SORTIE LE 10 DÉCEMBRE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SORTIE LE 10 DÉCEMBRE 2014"

Transcription

1

2

3 PARAMOUNT PICTURES et CHOCOLATE MILK PICTURES présentent Une production RIGHT OF WAY Un film de JASON REITMAN Avec KAITLYN DEVER, ROSEMARIE DEWITT, ANSEL ELGORT, JENNIFER GARNER, JUDY GREER, DEAN NORRIS et ADAM SANDLER D après un roman de CHAD KULTGEN Scenario JASON REITMAN & ERIN CRESSIDA WILSON SORTIE LE 10 DÉCEMBRE 2014 Durée : 1h59 Matériel presse et publicitaire disponible sur DISTRIBUTION PRESSE Paramount Pictures France Muriel Kintziger / Claire Zambaux 20/24, rue Jacques Ibert Levallois-Perret Tél. : Tél. : /58 Pour toute information sur les films distribués par Paramount Pictures France /MenWomenChildren.FR CONNECTEZ-VOUS SUR

4 MEN, WOMEN & CHILDREN brosse le portrait de lycéens et de leurs parents qui doivent affronter l impact des nouvelles technologies sur leurs rapports, leurs modes de communication, l image qu ils ont d eux-mêmes et leur vie amoureuse. Le film aborde ainsi plusieurs enjeux sociétaux, comme la culture des jeux vidéo, l anorexie, l infidélité, la course à la célébrité et la prolifération de contenus illicites sur Internet. Tandis que les personnages s engagent dans des trajectoires, dont l issue est parfois heureuse et parfois tragique, il est désormais évident que personne ne peut rester insensible à ce bouleversement culturel qui déferle sur nos téléphones, nos tablettes et nos ordinateurs. OLIVIA CROCICCHIA Hannah Clint JUDY GREER Donna Clint ANSEL ELGORT Tim Mooney - 2 -

5 TRAVIS TOPE Chris Truby KAITLYN DEVER Brandy Belmeyer KATERINE HUGUES Brook Benton JENNIFER GARNER Patricia Beltmeyer KAITLYN DEVER Brandy Belmeyer

6 NOTES DE PRODUCTION De l écrit à l écran Pour MEN, WOMEN & CHILDREN, tout a commencé lorsque le réalisateur Jason Reitman a lu le premier roman éponyme de Chad Kultgen, qui est rapidement devenu l un de ses auteurs préférés. Il s est en effet pris de passion pour l histoire de «Men, women & children» qu il a lue sous forme d épreuves, à tel point qu une citation de sa part figure en couverture du livre. Ce roman offre un regard sincère sur la vie sentimentale des adolescents, les relations qu ils entretiennent avec leurs parents, et leurs modes de communication dans une société obnubilée par la technologie et c est d ailleurs ce qui a attiré l attention de Reitman. Il se souvient : «Dès que j ai lu cette histoire, j ai su que je l adapterais un jour. D une certaine façon, Chad a pressenti avant tout le monde dans quelle direction la technologie allait nous mener. Il a non seulement compris la façon dont les adolescents et les parents se parlent, mais aussi leur manière de communiquer via les médias : on s écrit des textos, on se parle par messagerie instantanée, on tweete et on publie des messages sur les médias sociaux, mais on se sert également de Tumblr. Chad s est révélé sociologue : il a parfaitement su incarner chacun des personnages et rendre compte de leur rapport au Web». Le producteur exécutif Mason Novick, fan de Kultgen de longue date, a immédiatement compris que ces thèmes d actualité, conjugués à des personnages en quête d amour, de lien social et de reconnaissance, et à un ton humoristique et généreux, allaient trouver un écho chez Reitman. «J ai toujours admiré le style littéraire de Chad et je trouvais que Men, women & children réunissait pas mal d éléments propres aux films de Jason. On y rencontre des adultes dans des situations difficiles, et des gens qui prennent des décisions dont l impact sur leur vie est déterminant. Il y a de l humour, de la tragédie, des personnages bien campés et de l émotion à l état pur. Je crois que beaucoup de gens s interrogent vraiment sur leur place dans le monde, et Jason travaille extrêmement bien ce type de sujet. Il sait négocier les aspects les plus délicats d une intrigue, son atmosphère et ses personnages complexes, avec délicatesse et sensibilité. Grâce à lui, le spectateur est à même d adopter le point de vue des personnages, qu il s agisse des adolescents ou de leurs parents. On les comprend et on se met à leur place, même s ils ne sont pas toujours des plus avenants», souligne Novick. Reitman s est également intéressé au fait que les moyens de communication à notre disposition augmentent de manière inversement proportionnelle aux contacts réels entre les gens. «Le film s attache à un groupe de parents et d adolescents évoluant dans ce monde nouveau dans lequel on essaie tous de se repérer, où les médias sociaux donnent un accès instantané aux réflexions de chacun ainsi qu à ce l on fait et voit. Tout est question de connexion», poursuit-il. «Et qu en est-il de l intimité? Cette notion est devenue si liée à celle de sexualité que l on en a oublié la simple dimension de proximité». Bien qu on parle beaucoup des effets d Internet sur nos modes de vie, Kultgen estime ces débats souvent sans fondement. Il a souhaité explorer une dimension plus intime et intergénérationnelle du Web : «Je n avais encore jamais été confronté à une histoire qui aborde la façon dont les nouvelles technologies déterminent l épanouissement social et sexuel des jeunes, et impactent leurs parents et les générations précédentes. Je crois que, contrairement à ce qui se passait avant, les parents ne mesurent pas combien leurs enfants suivent des trajectoires différentes des générations antérieures. Et je souhaitais écrire un livre là-dessus». MEN, WOMEN & CHILDREN explore l ironie de la situation. La technologie permet en effet de communiquer instantanément et de nombreuses manières différentes. Pourtant, l écart générationnel n a peut-être jamais été aussi important qu à l heure actuelle et la confusion entre sexualité et estime de soi est toujours vivace, lorsqu il n est pas exacerbé par l usage des nouvelles technologies.

7 JENNIFER GARNER Patricia Beltmeyer Il fallait faire preuve de nuance et de subtilité pour transposer le livre à l écran. MEN, WOMEN & CHILD- REN est le premier scénario que Reitman co-écrit. Alors qu il assistait au festival du film de Sundance en 2013, il est tombé sur Erin Cressida Wilson, la scénariste de CHLOÉ, qu il a produit : Reitman lui a annoncé qu il avait pris une option sur les droits d adaptation d un livre et lui a demandé de lire cet ouvrage qu elle a adoré. «La première fois qu on le lit, on est frappé par sa crudité, si bien qu il est difficile de l imaginer adapté au cinéma. Mais ce qui m a séduit dans le livre, c est sa sincérité. Il n y a pas de scène de sexe à proprement parler dans le film : il s agit surtout de discussions sur la sexualité, l amour et franchement, comme dans beaucoup de mes films, il est question de communication, ou plutôt de manque de communication», explique Reitman. «Ce livre me paraissait correspondre parfaitement au type de projet sur lequel on pouvait collaborer ensemble «, ajoute Erin Cressida Wilson. «D une certaine façon, il peut sembler politiquement incorrect, mais dans le scénario, nous voulions mettre en avant l amour, le sentiment d effroi et de tristesse que provoquent parfois Internet et les échanges par SMS, ces dispositifs qui sont censés nous rapprocher les uns des autres, mais qui nous éloignent de plus en plus. Jason et moi trouvions tous deux très séduisante l idée que nous avons besoin de nous toucher à nouveau, au sens propre comme au figuré. Cette histoire est ponctuée de transgressions et de sentiments sincères, et donne l espoir d un monde meilleur et plus insouciant. Cette collaboration, qui nous a semblé un peu magique, s est déroulée très naturellement». Le fossé entre les générations et l effet presque contraire des nouvelles technologies et des médias sociaux sur les jeunes et les adultes ont aussi intrigué Erin Cressida Wilson. «Les adultes sont des novices dans ce domaine et ils ne savent pas précisément comment s y prendre, et du coup, ils avancent à tâtons, alors que les jeunes sont très vifs et ce qui est d ailleurs effrayant extrêmement doués pour savoir évoluer dans ces méandres», poursuit-elle.

8 KATHERINE HUGUES Brook Benton ELENA KAMPOURIS Allison Doss JASON REITMAN Réalisateur, producteur et coscénariste Si vous abordez des thèmes difficiles avec humour, d une certaine façon cela favorise le dialogue et permet d aller plus en profondeur pour évoquer des sujets plus sombres qui, parfois, nous mettent mal à l aise. Jason Reitman Les acteurs MEN, WOMEN & CHILDREN relate des événements simultanés qui, souvent, se recoupent dans la vie de sept familles autrement dit, de quatorze personnages principaux répartis sur deux générations, parents et enfants. D emblée, Reitman a pensé à plusieurs acteurs adultes capables de s approprier les situations du film parfois délicates, mais souvent cocasses, et à même de de saisir la compassion implicite du réalisateur envers ses semblables. «Certains des acteurs ont lu le livre. D autres ont seulement lu le scénario. Je crois que tout le monde s accorde à dire que l écriture de Chad dépeint avec beaucoup de justesse cette période charnière que nous vivons. Même si nous arrivons à ne plus nous excuser de ce qui nous gêne, nous ne pouvons en revanche pas nous empêcher de nous reconnaître dans ce portrait», observe Reitman. Le ridicule implicite de notre condition des êtres connectés mais éloignés les uns des autres et notre attitude souvent peu judicieuse face à ce que l on considère comme des problèmes, tout en ne percevant pas les vraies difficultés, comportent une dimension comique assez inattendue, ce qui n a pas échappé à Reitman. D ailleurs, cet humour naturel mais décalé a influencé son choix des acteurs. Le réalisateur déclare : «Je préfère traiter de sujets graves avec humour, car je trouve que c est l approche la plus simple et qu elle permet d en dire davantage. Si on adopte un ton tragique pour en parler, on se retrouve alors très vite enlisé dans le politiquement correct et le pathos. Si vous abordez des thèmes difficiles avec humour, d une certaine façon cela favorise le dialogue et permet d aller plus en profondeur pour évoquer des sujets plus sombres qui, parfois, nous mettent mal à l aise. C est pour cette raison que j ai choisi plusieurs acteurs comiques prêts à se montrer aussi sincères que possible face à la caméra». Reitman a très tôt sollicité Adam Sandler pour le rôle de Don Truby, un homme marié qui va sur Internet pour trouver une escort-girl, car son couple bat de

9 l aile. Ce rôle est à des années-lumière de ses prestations habituelles. Reitman se souvient : «Adam et moi avions déjà envisagé de travailler ensemble et je ne pouvais rêver d un meilleur Don Truby. Du coup, je lui ai envoyé le scénario, ce qui a donné lieu à une discussion de deux mois. C est en effet un rôle très particulier qui exigeait d Adam qu il se confronte à des scènes très dures et intimes à l écran. Il a donc fallu qu on parle de son personnage, de sa place dans le film et de ses choix. Je crois sincèrement ne jamais avoir passé autant de temps à discuter d un personnage comme je l ai fait avec Adam et ça a été un vrai plaisir de l aider à le construire». «Au départ, j ai été effrayé, mais j ai compris que c était un scénario incroyable», reconnaît Sandler. «J ai appelé Jason et lui ai avoué que j en avais le ventre noué et ça lui a plu. Il m a fallu du temps avant de lui dire, C est d accord, je veux bien essayer. Ça a vraiment été stressant d incarner Don Truby, mais maintenant que je l ai fait, j en suis content». Il ajoute que certains des thèmes et des situations délicates du film l ont à la fois intrigué et effrayé en tant que père. «On trouve tout et n importe quoi sur Internet et les médias sociaux : il y a de quoi traumatiser un homme adulte, alors imaginez un ado de quinze ans! J ai des enfants et c est pour ça que j ai peur de ce monde inconnu. Je pense que l un des points forts du film est de montrer combien les gens deviennent insensibles et blasés et en quoi cela peut les atteindre dans leur être, sans parler de leurs relations familiales et amicales», fait remarquer l acteur. Pour interpréter Helen, la femme de Don, Reitman a fait appel à l actrice Rosemarie DeWitt. Celle-ci, piégée dans une relation devenue stérile et insatisfaisante, s ennuie dans sa vie de couple. «J ai adoré le scénario, puis j ai lu le livre que j ai trouvé cru et dur, mais passionnant. J étais tout à la fois attirée et répugnée mais également curieuse et emballée par cette histoire formidablement dense», dit-elle. Reitman estime que pour le rôle, Rosemarie DeWitt, réputée pour son parcours audacieux, a mobilisé son intégrité artistique. «Rosemarie ne sait pas être fausse un seul instant. Elle est d une sincérité absolue. Le moindre de ses mouvements tout ce dont les autres acteurs n arrivent pas à se départir fait de ses interprétations des sommets de perfection. Ce qui est génial chez elle, c est qu on ne sait pas à quoi s attendre d une seconde à l autre. Qu il s agisse d un dialogue animé ou d un moment de pause, chez elle le moindre geste compte : parfois, elle se contente d un simple regard, parfois encore elle se lisse les sourcils, ou elle se remet en place une mèche à chaque fois, elle a tout simplement une façon bien personnelle de dire une réplique ou d aborder une scène, ce qui donne de l importance à tout ce qu elle fait», affirme Reitman. Le réalisateur n envisageait qu une seule actrice pour camper le rôle de Patricia Beltmeyer, la mère surprotectrice de Brandy, âgée de 15 ans. «Je me rendais en avion à Cleveland pour y voir mon père et Jennifer Garner, avec qui j ai travaillé sur JUNO, était assise devant moi», explique Reitman. «J ai toujours pensé qu elle serait parfaite dans le rôle de Patricia. Je n avais encore donné le scénario à personne, mais je lui ai tendu mon ipad en lui disant, Voici mon prochain film et j aimerais que tu incarnes Patricia. Elle l a lu le temps du vol et m a alors répondu qu elle était partante». Jennifer Garner se souvient de ce vol, huit mois avant de travailler sur MEN, WOMEN & CHILD- REN. «Je n ai pas hésité une seconde à tourner ce film. Quand je lui ai rendu son ipad, je lui ai dit, C est vraiment génial. Je n ai eu absolument aucun doute», explique-t-elle. Son intérêt pour le projet tient pour beaucoup à sa confiance en Reitman. Elle a compris que le script correspondait particulièrement bien à l univers du réalisateur. «Quand j ai lu [le scénario], ma première réaction a été de me dire que seul Jason Reitman serait capable de s en sortir car c est un maître en matière d atmosphère : il sait décrire la vie réelle avec juste assez d emphase pour susciter le rire et l émotion de manière équilibrée. Et il ne veut jamais que l on joue quoi que ce soit. Il ne veut pas de scène qui ne soit authentique, il nous encourage à être le plus vrai possible, et c était d autant plus formidable pour ce film que certains moments sont très éprouvants. Il ne les exploite jamais il dépeint simplement des histoires crédibles, aux univers bien réels, de sorte qu on se les approprie et qu on les intègre avant qu elles ne deviennent l objet de beaux échanges. Les jeunes subissent un nouveau type de pression à l heure actuelle : ils pensent que tout doit être immédiatement rendu public. Tout doit être posté à la seconde où

10 l événement se produit. C est terrifiant pour un parent d en être témoin et de se dire, Comment allons-nous nous en sortir? Patricia pousse ce raisonnement à l extrême : elle ne fait absolument pas confiance à sa fille, ce qui est le fond du problème. Mais au-delà des apparences, c est une maman aimante et foncièrement humaine», raconte Jennifer Garner. Aux yeux de Reitman, c est cette humanité que Jennifer Garner est capable d apporter au personnage. «Patricia est un peu comme une cousine du personnage de Jen dans JUNO. Elle est coincée, toujours comme il faut. Mais franchement, même si on se moque du personnage de Patricia, en fin de compte, on ne peut s empêcher de se demander si elle n a pas raison. Elle est celle qui veut censurer sa fille, censurer le reste du monde, et au premier abord, c est clairement choquant. Mais quand on pense qu il y a de nos jours énormément d informations en circulation et à portée des enfants, on commence à penser un peu comme elle et à se demander si elle n est pas la dernière personne saine d esprit. Et Jen a su trouver un juste équilibre entre son côté fou et son côté sensé, entre son côté excessivement protecteur et son côté affectueux», reprend Reitman. Reitman a choisi Judy Greer pour le rôle de Donna Clint, la mère célibataire obnubilée par la célébrité et dont la relation fusionnelle avec sa fille Hannah est l une des plus controversées et poignantes du film. Il s explique : «Le comportement de Judy dans le film est vraiment délicat et sujet à caution, si bien que seule une actrice possédant sa légèreté, sa fragilité et, disons-le franchement, son capital de sympathie, pouvait s en sortir avec ce genres de scènes tout en restant drôle et aimable», explique-t-il. «Je voulais travailler avec Jason depuis son premier film THANK YOU FOR SMOKING, pour lequel j ai passé une audition sans succès», signale Judy Greer en riant. «Et la deuxième chose qui m a interpellée est d ordre personnel, car il y a deux ans, je suis devenue la belle-mère de deux ados», poursuit-elle. «Nous avons fait une lecture du scénario, puis j ai lu ce livre et j ai paniqué. J ai alors vraiment commencé à observer mes enfants, les voyant écrire et envoyer des textos sur leur portable et je ne pouvais même pas imaginer ce qu ils se disaient. Ça m a vraiment ouvert les yeux» Le sujet du film avait aussi une résonance toute personnelle chez Dean Norris qui campe Kent Mooney, un homme récemment quitté par sa femme. Cette séparation s est faite dans la douleur, et il assume maintenant seul la responsabilité d élever Tim, son adolescent de fils qui essaie lui aussi de comprendre la raison du départ de sa mère et le monde en général. «Ça a vraiment été très marquant de travailler avec Jason Reitman, et ce rôle signifie beaucoup pour moi, car j ai moi-même des enfants. Appréhender l univers d Internet et voir comment cela change la donne et affecte la vie des gens différemment de ceux de ma génération [est très important]. Aujourd hui, les jeunes ont un accès total à tout type d informations bonnes et mauvaises dont je n avais pas conscience à leur âge. Sans parler de l impact sur leur façon de communiquer ils s envoient des textos et des sextos. Et tout cela bien ou mal peut être instantanément diffusé sur les médias sociaux. Ça a donc une influence sur la façon de faire les choses, de s y retrouver et mon personnage prend vraiment un cours accéléré dans ce domaine», souligne Norris. Reitman était particulièrement heureux d avoir choisi Norris pour tenir le rôle d un homme émotionnellement mis à nu qui tente de s habituer à son nouveau statut de père célibataire. «Ce que j ai adoré chez Dean, c est que nous montrons de lui une facette vulnérable jusqu alors inédite à l écran. Je veux dire qu on l a tous vu dans «Breaking bad», mais là c est différent. Il fait preuve de douceur et de tendresse. Nous observons un homme tomber amoureux et c est génial d observer quelqu un qu on s attend à voir se battre à tout instant tomber amoureux». Si Reitman a su qui il voulait dans le rôle des adultes, trouver sept jeunes acteurs pour incarner avec intégrité et authenticité les adolescents de l histoire a nécessité une recherche un peu plus approfondie. Reitman n a pourtant pas navigué complètement à l aveuglette. «C est la deuxième fois que je travaille avec une bande de jeunes acteurs talentueux. Et c est franchement stimulant d observer un groupe de jeunes de 18 à 22 ans forger des liens de cette façon. Ça a été vraiment gratifiant de les voir réunis sur un film, vivre ensemble, passer leurs week-ends ensemble, venir en groupe sur le plateau et s encourager, et en

11 Au départ, j ai été effrayé, mais j ai compris que c était un scénario incroyable. Adam Sandler ADAM SANDLER Don Truby ROSEMARIE DEWITT Helen Truby J ai adoré le scénario, puis j ai lu le livre que j ai trouvé cru et dur, mais passionnant. J étais tout à la fois attirée et répugnée mais également curieuse et emballée par cette histoire formidablement dense. Rosemarie DeWitt même temps apprendre ce que c est que devenir un acteur professionnel. Quelle chance de participer à cette aventure! Ces jeunes acteurs m ont énormément appris sur ce film et les sujets qu il aborde. Souvent, ils me racontaient ce qu ils écoutaient comme musique, sur quel support, et quelles applications ils aimaient. Ils me rappelaient constamment ce que c est que de vivre dans le moment, dans l instant présent. Ça a été un groupe très agréable», raconte Reitman. Le rôle de Tim Mooney, un peu philosophe et profondément dépressif, a été confié à Ansel Elgort qui venait de terminer le tournage de NOS ÉTOILES CONTRAIRES et DIVERGENTE. Il a fait une telle impression sur les producteurs que ceux-ci lui ont proposé le rôle au cours même de son audition. Après que sa mère l a abandonné, lui et sa famille, Tim se recroqueville sur lui-même, renonçant au football qui l avait pourtant toujours passionné jusqu alors. Dès lors, il se met à participer avec ferveur à un jeu de rôle en ligne qui lui accapare non seulement tout son temps, mais qui lui permet de surmonter son sentiment croissant d être en décalage complet avec son environnement : il est de plus en plus convaincu que rien, ni personne, dans sa vie ne compte. Il trouve refuge dans la compagnie anonyme de ces joueurs en ligne, tandis qu il s éloigne de plus en plus de sa famille et de ses amis. Elgort, d un naturel joyeux et optimiste, s est montré intéressé par l interprétation du personnage tourmenté de Tim, car il y voyait un défi exaltant. «J essaie toujours de choisir des scénarios solides, ce qui était le cas de celui-ci», souligne Elgort. «Mais en tant qu acteur, j ai besoin de relever un défi en campant un personnage, et celui de Tim était de taille. Il est différent de tous mes autres rôles et lui et moi n avons rien en commun. La plupart du temps, je suis un type débordant d énergie. Il a vraiment fallu que je me détende pour essayer de ne pas sourire, parce que Tim s est replié dans un univers très sombre. J ai aussi apprécié le fait

12 JASON REITMAN JENNIFER GARNER Patricia Beltmeyer Jason Reitman nous encourage à être le plus vrai possible et c était d autant plus formidable pour ce film que certains moments sont très éprouvants. Il ne les exploite jamais il dépeint simplement des histoires crédibles, aux univers bien réels, de sorte qu on se les approprie et qu on les intègre avant qu elles ne deviennent l objet de beaux échanges. Jennifer Garner que les adultes soient tout aussi vulnérables que les ados. Tout le monde a ses problèmes. Ce qui est beau dans cette histoire, ce sont les similitudes entre les jeunes et leurs parents, car ils vivent les mêmes angoisses». Kaitlyn Dever a immédiatement été séduite par le rôle de Brandy Beltmeyer, dont la mère cherche à contrôler sa vie à l aide d outils électroniques. Elle se souvient : «En lisant le scénario, je n arrêtais pas de me dire, C est tellement réaliste!, et j ai immédiatement accroché. J ai vraiment aimé l humour caustique du personnage et le fait qu elle balance constamment entre son sentiment d être prise au piège dans un monde régi par sa mère et cette autre identité qu elle se forge pour s en évader». Relativement débutant, Travis Tope n en revient toujours pas d avoir été choisi par Jason Reitman pour jouer Chris Truby, un lycéen qui joue dans l équipe de football et qui est accro aux sites pornographiques. «C est bien la dernière chose que je m attendais à interpréter, un joueur de football, mais par un heureux miracle, Jason m a quand même choisi», confie-t-il. «Les situations dans lesquelles ces gens se retrouvent ne peuvent pas être sur-jouées : ils doivent faire face à des situations parfois hyper inconfortables, mais toujours réalistes, ce qui les rend drôles d ailleurs, l humour surgit de la bizarrerie même de la vie réelle. Et c est aussi valable pour Chris», déclare Trope. Olivia Crocicchia campe Hannah Clint, la chef des «pom-pom girls», une jeune fille attirée par la sexualité mais encore inexpérimentée, qui s est identifiée au rêve de célébrité de sa mère. Hannah est la fille à sa maman jusqu au bout des ongles, entièrement acquise

13 à sa cause et prête à tout pour devenir célèbre. La jeune fille est d une assurance sidérante et, à sa façon un peu dure et maladroite, elle sait parfaitement ce qu elle veut. Son ambition affichée et pragmatique a intrigué Olivia Crocicchia. «Il y a énormément de rôles pour des filles de mon âge, mais il s agit alors soit d adolescentes gâtées, soit de nanas amoureuses, alors que ce genre de personnage est habituellement destiné à des adultes. C est une fille incroyablement déterminée à tous points de vue, qu il s agisse de son désir d être célèbre, profondément enraciné, ou de son objectif d être la première fille de sa classe à perdre sa virginité et, même ça, ce n est que pour prouver aux autres filles qu elle vaut mieux qu elles. Ce n est qu une occasion d attirer l attention sur elle, chose qu elle adore et dont elle a absolument besoin», souligne-t-elle. Même s il jouait déjà depuis plusieurs années, Timothée Chalamet, âgé de 18 ans, suivait normalement ses études à l université de Columbia, à New York, quand il a entendu parler du rôle du quarterback Danny Vance. «Le scénario m a donné le sentiment de croquer formidablement bien la vie des ados au XXI e siècle. J appartiens à la première génération à avoir sa vie entière livrée sur Internet. En lisant le script, je me disais, C est vrai, c est tout à fait ça. Tous les ados du film ont leur propre histoire. Pour ma part, je me suis identifié aux accros des jeux vidéo et j ai beaucoup d amis qui ont des problèmes par rapport à la pornographie. Comme le montre très bien le film, c est lié au fait que des enfants de ans seulement peuvent surfer sur le net et voir des scènes de sexe qu ils ne devraient pas voir, car ils sont encore incapables de les comprendre. Ce scénario n avait rien à voir avec ceux qu on envoie en général aux acteurs de ans et j ai adoré participer à ce projet», commente Chalamet. Elena Kampouris, 16 ans, a déjà travaillé avec Reitman pour LAST DAYS OF SUMMER et elle s est battue pour décrocher le rôle d Allison Doss, une ado anorexique qui est tellement perturbée par son désordre alimentaire qu elle cherche en ligne le soutien de personnes comme elle pour poursuivre ce que l on peut qualifier de véritable privation de nourriture. Elle souffre d une sévère dysmorphie, ce qui la pousse à adopter un comportement imprudent, voire à se mettre en danger Elena Kampouris raconte : «Mon coach d art dramatique a appelé John Papsidera, le directeur du casting, et lui a dit que j étais prête à venir à Los Angeles pour une audition. Je savais que je devais incarner Allison. Tout le monde trouvait risqué que je me rende là-bas, mais je voyais ça comme un investissement que je tenais à faire. J ai trouvé le projet extrêmement cru et réaliste : c est un miroir de la société qui met mal à l aise et parle de la façon dont les médias sociaux et les nouvelles technologies nous impactent, ce qui est inédit pour un film. Allison est une fille incroyablement mal dans sa peau et perturbée. C est un personnage profondément intéressant, et c est pour ça que je tenais à décrocher le rôle. Quand j ai fait des recherches sur l anorexie, j ai découvert tout un monde nouveau vraiment déstabilisant. Ça m a beaucoup aidée à la comprendre, et la description de la vie au lycée sonnait juste, comme, par exemple, la rivalité entre filles pour quelqu un comme Allison qui a déjà une piètre opinion d elle-même, être dans un tel environnement peut susciter beaucoup d émotions ; ça la pousse à vouloir se sentir mieux, mais en fin de compte elle se fait seulement du mal. Elle perd énormément de poids et au lieu de l alerter, cela lui donne l impression d avoir remporté une victoire, car les gens la remarquent, si bien qu elle pense à en perdre encore plus». Elena Kampouris s est emparée du personnage d Allison avec détermination et sans jugement de valeur, comme l ensemble des acteurs qui se sont engagés dans le projet ce qui n a pas échappé à Jennifer Garner. «Jason a vraiment du flair pour repérer de jeunes talents. Il l a montré dans JUNO. Dans ce film-ci, c est extraordinaire de voir à quel point ces ados se sont montrés courageux, sincères et ouverts d esprit en tentant leur chance sur ce projet», déclaret-elle, admirative. Pour structurer le film et tisser un lien entre les divers personnages et intrigues, Jason Reitman a fait appel à une narratrice. Ses observations franches et directes offrent un éclairage sur les motivations des protagonistes et de leurs décisions. Pour l incarner, Reitman avait une voix en tête : celle d Emma Thompson. Erin Cressida Wilson ajoute : «Il a toujours été question d avoir une voix-off dans le film. Tout au long de l écriture, j entendais la voix d Emma, et j ai donc écrit pour elle».

14 DAVID DENMAN Jim Vance L histoire «Le 22 août 1977, la NASA a effectué le lancement de la sonde spatiale Voyager. Destination inconnue. Son seul chargement, un ensemble de données fournies par Carl Edward Sagan, un astronome américain. Les éléments ont été fixés sur un disque conçu pour résister un milliard d années et offrir à d éventuels extraterrestres un aperçu de la civilisation humaine». C est ainsi que débute le récit de MEN, WOMEN & CHILDREN. Reitman explique : «Ce satellite était une tentative pour établir un contact avec quelque chose ou quelqu un dont l existence n est pas certaine. Une part de nous-même veut communiquer avec l univers mais en même temps on ne peut s empêcher de penser à l ironie de la situation : on essaie d atteindre quelqu un qui n existe peut-être pas et pourtant on est incapable de parler avec ceux qui nous entourent. Et c est exactement l enjeu du film». La technologie qui a permis à Voyager de transmettre des données depuis les confins de la galaxie, et au-delà, alimente aussi des satellites en orbite autour de la Terre. Ces engins évoluant en silence permettent à tous nos supports d être reliés entre eux, même s il ne s agit que d une communication virtuelle. Ils constituent une boîte de Pandore remplie d images et d informations qui sont souvent aussi futiles, voire néfastes, qu elles sont instructives. Dans ce film, les ados font face à des problèmes universels et classiques : le premier amour, l envie de découvrir la sexualité et la pression qu on peut ressentir pour passer à l acte, le désir d être accepté à tout prix, l image renvoyée par son corps, le harcèlement et la dépression. Mais il s agit de la première génération à devoir vivre ces années difficiles de l adolescence sous le joug des nouvelles technologies. D autre part, le film met en scène des adultes qui protègent trop leurs enfants, qui sont malheureux en couple, et qui doivent affronter les problèmes de l infidélité, du divorce, de la monoparentalité et du manque de communication de leurs enfants. Souvent, certains de ces adultes, tout comme leurs enfants, confondent attirance sexuelle et estime de soi. Le film explore l investissement des parents dans l utilisation que font leurs enfants d Internet : certains tentent d en contrôler l accès, d autres n ont aucune idée des dangers de la Toile, et d autres encore s en servent dans l intérêt de leurs enfants. Mais tous ces personnages partagent un même désir d échange et d intimité

15 ADAM SANDLER Don Truby DEAN NORRIS Kent Mooney Hommes, femmes Don Truby (Adam Sandler) et son épouse Helen (Rosemarie DeWitt) mènent une belle carrière et ont un fils de 15 ans, Chris (Travis Tope). Mariés depuis plusieurs années, ils forment un couple insatisfait, mais aucun d eux n évoque le sujet. Rosemarie DeWitt décrit l état de leur relation : «Leur couple est tout à fait représentatif de ce qui se passe assez souvent dans une relation : au bout d un moment, la flamme s est un peu éteinte. Il y a toujours le mythe de la spontanéité dans un couple, mais il faut faire des efforts et je crois que la grande question qui se pose pour eux est de savoir s ils sont prêts à préserver ce qu ils ont et à communiquer, et quel degré d intimité ils sont encore prêts à s accorder». En quête de sensations nouvelles hors mariage, ils recourent tous deux en secret à Internet. Don découvre un site d escort-girls et convient d un «rendez-vous» avec Angelique Ice, une prostituée. Sandler précise : «Don est un homme qui ne sait pas comment être heureux et il prend les choses comme elles viennent, au jour le jour, en essayant de trouver des moyens de se procurer de petits instants de bonheur ici ou là. Il veut se rapprocher d Helen et être heureux avec elle. Je crois en ce personnage, même s il se sent totalement perdu». Il déniche bien entendu Angelique sur Internet. «Il sollicite ses services en ligne et pendant un moment, il est heureux de vivre. Elle représente pour lui le moyen d obtenir un peu d affection, car elle lui fait croire que tout va bien», ajoute-t-il. Helen, de son côté, n est plus attirée par son mari. Au lieu d affronter le problème, elle cherche ailleurs à retrouver plaisir et confiance en elle. Comme son mari, elle tombe sur un site, mais celui-ci propose des rencontres en ligne pour hommes et femmes en quête de relations extraconjugales. Helen crée un profil et se met à rencontrer secrètement des hommes avant de commencer à tromper son mari, comme il le fait luimême. Sa première liaison est avec un homme dont le pseudonyme est «Secretluvur» («Amansecret»), interprété par Dennis Haysbert. Rosemarie DeWitt ne porte aucun jugement sur Helen. «Helen représente un archétype de femme, de mère, et d épouse à bien des égards», dit-elle. «Je ne pense pas qu elle sache ce qui la rendrait plus

16 DEAN NORRIS Kent Mooney JUDY GREER Donna Clint heureuse et elle essaie de le découvrir. Quand elle rencontre Secretluvur à l hôtel, elle se retrouve à nouveau avec quelqu un qui la trouve belle. C est en fait un type adorable avec lequel elle est en quelque sorte capable de se lâcher. Je pense que cette relation lui permet de se sentir à nouveau en phase avec ellemême, chose que l on perd parfois de vue quand on élève des enfants et qu on s occupe des autres». Tout comme le spectateur, Rosemarie DeWitt, au départ, n était pas certaine de l issue du mariage d Helen. «Quand j ai lu le scénario, je n étais pas sûre qu Helen soit encore amoureuse de son mari, mais sur le plateau, avec Adam dans le rôle, j ai compris qu il restait en fait beaucoup d amour entre eux». Tandis que beaucoup de parents se demandent dans quelle mesure ils doivent s immiscer dans les fréquentations de leurs enfants et leur utilisation d Internet, Patricia Beltmeyer (Jennifer Garner), totalement inflexible, surveille les moindres faits et gestes de sa fille Brandy (Kaitlyn Dever) sur le net. Elle est la fondatrice d une ligue baptisée PATI (Parents Against The Internet) Parents Contre Internet et elle tient des réunions au cours desquelles elle alerte sur les dangers des médias sociaux, les prédateurs sexuels en ligne et le comportement des jeunes qui postent sur le Web des informations susceptibles de bouleverser leur vie à tout jamais. «On ne sait pas si c est une mère qui est folledingue ou si elle incarne la voix de la raison dans le film», constate Jennifer Garner. «Patricia explique que cette génération d enfants est la première dont la vie entière sera «traçable» en ligne et c est vrai! Nous devons tous en parler à nos enfants, mais Patricia pousse les choses à l extrême. Elle surveille le moindre texto ou que Brandy reçoit. Elle exige qu elle lui fournisse tous ses codes d accès et passe son ordinateur au peigne fin». Donna Clint (Judy Greer), une actrice ratée, a passé ces seize dernières années à élever seule sa fille Hannah (Olivia Crocicchia) et vit par procuration à travers elle. Toutes deux sont extrêmement ambitieuses et désireuses de voir le rêve de célébrité d Hannah se réaliser, sans en mesurer les conséquences. Autant dire que leur relation tient un peu trop de l amitié et pas suffisamment du rapport parent-enfant. Judy Greer analyse : «Je pense que Donna n a que de bonnes intentions, mais qu elle se sent seule

17 DENNIS HAYSBERT Secretluvur ROSEMARIE DEWITT Helen Truby et quand on fait sa connaissance, on comprend que son univers tourne entièrement autour de sa fille : elle fait reposer sur les épaules d Hannah tous ses espoirs déçus, toutes ses illusions perdues, tous ses rêves brisés. Elle est prête à tout pour aider sa fille à obtenir ce qu elle veut». «Hannah et sa mère montent un site Internet qui met en avant tous les talents d Hannah», poursuit Judy Greer. «Il comporte plein de photos et de vidéos des pièces et des récitals de musique auxquels elle a participé. Mais il y a aussi un espace privé qui y montre des photos d elle plus osées et suggestives». La productrice Helen Estabrook note : «Donna essaie de protéger sa fille et pense effectivement que c est ce qu elle fait, étant donné que c est elle qui gère les photos, et pas un photographe pervers». Ce n est que bien plus tard que Donna prend conscience qu elle a peutêtre entraîné sa fille sur une mauvaise pente. «Elle veut ce que l on désire tous pour ses enfants, autrement dit de grandes choses. Mais elle ne s y prend pas bien», résume le producteur exécutif Mason Novick. Kent Mooney tente de surmonter le départ de sa femme, qui l a quitté pour un autre homme, et d élever seul Tim, son fils adolescent. Celui-ci a clairement du mal à accepter la situation et se retrouve pris dans une spirale infernale. Mais Kent ne mesure pas l ampleur de la dépression de son fils. «Chez Kent et Tim, l émotion est palpable. Leur relation est difficile parce qu il essaie de faire ce qu il y a de mieux pour lui, sans savoir comment s y prendre. Ils traversent une phase difficile : il ne sait plus comment lui parler parce qu il n est plus un enfant mais il n a pas l habitude de le considérer comme un adulte. Et en plus, ils doivent gérer des problèmes assez graves», confie Norris. Quand Donna et Kent se rencontrent lors d une réunion PATI, ce sont deux adultes qui partagent les mêmes problèmes de communication avec leurs enfants. Mais ils trouvent de la joie et du réconfort l un auprès de l autre. «Donna et lui s entendent si bien qu ils entament une relation, et pour Kent, c est la première fois depuis que sa femme l a quitté qu il se sent revivre», ajoute Norris. Mais une relation amoureuse ne peut perdurer dans un espace clos et protégé, ce qui tend à prouver à quel point les relations humaines sont toujours compliquées.

18 et enfants JASON REITMAN Ces jeunes acteurs m ont énormément appris sur ce film et les sujets qu il aborde. Souvent, ils me racontaient ce qu ils écoutaient comme musique, sur quel support, et quelles applications ils aimaient. Ils me rappelaient constamment ce que c est que de vivre dans le moment, dans l instant présent. Jason Reitman Très perturbé par le récent divorce de ses parents, Tim Mooney, l étoile montante de l équipe de football du lycée, commence à tout remettre en question et à se demander si la vie a un sens. Il se reconnaît dans la vision de Carl Sagan qui utilisa l expression «point bleu pâle» pour décrire notre place dans l univers à partir d une photo prise depuis la sonde spatiale Voyager : celle-ci montrait la Terre comme un point minuscule perdu dans l espace. «Tim utilise cette vision [de notre monde] du point bleu pâle pour justifier le fait qu il gâche son talent car finalement, mesuré à l aune de l univers, rien n a d importance», explique Elgort. Après son départ précipité de l équipe de football, Tim commence à passer tout son temps à jouer à un jeu en ligne. Au Texas, où le football est roi, son attitude est mal perçue par ses camarades. «Après son départ, on commence à lui chercher des noises et à lui envoyer des messages de haine ainsi que des photos. Tim n y prête pas attention, car il est déjà assez insensible à ce qui l entoure mais il se met ensuite à jouer à Guild Wars, un jeu en ligne multi-joueurs qui devient son échappatoire», ajoute-t-il. Quand Tim prend son courage à deux mains pour parler à une camarade, Brandy Beltmeyer, ils découvrent qu ils ont beaucoup en commun : tous deux souffrent de se sentir exclus certes pour des raisons différentes et tous deux sont des ados attachants qui se sentent seuls. La relation entre Tim et Brandy diffère de celles des autres adolescents dans le film : «C est une histoire d amour qui n a rien de sexuel : ils veulent prendre soin l un de l autre et commencent à sentir qu ils peuvent compter pour quelqu un. Ils se sentent isolés, chacun à sa manière, et ils trouvent enfin à qui se confier, avec qui partager des secrets...», confie Elgort. Comme elle le fait en général, Brandy cache sa relation avec Tim à Patricia, sa mère surprotectrice, mais ce n est pas là son seul secret. «La manière dont Patricia surveille toutes les relations de sa fille a conduit Brandy à se créer un avatar sur Tumblr : c est quelque chose qui n appartient qu à elle et c est la seule dont sa mère ignore l existence. Grâce à Internet, Brandy peut s évader dans un autre univers», analyse Kaitlyn Dever. Elgort reprend : «Brandy est l exemple parfait d une ado qu on protège trop et cela

19 se retourne contre ses parents car elle se met à cacher des choses à sa mère». «On comprend que Brandy est vraiment une chouette gamine, mais elle a envie de liberté et d indépendance, et elle se crée donc un alter ego. Elle arrive à le cacher à sa mère, mais quand celle-ci le découvre, Patricia perd les pédales, ce qui déclenche toute une série d événements», signale Jennifer Garner. Le joueur de football Chris Turby n a encore jamais embrassé une fille, mais son addiction à la pornographie en ligne a perturbé sa représentation de l amour et de la sexualité. «Au début du film, il n est jamais sorti avec une fille, mais il est constamment sur le net à regarder du porno hardcore en ligne et cela le coupe complètement de la réalité», dit Travis Tope de son personnage. «Je pense que ce qu il vit est vraiment triste». Sans qu il le sache, Hannah Clint, la chef des pom-pom girls au caractère bien trempé, a décidé de perdre sa virginité avec lui. Quand ils passent finalement à l acte pour la première fois, aucun des deux n est vraiment préparé à ce qui se passe. «Sa première expérience sexuelle est complètement gâchée par son addiction au porno. Chris est un jeune en proie à ses premiers désirs, mais ce à quoi il est confronté est vraiment terrifiant ; on se rend compte que les jeunes sont vraiment très vulnérables», commente Rosemarie DeWitt. «Le problème, c est que ses parents, Chris et Helen, ne se rendent absolument pas compte de ce qui se passe. C est ça le plus effrayant». «Quand on était gosses, on trouvait de vieux exemplaires de Playboy et on regardait la page centrale», confie Wilson. «Aujourd hui, les jeunes s assoient devant un ordinateur et ils voient des choses vraiment explicites qu ils ne devraient pas voir». Parmi les éléments perturbants auxquels les adolescents sont constamment exposés, on peut citer les dizaines de programmes télévisés mettant en scène une quête de célébrité pure qui ne tient compte ni du talent, ni du travail, ni de la moindre éthique. Hannah Clint appartient à la génération d ados qui regardent des émissions de téléréalité, dans lesquelles le passage à la télévision est la seule raison de la gloire des participants. C est une ambition qui suffit à Hannah, car pour sa mère comme pour elle, la fin justifie les moyens. «Hannah est animée par une grande moti KAITLYN DEVER Brandy Belmeyer ANSEL ELGORT Tim Mooney WILL PELTZ Brandon Lender KAITLYN DEVER Brandy Belmeyer ANSEL ELGORT Tim Mooney JASON REITMAN ELENA KAMPOURIS Allison Doss

20 ANSEL ELGORT Tim Mooney Le message du film, en fin de compte, est que chacun veut communiquer avec son prochain, que ce soit en le faisant en ligne ou depuis son téléphone portable. Mais ce que nous recherchons vraiment est une communication réelle, et il est bon de se le rappeler en regardant ces personnages qui, finalement, y arrivent. Jason Reitman KAITLYN DEVER Brandy Belmeyer vation qui vient d un désir profond d être tout simplement célèbre», explique Olivia Crococchia. «C est ce qu elle veut le plus au monde et ça conditionne tout ce qu elle fait. À cause du site internet qu elle a lancé avec sa mère, elle est tellement déconnectée de la réalité que je ne pense pas qu elle se rende compte de ce que les photos qu elle met en ligne signifient pour ses fans. Mais je pense qu elle se dit que si elle met sa poitrine en avant, elle attirera plus l attention». «La relation entre Hannah et sa mère s apparente plutôt à celle de deux bonnes copines. La dimension parentale qui inculque respect, obéissance et valeurs morales semble ne pas exister entre elles», poursuit l actrice. «Dans leur relation, c est Hannah le moteur. Elle sait ce qu elle veut, mais elle ne veut pas travailler pour réussir», confie Judy Greer. «Je ne pense pas qu elle ait clairement réfléchi à tout ce que cela implique : elle veut juste être célèbre et quand elle voit au centre commercial local que l on recherche la prochaine vedette du programme America s Next Big Celebrity, elle se dit, Génial, je vais juste être une célébrité». «Les jeunes regardent ces programmes de téléréalité qui montrent des gens ayant l air de gagner beaucoup d argent en conduisant leur voiture au Starbucks et en acceptant d avoir des caméras dans leur maison, et ça leur semble un moyen facile de devenir célèbre», dit-elle. De retour au lycée après avoir passé l été à s affamer pour perdre beaucoup de poids, la «pom-pom girl» Allison Does (Elena Kampouris) se délecte de l attention nouvelle qu on lui porte. Elle se cache sous des vêtements trois fois trop grands et évite de passer du temps avec sa famille en espérant qu on ne remarque pas à quel point sa perte de poids est radicale. Elle trouve du soutien auprès des groupes «Pro- Ana» et «Thininspiration» qui font l apologie de l anorexie chez ses membres. Allison se cache derrière son ordinateur et fait en sorte d être entourée uniquement des voix qu elle souhaite entendre... «Quand j ai lu le script, je n avais aucune idée de l existence même de ces sites pro-anorexie. C est très choquant et perturbant, mais cela m a aidée à mieux cerner Allison», remarque Elena Kampouris. «Elle ment à ses parents et peu lui importe ce qu ils pensent puisqu elle trouve du réconfort chez cette communauté en ligne, ce qui accroît sa motivation». «Internet s adresse à nos pires frayeurs et cela n aide personne. Si on veut faire quelque chose de potentiellement nocif, il y a toujours quelqu un, derrière l écran, prêt à vous dire que c est bien. Et on se replie donc au sein de ces communautés secrètes au lieu d être proches de nos amis et de notre famille», poursuit Reitman. Lorsque Brandon (Will Peltz), un lycéen admiré de tous pour qui elle a toujours eu un faible, s intéresse à elle, Allison commence à se sentir acceptée, en dépit du fait qu il se moquait cruellement d elle lorsqu elle était plus grosse. «Elle s inflige tout ça pour capter l attention de Brandon et elle essaie constamment de se sentir aimée et acceptée, d être comme tout le monde. Elle consent à certaines choses avec Brandon parce qu elle a peur de ne pas être appréciée, tout cela parce qu elle ne faisait pas partie de ce groupe quand elle était en surpoids. Avec lui, elle ne dit pas ce qu elle pense car elle ne veut pas se sentir rejetée ou ridiculisée», analyse Elena Kampouris.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING Fiche d appréciation littéraire AUTEUR: SUSIE MORGENSTERN Tout le monde le dit, écouter parler Susie Morgenstern est un vrai bonheur tant son verbe est chaleureux et sa joie de vivre communicative. S ils

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Illusion & Réalité dans KOR

Illusion & Réalité dans KOR Illusion & Réalité dans KOR (Caméra Photographie Pouvoir) 1- La photographie dans KOR : Je me suis toujours demandée quel était le sens de la photographie qui revient très souvent aussi bien dans la série

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants

19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants 19 L A P U B L I C I T E E T L E N F A N T IV. Les effets de la publicité sur les enfants Avec le développement social, la télévision est entrée dans la plupart des foyers en devenant le média de masse

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

L ENFANT ET LE DIVORCE Conseils aux parents et à l entourage

L ENFANT ET LE DIVORCE Conseils aux parents et à l entourage LES ACCOMPAGNEMENTS PROPOSÉS As trame propose différentes formes de soutien aux familles concernées par un divorce, une séparation parentale ou une recomposition familiale. Pour les enfants et les adolescents

Plus en détail

La Communication Intuitive appliquée aux chiens: et si nous parlions vraiment ensemble?

La Communication Intuitive appliquée aux chiens: et si nous parlions vraiment ensemble? La Communication Intuitive appliquée aux chiens: et si nous parlions vraiment ensemble? par Pauline Lalangue - 5 février 2015 publié sur www.guide-du-chien.com En tant qu amis des animaux, nous cherchons

Plus en détail

8/10. Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? 45 % font de trajets de nuit. 33 % téléphonent au volant

8/10. Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? 45 % font de trajets de nuit. 33 % téléphonent au volant COMMUNIQUÉ DE PRESSE 18 décembre 2015 ÉTUDE FONDATION VINCI AUTOROUTES POUR UNE CONDUITE RESPONSABLE / IPSOS Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? À la veille des vacances de Noël, qui

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard:

Rapport de stage. Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: 1. Déroulement du stage Rapport de stage Durant ces quatres mois de stage j ai découvert trois éditions différentes du Courrier Picard: Tableau 1. Périodes de stage lieu date bilan Edition l amiénois du

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les 10 à 11 ans PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ HABILETÉS FINANCIÈRES ANALYSER LES PUBLICITÉS DIFFÉRENCIER LES BESOINS DES DÉSIRS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ La publicité est

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Les relations parents-enfants au quotidien

Les relations parents-enfants au quotidien Délégation interministérielle à la Famille Les relations parents-enfants au quotidien 7 janvier 2007 Ipsos / DIF Contacts : Etienne MERCIER : 01 41 98 92 79 Christelle CRAPLET : 01 41 98 94 32 etienne.mercier@ipsos.com

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveaux B2/C1 : en bref trouble Thème : quand le cœur tressaille et que naît le Après une entrée dans le film par le titre et la scène

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Faire face aux émotions... du diabète de type 1

Faire face aux émotions... du diabète de type 1 Faire face aux émotions... du diabète de type 1 L apprendre Tous ceux qui apprennent qu ils ont du diabète peuvent se sentir choqués, bouleversés, tristes, en colère, inquiets entre autres sentiments.

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

Collaborer à l écriture d un récit policier

Collaborer à l écriture d un récit policier Collaborer à l écriture d un récit policier Hélène Lentieul, Collège Albert Ball d Annoeullin, Académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs

Plus en détail

Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité.

Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité. Pour le concours «Itinéraires Humanistes», nous avons jugé nécessaire de récompenser un second projet qui nous a marqué par son originalité. Le projet intitulé «Dire le monde, dire mon monde : émotions

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 Thème : adolescence : vie révée / vie réelle Après une mise en route sur les motivations qui poussent un jeune à quitter son

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

Réactions de deuil des enfants

Réactions de deuil des enfants Le deuil et ses effets 91 Réactions de deuil des enfants Rôle des parents en assistant les enfants dans le deuil Les enfants n ont pas la force émotionnelle de faire seuls leur deuil. Ils ont besoin de

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN

Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN Les clés du tirage sentimental avec... l Oracle de WYNN par LORENA De tous temps, les hommes ont attribué un message divinatoire ou philosophique aux s et aux oracles. L Oracle de Wynn, jeu que j ai créé

Plus en détail

sommaire Chapitre 1 - Se préparer avant de se lancer 29

sommaire Chapitre 1 - Se préparer avant de se lancer 29 Introduction 17 sommaire Avant-propos 21 Neuf millions de célibataires et moi! 21 Changer de mentalité! 22 Comprendre les lois naturelles 23 Les codes sociaux 25 Première partie - TROUVER LE BON 27 Chapitre

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014

Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014 Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014 Déroulé de la journée : Présentation des participants Expression par chacun de son intention d apprentissage Circulation libre

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique B1 Activité 4 Analyser l écriture cinématographique CE et CO / PO et PE Durée de l activité : 2 séances de 60mn Être capable de - Identifier les échelles de plans et les interpréter - Mettre en relation

Plus en détail

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire Éducation artistique Manitoba Programmes d études Programme d immersion française Scénario d apprentissage exemplaire Ce scénario exemplaire vise des apprentissages en : Arts dramatiques Musique Arts visuels

Plus en détail

Animer et Diriger une Equipe Séance 3

Animer et Diriger une Equipe Séance 3 SUIVI DE FORMATION - SEANCE 3 Animer et Diriger une Equipe Séance 3 VERSION MARS 2009 PARTIE I : DEROULEMENT DE LA SEANCE 3 1. POUR ACCEDER A LA SEANCE DE SUIVI Ce document est imprimé. Vous êtes dans

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

MARC LEVY «Best-sellers à tout prix», un film d Annick Cojean et et Vassili Silovic, 2006

MARC LEVY «Best-sellers à tout prix», un film d Annick Cojean et et Vassili Silovic, 2006 MARC LEVY «Best-sellers à tout prix», un film d Annick Cojean et et Vassili Silovic, 2006 Je crois que l écriture, c est un métier d artisan. Donc, les seules règles d écriture que je ressens sont des

Plus en détail

Conduire le changement avec succès

Conduire le changement avec succès Conduire le changement avec succès Lynn M.Levo, CSJ Occasional Papers Eté 2012 Le changement est inévitable et selon la nature du changement, il peut aussi être un défi. Les responsables d aujourd hui

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire

Programmes d études. Programme d immersion française. Scénario d apprentissage exemplaire Éducation artistique Manitoba Programmes d études Programme d immersion française Scénario d apprentissage exemplaire Ce scénario exemplaire vise des apprentissages en : Arts dramatiques Musique Arts visuels

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Comment séduire sur un site de rencontres en toute simplicité?

Comment séduire sur un site de rencontres en toute simplicité? Séduire en ligne Comment séduire sur un site de rencontres en toute simplicité? Sommaire : ce que vous trouverez dans cet ouvrage INTRODUCTION p.5 1 ère PARTIE : ÉTAT D ESPRIT ET OBJECTIFS DE LA SÉDUCTION

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire ADIEU, MES 9 ANS!

Fiche d appréciation littéraire ADIEU, MES 9 ANS! Fiche d appréciation littéraire ADIEU, MES 9 ANS! GENRE LITTÉRAIRE : Roman intimiste. AUTEUR : VALÉRIE ZÉNATTI Quelques moments dans la vie de Valérie Zenatti : 1970, naissance à Nice. 1976, elle plonge

Plus en détail

L élégance de l intérieur

L élégance de l intérieur L élégance de l intérieur 1. L apparence compte pour beaucoup mais n est pas grande richesse. 2. Pas toujours facile voire difficile de vraiment s aimer soi-même. 3. Le plus souvent tout semble toujours

Plus en détail

PASSePORT MON CHOIX, C EST MON DROIT! Mariage d amour, mariage arrangé, mariage obligé, mariage forcé Il faut en parler car -1-

PASSePORT MON CHOIX, C EST MON DROIT! Mariage d amour, mariage arrangé, mariage obligé, mariage forcé Il faut en parler car -1- PASSePORT Mariage d amour, mariage arrangé, mariage obligé, mariage forcé Il faut en parler car MON CHOIX, C EST MON DROIT! -1- «Le mariage ne peut être conclu qu avec le libre et plein consentement des

Plus en détail

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot Les dix commandements du Parieur Pro par Parions-Foot www.parions-foot.com Page 1 Table des matières Les dix commandements du Parieur Pro...4 1-Avec ta tête, tu parieras...4 2-Lorsque je détecte un value

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

mettre en avant le fait que fumer est mauvais

mettre en avant le fait que fumer est mauvais Cher-s Parent-s, L alcool et le tabac sont présents dans votre vie de tous les jours et dans celle de votre enfant. Il/elle observe dans quelles situations vous ou d autres adultes consommez de l alcool

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS création janvier 2016 SAISON 2015 2016 texte Magali Mougel / mise en scène Johanny Bert Vee Speers THÉÂTRE POUR FILLES, GARÇONS, FEMMES ET HOMMES DÈS 7 ANS DURÉE 1 HEURE

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail