Association pour la gestion. Rapport annuel. d une centrale d information de crédit

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association pour la gestion. Rapport annuel. d une centrale d information de crédit"

Transcription

1 2002 Association pour la gestion Rapport annuel d une centrale d information de crédit

2 Sommaire Premiers propos du Président Page 1 Organe de l association Page 2 Membres Pages 3 4 L organisation ZEK Page 5 Rapport annuel de l association Page 6 Banque de données ZEK, contenu et extension Page 8 Banque de données ZEK, crédits ouverts Page 9 Banque de données ZEK, nouveaux contrats Page 10 Banque de données ZEK, transactions et obligations multiples Page 11 Projet «ZEK 2001» Page 12 Fondation d un Centre de renseignement sur le crédit à la consommation Protection des données Page 12 Adresses de contact Page 13

3 Premiers propos du Président ZEK 2002 Deux priorités claires se sont imposées pour l Association pour la gestion d une centrale d information de crédit (ZEK) au cours du dernier exercice: la création en temps opportun d un «Centre de renseignement sur le crédit à la consommation» et le lancement du renouvellement fondamental de l application de la banque de données bientôt âgée de 30 ans. La base de la mise en route de la Centrale de renseignement sur le crédit à la consommation (Informationsstelle für Konsumkredit IKO) était donnée par la fondation le 30 mai 2002 d une association d intérêts communs. Entre-temps, bien au-delà de 100 bailleurs de crédits s y sont inscrits comme membres. L accent principal des travaux résidait dans le développement en temps opportun d une banque de données IKO, capable de prendre en charge les informations indépendamment de la ZEK et conformément aux exigences légales. Sa réalisation réussie à entière satisfaction est redevable à l engagement compétent et à la parfaite collaboration entre le comité directeur, le groupe de projet, la commission technique et la maison AC-Service (Schweiz) AG agissant à titre de fournisseur de services. Un grand merci est dû pour cette excellente performance. De plus amples informations se trouvent au site Web Un autre «chantier» a été ouvert par le lancement du projet «New ZEK». On savait que cette solution informatique datant des années 70 requérait un renouvellement. La mise en route de ce projet avait pourtant dû être remise à plus tard au profit du projet IKO. C est ici que se manifeste sensiblement la structure de l association à vrai dire de coûts avantageux, mais aussi limitée dans ses capacités. Au cours des années, ce projet a pourtant pris des formes et à l aide d un questionnaire, on a sondé les besoins fondamentaux des membres. La réalisation d exigences divergentes d un cercle de membres à vrai dire très hétérogène sera certainement l un des plus grands défis posés aux instances de la ZEK au cours des prochains temps. En plus des travaux consacrés aux projets, il s agissait aussi d assurer l exploitation normale de la centrale de gestion des risques. Notre banque de données a de nouveau été utilisée intensément par les membres. Un total de 2,5 millions de demandes signifie une augmentation de 10% par rapport à l année précédente. Deux nouveaux membres ont pu être reçu durant l année écoulée, tandis que 3 membres ont démissionné. Ce faisant, l effectif des membres est tombé à 82. Lors de l Assemblée générale du 30 mai 2002, nous avons dû prendre connaissance des démissions des membres du comité directeur MM. le Dr Linus Bertsch et Pascal Udry; Mme Christine Ruesch et MM. Beat Dräyer et Fredi Küng ont été élus comme successeurs. A côté d un agenda lourdement chargé, nous avons tiré profit de la chance de parvenir à bref délai et à des frais avantageux à notre propre site Internet dans le cadre d un travail de diplôme d un «Web-Publisher». Le résultat de ce travail se présentera dès avril 2003 sous le site Après 16 années d activité dans le Comité directeur, je me retirerai au second rang à l occasion de l Assemblée générale Il me tient à cœur de remercier cordialement des nombreuses années d excellente collaboration et de souhaiter beaucoup de succès à la nouvelle direction pour résoudre toutes les tâches futures qui l attendent. Hansruedi Hintermeister Président 1

4 Comité directeur Commission technique Organes de l Association Hansruedi Hintermeister Président Arnold Bohl Vice-président Beat Dräyer Fredi Küng Theodor Näscher Christine Ruesch Ewald Siegrist Werner Weibel Chef de la commission technique Werner Weibel Direction Hugo Müller Stefano Schmid Axel Hammann Représentants d AC-Service: Fritz Veitinger Thomas Widmer CS Group 8542 Wiesendangen Tél CREDIT SUISSE 8070 Zurich Banque Cantonale Neuchâteloise 2001 Neuchâtel UBS Card Center 8252 Glattbrugg Raiffeisen Leasing 9001 St-Gall Migrosbank 4002 Bâle MultiLease AG 8048 Zurich GE Capital Bank 5200 Brugg GE Capital Bank, 5200 Brugg CREDIT SUISSE, 8070 Zurich Cornèr Banca SA, 6901 Lugano Zürcher Kantonalbank, 8005 Zurich AC-Service (Schweiz) AG 5430 Wettingen Secrétariat Secrétariat ZEK Tél Dr. iur. Robert Simmen Fax Toblerstr. 97/Neuhausstr. 4, Case postale Zurich Centre de calcul AC-Service (Schweiz) AG 5430 Wettingen 2

5 Membres N = nouveau membre Aargauische Kantonalbank Alphabet Fuhrparkmanagement (Schweiz) AG N ALSA Auto Leasing Sixt AG Amag Leasing AG ARVAL PHH Schweiz Auto Interleasing AG Auto Kaiser AG Baloise Bank SOBA Banco Espirito Santo e Comercial de Lisboa SA Bank Coop Bank Linth Banque Cantonale de Fribourg Banque Cantonale de Genève Banque Cantonale du Jura Banque Cantonale du Valais Banque Cantonale Neuchâteloise Banque Cantonale Vaudoise Basler Kantonalbank Berner Kantonalbank BMW (Schweiz) AG BMW Finanzdienstleistungen (Schweiz) AG BP (Switzerland) Brother (Schweiz) AG City Bank Clariden Bank Cornèr Banca SA CREDIT SUISSE CREDIT SUISSE Leasing DaimlerChrysler Services Leasing AG Diners Club Schweiz AG DMS Leasing AG Dr. J. A. Lengen Finanz AG Erb Finanz und Leasing AG Europay (Switzerland) SA FCE Bank plc Fiat Finance SA GE Capital Bank General Motors Acceptance Corp. Suisse SA Grenke Leasing AG Heller Global Vendor Finance Switzerland SA Interdiscount AG Interdur AG 5001 Aarau 8112 Otelfingen 4030 Bâle 5116 Schinznach-Bad 6300 Zoug 3063 Ittigen 6300 Zoug 4500 Soleure 1006 Lausanne 4002 Bâle 8730 Uznach 1701 Fribourg 1204 Genève 2900 Porrentruy 1951 Sion 2000 Neuchâtel 1003 Lausanne 4002 Bâle 3011 Berne 8157 Dielsdorf 8112 Otelfingen 6301 Zoug 5405 Dättwil 8021 Zurich 8022 Zurich 6901 Lugano 8070 Zurich 8021 Zurich 8952 Schlieren 8306 Brüttisellen 8620 Wetzikon 8027 Zurich 8406 Winterthur 8304 Wallisellen 8021 Zurich 8952 Schlieren 5200 Brugg 2557 Studen 4052 Bâle 8303 Bassersdorf 3303 Jegenstorf 9003 St-Gall 3

6 Membres Isbank GmbH 8023 Zurich IVECO FINANCE AG 8302 Kloten Jelmoli SA 8021 Zurich KBC Vendor Lease SA 1211 Genève Luzerner Kantonalbank 6002 Lucerne Magazine zum Globus 8045 Zurich Manor AG 4005 Bâle Migrol-Genossenschaft 8048 Zurich Migrosbank 8023 Zurich Möbel Pfister 5034 Suhr MultiLease AG 8048 Zurich N+C Leasing AG 6301 Zoug Neue Aargauer Bank 5001 Aarau Postfinance 3030 Bern PSA Finance (Suisse) SA 3072 Ostermundigen Raiffeisenbank Kölliken-Entfelden 5742 Kölliken Raiffeisenbank Seeland 3250 Lyss Raiffeisen-Leasing 9001 St-Gall Regiobank Solothurn 4500 Soleure Renault Crédit SA 8105 Regensdorf Revi Leasing & Finanz AG 4900 Langenthal Schweiz. Verband der Raiffeisenbanken 9001 St-Gall Schwyzer Kantonalbank 6431 Schwyz Shell (Switzerland) Card Systems 6340 Baar Sparcassa Wädenswil St. Gallische Kantonalbank 9001 St-Gall Swisscard AECS AG 8810 Horgen Swissquote Bank 1196 Gland TGVSN Treuhandgenossenschaft des Verbandes Schweiz. Nähmaschinenhändler 8570 Weinfelden N T-Systems CS AG 8306 Brüttisellen TopCard Service AG 8152 Glattbrugg UBS AG 8021 Zurich UBS Card Center AG 8152 Glattbrugg UBS Leasing AG 8040 Zurich Viseca Card Services SA 8152 Glattbrugg Volvo Finance (Suisse) SA 1211 Genève 3 WF Finanz und Leasing AG 5507 Mellingen Zahnärztekasse AG 8820 Wädenswil Zuger Kantonalbank 6300 Zoug Zürcher Kantonalbank 8010 Zurich 4

7 L organisation ZEK Buts et activités de l Association Membres de l Association Le but de l Association réside dans la gestion d une centrale d information sur les requérants de crédits, de leasing et de cartes de crédit, ainsi que sur les obligations et solvabilité de preneurs de crédits, de leasing et détenteurs de cartes de crédit. L Association est une «Non-profit Organisation». Peuvent être reçues membres de l Association les entreprises qui financent professionnellement des achats à crédit, qui accordent des crédits sous une forme quelconque, qui concluent des contrats de location et de leasing, qui avancent des fonds pour des biens mobiliers ou qui octroient des cartes de crédit et de paiement. Au cours de l année écoulée, 2 nouveaux membres ont pu être reçus. Pendant le même laps de temps, 3 membres ont démissionné. A la fin de l année 2002, l Association comptait 82 entreprises Structure des membres Sociétés de cartes de crédit 17% Sociétés de financement commercial 10% Banques de crédit 8% Banques générales 17% Sociétés de leasing 31% Banques cantonales 17% Grafic: Structure des membres selon l accent principal des activités 5

8 Rapport annuel 2002 Assemblée générale Activités du Comité directeur Activités de la Commission technique Stratégie et organisation Vingt-neuf entreprises membres ont participé à la 34 e Assemblée générale de l Association du 30 mai Les affaires ordinaires ont été approuvées sans restrictions. Les membres ont approuvé à l unanimité un nouveau règlement des taxes. Celui-ci contient nouvellement une composante des prix dépendante de la quantité. Pour les Messieurs Dr Linus Bertsch et Pascal Udry démissionnaires, l Assemblée a élu Madame Christine Ruesch et Messieurs Beat Dräyer et Fredi Küng. Le rapport consacré au projet «ZEK 2001» pour la réalisation d une Centrale de renseignements sur le crédit à la consommation dans le sens de la nouvelle LCC a été approuvé sans opposition. Le feu vert a aussi été donné pour le lancement du projet «New ZEK» dont le but réside dans le renouvellement de l application de la banque de données qui a atteint sa 30 e année de service. En plus de ses activités courantes, le Comité directeur et ses commissions affectées aux projets «ZEK 2001», «New ZEK» et «ZEK Homepage» ont traité les missions supplémentaires et stratégiques. La structure de l Association avec ses instances aux activités honorifiques impose constamment des limites à l avance rapide souhaitée des travaux. Au vu de la situation économique globale, il ne sera à l avenir guère plus facile aux entreprises membres de libérer suffisamment de capacités de travail et de compétences pour de telles missions communautaires. La Commission technique s est occupée avec une cadence élevée des séances de travail de la réalisation du projet «ZEK 2001». Ce faisant, elle a pu s appuyer sur le support actif des spécialistes d AC-Service. Grâce aux efforts communs, le lancement sans frottements de la banque de données IKO a pu être accompli de manière exemplaire en date du 1 er janvier Avec le lancement du projet «New ZEK», une époque de grands défis a commencé pour notre Association. Deux groupes de problèmes complexes doivent être traités et résolus: 1. Comment la plate-forme technique future de notre banque de données doit-elle se présenter? 2. Comment doit-on régler la forme juridique de notre Association communautaire pour répondre correctement aux exigences hétérogènes de nos membres? 6

9 Politique et législation A la suite de l entrée en vigueur de la nouvelle loi sur crédit à la consommation (LCC), la tranquillité s est de nouveau instaurée pour la ZEK au front législatif. Le prochain thème sera celui de la révision de la loi sur la protection des données, un thème qui concerne directement tant la ZEK que l IKO. Nous observons aussi activement la révision des directives de la CE concernant le crédit à la consommation, étant donné qu on y accorde une grande importance à l utilité de «centrales de risques». Protection des données L implémentation de la banque de données de l IKO a forcément provoqué des contacts plus fréquents de la ZEK avec les autorités fédérales de la protection des données. Les rapports bons et ouverts avec cet office nous ont bien profité. La ZEK jouit comme auparavant de la confiance du PFPD. 7

10 Volume total des enregistrements La banque de données ZEK Nombre dont au Personnes Enregistrements Demandes de crédit Engagements Informations Informations dans la BD en suspens refusées en cours liquidés pour cartes des autorités Données personnelles Contenu et extension de la banque de données ZEK Contenu/champs Nom, prénom, date de naissance, adresse, profession, état civil (facultatif) Types d affaires Secteur Crédits Contrats de location Cartes de crédit Information des autorités Catégories de données Crédits au comptant, à terme, ventes par acomptes comptes courants, crédits de salaire Locations/achats, leasings Perturbations de paiement, crédits sur cartes Faillites, tutelles Genres d activités Délais de conservation Secteur Catégories Données Demandes de financement Demandes en cours Date de la demande Demandes refusées Date et raison Examens de solvabilité Date de la demande Engagements Engagements en cours Montant et durée Statut de solvabilité Engagements liquidés Date et solvabilité Informations sur cartes Perturbations de paiement Date et raison Information des Communications Date et genre autorités des feuilles officielles Secteur Catégories Données Demandes de financement en cours 3 mois retirées 6 mois refusées 2 années Examens de solvabilité aucun Engagements soldés avec bonne solvabilité 3 années avec mauvaise solvabilité 3 5 années Informations sur cartes Blocages 1 5 années Mesures d encaissement 5 10 années Information des autorités Faillites 10 années Tutelles 30 années 8

11 Crédits ouverts Etant donné que la ZEK couvre pratiquement tout le marché des crédits au comptant, le volume des affaires enregistré en fin d année représente pratiquement en même temps l ensemble des crédits de cette catégorie. Egalement pour le marché du leasing des biens de consommation, les chiffres de la ZEK sont représentatifs dans une grande extension. Les nombres représentent tous les contrats communiqués comme étant non soldés par les membres. Le crédit restant est calculé théoriquement par le système ZEK sur la base des mensualités pas encore échues le jour de référence (nombre x montant des mensualités) Prêts au comptant Nombre Montant restant en CHF Ø-Crédit restant Ø-Durée Contrats de vente par acomptes Nombre Montant restant en CHF Ø-Crédit Ø-Durée Prêts à terme Nombre Montant en CHF Ø-Crédit restant Ø-Durée Total des crédits à la consommation Nombre Montant restant en CHF Ø-Crédit restant Ø-Durée Crédits en compte-courant Nombre Crédit restant en CHF Ø-Crédit restant Leasing Nombre Montant restant en CHF Ø-Obligation restante Ø-Durée

12 Nouveaux contrats par année Ce tableau contient tous les contrats nouvellement conclus durant l année correspondante et qui ont été communiqués au système ZEK. Le montant des crédits correspond au total des obligations contractuelles initiales Prêts au comptant Nombre Montant du crédit en CHF Ø-Montant du crédit Ø-Durée Contrats de vente par acomptes Nombre Montant du crédit en CHF Ø-Montant du crédit Ø-Durée Prêts à terme Nombre Montant du crédit en CHF Ø-Montant du crédit Ø-Durée Total des crédits à la consommation Nombre Crédit en CHF Ø-Montant du crédit Ø-Durée Crédits en compte-courant Nombre Montant en CHF Ø-Montant du crédit Leasing Nombre Montant en CHF Ø-Obligation Ø-Durée

13 Volume des transactions Le tableau ci-dessous fournit un aperçu de la quantité de transactions de données les plus importantes qui ont été effectuées par le système ZEK. Au cours de l année précédente, le système on-line a traité quotidiennement en moyenne environ demandes et presque autant de messages consécutifs d enregistrements de contrats, de liquidations, de refus de crédits, etc. Demandes Nouvelles transactions Contrats de solvabilité soumises refusées en % annoncés soldés , , , , , , , Obligations multiples La Banque de données ZEK peut renseigner si une personne est enregistrée avec plusieurs contrats ouverts. Y sont inclus tous les crédits à la consommation et tous les contrats de leasing. Ces valeurs ne se sont guère modifiées au cours des dernières années. A la fin 2002, la statistique se présente comme suit: Personnes avec 1 contrat en cours: 81,9 % Personnes avec 2 contrats en cours: 14,8 % Personnes avec plus de 2 contrats en cours: 3,3 % 11

14 Projet «ZEK 2001»/ Fondation d un centre de renseignement sur le crédit à la consommation; poursuite de l exploitation de la ZEK En observation de la nouvelle loi LCC qui est entrée en vigueur le 1 er janvier 2003, les donneurs de crédit concernés par la LCC ont fondé le Centre de renseignement sur le crédit à la consommation (IKO) sous forme d association indépendante. L IKO a lancé son exploitation le 2 janvier Les ensembles de données gérées par l IKO se restreignent strictement aux données à collecter selon la LCC. L accès à l IKO est réservé aux donneurs de crédits dans le sens de l art. 2 LCC et uniquement pour les applications qui relèvent de la LCC. En sa qualité de centrale d évidence indépendante, la ZEK collectionne, parallèlement à la nouvelle IKO, ses données dans l extension précédente et les met à la disposition de ses entreprises membres. Protection des données Comme au cours des années précédentes, l observation stricte des impératifs de la loi sur la protection des données constitue de nouveau un thème central de la ZEK. Toutes les données communiquées par les entreprises membres au sujet de clients, resp. de requérants de crédits, de leasings ou de cartes de crédit doivent être correctes. Selon les statuts et le règlement, les membres de la ZEK endossent l entière et seule responsabilité de la justesse des données communiquées, étant donné que compte tenu de la quantité existante des données, ces entreprises sont seules capables de vérifier et d assurer leur justesse. Dans le but d assurer le respect conséquent des obligations légales de la protection des données, le secrétariat de la ZEK a toujours fourni son appui pour accompagner des réclamations concernant des données éventuellement fausses, pour autant que les personnes concernées n aient pas réussi à liquider leurs doléances immédiatement et directement avec les entreprises responsables des données communiquées. Les entreprises membres sont aussi supportées par des lettres circulaires, par l organisation de cours de formation et par des conseils au sujet de cas concrets en relation avec la protection juridique des données. Selon les statuts et le règlement ZEK, il est strictement interdit d utiliser les données fournies par la ZEK au-delà des vérifications de crédit et l examen de demande et à des fins dépassant les buts de la ZEK par ex. à des fins de marketing ou de remettre les données de la ZEK à des tiers non autorisés. De tels abus seraient punis rigoureusement, mais ne se sont jamais présentés au cours de l année sous revue comme du reste durant toutes les années précédentes. 12

15 Adresses de contact IKO Association pour la gestion d un Centre de renseignement sur le crédit à la consommation Président: Secrétaire: Hugo Müller Dr iur. Robert Simmen CREDIT SUISSE Toblerstr. 97/Neuhausstr Zurich 8044 Zurich Tél ASBCEF Association Suisse des Banques de Crédit et Etablissements de Financement Président: Secrétaire: Luciano Passardi Dr iur. Robert Simmen GE Capital Bank Toblerstr. 97/Neuhausstr Brugg 8044 Zurich Tél Tél ASSL Association Suisse des Sociétés de Leasing Président: Secrétaire: Thomas Mühlethaler Dr Markus Hess GE Capital Bank Rämistr Brugg 8024 Zurich Tél Tél KARTAC Interessengemeinschaft der Zahlkartenindustrie Président: Secrétaire: Fredi Küng Christiane Goessler UBS Card Center AG Jelmoli AG 8152 Glattbrugg 8021 Zurich Tél Tél

16 Association pour la gestion d une centrale d information de crédit Secrétariat: Dr. iur. Robert Simmen Toblerstr. 97/Neuhausstr Zurich Tél Fax Membre de: Association of Consumer Credit Information Suppliers

Table des matières. Rapport annuel ASBCEF 2012

Table des matières. Rapport annuel ASBCEF 2012 2 Table des matières 1. L Association Page 3 1.1. Comité directeur de l ASBCEF Page 3 1.2. Membres de l ASBCEF Page 3 1.3. Secrétariat Page 3 1.4. Présentation d une branche économique Page 4 2. Rapport

Plus en détail

Crédit. Crédit personnel Atteindre ses objectifs

Crédit. Crédit personnel Atteindre ses objectifs Crédit Crédit personnel Atteindre ses objectifs Nous avons tous des idées ou des projets que nous rêvons de réaliser. Et nous pouvons tous nous trouver confrontés à des défis exceptionnels ou des besoins

Plus en détail

S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO)

S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO) S T A T U T S (Version française) Association pour la gestion d un centre de renseignements sur le crédit à la consommation (IKO) V2.2014-04-04 1 Nom, siège et but Art. 1 Sous le nom de Verein zur Führung

Plus en détail

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178 Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178 en tant qu utilisateur ecode178 entre l Association pour la gestion d une centrale d information de crédit (ci-après:

Plus en détail

Liste des fournisseurs de produits reconnus en matière de prévoyance individuelle liée (3 ème pilier a), état au 31 décembre 2012

Liste des fournisseurs de produits reconnus en matière de prévoyance individuelle liée (3 ème pilier a), état au 31 décembre 2012 Département fédéral des finances DFF Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne, le 1 er mars 2013 DB-33.1.e-HEA Aux administrations

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

221.214.11 Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation

221.214.11 Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation Ordonnance relative à la loi fédérale sur le crédit à la consommation (OLCC) du 6 novembre 2002 (Etat le 1er mars 2006) Le Conseil fédéral, vu les art. 14, 23, al. 3, et 40, al. 3, de la loi fédérale du

Plus en détail

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs La banque en toute simplicité Pour que vous puissiez vous consacrer entièrement à vos tâches principales. Notre paquet

Plus en détail

C O N V E N T I O N. B. Autorégulation relative à la publicité pour les crédits à la consommation 1. Principes

C O N V E N T I O N. B. Autorégulation relative à la publicité pour les crédits à la consommation 1. Principes C O N V E N T I O N concernant les restrictions à la publicité et la prévention dans le domaine des crédits privés et des leasings de biens de consommation A. Préambule Les membres de l Association Suisse

Plus en détail

Règlement concernant l assistance judiciaire professionnelle SEV

Règlement concernant l assistance judiciaire professionnelle SEV SEV Secrétariat central Case postale CH-3000 Berne 6 Règlement concernant l assistance judiciaire professionnelle SEV Article 1 Principes 1.1 Le SEV accorde l assistance judiciaire professionnelle à ses

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation Janvier 2016 Le crédit à la consommation Une information de l Association suisse des banquiers Le crédit à la consommation La présente information s adresse aux clientes et clients de banques qui souhaitent

Plus en détail

Assurances. Assurance mensualités Assurer son avenir

Assurances. Assurance mensualités Assurer son avenir Assurances Assurance mensualités Assurer son avenir * En tant que fournisseur spécialisé, LIGHTHOUSE GENERAL INSURANCE est votre partenaire fiable et compétent lorsque vous devenez insolvable pour des

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral

Spécialiste en assurance avec brevet fédéral Spécialiste en assurance avec brevet fédéral 2 Après l analyse de la formation initiale et continue de l assurance privée, étude réalisée sur mandat de l Association Suisse d Assurances ASA, la politique

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 15 mars 2001 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 Mesures urgentes dans le domaine du droit de timbre de négociation : les institutions de prévoyance assimilées aux commerçants de titres 1.

Plus en détail

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Financer Vous avez une dépense inattendue? Un achat important? Un projet qui vous tient à cœur? Vous voudriez

Plus en détail

Crédit. Prêt personnel Plus Gagner en flexibilité

Crédit. Prêt personnel Plus Gagner en flexibilité Crédit Prêt personnel Plus Gagner en flexibilité Forgez-vous des plans particuliers que vous souhaitez réaliser dans un futur proche? Si vous avez besoin d une plus grande marge de manœuvre financière,

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de Ford et de Ford Credit. Courtois. Compétent. Fiable.

Bienvenue dans l univers de Ford et de Ford Credit. Courtois. Compétent. Fiable. Bienvenue Bienvenue dans l univers de Ford et de Ford Credit Vous venez de faire un excellent choix que ce soit en optant pour la marque ou pour le financement de la voiture de vos rêves. Je suis heureux

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

Porsche Financial Services

Porsche Financial Services Pour toutes informations complémentaires, contactez votre Centre Porsche ou adressez-vous directement au Porsche Service Desk. Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG, 2010 Porsche Financial Services Schweiz AG, Zug

Plus en détail

Fonds en faveur de la formation professionnelle fiduciaire et immobilière Questions et réponses

Fonds en faveur de la formation professionnelle fiduciaire et immobilière Questions et réponses Fonds en faveur de la formation professionnelle fiduciaire et immobilière Questions et réponses Etat: 23.2.2011 Question Réponse 1. Force obligatoire générale Comment et par qui un fonds en L article 60

Plus en détail

REglement d organisation de

REglement d organisation de REglement d organisation de Burkhalter Holding AG Par souci de simplicité, le texte suivant utilise uniquement la forme masculine pour les désignations comprenant des formes féminines et masculines. I.

Plus en détail

Swisscanto Fondation de libre passage des Banques Cantonales. Le compte de libre passage

Swisscanto Fondation de libre passage des Banques Cantonales. Le compte de libre passage Swisscanto Fondation de libre passage des Banques Cantonales Le compte de libre passage 2 Sommaire La Fondation de libre passage Swisscanto 4 Pertinence d un compte de libre passage 5 L ouverture du compte

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

0.973.242.32. Texte original. (Etat le 1 er janvier 2013)

0.973.242.32. Texte original. (Etat le 1 er janvier 2013) Texte original 0.973.242.32 Accord entre le Gouvernement de la Confédération suisse et le Gouvernement de la République de l Inde concernant l octroi d un crédit de transfert et d un don 1 Conclu le 7

Plus en détail

Fonds en faveur de la formation professionnelle secteur arts graphiques

Fonds en faveur de la formation professionnelle secteur arts graphiques VISCOM Association suisse pour la communication visuelle VWP Verband Werbetechnik+Print COPYPRINTSUISSE Association suisse des reprographes Fonds en faveur de la formation professionnelle secteur arts

Plus en détail

Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise.

Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise. Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise. payment services Le Groupe Aduno vous assiste au quotidien dans la gestion des flux d argent. Faites le premier pas vers l avenir sans numéraire

Plus en détail

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande?

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande? NOTICE RELATIVE À L ADHÉSION À LA FSP Notice explicative concernant la demande d adhésion à la FSP Valable à partir du 1 er juillet 2015 Cette notice vous aide à formuler votre demande d adhésion à la

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail

Financement de véhicules. Aperçu des produits Réalisez votre objectif personnel

Financement de véhicules. Aperçu des produits Réalisez votre objectif personnel Financement de véhicules Aperçu des produits Réalisez votre objectif personnel Vous souhaitez conduire la voiture de vos rêves sans quitter la voie du confort financier? Cembra Money Bank vous ouvre la

Plus en détail

Ouverture de compte. Auquel est lié un compte de titres personnes physiques. Société du groupe KBC

Ouverture de compte. Auquel est lié un compte de titres personnes physiques. Société du groupe KBC Ouverture de compte Auquel est lié un compte de titres personnes physiques Société du groupe KBC Contrat client ENTRE a) KBC Securities SA, dont le siège social est sis à 1080 Bruxelles, Avenue du Port

Plus en détail

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral

Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Schweizerische Gesell- Société Suisse pour Società Svizzera per Swiss Society for schaft für Oralchirurgie la Chirurgie Orale la Chirurgia Orale Oral Surgery und Stomatologie et la Stomatologie e la Stomatologia

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A. Rapport. Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie

Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A. Rapport. Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie Secrétariat du Grand Conseil PL 9572-A Date de dépôt: 18 août 2005 Messagerie Rapport de la Commission des finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi ratifiant les nouveaux

Plus en détail

Demande d admission en tant que membre associé

Demande d admission en tant que membre associé Demande d admission en tant que membre associé Nom de l entreprise (selon inscription au registre du commerce RC) ou département sécurité d une société La demande d admission en tant que membre associé

Plus en détail

Point de presse Swisscom IT Services. Zurich, le 2 décembre 2004

Point de presse Swisscom IT Services. Zurich, le 2 décembre 2004 Point de presse Swisscom IT Services Zurich, le 2 décembre 2004 Sommaire Swisscom IT Services Les défis de l externalisation Le marché de l informatique bancaire 2 Sommaire Swisscom IT Services Les défis

Plus en détail

Dispositions générales. Nom et siège. But

Dispositions générales. Nom et siège. But Statuts Schweizerische Vereinigung der Pflegedienstleiterinnen und -leiter Association Suisse des Directrices et Directeurs des Services Infirmiers Associazione Svizzera dei Capi Servizio Cure Infermieristiche

Plus en détail

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider 1. Offre et Contrat 1.1 Les présentes Conditions Générales s appliquent à tous les contrats passés entre Tourisoft et ses Clients. Aucune modification

Plus en détail

Convention relative à la collaboration entre la Confédération et les cantons pour la gestion du Portail suisse www.ch.

Convention relative à la collaboration entre la Confédération et les cantons pour la gestion du Portail suisse www.ch. Convention relative à la collaboration entre la Confédération et les cantons pour la gestion du Portail suisse www.ch.ch de 2011 à 2014 du 1 er septembre 2010 La Confédération suisse et les cantons parties

Plus en détail

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC)

COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS. Formation en management de club (FMC) COURS DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT POUR LES RESPONSABLES DE CLUBS SPORTIFS Formation en management de club (FMC) La formation en management de club (FMC) La formation en management de club de Swiss

Plus en détail

Invitation. Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Banque Cantonale Vaudoise. Jeudi 23 avril 2015 à 16 h Halle 7, Beaulieu, Lausanne

Invitation. Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Banque Cantonale Vaudoise. Jeudi 23 avril 2015 à 16 h Halle 7, Beaulieu, Lausanne Invitation Assemblée générale ordinaire des actionnaires de la Banque Cantonale Vaudoise Jeudi 23 avril 2015 à 16 h Halle 7, Beaulieu, Lausanne 2 Madame, Monsieur, Chers actionnaires, Au nom du Conseil

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/5/6 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2000 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION COMITÉ PLÉNIER Cinquième session Genève,

Plus en détail

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch

www.sawi.com/fr Avenue Florimont 1 1006 Lausanne ➀ seelandacademy sàrl tél 032 558 30 55 2502 Bienne www.seelandacademy.ch Par ordre de la Confédération suisse (Office fédéral de la Formation professionnelle et de la Technologie OFFT, la Publicité Suisse PS en partenariat avec la Publicité Romande organisent l examen professionnel

Plus en détail

VALID TRHU. Même la meilleure performance peut toujours être améliorée. La nouvelle Porsche Card exclusive.

VALID TRHU. Même la meilleure performance peut toujours être améliorée. La nouvelle Porsche Card exclusive. 5101 VALID TRHU Même la meilleure performance peut toujours être améliorée La nouvelle Porsche Card exclusive. Porsche Card La carte de crédit exclusive aux prestations maximales! Votre Porsche vous a

Plus en détail

portant adhésion du canton de Fribourg à la convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité

portant adhésion du canton de Fribourg à la convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité Décret du 7 novembre 2003 Entrée en vigueur :... portant adhésion du canton de Fribourg à la convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Plus en détail

USE your Extranet v1.0

USE your Extranet v1.0 PCA Services - Contrat de vente - page 1 sur 5 T : + 41 22 348 74 76 - F : PCA Services - Contrat de vente - page 2 sur 5 :: Description du produit PCA Services est une agence web & print fondée en 2002,

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Vous financez vos 4 ou 2 roues en toute flexibilité Financer

je connais mon banquier je connais mon banquier Vous financez vos 4 ou 2 roues en toute flexibilité Financer Vous financez vos 4 ou 2 roues en toute flexibilité Financer Vous souhaitez acquérir le véhicule de vos rêves sans entamer vos économies? Vous désirez financer vos quatre ou deux roues tout en préservant

Plus en détail

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de choisir une formation auprès du SAWI

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de choisir une formation auprès du SAWI SPECIALISTE EN VENTE Formation professionnelle de Spécialiste en vente, préparant au brevet fédéral de Spécialiste en vente avec option en service interne et/ou externe 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

Règlement sur les prestations de soutien

Règlement sur les prestations de soutien Règlement sur les prestations de soutien Edition 2011 Le Conseil de fondation, s appuyant sur les articles 3 et 4 des statuts de la Fondation vaudoise pour l accès à l enseignement privé du 10 septembre

Plus en détail

Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise.

Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise. Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise. payment services Le Groupe Aduno vous assiste au quotidien dans la gestion des flux d argent. Faites le premier pas vers l avenir sans numéraire

Plus en détail

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente 1 Le monde Würth est grand. Permettez-nous de nous présenter. Würth AG est une entreprise commerciale du secteur

Plus en détail

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de chois ir une formation auprès du SAWI

SAWI - garantie d excellence. Facteurs déterminants permettant de chois ir une formation auprès du SAWI SALES DIRECTOR Formation professionnelle supérieure en management de la vente préparant au Diplôme SAWI de Sales Director et au Diplôme fédéral de Chef de vente 1 SAWI - garantie d excellence Facteurs

Plus en détail

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT UNIQUE EN SUISSE ROMANDE En partenariat avec : En collaboration avec : LE MOT DES DIRECTEURS LES VOIES DE L EXCELLENCE L envol : vers un titre

Plus en détail

Ouverture de compte. Auquel est lié un compte de titres personnes physiques. Société du groupe KBC

Ouverture de compte. Auquel est lié un compte de titres personnes physiques. Société du groupe KBC Ouverture de compte Auquel est lié un compte de titres personnes physiques Société du groupe KBC Contrat client ENTRE a) KBC Securities SA, dont le siège social est sis à 1080 Bruxelles, Avenue du Port

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA COLLABORATION AVEC LES INTERMÉDIAIRES. Édition 2015

RÈGLEMENT SUR LA COLLABORATION AVEC LES INTERMÉDIAIRES. Édition 2015 RÈGLEMENT SUR LA COLLABORATION AVEC LES INTERMÉDIAIRES Édition 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Dispositions introductives 3 Article 1 Règlement de la FIFA sur la collaboration avec les intermédiaires 3 Article

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Statuts de l Association Association des Olympiades Scientifiques Suisses

Statuts de l Association Association des Olympiades Scientifiques Suisses Statuts de l Association Association des Olympiades Scientifiques Suisses Version du 07 mai 2012 I. Dénomination, Siège et But Article premier Dénomination Il existe, sous la dénomination «Association

Plus en détail

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Statuts de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Avril 2010 1 I. DÉNOMINATION, SIÈGE, BUT Article 1 er : Dénomination Il est constitué, sous la dénomination «Chambre de commerce,

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Le factoring. Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève

Le factoring. Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève Le factoring Petit déjeuner du 24 juin 2005 Chambre de commerce de Genève Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées par une entreprise spécialisée

Plus en détail

Financement de véhicules. Aperçu des produits Réalisez votre objectif personnel

Financement de véhicules. Aperçu des produits Réalisez votre objectif personnel Financement de véhicules Aperçu des produits Réalisez votre objectif personnel Vous souhaitez conduire la voiture de vos rêves sans quitter la voie du confort financier? Cembra Money Bank vous ouvre la

Plus en détail

Financement de la formation professionnelle initiale pour adultes

Financement de la formation professionnelle initiale pour adultes Financement de la formation professionnelle initiale pour adultes Résumé du rapport final Volkswirtschaftliche Beratung en collaboration avec le prof. Markus Maurer de la Haute école pédagogique de Zurich

Plus en détail

LA FONDATION BOURSES POLITIQUE ET SCIENCE

LA FONDATION BOURSES POLITIQUE ET SCIENCE LA FONDATION BOURSES POLITIQUE ET SCIENCE La Fondation Bourses politique et science permet à des diplômés des universités, EPF et hautes écoles spécialisés suisses de de vivre de près les processus politiques

Plus en détail

Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme.

Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme. STATUTS DE LA CROIX-ROUGE VALAIS Dans ces statuts, toute désignation de personne, de statut ou de fonction vise indifféremment l homme ou la femme. Constitution Art.1 Sous le nom «Croix-Rouge Valais»,

Plus en détail

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012 Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer Edition Avril 2012 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire A Information aux clients 3 1 Partenaires

Plus en détail

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/

Assurance-crédit. Maîtriser les défauts de paiement/ Assurance-crédit Maîtriser les défauts de paiement/ Souvent, la confiance ne paie pas/ A toute facture en souffrance est associé un risque de perte. Tout se passe bien pendant un temps, jusqu à ce qu un

Plus en détail

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire

Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Sommaire 1. Rapports succincts de l organe de révision ainsi que rapports de l auditeur établis en vertu d un contrat de mandat

Plus en détail

Code des obligations. (Bail à loyer) Modification du 13 décembre 2002. Délai référendaire: 3 avril 2003

Code des obligations. (Bail à loyer) Modification du 13 décembre 2002. Délai référendaire: 3 avril 2003 Délai référendaire: 3 avril 2003 Code des obligations (Bail à loyer) Modification du 13 décembre 2002 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999

Plus en détail

Comparer demenageurs.be

Comparer demenageurs.be Conditions générales Comparer- offre un service qui distribue à des entreprises de déménagement (Participants) des données de contact de clients et d entreprises (Demandeurs) ayant demandé un devis par

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Statut de fondation de. l Entraide Protestante Suisse EPER

Statut de fondation de. l Entraide Protestante Suisse EPER EPER Secrétariat romand Boulevard de Grancy 17 bis Case postale 536 1001 Lausanne Tel. 021 613 40 70 Fax 021 617 26 26 eper@eper.ch Statut de fondation de l Entraide Protestante Suisse EPER HEKS Hauptsitz

Plus en détail

dans un règlement édicté par le Conseil de domaine.

dans un règlement édicté par le Conseil de domaine. Règlement provisoire relatif à la mission Recherche appliquée et Développement dans le domaine Musique et Arts de la scène de la HES-SO Version du 4 novembre 2014 Le Rectorat de la Haute école spécialisée

Plus en détail

Formulaire Canadien simplifié 263 Old Country Road Melville, NY 11747 800.545.6776 OPT #2 FAX 866.995.1196

Formulaire Canadien simplifié 263 Old Country Road Melville, NY 11747 800.545.6776 OPT #2 FAX 866.995.1196 Formulaire Canadien simplifié Documentation requise pour ouvrir un compte chez ADI Merci de l'intérêt que vous portez à notre entreprise. Notre objectif consiste à traiter les demandes dans les trois (3)

Plus en détail

Droguiste. Un métier d avenir

Droguiste. Un métier d avenir Droguiste Un métier d avenir La santé: une exigence La profession de droguiste est intéressante, variée, elle permet de relever des défis passionnants et offre des perspectives d avenir prometteuses; des

Plus en détail

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Présentation synoptique des changements proposés Légende: Colonne de gauche: version

Plus en détail

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Présentation PSE Lausanne, 23 janvier 2004 Jean-Marc Rossier Factors SA Une société du groupe UBS SA Active

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE C

PLAN DE PRÉVOYANCE C PLAN DE PRÉVOYANCE C RÈGLEMENT, 1 re partie Valable à partir du 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009 Le présent plan de prévoyance s applique à toutes les personnes

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions corporelles

Plus en détail

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire»)

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Les ressortissants étrangers qui s installent en Suisse sont en principe soumis aux mêmes impôts sur le revenu et sur la fortune que les citoyens suisses.

Plus en détail

S T A T U T S DE L ASSOCIATION

S T A T U T S DE L ASSOCIATION S T A T U T S DE L ASSOCIATION Organisation faîtière nationale du monde du travail en santé Nationale Dach-Organisation der Arbeitswelt Gesundheit du 12 mai 2005 (Etat le 28 juin 2012) I. Dénomination,

Plus en détail

Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG.

Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG. Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG. 2 Prévoyance professionnelle. Plus qu une assurance. Prévoyance professionnelle.

Plus en détail

Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel

Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel (Du 0 juin 1995) Raison sociale, nature juridique et siège Article premier.- 1 La Caisse-maladie du personnel communal de la

Plus en détail

Critères de qualité de la KGAST

Critères de qualité de la KGAST Critères de qualité de la KGAST I. Introduction Les fondations de placement ne sont autorisées à utiliser le label de qualité «Fondation KGAST» que si elles reconnaissent intégralement et sans réserve

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, Délibération n 09-12 du 23 novembre 2009 portant proposition d élaboration d une norme permettant la déclaration simplifiée de conformité des traitements automatisés d informations nominatives relatifs

Plus en détail

En date du 17 mai 2013, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une question écrite urgente qui a la teneur suivante :

En date du 17 mai 2013, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une question écrite urgente qui a la teneur suivante : Secrétariat du Grand Conseil QUE 85-A Date de dépôt : 30 mai 2013 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M me Anne Emery-Torracinta : Une personne ayant obtenu un permis F peut-elle

Plus en détail

6.01 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocations pour perte de gain

6.01 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocations pour perte de gain 6.01 Prestations des APG et de l allocation de maternité s pour perte de gain Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Toute personne qui sert dans l armée suisse, la protection civile, la Croix- Rouge, le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION Les présentes conditions générales de réservation sont régies par la loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet

Plus en détail

Le mot du président Jean-François Steiert, conseiller national, président

Le mot du président Jean-François Steiert, conseiller national, président Le mot du président L année 2013/2014 a été une année de stabilité pour les activités formatrices du Centre de formation continue (cfc), avec une offre de cours d une ampleur comparable aux années précédentes,

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION FERIENMESSE & ACTIVPLUS 2016

CONDITIONS DE PARTICIPATION FERIENMESSE & ACTIVPLUS 2016 CONDITIONS DE PARTICIPATION FERIENMESSE & ACTIVPLUS 2016 Version avril 2015 BERNEXPO AG Zürichstrasse 27 CH-8134 Adliswil Tél. +41 44 487 43 30 Fax +41 44 487 43 43 www.ferienmesse.ch www.activplus.ch

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

Statuts du Parti vert libéral vaudois

Statuts du Parti vert libéral vaudois Statuts du Parti vert libéral vaudois Modifiés par l Assemblée générale du 7 mai 2013 GENERALITES Article 1 Le Parti vert'libéral vaudois (ci-après «le Parti») est une Association régie par les présents

Plus en détail

Tarif commun 5 2015 2015

Tarif commun 5 2015 2015 ProLitteris Société suisse de droits d auteur pour l art littéraire et plastique SSA Société Suisse des Auteurs, société coopérative SUISA Coopérative des auteurs et éditeurs de musique SUISSIMAGE Coopérative

Plus en détail

Analyse du risque débiteur

Analyse du risque débiteur Analyse du risque débiteur 1 Retards de paiement en Europe 2012 Allemagne Pays Bas 25 25 6 9 Délai moyen Suède 27 7 Retard Suisse 29 11 Belgique 33 11 Irlande 32 17 Grande Bretagne 34 15 France 38 12 Italie

Plus en détail

Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité

Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité Règlement concernant l examen de chargé(e) de sécurité conformément à l ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail (ordonnance sur les qualifications) Conformément à l

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail