1.0 La présente politique (ci-après, la «Politique») s'applique à CAE inc., à ses filiales et à ses coentreprises contrôlées (ci-après, «CAE»).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.0 La présente politique (ci-après, la «Politique») s'applique à CAE inc., à ses filiales et à ses coentreprises contrôlées (ci-après, «CAE»)."

Transcription

1 Applicabilité 1.0 La présente politique (ci-après, la «Politique») s'applique à CAE inc., à ses filiales et à ses coentreprises contrôlées (ci-après, «CAE»). Politique : objectif et portée 2.0 La présente Politique a pour but d'attribuer les responsabilités et d'établir les procédures pour garantir l'observation des dispositions anticorruption de la Loi sur la corruption d'agents publics étrangers du Canada («LCAPE»), de la Foreign Corrupt Practices Act («FCPA») des États-Unis et des autres lois locales connexes (collectivement appelées «Lois sur la Corruption»). 2.1 Le but principal de la présente Politique est de s'assurer que CAE ne participe indirectement à aucune forme de corruption, que ce soit par l'intermédiaire d'un agent, d'un consultant ou d'une autre personne. Cette Politique établit un processus permettant de s'assurer que tout agent public étranger (tel que définit ci-dessous) reçoit une somme suffisante compte tenu des risques qu'il encourt, de la valeur du travail effectué (qui doit être proportionnelle au tarif appliqué) et des frais engagés par celui-ci dans le cadre de son travail au service de CAE. 2.2 La présente Politique établit la procédure à suivre par tous les employés, mandataires et sous-traitants de CAE dans le monde entier, lorsque la nomination d un représentant ou d un consultant étranger est proposée, ou s il est demandé ou exigé de remettre, directement ou indirectement, des commissions, paiements ou dons à des agents publics étrangers. 2.3 Les modèles de contrats, les listes de contrôle, les certificats et les questionnaires visant à garantir le respect de la présente Politique se trouvent aux Annexes A et B. 2.4 Si vous pensez de bonne foi que la présente Politique a été enfreinte ou qu'une infraction pourrait être commise, veuillez communiquer rapidement avec les Services juridiques. Vous pouvez également signaler ce problème de manière anonyme au numéro d'urgence d'ethicspoint (voir CAEvox Espace des employés Boîte à outils Programmes et

2 politiques Ethicspoint). Allez à et cliquez sur «Soumettre un nouveau rapport», ou composez le (sans frais au Canada et aux États- Unis; consultez CAEvox pour connaître les numéros sans frais). Consultez la fin de la présente Politique pour de plus amples détails. EthicsPoint est un outil tiers de rapport confidentiel par Internet et par téléphone permettant aux gestionnaires et aux employés de travailler ensemble au règlement des fraudes, des abus, des inconduites et des autres infractions sur le lieu de travail, tout en aidant à maintenir un environnement de travail positif. 2.5 Des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement seront prises contre tout superviseur ayant usé de rétorsion, directement ou indirectement, ou ayant encouragé d'autres personnes à le faire à l'encontre d'un employé ayant, de bonne foi, signalé une infraction à la présente Politique. 2.6 L'objectif de CAE est d'établir un environnement dans lequel le signalement des infractions par les employés constitue un comportement attendu et accepté, et où lesdits employés se sentent libres d'exprimer leurs préoccupations ou de signaler une infraction de bonne foi et sans craindre l'intimidation. Respect des Lois sur la Corruption 3.0 CAE s emploie à faire en sorte que tous ses employés, mandataires et sous-traitants aient une bonne compréhension des Lois sur la Corruption, qui interdisent les pots-de-vin et autres formes de corruption, et qu ils les respectent. Il est essentiel pour CAE de faire honneur à sa réputation d intégrité et d honnêteté. Les dons, paiements ou offres d objets de valeur accordés indûment à des agents public étrangers pourraient non seulement ternir la réputation de CAE, mais aussi exposer CAE à se voir infliger des pénalités et des sanctions sévères. 3.1 Tous les accords internationaux concernant les représentants et les consultants doivent être administrés, négociés, exécutés, renouvelés et résiliés conformément à la présente Politique, et tous les employés, agents et mandataires de CAE doivent respecter les lois interdisant le versement de pots-de-vin et de paiements irréguliers à des agents publics étrangers.

3 3.2 La présente Politique interdit toute offre, paiement, promesse de paiement ou autorisation de payer ou de fournir de l'argent, des dons ou quoi que ce soit de valeur, directement ou par le biais d'un intermédiaire, par ou pour le compte de CAE, dans le but d'obtenir ou de retenir un contrat ou de garantir un avantage non justifié à un agent public étranger ou à toute autre personne pour le compte d'un agent public étranger. Cette interdiction s'applique aux paiements ou dons effectués pour le compte de CAE, qu'ils impliquent ou non l'utilisation des ressources de l'entreprise. 3.3 La FCPA constitue la norme minimale à laquelle tous les employés de CAE doivent se plier; toutefois, si des lois locales imposent des normes différentes ou plus rigides, celles-ci doivent alors être respectées La FCPA et la LCAPE considèrent comme une infraction criminelle le fait de payer, d'offrir ou de remettre un objet de valeur à un agent public étranger dans le but d'influer sur les décisions de cet agent public étranger, de ce parti ou de ce candidat. Cela est valable, même si les paiements ou les dons peuvent être acceptés ouvertement et qu il semble s agir d une pratique courante dans un pays particulier Aux fins de la présente Politique, on entend par «agent public étranger» tout employé d'un gouvernement étranger, d'un ministère, d'un organisme, tout intermédiaire agissant pour le compte de ces entités (y compris une entreprise d'état), tout organisme international public et toute personne agissant officiellement pour le compte d un gouvernement ou d un organisme international public, y compris toute personne occupant un poste législatif, administratif ou judiciaire, les partis politiques, les représentants d'un parti ainsi que les candidats à une charge publique Aux fins de la présente Politique, on entend par «agent» tout individu ou organisme engagé et payé par CAE pour : agir au nom de et assister CAE dans la recherche d occasions de vente de produits et services spécifiques et/ou d occasions d affaires, et ce, dans des territoires spécifiques;

4 représenter ou promouvoir les intérêts de CAE en cas d'interactions directes avec les agents publics étrangers, y compris, sans toutefois s'y limiter, les membres de l'armée ainsi que de tout organisme de réglementation/définition des règles ou administratif. Sont également incluses diverses activités de lobbying La FCPA prévoit des sanctions pénales très sévères en cas d infractions. Une société peut se voir infliger une amende pouvant aller jusqu à $US par infraction. Tout dirigeant, administrateur, actionnaire, employé ou mandataire d une société peut se voir imposer une amende pouvant atteindre $US par infraction et une peine d'emprisonnement maximale de cinq ans. En cas de falsification volontaire des documents comptables et d'infraction aux dispositions en matière de contrôle interne, les amendes infligées peuvent aller jusqu'à 25 millions $US pour la société et jusqu'à 5 millions $US et une peine de prison maximale de 20 ans pour chaque individu coupable. Ces amendes et peines d'emprisonnement s'ajoutent à toute sanction collatérale sévère susceptible d'être imposée à la suite d'une infraction à la FCPA, telle que le retrait de toute licence ou tout contrat gouvernemental et une exclusion de tous les programmes gouvernementaux de passation de marché. Par ailleurs, la Security Exchange Commission («SEC») peut également demander le reversement des profits de CAE sur les contrats obtenus au moyen de paiements irréguliers. Les autorités chargées de l'application des Lois sur la Corruption exigent également de plus en plus la nomination d'un intervenant indépendant chargé de la surveillance de la conformité chez les sociétés reconnues comme ayant enfreint la FCPA et ce, sur plusieurs années, un processus qui peut s'avérer pesant et onéreux pour les entreprises. Qui plus est, la FCPA interdit le remboursement par une société de toute amende versée par tout dirigeant, administrateur, actionnaire, employé ou mandataire de la société La FCPA a une très vaste portée. Elle interdit non seulement les paiements aux agents public étrangers, mais aussi les offres, les promesses (même si elles ne sont pas tenues) et même les autorisations de paiements. Les paiements, offres, promesses ou autorisations peuvent être directs ou indirects, par exemple, s ils sont faits par l intermédiaire d un tiers non lié. Des normes, tant objectives que subjectives, servent à déterminer s il y a eu violation de la FCPA. Autrement dit,

5 s il est établi que CAE, ses employés ou ses mandataires savaient ou auraient dû savoir qu un paiement irrégulier était versé à un agent public étranger, à un parti ou à un candidat, ou qu il leur était destiné, CAE et ces personnes sont passibles des sanctions énoncées ci-dessus. 3.4 Il est important de noter que le «paiement» au sens de la présente Politique ne se limite pas à de l argent. Par «paiement», on entend la remise d'objets de valeur, qu'il s'agisse de repas, de divertissements, d'hébergement, de voyages ou tout autre marque d'hospitalité, les offres d'emploi, les dépenses médicales, d'éducation ou de subsistance, les services gratuits ou toute autre faveur. Par exemple, sont visés les octrois de contrats à des consultants ou à des sociétés qui sont localement favorisés, les dons remis en vue d obtenir un avantage ou un résultat de la part d un gouvernement étranger, ou l utilisation de biens ou d installations de CAE par des agents public étrangers à toute autre fin que la promotion des produits ou des services de CAE Par conséquent, tout type de paiement direct ou indirect versé par CAE ou par ses agents à un agent public étranger afin d influer sur sa décision ou d obtenir un avantage, est strictement interdit De plus, les employés doivent vérifier auprès des Services juridiques de CAE toute demande de rabais disproportionné, de commission importante, de paiement en espèces ou de versement sur un compte bancaire dans un pays tiers, ou tout signal d'alerte décrit dans le questionnaire d'évaluation du comportement figurant dans la première partie du rapport de contrôle préalable disponible à l'annexe A de la présente Politique Les employés doivent aussi être au courant des liens familiaux ou d affaires qui peuvent exister entre un agent de CAE et tout agent public étranger, et en informer par écrit les Services juridiques de CAE. 3.5 À de très rares exceptions près, il est défendu de verser des paiements à des agents publics étrangers. Il y a lieu de communiquer avec les Services juridiques de CAE pour savoir si un paiement peut constituer une exception. Responsabilités

6 4.0 Les présidents de groupe et le vice-président exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis, sont responsables du respect par CAE des Lois sur la Corruption et doivent, à cette fin, garantir qu aucun don, paiement ou offre de don ou de paiement n a lieu ou n est autorisé en dehors des procédures énoncées dans la présente Politique. Ils doivent en outre signaler avec diligence à l avocat général de CAE toute violation éventuelle de la présente Politique. Bien que les présidents de groupe et le viceprésident exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis soient responsables en dernier ressort du respect de cette Politique, il incombe également à chacun des membres de la direction de s'assurer que les procédures énoncées dans la présente Politique sont respectées lors du recours à des agents pour les activités situées sous leur responsabilité. Justification de l'utilisation d'un agent 4.1 Si la recherche d'une occasion d'affaires, la conquête d'une zone ou la vente d'un produit requiert l'utilisation d'un agent, ce besoin doit être étayé d'une justification ou d'une analyse de rentabilité documentée fournissant les renseignements suivants : les raisons motivant l'utilisation d'un agent par comparaison avec l'utilisation/le développement de notre force de vente directe; la structure des coûts/les frais anticipés pour l'utilisation d'un agent ainsi que les répercussions générales sur les marges desdites occasions d'affaires; la nature des services requis par CAE et devant être fournis par l agent en échange des frais anticipés. 4.2 L'Annexe A de la présente Politique contient le formulaire de pré-approbation et de justification de l agent potentiel, qui doit être complété conformément aux directives de la présente Politique. Le président de groupe de l unité d affaires concernée, ou le viceprésident exécutif dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis, doit impérativement approuver ladite justification/l'analyse de rentabilité avant toute procédure de contrôle préalable ou avant de sélectionner l agent potentiel. Procédures de contrôle préalable

7 4.3 Une fois l'utilisation d'un agent justifiée, avant de pouvoir conclure ou renouveler un arrangement et/ou un contrat avec un agent et avant que l agent potentiel ne puisse effectuer les activités pour lesquelles il a été mandaté, CAE doit prendre les mesures nécessaires pour vérifier les antécédents de l agent proposé pour le projet spécifique considéré. Cette responsabilité incombe généralement au directeur du marketing ou au vice-président, Ventes et Marketing. Lorsque nécessaire, les Services juridiques apporteront leur soutien. Les documents doivent figurer dans le dossier de l agent et attester des recherches d antécédents qui ont été faites et des raisons pour lesquelles l entreprise ou la personne a été retenue. L'Annexe B de la présente Politique comporte les formulaires de contrôle préalable, les listes de vérification et les questionnaires à remplir pendant ce processus de contrôle préalable et par la suite, comme requis selon les termes de la présente Politique. 4.4 Un contrôle préalable détaillé doit être mené à l'aide du formulaire Partie 1, Contrôle préalable, disponible en Annexe B de la présente Politique, pour chaque nouvel agent potentiel, lorsqu'un contrôle préalable détaillé n'a jamais été effectué pour un agent existant ou en cas de modification importante dans la relation ou la nature de l agent (p. ex. modification dans la propriété/actionnariat ou dans le personnel clé). Dans le cas où les formulaires de contrôle préalable ne pourraient être entièrement remplis, il reviendra à la haute direction de juger si CAE dispose de suffisamment de renseignements valides pour autoriser la poursuite du processus. Le contrat avec l agent potentiel ne peut être finalisé et conclu qu'une fois le contrôle préalable effectué et approuvé par tous les intervenants requis. 4.5 Lorsque, pour un agent existant, le contrôle préalable a déjà été effectué, CAE doit revoir chaque année l'arrangement conclu avec l agent, en remplissant pour ce faire le document Partie III, Liste de contrôle, disponible à l'annexe B. En cas de contrat pluriannuel, il convient de remplir la liste de contrôle avant chaque date anniversaire du contrat. L'année de renouvellement d'un arrangement, la liste de contrôle doit être préparée dans le cadre du processus de renouvellement et entièrement approuvée avant la date d'exécution du service et avant la date de signature de l'accord de renouvellement.

8 4.6 Les formulaires de contrôle préalable prescrits, disponibles en annexes de la présente Politique, sont à utiliser dans tous les cas, que l'arrangement ou le contrat conclu avec l agent soit à long terme ou spécifique à un projet. 4.7 Une fois le contrôle préalable effectué, il incombe aux Services juridiques de CAE d'en étudier le résultat. Les Services juridiques de CAE doivent aussi étudier les lois du pays où l agent potentiel sera établi et où il travaillera pour déterminer les règlements ou interdictions particuliers en ce qui concerne le recours à des agents. Par exemple, bon nombre de pays interdisent l utilisation de contrats au pourcentage pour les représentants de commerce. Qui plus est, il existe des lignes directrices particulières à examiner si le contrat ainsi conclu bénéficie de la part des États-Unis d un financement militaire étranger (Foreign Military Financing). D après ces considérations, des modifications appropriées peuvent être apportées aux contrats. 4.8 Une copie de tous les formulaires de contrôle préalable remplis doit être fournie pour approbation au président de groupe concerné ou au vice-président exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Exploitation et Énergie/Presagis dès qu'un nouveau candidat est proposé (formulaire Partie I). En cas de surveillance annuelle, les formulaires doivent être fournis pour approbation au vice-président, Services juridiques de CAE et au viceprésident, Ventes et Marketing (formulaire Partie III) si aucun nouveau signal d'alerte n'a été noté. Contrats, modifications et addenda en cas de recours à un agent 4.9 Suivez le lien hypertexte qui permet d obtenir le contrat type de représentant ou de consultant étranger qui doit être utilisé par tous les groupes de CAE : Bien que les circonstances puissent exiger l adaptation de ce contrat à un besoin particulier, le modèle doit toujours être utilisé et toutes les éventuelles modifications doivent être examinées et approuvées par le vice-président des Services juridiques de CAE avant la signature.

9 4.10 Excepté pour les nouveaux agents, les contrats de représentant ou de consultant étranger doivent être approuvés par les niveaux hiérarchiques appropriés, comme suit : Lorsque la valeur anticipée des frais de recours à un agent est supérieure à 5 % du prix de vente ou $, les contrats doivent être approuvés par le président de groupe ou le vice-président des Services juridiques Lorsque les frais anticipés de recours à un agent s'élèvent à maximum de 5 % du prix de vente, pour un montant maximum de $, les contrats doivent être approuvés par le vice-président, Ventes, de la division, et le vice-président des Services juridiques Lorsque le contrat existe déjà, chaque nouvel addenda visant à ajouter des projets au contrat doit être vérifié et approuvé par le vice-président des Services juridiques de CAE et par la direction avant la date d'entrée en vigueur de l'addenda et avant l'exécution des activités par l agent. Les modifications et addenda aux contrats existants qui ne soulèvent pas de nouvelles difficultés peuvent être signés par le vice-président des Services juridiques de CAE et par des délégués du président de groupe concerné ou par le vice-président exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis. La demande d'approbation de l'addenda doit inclure une justification de la nature et de la valeur des services à fournir en échange des frais proposés Les modifications et addenda qui soulèvent des problèmes dans le Questionnaire d'évaluation du comportement doivent être vérifiés et autorisés par le vice-président des Services juridiques de CAE ainsi que par le président de groupe concerné ou par le viceprésident exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis. Cette consigne s'applique également lorsque la rémunération/les frais sont supérieurs aux prix de vente de plus de 5 % du prix de vente ou de plus de $. La demande d'approbation de l'addenda doit inclure une explication de la nature et de la valeur des services à fournir en échange des frais proposés Une fois approuvée (par le président de groupe concerné ou le vice-président exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis) et signée à la fois par CAE et par l agent, l original du contrat de l agent doit être fournie aux Services juridiques de CAE, avec les originaux des modifications et addenda subséquents qui y auront été éventuellement apportés.

10 Paiements et dons 4.14 Tout don, paiement ou offre d'objets de valeur qui n'est pas déjà inclus dans les accords et addenda existants approuvés requiert une approbation spécifique. Ces demandes ne sont approuvées qu'une fois que les Services juridiques de CAE ont conclu que les dons, paiements ou offres ne constituent pas une violation des Lois sur la Corruption et qu'une fois que la signature d'approbation du président de groupe concerné ou du vice-président exécutif, Stratégie, en cas de Santé, Mines et Énergie /Presagis et de l'avocat général ou l'avocat général associé a été obtenue Tous les paiements effectués dans le cadre de contrats existants et d'addenda aux contrats doivent être approuvés par le directeur des finances du secteur d'activité afin de garantir leur conformité aux sommes et échéances spécifiées dans le contrat/l'addenda approuvé afférent Les dons ou paiements effectués en échange de marques d'hospitalité doivent respecter la politique en matière de courtoisies de l'entreprise énoncée dans le Code d'éthique professionnelle de CAE. Surveillance des activités des agents 4.17 Afin d'aider les différents présidents de groupe, et le vice-président exécutif, Stratégie, dans le cas de Santé, Mines et Énergie/Presagis, dans leur obligation de respecter les Lois sur la Corruption, le vice-président responsable de l'administration du processus lié aux agents pour chaque secteur d'activité doit fournir aux personnes susnommées l'information périodique nécessaire aux fins de surveillance (mensuelle). Cette information doit inclure les points saillants des activités tels que les sommes payées, les détails des contrats les plus importants et notamment les frais et l'état général des négociations ou des renouvellements ainsi que les agents potentiels ou existants Chaque secteur d'activité doit préparer un rapport sommaire qui doit être joint aux examens financiers remis au chef de la direction deux fois par an (à la fin du deuxième et du quatrième trimestre). Conformité à la loi Sarbanes-Oxley

11 5.0 Il est important de se rappeler que des règles strictes de tenue de livres et de comptabilité en vertu de la loi Sarbanes-Oxley et de la FCPA aux États-Unis, et les Lois sur la Corruption d autres ressorts, imposent à CAE de tenir des livres comptables détaillés et exacts pour refléter de façon conforme toutes les transactions. En conséquence, la FCPA interdit de dissimuler ou d omettre toute transaction des comptes de frais ou des livres de CAE, ou tout défaut d exercer des contrôles comptables adéquats qui conduirait aux mêmes résultats. C est pourquoi le fait de dissimuler une transaction qui viole la FCPA en la passant sous silence dans le dossier CAE constitue aussi une violation des Lois sur la Corruption. Signalement des infractions à la présente Politique 6.0 Procédure Si vous pensez que la présente Politique a été enfreinte ou qu'une infraction à cette Politique pourrait être commise, veuillez communiquer rapidement avec les Services juridiques. Vous pouvez également signaler ce problème, en toute confidentialité, au numéro d'urgence d'ethicspoint. EthicsPoint est un outil de rapport confidentiel par Internet et par téléphone permettant aux gestionnaires et aux employés de travailler ensemble au règlement des fraudes, des abus, des inconduites et des autres infractions sur le lieu de travail, tout en aidant à maintenir un environnement de travail positif. Que faut-il signaler? 6.1 Toute situation, tout événement ou tout acte impliquant des individus ou des groupes que vous pensez raisonnablement enfreindre la présente Politique. Les rapports frivoles ou infondés ne sont pas favorables au maintien d'un environnement de travail positif. Si vous n'êtes pas certain qu'une situation constitue une infraction à cette Politique ou que cette situation est illégale, veuillez communiquer avec les Services juridiques ou utiliser EthicsPoint afin de vous en assurer. Il vaut bien mieux demander une clarification qu'ignorer des problèmes potentiels.

12 Comment soumettre un rapport Rendez-vous sur le site Web d'ethicspoint pour soumettre votre rapport (www.ethicspoint.com). 2. Remplissez un rapport. 3. Assurer le suivi de votre rapport. EthicsPoint a été soigneusement conçu afin de préserver votre confidentialité et votre anonymat à chaque étape de la procédure. Des instructions détaillées sont là pour vous guider afin de veiller à ce que vous ne puissiez porter atteinte à l'intégrité de ses procédures de protection. Les Services juridiques doivent conserver une copie de l'accusé réception du rapport et documenter la façon dont la situation a été traitée. Tous les renseignements reçus seront, dans la mesure du possible, traités afin d'en préserver la confidentialité. Le viceprésident, Services juridiques, avocat général et secrétaire signalera toutes les allégations importantes reçues par l'entreprise au chef de la direction, au président et au comité de la gouvernance d'entreprise du conseil d'administration. Aucun employé ayant déposé un rapport d'infraction de bonne foi ne doit faire l'objet de mesures de représailles. Néanmoins, si ledit employé a participé à l'activité interdite, des mesures disciplinaires pourront être nécessaires. Cependant, la décision de l'employé de signaler l'infraction sera dans tous les cas prise en considération. Tout employé qui ne respecterait pas la présente Politique ou qui retiendrait de l'information au cours d'une enquête concernant une infraction présumée à ladite Politique sera soumis à des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement. Selon la nature de l'infraction, CAE peut avoir l'obligation légale de signaler la situation aux autorités concernées.

13 Conclusion 7.0 En résumé, l esprit et la lettre des Lois sur la Corruption doivent être respectés et appliqués par tous les employés et mandataires de CAE. Les violations des Lois sur la Corruption et de toute loi portant sur les paiements irréguliers et les dons faits aux agents publics étrangers peuvent donner lieu à de sévères sanctions civiles et pénales. 7.1 En cas de questions sur les Lois sur la Corruption ou sur leur application aux activités commerciales de CAE, communiquer avec les Services juridiques de CAE.

14

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères

Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Politique de conformité relative à la lutte contre la corruption et la Loi sur les manœuvres frauduleuses étrangères Crawford & Compagnie et toutes ses filiales à travers le monde sont soumises à certaines

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE INDICATION SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION

CODE DE DEONTOLOGIE INDICATION SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION CODE DE DEONTOLOGIE INDICATION SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION MAGNA INTERNATIONAL INC. INDICATIONS SUR LES PAIEMENTS INCORRECTS ET LA CORRUPTION Magna interdit la corruption et les paiements

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE MONDIALE DE LUTTE ANTI-CORRUPTION INTRODUCTION Chez Capital Safety, nous agissons toujours avec intégrité. Nous agissons de façon éthique et légale à tous les niveaux et dans tous les pays où nous sommes implantés, sans exception. Nos

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC.

POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. POLITIQUE RELATIVE AUX LOIS ANTI CORRUPTION D ALCOA, INC. CONTEXTE : Alcoa Inc. («Alcoa») et sa direction se sont engagés à mener toutes leurs activités dans le monde entier, avec éthique et en conformité

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS

LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS LIGNES DIRECTRICES DE RÉSOLU À L INTENTION DES FOURNISSEURS INTRODUCTION Chez Produits forestiers Résolu Inc. («Résolu»), nous attachons beaucoup d importance à nos relations avec nos clients, nos fournisseurs,

Plus en détail

POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION I. OBJET La corruption est interdite par le droit de presque tous les pays et territoires de la planète. Danaher Corporation («Danaher»)

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Politique de lutte contre la corruption

Politique de lutte contre la corruption Politique de lutte contre la corruption Introduction Le RPC Group Plc («la Société») applique la tolérance zéro en matière de corruption dans ses opérations commerciales mondiales, tant dans le secteur

Plus en détail

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION

Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION Brookfield Renewable Energy Partners L.P. POLITIQUE ANTI-POTS-DE-VIN ET ANTI-CORRUPTION TABLE DES MATIÈRES APPLICATION DE LA POLITIQUE 1 ENGAGEMENT CONTRE LES POTS-DE-VIN ET LA CORRUPTION 1 INTERDICTION

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011

La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011 La Politique Anti-corruption de Goodyear 1 juillet 2011 Page 1 La Politique Anti-corruption Goodyear ne souhaite pas obtenir d avantages commerciaux en offrant ou en recevant des paiements abusifs ou quoi

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières

Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières 1. À mesure que la profession actuarielle se mondialise et que les clients que nous servons élargissent

Plus en détail

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION

POLITIQUE ANTI-CORRUPTION POLITIQUE ANTI-CORRUPTION 1. ÉNONCÉ ET OBJECTIF DE LA POLITIQUE Le CN croit qu une entreprise «honnête» est une entreprise durable, et il est déterminé à n utiliser que des pratiques commerciales qui sont

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES CADEAUX, MARQUES D'HOSPITALITÉ, DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE SUR LES CADEAUX, MARQUES D'HOSPITALITÉ, DONS ET COMMANDITES POLITIQUE SUR LES CADEAUX, MARQUES D'HOSPITALITÉ, DONS ET COMMANDITES Dans la présente Politique : «Société» renvoie à Canadian Bank Note Company Limited et à l ensemble des filiales réparties dans le

Plus en détail

THE WARRANTY GROUP, INC. POLITIQUE DE DELEGATION D AUTORITÉ

THE WARRANTY GROUP, INC. POLITIQUE DE DELEGATION D AUTORITÉ THE WARRANTY GROUP, INC. POLITIQUE DE DELEGATION D AUTORITÉ Approuvé par le conseil d administration : le 30 janvier 2014 BUT ET CHAMP D APPLICATION: La présente politique de délégation d autorité (la

Plus en détail

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES

LANCEMENT D UN PROGRAMME DE FORMATION DE NOUVEAUX NÉGOCIATEURS APPEL DE CANDIDATURES Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE 108-15 Le 11 septembre 2015

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE RÈGLES DÉONTOLOGIQUES APPLICABLES AUX MEMBRES DU PERSONNEL DES DÉPUTÉS ET DES CABINETS DE L ASSEMBLÉE NATIONALE Loi sur l Assemblée nationale (chapitre A-23.1, a. 124.3) CHAPITRE I APPLICATION 1. Les présentes

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

POLITIQUE ANTISUBORNATION & ANTICORRUPTION

POLITIQUE ANTISUBORNATION & ANTICORRUPTION POLITIQUE ANTISUBORNATION & ANTICORRUPTION 1. Introduction Le Conseil d'administration d'endeavour Mining Corporation (incluant ses filiales, désignées sous le nom de la «Société») a déterminé que, suivant

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

MANITOWOC. Bulletin d'orientation de l'entreprise. Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999

MANITOWOC. Bulletin d'orientation de l'entreprise. Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999 Page 1 MANITOWOC Bulletin d'orientation de l'entreprise Objet : Éthique Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999 CIRCULAIRE 103 2 décembre 2002 EXPIRATION :

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

La corruption mondiale et ses répercussions sur les entreprises canadiennes

La corruption mondiale et ses répercussions sur les entreprises canadiennes La corruption mondiale et ses répercussions sur les entreprises canadiennes En juin 2011, la Loi sur la corruption d agents publics étrangers (LCAPE) a été utilisée pour accuser une société canadienne

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE Section I : Dispositions générales 1. But La Ville de Kirkland établit par la présente politique des règles en matière de gestion contractuelle afin de favoriser la transparence,

Plus en détail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Audit des contrôles de base du Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Janvier 2015 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important Aux termes de la Loi sur la gestion des finances publiques,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters

Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters Proposition de candidature au conseil d administration de Foresters (N hésitez pas à fournir des renseignements supplémentaires sur une feuille séparée ou à soumettre votre curriculum-vitae) Renseignements

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Les règles du comité de vérification qui suivent ont été mises à jour en juin 2009 après un examen annuel de toutes les règles des comités du conseil. I. OBJET Le comité

Plus en détail

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce

Projet de loi Q 6 9 cdmiliétant la loi n 15.95. formant code de commerce Royaume du Maroc Ministère de l'industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies..: (L C I j

Plus en détail

Vérification des pratiques et des dépenses de déplacement du CRSNG et du CRSH

Vérification des pratiques et des dépenses de déplacement du CRSNG et du CRSH Vérification des pratiques et des dépenses de déplacement du CRSNG et du CRSH Préparé par Conseils et Vérification Canada Numéro de projet : 310-2160 Table des matières 1. SOMMAIRE...2 2. INTRODUCTION...4

Plus en détail

Contrat de VRP exclusif

Contrat de VRP exclusif Contrat de VRP exclusif Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité de d'une part, et Monsieur Né le, à Nationalité : N o d'immatriculation

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE

CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE A. Objet. Le Comité d'audit est nommé par le Conseil d'administration (le "Conseil") du Groupe Delhaize (la "Société") afin (a) d assister le Conseil dans le

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION POLITIQUE DE DÉNONCIATION APPROUVÉE PAR LE COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE MISE EN CANDIDATURE LE 11 DÉCEMBRE 2013 APPROUVÉE PAR LE COMITÉ D AUDIT LE 25 MARS 2014 APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

Politique de conflits d intérêts

Politique de conflits d intérêts Politique de conflits d intérêts Politique internationale de Novartis 1 er septembre 2015 Version GIC 101.V1.FR Introduction 1.1 Objectif Novartis s engage à conduire ses activités de manière à garantir

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT de COMMERCIALISATION de BIENS IMMOBILIERS

CONTRAT DE MANDAT de COMMERCIALISATION de BIENS IMMOBILIERS CONTRAT DE MANDAT de COMMERCIALISATION de BIENS IMMOBILIERS Entre les soussignés La société NOVAXIA, Société à Responsabilité Limitée, au capital de 2 739 000 Euros, immatriculée au Registre du commerce

Plus en détail

Politique anti-corruption

Politique anti-corruption Politique anti-corruption 1. Introduction Notre compagnie attache une valeur importante à sa réputation et s engage à maintenir les normes les plus élevées en matière d éthique dans la gestion de ses affaires

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT D INFORMATION FINANCIÈRE NON CONFORME ET PROCÉDURES AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2009 Table des matières SECTION 1 APERÇU...

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ IV L éthique dans vos relations d affaires Nos activités sont tributaires de la qualité des relations que nous entretenons avec les clients, la collectivité, diverses organisations et nos partenaires.

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr Le Président

Plus en détail

Politique sur le Gouvernement d'entreprise

Politique sur le Gouvernement d'entreprise Politique sur le Gouvernement d'entreprise Révisé par le Conseil d'administration le 23 mars 2011 Le Conseil d'administration d'esso Société Anonyme Française (ci-après "ESSO" ou "la Société") a adopté

Plus en détail

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

ANNEXE G MANDAT DU COMITÉ RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Mis en place par conseil d administration, le comité responsable des ressources humaines et de la rémunération (le «comité») a pour mission d élaborer la philosophie et les lignes directrices de la société

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION ÉNONCÉ DE POLITIQUE POLITIQUE DE DÉNONCIATION Canadian Bank Note Company, Limited (la «Société») s est donné pour mission de mener ses affaires en conformité avec les normes les plus rigoureuses en matière

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien. Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Objet Restaurant Brands International Inc. Compagnie constituée en vertu du droit canadien Charte du comité de rémunération Adoptée le 11 décembre 2014 Le comité de rémunération est créé par le Conseil

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

Administration portuaire de Halifax

Administration portuaire de Halifax Administration portuaire de Halifax POLITIQUE SUR LES CONFLITS D INTÉRÊTS, LE CODE DE CONDUITE ET L APRÈS-MANDAT 1. La présente politique peut être citée sous le titre Politique de l Administration portuaire

Plus en détail

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE

Parallèlement, la Société a prévu des procédures visant la soumission confidentielle et anonyme de telles plaintes. 3. NATURE DE LA PLAINTE Politique et procédures à suivre pour la soumission de plaintes concernant la comptabilité, les contrôles comptables internes, l audit, l environnement et d autres questions 1. OBJECTIFS ET PORTÉE Groupe

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) L intendance générale de la Société relève de la responsabilité du conseil d administration (les «administrateurs»).

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

Politiques et procédures de la Société SECTION 27 : POLITIQUE RELATIVE AUX DIVERTISSEMENTS ET AUX DONS. Date de publication : le 5 mars 2012

Politiques et procédures de la Société SECTION 27 : POLITIQUE RELATIVE AUX DIVERTISSEMENTS ET AUX DONS. Date de publication : le 5 mars 2012 CAE a de nombreuses relations d'affaires conçues pour satisfaire aux objectifs financiers et opérationnels de la société. L'échange de certaines courtoisies commerciales, comme les cadeaux, repas, divertissements,

Plus en détail

Ethics & Compliance. Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives

Ethics & Compliance. Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives Instruction du Groupe relative aux Dons aux organisations caritatives Ethics & Compliance 1/6 1. Préambule Le Code d Éthique d Alstom est essentiel. Il décrit la bonne conduite que les collaborateurs doivent

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS

RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS RÈGLEMENT 52-109 SUR L'ATTESTATION DE L'INFORMATION PRÉSENTÉE DANS LES DOCUMENTS ANNUELS ET INTERMÉDIAIRES DES SOCIÉTÉS PARTIE 1 DÉFINITIONS, CHAMP D'APPLICATION ET DISPOSITION TRANSITOIRE 1.1 Définitions

Plus en détail

Aspects réglementaires de la sous-traitance, de la cotraitance et du travail illégal dans le droit des chantiers

Aspects réglementaires de la sous-traitance, de la cotraitance et du travail illégal dans le droit des chantiers A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Aspects réglementaires de la sous-traitance, de la cotraitance

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

Inscription à l OCRCVM «Qualités requises» pour les personnes autorisées

Inscription à l OCRCVM «Qualités requises» pour les personnes autorisées Avis relatif à l administration Généralités Destinataires à l interne: Affaires juridiques et conformité Inscription Personne-ressource : Rossana Di Lieto Vice-présidente à l inscription et aux plaintes

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION 1. RESPONSABILITÉ DE GÉRANCE Le conseil d'administration (le «Conseil») d'aeterna Zentaris Inc. (la «Société») assume la gérance de la Société. Ce rôle du Conseil consiste

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

ML12983f-0 CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD

ML12983f-0 CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD ML12983f-0 CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD Table des matières Introduction Normes générales de conduite Devoirs du personnel de la

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS

POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 1 de 7 POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS D INITIÉS Page : 2 de 7 Table des matières 1. OBJET... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OPÉRATIONS PAR UN INITIÉ SUR LES TITRES DE LA SOCIÉTÉ INTERDITES EN TOUT TEMPS...

Plus en détail

DIRECTIVE CONCERNANT LA GESTION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS

DIRECTIVE CONCERNANT LA GESTION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS C.T. 215340 du 13 juillet 2015 DIRECTIVE CONCERNANT LA GESTION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS Loi sur les contrats des organismes publics

Plus en détail

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES

CODE DE CONDUITE CONFORMITÉ AUX EXIGENCES JURIDIQUES CODE DE CONDUITE LE PRÉSENT CODE DE CONDUITE EST FONDÉ SUR LES VALEURS DE GMI- DISTRIBUTION. IL A POUR OBJET DE GARANTIR QUE L ENSEMBLE DES EMPLOYÉS, DES GESTIONNAIRES ET DES DIRIGEANTS DE GMI-DISTRIBUTION

Plus en détail

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE

PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE PRODUITS FORESTIERS RÉSOLU INC. RÈGLES DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION/ DES CANDIDATURES ET DE LA GOUVERNANCE En vigueur en date du 1er avril 2014 1. Objet Le comité des ressources

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2

Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE. 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Bilatérales II : lutte contre la fraude Amélioration significative de la collaboration avec l UE 18 octobre 2004 Numéro 39/2 Amélioration significative de la collaboration avec l UE L accord entre la

Plus en détail

Titre I - Les clubs SECTION I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES RELATIVES AUX RELATIONS ENTRE LES CLUBS ET LA LIGUE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL 2007 SAISON 2008

Titre I - Les clubs SECTION I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES RELATIVES AUX RELATIONS ENTRE LES CLUBS ET LA LIGUE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL 2007 SAISON 2008 Titre I - Les clubs SECTION I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES RELATIVES AUX RELATIONS ENTRE LES CLUBS ET LA LIGUE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL ARTICLE 101 2007 SAISON 2008 Les clubs participant aux championnats

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE TECSYS INC. ÉNONCÉ DES PRATIQUES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE En date du 30 juin 2005, les autorités canadiennes en valeurs mobilières ont adopté le Règlement 58-101 et l Instruction générale

Plus en détail

Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds de WCI, inc.

Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds de WCI, inc. NOTE Dest. : Conseil d administration de WCI, inc. Exp. : Mary Nichols, trésorière Date : 18 novembre 2015 Objet : Rapport de la trésorière : Évaluation du respect de la Politique de gestion des fonds

Plus en détail

Indorama Ventures Public Company Limited

Indorama Ventures Public Company Limited Indorama Ventures Public Company Limited Politique d administration d'entreprise (Approuvé par le Conseil d'administration du No.1/2009 en date du 29 septembre 2009) MESSAGE DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL

Plus en détail

Bulletin Commerce international et droit douanier

Bulletin Commerce international et droit douanier Bulletin Commerce international et droit douanier Août 2009 Fasken Martineau DuMoulin S.E.N.C.R.L., s.r.l. Le Canada cherche à imposer des droits de douane sur les frais de gestion et les paiements de

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5 PORTÉE Xerox Corporation et ses filiales. SOMMAIRE Ce document décrit les règles éthiques et comportementales que les collaborateurs de Xerox Corporation et ses filiales («Xerox») sont tenus de respecter

Plus en détail

Plan d action de la gestion Vérification des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada (DEO)

Plan d action de la gestion Vérification des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada (DEO) Plan d action de la gestion Vérification des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada (DEO) Opinion de Diversification de l économie de l Ouest Canada sur le rapport de vérification

Plus en détail

TITRE DE FELLOW (FCPA)

TITRE DE FELLOW (FCPA) TITRE DE FELLOW (FCPA) COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU NOUVEAU-BRUNSWICK (CPA NOUVEAU-BRUNSWICK) Dossier de présentation d une candidature 2015-2016 Table des matières PRÉAMBULE... 3 CRITÈRES D ADMISSION...

Plus en détail