Rencontre des Evêques Présidents des Conférences Episcopales et de Caritas en Afrique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rencontre des Evêques Présidents des Conférences Episcopales et de Caritas en Afrique"

Transcription

1 Caritas Africa Rencontre des Evêques Présidents des Conférences Episcopales et de Caritas en Afrique Kinshasa, République Démocratique du Congo novembre 2012 Par : INTEGRATION DES STRUCTURES DE LA PASTORALE SOCIALE (Caritas Zambie) Par: Mr. Samuel Mushala Mulafulafu Caritas Zambia Director 1

2 RENCONTRE DES EVEQUES PRÉSIDENTS DES CONFERENCES EPISCOPALES ET DES CARITAS D AFRIQUE Kinshasa, République Démocratique du Congo du 19 au 23 Novembre 2012 PARTAGE D EXPERIENCES (jeudi 22 novembre hrs à 11hrs) INTEGRATION DES STRUCTURES DE LA PASTORALE SOCIALE (Caritas Zambie) Introduction Dans la plupart des Conférences Episcopales, l'institution Caritas représente l'oeuvre caritative de l'église au niveau local, qui dans la plupart des cas, est lié à des structures sous-régionales et régionales de la Confédération Caritas. Toutefois, dans le cas de la Zambie, ce n'est que partiellement vrai que la Caritas Zambie a un double mandat d'animer le travail de deux commissions épiscopales, la Commission pour le Développement (ce qu'on appelle Caritas dans de nombreux pays) et la Commission Justice et Paix. Relevant de la Conférence Episcopale de la Zambie (CEZ), Caritas Zambie intègre le travail à la fois du développement et de Justice et Paix. Caritas Zambie facilite également la collaboration avec les structures de l'église sous- régionales, les structures tant régionales qu internationales de Caritas (Zone AMECEA, Caritas Afrique et Caritas Internationalis) et la Commission Justice et Paix (Justice et Paix AMECEA, Justice et Paix et Développement SECAM et le Conseil Pontifical Justice et Paix) CONTEXTE De 1998 à 1999, le Secrétariat catholique de la Conférence Episcopale de la Zambie (ZEC) a subi une étude suivi d'un processus de restructuration. Cette étude qui a été réalisée par CORAT Afrique, principalement était basée sur la pérennité de l'institution. Le Secrétariat catholique était alors composé de neuf (9) départements, à savoir: administration, finances, communication, éducation, biblique, pastorale d'immigration, Justice et Paix, Développement. Afin de rationaliser l'utilisation des ressources et de tirer meilleur profit de l'institution, l'une des principales mesures prises par la CEZ, après l'étude était de ré- aligner les départements. Dans les années qui ont suivi l'étude, certains ministères ont été fusionnés, d'autres supprimés et d autres encore créés. À ce jour (2012) le Secrétariat catholique compte sept (7) départements, à savoir : finances, administration, pastorales, Services des media catholiques, éducation, santé, société missionnaire pontificale (PMS) et la Caritas Zambie. Comme susmentionnée, le processus de réalignement des services a été principalement motivée par la nécessité de rationaliser l'utilisation des ressources (notamment financières) et améliorer la coordination. Toutefois, dans le document «Secrétariat catholique Cadre stratégique institutionnel (SFP)» élaboré en 2005 pour la période de 2006 à 2011, ces questions d une portée plus large ont 2 P a g e

3 été priorisés pour renforcer le Secrétariat catholique. Le cadre a été conçu pour aider le Secrétariat catholique à être plus coordonnée, efficace, parcourir une vision communément partagée, et d'atteindre une responsabilisation collective de la performance afin de conserver sa pertinence de contribuer à la mission de l'église. En outre, le document-cadre destiné à promouvoir l'appréciation et le respect mutuels entre les ministères et renforcer les efforts des secrétariats de la mobilisation des ressources pour sa durabilité. CARITAS ZAMBIE La restructuration de mentionnée ci-dessus a conduit à une décision de la Conférence Episcopale Zambienne à fusionner les deux départements du Secrétariat catholiques du développement, de Justice et Paix sous l'égide d'un Centre Pastoral Social appelé le Centre catholique pour la justice, le développement et la paix (CCJDP). Hormis les raisons évoquées ci-dessus qui ont poussé le Secrétariat catholique a rationaliser ses services, dans le cas de la mise en place des départements Justice, Paix et développement, d'autres raisons ont milité pour leur fusion notamment: la promotion du Ministère des affaires sociales de l'eglise consiste toujours en étroite collaboration avec l'etat laïque et non étatiques qui exige un style différent de l'opération pour laquelle l'eglise avait besoin d'être bien préparée dans le cadre de cette nouvelle structure. les programmes sociaux des départements ont exigé beaucoup de ressources, financières et matérielles et une plus grande capacité humaine. La fusion et l'autonomie a donc pour but de permettre au Centre de rationalisation ses structures et disposer de l'espace pour la mobilisation des ressources financières et humaines sans contraintes des politiques et des limites financières du Secrétariat principal catholique même si CCJDP était une institution subordonnée. Le Secrétaire général et le Secrétariat catholique de gestion ont été toujours prévus pour assurer la surveillance du Centre avec la compréhension de son mandat et du statut. PROCESSUS D INTEGRATION Dans la phase initiale de la fusion ( ) sous la CCJDP, Justice et Paix et le Développement ont été mis sous une Direction avec un service de soutien, Finances et Administration. Cependant, les deux ministères continuaient de mettre en œuvre des plans distincts, comme justice et paix et développement. Il y avait aussi deux présidents épiscopaux, responsables de la CCJDP, l un s occupait de la 3 P a g e

4 Commission Justice et Paix et l'autre de la Commission du développement. Le seul gain important à ce stade est la réduction des coûts des frais généraux et d'administration qui, avant la fusion étaient engagés par les différents départements. Lorsque les plans stratégiques séparés des deux départements ont pris fin en 2003, il a été décidé d'approfondir la fusion en intégrant les programmes à travers un plan stratégique commun. Cela pourrait être considéré comme la deuxième phase du processus de fusion avec un premier Plan stratégique intégré mis au point pour la période 2004 à Un effort a été consenti dans ce plan visant à créer des liens entre les programmes et la structure de CCJDP a été définie par les programmes en cours d'exécution. Dans les années suivantes, après la période de mise en œuvre du Plan stratégique, les programmes, les activités et les structures de Caritas Zambie se sont efforcés de promouvoir le développement intégral étant entendu que la justice et la paix et le développement ne sont pas indépendants, mais des processus interdépendants. Dans ce qui pourrait être considéré comme la troisième phase du processus de fusion, les évêques en 2007 ont rebaptisé CCJDP «Caritas Zambie» et ont demandé à tous les diocèses d'utiliser le nom de Caritas en se référant à la structure diocésaine qui anime l œuvre des Commissions Justice et Paix et développement. Caritas diocésaines et la Caritas Zambie ont aussi été chargées de continuer d'être au service des deux commissions, la Commission Justice et Paix et la Commission pour le développement. Les évêques ont également nommé un président épiscopal pour Caritas Zambie comme responsable des deux Commissions Justice et Paix et Développement (ici présent). Une nouvelle politique de Caritas Zambie qui harmonise le document de politique ancienne de la Commission du développement et de la Constitution Justice et Paix a été approuvé par les évêques en Janvier 2012 et a été lancé cette année en Novembre 2012, à la Caritas Zambie lors de l assemblée générale annuelle. Bien intégré dans la structure, Caritas Zambie dispose d'un cadre clair soutien aux deux Commissions et portant sur les structures sous-régionales, régionales et internationales des deux commissions. L actuel plan stratégique de la Caritas Zambie, , a quatre domaines thématiques, à savoir: Gouvernance et droits de l'homme, justice économique et environnementale, moyens de subsistance durables Développement Institutionnel Les quatre domaines thématiques constituent les quatre principaux programmes de l'organisation et chacun a plusieurs sousprogrammes. Les domaines thématiques sert aussi à définir la structure de Caritas Zambie comme détaillé ci-dessous dans la structure organisationnelle. 4 P a g e

5 Organigramme (structure) Caritas Zambia CEZ Secrétariat Général Directeur Exécutif (CSMT) Equipe de Gestion du Secrétariat Catholique Responsible de l Unité Development Responsable Unité Fin &Admin (FAD) Responsible Unité Paix Spécialiste du Programme de Moyens de Subsistance durable Sustainable Livelihood Spécialiste du Programme de Développement Institutionnel Comptable Comptable Assistant Spécialiste Programme Economique &Justice Environnementale Spécialiste Programme Gouvernance and Droits Humains SA S AL ERP S KM GHA F&T Assistant Administratif Opérateur Courrier/Ré ceptionniste P O NR P O SAC EJ P O F&T AJ S DG&PP DG &P OA DM DG 5 P a g e

6 Key S: Senior Programme Officer : Programme Officer AL: Alternative Livelihoods ERP: Emergency Response Preparedness KM: Knowledge Management F&T: Formation and Training NR: Natural Resources EJ: Economic Justice SAC: Social Accountability DG&PP: Democratic Governance and Public Participation AJ: Access to Justice GHA: Gender, HIV and AIDS OM: Office Manager OA: Office Assistant DM: Driver Mechanic DG: Driver/Gardener 1 CONCLUSION Le principal résultat de l intégration de la Caritas Zambie tant de la structure et que de programme est qu'il a aidé à promouvoir une approche plus holistique du développement et un changement de mentalité dans lequel les programmes sociaux de l Eglise sont désormais considérés comme des efforts interdépendants pour la promotion de la dignité humaine plutôt que des entités isolées, parfois concurrentes. Comme tout processus de changement, il y a eu des problèmes dans le processus d intégration, principalement à cause de l'incertitude de l'endroit où nous allions et la crainte de perte d'identité et peut-être même du pouvoir. Mais plusieurs années d'animation soutenue et le soutien de la Conférence épiscopale nous a conduit jusqu'ici. Je suis sûr qu'il ya encore beaucoup à apprendre pour améliorer notre structure Caritas. Executive Director, Caritas Zambia Samuel Mulafulafu 1 Caritas Zambia, Caritas Zambia Strategic Plan , P a g e

Statuts de l Association paroissiale catholique romaine de. (nom de la paroisse + lieu)

Statuts de l Association paroissiale catholique romaine de. (nom de la paroisse + lieu) Statuts de l Association paroissiale catholique romaine de (nom de la paroisse + lieu) Toute désignation de personne ou de fonction dans les présents statuts vise indifféremment un homme ou une femme.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA

STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA Remarque : Les termes désignant des personnes s appliquent indistinctement aux femmes et aux hommes. Art. 1 DENOMINATION ET SIEGE Sous la dénomination CARITAS JURA(ci-après

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT d un(e) ASSISTANT ADMINISTRATIF CONTRATS-FINANCES-MARCHES (AACFM) auprès du RAF ECOFAC V du RAPAC Autorité hiérarchique : Secrétaire Exécutif du RAPAC (SE), Expert-Responsable

Plus en détail

Statuts «Néogia» Association LOI 1901

Statuts «Néogia» Association LOI 1901 Statuts «Néogia» Association LOI 1901 Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association régie par la loi 1901, ayant pour dénomination «Néogia».

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Zambia Copper Investments Limited (Société immatriculée aux Bermudes) («ZCI»)

Zambia Copper Investments Limited (Société immatriculée aux Bermudes) («ZCI») Zambia Copper Investments Limited (Société immatriculée aux Bermudes) («ZCI») ZCI annonce un accord sur l avenir des Mines de Cuivre de Konkola («KCM») en Zambie ZCI avait annoncé le 24 janvier 2002 qu

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION

STATUTS DE L ASSOCIATION STATUTS DE L ASSOCIATION Référence : 10.01 Validation : 02.07.2009 Version : 3 Fichiers : 10.01_statutsCVD Nous sommes solidaires. 2 STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS VAUD Art. 1 Dénomination Créée en 1942,

Plus en détail

. Syndicat National de l Entreprise Crédit Agricole (S.N.E.C.A. - C.G.C.) représenté par M.

. Syndicat National de l Entreprise Crédit Agricole (S.N.E.C.A. - C.G.C.) représenté par M. ACCORD NATIONAL DU 15 NOVEMBRE 2006 SUR LES ASPECTS SOCIAUX DES RESTRUCTURATIONS ET REGROUPEMENTS DE MOYENS DANS LES CAISSES REGIONALES DE CREDIT AGRICOLE ET LES ORGANISMES ADHERANT A LA CONVENTION COLLECTIVE

Plus en détail

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013 Organisation pour l Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires Organization for the Harmonization of Business Law in Africa Organizacion parala Armonizacion en Africa de la Legislacion Empresarial

Plus en détail

Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN)

Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN) Le Réseau et Centre Africain de Technologies et Finances Climatiques (ACTFCN) Dr. Giorgio Gualberti Banque Africaine de Développement CTCN Forum Régional pour les Entités Nationales Désignées 24-26 Juin

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

1 Informations générales

1 Informations générales PAMEC-CEEAC Programme d Appui aux Mécanismes de Coordination et au renforcement des capacités de la CEEAC pour la mise en œuvre et le suivi du PIR Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal MODULE 1. THIES 7 mai 2012

Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal MODULE 1. THIES 7 mai 2012 Formation pour les acteurs travaillant sur le financement de la santé et la sécurité sociale au Sénégal www.coopami.org FINANCEMENT et GESTION des systèmes d assurance maladie MODULE 1 THIES 7 mai 2012

Plus en détail

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Mai 2013 Qu est-ce qu un projet d établissement? Ce document exprime la volonté collective de réaliser pendant les années à venir les actions

Plus en détail

Diocèse de Sault-Ste-Marie

Diocèse de Sault-Ste-Marie Paroisse Code paroissial: Ville: Code postal: Curé: Vicaire: Conseil paroissial des finances Diocèse de Sault-Ste-Marie Centre diocésain 30, chemin Ste-Anne Sudbury, Ontario P3C 5E1 Tel: (705) 674-2727

Plus en détail

CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE

CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE CONVENTION PORTANT CREATION DE L'AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE 1,._.1... _._~--~------ / Les Etats Africains Sahélo- sahariens soussignés, Burkina Faso; La République de Djibouti; L'Etat

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Rapport du Secrétaire général Résumé Lors du Sommet mondial de septembre 2005, les dirigeants des pays

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix»

Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Volet thématique «Prévention des crises et consolidation de la paix» Résumé des résultats clés et réalisations Problématique Prévention des crises et consolidation de la paix : les défis Quelque 1,5 milliard

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Introduction Ce document est une introduction aux huit principes de management sur lesquels sont fondées les normes relatives au système de management de la série

Plus en détail

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP

CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP CADRE DECENNAL DE PROGRAMMATION CONCERNANT LES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES (10YFP) RIO + 20 ADOPTE LE 10YFP La Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio +20) a

Plus en détail

STATUT CATHOLIQUE DU CHEF D'ÉTABLISSEMENT DU PREMIER DEGRÉ DE L ENSEIGNEMENT

STATUT CATHOLIQUE DU CHEF D'ÉTABLISSEMENT DU PREMIER DEGRÉ DE L ENSEIGNEMENT 2010 STATUT DU CHEF D'ÉTABLISSEMENT DU PREMIER DEGRÉ DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Texte adopté par le Comité national de l Enseignement catholique le 19 mars 2010 et promulgué par la Commission Permanente

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION

PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) PRÉSENTATION 35 C 35 C/7 27 août 2009 Original anglais Point 3.3 de l ordre du jour provisoire PRÉPARATION DU PROJET DE PROGRAMME ET DE BUDGET POUR 2012-2013 (36 C/5) Source : Résolution 29 C/87. PRÉSENTATION Antécédents

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009

PNPMS Ministère de la Santé. Plan 2009-2011. Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 PNPMS Ministère de la Santé Plan 2009-2011 Les grandes lignes Synthèse des travaux de l'atelier du 13 au 16/02/2009 Le document reprend les éléments essentiels produits lors de l'atelier qui s'est tenu

Plus en détail

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r.

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. (Résolution 398-CA-3497, 25 novembre 1996) 1. Énoncé Par cette politique, l'université

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014

Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014 Statuts du Nouveau Mouvement Européen Suisse du 10 mai 2014 I. Nom, siège, but et activités Art. 1 Nom et siège 1 Le Nouveau Mouvement Européen Suisse (Nomes) est une association au sens des articles 60

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Reforme Fiscale Environnementale

Reforme Fiscale Environnementale Reforme Fiscale Environnementale Une formation axée sur la pratique pour les décideurs politiques, responsables de l'administration, conseillers et représentants d ONG Page 1 Accreditation du Fonds Vert

Plus en détail

L'open source peut-il démocratiser la Gestion d'identité?

L'open source peut-il démocratiser la Gestion d'identité? L'open source peut-il démocratiser la Gestion d'identité? Sofiane KARROUCHA Salon Solutions Linux, Paris le 1er février 2007 Atos, Atos et le poisson, Atos Origin et le poisson, Atos Consulting ainsi que

Plus en détail

Eglise et Sport France

Eglise et Sport France Dossier de Presse ( Emis par Eglise et Sport France ) A l occasion du CONGRES NATIONAL DE LA PASTORALE DU SPORT au Pignolet ( Orcines ) du 2 au 4 Mai 2013 Communiqué Présentation d Eglise et Sport France

Plus en détail

DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO

DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO DEVENIR UNE ONG PARTENAIRE OFFICIEL DE L UNESCO L'UNESCO s'appuie sur un éventail aussi large que diversifié de relations de collaboration et de partenariats dans toutes les régions du monde pour s acquitter

Plus en détail

Reseaux d Action Globaux (RAG)

Reseaux d Action Globaux (RAG) Reseaux d Action Globaux (RAG) créons notre avenir ensemble! Steve Waddell - PhD, MBA Principal NetworkingAction Boston, MA, USA swaddell@networkingaction.net Plusieurs dizaines de RAGs et de plus en plus

Plus en détail

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année)

Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans (possibilité d extension pour une troisième année) FICHE DE POSTE DE JEA FRANÇAIS AU PNUE POUR L EQUIPE POST-2015 TEAM/ BUREAU EXECUTIF Information Générale Titre du Poste Jeune Expert Associé Unité Bureau Exécutif du PNUE Emplacement Nairobi Durée 2 ans

Plus en détail

L'association est indépendante de tout parti politique et de toute confession religieuse. Elle s'interdit

L'association est indépendante de tout parti politique et de toute confession religieuse. Elle s'interdit AMAP d'ourscamp Les Paniers de l'abbaye Article 1. Nom de l'association La dénomination est : Association pour le Maintien de l'agriculture Paysanne d'ourscamp Les Paniers de l'abbaye Son sigle est : AMAP

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr 1 TITRE I CONSTITUTION, OBJET, SIEGE SOCIAL, DUREE Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les personnes physiques ou morales qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts, une association

Plus en détail

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP)

Programme spécial PNUD/FNUAP/OMS/Banque mondiale de recherche, de développement et de formation à la recherche en reproduction humaine (HRP) Strategié de renforcement du potentiel de recherche dans les pays en développement via l octroi de bourses pour la formation à la recherche et pour la réintégration Bourses de Formation à la Recherche

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE 5 MSP UCH/15/5.MSP/INF4.3 REV 15 janvier 2015 Original : anglais Distribution limitée ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION SUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition)

Le Projet institutionnel. (Un avenir assuré = notre ambition) VIVRE ENSEMBLE Mutuelle d Aide aux Personnes Handicapées Mentales Siège Social : 5 rue de Breuvery 78100 St Germain en Laye Tél. : 01 34 51 38 80 - Fax : 01 39 73 75 72 e-mail : direction@vivre-ensemble.fr

Plus en détail

modifiant la loi sur la gestion administrative et financière de l Etat (LGAF) (D 1 05)

modifiant la loi sur la gestion administrative et financière de l Etat (LGAF) (D 1 05) Secrétariat du Grand Conseil PL 11490 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 11 juin 2014 Projet de loi modifiant la loi sur la gestion administrative et financière de l Etat (LGAF) (D 1

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

Nature. Gestion et précautions indispensables. Précautions indispensables

Nature. Gestion et précautions indispensables. Précautions indispensables Nature «La fabrique d église et la mense curiale sont deux établissements ecclésiastiques distincts, ayant chacun la personnalité juridique en tant qu établissement public du culte» (guide administratif

Plus en détail

Accord négocié régissant les relations entre la Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies. Préambule

Accord négocié régissant les relations entre la Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies. Préambule Accord négocié régissant les relations entre la Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies Préambule La Cour pénale internationale et l Organisation des Nations Unies, Ayant à l esprit

Plus en détail

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal

Expert(e) International(e) en santé publique Délégué(e) à la co-gestion de la composante «Appui à la demande de soins» Sénégal Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration.

STATUTS. Elle a son siège au Havre (76), 45 rue Lord Kitchener. Il pourra être transféré ailleurs par simple décision du Conseil d'administration. STATUTS I. Individualisation de l'association Article 1 : constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association, régie par la loi du 1er juillet 1901 modifiée

Plus en détail

Évaluation : rapport annuel

Évaluation : rapport annuel CONSEIL EXÉCUTIF EB137/7 Cent trente-septième session 8 mai 2015 Point 8.2 de l ordre du jour provisoire Évaluation : rapport annuel 1. Le Conseil exécutif à sa trente et unième session a approuvé la politique

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE DES NATIONS UNIES Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée

Plus en détail

Une fonction ressources humaines performante?*

Une fonction ressources humaines performante?* Une fonction ressources humaines performante?* Depuis quelques années, les services du personnel ont pour la plupart été rebaptisés en départements Ressources humaines, sous l influence des tendances observées

Plus en détail

CHARTE DU DON DE LIVRES

CHARTE DU DON DE LIVRES CHARTE DU DON DE LIVRES Vers un partenariat Nord-Sud pour la culture et le développement Créée par les institutions suivantes : Association des Bibliothécaires Français Biblionef Bibliothèque Nationale

Plus en détail

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda

Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda Plan de l exposé L assurance maladie obligatoire pour tous: Cas particulier de la république du Rwanda!"#$%&'()*"#+," &-).!!/&01&23425,)&6778 Données générales du pays Contexte historique des mutuelles

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique

Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique Lignes directrices du Fonds NEPAD pour le changement climatique 1 I. Introduction Le Fonds NEPAD pour le changement climatique a été créé en 2014 par l Agence de la planification et de coordination du

Plus en détail

Statuts de l'association loi 1901

Statuts de l'association loi 1901 Statuts de l'association loi 1901 TITRE 1 BUTS ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1.1 CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er

Plus en détail

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET Association loi 1901 Article 1 - Constitution I DENOMINATION OBJET - SIEGE Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er

Plus en détail

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014.

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014. UNITED NATIONS EP UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4 United Nations Environment Programme Distr.: Restricted 17 March 2014 Original: French 11è Réunion de la Conférence des Parties de la Convention pour la

Plus en détail

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta

Workshop Gestion de projet- IHEID- MIA- Décembre 2008 Cas Colombie Cucuta PROJET FORMATION DE LEADERS POUR LA DEMOCRATISATION ET LE DEVELOPPEMENT LOCAL DANS LA MUNICIPALITE DE SAN JOSE DE CUCUTA COLOMBIE. 1. CADRE D'INSERTION DU PROJET Les conditions de vie de la population,

Plus en détail

Conférence Mennonite Mondiale

Conférence Mennonite Mondiale Conférence Mennonite Mondiale Directives pour les demandes des églises membres au Compte du Jubilé du Fonds de Partage de l'eglise Mondiale 1. Aujourd'hui, deux-tiers des 1,8 millions d'anabaptistes vivent

Plus en détail

Le regroupement des associations (février 2011)

Le regroupement des associations (février 2011) Le regroupement des associations (février 2011) La notion de regroupement n est pas une idée nouvelle pour les associations puisqu elle est à la base même de l association. Ce qui est nouveau, c est l

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

American Bar Association Rule of Law African Centre for Justice

American Bar Association Rule of Law African Centre for Justice American Bar Association Rule of Law African Centre for Justice TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN FORMATEUR INTERNATIONAL FORMATION AU PROFIT DES MAGISTRATS ET AVOCATS EN AFRIQUE CENTRALE SUR

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Loi provinciale n 15 du 19 mars 1991

Loi provinciale n 15 du 19 mars 1991 CRITÈRES DE FINANCEMENT DES INTERVENTIONS DIRECTES DE LA PROVINCE AUTONOME DE BOLZANO DANS LE CADRE DE LA COOPÉRATION AU DÉVELOPPEMENT MAIS ÉGALEMENT À LA CULTURE DE LA PAIX ET DE LA SOLIDARITÉ Loi provinciale

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 2 octobre 2013 Original: français TD/B/EX(58)/R.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-huitième

Plus en détail

N'gum, Aminatta Lois Runeni (Gambie)

N'gum, Aminatta Lois Runeni (Gambie) N'gum, Aminatta Lois Runeni (Gambie) Renseignements personnels [Original: anglais] Nom: Aminatta Lois Runeni N'gum Date de naissance: 7 juin 1953 Lieu de naissance: Nationalité: Harare, Zimbabwe [alors

Plus en détail

CHARTE DU DON DE LIVRES

CHARTE DU DON DE LIVRES Créée par les institutions suivantes : CHARTE DU DON DE LIVRES Association des Bibliothécaires Français Biblionef Bibliothèque Nationale de France Culture et développement Direction du livre et de la lecture

Plus en détail

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS

GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité MEDIATION INFORMATIONS GROUPE DE CONFIANCE protection de la personnalité INFORMATIONS MEDIATION La médiation fait partie du dispositif de protection de la personnalité des membres du personnel de l'etat de Genève et des institutions

Plus en détail

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones Note d information La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones a été adoptée par l Assemblée Générales

Plus en détail

VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO.

VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO. VACANCES DE POSTE: SPECIALISTE EN INFORMATIQUE DE GESTION PROGRAMME POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES EN (PIDA)- NO.VA/NPCA/14/26 L'Union Africaine (UA) créée en tant qu'organisation continentale

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre

STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre STATUTS DE L'ASSOCIATION : Viviers Fibre ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION HALIEUTIQUE ENTRE LES ETATS AFRICAINS RIVERAINS DE L OCEAN ATLANTIQUE SECRETARIAT EXECUTIF

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION HALIEUTIQUE ENTRE LES ETATS AFRICAINS RIVERAINS DE L OCEAN ATLANTIQUE SECRETARIAT EXECUTIF CONFERENCE MINISTERIELLE SUR LA COOPERATION HALIEUTIQUE ENTRE LES ETATS AFRICAINS RIVERAINS DE L OCEAN ATLANTIQUE SECRETARIAT EXECUTIF --------------- Avis de Vacance Numéro : S E-11-02 Délai de dépôt

Plus en détail

Statuts de l Association TELA BOTANICA Adoptés lors de l Assemblée Générale du 31 mars 2007

Statuts de l Association TELA BOTANICA Adoptés lors de l Assemblée Générale du 31 mars 2007 Statuts de l Association TELA BOTANICA Adoptés lors de l Assemblée Générale du 31 mars 2007 I - BUTS ET COMPOSITION DE L'ASSOCIATION ARTICLE 1er : dénomination Il est créé entre les membres désignés ci-après

Plus en détail

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale

Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Épreuve n 1 : gestion juridique, fiscale et sociale Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents

Plus en détail

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information

Appel à candidatures. Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Appel à candidatures Audit de l organisation, de la planification et du pilotage des systèmes d information Version 0.6 20 mars 2015 Statut Validé 1 Introduction 1.1 Présentation de l Agence universitaire

Plus en détail

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme,

utilisés en faveur d un relativisme culturel, allant à l encontre de l universalité des droits de l homme, Documents de synthèse DS 2 20.12.09 IIEDH Observatoire de la diversité et des droits culturels Situation des droits culturels Argumentaire politique www.droitsculturels.org 1. Définition des droits culturels

Plus en détail

STATUTS. European Law Students Association (ELSA) Suisse

STATUTS. European Law Students Association (ELSA) Suisse SWITZERLAND STATUTS European Law Students Association (ELSA) Suisse I. DISPOSITIONS GENERALES Article Premier - Nom, Appartenance, Siège 1. L' «European Law Students' Association Suisse» (ELSA Suisse)

Plus en détail

Titrisation de l'actif par les succursales de banques étrangères autorisées

Titrisation de l'actif par les succursales de banques étrangères autorisées Bureau du surintendant des Canada Office of the Superintendent of Financial Institutions Canada 255 Albert Street 255, rue Albert Ottawa, Canada Ottawa, Canada K1A 0H2 K1A 0H2 Ligne directrice Objet :

Plus en détail

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv'

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Chaque adhésion engage le nouveau membre à participer à la vie associative via son implication dans une commission. Forces vives de l association,

Plus en détail

Introduction Le système de santé en République Démocra- tique du Congo

Introduction Le système de santé en République Démocra- tique du Congo RDC: consultations en cardiologie et traitement du cancer Renseignement de l analyse-pays de l OSAR Fiorenza Kuthan Berne, le 22 décembre 2010 Introduction Sur la base de la demande soumise le 29 novembre

Plus en détail

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES LE CONSTAT 1,5 milliards de personnes vivent dans des États fragiles ou en conflit. Environ 70 % des États fragiles ont été affectés par un conflit

Plus en détail

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Identification, authentification et navigation entre les plateformes et les portails officiels Recommandations de la CORENE Juin 2014 Contenu Bref rappel du dossier... 3

Plus en détail

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1

Juillet 2011. Réponse de la MGEN et de la MS Consultation sur la gouvernance d entreprise 1 Contribution de la Mutuelle Générale de l Education Nationale - MGEN (France) et de la Mutualité Socialiste - MS (Belgique) au livre vert sur «Le cadre de gouvernance d entreprise dans l UE» Juillet 2011

Plus en détail

Impacts socioéconomiques des investissements chinois en Afrique : études de cas au Cameroun et au Gabon

Impacts socioéconomiques des investissements chinois en Afrique : études de cas au Cameroun et au Gabon Réunion de concertation du PFBC sur le dialogue avec la Chine Douala, 28 janvier 2013 Impacts socioéconomiques des investissements chinois en Afrique : études de cas au Cameroun et au Gabon Samuel Assembe

Plus en détail

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC P6NOV05F C/S P.006 ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT ET LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC CONCERNANT LES EXEMPTIONS, LES AVANTAGES FISCAUX ET LES PRÉROGATIVES DE COURTOISIE CONSENTIS AU PROGRAMME, AUX REPRÉSENTANTS

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF

Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF République Démocratique du Congo Avancement de la REDD+ en RDC : processus participatif d auto-évaluation pour la soumission du R-Package au Comité des Participants du FCPF Plan de consultation Kinshasa,

Plus en détail