CANALISATEUR (TRANCHÉE OUVERTE)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANALISATEUR (TRANCHÉE OUVERTE)"

Transcription

1 CANALISATEUR (TRANCHÉE OUVERTE) Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Le canalisateur réalise la pose, la dépose, l'entretien en tranchée ouverte de plus ou moins grandes profondeurs des réseaux et accessoires souterrains de canalisations. Il peut intervenir sur des réseaux humides (eaux potables, eaux usées domestiques et industrielles, eaux pluviales) ou secs (câbles électriques, conduite de gaz, réseau de télécommunication), de tous diamètres, de toutes compositions (ciment, amiante-ciment, polyéthylène, PVC, métaux - cuivre, fonte). Peut intervenir sur des matériaux contenant de l amiante après formation (canalisation) dans le cadre d activités autres que la démolition, le retrait et l'encapsulage ayant pour but le traitement de l amiante en place (sous-section 3) cette activité doit-être confiée à une entreprise spécialisée (voir fiche désamianteur n ). Le travail est généralement réalisé par une équipe de 2 à 6 personnes, sous les directives d'un chef d'équipe ou d'un chef de chantier.il est en contact avec les riverains et les usagers du réseau et intervient au voisinage d'engins de terrassement et de levage pour la mise en place d'éléments lourds.il utilise du matériel portatif (tronçonneuse à disque...), des petits engins de servitude (plaque vibrante, petit compacteur...) pour remettre en état la chaussée, les trottoirs et les caniveaux. Il peut être amené à conduire un engin (mini pelle, tractopelle) un VL voire un PL équipé d'une grue auxiliaire de chargement de véhicule. Participe aux opérations préalables à la pose de canalisations: Met en place maintient et dépose en fin d'intervention la signalisation temporaire de chantier. Réalise un repérage des ouvrages existants à partir des plans de réseaux. Implante les ouvrages. Réalise les terrassements et les blindages. Suit un engin de terrassement pour la réalisation du lit de pose (sable) Construit et entretien le réseau : Pose manuellement ou l'aide d'un engin de levage les canalisations. Réalise le calage des reins de la conduite, le remblaiement et le compactage de la tranchée. Réalise les différents types de branchements. Peut effectuer des opérations de soudage:soudage de tuyaux en acier (soudage à l'arc, TIG, ou oxyacétylénique), soudage sur canalisations en polyéthylène (électro soudage, soudage bout à bout, collage) Contrôle l'installation par des essais de pression avec de l'eau ou de la fumée pour détecter d'éventuelles fuites sur le réseau. Réalise les petits travaux de maçonnerie et de réfection provisoire de tranchée après la pose des canalisations. Réalise les ouvrages annexes (regard coulé en place, cuvette, avaloir...). Repose les bordures ou les pavés après les travaux. Scelle les fontes de voirie Réalise les réfections provisoires de tranchées. L'activité s'exerce généralement à l'extérieur, elle est donc soumise aux aléas climatiques.elle peut s'exercer en milieu urbain, rural ou industriel (chimique, pétrochimique)les horaires de travail peuvent être adaptés à un chantier particulier : délai,circulation,travaux de réparation, recherche de fuite,travail de nuit pour éviter la gêne de la circulation... Co-activité Conduite: engin de chantier Contact avec clientèle: milieu rural Contrainte physique: forte Contrainte posturale (P): toutes positions Contrainte de temps d'intervention: fuite d'eau, de gaz Esprit de sécurité Horaire de travail: Horaire atypique, astreinte, nuit, heures supplémentaires Intempérie: vent, pluie, brouillard, neige EXIGENCES Température extrême (P): forte chaleur - grand froid Geste répétitif (P) Mobilité physique: Terrain accidenté, dénivellation Port EPI indispensable Travail à proximité voies circulées Travail en équipe Travail en espace restreint : fouille Travail pour entreprise utilisatrice Vision adaptée au poste: Champ visuel, appréciation des distances - 1 -

2 ACCIDENTS DU TRAVAIL Chute de plain-pied Projection particulaire (poussière lors des opérations de Chute d'objet: Matériel, matériaux découpe, chanfreinage de tuyaux, soudage) Eboulement/effondrement: Fouille, terrain Contact avec agent biologique (tétanos, leptospirose...) Contact conducteur sous tension (machine électrique, Contact avec animal/rongeur/insecte: morsure, piqûre et arc électrique, rallonge, travail en zone humide, ligne souillure par déjection animale électrique souterraine) Renversement par engin ou véhicule (voie circulée; Déplacement ouvrage étroit: Fouille engin de chantier) Port manuel de charge (P) Renversement d'engin fausse manoeuvre, effondrement Emploi de machine dangereuse portative: tronçonneuse de terrain mobile, dameuse Risque routier Emploi appareil haute pression Travaux rayonnements non ionisants: soudage, UV (coup d'arc) Explosion: canalisation de gaz Agent biologique: contact eaux usées (Hépatite A, Tétanos, Leptospirose) Bruit. [P] Hyper-sollicitation des membres TMS (P) Vibrations : mains-bras (P) Vibrations corps entier [P] Poussière ciment (P) Manutention manuelle de charge (P) Rayonnement non ionisant: laser, rayonnement optique artificiel (ROA), rayonnement optique naturel (soleil) NUISANCES Fumées de soudage (nanoparticules) (P) Procédé de soudage (nanoparticules) (P) Gaz combustion/échappement Goudron/brai (P) isolant tuyau en fonte Huile minérale (P) Poussière fibre minérale naturelle : amiante (sous-section 3) Température extrême (P): forte chaleur - grand froid Le sigle [P] indique un facteur potentiel de pénibilité au sens règlementaire. A noter que l exposition aux facteurs de pénibilité doit être évaluée par l employeur et consignée dans le DU-ERP. Affections causées par les ciments: dermite eczématiforme, blépharite,conjonctivite [8] Affections péri-articulaires : épaule : tendinopathie aigue ou chronique non rompue non calcifiante ; rupture partielle ou transfixiante de la coiffe des rotateurs ; coude : tendinopathie d insertion des muscles épicondyliens ; ou muscles épitrochléens ; poignet-main : tendinite, syndrome canal carpien ; genou : hygroma [57] Affections chroniques du rachis lombaire/manutention: sciatique par hernie discale L4/L5 ; L5/S1 ; cruralgie par hernie discale L2/L3 ; L3/L4 ; L4/L5. [97] Atteinte auditive [42] Affections professionnelles consécutives au poussières d'amiante [30] Cancer broncho-pulmonaire lié à l'inhalation d'amiante [30b] PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE Affections provoquées par les vibrations et les chocs: affections ostéo-articulaires, troubles angioneurotiques, atteintes vasculaire cubito-palmaire [69] Infections d'origine professionnelle par les virus de l'hépatite A Spirochétoses: leptospirosa interrogans et borréliose de lyme [19A-B] Mycose cutanée des orteils [46] Périonyxis onyxis: atteinte du gros orteil [77] Mesures organisationnelles AMIANTE (P) AUTORISATION DE CONDUITE FICHE DE DONNEES DE SECURITE (FDS) BRUIT (P) ACTIONS PREVENTIVES Voir le guide des actions préventives INSTALLATIONS D'HYGIENE DE VIE (IHV): local, emplacement en véhicule aménagé d'installations sanitaires (vestiaire, cabinet d'aisance, lavabo, douche), un réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité dont l'entretien quotidien est assuré - 2 -

3 DT/DICT: (DEMANDE DE PROJET DE TRAVAUX/DECLARATION D'INTENTION DE COMMENCEMENT DES TRAVAUX) DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES (DUER) ESPACE CONFINE PLAN DE RETRAIT DE DEMOLITION OU D'ENCAPSULAGE AMIANTE PLAN DE PREVENTION ENTREPRISE EXTERIEURE/UTILISATRICE DECHET - GESTION LOCATION DE MATERIELS ET D'ENGINS ORGANISATION DES PREMIERS SECOURS REGISTRE HYGIENE/SECURITE REGLEMENT INTERIEUR RISQUE BIOLOGIQUE RISQUE ELECTRIQUE RISQUE ROUTIER: TRANSPORT DE PERSONNEL ET DE MATERIEL AVEC VEHICULE UTILITAIRE LEGER (VUL) SECURITE INCENDIE SIGNALISATION ROUTIERE TEMPORAIRE(chantier mobile) TEMPERATURE EXTREME (P): FORTE CHALEUR - GRAND FROID PENIBILITE Mesures techniques ENGIN DE CHANTIER AMIANTE (P) BALISAGE/PERIMETRE SECURITE ROUTIERE SIGNALISATION SECURITE CHANTIER BLINDAGE/TALUTAGE BRUIT (P) ECLAIRAGE SUR CHANTIER: Intervention de nuit ESPACE CONFINE INSTALLATION D'HYGIENE DE VIE (IHV) MACHINE OUTIL PORTATIF ELECTROMECANIQUE OU PNEUMATIQUE DECHET - GESTION MANUTENTION MANUELLE: AIDES (P) POUSSIERE, GAZ, FUMEES (P) RISQUE BIOLOGIQUE RISQUE ELECTRIQUE CHANTIER RISQUE ELECTRIQUE MACHINE/APPAREILS/INSTALLATION SIGNALISATION ROUTIERE TEMPORAIRE (chantier mobile) RISQUE ROUTIER: transport de personnel et de matériel avec véhicule utilitaire léger (VUL) VERIFICATION/MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS DE TRAVAIL VIBRATION (P) ORGANISATION DES PREMIERS SECOURS PROCEDURE EN CAS D'ACCIDENT/TROUSSE DE SECOURS Mesures humaines FORMATION/INFORMATION DES RISQUES SANTE/SECURITE DES SALARIES CERTIFICAT D'APTITUDE A LA CONDUITE EN SECURITE (CACES EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUELLE: EPI: pour le soudage oxyacétylénique: lunettes équipées de verres teintés filtrants et pour le soudage à l'arc, privilégier les masques équipés de filtres à cristaux liquides FICHE EXPOSITION AMIANTE FORMATION/SENSIBILISATION A LA MANUTENTION (P) FORMATION/MAINTIEN ACTUALISATION DES COMPETENCES SST FORMATION AMIANTE FORMATION ELINGAGE HYGIENE CORPORELLE/VESTIMENTAIRE FORMATION/INFORMATION BRUIT (P) FORMATION AUX AUTRES RISQUES SPECIFIQUES TEMPERATURE EXTREME (P) QUALIFICATION INITIALE OBLIGATOIRE POUR LA CONDUITE D'UN VEHICULE DE TRANSPORT DONT LE PTAC EST SUPERIEUR A 3,5 TONNES HABILITATION ELECTRIQUE NOTICE; FICHE DE POSTE D'INFORMATION DES SALARIES QUALIFICATION SOUDEUR/SOUDEUR BRASEUR SUR CANALISATION DE GAZ PENIBILITE: l'employeur consigne dans une fiche (modèle sera défini par arrêté): les conditions de pénibilité auxquelles le salarié sera exposé (voir Guide Actions Préventives) - 3 -

4 SURVEILLANCE MEDICOPROFESSIONNELLE Objectifs Information sur les risques des métiers et leurs préventions (fiche métier) Promotion du bien être au travail (prévention des RPS). Préservation du maintien dans l'emploi (éviter la désinsertion professionnelle). Maintien de la santé physique et mentale sur la durée de la carrière pour un dépistage précoce de pathologies liées au travail. Prévention des facteurs de risque liés au mode de vie (hygiène alimentaire, conduites addictives...) Evaluation de l'accidentabilité Déclaration des maladies professionnelles Motifs de SMR Amiante [P] Bruit. [P] Vibration main-bras: SMR si valeurs d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures: si vibrations transmises aux mains et aux bras supérieures à 2,5 m/s² Vibration corps entier: SMR si veleurs d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures: si vibrations transmises à l'ensemble du corps supérieures à 0,5 m/s² Visites médicales obligatoires si SMR Surveillance Médicale Renforcée SMR: comprend un examen de nature médicale tous les 24 mois ou plus si entretien infirmier Examens complémentaires conseillés si SMR Amiante: (sous-section 4) - EFR: à l'embauche, puis périodiquement (3 à 5 ans) - Radio pulmonaire standard de face uniquement à l'embauche (pour éliminer toute pathologie préexistante): - Scanner pulmonaire faible dose (double lecture préconisée, 3ème lecture par expert si discordance) si plus d'un an d'exposition cumulée. Pas de radio pulmonaire avant le 1er scanner. - Pour une exposition forte: 1er scanner après un délai de latence de 20 ans puis tous les 5 ans - Pour une exposition intermédiaire: 1er scanner après un délai de latence de 30 ans puis tous les 10 ans - Suivi psychologique pourra être proposé après communication des résultats Bruit: - Audiométrie à l'embauche, puis périodiquement selon le degré d'exposition et de protection Visites médicales si non-smr Visite médicale tous les 24 mois ou plus si entretien infirmier intercalaire et actions pluridisciplinaires (après accord entre le SSTI et la DIRECCTE, dans le cadre de l'agrément). Autres examens complémentaires conseillés Contrôle de la fonction visuelle et champ visuel Vaccinations DT POLIO à jour recommandation calendrier vaccinal Français (Haut Conseil de la Santé Publique) Vaccinations spécifiques - Après évaluation des risques professionnels par l'employeur, le médecin du travail conseille la vaccination recommandée après s'être assuré: De la mise en oeuvre des mesures de protection collectives, individuelles, du rappel des règles d'hygiène, en tenant compte de la veille sanitaire et des études épidémiologiques et des vaccinations déjà effectuées De l'information générale sur la vaccination auprès des salariés

5 Suivi post-exposition ou post-professionnel si exposition antérieure documentée - Les salariés ayant été exposés à des agents ou procédés cancérogènes bénéficient d'un suivi post-professionnel (SPP) - Fiche de prévention individuelle de pénibilité établie par l'employeur et transmise au service de santé au travail et communiquée au salarié à son départ de l'entreprise - Le suivi est réalisé par le médecin du travail du salarié si ce dernier est toujours en activité mais n est plus exposé (que ce salarié soit dans la même entreprise ou qu il ait changé d employeur). - Ce suivi n est plus réalisé par le Médecin du Travail lorsque le salarié n est plus en activité (chômage, retraite, cessation d'activité) mais par le médecin traitant après accord du médecin conseil de la Sécurité Sociale

TECHNICIEN DE MAINTENANCE EOLIENNE

TECHNICIEN DE MAINTENANCE EOLIENNE FAST N 16-11-10 Mise à jour : Nov 2012 Reproduction interdite TECHNICIEN DE MAINTENANCE EOLIENNE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire

Plus en détail

MONTEUR APPLICATEUR PRODUIT ISOLANT

MONTEUR APPLICATEUR PRODUIT ISOLANT MONTEUR APPLICATEUR PRODUIT ISOLANT Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : Confectionne, pose

Plus en détail

MONTEUR ELECTRICIEN BÂTIMENT

MONTEUR ELECTRICIEN BÂTIMENT MONTEUR ELECTRICIEN BÂTIMENT Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : Prépare, monte, met en service

Plus en détail

INSTALLATEUR THERMIQUE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire

INSTALLATEUR THERMIQUE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire INSTALLATEUR THERMIQUE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : installe à neuf

Plus en détail

AGENT MAINTENANCE ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire

AGENT MAINTENANCE ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire AGENT MAINTENANCE ÉQUIPEMENTS INDUSTRIELS Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : Il veille au

Plus en détail

INSTALLATEUR EN CHAUFFAGE CLIMATISATION SANITAIRES ET ENERGIES RENOUVELABLES

INSTALLATEUR EN CHAUFFAGE CLIMATISATION SANITAIRES ET ENERGIES RENOUVELABLES INSTALLATEUR EN CHAUFFAGE CLIMATISATION SANITAIRES ET ENERGIES RENOUVELABLES Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE

Plus en détail

PEINTRE SUR MÉTAUX. Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire

PEINTRE SUR MÉTAUX. Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire PEINTRE SUR MÉTAUX Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : Prépare la surface d ouvrages métalliques

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

TECHNICIEN MAINTENANCE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire

TECHNICIEN MAINTENANCE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire TECHNICIEN MAINTENANCE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : surveille, effectue

Plus en détail

FAÇADIER RAVALEUR RAGRÉEUR

FAÇADIER RAVALEUR RAGRÉEUR FAÇADIER RAVALEUR RAGRÉEUR Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : réalise la réparation (réfection

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES 1. Pièce mobile en mouvement (courroie, convoyeur, ventilateur, etc.) 1. 1. Cisaillement 1. 2. Entraînement 1. 3. Coincement 1. 4. Frappé par 1. 5. Frapper contre 1. 6. Écrasement 2. Courant électrique

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE Comment remplir Votre Document Unique? Page 1 sur 17 Ce support a été réalisé par le (SHS). L objectif est d harmoniser les réponses de chaque unité, en vue de faciliter l exploitation de l ensemble des

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Document Unique d Evaluation des Risques professionnels

Document Unique d Evaluation des Risques professionnels Document Unique d Evaluation des Risques professionnels Évaluation des risques professionnels pour la santé et la sécurité des travailleurs IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE : Raison sociale : Adresse : Téléphone

Plus en détail

AMIANTE. - à propos d un cas clinique (dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles)

AMIANTE. - à propos d un cas clinique (dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles) AMIANTE - à propos d un cas clinique (dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles) - le point sur les réglementations et recommandations amiante Dr POMMIER de SANTI (Pneumologue) Julien

Plus en détail

Prévention de la pénibilité

Prévention de la pénibilité Prévention de la pénibilité La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites pose une double exigence : Tracer l exposition des travailleurs aux facteurs de risques caractérisant la pénibilité afin

Plus en détail

OUVRIER D'ENTRETIEN RESEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT

OUVRIER D'ENTRETIEN RESEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT OUVRIER D'ENTRETIEN RESEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT Missions du poste : Assurer l'entretien des réseaux d'eau usées et d'eau potable. Détecter les disfonctionnements et les réparations sur le réseau

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION

OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PSYCHOSOCIAUX ASSISTANCE IPRP FORMATION OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT PSYCHOSOCIAUX PROFESSIONNELS ASSISTANCE IPRP FORMATION Contact : (33) 6.18.70.97.50 iprp@praxidos.com www.praxidos.com OBLIGATION DE SECURITE DE RESULTAT DE L EMPLOYEUR

Plus en détail

Nouvelle règlementation sur la pénibilité au travail Application aux cabinets/services d imagerie médicale. Martine MADOUX, Dr Hervé LECLET

Nouvelle règlementation sur la pénibilité au travail Application aux cabinets/services d imagerie médicale. Martine MADOUX, Dr Hervé LECLET Nouvelle règlementation sur la pénibilité au travail Application aux cabinets/services d imagerie médicale Martine MADOUX, Dr Hervé LECLET Les dispositions règlementaires sur la pénibilité issus de la

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES LES FORMATIONS OBLIGATOIRES OBJET : Identification d un risque d accident ou de maladie professionnelle lié à la méconnaissance des règles de l art, des consignes de sécurité et des mesures préventives.

Plus en détail

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité Réseau DRH > Pôle: Prévention des Risques Professionnels > Date : le 20 mai 2015 SOMMAIRE 1. Usure professionnelle

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail

Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Obligations de formations pour les activités relevant uniquement de l'article Article R4412-139 du Code du Travail Destiné aux entreprises réalisant des travaux susceptibles d'être en présence d'amiante

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015.

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Les décrets sur la pénibilité, ont été publiés au Journal officiel vendredi 10 octobre 2014. Ils y a 10 facteurs de pénibilité,

Plus en détail

une nouvelle obligation pour l'employeur

une nouvelle obligation pour l'employeur Fiches individuelles de prévention des expositions à la pénibilité : une nouvelle obligation pour l'employeur Tous les employeurs doivent désormais remplir des fiches individuelles deprévention des expositions

Plus en détail

Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION. Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21

Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION. Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21 Annexe 11 Plan de prévention PLAN DE PREVENTION Syndicat Départemental d Energies d Eure-et-Loir 65 rue du Maréchal Leclerc 28110 LUCÉ 1/21 Déclaration L article R4511-6 du code du travail stipule: «chaque

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE

NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE NOS MÉTIERS & NOTRE SAVOIR FAIRE Innovation et formation Depuis un siècle, nous avons toujours associé les hommes et les machines pour constuire des kilomètres de canalisation par tous les temps afin d

Plus en détail

PROJET DE RENOVATION DU RESEAU DE TRANSPORT ELECTRIQUE DE HAUTE DURANCE QUESTIONNAIRE AUX ENTREPRISES

PROJET DE RENOVATION DU RESEAU DE TRANSPORT ELECTRIQUE DE HAUTE DURANCE QUESTIONNAIRE AUX ENTREPRISES PROJET DE RENOVATION DU RESEAU DE TRANSPORT ELECTRIQUE DE HAUTE DURANCE QUESTIONNAIRE AUX ENTREPRISES o IDENTITE Nom de l entreprise : Interlocuteur : Activité principale : Adresse de l entreprise : Zone

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

Synthèse réalisée par le Service de Santé au Travail de SaintSaint-Dié 88100

Synthèse réalisée par le Service de Santé au Travail de SaintSaint-Dié 88100 Décret du 30/01/2012 applicable à partir du1er Juillet 2012. Partie sur le suivi individuel de l état de santé du salarié et les visites médicales (Les changements apparaissent en rouge) Synthèse réalisée

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

FICHE DE FONCTION CONDUCTEUR D ENGINS

FICHE DE FONCTION CONDUCTEUR D ENGINS FINALITE DU POSTE : Le conducteur d engins de chantier de canalisation conduit une ou plusieurs catégories d engins pour lesquelles il dispose des autorisations requises. Il creuse, terrasse, nivelle et

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

«Pénibilité» Salariés concernés

«Pénibilité» Salariés concernés Actualité sociale Décembre 2015 «Pénibilité» La dernière réforme des retraites, portée par une loi du 20 janvier 2014, a souhaité prendre en compte la pénibilité au travail pour permettre aux salariés

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

Amiante Protection des travailleurs

Amiante Protection des travailleurs P/DN/IJ 7/7/2006 Amiante Protection des travailleurs Le décret n 2006-761 du 30 juin 2006 modifie le Code du travail et introduit de nouvelles règles pour la protection des travailleurs contre les risques

Plus en détail

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1

Prévention de la. Pénibilité &Prévention de la Pénibilité de Pénibilité. Carsat Centre Ouest 1 Prévention de la Retraite Pénibilité pour cause de Pénibilité &Prévention & Retraite de la Pénibilité pour cause de Pénibilité 1 Organisation de l intervention : Contexte Retraite Prévention Entreprise

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle B (secteur sensible)

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

La notion de pénibilité

La notion de pénibilité ASMIS F. DESERABLE La notion de pénibilité Quasi inexistante dans la réglementation française avant 2000 (cf loi du 31/12/1975) Introduite en 2003 par la loi «Fillon» pour adoucir les conditions d accès

Plus en détail

La réforme sur les retraites

La réforme sur les retraites Pénibilité au travail Tous concernés! Pascal Eugène et Vivian Dumond, intervenants en prévention des risques professionnels De nouveaux repères Au 31 janvier 2012, la réglementation a mis en place un nouveau

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

FICHES DITES «DE PENIBILITE»

FICHES DITES «DE PENIBILITE» «La faute inexcusable de l employeur est retenue compte tenue de la pénibilité avérée des conditions de travail auquel le salarié a été exposé» Cour d appel de Versailles 15 mai 2012 CONTEXTE La loi n

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 I RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Date d établissement de la fiche FICHE D ENTREPRISE Etablie en application de l article R. 462437 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 Médecin du travail

Plus en détail

(*) Codage : Jamais - Rarement (1/mois) - Souvent (>1/sem) - Toujours (=ou>1/j) 0 1 2 3 4 - F12/2 -

(*) Codage : Jamais - Rarement (<ou=1/mois) - Parfois (>1/mois) - Souvent (>1/sem) - Toujours (=ou>1/j) 0 1 2 3 4 - F12/2 - A.M.T.S.N COMITE DE PILOTAGE FACN F I C H E F A C N N 1 2 ROBINETTERIE PRIMAIRE FICHES ASSOCIEES : FAST : aucune FACN : n 11 - Ouverture - Fermeture de cuve. n 18 - Mise en service - Requalification entretien

Plus en détail

Fiche résumée : ELECTRICIEN

Fiche résumée : ELECTRICIEN Fiche résumée : ELECTRICIEN Câbleur Monteur câbleur Monteur Raccordeur réseaux télé vidéo communications Traceur CITP 88 : 7137 CITP 2008 : 7411 PCS 2003 : 633a 633d 681b ROME 1999 : 44331 FAST : 01 10

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM

La prévention des risques professionnels en EHPAD. Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM La prévention des risques professionnels en EHPAD Mme Fourel, Service Prévention des risques professionnels de la CARSAT-AM Qui sommes nous? Le service prévention est un des services de la CARSAT Rôle

Plus en détail

Fiche résumée : AGENT DE MAINTENANCE EN ASCENSEUR

Fiche résumée : AGENT DE MAINTENANCE EN ASCENSEUR Fiche résumée : AGENT DE MAINTENANCE EN ASCENSEUR Ascensoriste, agent d'entretien d'ascenseurs, installateur maintenicien en ascenseurs (et autres systèmes automatiques), monteur en ascenseurs, technicien

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par

Le livret d accueil du BTP vous est proposé par Le livret d accueil du BTP vous est proposé par ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '( /$ &216200$7,21 '8 75$9$,/ (7 '( / (03/2, '( /$ *8$'(/283( ',5(&7,21 '(6 (175(35,6(6 '( /$ &21&855(1&( '(

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ

RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ RISQUES PROFESSIONNELS ET PÉNIBILITÉ L article 60 de la Loi de Réforme des Retraites intègre l obligation pour l employeur de consigner dans une fiche d'exposition individuelle. Le décret n 2011-354 du

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites)

Prévention de la pénibilité au travail. (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) Prévention de la pénibilité au travail (loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, portant réforme des retraites) 1 Enjeux et esprit de la loi La loi porte sur la réforme des retraites et dans ce cadre inclue

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE. D évaluation des risques Professionnels NOTICE EXPLICATIVE ET METHODE

DOCUMENT UNIQUE. D évaluation des risques Professionnels NOTICE EXPLICATIVE ET METHODE DOCUMENT UNIQUE D évaluation des risques Professionnels NOTICE EXPLICATIVE ET METHODE Objectif : Mettre en œuvre des mesures de prévention visant à éliminer, ou à défaut à diminuer des risques conformément

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012

les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 PAUSE-CAFE les CABINETS COMPTABLES 25 octobre 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail L élaboration du Document Unique Les risques du métier de comptable Conclusion et échanges

Plus en détail

Nouveau Code du travail

Nouveau Code du travail Nouveau Code du travail Sommaire de la partie «Santé et sécurité au travail» Entré en vigueur au 1 er mai 2008 Partie législative nouvelle - Partie règlementaire nouvelle (Livres et titres) QUATRIÈME PARTIE

Plus en détail

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco Casablanca, le 04/03/2013 SIEGE SOCIAL 5 Rue de la pie - Oasis - Casablanca Tél. : (212) 0 22 99 22 22 (LG) Fax : (212) 0 22 98 24 07 E-mail : troissmorocco@3smorocco.com Site web: www.3smorocco.com Capital

Plus en détail

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Cadre réservé à l AISMT Date d effet du contrat : N adhérent : Je soussigné(e) (Nom

Plus en détail

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE :

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE : ACCORD DE BRANCHE relatif à la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante Branche des entreprises de services d Eau et d Assainissement ENTRE : La Fédération Professionnelle

Plus en détail

JORF n 0239 du 13 octobre 2013 page 16901 texte n 8

JORF n 0239 du 13 octobre 2013 page 16901 texte n 8 1 sur 5 17/10/2013 20:18 JORF n 0239 du 13 octobre 2013 page 16901 texte n 8 DECRET Décret n 2013-915 du 11 octobre 2013 relatif aux travaux interdits et réglementés pour les jeunes âgés de moins de dix-huit

Plus en détail

PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ. Contexte et application pratique

PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ. Contexte et application pratique PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ Contexte et application pratique Définition La pénibilité au travail se caractérise par : une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS (Décret du 5 Novembre 2001) LE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS PROLEGIS est une société de Conseil en entreprises. Notre

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

Vibrations et mal de dos :

Vibrations et mal de dos : Vibrations et mal de dos : un outil d'évaluation du risque vibratoire auquel est soumis un conducteur d'engins 1 1. Aspects réglementaires Valérie Roulant Costes, conseiller médical, 2. Effets sur la santé

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante

Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Guide de bonne pratique sous section 4 amiante Orienter, organiser, construire sa démarche de prévention dans le cadre d interventions susceptibles de provoquer l émissions de fibres d amiante ACERFS Formation

Plus en détail

Mémento des formations en C.N.P.E.

Mémento des formations en C.N.P.E. 1/23 Mémento des formations en C.N.P.E. Pour toutes ces formations, vous pouvez contacter l Assistante de Direction du GIM Est ou les ingénieurs sécurité du GIM Est afin de définir les modalités de mise

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES

CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES Campagne nationale sur les risques forestiers et sylvicoles 1. Contexte CAMPAGNE NATIONALE RISQUES FORESTIERS ET SYLVICOLES Accidentologie dans les secteurs forestiers et sylvicoles plus élevée que les

Plus en détail

NOTE sur la PENIBILITE AU TRAVAIL

NOTE sur la PENIBILITE AU TRAVAIL NOTE sur la PENIBILITE AU TRAVAIL La pénibilité au travail se caractérise par une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables

Plus en détail

Fiche résumée : APPLICATEUR ÉTANCHÉITÉ

Fiche résumée : APPLICATEUR ÉTANCHÉITÉ Fiche résumée : APPLICATEUR ÉTANCHÉITÉ Couvreur asphalte Etanchéiste Etancheur CITP 88 : 7129 PCS 2003 : 632a 681a ROME 1999 : 42124 FAST : 04 04 91 CITP 2008 : 7119 L'équipe d'étanchéité réalise l'étanchéité

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle

Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle Guide «Prévention des facteurs de pénibilité en lien avec les inaptitudes médicales pour éviter la désinsertion professionnelle 33 ème congrès national de santé au travail Lille 2014 Dr Véronique BUEWAERT,

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment

Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment 17.qxd 04/01/00 11:55 Page 46 SERVICES R 376 modifiée RECOMMANDATION Travaux sur canalisations enterrées en amiante-ciment Recommandation R 376 modifiée, adoptée au comité technique national du bâtiment

Plus en détail

Direction générale de la Santé

Direction générale de la Santé Présentation du décret d n n 2011-629 du 3 juin 2011 relatif à la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis Commission de l hygiène,

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail