Première Partie Le Système d Information. Patrick Lhuillier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Première Partie Le Système d Information. Patrick Lhuillier"

Transcription

1 Première Partie Le Système d Information Patrick Lhuillier

2 Sommaire 2 Contexte RTE (19) Le Système d information (37) Gestion des Comptages (7) Maintenance et Patrimoine (16) Les Echanges (7)

3 Le Contexte RTE

4 4 RTE c est 100,000 kilometres de lignes du 63kV au 400kV 46 interconnections 2300 Postes 1 National, 7 Regionaux and 76 locaux 8,300 employés National and Regionaux ont un repli

5 Sommaire 5 L Organisation L environnement Les Services

6 Le Contexte RTE Organisation

7 Deux Métiers DEUX GRANDS METIERS INDISSOCIABLES 7 Le système électrique et la gestion des flux > l équilibre offre-demande ; personnes > l accès au réseau ; > la sûreté du système électrique ; > la maîtrise d ouvrage du développement du réseau. Le transport électrique et la gestion du réseau > la maintenance du réseau ; > l exploitation des ouvrages ; > l ingénierie du développement du réseau personnes des compétences et des métiers différents et complémentaires 2 directions opérationnelles

8 Organigramme 8 Direction de la Communication et des Relations extérieures Président Du Directoire Direction Juridique Cabinet Secrétariat Général Direction Système Électrique Direction Finances Direction Transport d Électricité Direction des Ressources humaines Système d Information Centre National d Exploitation Du Système 7 Agences Régionales Achat Centre National d Expertise Réseau 7 Agences Régionales RH 7 Unités Régionales Système 4 Agences Comptables Locales 7 Unités Régionales Transport

9 Organisation Géographique 9 UNE ENTREPRISE ANCREE EN REGION 7 plaques régionales Normandie-Paris, Nord-Est, Est, Ouest, Sud- Ouest, Sud-Est, Rhône-Alpes Auvergne des unités Système Electrique Pilotage du réseau régional (dispatching) Développement du réseau régional des unités Transport Electricité Exploitation et maintenance du réseau Ingénierie du développement du réseau

10 Le Contexte RTE L Environnement

11 LES MISSIONS DE RTE Missions 11 Assurer l ajustement à tout moment de la production à la consommation Garantir la sûreté de fonctionnement du système électrique (acheminer l électricité 24h/24 et 7j/7) Entretenir le réseau et le développer pour permettre le raccordement des producteurs, des réseaux de distribution et des consommateurs, ainsi que l interconnexion avec les pays voisins Garantir l accès non discriminatoire au réseau de transport en préservant la confidentialité des informations commercialement sensibles Assurer l intégration des ouvrages de transport dans l environnement ainsi que la sécurité des biens et des personnes et au moindre coût

12 Le réseau 12 LES OUVRAGES DE TRANSPORT AU 31/12/ km de circuits 46 liaisons transfrontalières 2300 postes électriques

13 LES ACTEURS RACCORDES AU RESEAU Les producteurs : 460 centrales de production appartenant à EDF, Suez, ENDESA France, Gaz de France) Les distributeurs : près de 250 centrales appartenant aux autres producteurs (cogénération, ordures ménagères, éoliennes ) EDF Réseau de Distribution 25 Entreprises Locales de Distribution Clients du Réseau 13 Les sites industriels : 550 sites directement raccordés au réseau de transport Avec les 80 sociétés de commercialisation, qui achètent et vendent de l énergie sur le marché de gros ou fournissent directement des consommateurs, ils sont les clients de RTE

14 L EUROPE ELECTRIQUE AUJOURD HUI ENTSO-E pays interconnectés (20 États membres de l UE) sûreté du système électrique optimisation économique sécurité d approvisionnement 4 zones synchrones Pays nordiques, Royaume-Uni, Irlande et Europe continentale

15 Le Contexte RTE Les services

16 Produit d Exploitation 16 Accès au réseau payé par EDF + revenus nets du service de responsable d équilibre Redevance Transformateurs Prestations diverses d entretien et d ingénierie 2,1% Interconnexions transits 1,2% Mécanisme d ajustement 2,2% 4,9% Accès au réseau payé par les clients d EDF ayant un tarif intégré 4,8% 69,9% Accès au réseau payé par les consommateurs éligibles + revenus nets du service de responsable d équilibre 14,2% Accès au réseau payé par les entreprises locales de distribution + revenus nets du service de responsable équilibre 2,8%

17 Charges d Exploitation 17 Charges financières nettes Amortissements et provisions 13% 16% 11,2% Pertes U ~ 3,3% F ~ 6,5% 1% Services Système Réserve tertiaire 22% 10% Impôts et taxes 0,5% réservation de puissance 0,5% Coûts nets de l énergie Autres dépenses Frais de personnel 15% 24% R&D 1,1%, informatique 1,6%, voyages 29/33, télécom 0,6%, entretien 4,7%, consommable 4,7%, équipements 9,7%.

18 L accès au Réseau 18 Utilisateurs du réseau de RTE : Site de production d'électricité accède au réseau pour "injecter" l'énergie électrique qu'il produit. Une entreprise industrielle, consommatrice d'électricité, accède au réseau pour "soutirer" l'électricité dont elle a besoin pour faire fonctionner ses installations. Un gestionnaire de réseau de distribution d'électricité accède au réseau de RTE pour "soutirer" de l'électricité et la distribuer aux consommateurs domestiques et industriels raccordés à son réseau ou injecter l'énergie produite par les sites de production raccordés à son réseau. Ces trois types d'utilisateurs du réseau de transport d'électricité de RTE sont par définition les clients de RTE. RTE met à disposition de ces utilisateurs : Un service RTE données d utilisateurs CART, qui leur permettent de consulter leurs Tableaux et courbes de Charge

19 19 LE TARIF D ACCES AU RESEAU PRINCIPES ET HISTORIQUE Le Tarif Le tarif d utilisation des réseaux publics de transport (TURP) est élaboré par la CRE et proposé à l Etat Principes Timbre poste (indépendant de la distance de la transaction) Péréquation tarifaire (identique sur le territoire) Allocation au prorata des flux d énergie induites sur les différents niveaux de tension (tarif plus élevé pour les basses tensions)

20 Consommation LA CONSOMMATION EN FRANCE EN * Production autoconsommée par les industriels sur leurs sites. La consommation intérieure corrigée de l'aléa climatique atteint 478,1 TWh en 2009, en baisse de - 1,8 % par rapport à 2008, après correction de l'impact du 29 février Cette évolution résulte essentiellement de la diminution de la consommation des clients raccordés au réseau de RTE (la grande industrie). S'agissant des clients desservis par les réseaux de distribution, la croissance constatée chez les clients particuliers et professionnels compense presque totalement la baisse de la consommation des PMI/PME,

21 LA PRODUCTION EN FRANCE EN 2009 Production 21 La production totale de 518,8 TWh est en légère baisse par rapport à La production éolienne et des autres sources d'énergie renouvelables augmente fortement (+26%) et représente 2,4 % de la production totale en 2009 (contre 1,8 % en 2008). La production éolienne a augmenté de 40% par rapport à 2008.

22 Interconnexion 22 Dès 2000, RTE met en place progressivement des mécanismes de répartition des capacités d interconnexion aux frontières France-Angleterre : mise aux enchères des capacités de la liaison IFA 2000 À l export, des mécanismes basés sur la règle du «1 er arrivé 1 er servi» A l import, une répartition au pro-rata Règlement européen n 1228/2003 recommandant l utili sation de mécanismes de marché sur toutes les interconnexions européennes En 2005, mise aux enchères de 50% de la capacité vers l Italie Depuis le 1 er janvier 2006, généralisation des mécanismes de mise aux enchères sur toutes les frontières (sauf la Suisse), à l export et à l import Création d un marché secondaire, permettant aux acteurs de transférer à un autre acteur des capacités acquises aux enchères annuelles ou mensuelles

23 Ajustement et Responsable d équilibre 23 L EQUILIBRE DU SYSTEME L électricité ne se stocke pas et la demande varie en permanence Situation déséquilibrée RTE maintient l équilibre du système en temps réel en achetant ou en vendant de l électricité Situation équilibrée Entités responsables d équilibre

24 Pourquoi, Comment 24 Diminuer le risque financier par foisonnement soutirage/injection sur le réseau Chaque Responsable d'equilibre (RE) déclare à RTE et le cas échéant aux Gestionnaires de Réseau de Distribution (GRD) les moyens d'injection et les éléments de soutirage qui composent son périmètre d'équilibre. Il s'engage auprès de RTE à compenser financièrement les écarts (injection-soutirage) négatifs constatés a posteriori dans son périmètre d'équilibre. Les écarts positifs sont compensés financièrement par RTE au RE. Le calcul des écarts s'appuie sur un processus de reconstitution des flux d'injection et de soutirage sur le Réseau public de transport et le Réseau public de distribution. Ce processus est réalisé par RTE et les GRD. Le partage des responsabilités et le détail des prestations à réaliser font l'objet d'une contractualisation entre RTE et RE, RTE et GRD, RE et GRD. RTE met à disposition des Responsables d'equilibre un ensemble de services : Publication de données publiques dans le cadre du service de Responsable d'equilibre, Service de notification d'échange de blocs (NEB) à 24 guichets, automatisé, et intégrant un matching des déclarations des deux contreparties. Service RTE données de RE, qui permet à un Responsable d'equilibre l'accès à ses données détaillées et dans des délais plus courts, Service RTE Position prévisionnelle du Responsable d'equilibre, qui permet à un Responsable d'equilibre de connaître en J-1 pour J sa position sur le marché de gros

25 Responsable d Equilibre 25 Un Responsable d équilibre (RE) est un acteur du marché qui garantit auprès de RTE le règlement des écarts entre injection et soutirage pour l ensemble des consommateurs et fournisseurs de son «périmètre» échanges RE 2 écart = injections soutirages écart < 0 : le RE achète à RTE écart > 0 : RTE «rachète» au RE Règlement des écarts RE 1 Import / export GRT étranger périmètre bourse Le dispositif permet aux utilisateurs d un même périmètre de mutualiser leurs écarts individuels de production et de consommation, et donc d en minimiser le coût Des échanges croissants entre RE : 290 TWh en 2007 (270 TWh en 2006) pour 122 acteurs (98 en 2006)

26 Autres Services /1 26 Compensation des pertes électriques En tant que gestionnaire du Réseau de Transport d'electricité, RTE a pour mission de veiller à la compensation des pertes électriques résultant du transit sur le réseau de transport d'électricité haute et très haute tension (effet Joule). Pour compenser ces pertes électriques, RTE fait appel au marché de gros en organisant périodiquement des consultations. Celles-ci sont ouvertes à tous les fournisseurs préalablement qualifiés par RTE. Seuls les fournisseurs qualifiés ont connaissance de l'organisation et du contenu d'une consultation. Une garantie d'origine atteste de l'origine de l'électricité produite. Elle est émise par le gestionnaire de réseau de distribution ou de transport concerné. L'électricité ainsi labellisée est soit d'origine renouvelable soit produite par cogénération.

27 Le service de transmission de données TaRTAM Autres Services /2 Le Tarif Réglementé Transitoire d'ajustement du Marché. La loi n sur le secteur de l'énergie prévoit l'instauration d'un " tarif réglementé transitoire d'ajustement du marché " (TaRTAM). Le rôle de RTE : Afin de faciliter la mise en oeuvre du TaRTAM pour les fournisseurs, RTE propose un service de transmission des données d'acheminement nécessaires pour facturer le TaRTAM. La mise en oeuvre de ce service est soumise à une autorisation de transmission des données qui doit être signée des Clients, titulaires de Contrats d'accès au RPT et optant pour le TaRTAM, et remise à RTE. 27 Le service d'échange de blocs est ouvert à tout responsable d'équilibre. Le service consiste à notifier la veille pour le lendemain ou en infrajournalier la vente ou l'achat d'un bloc d'énergie à (ou d') un autre responsable d'équilibre, ou bien la livraison d'un bloc d'énergie à un site télérelevé éligible. RTE assure la prise en compte de cette notification dans le calcul de l'écart du responsable d'équilibre. Service système RTE veille à la disponibilité des Services Système (réglages de la tension et de la fréquence) et pour ce faire négocie librement avec les Responsables de Programmation et les fournisseurs de son choix les contrats nécessaires.

28 Le système d information

29 Sommaire 29 Séparation du SI EDF Pilotage et Organisation du SI Zoning du SI Architecture Back office Architecture Front office

30 Le système d information Séparation du SI EDF

31 Jusqu en 2000 SI partagé entre EDF et Direction Transport 31 Trois zones principales Réseau de Téléconduite Gestion Prévisionnelle Accès externe Production et Réseau Planification Autres Directions d EDF Pour utilisateurs et partenaires Internet & s Echanges de fichiers Accès distant Internet Utilisateurs Nomades

32 Séparation entre EDF et Direction Transport En Obligation de confidentialité pour RTE Séparation des outils (GP Production transférée à EDF) Définition des Points de comptage Définition du Patrimoine Nouveau contexte du marché électrique Prise en compte de la Production virtuelle Comptage / Achat des Pertes Marché d ajustement / Publication des données Allocation des capacités

33 Héritage 33 RTE a hérité d EDF d un SI verticalement intégré, qui a atteint très rapidement ses limites en terme de flexibilité et d évolutivité. Maîtrise des aspects pratiques de l implémentation de nouveaux outils (EAI et ERP).

34 Système d Information Pilotage et Organisation

35 La Politique 35 Les fondamentaux SI ont été construits à l origine de RTE Une recherche de la performance par l optimisation des activités informatiques : MCO, support, arbitrages L arbitrage, la définition de niveaux de services différenciés répondant strictement à ses besoins. Une démarche d urbanisation fiabilité et la cohérence des données, l unicité et la mutualisation des traitements, la capacité et la souplesse d évolution, l utilisation optimisée des infrastructures. Des politiques et un référentiel technique Les solutions informatiques mises en œuvre s appuient sur les standards du marché et les grands progiciels.

36 Le pilotage Les Programmes /1 36 Le SI est organisé sous forme de programmes, dont le pilotage est confié aux Directions, le RSI ayant la responsabilité de garantir la pertinence des choix structurants et le bon fonctionnement d ensemble. Toute décision d évolution du SI doit être prise après avoir vérifié qu elle concoure à augmenter la performance globale de RTE. Un programme : REGROUPE les projets et activités pour en permettre le pilotage par le CDSC (Comité Directeur des Services Communs), ASSURE LA COHERENCE fonctionnelle des projets et activités du SI par rapport à la stratégie et aux enjeux internes et externes de RTE, PRIORISE les projets entre eux, COORDONNE le pilotage d un constituant SI tout au long de son cycle de vie (passage du projet à l'activité de MCO en particulier), ASSURE le suivi budgétaire au niveau du CDSC.

37 Les Programmes /2 Le Système d Information de RTE est découpé en 7 programmes, auxquels s ajoute le socle des Services Communs. 37 Téléconduite Outil Industriel Clients Marchés Gestion & Finances Et Achats Sûreté Développement Statistiques Ressources Humaines Services Communs du SI dont le socle SAP

38 Les Programmes /3 Le programme CM se décompose en plusieurs sous-programmes : L accès au réseau de transport comprend la mesure et le comptage des énergie et de la qualité de l onde au plus prés des installations des clients, et le traitement de ces données élémentaires (validation, reconstitution des points de livraison injection contractuel, calcul des dépassements de puissance souscrite, élaboration de la facture, suivi des engagements continuité et qualité de l onde de tension, élaboration de bilans, analyse sur sollicitation des clients La gestion des clients couvre la gestion, de la relation clients (identification, typologie, description du périmètre, contacts et affaires, satisfaction), de l offre de service RTE (catalogue, satisfaction, objectifs commerciaux) et des contrats (contractualisation, facturation, recouvrement, vie du contrat, conseil, réclamations). L accès à l information couvre la mise à disposition des données contractuelles associée à des services (base) ou optionnelle (payante). Le service d équilibre offre demande (EOD) comprend la programmation en J-1 et J des groupes de productions (programmes d appel et de marche), le mécanisme d ajustement (MA) mis en place en avril 2003, les échanges de blocs RE RE et RE Site, et enfin le service de Responsable d Equilibre (RE). L accès aux interconnexions couvre la définition des capacités d échanges et des surcoûts de congestion éventuels, l allocation de la capacité selon les règles en vigueur sur chaque frontière, la nomination des transactions (import, export) par les clients, le bouclage avec les GRT voisins, les décomptes et la facturation (enchères, coûts de congestion, cross border tarif (CBT), ). 38

39 Organisation du SI /1 39 RSI DUSI Contrôle fonctionnel MPSI Contrôle technique et économique CN2I RSI = Responsable du SI DUSI = Département Urbanisation et Solutions Informatiques MPSI = Mission Performance du SI CN2i = Centre National d Ingénierie Informatique

40 Organisation du SI / Zones correspondant aux 7 zones des Divisions Opérationnelles (DSE et DTE) MSI dans chaque zone Une personne pour les besoins Une personne pour la sécurité Architectures sont basées sur ce zoning

41 Système d Information Zoning du SI

42 Trois Zones 42 Trois zones principales Réseau de téléconduite Données temps réel Back Office 1 centre de données 200 sites 9000 utilisateurs Front Office Pour utilisateurs et partenaires Internet & s Echanges de fichiers Accès distant Accès spécial Pour Clients / RTE Internet Web applications Web site Utilisateurs Nomades

43 Exemple de la consommation en temps réel Concrètement 43 Prévision (bleu) Réalisation (rouge) Prévisions Météo Front Office Réseau de Téléconduite Back Office Data zone Accès spécial Web site Internet users

44 Système d Information Architecture Téléconduite

45 Architecture Téléconduite Architecture générale 45 D isp a t c h in g N a tio n a l TS N AR C AD E l ia i so n s D R -D N P 2 T R V e r s G R T é tr a n g e r s S AS D N AS N SN C P EE D is p a tc h in g P ro d u c t io n d u C O O P ve rs l e s a u tr es µ SA S SA S D R R és ea u TA S E.2 HE LICO OPT ERE AS R S IR C EX T EL PA TS R AT S C AC Q N R é s ea u A R T E R E AR P PE XI PC P A v ers les centrales RS T PE R P C G M ig ré s P o st e s D is p a tc h in g R é g io n a l PC S PC d e P H V2 U n ité s d e C o m m a n d e d e la P ro d u ct io n P ro d u c te u rs "B o rn ie r" (h y d ra u liq u e s e t t h e rm iq u e s) U n it é s d e C o m m a n d e d e la P ro d u c tio n Centra les PAS Ther m. P AS h yd ra u P C d e PH V 1 P A1 h yd ra u PA2 h y dr a u P A1 h yd ra u P ro d u c t e u rs "A R TE R E " (h yd ra u liq u e s ) C e n tra le s

46 46 Hiérarchie de Téléconduite 2004 SNC X1 R/B Equilibre P=C Programmes, f, TSOs SRC Tco Net X7 R/B Surveillance et exploitation tension =>2004 PEXI X76 R/B Exploitation & Maintenance 2006=> (digital.) Postes > 2400 sites Local

47 Configuration des Données Configuration de Téléconduite 47 Disp National ASN SNC Conf. SNC Conf. ASN Disp Régional ATSR SRC Conf. SRC Conf ATSR Disp Postes PEXI ARP fichier fichier Partage SYCOET des données Données types, Répertoires Poste RTU fichier traducteur Données dédiées Introduction d une donnée partagée Référence frame

48 Système d Information Architecture Back Office

49 Choix d un EAI L EAI 49 Le nombre d échanges devient très rapidement exponentiel et volumineux. La maintenance d un SI ayant beaucoup d interfaces devient très difficile et nécessite beaucoup de travail. SI sans EAI SI avec EAI App B App C App B App C App A App D App A EAI App D App F App E App F App E

50 comptage comptage Système de télé-relève des tableaux de comptage T2000 EAI comptage comptage Autours de l EAI WebMethods est l EAI choisi par RTE 50 Système de Gestion Relations Clientèles Références des clients Références des contrats Suivi de la relation clientèle Siebel Données Client Contrat Gestion Responsable Equilibre COVADIS Gestion des mesures de Comptage références équipements Tableaux de charge Contrôle automatique Remplacement automatique SAP-ISU Comptage Calcul des courbes de charge de l Accès au réseau (CART) Données de référence combinaisons linéaires PLIC Courbe de charge PLIC SAP-ISU G3C Gestion Facturation Données de référence contrats CART, RE, Interconnexions, Calculs de facturation Gestion de la facturation Gestion des recouvrements et de la comptabilité client SAP-ISU Gestion des données Distributeurs référence des périmètres GRD/RE Calage consommations GRD DIAPASON Données de Marché NEB, Import/Export, PWX, EEX, pertes... RDM E A I Calcul Courbes de charge GRD EAI Calcul consommations et productions clients Intégration Données de Marché Intégration des données corrigées de GRD Calcul des Ecarts de RE Calcul des pertes régionales et nationales DECOMPTES Données de référence des flux GRD Données de référence des flux fournisseur (CL site RPT) Données de référence des interconnexions (GRT, régionales) Prévision et achat des pertes réseau RTE TEMPETE

51 Choix d un ERP de RTE L ERP 51 En 1998, le GRT a choisi SAP comme support de son SI de Gestion. Ce choix a permis d être conforme à la première Directive Européenne de 1996, puisque le progiciel proposait les fonctions de base nécessaires. L application s est depuis étoffée en sus du noyau R3, puisque les modules ISU et BW ont été déployés. En 2003, une licence d entreprise a été acquise. Depuis, RTE peut utiliser librement tous les produits SAP. En 2003 aussi, RTE a décidé de créer un centre de compétence SAP dont le but est de rassembler, toutes les compétences dans un lieu unique et sous un seul management. Les objectifs de RTE sont d amortir l investissement financier et humain et d optimiser les choix et les coût du SI ainsi : L usage d un produit SAP s impose chaque fois qu il en existe un répondant aux besoins d un métier. Toute investigation de solutions alternatives à SAP ne devra être entreprise qu après consultation du CC SAP et qu il apparaît que la solution SAP ne répond pas au besoin.

52 Périmètre fonctionnel à RTE SAP /1 52 Les modules SAP mis en place sont les suivants : FI : Comptabilité Financière Comptabilité générale Comptabilité Fournisseurs Comptabilité Clients Comptabilité Agents Gestion de la trésorerie Gestion de la fiscalité Gestion du recouvrement SD et ISU : Gestion des ventes et Relation Clientèle Gestion du dossier clientèle Droit d accès au réseau Raccordement au réseau Imports / exports interconnexions Gestion des écarts Achats de perte Mécanisme d Ajustement Contractualisation amont Services hors accès réseau Services auxiliaires CO : Contrôle de Gestion Gestion des données de base Gestion du réel Gestion budgétaire Gestion des véhicules et des engins Suivi des coûts de Maintenance Suivi des coûts MM : Gestion des stocks et achats Achats externes courants Achats externes techniques Gestion des stocks Contrats PNAG PS : Gestion de projet Gestion des budgets d'évolution du réseau de transport Suivi des projets d'évolution du réseau de transport Suivi des projets hors Transport BW : Reporting d analyse et de pilotage Reporting Contrôle de Gestion Reporting Gestion de Projets Reporting Achats / Stocks Reporting spécifique pour les GET, GIMR, GESCC, CNER Suivi des PMT d évolution du réseau de transport HR : Gestion des ressources Humaines Gestion des données de base (fichier agent) Pointage technique dans AIDA Balance Pointage administratif / Pointage technique

53 ISU SD FI MM HR BW PS CO Comptabilité générale Comptabilité Fournisseurs Comptabilité Agents Comptabilité Clients Référentiel Comptage Gestion des calculs et des courbes de charge Trésorerie Taxe sur les pylônes Comptabilité DPD Échanges internes Comptabilité Immobilisations Import / export des tableaux de charges (T2000 / Décompte / Pub v2) Achats courants Gestion des stocks Achats techniques Ventes diverses Hors RC Échange des Données Clients (Pub v2 & Start) Raccordement Congestion IFA Observatoire CART APPLICATIONS SAP SAP /2 Processus métiers concernés Suivi budgétaire Suivi des coûts Gestion des PRGP / PNGP Ventes du SA Contractualisation amont Service de décompte Article 23 Ventes diverses RC Gestion des projets de maintenance Gestion des projets d'évo du réseau Gestion des projets du SI Protocole Réserves rapides Achats de pertes Cross Border Tarif Mécanisme d'ajustement Services auxiliaires Import / export Mécanisme d'ajustement Écarts BW Reporting Achats Stocks Reporting Gestion Reporting RC 53 RC Gestion administrative Gestion des frais Gestion des temps Pointage technique Gestion éléments variables de temps Hors RC

54 Zoning 54 9 zones interconnectées 7 zones régionales hébergeant les petites appli. 1 zone medium CNES 1 zone principale hébergeant les appli. nationales Medium zone (~20 applications) Serveurs Windows Echange EAI Main Zone (~200 applications) Serveurs AIX/SUN/Windows Applications SAP et weblogic/oracle CFT et EAI échange

55 Réseau 55 C est un WAN (MPLS Multi-Protocol Label Switching) Environ 200 sites 140 petits sites 1 Mbps 40 sites 2 / 4 Mbps 3 sites 10 Mbps Centre de données : 70 Mbps 3 niveaux de sécurité Internet Centre de données FO WAN RNIS Petits sites SDSL Medium sites FO

56 Système d Information Architecture du back office SMS

57 Architecture Serveur 57 Les principaux serveurs sont installés dans le centre de données Dans chaque zone, il y a : Serveurs de fichiers Contrôleurs de domaines Serveurs secondaires de SMS

58 Architecture SMS 58 SMS 2003 est utilisé pour Déploiement des Patch et des applications Gestion des versions et des logiciels Très efficace En un jour, environ 80 % des PCs reçoivent le nouveau patch Site Principal Premier serveur SMS Administrateur Charge relative du WAN Second serveur Second serveur SMS SMS

59 Architecture du Serveur Terminal 59 Environ 140 petits sites (moins de 10 utilisateurs) Pb de coût pour un serveur par site Utilisation du serveur terminal W2003 Environ 1000 utilisateurs et 35 TS Medium size site Terminal Server WAN Small Site Small Site Small Site

60 Système d Information Architecture Front Office

61 Front Office 61 Deux plateformes Une pour les clients Une pour les utilisateurs et les partenaires Sécurisée et indépendantes L altération de l une n impacte pas l autre plateforme Front Office Utilisateurs et partenaires Clients

62 Architecture Front Office 62 RTE Back Office Accès nomade Télé maintenance Achat General use of http& mail for RTE Compagnies externes, Vendeurs, Fournisseurs, Employés, etc. Web site officiel RTE : «rte-france.com» DIAPASON NEB EAI Autres applications Front Office Acteurs du marché Fonctions partagées Zone d échange des informations Echanges d informations

63 Principales règles de sécurité 63 DMZ zoning Zone Publique Zone Privée Zone Privée sécurisée Limitation des flux en entrée VPN sur Internet pour utilisateur nomade Authentification renforcée

64 Architecture 5 serveurs Web Services (WS) disponible Architecture pour les Echanges de Services via le WEB 64 Front Office - RTE Site Client Internet Back Office RTE Demande WS Réponse (AR) SI Client

65 SI Business & Exploitation sécurité : scope et architecture 65 Internet Extranet, Mobile Vendors,... UCTE Echanges externes Données temps réel SCADA Applications business et données Business réseau Intranet SCADA EMS Données TCD RTU Compteurs CIGRE 2000 Session

66 Principales applications utilisant Front Office 66 SI RTE Front Office de RTE Non RTE SAP-ISU Nomination NEB AGAPE Olifan Transit-Infra DIAPASON Réseau RTE Mail FTP e-appro e-pss Clio PKI Web site PUB SYGA Portail PKI PKI PKI Internet Extranet (Sécurisé) NEB-site Ref-GRD Explanation Applications Back Office utilisant messagerie Echanges.: FTP, Mail,... Applications Web du FO Sécurité Network access

67 Le système d information Gestion des comptages

68 Principes 68 comptage comptage comptage Système de télé-relève des tableaux de comptage T2000 EAI Gestion des mesures de Comptage références équipements Tableaux de charge Contrôle automatique Remplacement automatique SAP-ISU Comptage comptage La gestion des comptages est basé sur : un système de télé-relève (T2000) installé dans chacune des 7 régions et exploité par les unités d exploitation Transport régionales (URTE), un système centralisé (SAP-ISU EDM) de gestion des mesures de comptage commun aux 7 unités régionales (URSE) dont les principales fonctions sont : collecte et intégration des données en provenance des systèmes de télé-relève, contrôles et remplacements automatiques des valeurs erronées, historisation, affichage graphique stockage et archivage sur 5 ans, transmission aux applications utilisatrices.

69 Traitements automatiques Dans le cadre de la validation des données de comptage, certains traitements ont été automatisés afin d alléger le travail des opérateurs et de pouvoir respecter les délais : Des contrôles de validation sont réalisés automatiquement à l import des données, ils sont configurés en groupe, réalisant ainsi plusieurs séries de contrôle. 69 Groupes Libellé du groupe Liste des contrôles élémentaires Groupe I Négatif - Pmax - DB - Détection des valeurs négatives - Détection des valeurs aberrantes* - Détection des décrochements brutaux** - Détection des valeurs négatives - Détection des valeurs aberrantes - Détection des décrochements brutaux Groupe II Négatif - Pmax - DB - Nul - Détection des valeurs nulles - Détection des valeurs négatives - Détection des valeurs aberrantes - Détection des décrochements brutaux Groupe III Négatif - Pmax - DB - Identique <>0 +1h - Détection des valeurs non nulles identiques sur plus d'une heure - Détection des valeurs négatives - Détection des valeurs aberrantes - Détection des décrochements brutaux - Détection des valeurs identiques sur plus d'une heure (valeurs nulles Groupe IV Négatif - Pmax - DB - Identique +1h comprises) - Détection des valeurs négatives - Détection des valeurs aberrantes - Détection des décrochements brutaux - Détection des valeurs nulles Groupe V Négatif - Pmax - DB - Nul - Identique +1h - Détection des valeurs identiques sur plus d'une heure - Détection des valeurs aberrantes Groupe VI Pmax - DB - Détection des décrochements brutaux

70 Ces contrôles de validation sont ensuite appliqués à des données de mesure de comptage selon le profil de la courbe de charge. Cette opération nécessite de bien connaître l allure de la courbe mesurée. Les principes suivants ont été mis en œuvre dans l application de gestion des comptages. Groupes Contrôles effectués Type de tableau Groupe I Négatif Pmax DB Mesure réactive Groupe Négatif Pmax DB inter-urse, interconnexion II Nul Groupe III Groupe IV Groupe V Groupe VI Négatif Pmax DB Identique Négatif Pmax DB Identique +1h Négatif Pmax DB Nul Identique Pmax DB Contrôles SNCF (DB à zéro) - Clients industriels (secours) producteur comptage direct ou encadrant SNCF (DB à zéro) Distributeurs clients industriels (alimentation principale) Tableau mesurant des valeurs négatives 70

71 Remplacement Automatisé 71 La deuxième fonction automatisée est la procédure de remplacement automatiques réalisée à l import des données, après le contrôle automatique, selon les principes suivants. Groupe de remplacement Profil en énergie active type consommateur Profil en énergie active type producteur Profil en énergie réactive Pas de remplacement des valeurs manquantes Remplacement automatique effectué Si données manquantes sur moins d une heure ( absence de 5 points consécutifs) alors interpolation linéaire Si données manquantes sur une heure ou plus ( au delà de 6 points absents) alors remplacement J-7 sinon pas de remplacement (si pas de valeur disponible à J-7) Si données manquantes sur moins d une heure ( absence de 5 points consécutifs) alors interpolation linéaire Si données manquantes sur une heure ou plus ( au delà de 6 points absents) alors pas de remplacement Remplacement des valeurs manquantes par zéro Pas de remplacement Type de tableau Tout tableau affecté au moins à un consommateur ou à un Distributeur, même multi-affecté. Tout tableau affecté à une interconnexion ou inter-urse. Remplacement manuel par données temps réel Tableaux réactif Tout tableau affecté à un producteur. Remplacement manuel par données temps réel

72 Contrôles et Corrections Processus de contrôle et de correction 72 GCP / ISU T2000 Import et contrôle auto. Corrections automatiques Corrections manuelles Validation V 0 V 1 V i V n Le déroulement des opérations est le suivant : Import et contrôle automatique : Détection des valeurs douteuses (fonction du groupe de contrôle choisi) Corrections automatiques : Remplacement automatique des données manquantes (fonction de la procédure choisie) Corrections manuelles : Interpolation linéaire, remplacement j-7, recopie de valeurs d un autre tableau Validation : Validation en masse ou point à point des données Chaque étape fait l objet d un enregistrement historisé.

73 Contrôle niveau 2 Processus de contrôle de niveau 2 : COMPAS Afin de se donner tous les moyens de maîtriser les données de comptage, RTE a mis en place un système d inter-comparaison entre les mesures de comptage et les données utilisées dans le système de conduite temps réel du réseau (télémesures). Cet outil (nommé COMPAS) est en exploitation. Les utilisateurs : les équipes Décomptes Facturation des URSE, 1 fois par mois. Cet outil permet de détecter des erreurs de télémesures ou de compteurs difficiles à détecter (dérive de compteur, mauvais câblage, rapport TC/TT erroné, ) 73 Écart relatif Compteurs Télémesures

74 Contrôle niveau 2 Processus de contrôle de niveau 2 : COMPAS En cas de pertes de valeurs de mesure lors de la panne d un compteur par exemple, cet outil permet également d aider l opérateur dans la détermination des valeurs de remplacement en lui proposant des valeurs équivalentes mesurées sur le système temps réel. 74

75 Le Système d Information Gestion du patrimoine et de la maintenance

76 76 Objectifs La gestion du patrimoine et la maintenance : Connaître l état du réseau durant son cycle de vie Le maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise Améliorer les méthodes de maintenance en observant le comportement des matériels Périmètre couvert : Lignes aériennes, Liaisons souterraines, Matériels HT de postes, Contrôle Commande Local Telecom téléconduite

77 77 Méthode La démarche métier et les besoins en outils SI le processus métier les organisations les besoins vis à vis du SI Les solutions SI développées à RTE les choix techniques le plan d actions sur les données

78 78 Processus Métier Élaboration des politiques de maintenance La définition des politiques est réalisée au niveau national Les objectifs recherchés sont : techniques (performance, disponibilité ), économiques et humains (organisations, gestion des compétences ) Le management de RTE valide les politiques Déploiement des politiques de maintenance dans les régions Le national diffuse les politiques aux régions et les explique dans des réseaux d interlocuteurs métiers : Le national apporte des méthodes et outils SI d aide à la mise en œuvre : Besoin SI : le national initialise des données nationales ou standard. La région utilise ces outils et adapte les données nationales à ses propres besoins.

79 Mise en œuvre des politiques de maintenance par les régions Financement : demande de budget par les régions au travers de programmes, affectation des budgets par le national Visibilité du programme de dépenses sur 6 années Programmation des interventions par le niveau local 79 Processus Métier Besoin SI : Les régions ont besoin d un outil pour décrire l état du réseau et recenser les besoins de travaux. Elles optimisent leur planification en regroupant tous les travaux sur un même ouvrage et en recherchant le moindre impact sur le réseau Boucle d amélioration des politiques de maintenance Le retour d expérience technique permet d améliorer les politiques préventives ou d établir des correctifs sur le matériel installé Enregistrement des avaries sur le matériel par le niveau local Analyse, expertise par le niveau régional Bilan de comportement des matériels tous les 2 ans par le niveau national : Le SI permet de disposer de données statistiques sur l état du matériel et de coûts de maintenance

80 80 Organisation Le CNER définition et suivi de la politique de maintenance 7 unités régionales exploitation du réseau maintenance du réseau développement et renouvellement du réseau

81 Organisation 81 Rôle et missions National (CNER) Régional (7 GIMR-GESCC) Local (30 GET) REX, politique, procédures, spécifications, Lien entre local & national Expertise d un type d équipement Équipes opérationnelles de maintenance - Équipements postes - LA et LS - Téléconduite - Télécommunication

82 Disposer des outils SI pour Besoins du Métier Maintenance Lignes programmer les visites de surveillance : types (au sol, montée ), fréquences mettre à disposition des équipes locales des ordinateurs «mobiles» permettant d enregistrer lors des visites, les anomalies Maintenance Postes programmer les plans de maintenance : type de matériel, tâches à effectuer, fréquences enregistrer les anomalies détectées lors des visites ou les avaries du matériel 82 Gestion de la végétation Intervenir au bon endroit et au bon moment, tracer les contrôles pour respecter l exigence réglementaire, informer les propriétaires avant la coupe des bois Programmation des interventions Optimiser le planning de consignations pour travaux, pour assurer la disponibilité maximum du réseau Informer les clients du réseau des périodes de travaux sur leur alimentation

83 83 Besoins du Management Le SI doit aussi permettre de : Partager les données, gagner du temps de saisie et améliorer la qualité des données Homogénéiser les processus maintenance et REX Comportement des matériels Optimiser le processus de planification des opérations sur le réseau Améliorer la connaissance des coûts de maintenance du patrimoine RTE

84 Le SI aujourd hui 84 Constat en 2002 : outils non interfacés, peu évolutifs et traitent séparément les besoins des métiers SI actuel est réparti sur plusieurs outils SI existant ancienne technologie (Bull mainframe system) Nouveaux besoins : problèmes environnementaux, optimisation de la maintenance, Overhead Lines Substations General Tele Underground com Lines SI Géogr. Arc info - Arc view Applications locales Patrimoine - Maintenance - Exploitation Pluton / Sinfonie OCCITANE Graphique SAMBAT CAMPUS ICARE IMAP 2000 INFOLIGNE INFOCABLE BATEM. BOE BT HT OCCITANE Achat / gestion SAP GCP Nomencl. Stocks et Achats

85 La Démarche 85 3 scénarii ont été envisagés : maintenir les applications existantes en les faisant évoluer mixer applications existantes / solutions du marché mettre en œuvre un progiciel intégré de GMAO Volonté de faire évoluer le SI : un SI plus moderne, cohérent et interfacé pour partager les informations d intérêt commun privilégiant les progiciels du marché aux applications «maison». Un benchmark a été réalisé : Éditeurs de logiciels de maintenance Clients de ces éditeurs, ayant des besoins comparables à RTE

86 86 Résultats Résultats du benchmark : Les logiciels du marché répondent à 80% aux besoins de RTE Fonctionnalités et ergonomie équivalentes RTE a des besoins spécifiques dus à son réseau maillé (pas de hiérarchie entre les lignes) SAP est leader du marché RTE dispose déjà des licences SAP pour sa gestion SAP présente des facilités pour les échanges de données

87 87 Décisions Décisions de RTE : Un SIG pour la description des Lignes et Câbles (géo-référencement des pylônes) et pour les services géographiques Un progiciel SAP-PM pour la description des Postes et pour la gestion de la maintenance Lignes, Câbles et Postes Un outil de planification complémentaire et interfacé pour la gestion des consignations Un infocentre permettant de croiser les données issues des différentes applications, pour le calcul des indicateurs et le retour d expérience

88 88 Solution Etudes Préliminaires Définition d une cible Système d Information Géographique Benchmark Analyse des solutions informatiques Données géographique du patrimoine & données environnementales Description technique du patrimoine Accès Web Services Géographiques Analyse économique Revues des techniques disponibles Système de gestion de la maintenance Gestion des consignati ons Autres fonctionn alités Outils de Maintenance SAP SI économique

89 Les étapes 89 Present Etape Step 23 1n Situation Données géographique du patrimoine & données environnementales Description Description Actuel technique Technique du SIG des patrimoine lignes et câbles souterrains Accès Web Services Géographiques Substations Occitane SAP PM Départs Lignes Infoligne Système de gestion de la maintenance SAP PM Occitane SAP PM Câbles souterrains Infocable Maintenance System / Outage planning Computerized Maintenance Management System SAP Gestion des consignatio ns Outage planning Telecom Batem Autres fonctionnalités Batem Outils de Maintenance

90 Mise en œuvre 90 Création d une équipe «projet» étude d opportunité : benchmark de 2002 à 2003 validation de la cible par le management : en 2004 contractualisation avec les prestataires sur la base d un cahier des charges : mi 2005 développement : de mi 2005 à fin 2006 déploiement : par «vague» de début 2007 à début 2008

91 Plan d actions sur les données Démarche complémentaire à la refonte du SI : Le management RTE a engagé un plan d action sur les données Un langage commun pour partager échanger des informations données Mise en cohérence des données entre les applications et fiabilisation (exemple : longueur d une ligne) Actions d acquisition (exemple : géo-référencement des pylônes) Les responsabilités ont été redéfinies et les acteurs sensibilisés : L équipe ingénierie initialise les données descriptives des nouveaux ouvrages L équipe responsable de la maintenance tient à jour les données 91

92 Le système d information La mise à disposition des données

93 Principes 93 Les principes du système de mise à disposition des données a posteriori sont les suivants : Les données mises à disposition sont toutes issues du back office et ne subissent qu'une mise en forme avant la publication Utilisation de moyen de sécurisation d accès renforcé (PKI) pour assurer la confidentialité, Utilisation des moyens standards pour : L accès aux données (Internet) Les échanges de données (format XML, ETSO) Les données sont personnalisées et regroupées selon le profil du client afin de lui permettre de récupérer toutes les informations liées à son activité sur le marché de l énergie, par exemple : Responsable d équilibre : Les données détaillées servant au calcul d écart de son périmètre, Client industriel : données servant au calcul de sa facture d accès au réseau, Distributeur : données échangées avec RTE pour la déclaration des bilans de Responsable d équilibre, ou données servant au calcul de sa facture d accès au réseau. Les données générales utiles pour l ensemble des acteurs (courbe de charge des pertes France, courbe de charge de référence nationale GRD, ) sont mises à disposition via un site Internet publique.

94 L Architecture 94 comptage Données de Marché NEB, Import/Export, PWX, EEX, pertes... RDM Gestion des données Distributeurs référence des périmètres GRD/RE Calage consommations GRD DIAPASON comptage Calcul Courbes de charge GRD Calcul consommations et productions clients Intégration Données de Marché Intégration des données corrigées de GRD Calcul des Écarts de RE DECOMPTES Système de télé-relève des tableaux de comptage : T2000 EAI Gestion des mesures de Comptage références équipements Tableaux de charge Contrôle automatique Remplacement automatique comptage comptage Calcul des courbes de charge de l Accès au réseau (CART) Données de référence combinaisons linéaires PLIC Courbe de charge PLIC SAP-ISU G3C SAP-ISU Comptage Site WEB RTE EAI Système de Publication des données à posteriori PUBLICATION Front Office Intranet Internet

95 Le Système 95 Le système de mise à disposition des données a posteriori, nommé PUBLICATION, est alimenté par les applications du Back Office : système de gestion des comptages (ISU Comptage), système de facturation de l accès au réseau (ISU G3C), système de facturation de l écart de RE (DECOMPTES, DIAPASON, RDM). Cette application utilise des services de Front Office : messagerie, cryptage de données, web services. PUBLICATION réalise les fonctions suivantes : Intégration des données du Back Office, Stockage / archivage, Adaptation au format personnalisé, Présentation et diffusion des données via 2 canaux de mise à disposition : messagerie, consultation de type Web, Cryptage des données.

96 Le service optionnel 96 Pour les Responsables d Équilibre les courbes de charge télérelevées et estimées avant et après calage sur chaque GRD où ils sont actifs. Pour les gestionnaires de réseaux les courbes de charge agrégées des postes sources des GRD de rang 1 les courbes de charge des RE Actifs sur leur réseau

L urbanisation du Système d Information

L urbanisation du Système d Information L urbanisation du Système d Information SOMMAIRE la gestion des s la facturation de l accès au réseau la facturation de l écart de responsable d équilibre la gestion des pertes réseau la mise à disposition

Plus en détail

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS

L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS RELATIONS CLIENTÈLE L ACCÈS AUX INTERCONNEXIONS JANVIER 2011 Vous souhaitez accéder au marché européen de l énergie? En coordination avec les GRT voisins, RTE vous propose des services d accès aux interconnexions

Plus en détail

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011

LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE. Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 LE MARCHE FRANCAIS ET EUROPEEN DE L ELECTRICITE Conférence Centrale Energie, 19 Janvier 2011 SOMMAIRE 01. Les enjeux du marché de électricité 02. L ouverture du marché de l électricité en Europe 03. Le

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015

L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 L équilibre offre-demande d électricité en France pour l été 2015 Synthèse Juin 2015 Sommaire Analyse globale 4 1. Prévision de consommation 5 2. Disponibilité du parc de production 7 3. Étude du risque

Plus en détail

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de

Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif NEBEF 1): synthèse des propositions de Expérimentation sur la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie (dispositif "NEBEF 1"): synthèse des propositions de RTE 16 octobre 2013 Expérimentation sur la valorisation

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Sûreté des grands réseaux électriques

Sûreté des grands réseaux électriques Sûreté des grands réseaux électriques Michel Aguet Chef du service de l électricité de la Ville de Lausanne Chargé de cours EPFL Forum E Cité Genève SIG 1 er juillet 2005 Plan de l exposé Quelques grandes

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids

ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Smart Grids, nos clients au cœur du réseau de demain ERDF prend le virage technologique des Smart Grids Association Carbon AT, Nantes, le 16 avril 2013 Régis LE DREZEN Regis.le-drezen@erdf-grdf.fr Film

Plus en détail

Accéder au marché du gaz naturel

Accéder au marché du gaz naturel Accéder au marché du gaz naturel Guide opérationnel à destination des consommateurs Depuis l ouverture à la concurrence du marché du gaz naturel, les règles d accès au réseau de transport ont sans cesse

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

France Telecom Orange

France Telecom Orange France Telecom Orange fiches métiers assistant commercial et marketing conseiller commercial chef de produit technicien intervention supports réseaux assistant/gestionnaire RH domaine client conseiller

Plus en détail

Paris, le 10 février 2014

Paris, le 10 février 2014 Paris, le 10 février 2014 Consultation publique de la Commission de régulation de l énergie sur la création d une place de marché commune aux zones GRTgaz Sud et TIGF au 1 er avril 2015 Les tarifs d utilisation

Plus en détail

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel

Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel Refonte des infrastructures du Système d Information Cahier des Charges pour l évolution du réseau d interconnexion du Centre Hélène Borel 1 Sommaire 1) Présentation du contexte technique...3 1.1) Des

Plus en détail

Solution intégrée de gestion des ressources humaines. Kelio Integral

Solution intégrée de gestion des ressources humaines. Kelio Integral Solution intégrée de gestion des ressources humaines Kelio Integral Kelio Integral Votre solution intégrée 100% utile Kelio Integral est une synthèse des outils de gestion des Ressources Humaines les plus

Plus en détail

Aperçu des services système

Aperçu des services système Page 1 sur 6 Aperçu des services système Auteurs: Martin Beck, Marc Scherer Remaniements: Version Date Auteur / service Section 1.0 12.04.2010 Martin Beck / SF-SD Finalisation Tous droits réservés, en

Plus en détail

VISIOPROD - un projet Endesa France. Gestion de la production électrique. Logiciel de supervision

VISIOPROD - un projet Endesa France. Gestion de la production électrique. Logiciel de supervision VISIOPROD - un projet Endesa France Gestion de la production électrique Logiciel de supervision ENDESA est un opérateur global d'électricité et de gaz, avec plus de 27000 collaborateurs dans le monde,

Plus en détail

Document(s) associé(s) et annexe(s) Date d'application. Version. Règles NEBEF 2 version du 13/12/2014 Règles NEBEF SI. Résumé / Avertissement

Document(s) associé(s) et annexe(s) Date d'application. Version. Règles NEBEF 2 version du 13/12/2014 Règles NEBEF SI. Résumé / Avertissement Echanges de données entre les Gestionnaires de Réseaux de Distribution et les Opérateurs d Effacement Identification : NEBEF SI GRD OE Version : 2.0 Nombre de pages : 22 Version Date d'application Nature

Plus en détail

Retour d expérience RTE suite à Stuxnet

Retour d expérience RTE suite à Stuxnet Retour d expérience RTE suite à Stuxnet RTE: le Gestionnaire du Réseau de Transport d Electricité en France L électricité ne se stocke pas à l échelle industrielle et la demande varie très fortement. Pour

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE D'ACHEMINEMENT DE COMMUNICATIONS FIXES ET MOBILES NUMERO 05-2010 CDG 64 n 05-2010 CCTP Communications téléphoniques 2010 1 1. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS. 1) Les principes généraux de la proposition

EXPOSE DES MOTIFS. 1) Les principes généraux de la proposition PROPOSITION TARIFAIRE DE LA COMMISSION DE REGULATION DE L'ELECTRICITE POUR L'UTILISATION DES RESEAUX PUBLICS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION D'ELECTRICITE DES 31 MAI ET 5 JUIN EXPOSE DES MOTIFS Le point

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

AGILITE DIGITAL RESPONSIVE DESIGN PERSONNALISATION OPTIMISATION DES PROCESSUS INDICATEURS DE ROI EFFICIENCE TRANSFORMATION HR ENGINE DATA

AGILITE DIGITAL RESPONSIVE DESIGN PERSONNALISATION OPTIMISATION DES PROCESSUS INDICATEURS DE ROI EFFICIENCE TRANSFORMATION HR ENGINE DATA AGILITE DIGITAL RESPONSIVE DESIGN PERSONNALISATION OPTIMISATION DES PROCESSUS INDICATEURS DE ROI EFFICIENCE TRANSFORMATION HR ENGINE DATA VISUALISATION CLOUD SOCIAL HR INNOVATION 1 PRÉSENTATION GLOBALE

Plus en détail

5.0 01/09/2012 Prise en compte de La Délibération de la CRE Version 4.0

5.0 01/09/2012 Prise en compte de La Délibération de la CRE Version 4.0 Catalogue des prestations du Gestionnaire de Réseaux de Distribution de la Régie d Électricité d Elbeuf proposées aux clients, fournisseurs et producteurs d électricité Version Date d application Nature

Plus en détail

Dispatcher Training Simulator Vision simplifiée - Mode réplique. Structure informatique des CdC. Par ordre temporel. Activités d un opérateur

Dispatcher Training Simulator Vision simplifiée - Mode réplique. Structure informatique des CdC. Par ordre temporel. Activités d un opérateur Systèmes de conduite des grands réseaux électriques Fonctions et structures des systèmes d'énergie électrique Fonctionnement physique des systèmes d'énergie électrique Centres de conduite Problèmes ouverts

Plus en détail

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités

Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités DECRYPTAGE Equilibre offre-demande du système électrique : vers la naissance d un marché de capacités conseil en stratégie opérationnelle DECRYPTAGE Introduction Lorsqu un particulier allume son téléviseur

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

TURPE E..S.L. PRO NS 2014 81503 LAVAUR CEDEX. Historique. Version. Annule et remplace. Version 2014-1 2013-2. Version. Mise à jour Turpe 3 2013-1

TURPE E..S.L. PRO NS 2014 81503 LAVAUR CEDEX. Historique. Version. Annule et remplace. Version 2014-1 2013-2. Version. Mise à jour Turpe 3 2013-1 Prestations annexes au TURPE ENERGIESS SERVICES LAVAUR Pays de Cocagne 18 avenue Victor Hugo BP 89 81503 LAVAUR CEDEX CATALOGUE DES PRESTATION E..S.L. PRO NS 2014 DU DISTRIBUTEUR OPOSE AUX CLIENTS ET AUXX

Plus en détail

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER

FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER FIN DES TARIFS RÉGLEMENTÉS DE VENTE D ÉLECTRICITÉ SANS VOULOIR VOUS FROISSER ÉLECTRICITÉ, J ACHÈTE! L ÉLECTRICITÉ, nécessaire à tous, est présente partout avec ses usages éclairage (dont éclairage public),

Plus en détail

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur.

Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Le véhicule électrique, chantier de la conception des réseaux de distribution d'électricité du futur. Journée GDR ISIS/MACS/SEEDS «Smart Grids : Enjeux Scientifiques» 7 Octobre 2011 Deux thèmes sont développés

Plus en détail

1. Qu est-ce qu un VPN?

1. Qu est-ce qu un VPN? 1. Qu est-ce qu un VPN? Le VPN (Virtual Private Network), réseau privé virtuel, est une technologie permettant de communiquer à distance de manière privée, comme on le ferait au sein d un réseau privé

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

Assistance à la gestion des contrats de fourniture d électricité et de gaz Dans le contexte défini par la loi NOME Et la loi de la consommation 1 Suppression des TRV d électricité 2 Gestion tarifaire de

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Version du 1 er septembre 2011

Version du 1 er septembre 2011 Régie du Syndicat Electrique Intercommunal du Pays Chartrain Version du 1 er septembre 2011 Barème pour la facturation du raccordement au réseau public de distribution d électricité GRD RSEIPC 01/09/11

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 13 juin 2013 portant proposition d approbation du lancement du déploiement généralisé du système de comptage évolué de GrDF Participaient

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières :

TNDB Gestion des réseaux d infrastructures. Tables des matières : Page 1/18 Tables des matières : 1 Préambule...2 2 Vue générale...3 3 Gestion de réseau...4 4 Calcul Siflow et DACHCZ...6 5 Mesures des charges...9 6 Analyse topologique Rapport d état...11 7 Analyse topologique

Plus en détail

Optimisez votre installation électrique avec StruxureWare Power Monitoring Expert

Optimisez votre installation électrique avec StruxureWare Power Monitoring Expert Optimisez votre installation électrique avec StruxureWare Power Monitoring Expert Le logiciel StruxureWare Power Monitoring Expert permet d améliorer la fiabilité et les performances de votre installation

Plus en détail

H2012 : Cahier des charges

H2012 : Cahier des charges H2012 : Cahier des charges Présentation COPIL régional 28/10/2010 ES 1 Rappel de la démarche ES 1 ES 3 Cartographie du SI ES 37 Définition du contexte de mise en œuvre dans chaque ES ES 1 ES 1 ES 3 ES

Plus en détail

«L apport des réseaux électriques intelligents»

«L apport des réseaux électriques intelligents» ENR et intermittence : l intégration dans les réseaux de distribution en France 18 avril 2013 Michèle Bellon, Présidente du directoire d ERDF «L apport des réseaux électriques intelligents» Les réseaux

Plus en détail

INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE

INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE INTERNET ET RÉSEAU D ENTREPRISE À INTERNET EN TRÈS HAUT DÉBIT POUR UN USAGE TEMPORAIRE À INTERNET EN HAUT DÉBIT À INTERNET EN TRÈS HAUT DÉBIT GARANTIE ENTRE LES SITES DE L ENTREPRISE POUR LES APPLICATIONS

Plus en détail

ERDF & Les entreprises Les professionnels

ERDF & Les entreprises Les professionnels CATALOGUE DES PRESTATIONS ERDF & Les entreprises Les professionnels PRODUCTEURS D ÉLECTRICITÉ CONSOMMATEURS & FOURNISSEURS D ÉLECTRICITÉ www.erdf.fr CATALOGUE DES PRESTATIONS ERDF & Les entreprises Les

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique

Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sécurité des Systèmes d Information Une politique simple pour parler à la Direction Générale De la théorie à la pratique Sommaire Fondements d une politique de sécurité Les 9 axes parallèles d une politique

Plus en détail

OPC-UA (CEI 62541) Expériences en cours dans l énergie. 20 mars 2012

OPC-UA (CEI 62541) Expériences en cours dans l énergie. 20 mars 2012 OPC-UA (CEI 62541) Expériences en cours dans l énergie 20 mars 2012 Sommaire OPC-UA : Nécessité et évolution vers une maturité technologique Historique des développements d OPC Caractéristiques importantes

Plus en détail

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION

ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION ERP SURVEY 2014 1 ÈRE ENQUÊTE EN FRANCE AUTOUR DE LA SATISFACTION DES UTILISATEURS D ERP ET DE PROGICIELS DE GESTION SURVEY ERP : LES OBJECTIFS Mesurer la satisfaction des utilisateurs d ERP / de progiciels

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Optimisez vos ressources humaines. Kelio Optima

Optimisez vos ressources humaines. Kelio Optima Optimisez vos ressources humaines Kelio Optima Kelio Optima Votre solution stratégique Kelio Optima est une solution qui permet de rendre l information accessible à tous les acteurs de votre politique

Plus en détail

Liste des protocoles de la séparation comptable

Liste des protocoles de la séparation comptable France Télécom SA au capital de 10 595 541 532-78 rue Olivier de Serres - 75505 Paris Cedex 15-380 129 866 RCS Paris Liste des protocoles de la séparation comptable Protocole 1 : Accès Analogiques et Numéris

Plus en détail

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE

LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE LE DISPATCHING DE NANCY AU CŒUR DES ECHANGES EUROPEENS D ELECTRICITE MARDI 15 OCTOBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE POUR EN SAVOIR PLUS Jeanne DEPERROIS 03 83 92 89 71 06 28 92 26 20 jeanne.deperrois@rte-france.com

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données Cahier des Clauses Techniques Particulières Convergence Voix - Données SOMMAIRE - Objet du document et du marché - Contexte et périmètre du projet - Configurations existantes et besoins - Services attendus

Plus en détail

Optimisez vos ressources humaines. Kelio Optima

Optimisez vos ressources humaines. Kelio Optima Optimisez vos ressources humaines Kelio Optima Kelio Optima Votre solution stratégique Kelio Optima est une solution qui permet de rendre l information accessible à tous les acteurs de votre politique

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Prolival Cloud Services

Prolival Cloud Services Prolival Cloud Services nom commercial pour l offre de services hébergés d infrastructures et d applications de Prolival services rendus à partir de trois datacenters (Val-de-Reuil 1 & 2, Iliad Vitry)

Plus en détail

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader

Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud. Fabienne Druis Offering leader Managed Services Comment décliner la gamme en mode Cloud Fabienne Druis Offering leader Les services d infogérance autour du Data Center DE APPLICATIONS DES SYSTEMES D INFRASTRUCTURE Intégration en pré

Plus en détail

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003 L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? Le Le progiciel progiciel de de gestion gestion intégré gré PGI, PGI, ERP. ERP. 1 2 3 Définition Définition et et rôle rôle

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT d'accès en soutirage pour un site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA Conditions particulières et avenants

MODELE DE CONTRAT d'accès en soutirage pour un site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA Conditions particulières et avenants MODELE DE CONTRAT d'accès en soutirage pour un site de consommation raccordé au Réseau Public de Distribution HTA Conditions particulières et avenants Identification : ERDF-FOR-CF_28E Version : 3.0 Nombre

Plus en détail

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF

Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF Optimisation de l équilibre offre-demande, rôle des interconnexions et impact de l arrêt du nucléaire allemand pour EDF 07 juin 2011 Philippe TORRION Directeur Optimisation Amont/Aval et Trading Sommaire

Plus en détail

La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts

<Insert Picture Here> La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts Christophe Bonenfant Cyril Gollain La GRC en période de croissance Gouvernance Gestion

Plus en détail

Catalogue des prestations du distributeur EDF proposées aux clients et fournisseurs d électricité

Catalogue des prestations du distributeur EDF proposées aux clients et fournisseurs d électricité Direction Clients-Fournisseurs Catalogue des prestations du distributeur EDF proposées aux clients et fournisseurs d électricité Identification : NOP-CF O5E Version : 3.0 Nombre de pages : 102 Version

Plus en détail

Version Désignation des modifications Dates des mises à jour. V0 Initiale 06/05/2004. V1 Renumérotation 01/07/2004. V2 Mise à jour TURPE 2 01/07/2006

Version Désignation des modifications Dates des mises à jour. V0 Initiale 06/05/2004. V1 Renumérotation 01/07/2004. V2 Mise à jour TURPE 2 01/07/2006 Modèle de Contrat GRD REE - relatif à l accès au RPD, à son utilisation et à l échange de données pour les Points de Livraison ou PADT pour chacun desquels a été souscrit un Contrat Unique

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager. Présentation du 22 mai 2014

Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager. Présentation du 22 mai 2014 Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager Présentation du 22 mai 2014 Gérer les actifs logiciels et leur répartition Maîtriser le durcissement des configurations Suivre l application des correctifs

Plus en détail

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN

REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN REUNION D INFORMATION ASSOCIATION DES MAIRES DE L ISERE - ERDF 9/6/08 LA TOUR DU PIN La distribution de gaz naturel et d électricité en France depuis le 1er janvier 2008 24 avril 2008 2 Un service commun

Plus en détail

Solution intégrée de gestion des ressources humaines. Kelio Integral

Solution intégrée de gestion des ressources humaines. Kelio Integral Solution intégrée de gestion des ressources humaines Kelio Integral Kelio Integral Votre solution intégrée 100% utile Kelio Integral est une synthèse des outils de gestion des Ressources Humaines les plus

Plus en détail

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales?

Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Vous souhaitez stimuler les ventes de votre entreprise et dynamiser vos forces commerciales? Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation

Plus en détail

Sage 30 pour les petites entreprises

Sage 30 pour les petites entreprises Informations France : 0 825 825 603 (0.15 TTC/min) Informations Export : +33 (0)5 56 136 988 (hors France métropolitaine) www.sage.fr/pme Sage 30 pour les petites entreprises Abordez votre gestion en toute

Plus en détail

e-business, EAI et Business Intelligence Le triptyque gagnant profondément les structures des organisations et par conséquence

e-business, EAI et Business Intelligence Le triptyque gagnant profondément les structures des organisations et par conséquence e-business, EAI et Business Intelligence Le triptyque gagnant Alain Fernandez Consultant indépendant, il intervient depuis plus de 15 ans auprès des grands comptes et des PME sur la conception des systèmes

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS DU DISTRIBUTEUR

CATALOGUE DES PRESTATIONS DU DISTRIBUTEUR CATALOGUE DES PRESTATIONS DU DISTRIBUTEUR Version du 1 er septembre 2012 Préambule Ce catalogue constitue l offre du Gestionnaire du Réseau de Distribution (ci-après dénommé «GRD») EBM Réseau de Distribution

Plus en détail

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc»

Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» Atelier du 25 Novembre 2010 : «Vers un Système National d Information sur l Eau au Maroc» SYSTÈME D INFORMATIOND DE L ONEPL PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ONEP SIONEP PÉRIMÈTRE FONCTIONNEL

Plus en détail

LES EVOLUTIONS DE LA DISTRIBUTION A EDF ET GDF SUEZ

LES EVOLUTIONS DE LA DISTRIBUTION A EDF ET GDF SUEZ L A L E T T R E N 12 PA GE 2 LES EVOLUTIONS DE LA DISTRIBUTION A EDF ET GDF SUEZ La distribution de l'électricité et du gaz assurée par EDF et Gaz de France a toujours répondu à la demande et aux besoins

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition

Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition Capitalisez sur vos Ressources Humaines! GMT Edition GMT édition Editeur français de la Solution de Gestion des Ressources Humaines : Adèle RH Création : 2003 Partenaire Sage historique depuis 10 ans Une

Plus en détail

l E R P s a n s l i m i t e

l E R P s a n s l i m i t e l ERP sans limite 2 Le groupe Divalto, solutions de gestion pour toutes les entreprises 30% du chiffre d affaires en R&D Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion adaptées à toutes

Plus en détail

Panorama de l offre Sage CRM Solutions

Panorama de l offre Sage CRM Solutions Panorama de l offre Sage CRM Solutions CRM Soyez plus proches de vos clients Pour vous garantir une relation privilégiée avec vos clients et prospects, Sage a développé une gamme de solutions de CRM (Customer

Plus en détail

Services informatiques aux organisations

Services informatiques aux organisations I. APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ Services informatiques aux organisations Spécialité «Solutions logicielles et applications métiers» Spécialité «Solutions d infrastructure, systèmes et réseaux»

Plus en détail

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison

ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison ZetesChronos Visibilité totale de votre processus de livraison WWW.ZETES.COM ALWAYS A GOOD ID Donnez une nouvelle dimension à vos services de preuve de livraison Que vous soyez une entreprise de transport

Plus en détail

Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production.

Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production. 1 Une solution modulaire couvrant l intégralité des besoins de contrôle et gestion de production. Visibilité, contrôle et maîtrise de votre production : un outil pensé pour le terrain TemPPro Co. est le

Plus en détail

Présentation de Network T&H

Présentation de Network T&H Opérateur d innovations Présentation de Network T&H www.network-th.com 08.11.56.09.47 contact@network-th.com Qui sommes nous? Hébergeur innovant en B to B Network Telecom & Hosting (NETWORK T&H) est une

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Système d information de la CNAM

Système d information de la CNAM Système d information de la CNAM 1 Plan de l exposé Les principaux domaines du système d information CNAM Plateforme matérielle et logicielle Les actions réalisées Les travaux en cours Les futurs projets

Plus en détail

Avec Sage HR Management, transformez votre gestion du capital humain en atout stratégique

Avec Sage HR Management, transformez votre gestion du capital humain en atout stratégique Sage HR Management Avec Sage HR Management, transformez votre gestion du capital humain en atout stratégique Face à un marché instable et une concurrence accrue, la Direction Générale a pris conscience

Plus en détail

BAREME POUR LA FACTURATION DU RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICTE

BAREME POUR LA FACTURATION DU RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICTE Briançon, le 1 juillet 2012 BAREME POUR LA FACTURATION DU RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION D ELECTRICTE D-2012-05 30 pages dont 3 annexes Documents associés : Arrêtés du 28 août 2007, du 17

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail