en détail

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs prof. ir. Wim HOECKMAN Victor Buyck Steel Construction (Eeklo) Vrije Universiteit Brussel infosteel

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70 SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70 PIECES EN CAOUTCHOUC POUR ORGANES DE SUSPENSION, DE TRANSMISSION ET D ENTRAINEMENT EDITION: 2005 Version 12/07/2005 ST L70 -Version

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

W.JALIL Amadeus Consult Alan JALIL

W.JALIL Amadeus Consult Alan JALIL Alan JALIL Présentation de la Méthode Pushover: Association Française du Génie Parasismique Approche Performantielle: Exigences performantielles Non Effondrement / Limitation des Dommages Développement

Plus en détail

Les matériels des centrales électronucléaires sont

Les matériels des centrales électronucléaires sont 1La sûreté des réacteurs 1 3 Le vieillissement des centrales électronucléaires F. VOUILLOUX (IRSN) P. RÉGNIER (BASP) O. MORLENT (SAMS) G. CATTIAUX (BAMM) S. BOUSQUET (BASME) Les matériels des centrales

Plus en détail

Méthode de monitoring de la corrosion localisée par la technique d émission acoustique : information, diagnostic et aide à la décision.

Méthode de monitoring de la corrosion localisée par la technique d émission acoustique : information, diagnostic et aide à la décision. Matériaux 2014 Méthode de monitoring de la corrosion localisée par la technique d émission acoustique : information, diagnostic et aide à la décision. Alain PROUST, Jean Claude LENAIN, Thierry FAURE -

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014 CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES 2014 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLES DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES INFORMATIQUE CONTACT Bas-Rhin - Yolande BOILAY - 03 88 10 88

Plus en détail

MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION. MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires

MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION. MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires 1 NOTRE METIER MAINTENANCE & SERVICES Maintenir et améliorer

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

Maintenance mécanique industrielle

Maintenance mécanique industrielle Appellations Agent / Agente de rénovation et de maintenance d'équipement industriel Mécanicien / Mécanicienne d'entretien industriel Agent / Agente de rénovation et maintenance mécanique de machines industrielles

Plus en détail