ITLB Indices du prix de revient au 1 er mars 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ITLB Indices du prix de revient au 1 er mars 2015"

Transcription

1 ITLB Indices du prix de revient au 1 er mars Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution des coûts et du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises en Belgique pour : - le transport national, divisé en transport général (chargements complets) et messagerie (ramassage et distribution) ; - le transport général international, qui présente des indices spécifiques pour le transport avec l Allemagne, la France, l Italie et l Espagne. L indice standard correspond à la moyenne des 4 indices précédents. Une note explicative détaillée est disponible sur notre site internet (ww.itlb.be) Sur base d un schéma de 38h de conduite par semaine, on obtient les résultats suivants au 1 er mars 2015 : Transport national Messagerie Général 1er mars 2015 Indices du prix de revient 137,69 137,60 Moyenne mobile sur 3 mois 136,80 136,44 Transport international général Belgique-Allemagne Belgique-France Belgique-Italie Belgique-Espagne Standard 1er mars 2015 Indices du prix de revient 145,01 137,15 140,60 137,34 139,54 Moyenne mobile sur 3 mois 144,59 136,06 139,55 136,50 138,65 1/9

2 Ci-dessous, les indices du prix de revient ont été calculés pour d autres schémas que celui de 38h de conduite par semaine. Les calculs ont été faits pour 3 hypothèses différentes : une diminution du temps de conduite de 1, 2 et 3 heures par semaine. Indices du prix de revient du transport national en fonction des différentes hypothèses Nat. gén. Base = 38h de conduite 137,60 Suppression de 1h 139,33 Suppression de 2h 141,16 Suppression de 3h 143,30 Moyenne mobile sur 3 mois Nat. gén. Base = 38h de conduite 136,44 Suppression de 1h 138,22 Suppression de 2h 140,09 Suppression de 3h 142,28 Indices du prix de revient du transport international en fonction des différentes hypothèses Allemagne France Italie Espagne Standard Base = 38h de conduite 145,01 137,15 140,60 137,34 139,54 Suppression de 1h 146,47 138,56 142,03 139,64 141,28 Suppression de 2h 149,14 141,13 143,55 142,08 143,47 Suppression de 3h 150,78 142,72 145,15 142,45 144,63 Moyenne mobile sur 3 mois Allemagne France Italie Espagne Standard Base = 38h de conduite 144,59 136,07 139,55 136,50 138,65 Suppression de 1h 146,09 137,53 141,04 138,85 140,44 Suppression de 2h 148,82 140,14 142,60 141,34 142,68 Suppression de 3h 150,51 141,79 144,25 141,77 143,90 2/9

3 Ci-dessous, les indices du prix de revient ont été calculés pour d autres vitesses moyennes que celles reprises dans le programme. Les calculs ont été faits pour 3 hypothèses différentes : une diminution de la vitesse moyenne de 1, de 2 et de 3 km/h. Indices du prix de revient du transport national en fonction des différentes hypothèses Nat. gén. Base = 45 km/h 137,60 Baisse de 1 km/h 139,81 Baisse de 2 km/h 142,11 Baisse de 3 km/h 144,74 Moyenne mobile sur 3 mois Nat. gén. Base = 45 km/h 136,44 Baisse de 1 km/h 138,68 Baisse de 2 km/h 141,03 Baisse de 3 km/h 143,70 Indices du prix de revient du transport international en fonction des différentes hypothèses Allemagne France Italie Espagne Standard Vitesse de base* 145,01 137,15 140,60 137,34 139,54 Baisse de 1 km/h 146,50 138,57 141,54 138,74 140,80 Baisse de 2 km/h 148,03 140,03 142,52 140,18 142,11 Baisse de 3 km/h 149,61 141,55 143,51 141,67 143,45 Moyenne mobile sur 3 mois * 60 km/h pour l'allemagne et la France, 70 km/h pour l'italie et l'espagne. Allemagne France Italie Espagne Standard Vitesse de base* 144,59 136,07 139,55 136,50 138,65 Baisse de 1 km/h 146,10 137,52 140,53 137,93 139,94 Baisse de 2 km/h 147,67 139,01 141,52 139,39 141,28 Baisse de 3 km/h 149,28 140,56 142,55 140,91 142,65 * 60 km/h pour l'allemagne et la France, 70 km/h pour l'italie et l'espagne. 3/9

4 2. Structure du prix de revient PR au 1er mars 2015 A. Transport national Indices des différentes rubriques du prix de revient au 1 er mars 2015 : Transport national Messagerie Général Carburant 173,86 173,86 Pneumatiques 146,00 144,40 Réparation, révision, entretien 147,48 148,27 Amortissement véhicule 129,16 128,86 Personnel roulant 132,96 132,80 Assurance véhicule 139,17 112,76 Assurance CMR/exploitation 112,64 106,57 Autres coûts directs véhicule 112,52 111,29 Financement 138,93 133,79 Frais généraux 127,97 127,97 Part relative des rubriques du prix de revient au 1 er mars2015 : Transport national Messagerie Général Carburant 15,43% 20,81% Pneumatiques 1,42% 3,01% Réparation, révision, entretien 3,15% 3,69% Amortissement véhicule 9,36% 10,88% Personnel roulant 50,00% 41,16% Assurance véhicule 4,59% 4,68% Assurance CMR/exploitation 0,52% 1,09% Autres coûts directs véhicule 1,22% 1,75% Financement 3,80% 4,56% Frais généraux 10,51% 8,38% 100% 100% Transport national général 4/9

5 Transport national : messagerie 5/9

6 B. Transport international général : PR au 1er mars 2015 Indices des différentes rubriques du prix de revient au 1 er mars 2015 : Transport international général Belgique-Allemagne Belgique-France Belgique-Italie Belgique-Espagne Standard Carburant 166,16 167,42 172,17 162,75 166,92 Pneumatiques 144,40 144,40 144,40 144,40 144,40 Réparation, révision, entretien 148,27 148,27 148,27 148,27 148,28 Amortissement véhicule 136,37 130,52 129,79 129,79 131,03 Personnel roulant 132,74 132,74 132,73 132,73 132,74 Assurance véhicule 106,12 106,12 106,12 106,12 106,12 Assurance CMR/exploitation 107,39 107,39 107,39 107,39 107,39 Autres coûts directs véhicule 111,58 111,58 111,58 111,58 111,58 Financement 142,74 136,88 140,88 138,03 139,45 Frais généraux 129,99 127,97 127,97 127,97 128,31 Coûts spécifiques - 136,67 148,01 140,40 154,91 Part relative des rubriques du prix de revient au 1 er mars 2015 : Transport international général Belgique-Allemagne Belgique-France Belgique-Italie Belgique-Espagne Standard Carburant 20,64% 20,63% 19,45% 21,61% 20,58% Pneumatiques 3,04% 3,02% 2,83% 3,25% 3,04% Réparation, révision, entretien 3,83% 3,80% 3,57% 4,10% 3,83% Amortissement véhicule 12,79% 12,14% 9,93% 11,39% 11,24% Personnel roulant 34,20% 33,98% 28,20% 32,58% 31,59% Assurance véhicule 4,03% 4,00% 3,22% 3,70% 3,64% Assurance CMR/exploitation 0,69% 0,69% 0,55% 0,63% 0,62% Autres coûts directs véhicule 1,30% 1,29% 1,04% 1,19% 1,18% Financement 4,26% 4,11% 3,56% 3,89% 3,87% Frais généraux 10,53% 10,28% 8,28% 9,50% 9,38% Coûts spécifiques 4,67% 6,06% 19,36% 8,16% 11,02% 100% 100% 100% 100% 100% 6/9

7 Transport international général : Allemagne, France, Italie et Espagne Transport international général: standard 7/9

8 3. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 1er janvier 2014 Les indices reflètent l évolution des coûts et du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises en Belgique pour : - Le trajet Bruxelles-Dortmund ; - Le trajet Bruxelles-Mulhouse, effectué sur routes nationales en France. Au 1 er janvier 2014, les indices du prix de revient et de chaque rubrique valent donc 100 puisqu il s agit de la date à laquelle la base a été fixée. Sur base d un schéma de 38h de conduite par semaine, on obtient les résultats suivants au 1 er mars 2015 : 1er mars 2015 Transport international Dortmund Mulhouse Indices du prix de revient 96,35 98,37 Moyenne mobile sur 3 mois 96,07 97,55 Indices des différentes rubriques du prix de revient au 1 er mars 2015 : Transport international Dortmund Mulhouse Carburant 86,57 91,95 Pneumatiques 100,00 100,00 Réparation, révision, entretien 101,22 101,25 Amortissement véhicule 100,59 99,71 Personnel roulant 100,70 100,70 Assurance véhicule 99,87 99,88 Assurance CMR/exploitation 100,00 100,00 Autres coûts directs véhicule 100,00 100,00 Financement 99,26 99,34 Frais généraux 102,60 102,60 Coûts spécifiques 100,00 100,00 8/9

9 Part relative des rubriques du prix de revient au 1 er mars 2015 : Transport international Dortmund Mulhouse Carburant 21,72% 22,15% Pneumatiques 3,20% 3,24% Réparation, révision, entretien 4,03% 4,08% Amortissement véhicule 13,45% 13,03% Personnel roulant 31,37% 35,18% Assurance véhicule 4,24% 4,29% Assurance CMR/exploitation 0,73% 0,74% Autres coûts directs véhicule 1,37% 1,39% Financement 4,41% 4,31% Frais généraux 11,08% 11,04% Coûts spécifiques 4,39% 0,55% 100% 100% 9/9

ITLB Indices du prix de revient au 1 er mai 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er mai 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er mai 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er juillet 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er juillet 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er juillet 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er janvier 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er janvier 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er janvier 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 31 décembre 2014

ITLB Indices du prix de revient au 31 décembre 2014 ITLB Indices du prix de revient au 31 décembre 2014 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

ITLB Indices du prix de revient au 1 er avril 2015

ITLB Indices du prix de revient au 1 er avril 2015 ITLB Indices du prix de revient au 1 er avril 2015 1. Indices du prix de revient du transport routier professionnel de marchandises : Base 100 fixée au 31 décembre 2003 Les indices reflètent l évolution

Plus en détail

METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS DE CO 2 2

METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS DE CO 2 2 Cette note présente la méthode utilisée pour le calcul des émissions de CO 2 du comparateur de Viacombi.fr, ainsi que des temps de trajet. METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS DE CO 2 2 Calcul pour le

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 I. Conditions d ouverture des droits (à partir du 01/01/2012) Votre Volkswagen doit avoir été achetée neuve après le 01/01/1992 et doit être immatriculée

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE ŠKODA AU 1 er MARS 2012

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE ŠKODA AU 1 er MARS 2012 CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE ŠKODA AU 1 er MARS 2012 I. Conditions d ouverture des droits (à partir du 01/03/2012) Véhicule acheté neuf à partir du 01/06/2009 (assistance de 7 ans) : votre Škoda doit

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE DONNÉES

RÉCUPÉRATION DE DONNÉES Analyse de l information que nos clients valorisent le plus Juin 2011 1 INDICE 1. Introduction... 3 2. Classification des types de données... 4 3. Classification par zone géographique... 5 3.1. France...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE SEAT AU 1 er SEPTEMBRE 2013

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE SEAT AU 1 er SEPTEMBRE 2013 CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE SEAT AU 1 er SEPTEMBRE 2013 SEAT Assistance, c est la garantie de bénéficier d une assistance gratuite 24h/24, 7 jours/7 et dans plus de 35 pays d Europe (1) en cas de

Plus en détail

Pneus hiver et équipements spéciaux

Pneus hiver et équipements spéciaux Pneus hiver et équipements spéciaux L hiver est synonyme de froid, de pluie, de neige et de verglas. Ils rendent la route glissante et votre véhicule est mis à rude épreuve. Pour entretenir votre voiture

Plus en détail

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN FLEET SOLUTIONS L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN Fleet Solutions Comment augmenter son chiffre d affaires en vendant moins de pneus? En remplaçant

Plus en détail

QUESTIONS REDIGEES. Elle effectuera pour BILTOP une liaison hebdomadaire entre Bordeaux et Paris au moyen de ce véhicule.

QUESTIONS REDIGEES. Elle effectuera pour BILTOP une liaison hebdomadaire entre Bordeaux et Paris au moyen de ce véhicule. QUESTIONS REDIGEES Examen du 04-10-2006 PREMIER PROBLEME La société de transport TRANS EXPRESS, dont le siège est à Libourne (33), est inscrite au registre des transporteurs publics routiers de marchandises

Plus en détail

QUATRE ÉLÉMENTS DIFFÉRENTS DANS 1 PNEU

QUATRE ÉLÉMENTS DIFFÉRENTS DANS 1 PNEU QUATRE ÉLÉMENTS DIFFÉRENTS DANS 1 PNEU SÉCURITÉ EXPÉRIENCE DE CONDUITE EFFICACITÉ TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE Pirelli a toujours été réputé pour ses valeurs fondamentales en particulier ses performances et

Plus en détail

Approche du coût de revient

Approche du coût de revient Approche du coût de revient dans le transport routier de marchandises, pour une part transposable dans d autres activités. Le coût de revient d une prestation est la somme des dépenses engagées et des

Plus en détail

Description: lentilles de contact pays nations football

Description: lentilles de contact pays nations football Listing de produits pour la Catégorie: lentilles de contact pays foot: lentilles de contact pays nations football Description: lentilles de contact pays nations football sport supporter / euro 2016» lentilles

Plus en détail

ViaMichelin. Lancement du nouveau DOSSIER DE PRESSE 15 OCTOBRE 2015. ViaMichelin, acteur européen // Au cœur de la mobilité

ViaMichelin. Lancement du nouveau DOSSIER DE PRESSE 15 OCTOBRE 2015. ViaMichelin, acteur européen // Au cœur de la mobilité DOSSIER DE PRESSE Lancement du nouveau ViaMichelin 15 OCTOBRE 2015 ViaMichelin, acteur européen // Au cœur de la mobilité Service de Presse du Groupe MICHELIN julia.andre@fr.michelin.com - 01 45 66 22

Plus en détail

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON?

TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Une étude pour TABLETTE EN ENTREPRISE OÙ EN EST-ON? Novembre 2013 Descriptif de l'étude Objectifs : Connaître le degré d'adoption de la tablette en entreprise. Savoir à quelles applications ces nouveaux

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Ce que l élève doit retenir La distance d arrêt d un véhicule est la somme de la distance parcourue pendant le temps de réaction du conducteur et de la distance de freinage.

Plus en détail

Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus

Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus 1 Sommaire Introduction Performances indiquées sur l étiquette Date d application de l étiquetage Rôle des différents acteurs 2 2012 une règlementation Européenne

Plus en détail

GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe

GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe GÉOGRAPHIE : les transports en France et en Europe Document A Nous avons besoin sans cesse de nous déplacer pour nos besoins au quotidien : aller à l école ou au travail, faire les courses, aller chez

Plus en détail

kodaassistance Assistance Nous veillons sur vous où que vous soyez.

kodaassistance Assistance Nous veillons sur vous où que vous soyez. Assistance Nous veillons sur vous où que vous soyez. Prenez la route l esprit tranquille L'assistance, en toute simplicité Le choix de la sérénité L'entretien programmé En choisissant une koda, vous avez

Plus en détail

NOUVELLES SUR LA LN LANGUEDOC

NOUVELLES SUR LA LN LANGUEDOC Débat public sur la ligne nouvelle Languedoc Roussillon LA PROBLEMATIQUE DES GARES NOUVELLES SUR LA LN LANGUEDOC Gabriel JOURDAN Maître de conférences en urbanisme / urbaniste qualifié OPQU gabriel.jourdan@upmf-grenoble.fr

Plus en détail

x et y sont proportionnels si, et seulement si, les poins de coordonnées (x ; y) sont alignés avec l origine du repère. y 4 n

x et y sont proportionnels si, et seulement si, les poins de coordonnées (x ; y) sont alignés avec l origine du repère. y 4 n CHAPITRE 11 PROPORTIONNALITE I. GENERALITES A. NOTION DE GRANDEURS PROPORTIONNELLES Deux grandeurs x et y sont proportionnelles si, lorsque l une varie, l autre varie dans les mêmes proportions : si x

Plus en détail

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes aux Messieurs les Ministres:

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes aux Messieurs les Ministres: groupe d el '. parlementaire greng 1 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg fehai\jis're: P~$ or;putes Entrée le: fi E 2 11 /lbltl Luxembourg, le 1 septembre 2011 Monsieur

Plus en détail

LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE?

LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE? LES PNEUS HIVER SONT-ILS OBLIGATOIRES DANS TOUTE L EUROPE? novembre 2013 Introduction En période hivernale, difficile de savoir si l équipement en pneus neige des voitures est obligatoire dans le(s) pays

Plus en détail

PNEUS HIVER EN EUROPE

PNEUS HIVER EN EUROPE PNEUS HIVER EN EUROPE En période hivernale, difficile de savoir si l équipement en pneus neige des voitures est obligatoire dans le(s) pays européen(s) que vous allez traverser pendant vos vacances ou

Plus en détail

Les règles d or pour rédiger un contrat de transport. Frédéric LETACQ

Les règles d or pour rédiger un contrat de transport. Frédéric LETACQ Les règles d or pour rédiger un contrat de transport Frédéric LETACQ Rédiger son contrat de transport Contrat de transport : contrat consensuel et non solennel Accord sur le prix et la nature de la prestation

Plus en détail

Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant

Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant Marathon LHS II + Marathon LHD II + Marathon LHT II Goodyear Marathon LHS II + Directeur Le Marathon LHS II + possède un mélange

Plus en détail

Rapports et documents

Rapports et documents PREMIER MINISTRE Avril 2008 Mission «Transport routier de marchandises» Pour une régulation durable du transport routier de marchandises Rapport préliminaire «Développement, compétitivité économique et

Plus en détail

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions.

Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante. Analyse comparative des deux solutions. Aménagement ligne existante vs Construction ligne nouvelle et Maintien ligne existante Analyse comparative des deux solutions décembre 2010 Ordre du jour - Origine de la LGV Bordeaux-Toulouse - Comparaison

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

observatoire pour la securite routiere

observatoire pour la securite routiere observatoire pour la securite routiere Chiffres-clés de la sécurité routière 2010 Editeur responsable: M. Van Houtte IBSR, Observatoire pour la Sécurité routière, Bruxelles, 2011 table des matieres introduction...4

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Ce corrigé est une proposition il n a pour objet qu un titre Informatif, ce n est en aucune manière la correction officielle.

Ce corrigé est une proposition il n a pour objet qu un titre Informatif, ce n est en aucune manière la correction officielle. CORRIGE EXAMEN D ATTESTATION DE CAPACITE VOYAGEURS SESSION DU 2.10.2013 Ce corrigé est une proposition il n a pour objet qu un titre Informatif, ce n est en aucune manière la correction officielle. a)

Plus en détail

Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013?

Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? Synthèse Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Pour les transporteurs, la fin de l année est la période traditionnelle de révision des offres tarifaires. Sans

Plus en détail

Description: drapeau

Description: drapeau Listing de produits pour la Catégorie: drapeaux de pays: drapeaux Description: drapeau sport supporter / euro 2016» drapeaux de pays date de génération: 04/03/2015 à 14:59:18 SOMMAIRE POUR CETTE CATÉGORIE:

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Les liaisons au sol. Première STI Page 1 version 10-06

Les liaisons au sol. Première STI Page 1 version 10-06 Les liaisons au sol Première STI Page 1 version 10-06 1-Généralités 1.1-Définition d un train roulant Ensemble des éléments qui permettent au conducteur de définir dans les meilleures conditions la trajectoire

Plus en détail

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE

ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE ÉTUDE DES EXPORTATIONS - IMPORTATIONS D'ÉLECTRICITÉ ENTRE LA FRANCE ET L'ALLEMAGNE Dans son bilan annuel 2012 RTE dresse ce constat : RTE distingue deux modes d'échanges (source RTE 2011) : LES ECHANGES

Plus en détail

Conditions générales de vente Applicables à compter du 25 juillet 2007

Conditions générales de vente Applicables à compter du 25 juillet 2007 Conditions générales de vente Applicables à compter du 25 juillet 2007 Le contrat de location conclu entre le loueur et le locataire comprend les présentes conditions générales de location, les conditions

Plus en détail

SENAT CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE. Enregistré à la Présidence du Sénat le PROPOSITION DE LOI

SENAT CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE. Enregistré à la Présidence du Sénat le PROPOSITION DE LOI SENAT CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence du Sénat le PROPOSITION DE LOI tendant à introduire davantage d équité dans la répression des dépassements inférieurs

Plus en détail

POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE

POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE Journée Technique du Club des Villes et Territoires Cyclables François Tortel - Paris 17 septembre 2014 Des réalisations que l on peut rencontrer dans plusieurs

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES... 5 L'ACTIVITÉ DU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES...

Plus en détail

réduire mon empreinte sur la planète?

réduire mon empreinte sur la planète? COMMENT être un éco-conducteur, faire de réelles économies, réduire mon empreinte sur la planète? Bien sûr la meilleure solution consiste à privilégier au maximum les alternatives à la voiture : Bus :

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

Comment puis-je convertir mon rêve en chiffres? Rédiger un plan financier

Comment puis-je convertir mon rêve en chiffres? Rédiger un plan financier 4 Comment puis-je convertir mon rêve en chiffres? Rédiger un plan financier 191 Eercice Remplissez les coûts dans le tableau ci-dessous. Calculez le total. Certaines rubriques ont déjà été remplies. Conneion

Plus en détail

Guide Pratique. Guide Pratique. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance. www.peugeot.com. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance

Guide Pratique. Guide Pratique. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance. www.peugeot.com. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance - Automobiles Peugeot B 552 144 503 RCS Paris - 07/2005 www.peugeot.com PEUGEOT. POUR QUE L AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR. Guide Pratique Guide Pratique Tout Peugeot dans un contrat de maintenance

Plus en détail

Projet MIGRA. Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises. Agence de Développement Régional de Bohème Centrale

Projet MIGRA. Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises. Agence de Développement Régional de Bohème Centrale Projet MIGRA Livret: Recrutement et accueil de salariés migrants - Entreprises Agence de Développement Régional de Bohème Centrale Sommaire 1.Mise en œuvre des réunions et du livret d accueil en entreprise

Plus en détail

Les biocarburants chez TOTAL. Olivier Alexandre Directeur Recherche

Les biocarburants chez TOTAL. Olivier Alexandre Directeur Recherche Les biocarburants chez TOTAL Olivier Alexandre Directeur Recherche IFP, Panorama - 8 février 2007 2 IFP, Panorama Le contexte actuel Une demande européenne gravement déséquilibrée Doublement de la consommation

Plus en détail

Mon oncle m a expliqué qu il existe plusieurs sortes de TGV et que cela dépendait de la région où l on se trouve.

Mon oncle m a expliqué qu il existe plusieurs sortes de TGV et que cela dépendait de la région où l on se trouve. J ai roulé à 300Km/h Le samedi 30 mars 2012, je suis partie du Mans à 15h20 et je suis arrivée à Paris à 16h15. J ai pris pour la première fois le TGV : Train Grande Vitesse. Et j ai eu la chance de faire

Plus en détail

Etude Bosch 2006 sur la sécurité et l ESP : Les conducteurs connaissent-ils leur ange gardien?

Etude Bosch 2006 sur la sécurité et l ESP : Les conducteurs connaissent-ils leur ange gardien? Etude Bosch 2006 sur la sécurité et l ESP : Les conducteurs connaissent-ils leur ange gardien? P Préface lus de sécurité sur les routes! C est l affaire de tous et une priorité pour Bosch. En étroite collaboration

Plus en détail

Découvrez Alphabet, le spécialiste de la Location Longue Durée multimarques.

Découvrez Alphabet, le spécialiste de la Location Longue Durée multimarques. N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A J K L M N O P Q R S T V W X Y Z A B C D L M N O P Q S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M

Plus en détail

Mobilem auto & moto. Roulez!

Mobilem auto & moto. Roulez! Mobilem auto & moto Roulez! UNE ASSISTANCE VÉHICULE, POURQUOI? Vous vous déplacez avec votre véhicule dans votre vie quotidienne et lors de vos vacances, et pour vous une journée sans voiture devient problématique.

Plus en détail

> LE PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS : MIEUX SE DEPLACER DEMAIN

> LE PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS : MIEUX SE DEPLACER DEMAIN LE PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS : MIEUX SE DEPLACER DEMAIN Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) organise les différents modes de déplacements au sein de la Communauté d Agglomération de Niort (CAN), pour

Plus en détail

curité et réduire le bruit de roulement

curité et réduire le bruit de roulement Améliorer la sécurits curité et réduire le bruit de roulement RUGOSOFT Une nouvelle conception innovante Colas de bétons bitumineux minces ou très minces Les Enrobés Bitumineux : Formulation, Fabrication,

Plus en détail

PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES

PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES Pensezy pour rouler l esprit libre! Les Peugeot Contrats Privilèges : 3 Niveaux d offre 3 Solutions de tranquillité Extension de garantie La prise en charge, pièces et maind

Plus en détail

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART?

ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? ET SI ON PRENAIT UN NOUVEAU DÉPART? 1 2 MAÎTRES MOTS POUR LE PROJET... EFFICACE ET RAISONNABLE «Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c est parce que nous n'osons pas

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.06.2001 COM (2001) 318 final VOLUME I RAPPORT DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DIRECTIVE 92/6/CEE

Plus en détail

Le contrôle de la signalisation horizontale

Le contrôle de la signalisation horizontale Le contrôle de la signalisation horizontale LRPC Aix / CETE Méditerranée 01/07/2008 1 Contrôle de la qualité des marquages : ECODYN Définitions Principe et description de l ECODYN Incertitudes des mesures

Plus en détail

Pour tous nombres a b c et d non nuls, le tableau ci-dessous représente une situation de proportionnalité. Dans ce cas on a :

Pour tous nombres a b c et d non nuls, le tableau ci-dessous représente une situation de proportionnalité. Dans ce cas on a : Proportionnalité I) Proportionnalité et produit en croix 1) Propriété Pour tous nombres a b c et d non nuls, le tableau ci-dessous représente une situation de proportionnalité. Dans ce cas on a : a b c

Plus en détail

La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations

La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations La révision des indices du cours du franc suisse, nominaux et réels, pondérés par les exportations par Robert Fluri et Robert Müller, Direction de la statistique, Banque nationale suisse, Zurich BNS 42

Plus en détail

Méthodologie des études de trafic et d exploitation

Méthodologie des études de trafic et d exploitation Méthodologie des études de trafic et d exploitation DOCUMENT DE TRAVAIL SOMMAIRE 1. OBJET DE LA NOTE...3 2. OBJECTIFS DES ETUDES DE TRAFIC ET D EXPLOITATION...4 2.1. Définir d abord les besoins de desserte

Plus en détail

Description: lentilles de contact

Description: lentilles de contact Listing de produits pour la Catégorie: lentilles de contact: lentilles de contact Description: lentilles de contact fêtes accessoires» lentilles de contact date de génération: 04/03/2015 à 11:51:59 SOMMAIRE

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 18 AVRIL 2013

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 18 AVRIL 2013 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 18 AVRIL 2013 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

prévoyez un set d ampoules Des ampoules de réserves sont toujours pratiques, et par ailleurs obligatoires en Espagne et aux Pays-Bas.

prévoyez un set d ampoules Des ampoules de réserves sont toujours pratiques, et par ailleurs obligatoires en Espagne et aux Pays-Bas. Les vacances d été 2012 en toute sécurité Beaucoup d entre vous profiteront des mois d été qui se profilent pour prendre quelques jours voire quelques semaines de repos bien mérité. Si vous envisagez de

Plus en détail

PPE : La voiture Raptor

PPE : La voiture Raptor PPE : La voiture Raptor Dossier rédigé par : BEERNAERT Maxime CAURE Charly DELERUE Tristan 1 Voiture Raptor Traxxas F150 SVT 2 I/ Sommaire I/ Présentation de l existant : 1) Caractéristique de la voiture

Plus en détail

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE Université de Metz Année Universitaire 2010/2011 UFR Droit - AES TD DE DROIT FISCAL DES AFFAIRES M1 Droit AES Cours de Mme Corinne BOISMAIN TD de Maître Romain LANCIA TVA INTERNATIONALE ET COMMUNAUTAIRE

Plus en détail

Les contrats types de transport et de location

Les contrats types de transport et de location Chapitre 19 Chapitre 19 Les contrats types de transport et de location Tout en lisant ce chapitre cherchez les réponses aux questions suivantes : 1) Existe-t-il un contrat type pour chaque catégorie de

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

mécatronicien d automobiles

mécatronicien d automobiles Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

La galerie de pointe pour toutes les missions possibles et imaginables.

La galerie de pointe pour toutes les missions possibles et imaginables. La galerie de pointe pour toutes les missions possibles et imaginables. 2 www.primedesigneurope.eu 1 2 3 4 5 6 7 8 Demandez des informations détaillées sur nos produits primés à vos spécialistes Prime

Plus en détail

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL DUREE 2 jours soit14 heures DATES 13 et 14 mars 2013 LIEU Site Centaure A62 Echangeur de Saint-Jory 31150 BRUGUIERES FRAIS PEDAGOGIQUES 540 / stagiaire Niveau

Plus en détail

8. COUTS COLLECTIFS ENVIRONNEMENTAUX ET BILAN ENERGETIQUE

8. COUTS COLLECTIFS ENVIRONNEMENTAUX ET BILAN ENERGETIQUE 8. COUTS COLLECTIFS ENVIRONNEMENTAUX ET BILAN ENERGETIQUE 8.1 ANALYSE DES COUTS ENVIRONNEMENTAUX 8.1.3 Effet de serre 8.2 LE BILAN ENERGETIQUE 8.1.1 Contexte réglementaire La loi du 30 décembre 1982 d

Plus en détail

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant

CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant CO2, Gaz à effet de serre, Economie de carburant Priorité n 1 en Europe Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 2010 CO2 et Energie les données du

Plus en détail

UNE NOUVELLE VISION DE LA ROUTE

UNE NOUVELLE VISION DE LA ROUTE UNE NOUVELLE VISION DE LA ROUTE COYOTE VOUS FAIT DÉCOUVRIR UNE NOUVELLE VISION DE LA ROUTE A l occasion du Mondial de l Automobile 2014, Coyote accélère son développement dans les services aux conducteurs.

Plus en détail

Bordereau des Prix Unitaires contractuel

Bordereau des Prix Unitaires contractuel MAIRIE DE TOURNEFEUILLE Marche de services de télécommunications Téléphonie fixe BPU - LOT n 1: Téléphonie fixe Bordereau des Prix Unitaires contractuel BPU - LOT n 1: Téléphonie fixe ENGAGEMENT SUR LES

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

Données techniques Pneus agricoles Firestone

Données techniques Pneus agricoles Firestone Données techniques Pneus agricoles Firestone 2014 Ce manuel a été conçu pour vous aider à atteindre les meilleurs niveaux de sécurité et de performance avec vos pneus Firestone. Bien qu il ne soit pas

Plus en détail

***AVIS IMPORTANT***

***AVIS IMPORTANT*** ***AVIS IMPORTANT*** Ce document contient des informations concernant la législation relative à la formation de conducteurs professionnels de poids lourds et d autobus/autocars. Les questions ayant trait

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 30 novembre 2015

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 30 novembre 2015 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 30 novembre 2015 SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives du gazole retenues dans les indices

Plus en détail

Cas n IV/M.384 - UAP / VINCI. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS. Article 6, paragraphe 1, point b) NON-OPPOSITION date: 01.12.

Cas n IV/M.384 - UAP / VINCI. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS. Article 6, paragraphe 1, point b) NON-OPPOSITION date: 01.12. FR Cas n IV/M.384 - UAP / VINCI Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1, point b) NON-OPPOSITION date:

Plus en détail

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux?

Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Pourquoi un fort intérêt de l industrie du pneumatique pour les nanomatériaux? Les faits nous interpellent! En 1950 il y avait 50 millions de véhicules sur terre En 2009 : il y a 800 millions de véhicules

Plus en détail

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012

Evolution du prix du gazole et incidence sur le prix de revient situation au 31 janvier 2012 Evolution du prix du gazole et incince sur le prix revient situation au 31 janvier 2012 (Données disponibles au 2 février 2012) SOMMAIRE 1. Indicateurs d évolution du prix du gazole.. Page 2 2. Parts relatives

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC

COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC COMPÉTITIVITÉ DES PRODUITS PVC Une approche du coût total de possession Prof. Alessandro Marangoni Présentation de l'étude Bruxelles, 8 novembre 2011 Sommaire 1. Objectifs et description 2. La méthodologie

Plus en détail

Centre Interdépartemental de gestion de la petite couronne de la région Ile-de-France. ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

Centre Interdépartemental de gestion de la petite couronne de la région Ile-de-France. ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE Centre Interdépartemental de gestion de la petite couronne de la région Ile-de-France ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE EXAMEN PROFESSIONNEL Une épreuve écrite à caractère professionnel, portant

Plus en détail

CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM

CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM PLAN DE FINANCEMENT ET D AFFECTATION Le schéma de réponse ci-après vous permettra de préciser dans la première partie, la nature et le montant de vos investissements. Dans

Plus en détail

BIEN FREINER. MIEUX CONDUIRE. INTARDER!

BIEN FREINER. MIEUX CONDUIRE. INTARDER! BIEN FREINER. MIEUX CONDUIRE. INTARDER! 1 2 Dans le transport des marchandises, la RENTABILITÉ ET LA SÉCURITÉ ont la plus haute priorité. Une topographie difficile et variable, un trafic dense, ainsi que

Plus en détail

1. Exposants non entiers 16 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 18 3. Indice de base 100 20 4. Approximation d un taux d évolution 22

1. Exposants non entiers 16 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 18 3. Indice de base 100 20 4. Approximation d un taux d évolution 22 TAUX D ÉVOLUTION SÉQUENCES. Exposants non entiers 6 2. Taux d évolution moyen et moyenne géométrique 8 3. Indice de base 00 20 4. Approximation d un taux d évolution 22 EXERCICES Pour démarrer 27 Pour

Plus en détail

Annales Examen du 7 octobre 2009

Annales Examen du 7 octobre 2009 Corrigé Problème n 1 Corrigé Problème n 1 1. Calculs intermédiaires Calcul de la valeur à amortir 214.500-42.900 = 171.600 Dotation de l amortissement linéaire sur 10 ans 171.600 = 17.160 /an 10 Calcul

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

Le Transport Routier de Marchandises

Le Transport Routier de Marchandises Le Transport Routier de Marchandises Pistes de réformes fiscales pour une meilleure compétitivité Etude réalisée par Asterès pour le compte de la Fédération nationale des transporteurs routiers 9 novembre

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail