Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle"

Transcription

1 Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Institut Technologique de Maintenance industrielle Tél. : poste 222 Téléc. :

2 Une gestion efficace des arrêts planifiés Sommaire Caractéristiques d un arrêt planifié Les points de succès et d échec d un arrêt planifié Le processus d un arrêt planifié et son optimisation Les points de succès et d échec de la planification Les bénéfices de la planification d un arrêt Résumé Questions

3 Caractéristiques d un arrêt planifié Contenu ou portée du travail Vague au début Variable Planification Dépend du contenu de l arrêt Dépend de la taille de l arrêt Besoins en ressources Variable dans la phase d exécution Disponibilité Mise à jour du calendrier En heures et quart de travail Fréquence élevée Sécurité au travail Besoin en permis de travail élevé Risque élevé

4 Les points de succès d un arrêt planifié Performance en matière santé-sécurité Temps outil ou temps actif de travail élevé Court délai de réalisation Respect de l échéancier À un coût minimum Zéro incident Démarrage efficace et disponibilité des outils de production élevée

5 Les problèmes typiques d un arrêt planifié Rôles et responsabilités mal définis et mal compris Personnel nouveau et inexpérimenté Gestion inefficace de contenu du travail Absence du contrôle et gestion des modifications Gestion de l approvisionnement défaillante Absence de la gestion des risques Communication insuffisante

6 Processus d un arrêt planifié Identification Planification Vérification exécution Clôture

7 L optimisation du processus d arrêt planifié L optimisation commence à l identification Identification Planification Vérification exécution Clôture Longueur du processus

8 Identification Planification Vérification exécution Clôture

9 Filtration Les opportunités et les besoins potentiels Filtre binaire Filtre macroscopique Filtre microscopique Liste des travaux optimisés

10 Collecter les informations sur les opportunités d affaires et les besoins potentiels Impliquer les acteurs concernés et nommer un responsable Direction, opération, maintenance, ingénierie, qualité, etc. Tous les personnes et services impactés par l arrêt Un seul leader pour tous les projets Établir une liste préliminaire des travaux souhaités à partir de : Travaux en attente dans le GMAO Rapports d activité du dernier arrêt planifié Liste des travaux de la maintenance planifiée Rapports de mesure de la maintenance prévisionnelle Projets de maintenance pour améliorer fiabilité Les rapports d inspection SST et environnement Projets d amélioration de la capacité de la production, de la qualité, ou autre Projets variés d amélioration du service d ingénierie Données historiques des unités de production Etc.

11 Établir les priorités Évaluer la pertinence d un arrêt planifié (Filtre binaire) Lien au plan stratégique et les objectifs corporatifs de l entreprise Fractionnement et exécution durant les arrêts imprévus ou prévus Synchronisation avec les arrêts majeurs et nécessaires aux programmes d investissements L utilisation des techniques d élimination des causes de défaillances (RCA, RCM, etc.) Le coût d investissement de l arrêt planifié VS la valeur financière de l équipement Les bénéfices attendus de l arrêt planifié VS son coût d investissement Évaluer la pertinence des travaux (Filtre macroscopique) Impact sur la santé-sécurité de travail et l environnement Risque de défaillance L impact sur la productivité Effort d investissement

12 Établir la deuxième liste des travaux filtrés LIKELIHOOD 5 Extreme Almost Certain High (Over 30%) $0 $0 $0 $0 $ Moderate Likely Utilisation d une matrice de criticité Matrice de décision Analyse multicritère Méthode d agrégation Etc. (10% to 30%) $105 $96 $512 $0 $0 3 Possible (3% to 10%) 2 Unlikely $0 $271 $443 $539 $ (1% to 3%) $0 $28 $97 $0 $0 1 Moderate High Rare Low (up to 1%) $0 $0 $0 $0 $0 Probability of Event Occuring in Low Minor Moderate Major Critical 2005/06 Financial <$25k $25k - $250k $250k - $2.5m $2.5m - $25m >$25m Year CONSEQUENCE (BUSINESS IMPACT) Safety Impact Environmental Impact Operational Impact $000's 20 Valider et approuver la liste des travaux filtrés (Filtre microscopique) Éliminer les dédoublements Vérifier la précision du travail Remettre en question le besoin d effectuer le travail durant cet arrêt de production (shutdown) ou pas du tout Regarder les opportunités d effectuer les travaux en parallèle Établir la liste finale des travaux à planifier Geler la liste pour minimiser les risques (90 % du contenu) Définir des critères sévères pour l ajout des nouveaux travaux (payback, profit, échéance, etc.)

13 Définir les objectifs et les mesures correspondantes : Performance réalisation (délai, coût, qualité, sécurité, etc.) Bénéfices (Retour sur investissement, MTBF, MTTR, etc. ) Préciser les jalons Le synchronisme (timing) Identifier les risques et les réponses pour les gérer : Le contenu du travail augmente de 15 à 40 % après le début d un arrêt de production (shutdown) Retards livraison des pièces critiques Indisponibilité du personnel compétent Conditions climatiques Des erreurs ou oublis dans la conception Faible estimation Sabotage Etc.

14 Identification Planification Vérification exécution Clôture

15 Le rôle de la planification Les bonnes Pièces La bonne Durée Les bons Outils Les bonnes Informations Les bonnes Personnes Un travail de maintenance Les bons Permis de travail Suivi Analyse Amélioration

16 Pourquoi planifier un travail de maintenance? Catégories de travail sur une base quotidienne Mode sans planification Mode avec planification Obtention de directives 24 minutes 5 % 14.4 minutes 3 % Se munir d outils et de matériaux 57 minutes 12 % 24 minutes 5 % Déplacements 72 minutes 15 % 48 minutes 10 % Coordination de délais 38 minutes 8 % 14.4 minutes 3 % Temps improductif sur un lieu de travail 24 minutes 5 % 9.6 minutes 2 % Départs retardés 24 minutes 5 % 4.8 minutes 1 % Pauses autorisées 48 minutes 10 % 48 minutes 10 % Temps personnel (le rallongement des pauses, appels téléphoniques, aller fumer, etc.) 24 minutes 5 % 4.8 minutes 1 % Sous-total des temps non ou peu productifs 312 minutes non productive 65 % 168 minutes non productives 35 % Le temps outil ou temps actif du travail (pourcentage de toute la journée) 168 minutes de travail 35 % 312 minutes productive 65 %

17 Pourquoi planifier un travail de maintenance?

18 Pourquoi planifier un travail de maintenance? Travail en mode non-planifié Même travail en mode planifié Activité de planification Activité d exécution de travail

19 Les objectifs de la planification La planification a pour objectif global de réduire les coûts de maintenance. Cette réduction peut être obtenue par : Réduction des délais d'intervention Amélioration de la qualité des interventions Amélioration des conditions de travail et de la sécurité du personnel de maintenance et une meilleure utilisation de sa compétence Réduction du coût de l inventaire de pièces

20 Quelques symptômes d une planification inefficace Travailleurs de la maintenance en attente des pièces, des outils, ou des permis de travail Niveau de reprise de travail élevé Niveau d inventaire élevé dans le magasin Planificateurs utilisés pour l expédition des pièces Déplacements fréquents au magasin par le personnel de maintenance Délais inutilement longs pour certains travaux Travailleurs de la maintenance ne savent pas trop ce qu ils feront demain et encore moins la semaine prochaine

21 Les causes et remèdes Les rôles et responsabilités mal définis et mal compris Matrice des rôles et responsabilités Formaliser et communiquer la Matrice et l organigramme Des planificateurs non qualifiés Sélection rigoureuse Formation de qualité Des planificateurs surchargés 1 planificateur pour 20 1 superviseur pour 10 (8 à 15) Absence de la communication active Des réunions fréquentes et des rencontres sur le terrain Inspection : subjective vs quantitative Plus de visuel

22 Planification Classer les travaux par catégorie en fonction de : Nature de travail Équipement Taille Etc. Décomposer les travaux en tâches : Chercher les travaux similaires dans la base de données historique Voir sur terrain S appuyer sur l expertise interne ou externe Sélectionner le meilleur mode opératoire (économie de mouvement, économie de déplacements, sécurité, etc.) Plus le travail est complexe, plus le mode opératoire doit être détaillé Considérer les facteurs sécurité (cadenasage, espace clos, travail en hauteur, etc.) Description visuelle Etc. Séquencer les tâches : Dépendances (obligatoires, optionnelles, ou externes) Le diagramme de réseau La liste des prédécesseurs et des successeurs

23 Estimer les ressources : La liste des rôles et compétences requises Le nombre des ressources requises La liste des pièces, matériel, équipements, et outillage La liste des permis de travail Les procédures La documentation Les dessins techniques Etc. Estimer les durées : Évaluation individuelle de chaque tâche Estimation par analogie (tâches similaires dans l historique) Facteurs sécurité (cadenassage, travail en hauteur, météo, facilités d accès, temps techniques (refroidissement, décontamination, etc.) Nombre élevé de travailleurs augmente le temps d exécution Prévoir des marges pour les risques Base de données industrielle (construction par exemple) Estimation 3 points Etc. Élaborer le plan d approvisionnement : Réserver les pièces en stock Demander des soumissions Commander les pièces Négociation des contrats Conception et fabrication Les outils spéciaux Etc.

24 Élaborer l échéancier Un plan intégré Le faire en équipe (y compris les entrepreneurs) Tenir compte: Des calendriers des ressources Des dépendances entre les tâches Des évènements particuliers Des résultats de l analyse du risque (réserve) Du syndrome de l'étudiant Déterminer le chemin critique MS Project Le chemin qui dicte la durée totale de l arrêt planifié Pas de marge sur les tâches du chemin critique Optimiser le chemin critique Nivellement des ressources «Fast tracking» «Crashing» Une nouvelle stratégie Élaborer l échéancier et le chemin critique final Élaborer le budget

25 Pour avoir un échéancier réaliste, il faut : Une bonne compréhension du travail à faire Une bonne filtration des travaux pour éliminer ceux qui sont inutiles Un plan intégré pour l ensemble du travail du l arrêt planifié Une bonne compréhension et une bonne préparation pour les risques Un bon séquencement des travaux Une estimation précise des tâches unitaires Une bonne compréhension du calendrier de disponibilité des ressources Un historique de travail (GMAO) fiable et riche Un personnel compétent et polyvalent Comprendre les avantages et les inconvénients de l utilisation des techniques de compression de l échéancier («Fast Tracking» et «Crashing»)

26 Identification Planification Vérification exécution Clôture

27 Renforcir la communication et les relances (réunions et rencontres) Mettre l infrastructure en place Obtenir les permis de travail Affecter les ressources aux tâches Former les entrepreneurs au besoin (politique de sécurité, accès au site, règles de vies, etc.) Mobiliser les superviseurs Auditer la qualité et la disponibilité des ressources matérielles et des services (fournisseurs et entrepreneurs) Vérifier et confirmer le plan de travail et son contenu

28 Identification Planification Vérification Exécution Clôture

29 Gérer les changements et les aléas du quotidien Mesurer l avancement du contenu du travail, le délai, et le coût vs les indicateurs de performance Identifier les causes du non-respect des objectifs et prendre action pour y remédier Suivre avec attention les tâches sur le chemin critique Mettre à jour l échéancier Inspecter les éléments des outils de production Effectuer des rencontres de mise au point quotidiennement Publier des communiqués du déroulement Vérifier l aptitude des équipements au redémarrage

30 Identification Planification Vérification Exécution Clôture

31 Effectuer le démarrage général et suivre le bon fonctionnement des équipements Rétroaction (feedback) des opérations Compléter la fermeture des contrats d approvisionnement Reconnaissance (ex. 7) Rencontre du bilan de l arrêt (coûts, échéance, résultats indicateurs de performance, les problèmes rencontrés, les meilleures pratiques et les leçons apprises) Remise à niveau des stocks Fermeture des bons de travail Recueillir et archiver les leçons apprises dans une base de données pour les prochains arrêts planifiés

32 Résumé Mettre au défi d autres stratégies pour éviter un arrêt planifié Les bénéfices économiques devraient être le moteur de la maintenance pas seulement l excellence technique Faire les efforts pour éliminer les causes des défaillances Effectuer plusieurs filtrations pour éliminer les travaux inutiles Une planification intégrée qui englobe tous les travaux, car il réduit significativement la durée de l arrêt planifié Un planificateur dédié à la planification et qui se focalise sur le travail futur Solliciter et valoriser l expertise interne pour élaborer les plans de travail Appliquer rigoureusement le principe de geler la portée du travail La planification est plus efficace que de courir vite pour avoir de la productivité Faire attention aux tâches sur le chemin critique Une bonne communication est essentielle pour une exécution efficace Challenger pour éviter la stagnation Voir aussi ce qui marche et essayer de comprendre les raisons

33 Merci pour votre attention

34 Des Questions? Abdeljalil Chaouki Conseiller de maintenance industrielle Par : Institut Technologique de Maintenance industrielle Tél. : poste 222 Téléc. :

Guide de sélection d une solution de planification

Guide de sélection d une solution de planification Guide de sélection d une solution de planification Liste des points essentiels que votre prochaine solution de planification doit couvrir Une publication de PlanningForce Table des matières 1. Ressources

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Gestion des Incidents (Incident Management)

Gestion des Incidents (Incident Management) 31/07/2004 Les concepts ITIL-Incidents 1 «Be prepared to overcome : - no visible management ou staff commitment, resulting in non-availability of resources - [ ]» «Soyez prêts a surmonter : - l absence

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation

Démarche diagnostic. Visite. Suivi des initiatives de la performance. Diagnostic. Projet(s) Recommandations. Planification et organisation Démarche diagnostic Planification et organisation Processus de planification et de gestion de la demande Approvisionnement Niveau d inventaire Visite Organisation du travail Analyse de la chaîne de valeur

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Structure organisationnelle de la maintenance

Structure organisationnelle de la maintenance Structure organisationnelle de la maintenance La mission et les objectifs d un département de maintenance Contexte: Peu d attention au département de maintenance par la direction Visibilité accrue lors

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Les principes et les thèmes PRINCE2

Les principes et les thèmes PRINCE2 31 Chapitre 3 Les principes et les thèmes PRINCE2 1. Les principes de la méthode PRINCE2 Les principes et les thèmes PRINCE2 Les principes de la méthode PRINCE2 définissent un cadre de bonnes pratiques

Plus en détail

Le livrable 3 demande à l équipe d utiliser le progiciel d ordonnancement MS Project afin de réaliser les opérations suivantes :

Le livrable 3 demande à l équipe d utiliser le progiciel d ordonnancement MS Project afin de réaliser les opérations suivantes : Gestion de Projet Projet de session Livrable 3 Planification du projet Description Le livrable 3 consiste a : Objectifs saisir les tâches ; créer les lots de travail ; déterminer les prédécesseurs ; déterminer

Plus en détail

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet La gestion de projet Par: Philippe Nasr Adapté par : JF Fortier Les contraintes d un projet Les

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0

Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités. progiciels 2 0 Planifier la production avec un système GPAO Mythes et réalités La planification Pour être un succès, un acte de production doit être préparé A long terme A moyen terme A court terme octobre, Les systèmes

Plus en détail

Mise en service. Formation nationale sur la mise en service, 2006. Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan

Mise en service. Formation nationale sur la mise en service, 2006. Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan Mise en service Formation nationale sur la mise en service, 2006 Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan 1 Portée de l exposé Aperçu sur la mise en service Exigences de mise en service par rapport aux

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

GESTION DE PROJET. Starting Workshop AWP 2012 Environnement Bangui, 22 24 Mai 2012

GESTION DE PROJET. Starting Workshop AWP 2012 Environnement Bangui, 22 24 Mai 2012 GESTION DE PROJET Starting Workshop AWP 2012 Environnement Bangui, 22 24 Mai 2012 1 GESTION DE PROJET 2 PREMIERE PARTIE 1. Méthode 2. Procédures 3. Techniques 4. Outils 3 20% des s atteignent les objectifs

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 1 27 octobre 2011

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 1 27 octobre 2011 LA GESTION DE PROJETS Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 1 27 octobre 2011 2 Présentations Présentation de la formatrice Présentation des participantes et leurs attentes 3 Attentes du formatrice

Plus en détail

Cours de Gestion de projet

Cours de Gestion de projet Cours de Gestion de projet Plan des cours Cours 1 : Vision Générale Cours 2 : Les différents types de projets Informatiques/Urbanisation d un SI Cours 2 : Les cycles de vie Cours 3 : Focus sur «Le suivi

Plus en détail

Notions de Gestion de Projet (Partie 2)

Notions de Gestion de Projet (Partie 2) Notions de Gestion de Projet (Partie 2) QCM Sommaire 1ère 1 Partie Sommaire 2ème 2 Partie - Problématique de départ Structure et Pilotage d un projet - Qu est ce qu un projet? - Vocabulaire spécifique

Plus en détail

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011

LA GESTION DE PROJETS. Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 LA GESTION DE PROJETS Regroupement CPE des régions 03 et 12 Session 2 1 décembre 2011 2 Objectifs de la formation Permettre à chacun d entre vous: d acquérir des connaissances sur le sujet de recevoir

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

préventif des bâtiments

préventif des bâtiments Les défisd de l entretienl préventif des bâtiments Michel Jullien Directeur Les Consultants Ammco Inc. 5989 David-Lewis, Côte-St-Luc, Qc. H3X 4A1 Tél: (514) 739-1959, Télécopie: (514) 739-2897 www.ammco.ca

Plus en détail

Conception du projet / Management du Projet Management du produit du projet. Audit de la gestion de Projet APPROCHE MANAGGIO

Conception du projet / Management du Projet Management du produit du projet. Audit de la gestion de Projet APPROCHE MANAGGIO Conception du projet / Management du Projet Management du produit du projet Audit de la gestion de Projet APPROCHE MANAGGIO Un projet se caractérise par un contenu algorithmique d informations élevé (complexité

Plus en détail

Gestion de projet Étapes/Jalonnement Outils

Gestion de projet Étapes/Jalonnement Outils Jean-Marc ROBERT 1 / 25 Gestion de projet Étapes/Jalonnement Outils Jean-Marc ROBERT Team DALI/LIRMM, University of Perpignan, France Perpignan, le 26 Septembre 2012 Jean-Marc ROBERT 2 / 25 Sommaire 1

Plus en détail

LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER

LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER LE FINANCEMENT D UN PROJET DE BIOMASSE : L ANALYSE DU BANQUIER Colloque AQPER 2013 GÉRARD MOUNIER Directeur principal, Énergie et infrastructures Secteur Commercial 28 février 2013 SOMMAIRE La Banque Laurentienne

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4

1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1. 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 Sommaire Chapitre 1 Introduction 1. L évolution de la compétitivité de l entreprise... 1 2. Le contexte de la nouvelle gestion de production... 4 3. La gestion de production et les flux... 5 4. Gestion

Plus en détail

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures

Suivi des recommandations du Comité des commissaires aux comptes sur les états financiers des années antérieures Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 56 e réunion Distr. : restreinte 12 février 2013 Français Original : anglais et français Suivi des recommandations du Comité des commissaires

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS POUR CANDIDATER : Mariane.Colmant@dupont.com ETAT SIGNALETIQUE SERVICE : MAINTENANCE SITE : SASSENAGE (38) Intitulé du poste : Responsable Service Entretien et Travaux Neufs Cette fiche fonction sera révisée

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean?

Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Philippe COURTY, CFPIM Dirigeant de CJP-Conseils www.cjp-conseils.com 1 Comment Utiliser son ERP pour Soutenir le Déploiement du Lean? Les

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

1/ Le patrimoine de l Entreprise :

1/ Le patrimoine de l Entreprise : Le directeur du service maintenance assume plusieurs responsabilités à savoir : - Une responsabilité technique du patrimoine qui lui est confié. A ce titre, il a : - Une connaissance approfondie des équipements

Plus en détail

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis.

Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. Publication EMSE00-BR371A-FR-E Avril 2006 Copyright 2006 Rockwell Automation, Inc. Tous droits réservés. Imprimé aux Etats-Unis. EXPERTISE EN GESTION DE PROJET VOUS POUVEZ COMPTER SUR DES SERVICES DE GESTION

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Pratique de logiciels de planification

Pratique de logiciels de planification Pratique de logiciels de planification MASTER TECHNOLOGIE & HANDICAP Université Paris 8 Sommaire Introduction Organisation d un projet Les principaux axes de la planification Gestion des tâches Gestion

Plus en détail

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau Conduite de projets informatiques Principes généraux et techniques Eric Bourreau 1 Rappel Définition et terminologie Le découpage d un projet L estimation des charges Les techniques de planification L

Plus en détail

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0 Qualité Logiciel Sommaire d un Plan Qualité type 1.But, domaine d application et responsabilités 1.1.Objet 1.2.Présentation succincte du projet 1.3.Fournitures concernées par le Plan Qualité 1.3.1.Matériels

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires

La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires La gestion quotidienne, un gage de productivité pour les gestionnaires Mylène Pigeon, Directrice Innovation productivité Marie-Pierre Poulin, Gestionnaire de projets senior Innovation productivité Mise

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Processus et Outils S&OP

Processus et Outils S&OP Technical paper Processus et Outils S&OP 1. Processus et Outils S&OP 1.1 Vocabulaire S&OP désigne «Sales and Operations Planning» en anglais. L équivalent Français est le PIC «Plan Industriel et Commercial».

Plus en détail

La gestion de projet. La gestion de projet

La gestion de projet. La gestion de projet La gestion de projet Université Louis Pasteur STRASBOURG UE Ouverture professionnelle Intervenant Aurélie DUCHAMP Voirin Consultants La gestion de projet N 5 Le 04 / 01 / 2006 Présentation de l intervenant

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA GESTION DE PROJET

LES PRINCIPES DE LA GESTION DE PROJET LES PRINCIPES DE LA GESTION DE PROJET Dominique KERVADEC, 200 Sommaire 1. Notion de projet 2. Terminologie du projet 3. Management du projet 4. Planification du projet 5. Organisation des petits projets

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines

LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009. François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines LA FONCTION QUALITE & LE LEAN MANUFACTURING 6 MARS 2009 François Liotard Directeur Développement Industriel Directeur Ressources Humaines QUALITE ET LEAN MANUFACTURING SOMMAIRE INTRODUCTION SUR LE LEAN

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production

Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Gagner en performances grâce au pilotage des flux de production Page 1 / Gagner en performances grâce au pilotage des flux / 2010 Détecter une problématique «flux» Si ces constats sont courants dans votre

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

Accélérateur de votre RÉUSSITE

Accélérateur de votre RÉUSSITE Accélérateur de votre RÉUSSITE En choisissant SAP Business One, entrez dans un monde sans frontière, ouvert, mobile, agile et social. Achats Finance Avec une seule plateforme, vous répondez à l ensemble

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT FORMATION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT Présentation rapide Jamal Achiq Consultant - Formateur sur le management de projet, MS Project, et EPM Certifications: Management de projet : «PRINCE2, Praticien»

Plus en détail

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet INTRODUCTION Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Le lancement du projet; L organisation du projet. Dossier de fin d'étude Lancement projet Organisation

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé)

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT HSEQ Questionnaire de pré qualification HSEQ (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT-HSEQ-07-01-F02 Page 1 sur 7 A propos de ce questionnaire 1. Ce questionnaire a été développé selon

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7

PEI Sage 100 CRM. Présentation Fonctionnelle. Version i7.7 Version i7.7 Sommaire 1 INTRODUCTION... 4 1.1 Proposition de valeur...4 1.2 Détails de la solution...4 2 MODULE PROSPECTION ET VENTE... 6 2.1 Sociétés et Contacts : Informations contextuelles...6 2.2 Parc

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

Gestion de Projet pour Microsoft Dynamics AX Solution pour les Sociétés de Services et d Ingénierie

Gestion de Projet pour Microsoft Dynamics AX Solution pour les Sociétés de Services et d Ingénierie Gestion de Projet pour Microsoft Dynamics AX Solution pour les Sociétés de Services et d Ingénierie Positionnement et Ciblage Métiers Fort de son expérience sur Microsoft Dynamics AX et particulièrement

Plus en détail

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19 1.Introduction 5 1.1 A qui s adresse ce petit cahier? 6 1.2 Comment utiliser ce petit cahier? 7 1.3 Dans quel contexte utiliser ce petit cahier? 8 1.4 Les Processus, c est quoi? 9 2.Maîtriser les Processus

Plus en détail

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02

Direction générale PROGRAMME PRINCIPAL 02 PROGRAMME PRINCIPAL 02 WO/PBC/4/2 page 33 Direction générale 02.1 Cabinet du directeur général 02.2 Conseiller spécial et commissions consultatives 02.3 Supervision interne Résumé 61. La propriété intellectuelle

Plus en détail

P s a sep e o p r o t S e S r e vi v ce c s Fabrice Dubost

P s a sep e o p r o t S e S r e vi v ce c s Fabrice Dubost Passeport Services Fabrice Dubost 2.6 Gestion des Mises en Production ITIL, Soutien des services Entreprise, Clients et Utilisateurs Outil de Supervision Dysfonctionnements Questions / Renseignements Incidents

Plus en détail

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL»

Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» Modèle provisoire de classification FONCTION «GESTION DU MATÉRIEL» La présente structure modèle de classification des documents traite de la fonction «gestion du matériel», des étapes du processus opérationnel

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Eléments de Gestion Industrielle

Eléments de Gestion Industrielle Eléments de Gestion Industrielle L objet de ce document est de rappeler quelques définitions élémentaires de gestion industrielle à l intention de lecteurs n ayant pas reçu une formation technique. Sommaire

Plus en détail

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA engineering for a better world GEA Food Solutions Mesurer, ça compte! Plus vous en savez sur les mesures de vos paramètres de process, plus

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

PIMAN CONSULTANTS. Offre Photovoltaïque

PIMAN CONSULTANTS. Offre Photovoltaïque PIMAN CONSULTANTS Offre Photovoltaïque Pourquoi PIMAN dans vos projets PV? Les compétences requises pour le développement de projets photovoltaïque : Expertise technique Gestion de projet / de contrats

Plus en détail

Cycle d e de f ormation fformation formation en Management de Pro ement de Pro ets selon la méthodologie PMI Tunis 2013

Cycle d e de f ormation fformation formation en Management de Pro ement de Pro ets selon la méthodologie PMI Tunis 2013 Cycle de formation en Management de Projets selon la méthodologie PMI Tunis 2013 Objectifs Contrairement au schéma classique de la gestion de projet portant l intérêt unique sur les 3 critères (coûts,

Plus en détail

Maintenance Industrielle

Maintenance Industrielle Maintenance Industrielle et Gestion des Risques Industriels Maintenance Industrielle Chapitre 2: Organisation de la fonction maintenance Dr. N.LABJAR Année universitaire 2013-2014 Processus de Production

Plus en détail

LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE. Olivier CALDIER

LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE. Olivier CALDIER LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE Olivier CALDIER PLAN GENERAL 1 CALENDRIER DES SESSIONS 2 LE PROJECT MANAGEMENT OFFICE 2 ième Soirée 3 PREMIER BILAN P /2 Le calendrier des sessions P /3 CALENDRIER 14 Février

Plus en détail

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX MRO. Solutions pour SAP Business One Brochure BX MRO Solutions pour SAP Business One La Maintenance, Réparation & Révision pour SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX MRO (Maintenance, Repair & Overhaul) transforme

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail