Réflexe sécurité PRÉVENTION ÉDITION SPÉCIALE. La route en douceur. Maison, un univers impitoyable. Vie quotidienne, un long fleuve agité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réflexe sécurité PRÉVENTION ÉDITION SPÉCIALE. La route en douceur. Maison, un univers impitoyable. Vie quotidienne, un long fleuve agité"

Transcription

1 ÉDITION SPÉCIALE PRÉVENTION Réflexe sécurité L accident relève rarement de la fatalité. Il est le plus souvent la conséquence d une imprudence. Pour se protéger et protéger les siens, il faut bien identifier la nature des risques et retenir quelques gestes simples. Faire de la prévention, c est avoir le «réflexe sécurité» dans toute situation. LE MAGAZINE DES SOCIÉTAIRES DE LA GMF N 107 ADAM GAULT - DIGITALVISION - P. SHEANDELL O CARROLL - GETTYIMAGES INNOVATION: Découvrez l espace Conseils et Prévention de la GMF sur La route en douceur Le clic-clac de la ceinture, le plaisir de «laisser» le volant quand on est fatigué, la tranquille assurance d avoir attaché son casque C est fou comme on se sent bien quand on respecte les règles de base de la sécurité. P. 2 Maison, un univers impitoyable Électricité, gaz, feu, produits toxiques La maison est un univers complexe. Quelques précautions sont nécessaires comme l installation de détecteurs de gaz, la rationalisation de nos installations électriques, etc. P. 4 Vie quotidienne, un long fleuve agité Un enfant qui se baigne, une balade en montagne, une séance de bricolage ou de jardinage: des moments tranquilles de la vie. Tranquilles, à condition de simplement «faire attention» à ce que l on fait. P. 6 Toute la prévention GMF : stages, offres, partenariat, BD, internet... P. 8

2 2 La route en douceur GMF et VOUS N 107 PRENDRE LA ROUTE, c est prendre des risques. À tout âge, l accident peut survenir. Un siège enfant mal attaché, un casque oublié avant d enfourcher son deux-roues, une fatigue insidieuse au volant... La majorité des accidents automobiles touchant les enfants sont dus à des sièges-auto mal attachés. Tenu dans les bras, un enfant, en cas de choc, devient une masse de plusieurs centaines de kilos impossible à retenir. Seuls les dispositifs de sécurité certifiés (une lettre E dans un cercle) peuvent éviter à l enfant de se retrouver projeté à l intérieur de l habitacle ou à l extérieur du véhicule. On distingue les équipements, selon des groupes d enfants à protéger (poids et âge). Les bébés de moins de 10 kg (Groupe 0), les enfants de 9 à 18 kg, les enfants de 15 à 25 kg, et ceux de 22 à 36 kg. Le bébé voyage dans un lit nacelle, parallèle à la banquette arrière, tenu par une ceinture ventrale. Le dispositif est attaché aux points d ancrage des ceintures arrières. Autre possibilité, l enfant est semi-allongé dans un siège dos à la route, typiquement le siège coque-auto, fixé aux ceintures de sécurité. Il peut même voyager à l avant, à côté du conducteur, si l airbag du véhicule est désactivé. Cette position dos à la route offre une très bonne sécurité. Car, en cas de choc, le cou d un bébé face à la route est ADAM GAULT Enfants, des ceintures pour la vie Toujours attacher son enfant avant même de démarrer Vérifier le bon réglage du harnais Changer d équipement en fonction de l âge très sollicité en raison du poids élevé de sa tête. À partir de 9 kg, l enfant peut circuler dans un siège avec harnais, fixé avec les ceintures arrières. Ajuster le harnais selon la taille de l enfant. Le siège doit être assez grand pour que la tête de l enfant ne dépasse pas de l appui-tête. À partir de 15 kg (quatre ans), on peut utiliser le rehausseur. Sources: et et P. SHEANDELL O CARROLL Le deux-roues, même dans sa version légère, est dangereux. Il faut bien se former à la conduite. Mon casque? J'ai la tête dure! TOUT FAUX, MON GARS... TON CASQUE C'EST TA CARROSSERIE, TA SURVIE! Deux-roues: formation contre fatalité Un chiffre en dit long : le risque d accident à deux-roues est 17 fois plus élevé qu en voiture. À la clef, une autre statistique effrayante : alors que les motards font moins de 1 % du trafic en France, ils représentent 15 % des tués sur la route. C est un fait: le deux-roues est mortel. Le motard n a pas d habitacle pour amortir le choc d une collision. En cas d accident, il va se trouver projeté au sol, avec le risque de percuter une voiture, un trottoir, avec une violence que l on n imagine pas. Les conséquences sont souvent dramatiques. Il faut écouter les témoignages de jeunes cloués sur des fauteuils roulants pour en prendre la mesure. Comment se produisent ces accidents? Très majoritairement, à la suite d une erreur humaine du motard (37 % des cas) ou de l automobiliste (50 %). Les accidents les plus classiques sont le croisement d une moto et d une voiture à une intersection, le heurt Le port d un casque bien attaché Le respect des formations à la conduite Une culture de la prudence frontal, le choc avec l arrière d une voiture, ou encore le déboîtement d une voiture alors que la moto zigzague entre les files. Face à l ampleur du risque, la Sécurité Routière ne cesse d élever les exigences en matière d apprentissage à la conduite. Pour conduire une moto légère (de 50 à 125 cm 3 ), il faut être titulaire du permis A1 ou être titulaire du permis B depuis au moins deux ans et suivre une formation de 7 heures en moto-école, une obligation en vigueur depuis le 1 er janvier 2011 (pour plus de précisions, voir espace prévention). Quant aux réflexes de sécurité indispensables, ils ont trait au port d'un casque homologué, correctement attaché et équipé de bandes réfléchissantes (sous peine d'une amende de 135 ). Sans oublier l'entretien de la moto (freins, pressions des pneus...) et une conduite d une prudence extrême. Pour plus d infos : et et ACTION GMF Une BD avec les bases de la réglementation du deux-roues p.8 3 QUESTIONS À DIDIER COLINET ET JULIE CABUZEL (en charge de la prévention à la GMF) Participer à la réduction des accidents La GMF s investit depuis longtemps dans la prévention. Pour quelles raisons? La GMF est le premier assureur des agents des services publics. En tant qu acteur majeur de l assurance, nous avons à cœur de participer à toutes les actions qui permettent de réduire les accidents de la route et de la vie domestique. La GMF mène des actions et des campagnes de prévention depuis plus DR de trente ans. Nous sommes totalement légitimes dans ce rôle, car l assureur n a pas comme seule préoccupation d indemniser. Il doit participer à la réduction des accidents qui constituent autant de drames personnels qui coûtent chers à la société. Ne sous-estime-t-on pas, en France, les accidents de la vie courante? Effectivement, les accidents de la vie courante recouvrent une grande diversité d accidents: chutes, accidents liés au bricolage ou jardinage, noyades, etc. Chaque type de risques peut paraître mineur. En réalité, l ensemble de ces accidents représente plus de victimes, soit cinq fois le nombre de victimes dus aux accidents de la route. C est considérable. Que fait la GMF pour réduire ce bilan? Pour éviter un accident de la vie courante, il suffit La GMF mène des actions et des campagnes de prévention depuis plus de trente ans. DR souvent d un geste simple, d une précaution de bon sens. Par exemple, garder à l esprit que son bébé peut tomber de la table à langer; ne pas surcharger une prise électrique; surveiller en permanence la baignade des enfants, etc. On peut très facilement éviter un accident bête. Aussi, menons-nous à la GMF de nombreuses actions de sensibilisation et d information en utilisant tous les supports possibles: des guides illustrés thématiques, des CD-Roms (avec des jeux et des quiz), des bandes dessinées, des stages de formation (conduite, secourisme). Par ailleurs, un nouvel espace est totalement dédié à la prévention sur

3 GMF et VOUS N 107 La route en douceur 3 C'est super que tu prennes le relais! MOMENTS DE FÊTE, SOIRÉES ARROSÉES... AU RETOUR, UN CONDUCTEUR EN FORME PREND LE VOLANT. La somnolence, danger majeur au volant Les accès de somnolence, risques sous-estimé, sont à l origine d un grand nombre d accidents. DIGITALVISION L alcool, le fléau du samedi soir L alcool au volant tue chaque année. Avec une cible, les jeunes. Cette litanie de drames pourrait être évitée. Combien de vies Sam peut-il sauver? Beaucoup, certainement. «Sam, celui qui conduit, et donc qui ne boit pas». Celui qu on choisit avant de sortir. La mascotte de la Sécurité Routière, reprise en affichage et sur les ondes radio délivre un message simple et vital : quand les jeunes sortent, il faut absolument que l un d entre eux se dévoue pour ne pas boire et raccompagner les autres. Au volant, l alcool tue encore trop souvent, et trop souvent des jeunes. Plus d un tiers (34 %) des accidents mortels sont dus à l alcool. Plus de quatre accidents mortels sur dix touchant les jeunes de 18 à 24 ans sont le fait de conducteurs ayant trop consommé d alcool. C est le syndrome de la sortie en boîte de nuit qui frappe essentiellement les jeunes hommes. Le niveau à ne pas dépasser (un taux de 0,5 g d alcool par litre de sang) est très vite atteint : deux verres de bière de 25 cl (deux «demis») ou deux verres de vin de 12,5 cl ou 6 cl d alcool fort (whisky, gin, anisette ). Avec un verre, on atteint 0,25 g, avec deux verres 0,5 g! Au-delà, le risque d accident est multiplié par huit. Tout simplement, parce que l alcool bouleverse nos capacités sensorielles et réflexes : rétrécissement du champ visuel, altération de l appréciation des distances, diminution des réflexes (une seconde et demi au lieu d une seconde en moyenne) Par son effet euphorisant, il nous pousse à surestimer nos capacités et à accélérer notre vitesse. Quant à attendre une heure avant de repartir, c est illusoire. Le corps élimine au maximum 0,10 g à 0,15 g d alcool par heure. Et aucun «truc» (café salé, cuillère d huile ) n y change rien. Mais que faire pour dépasser les incantations anti-alcool? Car demander aux jeunes qui sortent le samedi soir de ne boire que des sodas non alcoolisés est bien sûr irréaliste. Des acteurs de la prévention et de la sécurité, aidés par des associations dynamiques, l ont bien compris et ont mis en place des dispositifs pour raccompagner les jeunes à la sortie des boîtes de nuit ou aider un «conducteur» à rester sobre. Le conducteur attitré ne boit pas Un «second» conducteur prend le volant, si le premier a bu Dormir chez ses amis après un repas bien arrosé ACTION GMF Voiture & co, des jeunes luttent contre le cocktail route-alcool p.8 IMAGESOURCE Des paupières qui s alourdissent Un court instant d assoupissement. Et survient le pire. Selon certains experts, la fatigue au volant pourrait être responsable de 10 % des accidents en France. Sur autoroute, ce que l on appelle l hypovigilance (la sous-vigilance) serait à l origine d un accident mortel sur trois *. Un colloque parlementaire, en janvier 2011, a mis en lumière un risque très sousestimé en France. Déclenchée par le manque de sommeil, la somnolence altère les perceptions, diminue le champ visuel, augmente les temps de réaction, tout cela sans que l on s en aperçoive. Le temps de réaction d un conducteur, fatigué par plusieurs heures au volant, peut ainsi augmenter detrois-quarts de seconde, ce qui sur une autoroute, à 130 km/h sur chaussée sèche, représente une distance de 23 mètres avant de commencer à freiner. Ce laps de temps où le réflexe ne fonctionne plus peut être fatal (1). "L implication d un seul véhicule et l absence de trace de freinage sont typiques d une hypovigilance. Le conducteur perd le contrôle de son véhicule et percute un obstacle à pleine vitesse", analyse un expert du dossier. L étude coordonnée par l ASFA, sous la direction scientifique du Professeur Pierre Philip, spécialiste du sommeil au CHU de Bordeaux, apporte des enseignements inédits: tous les trajets, petits et grands, sont concernés par les risques de la somnolence (la moitié des accidents ont lieu sur des trajets de moins de deux heures). Les accidents du sommeil ont lieu en Long parcours : des pauses régulières toutes les 2 heures Premiers signes de somnolence : pause sommeil de 20 minutes majorité dans la journée! Les automobilistes sont très nombreux à connaître ces «absences» au volant. Selon l étude ASFA, 47 % de l échantillon interrogé avoue avoir connu la somnolence au cours de trajets de nuit sur l autoroute. 28 % ont eu un accès de somnolence sévère qui les a obligé à stopper. Selon les spécialistes, 1,5 million de conducteurs sont confrontés chaque année à un «presque accident» (un accident évité de justesse) avec sortie de route ou franchissement de ligne non contrôlé. Autre découverte, il n y a pas que le manque de sommeil qui soit en cause dans les accès de somnolence. Les apnées du sommeil (blocages de la respiration durant le sommeil) qui touchent en majorité les hommes de plus de 50 ans, ainsi que la prise de médicaments, vont faciliter la venue de ces dangereuses phases d endormissement. Gagnés par la somnolence, les conducteurs recourent à divers stratagèmes, ils ouvrent la fenêtre, mettent la radio, éventuellement, s arrêtent pour faire un peu d exercice ou pour prendre un café ou un soda. Mais, rares sont ceux qui prennent la seule mesure véritablement efficace : un vrai repos de 20 minutes au moins qui va vraiment restaurer leur capacité d éveil. 20 minutes de repos contre un risque d accident grave? Il n y a pas photo pourtant. (1) Somnolence au volant. Une étude pour mieux comprendre. Les sociétés d autoroute. Étude de l ASFA, Association professionnelle des sociétés concessionnaires d autoroutes et d ouvrages à péage, disponible sur Somnolence au volant connaissez-vous les risques sur ADAM GAULT

4 4 Maison : un univers impitoyable GMF et VOUS N 107 CHEZ SOI, on se sent à l abri. Et pourtant, tout logement (appartement, maison) recèle de multiples sources de dangers. Le feu, le monoxyde de carbone, les courts-circuits, les produits toxiques... Le gaz qui empoisonne la vie Le monoxyde de carbone, invisible et inodore, est l une des premières causes d intoxication accidentelle. Chaque année, les émanations de monoxyde de carbone (CO) atteignent gravement 5000 personnes en France. Près d une centaine d entre elles n y survivront pas. Une partie des autres risque de garder des séquelles (migraines chroniques, troubles moteurs, paralysies diverses). Ce gaz, lié à une mauvaise combustion, est l un des plus toxiques qui soit : 1 % de monoxyde dans l air tue en 15 minutes. Respirer pendant une heure un air chargé seulement de 0,1 % est mortel. Le gaz toxique se fixe sur l hémoglobine (le sang), prenant la place de l oxygène, et intoxique inéluctablement. On connaît bien les circonstances des accidents au monoxyde de carbone : ils sont toujours liés à la mauvaise GETTYIMAGES Faire vérifier la chaudière et faire ramoner la cheminée une fois par an Contrôler la bonne ventilation des pièces et l évacuation des fumées N utilisez que par intermittence les chauffages d appoint Nettoyez les brûleurs de la cuisinière évacuation des gaz de combustion: conduit de cheminée obstrué, défaut d entretien et de ramonage des appareils de chauffage et de production d eau chaude (chauffe-eau), absence de ventilation (pièces calfeutrées, sorties d air bouchées), utilisation abusive d un appareil de chauffage d appoint, moteur en marche tournant dans un garage fermé A noter que tous les types d appareils à combustion sont concernés: chaudières à bois, à gaz, à charbon, ou à fioul, chauffe-eau, inserts de cheminées, chauffages mobiles d appoint, groupes électrogènes L accident au monoxyde de carbone survient très souvent dans des foyers équipés d appareils vétustes et mal entretenus. Mais il serait imprudent de croire que les ménages mieux équipés sont à l abri d un pépin. On observe aussi des accidents dans des lieux publics (églises, patinoires, restaurants ) qui peuvent faire de nombreuses victimes. À quoi reconnaît-on un début d intoxication au CO? Le diagnostic n est pas aisé. Maux de tête, vertiges, malaises, nausées, confusion mentale, voire pertes de connaissance sont des signes d intoxication, mais ceux-ci peuvent être mis sur le compte de multiples affections (grippes, gastro-entérites ). Lorsqu on découvre un cas d intoxication, il faut immédiatement aérer les lieux, évacuer les personnes atteintes, et appeler les urgences ou les pompiers. Les intoxiqués sont mis sous oxygénation à l hôpital ou en caissons hyperbare (caissons sous pression pour oxygéner l organisme). Dans tous les cas, la rapidité d intervention est primordiale. Sources: et LES DÉTECTEURS ENTRENT À LA MAISON D ici à mars 2015, tous les Français devront avoir installé au moins un détecteur de fumée dans leur logement. Les deux-tiers des incendies mortels se déclarent la nuit: les victimes sont piégées dans leur sommeil, et décéderont le plus souvent d intoxications par les fumées. Le feu se propage très vite, en quelques minutes. Face à cette menace, le détecteur de fumée est une parade très efficace. En se déclenchant rapidement à la première fumée, il va permettre aux occupants du logement menacé de bloquer le démarrage du feu ou de s enfuir. Dans des pays comme les Etats-Unis, le Canada, la Norvège qui ont généralisé ces équipements, le nombre d accidents mortels a diminué de moitié. Le législateur français en a pris acte. Une loi a été votée et le décret d application a été publié au mois EYEWIRE de janvier Trois arrêtés d application de ces dispositions sont encore attendus. Avant le 8 mars 2015, tout occupant de logement, propriétaire ou locataire, devra avoir installé au moins un détecteur. L installation des détecteurs est simple et à la portée de tout bricoleur «moyen» équipé d un tournevis. Le détecteur est un petit boîtier muni d un capteur optique qui déclenche une alarme sonore à la première apparition de fumée. Il est recommandé d installer un détecteur par étage mais jamais dans la cuisine ou dans la salle de bains (il se déclencherait de façon intempestive à cause des vapeurs). Compte tenu des prix modiques des détecteurs (entre 20 et 40 euros en moyenne), cet équipement peut s acquérir et s installer aisément. Il va en résulter un gain de sécurité considérable dans les foyers français. En France, un feu toutes les deux minutes Cette donnée est connue. Et pourtant, nous continuons à commettre de nombreuses imprudences Nous connaissons tous les dangers du feu. Et pourtant, nous mésestimons tous ce risque. Ces vingt dernières années, le nombre d incendies a doublé. Un incendie domestique se déclare toutes les deux minutes en France. Plus de personnes en ressortent gravement blessées, entre 800 et 1000 y perdent la vie. Ce serait la seconde cause de mortalité accidentelle chez les enfants de moins de cinq ans! Quelles sont les circonstances à l origine de ces drames? Selon les experts, les trois-quarts des incendies domestiques sont dus à des maladresses mais aussi à des actes de malveillance (par Enregistrer le numéro des pompiers (18) sur son portable Appeler instantanément les pompiers (18) (112) appel européen Ne pas prendre l ascenseur Ne pas se jeter par la fenêtre ACTION GMF 500 stages de secourisme à gagner p.8 FRANÇOIS SÉJOURNÉ exemple, les feux démarrant dans les locaux à poubelles). Un quart des sinistres est le résultat d accidents d origine électrique. Les feux prennent leur origine d abord dans les chambres, puis dans le salon ou dans la cuisine. Des «bêtises» diverses et variées sont souvent la cause de ces graves accidents: un halogène près d un rideau, sans sa grille de protection ; un torchon ou des papiers gras près d une cuisinière; une cheminée mal ramonée ; des allumettes ou des briquets laissés à portée des enfants, une cigarette au lit Le fumeur est à lui seul une source de risque: la cigarette contient un additif qui lui permet de se consumer, même sans air, pendant 15 minutes. D où le risque spécifique du mégot mal éteint. De façon générale, les chauffages d appoint, du linge mouillé sur un radiateur électrique, les cheminées non munies de pare-feux, les chauffe-eau à gaz sont autant de sources d accidents. Tout le monde peut faire une bévue, mais il est reconnu que les enfants, les personnes âgées sont les plus susceptibles de commettre des imprudences facilitant le déclenchement de feux. Quand il se déclenche, le feu est extrêmement rapide. En quelques minutes, il peut devenir totalement incontrôlable, d autant que les logements regorgent de matières terriblement inflammables (tissus synthétiques, solvants, aérosols, matériaux de construction non résistants ). La situation est vite extrêmement délicate: en quelques minutes, la température peut monter à plusieurs centaines de degrés, niveau insupportable pour FACE AU FEU, NE PAS PANIQUER. SE PROTÉGER ET ATTENDRE LES POMPIERS. Restez calme. Ne bougez pas, nous arrivons! l homme. La nuit, les fumées toxiques qui accompagnent les incendies vont souvent s avérer mortelles. En cas d incendie déclaré, il faut savoir se comporter. Sortir si on est près de la sortie ou à un étage inférieur au feu. Si l incendie est à un étage au-dessous ou sur le palier, il faut fermer les portes, les arroser, colmater le bas des portes avec des linges mouillés, attendre les secours. En cas de fumée, se coucher par terre, se recouvrir le visage avec un linge humide pour continuer à respirer. Sources: fr et et la prévention des incendies domestiques: et

5 GMF et VOUS N 107 Maison : un univers impitoyable 5 Entourés d appareils électriques, nous avons oublié que le courant électrique est dangereux. On ne se méfie plus de l électricité tant elle s est banalisée dans notre environnement. Et pourtant, le passage accidentel du courant électrique dans notre corps (électrisation) est particulièrement dangereux. Selon les conditions de l accident (voltage, ampérage, temps de contact ), il peut générer des brûlures profondes (externes et internes), des hémorragies internes, des paralysies, des arrêts cardiaques Plus l ampérage est élevé, plus l électrisation est grave, et peut déboucher sur une électrocution (accident mortel). Les enfants et les bricoleurs sont les plus vulnérables à ce type d accidents qui fait plusieurs milliers de blessés par an et environ 200 morts. De nombreuses électrocutions se produisent dans la salle de bains, notamment à GETTYIMAGES Électricité, un risque à haute tension Débranchez toujours le courant avant de changer une prise ou une ampoule S équiper de cache-prises ou mieux de prises à ellipses N'utilisez jamais d'appareil électrique (rasoir électrique, sèchecheveux.) avec les mains mouillées ou pieds nus sur un sol mouillé cause des divers appareils électriques susceptibles d y être branchés (sèche-cheveux, rasoir ). La cuisine est l autre pièce dangereuse, tout simplement parce que deux «ennemis» y cohabitent, l eau et l électricité. Attention aux nombreux appareils ménagers branchés à proximité de l évier. L eau glisse sur les plans de travail et risque de provoquer des courts circuits dans les appareils défectueux. Les petits enfants sont également souvent tentés de mettre leurs doigts dans les prises ou d y glisser un objet pointu comme un tournevis ou un clou L une des meilleures préventions qui soit consiste à bien expliquer à l enfant les dangers présentés par les prises et les appareils électriques. Plus grands, on les éduquera à ne pas commettre d imprudences: ne pas laisser une rallonge branchée, ne pas poser un verre sur un appareil (télévision, console électronique ), ne pas toucher un appareil électrique avec les mains humides Soi-même, on gardera toujours à l esprit que le «risque électrique» est bien réel à chaque fois qu on utilise un appareil, en particulier pendant le bricolage et la cuisine. Source: RÉFLEXES ÉLECTRISATION Coupez le courant au disjoncteur ou dégagez la victime Aidez-vous d'un objet non conducteur (manche à balai...) si le courant passe, afin de ne pas rester collé à la victime Appelez le SAMU (15) ou les pompiers (18) Si la victime est inconsciente et respire, et que vous avez été formé aux gestes de premiers secours, placez-la en position latérale de sécurité (PLS) Si elle est inconsciente et ne respire plus, et que vous avez été formé aux gestes de premiers secours, pratiquez un bouche-à-bouche et un massage cardiaque La chute est la première cause de décès par accident de la vie courante (60% des accidents mortels). En 2006, on a recensé décès des suites d une mauvaise chute. Enfants et personnes âgées sont les personnes les plus vulnérables. Pour ce qui est des enfants, la chute est trop souvent la conséquence d une inattention ou d une imprudence de la part de l adulte. Il y a l accident de la table à langer : le court moment où on lâche le bébé et où celui-ci roule sur luimême. Il y a ces fois où l enfant est mal attaché dans la poussette ou dans sa chaise haute. Il y a ces chutes dans l escalier parce qu on a oublié de refermer la barrière, ou encore, cet enfant, plein d énergie, qui escalade le montant de son lit de bébé. Enfin, il faut citer les redoutables défenestrations. Environ 300 enfants en sont victimes chaque année. Pour un tiers d entre eux, l accident sera fatal ou source de handicap. Mieux vaut se répéter cent fois les consignes de base: ne jamais laisser un enfant en bas âge dans une pièce avec une fenêtre ouverte; prendre garde à ce qu aucun meuble (chaise ou autre) ne facilite l accès à une fenêtre, garder toujours un œil sur les plus petits. Heureusement, ces cas dramatiques L intox aux produits domestiques Les intoxications sont la seconde cause d accidents chez les enfants, après les traumatismes. Un petit tour sous l évier Le constat est édifiant. Dans la plupart des habitations, trône une impressionnante collection de flacons et bouteilles de produits ménagers et liquides toxiques. Certains enfants en bas âge sont attirés et risquent un jour ou l autre d ingérer leur contenu. Le liquide vaisselle, l eau de javel, les produits GETTYIMAGES Même pas peur... PENSE QUAND MÊME À L ACCIDENT. La chute, rien de plus banal débouche-canalisation, les détartrants, les engrais liquides, les insecticides, les dérivés du pétrole (tel le white-spirit, très nocif pour les poumons), peuvent causer de sérieuses atteintes aux petits imprudents. Les produits cosmétiques (parfums, déodorants, dentifrices, shampoings ) sont également source d intoxications. Certains enfants, amateurs de nouvelles sensations, ont aussi une fâcheuse tendance à tester les médicaments. En matière de prévention, les adultes peuvent recourir à deux types de stratégie. La première consiste à rendre ces DIGITALVISION Médicaments et produits ménagers hors de portée des enfants Ne transvasez jamais de produit nocif dans un autre récipient Jamais déconditionner les médicaments Ne pas laisser une fenêtre ouverte accessible Surveiller les allers et venues des petits enfants Aménager et sécuriser les logements des personnes âgées sont rares et la plupart des chutes sont bénignes. Pourtant, on restera vigilant dès qu il y a un doute sur la gravité de l accident. En cas de perte de conscience momentanée, il faut aller aux urgences ou appeler le Samu (15). Dans les 48 heures qui suivent l accident, on sera attentif à tout signe inquiétant (somnolence, apathie, asymétrie des pupilles, vomissement, convulsion ). Pour les personnes âgées, la vigilance des proches est tout aussi essentielle. Plus des troisquarts des décès par chute accidentelle ont frappé des personnes âgées de 75 ans et plus. Moins bien voyantes, ayant perdu en mobilité, elles risquent de tomber là où une personne plus jeune passe aisément. Il faut donc veiller à éliminer un ensemble de dangers potentiels: objets au sol, tapis qui glissent ou gênent les pieds, surfaces glissantes Prévoir un escabeau stable et accessible si la personne doit prendre des affaires en hauteur. Il ne faudra pas hésiter à aménager le logement de la personne âgée. Par exemple, en disposant des rampes et des barres d appui dans tous les endroits critiques: escaliers, toilettes, baignoires Douches et baignoires peuvent être revêtues de surfaces antidérapantes. Ces aménagements sont essentiels, car les personnes âgées se remettent mal des chutes. Source: cfesbases/catalogue/pdf/532.pdf produits le moins accessible possible en les enfermant dans des placards ou en les plaçant en hauteur. La seconde voie est celle de la pédagogie autoritaire: il faut expliquer et réexpliquer aux enfants qu ils ne doivent pas toucher aux produits interdits. Que faire si l accident se produit? Tout dépend de la nature et de la gravité. Dans la majorité des cas, les conséquences sont heureusement bénignes (vomissements, nausées, maux de ventre ). Plus de peur que de mal. Si les produits (produits corrosifs) sont sources de brûlures (les mains, l œil ), il faut rincer abondamment et longtemps (10 minutes et plus). Enfin, si cela semble plus sérieux, il faut appeler les urgences et/ou un centre antipoison et de toxicovigilance. Il en existe une dizaine en France, installés dans les plus grandes villes et joignables 24h/24, 7 j/7. Les spécialistes vous donneront les conseils de première urgence, une fois que vous aurez fourni des renseignements de base: produit ingéré, nom du fabricant, circonstances de l intoxication Sources: et

6 6 Vie quotidienne, un long fleuve agité GMF et VOUS N 107 LES ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE se produisent en vacances ou le week-end, alors que la vigilance se relâche. Mais le jardinage, la randonnée, la baignade, les jeux... ne sont pas des pratiques anodines. MICHEL BUSSY J'adore faire plein de bêtises! PAPA ET MAMAN ONT TOUJOURS UN ŒIL SUR TOI. Des joujous qui font bobo Les «kids» apprennent la rue Être piéton demande un long apprentissage que les enfants doivent mener avec l aide des adultes. Maintenir sous surveillance étroite les enfants dans la rue Apprendre aux grands enfants à évaluer le risque Répéter leur les messages de sécurité Environ jeunes de moins de 15 ans sont victimes d un accident en tant que piétons chaque année. Les traumatismes liés aux chocs avec un véhicule sont en règle générale plus importants qu on ne le croit. Les enfants accidentés gardent souvent des séquelles diverses (troubles du comportement, problèmes moteurs, problèmes de concentration, déficience intellectuelle) qui mettent plusieurs mois à se dissiper. Les accidents de piéton commencent à l âge de trois ans, dès que l enfant parvient à échapper à la surveillance de l adulte. De trois à sept ans, la probabilité qu il se fasse renverser par une automobile ou un deux-roues ne cesse d augmenter. La grande erreur des adultes est de méconnaître les spécificités sensorielles et psychologiques des enfants. Un enfant ne voit pas, n entend pas et ne réagit pas comme un adulte: champ visuel plus étroit, vision par contrastes, confusion entre taille et éloignement, moindre localisation et analyse d une source de bruit, analyse incertaine d une situation (ralentissement ou arrêt d une voiture?). Pour toutes ces raisons, il est indispensable d accompagner les enfants et de les aider à faire l apprentissage de la rue. Malgré l autonomie croissante dont les enfants font preuve dès la fin de l école élémentaire, on restera très vigilant. Il est donc important de continuer à leur «apprendre la rue» et la cohabitation avec les voitures et les deux-roues, en particulier l appréciation du danger lors de la traversée d une rue ou d une route, et la façon de bien se faire repérer par les «roulants». Sources : et Fabriqués aux quatre coins du monde, et pas toujours bien contrôlés, certains jouets peuvent être dangereux pour la santé des enfants. Choisir des jouets porteurs d un label de qualité Se méfier des jouets très bas de gamme en plastique Évaluer le risque d ingérer des petits composants Les jouets, en apparence si inoffensifs, peuvent être source d accidents. Outre la présence d une certification européenne ou française, mieux vaut toujours s interroger sur le danger virtuel que représente chaque objet, selon l âge et le développement de l enfant. Les petites pièces et composants des jouets peuvent en effet être cause d étouffement si l enfant en absorbe imprudemment, comme il en a souvent la tentation. De nouveaux types de risques sont apparus ces dernières années : au cours de l été 2007, plus de 18 millions de jouets dans le monde ont été renvoyés en Chine en raison de la présence d aimants que les enfants risquaient de détacher et d avaler. Plus de deux millions de jouets ont été rapatriés car leur peinture contenait trop de plomb. Autre nouveau danger, les substances chimiques incorporées dans certains jouets ou articles de puériculture. Les pays européens se sont alarmés de la présence de phtalates, substances destinées à donner de la souplesse aux matières plastiques, mais très nocives pour l organisme (foie, reins, système hormonal). Or, on trouvait ces substances dans les hochets et autres jouets souples que les toutpetits adorent mâchonner. Certains fabricants font désormais apparaître la mention «sans PVC» ou «sans phtalates». Une organisation environnementale internationale, WECF (Women in Europe for a Common Future), a édité un guide qui identifie les risques liés à certains types de jouets. On y apprend qu il faut laver les peluches, éviter celles en synthétique qui contiennent souvent des allergènes, se méfier des jouets en plastique à l odeur forte de plastifiant, etc. On y découvre que les jouets en bois ne sont pas tous sans danger. Les peintures et les vernis peuvent aussi contenir des substances cancérigènes ou des métaux lourds. WECF nous conseille très simplement de privilégier la qualité et d acheter moins de jouets. Certains labels (GS ou SpielGut) garantissent des jouets sans substances toxiques. Sources: (portail de l Institut National de la Consommation): «la sécurité des enfants» et ACTION GMF Découvrez l espace «Prévention» gmf p.8 EYEWIRE T'ES TRÈS FORT, MAIS PAPA T'ACCOMPAGNE! J veux traverser tout seul! ÉTOUFFEMENT DES ENFANTS: LES RÈGLES DE BASE Ne pas donner de pistaches, de cacahuètes, d olives, de bonbons à de très jeunes enfants En cas de début d étouffement, appelez les secours POUR UN NOURRISSON (MOINS D UN AN): Posez-le à plat ventre sur votre avant-bras, tête penchée vers le sol (elle doit être plus basse que son thorax). Placez votre main au niveau de son thorax. Donnez-lui cinq tapes assez fortes du bout des doigts, dans le dos, au niveau des omoplates. S il a moins de 3 mois, le bébé sera incapable de recracher tout seul l objet: mettez un doigt dans sa bouche pour l extraire. Si l objet ne ressort pas, retournez le bébé et mettez-le sur vos genoux face à vous, la tête en arrière. Cherchez une ligne imaginaire au niveau des mamelons en posant l index, l annulaire et le majeur au niveau de son sternum, perpendiculairement au bébé. Retirez l annulaire et appuyez 5 fois. De cette façon vous comprimez les poumons, pour aider à expulser l objet. Si l objet n est toujours pas sorti, remettez le bébé sur le ventre et tapez dans le dos. Retirez l objet délicatement en vérifiant qu il n a pas occasionné de blessure dans la bouche de bébé. Prenez-le contre vous et consolez-le. Contactez les secours. Source: Le Guide GMF «Dangers de la vie courante»

7 GMF et VOUS N 107 Vie quotidienne, un long fleuve agité 7 Randonnée en montagne: activité à hauts risques Chaque année, plusieurs milliers de personnes se blessent ou se tuent en montagne. Accidents absurdes qui pourraient être évités. «La randonnée est l une des pratiques de montagne les plus accidentogènes qui soient», avertit la Fédération Française de Randonnée. Les jours de grand soleil, combien de familles partent avec enthousiasme sans imaginer un seul instant qu un accident peut survenir au détour d un sentier, ou à la fin d une belle journée, quand survient l orage. Avec la mer, la montagne est l un des lieux de détente les plus dangereux qui soit. Les risques sont connus : chute, fracture, déshydratation, insolation, malaise cardiaque Ce sont souvent des circonstances imprévues qui vont occasionner ce type d accidents. Le premier facteur est d ordre météorologique. En montagne, le temps change très rapidement avec des brusques baisses de températures. Un orage et la pluie peuvent arriver très vite sur les randonneurs, rendant la marche beaucoup plus délicate et plus incertaine. Autre circonstance imprévisible, la désorientation. Une balise que l on n a pas repérée, un moment d inattention Voilà que l on marche pendant une heure sans bien savoir où l on est. Il devient alors délicat de retrouver son chemin, surtout si la nuit commence à tomber. Face à des risques qui peuvent s avérer mortels, une seule attitude : l obsession de la sécurité. Choisissez une randonnée à votre mesure (ou à celle de vos compagnons), consultez la météo, empruntez des chemins balisés de préférence, évitez de partir seul et prévenez quelqu un de votre itinéraire. Un bon équipement est crucial : chaussures de qualité, vêtements suffisants, casquette, lunettes et crème solaire, trousse de premiers secours. Carte IGN au 25/1000, boussole et éventuellement altimètre vous permettront de vous repérer en GETTYIMAGES Consulter la météo Etre bien équipé, se munir d eau et de vivres Ne pas sousestimer la difficulté Prévenir au départ de l itinéraire permanence. Soyez généreux sur les provisions d eau et les denrées caloriques. Et n oubliez pas que la présence des enfants exige davantage de vigilance. Leur organisme ne réagit pas de la même façon que celui d un adulte. Ils peuvent se fatiguer d un coup. En cas d accident, protégez la victime (la couvrir, la mettre au sec), alertez les secours ou faites-les prévenir, en donnant tous les renseignements indispensables (lieu précis, description de l accident et de la gravité ). Attention, le téléphone portable ne fonctionne pas partout en montagne! Pour plus d infos : Mémento pour partir en montagne l été en sécurité Noyades: accident trop fréquent DIGITALVISION 5 mn sous l'eau, fastoche! RESTE DEVANT MOI, J AI BESOIN DE TE VOIR! Parce que l on sait nager ou parce que nos enfants sont de vrais poissons, notre méfiance s endort. Les statistiques sont là pour nous rappeler une réalité sans concession: on dénombre en moyenne plus de 1600 noyades par an en France (statistiques 2009 de l Institut National de Veille Sanitaire), dont 30 à 40 % s avèrent mortelles. Plus de la moitié des noyades accidentelles se produisent en mer, le plus souvent à proximité de la côte (moins de 300 mètres). Environ une noyade sur six se produit en piscine, et la moitié de ces accidents arrive dans une piscine privée familiale. Les enfants de moins de six ans sont les premières victimes de ces noyades en piscine. En 2003, le Parlement a voté une loi tendant à rendre obligatoires les équipements de sécurité des piscines. Cette réglementation a été étendue à toutes les installations en On compte environ 1,4 millions de piscines en France. En principe, elles sont désormais toutes équipées de l un des dispositifs obligatoires (volet roulant, abri, barrière, alarme). A cet égard, le niveau de sécurité s est amélioré. Mais un dispositif de sécurité ne dispense pas des mesures de bon sens. Selon les études de l INVS, la grande majorité des enfants qui se noient ne portent pas d équipement de protection individuelle. Brassards ou gilet gonflable restent plus que jamais indispensables. Surtout, il est vital de ne jamais quitter des yeux un enfant qui se baigne, de surveiller n importe quel point de baignade (bassin, puits, rivière). Quant aux adultes, ils doivent garder à l esprit qu eux-mêmes ne sont jamais à l abri d une crampe ou d un malaise (hydrocution, malaise cardiaque). Un conseil tout simple : il vaut mieux ne pas se baigner si l on se sent fatigué et, si possible, éviter de nager seul. Source: Surveiller toujours les enfants Toujours leur faire porter un gilet ou des brassards Ne pas nager seul en mer Le jardin, zone à hauts risques Le jardin dissimule plusieurs zones de dangers qu il vaut mieux identifier. Qu est-ce qui traîne dans un jardin, qui coupe et vous amène, un jour, souvent le dimanche, aux urgences? Réponse : un sécateur, des cisailles, un taillehaies, une tondeuse, une tronçonneuse Une vraie liste d accessoires pour film d épouvante. Une majorité de jardiniers amateurs utilisent ces outils avec une décontraction très printanière mais souvent bien peu conforme aux règles de sécurité minimales. Rappelons-les rapidement: le port de gants de travail, voire de lunettes de sécurité, la stabilité parfaite de l échelle, l observation des consignes de sécurité des machines Côté tondeuse, on n utilisera pas de bâton pour «débourrer» (la lame peut happer le bâton et votre main) et on débranchera l engin à la moindre intervention. On évitera aussi d emmener les enfants sur les tondeuses autoportées (ce que nous faisons tous pour faire plaisir!) car de nombreux accidents sont liés à cette imprudence. Les motoculteurs utilisés par des personnes inexpérimentées sont très dangereux aussi! Seconde zone explosive, le barbecue, moment fort de la convivialité des Français. Qui n a pas été tenté de verser une giclée d alcool à brûler sur des braises hésitantes? Or, ce geste peut s avérer catastrophique. À surveiller aussi les feux de jardins, les risques de démarrages d incendie, via la dissémination des braises ou étincelles, les bouteilles de produits inflammables traînant à NICK DALY Une attention particulière lors du maniement des outils de coupe Le rangement des outils, de préférence en hauteur, ou bien dans des placards fermés Les produits chimiques hors de portée facile proximité, etc. Troisième zone de dangers, les produits de traitement du jardin : insecticides, herbicides, engrais ces produits sont des poisons pour l homme. Une seule cuillère ingérée peut provoquer un empoisonnement mortel. On les rangera avec une extrême prudence et on lira attentivement les consignes sur les étiquettes. On prendra garde également, au moment où on traite les plantes, à éviter que les enfants ne traînent dans le coin. Autre source de «pépins», les portiques et autres jeux pour enfants. Un peu de bon sens (installation sur des pelouses moelleuses, vérification des cordes et des points d attache) suffit souvent à éviter de mauvaises chutes et des traumatismes notamment crâniens. Intégrer simplement ces réflexes de sécurité, c est garantir la détente de tous durant tout le week-end ou les vacances. Sources: et PLANTES VÉNÉNEUSES Admirables mais terriblement nocives. Telles se présentent de multiples plantes dont il ne faut jamais ingérer les baies ou les feuilles. Parmi les nombreux empoisonneurs naturels, citons l if (quelques baies peuvent provoquer la mort d un enfant), le sorbier, le cytise (quelques graines peuvent mettre votre vie en danger), la digitale pourpre, le laurier rose, le houx, le muguet, le narcisse, l arum On gardera en mémoire les risques de tétanos liés aux griffures et coupures occasionnées notamment par les rosiers. En cas de doute, consultez rapidement un docteur et vaccinez-vous en urgence.

8 8 La prévention GMF GMF et VOUS N 107 Emma et Nico, une BD bien de son temps Emma, Nico, et leurs «potes» sont des jeunes biens: Nico bosse pour se payer un cyclo. Ils ont leur Attestation Scolaire de Sécurité Routière. Ils ne risquent rien des autorités car ils portent leur casque avec bandes réfléchissantes et présentent leurs papiers. Mais tout le monde n est pas aussi consciencieux dans cette bande dessinée, produite par la GMF. Les jeunes lecteurs pourront suivre les aventures d une petite bande sympathique et, par la même occasion, réviser les notions de base de la réglementation du deux-roues, récapitulées de façon synthétique et pédagogique dans une seconde partie de l album. Cet album disponible dans les agences GMF ou distribué à l occasion d actions de prévention. Gagnez un stage prévention En partenariat avec la Fédération nationale des Sapeurs Pompiers de France, la GMF organise cette année un grand «Jeu Prévention» proposé à l occasion des animations prévention mises en place par la GMF notamment dans les administrations. À la clef, 500 stages de secourisme «Protection civique de niveau 1» «prévention et secours civique de niveau 1» (PSC1). Deux tirages sont organisés, le 17 juin 2011 et le 18 novembre Les gagnants ont un an pour suivre le stage. La GMF offre 3100 «Journées de conduite» La GMF choie ses jeunes conducteurs et ses conducteurs plus expérimentés (> 60 ans) en offrant 3100 stages de conduite*. Les jeunes souscrivant une assurance auto et ayant le permis depuis moins de deux ans, peuvent ainsi bénéficier d un stage baptisé «Expérience plus». Ce stage d une journée (valeur 203 ) leur permet d échanger de façon conviviale tout en se sensibilisant aux difficultés de la conduite en ville. Cette journée comprend une partie théorique (films, quiz, débats...) et une partie pratique, le tout dans une ambiance conviviale et détendue. À l issue d une année sans «accident responsable», les jeunes conducteurs se verront octroyer une remise (non récurrente) de 76 sur leur nouvelle cotisation d assurance auto. Pour les conducteurs plus expérimentés, le stage est une bonne occasion de réviser leurs acquis et de corriger d éventuels défauts. * stages disponibles dans certaines régions seulement. Pour toute information, renseignez-vous auprès de votre conseiller GMF. Un espace dédié à la prévention Découvrez l espace «Conseils et Prévention» de la GMF sur gmf.fr. Vous trouverez de nombreuses informations pratiques et des conseils pour éviter des accidents dans les trois grands domaines que sont la route, l habitation, la vie quotidienne. Vous pouvez participer à des jeux, répondre à des quiz ou consulter une série de guides «interactifs» qui fourmillent de conseils simples et essentiels pour vous protéger et protéger vos proches. rubrique conseils et prevention Mixtaroute.com apprendre la route en musique Emprunter un petit chemin «cool», par exemple le mixage des sons en ligne, pour faire passer les messages de la prévention du risque routier. En ouvrant le site mixtaroute.com, Gema Prévention, association regroupant une vingtaine de grandes mutuelles françaises (dont la GMF), soit 24 millions de mutualistes environ, a joué une carte originale et créative. D octobre à fin décembre 2010, plusieurs centaines de jeunes ont créé des bandes-son originales en mixant morceaux musicaux et sons tels que klaxons, claquements de portes de voiture, tintements de glaçons, ambiance boîte de nuit, bruits d accidents L opération relayée sur Facebook et Twitter a connu un vif succès: 1174 mix réalisés, visites, pages vues. Les prix ont été remis. Les jeunes (essentiellement des jeunes hommes) ont bien «kiffé» mixtaroute. Les gagnants ont été récompensés lors d une grande soirée à Paris, au Social Club, en présence de Michèle Merli, déléguée interministérielle à la route. La GMF s est associée à cette opération qui sera reconduite en PARTENARIAT Une valeur au volant : la courtoisie Et si la solution était autant de savoir se conduire, que de savoir conduire? C est toute la démarche de l'association Française de Prévention des Comportements (AFPC), dont la GMF est partenaire. Chaque année, le 3e jeudi du mois de mars, se tient la Journée de la Courtoisie sur la Route. Le terme pourrait paraître désuet. En réalité, il s agit d une puissante campagne d information et de sensibilisation à la «bonne conduite», adressée aussi bien aux automobilistes, qu aux deux-roues et aux piétons. Depuis 2001, l'association Française de Prévention des Comportements (AFPC) milite activement pour changer les mentalités et les façons d être sur la route. Chaque année, elle organise un temps fort médiatique, une Journée de la Courtoisie sur la Route et en ville, afin d apprendre aux automobilistes, aux deux-roues (cyclistes compris) et aux piétons à vivre ensemble et à respecter les codes et les règlements. L objectif est d enrayer la dégradation des comportements des uns et des autres, principale source d accidents, et de faire de «la rue, la route, un espace à partager». Au-delà de la Journée, moment phare de son action, l AFPC travaille à «faire vivre» cet état d esprit courtois tout au long de l année. De même, elle a élargi ses horizons à l international. Désormais, la Journée de la Courtoisie sur la Route est européenne, l AFPC coopérant avec la Belgique, la Grèce, la Hollande, le Luxembourg et la Grèce, via divers programmes (projet CŒUR, Courtoisie sur les routes EURopéennes ). L action de l association est en réalité de plus en plus internationale, puisque l AFPC initie une coopération avec le Québec et avec plusieurs pays africains (Algérie, Niger, Bénin, Togo, Sénégal, Burkina Faso ). Grâce à ce type d actions, un nouveau savoir-être sur la route et dans la rue est en train d émerger, que la GMF est heureuse de soutenir, notamment en distribuant ses guides prévention. Voiture & co, des «jeunes» pragmatiques Ils sont présents dans les grands festivals de musique (Solidays, Rock en Seine, Eurockéennes de Belfort ), les soirées étudiantes, les grandes discothèques Ils sont jeunes et pas moralisateurs mais pragmatiques et efficaces. L association Voiture & Co, avec laquelle la GMF vient de nouer un partenariat, a bien compris que l on ne luttait pas avec des mots contre le cocktail route-alcool, mais avec des gestes. Entre autres initiatives, ces jeunes gens ont eu l excellente idée de proposer un service de covoiturage. Mais surtout, ils veillent à responsabiliser conducteurs et passagers. À l entrée des boîtes de nuit et autres lieux de fête, ils ramassent les clés de voiture et ne les restituent que s il est établi que le conducteur est en capacité de conduire (contrôle par éthylotest). Beaucoup se prêtent au jeu. Et rares sont les conducteurs qui ne respectent pas leur engagement de départ. Ils proposent des solutions pour raccompagner les jeunes fêtards en mal de transport. Dans cette logique, Voiture & co s est associé à Mobicampus, un service d alerte SMS et gratuit qui envoie des informations pratiques et permet, entre autres, de trouver un covoitureur! L association mène de nombreuses autres animations tels ces «parcours» de découverte des effets de l alcool et des psychotropes, organisés avec le concours de la GMF, dans des écoles de fonctionnaires. DIGITALVISION POUR TOUTE DEMANDE D INFORMATION ET DE CONSEIL > Votre agence GMF la plus proche > GMF en ligne (numéro non surtaxé) > Informations, devis et souscriptions en ligne sur REF Document imprimé sur papier 100 % recyclé. Ce numéro est intégralement imprimé sur du véritable papier recyclé. C'est-à-dire que les papiers récupérés, issus essentiellement de la collecte sélective auprès des ménages (magazines, journaux, chéquiers, livres, etc.) sont désencrés et blanchis sans chlore. Ce sont environ 7 tonnes de papier recyclé qui sont utilisées pour la réalisation de ce document. Par ce geste, nous évitons la mise en décharge ou l'incinération de déchets. De plus nous contribuons, d'une part à limiter la consommation des ressources naturelles et, d'autre part à diminuer de façon importante les rejets dans l'eau et dans l'air. GMF et Vous est édité par la Garantie Mutuelle des Fonctionnaires et Employés de l État et des services publics et assimilés. Société d assurance mutuelle - Entreprise régie par le Code des assurances Orléans cedex 9 Directeur de la publication: Thierry Derez - Directeur de la rédaction: Sylvie Lagourgue - Rédacteur en chef: S. de Montalembert - Rédacteur en chef Adjoint: Daba Guissé - Rédaction: Éric Allermoz - Conception et réalisation: J. Hin et B. Duran - Photogravure: RVB Éditions - Impression: IMAYE - ISSN: Dépôt légal: juin 2011

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

se blessent gravement à la maison

se blessent gravement à la maison Chaque jour en France se blessent gravement à la maison Les enfants sont curieux, ne savent pas encore reconnaître et éviter les dangers : il faut donc les protéger en les surveillant très attentivement.

Plus en détail

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e)

guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) guide de la sécurité chez l assistant(e) maternel(le) et l assistant(e) familial(e) Préambule Ce document est un outil pour vous permettre de réfléchir aux dangers éventuels de votre environnement professionnel.

Plus en détail

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial guide de la sécurité assistant maternel assistant familial Guide de la sécurité - 2 Ce guide est fait pour vous aider. Il répertorie les points de danger les plus fréquents et les mesures à prendre pour

Plus en détail

Intoxications au monoxyde de carbone : prudence

Intoxications au monoxyde de carbone : prudence Communiqué de presse Intoxications au monoxyde de carbone : prudence Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d une mauvaise combustion

Plus en détail

FENÊTRE OUVERTE DANGER

FENÊTRE OUVERTE DANGER FENÊTRE OUVERTE DANGER Réf. 413-08535-A RC Nanterre B 330 742 784 Illustration: Marianne Maury Kaufmann NE LAISSEZ JAMAIS UN ENFANT SEUL PRÈS D UNE FENÊTRE OUVERTE OU SUR UN BALCON. Chaque année, des enfants

Plus en détail

J aime aller vite dans les virages! Le saviez-vous?

J aime aller vite dans les virages! Le saviez-vous? La vitesse et ses limites Pour certains, rouler vite est source de plaisir ou synonyme de liberté. Pour d autres, cela permet de ne2pas gaspiller du temps. Cependant, la vitesse peut être un piège mortel.

Plus en détail

Avertis pour la vie. Le saviez-vous? Les principales causes d un incendie. À propos du monoxyde de carbone

Avertis pour la vie. Le saviez-vous? Les principales causes d un incendie. À propos du monoxyde de carbone Le saviez-vous? Les principales causes d un incendie Les experts en indiuent trois : 1. La négligence Le manue d attention lorsue l on cuisine; les objets placés négligemment près de la cuisinière. L utilisation

Plus en détail

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place

RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES. Comment repérer les risques Comment éviter l incendie Quelle prévention faut-il mettre en place RISQUE INCENDIE DANS LES PETITES ENTREPRISES 5 800 incendies par an dans les locaux industriels 1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse La plupart des incendies se déclarent la

Plus en détail

sécurité de bébé à la maison

sécurité de bébé à la maison UNE MAISON SANS DANGERS Vous le savez sans doute, les accidents domestiques sont la principale cause de décès chez les jeunes enfants. De 8 mois à 3 ans, le pic des risques d accident est le plus élevé

Plus en détail

Information presse Le 6 octobre 2008

Information presse Le 6 octobre 2008 Information presse Le 6 octobre 2008 Les incendies domestiques : des conséquences irréversibles Quand il ne tue pas, l incendie domestique peut entraîner chez les victimes de très graves séquelles physiques,

Plus en détail

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile

guide domestiques des incendies Assurer son logement, c est obligatoire et utile 12 Assurer son logement, c est obligatoire et utile Assurer son logement est une obligation légale. Si un dégât se déclare chez vous et que vous n êtes pas assuré, vous devrez supporter les frais de remise

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

Traumatismes et actes de violence

Traumatismes et actes de violence Chapitre 4 Traumatismes et actes de violence D après de récentes statistiques, près de six millions de personnes meurent chaque année dans le monde des suites de traumatismes ou d actes de violence et

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Quelques éléments pour réviser l ASSR

Quelques éléments pour réviser l ASSR Quelques éléments pour réviser l ASSR En 2007, en moyenne, chaque jour en France, plus de 13 personnes sont décédées des suites d un accident de la route. Si l on prend uniquement en considération le nombre

Plus en détail

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte

VILLE DE MONTMORENCY. Plan communal de sauvegarde. c r h w t. risques majeurs. Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte VILLE DE MONTMORENCY Plan communal de sauvegarde c r h w t a Les risques majeurs Les bons réflexes en cas de danger!ou d alerte à quoi sert ce document d information? Ce guide pratique présente les différents

Plus en détail

Votre conduite est un exemple pensez-y!

Votre conduite est un exemple pensez-y! Sur la route en famille Votre conduite est un exemple pensez-y! Au volant aussi vous êtes chef de famille! Parents, vous êtes aussi des acteurs de l éducation routière Comme pour beaucoup d autres apprentissages,

Plus en détail

TP N 1 : Réalisation de la combustion du charbon

TP N 1 : Réalisation de la combustion du charbon Chapitre 5 : Qu est ce que «brûler»? Plan : 1. Réalisation de la combustion du charbon a. Dans l air b. Dans le dioxygène 2. Quelques caractéristiques de la combustion du charbon. 3. Réalisation de la

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

La prévention des incendies domestiques

La prévention des incendies domestiques La prévention des incendies domestiques Comment éviter les risques d incendie : vigilance et gestes simples pour tous > Dans la chambre, éteindre complètement les cigarettes et ne pas fumer au lit. > Une

Plus en détail

Professionnels au volant. Prendre la route, ça se gère!

Professionnels au volant. Prendre la route, ça se gère! Professionnels au volant Prendre la route, ça se gère! Au travail, la prudence sur la route fait aussi partie de la performance Mieux vaut partir à l heure que rouler vite pour assurer un rendez-vous Au

Plus en détail

L électricité et le gaz naturel. En toute sécurité. Energy in motion

L électricité et le gaz naturel. En toute sécurité. Energy in motion L électricité et le gaz naturel En toute sécurité Energy in motion Vérifiez la sécurité de vos installations L électricité et le gaz naturel nous rendent bien des services et sont précieux pour notre confort

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

«piscine protégée, faut quand même me surveiller».

«piscine protégée, faut quand même me surveiller». Dans un mois, le 21 juin marquera le début officiel de l été, annonçant la grande saison des baignades. A cette occasion, la Fédération des Professionnels de la Piscine tient à rappeler quelques règles

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 février 2013 Plus vous roulez vite, plus les conséquences sont irréversibles La Sécurité routière lance samedi 9 février une nouvelle campagne pour sensibiliser les usagers

Plus en détail

Les défaillances du conducteur:

Les défaillances du conducteur: Les défaillances du conducteur: L accident est dû non pas à la fatalité mais dans 90 % des cas au conducteur luimême. Conduire demande une attention particulière afin de réagir efficacement. Cette attention

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

Mémento. pour partir en montagne l été en. sécurité. www.sports.gouv.fr

Mémento. pour partir en montagne l été en. sécurité. www.sports.gouv.fr Mémento pour partir en montagne l été en sécurité www.sports.gouv.fr Avant une sortie Choisissez une activité à votre mesure. Choisissez votre itinéraire en fonction de vos capacités (ne pas se surestimer,

Plus en détail

Matières dangereuses dans le ménage et l atelier. Prévention incendie

Matières dangereuses dans le ménage et l atelier. Prévention incendie Matières dangereuses dans le ménage et l atelier Prévention incendie Stocker et utiliser correctement les matières dangereuses Deux tiers des feux se produisent dans des lieux habités. En observant quelques

Plus en détail

Document Unique Evaluation des Risques à domicile

Document Unique Evaluation des Risques à domicile Document Unique Evaluation des Risques à domicile Nom et adresse de l assistante maternelle: Sylvie OGER 9 Résidence de Kerhuel 29150 CHATEAULIN Le Document Unique doit lister et hiérarchiser les risques

Plus en détail

Connaissances à retenir

Connaissances à retenir Connaissances à retenir Le cyclomoteur et sa réglementation : Le cyclomoteur est un véhicule à deux roues équipé d'un moteur ne dépassant pas cm3. La vitesse maximale autorisée est 45 Km/h. Les cyclomoteurs

Plus en détail

marchant dans la rue. fauteuil roulant... possible. jouer avec sur le trottoir. les conditions de visibilité sont bonnes. gilet jaune.

marchant dans la rue. fauteuil roulant... possible. jouer avec sur le trottoir. les conditions de visibilité sont bonnes. gilet jaune. A pieds Je n écoute pas de musique (casque) en marchant dans la rue. Je facilite le passage des personnes âgées, des parents avec des poussettes, des personnes en fauteuil roulant... Si le trottoir est

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris

L INCENDIE CHEZ VOUS. Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris L INCENDIE CHEZ VOUS Comment l éviter? Que faire s il survient? Brigade de sapeurs-pompiers de Paris P. 6 P. 10 P. 16 P. 17 Le risque incendie p. 4 La chambre p. 6 Le salon et sa cheminée p. 8 La cuisine

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Alarme incendie et Détecteur de fumée

Alarme incendie et Détecteur de fumée Alarme incendie et Détecteur de fumée Je veux être averti si un incendie se déclenche dans mon logement (maison, appartement, mobil-home...) Quelques chiffres 100 000 interventions de pompiers par an pour

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai :

QUESTIONNAIRE ASSR 2 LES PIETONS LES CYCLISTES. 1 ) La circulation des cyclistes peut se faire sur les trottoirs si j ai : LES PIETONS 1 ) Quels sont les usagers des trottoirs? (citez-en 8) Adultes, enfants, animaux, utilisateurs en rollers, patins à roulettes, planches à roulettes, personnes handicapées en fauteuil roulant,

Plus en détail

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR

DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR DETECTEUR CO (monoxyde de carbone) NB 930 MANUEL UTILISATEUR wizmart Detecteur CO TECHNOLOGIE ELECTRO CHIMIQUE Garantie 5 ANS Le détecteur CO peut vous sauver la vie Le danger : la présence de monoxyde

Plus en détail

Faites partie des solutions

Faites partie des solutions COMMENCE PAS TA VIE PAR LA FIN! Faites partie des solutions Vos jeunes et l alcool au volant Il y a plusieurs solutions pour éviter que nos jeunes prennent le volant sous l effet de l alcool. Découvrez-les

Plus en détail

L'empoisennement par le Monoxyde de Carbone

L'empoisennement par le Monoxyde de Carbone L'empoisennement par le Monoxyde de Carbone Qu' est que le Monoxyde de Carbone (CO): Le monoxyde de carbone est un des oxydes du carbone. C'est une molécule composée d'un atome de carbone et d'un atome

Plus en détail

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème Au collège, les élèves doivent obtenir La partie théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Il est important de bien préparer cet

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile

BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile BT 12 TESTEUR DE BATTERIE EN PUISSANCE Pour batterie 12V de type automobile Référence : 6588 PERMET ÉGALEMENT DE TESTER LE CIRCUIT DE CHARGE DU VÉHICULE CONSIGNES DE SÉCURITÉ LES BATTERIES DE TYPE AUTOMOBILE

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

Campagnes de prévention Information aux enseignants

Campagnes de prévention Information aux enseignants Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail Objectif Diverses campagnes ont été réalisées pour augmenter la sécurité routière. En nous appuyant sur l exemple d une campagne actuelle (turbosieste),

Plus en détail

Détecter pour Protéger

Détecter pour Protéger Détecter pour Protéger Détecter pour Protéger Prodeal - 11, rue de Kerbost - 22200 Guingamp Siret : 751 892 274 00026 - RCS Libourne - APE: 4690Z 3 4 Propose une large gamme de produits de protection et

Plus en détail

Les seniors et la route

Les seniors et la route Les seniors et la route La mobilité est le gage de la qualité de vie et de la préservation du lien social. Il est capital de s interroger sur ses capacités, de prévenir les difficultés et de savoir remettre

Plus en détail

J'évite les incendies et les brûlures à la maison

J'évite les incendies et les brûlures à la maison J'évite les incendies et les brûlures à la maison Plus de 60% des accidents entraînant des brûlures se produisent dans le cadre domestique. 20% des patients sont des enfants âgés de moins de 10 ans. La

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

7 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 7 avril 2011

7 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 7 avril 2011 7 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 7 avril 2011 Les Français ont de moins en moins conscience des dangers de la route, ce qui entraîne une dégradation de leur comportement au volant Enquête

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest!

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! Communiqué de presse Juin 2009 Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! AlcooTel, le test d alcoolémie pour mobile le plus performant du marché, simple ergonomique et gratuit est désormais

Plus en détail

Note /9 INTERDICTION DANGER OBLIGATION INDICATION

Note /9 INTERDICTION DANGER OBLIGATION INDICATION La signalisation /20 /9 les feux tricolores > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche

Plus en détail

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans

Guide bébé. Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Guide bébé Premiers pas, premiers bobos : guide de premiers secours chez les 0 à 3 ans Avec les bébés et les enfants, avoir des yeux dans le dos est presque une deuxième nature. Ils échappent malheureusement

Plus en détail

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du

MODE D EMPLOI DÉTECTEURS DE FUMÉE. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. MARS 2015. Obligatoire à compter du DÉTECTEURS DE FUMÉE MODE D EMPLOI FNSPF 2014. Firethinktank.org / Photo : Sébastien Mousnier. Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité. Obligatoire à compter du 8 MARS 2015 LES DÉTECTEURS AUTONOMES

Plus en détail

ACCUEIL D ENFANTS GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DES BONNES PRATIQUES

ACCUEIL D ENFANTS GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DES BONNES PRATIQUES ACCUEIL D ENFANTS GUIDE DE LA SÉCURITÉ ET DES BONNES PRATIQUES La bientraitance «La bientraitance repose sur un ensemble d attitudes, de comportements, de gestes ou de paroles susceptibles d être proposés

Plus en détail

Sièges d auto pour enfants

Sièges d auto pour enfants ! Sièges d auto pour enfants Du siège de bébé à la ceinture de sécurité, tout ce que vous devez savoir pour que votre enfant soit en sécurité! C est la loi En auto, les enfants qui mesurent moins de 63

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

Prévention de l intoxication au CO. un tueur silencieux chez vous

Prévention de l intoxication au CO. un tueur silencieux chez vous Prévention de l intoxication au CO un tueur silencieux chez vous Prévention de l intoxication au CO CO un tueur silencieux chez vous 3 1. Qu est-ce que le CO? CO? Le CO est un gaz très dangereux pouvant

Plus en détail

CHARTE DE L AUTOMOBILISTE

CHARTE DE L AUTOMOBILISTE CHARTE DE L AUTOMOBILISTE CHARTE DE L AUTOMOBILISTE A travers cette charte, nous voulons rappeler le bon comportement de l automobiliste pour permettre le mieux vivre des gens et la sécurité de tous. Nous

Plus en détail

Le monoxyde de carbone : un risque connu mais pas toujours pris en compte... p. 8

Le monoxyde de carbone : un risque connu mais pas toujours pris en compte... p. 8 «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» Dossier de presse septembre 2009 Sommaire Introduction... p. 3 Un gaz invisible, inodore et mortel...

Plus en détail

Service communication ARS Aquitaine Véronique Séguy / Séverine Huguet 05 57 01 44 13/14 veronique.seguy@ars.sante.fr / severine.huguet@ars.sante.

Service communication ARS Aquitaine Véronique Séguy / Séverine Huguet 05 57 01 44 13/14 veronique.seguy@ars.sante.fr / severine.huguet@ars.sante. «Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi.» Dossier de presse Novembre 2012 CONTACT PRESSE Service communication ARS Aquitaine Véronique Séguy

Plus en détail

SAUVER LA TERRE J APPRENDS À LE FAIRE!

SAUVER LA TERRE J APPRENDS À LE FAIRE! NOM DE L ÉLÈVE NIVEAU: NOM DU TITULAIRE DE CLASE Message destiné aux élèves et à leurs parents Dans le cadre du thème du projet-école, Sauver la terre j apprends à le faire, nous vous invitons, tes parents

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

La sécurité routière C est la responsabilité de tous

La sécurité routière C est la responsabilité de tous La sécurité routière C est la responsabilité de tous Excès de vitesse...2 Facultés affaiblies et fatigue...4 Ceintures de sécurité et sièges d auto...6 Distraction du conducteur...8 Excès de vitesse Connaissez

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

LES AVERTISSEURS DE MONOXYDE DE CARBONE

LES AVERTISSEURS DE MONOXYDE DE CARBONE Service régional de prévention incendie MRC de La Nouvelle-Beauce 700, Notre-Dame Nord, Bureau B Sainte-Marie, (Québec) G6E 2K9 Téléphone: (418) 387-3444 Télécopieur: (418) 387-7060 preventionincendie@nouvellebeauce.com

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

PREVENTION - PREMIERS SECOURS Les gestes simples à connaître.

PREVENTION - PREMIERS SECOURS Les gestes simples à connaître. PREVENTION - PREMIERS SECOURS Les gestes simples à connaître. GMF. Assurément humain Les sources d accident se multiplient et chacun d entre nous peut se trouver confronté à une situation qui nécessite

Plus en détail

Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables.

Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables. Commentaire de la Sécurité routière Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables. Parution le 16 novembre au Journal officiel du décret n

Plus en détail

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Les yeux vous piquent, vous bâillez à tout bout de champ? Arrêtez-vous et faites une turbosieste de 15 minutes. Seules

Plus en détail

URGENCE Recommandations en cas d urgence

URGENCE Recommandations en cas d urgence URGENCE Recommandations en cas d urgence EC 5609 144 Accident Malaise déterminer l ampleur et la gravité combien de personnes sont impliquées AGIR PREMIERS SECOURS Identifier les dangers pour soi-même

Plus en détail

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir Mercredi 17 avril 2013 remise à niveau PSC1 Céline Stern instructrice secourisme Céline Sourimant CPC EPS Interieur.gouv.fr => référentiel PSC1 Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR»

Plus en détail

Aujourd hui ce serait trop bête de ne pas être prêt!

Aujourd hui ce serait trop bête de ne pas être prêt! SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE LA VILLE DE SHERBROOKE Grâce à la prévention Aujourd hui ce serait trop bête de ne pas être prêt! Service de protection contre les incendies de la Ville de

Plus en détail

Accidents et mortalité:

Accidents et mortalité: Vous trouverez divers questionnaires pour tester vos connaissances en matière de sécurité routière. En dessous de chaque questionnaire, un lien vous dirigera vers les réponses. Accidents et mortalité:

Plus en détail

En voiture POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres

En voiture POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres En voiture POUR EN SAVOIR PLUS 1. L avis du psychologue Il est particulièrement difficile pour un enfant de rester immobile ; c est pourquoi les trajets en voiture sont souvent vécus comme une contrainte

Plus en détail

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement?

Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? 1 Concerne : Abords d école limitation 30Km/h Gilet rétro réfléchissant Camions Nouvelles cartes de stationnement - Motards Abords d école : limitation à 30km/h à certaines heures seulement? Arrêté Royal

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

installez un détecteur de fumée!

installez un détecteur de fumée! Protégez ceux que vous aimez, installez un détecteur de fumée! LES BONS GESTES À ADOPTER Faites attention aux bougies. Surveillez vos cuissons, éteignez vos appareils après usage. Un incendie se déclare

Plus en détail

Livret métier Le risque chimique. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis

Livret métier Le risque chimique. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Livret métier Le risque chimique Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Sommaire Pourquoi ce livret?...................... 4-5 L es produits dangereux................ 6-9 L es

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs 1 Le Risque majeur Le risque majeur est un évènement d origine naturelle ou anthropique, rare mais dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

Sécurité domestique. Assuré et rassuré.

Sécurité domestique. Assuré et rassuré. Sécurité domestique Assuré et rassuré. Sommaire Des mesures simples qui font de l effet La sécurité dans le ménage Eviter les risques Reconnaître les risques Agir avec sang-froid S assurer pour des lendemains

Plus en détail

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies

Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Un avertisseur de monoxyde de carbone peut sauver des vies Protégezvous! Le monoxyde de carbone est un gaz toxique présent dans votre maison il peut tuer rapidement INODORE INCOLORE SANS SAVEUR Pourquoi

Plus en détail

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE 03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La circulation à la campagne présente des dangers spécifiques. La signalisation est moins importante. Les passages protégés pour les piétons

Plus en détail

LE N 1 DE LA PROTECTION INCENDIE DANS LE MONDE!

LE N 1 DE LA PROTECTION INCENDIE DANS LE MONDE! LE N 1 DE LA PROTECTION INCENDIE DANS LE MONDE! Détecteur de fumée Pour ce qui vous importe le plus! Dès 1967, BRK met au point les premiers détecteurs-avertisseurs de fumée à usage domestique, suivis

Plus en détail

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents

Fatigue au volant. Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Fatigue au volant Toujours sur vos gardes! bpa Bureau de prévention des accidents Dormir pour mieux conduire La fatigue est la cause d environ 10 à 20% des accidents de la route. S endormir au volant est

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

Sièges d auto pour enfants

Sièges d auto pour enfants ! Sièges d auto pour enfants Du siège de nouveau-né à la ceinture de sécurité, tout ce que vous devez savoir pour que votre enfant soit en sécurité! C est la loi En auto, les enfants qui mesurent moins

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives Séminaire

Plus en détail