Fiche résumée : ELECTRICIEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche résumée : ELECTRICIEN"

Transcription

1 Fiche résumée : ELECTRICIEN Câbleur Monteur câbleur Monteur Raccordeur réseaux télé vidéo communications Traceur CITP 88 : 7137 CITP 2008 : 7411 PCS 2003 : 633a 633d 681b ROME 1999 : FAST : L'électricien d'équipement réalise, à partir des plans et schémas de montage qui lui ont été confiés, l'installation et la mise en service des équipements électriques (éclairage, chauffage, distribution d'énergie) dans des bâtiments à usage domestique, tertiaire et industriel. Il monte et câble les armoires de commande de process industriel et participe à la mise en service des installations. Il réalise des travaux neufs mais aussi des adaptations, rénovations, extensions ou mises aux normes d'installations existantes. Il effectue également les opérations préalables au contrôle réalisé par les organismes agréés puis met en service l'installation. Il assure le dépannage des installations réalisées. L'électricien travaille, à l'intérieur ou à l'extérieur, sur les chantiers dans des locaux vides ou occupés, à installer ou à rénover. Il intervient seul ou en petite équipe, sous la responsabilité d'un chef d'équipe ou d'un chef de chantier. Ses horaires de travail peuvent varier en fonction du type de chantier, du respect des délais ou de l'urgence du dépannage à effectuer. Il effectue fréquemment des déplacements. Il est amené à intervenir, dans le respect de la réglementation de sécurité (habilitation électrique C18 510), sur des installations électriques en présence de tension. atelier de l'électricien chantier neuf de gros oeuvre (coactivité, conditions climatiques, absence de lieu de restauration, absence de moyens d'hygiène fixes) chantier industriel, intervention en entreprise à risque spécifique domicile de clientèle particulière, local occupé par du public, des clients... (gène dans l'activité) bâtiment en rénovation (amiante (SMR), plomb (SMR)) chantier empiétant sur la voie publique (collision ouvrier de chantier véhicule) travail en hauteur (mettre les équipements de travail en conformité) coactivité (bien organiser la coactivité) amiante (SMR) (évaluer le risque amiante, interdire les travaux exposant à l'amiante aux jeunes, former au risque amiante, établir un plan de retrait, porter des EPI adaptés, contrôler les niveaux d'empoussiérage, traiter les déchets, rédiger la fiche d'exposition) plomb et composés (SMR) (substituer les produits reprotoxiques catégories 1 et 2, empêcher l'ingestion et l'inhalation du plomb, renforcer les règles d'hygiène) gène dans l'activité par le public (informer et former les salariés aux risques et aux procédures mises en place) collision ouvrier de chantier véhicule (sécuriser le balisage, porter un vêtement réfléchissant) absence de moyens d'hygiène fixes, absence de lieu de restauration (mettre à disposition des locaux Fiche résumée Electricien p 1 / 5 PDF généré le 28/06/2013

2 sanitaires et sociaux adaptés à proximité du chantier) lésion traumatique due à une chute classement CMR : cancérogène catégorie 3,reprotoxique catégorie 1, reprotoxique catégorie 3 coup de soleil, coup de chaleur et insolation syndrome de Raynaud, engelures, affections aiguës des voies respiratoires travail en équipe (contrainte relationnelle) ou travail isolé (isolement psychologique, insécurité) travail de nuit (nuit (SMR)), astreintes et gardes (horaire générant une perturbation de la vie sociale et familiale) sous traitance (déplacement) coactivité dans le BTP contrainte relationnelle (faciliter la communication) isolement psychologique (favoriser le travail en réseau) nuit (SMR), horaire générant une perturbation de la vie sociale et familiale (limiter les organisations en horaires atypiques, informer l'employeur, informer sur la chronobiologie) déplacement insécurité (former à la CAT face à une personne agressive) stress, anxiété généralisée souffrance mentale agression par la force physique préparer le chantier câbler les armoires ou les coffrets (charge physique de travail, manutention ou manipulation) réaliser des chemins de câbles (bruit (SMR), vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR)) mettre en place les fixations des chemins de câble (vibrations transmises aux membres supérieurs, posture bras levés, travail en hauteur, amiante (SMR), silice (SMR), bruit (SMR)) boulonner les chemins de câbles sur leurs supports (bras levés au dessus des épaules, intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante) faire des saignées, percer des cloisons (vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR), travail en hauteur, bruit (SMR), projection de corps étranger, poussières, intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante, plomb (SMR), silice (SMR)) incorporer les gaines et les boîtiers électriques (nuisances liées à la coactivité) tirer les câbles (efforts de poussée et traction, charge physique de travail, manutention ou manipulation, travail en hauteur) poser les prises (plâtre, ciment prompt) effectuer les raccordements (travail sous tension) entretenir et réparer les installations et appareils industriels (électricité) monter des alarmes poser les éclairages extérieurs (travail en hauteur, exposition aux lignes électriques, travail à proximité de voies circulées) conduire un véhicule utilitaire (circulation routière, contraintes de la conduite VL professionnelle) charger et décharger le matériel Fiche résumée Electricien p 2 / 5 PDF généré le 28/06/2013

3 travail sous tension,électricité (délivrer une habilitation électrique, vérifier la sécurité électrique, mettre ou faire mettre les installations hors tension, kit travail sous tension) exposition aux lignes électriques (contacter EDF, effectuer la Déclaration d'intention de Commencement de Travaux (DICT), mettre ou faire mettre les installations hors tension, obtenir l'attestation de mise hors tension des installations) charge physique de travail, manutention ou manipulation (proposer une formation action PRAPE) posture contraignante, bras levés, accroupi (proposer une formation action PRAPE) efforts de poussée et traction (utiliser des aides à la manutention) vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR) (utiliser des solutions techniques alternatives, choisir un matériel ergonomique, le moins vibrant possible, l'entretenir régulièrement, porter des gants, limiter les durées d'exposition, informer sur le risque) travail en hauteur (mettre les équipements de travail en conformité) bruit (SMR) (réduire le bruit, signaler les lieux bruyants, porter des protecteurs individuels contre le bruit, informer et former sur le bruit) plâtre, ciment prompt poussières,projection d'un corps étranger silice (SMR) (porter des demi masques filtrants anti aérosol FFP3, aspirer au poste de travail, changer les filtres) plomb et ses composés (SMR) (substituer les produits reprotoxiques catégories 1 et 2, empêcher l'ingestion et l'inhalation du plomb, renforcer les règles d'hygiène) intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante (évaluer le risque amiante, interdire aux jeunes les travaux exposant à l'amiante, établir un plan de retrait et un mode opératoire, porter des EPI adaptés, former au risque amiante, rédiger la fiche d'exposition, contrôler les niveaux d'empoussièrement, traiter spécifiquement les déchets) nuisances liées à la coactivité travail à proximité de voies circulées (prévention le risque routier, signaler temporairement et baliser le chantier) effets du courant électrique,électrisation troubles musculo squelettiques des membres (RG 57 : liste limitative), douleurs dorso lombaires, sciatique ou cruralgie par hernie discale (RG 98 : liste limitative) affections ostéo articulaires du membre supérieur, troubles angioneurotiques de la main (RG 69 : liste limitative) conséquence du bruit sur l'oreille interne, effets extra auditifs du bruit, majoration du risque d'accident du travail par effet masque, RG 42 (liste limitative) silicose et complications, sclérodermie systémique progressive (RG 25) cancer broncho pulmonaire lésion traumatique due une chute classement CMR cancérogène catégorie 3, reprotoxique catégorie 1, reprotoxique catégorie 3 outils de diagnostic électrique caisse à outils : cutter, pistolet de scellement, pistolet à air chaud matériel électro portatif : marteau perforateurgrignoteuse, rainureuse,ébarbeuse, tronçonneuse (matériel électrique défectueux, bruit) moyens d'aide à la manutention dispositifs d'éclairage véhicule utilitaire (déplacement des charges à l'intérieur du véhicule, véhicule utilitaire non sécurisé) instrument tranchant coupant (toujours regarder avant de toucher, utiliser du matériel de préhension adapté, porter des gants appropriés à l'activité, mettre à disposition une trousse d'urgence, former Fiche résumée Electricien p 3 / 5 PDF généré le 28/06/2013

4 SST, informer sur les centres spécialisés des mains) bruit (SMR) (réduire le bruit, signaler les lieux bruyants, porter des protecteurs individuels contre le bruit, informer et former sur le bruit) vibrations transmises aux membres supérieurs (SMR) (utiliser des solutions techniques alternatives, choisir un matériel ergonomique, le moins vibrant possible, l'entretenir régulièrement, porter des gants, limiter les durées d'exposition, informer sur le risque) matériel électrique défectueux (respecter le degré et la classe de protection, maintenir et contrôler régulièrement le matériel électrique, signaler toute prise électrique détériorée à la personne habilitée) cutter (ordonnance de prévention du cutter, mettre à disposition une trousse d'urgence) électrisation coupure affections ostéo articulaires du membre supérieur, troubles angioneurotiques de la main (RG 69 : liste limitative) conséquence du bruit sur l'oreille interne, effets extra auditifs du bruit, majoration du risque d'accident du travail par effet masque, RG 42 (liste limitative) tourets de câbles (charge physique de travail, manutention ou manipulation) petites fournitures électriques gel lubrifiant pour tirage des câbles colle, silicone pour joints (silicone), mousse polyuréthane (isocyanates) ciment,mortier (ciment), ciment prompt (agent alcalin) plâtre (sulfate de calcium) bombe de traçage des sols nettoyants / dégrippants (hydrocarbures aliphatiques, hydrocarbures aromatiques, acétone diméthylcétone propanone, trichloréthylène SMR)) matériaux susceptibles de contenir de l'amiante, du plomb, de la silice, poussières (intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante (SMR), silice (SMR), plomb (SMR)) charge physique de travail manutention ou manipulation (proposer une formation action PRAPE) silicone agent alcalin (porter des gants adaptés, porter des lunettes ou une visière de protection, limiter les parties découvertes du corps, éviter le travail à main nue, prévenir la mise en suspension des poussières, nettoyer très régulièrement le matériel manuel) poussières de ciment sulfate de calcium (travailler le plâtre à l'humide) isocyanates (aérer, ventiler, porter des gants adaptés au risque chimique) hydrocarbures aliphatiques, hydrocarbures aromatiques (si possible substituer les plus dangereux, aérer, ventiler) acétone diméthylcétone propanone (si possible substituer les plus dangereux, aérer, ventiler, locaux à polluant à risque spécifique, utiliser systèmes automatisés de nettoyage en vase clos) trichloréthylène SMR intervention sur des matériaux susceptibles de libérer de l'amiante (évaluer le risque amiante, interdire aux jeunes les travaux exposant à l'amiante, établir un plan de retrait et un mode opératoire, porter des EPI adaptés, former au risque amiante, rédiger la fiche d'exposition, contrôler les niveaux d'empoussièrement, traiter spécifiquement les déchets) silice (SMR) (porter des demi masques filtrants anti aérosol FFP3, aspirer au poste de travail, changer les filtres) plomb et ses composés (SMR) (substituer les produits reprotoxiques catégories 1 et 2, empêcher l'ingestion et l'inhalation du plomb, renforcer les règles d'hygiène) troubles musculo squelettiques des membres (RG 57 : liste limitative) Fiche résumée Electricien p 4 / 5 PDF généré le 28/06/2013

5 eczéma de mécanisme allergique (RG 65) rhinite, asthme (RG 66 : liste limitative), pneumopathie d'hypersensibilité (RG 66 bis : liste limitative) blépharite, conjonctivite, dermite allergique de contact, brûlures chimiques (RG 8) syndrome ébrieux ou narcotique, dermites et conjonctivites irritatives, eczéma, encéphalopathies, syndrome psycho organique des solvants, syndrome d'intolérance aux odeurs RG 84 brûlures chimiques silicose et complications, sclérodermie systémique progressive (RG 25) blépharo conjonctivite, rhinite, syndrome bronchique, asthme, eczéma, pneumopathie interstitielle aiguë, pneumopathie d'hypersensibilité chronique (RG 62) cancer broncho pulmonaire classement CMR cancérogène catégorie 3, reprotoxique catégorie 1, reprotoxique catégorie 3 Dans ce métier, un certain nombre de situations ou nuisances peuvent après évaluation, entreprise par entreprise, amener à un suivi en surveillance dite renforcée. Agents chimiques dangereux, bruit, amiante, plomb, produits CMR. Dans ce métier, un certain nombre de situations ou nuisances peuvent après évaluation, poste par poste, être considérées comme des facteurs de pénibilité : Agents chimiques dangereux (ACD), Bruit, Manutentions manuelles de charges, Postures pénibles, Vibrations mécaniques Les différents tableaux de maladies professionnelles pouvant être concernés dans cette profession sont : 8 ; 12 ; 21 ; 25 ; 30 ; 30B ; 42 ; 51 ; 57 ; 65 ; 66 ; 69 ; 84 ; 98. Travail sous tension, utilisation de nacelles. Possibilité de pathologies spécifiques aux nuisances de l'entreprise utilisatrice. Le risque électrique est omniprésent sur les chantiers et ateliers où il doit être évoqué systématiquement. Risque d'accident peu fréquent mais souvent grave. La prévention repose principalement sur la connaissance du risque. Fiche résumée du 31/10/2009 issue de la FMP Electricien consultable sur Fiche résumée Electricien p 5 / 5 PDF généré le 28/06/2013

Fiche résumée : AGENT DE MAINTENANCE EN ASCENSEUR

Fiche résumée : AGENT DE MAINTENANCE EN ASCENSEUR Fiche résumée : AGENT DE MAINTENANCE EN ASCENSEUR Ascensoriste, agent d'entretien d'ascenseurs, installateur maintenicien en ascenseurs (et autres systèmes automatiques), monteur en ascenseurs, technicien

Plus en détail

Fiche résumée : APPLICATEUR ÉTANCHÉITÉ

Fiche résumée : APPLICATEUR ÉTANCHÉITÉ Fiche résumée : APPLICATEUR ÉTANCHÉITÉ Couvreur asphalte Etanchéiste Etancheur CITP 88 : 7129 PCS 2003 : 632a 681a ROME 1999 : 42124 FAST : 04 04 91 CITP 2008 : 7119 L'équipe d'étanchéité réalise l'étanchéité

Plus en détail

Fiche résumée : TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN CENTRALE DE COGÉNÉRATION

Fiche résumée : TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN CENTRALE DE COGÉNÉRATION Fiche résumée : TECHNICIEN DE MAINTENANCE EN CENTRALE DE COGÉNÉRATION CITP 88 : 3115 PCS 2003 : 473b ROME 1999 : 44212 CITP 2008 : 3115 Le principe de la cogénération est d'utiliser le cycle de génération

Plus en détail

Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE

Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE Peintre en carrosserie, peintre en réparation automobile, tolier peintre, mécanicien tolier peintre. CITP 88 : 7142 PCS 2003 : 634a ROME 1999 : 44142 Le peintre intervient

Plus en détail

Fiche résumée : TECHNICIEN FORESTIER

Fiche résumée : TECHNICIEN FORESTIER Fiche résumée : TECHNICIEN FORESTIER Forestier Sylviculteur Exploitant forestier Agent de maîtrise d'exploitation forestière Agent technique forestier (ONF) Commis d'exploitation forestière Ingénieur forestier

Plus en détail

Fiche résumée : FAÇADIER RAVALEUR RAGRÉEUR

Fiche résumée : FAÇADIER RAVALEUR RAGRÉEUR Fiche résumée : FAÇADIER RAVALEUR RAGRÉEUR Façadier Maçon façadier Sableur CITP 88 : 7133 PCS 2003 : 632a 681b ROME 1999 : 42114 FAST : 03 03 91 CITP 2008 : 7133 Réalise la réparation, le nettoyage, le

Plus en détail

Fiche résumée : COUVREUR

Fiche résumée : COUVREUR Fiche résumée : COUVREUR Ardoisier Chaumier Zingueur CITP 88 : 7131 CITP2008 : 7121 PCS2003 : 632e ROME1999 : 42123 FAST : 05 04 91 Le couvreur zingueur réalise la toiture d'une construction neuve ou d'un

Plus en détail

Fiche résumée : PEINTRE APPLICATEUR DE REVÊTEMENTS

Fiche résumée : PEINTRE APPLICATEUR DE REVÊTEMENTS Fiche résumée : PEINTRE APPLICATEUR DE REVÊTEMENTS Peintre tapissier, tapissier, poseur de revêtements PCS 2003 : 211f 632g 681b ROME 1999 : 42233 FAST : 06 05 91 CITP 2008 : 7131 7132 Le peintre applicateur

Plus en détail

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE

Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Fiche résumée : AIDE À DOMICILE Aide ménagère Auxiliaire de vie Auxiliaire de vie sociale Auxiliaire familiale Employé familial Assistant de vie aux familles Assistant de vie dépendance Aide aux personnes

Plus en détail

Fiche résumée : NETTOYEUR

Fiche résumée : NETTOYEUR Fiche résumée : NETTOYEUR Nettoyeur de surfaces Nettoyeur polyvalent Nettoyeur machiniste Agent de propreté Agent d'entretien Agent de nettoyage Technicien des sols ou des surfaces. CITP88: 9132 PCS2003:

Plus en détail

Fiche résumée : AGENT DE MONTAGE EN ASCENSEUR

Fiche résumée : AGENT DE MONTAGE EN ASCENSEUR Fiche résumée : AGENT DE MONTAGE EN ASCENSEUR Ascensoriste Agent d'entretien d'ascenseurs Monteur en ascenseurs. CITP 88 : 3115 PCS 2003 : 477c ROME 1999 : 52313 FAST : 11 05 99 CITP 2008 : 3115 Le monteur

Plus en détail

Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION

Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION Fiche résumée : MENUISIER BOIS FABRICATION Conducteur/conductrice de machine de fabrication des industries de l'ameublement et du bois et matériaux associés Façonneur/façonneuse bois et matériaux associés

Plus en détail

Fiche résumée : EMPLOYÉ DE LIBRE SERVICE

Fiche résumée : EMPLOYÉ DE LIBRE SERVICE Fiche résumée : EMPLOYÉ DE LIBRE SERVICE Employé de grande surface Employé de rayons Gondolier Employé de commerce Vendeur grande surface Employé de magasinage (libre service). CITP 88 : 5220 PCS 2003

Plus en détail

Fiche résumée : CUISINIER

Fiche résumée : CUISINIER Fiche résumée : CUISINIER Chef cuisinier Chef de partie Commis de cuisine Second de cuisine Grilladin Saucier Aide cuisinier Chef Gérant (restauration collective) PCS 2003 : 636d ROME 1999 : 13212 13231

Plus en détail

Fiche résumée : EQUIPIER RESTAURATION RAPIDE HAMBURGER

Fiche résumée : EQUIPIER RESTAURATION RAPIDE HAMBURGER Fiche résumée : EQUIPIER RESTAURATION RAPIDE HAMBURGER Equipier polyvalent Employé de restauration rapide Employé de fast food Equipier hôte/ hôtesse CITP 88 : 5122 PCS 2003 : 561d ROME 1999 : 13221 CITP

Plus en détail

Fiche résumée : MÉCANICIEN AUTOMOBILE

Fiche résumée : MÉCANICIEN AUTOMOBILE Fiche résumée : MÉCANICIEN AUTOMOBILE Mécanicien réparateur. Chef mécanicien. Agent de maîtrise de réparation. Chef d'équipe en mécanique automobile. PCS 2003 : 634c 633c ROME 1999 : 44321 51211 51111

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

Fiche résumée : RIPEUR

Fiche résumée : RIPEUR Fiche résumée : RIPEUR Eboueur Agent de collecte des déchets Agent de salubrité (enlèvement d'ordures ménagères) Releveur de boîtes à ordures. CITP88 : 9161 Eboueur PCS2003 : 628 ROME1999 : 11214 Ripeur

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Fiche résumée : EMPLOYÉ DE STATION SERVICE

Fiche résumée : EMPLOYÉ DE STATION SERVICE Fiche résumée : EMPLOYÉ DE STATION SERVICE Opérateur de station service Pompiste Hôte de caisse en station service CITP 88 : 5220 PCS 2003 : 554j ROME 1999 : 14123 CITP 2008 : 5245 A l'origine, l'employé

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Fiche résumée : ASSISTANTE DENTAIRE

Fiche résumée : ASSISTANTE DENTAIRE Fiche résumée : ASSISTANTE DENTAIRE Assistante dentaire en orthopédie dentofaciale. CITP 88 : 3225 PCS 2003 : 526b ROME 1999 : 11 121 CITP 2088 : 3251 L'assistante dentaire prend les rendez vous, accueille

Plus en détail

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction :

Coiffeur. Les métiers toxiques pour la reproduction : COIFFEUR Coiffeur Asthme, allergies respiratoires ou cutanées voire cancers et troubles de la reproduction imputables à la manipulation des produits chimiques, troubles musculo-squelettiques, stress dû

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Cadre réservé à l AISMT Date d effet du contrat : N adhérent : Je soussigné(e) (Nom

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Boulanger. Du risque... à la prévention

Boulanger. Du risque... à la prévention Boulanger Du risque...... à la prévention Poussières de farine Une réalité professionnelle pour 130 000 boulangers! La farine est la première cause d allergie respiratoire professionnelle en France Vous

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels :

Aide à domicile. Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : AIDE A DOMICILE Aide à domicile Recommandations du Service de Santé au Travail : Principaux risques professionnels : L évaluation des risques (décret du 05 nov. 2001) doit être une démarche collective

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques mi ni s t èr e Éducati on nat i on al e REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques SERVICE DES FORMATIONS SOUS DIRECTION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Plus de compétences pour votre avenir

Plus de compétences pour votre avenir AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 L agent d entretien du bâtiment exerce à l intérieur des bâtiments qu occupe ou administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Il

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL EVALUATION DES RISQUES DES PEINTRES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL R. FASSI Médecin du travail APST BTP 06 Versailles 25, 26, 27 mai 2011 ACTION EN PARTENARIAT APST BTP 06 DIRECCTE PACA Unité

Plus en détail

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage?

Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Comment initier une démarche globale de prévention des risques professionnels dans le secteur du nettoyage? Déroulé de la réunion Introduction - Mme Carole Chion Directrice d Alpes Santé Travail Contexte

Plus en détail

LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES

LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES N fiche Segmentation Équipements Exigences Carsat PRÉVENTION DU RISQUE CHIMIQUE 1 VL Carrosserie et PL 2 VL Mécanique et PL Système de lavage pour pistolets à peinture

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER SERRURIERS METALLIERS MÉMO SANTÉ SERRURIERS METALLIERS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

Amiante Protection des travailleurs

Amiante Protection des travailleurs P/DN/IJ 7/7/2006 Amiante Protection des travailleurs Le décret n 2006-761 du 30 juin 2006 modifie le Code du travail et introduit de nouvelles règles pour la protection des travailleurs contre les risques

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne

Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne agir ensemble Offre de formation du service Santé et Sécurité au Travail de la MSA des Portes de Bretagne www.msaportesdebretagne.fr 2 Programme des actions SST OFFRE DE FORMATION D ans le cadre de sa

Plus en détail

La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée

La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée ASSPPQ - ASSIFQ La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée CIFQ ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE SÉCHAGE DU BOIS 15 e édition - 2 et 3 avril 2009 Mise en contexte Les séchoirs à bois

Plus en détail

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1 Analyse des risques liés à la charge physique de travail et Evaluation de l'exposition au facteur de risque «postures pénibles» chez les plombiers chauffagistes d'une PME TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES COGESTEN 63 rue Castellion 01100 OYONNAX Mis à jour le 30/06/2012 1 / 13 FEUILLE D'EMARGEMENT NOM PRENOM FONCTION DATE SIGNATURE 2 / 13 LES NIVEAUX DE RISQUES Le

Plus en détail

AMIANTE. - à propos d un cas clinique (dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles)

AMIANTE. - à propos d un cas clinique (dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles) AMIANTE - à propos d un cas clinique (dans le cadre de l évaluation des pratiques professionnelles) - le point sur les réglementations et recommandations amiante Dr POMMIER de SANTI (Pneumologue) Julien

Plus en détail

(*) Codage : Jamais - Rarement (1/mois) - Souvent (>1/sem) - Toujours (=ou>1/j) 0 1 2 3 4 - F12/2 -

(*) Codage : Jamais - Rarement (<ou=1/mois) - Parfois (>1/mois) - Souvent (>1/sem) - Toujours (=ou>1/j) 0 1 2 3 4 - F12/2 - A.M.T.S.N COMITE DE PILOTAGE FACN F I C H E F A C N N 1 2 ROBINETTERIE PRIMAIRE FICHES ASSOCIEES : FAST : aucune FACN : n 11 - Ouverture - Fermeture de cuve. n 18 - Mise en service - Requalification entretien

Plus en détail

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Marie-Astrid KERVELLEC CARSAT du Languedoc Roussillon, 29 cours Gambetta, 34068 Montpellier, France Résumé Le parc automobile français représentant aujourd

Plus en détail

AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes

AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes L équipement et l organisation du travail sont les déterminants les plus importants pour prévenir les tendinites Les activités

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité

PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité PENIBILITE Mettre en place une démarche d identification et d évaluation des facteurs de pénibilité Réseau DRH > Pôle: Prévention des Risques Professionnels > Date : le 20 mai 2015 SOMMAIRE 1. Usure professionnelle

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

A) ALLERGIES EN MILIEU PROFESSIONNEL EN BRETAGNE

A) ALLERGIES EN MILIEU PROFESSIONNEL EN BRETAGNE ELABORATION DU PRSE 2 15/09/09 Contribution élaborée par les Drs COTTIN et LOZACHMEUR sur «Les allergies en milieu professionnel» et «Environnements physiques de travail» PREAMBULE Cette contribution réalisée

Plus en détail

LES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 2004

LES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 2004 Septembre 25 Direction régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle Provence-Alpes-Côte d Azur DRTEFP LES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 24 ANALYSE DES DECLARATIONS DE PROVENCE-ALPES

Plus en détail

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique.

de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante s applique. FORMATION DES TRAVAILLEURS A LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L AMIANTE POUR LES INTERVENTIONS SUSCEPTIBLE DE PROVOQUER L EMISSION DE FIBRES D AMIANTE DES ACTIVITES DEFINIES A L ARTICLE R.4412-139 DU CODE

Plus en détail

PÉNIBILITÉ & MILIEUX DE SOINS : UNE ÉVIDENCE?

PÉNIBILITÉ & MILIEUX DE SOINS : UNE ÉVIDENCE? PÉNIBILITÉ & MILIEUX DE SOINS : UNE ÉVIDENCE? ARS de Haute-Normandie Jeudi 26 juin 2014 PÉNIBILITÉ : Parcours Professionnel en milieu de soins Quand on fixe l âge auquel un salarié est autorisé à partir

Plus en détail

Des gestes simples pour vous protéger

Des gestes simples pour vous protéger M É T I E R S D U B O I S Des gestes simples pour vous protéger www.rsi.fr/prevention Des gestes simples pour vous protéger Mal de dos et tendinites.............. 2 Blessures et accidents.................

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Fiche résumée : SALARIÉ EN MILIEU HYPERBARE

Fiche résumée : SALARIÉ EN MILIEU HYPERBARE Fiche résumée : SALARIÉ EN MILIEU HYPERBARE Hyperbariste Plongeur Scaphandrier Tubiste Travailleur en air comprimé Moniteur de plongée Hyperbariste en milieu sec Hyperbariste un milieu humide Hyperbariste

Plus en détail

Fiche Pratique : Filières / Activités Mise à jour en avril 2008. Aide à domicile

Fiche Pratique : Filières / Activités Mise à jour en avril 2008. Aide à domicile Aide à domicile Le service à la personne pour les personnes âgées, et en particulier l aide à domicile (professions d auxiliaire de vie, aide-ménagère, aide familial, aide soignant, infirmier, aide médicopsychologique,

Plus en détail

Risques Exemples de situations à risques Conséquences sur la santé

Risques Exemples de situations à risques Conséquences sur la santé Accueil du public 01 1/2 au bruit à l éclairage Exposition au bruit généré par le public notamment au niveau des zones d accueil ou d attente ; Standard téléphonique. Travail avec un éclairage insuffisant

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse)

Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention. Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Repérage des Facteurs de Pénibilité et Prévention Secteur Automobile (mécanique carrosserie casse) Projet animé par : Dr Benjamin GALLOUX Médecin du travail Didier COURTIAL CARSAT Inspection du travail

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013

Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle. Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Document unique d évaluation des risques Société Delaudiovisuelle Document réalisé le 10 avril 2012 Révisable au 10 avril 2013 Fiche d identité de l entreprise : Société Delaudiovisuelle Basé à : 6 rue

Plus en détail

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques ANNEXE 1 Supports pour l évaluation des risques GRILLE D EVALUATION DES RISQUES Unité de travail : Date : Nombre de salariés : Rédacteurs : Risques Situations dangereuses G F RB Moyens de prévention P

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES 1. Pièce mobile en mouvement (courroie, convoyeur, ventilateur, etc.) 1. 1. Cisaillement 1. 2. Entraînement 1. 3. Coincement 1. 4. Frappé par 1. 5. Frapper contre 1. 6. Écrasement 2. Courant électrique

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Exploitants de pressing Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire ou cutanée, se faire mal au dos en manipulant des charges importantes

Plus en détail

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Etat des lieux de la prise en compte des risques liés aux agents chimiques dangereux pour la santé et la sécurité des salariés Principaux

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

Chef d'equipe Réseaux Extérieurs H/F

Chef d'equipe Réseaux Extérieurs H/F Chef d'equipe Réseaux Extérieurs H/F Filière / Spécialité Réalisation chantier/production Réseaux Extérieurs / Eclairage Public Lieu de travail : Saint Herblain (44) Afin de renforcer nos équipes au sein

Plus en détail

Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR

Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR Comment renseigner la fiche de pénibilité? Exemple du poste de SOUDEUR Une définition légale de la pénibilité La pénibilité est caractérisée par deux conditions cumulatives (Art. L.4121-3-1 du Code du

Plus en détail

«Pénibilité» Salariés concernés

«Pénibilité» Salariés concernés Actualité sociale Décembre 2015 «Pénibilité» La dernière réforme des retraites, portée par une loi du 20 janvier 2014, a souhaité prendre en compte la pénibilité au travail pour permettre aux salariés

Plus en détail

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015.

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Les décrets sur la pénibilité, ont été publiés au Journal officiel vendredi 10 octobre 2014. Ils y a 10 facteurs de pénibilité,

Plus en détail

Prévention de la pénibilité

Prévention de la pénibilité Prévention de la pénibilité La loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites pose une double exigence : Tracer l exposition des travailleurs aux facteurs de risques caractérisant la pénibilité afin

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE, DEMARCHE ET GRILLE POUR EVALUER VOS RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE, DEMARCHE ET GRILLE POUR EVALUER VOS RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE, DEMARCHE ET GRILLE POUR EVALUER VOS RISQUES PROFESSIONNELS QU EST-CE QUE LE DOCUMENT UNIQUE? LA DEMARCHE D EVALUATION Obligation pour tout employeur d évaluer les risques professionnels

Plus en détail

AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 Vous exercez à l intérieur des bâtiments qu occupe ou qu administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Vous assurez donc des fonctions

Plus en détail

MODE OPERATOIRE REMPLACEMENT PONCTUEL DE DALLES DE SOL

MODE OPERATOIRE REMPLACEMENT PONCTUEL DE DALLES DE SOL MODE OPERATOIRE REMPLACEMENT PONCTUEL DE DALLES DE SOL 1 NATURE DE L INTERVENTION Remplacement ponctuel de dalles de sol amiantées (inférieur à 20% de la surface au sol du local) Intervention dans le cadre

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants

exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants A destination des : MAÎtRes d ouvrage MAÎtRes d ŒUVRe CooRdonnAteURs entreprises travailleurs intervenants a exigences et RôLes de ChACUn des ACteURs Services de santé au travail que doivent faire Les

Plus en détail

Alerte amiante : Tous concernés (1/7)

Alerte amiante : Tous concernés (1/7) Alerte amiante : Tous concernés (1/7) Un nouvel arrêté du 23 février 2012 (entré en vigueur le 8 mars) fixe de nouvelles et plus nombreuses obligations de formation des salariés susceptibles d être exposés

Plus en détail

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités

Plus en détail

ES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 2003

ES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 2003 sept. 4 Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Provence-Alpes-Côte d'azur DRTEFP L ES MALADIES PROFESSIONNELLES BILAN 23 ANALYSE DES DECLARATIONS TRANSMISES A L'INSPECTION

Plus en détail

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC»

«Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» «Développez et dynamisez vos compétences. Travaillez en sécurité avec AEC» Retrouvez-nous sur www.aec-formation.com Le Centre AEC FORMATION, le partenaire national pour toutes vos formations dans les domaines

Plus en détail

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER

AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER AMIANTE PAS FORME PAS TOUCHER Où trouve-t-on de l amiante? Interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours présente dans les bâtiments construits avant cette date. Des dizaines de millions de mètres

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

Diagnostic de pénibilité au travail

Diagnostic de pénibilité au travail Diagnostic de pénibilité au travail Application des Décrets n 2011-823 et 2011-824 du 7 juillet 2011 Ce document a été réalisé à titre indicatif dans le but d aider le chef d entreprise à rédiger le diagnostic

Plus en détail

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014

Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics. Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Approche de la coordination de sécurité sur les chantiers de bâtiment et travaux publics Rencontre AGREPI Loudun le 11 décembre 2014 Le contexte Diminuer l accidentologie sur les chantiers de bâtiment

Plus en détail

Génie climatique. Installation. Préparer son intervention sur chantier

Génie climatique. Installation. Préparer son intervention sur chantier A Génie climatique Installation Préparer son intervention sur chantier ommentaires Identifier les points d attention liées à la réalisation du chantier (contraintes techniques, d accès, de temps, ) Mettre

Plus en détail

NOTE sur la PENIBILITE AU TRAVAIL

NOTE sur la PENIBILITE AU TRAVAIL NOTE sur la PENIBILITE AU TRAVAIL La pénibilité au travail se caractérise par une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail