LES MECANISMES DE DEFENSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES MECANISMES DE DEFENSE"

Transcription

1 LES MECANISMES DE DEFENSE

2

3 Table des matières Table des matières 3 I - GENERALITES, DEFINITION 7 A. GENERALITES, DEFINITION...7 II - LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE 9 A. le refoulement :...9 B. la sublimation...9 C. l'identification...10 D. la projection...10 E. la régression...10 F. le déni...11 G. la dénégation...11 H. les formations réactionnelles I. le déplacement :

4

5 Objectifs 1. Reconnaître l'origine, la finalité et les caractéristiques des mécanismes de défense. 2. Comprendre l'importance de ces mécanismes pour l'équilibre de la personnalité. 3. Reconnaître les manifestations psycho-pathologiques de leur échec. 4. Connaître les principaux mécanismes, leurs particularités et pouvoir en donner des exemples concrets. 5

6

7 I - GENERALITES, DEFINITION I GENERALITES, DEFINITION 7 A. GENERALITES, DEFINITION Les mécanismes de défense sont les différents types d'opérations psychiques, ayant pour finalité la réduction de la tension psychique interne. Ils sont généralement utiles pour la protection de la cohésion de l'appareil psychique, afin de sauvegarder son équilibre, des pressions et des contradictions qui proviennent des conflits entre le Ca et le Surmoi. En effet, le fonctionnement mental est conflictuel (opposition entre le principe de réalité et le principe du plaisir) produisant de l'angoisse (qui peut être évidente ou latente). Cette angoisse représente un signal de danger, adressé au Moi, pour le prévenir des dangers provenant du Ca ou du Sur-moi. Face à cette menace, le Moi va essayer de se débarrasser de l'angoisse, tout en restant adapté à la réalité, par le recours à des mécanismes de défense. Ces mécanismes de défense ont été individualisés grâce à la pratique psychothérapique (essentiellement psychanalytique). Ils sont nombreux, variables d'un sujet (normal ou malade) à l'autre et, chez un même individu, d'un moment à l'autre. Ils n'ont pas tous la même valeur adaptative et ne donnent pas tous la même satisfaction à l'individu. Le choix d'un mécanisme de défense est généralement inconscient, et dépend des fixations de la personnalité au cours de son développement (depuis la naissance), ainsi que du conflit traversé. Beaucoup de mécanismes de défense apparaissent sous forme de comportement psychopathologiques, quand il existe un conflit aigu entre les différentes instances psychiques (Ca, Moi, Surmoi, Idéal du Moi) ou entre ces instances et la réalité. Mais beaucoup de mécanismes de défense courants sont utilisés aussi, de façon permanente et banale, donnant naissance aux «traits de caractère» des personnalités non morbides. Plus que le type du mécanisme, c'est sa prédominance (lorsqu'il est utilisé de façon excessive, stéréotypé ), sa rigidité (entravant la souplesse et l'harmonie du fonctionnement mental) et son inefficacité (lorsqu'il entraîne un comportement stérile et inadapté ), qui rendent une personnalité pathologique, organisée selon un mode névrotique, psychotique ou limite. Dans les organisations névrotiques, le conflit se situe entre les pulsions sexuelles et leurs interdictions. L'angoisse est celle de la castration et les mécanismes de défense tendent à diminuer cette angoisse par des régressions (soit de la libido, soit auto ou hétéro agressives) 7

8 GENERALITES, DEFINITION Dans les organisations psychotiques, le conflit se joue avec la réalité et l'angoisse est celle du morcellement (d'une absence de différenciation avec la réalité). Contre cette angoisse, les mécanismes de défense névrotiques s'avèrent le plus souvent insuffisants, nécessitant le recours à des mécanismes de défense propres au système psychotique (autisme, déni de la réalité, délire) Dans les organisations des «états limites», le conflit se situe entre les pulsions agressives contre l'objet frustrant et l'immense désir que ce dernier répare la blessure narcissique. L'angoisse est celle de perte d'objet, c'est à dire de dépression. A coté des névroses, des psychoses et des états limites, diverses autres manifestations psycho-pathologiques peuvent être considérées comme dues à l'échec des mécanismes de défense, comme : l'angoisse paralysante : qui traduirait un débordement des défenses psychiques d'un sujet, devant une situation qui dépasse ses capacités adaptatives habituelles. la dépression : qui refléterait la faillite des mécanismes de défense, devant une perte d'objet. le passage rapide à l'acte : (comme on le voit chez les psychopathes), traduirait une décharge immédiate, de la tension psychique, dans l'acte, en évitant le recours à des mécanismes de défenses plus élaborés (tel que la mentalisation) et donc plus efficaces à long terme. les maladies psychosomatiques : témoigneraient de la faillite des mécanismes de défense, laissant la tension psychique s'écouler directement dans le corps, au lieu de s'évacuer par des mécanismes moins coûteux. 8

9 LES PRINCIPAUX II - MECANISMES DE DEFENSE II le refoulement : 9 la sublimation 9 l'identification 10 la projection 10 la régression 10 le déni 11 la dénégation 11 les formations réactionnelles 11 le déplacement : 12 A. le refoulement : C'est le fait de repousser et de maintenir hors de la conscience (dans l'inconscient), les pulsions interdites et les représentations inacceptables. Il est lié au travail du Surmoi, qui va rejeter dans l'inconscient, toute idée inacceptable par la société. C'est un processus normal, indispensable à l'équilibre psychologique. C'est le mécanisme le plus utilisé et grâce auquel se constitue l'inconscient. Mais lorsqu'il fonctionne de façon trop rigide, ne laissant percevoir que des interdits, l'angoisse va naître et le sujet versera dans la névrose, qui donne un semblant de satisfaction. Oublier une période pénible de la vie, qui sera refoulée dans l'inconscient. le symptôme de conversion hystérique représente un compromis, grâce auquel la représentation pulsionnelle gênante sera complètement refoulée. D'où «la belle indifférence» de l'hystérique devant son symptôme. B. la sublimation C'est la transformation d'une pulsion interdite, en une activité utile et acceptable, socialement (le plus souvent de type altruiste ou spirituel). Le but interdit est abandonné, au profit d'un nouveau but, autorisé par le Surmoi. C'est le mécanisme le plus bénéfique et le plus économique pour la personnalité, 9

10 LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE puisqu'il permet l'évacuation des pulsions, sous forme de comportements valorisés par le Surmoi et approuvés par le groupe social. Elle est le produit d'un conditionnement, par l'éducation sociale et la morale. Elle assure l'organisation du «Moi moral». Elle joue un rôle important dans l'adaptation du sujet à son environnement et participe au développement social de l'individu. En effet, elle procure au sujet un sentiment d'équilibre et de satisfaction. Certains sports de combat seraient une sublimation des tendances agressives. La production artistique permet l'extériorisation des pulsions interdites, de manière sublimée. L'intellectualisme de certains adolescents, seraient une sublimation de leurs pulsions sexuelles interdites. C. l'identification C'est le fait d'adopter, un aspect ou une attitude d'une autre personne. Elle joue un rôle fondamental dans la constitution de la personnalité et en particulier du Surmoi, par l'identification aux parents. La résolution adéquate du complexe d'œdipe, se fait par identification au père. l'acteur qui s'identifie au personnage du scénario, les jeunes qui s'identifient à leurs idoles, etc. D. la projection C'est le fait de rejeter sur une autre personne, des sentiments ou des pulsions inacceptables (que le sujet refuse en lui). C'est un mécanisme de défense efficace contre l'anxiété, puisqu'il permet de liquider et d évacuer la tension intérieure, mais il fausse les rapports avec autrui et peut entraîner des difficultés relationnelles. Elle est fréquemment utilisée, dans des conditions non pathologiques : la superstition, la mythologie, l'animisme, etc. Elle est utilisée systématiquement, et de façon excessive, dans la paranoïa (les pulsions de haine sont projetés sur les autres, qui deviennent des persécuteurs). l'enfant qui frappe un autre enfant et qui se dit être frappé, par lui. Le paranoïaque qui déteste quelqu'un et qui s'estime être persécuté par lui. E. la régression C'est lorsque le sujet cherche à résoudre ses conflits par le retour à des conduites, 10

11 LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE à des pensées ou à un style relationnel, d'un stade dépassé et antérieur, du développement de la personnalité. Elle permet d'éviter la tension et le conflit, évoqués au niveau actuel du développement. Son utilisation excessive signe l'immaturité de la personnalité. Elle peut être transitoire (par exemple au cours d'une maladie, qui laisse le sujet dans une situation infantile) ou durable (comme dans la personnalité hystérique, par exemple). Dans ce dernier cas, elle représente le mécanisme fondamental de formation des maladies mentales : à chaque stade du développement, auquel régresse systématiquement le sujet, correspond un type de maladie mentale. F. le déni C'est le refus de reconnaître un fait réel existant (en niant la réalité même de la perception). Il réalise une négation de la réalité des perceptions sensorielles objectives. Il s'agit habituellement des faits douloureux de la réalité. Il peut être utile, dans les suites immédiates d'un événement traumatisant, à condition de ne pas se prolonger longtemps ni entraver l'adaptation à la réalité. Dans ce dernier cas, on aboutira à une psychose ou à une perversion. «le membre fantôme» de certains amputés, déni de la mort dans les deuils, déni de maladie grave. Le déni systématique de la réalité gênante, par les psychotiques. G. la dénégation La pulsion gênante n'est pas refoulée, elle apparaît dans la conscience, mais le sujet s'en défend en niant (en refusant d'admettre) qu'elle le concerne personnellement. les déclarations comme : «la femme qui apparaît dans mon rêve, non, ce n'est pas ma mère» ou bien «je n'ai pas pensé, du tout, à cela», valent souvent plus qu'une affirmation!! H. les formations réactionnelles Une pulsion inacceptable est transformée en son contraire : le sujet va alors manifester ou adopter un comportement diamétralement opposé à ses tendances instinctuelles. La propreté excessive de certains obsessionnels, peut être un mécanisme de défense contre un désir inconscient de saleté ou de manipuler des saletés. L'ascétisme de certains adolescents, représenterait une formation réactionnelle contre la poussée pulsionnelle sexuelle de la puberté. 11

12 LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE La gentillesse exagérée et l'altruisme peuvent représenter une formation réactionnelle contre une agressivité inconsciente. La sollicitude exagérée peut être une formation réactionnelle contre la haine. I. le déplacement : Permet de transférer l'affect lié à une représentation interdite, vers une autre moins gênante, mais liée à la première par un élément symboliquement significatif. la peur de la sexualité peut se déplacer sur la rue (peur de sortir dans la rue). Le lien entre les deux, est que la rue représente le lieu des rencontres, qui peuvent aboutir à des relations sexuelles. 12

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie 1. Anxiété de séparation 2. Phobie spécifique 3. Phobie sociale 4. Anxiété généralisée 5.

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Psychologie médicale

Psychologie médicale Psychologie médicale Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition de la psychologie médicale...1 2 Les modèles de la relation médecin patient... 2 3 Réactions du malade face à

Plus en détail

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part.

Aristote. L enseignement est conçu, sur des bases scientifiques dans une alternance entre théorie d une part, et pratique, d autre part. "Trouver le moyen de donner sens à vos circonstances et appliquer les principes qui vous guideront le mieux, cela s'appelle Philosophie appliquée ou Sagesse pratique" Aristote Programme : Il a été élaboré

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

Evaluation et prise en charge psychologique de l'enfant obèse. Nicole Florentiny Psychologue

Evaluation et prise en charge psychologique de l'enfant obèse. Nicole Florentiny Psychologue Evaluation et prise en charge psychologique de l'enfant obèse Quelques dessins... Dessinés par les enfants Lors des premières consultations Premier contact Dialogue amorcé par le dessin Son sens sa signification

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Introduction. Pourquoice livre?... Comment utiliser ce livre?... Que contient ce manuel?... Chapitre 1

Introduction. Pourquoice livre?... Comment utiliser ce livre?... Que contient ce manuel?... Chapitre 1 " Table des matières Introduction Pourquoice livre?... Comment utiliser ce livre?... Que contient ce manuel?... 7 8 8 Chapitre 1 Connaître les bases de l'affirmation de soi et de la communication Les comportements

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail

Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf

Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf Les névroses, les psychoses et les troubles narcissiques Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. Les névroses... 3 1.1. Eléments essentiels de définition...3 1.2. Classification

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

Approche psychanalytique des addictions

Approche psychanalytique des addictions Approche psychanalytique des addictions Notions de base Perspectives historiques Dr.I.Gothuey, UAS Notions psychanalytiques de base L inconscient La théorie de l inconscient Le ça, le moi et le surmoi

Plus en détail

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1.

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. DÉFINITION GÉNÉRALE. La communication est l ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels

Plus en détail

Sémiologie Psychiatrique

Sémiologie Psychiatrique Sémiologie Psychiatrique Troubles de personnalité Source principale: Collège national des enseignants de Psychiatrie Personnalité Définition: Résultat, chez un sujet donné, de l intégration dynamique de

Plus en détail

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Enfants de 9 à 12 ans Elèves de l enseignement secondaire inférieur 1 - Aborder le thème de la différence - Quelle place a la personne handicapée dans la société -

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

DON DU VIVANT SITUATION(E) AMBIGUE(S)

DON DU VIVANT SITUATION(E) AMBIGUE(S) DON DU VIVANT SITUATION(E) AMBIGUE(S) Société Francophone de Dialyse Université d ÉTÉ BICHAT 19 juin 2015 Chantal RAIMBAULT Psychologue Transplantations Rénales Transplantations cardiaques CHRU de TOURS

Plus en détail

La prévention des conduites addictives en collectivité

La prévention des conduites addictives en collectivité Colloque SANTE SECURITE AU TRAVAIL Les collectivités territoriales face aux conduites addictives Alcool, drogues, médicaments,... Comment prévenir et gérer les consommations et addictions des agents? Laurent

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise.

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Docteur David ATTAL. Psychiatre. Praticien Hospitalier. Centre Hospitalier Régional Universitaire de Marseille.

Plus en détail

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit Partie 1: La relation psyche-soma Illustrations de la place des interactions corps-esprit A. L APPROCHE PSYCHOSOMATIQUE 1. Origines de l approche psychosomatique Le terme psychosomatique est développé

Plus en détail

FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE

FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE I. F. A. P. P. Institut de Formation A la Psychanalyse et la Psychothérapie analytique AIX-en-PROVENCE - MARSEILLE - ORANGE FORMATIONS en PSYCHANALYSE et PSYCHOTHERAPIE RESPONSABLE DES FORMATIONS : Philippe

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

POL3140 Psychologie politique. Cours 5: La personnalité du citoyen

POL3140 Psychologie politique. Cours 5: La personnalité du citoyen POL3140 Psychologie politique Cours 5: La personnalité du citoyen Votre personnalité? http://openpolitics.ca/tikipage.php?pagename=quiz-home Programme Définition Trois approches Une illustration: l autoritarisme

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

Examen psychologique! de l adulte! et du sujet âgé!

Examen psychologique! de l adulte! et du sujet âgé! UPJV Département de Psychologie Cours du 10 octobre 2013 Examen psychologique de l adulte et du sujet âgé Silke SCHAUDER Professeur des Universités Psychologue clinicienne, art-thérapeute Plan des 10 séances

Plus en détail

Quelques mécanismes de défense

Quelques mécanismes de défense Quelques mécanismes de défense Le déni Se protéger d'une réalité désagréable en refusant d'en admettre l'existence. Agir comme si les symptômes de la maladie n'existaient pas. L'évitement Se cacher la

Plus en détail

Formation Certifiante à l Ennéagramme

Formation Certifiante à l Ennéagramme Formation Certifiante à l Ennéagramme formation 2015 2016 Ressources Humaines Relation d Aide - Coaching - Management qui débouche sur un diplôme de coach, en fin de troisième cycle. Seul diplôme français

Plus en détail

Le comportement humain

Le comportement humain Le comportement humain " Qu'est-ce que le comportement? C'est une action visible ou invisible et qui se passe à un moment donné. Le comportement est la résultante de 3 éléments : - les besoins, - les caractéristiques

Plus en détail

LES TROUBLES NEVROTIQUES

LES TROUBLES NEVROTIQUES LESTROUBLESNEVROTIQUES I/Définition Troubles mentaux, ne comportant pas d'étiologie ou de facteur organique clairement démontrables, ressenti par le sujet comme des phénomènesindésirablesmaisneperturbantpasl'expériencedelaréalité,le

Plus en détail

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ!

LA VIE EST PLUS SIMPLE QUAND ON EST BIEN FORMÉ! Animer ses réunions efficacemment (1 J) Prévenir les RPS (1 J) Mobiliser son intelligence émotionnelle (1 J) Conduire ses 2 entretiens (2 J) Développer son Leadership (1 J) Piloter efficacement une équipe

Plus en détail

Que dois-je faire si j ai un problème? Ou comment résoudre un conflit de manière efficace

Que dois-je faire si j ai un problème? Ou comment résoudre un conflit de manière efficace N 1365/Corr. 25 janvier 2007 Que dois-je faire si j ai un problème? Ou comment résoudre un conflit de manière efficace Les conflits sont le propre des êtres humains et les problèmes sont le quotidien de

Plus en détail

Théorie de la personnalité 20/10/03

Théorie de la personnalité 20/10/03 Théorie de la personnalité 20/10/03 Modèle théorique de la réalité psychique de Freud (subjectivité à travers des relations d intersubjectivité. Une des mauvaises qualités de cette relation est de na pas

Plus en détail

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine

Médecine et société / Le normal et la pathologique; histoire de la médecine O B J E C T I F S Programme llongiitudiinall : Introduction Personne, santé, société (PSS) Cours d introduction - Présentation du cours PSS. - Importance des dimensions psycho-sociales dans la pratique

Plus en détail

Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse

Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse Édith Lecourt Découvrir la psychanalyse, 2006 ISBN : 2-7081-3602-X Table des matières Introduction... 1 Partie I Historique Chapitre 1 : De l hypnose à la psychanalyse... 11 Vienne... 13 Freud (1856-1939)...

Plus en détail

Gestion des conflits (C.Marsan «Gérer les conflits»)

Gestion des conflits (C.Marsan «Gérer les conflits») Gestion des conflits (C.Marsan «Gérer les conflits») Définition du Larousse : «un conflit c est une opposition d intérêts entre deux ou plusieurs parties dont la solution peut être recherchée soit par

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

RECONSTRUCTION MAMMAIRE

RECONSTRUCTION MAMMAIRE RECONSTRUCTION MAMMAIRE IMAGE DE SOI ET MOTIVATIONS Dr Bernard DESCLAUX Oncomip 18/4/2013 Le Contexte Quand le paraître a plus d importance que l être, la mutilation corporelle apparaît comme une blessure

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

LES BASES DU MANAGEMENT

LES BASES DU MANAGEMENT LES BASES DU MANAGEMENT Formation Managers Présentation : Le management est art difficile qui s apprend : il s agit toujours d une médiation, d une priorisation, et il est par nature en perpétuel recommencement

Plus en détail

Les addictions chez les adolescents

Les addictions chez les adolescents Les addictions chez les adolescents L adolescence Adolescence signifie en latin «grandir» Le passage entre l enfance et l âge adulte Une génération intermédiaire Le sentiment d identité ne peut être ni

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION

RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES. L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION L humain est le capital le plus précieux de votre entreprise FORMATION LA GESTION DES CONFLITS DU STRESS ET DES TENSIONS INDIVIDUELLES Anticiper les risques de conflit. Repérer les facteurs de tensions,

Plus en détail

Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot

Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot Le développement psychologique I: de 0 à3 ans Pr Antoine Guedeney & Dr Ludivine Dubois Module Psychologie P1 2008 Propriété de la Faculté de Médecine Paris 7 Denis Diderot Plan 1. Les définitions et les

Plus en détail

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages...

Les coins jeux. à l Ecole Maternelle. Un outil au service des apprentissages... Les coins jeux à l Ecole Maternelle Un outil au service des apprentissages... 1 L enfant et le jeu JEU: du latin jocus : amusement et ludus : jeu 2 "le jeu, c est le travail de l'enfant, c est son métier,

Plus en détail

Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003

Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003 Troubles de la personnalité (286) Docteur Marc DUBUC Mai 2003 Pré-Requis : Nosologie des troubles névrotiques et des psychoses. Résumé : Comprendre la notion de personnalité pathologique. Savoir reconnaître

Plus en détail

Action 1 : Travailler en équipe. Action 2 : Les codes de l entreprise. Action 3 : La fonction tutoriale. Action 4 : Encadrer une petite équipe.

Action 1 : Travailler en équipe. Action 2 : Les codes de l entreprise. Action 3 : La fonction tutoriale. Action 4 : Encadrer une petite équipe. Action 1 : Travailler en équipe. Action 2 : Les codes de l entreprise. Action 3 : La fonction tutoriale. Action 4 : Encadrer une petite équipe. Action 5 : Gestion du stress ; des émotions et confiance

Plus en détail

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****************

Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 **************** Catalogue des formations intra entreprise 2015/2016 ****** Communication /Efficacité professionnelle AF1 - S affirmer dans ses relations professionnelles : Initiation à l assertivité Durée AF2 Maîtriser

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

Programme du séminaire:

Programme du séminaire: Organisation de séminaires à thèmes Estime de soi confiance en soi... 1 La communication dans le couple... 2 Gestion du Stress... 3 Ces 9 mois là, préparation à la maternité... 4 Estime de soi pour jeunes

Plus en détail

Atelier La gestion de l anxiété

Atelier La gestion de l anxiété Atelier La gestion de l anxiété Trucs et Astuces Annie Fratarcangeli, éducatrice spécialisée Mireille St-Pierre, parent Différence entre la peur et l anxiété La peur est une réaction normale face à un

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Jean-Michel Porret. Déconstruction et reconstruction du narcissisme à l adolescence

Jean-Michel Porret. Déconstruction et reconstruction du narcissisme à l adolescence Déconstruction et reconstruction du narcissisme à l adolescence 1. Remarques introductives 1.1. Il est indéniable que, depuis Freud, des progrès ont été accomplis dans la compréhension du narcissisme de

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

Adolescence et diabète

Adolescence et diabète Adolescence et diabète te Dr Christine CANSELIET Pédopsychiatre Maison des Adolescents «Kaz ados ados» Adolescence S est modifiée selon les époques et les lieu. En France : débute vers 11-13 ans et se

Plus en détail

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Élisabeth GREBOT Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54014-7 Sommaire Introduction... 1 Partie 1 D où vient le stress? Chapitre 1 Le stress

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective»

Formation. «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» Formation «Faire rimer épanouissement personnel et efficacité collective» CATALOGUE DES FORMATIONS 2015-2016 PREAMBULE AYOA conçoit et réalise des formations sur mesure en développement personnel, communication

Plus en détail

TAT - NOTIONS DEVELOPPEES

TAT - NOTIONS DEVELOPPEES TAT - NOTIONS DEVELOPPEES + TAT permet : - définir la structure de personnalité d'un sujet - déterminer quels sont ses conflits inconscients et leur origine. + en clinique surtout pour un diagnostic/pronostic,

Plus en détail

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Martine Danjou et Chantal Roy 31 octobre 2012 Colloque de l AQRP PARENTS- ESPOIR Soutenir

Plus en détail

SAVEZ-VOUS QUEL STYLE DE COACHING VOUS CONVIENT? VOICI QUELQUES REPERES AVANT DE DECIDER DE SE FAIRE COACHER

SAVEZ-VOUS QUEL STYLE DE COACHING VOUS CONVIENT? VOICI QUELQUES REPERES AVANT DE DECIDER DE SE FAIRE COACHER SAVEZ-VOUS QUEL STYLE DE COACHING VOUS CONVIENT? VOICI QUELQUES REPERES AVANT DE DECIDER DE SE FAIRE COACHER LE COACHING, C'EST QUOI? Il faut savoir déjà, que le coaching est issu d une pratique millénaire,

Plus en détail

Séminaire d intégration

Séminaire d intégration Séminaire d intégration Le processus de transition, d un milieu de vie à un autre, chez la personne âgée. Présenté par : Joanie Dufour Marc-André Fleurent Audrey Hébert-Semco Audrey Lanoie Marie-Pier Martel

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2015

CATALOGUE FORMATION 2015 CATALOGUE FORMATION 2015 11/02/2015 Cabinet N. M. P. CONSEILS. Fondatrice & Dirigeante : Nathalie MONCLA 10 Avenue Georges POMPIDOU SIRET : 518 654 819 00011 31500 TOULOUSE APE : 7022z Tél : 06 78 98 78

Plus en détail

UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION

UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION PRÉSENTATION: M. KOFFI AGBEMADON, INTERVENANT EN RELATION D AIDE M. LAURENT QUINT, INTERVENANT EN RELATION D AIDE CONFÉRENCE DU 14 JUIN 2011 1 PLAN 1.

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Formation de management pour cadres de proximité du CHUV Programme 2015-2016

Formation de management pour cadres de proximité du CHUV Programme 2015-2016 24-25 septembre 24-25.9. Développer et affirmer son leadership Développer sa cohérence et son authenticité dans ses actions et dans ses relations avec son entourage professionnel. Déterminer les caractéristiques

Plus en détail

Delphine Roulet Schwab, Professeure à la HEdS-La Source Maurice Demont, Directeur de Pro Senectute Genève

Delphine Roulet Schwab, Professeure à la HEdS-La Source Maurice Demont, Directeur de Pro Senectute Genève Personnes âgées: GUIDE POUR L ANALYSE ET LA GESTION DE SITUATIONS COMPLEXES À RISQUE DE MALTRAITANCE - Extrait - Repères destinés aux collaborateurs de la consultation sociale de Pro Senectute Genève Delphine

Plus en détail

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT)

Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Rectorat d Académie d Aix-Marseille Septembre 2014 Délégation Académique Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) Consultez notre site Internet : http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_43964/accueil

Plus en détail

Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne

Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne Jeune, vulnérabilité, société et communication avec l adulte Lausanne, 22 septembre 2011 P.-A. Michaud, Unité multidisciplinaire de santé des adolescents CHUV, Lausanne PLAN DE L EXPOSE Concepts: de l

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Chapitre 3 : Névrose phobique

Chapitre 3 : Névrose phobique Chapitre 3 : Névrose phobique I. Sémiologie. La phobie est une crainte angoissante, une peur qui est bien spécifique et plus précisément déclenchée par un objet, une situation ou une personne dite phobogène.

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Programmation 2015-2016

Programmation 2015-2016 Programmation 2015-2016 Saint-Hyacinthe, le 18 août 2015 Chers membres, partenaires et collaborateurs, Voici de nouveau le temps de vous présenter notre nouvelle programmation! Avoir des activités rassembleuses,

Plus en détail

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com L estime de soi Cet ingrédient essentiel à l épanouissement de nos jeunes Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com D abord, la pyramide des besoins de Maslow Estime de soi ou

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Troubles psychosomatiques «hystériformes»

Troubles psychosomatiques «hystériformes» Troubles psychosomatiques «hystériformes» 15 èmes Ateliers de Pédiatrie 2014 Philippe Stephan SUPEA Place du concept de trouble somatoforme en médecine et psychiatrie 1. Introduction Définition actuelle

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Programmes. Process Thérapie Model Process Guidance Model. Ateliers cliniques PTM 1 PTM 2 PTM 3

Programmes. Process Thérapie Model Process Guidance Model. Ateliers cliniques PTM 1 PTM 2 PTM 3 Programmes Process Thérapie Model Process Guidance Model Process Thérapie Model PTM 1 PTM 2 PTM 3 Ateliers cliniques Initiation hypnose Ericksonienne Les doubles contraintes Initiation Analyse Transactionnelle

Plus en détail

STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE

STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE STRESS & GESTION DU STRESS EN SPELEOLOGIE Ca va? T es fin prêt pour encadrer ta séance? Non! J su Stressé J sais pas utiliser Peau verte pointe!!! FICHE DE SCEANCE D UNE ACTION DE FORMATION POUR LES DESJEPS

Plus en détail

Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation

Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Les risques psychosociaux: nouvelle réglementation Dès le 1er septembre 2014, la nouvelle réglementation concernant les risques psychosociaux sera d application. De récentes modifications ont été apportées

Plus en détail

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT Sophro Parenthese Matthieu Wiart, Sophrologue 95 rue Pierre Audry 69009 Lyon wiartmatthieu@yahoo.fr / 06 27 79 15 49 www.sophro-parenthese.com

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dr Martine Isnard Avril 2011 1 DEFINITIONS RISQUES PSYCHOSOCIAUX : risques professionnels qui portent atteinte à l intégrité physique et à la santé mentale des salariés. Les troubles

Plus en détail

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010

«PERSONNALITES» ADDICTIVES. Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 «PERSONNALITES» ADDICTIVES Dr C. BOY, Pr L. SCHMITT CSAPA Maurice DIDE, Hôpital La Grave Journée du CLUD 22/10/2010 Le concept d addiction Plan L histoire naturelle des addictions La construction des traits

Plus en détail

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager!

La gestion d une équipe vie scolaire. Quelques petits conseils pour être un super manager! La gestion d une équipe vie scolaire Quelques petits conseils pour être un super manager! Les facteurs de stress Dans une équipe, on peut repérer différents facteurs de stress Une direction trop autoritaire

Plus en détail

CHAPITRE 5: LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE

CHAPITRE 5: LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE CHAPITRE 5: LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE A partir de quand une attitude, un comportement devient pathologique, anormal? Le normal et le pathologique en médecine. Maladie= variation quantitative d un même

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

mots pour maux procrastination

mots pour maux procrastination mots pour maux procrastination procrastination Définition «Tendance à retarder volontairement une action qu on a l intention de réaliser, en dépit des conséquences négatives que l on peut attendre de ce

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail