Fiche résumée : ELECTRICIEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche résumée : ELECTRICIEN"

Transcription

1 Fiche résumée : ELECTRICIEN Câbleur Monteur câbleur Monteur Raccordeur réseaux télé vidéo communications Traceur CITP 88 : 7137 CITP 2008 : 7411 PCS 2003 : 633a 633d 681b ROME 1999 : FAST : L'électricien d'équipement réalise, à partir des plans et schémas de montage qui lui ont été confiés, l'installation et la mise en service des équipements électriques (éclairage, chauffage, distribution d'énergie) dans des bâtiments à usage domestique, tertiaire et industriel. Il monte et câble les armoires de commande de process industriel et participe à la mise en service des installations. Il réalise des travaux neufs mais aussi des adaptations, rénovations, extensions ou mises aux normes d'installations existantes. Il effectue également les opérations préalables au contrôle réalisé par les organismes agréés puis met en service l'installation. Il assure le dépannage des installations réalisées. L'électricien travaille, à l'intérieur ou à l'extérieur, sur les chantiers dans des locaux vides ou occupés, à installer ou à rénover. Il intervient seul ou en petite équipe, sous la responsabilité d'un chef d'équipe ou d'un chef de chantier. Ses horaires de travail peuvent varier en fonction du type de chantier, du respect des délais ou de l'urgence du dépannage à effectuer. Il effectue fréquemment des déplacements. Il est amené à intervenir, dans le respect de la réglementation de sécurité (habilitation électrique C18 510), sur des installations électriques en présence de tension. atelier de l'électricien chantier neuf de gros oeuvre (coactivité, conditions climatiques, absence de lieu de restauration, absence de moyens d'hygiène fixes) chantier industriel, intervention en entreprise à risque spécifique domicile de clientèle particulière, local occupé par du public, des clients... (gène dans l'activité) bâtiment en rénovation (amiante (SMR), plomb (SMR)) chantier empiétant sur la voie publique (collision ouvrier de chantier véhicule) travail en hauteur (mettre les équipements de travail en conformité) coactivité (bien organiser la coactivité) amiante (SMR) (évaluer le risque amiante, interdire les travaux exposant à l'amiante aux jeunes, former au risque amiante, établir un plan de retrait, porter des EPI adaptés, contrôler les niveaux d'empoussiérage, traiter les déchets, rédiger la fiche d'exposition) plomb et composés (SMR) (substituer les produits reprotoxiques catégories 1 et 2, empêcher l'ingestion et l'inhalation du plomb, renforcer les règles d'hygiène) gène dans l'activité par le public (informer et former les salariés aux risques et aux procédures mises en place) collision ouvrier de chantier véhicule (sécuriser le balisage, porter un vêtement réfléchissant) absence de moyens d'hygiène fixes, absence de lieu de restauration (mettre à disposition des locaux Fiche résumée Electricien p 1 / 5 PDF généré le 28/06/2013

2 sanitaires et sociaux adaptés à proximité du chantier) lésion traumatique due à une chute classement CMR : cancérogène catégorie 3,reprotoxique catégorie 1, reprotoxique catégorie 3 coup de soleil, coup de chaleur et insolation syndrome de Raynaud, engelures, affections aiguës des voies respiratoires travail en équipe (contrainte relationnelle) ou travail isolé (isolement psychologique, insécurité) travail de nuit (nuit (SMR)), astreintes et gardes (horaire générant une perturbation de la vie sociale et familiale) sous traitance (déplacement) coactivité dans le BTP contrainte relationnelle (faciliter la communication) isolement psychologique (favoriser le travail en réseau) nuit (SMR), horaire générant une perturbation de la vie sociale et familiale (limiter les organisations en horaires atypiques, informer l'employeur, informer sur la chronobiologie) déplacement insécurité (former à la CAT face à une personne agressive) stress, anxiété généralisée souffrance mentale agression par la force physique préparer le chantier câbler les armoires ou les coffrets (charge physique de travail, manutention ou manipulation) réaliser des chemins de câbles (bruit (SMR), vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR)) mettre en place les fixations des chemins de câble (vibrations transmises aux membres supérieurs, posture bras levés, travail en hauteur, amiante (SMR), silice (SMR), bruit (SMR)) boulonner les chemins de câbles sur leurs supports (bras levés au dessus des épaules, intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante) faire des saignées, percer des cloisons (vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR), travail en hauteur, bruit (SMR), projection de corps étranger, poussières, intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante, plomb (SMR), silice (SMR)) incorporer les gaines et les boîtiers électriques (nuisances liées à la coactivité) tirer les câbles (efforts de poussée et traction, charge physique de travail, manutention ou manipulation, travail en hauteur) poser les prises (plâtre, ciment prompt) effectuer les raccordements (travail sous tension) entretenir et réparer les installations et appareils industriels (électricité) monter des alarmes poser les éclairages extérieurs (travail en hauteur, exposition aux lignes électriques, travail à proximité de voies circulées) conduire un véhicule utilitaire (circulation routière, contraintes de la conduite VL professionnelle) charger et décharger le matériel Fiche résumée Electricien p 2 / 5 PDF généré le 28/06/2013

3 travail sous tension,électricité (délivrer une habilitation électrique, vérifier la sécurité électrique, mettre ou faire mettre les installations hors tension, kit travail sous tension) exposition aux lignes électriques (contacter EDF, effectuer la Déclaration d'intention de Commencement de Travaux (DICT), mettre ou faire mettre les installations hors tension, obtenir l'attestation de mise hors tension des installations) charge physique de travail, manutention ou manipulation (proposer une formation action PRAPE) posture contraignante, bras levés, accroupi (proposer une formation action PRAPE) efforts de poussée et traction (utiliser des aides à la manutention) vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR) (utiliser des solutions techniques alternatives, choisir un matériel ergonomique, le moins vibrant possible, l'entretenir régulièrement, porter des gants, limiter les durées d'exposition, informer sur le risque) travail en hauteur (mettre les équipements de travail en conformité) bruit (SMR) (réduire le bruit, signaler les lieux bruyants, porter des protecteurs individuels contre le bruit, informer et former sur le bruit) plâtre, ciment prompt poussières,projection d'un corps étranger silice (SMR) (porter des demi masques filtrants anti aérosol FFP3, aspirer au poste de travail, changer les filtres) plomb et ses composés (SMR) (substituer les produits reprotoxiques catégories 1 et 2, empêcher l'ingestion et l'inhalation du plomb, renforcer les règles d'hygiène) intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante (évaluer le risque amiante, interdire aux jeunes les travaux exposant à l'amiante, établir un plan de retrait et un mode opératoire, porter des EPI adaptés, former au risque amiante, rédiger la fiche d'exposition, contrôler les niveaux d'empoussièrement, traiter spécifiquement les déchets) nuisances liées à la coactivité travail à proximité de voies circulées (prévention le risque routier, signaler temporairement et baliser le chantier) effets du courant électrique,électrisation troubles musculo squelettiques des membres (RG 57 : liste limitative), douleurs dorso lombaires, sciatique ou cruralgie par hernie discale (RG 98 : liste limitative) affections ostéo articulaires du membre supérieur, troubles angioneurotiques de la main (RG 69 : liste limitative) conséquence du bruit sur l'oreille interne, effets extra auditifs du bruit, majoration du risque d'accident du travail par effet masque, RG 42 (liste limitative) silicose et complications, sclérodermie systémique progressive (RG 25) cancer broncho pulmonaire lésion traumatique due une chute classement CMR cancérogène catégorie 3, reprotoxique catégorie 1, reprotoxique catégorie 3 outils de diagnostic électrique caisse à outils : cutter, pistolet de scellement, pistolet à air chaud matériel électro portatif : marteau perforateurgrignoteuse, rainureuse,ébarbeuse, tronçonneuse (matériel électrique défectueux, bruit) moyens d'aide à la manutention dispositifs d'éclairage véhicule utilitaire (déplacement des charges à l'intérieur du véhicule, véhicule utilitaire non sécurisé) instrument tranchant coupant (toujours regarder avant de toucher, utiliser du matériel de préhension adapté, porter des gants appropriés à l'activité, mettre à disposition une trousse d'urgence, former Fiche résumée Electricien p 3 / 5 PDF généré le 28/06/2013

4 SST, informer sur les centres spécialisés des mains) bruit (SMR) (réduire le bruit, signaler les lieux bruyants, porter des protecteurs individuels contre le bruit, informer et former sur le bruit) vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR) (utiliser des solutions techniques alternatives, choisir un matériel ergonomique, le moins vibrant possible, l'entretenir régulièrement, porter des gants, limiter les durées d'exposition, informer sur le risque) matériel électrique défectueux (respecter le degré et la classe de protection, maintenir et contrôler régulièrement le matériel électrique, signaler toute prise électrique détériorée à la personne habilitée) cutter (ordonnance de prévention du cutter, mettre à disposition une trousse d'urgence) électrisation coupure affections ostéo articulaires du membre supérieur, troubles angioneurotiques de la main (RG 69 : liste limitative) conséquence du bruit sur l'oreille interne, effets extra auditifs du bruit, majoration du risque d'accident du travail par effet masque, RG 42 (liste limitative) tourets de câbles (charge physique de travail, manutention ou manipulation) petites fournitures électriques gel lubrifiant pour tirage des câbles colle, silicone pour joints (silicone), mousse polyuréthane (isocyanates) ciment,mortier (ciment), ciment prompt (agent alcalin) plâtre (sulfate de calcium) bombe de traçage des sols nettoyants / dégrippants (hydrocarbures aliphatiques, hydrocarbures aromatiques, acétone diméthylcétone propanone, trichloréthylène SMR)) matériaux susceptibles de contenir de l'amiante, du plomb, de la silice, poussières (intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante (SMR), silice (SMR), plomb (SMR)) charge physique de travail manutention ou manipulation (proposer une formation action PRAPE) silicone agent alcalin (porter des gants adaptés, porter des lunettes ou une visière de protection, limiter les parties découvertes du corps, éviter le travail à main nue, prévenir la mise en suspension des poussières, nettoyer très régulièrement le matériel manuel) poussières de ciment sulfate de calcium (travailler le plâtre à l'humide) isocyanates (aérer, ventiler, porter des gants adaptés au risque chimique) hydrocarbures aliphatiques, hydrocarbures aromatiques (si possible substituer les plus dangereux, aérer, ventiler) acétone diméthylcétone propanone (si possible substituer les plus dangereux, aérer, ventiler, locaux à polluant à risque spécifique, utiliser systèmes automatisés de nettoyage en vase clos) trichloréthylène SMR intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante (évaluer le risque amiante, interdire aux jeunes les travaux exposant à l'amiante, établir un plan de retrait et un mode opératoire, porter des EPI adaptés, former au risque amiante, rédiger la fiche d'exposition, contrôler les niveaux d'empoussièrement, traiter spécifiquement les déchets) silice (SMR) (porter des demi masques filtrants anti aérosol FFP3, aspirer au poste de travail, changer les filtres) plomb et ses composés (SMR) (substituer les produits reprotoxiques catégories 1 et 2, empêcher l'ingestion et l'inhalation du plomb, renforcer les règles d'hygiène) troubles musculo squelettiques des membres (RG 57 : liste limitative) Fiche résumée Electricien p 4 / 5 PDF généré le 28/06/2013

5 eczéma de mécanisme allergique (RG 65) rhinite, asthme (RG 66 : liste limitative), pneumopathie d'hypersensibilité (RG 66 bis : liste limitative) blépharite, conjonctivite, dermite allergique de contact, brûlures chimiques (RG 8) syndrome ébrieux ou narcotique, dermites et conjonctivites irritatives, eczéma, encéphalopathies, syndrome psycho organique des solvants, syndrome d'intolérance aux odeurs RG 84 brûlures chimiques silicose et complications, sclérodermie systémique progressive (RG 25) blépharo conjonctivite, rhinite, syndrome bronchique, asthme, eczéma, pneumopathie interstitielle aiguë, pneumopathie d'hypersensibilité chronique (RG 62) cancer broncho pulmonaire classement CMR cancérogène catégorie 3, reprotoxique catégorie 1, reprotoxique catégorie 3 Dans ce métier, un certain nombre de situations ou nuisances peuvent après évaluation, entreprise par entreprise, amener à un suivi en surveillance dite renforcée. Agents chimiques dangereux, bruit, amiante, plomb, produits CMR. Dans ce métier, un certain nombre de situations ou nuisances peuvent après évaluation, poste par poste, être considérées comme des facteurs de pénibilité : Agents chimiques dangereux (ACD), Bruit, Manutentions manuelles de charges, Postures pénibles, Vibrations mécaniques Les différents tableaux de maladies professionnelles pouvant être concernés dans cette profession sont : 8 ; 12 ; 21 ; 25 ; 30 ; 30B ; 42 ; 51 ; 57 ; 65 ; 66 ; 69 ; 84 ; 98. Travail sous tension, utilisation de nacelles. Possibilité de pathologies spécifiques aux nuisances de l'entreprise utilisatrice. Le risque électrique est omniprésent sur les chantiers et ateliers où il doit être évoqué systématiquement. Risque d'accident peu fréquent mais souvent grave. La prévention repose principalement sur la connaissance du risque. Fiche résumée du 31/10/2009 issue de la FMP Electricien consultable sur Fiche résumée Electricien p 5 / 5 PDF généré le 28/06/2013

Fiche résumée : TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN CENTRALE DE COGÉNÉRATION

Fiche résumée : TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN CENTRALE DE COGÉNÉRATION Fiche résumée : TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN CENTRALE DE COGÉNÉRATION CITP 88 : 3115 PCS 2003 : 473b ROME 1999 : 44212 CITP 2008 : 3115 Le principe de la cogénération est d'utiliser le cycle de génération

Plus en détail

Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE

Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE Peintre en carrosserie, peintre en réparation automobile, tolier peintre, mécanicien tolier peintre. CITP 88 : 7142 PCS 2003 : 634a ROME 1999 : 44142 Le peintre intervient

Plus en détail

Fiche résumée : COUVREUR

Fiche résumée : COUVREUR Fiche résumée : COUVREUR Ardoisier Chaumier Zingueur CITP 88 : 7131 CITP2008 : 7121 PCS2003 : 632e ROME1999 : 42123 FAST : 05 04 91 Le couvreur zingueur réalise la toiture d'une construction neuve ou d'un

Plus en détail

Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION

Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION Conducteur/conductrice de machine de fabrication des industries de l'ameublement et du bois et matériaux associés Façonneur/façonneuse bois et matériaux associés

Plus en détail

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Aide ménagère Auxiliaire de vie Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire familiale Employé familial Assistant de vie aux familles Assistant de vie dépendance Aide aux personnes

Plus en détail

Fiche résumée : EMPLOYÉ DE STATION SERVICE

Fiche résumée : EMPLOYÉ DE STATION SERVICE Fiche résumée : EMPLOYÉ DE STATION SERVICE Opérateur de station service Pompiste Hôte de caisse en station service CITP 88 : 5220 PCS 2003 : 554j ROME 1999 : 14123 CITP 2008 : 5245 A l'origine, l'employé

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction :

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction : COIFFEUR Coiffeur Asthme, allergies respiratoires ou cutanées voire cancers et troubles de la reproduction imputables à la manipulation des produits chimiques, troubles musculo-squelettiques, stress dû

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage?

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Déroulé de la réunion Introduction - Mme Carole Chion Directrice d Alpes Santé Travail Contexte

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL EVALUATION DES RISQUES DES PEINTRES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL R. FASSI Médecin du travail APST BTP 06 Versailles 25, 26, 27 mai 2011 ACTION EN PARTENARIAT APST BTP 06 DIRECCTE PACA Unité

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage Vous voulez démarrer une activité de plombier chauffagiste. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

SERRURIERS-MÉTALLIERS

SERRURIERS-MÉTALLIERS SERRURIERS-MÉTALLIERS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel

Plus en détail

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES

Les risques professionnels dans les CAFES - HOTELS - RESTAURANTS - DISCOTHEQUES Personnel concerné Chef de bar, man (restaurant, hôtel, café, brasserie, discothèque) Propose à la clientèle les consommations Confectionne les cocktails commandés en salle Gère l approvisionnement de

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Oullins - 10/04/14 ACTION COORDONNEE GARAGES En route Missions des Services de Santé au Travail Rapport d analyse Réparation Automobile - Extraits

Plus en détail

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre

Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre Démarche de prévention de la pénibilité : Aide à la mise en œuvre dans les TPE-PME T e m p é r a t u r e Produits chimiques Horaires décalés Manutention de la pénibilité dans les TPE-PME 1 Préambule Suite

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Electricien/électricienne du bâtiment (42211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Installateur électricien............................................

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois

Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti. 2 ème transformation du bois Prévention des risques professionnels les métiers de la filière bois à la Réunion Livret d accueil du nouveau salarié et de l apprenti 2 ème transformation du bois Metrag Ce livret m est offert par la

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

INSTALLATEUR EN CHAUFFAGE CLIMATISATION SANITAIRES ET ENERGIES RENOUVELABLES

INSTALLATEUR EN CHAUFFAGE CLIMATISATION SANITAIRES ET ENERGIES RENOUVELABLES INSTALLATEUR EN CHAUFFAGE CLIMATISATION SANITAIRES ET ENERGIES RENOUVELABLES Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE

Plus en détail

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste

Protégez-vous des risques à l origine des troubles musculo squelettiques (TMS) Information prévention. Vous êtes plombier chauffagiste Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes plombier chauffagiste Vous ressentez une gène, une douleur, une raideur ou une perte de force de vos bras ; vous avez mal au dos C est

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 -

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - OBJECTIF DE L ETUDE L objectif de cette étude est de répertorier tous les risques professionnels dans un pressing (base de l évaluation des

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

RÉCEPTIONNISTE D'HÔTEL Créée le 31/08/2005 Modifiée le 09/03/2015

RÉCEPTIONNISTE D'HÔTEL Créée le 31/08/2005 Modifiée le 09/03/2015 Fiche métier FMP RÉCEPTIONNISTE D'HÔTEL Créée le 31/08/2005 Modifiée le 09/03/2015 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MÉTIERS APPARENTÉS Employé du hall Veilleur de nuit en hôtellerie Concierge en hôtellerie Homme

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l activité de l entreprise, même s il n y a pas d exposition a priori du fait des activités de travail. L'objectif

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Installateur/installatrice d'équipements sanitaires et thermiques (42212 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Monteur en sanitaire

Plus en détail

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point"

Risques psychosociaux et petites entreprises Outil Faire le point Risques psychosociaux et petites entreprises Outil "Faire le point" 1 L entreprise est-elle confrontée à un problème récurent d absentéisme? tout à fait Plutôt oui Plutôt non pas du tout 2 L entreprise

Plus en détail

COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL RÉUNION TRIMESTRIELLE DU 16 MARS 2015 DE L ÉTABLISSEMENT LYONNAIS

COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL RÉUNION TRIMESTRIELLE DU 16 MARS 2015 DE L ÉTABLISSEMENT LYONNAIS COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÉCURITÉ DES CONDITIONS DE TRAVAIL RÉUNION TRIMESTRIELLE DU 16 MARS 2015 DE L ÉTABLISSEMENT LYONNAIS Membres du CHSCT présents : Monsieur CHAPON Président du CHSCT Lyonnais Madame

Plus en détail

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique?

Protégez-vous des risques àl'origine des troubles musculo-squelettiques (TMS) Information prévention. Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous travaillez dans un atelier de mécanique? Protégez-vous des risques àl'origine

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail PENIBILITE ACTE II Pénibilité : quelques chiffres (Enquête DARES, suite à l étude SUMER 2010) 40 % des salariés exposés à au moins un facteur de pénibilité 10 % exposés à 3 facteurs au moins 70 % des ouvriers

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux

/ kit camping-car - modèle avec 2 panneaux / En quelques mots / Exemple de composition de kit (100W) : Merci pour l achat de ce kit solaire pour camping-car. Ce kit est composé de : -2 panneaux solaires -1 régulateur solaire surveillant la charge

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

COMMENTAIRES DU Exercez-vous votre activité : Combien de temps vous faut-il par jour pour vous rendre à votre travail?...

COMMENTAIRES DU Exercez-vous votre activité : Combien de temps vous faut-il par jour pour vous rendre à votre travail?... COIFFEURS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel de le remplir

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

Préambule. Précisions supplémentaires

Préambule. Précisions supplémentaires Préambule Les prescriptions de sécurité préconisées dans ces fiches ne concernent que les risques liés à la présence d amiante non friable. Elles visent uniquement les matériaux non dégradés dans lesquels

Plus en détail

INSTALLATEUR THERMIQUE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire

INSTALLATEUR THERMIQUE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire INSTALLATEUR THERMIQUE GÉNIE CLIMATIQUE Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Définition : installe à neuf

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE DE

FICHE D ENTREPRISE DE FICHE D ENTREPRISE DE Article R. 241-41-3 du code du travail Dans chaque entreprise ou établissement qu il a en charge, le médecin du travail établit et met à jour une fiche d entreprise sur laquelle sont

Plus en détail

Concertation relative à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité Michel de Virville

Concertation relative à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité Michel de Virville Concertation relative à la mise en place du compte personnel de prévention de la pénibilité Michel de Virville Préconisations établies par M de Virville au terme de la deuxième étape de la concertation

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi*

Préambule. Obligations des employeurs. La Fiche d Entreprise (revisitée) Missions des SSTi* Dr CROUZET 12/10/2012 SMTMP / RESACT Préambule Le chainon manquant Missions des SSTi* La Fiche d Entreprise (revisitée) Obligations des employeurs? Page 6 de la circulaire du Document Unique, du 18 avril

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

CANALISATEUR (TRANCHÉE OUVERTE)

CANALISATEUR (TRANCHÉE OUVERTE) CANALISATEUR (TRANCHÉE OUVERTE) Les informations fournies par cette fiche sont indicatives, sans valeur légale et sans caractère obligatoire DESCRIPTION DE L'ACTIVITE Le canalisateur réalise la pose, la

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis

Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis Apport des données EVREST dans l évaluation de la pénibilité des métiers du BTP touchant l épaule et le rachis L.FAUQUEMBERGUE(1), G. ARASZKIEWIRZ (1), C.DEGRASSAT(2) A.LEROYER(3), S.VOLKOFF(4) et les

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Secrétariat général Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail ministériel (CHSCTM) Service des ressources humaines Sous

Plus en détail

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 Introduction Les principales nuisances susceptibles d être rencontrées sur un chantier proviennent de la gestion des déchets, du bruit et des

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1

Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1 CONSERVEZ CE DOCUMENT Fait à Bouchain, le : / / Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1 SOMMAIRE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR PLAN DU SITE PAGE 3 CONSIGNES GÉNÉRALES PAGE 4 ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION

Plus en détail

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité

Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité TEST HABILITATION Quizz 1 Textes et Normes Quel est le document principal qui vous précise les instructions de sécurité La norme NFC 15-100 Les prescriptions UTE C18 510 Le règlement interne de l'entreprise

Plus en détail

Performance des organisations Santé au travail

Performance des organisations Santé au travail LA PRÉVENTION DES TMS ET DES ACCIDENTS DE TRAVAIL LIÉS A LA MANUTENTION DE CHARGES Centre de Gestion du Tarn et Garonne Le 4 octobre 2012 Performance des organisations Santé au travail SOMMAIRE Performance

Plus en détail

4. Dangers principaux

4. Dangers principaux 4. Dangers principaux Toutes machines fixes ou portatives et appareils représentent un danger plus ou moins important si toutes les dispositions concernant la sécurité du travailleur ne sont pas prises

Plus en détail

Électricité et autres sources d énergie

Électricité et autres sources d énergie Fiche technique #75 Électricité et autres sources d énergie Équipements et outils pneumatiques : dangers et mesures de prévention L utilisation de tout outil comporte des dangers, mais comparativement

Plus en détail

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage

EDITIONS TISSOT. Plan général de l ouvrage DOSSIER PRATIQUE BTP Evaluation des risques professionnels EDITIONS TISSOT Textes à jour au 1 er septembre 2006 Plan général de l ouvrage 1 re partie : A propos d évaluation des risques... 101 2 e partie

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE & 93/112/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE & 93/112/CEE iche de données de sécurité Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Emploi de la substance / de la préparation

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012

FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE. 5 avril 2012 PAUSE-CAFE FEMMES DE CHAMBRE DANS L HOTELLERIE 5 avril 2012 Plan de la réunion Missions de votre service de santé au travail Pourquoi ce thème? L exposition aux risques et les préconisations Conclusion

Plus en détail

AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES

AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES Missions du poste : Maintenir en état de fonctionnement et de propreté les surfaces et abords de la collectivité. Entretenir les espaces verts de la collectivité.

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Attention : vous ne pouvez pas imprimer ou enregistrer votre Document Unique à partir de votre navigateur internet.

AVERTISSEMENT. Attention : vous ne pouvez pas imprimer ou enregistrer votre Document Unique à partir de votre navigateur internet. DOCUMENT UNIQUE ÉCOLE / COLLÈGE / LYCÉE AVERTISSEMENT Attention : vous ne pouvez pas imprimer ou enregistrer votre Document Unique à partir de votre navigateur internet. Le Document Unique est un fichier

Plus en détail

Pénibilité au travail

Pénibilité au travail Manutention manuelle Activités exercées en milieu hyperbare Températures extrêmes Vibrations mécaniques Pénibilité au travail Postures pénibles Travail répétitif Guide d aide à la rédaction des fiches

Plus en détail

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN NOM DE L'APPRENTI: ENTREPRISE:..... 4ème année d'ss. 1 Evaluation globale de la troisième année 2 Comportement adéquat envers la clientèle 3 Comportement envers

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Propriétaire Rapport n 123.2345.01. Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012. EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne

Propriétaire Rapport n 123.2345.01. Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012. EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne Propriétaire Rapport n 123.2345.01 Avec amiante, avec échantillon Bâtiment D 2345 Commune 123.2345 Diagnostic Amiante EXPERTISE AVANT TRAVAUX Juin 2012 EPIQR Rénovation Sàrl EPFL, PSE-C 1015 Lausanne Rapport

Plus en détail

CCPQ ÉLECTRICIEN INSTALLEUR ÉLECTRICIENNE INSTALLATRICE PROFIL DE QUALIFICATION ÉLECTRICITÉ ÉLECTRONIQUE 1/5

CCPQ ÉLECTRICIEN INSTALLEUR ÉLECTRICIENNE INSTALLATRICE PROFIL DE QUALIFICATION ÉLECTRICITÉ ÉLECTRONIQUE 1/5 CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be INDUSTRIE ÉLECTRICITÉ ÉLECTRONIQUE ÉLECTRICIEN INSTALLEUR ÉLECTRICIENNE INSTALLATRICE

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale SERRURIERS MÉTALLIERS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC»

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» «Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» Retrouvez-nous sur www.aec-formation.com Le Centre AEC FORMATION, le partenaire national pour toutes vos formations dans les domaines

Plus en détail

L amiante, en prévenir les risques

L amiante, en prévenir les risques L amiante, en prévenir les risques dans l éducation nationale L amiante, en prévenir les risques Afin de sensibiliser les personnels sur les dangers d une exposition à l amiante, lors de leur activité

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Déménagement

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Déménagement Vous voulez démarrer une activité de déménagement. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en conformité

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

LES OUVRIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS : Des contraintes physiques

LES OUVRIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS : Des contraintes physiques Février 2008 - N 07.3 LES OUVRIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS : des contraintes physiques et des expositions aux produits chimiques importantes, une autonomie assez élevée dans le travail ENQUÊTE

Plus en détail

ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES. Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR

ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES. Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR ATELIERS DE FORMATION PROFESSIONNELLE A LA PRISON LOCALE DE SALE RISQUES ET CONSEQUENCES SUR LA SANTE Présenté par Dr Mouna REGRAGUI Dr Mohammed Abdalilah NEJJAR Capacité de Médecine et Santé au Travail

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail