Accès à la base documentaire : recherche multicritères sur plus de ouvrages, articles, 100 revues professionnelles, cd-rom, vidéo.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accès à la base documentaire : recherche multicritères sur plus de 3 580 ouvrages, 11 280 articles, 100 revues professionnelles, cd-rom, vidéo."

Transcription

1 Février 2008

2 Le Centre de ressources documentaires du GREF Bretagne est un espace d'information sur la formation professionnelle et l'emploi : Mise à disposition d'un fonds documentaire spécialisé : informations juridiques, statistiques, documentaires et pédagogiques sur la formation professionnelle continue, l emploi et les métiers au niveau régional, national et européen. Accueil des relais professionnels d information, d orientation, de conseil, des formateurs, responsables de formation, entreprises. Fonds documentaire composé d ouvrages, d études, de rapports, de dossiers thématiques, de revues, d articles, de vidéo et de cd-rom. Services proposés Accueil, du lundi au jeudi de 9 H à 12 H et de 14 H à 17 H ; le vendredi : de 9 H à 12 H et de 13 H 30 à 16 H 30 Prêts gratuits sur place et à distance Recherches thématiques Poste de consultation : accès internet, cédérom, bases de données. Services d'information en ligne sur Accès à la base documentaire : recherche multicritères sur plus de ouvrages, articles, 100 revues professionnelles, cd-rom, vidéo. La Revue de presse Emploi Formation propose un signalement des articles parus dans la presse quotidienne locale et nationale. Elle est diffusée chaque semaine par auprès des professionnels du secteur emploi-formation. Elle peut également être consultée sur le site web du GREF Bretagne. Le Bulletin Actualités de la relation emploi-formation présente l actualité régionale et nationale sur l emploi et la formation. Il propose également un agenda des manifestations, un repérage des sites internet et les nouvelles acquisitions du centre de ressources documentaires. Le bulletin est diffusé chaque semaine par auprès des professionnels du secteur emploi-formation. Il peut également être consulté sur le site web du GREF Bretagne. Les dossiers thématiques réalisés sur les thèmes de l égalité professionnelle femme-hommes, la VAE, les immigrés en Bretagne et l illettrisme. Contacts o Gwénaëlle Berthelo tél o Catherine Le Duff tél o Céline Mesny tél Note aux lecteurs : L ensemble de ces documents est consultable au Centre de ressources documentaires. Les ouvrages peuvent également être empruntés gratuitement sur place ou à distance. 2

3 SOMMAIRE Sciences humaines p. 4 Illettrisme p. 4 Information Communication p. 5 Sciences éducation p. 6 Méthode pédagogique p. 6 Organisation enseignement p. 7 Filière formation p. 10 Ingénierie formation p. 12 Emploi formation p. 12 Gestion Ressources Humaines p. 19 Travail p. 21 Environnement économique p. 22 Environnement social politique p. 27 Economie régionale p. 30 Immigration p. 33 3

4 Sciences humaines Eloge du changement : méthodes et outils pour réussir un changement individuel et professionnel AUTEURS : CARTON Gérard-Dominique/BARRIERE-DESSEIGNE Diane, REFERENCE : Pearson Education France, Village Mondial, 01/01/2006, 256 p. Maîtriser le changement reste trop souvent un "but à atteindre". Car, tant au niveau individuel qu'à celui collectif de l'entreprise, le changement pose problème. Mais s'il y a tant d'échecs dans la gestion du changement, c'est que le facteur humain et la résistance au changement, pourtant bien naturelle, sont largement sous-estimés. [...] En combinant aspects psychologiques et aspects managériaux, l'auteur réussit à nous faire comprendre le changement tel qu'il est vécu par les personnes concernées. Il ouvre ainsi des perspectives sur un phénomène qui nécessite qu'on l'intègre comme une donnée à maîtriser. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Filles-Garçons : socialisation différenciée? AUTEURS : DAFFLON NOVELLE Anne/ROUYER Véronique/ZAOUCHE-GAUDRON Chantal/et al. REFERENCE : Presses Universitaires de Grenoble, 01/01/2006, 399 p. (Vies Sociales). A l'aube du XXIè siècle, y a-t-il encore des différences dans la manière d'élever, d'éduquer, de socialiser, de se représenter les filles et les garçons dans le monde occidental? Comment la manière de considérer les enfants des deux sexes a-t-elle évolué au cours du temps? Afin d'apporter une réponse à ces interrogations, ce livre réunit des contributions de plusieurs auteurs portant sur différents domaines : la famille, les espaces de vie enfantine, l'univers scolaire, les institutions pour jeunes délinquants, la médecine, les soins et la psychanalyse, les habits, les jouets, les sports, les livres pour enfants, la publicité, l'art. Un chapitre de synthèse permettra de mettre en lumière les implications et les paradoxes engendrés par cette socialisation différenciée grâce à une approche tant historique qu'interdisciplinaire. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Les jeunes et l'agencement des sexes AUTEURS : ECKERT Henri/FAURE Sylvia/COTELETTE Patrick/COUPPIE Thomas/et al. REFERENCE : La Dispute, 01/01/2007, 245 p. (Le genre du monde). Cet ouvrage est composé de 3 grandes parties : Entre incertitudes et tâtonnements ; Rappels à l'ordre sexué ; L'épreuve de la mixité. Il analyse les stéréotypes sociaux et culturels au travers du prisme des loisirs, des pratiques culturelles, des comportements déviants, de l'entrée dans le monde du travail, des relations entre collègues à l'usine, et notamment en observant des jeunes issus de différents milieux sociaux. Une telle réflexion débouche nécessairement sur la question politique, c'est à dire sur notre responsabilité collective et sur celle des pouvoirs publics en matière de lutte contre les préjugés sexistes, contre l'actualisation de la domination masculine. (D'après la 4ème de couv.). N de prêt : Illettrisme Vivre ensemble le Festival de l'écrit AUTEUR : ABDEL SAYED Edris REFERENCE : Initiales, 01/01/2007, 201 p. Ecrire pour laisser une trace, un souvenir. Ecrire pour accéder à l'emploi "je veux en faire mon métier". Ecrire pour accompagner son enfant dans la scolarité. Ecrire pour sortir de l'isolement, établir une relation avec soi et tisser des liens avec les autres. Ecrire pour être autonome dans la vie quotidienne. "Je veux passer mon permis de conduire. Je veux pouvoir lire des papiers que ma mère m'a laissés, comme ça je peux faire le deuil". Ces paroles d'apprenants nous rappellent que l'écrit ne se limite pas seulement à l'utile et à la dimension technique de la langue. L'écrit est notre bien commun qui nous permet de nous exprimer : écrire sur la diversité culturelle à l'aide d'un écrivain et à partir de notre quartier, de notre identité, de notre mémoire ; écrire sur la thématique "Une ville, une oeuvre" à l'occasion de "Lire en Fête" ; écrire dans une bibliothèque, dans une association, dans une Maison d'arrêt, dans un Centre d'hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), dans une Maison de Quartier ; écrire partout. Cet ouvrage propose une sélection de textes rédigés dans le cadre du Festival de l'écrit. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt :

5 Alpha et insertion socioprofessionnelle. REFERENCE : Le Journal de l'alpha, n 161, 01/12/200 7, pp Le dossier de cette revue belge est consacré à l'alphabétisation et l'insertion socioprofessionnelle : comment ce public peut bénéficier des services et dispositifs de formation continue, d'insertion, de participation citoyenne et culturelle..., comment trouver un travail, valider ses compétences professionnelles... N de prêt : Information Communication Documentalistes, ajoutez de la valeur à vos services! AUTEURS : CHAUMIER Jacques/SUTTER Eric REFERENCE : ADBS Editions, 01/01/2007, 63 p. (L'essentiel sur...). Si l on considère les titres de récentes journées d étude et d articles parus dans de multiples publications, il apparaît que le concept de «valeur ajoutée» se trouve aujourd hui au centre des préoccupations des professionnels du management de l information. À l ère de l accès universel à des ressources informationnelles ou documentaires par la «Toile» mondiale, à l ère du traitement «automatique» de l information par des logiciels aux fonctionnalités de plus en plus élaborées que peuvent apporter de plus les professionnels de l information documentaire? Cet ouvrage tente d expliquer ce que les fournisseurs, les intermédiaires et les documentalistes entendent par «valeur ajoutée» dans le champ de l information et de la documentation. Il propose des pistes de réflexion, quelques principes méthodologiques et de nombreux exemples pour permettre à ces professionnels de développer des prestations et des services à forte valeur ajoutée et de repositionner ainsi leur fonction. [ Résumé éditeur ] N de prêt : Jeux et jeux de rôle en formation : clés pour réaliser des formations efficaces AUTEUR : COUREAU Sophie REFERENCE : ESF Editeur, 01/01/2006, 175 p. (Formation Permanente - Série Entreprise.). Cet ouvrage donne des clés concrètes pour concevoir et animer des activités pédagogiques : - Dans un premier temps, l'auteur présente une démarche simple et efficace, basée sur la pédagogie multimodale. Cette méthode, qui comporte des moments d'apprentissage variés alternant la démonstration verbale, la présentation d'images, l'explication en manipulant des objets, la reproduction d'un geste... donne des résultats nettement supérieurs aux méthodes d'apprentissage classiques. - Dans un deuxième temps, l'ouvrage traite plus spécifiquement de l'utilisation des jeux et des jeux de rôles. Ces différents jeux (de découverte, d'applications) sont classés en fonction d'objectifs pédagogiques (assimiler des compétences, intégrer des comportements) et de la nature de la matière enseignée (une langue, une technique). Présentés comme des fiches pratiques, ils sont complétés de techniques et de conseils d'animation. Ce livre constitue un véritable manuel pour tous ceux qui souhaitent utiliser le jeu et le jeu de rôle comme outil pédagogique. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : L'écrit web : traitement de l'information sur internet AUTEUR : RONEZ Joël REFERENCE : Editions CFPJ, 01/07/2007, 126 p. Internet a d'abord donné la primeur aux techniciens, puis sont arrivés les rédacteurs. Il manque encore les éditeurs. Le plus simple est donc d'être son propre éditeur. Ce manuel montre comment travailler et éditer des textes. Pour être à la fois rédacteur et éditeur. L'écriture Web est une technique mais c'est aussi un état d'esprit : celui du réseau et d'une écriture en trois dimensions et non plus sur la simple surface d'une feuille. Mais sans oublier que pour informer et communiquer sur Internet, on devra toujours, comme pour le papier, être précis, exact, juste et sans failles. Fondé sur la pratique professionnelle et l'expérience de son auteur, ce livre repense la façon de structurer son texte et de ménager des points d'accès aux contenus, sachant que toute page éditée, accessible n'importe où, n'importe quand, en côtoie 20 milliards d'autres. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt :

6 Logiciels libres en gestion de l'information AUTEUR : Archimag REFERENCE : Archimag, 01/06/2007, 48 p. (Guide pratique, n 29). La gestion électronique des documents est devenue une priorité au sein des administrations françaises. Très tôt choisis par les administrations, les logiciels libres se diffusent également désormais largement en entreprise. Mais face à cette montée en puissance de l'open Source, beaucoup de questions émergent : les logiciels libres sont-ils meilleurs que les logiciels commerciaux? Quelle stratégie adopter face au libre? quelles sont les solutions logicielles libres en infodoc?.. Ce guide s'attache à répondre à toutes ces questions. N de prêt : Les technologies de l'information et de la communication dans les lycées en Bretagne AUTEURS : LABIT Claude/LE GUELLEC Jean-Luc REFERENCE : CESR Bretagne, 01/07/2007, 136 p. Ce rapport du CESR Bretagne a pour objectif de faire le bilan des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans les lycées bretons. Il souligne la nécessité de réduire la fracture numérique et ce, à tous les niveaux. L'étude se structure en 3 parties : Les politiques et les responsabilités des différents acteurs du développement des TIC dans le système éducatif ; Etat des lieux des infrastructures et des usages des TICE dans les établissements bretons du secondaire ; Quelle intervention régionale pour développer les usages des TICE dans les lycées de Bretagne? (D'après l'avant propos, p.1.). Téléchargeable sur : /block_ /file N de prêt : Sciences éducation Des compétences négligées par l'école : les raconter pour les enseigner AUTEURS : FOUREZ Gérard/BAILLIEUX Marie/BERTRAND Dominique/DUFOUR Barbara/et al. Editions REFERENCE : Couleur livres, Chronique Sociale, 01/01/2006, 176 p. Commentaire : De certaines compétences, on dit qu'elles sont trop complexes pour être enseignées à l'école. Il faut, dit-on, les laisser aux soins de la famille. Avec le résultat que l'on devine : une grande inégalité sociale car les familles privilégiées pourront s'en occuper, les autres non. D'autres compétences (telles que la rigueur notamment) sont bien abordées dans certaines disciplines, mais rarement transférées à d'autres. Aussi, cet ouvrage a pour objectif de former les enseignants à l enseignement de ces compétences négligées par l'école (apprendre à transférer, traiter de l'information, écouter avec méthode, savoir communiquer,...). L'ouvrage se structure en 3 parties : construire une méthode, explorer la méthode, confronter la méthode au terrain. (D'après la quatrième de couverture.). N de prêt : Méthode pédagogique Concepts, méthodes, outils pour enseigner aujourd'hui dans la voie professionnelle : fichesconseils pour l'enseignant AUTEUR : CORTES-TORREA Daniel REFERENCE : CASTEILLA, 01/03/2007, 144 p. Cet ouvrage est structuré à partir de questions que se pose toute personne appelée à enseigner. - Quelles sont les valeurs et les finalités qui orientent aujourd'hui les pratiques d'enseignement? - Comment se réalisent les apprentissages? - Que doit-on enseigner et que doit-on évaluer? - Quelles démarches, quelles méthodes et quels outils mettre en oeuvre pour enseigner, pour évaluer, pour gérer les relations dans la classe? Rédigées dans un langage clair et accessible, les fiches présentées ont été expérimentées et réajustées au cours de nombreux stages impliquant des centaines d'enseignants. Elles sont utilisables quels que soient la 6

7 discipline enseignée, le niveau de diplôme préparé, l'âge et le statut des personnes en formation. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : L'apprentissage collaboratif : plus qu'une méthode collective? AUTEUR : BAUDRIT Alain REFERENCE : Editions de Boeck, 01/01/2007, 158 p. ( Pédagogies en développement.). Qu'est-ce que l'apprentissage collaboratif? Cet ouvrage tente de répondre à cette question de diverses manières. Tout d'abord, cette forme d'activité collective est comparée à une autre, l'apprentissage coopératif. Mais autant ce dernier s'apparente à une méthode ou une technique, autant l'apprentissage collaboratif ne peut être caractérisé ainsi vu la marge de manœuvre laissée aux personnes pour travailler ensemble, la forte autonomie dont elles disposent. Ensuite, deux versions de l'apprentissage collaboratif sont distinguées compte-tenu de ses origines scientifiques (européenne et américaine). Elles donnent des orientations assez différentes à l'activité collective. Des exemples de fonctionnement collaboratif sont également donnés et étudiés dans deux domaines : les situations de résolution de problèmes et les activités d'écriture. Ils mettent en évidence nombre de caractéristiques propres à l'apprentissage collaboratif : partage des responsabilités entre les partenaires, compréhension mutuelle, recherche d'un terrain d'entente, exploration collective. Enfin, en conclusion, une théorie de l'apprentissage collaboratif est exposée : elle permet d'ouvrir des pistes de réflexions quant à l'implication des acteurs dans les situations collaboratives, le sens des autres qu'ils développent à cette occasion. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Jeux de coopération pour les formateurs : 70 jeux pour développer l'esprit d'équipe AUTEURS : PAUL-CAVALLIER François REFERENCE : Les Editions d'organisation, Editions Eyrolles, 01/04/2007, 152 p. (Livres Outils : Formation.) Le travail d'une équipe se fait souvent sur le mode directif (le supérieur décide et les subalternes exécutent). Or, une équipe donne le meilleur d'elle-même quand elle fonctionne sur le mode coopératif, c'est-à-dire que chacun se sent responsable de l'équipe et partage les résultats. Pour développer l'esprit de coopération, l'auteur a réuni un grand nombre de jeux à faire en équipe. Il les présente dans des fiches opérationnelles. L'avantage du jeu est de permettre aux participants d'apprendre avec plaisir, ce qui renforce encore leur disposition à être coopératifs. Ces exercices sont valables non seulement pour les formations d'entreprise, mais aussi pour toutes les organisations, y compris les mouvements de jeunesse (scoutisme, colonies, centres aérés...). Un tableau récapitulatif à la fin permet de choisir quel jeu organiser en fonction de l'objectif recherché et des contraintes du stage (nombre de participants, intérieur ou extérieur, matériel spécial ou non, etc). (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Organisation enseignement La revanche scolaire : des élèves multiredoublants, relégués, devenus surdiplômés AUTEURS : BERGIER Bertrand/FRANCEQUIN Ginette REFERENCE : Editions Erès, 01/01/2005, 282 p. (Sociologie clinique.). Ils ont redoublé deux à cinq fois entre la maternelle et le bac, ils ont été orientés vers des cycles courts : sixième de transition, CPPN, CAP, BEP, ils ont parfois été rétrogradés ou ont décroché. Leur entourage n'imaginait pas qu'ils puissent "aller loin", voire les déclarait "incapables", "nuls", "inaptes aux études". Et pourtant ces élèves ont tous validé au minimum un second cycle de l'enseignement supérieur : ici une maîtrise en sciences de la vie et de la terre, en lettres et arts, là un troisième cycle en sciences humaines et sociales ou en droit, ou encore ils sont devenus ingénieurs, médecins, avocats... Pourquoi et comment ces élèves, qu'ils soient issus de milieux populaires ou d'origine bourgeoise, malmenés au cours de leur traversée scolaire, parviennent-ils à accéder aux sommets de l'enseignement supérieur? Quelles ont été les conditions et les dynamiques de ces parcours scolaires atypiques? Même si ces itinéraires ne concernent qu'une minorité, l'analyse conduite par Bertrand Bergier et Ginette Francequin est porteuse d'espoir pour tous les jeunes en délicatesse aujourd'hui avec l'école. Parents, éducateurs, enseignants, professionnels de l'orientation scolaire trouveront là matière à réfléchir sur les outils à leur disposition, les passerelles existantes ou à créer, les relations qu'ils établissent avec les jeunes, la manière dont ils peuvent valoriser les compétences et éviter les jugements définitifs. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt :

8 Le point sur... La place et le rôle des enseignements généraux dans les diplômes professionnels AUTEURS : NEMBRINI Jean-Louis/TROGER Vincent/KIRSCH Jean-Louis/et al. REFERENCE : CPC Info, n 45, 01/07/2007, 80 p. Au sommaire de ce numéro : - Quelle place pour les disciplines littéraires dans l'enseignement professionnel? Un essai d'approche historique - Formation professionnelle et formation générale en France : quelques facettes du débat - Le point de vue de l'unsen-cgt - Le point de vue de la CFDT - Le point de vue du SNES-FSU - Mise en oeuvre de l'enseignement général dans l'apprentissage BTP - Disciplines générales, savoir-être et emplois tertiaires dans l'intérim - Eclairage sur l'expérimentation en cours de la préparation des titres du ministère de l'emploi par la voie de l'apprentissage - La rénovation de l'enseignement de l'histoire, Géographie, Education à la citoyenneté - Des sciences physiques et chimiques pour comprendre le monde qui nous entoure - La rénovation des programmes d'enseignement de l'education physique et sportive dans la voie professionnelle - Le référentiel, instrument de connaissance entre enseignement général et enseignement professionnel? - Diplômes et diversité des cheminements professionnels - les 7 premières années de vie active de la génération 98 regardées au prisme des formations initiales - Nouvelles figures ouvrières et techniciennes - Quand le métier fait de la prospective - l'exemple des activités du tertiaire administratif. N de prêt : Bilan de l'orientation en juin 2007 AUTEURS : GAROTIN Patrick/DAVY Chantal REFERENCE : Académie de Rennes, 12/2007, 53 p. Le bilan d'orientation 2007 présente les résultats des décisions prises par les chefs d'établissement en juin, et avant les commissions d'appel, aux différents niveaux de la scolarité où une procédure est formalisée. Ils traduisent la synthèse des politiques d'orientation développées dans les établissements. N de prêt : Les échanges européens Erasmus... Accroître la mobilité des enseignants pour développer celle des étudiants AUTEURS : AGBOSSOU Igor/CAREL Sophie/CARO Patrice REFERENCE : CEREQ BREF, n 246, 01/11/2007, 4 p. Créé il y a 20 ans, le programme d'échange universitaire Erasmus est une action entrant totalement dans le cadre du modèle de l'économie de la connaissance initiée à Lisbonne en mars 2000 selon lequel l'europe doit devenir, d'ici 2010, "l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde". Malgré les politiques incitatives de l'union Européenne, la popularité du programme et l'augmentation du nombre d'étudiants concernés, les objectifs initiaux sont loin d'être atteints. Les enseignants profitent également peu des programmes européens de mobilité. Or, tant au niveau européen que national, la mobilité étudiante est corrélée à celle des enseignants. Un lien qui ne peut qu'inciter à promouvoir et utiliser le départ de ces derniers comme levier de la mobilité des étudiants. (D'après le résumé de la revue.). Téléchargeable sur : N de prêt : Réforme LMD : quels impacts? AUTEUR : APEC REFERENCE : APEC, 01/10/2007, 29 p. (Les études de l'emploi cadre.). La réforme LMD a été progressivement mise en oeuvre par les établissements universitaires. D'ores et déjà, comment les étudiants, les représentants des universités et les entreprises jugent-ils cette nouvelle situation? Cette étude tente de mettre en lumière les premiers effets et perceptions de la réforme. [Résumé éditeur] Téléchargeable sur : N de prêt :

9 L'abandon des études supérieures : rapport réalisé pour l'observatoire national de la vie étudiante AUTEURS : BEAUPERE Nathalie/CHALUMEAU Lucile/GURY Nicolas/HUGREE Cédric/GRUEL Louis REFERENCE : La Documentation Française, 01/01/2007, 162 p. (Panorama des savoirs.). Depuis plus de 10 ans, on estime que, chaque année, près de jeunes quittent l'enseignement supérieur sans diplôme. Si ces jeunes de niveau "bac + 1 et bac + 2 non diplômés" connaissent des difficultés d'insertion professionnelle, leur nombre interroge également l'efficacité interne des établissements d'enseignement supérieur, notamment leur capacité à accompagner les étudiants jusqu'à l'obtention d'un diplôme. Cet ouvrage propose une première synthèse des travaux consacrés à ce problème social. Il permet de comprendre comment cette question s'est imposée comme problème social et a été problématisée par les chercheurs ; de clarifier l'importance statistique du renoncement, en prenant toute la mesure mais également en évitant les confusions trop fréquentes entre abandon de la discipline initiale et abandon de toute étude supérieure, ou encore entre le nombre d'abandons des études universitaires et l'effectif total des sorties sans diplômes (Sections de Techniciens Supérieures incluses). De fait, la prévention des abandons et leur diminution participent de la volonté de voir un plus grand nombre d'étudiants accéder à un diplôme supérieur au bac. La compréhension d'un tel phénomène est donc nécessaire à l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur, enseignants, étudiants, responsables de formation, militants syndicaux et responsables politiques. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Universités et grandes écoles AUTEUR : CYTERMANN Jean-Richard REFERENCE : PROBLEMES POLITIQUES ET SOCIAUX, n 936, 01/05/2007, 119 p. L'enseignement supérieur français se caractérise par la dualité universités-grandes écoles. A l'opposé de la situation rencontrée dans la plupart des pays développés, les universités ne sont pas l'élément central ni de la formation des élites, ni de la production des connaissances scientifiques au plus haut niveau. Elles sont fortement concurrencées par les grandes écoles pour la formation des élites, par les organismes de recherche dans le développement de la recherche publique. Quelles sont les conséquences de cette situation en matière d'accès aux filières d'élite et de démocratisation de l'enseignement supérieur? [...] Un tel système dual est-il performant et attractif dans la compétition internationale actuelle? [...] Ce système n'est-il pas, de plus, un frein à la capacité d'innovation de la France? La politique menée ces dernières années en matière d'enseignement supérieur a contribué à favoriser la coopération entre universités et grandes écoles. [...] Les réseaux thématiques de recherche avancée (RTRA) et les pôles de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) créés par la loi de programme pour la recherche de 2006 doivent associer universités et grandes écoles. Faut-il aller plus loin? L'approfondissement du rapprochement universités/grandes écoles suppose deux conditions qui semblent peu à peu faire consensus dans le débat politique actuel : remédier au sous-financement des universités et en améliorer la gouvernance, comme le réclament les présidents d'universités eux-mêmes. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Les universités françaises et la formation continue AUTEUR : DENANTES Jacques REFERENCE : L'Harmattan, 01/09/2006, 240 p. (Histoire et mémoire de la formation.). La formation continue est inscrite dans la mission des universités depuis La loi de 1971 a institué son fonctionnement sous le régime des conventions, qui mettent en relation un producteur de formation et un financeur, lequel, le plus souvent, n'est pas le bénéficiaire. Dans le cas des universités, l'histoire montre un décalage entre l'incitation des Pouvoirs Publics à s'engager dans la formation continue et la réalité de cet engagement. Les enquêtes réalisées à Paris X - Nanterre et à Lille-I illustrent les différences d'engagement entre les universités. Le modèle du processus de classement, qui représente les prestations des universités à leurs usagers, fait ressortir les transformations qu'induit la formation continue et qu'amplifie la validation des acquis. Le modèle de la configuration universitaire montre l'impact de la formation continue sur les relations entre les partenaires que sont le ministère de l'education, la profession universitaire et les universités. Les deux modèles conduisent à mettre l'accent sur une opposition entre formation et recherche, qui détermine les positions de la profession universitaire à l'égard de la formation continue. Une plus grande autonomie des universités leur permettrait de diversifier leurs orientations, entre celles qui privilégieraient la recherche et celles qui donneraient la priorité à l'enseignement et à la formation. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt :

10 Les diplômés d'un BTS et d'un DUT et la poursuite d'études : une analyse économique AUTEUR : GENDRON Bénédicte REFERENCE : Publications de la Sorbonne, 01/08/2004, 261 p. (Sorbonensia oeconomica : Economie politique, sciences du management et de l'économie.). Comment expliquer la poursuite d'études après des études dites "terminales", particulièrement un BTS ou un DUT? Dans un contexte de rareté de l'emploi et de forte concurrence sur le marché du travail et dans le système d'emploi, la demande d'éducation doit être distinguée de la décision simple individuelle d'allocation optimale des ressources postulée par la théorie standard du capital humain. Elle relève selon l'auteur d'un choix stratégique séquentiel. La décision de poursuite d'études dans un tel contexte illustre un comportement d'acteur aux prises avec la réalité, sachant agir et réagir à l'évolution de son environnement et aux difficultés induites par l'incertitude, faisant appel autant à une rationalité cognitive que calculatoire. Par la souplesse qu'elle confère aux stratégies, la décision en séquence permet de jouer mieux encore le double rôle de réducteur d'incertitude et de condition d'optimalité dans le sens où la rationalité cognitive de l'étudiant prise en compte autorise la révision, l'adaptation ainsi que l'apprentissage, l'expérience et la maturation de l'acteur dans un environnement mouvant. Ainsi, une approche en termes séquentiels et stratégiques permet d'expliquer cet essor et la diversité des stratégies de poursuite d'études de ces diplômés : comportement combinant stratégie de formation et/ou stratégie d'employabilité alliant minimisation des risques (d'échec en filière universitaire) et maximisation des avantages concurrentiels (via la valeur ajoutée de la compétence technique et professionnelle dispensée dans les formations de poursuite d'études). Cette thèse est structurée en 3 parties : L'insertion professionnelle et la poursuite d'études après un BTS et un DUT : un constat ; De la décision à la réalisation de l'investissement en formation ; La poursuite d'études : une démarche stratégique. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt : Une analyse de la professionnalisation des formations de l'enseignement supérieur à partir de l'insertion de leurs diplômés AUTEURS : GIRET Jean-François/MOULLET Stéphanie REFERENCE : CEREQ, 1/02/2008, 21 p. (Net.Doc, n 3 5.). Consacrée aux logiques de professionnalisation, cette étude analyse l'insertion professionnelle des étudiants diplômés de l'enseignement supérieur. Elle se structure en 2 parties : Les logiques de la professionnalisation de l'enseignement supérieur ; Vers une meilleure mesure de la professionnalisation des formations à partir de l'insertion professionnelle des diplômés. Téléchargeable sur : N de prêt : Filière formation Etude relative au potentiel de taxe d'apprentissage par région : données 2004 AUTEUR : INSEE REFERENCE : CNFPTLV, 01/11/2007, 46 p. Cette étude évalue le produit théorique de la taxe d'apprentissage dans chaque région au regard des établissements qui y sont implantés. Téléchargeable sur : N de prêt : Une première approche du financement et des effectifs de l'apprentissage en France AUTEUR : INSEE REFERENCE : CNFPTLV, 01/11/2007, 46 p. Ce rapport qui présente l'ensemble des flux financiers qui relient les contributeurs et les bénéficiaires du financement de l'apprentissage et met en regard des sources d'informations, nationales et régionales. Il identifie les grandes masses financières qui, hors flux intermédiaires, portent à 5,6 milliards d'euros les dépenses exposées en 2004 pour apprentis. Cette étude fournit également, à partir d'une exploitation des comptes financiers des CFA (Centres de formation d'apprentis), des informations sur le financement de l'offre de formation par apprentissage. Ces données, disponibles par région, sont rapprochées des effectifs pondérés d'apprentis. Téléchargeable sur : N de prêt :

11 L'apprentissage : recommandations relatives aux sources d'informations statistiques et financières AUTEUR : INSEE REFERENCE : CNFPTLV, 01/09/2007, 46 p. Ce document formule des recommandations émises par le CNFPTLV destinées aux producteurs nationaux et locaux de données. Il a été réalisé suite à un travail, auxquels les départements statistiques des ministères, les Conseils régionaux et les Carif-Oref ont collaboré, qui a consisté à recenser les sources d'informations existantes. Téléchargeable sur : N de prêt : Bilan de l'affectation en juin Rentrée octobre 2007 AUTEURS : GAROTIN Patrick/BANSARD Monique REFERENCE : Académie de Rennes, Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, 12/2007, 109 p. Traitant du bilan de l'affectation, ce document permet une approche détaillée de l'affectation des élèves aux différents niveaux, de la 3ème découverte professionnelle 6 heures à l'enseignement supérieur sélectif (BTS - DUT - CPGE). Ces chiffres expriment, d'une certaine façon, les effets de l'offre de formation et ceux de la demande exprimée par les élèves et leurs familles. Les chiffres permettent également de faire ressortir les disparités filles/garçons dans la composition des sections de formation ; les disparités territoriales quant à l'attractivité des spécialités ; les places vacantes selon les lieux et les spécialités. N de prêt : L'activité de la formation continue universitaire fléchit en Publics et formations AUTEUR : GRILLE Joëlle REFERENCE : NOTE D'INFORMATION, n 08.06, 01/01/2008, 4 p. Commentaire : En 2005, personnes ont suivi un stage de formation continue dans un établissement d'enseignement supérieur public, dont 76 % dans les universités y compris I.U.T. Dans les universités, la part des stagiaires de formation continue bénéficiant du plan de formation de leur entreprise ne représente plus que le quart des inscrits alors que les particuliers inscrits à leur initiative en constituent plus de la moitié. En 2005, 26 % des stagiaires dans les universités et dans les instituts nationaux polytechniques (I.N.P.) préparent une formation conduisant à un diplôme national. La durée moyenne des formations dans tous les types d'établissements diminue : de 144 heures en 2003 à 139 heures en Dans les universités et les I.N.P. - comme en seulement huit groupes de spécialités de formation regroupent plus de neuf stagiaires sur dix. En tête se trouvent les services à la personne ( stagiaires), suivis des sciences humaines et du droit (60 000) et des formations générales (55 000). Aucun de ces huit groupes n'appartient au secteur de la production. Au CNAM et dans ses centres régionaux, c'est le groupe échange et gestion qui attire le plus d'auditeurs (40 %). (D'après le résumé de la revue.). Téléchargeable sur : N de prêt : La CFTC-CFDT et la formation permanente : le passage de l'éducation permanente à la formation continue AUTEUR : PINTE Gilles REFERENCE : L'Harmattan, 01/01/2007, 228 p. (Histoire et mémoire de la formation.). Commentaire : L'histoire et le droit de la formation des adultes se sont construits à partir de pratiques et d'institutions diverses et parfois opposées. Aujourd'hui, la formation paraît instituée à travers des financements, des organismes dispensateurs, des pratiques pédagogiques. [...] Les ambigüités sociopolitiques demeurent quant aux finalités de la formation des adultes. [...] Dans le même temps, le nouveau slogan d'éducation et de formation tout au long de la vie (EFLTV), parfois mis en avant pour promouvoir des formations purement adaptatives, est révélateur de la confusion des finalités de la formation continue. Le syndicalisme, à travers les dispositifs paritaires de négociation et de régulations sociale, à participé à l'institutionnalisation de la formation continue. La question centrale de ce livre a été d'analyser les valeurs qui ont été portées par la confédération CFTC-CFDT dans la construction du dispositif de formation continue. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt :

12 Ingénierie formation La validation des acquis de l'expérience (VAE). Rapport au Parlement en application de l'article 146 de la loi n du 17 janvier 2002 de modernis ation sociale AUTEUR : DGEFP/DARES/CEREQ REFERENCE : DGEFP, 01/12/2007, 34 p. La loi du 17 janvier 2002 a créé la VAE, et a prévue l'évaluation du dispositif après 5 années de fonctionnement, sous la forme d'un rapport rédigé par la DGEFP, la DARES et le Céreq, et remis au Parlement. Après avoir rappelé la réglementation relative à la VAE et sa genèse, ce rapport d'évaluation analyse la mise en oeuvre de ce dispositif durant les 5 ans, puis présente les résultats atteints en terme qualititatifs et quantitatifs. Enfin, il émet des questionnements et perspectives sur la VAE (sécurisation des parcours professionnels, gestion des ressources humaines dans les entreprises,...). Téléchargeable sur : N de prêt : Pratiques d'information-conseil en VAE : une analyse des pratiques par le réseau des conseillers PRC en Bourgogne AUTEURS : MAYEN Patrick/PERRIER Dominique REFERENCE : Editions Raison et Passions, 01/01/2006, 180 p. (Pratiques et analyses en formation.). Dans un monde de l'emploi, des qualifications et des diplômes où il est souvent difficile de trouver son chemin pour construire un projet correspondant à ses aspirations et de le réaliser, le conseil joue souvent aussi un rôle déterminant. Conseiller : on pourrait penser que, quelle que soit la place qu'il prend dans le monde de la formation, il s'agit du même métier. Apparu récemment, le métier de conseiller en VAE, situé au tout début de la chaine du processus qui peut conduire une personne à valider par un diplôme ses acquis, nous montre que les choses sont beaucoup plus complexes qu'il n'y parait. L'ouvrage a le double mérite d'une part, à travers les témoignages de conseillers VAE en Points Relais Conseil de nous montrer la diversité des compétences nécessaires pour maîtriser les tâches inhérentes à cette fonction nouvelle. D'autre part, en soumettant ces témoignages à l'analyse d'un chercheur, Patrick Mayen, spécialiste des interactions en situation de travail et de formation, il nous permet de comprendre de quoi sont faites ces compétences et comment elles se construisent dans l'action. Au-delà des propositions avancées, ces "analyses de pratiques" nous invitent à réfléchir sur ces démarches, dont la diversité n'est pas souvent interrogée. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Emploi-formation L'avenir du travail AUTEURS : ATTALI Jacques/CAHUC Pierre/CHEREQUE François/JAVILLIER Jean-Claude/et al. REFERENCE : FAYARD, INSTITUT MANPOWER, 01/01/2007, 154 p. Les élèves de nos lycées d'aujourd'hui travailleront encore en Quels métiers exerceront-ils? A quels métiers faut-il les préparer? Avec quelles technologies? Dans quelles entreprises? Selon quelles règles? Avec quel droit du travail? Aura-t-on plus de robots ou plus d'employés, ou les deux à la fois? Comment la globalisation et les délocalisations qu'elle entraîne influeront-elles sur la nature des professions, sur les revenus, sur la pénibilité du travail? Comment évoluera le mouvement syndical? Aura-t-on plus de précarité, ou plus de protection? Le travail intérimaire se développera-t-il? Le chômage peut-il disparaître? Voici quelques-unes des questions auxquelles les auteurs de cet ouvrage apportent une réponse ou un éclairage. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Construire les compétences individuelles et collectives : agir et réussir avec compétence, les réponses à 100 questions AUTEUR : LE BOTERF Guy REFERENCE : Les Editions d'organisation, Editions Eyrolles, 2008, 271 p. (Livres outils.). En réponse à 100 questions, voici des analyses sur : - les enjeux des démarches compétences, - l'impact de l'évolution démographique sur la gestion des compétences, - le processus mis en oeuvre par les individus pour agir et réussir avec compétence, 12

13 - le transfert des compétences, - la contribution de la formation aux dispositifs de professionnalisation, - les indicateurs et le développement de la compétence collective, - les politiques cohérentes de gestion des compétences. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt : De la qualification à la compétence, rupture ou continuité? AUTEURS : OIRY Ewan/IRIBARNE Alain REFERENCE : L'Harmattan, 01/01/2003, 330 p. (Psychologie du travail et ressources humaines.). Cet ouvrage questionne le contenu réel du passage d'une gestion par les qualifications à une gestion par les compétences. Habituellement, la littérature avance l'idée de l'existence d'une rupture nette entre ces deux modes de gestion. Une analyse approfondie du débat qui s'est développé en France montre pourtant qu'il existe plusieurs définitions de la qualification et que les définitions les plus récentes de ce concept sont identiques à celles qui sont actuellement proposées pour définir la compétence. Sur le plan théorique, l'auteur fait alors l'hypothèse que la compétence correspond à un renouvellement du concept de qualification et pas à une rupture avec celui-ci. Cette assertion est confirmée par l'étude de cas d'une entreprise qui vient d'adopter une gestion par les compétences. En décrivant successivement la gestion par les qualifications que cette entreprise utilisait puis sa gestion actuelle par les compétences, il détaille, sur un plan concret, leurs nombreux points communs. L'avant-propos d'alain d'iribarne (Directeur de Recherche au CRNS) resitue ce travail dans son contexte sociétal. Il explique ainsi pourquoi, en France, la "thèse de la rupture" est omniprésente dans le débat sur la gestion des compétences alors qu'on peut constater qu'elle est très éloignée des pratiques réelles des entreprises. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Formation, travail et professionnalisation AUTEUR : WITTORSKI Richard REFERENCE : L'Harmattan, 01/01/2005, 205 p. (Action et savoir Rencontres.). Cet ouvrage prolonge le symposium "formation, travail et professionnalisation" qui s'est déroulé lors du 5ème congrès de l'aecse (Association des Enseignants et Chercheurs en Sciences de l'education) en septembre Il a pour objectif de mettre au jour les questions posées au sujet des démarches de professionnalisation et de saisir les processus à l'oeuvre dans les dispositifs ayant pour intention de professionnaliser des individus (développement des compétences et des identités professionnelles) et/ou des activités à partir de recherches récentes. Seront notamment évoqués les enjeux et débats théoriques qui entourent la thématique de la professionnalisation : le rapport théorie pratique dans les dispositifs professionnalisants, les savoirs en jeu (savoirs théoriques-savoirs d'action), les espaces et dispositifs de production/verbalisation de ces savoirs (notamment l'analyse de pratiques)... dans des champs professionnels différents : médecine générale, enseignement, formation personnalisée. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : La mobilité professionnelle des adultes : les changements de métier : rapport de synthèse AUTEUR : Pôle Rhône-Alpes de l'orientation REFERENCE : Pôle Rhône-Alpes de l'orientation, 01/12/2007, 69 p. La mobilité professionnelle est un phénomène beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense : chaque année, 13% des actifs en emploi changent de métier, soit 3 millions de personnes en France et plus de en Rhône-Alpes. Cette étude réalisée à 'échelle nationale, a pour objectif d'apporter des éclairages sur les changements de métier au cours des carrières professionnelles, d'en dégager les facteurs principaux et de repérer les itinéraires des individus. L'étude est à caractère «exploratoire» : elle a pour objectif d'alimenter la réflexion au niveau régional et local sur le thème de la mobilité professionnelle. Le rapport de synthèse de l'étude se divise en deux parties : - la 1ère partie décrit l'impact de l'âge, du sexe, du niveau de diplôme, de la mobilité géographique, de la mobilité sectorielle et du chômage sur les changements de métiers, - la 2ème partie traite de la mobilité professionnelle dans tous les métiers et en dégage les grandes tendances à travers une typologie basée sur la fréquence de la mobilité, la fréquence des promotions et sur l'étendue de l'aire de mobilité des individus. [Résumé éditeur] Téléchargeable sur : pagelibre/&rh=pro&rf= N de prêt :

14 La dynamique des métiers AUTEUR : ROBERT-DEMONTROND Philippe REFERENCE : Editions Apogée, 01/01/2006, 230 p. (Méthodes de recherche en sciences humaines et sociales.). L'actuelle résurgence de la notion de métier est significative de la crise, tant conceptuelle qu'opérationnelle, aujourd'hui vécue par des théoriciens et praticiens du management confrontés aux rapides renouvellements des configurations organisationnelles. Tous bouleversements qui appellent des aptitudes d'adaptation et d'anticipation avivées. Penser, bien penser, la dynamique des métiers est ainsi d'une absolue nécessité : cet ouvrage se propose de fournir quelques outils méthodologiques, à cet effet. Et ce, selon des perspectives variées, tantôt explicatives, tantôt compréhensives. Les chapitres composant dans cette perspective, le présent ouvrage développent dans leurs principes, et de manière illustrée, des protocoles méthodologiques de type qualitatif (observation participante, récits de vie, entretiens auprès d'experts ou d'acteurs directement concernés...) et quantitatif (questionnaires, simulation numérique...), recourant à des données de type différent, tantôt objectives, tantôt subjectives. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Les jeunes diplômés de 2006 AUTEUR : APEC REFERENCE : APEC, 01/09/2007, 95 p. (Les études de l'emploi cadre.). En 2007, 3 jeunes diplômés sur 4 sont en poste, moins d'un an après l'obtention de leur diplôme, contre 3 sur 5 il y a un an. Ce chiffre, exceptionnellement élevé est à l'image de l'attitude ouverte des recruteurs à l'égard des jeunes diplômés. Attitude qui renvoie à la bonne santé du marché de l'emploi cadre hexagonal et à l'évolution des besoins des entreprises. En outre, ces jeunes mettent relativement peu de temps à trouver un premier emploi : la durée médiane de recherche s'élève à 1 mois. [Résumé éditeur] Téléchargeable sur : N de prêt : Les métiers : regards croisés jeunes diplômés/managers : vision du métier chez les jeunes diplômés et des cadres recruteurs AUTEUR : APEC REFERENCE : APEC, 01/11/2007, 35 p. (Les études de l'emploi cadre.). L'objectif de fond de cette étude tient dans l'analyse des attitudes et des pratiques signifiantes des jeunes diplômés, révélés par leur parler du métier qu'ils exercent. Il s'est agit pour les auteurs de vérifier le décalage éventuel avec la vision et les pratiques signifiantes qu'ont du même métier les cadres recruteurs. Téléchargeable sur : N de prêt : L'insertion professionnelle des jeunes diplômés : promotion 2005 AUTEUR : APEC REFERENCE : APEC, 01/12/2007, 69 p. Après avoir dressé la situation professionnelle et le parcours professionnel des diplômés de 2005, l'étude s'attache à décrire l'impact des ressources financières sur l'insertion professionnelle. Téléchargeable sur : wtblc3auate.pdf N de prêt : Bertrand Schwartz AUTEURS : AUROL-JAGGI Geneviève/DOMINICE Pierre/SCHWARTZ Bertrand REFERENCE : Université de Genève, Télévision suisse romande, 01/01/2007 Ce coffret propose un CD et un DVD sur Bertrand Schwartz. Le CD interactif regroupe des documents inédits, des textes, rapports, interviews et entretiens, conférences, enregistrements vidéo et son, ainsi que des articles parus dans la presse de 1950 à nos jours témoignant de ses actions et engagements. Un moteur de recherche intégré permet de retrouver facilement les données dans tous les documents. Le DVD est un entretien télévisé de 42 minutes, dans lequel Bertrand Schwartz, homme de terrain en même temps qu'universitaire, livre le fruit de 40 ans d'actions et de réflexions. [Résumé éditeur] N de prêt :

15 Les intermittents du foyer : couples et mobilité professionnelle AUTEURS : BERTEAUX-WIAME Isabelle/TRIPIER Pierre/GUICHARD-CLAUDIC Yvonne/et al. REFERENCE : Les Cahiers du Genre, n 41, 01/11/2006, 267 p. Certains couples se trouvent, pour des raisons professionnelles, confrontés à la mobilité spatiale de l'un des conjoints. Cette décohabitation, peu repérée statistiquement, crée des intermittences dans la vie conjugale. Dans quelle mesure celles-ci mettent-elles à l'épreuve "l'arrangement des sexes" proposé par Erwing Goffman? (D'après la quatrième de couverture). Au sommaire de ce dossier : - Homme en mer, femme à terre. Petits arrangements avec la dissymétrie - Conjugalité et mobilité professionnelle : le dilemme de l'égalité - Carrière familiale et mobilité géographique professionnelle - La décohabitation partielle : un moyen de renégocier la relation conjugale? - Eloignés au quotidien et ensemble. Arrangements conjugaux en milieu populaire - Devenir 'célibataire géographique'? Arbitrages conjugaux et familiaux suite à la délocalisation d'une usine - Navette domicile-travail à grande vitesse : situation d'exception, arrangement traditionnel. N de prêt : Que deviennent les diplômés 2005 de master 2 professionnel? AUTEURS : DAGORNE Sylvie/Observatoire des Parcours Etudiants et de l'insertion Professionnelle REFERENCE : Université Rennes II - Haute-Bretagne, 01/01/2007, 50 p. Consacrée à l'insertion professionnelle des diplômés en 2005 de masters 2 professionnels de l'université Rennes 2, cette étude se structure en 5 chapitres : caractéristiques des diplômés de Master 2 professionnels ; le devenir des diplômés de master 2 professionnels ; les poursuites d'études après le master 2 professionnel ; la situation professionnelle des diplômes en emploi ; la recherche d'emploi. Téléchargeable sur : GELIBRE N de prêt : L'insertion au service de l'emploi : tout savoir sur l'insertion par l'activité économique (qui fait quoi, quels financements, quelles formations) ; le tour de France des bonnes pratiques AUTEURS : DORIVAL Camille/NAHAPETIAN Naïri/ERNE Bernard/LOQUET Patrick/et al. REFERENCE : ALTERNATIVES ECONOMIQUES, n 30, 01/09/ 2007, 152 p. Au sommaire de ce hors -série consacré à l'insertion par l'activité économique : - L'IAE, pour davantage de cohésion sociale, - Les acteurs de l'insertion, - Les salariés en insertion, - Les outils de l'insertion, - Travailler dans l'insertion. Et pour aller plus loin : - "Un élargissement du champ du travail social" (entretien avec Robert Castel), - "Une frilosité envers les actions d'innovation sociale" (entretien avec Bertrand Schwartz), - Assumer sa responsabilité d'employeur. N de prêt : Insertion professionnelle des diplômés : Master 2 professionnel AUTEURS : GICQUEL Amélie/DAGORNE Sylvie REFERENCE : Observatoire régional des enseignements supérieurs en Bretagne, 01/11/2007, 65 p fiches Cette étude a été réalisée en collaboration avec les 4 SUIO de Bretagne. Elle comprend un rapport ainsi qu'un document synthétique reprenant les principaux résultats. Cette synthèse régionale présente les thèmes suivants : - présentation des répondants et parcours d'études jusqu'à l'entrée en MAster 2 professionnel - devenir des diplômés - études poursuivies après l'obtention du Master professionnel - situation professionnelle des diplômés Elle compte également des fiches techniques présentant les principaux résultats par domaine de formation. Téléchargeable sur : N de prêt :

16 Les personnes les plus en difficulté sur le marché du travail : une estimation REFERENCE : La Note de Veille, n 87, 21/01/2008, p p. 1-5 Combien de personnes peuvent-elles être considérées comme les plus en difficulté sur le marché du travail? Cette note propose deux estimations relevant d approches distinctes : l une basée sur les situations des personnes sur le marché du travail au sens du Bureau international du travail (BIT) et l autre sur leurs situations administratives. Elle rappelle la sensibilité des effectifs identifiés aux définitions adoptées, comme le montre l étendue des fourchettes obtenues, mais confirme néanmoins l existence d un noyau dur, en difficulté structurelle, d environ 1 à 1,4 million de personnes, soit 4 % à 5,6 % de la population en âge de travailler, proportions qui correspondent à celles que peuvent connaître certains autres pays industrialisés. (D'après le résumé de la revue.). Téléchargeable sur : N de prêt : Les cadres en Europe : perspectives de l'emploi cadre dans 8 pays : édition 2008 AUTEUR : APEC REFERENCE : APEC, 01/11/2007, 67 p. (Les Etudes de l'emploi Cadre.). Cette enquête annuelle de conjoncture européenne est réalisée dans huit pays : France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Royaume-Uni entreprises ont été interrogées. Dans chaque pays, les entreprises sollicitées constituent un échantillon représentatif de l emploi cadre par secteur d activité et par taille d entreprise. Le champ de l'enquête est celui des entreprises de plus de dix salariés du secteur privé (hors Education et Santé, action sociale). Téléchargeable sur : N de prêt : Conjuguer flexibilité et sécurisation des parcours professionnels en Bretagne AUTEURS : CAREIL Patrick/SAGLIO Anne REFERENCE : CESR Bretagne, 01/09/2007, 344 p. Ce rapport se compose de trois parties. La première partie, «Conjuguer flexibilité et sécurisation des parcours professionnels» expose l objet du rapport et la démarche choisie par le CESR pour effectuer une approche régionale de cette question. La seconde partie «34 initiatives conduites en Bretagne et leurs enseignements» présente, avec précision, trente quatre initiatives conduites en Bretagne en lien direct avec les problématiques de conjugaison de la flexibilité avec la sécurisation des parcours professionnels. Ces initiatives sont décrites et analysées une par une. Elles permettent de trier des enseignements utiles, qui sont présentés à la suite de ces initiatives. La troisième partie, «pour une dynamique partenariale de conjugaison de la flexibilité avec la sécurisation des parcours professionnels» présente les conclusions et propositions d action issues de cette réflexion du CESR. Enfin, en complément de ce rapport, dix annexes techniques apportent des éclairages et réflexions complémentaires destinées à servir pour le prolongement de ce travail par tous les acteurs concernés. [Résumé éditeur] Téléchargeable sur : /block_ /file N de prêt : La mobilité professionnelle des adultes : les changements de métier AUTEURS : FRANCOIS Boris/LONGIN François REFERENCE : Pôle Rhône-Alpes de l'orientation, 01/12/2007, 16 p. (Rapport de synthèse.). La mobilité professionnelle est un phénomène beaucoup plus fréquent qu'on ne le pense : chaque année, 13% des actifs en emploi changent de métier, soit 3 millions de personnes en France et plus de en Rhône-Alpes. Le PRAO a réalisé une étude sur la mobilité professionnelle, à l'échelle nationale, afin d'apporter des éclairages sur les changements de métier au cours des carrières professionnelles, d'en dégager les facteurs principaux et de repérer les itinéraires des individus. L'étude est à caractère «exploratoire» : elle a pour objectif d'alimenter la réflexion au niveau régional et local sur le thème de la mobilité professionnelle. Le rapport de synthèse de l'étude se divise en deux parties : - la 1ère partie décrit l'impact de l'âge, du sexe, du niveau de diplôme, de la mobilité géographique, de la mobilité sectorielle et du chômage sur les changements de métiers, - la 2ème partie traite de la mobilité professionnelle dans tous les métiers et en dégage les grandes tendances à travers une typologie basée sur la fréquence de la mobilité, la fréquence des promotions et sur 16

17 l'étendue de l'aire de mobilité des individus. (D'après le résumé disponible sur le site internet du PRAO.). Téléchargeable sur : pagelibre/&rh=pro&rf= N de prêt : Travail flexible, salariés jetables : fausses questions et vrais enjeux de la lutte contre le chômage AUTEUR : HUSSON Michel REFERENCE : La Découverte, 01/01/2006, 138 p. (Sur le vif.). La mobilisation anti-cpe du printemps 2006 a témoigné du rejet massif de la précarité par la population française. Pourtant, médias et responsables politiques continuent de répéter que la flexibilisation du marché du travail est indispensable pour lutter efficacement contre le chômage. Qu'en est-il réellement? Quelle est la situation du marché du travail en France? Les mesures de flexibilité ont-elles vraiment contribué à créer plus d'emploi aux Etats-Unis et en Europe? Peut-on importer le fameux modèle danois de flexicurité? Cet ouvrage tord le cou aux idées reçues qui dominent le débat public. Il montre en particulier que le travail français a déjà été largement flexibilisé, sous l'effet des offensives d'un patronat qui est parvenu à imposer ses vues sur la "société du risque". Il rappelle comment la flexibilité produit ses effets dévastateurs dans les collectifs de travail et que le débat sur la flexibilité a fait passer au second plan des problèmes plus fondamentaux : l'hyperprofitabilité des entreprises, le déclin de la part des salaires dans la richesse produite et la financiarisation croissante et sans contrôle de l'économie. La question est alors posée : pourquoi les salariés devraient-ils encore et toujours "s'adapter" à un nouveau régime capitaliste que les autorités politiques renoncent à réguler? (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : L'emploi des seniors : les sociétés européennes face au vieillissement de la population active AUTEUR : LESTRADE Brigitte REFERENCE : L'Harmattan, 01/01/2006, 367 p. (Questions contemporaines.). Le maintien en activité professionnelle des salariés seniors est un sujet qui préoccupe toutes les sociétés en Europe. L'allongement continu de la durée de la vie allié à une démographie qui n'assure plus le renouvellement des générations, induit un déséquilibre profond entre actifs et retraités, entres jeunes et vieux. Les déficits des comptes sociaux en attestent. La plupart des pays européens confrontés au vieillissement de leur population envisagent d'en faire porter le fardeau financier à leurs salariés en retardant l'âge du départ à la retraite, ce qui pose le problème du maintien en activité des salariés seniors. Or, le prolongement de l'activité professionnelle des seniors commandé par les finances publiques autant que par l'amenuisement du nombre de salariés jeunes se heurte à de nombreux obstacles. Un des principaux est l'attitude réticente des employeurs, publics ou privés, à l'égard des seniors. C'est ainsi qu un tiers seulement des salariés âgés de 55 à 64 ans sont encore actifs en France, un des taux les plus bas d'europe. Les problématiques abordées dans cet ouvrage nous concernent tous. Les jeunes, parce que ce sont eux qui financent le déficit des assurances retraite et maladie, les salariés d'âge moyen parce qu'on est considéré comme "vieux" de plus en plus tôt, et les salariés seniors en raison des difficultés de sortir du chômage. Il fait le bilan de la situation en Europe, des problèmes, mais aussi des solutions trouvées ailleurs. Les contributions des chercheurs réunies ici tentent de dégager des pistes pour trouver des solutions qui ménagent tant les aspirations individuelles au bonheur de la retraite que la nécessité pour les pays d'être compétitifs. Les mesures timides et désordonnées amorcées par les gouvernements européens auront-elles un impact réel sur le maintien en activité des salariés âgés et, partant, sur le choix de société du futur? (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Les maisons de l'emploi : mission d'évaluation du dispositif AUTEUR : ANCIAUX Jean-Paul REFERENCE : Assemblée Nationale, 10/01/2008, 26 p. Ce rapport d'évaluation des Maisons de l'emploi pose tout d'abord le contexte de création de ce dispositif puis donne des éléments sur la mise en place et le fonctionnement des Maisons de l'emploi conventionnées. Après avoir interrogé les acteurs, il souligne également la valeur ajoutée de ce dispositif et les axes de travail à approfondir. Enfin, il présente la méthodologie évaluative. N de prêt :

18 Flexicurité en Europe : éléments d'analyse AUTEUR : BESSON Eric REFERENCE : Premier ministre, 26/02/2008, 55 p. Consacré à l'analyse des mises en oeuvre européennes (Allemagne, Danemark, Espagne, Italie, Royaume- Uni, Suède, France) de la flexicurité, ce rapport confirme que les pays d Europe du Nord font office de référence en la matière. Il montre que la flexicurité présente des avantages pour les salariés : ceux-ci peuvent décider de quitter une entreprise lorsqu elle ne leur offre plus les conditions de travail ou l expérience attendue. Les salariés peuvent ainsi tracer leur propre parcours professionnel, conscients que l acquisition d expériences multiples est le moyen d accroître ou de maintenir leur capacité de travail. Il pointe quelques orientations de référence, parmi lesquelles : - l atténuation de la segmentation du marché du travail entre différents contrats (CDI et CDD) ; - l amélioration des transitions entre emplois courts et CDI ; - le développement de la négociation collective sur les questions de réduction d effectifs et de reclassement; - l ouverture d un principe de seconde chance pour l accès à la qualification ; - l aide à la mobilité géographique ou à la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle. (D'après le résumé disponible sur le site du Premier ministre). Téléchargeable sur : N de prêt : CNE : retour sur une tentative de flexicurité AUTEURS : GOMEL Bernard/MEDA Dominique/SCHMIDT Nicolas/DALMASSO Raphaël REFERENCE : Connaissance de l'emploi, n 49, 01/12/ 2007, 4 p. Le contrat «nouvelles embauches» (CNE), mis en place en 2005, engageait la politique de l'emploi française dans une voie radicalement nouvelle. La mesure visait à réduire les réticences des employeurs à recruter dans les petites entreprises et avait l'ambition d'introduire un nouvel équilibre entre flexibilité et sécurité. Une enquête qualitative par entretiens auprès d'une cinquantaine de salariés (qu'il serait intéressant de compléter par une enquête du même type auprès des employeurs) a permis de recueillir leur point de vue sur les usages de ce contrat. Si certains enquêtés connaissent une relation de travail normale et une intégration réussie, d'autres pointent la fragilité de la relation de travail établie par le CNE, qui peut conduire à la démission ou au licenciement. Quel que soit le jugement qu'ils portent sur le CNE, les salariés interrogés font l'expérience que le CDI de droit commun reste la norme. Les contreparties prévues en échange d'une plus grande flexibilité semblent, d'après les salariés licenciés, ne pas avoir été systématiquement mises en œuvre, enseignement dont il faudra tenir compte si l'on veut instaurer avec succès une flexicurité à la française. [Résumé éditeur] Téléchargeable sur : N de prêt : Document de synthèse relatif aux causes du chômage AUTEURS : KRAMARZ Francis/DESPLATZ Rozenn/GRIVEL Nicolas REFERENCE : Conseil d'orientation pour l'emploi, 01/01/2008, 97 p. L'objectif de ce rapport est de comprendre les raisons pour lesquelles la France connaît un taux de chômage durablement élevé, à un niveau bien au-delà du seuil qui correspondrait à une situation de plein emploi. Il a aussi pour but de proposer des orientations prioritaires pour les politiques publiques. Il se compose de 3 parties : Un état des lieux des caractéristiques du chômage et de l'emploi en France ; Une revue de la littérature économique sur les causes possibles du chômage ; et enfin, à la suite des discussions et débats au sein du Conseil, le rapport fait part de propositions d'actions pour augmenter la croissance de la productivité et de l'innovation, pour dynamiser et sécuriser les parcours professionnels, et enfin, pour améliorer les relations sociales. N de prêt :

19 Gestion ressources humaines Vieillissement, activités et territoires à l'horizon 2030 AUTEURS : GODET Michel/MOUSLI Marc/MAJNONI d'intignano Béatrice REFERENCE : La Documentation Française, DIACT, 2006, 293 p. La Diact (ex-datar) et le Conseil d'analyse économique ont demandé à un groupe de prospective animé par le professeur Michel Godet, titulaire de la chaire de prospective au Conservatoire national des arts et métiers, d'étudier les conséquences de ce vieillissement démographique, notamment sur l'activité des petites entreprises dans les territoires français. Composé d'universitaires et de praticiens expérimentés, ce groupe a réuni une masse importante de données et en a tiré des conclusions parfois surprenantes. Il a construit trois scénarios contrastés mais plausibles, à l'horizon 2030, et fait une quarantaine de propositions pour faciliter les choix de vie, indépendamment de l'âge, et maintenir, voire développer, l'activité dans les territoires. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt : Le coaching AUTEURS : BURATI Laurent/LENHARDT Vincent REFERENCE : InterEditions, 01/05/2007, 186 p. (Découvrir.). Le coaching, venu du monde sportif, se diffuse aujourd'hui dans toutes les sphères de la vie privée, sociale et professionnelle. Il aide chacun à accomplir une véritable transformation identitaire pour mieux agir dans le réel, en intelligence avec soi et avec les autres. Qu'elle s'opère à l'échelle d'un individu, d'une équipe, d'une entreprise, cette pratique devient un formidable catalyseur de la performance. L'ouvrage est structuré en 7 parties : Les fondements du coaching ; Généralités du coaching ; Les champs du coaching ; Universalité du coaching ; Types de coaching ; Dynamique et outils du coaching : le cycle d'accompagnement ; Dynamique et outils du coaching : la gestion de l'alliance. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Dessine-moi une trajectoire : construire sa place dans l'entreprise aux différents âges de la vie AUTEURS : RAOULT Nicole/DELAY Béatrice/MARCHAND Aurélie REFERENCE : ANACT, 2006, 441 p. La durée de vie au travail qui s'allonge, des jeunes plus nombreux sur le marché du travail : rares sont les entreprises qui ont pris la mesure de cette nouvelle donne. Et pourtant une large majorité d'entre elles devra y faire face en répondant à un triple défi : maintenir en activité les salariés âgés, intégrer les jeunes et travailler tout en préservant la santé. Pour l'heure, les entreprises et les institutions naviguent entre deux approches : soit elles gèrent les fins de carrière de manière curative, soit elles innovent avec une gestion des âges fondée sur l'anticipation. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt : La diversité des âges : regards croisés d'experts AUTEURS : RAOULT Nicole/QUINTREAU Bernard REFERENCE : Editions Liaisons, 2005, 349 p. Renouvellement des générations, vieillissement des salariés et allongement des carrières auront de fait un impact sur les entreprises, et représentent un risque potentiel pour leur compétitivité. Ces changements constituent aussi une opportunité et même une chance... Il est donc capital pour les directions des ressources humaines et les managers de prendre en compte la diversité des âges ainsi que la place de chaque génération et d'engager de nouvelles stratégies. Parce qu'il n'existe pas de réponse unique, DRH, économistes, chercheurs, psychologues, enseignants, consultants, statisticiens, fonctionnaires et syndicalistes croisent leurs regards d'experts et enrichissent ainsi le débat des pratiques d'entreprises françaises et européennes, d'analyses et de points de vue variés. Dirigeants, DRH et interlocuteurs syndicaux, conscients de ces enjeux, trouveront dans cet ouvrage les moyens d'analyser et de décider de la qualité de l'avenir social de leur entreprise. (D'après la quatrième de couverture) N de prêt :

20 Le plan de formation : conception, réalisation et mise en scène AUTEURS : LAFITTE Henry-Claude/LAY0LE Gérard/PERETTI Jean-Marie REFERENCE : DUNOD, Centre INFFO, 01/09/2007, 265 p. (Formation pro.). Le plan de formation synthétise les actions de formation que l'employeur s'engage à mettre en oeuvre au cours de l'exercice annuel. Les auteurs présentent les étapes à parcourir, les discussions à mener ainsi que les outils indispensables à l'élaboration, l'organisation et la mise en oeuvre d'un plan de formation, dans le respect des contraintes réglementaires et budgétaires, d'une part, et des souhaits des salariés de l'autre. Acte 1 - L'élaboration du plan. Phase de prévision où les partenaires sociaux doivent trouver un consensus. Acte 2 - Le pilotage du plan. Phase d'exécution où l'on procède au suivi de la mise en place du plan. Acte 3 - L'évaluation du plan. Phase de bilan où l'on fait un retour sur les résultats des actions menées, avant de les présenter de manière formalisée aux représentants des salariés. Cette deuxième édition entièrement mise à jour, dresse le bilan des impacts de la loi de réforme de la formation professionnelle de 2004 sur le plan de formation. Cet ouvrage intéressera à la fois les responsables ressources humaines et les responsables de formation soucieux de mener à bien cet exercice délicat, mais aussi les étudiants et enseignants en la matière. (D'après la quatrième de couverture). N de prêt : Le bilan social AUTEURS : CLAVEL FAUQUENOT Marie Françoise/MARIGNIER Natacha/BALLERO Noémie REFERENCE : LIAISONS SOCIALES (n spéciaux), n , cahier n 2, 31/01/2008, 82 p. Ce document précise : - les conditions d'application de l'obligation légale du bilan social, - son élaboration, - la consultation du comité d'entreprise - la diffusion Il est complété par un point sur l'information économique et financière des salariés. N de prêt : Genre et organisation AUTEURS : ANGELOFF Tania/LAUFER Jacqueline/HALFORD Susan/WAGNER Ina/et al. REFERENCE : TRAVAIL, GENRE ET SOCIETES, n 17, 01/0 4/2007, 235 p. Au sommaire du dossier "Genre et organisations" : - Changement organisationnel et stratégies identitaires ; le cas de cinq infirmières britanniques ; - Les femmes cadres dans les entreprises innovantes ; - La fabrication organisationnelle des dirigeants ; - Des femmes dans la maison des hommes - Politique familiale et emplois des mères, peut-on importer le modèle suédois? N de prêt : La mixité, un atout pour l'entreprise : 20 questions, réponses et témoignages de professionnels AUTEURS : DUCELLIER Annie/DE CASTRIES Henri REFERENCE : MILALMA Editions, 01/01/2005, 256 p. (20 questions.). Au sommaire de cet ouvrage : - Les métiers ont-ils un sexe? - Quelles différences entre femmes et hommes? - Y a-t-il des particularités françaises? - Pourquoi si peu de femmes aux plus hauts postes? - Les femmes, toujours une main-d'oeuvre d'appoint? - Pourquoi développer la mixité en entreprise? - La mixité en entreprise, une source de rentabilité? - Où en est votre entreprise? - Quelles améliorations apporter? - A travail égal, salaire égal : comment est-ce possible? - Diversité, égalité, mixité, parité, de quoi parlons-nous? - Les congés maternité, une chance pour l'entreprise? - Peut-on rendre gagnant le temps partie pour les salariés et l'entreprise? - Concilier mobilité des salariés et vie de couple? - Vie privée, jusqu'où peut aller l'entreprise? - Y a t-il un plafond de verre dans votre entreprise? 20

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA

MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA MASTER PRO IMAGE&MULTIMEDIA : CONCEPT, PRODUCT, MULTIMEDIA Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia skin.:program_main_bloc_presentation_label

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Attentes liées aux prestations

Attentes liées aux prestations Appel à propositions du 26/05/2014 "Diagnostics de Sécurisation des Parcours Professionnels" Attentes liées aux prestations Projet SECURI'PASS 2.0 Cette opération bénéficie du soutien financier de l'etat,

Plus en détail

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi?

B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? B Le diplôme est-il un bon passeport pour l'emploi? a) Le diplôme facilite l'accès à l'emploi typique 1. Les sortants du système éducatif sont de plus en plus diplômés. En 1979, sur 742 000 sortants du

Plus en détail

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE. Annexe

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE. Annexe SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE A. du 1-7- 2002. JO du 10-7-2002 NOR : MENE0201542A RLR : 524-5 MEN - DESCO A4 Vu code de l'éducation, not. art. L. 311-1

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE RESSOURCES ET BASE DE DONNEES

LICENCE PROFESSIONNELLE RESSOURCES ET BASE DE DONNEES LICENCE PROFESSIONNELLE RESSOURCES ET BASE DE DONNEES Présentation La licence professionnelle mention "Ressources documentaires et bases de données", spécialité "Image fixe, image animée et son" a pour

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

D. 12-01-2007 M.B. 20-03-2007. Le Parlement de la Communauté française a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Lois 31723 p.1 Décret relatif au renforcement de l'éducation à la citoyenneté responsable et active au sein des établissements organisés ou subventionnés par la Communauté française D. 12-01-2007 M.B.

Plus en détail

Direction Générale des Affaires Sociales

Direction Générale des Affaires Sociales Direction Générale des Affaires Sociales sous la présidence de Yves LARDINOIS, Député Provincial Site de la DGAS : http://dgas.hainaut.be Point de menu «Documentation» Rue de la Bruyère, 159-6001 MARCINELLE

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes

Attentes et transitions vers les études postsecondaires : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes : sondage auprès des élèves de 12 e année des Maritimes Introduction Collaboration CESPM N.-B. N.-É. Î.-P.-É. Description du projet Dans le cadre de son programme de sondages auprès des diplômés, la Commission

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

«Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte

«Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte Date de remise du rapport : 02 / 2014 «Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte NOTE DE RESTITUTION FINALE DU PORTEUR DE PROJET Ministère des Sports,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations»

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations» Diplôme Bac + 5 Autres spécialités Communication des entreprises : Recherche : Professionnel Contacts UFR des sciences de la communication tél. : 01 49 40 32 72 master.comrhfi@sic.univ-paris13.fr master.comrhap@sic.univ-paris13.fr

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4 JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL MME GANDON IEN-ET SBSSA MME CAPRA IA-IPR SMS BSE MERCREDI 19 FEVRIER 2014 LYCEE VOLTAIRE ORLEANS LIAISON BAC PRO ASSP/BTS

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Version du 13 Mars 2006 Page 1 Titre de Formateur-Responsable d'actions de formation (DUFRES) (Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelle - niveau II) Référentiel de compétences

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE

LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE LA PROCEDURE D'EVALUATION A.NA.PSY.p.e. EST LE RESULTAT D'UNE RECHERCHE CETTE RECHERCHE A ETE FINANCEE PAR Le Ministère des Affaires Sociales et de l'emploi, Direction Générale de la Santé,Sous- Direction

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Master Carrières commerciales de la banque et de l'assurance

Master Carrières commerciales de la banque et de l'assurance Master Carrières commerciales de la banque et de l'assurance BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Marketing Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation : Ecole Universitaire

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ DÉVELOPPEMENT SOCIAL À FINALITÉ PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ DÉVELOPPEMENT SOCIAL À FINALITÉ PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ DÉVELOPPEMENT SOCIAL À FINALITÉ PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie,

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX Table des matières Recherche et rédaction Rock Beaudet Frédéric Lapointe de Asynchrolab Comité de suivi de l étude Steve Francoeur Nicolas Fournier Julie Richard Niki Messas Coordination Caroline Rioux

Plus en détail

Comment parler de sa pratique pour la faire partager?

Comment parler de sa pratique pour la faire partager? pour la faire partager? 1. Profiter de l expérience des autres 2. Comment raconter son expérience? 2.1. Théoriser sous forme de récit 2.2. Les ingrédients de la théorisation de pratique 3. Élargir le récit

Plus en détail

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique?

Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Formation et pratiques d enseignement en questions Editorial : Le mémoire, un moyen pour penser sa pratique? Abdel-Jalil AKKARI 1, (HEP-BEJUNE) et Sylvain RUDAZ (IFMES) Elément structurel des nouvelles

Plus en détail

MASTER DOMAINE DROIT, ECONOMIE, GESTION. Mention : MANAGEMENT. Spécialité : Economie Sociale

MASTER DOMAINE DROIT, ECONOMIE, GESTION. Mention : MANAGEMENT. Spécialité : Economie Sociale MASTER Mention : MANAGEMENT Spécialité : Economie Sociale Parcours/Finalité : Sanitaire et social ; Management des mutuelles et des coopératives FINALITE : PROFESSIONNELLE DESCRIPTION DE LA FORMATION :

Plus en détail

Sitographie «Egalité des chances entre les filles et les garçons»

Sitographie «Egalité des chances entre les filles et les garçons» Sitographie «Egalité des chances entre les filles et les garçons» Sites généralistes (textes de référence, statistiques, actions, outils) : http://www.education.gouv.fr/syst/egalite/ Cette rubrique du

Plus en détail

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE

L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE N 198 PETREIN Olivier L IMPACT DES N.T.I.C. DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES CADRES DE L INSTITUTION MILITAIRE Introduction L'emploi des Nouvelles Technologies de l'information et de la Communication

Plus en détail

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI)

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) Note méthodologique relative à l outil de suivi en continu du projet de formation et du projet professionnel La direction

Plus en détail

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE

LICENCE GÉOGRAPHIE. Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE LICENCE GÉOGRAPHIE Domaine ministériel : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Secteur(s) d'activité : Droit / Science politique Mention : GÉOGRAPHIE Présentation Etablissement Objectifs Offrir aux étudiants des

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL

MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Durée des études : 2 ans Année post-bac de sortie : BAC +5 / master Composante de rattachement

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUE

ACCORD RELATIF A L'EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUE PREAMBULE ACCORD RELATIF A L'EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUE Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative à l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, de l'accord

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat

Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Promotion / Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et entrepreneuriat Objectif de cette licence professionnelle : Former des cadres intermédiaires du

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE)

RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) RÉSUMÉ DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE RÉPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Domaine : Droit, Économie, Gestion Licence professionnelle : Dénomination Nationale «Management des organisations» Spécialité

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI

MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI MASTER RECHERCHE GEOGRAPHIE, SCIENCE DE L'ESPACE&DU TERRITOI Mention : Géographie, science de l'espace et du territoire Spécialité : Géographie skin.:program_main_bloc_presentation_label Le choix d'interaction

Plus en détail

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat

Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat Licence Professionnelle Gestion de l'économie sociale et solidaire et Entrepreneuriat BAC+3 Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Management des organisations Organisation : Ecole

Plus en détail

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon

Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Carif Autodiagnostic des Organismes de formation du Languedoc-Roussillon Présentation de l'organisme 1. Nom de l'organisme 7. Ville La réponse est obligatoire. 2. Raison sociale (si différente du nom de

Plus en détail

Formation des formateurs en entreprise

Formation des formateurs en entreprise en entreprise Le (CQFA) du Cégep de Chicoutimi et le Service de formation continue de l'université du Québec à Chicoutimi (UQAC) unissent leurs efforts et leur expertise respective pour offrir aux organisations

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

L École réduit-elle les inégalités sociales?

L École réduit-elle les inégalités sociales? L École réduit-elle les inégalités sociales? 16 Chacun sait que le niveau de qualification et les diplômes obtenus au cours de la scolarité déterminent, en grande partie, la position sociale future. On

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL DIDACTIQUE FLES

MASTER PROFESSIONNEL DIDACTIQUE FLES MASTER PROFESSIONNEL DIDACTIQUE FLES Mention : Sciences du langage Spécialité : Didactique du français langue étrangère et seconde Contacts Composante : UFR Langues et Civilisations Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Colloque International, Liège - 22, 23 et 24 octobre 2014 La professionnalisation

Plus en détail

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes :

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le «vivre ensemble» allait de soi. Et pourtant, les

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

L enquête Adult Education Survey (AES) 2011-2012

L enquête Adult Education Survey (AES) 2011-2012 L enquête Adult Education Survey (AES) 2011-2012 Patrick Pommier Département Formation professionnelle et insertion professionnelle des jeunes CNIS Formation emploi revenus du 31 mars 2009 AES : une enquête

Plus en détail

Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM

Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM Annexe 1 : TABLEAUX DES FONCTIONS ETAM FONCTION D EXECUTION POSITION 1..1 et 1.. L exercice de la fonction consiste, à partir d instructions définissant les séquences successives des travaux à accomplir,

Plus en détail

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S P r é a m b u l e Proximité Singularité de la personne Universalité du service De nombreux territoires ruraux et urbains se situent en

Plus en détail

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES...

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... Tellement à la mode depuis quelques années, le mot de créativité est peut-être déjà démodé. La publicité, la médiatisation,

Plus en détail

POLITIQUE DOCUMENTAIRE DE LA BIBLIOTHÈQUE DU LYCÉE-COLLÈGE DES CREUSETS

POLITIQUE DOCUMENTAIRE DE LA BIBLIOTHÈQUE DU LYCÉE-COLLÈGE DES CREUSETS POLITIQUE DOCUMENTAIRE DE LA BIBLIOTHÈQUE DU LYCÉE-COLLÈGE DES CREUSETS La bibliothèque du Lycée-Collège des Creusets, dans sa fonction de bibliothèque scolaire, vise le développement d'une offre documentaire

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN

V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN V1112 FIDELISER PAR LA GESTION DE LA RELATION CLIENT AU QUOTIDIEN OBJECTIF FINAL Faire prendre conscience au collaborateur des enjeux de la relation client (satisfaction, fidélisation ) pour l entreprise

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail