MISE EN SITUATION :... 2 INTRODUCTION... 3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE EN SITUATION :... 2 INTRODUCTION... 3"

Transcription

1 MISE EN SITUATION :... 2 INTRODUCTION L'ENTREPRISE La mission de l entreprise LA GESTION ( MANAGEMENT) Les principes généraux de la gestion Certaines écoles de pensée en gestion : Styles de gestion Fonctions de gestion dans l'entreprise EXERCICE SUR L IDENTIFICATION DES TÂCHES DU GESTIONNAIRE : LA MAINTENANCE Définitions EXERCICE SUR LES ACTIVITÉS DE MAINTENANCE MISSION DU SERVICE DE MAINTENANCE EXERCICE SUR L ÉNONCÉ DE LA MISSION DE MAINTENANCE LES FONCTIONS DE LA MAINTENANCE DANS L'ENTREPRISE Comment la définir? tâches techniques tâches de gestion LES OBJECTIFS DE LA MAINTENANCE Les objectifs généraux de la maintenance Les objectifs à la japonaise (les cinq zéros) Les objectifs techniques de la maintenance Les objectifs financiers de la maintenance L application des objectifs LA MAINTENANCE ET L ENTREPRISE L ORGANISATION DU SERVICE DE MAINTENANCE Critères de base d'organisation Domaines d'application Les différents types d'organisation : RESPONSABILITÉS CENTRALISÉES VS DÉCENTRALISÉES PRINCIPES, VALEURS ET NORMES DE COMPORTEMENT EXERCICE SUR LES TYPES D ORGANISATION L'ÉVOLUTION DE LA MAINTENANCE LES CONCEPTS DE LA MAINTENANCE Maintenance corrective: Maintenance préventive: Maintenance préventive systématique: Maintenance préventive conditionnelle: Maintenance productive totale (TPM): RCM, Reliability centered maintenance La maintenance d'amélioration EXERCICE SUR LES TYPES DE MAINTENANCE LES 5 NIVEAUX DE MAINTENANCE LES AVANTAGES ET DÉSAVANTAGES DE L ORGANISATION CENTRALISÉE LES AVANTAGES ET DÉSAVANTAGES DE L ORGANISATION DÉCENTRALISÉE LES AVANTAGES ET DÉSAVANTAGES DE L ORGANISATION FONCTIONNELLE QUELS SONT LES AVANTAGES ET DÉSAVANTAGES À LA PLANIFICATION DE LA MAINTENANCE PRÉVENTIVE SYSTÉMATIQUE PAR COMPTEURS : RÉPONSES À L EXERCICE SUR L IDENTIFICATION DES TÂCHES DU GESTIONNAIRE : Gestion de la maintenance industrielle 2.1

2 Mise en situation : Damien Rouillard a été mécanicien d entretien depuis sa sortie du CEGEP, il y a 5 ans. Depuis ce temps, Krumax, la compagnie pour laquelle travaille Damien, a triplé son chiffre d affaire et emploie maintenant 300 employés. Damien a été d abord aide mécanicien, ensuite mécanicien classe 2 et maintenant il est le meilleur mécanicien de la compagnie. Il connaît tous les équipements de la compagnie. Il y a un mois, Steve Lacroix surintendant de la maintenance propose le poste de contremaître général de la maintenance à Damien pour l usine de Sherbrooke. Sans aucune hésitation, Damien accepte n y voyant pas beaucoup de différences entre sa fonction de mécanicien et celle qu on lui propose. Mais, depuis une quinzaines de jours, Damien se rend compte du nombre et de l importance des décisions qu il doit prendre. Il commence à réaliser qu il y a d autres facettes à considérer dans la gestion de son équipe de mécanicien que les seules compétences de mécanicien. Un soir, il fait part de ses préoccupations à son partenaire de tennis Dany. Celui-ci lui fait remarquer qu il est temps d acquérir les habiletés nécessaires pour faire face au défi de sa nouvelle situation. En route pour l usine, Damien réfléchit à la remarque de Dany.?? Comment gère-t-on une entreprise en général??? Qu est-ce qui distingue un gestionnaire d un autre employé??? Quel est le rôle du département de maintenance dans l entreprise??? Quelles sont les différences entre un mécanicien d entretien et un contremaître ou gestionnaire en entretien? Gestion de la maintenance industrielle 2.2

3 Introduction Dans ce chapitre nous allons étudier le système de l entreprise et la gestion (management) au sens large pour plus spécifiquement observer la maintenance, sa gestion et son organisation. 2.1 L'entreprise On peut définir l entreprise comme étant un ensemble d éléments conçus, fabriqués et organisés pour remplir une certaine fonction et atteindre un but. Une entreprise possède un but bien défini : la production d un produit ou d un service. Illustrons simplement une entreprise de la façon suivante; Mission Ressources Production services Résultats La mission de l entreprise L'élément le plus important dans la gestion d une entreprise se situe au niveau de la planification lors de la définition de la mission de l'entreprise. Le gage de réussite de l'industrie réside dans sa capacité à bien faire les bonnes choses. Sans cet élément primordial qu'est la mission, l'entreprise risque de bien faire les mauvaises choses. Un énoncé de mission doit couvrir, au minimum:?? Définition de la raison d'être de l'entreprise?? Les valeurs véhiculées par la direction?? L'engagement de l'entreprise face au développement de ses Ressources Humaines?? Les modes de gestion privilégiés?? L'engagement de l'entreprise face à la clientèle La mission est la commande globale que passe la direction à l'entreprise pour fin de réalisation. De la même façon, chaque service à l'intérieur doit se donner une mission qui vient supporter la mission globale de l'entreprise. Gestion de la maintenance industrielle 2.3

4 2.2 La gestion ( management) La gestion est un ensemble d'activités visant à réaliser des objectifs prédéterminés avec des ressources connues. Le management est un terme globalisateur qui englobe toutes les composantes de la gestion d une entreprise. La fonction maintenance, comme les autres services de l entreprise n'échappe pas aux principes généraux de la gestion Les principes généraux de la gestion Le gestionnaire doit maîtriser les cinq (5) processus fondamentaux de la gestion soit :?? Planifier Rechercher ce qui doit être fait: fixer des objectifs clairs; choisir les politiques; dresser des programmes; rechercher des méthodes et procédures spécifiques; établir les emplois du temps.?? Organiser Grouper en unités de gestion les activités nécessaires pour réaliser les plans.?? Mobiliser les ressources Mettre en place le personnel d'encadrement, les capitaux et tous les autres services nécessaires à l'exécution des plans.?? Superviser Assurer la conduite des opérations. Donner des instructions, stimuler le personnel, coordonner le travail de détail, assurer le lien entre la direction et les subordonnés.?? Contrôler S'assurer que les résultats obtenus sont conformes autant que possible aux plans. Ce sont des principes tellement puissants qu'ils ont été simplifiés et utilisés à tous les niveaux de la société. Souvent, les cinq processus ont été remaniés pour les rendre plus assimilables par la clientèle visée. Prenons par exemple le mouvement scout où toute la méthodologie y est basée sur le VCPREF qui veut dire, en clair:?? V - voulu: les jeunes se donnent un grand thème ( le voulu) qui devra être réalisé;?? C - choisi: par la suite, ils décident des moyens à utiliser pour y arriver (le choisi);?? P - préparé: pour chaque étape, ils mobilisent les moyens choisis (le préparé);?? R - réalisé: chaque étape est effectuée en utilisant les moyens requis (le réalisé); Gestion de la maintenance industrielle 2.4

5 ?? E - évalué: l'activité est ensuite revue pour mesurer si elle colle au voulu initial (l'évalué);?? F - fêté: Donc, les jeunes doivent se servir de tous les principes de gestion afin de réaliser les objectifs de formation qui leur sont proposés dans le cadre d'un camp d'été, par exemple. S'il en est ainsi pour un groupe de jeunes préparant ensemble une activité formatrice et récréative, on peut facilement imaginer que les mêmes principes doivent être compris et appliqués par tous les intervenants d'un service aussi important à l'entreprise que peut être le service maintenance Certaines écoles de pensée en gestion : Fayol et l accent mis sur l administration On dit que Fayol est le père du management. Par cette approche, l accent est mis sur quelques principes que l administrateur doit posséder comme la spécialisation du travail, l autorité et le respect, l initiative, la discipline, l échelle hiérarchique Taylor et l accent mis sur la tâche Cette approche repose sur une organisation rigide et définie des tâches. Les travailleurs acceptent cette organisation en échange de rémunération élevée ou de prime au rendement Mayo et l accent mis sur l individu Cette approche met l accent sur le contact, la communication et l implication des employés. C est une réaction au modèle de Taylor Styles de gestion Gestion participative En gestion participative, tous participent aux prises de décision, le consensus est obligatoire. Ce style de gestion requiert une équipe très mature et un patron coach très sûr de lui. Ce style de gestion peut entraîner des retards dans les prises de décision, par contre, il augmentera habituellement l'adhésion du personnel aux décisions, la motivation au travail, la qualité de vie au travail et apportera une meilleure cohésion dans le service Gestion consultative En gestion consultative, tous sont consultés lors d'une prise de décision. Le consensus n'est pas obligatoire car le patron prend la décision finale. Ce style de gestion demande une bonne cohésion d'équipe et un patron avec un sens de l'analyse et de synthèse exceptionnel Gestion paternaliste C est une gestion en bon père de famille où l'intérêt de tous est pris en compte et les compromis sont privilégiés. Ce style de gestion peut perdre de vue la mission de l'entreprise. Style de gestion mal adapté aux situations de crises ou de développement très rapide Gestion de la maintenance industrielle 2.5

6 Gestion autocratique Avec le style autocratique, le patron prend toutes les décisions sans toutefois consulter. Sa position est finale et non négociable. Ce style de gestion tend à démotiver les employés faisant preuve d'initiative. Si ça ne vient pas du patron, ce n'est pas bon. Style nettement dépassé et peu souhaitable Fonctions de gestion dans l'entreprise Bien que la structure ait évoluée au cours des décennies, les fonctions fondamentales de l'entreprise de production sont demeurées les mêmes, seuls les rôles évoluent. Ainsi nous retrouvons les fonctions suivantes: Fonction Rôles Principes généraux Direction Établit le plan stratégique, les objectifs, les Planification stratégies et les moyens Personnel Rend disponible les ressources humaines et les Mobilisation gèrent Administration Établit les procédures et contrôles nécessaires à Organisation, la réalisation des objectifs par les ressources Supervision Production Actualise la mission de l'entreprise en produisant des biens ou services à valeur ajoutée Mobilisation Supervision Maintenance Recherche Marketing Assure la maintenance des équipements et systèmes requis pour la réalisation de la mission de l'entreprise Supporte le développement de nouveaux produits pour harmoniser les différents cycles de vie des produits existants Met en place les différents programmes de mise en marché et déclenche les campagnes de ventes, Mobilisation supervision Organisation Organisation Supervision Les différentes fonctions de l'entreprise ont toutes, à différents niveaux, des liens avec la fonction maintenance. Nous les verrons plus tard. 2.3 Exercice sur l identification des tâches du gestionnaire : Lorsque vous partez en voyage en auto, vous accomplissez différentes tâches. Associez les tâches aux principes généraux de gestion: Étudier les cartes routières Vérifier l auto, faire le plein, etc. Conduire l auto Lire les indications Gestion de la maintenance industrielle 2.6

7 2.4 La maintenance Définitions Le dictionnaire Larousse définit la maintenance comme: «l ensemble de tout ce qui permet de maintenir ou de rétablir un système en état de fonctionnement». La fonction maintenance est définie comme celle qui consisterait à mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour maintenir les machines en état de bon fonctionnement, jusqu au moment où elles doivent être retirées du service. Tiré de : La fonction Maintenance, Monchy, François, éd. Masson, Paris, 1991 L'association française de normalisation (AFNOR), a défini la maintenance par la norme NF-X comme: «L'ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un état spécifié ou en mesure d'assurer un service déterminé» Nous remarquons que le terme «maintenir» renferme la notion de prévention sur un système en fonctionnement tandis que «rétablir» supporte la notion de correction après une défaillance. Les termes «état spécifié» et «service déterminé» porte la notion de prédétermination d'objectifs à atteindre avec quantification des paramètres mesurables. La norme NF-X a depuis été complétée par le document d'introduction X qui y a introduit la notion de coût minimum: «bien maintenir, c'est assurer ces opérations au coût global optimal» Le mot maintenance à qui l'on attribue, à tort, une origine anglaise tire sa racine du vieux vocabulaire militaire français. La maintenance désignait le maintien dans les unités de combat, de l'effectif et du matériel à un niveau constant. Mais doit-on parler de maintenance ou d'entretien? Sans vouloir faire de la sémantique, nous pouvons relever une profonde évolution des perceptions et des attitudes à travers ces deux termes. Maintenir, c'est choisir les stratégies, tactiques, moyens et le temps pour prévenir, corriger ou rénover l'équipement ou le système et sa criticité dans la réalisation de la mission de l'entreprise. Nous pouvons dire que maintenir c'est maîtriser le matériel. Gestion de la maintenance industrielle 2.7

8 2.5 Exercice sur les activités de maintenance Énumérez des activités de gestion que vous observez quotidiennement dans un service maintenance: Planification: Organisation: Mobilisation des ressources: Supervision: Contrôle: Gestion de la maintenance industrielle 2.8

9 2.6 Mission du service de maintenance Comme pour l entreprise, le service maintenance doit avoir un énoncé de mission qui contient, au minimum:?? Sa mission au sein de l'entreprise?? Les valeurs véhiculées par la maintenance?? L'engagement de l'entreprise face au développement de ses Ressources Humaines?? Les modes de gestion privilégiés?? L'engagement de la maintenance face à la clientèle?? La position de l'entreprise en matière de stratégies de maintenance Sans cet énoncé secondaire de mission, le service de maintenance risque fort d'être un champion dans le mauvais domaine d'application. Nous vous invitons à compléter l'exercice sur la mission de la maintenance dans votre entreprise. Afin de nous orienter dans notre réflexion, nous pouvons revoir les différents objectifs généralement dévolus à la maintenance?? Assurer la production prévue?? Maintenir la qualité du produit fabriqué?? Respecter les délais?? Rechercher les coûts optimaux?? Respecter les objectifs humains?? Préserver l'environnement?? Respecter le cadre législatif 2.7 Exercice sur l énoncé de la mission de maintenance Faites votre propre énoncé de mission de maintenance Sujet Définition de la raison d être de la maintenance Les valeurs véhiculées par la maintenance L engagement de l entreprise face au développement des RH Les modes de gestion privilégiés Mots clés et énoncé pour l entreprise L engagement de la maintenance face à la clientèle Gestion de la maintenance industrielle 2.9

10 2.8 Les fonctions de la maintenance dans l'entreprise Comment la définir? La fonction maintenance dans entreprise est un ensemble de tâches de nature semblables, ayant des objectifs communs avec d'autres fonctions reliées aux objectifs de l'entreprise. De nos jours, la fonction maintenance recouvre un ensemble de tâches que l'on peut regrouper en tâches techniques et en tâches de gestion tâches techniques?? prévention;?? diagnostic;?? dépannage et remise en fonction ;?? réparation des pièces;?? études et méthodes ;?? analyse de vibrations ;?? balancement dynamique ;?? infrarouge ;?? lubrification et analyse d huile tâches de gestion?? gestion de l'information et de la documentation;?? gestion des ressources humaines;?? gestion du parc et des pièces;?? gestion des interventions ;?? gestion des budgets ;?? contrôle des stocks ;?? contrôle des bons de travail ;?? contrôle et suivi du système de maintenance préventive. L'ensemble de ces différentes tâches va contribuer à réaliser plusieurs objectifs d'entreprise. 2.9 Les objectifs de la maintenance Les objectifs généraux de la maintenance 1. Assurer la production prévue (quantité) Les programmes et les quantités à produire doivent être revus tant par la production que par la maintenance en tentant de concilier les besoins des deux services. Il faut faire constamment des compromis entre les besoins de production et les arrêts nécessaires à la maintenance avant défaillances. Il faut tenir compte de la disponibilité prévue des équipements et des arrêts imprévus pour connaître la totalité des arrêts. Tous ces efforts doivent avoir comme objectif de garantir un bon fonctionnement continu des équipements. Gestion de la maintenance industrielle 2.10

11 2. Maintenir la qualité du produit fabriqué (qualité) La qualité repose sur les méthodes de production, les matières premières, les méthodes de maintenance ou la détérioration progressive des équipements. La non-qualité coûte très cher à l'entreprise. Il faut savoir quelles sont les tolérances admissibles en qualité et les surveiller afin de rectifier les situations problématiques. Une telle approche demande qu'après chaque intervention de maintenance, l'équipement soit accepté par la production qui la reçoit et en prend charge. 3. Respecter les délais (temps) Nous discutons ici tant des délais d'intervention maintenance préventive ou corrective que les délais de fabrication. Comme les programmes et calendriers de production ont été réalisés en collaboration entre la production et la maintenance, il est essentiel que le service maintenance respecte ses prévisions de temps d'intervention. Tout repose sur une planification et une organisation poussée des travaux. Cette responsabilité demande de la maintenance de connaître en tout temps exactement l'état de chaque équipement afin de garantir son fonctionnement durant les périodes prévues et de préparer et ordonnancer les travaux à faire avec un tel degré de précision que les délais seront respectés. 4. Rechercher les coûts optimaux (rentabilité) Le service maintenance devra également être capable, pour respecter la production, la qualité et les délais, d'élaborer des devis précis de réparation reposant sur les diagnostics en profondeur touchant la cause de la détérioration ou de la défaillance et non seulement les symptômes. Le service maintenance doit, à ce chapitre, pouvoir cocurencer l'entreprise externe. Cette habileté deviendra, de plus en plus, sa planche de salut face à la privatisation des services de maintenance. 5. Respecter les objectifs humains (sécurité) Les conditions de travail et la santé, sécurité au travail doivent devenir l'obsession du service maintenance. La fonction maintenance a toujours été et continuera d'être une fonction à haut risque tant pour son propre personnel que pour le reste des employés de l'entreprise, en particulier la production. Toute intervention doit être accompagnée de mesures de réduction du risque comme cadenassage, l étiquettage, appels préalables, barricades, signalisation, équipement de protection individuelle, protection incendie, etc. La même Gestion de la maintenance industrielle 2.11

12 considération doit être présente à la fin des travaux où l'équipement et l'environnement est remis en état pour la production. 6. Préserver l'environnement (environnement) La maintenance doit souvent travailler en fonction de la présence de matières polluantes ou nuisibles pour l'environnement ou pour le personnel de l'entreprise. Comme certains équipements dédiés à la lutte contre la pollution ne contribuent pas directement à la valeur ajoutée du produit, la tentation est très forte de passer outre à sa maintenance surtout lorsque le personnel maintenance est surchargé. 7. Respecter le cadre législatif (lois) Un des défis le plus difficile de la maintenance est la compréhension et le respect du cadre législatif à tous les niveaux. Il n'est pas rare de constater que les législateurs fédéraux, provinciaux ou municipaux n'ont pas coordonné leurs efforts dans la rédaction des lois applicables aux entreprises de fabrication. Il incombe aux entreprises et à leur service maintenance de naviguer dans ces dédales tout en respectant, tout au moins, l'esprit de chaque niveau législatif. Évidemment, l'objectif de rentabilité est le plus important car il permet l'atteinte des autres objectifs. Sans rentabilité, il n'y a plus d'entreprise. La maintenance doit donc se donner comme objectif de contribuer activement à l'atteinte de la rentabilité et la compétitivité de l'entreprise afin d'en assurer la survie. On peut noter que les objectifs orientent la prise de décision sous forme de compromis entre 3 pôles:?? Technique?? Humain?? Économique HUMAIN ECONOMIQUE COMPROMIS TECHNIQUE Objectifs humains (sécurité Objectifs techniques - fiabilité -disponibilité - productivité MACHINE Autres (environnement Objectifs financiers économique) -coût directs maintenance - coût indirect Gestion de la maintenance industrielle 2.12

13 2.9.2 Les objectifs à la japonaise (les cinq zéros) Selon l approche japonaise, on regroupe les objectifs que l on appelle les cinq zéros. Ces objectifs opérationnels de l'entreprise visent à obtenir: zéro panne - zéro défaut - zéro stock - zéro délai - zéro papier Évidemment, on pourrait dire que de tels objectifs sont irréalistes mais tous doivent tenter de s en approcher. Si l'on observe la maintenance à la japonaise qui s'est inspirée de ces zéros, nous devons convenir que de bons résultats ont été obtenus. En particulier, avec la méthode kanban de fabrication, les stocks et les frais financiers ont pu être diminués grandement. Pour survivre dans un marché mondialisé, les entreprises d'ici doivent adopter une ouverture face aux méthodes éprouvées par nos compétiteurs européens ou asiatiques. La politique des cinq zéros doit être intégrée à toute politique maintenance : Le zéro panne est l'affaire de la maintenance. Cet objectif est la base de la politique maintenance, assurant ainsi une production continue et la sécurité des personnes et des biens. Le zéro défaut, interpelle la gestion de la qualité ainsi que la maintenance car la qualité dépend, dans une grande mesure, de l'état des équipements de production. C'est encore plus vrai pour les parcs d'équipements automatisés et informatisés. Le zéro stock demande un effort additionnel de la maintenance car la réduction des stocks par le kanban, et le just-in-time exige que les équipements aient une fiabilité exemplaire. Le zéro délai exige de la maintenance que les délais annoncés soient tout au moins respectés voir même réduits afin d'augmenter la disponibilité des équipements de production qui sont sollicités au maximum par la production en, kanban. Le zéro papier touche à la maintenance par l'implantation de GMAO qui réduit sensiblement le flot de papier Les objectifs techniques de la maintenance Les objectifs techniques pourront varier sensiblement selon la nature de l'entreprise de fabrication et ses contraintes. Habituellement, les contraintes de production portent essentiellement sur une disponibilité satisfaisante des équipements et sur la sécurité des personnes, cette dernière étant le lot des industries du transport ou celles exploitant des équipements dangereux. Les objectifs techniques sont:?? taux maximum de disponibilité?? nombre minimum d'arrêts?? taux de fiabilité élevé Gestion de la maintenance industrielle 2.13

14 ?? un MTBF haut?? un MTTR bas Les objectifs financiers de la maintenance Nous avons vu précédemment que la maintenance a pour but de maintenir les équipements dans un état spécifié ou en mesure d'assurer un service déterminé. Elle est également un outil de réalisation des objectifs généraux de l'entreprise, surtout la rentabilité. Quand les objectifs techniques sont arrêtés, l'objectif financier consiste à réaliser ces objectifs techniques au moindre coût sur un horizon de plusieurs années en tenant compte du coût de cycle de vie (Life cycle costing). Pour minimiser ces coûts et prendre les bonnes décisions économiques, il faut considérer tous les coûts d'un équipement:?? étude Graphique de coût de possession de matériel?? devis?? achat LCC?? installation?? indisponibilité?? sécurité?? formation gain maxi coûts de défaillance?? disposition finale ressources coûts d utilisation Va (énergie,...) perte investissement t0 t1 t2 t3 t4 * zone de rentabilité de t l équipement 0: date de décision achat * t1: date de mise en service * t2: date d amortissement * t3: période optimale économique * t4: arrêt de la maintenance; au delà: survie coûteuse Cette courbe nous renseigne bien sur les incidences économiques survenant au cours de la vie utiles d un équipement. Comme dans certaines entreprises, le budget maintenance représente près de 50% du budget total de l'entreprise, il faut s'assurer d'un suivi financier serré par l'utilisation de tous les outils budgétaires possibles L application des objectifs Les ressources qui assureront, en tout ou en partie, la fonction maintenance pourront être:?? le service maintenance interne de l'entreprise;?? le service après vente des fournisseurs ;?? les sous-traitants. t (durée d usage Gestion de la maintenance industrielle 2.14

15 2.10 La maintenance et l entreprise Si nous désirons étudier la fonction maintenance et l'améliorer, il est impossible de le faire en vase clos sans prendre en compte les échanges systémiques avec les autres services et fonctions. Chacun de ses autres services aura donc un impact direct sur les coûts et l'efficacité de la maintenance. Considérons les autres fonctions de l'entreprise et leurs relations avec la maintenance: Fonction Liens avec la maintenance Ingénierie et projets?? programmes d'immobilisation?? études des installations?? études de fiabilité et maintenabilité?? standardisation du matériel?? documentation technique des constructeurs?? choix des entreprises pour le projets?? réception technique des projets Méthodes fabrication?? procédures d'utilisation, d'exploitation et de surveillance des équipements?? taux d'utilisation des équipements?? niveau de sécurité du matériel et du personnel de fabrication Achats Stocks Normalisation Finances Gestion des ressources humaines Contrôle Sécurité Environnement?? rédaction des devis d'achats et d'appels d'offres?? support au règlement des litiges sur garanties?? fourniture des dossiers techniques nécessaires à la maintenance?? contrôle-des réquisitions et des bons de commande?? catalogue magasin des pièces de rechange?? implantation et classement dans le magasin?? choix des méthodes de gestion des stocks?? réduction du coût de possession des stocks?? évaluation de la fiabilité, en association avec autres fonctions?? catalogue du magasin?? réduction du coût de possession des stocks?? nomenclature des équipements?? relations économiques entre amortissement et maintenance?? cycles de révision économiques du matériel?? décisions de remplacement?? gestion prévisionnelle du personnel?? niveaux de qualification?? évolution des carrières?? permutations, promotions?? départs, embauches?? formation?? organisation du travail?? gestion des moyens de mesure?? exploitation des mesures de maintenance?? sécurité du personnel et du matériel?? SIMDUT?? gestion des rejets?? qualité de l'air, niveau de bruits?? ISO Gestion de la maintenance industrielle 2.15

16 2.11 L organisation du service de maintenance Direction générale d usine Service administratif Service technique Service commercial Fonction PRODUCTION Fonction ETUDES Fonction MAINTENANCE Unité 1 Unité 2 1 METHODES ORDONNANCEMENT (approvisionnement) 2 3 REALISATION ATELIER CENTRAL Unité 3 ANTENNE 1 Unité 4 ANTENNE 2 ANTENNE 3 ANTENNE 4 Equipe polyvalente d intervention sectorisée Pour ce faire, l'organisation pourra prendre plusieurs formes qui seront des adaptations du modèle centralisé, décentralisé ou matriciel. Nous appellerons ces différentes formes 1e modèle organitionnel de la maintenance dans l'entreprise. Ce modèle organisationnel devra remplir trois grandes fonctions pour l'entreprise:?? un bureau chargé de la gestion, de la définition des méthodes, de la documentation technique, des études diagnostics et du suivi des opérations.?? Un groupe d employés chargé effectuer l'entretien même.?? Des responsables chargé de la logistique, responsable des ressources ateliers, matériel et magasin qui alimente l'entreprise en équipement et matériels nécessaires. L'organisation du service de maintenance doit rencontrer les besoins de l'entreprise en l'aidant à remplir sa mission de production. Conséquemment, les objectifs de la maintenance doivent concorder avec les objectifs plus globaux de l'entreprise. Afin de mieux analyser cette organisation, nous vous proposons les considérations suivantes:?? Critères de base d'organisation?? Domaines d'application?? Les différents types d'organisation?? Analyse comparative des différentes formes d'organisation?? Responsabilités centralisées vs décentralisées?? Les principes, valeurs et normes de comportement de l'organisation Parcourons donc ces différentes rubriques qui nous donneront les outils nécessaires à l'analyse de notre mode organisationnel. Gestion de la maintenance industrielle 2.16

17 Critères de base d'organisation L'organisation doit se développer et s'orienter selon ces critères de base:?? pas de duplication des efforts?? canaux de communication bien définis?? les niveaux d'autorités bien définis?? définition claire et logique des responsabilités accompagnées de la délégation d'autorité nécessaire Domaines d'application Une bonne organisation évitera de gérer essentiellement par crises, elle adoptera une attitude proactive. Les ressources matérielles devront relever les défis de la décroissance des budgets tout en assurant les services, selon la délégation de pouvoirs, dans les domaines majeurs suivants:?? administration?? maintenance des bâtiments et équipements?? entretien sanitaire?? énergie?? entretien des terrains?? rénovations et réparations majeures?? aménagement, construction et agrandissement d'établissements?? approvisionnements Plusieurs autres responsabilités mineures peuvent être dévolues à la maintenance?? équipements de communication?? relations externes (avec villes, organismes de réglementation, etc..)?? assurances?? disposition des déchets?? transport?? protection contre les incendies?? sécurité Gestion de la maintenance industrielle 2.17

18 Les différents types d'organisation : Voici trois types d'organisation ayant leurs forces et faiblesses L'organisation centralisée, Organisation basée sur une localisation unique à partir de laquelle les équipes de travail sont assignées pour effectuer les travaux généralement pour toutes les installations de l'entreprise. Les différents métiers sont séparés, pouvant avoir ou non chacun leur propre contremaître, superviseur ou chef d'équipe. Identifier les avantages et les désavantages de l organisation centralisée Avantages?? Désavantages?? L'organisation décentralisée : Organisation basée sur une division géographique des équipements à entretenir pouvant comporter chacune un atelier et un contremaître, superviseur ou chef d'équipe. Ces ateliers sont constitués de plusieurs métiers ou d'individus multidisciplinaires. On retrouve souvent, dans ce mode d'organisation, un appui, pour les travaux importants ou spécialisés, d'un groupe central. Identifier les avantages et les désavantages de l organisation centralisée Avantages?? Désavantages?? Gestion de la maintenance industrielle 2.18

19 L'organisation fonctionnelle : Dans cette forme d'organisation, les responsabilités sont regroupées par types d'activités majeures telles que la maintenance préventive, rénovations, installations nouvelles, travaux lourds ou spécialisés. Elle s'étend à l'ensemble des installations. Identifier les avantages et les désavantages de l organisation fonctionnelle Avantages?? Désavantages Évidemment, aucune structure organisationnelle ne se retrouve sous un seule forme dans la réalité. Vous retrouvez un mélange de ces trois formes d'organisation selon les besoins Le choix d un type d organisation Le choix du type d'organisation, pure ou hybride, dépend de plusieurs facteurs dont :?? localisation des ateliers et magasins?? situation géographique, climat, étalement géographique, grandeur installations, technologie?? condition des équipements?? complexité des systèmes?? formation et forces du personnel de gestion?? spécialités requises?? expérience et formation du personnel disponible?? demande en personnel de gestion, supervision et d'opération?? structures existantes dans le reste de l'entreprise?? coûts?? Objectifs opérationnels?? procédures de l'organisation?? limites légales, réglementaires, syndicales?? établissement de règles claires de décentralisation?? systèmes de communication disponibles Gestion de la maintenance industrielle 2.19

20 ?? unité locale du syndicat, ses forces et faiblesses?? disponibilité et localisation d'équipements spéciaux et opérateurs 2.12 Responsabilités centralisées vs décentralisées Si le gestionnaire des ressources matérielles choisit une structure hybride (centralisée décentralisée), il faut que les responsabilités soient clairement établies entre ces groupes centralisés et décentralisés. Les entreprises ont tendance à définir les responsabilités de la façon suivante: responsabilités secteurs décentralisées responsabilités centralisées?? choix des immobilisations mineures?? protocoles avec municipalités?? plans d'évacuation (application)?? plans d'évacuation (conception)?? santé sécurité?? lois et règlements?? évaluation du personnel?? santé sécurité?? mobilier?? fournitures et équipements informatique et logiciels?? déménagements internes?? liquidation des biens?? conciergerie?? gestion du personnel?? gestion des clés de l'entreprise?? relations syndicales?? inventaires?? bâtiments?? énergie (éclairage, air?? construction?? prêts d'équipement?? ménagement des locaux 2.13 Principes, valeurs et normes de comportement Pour que tout fonctionne bien dans l organisation de la maintenance, il est impératif de s appuyer sur des principes et des valeurs qui sont solides. Principes de l'organisation Valeurs de l'organisation: Normes de comportement?? Liens d'autorités doivent être clairs?? Avoir la qualité du produit à cœur?? Communication informelle?? Le nombre de superviseurs doit être tenu au minimum (ratios 1:4 pour les cas complexes, 1:10 pour une supervision de travaux routiniers)?? Accepter les gens comme individus?? Avoir la dignité de l'être humain?? Échange d'information?? Chaque activité doit être sous une seule responsabilité?? Les responsabilités doivent être définies par écrit et diffusées?? Chaque responsabilité doit être accompagnée de la délégation d'autorité nécessaire à sa réalisation?? Les liens de communications doivent être simples et directs?? Les besoins de la clientèle doivent être au centre des?? Croire en la créativité et inventivité de chaque personne?? Expérimentation?? Être tolérant?? Initiative individuelle et autonomie?? Chercher des idées nouvelles?? Compétitivité contrôlée?? Être informel?? travail d'équipe et coopération?? Avoir de l ouverture pour l'environnement?? Détails d'exécution Gestion de la maintenance industrielle 2.20

Les types et niveaux de maintenance

Les types et niveaux de maintenance Les types et niveaux de maintenance Les types de maintenance La maintenance des équipements constitue une contrainte réglementaire pour les entreprises possédant des matériels sur lesquels travaillent

Plus en détail

Introduction... 3. 8.1. Définition...3

Introduction... 3. 8.1. Définition...3 Mise en situation... 2 Introduction... 3 8.1. Définition...3 8.2. Services de la GMAO...3 8.2.1. Les formes de GMAO... 3 8.2.2. Augmentation du service rendu... 4 8.2.3. La conception des logiciels de

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels

La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Présentation finale de l'activité de synthèse La gestion de la maintenance assistée par ordinateur et la maintenance des logiciels Nicolas BUCHY Directeur : Alain ABRAN Plan de la présentation 1. Présentation

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

FICHE. La GMAO en quelques lignes OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE. Vincent Drecq

FICHE. La GMAO en quelques lignes OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE. Vincent Drecq FICHE OCTOBRE 2008 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La GMAO en quelques lignes La G.M.A.O. (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) est un logiciel spécialisé qui facilite la réalisation

Plus en détail

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS

Poste : AGENT AUX ACHATS. Conditions d accès à la profession : Tâches : ACHATS Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la définition

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : janvier 1995 Réédité

Plus en détail

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES

PROGRAMMES ET DES PARTENARIATS EN MATIÈRE D'ÉDUCATION ET DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL INFRASTRUCTURES COMMUNAUTAIRES RAPPORT AU COMITÉ D ÉVALUATION (CVÉ), DE MESUR DU RENDEMENT ET D EXAMEN EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 09 1) Le Ministère devrait continuer de fournir de l assistance aux Premières nations pour la construction,

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04.01 Gestion des ressources immobilières - Fichier informatique Fichier contenant des données utilisées pour contrôler l'inventaire et la gestion des immeubles,

Plus en détail

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r.

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. (Résolution 398-CA-3497, 25 novembre 1996) 1. Énoncé Par cette politique, l'université

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant :

Offre de services. PHPCreation Inc. info@phpcreation.com - www.phpcreation.com. Date : 2015. Présenté à : À l'attention de : Représentant : Date : 2015 Offre de services Présenté à : À l'attention de : Représentant : PHPCreation Inc. T- info@phpcreation.com - www.phpcreation.com Table des matières OFFRE DE SERVICES... 3 SOMMAIRE EXÉCUTIF...

Plus en détail

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance CP3.1 : Définir et/ou optimiser la stratégie de La liste des biens Déterminer les indicateurs de Les indicateurs sont correctement disponibilité des biens déterminés La politique de Les données de production

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Soutien à la gestion des ressources humaines 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2012-07-12 Table des matières Section 4 : p. 2 sur 13 Table des matières RÉFÉRENCE Table des matières...

Plus en détail

INTRODUCTION... 2. 1.1 POURQUOI S INTÉRESSER À LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE?... 3 1.1.1 Un défi des années 2000... 3

INTRODUCTION... 2. 1.1 POURQUOI S INTÉRESSER À LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE?... 3 1.1.1 Un défi des années 2000... 3 INTRODUCTION... 2 1.1 POURQUOI S INTÉRESSER À LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE?... 3 1.1.1 Un défi des années 2000... 3 1.2 UNE SOURCE DE GAINS FINANCIERS APPRÉCIABLES... 4 1.3 DES MODES D OPÉRATION ET D ORGANISATION

Plus en détail

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS

COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS 1 sur 9 COMMENT MAITRISER LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS DE MEDICAMENTS (L'article intégral est paru dans Gestions Hospitalières n 357 de juin-juillet 1996) Pour plus d'informations concernant

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

1 Les différents types de maintenance

1 Les différents types de maintenance 1 Les différents types de maintenance Il existe différents types de maintenance s agissant des machines, et tout autant en matière de logiciels, déterminés en fonction de leur finalité, de leur résultat

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise

ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise ManageEngine IT360 Présentation du produit ManageEngine IT360 : Gestion de l'informatique de l'entreprise Améliorer la prestation de service à l'aide d'une approche intégrée de gestion des performances

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS

FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS FICHE TECHNIQUE # 64 INTÉGRATION COMPÉTENTE ET SÉCURITAIRE DES NOUVEAUX EMPLOYÉS Chez les jeunes de 15 à 24 ans, 54 % des accidents du travail surviennent dans les six premiers mois de l emploi. Pour tous

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Logiciel de gestion de données

Logiciel de gestion de données Logiciel de gestion de données Logiciel ProdX Productivité accrue Qualité supérieure des produits Sécurité renforcée Visibilité totale des processus ProdX Logiciel de gestion des données d'équipements

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Unité de stratégie informatique de la Confédération USIC Friedheimweg 14, 3003 Berne Téléphone 031 32 245

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Agent/agente d'encadrement de maintenance (51211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Chef d'équipe en maintenance industrielle................................

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

La TPM Selon le JIPM

La TPM Selon le JIPM v1 14 Avril 2005 La TPM Selon le JIPM AVERTISSEMENT L'auteur n'est lié d'aucune manière au JIPM. Les informations contenues dans cet article sont une synthèse de diverses sources et sont proposées pour

Plus en détail

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM

Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM Dossier paru dans la tribune de l'industrie des Editions WEKA N 29 Mars 2006 Améliorer la performance des ressources de la production par la TPM La mise en place d'une démarche TPM nécessite plusieurs

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires

IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires IHS-nf 9663 Ordonnance sur la protection en cas d'urgence au des installations nucléaires du 28 novembre 1983 Le Conseil fédéral suisse, vu les articles 11 et 37 de la loi du 23 décembre 1959" sur l'énergie

Plus en détail

Les métiers du secrétariat et de la bureautique

Les métiers du secrétariat et de la bureautique Les métiers du secrétariat et de la bureautique Présentation des métiers Alors que l'on avait annoncé la quasi-disparition des secrétaires, supplantées par les ordinateurs, elles bénéficient aujourd'hui

Plus en détail

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting.

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting. THL Business Consulting Cabinet de Conseil en Management et Stratégie des Organisations CATALOGUE 2015-2016 FORMATIONS Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines www.thl-business-consulting.com

Plus en détail

préventif des bâtiments

préventif des bâtiments Les défisd de l entretienl préventif des bâtiments Michel Jullien Directeur Les Consultants Ammco Inc. 5989 David-Lewis, Côte-St-Luc, Qc. H3X 4A1 Tél: (514) 739-1959, Télécopie: (514) 739-2897 www.ammco.ca

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu Gestion de qualité, logistique et production par Internet www.quasydoc.eu VDC Consulting SPRL Adresse des bureaux : Herkenrodesingel 4 bus 2 Siège social : Prinsenstraat 1 3500 Hasselt Belgique info@quasydoc.eu

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

TECHNICIENS EN GÉNIE INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION. Poste : Conditions d accès à la profession : INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION

TECHNICIENS EN GÉNIE INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION. Poste : Conditions d accès à la profession : INDUSTRIEL ET EN GÉNIE DE FABRICATION Norme professionnelle (Pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Poste : Description du poste (selon la définition

Plus en détail

Service de planification et de conception de réseau sans fil unifié Cisco

Service de planification et de conception de réseau sans fil unifié Cisco Service de planification et de conception de réseau sans fil unifié Cisco Augmentez la précision, la vitesse et l'efficacité du déploiement d'une solution de réseau sans fil unifié Cisco. Adoptez une approche

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle

Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Institut Technologique de Maintenance industrielle Tél. : 418 962-9848 poste 222 Téléc. : 418 968-8205 abdeljalil.chaouki@itmi.ca www.itmi.ca

Plus en détail

Elaboration et Suivi des Budgets

Elaboration et Suivi des Budgets Elaboration et Suivi des Budgets 1 1- La Notion Du contrôle de Gestion 2- La Place du Contrôle de Gestion dans le système organisationnel 3- La Notion des Centres de responsabilité 4- La procédure budgétaire

Plus en détail

Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur

Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur Simplifiez vous la maintenance Gagner en productivité. Réduire les pannes. Améliorer la durée de vie des équipements. Diminuer les coûts de maintenance.

Plus en détail

ITIL V2. La gestion des incidents

ITIL V2. La gestion des incidents ITIL V2 La gestion des incidents Création : novembre 2004 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL a été réalisé en 2004 et la traduction des

Plus en détail

TPM Totale Productive Maintenance

TPM Totale Productive Maintenance T.P.M ou Topo Maintenance Méthodes de maintenance TPM Totale Productive Maintenance 1 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l anglais Total Productive Maintenance) est un système global

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 330 PROCÉDURES A METTRE EN ŒUVRE PAR L'AUDITEUR EN FONCTION DE SON ÉVALUATION DES RISQUES SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-3 Réponses globales... 4-6 Procédures d'audit

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE (À

NORME PROFESSIONNELLE (À NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993)

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Modifié par: (1) arrêté royal du 17 juin 1997 concernant la signalisation de sécurité et de santé au travail

Plus en détail

Immobilisations et entretien. Systèmes d'alimentation et distribution électrique. 1.0 Objet. 2.0 Portée. 3.0 Autorisations et références

Immobilisations et entretien. Systèmes d'alimentation et distribution électrique. 1.0 Objet. 2.0 Portée. 3.0 Autorisations et références Guide sur les Programmes pour les Indiens Volume 1 Immobilisations et entretien Systèmes d'alimentation et distribution électrique 1.0 Objet 1.1 La présente directive énonce la politique du ministère des

Plus en détail

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie

CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL. Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie CADASTRE DU LOGEMENT SOCIAL Avis du Comité permanent des Sociétés de Logement de Service public de l'union des Villes et Communes de Wallonie Les sociétés de logement de service public gèrent un parc de

Plus en détail

Caractéristiques d'un contrat de progrès. Cliquez pour avancer

Caractéristiques d'un contrat de progrès. Cliquez pour avancer Caractéristiques d'un contrat de progrès Cliquez pour avancer La politique de contrats globaux de progrès est formulée au travers de 4 thèmes : le périmètre, les objectifs de progrès, l'expression de besoin

Plus en détail

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur;

Sont assimilées à un établissement, les installations exploitées par un employeur; Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Section I er. - Champ d'application et définitions

Plus en détail

Simplifier la gestion de l'entreprise

Simplifier la gestion de l'entreprise Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Objectifs Simplifier la gestion de l'entreprise Optimiser la gestion et assurer la croissance de votre PME Optimiser la gestion et assurer

Plus en détail

Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur.

Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur. Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur. Découpage des activités (et donc des responsabilités) par fonctions, par unités de

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Processus Gestion de Projet

Processus Gestion de Projet Processus Gestion de Projet 1 / 11 Contenu 1 Introduction... 3 2 Le cycle de vie du projet... 4 2.1 Présentation... 4 2.2 Cycle de vie d un projet... 5 2.3 Les livrables... 5 3 Les étapes du management

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 5

TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 5 TABLE DES MATIÈRES DU CHAPITRE 5 CHAPITRE 4 - GESTION DES OPÉRATIONS... 2 INTRODUCTION... 2 4.1 STRATÉGIE D OPÉRATION... 2 4.1.1 Les tâches de l entreprise... 2 4.1.2 Les fonctions de l entreprise... 3

Plus en détail

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 Le Diplôme d études professionnelles D.E.P. en soutien informatique a une durée totale de 1800 heures à temps plein. Le programme permet de développer les compétences nécessaires

Plus en détail

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC

Faits saillants du Cadre des profils de compétences en TIC Développer aujourd hui la main-d œuvre de demain Information and Communications Technology Council Conseil des technologies de l information et des communications Faits saillants du Cadre des profils de

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES

CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES CADRE DE RÉFÉRENCES POUR LA RÉDACTION DE PLAN D AFFAIRES Préambule Le cadre de références pour la rédaction de plan d'affaires est un document de travail qui a pour but de vous guider dans la rédaction

Plus en détail

Assurer la bonne gestion des deniers publics. Exécution du budget. 3 jours. Gestion d'une régie d'avances et de recettes. 2 jours

Assurer la bonne gestion des deniers publics. Exécution du budget. 3 jours. Gestion d'une régie d'avances et de recettes. 2 jours Itinéraire de formation GESTION DE LA DEPENSE PUBLIQUE Domaine ITINERAIRE THEMATIQUE But: Maîtriser l'ensemble des compétences et outils liés à la dépense publique de l'administration de la Polynésie française

Plus en détail

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS REFERENTIEL D ACTIVITES FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AUX ACTIVITES ET TACHES COMPETENCES

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ASSISTANT DE GESTION DE PME / PMI CONTEXTE PROFESSIONNEL L'évolution actuelle des emplois montre que le rôle des petites et moyennes entreprises s'est considérablement

Plus en détail

AGENT DE SERVICE CLASSIQUE

AGENT DE SERVICE CLASSIQUE AGENT DE SERVICE CLASSIQUE Vérifier que la tenue de travail est conforme aux exigences (habillage) Lire et appliquer les notices et fiches d'entretien et fiches produits Préparer son chariot avec les produits

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (3ième édition)

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (3ième édition) Chapitre 1 Introduction et généralités d'itil V3 A. Introduction 26 1. Le contexte 26 2. Des réponses à ce contexte 27 B. Les bonnes pratiques ITIL V3 28 1. Les bonnes pratiques 28 a. Introduction 28 b.

Plus en détail

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (2ième édition)

ITIL V3-2011 Préparation à la certification ITIL Foundation V3 (2ième édition) Chapitre 1 Introduction et généralités d'itil V3 A. Introduction 26 1. Le contexte 26 2. Des réponses à ce contexte 27 B. Les bonnes pratiques ITIL V3 28 1. Les bonnes pratiques 28 a. Introduction 28 b.

Plus en détail

RÈGLES ET PRATIQUES EN COMPTABILITÉ DE GESTION FACTURATION INTERNE Août 2000

RÈGLES ET PRATIQUES EN COMPTABILITÉ DE GESTION FACTURATION INTERNE Août 2000 A Hydro-Québec Requête R-3401-98 RÈGLES ET PRATIQUES EN COMPTABILITÉ DE GESTION FACTURATION INTERNE Original : 2000-11-21 HQT-13, Document 1.1.2 (En liasse) 1 1. PRINCIPES ET RÈGLES DE FACTURATION INTERNE

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Direction générale des relations du travail

Direction générale des relations du travail Direction générale des relations du travail PLAN DE CLASSIFICATION DES EMPLOIS TYPES et GUIDE DE CLASSEMENT DES POSTES DE CADRE POUR LE PERSONNEL D ENCADREMENT DES COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

Plus en détail

La disponibilité de vos équipements, notre priorité Service client GEA

La disponibilité de vos équipements, notre priorité Service client GEA La disponibilité de vos équipements, notre priorité Service client GEA engineering for a better world GEA Food Solutions ACADÉMIE GEA La rentabilité est vitale et des facteurs tels que la disponibilité

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Alternance Travail-Études Service de formation aux adultes

Alternance Travail-Études Service de formation aux adultes Alternance Travail-Études Service de formation aux adultes Une invitation à vous associer à un stagiaire qui saura répondre à vos besoins en matière de main-d'œuvre spécialisée Techniques de production

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

L expertise adaptée à vos besoins

L expertise adaptée à vos besoins Cabinet de conseil Formation professionnelle Etude CATALOGUE DE FORMATION 2015 L expertise adaptée à vos besoins 1 MARKETING Elaborer une stratégie marketing. Veille stratégique et intelligence marketing.

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles La Certification Professionnelle regroupe les diplômes à finalités professionnelles délivrés par l Etat, les titres élaborés

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Bureau du vérificateur général Vérification des contrats et processus propres Résumé Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Vérification

Plus en détail

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE

GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE Service de protection contre les incendies de Sherbrooke GUIDE POUR L'ÉLABORATION D'UN PLAN D'ÉVACUATION DANS UNE INDUSTRIE Réseau avertisseur incendie à 1 étape (ou bâtiment sans réseau avertisseur incendie)

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application Pour que le projet de carte d'achat puisse être mis en œuvre de manière efficace, il importe de déterminer précisément le périmètre d'application. En effet,

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE "Matériel informatique"

CONTRAT DE MAINTENANCE Matériel informatique FF-CONCEPT M.Frédéric TRANCHART 426, rue de Visse AIGNEVILLE, 80210 Téléphone: 0322605550 Télécopie: 0821916134 Adresse de messagerie: frederictranchart@ff-concept.com Site Web : www.ff-concept.com CONTRAT

Plus en détail