DUPUP Les Perversions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DUPUP Les Perversions"

Transcription

1 M DUPUP Les Perversions Mathieu LACAMBRE, Psychiatre Hospitalier, CRIAVS-LR/UCSA VLM, CHRU Montpellier

2 Introduction Définitions Au sommaire Personnalité Paraphilies Perversion, perversité, pervers Diagnostic Prise en charge Prévention Conclusion

3 Contexte Evolution du concept de perversion : Pervers : Étymologie : (XII e siècle) Du latin perversus («renversé», au figuré : «appliqué à contre temps, vicieux»), pervertir = per qui signifie par et vertere tourner = mettre sens dessus-dessous ou détourner. XIIe siècle pervers = personne «encline à faire le mal» XXIè siècle : Epidémie de pervers narcissique? Confusion des approches Psychologique : structure, organisation, aménagement, fonctionnement? Psychopathologique : fixation, déni de la castration ou clivage? Psychiatrique : trouble paraphilique? Succesfull psychopath? Sociale : sociopathe? Psychopathe secondaire impulsif?

4 Le névrosé rêve d un châteaux en Espagne, Le psychotique habite un châteaux en Espagne, Le pervers fait de l immobilier.

5 Economie psychique et Structure du sujet SURMOI SURMOI SURMOI MOI MOI MOI CA CA CA Névrose Psychose Perversion

6 Complexe d oedipe Freud 1910 Enfant 3-5 ans --- Amour maternel ---- garçon fille Excitation sexuelle Découverte du pénis Absence de pénis Interdit de l inceste Rivalité du père Rejet de la sexualité Rejet de l absence de pénis Choix du père Complexe d oedipe détermine choix de l objet d amour, acces à la génitalité, et structuration de la personnalité.

7 Perversion Fixation exclusive à un mode de satisfaction sexuelle infantile. Les pulsions ne sont pas unifiées et ne visent donc pas un objet total. (fétichisme, voyeurisme: ce qui me manque pour jouir) Dans toute perversion il y a déni de l absence de pénis de la mère, c est-à-dire de la différence des sexes et donc de la castration.

8 Perversion sexuelle/perversité La perversion comme la perversité sont deux modes défensifs contre l angoisse Angoisses de castration pour la perversion Angoisses plus archaïques (angoisse d abandon, de séparation, de fusion ) pour la perversité

9 Et l enfant? Un pervers polymorphe transitoire

10 Définitions Troubles de la personnalité Paraphilies Pervers

11 Définition 1 Personnalité

12 Le concept de personnalité Caractère: Attributs qui caractérisent un individu appris par les expériences acquises lors du développement dans l environnement familial. Tempérament: tendances déterminées génétiquement ou constitutionnellement lit biologique / génétique de la personnalité. Personnalité: ensemble de comportements, d émotions et de cognitions; correspond aux modes de réactions émotives, cognitives et comportementales à l environnement, qui caractérise chaque individu. Mode durable des conduites et de l expérience vécue déviant notablement de ce qui est attendu dans la culture de l individu Stable dans le temps Envahissant et rigide source de souffrance ou d une altération du fonctionnement.

13 5

14

15 six DSM 5

16 Tr de la personnalité DSM 5 Trouble de la personnalité schizotypique Trouble de la personnalité borderline (limite) Trouble de la personnalité antisociale Trouble de la personnalité narcissique Trouble de la personnalité obsessionnellecompulsive Trouble de la personnalité autre - Spécifié à partir des traits

17 Critères diagnostiques DSM 5 trouble de personnalité narcissique Mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d'être admiré et de manque d'empathie qui apparaissent au début de l'âge adulte et sont présents dans des contextes divers, comme en témoignent au moins 5 des manifestations suivantes: 1. Le sujet a un sens grandiose de sa propre importance (p. ex., surestime ses réalisations et ses capacités, s'attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport) 2. est absorbé par des fantasmes de succès illimité, de pouvoir, de splendeur, de beauté ou d'amour idéal 3. pense être "spécial" et unique et ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens spéciaux et de haut niveau 4. besoin excessif d'être admiré 5. pense que tout lui est dû: s'attend sans raison à bénéficier d'un traitement particulièrement favorable et à ce que ses désirs soient automatiquement satisfaits 6. exploite l'autre dans les relations interpersonnelles: utilise autrui pour parvenir à ses propres fins 7. manque d'empathie: n'est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d'autrui 8. envie souvent les autres, et croit que les autres l'envient 9. fait preuve d'attitudes et de comportements arrogants et hautains

18 Définition 2 Troubles Paraphiliques

19 Les Paraphilies étymologie : para : à côté de philos : amour Définition CIM 10: troubles sexuels caractérisés par la présence de fantasmes ou de pratiques déviantes, inhabituelles ou bizarres et susceptibles de perturber les relations à autrui. impulsion persistante, puissante et incontrolable qui implique: Des objets inanimés (fétichisme, transvestisme) De l humiliation et/ou de la douleur (sadisme, masochisme) Des enfants ou partenaires non consentants (pédophilie, frotteurisme)

20 Typologie DSM 5 : «les fantaisies, impulsions, ou comportements sont à l origine d une souffrance cliniquement significative ou d une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d autres domaines importants» Fétichisme : utilisation d objet inanimés comme stimulus pour l excitation et la satisfaction sexuelle. Exhibitionnisme : tendance récurrente ou persistante à exposer ses organes génitaux à des étrangers Voyeurisme : tendance récurrente ou persistante à observer des personnes lorsqu elle se livrent à des activités sexuelles ou intimes. Frotteurisme Masochisme sexuel Sadisme sexuel Transvestisme fétichiste : port de vêtement du sexe opposé, principalement dans le but d obtenir une excitation sexuelle.

21 Autres paraphilies non spécifiées: ZOOPHILIE Rapports sexuels avec des animaux SCATOLOGIE TELEPHONIQUE NÉCROPHILIE Cadavres ou personnes jouant au mort couché dans un cercueil KLISMAPHILIE Lavement administré par le partenaire COPROPHILIE Excréments UROPHILIE Urine GÉRONTOPHILIE Personnes âgées NARRATOPHILIE Utilisation de gros mots ou d histoires pornographiques ou obscènes ACROTOMOPHILIE HYBRISTOPHILIE PARAPHILIES DIVERSES et pas de limite à l imagination

22 Définitions Pedophilie : vient du grec : παιδοφιλία (paidophilía): grec : παῖς (PAIS), «enfant» et grec : φιλία (philia), "l'amour amical" ou "l'amitié". Dans les temps modernes, les pédophiles utilisent le libellé «L'amour des enfants» ou «amant enfant» et en grande partie dans le cadre de l'attraction sexuelle ou romantique. Paidophilia a été inventé par les poètes grecs comme un substitut pour «paiderastia». Infantophilia, ou nepiophilia, préférence sexuelle pour les nourrissons et les tout-petits (généralement 0-3 ans). Hébéphilie un intérêt sexuel primaire pour les personnes pubères de ans. Ephebophilie : intérêt sexuel pour les adolescents nepiophile pedophile hebephile ephebophile Hétérophile Homophile Gynophile

23 Définition 3 Perversion, Perversité, Pervers

24 Distinctions Perversion : processus Perversité : fonctionnement Pervers : état de caractère narcissique sexuel

25 Diagnostic Absence d empathie Utilisation d autrui Froideur émotionnelle et affective Egocentrisme

26 Pervers de caractère Absence d empathie- Déni Victime Utilisation d autrui - Contrôle et emprise Froideur émotionnelle - Jouissance et affective de la souffrance imposée Egocentrisme

27 Pervers sexuel Absence d empathie - Excitation sexuelle lors Utilisation d autrui du scenario pervers Froideur émotionnelle - Jouissance et affective érotisée et sexuelle Egocentrisme

28 Pervers narcissique Absence d empathie - Dénigre et Utilisation d autrui discrédite victime Froideur émotionnelle - et Victimisation affective - Assise sociale Egocentrisme

29 Prise en charge

30 Prise en charge psychothérapique Maintien de la bonne distance avec : Référence au cadre Ecoute empathique Analyse contre transférentielle Rechercher ce qui fait souffrance/symptôme. Accompagner dans prise en charge du symptômes : Sans être séduit(e)/fasciné Sans être terrorisé

31 Malaise de celui qui est en face Fascination Les pièges Banalisation du passage à l acte L emprise s appuyant sur la destructivité entame la capacité à penser et a représenter

32 Des traitements spécifiques Traitements médicamenteux Ttt hormonaux Acétate de cyprotérone triptoréline Ttt non hormonaux Sérotoninergiques Naltrexone Sels de lithium antipsychotiques Traitements non médicamenteux Thérapie individuelle Psychothérapie Psychanalyse Thérapie cognitivo-comportementale Thérapie de groupe Thérapie familiale Interventions fondées sur la communauté

33 Un dispositif médico-judiciaire spécifique lors d une condamnation Juge d application des peines SPIP condamné Médecin coordonnateur Praticien traitant Place particulière du soin et du soignant

34 ALGORYTHME DECISIONNEL PARAPHILIES Fantasmes, compulsions, comportements Sans impact sur activité sexuelle Niveau 1 - Psychothérapie/TCC Fantasmes, compulsions, comportements impact mineur sur activité sexuelle, risque faible de PAL Niveau ISRS impact modéré sur activité sexuelle, paraphilie avec caresse sans pénétration impact majeur sur activité sexuelle, risque modéré, violences sexuelles Niveau faible dose ANDROCUR Niveau ANDROCUR impact majeur sur activité sexuelle, risque élevé, sadisme, violences sexuelles Niveau 5 1 +( AND.) SALVACYL Paraphilie sévère et résistante, sadisme, violences sexuelles Niveau 6 Psy+AND+SALV+/-IRS

35 Prévention

36 individuelle Dépistage des victimes Repérage psychopathologique: Déficit d empathie Narcissisme pathologique Emprise sur des tiers Dépistage des Tr de la personnalité narcissique Tr de la personnalité antisociale Paraphilies

37 Nouvelles normes, nouvelles perversions?! Oculolinctus (worming/eye licking fetishism) Air sexe Quick sexe Sextapes Sextos Fistfucking.

38 En conclusion Perversion et perversité n existent pas sans l instauration d interdits fondamentaux (religieux et/ou moraux), et sont, de ce fait, en étroites relations avec la société et la culture. Ainsi, la transformation de notre société, telle que la libération sexuelle, a certainement engendré de nouvelles formes de perversions

39 Au total Un «diagnostic» : hors nosographie dimensionnel plus que catégoriel socio-psychologique culturel et contemporain Des interventions possibles à tous les stades de développement d une perversion, Orientation en cas de doute pour évaluation +/- prise en charge => ne pas rester seul(e)!!!... «Je ne suis pas du tout sûr qu il faille être fou pour comprendre les psychotiques. Mais ce dont je suis sûr, c est que pour comprendre un pervers, quand on ne l est pas, on souffre.» PC Racamier

40 For more informations and concerns Criavs-lr :

Délinquance sexuelle. Paraphilies (suivant le DSM-IV) La délinquance sexuelle ne se résume pas à la perversion. Il ne faut pas confondre

Délinquance sexuelle. Paraphilies (suivant le DSM-IV) La délinquance sexuelle ne se résume pas à la perversion. Il ne faut pas confondre Délinquance sexuelle Définitions : psychiatrique, légale, taxinomique Histoire psychique Voies thérapeutiques La récidive et sa prévention Attentat à la liberté et à l honneur sexuel. Contrainte sexuelle

Plus en détail

Sémiologie Psychiatrique

Sémiologie Psychiatrique Sémiologie Psychiatrique Troubles de personnalité Source principale: Collège national des enseignants de Psychiatrie Personnalité Définition: Résultat, chez un sujet donné, de l intégration dynamique de

Plus en détail

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive PARIS CSAPA BIZIA Dr Daulouède (Bayonne) lagadecaddiction@gmail.com Marthylle LAGADEC Psychologue clinicienne

Plus en détail

DUPUP. Dangerosités. Dr M. Lacambre, CRIAVS-LR, DSP US VLM CHRU Montpellier.

DUPUP. Dangerosités. Dr M. Lacambre, CRIAVS-LR, DSP US VLM CHRU Montpellier. M DUPUP Dangerosités Dr M. Lacambre, CRIAVS-LR, DSP US VLM CHRU Montpellier. Bibliographie indicative BALIER C. Psychanalyse des comportements violents Le fil rouge, PUF, Paris, 2006. BALIER C. Psychanalyse

Plus en détail

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie

PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES. Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie PSYCHOTHÉRAPIES DES AUTEURS DE VIOLENCES SEXUELLES Pr Jean Louis Senon Master Pro criminologie Définition Une psychothérapie est un traitement actif par des moyens psychologiques (Senon, 1995) «toute utilisation

Plus en détail

Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique

Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique Marthylle LAGADEC lagadecaddiction@gmail.com Hôpital Paul Brousse Service d Addictologie du Pr. Reynaud (Villejuif) Institut Fédératif des Addictions

Plus en détail

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 «PERSONNALITES» ADDICTIVES Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 Le concept d addiction Plan L histoire naturelle des addictions La construction des traits

Plus en détail

Psychopathie, borderline, ( état limite), trouble de la personnalité, perversion

Psychopathie, borderline, ( état limite), trouble de la personnalité, perversion Psychopathie, borderline, ( état limite), trouble de la personnalité, perversion plan : Introduction La psychopathie La perversion Le Borderline = état -limite Les troubles de la personnalité La psychopathie.

Plus en détail

Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003

Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003 Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003 Pré-Requis : Nosologie des troubles névrotiques et des psychoses. Résumé : Comprendre la notion de personnalité pathologique. Savoir reconnaître

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC)

TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) TROUBLES ENVAHISSANTS DU COMPORTEMENT (TEC) Comprendre, prévenir et prendre en charge la clinique du mouvement et de l agir de l enfant Pierre Delion 1. Actualité Les enfants sont préoccupants sur ce point

Plus en détail

Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse

Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse, 2006 ISBN : 2-7081-3602-X Table des matières Introduction... 1 Partie I Historique Chapitre 1 : De l hypnose à la psychanalyse... 11 Vienne... 13 Freud (1856-1939)...

Plus en détail

Critères de l'addiction et de la dépendance affective chez la victime de manipulateur pervers narcissique

Critères de l'addiction et de la dépendance affective chez la victime de manipulateur pervers narcissique Critères de l'addiction et de la dépendance affective chez la victime de manipulateur pervers narcissique Dépendance de la victime à une illusion, un fantasme Ces critères ont été élaborés par Goodman

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

La pédophilie, perversion ou perversion d une d

La pédophilie, perversion ou perversion d une d M DUPUP La pédophilie, p médicalisation d une d perversion ou perversion d une d souffrance? Mathieu LACAMBRE Psychiatre Hospitalier CHRU Montpellier CRIAVS-LR RAVS-LR / DSP US VLM Sommaire Définitions

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

INTRODUCTION. 1. Psychologie clinique - psychopathologie

INTRODUCTION. 1. Psychologie clinique - psychopathologie INTRODUCTION «Parano», «hystérique», «mégalo», «maniaque», «pervers», «maso», «sado-maso» sont des termes utilisés dans le langage courant, souvent connotés négativement. Or, ces termes désignent en psychopathologie

Plus en détail

L addiction sexuelle:

L addiction sexuelle: L addiction sexuelle: BAIS Céline, psychiatre Magali Teillard Dirat, Psychologue clinicienne CRIAVS LR Département d urgence et post urgence psychiatrique CHRU de Montpellier L'addiction sexuelle 1 PLAN

Plus en détail

ECU E27 SL Semestre 2

ECU E27 SL Semestre 2 ECU E27 SL Semestre 2 ECUPréparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Permanence : H211, mardi, de 10h à 11h - Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de

Plus en détail

Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf

Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Les névroses... 3 1.1. Eléments essentiels de définition...3 1.2. Classification

Plus en détail

Troubles psychosomatiques «hystériformes»

Troubles psychosomatiques «hystériformes» Troubles psychosomatiques «hystériformes» 15 èmes Ateliers de Pédiatrie 2014 Philippe Stephan SUPEA Place du concept de trouble somatoforme en médecine et psychiatrie 1. Introduction Définition actuelle

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire (DIU)

Diplôme Inter-Universitaire (DIU) Diplôme Inter-Universitaire (DIU) Clinique et Prise En Charge des sujets Auteurs de Violences Sexuelles (CPEC-AVS) Session Universitaire 2014-2016 Université de Médecine de Marseille Crir-Avs Paca Responsable

Plus en détail

Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique

Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique Sommaire Introduction Partie 1. Psychologie clinique et psychopathologie, définition, histoire et démarche scientifique Chapitre 1 Qu'est-ce que la psychopathologie? 2. Pathologie et souffrance psychique

Plus en détail

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée Auteur : J.-A. M. Relecteurs : C. Q., C. L. Statistiques ECN 2008, dossier 4 2008, dossier 7 2010, dossier

Plus en détail

Index des matières Index des matières

Index des matières Index des matières Index des matières Index des matières Œuvres complètes Aboulie, 138. Abstinence sexuelle, 181, 206, 208-209, 211-215, 244. Absurdité dans le délire, 103-104. dans le rêve, 105, 114. Accès hystérique, 144,

Plus en détail

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Problèmes posés en psychiatrie Le PTSD : une clinique encore mal connue La

Plus en détail

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Qu attendre d une consultation de gérontopsychiatrie? FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Dr Dorey JM CHS le Vinatier, BRON Pôle EST (Pr d Amato) Gérontopsychiatrie: définition Discipline médicale qui s intéresse:

Plus en détail

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MUCOVISCIDOSE

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MUCOVISCIDOSE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MUCOVISCIDOSE R E P È R E S P R A T I Q U E S vaincrelamuco.org Sommaire 3 Pourquoi un soutien psychologique? 4 Qui aller voir? 6 Quelles sont les différentes techniques thérapeutiques?

Plus en détail

Intitulé UE Contenu de l UE Compétences visées

Intitulé UE Contenu de l UE Compétences visées II/ TABLEAU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 02/04/2014 M1 Tronc commun Mention : Psychologie. Resp. : DESPRATS-PEQUIGNOT Catherine (MC-HDR) Semestre 1 UE Intitulé UE Contenu de l UE Compétences visées UE 1 Enseignements

Plus en détail

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) 1- dépistage individuel

Plus en détail

EMPREINTE FORMATIONS

EMPREINTE FORMATIONS EMPREINTE FORMATIONS Formation de Conseillers en Relation d Aide Empreinte Formations est une association protestante qui met au service des personnes et des associations son expérience dans le domaine

Plus en détail

Les dépendances et compulsions sexuelles

Les dépendances et compulsions sexuelles Les dépendances et compulsions sexuelles Dr. Marc Ravart, M.A., Ph.D. psychologue et sexologue clinicien Membre senior, Unité de la sexualité humaine, Hôpital général de Montréal marc.ravart@mail.mcgill.ca

Plus en détail

LES MECANISMES DE DEFENSE

LES MECANISMES DE DEFENSE LES MECANISMES DE DEFENSE Table des matières Table des matières 3 I - GENERALITES, DEFINITION 7 A. GENERALITES, DEFINITION...7 II - LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE 9 A. le refoulement :...9 B. la

Plus en détail

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie 1. Anxiété de séparation 2. Phobie spécifique 3. Phobie sociale 4. Anxiété généralisée 5.

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Examen psychologique! de l adulte! et du sujet âgé!

Examen psychologique! de l adulte! et du sujet âgé! UPJV Département de Psychologie Cours du 10 octobre 2013 Examen psychologique de l adulte et du sujet âgé Silke SCHAUDER Professeur des Universités Psychologue clinicienne, art-thérapeute Plan des 10 séances

Plus en détail

CERTIFICAT UNIVERSITAIRE DES HAUTES ETUDES EN EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE

CERTIFICAT UNIVERSITAIRE DES HAUTES ETUDES EN EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE CERTIFICAT UNIVERSITAIRE DES HAUTES ETUDES EN EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE Expertise Criminologique IHECRIM de Niveau 3 / 3 ème année MENTION PSYCHIATRE CRIMINELLE ET EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE RESPONSABLE :

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

LES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

LES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS LES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS Objectifs du cours 1. Bien définir une obsession et une compulsion 2. Apprendre la clinique du TOC 3. Savoir poser le diagnostic positif et différentiel du TOC 4.

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail

La psychologie scientifique au service de l humain

La psychologie scientifique au service de l humain THERAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES La psychologie scientifique au service de l humain Ces techniques interviennent à 3 niveaux COMPORTEMENT -COGNITIF- EMOTIONNEL Environnement Comportement Cognition

Plus en détail

Approche psychanalytique des addictions

Approche psychanalytique des addictions Approche psychanalytique des addictions Notions de base Perspectives historiques Dr.I.Gothuey, UAS Notions psychanalytiques de base L inconscient La théorie de l inconscient Le ça, le moi et le surmoi

Plus en détail

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.»

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» «Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» Moins je me connais, mieux je me porte. Clément Rosset, Loin de moi, 1999 Faut-il tout «psychiatriser»? Tout événement de vie difficile tel qu une rupture

Plus en détail

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Élisabeth GREBOT Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54014-7 Sommaire Introduction... 1 Partie 1 D où vient le stress? Chapitre 1 Le stress

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Le modèle biomédical traditionnel se cantonne dans une approche biologique de la maladie.

Le modèle biomédical traditionnel se cantonne dans une approche biologique de la maladie. FACTEURS PSYCHOSOCIAUX DE LA DOULEUR CHRONIQUE I. FENNIRA CTD LA DOULEUR COMME PHENOMENE MULTIDIMENSIONNEL INTRODUCTION Le modèle biomédical traditionnel se cantonne dans une approche biologique de la

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15 Table des matières CHAPITRE 1: LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE 13 D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module

Plus en détail

Une échelle d évaluation semistructurée. B. Gravier

Une échelle d évaluation semistructurée. B. Gravier Une échelle d évaluation semistructurée : la HCR-20 B. Gravier Exemple de jugement clinique structuré: The Historical Clinical Risk Management 20 item scale HCR - 20 Echelle utilisée par les cliniciens

Plus en détail

Objectifs : Connaître les grands principes de la relation médecin-malade. Connaître les principes de l annonce d une maladie grave.

Objectifs : Connaître les grands principes de la relation médecin-malade. Connaître les principes de l annonce d une maladie grave. CHAPITRE 1 LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module 1 : «Apprentissage

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

Travailler avec les patients difficiles

Travailler avec les patients difficiles Franco De Masi Travailler avec les patients difficiles Traduit de l italien par Manlio Sciommeri avec la collaboration de Murielle Collet Titre original Lavorare con i Pazienti Difficili 2012, Bollati

Plus en détail

Objet: candidature en tant qu'administrateur de la chambre syndicale de sophrologie.

Objet: candidature en tant qu'administrateur de la chambre syndicale de sophrologie. Arnaud Lejeune Psychothérapeute Sophrologue 12 square Saint John Perse 36000 Châteauroux Objet: candidature en tant qu'administrateur de la chambre syndicale de sophrologie. Chers collègues, cher collège,

Plus en détail

Psychopathologie de l'inceste

Psychopathologie de l'inceste Psychopathologie de l'inceste Dr B. Thomazeau DSAVS- CH Thuir «L'inceste» 19/11/2014 Montpellier CRIAVS LR 1 L'inceste Comprendre le phénomène incestueux, Comprendre les liens intra familiaux, Comprendre

Plus en détail

LES NÉVROSES. Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON

LES NÉVROSES. Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON LES NÉVROSES Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON PLAN Historique Définition Etiopathogénie Névrose d angoisse: attaque de panique, trouble panique, anxiété généralisée

Plus en détail

UNE HISTOIRE DE VIE UNE HISTOIRE CORPORELLE TRAITEMENT KINÉSITHÉRAPIQUE ET NÉVROSE TRAUMATIQUE

UNE HISTOIRE DE VIE UNE HISTOIRE CORPORELLE TRAITEMENT KINÉSITHÉRAPIQUE ET NÉVROSE TRAUMATIQUE UNIVERSITÉ RENÉ DESCARTES - PARIS V. UFR BIOMÉDICALE DES SAINTS-PÈRES Laboratoire d Anthropologie et Écologie humaine Diplôme d Université : LE STRESS Aspects Biologiques et Psychosociaux UNE HISTOIRE

Plus en détail

Prises en charge. Dr C. Manzanera CRIAVS- LR. Journée Arc en Ciel 1

Prises en charge. Dr C. Manzanera CRIAVS- LR. Journée Arc en Ciel 1 Prises en charge Dr C. Manzanera CRIAVS- LR Journée Arc en Ciel 1 Prise en charge plurimodale Abord médicamenteux Psychothérapies individuelles Psychothérapies groupales Abords complémentaires Journée

Plus en détail

Le JEU en Psychomotricité. Plan de cours

Le JEU en Psychomotricité. Plan de cours Université Pierre et Marie Curie Le JEU en Psychomotricité. Plan de cours Psychomotricité deuxième année 2003-2004 Fabien Joly Mise à jour : 24 novembre 2003 2/6 Le JEU en Psychomotricité. Plan de cours

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

Table des matieres PREALABLE ET REMERCIEMENTS 9 INTRODUCTION 13 CHAPITRE I : DE L'INCESTE ET DU FANTASME D'INCESTE 17. 1. Inceste et tabou 19

Table des matieres PREALABLE ET REMERCIEMENTS 9 INTRODUCTION 13 CHAPITRE I : DE L'INCESTE ET DU FANTASME D'INCESTE 17. 1. Inceste et tabou 19 Table des matieres PREALABLE ET REMERCIEMENTS 9 INTRODUCTION 13 CHAPITRE I : DE L'INCESTE ET DU FANTASME D'INCESTE 17 1. Inceste et tabou 19 2. Types d'inceste 21 Parents-enfants, inceste du premier type

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Point du vue d un pédopsychiatre sur l autisme aujourd hui» Conférence du Professeur Pierre DELION, Pédopsychiatre, Chef du Service Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent,

Plus en détail

N 3727 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3727 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3727 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 septembre 2011. PROPOSITION DE LOI tendant à créer une École nationale

Plus en détail

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux Plan Les troubles anxieux I. Généralités II. Attaque de panique III. Trouble panique : 2. Facteurs de risque : 3. Selon la classification DSM4 : IV. TAG = trouble d anxiété généralisé V. Agoraphobie 2.

Plus en détail

Approche systémique. Wayne Bodkin. CRIAVS LR Montpellier. 15 février 2013

Approche systémique. Wayne Bodkin. CRIAVS LR Montpellier. 15 février 2013 Approche systémique CRIAVS LR Montpellier Wayne Bodkin 15 février 2013 L approche systémique USA ANNEES 40-50 Théorie des systèmes(von Bertalanffy)+ théorie de la communication(watzlawick) Système = un

Plus en détail

Prise en charge des auteurs d agression sexuelle à l encontre de mineurs de moins de 15 ans

Prise en charge des auteurs d agression sexuelle à l encontre de mineurs de moins de 15 ans , RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Prise en charge des auteurs d agression sexuelle à l encontre de mineurs de moins de 15 ans RECOMMANDATIONS Juillet 2009 1 L argumentaire des recommandations est téléchargeable

Plus en détail

Quand le corps devient objet de l autre

Quand le corps devient objet de l autre Quand le corps devient objet de l autre (Hypersexualisation, pornographie, prostitution à l heure des technologies de l information et de la communication) Robert Courtois Clinique Psychiatrique Universitaire

Plus en détail

Professeur Thierry BOUGEROL

Professeur Thierry BOUGEROL UE7 - Santé Humanité Société Chapitre 2 : Développement psychologique : personnalité et tempérament Professeur Thierry BOUGEROL Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous

Plus en détail

POL3140 Psychologie politique. Cours 5: La personnalité du citoyen

POL3140 Psychologie politique. Cours 5: La personnalité du citoyen POL3140 Psychologie politique Cours 5: La personnalité du citoyen Votre personnalité? http://openpolitics.ca/tikipage.php?pagename=quiz-home Programme Définition Trois approches Une illustration: l autoritarisme

Plus en détail

Médicaments, libido et aspects interpersonnels

Médicaments, libido et aspects interpersonnels Médicaments, libido et aspects interpersonnels 11 octobre 2011 Jean Leblanc, m.d. psychiatre Clinique des troubles de l humeur Hôpital du Sacré-Coeur, Montréal Quelle est la différence entre l ignorance

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013

Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013 Service Enfance Ville de Vénissieux 19/10/2013 La maltraitance, qu est-ce que c est pour vous? Formation Maltraitance. 19/10/13. Intervenante : Claire Singer, Psychologue & Ph.D La maltraitance, qu est-ce

Plus en détail

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part.

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part. "Trouver le moyen de donner sens à vos circonstances et appliquer les principes qui vous guideront le mieux, cela s'appelle Philosophie appliquée ou Sagesse pratique" Aristote Programme : Il a été élaboré

Plus en détail

BURN OUT Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel une tendance à dépersonnaliser ses patients

BURN OUT Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel une tendance à dépersonnaliser ses patients BURN OUT Le burn out est un syndrome touchant les personnes impliquées auprès d'autrui et tout particulièrement dans une relation de soin. Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel qui se

Plus en détail

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Article I - Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Elle doit pouvoir profiter de l autonomie permise par ses capacités physiques et mentales, même au prix

Plus en détail

Jean-Michel Porret. Déconstruction et reconstruction du narcissisme à l adolescence

Jean-Michel Porret. Déconstruction et reconstruction du narcissisme à l adolescence Déconstruction et reconstruction du narcissisme à l adolescence 1. Remarques introductives 1.1. Il est indéniable que, depuis Freud, des progrès ont été accomplis dans la compréhension du narcissisme de

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Evaluation et prise en charge psychologique de l'enfant obèse. Nicole Florentiny Psychologue

Evaluation et prise en charge psychologique de l'enfant obèse. Nicole Florentiny Psychologue Evaluation et prise en charge psychologique de l'enfant obèse Quelques dessins... Dessinés par les enfants Lors des premières consultations Premier contact Dialogue amorcé par le dessin Son sens sa signification

Plus en détail

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution

Accompagnement et soins des personnes âgées en institution Accompagnement et soins des personnes âgées en institution L 'allongement de la vie génère de nouvelles pathologies, demandes et besoins en matière de gérontologie. Les professionnels confrontés à cette

Plus en détail

MASTER 2 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE PARCOURS PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE

MASTER 2 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE PARCOURS PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE MASTER 2 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE PARCOURS PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines

Plus en détail

Mise en garde 418 523-1502

Mise en garde 418 523-1502 Mise en garde Afin de compléter ce questionnaire, nous te recommandons d être accompagné d un adulte afin de pouvoir valider certaines informations. Sinon, nous t invitons à contacter les intervenants

Plus en détail

FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE

FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE I. F. A. P. P. Institut de Formation A la Psychanalyse et la Psychothérapie analytique AIX-en-PROVENCE - MARSEILLE - ORANGE FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE RESPONSABLE DES FORMATIONS : Philippe

Plus en détail

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin»

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» «ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» Ce programme s inscrit dans une visée de formation professionnelle continue,

Plus en détail

Approche psychologique de l immolation A. BELAID, S.JOUCDAR, F.KACHA

Approche psychologique de l immolation A. BELAID, S.JOUCDAR, F.KACHA Approche psychologique de l immolation A. BELAID, S.JOUCDAR, F.KACHA Introduction Nécessité d un abord psychologique, sociologique et politique Rare, la tentative de suicide par le feu représente environ

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

Réponse et temps de réponse aux items en psychométrie. R. Trouillet M.C.F. H.D.R. Lab. Epsylon EA4556

Réponse et temps de réponse aux items en psychométrie. R. Trouillet M.C.F. H.D.R. Lab. Epsylon EA4556 Réponse et temps de réponse aux items en psychométrie R. Trouillet M.C.F. H.D.R. Lab. Epsylon EA4556 Thérapies psychodynamiques Levy & Ablond (2009). Handbook of Evidence-Based Psychodynamic Psychotherapy..

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Intime : L intime se définit comme ce qui est contenu au plus profond d un être ou comme ce qui lie étroitement par ce qu il y a de plus profond.

Intime : L intime se définit comme ce qui est contenu au plus profond d un être ou comme ce qui lie étroitement par ce qu il y a de plus profond. Présentation du travail fait par le comité éthique de l Association La Compassion sur «protection de l intimité et respect de l expression de la sexualité des Résidants» Mme Mérieau D., directrice adjointe

Plus en détail

Cognitivo-comportementale

Cognitivo-comportementale Approches psycho-sexuelles Cognitivo-comportementale Cette thérapie qui porte sur les cognitions (manière de penser), mais aussi sur les sensations et les comportements, apprend à modifier sa manière de

Plus en détail

Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot

Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot Le développement psychologique I: de 0 à3 ans Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot Plan 1. Les définitions et les

Plus en détail

4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS

4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS 4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS D une manière ou d une autre, à des degrés divers, chacun d entre nous est appelé à vivre avec la part secrète et douloureuse de sa personnalité. Le cours de psychologie est conçu

Plus en détail

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Martine Danjou et Chantal Roy 31 octobre 2012 Colloque de l AQRP PARENTS- ESPOIR Soutenir

Plus en détail

Deuils et Traumas chez les enfants immigrants et parcours scolaires Conférence proposée dans le cadre des

Deuils et Traumas chez les enfants immigrants et parcours scolaires Conférence proposée dans le cadre des Deuils et Traumas chez les enfants immigrants et parcours scolaires Conférence proposée dans le cadre des activités du CEETUM Garine Papazian Zohrabian, Ph.D. Professeure Adjointe Département de Psychopédagogie

Plus en détail