Organisation de la Maintenance et des Travaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Organisation de la Maintenance et des Travaux"

Transcription

1 Organisation de la Maintenance et des Travaux

2 Politique de Maintenance et Fiabilisation des Installations...p p. 192 à 199

3

4 Politique de Maintenance et Fiabilisation des Installations OMT / GEMA OMT / GEMA-E Gestion de la maintenance - Maîtrise de la disponibilité des équipements 5 Jours Niveau : Expertise Apporter des éléments relatifs la mise en place d une politique de maintenance adaptée. Définir la démarche fiabilité et les outils principaux de sa mise en œuvre. Ingénieurs et responsables de maintenance des industries de procédé. Ce stage s adresse également aux cadres de fabrication concernés par les coûts d exploitation et la gestion des équipements. --Citer les politiques de maintenance (TPM, RCM,...) et juger de leur adaptation à un contexte donné. --Fixer des objectifs en terme d efficacité globale de l entreprise. --Mettre en œuvre les techniques d analyse et d amélioration de la fiabilité. --Posséder les éléments nécessaires à la définition d une politique de sous-traitance ainsi qu à la gestion efficace des grands arrêts. --Ce stage comporte de nombreuses applications et études de cas illustrant les techniques étudiées. --La pédagogie est active et fait appel au vécu des participants. Politique de maintenance Intégration de la politique de maintenance à celle de l entreprise. sécurité, coûts, délais et qualité. Méthodologies appliquées : analyse de criticité, TPM, RCM,... Différents types de maintenance : corrective, préventive, conditionnelle. Applications : classements de criticité, urgences, stocks de pièces de rechange. Externalisation de la sous-traitance : les raisons, les risques et le contrôle des entreprises extérieures. Différents types de contrats de maintenance. Réglementation applicable en maintenance. Audits de maintenance. Plans d inspection : rôles des services inspection, liens avec la maintenance. Bases de la réglementation des équipements sous-pression et des Systèmes Instrumentés de Sécurité (SIS). Amélioration de la fiabilité et coûts de maintenance AMDEC, RCM, Arbres de Défaillance : domaines d application, techniques de base, estimations et probabilités. Plan d action pour la maintenance et mise en application. Indicateurs de fiabilité : MTBF, MTTR, suivi de la disponibilité. Identification des bad actors. Étude des redondances, gestion des secours, principaux modèles. Coût global de défaillance : notion de coût de non efficacité. Coût de cycle de vie (LCC). Application au choix des investissements. Gestion des pièces de rechange : nature des risques, coût des stocks. Gestion des travaux de maintenance et plans de progrès Processus travaux : de la demande d intervention à la réception des travaux. Maintenance au quotidien : analyse des travaux, gammes, planification, optimisation des ressources et indicateurs de performance (KPI). De la gestion des pannes à la gestion des équipements. Plans de maintenance. Participation du service opération à l optimisation de la maintenance. Exigences en matière de sécurité. Prévention. Analyses et plans d action suite à des accidents liés à la maintenance. Gestion des arrêts Rôle d un arrêt : arrêt légal, sécurité, procédé ou de maintenance. Exigences d un arrêt d installation : sécurité, délais, qualité et budget. Comité de pilotage de l Arrêt et définition des objectifs. Rôle des différents acteurs : donneur d ordre, entreprise pilote, entreprises intervenantes. 1,5 j 2 j 1 j Organisation de la Maintenance et des Travaux Observation Également réalisé en Anglais. Responsable : Olivier Silaire FR Nov Rueil rru Raffinage - Chimie 191

5 OMT / OTEC Organisation des travaux de maintenance courante 4 Jours Niveau : Perfectionnement Apporter une connaissance approfondie de l organisation, du suivi et de l optimisation des travaux de maintenance courante. Toute personne impliquée dans la gestion et la coordination des travaux : maintenance, opération, méthodes et services supports. --Réaliser une préparation détaillée des travaux. --Identifier le rôle et la responsabilité de chacune des parties lors de la réalisation de travaux. --Décrire les interférences entre les différentes parties lors de la réalisation des travaux. --Partage des pratiques de maintenance de différents industriels. --Exercices pratiques d application. --Études de cas et applications liées à l optimisation de la maintenance courante. Politique de maintenance et objectifs Nécessité d une politique de maintenance intégrée : objectifs financiers, techniques, humains. Optimisation des coûts de maintenance : coût global de défaillance, coût de non efficacité. Maintenance courante Différents types de maintenance : préventive, corrective, conditionnelle. Gestion de la fiabilité des équipements : classement des matériels (VPS), suivi des performances et indicateurs de fiabilité (MTBF, MTTR,...). De la demande de travail au bilan de l intervention : expression du besoin, urgence, préparation, ordonnancement, ordre et autorisation de travail, réalisation, évaluation du coût d intervention, suivi et contrôle, réception, bilan. Étude critique de DI. Rôle et responsabilités des acteurs. Application : sur un exemple, étude comparative de coûts des diverses méthodes d entretien. Préparation des travaux : gammes de coordination et d exécution. Enchaînement des tâches, analyse des interférences. Planification et optimisation des moyens. Application : préparation d un travail de maintenance (analyse des travaux, tâches, gammes, planification, optimisation). Externalisation des travaux de maintenance courante Modes de rémunération des travaux : dépense contrôlée, bordereau, forfait, avantages et inconvénients. Types de contrats : commande spot, contrats d entretien annuels, pluriannuels, à intéressement, de garantie, obligations réciproques. Cahiers des charges généraux et particuliers : bases juridiques, principales clauses contractuelles. Relations E.U./E.E. : respect de la légalité ; utilisation des travailleurs temporaires. Études de cas ; jurisprudence. Prévention des risques lors des interventions Précautions liées aux travaux : levage et manutention, travaux en hauteur, à chaud, dans des capacités, travaux de fouilles, travaux électriques, jointage,... Évolution de la réglementation. Prévention des risques : principes généraux de prévention, gestion des co-activités, plan de prévention et autorisation de travail. Responsabilités civile et pénale des acteurs concernés. Études de cas ; jurisprudence. Engagement de progrès Identification des objectifs, des compétences et des points d amélioration : Sécurité, Qualité, Fiabilité. 0,25 j 1,5 j 1,25 j 0,75 j 0,25 j Responsable : Jacques Lesage FR Sept Lillebonne RNO Raffinage - Chimie

6 OMT / OTAU Organiser et optimiser les travaux d arrêt d unité 5 Jours Niveau : Perfectionnement Montrer comment mettre en œuvre une méthode d organisation des travaux d arrêt d unité permettant d atteindre les objectifs de sécurité, coûts et délais. Personnels des services maintenance et exploitation ayant en charge la préparation, la planification et le suivi des travaux d arrêt des usines chimiques et pétrochimiques. Ce stage s adresse à toute personne impliquée dans les travaux d arrêt d unité. --Mettre en œuvre une méthodologie rigoureuse dans la préparation des travaux d arrêt. --Être capable de réaliser, suivre et analyser des plannings d arrêt. --Construire et optimiser un planning d arrêt en utilisant un outil informatique standard. Rôles et exigences d un arrêt Rôle d un arrêt : arrêt légal, pour des raisons de sécurité, de procédé ou de maintenance. Exigences d un arrêt d installation : Sécurité, Délais, Qualité, et financier. Comité de pilotage de l Arrêt et définition des objectifs. Organisation des travaux : analyse des travaux, gammes, planification et optimisation des ressources. Rôle des différents acteurs : donneur d ordre, entreprise pilote, entreprises intervenantes. Exigences en matière de sécurité. Prévention. Organisation et optimisation des travaux Sélection des travaux : recueil des travaux. Scope challenge. Analyse des travaux : gamme de coordination, définition des moyens, des temps, des contraintes techniques ou de sécurité. Application : établissement d une gamme type. Planification : graphe d enchaînement, planning à barres, marges, chemin critique, nivellement de ressources, planning général, par entreprise, par corps d état, par appareil. Application : élaboration d un planning de coordination. Sous-traitance d un arrêt : niveaux de sous-traitance. Appels d offre, agrément, marchés, forfait, bordereau, dépense contrôlée. Estimation des coûts. Préparation de la logistique : organisation des contraintes de chantier. Sécurité : bases réglementaires (plan de prévention, permis et autorisation, contrôles et audits ). Réalisation et bilan : réception des travaux, contrôles qualité. Rapports et comptes-rendus. 1 j 2 j --Travail sur une étude de cas pratique et détaillée. --Approche méthodologique de l utilisation de MS Project. Utilisation d un logiciel de planification (travail en groupe, utilisation MS Project 2010) Découverte des fondamentaux du logiciel. Sur une unité type : --saisie des gammes, puis génération du planning pour les différents appareils de l unité ; visualisation des chemins critiques, marges, rapports disponibles --consolidation des plannings par appareil et génération du planning unité --optimisation des ressources --suivi des avancements. 2 j Organisation de la Maintenance et des Travaux Responsable : Alain Giliberti FR Sept Lyon RSO Pour stage intra-entreprise ou pour application informatique sur autre logiciel, nous contacter Raffinage - Chimie 193

7 OMT / STL Réglementation et sous-traitance Rôles et responsabilités des intervenants 3 Jours Niveau : Perfectionnement Apporter une connaissance complète de la réglementation relative aux travaux dans les entreprises, en particulier concernant la sous-traitance. Toutes personnes ayant des responsabilités dans l organisation, la préparation, la réalisation et le suivi des travaux effectués par une entreprise extérieure pour une entreprise utilisatrice. --Évaluer les risques techniques et juridiques liés au travail avec une Entreprise Extérieure. --Expliquer les limites de responsabilité en matière d hygiène et de sécurité. --Être à son niveau un acteur de la prévention et percevoir son rôle et ses obligations en ce domaine en tant que donneur d ordres. --Visualiser le contenu juridique d un contrat et ses impacts sur le fonctionnement de la maintenance. --Illustration de la partie responsabilités par des cas de jurisprudence issus de l industrie. --Exercices d applications permettant de mieux comprendre les thèmes importants traités lors de cette formation. --Applications en sous-groupes d analyse de situations réelles. Risques juridiques liés à la sous-traitance Externalisation et sous-traitance : différentes formes de sous-traitance (co-traitance, partenariat, groupements). Travailleurs temporaires : limitations réglementaires, travaux interdits. Risques de délit de marchandage et d ingérence. Travail dissimulé : risques encourus et obligations. Application : cas de jurisprudence. Responsabilités Responsabilité civile : liée aux salariés, faute inexcusable, réparation, assurances. Évolution de la jurisprudence : obligation de sécurité de résultat. Responsabilité pénale : bases légales ; infractions vis-à-vis du code du travail, vis-à-vis du code pénal ; sanctions. Exercices d application et retours d expérience. Analyses en sous-groupes de cas réels. Délégation de pouvoirs : définitions et jurisprudences. Qui peut déléguer? Qui reçoit la délégation? Quel est l objet exact de la délégation? Conséquences directes de la délégation de pouvoir en matière de responsabilité. Prévention sur le terrain Principes généraux de prévention : obligations de l employeur et de l employé. Intervention d entreprises extérieures (EE) dans un établissement de l entreprise utilisatrice (EU) : document unique, plan de prévention, autorisation de travail, permis divers. Opérations de chargement et déchargement : protocole de sécurité. Opérations de bâtiments et génie civil dans le cadre de chantiers clos et indépendants. Aspects contractuels Cahier des charges Nécessité, différentes clauses, modes de rémunération des entreprises extérieures. Obligations de résultats, obligations de moyens. Application sur un contrat type. Obligations et comportement de l intervenant : respect de la réglementation, des règles d hygiène et de sécurité, des mesures prévues par le plan de prévention. Comportement de l utilisateur : définition du résultat et de la qualité, contrôle, réception de travaux. 1 j 1 j Responsable : Alain Giliberti FR Juin Martigues RMA FR Nov Lyon RSO Raffinage - Chimie

8 OMT / AUDCHAN Réception de travaux : les enjeux et la méthode 2 Jours Niveau : Perfectionnement Acquérir une méthodologie dans la préparation et la réalisation des contrôles de chantier du point de vue sécurité, qualité et respect des délais. Superviseurs de travaux et toute personne chargés de coordonner, de suivre et de réceptionner les travaux réalisés par les Entreprises Extérieures intervenant sur un site industriel. --Citer le contexte réglementaire de la sous-traitance et les obligations réciproques nées des contrats. --Identifier les problèmes posés par le recours à la sous-traitance. --Évaluer les performances d une entreprise sous-traitante sur un chantier. --Étude de cas illustrant la mise en œuvre des critères d évaluation d une prestation. --Partage d expérience des participants. Suivi et réception de travaux Cahier des charges : définition précise des travaux, spécifications techniques à respecter, limites de fourniture de l entreprise, autorités et responsabilités du sous-traitant (Qualité et Délais). Prévention sur les chantiers : plan de prévention, préparation et vérification des Autorisations de Travail, connaissance des dispositions du PdP et de l AT par les personnes présentes sur site, compréhension des risques. Audits de chantier : supports documentaires, check-lists de suivi de chantier par métier, implication du sous-traitant, communication sur le terrain, réaction en cas d anomalie critique, contrôles Qualité indépendants. Analyse des anomalies, validation et vérification de la mise en place à temps des mesures préventives. PV de réception en fin de travaux, liste des réserves par métier. Contexte réglementaire de l externalisation des travaux Obligations du sous-traitant selon les types de contrat. Impact des types de contrat et modes de rémunération sur la performance de l entreprise. Relations entre Entreprise Utilisatrice et Entreprise Extérieure, responsabilités. Sélection du Mieux-disant : intégration des critères de qualité et de sécurité. Évaluation et suivi qualité des sous-traitants Agrément d une entreprise : estimation de ses capacités (moyens humains et matériels), de son organisation, de la valeur des personnes occupant les postes-clé, de sa flexibilité. Définition des méthodes de suivi qualité, indicateurs, étapes-clé, vérification des engagements. Plan qualité de l entreprise, processus de communication des anomalies, revues de contrat. 1 j Organisation de la Maintenance et des Travaux Observation Dans le cas d un stage intra-entreprise, une application pratique sur site pourra être mise en œuvre sur la base des documents d audit, techniques et sécurité, propres à l entreprise. Responsable : Thierry Nuris FR Avr Lyon RSO Raffinage - Chimie 195

9 OMT / FFPST Préparateur et superviseur de travaux 15 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Sur demande, cette formation peut faire l objet d un contrat ou d une période de professionnalisation en alternance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Analyser, préparer et planifier des travaux en tenant compte de la sécurité, des coûts et des délais. --Rédiger un cahier des charges travaux, savoir préparer un dossier d appel d offres et sélectionner le mieux-disant. --Surveiller, contrôler et réceptionner les travaux sur site. --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --Visites d un atelier et d un site pétrochimique, avec observation de situations réelles. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. --Évaluation des acquis formalisée à la fin de chaque module de formation. --Pendant chaque période d intermodule, travail personnel sur un sujet réel défini en cours de module, utile pour l entreprise de chaque participant, faisant l objet d un rapport écrit évalué, et présenté oralement par chaque participant à la fin du 3 ème module. Ce stage comporte 3 modules qui peuvent être suivis indépendamment en tant que stage spécialisé. Il est conseillé de suivre ce cursus en totalité car ces modules forment un ensemble cohérent et pédagogique. Module 1 : Préparation des travaux - Responsabilités - Sous-traitance Voir page 197 Préparation et planification des travaux, gammes opératoires, contraintes liées aux interventions. Politique de maintenance, plan de sous-traitance, responsabilité civile et pénale. Types de contrats, marchés de travaux, établissement d un cahier des charges travaux. Sélection et préparation des projets personnels. Module 2 : Travaux liés aux matériels statiques Voir page 198 Matériels de tuyauterie et robinetterie. Matériaux. Modes de dégradation des équipements principaux. Conception et maintenance des équipements thermiques : échangeurs, fours, chaudières. Éléments de génie civil. Corrosion et inspection légale. Équipements sous pression et aspects réglementaires. Applications pratiques en atelier : montage, jointage, épreuve sur banc de tests. Module 3 : Analyser et superviser les travaux sur site Voir page 199 Dangers des produits. Mise en sécurité des installations. Estimations des coûts pour des travaux de maintenance. Risques liés aux travaux en hauteur, aux opérations de levage, aux fouilles, nettoyages chimiques et haute pression, meulage, soudage. Danger électrique. Plan de prévention et permis de travaux. Responsabilités et aspects réglementaires. Maîtrise de la sécurité sur les chantiers, audits, évaluation sécurité des entreprises. Maîtrise de la qualité, des coûts et des délais. Suivi de l avancement et réception des travaux. Visite d un site pétrochimique ou d un atelier de réparations. Présentation des projets personnels. 5 j 5 j 5 j Observation 15 jours réalisés sous la forme de 3 modules de 5 jours non consécutifs, espacés par des périodes d intermodules de l ordre d un mois, au cours desquelles les stagiaires ont des activités complémentaires à réaliser. Responsable : Alain Giliberti Raffinage - Chimie

10 OMT / FFPST1 Préparateur et Superviseur de Travaux Module 1 : Préparation des travaux - Responsabilités - Sous-traitance 5 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et les méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Expliquer leur mission, leur rôle et responsabilités. --Citer les principales méthodes nécessaires à la préparation des travaux. --Rédiger un cahier des charges travaux, constituer un dossier d appel d offres et sélectionner le mieux-disant. Organisation et préparation des travaux Évolution du contexte industriel : politique de maintenance, partenaires en présence. De la demande de travaux au bilan de l intervention : cahier des charges, demande d intervention (DI), urgences, préparation et analyse des travaux, ordonnancement des tâches, optimisation de la planification, suivi et contrôles. Rôles et responsabilités des acteurs. Préparation des travaux : gammes de coordination et d exécution. Optimisation des ressources. Applications : criticité des demandes d intervention, analyse d un travail, établissement d une gamme opératoire, optimisation d un planning de travaux, préparation d un arrêt. Préparation et externalisation des marchés Sous-traitance : externalisation des travaux. Réglementation et risques juridiques. Risques de délit de marchandage et d ingérence. Responsabilité civile et pénale des personnes Applications : cas de jurisprudence. Cahier des charges généraux et particuliers : bases juridiques, principales clauses contractuelles. Garanties, pénalités. Processus achats et types de contrats. Gestion des offres et sélection des entreprises. Modes de rémunération : dépense contrôlée, bordereau, forfait (avantages et inconvénients). Sélection des projets personnels. 2,5 j 2,5 j --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. --Évaluation des acquis formalisée à la fin du module de formation. Organisation de la Maintenance et des Travaux Responsable : Alain Giliberti FR Oct Martigues RMA Raffinage - Chimie 197

11 OMT / FFPST2 Préparateur et Superviseur de Travaux Module 2 : Travaux liés aux matériels statiques 5 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et les méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Identifier les principales techniques nécessaires à la préparation et au suivi Qualité des travaux liés aux Équipements Sous Pression, aux équipements thermiques, aux tuyauteries et à leurs éléments constitutifs. --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. Matériels de tuyauterie et robinetterie Matériaux : principaux métaux utilisés en pétrochimie. Utilisation et contraintes. Robinetterie : vannes, clapets, soupapes et accessoires de tuyauterie. Étanchéités statiques : jointages par brides. Application pratique en atelier : montage et serrage des joints. Corrosion - Inspection légale Mécanismes chimiques de la corrosion, facteurs aggravants, vitesses de réaction. Manuel corrosion. Inspection : rôle du Service Inspection (reconnu ou non), plans d inspection, interface avec la maintenance. Équipements Sous Pression et réglementation. Application pratique : épreuve légale sur un équipement en atelier. Principaux types de réparation des équipements Évaluation des techniques de détection de panne, de fissuration ou de fuites. Détections de fuites sur équipements et tuyauteries : techniques de réparation. Obturateurs de fuites en marche. Modes de dégradation des équipements thermiques principaux : échangeurs de chaleur, fours et chaudières. Contrôles et réparations. Suivi du réfractaire, des charpentes et du béton. Travaux de génie civil : modes de défaillance. Techniques de réparation. 1,5 j 2 j 1,5 j Responsable : Alain Giliberti FR Nov Martigues RMA Raffinage - Chimie

12 OMT / FFPST4 Préparateur et Superviseur de Travaux Module 3 : Analyser, maîtriser et superviser les travaux sur site 5 Jours Niveau : Fondamentaux Apporter les éléments techniques et les méthodes nécessaires à l exercice des fonctions de préparateur et superviseur de maintenance. Préparateurs, superviseurs de maintenance nouvellement affectés sur le poste ou voulant perfectionner leur activité. Cette formation s adresse aussi aux chargés d affaires des services Travaux neufs, projets et travaux d arrêts des installations industrielles. --Décrire les responsabilités Sécurité, Qualité, Coûts, Délais du Superviseur de Travaux. --Énoncer les principales méthodes permettant de superviser les travaux (neufs et de maintenance). --Superviser efficacement les travaux sur le chantier (Sécurité, Qualité, Délai, Coûts) et prendre les actions requises. Risques liés aux travaux et démarche préventive Dangers des produits rencontrés sur les sites et précautions à prendre. Mise et maintien en sécurité des installations : dangers lors des travaux de jointages/ déjointages, ouverture des circuits. Consignation des circuits - Obturateurs. Travaux dans les espaces confinés : ouverture, ventilation, évolution des risques. Dangers liés à l utilisation du matériel : nettoyage chimique et HP, meulage, soudage, sablage. Risques physiques et prévention : risques électriques, rayonnements, brûlures, bruit. Risques liés aux travaux en hauteur : éléments constitutifs, échafaudages, nacelles. Opérations de levage : charges, équipements de levage et accessoires. Plans de prévention et permis de travaux : réglementation, instruction, contraintes à respecter. Responsabilité des signataires. Maîtrise de la qualité, des coûts et des délais Plan de contrôle qualité : vérification, audits Qualité terrain, évaluation des entreprises. Suivi de l avancement : avancement physique, indicateurs, plannings à barres, marges, chemin critique, relevés et contrôles sur site, utilisation des logiciels, rôle des entreprises, moyens d action en cas d alerte. Réception des travaux : utilisation des check-lists métier, réserves, interfaces Production et Maintenance. Estimation des travaux de maintenance : analyse détaillée des travaux, estimation au forfait, au bordereau ou en dépense contrôlée. Imprévus : impact financier, analyse et autorisation des travaux supplémentaires. Retour d expérience : impact financier des anomalies, plan d action pour chantiers futurs. Présentation et critique des projets personnels 2,5 j 1,5 j --Animation interactive faisant largement appel au vécu des participants. --Visite d un site pétrochimique ou d un atelier de réparations. --À chaque thème enseigné correspondent des exercices permettant aux stagiaires de les mettre en pratique concrètement. --Présentation des projets personnels et des éléments principaux utilisables pour le métier. Visite d un site pétrochimique ou d un atelier de réparations Observations de situations réelles. Analyse et commentaires sur les méthodes de préparation et de supervision des travaux. Organisation de la Maintenance et des Travaux Responsable : Alain Giliberti FR Déc Martigues RMA Raffinage - Chimie 199

Projets - Gestion des Projets

Projets - Gestion des Projets Projets - Gestion des Projets p. 217 à 222 Projets - Gestion des Projets PGP / GPP PGP / GPP-E Gestion des petits projets Travaux neufs 5 Jours Niveau : Fondamentaux Améliorer la compréhension de la conduite

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95

RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 RISQUES CHIMIQUES Niveau 2 Agrément UIC n 01/95 PUBLIC CONCERNE Responsables, cadres technico-commerciaux, chefs de chantier «preneurs de permis» et chefs d équipe des entreprises ayant à intervenir dans

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Vos besoins, nos obligations

Vos besoins, nos obligations S Ingénierie Assistance Technique - Conseil Management des projets Prévention des risques Vos besoins, nos obligations Contact: Mr EL AAMRANI Saïd, Gérant 43 rue des Hirondelles, BP 600-68 76330 Notre

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1)

Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Logo de l organisme de Formation Intitulé Formation initiale d agent des services de sécurité incendie et d assistance à personnes (SSIAP1) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB

La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB La surveillance de la fabrication des équipements des centrales nucléaires pour EDF Création de l EMIB Journées Techniques AFIAP du 14 mai 2013 C. Boveyron D. Dhennin (EDF/CEIDRE) 1 1 - CT du lundi 4 octobre

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE Brevet de technicien supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Direction de l enseignement supérieur Service des contrats et

Plus en détail

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES

NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES NOTRE OFFRE GLOBALE STAGES INTER-ENTREPRISES HYDRAULIQUE MOBILE 5 Stages de 4 jours ----- HM1 HM2 HM3 HM4 HM5 2 Stages SAUER DANFOSS de 2 jours ----- PVG 32 ----- POMPE 90 MOTEUR 51 ELECTRONIQUE EMBARQUEE

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT 1 - AVANTAGES DE LA GMAO ACCEDER POUR ENSEIGNER 2 - GENERALITES POUR L EXPLOITATION EN BAC PRO ET BTS 3 LA GMAO ET LE NOUVEAU REFERENTIEL BTS 2014 MAINTENANCE

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45

BEP Maintenance des produits et équipements industriels. Annexe I a. Référentiel des activités professionnelles. Page 4 sur 45 Annexe I a Référentiel des activités professionnelles Page 4 sur 45 Présentation Le diplôme du brevet d études professionnelles «Maintenance des produits et équipements industriels» (MPEI) valide un ensemble

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX

LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX Par Michel LEDOUX Avocat Associé CABINET MICHEL LEDOUX ET ASSOCIES 10 RUE PORTALIS 75008 PARIS Tél : 01.44.90.98.98

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

18 Février 2011 à 12 Heures

18 Février 2011 à 12 Heures MARCHES PUBLICS DE SERVICES Ville d Auterive Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE 05 34 28 19 30 Cahier des Clauses Administratives Particulières Création d une médiathèque dans le bâtiment dénommé

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

Entreprise Utilisatrice et Entreprises Extérieures

Entreprise Utilisatrice et Entreprises Extérieures Entreprise Utilisatrice et Entreprises Extérieures Guide d aide à destination des entreprises pour une mise en œuvre opérationnelle de la démarche de prévention liée à l intervention des entreprises extérieures

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs

www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs www.sofis.fr catalogue 2015 formations de formateurs Version 5.6 Sofis 2015 www.sofis.fr N Azur 0 811 09 27 37 Sommaire Thèmes de formation 3 Secourisme 3 Incendie 7 Ergonomie 9 Management santé et sécurité

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle

Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Par : Abdeljalil Chaouki, Conseiller de maintenance industrielle Institut Technologique de Maintenance industrielle Tél. : 418 962-9848 poste 222 Téléc. : 418 968-8205 abdeljalil.chaouki@itmi.ca www.itmi.ca

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

N 787 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 787 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 787 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 mars 2013. PROPOSITION DE LOI visant à mieux identifier les infractions

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise

Plus en détail

La coordination de la sécurité pour les opérations de Travaux Publics. Guide à l intention des entreprises

La coordination de la sécurité pour les opérations de Travaux Publics. Guide à l intention des entreprises La coordination de la sécurité pour les opérations de Travaux Publics Guide à l intention des entreprises Mise à jour Août 2009 1 2 SOMMAIRE GLOSSAIRE 4 PREAMBULE 5 Les raisons - Les origines - Les concepts

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2 Charte professionnelle visant à organiser et assurer l hygiène et la sécurité des salariés en situation de coactivité pendant les opérations de montage et de démontage des manifestations commerciales Préambule....

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

MAINTENANCE MECANIQUE CHAUDRONNERIE ROBINETTERIE RAFFINERIE TOTAL FRANCE DONGES CAMRAF-NO-PQSE-001-F

MAINTENANCE MECANIQUE CHAUDRONNERIE ROBINETTERIE RAFFINERIE TOTAL FRANCE DONGES CAMRAF-NO-PQSE-001-F Page : 1/39 PLAN QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT NOTE D ORGANISATION MAINTENANCE MECANIQUE CHAUDRONNERIE ROBINETTERIE CAMRAF-NO-PQSE-001-F 01/07/08 1 Création N.GIRAUD S.HOULBREQUE D.GARREAU R.MOINARD

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

Sécurité - Hygiène - Environnement

Sécurité - Hygiène - Environnement 230 Raffinage - Chimie - 2014 ANALYSES PRODUITS MOUVEMENTS STOCKAGE PROCÉDÉS GÉNIE CHIMIQUE RAFFINAGE GAZ PÉTROCHIMIE CHIMIE Sécurité - MATÉRIELS MATÉRIAUX CORROSION INSPECTION Hygiène - ÉNERGIE MATÉRIEL

Plus en détail

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire.

Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire Sensibilisation Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise ou du délégataire 1N 2N Sommaire 1- La réglementation 1-1- La responsabilité

Plus en détail

Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle. 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme

Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle. 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme Thème Techniques : 9. Mécanique et maintenance industrielle 10. Electricité, électronique, électrotechnique et automatisme 11. Qualité et gestion de la production 12. Hydraulique 13. Organisation industrielle

Plus en détail

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4)

Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) Formations à la prévention des risques liés à l amiante (sous-section 4) DOCUMENT DE REFERENCE Ce document présente le contexte relatif à l organisation des formations «amiante sous-section 4» : Les compétences

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

Point réglementation N 4 Chantier et co-activité régles et responsabilités. Novembre 2011

Point réglementation N 4 Chantier et co-activité régles et responsabilités. Novembre 2011 Point réglementation N 4 Chantier et co-activité régles et responsabilités Novembre 2011 Sommaire Introduction page 3 I - Les règles particulières de prévention du code du travail applicables aux différentes

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS

RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION IDENTIFICATION DES COMPÉTENCES À PARTIR DES ACTIVITÉS ACTIVITÉS Capacités COMPÉTENCES C1 Préparation des activités Réalisation d activités Relations avec les clients, avec

Plus en détail

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité

Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité Exploitation, maintenance & sécurité des infrastructures Prenez de l altitude en toute sérénité www.imagina-international.com Aten Altitude, la solution intégrée pour l exploitation, la maintenance et

Plus en détail

www.realtec-groupe.com

www.realtec-groupe.com 2015 www.realtec-groupe.com HISTORIQUE DE LA SOCIETE La société REALTEC GROUPE est née d un besoin récurrent des donneurs d ordres, de leurs sous traitants ainsi que des entreprises générales de travaux.

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

Nantes, le 22 décembre 2014. Monsieur le Directeur IONISOS Zone industrielle Les Chartinières 01120 DAGNEUX

Nantes, le 22 décembre 2014. Monsieur le Directeur IONISOS Zone industrielle Les Chartinières 01120 DAGNEUX RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2014-056821 Nantes, le 22 décembre 2014 Monsieur le Directeur IONISOS Zone industrielle Les Chartinières 01120 DAGNEUX Objet Contrôle des installations

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE DES SYSTÈMES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE DES SYSTÈMES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE DES SYSTÈMES Option : systèmes de production Option : systèmes énergétiques et fluidiques Option : systèmes éoliens Septembre 2014 BTS Maintenance des systèmes

Plus en détail

Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau Thierry POLATO Agence Régionale de Santé Pays de la Loire Délégation territoriale de Maine-et-Loire

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

LE PRET DE MAIN D OEUVRE

LE PRET DE MAIN D OEUVRE LE PRET DE MAIN D OEUVRE CCI CHERBOURG-COTENTIN Marie-Laure LAURENT Avocat au Département Droit social Tel : 02.33.88.36.36 Mail : marie-laure.laurent@fidal.fr Mardi 25 juin 2013 1 Relation triangulaire

Plus en détail

Catalogue 2014 OFFRE DE SERVICES. Solutions de services CVC complètes et sur-mesure pour vos installations SERVICE

Catalogue 2014 OFFRE DE SERVICES. Solutions de services CVC complètes et sur-mesure pour vos installations SERVICE Catalogue 2014 OFFRE DE SERVICES Solutions de services CVC complètes et sur-mesure pour vos installations SERVICE 1 Sommaire Vous êtes entre de bonnes mains! Un service de proximité Une équipe à votre

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION Innovation - Prévention conseil - accompagnement - formation Innovation-Prévention 19 rue Paul Séramy 77300 Fontainebleau N SIRET : 48155965600030 Tel : 09.88.99.99.59 www.innoprev.com Contact Direct avec

Plus en détail

Les différents types de contrats

Les différents types de contrats Les différents types de contrats Réseau régional Performance des bâtiments publics MAINTENANCE ET EXPLOITATION DU BATIMENT Alain T kint de Roodenbeke Direction territor iale Est PCI «Gestion du Patrimoine

Plus en détail

école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance / Temps plein (bac + 5)

école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance / Temps plein (bac + 5) école management & société Manager de la chaîne logistique Alternance / Temps plein (bac + 5) Manager de la chaîne logistique Contexte Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) travaille depuis

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE A L ETRANGER

CONVENTION DE STAGE A L ETRANGER CONVENTION DE STAGE A L ETRANGER Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président Monsieur Jacques Comby

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48

SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté...48 Le Guide ÉCOLE DE SÉCURITÉ SURVEILLANCE PRÉVENTION SÛRETÉ PRÉVENTION SURETÉ Sommaire Sommaire Surveillance Prévention Sureté....48 Les obligations légales....49 Surveillance, prévention :...50 - CQP Agent

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

RECRUTER ET INTÉGRER UN NOUVEAU COLLABORATEUR GÉRER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES : LES BONNES PRATIQUES

RECRUTER ET INTÉGRER UN NOUVEAU COLLABORATEUR GÉRER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES : LES BONNES PRATIQUES 2 ème semestre 2009 GÉRER LES RISQUES PSYCHO-SOCIAUX Salarié du secteur privé Objectif : Comprendre la nécessité de mise en œuvre d une prévention des risques psycho-sociaux. Connaître ces risques psycho-sociaux.

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Achats Internationaux & Supply Chain" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 14 Avril 2012 2 2013 / 2014 Groupe

Plus en détail

Tout le matériel (actif) qui sert à produire: boulons, capteurs, automates, vérins, câblage, éclairage, etc.

Tout le matériel (actif) qui sert à produire: boulons, capteurs, automates, vérins, câblage, éclairage, etc. 1 La maintenance 2 De quoi? Tout le matériel (actif) qui sert à produire: boulons, capteurs, automates, vérins, câblage, éclairage, etc. Pourquoi? Garder le matériel de production (les actifs) en état

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail