Organisation de la Maintenance et des Travaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation de la Maintenance et des Travaux"

Transcription

1 Organisation de la Maintenance et des Travaux

2 Politique de Maintenance et Fiabilisation des Installations...p p. 192 à 199

3

4 Politique de Maintenance et Fiabilisation des Installations OMT / GEMA OMT / GEMA-E Gestion de la maintenance - Maîtrise de la disponibilité des équipements 5 Jours Niveau : Expertise Apporter des éléments relatifs la mise en place d une politique de maintenance adaptée. Définir la démarche fiabilité et les outils principaux de sa mise en œuvre. Ingénieurs et responsables de maintenance des industries de procédé. Ce stage s adresse également aux cadres de fabrication concernés par les coûts d exploitation et la gestion des équipements. --Citer les politiques de maintenance (TPM, RCM,...) et juger de leur adaptation à un contexte donné. --Fixer des objectifs en terme d efficacité globale de l entreprise. --Mettre en œuvre les techniques d analyse et d amélioration de la fiabilité. --Posséder les éléments nécessaires à la définition d une politique de sous-traitance ainsi qu à la gestion efficace des grands arrêts. --Ce stage comporte de nombreuses applications et études de cas illustrant les techniques étudiées. --La pédagogie est active et fait appel au vécu des participants. Politique de maintenance Intégration de la politique de maintenance à celle de l entreprise. sécurité, coûts, délais et qualité. Méthodologies appliquées : analyse de criticité, TPM, RCM,... Différents types de maintenance : corrective, préventive, conditionnelle. Applications : classements de criticité, urgences, stocks de pièces de rechange. Externalisation de la sous-traitance : les raisons, les risques et le contrôle des entreprises extérieures. Différents types de contrats de maintenance. Réglementation applicable en maintenance. Audits de maintenance. Plans d inspection : rôles des services inspection, liens avec la maintenance. Bases de la réglementation des équipements sous-pression et des Systèmes Instrumentés de Sécurité (SIS). Amélioration de la fiabilité et coûts de maintenance AMDEC, RCM, Arbres de Défaillance : domaines d application, techniques de base, estimations et probabilités. Plan d action pour la maintenance et mise en application. Indicateurs de fiabilité : MTBF, MTTR, suivi de la disponibilité. Identification des bad actors. Étude des redondances, gestion des secours, principaux modèles. Coût global de défaillance : notion de coût de non efficacité. Coût de cycle de vie (LCC). Application au choix des investissements. Gestion des pièces de rechange : nature des risques, coût des stocks. Gestion des travaux de maintenance et plans de progrès Processus travaux : de la demande d intervention à la réception des travaux. Maintenance au quotidien : analyse des travaux, gammes, planification, optimisation des ressources et indicateurs de performance (KPI). De la gestion des pannes à la gestion des équipements. Plans de maintenance. Participation du service opération à l optimisation de la maintenance. Exigences en matière de sécurité. Prévention. Analyses et plans d action suite à des accidents liés à la maintenance. Gestion des arrêts Rôle d un arrêt : arrêt légal, sécurité, procédé ou de maintenance. Exigences d un arrêt d installation : sécurité, délais, qualité et budget. Comité de pilotage de l Arrêt et définition des objectifs. Rôle des différents acteurs : donneur d ordre, entreprise pilote, entreprises intervenantes. 1,5 j 2 j 1 j Organisation de la Maintenance et des Travaux Observation Également réalisé en Anglais. Responsable : Olivier Silaire FR Nov Rueil rru Raffinage - Chimie 191

5 OMT / OTEC Organisation des travaux de maintenance courante 4 Jours Niveau : Perfectionnement Apporter une connaissance approfondie de l organisation, du suivi et de l optimisation des travaux de maintenance courante. Toute personne impliquée dans la gestion et la coordination des travaux : maintenance, opération, méthodes et services supports. --Réaliser une préparation détaillée des travaux. --Identifier le rôle et la responsabilité de chacune des parties lors de la réalisation de travaux. --Décrire les interférences entre les différentes parties lors de la réalisation des travaux. --Partage des pratiques de maintenance de différents industriels. --Exercices pratiques d application. --Études de cas et applications liées à l optimisation de la maintenance courante. Politique de maintenance et objectifs Nécessité d une politique de maintenance intégrée : objectifs financiers, techniques, humains. Optimisation des coûts de maintenance : coût global de défaillance, coût de non efficacité. Maintenance courante Différents types de maintenance : préventive, corrective, conditionnelle. Gestion de la fiabilité des équipements : classement des matériels (VPS), suivi des performances et indicateurs de fiabilité (MTBF, MTTR,...). De la demande de travail au bilan de l intervention : expression du besoin, urgence, préparation, ordonnancement, ordre et autorisation de travail, réalisation, évaluation du coût d intervention, suivi et contrôle, réception, bilan. Étude critique de DI. Rôle et responsabilités des acteurs. Application : sur un exemple, étude comparative de coûts des diverses méthodes d entretien. Préparation des travaux : gammes de coordination et d exécution. Enchaînement des tâches, analyse des interférences. Planification et optimisation des moyens. Application : préparation d un travail de maintenance (analyse des travaux, tâches, gammes, planification, optimisation). Externalisation des travaux de maintenance courante Modes de rémunération des travaux : dépense contrôlée, bordereau, forfait, avantages et inconvénients. Types de contrats : commande spot, contrats d entretien annuels, pluriannuels, à intéressement, de garantie, obligations réciproques. Cahiers des charges généraux et particuliers : bases juridiques, principales clauses contractuelles. Relations E.U./E.E. : respect de la légalité ; utilisation des travailleurs temporaires. Études de cas ; jurisprudence. Prévention des risques lors des interventions Précautions liées aux travaux : levage et manutention, travaux en hauteur, à chaud, dans des capacités, travaux de fouilles, travaux électriques, jointage,... Évolution de la réglementation. Prévention des risques : principes généraux de prévention, gestion des co-activités, plan de prévention et autorisation de travail. Responsabilités civile et pénale des acteurs concernés. Études de cas ; jurisprudence. Engagement de progrès Identification des objectifs, des compétences et des points d amélioration : Sécurité, Qualité, Fiabilité. 0,25 j 1,5 j 1,25 j 0,75 j 0,25 j Responsable : Jacques Lesage FR Sept Lillebonne RNO 192 Raffinage - Chimie

6 OMT / OTAU Organiser et optimiser les travaux d arrêt d unité 5 Jours Niveau : Perfectionnement Montrer comment mettre en œuvre une méthode d organisation des travaux d arrêt d unité permettant d atteindre les objectifs de sécurité, coûts et délais. Personnels des services maintenance et exploitation ayant en charge la préparation, la planification et le suivi des travaux d arrêt des usines chimiques et pétrochimiques. Ce stage s adresse à toute personne impliquée dans les travaux d arrêt d unité. --Mettre en œuvre une méthodologie rigoureuse dans la préparation des travaux d arrêt. --Être capable de réaliser, suivre et analyser des plannings d arrêt. --Construire et optimiser un planning d arrêt en utilisant un outil informatique standard. Rôles et exigences d un arrêt Rôle d un arrêt : arrêt légal, pour des raisons de sécurité, de procédé ou de maintenance. Exigences d un arrêt d installation : Sécurité, Délais, Qualité, et financier. Comité de pilotage de l Arrêt et définition des objectifs. Organisation des travaux : analyse des travaux, gammes, planification et optimisation des ressources. Rôle des différents acteurs : donneur d ordre, entreprise pilote, entreprises intervenantes. Exigences en matière de sécurité. Prévention. Organisation et optimisation des travaux Sélection des travaux : recueil des travaux. Scope challenge. Analyse des travaux : gamme de coordination, définition des moyens, des temps, des contraintes techniques ou de sécurité. Application : établissement d une gamme type. Planification : graphe d enchaînement, planning à barres, marges, chemin critique, nivellement de ressources, planning général, par entreprise, par corps d état, par appareil. Application : élaboration d un planning de coordination. Sous-traitance d un arrêt : niveaux de sous-traitance. Appels d offre, agrément, marchés, forfait, bordereau, dépense contrôlée. Estimation des coûts. Préparation de la logistique : organisation des contraintes de chantier. Sécurité : bases réglementaires (plan de prévention, permis et autorisation, contrôles et audits ). Réalisation et bilan : réception des travaux, contrôles qualité. Rapports et comptes-rendus. 1 j 2 j --Travail sur une étude de cas pratique et détaillée. --Approche méthodologique de l utilisation de MS Project. Utilisation d un logiciel de planification (travail en groupe, utilisation MS Project 2010) Découverte des fondamentaux du logiciel. Sur une unité type : --saisie des gammes, puis génération du planning pour les différents appareils de l unité ; visualisation des chemins critiques, marges, rapports disponibles --consolidation des plannings par appareil et génération du planning unité --optimisation des ressources --suivi des avancements. 2 j Organisation de la Maintenance et des Travaux Responsable : Alain Giliberti FR Sept Lyon RSO Pour stage intra-entreprise ou pour application informatique sur autre logiciel, nous contacter Raffinage - Chimie 193

7 OMT / STL Réglementation et sous-traitance Rôles et responsabilités des intervenants 3 Jours Niveau : Perfectionnement Apporter une connaissance complète de la réglementation relative aux travaux dans les entreprises, en particulier concernant la sous-traitance. Toutes personnes ayant des responsabilités dans l organisation, la préparation, la réalisation et le suivi des travaux effectués par une entreprise extérieure pour une entreprise utilisatrice. --Évaluer les risques techniques et juridiques liés au travail avec une Entreprise Extérieure. --Expliquer les limites de responsabilité en matière d hygiène et de sécurité. --Être à son niveau un acteur de la prévention et percevoir son rôle et ses obligations en ce domaine en tant que donneur d ordres. --Visualiser le contenu juridique d un contrat et ses impacts sur le fonctionnement de la maintenance. --Illustration de la partie responsabilités par des cas de jurisprudence issus de l industrie. --Exercices d applications permettant de mieux comprendre les thèmes importants traités lors de cette formation. --Applications en sous-groupes d analyse de situations réelles. Risques juridiques liés à la sous-traitance Externalisation et sous-traitance : différentes formes de sous-traitance (co-traitance, partenariat, groupements). Travailleurs temporaires : limitations réglementaires, travaux interdits. Risques de délit de marchandage et d ingérence. Travail dissimulé : risques encourus et obligations. Application : cas de jurisprudence. Responsabilités Responsabilité civile : liée aux salariés, faute inexcusable, réparation, assurances. Évolution de la jurisprudence : obligation de sécurité de résultat. Responsabilité pénale : bases légales ; infractions vis-à-vis du code du travail, vis-à-vis du code pénal ; sanctions. Exercices d application et retours d expérience. Analyses en sous-groupes de cas réels. Délégation de pouvoirs : définitions et jurisprudences. Qui peut déléguer? Qui reçoit la délégation? Quel est l objet exact de la délégation? Conséquences directes de la délégation de pouvoir en matière de responsabilité. Prévention sur le terrain Principes généraux de prévention : obligations de l employeur et de l employé. Intervention d entreprises extérieures (EE) dans un établissement de l entreprise utilisatrice (EU) : document unique, plan de prévention, autorisation de travail, permis divers. Opérations de chargement et déchargement : protocole de sécurité. Opérations de bâtiments et génie civil dans le cadre de chantiers clos et indépendants. Aspects contractuels Cahier des charges Nécessité, différentes clauses, modes de rémunération des entreprises extérieures. Obligations de résultats, obligations de moyens. Application sur un contrat type. Obligations et comportement de l intervenant : respect de la réglementation, des règles d hygiène et de sécurité, des mesures prévues par le plan de prévention. Comportement de l utilisateur : définition du résultat et de la qualité, contrôle, réception de travaux. 1 j 1 j Responsable : Alain Giliberti FR Juin Martigues RMA FR Nov Lyon RSO 194 Raffinage - Chimie

8 OMT / AUDCHAN Réception de travaux : les enjeux et la méthode 2 Jours Niveau : Perfectionnement Acquérir une méthodologie dans la préparation et la réalisation des contrôles de chantier du point de vue sécurité, qualité et respect des délais. Superviseurs de travaux et toute personne chargés de coordonner, de suivre et de réceptionner les travaux réalisés par les Entreprises Extérieures intervenant sur un site industriel. --Citer le contexte réglementaire de la sous-traitance et les obligations réciproques nées des contrats. --Identifier les problèmes posés par le recours à la sous-traitance. --Évaluer les performances d une entreprise sous-traitante sur un chantier. --Étude de cas illustrant la mise en œuvre des critères d évaluation d une prestation. --Partage d expérience des participants. Suivi et réception de travaux Cahier des charges : définition précise des travaux, spécifications techniques à respecter, limites de fourniture de l entreprise, autorités et responsabilités du sous-traitant (Qualité et Délais). Prévention sur les chantiers : plan de prévention, préparation et vérification des Autorisations de Travail, connaissance des dispositions du PdP et de l AT par les personnes présentes sur site, compréhension des risques. Audits de chantier : supports documentaires, check-lists de suivi de chantier par métier, implication du sous-traitant, communication sur le terrain, réaction en cas d anomalie critique, contrôles Qualité indépendants. Analyse des anomalies, validation et vérification de la mise en place à temps des mesures préventives. PV de réception en fin de travaux, liste des réserves par métier. Contexte réglementaire de l externalisation des travaux Obligations du sous-traitant selon les types de contrat. Impact des types de contrat et modes de rémunération sur la performance de l entreprise. Relations entre Entreprise Utilisatrice et Entreprise Extérieure, responsabilités. Sélection du Mieux-disant : intégration des critères de qualité et de sécurité. Évaluation et suivi qualité des sous-traitants Agrément d une entreprise : estimation de ses capacités (moyens humains et matériels), de son organisation, de la valeur des personnes occupant les postes-clé, de sa flexibilité. Définition des méthodes de suivi qualité, indicateurs, étapes-clé, vérification des engagements. Plan qualité de l entreprise, processus de communication des anomalies, revues de contrat. 1 j Organisation de la Maintenance et des Travaux Observation Dans le cas d un stage intra-entreprise, une application pratique sur site pourra être mise en œuvre sur la base des documents d audit, techniques et sécurité, propres à l entreprise. Responsable : Thierry Nuris FR Avr Lyon RSO Raffinage - Chimie 195

9 OMT / FFPST Préparateur et superviseur de travaux 15 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Sur demande, cette formation peut faire l objet d un contrat ou d une période de professionnalisation en alternance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Analyser, préparer et planifier des travaux en tenant compte de la sécurité, des coûts et des délais. --Rédiger un cahier des charges travaux, savoir préparer un dossier d appel d offres et sélectionner le mieux-disant. --Surveiller, contrôler et réceptionner les travaux sur site. --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --Visites d un atelier et d un site pétrochimique, avec observation de situations réelles. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. --Évaluation des acquis formalisée à la fin de chaque module de formation. --Pendant chaque période d intermodule, travail personnel sur un sujet réel défini en cours de module, utile pour l entreprise de chaque participant, faisant l objet d un rapport écrit évalué, et présenté oralement par chaque participant à la fin du 3 ème module. Ce stage comporte 3 modules qui peuvent être suivis indépendamment en tant que stage spécialisé. Il est conseillé de suivre ce cursus en totalité car ces modules forment un ensemble cohérent et pédagogique. Module 1 : Préparation des travaux - Responsabilités - Sous-traitance Voir page 197 Préparation et planification des travaux, gammes opératoires, contraintes liées aux interventions. Politique de maintenance, plan de sous-traitance, responsabilité civile et pénale. Types de contrats, marchés de travaux, établissement d un cahier des charges travaux. Sélection et préparation des projets personnels. Module 2 : Travaux liés aux matériels statiques Voir page 198 Matériels de tuyauterie et robinetterie. Matériaux. Modes de dégradation des équipements principaux. Conception et maintenance des équipements thermiques : échangeurs, fours, chaudières. Éléments de génie civil. Corrosion et inspection légale. Équipements sous pression et aspects réglementaires. Applications pratiques en atelier : montage, jointage, épreuve sur banc de tests. Module 3 : Analyser et superviser les travaux sur site Voir page 199 Dangers des produits. Mise en sécurité des installations. Estimations des coûts pour des travaux de maintenance. Risques liés aux travaux en hauteur, aux opérations de levage, aux fouilles, nettoyages chimiques et haute pression, meulage, soudage. Danger électrique. Plan de prévention et permis de travaux. Responsabilités et aspects réglementaires. Maîtrise de la sécurité sur les chantiers, audits, évaluation sécurité des entreprises. Maîtrise de la qualité, des coûts et des délais. Suivi de l avancement et réception des travaux. Visite d un site pétrochimique ou d un atelier de réparations. Présentation des projets personnels. 5 j 5 j 5 j Observation 15 jours réalisés sous la forme de 3 modules de 5 jours non consécutifs, espacés par des périodes d intermodules de l ordre d un mois, au cours desquelles les stagiaires ont des activités complémentaires à réaliser. Responsable : Alain Giliberti 196 Raffinage - Chimie

10 OMT / FFPST1 Préparateur et Superviseur de Travaux Module 1 : Préparation des travaux - Responsabilités - Sous-traitance 5 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et les méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Expliquer leur mission, leur rôle et responsabilités. --Citer les principales méthodes nécessaires à la préparation des travaux. --Rédiger un cahier des charges travaux, constituer un dossier d appel d offres et sélectionner le mieux-disant. Organisation et préparation des travaux Évolution du contexte industriel : politique de maintenance, partenaires en présence. De la demande de travaux au bilan de l intervention : cahier des charges, demande d intervention (DI), urgences, préparation et analyse des travaux, ordonnancement des tâches, optimisation de la planification, suivi et contrôles. Rôles et responsabilités des acteurs. Préparation des travaux : gammes de coordination et d exécution. Optimisation des ressources. Applications : criticité des demandes d intervention, analyse d un travail, établissement d une gamme opératoire, optimisation d un planning de travaux, préparation d un arrêt. Préparation et externalisation des marchés Sous-traitance : externalisation des travaux. Réglementation et risques juridiques. Risques de délit de marchandage et d ingérence. Responsabilité civile et pénale des personnes Applications : cas de jurisprudence. Cahier des charges généraux et particuliers : bases juridiques, principales clauses contractuelles. Garanties, pénalités. Processus achats et types de contrats. Gestion des offres et sélection des entreprises. Modes de rémunération : dépense contrôlée, bordereau, forfait (avantages et inconvénients). Sélection des projets personnels. 2,5 j 2,5 j --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. --Évaluation des acquis formalisée à la fin du module de formation. Organisation de la Maintenance et des Travaux Responsable : Alain Giliberti FR Oct Martigues RMA Raffinage - Chimie 197

11 OMT / FFPST2 Préparateur et Superviseur de Travaux Module 2 : Travaux liés aux matériels statiques 5 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et les méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Identifier les principales techniques nécessaires à la préparation et au suivi Qualité des travaux liés aux Équipements Sous Pression, aux équipements thermiques, aux tuyauteries et à leurs éléments constitutifs. --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. Matériels de tuyauterie et robinetterie Matériaux : principaux métaux utilisés en pétrochimie. Utilisation et contraintes. Robinetterie : vannes, clapets, soupapes et accessoires de tuyauterie. Étanchéités statiques : jointages par brides. Application pratique en atelier : montage et serrage des joints. Corrosion - Inspection légale Mécanismes chimiques de la corrosion, facteurs aggravants, vitesses de réaction. Manuel corrosion. Inspection : rôle du Service Inspection (reconnu ou non), plans d inspection, interface avec la maintenance. Équipements Sous Pression et réglementation. Application pratique : épreuve légale sur un équipement en atelier. Principaux types de réparation des équipements Évaluation des techniques de détection de panne, de fissuration ou de fuites. Détections de fuites sur équipements et tuyauteries : techniques de réparation. Obturateurs de fuites en marche. Modes de dégradation des équipements thermiques principaux : échangeurs de chaleur, fours et chaudières. Contrôles et réparations. Suivi du réfractaire, des charpentes et du béton. Travaux de génie civil : modes de défaillance. Techniques de réparation. 1,5 j 2 j 1,5 j Responsable : Alain Giliberti FR Nov Martigues RMA 198 Raffinage - Chimie

12 OMT / FFPST4 Préparateur et Superviseur de Travaux Module 3 : Analyser, maîtriser et superviser les travaux sur site 5 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et les méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Décrire les responsabilités Sécurité, Qualité, Coûts, Délais du Superviseur de Travaux. --Énoncer les principales méthodes permettant de superviser les travaux (neufs et de maintenance). --Superviser efficacement les travaux sur le chantier (Sécurité, Qualité, Délai, Coûts) et prendre les actions requises. Risques liés aux travaux et démarche préventive Dangers des produits rencontrés sur les sites et précautions à prendre. Mise et maintien en sécurité des installations : dangers lors des travaux de jointages/ déjointages, ouverture des circuits. Consignation des circuits - Obturateurs. Travaux dans les espaces confinés : ouverture, ventilation, évolution des risques. Dangers liés à l utilisation du matériel : nettoyage chimique et HP, meulage, soudage, sablage. Risques physiques et prévention : risques électriques, rayonnements, brûlures, bruit. Risques liés aux travaux en hauteur : éléments constitutifs, échafaudages, nacelles. Opérations de levage : charges, équipements de levage et accessoires. Plans de prévention et permis de travaux : réglementation, instruction, contraintes à respecter. Responsabilité des signataires. Maîtrise de la qualité, des coûts et des délais Plan de contrôle qualité : vérification, audits Qualité terrain, évaluation des entreprises. Suivi de l avancement : avancement physique, indicateurs, plannings à barres, marges, chemin critique, relevés et contrôles sur site, utilisation des logiciels, rôle des entreprises, moyens d action en cas d alerte. Réception des travaux : utilisation des check-lists métier, réserves, interfaces Production et Maintenance. Estimation des travaux de maintenance : analyse détaillée des travaux, estimation au forfait, au bordereau ou en dépense contrôlée. Imprévus : impact financier, analyse et autorisation des travaux supplémentaires. Retour d expérience : impact financier des anomalies, plan d action pour chantiers futurs. Présentation et critique des projets personnels 2,5 j 1,5 j --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --Visite d un site pétrochimique ou d un atelier de réparations. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. --Présentation des projets personnels et des éléments principaux utilisables pour le métier. Visite d un site pétrochimique ou d un atelier de réparations Observations de situations réelles. Analyse et commentaires sur les méthodes de préparation et de supervision des travaux. Organisation de la Maintenance et des Travaux Responsable : Alain Giliberti FR Déc Martigues RMA Raffinage - Chimie 199

Organisation de la Maintenance & des Travaux

Organisation de la Maintenance & des Travaux Organisation de la Maintenance & des Travaux ff Politique de Maintenance & Fiabilisation des Installations... p. 179 ff Préparation & Supervision des Travaux... p. 180 à 183 fformations f intra-entreprise...

Plus en détail

Organisation de. la Maintenance. et des Travaux

Organisation de. la Maintenance. et des Travaux 274 ANALYSES PRODUITS MOUVEMENTS STOCKAGE PROCÉDÉS GÉNIE CHIMIQUE RAFFINAGE GAZ PÉTROCHIMIE CHIMIE Organisation de MATÉRIELS MATÉRIAUX INSPECTION la Maintenance ÉNERGIE MATÉRIEL THERMIQUE et des MACHINES

Plus en détail

Projets - Gestion des Projets

Projets - Gestion des Projets Projets - Gestion des Projets p. 217 à 222 Projets - Gestion des Projets PGP / GPP PGP / GPP-E Gestion des petits projets Travaux neufs 5 Jours Niveau : Fondamentaux Améliorer la compréhension de la conduite

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Projets - Gestion. des Projets

Projets - Gestion. des Projets 308 MATÉRIELS MATÉRIAUX CORROSION INSPECTION ANALYSES PRODUITS MOUVEMENTS STOCKAGE PROCÉDÉS GÉNIE CHIMIQUE RAFFINAGE GAZ PÉTROCHIMIE CHIMIE - Gestion ÉNERGIE MATÉRIEL THERMIQUE des MACHINES TOURNANTES

Plus en détail

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE

S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE S8 : STRATÉGIE DE MAINTENANCE FINALITÉ L enseignement de la stratégie de maintenance doit apporter à l étudiant les connaissances, les outils d analyse et les outils méthodologiques lui permettant de remplir

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

Cycle de formation. Dossier d'inscription au cycle 2013-2014. Votre dossier d'inscription comprend 3 documents

Cycle de formation. Dossier d'inscription au cycle 2013-2014. Votre dossier d'inscription comprend 3 documents Cycle de formation Animateur prévention/sécurité de l'industrie du béton Dossier d'inscription au cycle 2013-2014 Votre dossier d'inscription comprend 3 documents La fiche récapitulative du cycle de formation

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

Projets & Logistique. Projets & Logistique... p. 145 à 150 Formations intra-entreprise... p. 151

Projets & Logistique. Projets & Logistique... p. 145 à 150 Formations intra-entreprise... p. 151 ff Projets & Logistique... p. 145 à 150 ff Formations intra-entreprise... p. 151 Avec l ADVANCED CERTIFICATE en Management de Projets Élargissez votre champ de compétences en : Management des phases d

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance

ORGANISER CP3 : Organiser et optimiser les activités de maintenance CP3.1 : Définir et/ou optimiser la stratégie de La liste des biens Déterminer les indicateurs de Les indicateurs sont correctement disponibilité des biens déterminés La politique de Les données de production

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique : 14 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Rôle et missions du titulaire d un certificat de Niveau 2 4. Evaluation des risques et définition

Plus en détail

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?»

«Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» «Les plans de prévention : quel minimum commun y intégrer pour être efficace?» Synthèse des réunions d échanges d expérience 20 et 27 juin 2013 Ordre du jour: 14h00 : Accueil des participants 14h15 : Présentation

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Vos besoins, nos obligations

Vos besoins, nos obligations S Ingénierie Assistance Technique - Conseil Management des projets Prévention des risques Vos besoins, nos obligations Contact: Mr EL AAMRANI Saïd, Gérant 43 rue des Hirondelles, BP 600-68 76330 Notre

Plus en détail

FORMATION ANIMATEUR PREVENTION SANTE SECURITE

FORMATION ANIMATEUR PREVENTION SANTE SECURITE O b j e c t i f s Comprendre les enjeux de la sécurité et la santé au travail Maîtriser l essentiel de la réglementation santé sécurité Être capable de conseiller sa direction sur la définition des objectifs

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE Mettre en place une stratégie...2 Pilotage et tableau de bord du système.2 Réussir les audits...3 Management de la Qualité ISO 9001...3 Management de l Environnement ISO 14001.4 Management de la Santé

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Qualité-Sécurité-Environnement

Qualité-Sécurité-Environnement AUDITEUR INTERNE QUALITE INTRODUCTION ET RAPPELS L AUDIT - Qualité, assurance qualité, management qualité - Norme ISO 9001 v2008 - Norme ISO 19011 relatives à l audit des systèmes qualité - Définition,

Plus en détail

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS

FICHE FONCTION RESPONSABLE SERVICE ENTRETIEN ET TRAVAUX NEUFS POUR CANDIDATER : Mariane.Colmant@dupont.com ETAT SIGNALETIQUE SERVICE : MAINTENANCE SITE : SASSENAGE (38) Intitulé du poste : Responsable Service Entretien et Travaux Neufs Cette fiche fonction sera révisée

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Les cycles 2013. 16, 30 et 31 mai. 10, 24 et 25 juin. 14, 24, 25 et 26 juin. 21, 22, 23 et 24 mai. 19, 20 et 21 juin

Les cycles 2013. 16, 30 et 31 mai. 10, 24 et 25 juin. 14, 24, 25 et 26 juin. 21, 22, 23 et 24 mai. 19, 20 et 21 juin Les cycles 2013 DU Manager Animateur d Equipe (16 jours) 16, 30 et 31 mai 10, 24 et 25 juin 19 et 20 10 et 11 oct. + 1 jour à définir 21 et 22 nov. + 2 jours à définir 6 déc. DU Manager Responsable Opérationnel

Plus en détail

Système de management hygiène, sécurité et environnement

Système de management hygiène, sécurité et environnement FIBA MANUEL HSE Page 1 sur 12 Système de management hygiène, sécurité et environnement Nature de la dernière modification : date 4 février 2005 2006 2010 Le conducteur de travaux et le chargé d affaires

Plus en détail

Formation Machines Tournantes Licence Professionnelle et CQPM

Formation Machines Tournantes Licence Professionnelle et CQPM METHODES AMDEC AMDEC simplifié, maintenance / conception / recherche Durée 1,5 jours. HAZOP - optimisation d un process ; - étude de faisabilité d un process. Durée 1,5 jours. ANALYSE Analyse de problème

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS Formation ACMO / CHS 26 mai 2011 Intervention d entreprises extérieures Brochure ED 941 INRS Plan de Prévention Protocole de Sécurité PLAN Introduction Réglementation Démarche globale Cas particulier du

Plus en détail

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB Journées Techniques AFIAP du 14 mai 2013 C. Boveyron D. Dhennin (EDF/CEIDRE) 1 1 - CT du lundi 4 octobre

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Prestations de Maintenance. Exemple de cartographie et stratégies d achat

Prestations de Maintenance. Exemple de cartographie et stratégies d achat Prestations de Maintenance Exemple de cartographie et stratégies d achat Sommaire Dépenses prestations maintenance 2008 Top 20 fournisseurs - Évolution CA par groupe Recensement des contrats sites Objectifs

Plus en détail

De va n t l au g m e n tat i o n

De va n t l au g m e n tat i o n éditorial LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR INDUSTRIEL EN TERME DE FORMATION ET D INFORMATION DES SALARIÉS POUR PRÉVENIR ET ÉVITER LES ACCIDENTS DU TRAVAIL De va n t l au g m e n tat i o n s i g n i f i c

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité

Fiche Hygiène et Sécurité Fiche Hygiène et Sécurité N 15 01/13 I nterventions d entreprises extérieures Définition - Généralités On appelle entreprise extérieure toute entreprise amenée à faire travailler son personnel pour la

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence

Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Catalogue des actions de formation continue Votre partenaire par excellence Pôle d activités, 1, Acharaf 2, GH22, N6 CASABLANCA Fax : 05 22 89 60 69- GSM : 06.69.00.64.75 2015 Web: www.chalimontconseil.com

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production Toutes les actions sont à réaliser obligatoirement B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes de production du candidat Etablissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve

Plus en détail

L encadrement et la prévention dans l entreprise

L encadrement et la prévention dans l entreprise L encadrement et la prévention dans l entreprise Cette formation s adresse aux chefs d entreprise, cadres dirigeants, salariés en charge ou impliqués dans les questions de prévention des risques professionnels

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens

B.T.S. MAINTENANCE DES SYSTЀMES Systèmes éoliens Systèmes éoliens du candidat Établissement de formation / Ville Académie Épreuve E5 : Activités de maintenance Sous-épreuve E51 : Maintenance corrective d un bien Durée : 6 heures Coefficient 2 E51c Support

Plus en détail

Rôles et devoirs du maître d ouvrage

Rôles et devoirs du maître d ouvrage Rôles et devoirs du maître d ouvrage L Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics CDG 74 5ème rencontres départementales de la santé au travail Seynod, 18 Avril 2013 1 OPPBTP

Plus en détail

Catalogue de formations professionnelles

Catalogue de formations professionnelles Institut Supérieur de l Environnement Catalogue de formations professionnelles Environnement Droit Santé Sécurité Système de management www.institut-superieur-environnement.com Les piliers de notre offre

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Introduction à la maintenance

Introduction à la maintenance 1/- Introduction : Le maintien des équipements de production est un enjeu clé pour la productivité des usines aussi bien que pour la qualité des produits. C est un défi industriel impliquant la remise

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com CUISINE & RESTAURATION COLLECTIVE FORMATIONS CONSEIL CCI FORMATION 201-201 www.audit-formation-restauration.com HYGIÈNE & QUALITÉ BONNES PRATIQUES D HYGIÈNE Sensibilisation à l'hygiène, responsabilités

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une

Plus en détail

N 14 L INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES

N 14 L INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES Fiche Info Prévention & Sécurité N 14 L INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES Les collectivités territoriales et les établissements publics sont nombreux à faire appel à des entreprises spécialisées ou

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

Historique et raisons de la création de la certification jointage

Historique et raisons de la création de la certification jointage Historique et raisons de la création de la certification jointage En 1985 les principaux responsables techniques des entreprises ATOCHEM, ARCO, BP, ESSO, NAPHTACHIMIE, SHELL, SOLLAC, TOTAL font état des

Plus en détail

FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE

FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE FORMATION CQPM TECHNICIEN DE LA QUALITE CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION DE LA FORMATION Le titulaire de la qualification agit sous la responsabilité d une personne généralement de qualification supérieure,

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Bureau National des Risques Professionnels

Bureau National des Risques Professionnels Bureau National des Risques Professionnels Évaluation & Prévention du Risque Professionnel - Mise en conformité avec la législation sur le Travail Registre Unique pour la sécurité des travailleurs SOMMAIRE

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1)

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Logo de l organisme de Formation Intitulé Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la

Plus en détail

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE

HUTCHINSON TUNISIE INGENIEUR ELECTRONIQUE HUTCHINSON TUNISIE FILIALE DU GROUPE MONDIAL HUTCHINSON, PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE DES INDUSTRIES AÉRONAUTIQUE, INDUSTRIE, FERROVIAIRE ET AUTOMOBILE RECHERCHE POUR SON SITE BASÉ A SOUSSE. INGENIEUR ELECTRONIQUE

Plus en détail

Direction du travail

Direction du travail Direction du travail ATELIER-DEBAT La prévention des risques liés à la co-activité des entreprises extérieures et des entreprises utilisatrices Intervenants: Ingénieur Conseil Régional de la CRAMIF la

Plus en détail

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE»

B O S H A Bureau Occupational Safety & Health Algeria Programme de formation «Superviseur HSE» Programme de formation «Superviseur HSE» Le programme est conçu pour les diplômés universitaires (Ingénieurs ou autres) sans expérience professionnelle ou des inspecteurs, animateurs HSE, HSE officiers

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr

LES OBLIGATIONS SST DECLINÉES SELON LE CONTEXTE. 1 Conférence EXPOPROTECTION - 05 novembre 2014 www.prevention-risquespro.fr Intitulé Conférence Philippe de FAUCAMBERGE au salon EXPOPROTECTION PARIS 05 11 2014 Manager la Sécurité et la Santé au Travail et améliorer les performances de l Entreprise en utilisant le Document Unique

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LYON 29-30 novembre 2012

SEMINAIRE SUR LYON 29-30 novembre 2012 SEMINAIRE SUR LYON 29-30 novembre 2012 Réponse impérative avant le 28 septembre 2012 (Beaucoup d hôtels sont complets sur cette période, cause : salons) Thèmes abordés : 29 novembre matin - Elaborer et

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

MODULE 1 Intermédiaire

MODULE 1 Intermédiaire Bac Pro Environnement Nucléaire - Formation par modules - Expérimentation Lycée Paul Emile Victor Obernai Les objectifs visent les tâches au sein d activités dans le cadre d une fonction professionnelle.

Plus en détail

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont

BBC RT2012 Passive. Tenir compte de matériaux et procédés innovants. Recherche de performance à anticiper en amont BBC RT2012 Passive Tenir compte de matériaux et procédés innovants Recherche de performance à anticiper en amont Obligations de résultats Eviter l apparition de nouveaux désordres Constat : aggravation

Plus en détail

Avenant n 1 à la Convention d application entre le Département des Yvelines et la société AKKA Ingénierie Produit, relatif au programme de formation

Avenant n 1 à la Convention d application entre le Département des Yvelines et la société AKKA Ingénierie Produit, relatif au programme de formation Avenant n 1 à la Convention d application entre le Département des Yvelines et la société AKKA Ingénierie Produit, relatif au programme de formation Vu le Code Général des collectivités territoriales et

Plus en détail

La prestation sur mesure Les pôles

La prestation sur mesure Les pôles biomédical La prestation sur mesure Les pôles Le pôle gestion biomédicale Pôle gestion biomédicale Achat, maintenance, matériovigilance, qualité, formation des utilisateurs Des fonctions indispensables,

Plus en détail

SYNTHESE de la journée d échanges sur «Modes opératoires et analyses de risques : de véritables outils de prévention» 12 et 14 octobre 2010

SYNTHESE de la journée d échanges sur «Modes opératoires et analyses de risques : de véritables outils de prévention» 12 et 14 octobre 2010 P R O G R E S S O N S E N S E M B L E E N S E C U R I T E SYNTHESE de la journée d échanges sur «Modes opératoires et analyses de risques : de véritables outils de prévention» 12 et 14 octobre 2010 Journée

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE

COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE COLLOQUE NATIONAL de la PERFORMANCE INDUSTRIELLE Non-Qualités de Maintenance MOREAU Christophe Société EDF SA Sommaire Constat et préoccupation Définition des Non Qualités de Maintenance Classification

Plus en détail

Génie civil & Travaux spéciaux

Génie civil & Travaux spéciaux Génie civil & Travaux spéciaux Plus de 50 ans d expérience au service des acteurs du nucléaire L histoire de NTS (Nuvia Travaux Spéciaux) est profondément liée à celle du nucléaire en France. Initialement

Plus en détail