Question de point de vue Fatalité ou résurrection?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Question de point de vue Fatalité ou résurrection?"

Transcription

1 Equipes Populaires CharleroiThuin Sommaire : Des fêtes patronales, des lumières, des mots plein de sens si nous les exprimons avec notre cœur. P 2-3 : Edito P 4-5 : Joyeux Noël P 5-6 : Nouvelles des équipes p 7-8 : Mea culpa p 8-11 : Visite Cinergie p : Qui nous gouverne? p 14-17: Billet humeur p 17-19: Que de diplômes p 20 : Agenda Joyeux Noël et Bonne année. Banal, me direz-vous. vous. C est le temps de faire des choix, solidarité ou individualisme. Bonnes fêtes à toutes et tous. La fédé 1 A vec le soutien de la Av Editeur resp. : GOFFINET Isabelle Bd Tirou, Charleroi CHARLEROI 1 P

2 Question de point de vue Fatalité ou résurrection? Par quel bout de la lorgnette faut-il prendre cette fin d année? Comment comprendre que dans le milieu populaire on puisse comprendre et admettre les politiques gouvernementales de droite? N avez-vous pas entendu des réflexions du style «il y a des profiteurs sociaux», «en plus c est normal de travailler jusque 67 ans?», «combien aujourd hui à l âge de la pension continue leur métier?». Nous sommes-nous posé la question du pourquoi? Continuons notre chemin sur l étranger, le différent, la flexibilité pour la rentabilité. Nous sommes-nous posé la question «quelle vie de famille aurais-je encore? Que faire devant cette montagne de fausses bonnes idées? Si nous avons lu La Fourmilière page 16 de septembre-octobre, nous avons vu les nuages qui s amoncellent. N est-il pas temps de nous poser la question : quelle société aurons-nous encore? Que restera-t-il de nos aïeux? En partant de la dette de l Etat, que n aurions-nous pas à dire. Quelle politique fiscale, et le sauvetage des banques, et la fraude «soit disant légale», plus on en découvre, plus il s en crée. Est-ce encore tenable? Posons-nous la question du rôle des politiques, de l économique et des lobbies, «un Contrastes nous a monté leur ampleur autour de l Union européenne». Vous avez certainement vos idées mais à voir la cacophonie du gouvernement, les portes sont ouvertes à l arbitraire et pendant ce temps la NVA se balade, fait passer ses idées, un peu comme 2

3 Eden Hazard le fait dans la défense du Pays de Galle. Hélas, pour nous, sans résultat, c est ici que s arrête la comparaison ; il avance. Et pour nous, EP, une fin d année qui s achève. Elle fut riche de projets et de volonté de se frayer un chemin pour aller plus loin, partir du vécu des groupes, des constats, créer du nouveau, autrement, sans perdre de vue que l on avance ensemble pour le bien commun. Il y a eu un Congrès, cinq jours de formation, et aussi beaucoup de projets, de débat sur des sujets variés, dans nos groupes locaux. Quel bonheur de vivre l éducation permanente qui est la nôtre. Nous voulons construire la réflexion et l action pour un changement de société solidaire et égalitaire : ce n est pas des mots, car nous voulons être acteur de changements. Mais ce n est pas possible me direz-vous? Alors, comment interpréter l histoire de notre fédération, son cheminement depuis sa création en 1947, monde ouvrier, découvrir ce qui nous torture l esprit et nos corps au travers des injustices de la société. Que de chemin parcouru par ses militants, ses groupes locaux, la fédé, le mouvement. Ces rapports que nous avons difficile à faire sont très précieux, archivés et ressortent aujourd hui et nous montrent la vitalité de nos militants, leur créativité et leur savoir, et sont dignes d entrer dans les archives historiques du mouvement ouvrier à Charleroi. Demandez à Nathalie combien de fardes elle a encore transporté dans les archives. Ensemble, continuons, sans cesse, remettons le métier en mouvement, osons dire notre volonté d une fédération où les équipiers et équipières sont des moteurs pour un mieux être. 3

4 Abordons cette nouvelle année avec la même ardeur. Je vous souhaite à vous toutes et tous de joyeuses fêtes, pleine d amitié, qu une lueur anime nos dirigeants politiques, l austérité nuit et empêche la créativité. L incertitude du lendemain va amener des conflits, des tensions dans les familles et entre nos amis. Faut-il se taire pour autant? Joyeuses fêtes en toute amitié, Georges L histoire de notre fédération fait l objet d un mémoire (TFE) d une bachelière bibliothécaire documentaliste, c est pourquoi nos écrits sont importants. Joyeux Noël Noël dans nos chaumières comme il y a plus de 2000 ans, des parents seront là en attente de solidarité et d espérance pour accueillir leur progéniture. Il n y avait pas de place pour celui qui était attendu par un peuple, livré tantôt à la barbarie ou à la sagesse. Espoir de justice de paix, en cette nuit de Noël. Il n y a pas de place aujourd hui pour des jeunes, des parents qui n ont pas d autres ressources que de crier leur désarroi devant ce monde qui renforce le riche, le possédant celui pour qui, dès le matin, ses jours sont ensoleillés. 4

5 Il était venu pour accueillir tous les hommes de bonne volonté, ceux qui cherchaient le bonheur pour le distribuer à leurs semblables. Trop de pays aujourd hui en lutte, en guerre, se revendiquant du monde de Noël ont oublié les mots en paix, dialogue, création, savoir, richesse partagée. La lumière qui égaie nos cœurs qui embellit nos vies, qui rassure, qui ouvre des perspectives de bonheur, de joie et d espérance. C est celle-là que nous voulons redécouvrir au travers de petits gestes et de rencontres et de petites actions qui rassurent. Or combien de choses à travers le monde sont faites pour l autre, le démunir, le plus petit. Partager le bonheur et la joie de nos semblables en ce jour de Noël ne serait-ce qu un rêve? Partager un moment avec nos parents, nos enfants et petitsenfants, redécouvrir le sens du mot famille, celle qui unit au-delà des aléas de la vie. Redécouvrir en ce moment de Noël le sens de nos actions, le sens des mots. Exprimons en cette nuit de Noël l amour partagé pour l humanité et tous nos semblables. Joyeux Noël, Georges Nouvelles des équipes Wanfercée-Baulet : Conte original lu et discussion. Il est bien des temps modernes que nous rappelle l usine Cinergie. Une belle aventure, ou recherche du profit? Des perspectives avec plusieurs projets de films à voir : «Moi, Michel G, milliardaire» et «Les nouveaux chiens de garde» ; mais aussi «La publicité, arnaque, pression, défense». A Pâques, les EP parlent aux paroisses de l entité. De beaux projets. 5

6 Beaumont et Leernes : les deux groupes ont reçu avec plaisir José Vermandere du CIEP - MOC pour creuser avec lui le sujet du fameux Traité Transatlantique et ses conséquences possibles. Deux soirées riches en questions et en débats. Cependant, la suite diffèrera quelque peu puisque les Equipiers de Beaumont ont décidé de poursuivre leur réflexion sur le sujet de la dette publique alors que ceux de Leernes se pencheront en décembre sur le géant Monsanto, une multinationale tentaculaire dont les pratiques en scandaliseront plus d'un. Braijocepoc: comme à l'accoutumée, les militants du groupe Braijocepoc font preuve d'une énergie peu commune et développent de nombreux projets! Après un ciné-débat sur la commune Espagnole de Marinaleda qui est un remarquable exemple de démocratie directe, d'autogestion et de plein emploi, le groupe nous mijote encore pour décembre un après-midi ludique, la préparation du prochain ciné-débat en parallèle avec la mise en route d'un sous-groupe désirant poursuivre la réflexion sur les idées mises en pratique en Espagne afin de mener chez nous aussi des actions percutantes et radicales. Bref, pas le temps de s'ennuyer... Momignies: On a beaucoup discuté sur la détérioration des conditions de travail ainsi que sur les mesures futures de notre gouvernement. Le domaine des fins de carrière et des pensions nous a aussi interpellés. Beaucoup de réflexion à propos de l orientation politique de notre nouvelle équipe au pouvoir. Jumet/Wanfercée-Baulet : Convivialité lors de la visite de Cinergie à Fleurus. Partir de déchets de l agriculture, des herbes de l ICDI et en faire du gaz pour produire de l électricité, chauffer l eau pour le chauffage d une école, du Château de la Paix (Napoléon) et de riverains. C est comme un estomac qui digère. Cela semble beau. Energie d avenir? Une visite chaleureuse et intéressante au milieu de la boue : demandez-le à la station de lavage. Merci pour cette visite. Gozée : C est aussi les mesures d austérité du gouvernement qui ont préoccupés les militants du groupe et même une inquiétude pour la pérennité de notre mouvement. On a également parlé de la journée sans crédit et parcouru les recommandations de la campagne «Ne signez pas n importe quoi». 6

7 Mea Culpa! En novembre, un article intitulé «Nouvelles mesures ou nouveau piège?» voulait nous montrer le chemin auquel seront soumis les jeunes de Bruxelles afin de leur redonner l espoir d un emploi avec des mesures et des moyens intitulés «garantie jeune et contrat d insertion.» Ce contrat a pour but d offrir une première expérience professionnelle de qualité aux demandeurs d emploi de moins de 25 ans au chômage depuis 18 mois et qui n ont rien trouvé. Ces emplois ont été créés mais à quelles conditions? Et chez nous, n y a-t-il rien de pareil? Qui perd, qui gagne? Alain, 19 ans, décroche un emploi de caissier chez Carrefour Express. Paul, 19 ans, décroche un emploi de caissier dans le même magasin qu Alain. Mais lui est placé par Actiris dans un stage de transition. À 200 euros par mois, le coût patronal total pour le stagiaire de transition. C est un prix imbattable : à ce prix tous les patrons sont demandeurs, car Paul coûte huit fois moins cher à son employeur qu Alain. En outre, Paul gagne pour le même travail 997 euros net de moins qu Alain. Consultez le tableau des pertes et des gains de l employeur, de l employé, de la sécurité sociale et de l Etat. 7

8 STAGES DE TRANSITION : QUI PERD ET QUI GAGNE 1. «Paul» : Mis à l emploi dans le cadre du stage transition «garantie emploi jeune» à temps plein durant un mois. Employeur : euros Employé net : euros Sécurité sociale : euros Etat (IPP) : 0 euro 2. «Alain» : Mis à l emploi selon le barème à temps plein dans le secteur du commerce de détail alimentaire (CP202) durant un mois (jeune de 19 ans ancienneté 0). Employeur : euros Employé net : euros Sécurité sociale : euros Etat (IPP) : euros 3. Bilan Comparaison de «Paul» avec «Alain» Employeur : gain de euros Employé : perte de 397 euros Sécurité sociale : perte de 960 euros Etat : perte de 218 euros J espère que cet ajout vous permettra de mieux comprendre l article du mois de novembre. Ce n est pas toujours facile d extraire des éléments de plusieurs pages à lire, mais il me semblait important de vous livrer ce constat. Les jeunes ne sont pas près d en sortir et la sécurité sociale non plus. Et dire que tout cela a un coût pour les derniers publics. Nouvelles mesures de l Etat mais à quel prix? Avec toutes mes excuses, Georges Visite de l usine Cinergie de biométhanisation du 3 novembre 2014 C est à l initiative du groupe local de Jumet que cette visite a été organisée. D emblée, le groupe local a voulu l ouvrir à d autres militants et c est finalement 26 personnes qui étaient présentes, 8

9 venant aussi du groupe local de Wanfercée Baulet (tout proche de l usine) mais aussi des militantes de Vie Féminine. Pourquoi cette visite? Les militants s intéressent depuis longtemps aux énergies renouvelables ; ils trouvaient utile et instructif de découvrir ce qu est la bio-méthanisation. Eric Pierard, agriculteur mais aussi fondateur de la société coopérative nous a accueillis dans un hangar. La bio-méthanisation, c est la production de gaz à partir de matières biodégradables comme les déchets de légumes, les tontes de pelouses (venant d indépendants et des parcs à conteneur), des déchets de confiture venant de l usine Materne, un peu de lisier et surtout de la fiente de poules. Au moment de la visite, c était justement la pleine période de l interculture (période entre deux cultures où il faut planter autre chose comme par exemple du tournesol après des petit pois). L usine récupère également la surproduction de 2000 tonnes de pommes de terre mais aussi des pelures d oignons. Elle ne prend que du végétal. Certaines matières produisent plus de gaz que d autres. La fiente de poule est la plus rentable avec un rendement de 30%. Toutes ces matières vont dans un DIGESTEUR que l on peut comparer à un gros estomac. En effet, il fonctionne un peu comme l estomac d une vache c est-à-dire qu il doit recevoir des rations équilibrées. Grâce à cela, on atteint le maximum de rentabilité. On alimente le digesteur tous les ¼ d heure à raison de 200 tonnes par jour. 9

10 La grande cuve est hermétiquement fermée (anaérobie) contrairement au compostage qui doit se faire à l extérieur. La cuve est mélangée continuellement. Les matières restent pendant 60 à 90 jours mais c est dans les premiers jours que l on produit le plus de gaz. La cuve mesure 6 mètres de haut pour un diamètre de 32 mètres. Il y a au total 4 digesteurs qui sont enterrés. Le gaz est envoyé dans un sac à gaz de 3 m3. Ce gaz alimente des moteurs qui font tourner une génératrice qui renvoie vers le réseau ORES à volts. C est également de la cogénération puisque la chaleur récupérée chauffe de l eau qui maintient la température des digesteurs. Il y a surtout un réseau de chaleur qui part de l usine vers le «château de la Paix (qui est la maison communale de Fleurus) mais aussi vers l école Notre Dame (école primaire, secondaire mais aussi supérieure). Le réseau est équivalent à 40 chaudières individuelles. Il y a également une série de maisons proche de l usine qui sont raccordé directement. Contrairement au chauffage central classique, c est ici un échange eau-eau et pas eau-air. La différence de température entre les deux circuits est de maximum 15 c. En été, l usine fait fonctionner un séchoir pour les pulpes. Le produit qui reste ensuite s appelle le DIGESTA. Il y a également de l engrais liquide qui est bien meilleur que les engrais chimiques tout en étant purement naturel car il contient beaucoup d azote. Autre avantage ; le digesta est désodorisé à 90%. L usine fonctionne 24h sur 24, 365 jours sur 365. La puissance est de 1,5 megawatt par heure. Cela équivaut à la consommation de tous les ménages de la ville de Fleurus soit personnes. 10

11 Tour des questions -Pouvez-vous utiliser des branchages même broyés? Non même les pommes de terre doivent être passées au broyeur avant. -Quel est le prix de l énergie pour les familles qui sont raccordés au réseau? Ils payent 50% du prix du mazout mais les autres avantages sont qu ils n ont plus besoin de cuves à mazout (gain de place), plus d entretien, plus besoin de ramoner les cheminées. Ils ne payent que ce qu ils consomment. Il y a une chaudière de secours alimentée par des plaquettes de bois. -Combien de personnes travaillent? 3 personnes sont rémunérées en dehors de l administrateur délégué mais il y a aussi de l emploi indirect. Le travail est assez saisonnier. -Qui a eut l idée de départ? Mon fils Ludovic m en avait parlé à la fin de ses études mais je ne l avais pas écouté à l époque (trop compliqué). Ce n est que 10 ans plus tard qu un professeur de l école Notre Dame, bio-chimiste, monsieur Frans Smets voulait faire une étude sur la bio-méthanisation. On s est donc associé. Nous avons visité une installation en Allemagne (il y en a beaucoup là bas). Comme je suis éleveur de poulet( ) j avais un problème avec la fiente de poule puisque j en produis 16 tonnes par jour. -Est-ce rentable? Oui grâce aux certificats verts. La visite s est terminée par le passage dans la salle des machines où le bruit était assourdissant. Ensuite, nous somme sortis à l extérieur pour apercevoir via une lucarne un des «digesta» en action ; on voit une énorme masse brunâtre qui tourne. Nous avons ensuite pris un café ensemble et puis nous avons remercié notre hôte d avoir pris le temps de nous expliquer tout ça. Il faut signaler que Monsieur Pierard accueille volontiers des groupes de citoyens que cela intéressent. Pourquoi ce genre d usine n existe pas en plus grand nombre en Belgique? 11

12 Bienvenue à notre nouveau stagiaire! Je m'appelle Pascal, j'ai 25 ans et j'habite Charleroi. Après un parcours professionnel de 5 ans comme agent de gardiennage, j'ai décidé en septembre 2013 de prendre mon destin en mains. J'ai donc décidé de tenter ma chance en haute école et j'ai entamé un baccalauréat afin de devenir assistant social. Je suis actuellement en deuxième année et compte bien continuer sur ma lancée afin de réaliser mes ambitions. Je suis quelqu'un d'assez discret, qui aime observer avant d'intervenir. Parfois trop observateur, je dois travailler sur moi afin d'oser plus facilement. Assez ouvert en petit groupe, je m'efface parfois trop en groupe plus important. Je pense que mon stage aux Equipes Populaires va me permettre de travailler ces défauts et va me permettre de rencontrer un public large et ainsi me plonger au cœur d'un travail social différent des standards. Qui nous gouverne? Un ouvrage assez interpellant est sorti récemment, son titre «Les usurpateurs»! Il est écrit par Susan George, présidente d honneur d Attac-France (mouvement alter-mondialiste). Elle nous annonce qu un gouvernement mondial des entreprises se met en place. Sans entrer dans les détails, cette gouvernance rassemble les grands PDG des multinationales, les banquiers et une armada de lobbyistes (décidemment une profession très demandée). Ce qui vise cette gouvernance : dépouiller l Etat de leur souveraineté, ceci avec la complicité des gouvernements du monde capitaliste! 12

13 Que devons-nous en tirer comme conséquences, nous qui militons pour une société plus juste, plus solidaire où l on rêve d une économie au service de l homme et non l inverse! Hélas, la première idée qui me vient est la confirmation d une méfiance de plus en plus grande envers nos élus politiques qui, en lieu et place de se dresser sur la route de cette énorme machine à broyer le peuple qui s est mise en place, déroulent le tapis rouge et mobilisent les «forces de l ordre» quand des citoyens clament leur ras-le-bol. Dans les prochains bulletins de liaison, je vous en dirai un peu plus long sur ce que Susan Georges a écrit sur «les usurpateurs». Ce terme «usurpateurs» me fait penser à conspirateurs, c est presque poétique, puisque cela rime! Aujourd hui, je vous donne le premier commandement du parfait «lobbyiste». 1. De l ombre ton royaume tu feras! En clair, moins le citoyen vous remarque et ignore vos activités, plus vous réussissez à satisfaire vos clients... Cela me fait penser au TTIP, on en discute depuis longtemps, mais il a fallu des indiscrétions et le talent «fouille-merde» de quelques journalistes pour enfin découvrir ce traité qualifié de Dracula contre les peuples par le Groupe de Résistance au Marché Transatlantique! A propos, savez-vous que la première société secrète de gouvernance mondiale a été créée en 1947! C est sous la férule d Hayek (économiste ultralibéral d origine autrichienne) et avec la participation de nombreux autres élèves en économie (dont le fameux Milton Friedman) et de philosophes matérialistes qu a été établie la société du Mont Pèlerin, en Suisse. 13

14 Ce n est pas par hasard que c est à Davos (en Suisse) que se voient régulièrement les gouvernants des pays riches! En toute lumière, Bernard Billet d humeur En guise d apéro et de mise en bouche le dimanche midi, on a le choix : Mise au point (RTBF), On refait le monde et Controverses (RTL)! Beaucoup de blabla... A-t-on le temps de discuter d un sujet de société? Images chocs, interviews bâclées, invectives, pas mal de mauvaise foi et, pour parfaire le plat, méconnaissance des dossiers! Vraiment j en ai marre de ce bain médiatique où l on plonge le citoyen et dans l eau duquel on verse du parfum et des huiles pour mieux nous endormir. Je reviens sur les paroles de notre animateur José Vermandere lors de la réunion récente du Gal de Momignies : «J ai un peu peur de cette excitation (que je comprends et partage aussi) face aux décisions futures de la nouvelle coalition fédérale. D autant que je n entends pas beaucoup de choses émanant des majorités régionale et communautaire, côté francophone! Je crains que pas mal de mesures de rigueur pourront passer sans grande réaction!» Oui, ami José, tu as parfaitement analysé le contexte social actuel et je suis du même avis. Depuis lors, on sait que la mobilisation syndicale a été importante le 6 novembre. A titre personnel, j aimerais que l ensemble de la classe populaire puisse faire entendre ce que nous avons appelé les cris et chuchotements... car à côté de ceux qui défendent leur pouvoir 14

15 d achat, il y a aussi ceux qui n ont plus que les miettes du gâteau des riches à ramasser! Je lisais dans un des derniers numéros de l hebdo «Marianne» les propos désabusés d un lecteur : «Je m appelle Alain, j ai 61 ans, et j en ai marre de voir ces carriéristes politiquement asexués cérébraux et qui disposent de pouvoirs et dont l incompétence nous a menés à la ruine». Je complète son propos en remarquant que ce sont les citoyens qui ont choisi leurs représentants politiques. Quand on sait que notre dette publique est passée de 48,5 milliards d euros en 1980 à 362,3 milliards en 2011 et que l Etat a déboursé 470,5 milliards d euros en trente ans d intérêts sur cette dette, on ne peut qu être d accord avec Alain sur l incompétence de nos élus. Notre lecteur fait encore une autre intervention, qui elle est plus ciblée sur la gauche : «J en ai marre de ces élus qui n ont de commun avec la gauche que le fait d avoir eu des parents et des grands-parents qui, eux, l étaient vraiment, de gauche, à une époque lointaine.» Un vieux militant carolo m a dit, il n y a pas très longtemps : «le socialisme est devenu l apanage d une classe presque aussi bourgeoise que celle qui vote à droite... les ouvriers sont presque des laissés pour compte et les allocataires sociaux des clients qui continuent à voter pour le Ps parce qu ils ont peur de basculer encore un peu plus bas... mais qui voteraient pour n importe quel parti qui s occupe d eux...» Comment interpréter ce constat? C est exact que le PS a souvent participé au pouvoir entre 1980 et 2010 et peut-être a-t-il sous-estimé la toute puissance de la finance, qui, elle a reçu un soutien massif des partis à droite (surtout les libéraux). 15

16 Il faut rappeler qu entre 1982 et 1986, le gouvernement Maertens- Gol a obtenu des pouvoirs spéciaux et, que, avec Philippe Maystadt comme Ministre des Finances, toute une série de mesures fiscales très favorables aux grandes entreprises et assez défavorables aux particuliers a déferlé. A ce moment, le PS étant dans l opposition. On a ensuite attendu les années 1998 à 2010 et l avènement de Didier Reynders aux Finances pour donner le coup de grâce à la fiscalité : le passage aux intérêts notionnels. C est ainsi que les recettes de l Etat fédéral ont fondu comme neige au soleil, car, en même temps le chômage explosait et amenait moins de rentrées fiscales (certains experts estiment le manque à gagner à plus ou moins 10 milliards d euros de 1981 à 2010). De là à rendre le PS responsable de tous les maux, en Wallonie notamment (ce que prétend le MR), il y a de la marge, évidemment. Peut-être que les élus PS n ont pas été assez proches des milieux populaires et ont vraiment mal appréhendé la souffrance qui frappait l ensemble des allocataires sociaux. Néanmoins, il reste qu objectivement, la présence du PS dans les majorités composées a permis d éviter un des plus grand choc social. Il faut que l ensemble des élus PS prennent conscience de ce fait et fasse le pas qui va permettre le rapprochement : il y va de la survie de notre sécurité sociale! Où en sont la plupart des médias? Les acteurs du monde médiatique pensent surtout à garder leur place au sein de cette mascarade avec la bienveillance des politiciens. Que peut encore espérer le citoyen soucieux de l avenir des générations qui nous suivent? Que pèse le milieu populaire face à l audimat? Lors du «Midi Contrastes» du 23 octobre, j ai eu la chance de parler quelques minutes avec Felipe Vankeirsbilck, de la CNE, lequel m avouait être très sceptique quant à la réussite de la stratégie des syndicats face à la toute puissance du monde financier et surtout il se demande comment conscientiser 16

17 l ensemble des acteurs sur le terrain social d un rapport de force tellement inégalitaire! Il m a avoué que même chez certains syndicalistes, on trouve des adhérents d une politique de droite libérale et on préfère défendre une situation encore privilégiée. Voilà encore bien des sujets à discuter entre nous, militants des équipes, et je ne peux que vous encourager, toutes et tous à rester éveillés et à aider d autres à se remettre en marche face à un phénomène terriblement inquiétant : l endormissement du monde populaire. Ecoutons Paul Jorion* (économiste altermondialiste) : «On est plus proche de la chute de l Empire romain que de 1789 : on est entré en esclavagisme de la dette...» J en déduis que les puissants de notre société s évertuent à garder (et accroitre) leurs privilèges et nous accordent encore de quoi acheter du pain et des jeux... sachons de quel côté est notre adversaire! Amitiés, Bernard * Voir feuille de liaison d octobre Que de diplômes Wépion... les fraises, mais aussi «La Marlagne»! C est ce samedi 15 novembre que la plupart des militants s y sont retrouvés pour la dernière séance de formation de ce cycle entamé en février à Namur (que le temps passe vite). 17

18 Difficile de résumer ce qui s y est déroulé, tant ce fut intense, et plein de perspectives quant à la motivation des militants. Les quatre groupes (Tournai, Charleroi, Namur, Liège) étaient bien représentés. Après une petite matinée studieuse et un temps de midi partagé entre les besoins du corps et l envie de discuter entre nous, les artistes sont entrés en action. Pas de grandes conférences, mais plutôt une série de saynètes, entrecoupées de prestations éblouissantes de Brigitte et Jean- Marie, nos amis tournaisiens, qui nous ont entraîné dans un karaoké d enfer (on a terminé sur la «Salsa du démon»). Entre chaque groupe, les militants ont reçu leur diplôme. Jugez plutôt : Liège a réussi à nous convaincre que les EP devraient adopter un tire-bouchon comme nouveau logo. Les carolos ont fait un micro-trottoir avec prolongement dans un bistrot et ont présenté «Acrostiche» où plusieurs mots ont permis aux participants de découvrir le mot-clé «cohésion» dont Jenny nous avait tellement bien parlé lors du micro-trottoir! Les namurois, entraînés par le carolo Robert Maes, nous ont concocté un jeu «Questions pour des militants» calqué sur Questions pour un champion! Evidemment, ce sont les Equipes Populaires qui ont gagné! Quant à Tournai, ils ont enchaîné une séance de coiffure, où une candidate à un logement devait «changer sa présentation» avec un face-à-face Albert Frère et sa servante. Tout un programme qui a permis de démasquer l injustice sociale! En bref, un samedi plein de grisaille le matin et une multitude de faces rayonnantes en fin d après-midi et surtout des motivations gonflées à bloc! 18

19 Un seul mot à dire et redire : merci à celles et ceux qui ont mis en œuvre ce cycle de formation, c était super! Bernard 19

20 MERCREDI 3 DECEMBREEMBRE : - 13h30 : BRAIJOCEPOC : suite du ciné-débat «Marina Leda»à la Braise - 18h : Atelier Novlangue à Taboo, rue Basslé à Charleroi VENDREDI 5 DECEMBREEMBRE : - 13h30 : BRAIJOCEPOC dans nos locaux LUNDI 8 DECEMBRE: - 9h30 : groupe local de Jumet - 19h : Projet Oxfam sur la souveraineté alimentairesalle A dans nos locaux - 19h30 : groupe local de Leernes MARDI 9 DECEMBRE EMBRE : - 14h : groupe local de Momignies chez Freddy MERCREDI 10 DECEMBRE : - 14h : Après-midi jeux de société BRAIJOCEPOC - 15h : groupe local de Gozée chez Paul Croquet JEUDI 11 DECEMBRE - 9h30 : Equipe Fédérale chez Arlette VENDREDI 12 DECEMBRE : - Après-midi Novlangue à Bouge - Souper à Notre Maison (infos : 071/ ) LUNDI 15 DECEMBRE : Grève générale MARDI 16 DECEMBRE : - 9h30 : plateforme Carologement chez Vie Féminine -19h : groupe local de Baulet -19h30 : groupe local de Beaumont MERCREDI 17 DECEMBRE : -18h ; dernière séance du cycle Novlangue VENDREDI 19 DECEMBRE -7h : Encerclement pacifique du sommet européen ; Pour une Europe sociale, écologique et démocratique! BONNES FÊTES DE FIN D ANNEE A TOUTES ET TOUS! 20

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon Alain Carrupt, Président syndicom, syndicat des médias et de la communication Fleurier 11.30 et Yverdon 18.30 Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon (Seul le texte parlé fait foi!) Les travailleuses

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage.

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique t accompagne

Plus en détail

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale 19 juin 2008 Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale Dr. Ariane Zermatten Dr. Christian Osiek Dr. Françoise Jermann Dr. Yasser Khazaal Dr. Guido Bondolfi Pourquoi

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Newsletter 01. www.formationtitresservices.be

Newsletter 01. www.formationtitresservices.be Newsletter 01 www.formationtitresservices.be Avant-propos Cher lecteur, Le secteur des titres-services est toujours en pleine croissance. Avez-vous déjà parcouru l étude IDEA commandée par les autorités

Plus en détail

Newsletter n 4 Avril 2015

Newsletter n 4 Avril 2015 Newsletter n 4 Avril 2015 Chères et chers bénévoles, Nous espérons que vous allez toutes et tous bien et que vous trouverez du temps entre les chasses aux œufs pour les activités que nous vous proposons

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

NOS ENGAGEMENTS COMMUNS Programmation du mouvement ATD Quart Monde en Belgique 2013-2017

NOS ENGAGEMENTS COMMUNS Programmation du mouvement ATD Quart Monde en Belgique 2013-2017 NOS ENGAGEMENTS COMMUNS Programmation du mouvement ATD Quart Monde en Belgique 2013-2017 8 juin 2013 : 60 membres actifs se retrouvent pour une journée d'évaluation à la Maison Quart Monde de Bruxelles.

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS SALONS DE COIFFURE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

PARTAGER LES TÂCHES MÉNAGÈRES

PARTAGER LES TÂCHES MÉNAGÈRES Activités éducatives pour les 10 à 11 ans PARTAGER LES TÂCHES MÉNAGÈRES VOTRE ENFANT APPREND À : FAIRE DES CHOIX SELON LES BESOINS ET LES DÉSIRS D UN GROUPE RÉALISER UN PROJET COMMUN EN COOPÉRATION PARTAGER

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Fiche pédagogique

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com

Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Une révolution dans la téléprospection www.jobphoning.com Dossier de Presse Sommaire p.3 Synthèse p.4 3 questions à Thomas Ciemniewski, créateur de JobPhoning p.6 Présentation de la plateforme p.6 Comment

Plus en détail

Journées d'épanouissement conjugal et personnel. Les SENS de L'AMOUR. Samedi 7 et dimanche 8 juin 2014 La Saline les bains. Avec

Journées d'épanouissement conjugal et personnel. Les SENS de L'AMOUR. Samedi 7 et dimanche 8 juin 2014 La Saline les bains. Avec Journées d'épanouissement conjugal et personnel Les SENS de L'AMOUR Samedi 7 et dimanche 8 juin 2014 La Saline les bains Avec Pascal de Sutter & Julie Van Rompaey Sexologue Architecte du désir Samedi 7

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación)

JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) JOURNAL D UN TEMOIN DEPUIS LA BELGIQUE (Roberto J. PAYRO, pour La Nación) Bruxelles, lundi 3 août (1914) Bruxelles vient de s éveiller avec une effroyable impression. On n a appris qu aujourd hui, ce matin,

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF)

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Niveau : B1 du Cadre européen

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe?

Chapitre 3: Qui tient les ficelles en Europe? Chapitre : Qui tient les ficelles en Europe?. Qui est qui? Tout comme une commune, une province ou un pays, l Union européenne est gouvernée par des politiciens. Ceux-ci travaillent au sein de différentes

Plus en détail

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg,

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg, RENCONTRE Rencontre avec Peter Berg LAURENT DREYFUS Peter Berg vient de publier son deuxième livre, traduit et édité par le Mouvement de l Agriculture BioDynamique. Nous avons voulu voir de quelle expérience

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

N 17. Edito du Président. Ecole Méditerranéenne de Chiens Guides d aveugles de Biot

N 17. Edito du Président. Ecole Méditerranéenne de Chiens Guides d aveugles de Biot ECOLE MEDITERRANNEENE DE CHIENS GUIDES D AVEUGLES NOS MANIFESTATIONS NOS REMISES TEMOIGNAGE UNE JOURNEE AVEC NOS EDUCATEURS NOS NOUVELLES STARS JOURNEES D UNE REMISE A DOMICILE PARRAINAGE DE LA MAISON

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement

Représenter son Unité à l'assemblée Générale du Mouvement Publications SGP SGP - P904006 - P904074 Mensuel - Mensuel - Numero - Numéro Spécial Spécial - N 157 - N - Août 157 2009 - Août (Ne 2009 paraît (Ne pas paraît en juillet) pas en - Ed. juillet) resp. -

Plus en détail

C est ainsi que tout a commencé!

C est ainsi que tout a commencé! Nous sommes un jeudi du mois de Juin 2007, je travaille comme tous les soirs au Bar 1515 de l hôtel Marignan à Paris. Mon ami Michele, dirigeant de Roberta traiteur, passe déguster un cocktail et me demande

Plus en détail

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Seul le prononcé fait foi Mes cher(e)s collègues, Dimanche, les Parisiens m ont fait confiance pour être la première femme maire de Paris. Ce choix m'honore et m'oblige.

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

Prévention et Formation professionnelle

Prévention et Formation professionnelle Conférence de presse Mercredi 24 Octobre 2012 Ancenis, la Solidarité vraie Prévention et Formation professionnelle Un nouveau dispositif pour les 18/25 ans «Un Pass Sport vers l emploi» avec Le Coaching

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien

ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien ENQUETE METIER Confronter ses rêves à la réalité du quotidien La présente enquête-métier a pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d un métier, de son

Plus en détail

AGENDA 21 de Morne-à-l eau

AGENDA 21 de Morne-à-l eau AGENDA 21 de Morne-à-l eau Compte-rendu du COPIL 2 Vendredi 12 juillet 2013 Introduction M. Edmond Marcel : Bonjour mesdames et messieurs, ce comité de pilotage est un comité de préparation du Forum 21

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne.

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne. 007-011 Avant propos_avant-propos 25/07/13 17:20 Page7 Avant-propos Gerhard CROMME* L Europe et l Allemagne ont besoin d une France compétitive Cet article reprend les thèmes du discours prononcé par Gerhard

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante.

Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Cher-e-s camarades, cher-e-s ami-e-s, chers invités, Nous démarrons cette année 2015 sous le signe de l anniversaire des 120 ans de la CGT, d une CGT à la fois présente, offensive et dérangeante. Une CGT

Plus en détail

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de Êtes-vous fait pour la communication? La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de nouveau produit, pas d élus politiques, pas de spectateurs dans les salles de cinéma,pas de lecteurs pour

Plus en détail

Les événements de 2013

Les événements de 2013 a 20 ans Dossier de presse 13 juin 2013 L e m o t d u «L ambition de Force Cadres depuis vingt ans est de développer Président de l emploi des cadres dans la région Provence Alpes Côtes d Azur. Les cadres

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

Immobilier confidentiel www.iconfidentiel.org

Immobilier confidentiel www.iconfidentiel.org Pour ceux qui cherchent Notre Moteur Spécifique : recherche pour vous vous mets en relation confidentielle avec des Propriétaires et des Professionnels, sans vous dévoiler. Sommaire Vous ne faites pas

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail