ATHENA 251. Recherche et développement technologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATHENA 251. Recherche et développement technologique"

Transcription

1 ATHENA 251 Recherche et développement technologique Bureau de dépôt Bruxelles X - Mensuel ne paraissant pas en juillet et août Mai 2009

2 Sommaire Pour voler de ses propres ailes. Ultra léger motorisé, le Twinbee est un Ulm made in Wallonia, conçu par la société Airflow et dont les premiers exemplaires de série devraient sortir dans six mois. Taillé pour les loisirs, il est aussi un outil de travail pour les pays en voie de développement. Parmi les autres services possibles, on peut citer la médecine d urgence ou la surveillance. Des perspectives opérationnelles qui augurent favorablement quant à l avenir commercial de ce produit Une présentation de Jean-Claude Quintart. L enfer, c est les autres... La phobie sociale ruine des vies et des carrières professionnelles. Probablement n'est-elle que le dernier maillon d'un continuum dont le premier échelon serait la simple timidité. Une jeune discipline, la psychopathologie cognitive, montre que, à côté d'autres facteurs, le fonctionnement cognitif est impliqué dans la survenue et le maintien des états d'anxiété sociale. Des explications de Philippe Lambert. Radiothérapie: le temps des révolutions. Voilà plus d'un siècle que la radiothérapie occupe une place de choix dans l'arsenal thérapeutique en oncologie. On estime que 50 à 70% des patients chez qui a été posé un diagnostic de cancer seront confrontés à un traitement reposant sur cette modalité. Aujourd'hui, la radiothérapie connaît une véritable révolution fondée sur d'importants progrès technologiques. Un article de Philippe Lambert. Parents-enfants: renouer le dialogue. Dans le premier volet de cet article, il était question des difficultés relationnelles entre parents et enfants à propos d'internet, notamment à cause de la fracture des êtres humains entre digital natives, digital immigrants et analogistes. Cette fracture n est pas sans conséquences pour l'enseignement et le retour à la situation antérieure n'est pas envisageable puisque le cerveau des digital natives ne fonctionne plus comme celui des immigrants. Mais alors, se demande Christian Vanden Berghen, comment combler ce fossé intergénérationnel? Une étoile est née. Un nouveau pas vient d'être franchi dans la longue marche vers la fusion nucléaire contrôlée: 192 lasers ont concentré 1,1 mégajoule d'énergie sur une cible minuscule contenant du tritium et du deutérium. C'est la première fois que la barrière du mégajoule est franchie. De quoi enclencher une réaction de fusion, explique Henri Dupuis, c est-à-dire créer une mini-étoile... Quel climat pour demain? Le réchauffement climatique est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et de l'atmosphère, à l'échelle mondiale et sur plusieurs années. Dans son acception commune, ce terme est appliqué au changement climatique observé depuis environ 25 ans, c'est-à-dire depuis la fin du XX e siècle. La plupart des scientifiques attribuent à ce réchauffement général une origine en grande partie humaine. Quel est l état de nos connaissances actuelles en ce domaine? Un article de Paul Devuyst. Satnav: quid d Egnos et de Galileo? L édition 2009 du sommet de la navigation par satellite qu organise, chaque année, l Institut de géodésie et de navigation de l Université de la Bundeswehr, à Munich, a tenu toutes ses promesses avec ce thème provocateur: The worldwide race in Gnss/Global Navigation Satellite Systems (La course mondiale aux systèmes globaux de navigation par satellite). Théo Pirard y assistait. Vous pouvez consulter la revue Athena sur le site Wallonie.be Si vous désirez un abonnement, vous pouvez vous adresser : soit par courrier avenue Prince de Liège, Jambes soit par téléphone au 081/ soit par courriel à l adresse spw.wallonie.be ou encore via le site repris ci-dessus. Photo de la première de couverture: Christophe Despeghel. Sans oublier les rubriques Actualités: Concours, de Jean-Luc Léonard, pp ; Les brèves, de Jean-Claude Quintart, pp ; Info-Bio, de Jean-Michel Debry, pp ; Astronomie: Le ciel depuis la Terre en juin 2009, de Paul Devuyst, p. 460 et À la Une du Cosmos..., de Yaël Nazé, p Espace: Qu est-ce qui s passe? de Théo Pirard, p. 462; Baïkonour, cosmodrome mythique et En Bref, pp

3 Concours Des jeunes qui rêvent... les pieds sur terre «La Wallonie a toujours été une petite terre où les inventeurs étaient plus nombreux qu ailleurs. Et ce n est pas fini!» C est le professeur Robert Halleux, grand historien des sciences et des techniques qui a tiré en ces termes la morale de l Odyssée de l objet , dont le dernier acte et l épilogue se sont déroulés du 18 au 23 avril sur le site de Blegny-Mine Le dernier acte, c était l exposition des 77 objets conçus, développés et construits par quelque 800 jeunes de l enseignement secondaire wallon et bruxellois. Et l épilogue était évidemment la proclamation du palmarès établi, non sans peine et hésitation, par le jury placé sous la présidence du designer industriel Jean Paternotte, chargé de cours à l école de La Cambre, à Bruxelles. Outre le professeur Halleux déjà cité, le jury comprenait trois représentants du monde industriel: Myriam Carbonnelle, designer; Roger Hubert, Arcelor-Mittal et Richard Thommeret, Solvay; et trois membres issus du monde institutionnel: Michel Charlier, inspecteur général de la DGO6 (ex-dgtre), Michel Croes, inspecteur de la Communauté française et Claire Demain, représentant la ministre de la recherche et des technologies. La ministre Marie-Dominique Simonet, a inauguré l exposition, le vendredi 17 avril, en soulignant que la Commission européenne avait remarqué l Odyssée de l objet et la citait en exemple au titre des bonnes pratiques de dissémination de la culture scientifique et technique. Cette attention européenne est particulièrement appréciée par les deux chevilles ouvrières du concours, Michel Van Cromphaut et Jean-Marie Cordewener, de la DGO6. Elle a rappelé brièvement les quatre critères selon lesquels allaient être jugés les objets présentés: leur caractère innovant, le choix des matériaux mis en œuvre, la réalisation de l objet et les panneaux de présentation du projet. Elle a beaucoup apprécié les objets exposés, résultats «d un vrai travail d équipe, imaginatif et concret à la fois», qui témoigne effectivement 419

4 Concours Ci-contre: Patrice Goldberg accueille la ministre de la recherche et des technologies nouvelles, Marie-Dominique Simonet. Ci-dessous: Patrice Goldberg et Soraya animent le quiz au cours duquel se sont affrontés le camp des «bleus» et celui des «rouges». de l aptitude de ces jeunes à traduire des rêves dans la réalité. Elle a mis en évidence, comme elle ne manque pas de le faire à chaque occasion, la participation des élèves féminines, qui étaient cette fois numériquement à égalité avec les garçons. La technologie, c est aussi pour les filles: la ministre l a répété cinq jours plus tard, le mercredi 22 avril dans l après-midi, au cours du grand rassemblement final des participants. La proclamation des lauréats s est déroulée dans la bonne humeur et une forte ambiance sonore sous la direction conjointe de Patrice Goldberg, producteur de l émission Matière Grise et de sa complice habituelle de la Rtbf, la souriante Soraya. La proclamation des résultats a été progressivement distillée par la ministre et les membres du jury, entre des épisodes d une confrontation du type «la tête et les jambes» qui fut émaillée des inévitables imprévus du direct, mais qui était heureusement sans enjeu. Tous les détails de l organisation et du calendrier du concours ainsi que les photos des participants et des objets présentés sont accessibles sur le site D abord, innover! Pour tenter de traduire le vécu réel des personnes qui nourrissent l Odyssée de l objet, nous avons rencontré deux professeurs impliqués dans cette édition L un, Olivier Chavée, est un vieux routier du concours qui enseigne dans un important institut technique gaumais. L autre, Corinne Thyrion, y participait pour la première fois et pilotait une équipe du secondaire général venue du Brabant wallon. Olivier Chavée est un habitué du palmarès de l Odyssée de l objet. Avec ses élèves de 4 e technique, section électromécanique, de l Institut des arts et métiers (Pierrard) de Virton, il vient d emporter le deuxième des trois prix réservés aux élèves du deuxième degré. À noter que le 3 e de ces prix est échu à une autre classe du même institut: la 4 e professionnelle, sous la houlette du professeur Michel Calujek. Les objets distingués (un radiateur porte-manteaux et une tableservante réglable en hauteur) ont un autre point commun: c est d avoir été conçus avec l appui de deux designers de la même famille, respectivement Florence Guében et son père, George Guében, professeur à Saint-Luc à Liège. Lors de la précédente édition du concours ( ), les élèves d Olivier Chavée avaient emporté le prix du public avec un «chauffe-plat mouvementé» à la fois imaginatif et pratique. Et sa participation antérieure au concours , intitulé Matériaux et 420

5 Concours Design Industriel, l avait vu gagner le premier prix de sa catégorie avec un «frotte-frotteur» dont l histoire - qui n est d ailleurs pas finie - mérite d être contée. Au commencement était... un souci de prof. «J étais interpellé, raconte Olivier Chavée, par la poussière que dégageait le nettoyage des frotteurs.» Il est vrai qu après avoir effacé quelques tableaux, ces objets feutrés se chargent rapidement d une poussière de craie dont il n y a pas trente-six moyens de se débarrasser. «On les frappe l un contre l autre ou contre un mur et dans tous les cas, c est sale et désagréable.» La première démarche de l enseignant a été de se renseigner sur la façon dont ce problème, forcément commun à un grand nombre d écoles, était rencontré. Il a même lancé sur Internet un questionnaire d enquête qui a provoqué des réactions jusqu en Australie. Avec, partout, la même réponse: le problème chronique du nettoyage des frotteurs n avait trouvé nulle part de solution. Pour le professeur virtonnais, cette première démarche d information est essentielle et probablement inspirée par le robuste bon sens que l on reconnaît aux Gaumais et aux Ardennais. «Le souci prioritaire, c est de faire quelque chose de réellement nouveau», dit-il. À quoi bon, en effet, réinventer la roue? Cette précaution initiale, qu il prend désormais avant chaque initiative, peut aussi donner une idée de l intérêt potentiel qu un concept d invention peut éveiller chez les personnes consultées. En l occurrence, après la diffusion du questionnaire sur le Web, le feu était au vert pour l ingénieux dispositif imaginé par l équipe de l institut Pierrard, qui permet de nettoyer les frotteurs en les frottant sur une grille métallique sous laquelle un petit tiroir recueille la craie pulvérisée. L histoire de ce «frotte-frotteur» ne s est pas arrêtée avec le concours qui l a distingué. Pour mieux cibler la production Après avoir remporté son prix, dont la divulgation avait stimulé un intérêt certain dans le milieu enseignant, Olivier Chavée a entrepris d ouvrir au «frotte-frotteur» la perspective d un avenir commercial, non sans avoir au préalable assuré la protection de son idée. Il a préféré une formule simplifiée de propriété intellectuelle à la procédure longue et onéreuse de demande de brevet. Une première tentative de production en série, menée avec un atelier de travail du bois a échoué: la solution était beaucoup trop chère. Un second essai de fabrication en version plastique n a pas davantage abouti. Et le projet est resté aux oubliettes jusqu à ce qu une possibilité se fasse jour du côté de l Agence de stimulation économique (Ase) de la Région wallonne. De création relativement récente, cette agence chargée de promouvoir l entrepreneuriat, a accepté de participer à la production, d ici le milieu de l année 2009, de 60 exemplaires du frotte-frotteur. «Nous pourrons ainsi mieux cibler la production de notre invention sous l angle des coûts réels et évaluer sa rentabilité», poursuit le professeur, qui compte poursuivre cette expérience au cours de l année scolaire prochaine avec les sections de menuiserie, de soudure et de graphisme de l Institut Pierrard. Ensuite, en , il prévoit de mener véritablement une étude de marché, éventuellement en collaboration avec une autre école de la province. Olivier Chavée cherche aussi un partenariat industriel pour produire le chauffe-plat à géométrie variable distingué par le public lors du concours , le problème principal étant ici de trouver de petites plaques vitrocéramiques à un coût raisonnable. En haut: Jean Paternotte, président du jury, en compagnie de Patrice Goldberg et des lauréats du premier prix du deuxième degré. Ci-dessus: diverses épreuves dont une course à vélo contre la montre ont émaillé cette après-midi ludique et interactive. 421

6 Concours Ci-dessous: l ambiance était chaude à Blégny-Mine. Les jeunes participants avaient été partagés en deux camps, pour un quiz sans enjeu, bleus contre rouges (les premiers ont gagné). Entre-temps, il continue à présenter des créations à l Odyssée de l objet: il en est à 7 projets au total pour 3 participations. Au fait, comment avait-il appris l existence du concours? Par la revue Athena bien sûr. «Pour moi, comme prof, c est la concrétisation d une idée. C est aussi une possibilité de mener une pédagogie motivante, en créant entre les élèves une relation de travail vraie et profonde, un esprit de groupe, avec une ouverture sur le design et l esprit d entreprise», dit-il, résumant sa démarche. Adresse utile: Une boîte à tartine L esprit d entreprise, c est aussi ce qui a structuré l équipe très nombreuse réunie par Corinne Thyrion, dans une classe de 5 e du secondaire général à l Institut St-Étienne de Mont-St- Guibert. Pour définir le thème de sa première participation au concours, l enseignante s est appuyée sur une expérience antérieure, menée avec les mêmes élèves pour l Expo-Science des Jeunesses scientifiques de Belgique. Les élèves avaient alors développé un projet visant à réduire l utilisation du papier aluminium, dont le bilan énergétique et environnemental est particulièrement interpellant. Il s agissait alors de créer une affiche de sensibilisation à cet aspect méconnu d un produit banal. L Odyssée de l objet a permis aux jeunes guibertains de passer de la théorie à la pratique. En effet, comme l explique Corinne Thyrion, le papier alu sert notamment à l emballage des tartines. Il y a bien une alternative, celle des classiques boîtes à tartines... Mais une enquête menée au sein de l école a montré que ces objets, jugés ringards et encombrants, n avaient vraiment plus la cote chez les ados. De ce constat est née l idée de concevoir une boîte à tartines résolument innovante. Il fallait en développer une qui soit moins rigide pour que, une fois vide, elle puisse s aplatir pour prendre moins de place dans le cartable. Elle devait aussi réunir des caractéristiques propres à séduire non seulement les jeunes générations mais aussi un public plus large. Dès la phase de discussion du projet, le groupe, parrainé par le designer Michel Joie, a visité deux entreprises, Dow Corning à Seneffe, et Simonis Plastic à Ans. Les élèves ont ainsi pu nourrir leurs réflexions d une masse d informations acquises à un niveau très professionnel. Que peut-on faire avec des matières silicones? Quelles sont les prescriptions à respecter du point de vue de l hygiène? De quelle palette de couleur dispose-t-on? Jusqu où peut-on leur imposer des contraintes mécaniques et thermiques? Et aussi, à quel prix peut-on entreprendre une opération de moulage? Aïe! Ici, renseignements pris, c était vraiment très cher! Le budget total de l opération avait été fixé à 600 euros et une partie des élèves (ils étaient 17 au total, répartis en divers ateliers) se sont attachés à rechercher des sponsors locaux en vue de réunir la somme nécessaire. D autres ont obtenu la collaboration de Sirris (ex-crif), le centre collectif de l industrie technologique belge et de Resitec, une entreprise liégeoise spécialisée dans le moulage de haute précision et la réalisation de prototypes et de petites séries en poudre de polymère frittée. Résultat final: une jolie boîte baptisée Lecobox en silicone, flexible et respectueuse de l environnement, pouvant contenir non seulement des tartines, mais aussi des plats froids ou cuisinés et supportant aussi bien le four que le surgélateur. La résistance thermique de la boîte affiche une fourchette allant de -50 à +200 degrés Celsius. L enseignante guibertaine est ravie de l expérience. «J ai été surprise par le dynamisme et par la débrouillardise, l esprit d entreprise et d initiative dont ont fait preuve les élèves», ditelle. Bien que très achevée et presque digne de passer au stade d une fabrication en série, la boîte à tartines, développée par les élèves de Corinne Thyrion, n a pas été retenue par le jury de l Odyssée de l objet. C eût été la cerise sur le gâteau. Mais l essentiel n est-il pas d avoir réussi le gâteau? Jean-Luc LÉONARD 422

7 Concours Les lauréats Les lauréats Le jury du concours a sélectionné neuf objets au total. Trois prix ont été décernés pour chacun des trois degrés de l enseignement secondaire. Les lauréats des premiers prix, de chacun des trois degrès d enseignement, participeront à un voyage à l étranger. Les gagnants du premier degré se rendront à Toulouse, tandis que ceux du deuxième degré iront à Barcelone. Ceux du troisième degré visiteront la Norvège. Les lauréats du deuxième prix, des trois degrés d enseignement et ceux du prix du public, seront invités à visiter, avec l ensemble de leur classe, un musée scientifique situé en Belgique et leur établissement scolaire recevra un bon d achat d une valeur de euros pour l acquisition de matériel scientifique. Enfin, les lauréats du troisième prix visiteront également, avec l ensemble de leur classe, un musée scientifique situé en Belgique. Premier prix Premier degré: élèves de première et deuxième années. Le banc-jeu de la deuxième générale de l Institut des Ursulines, à Koekelberg. Deuxième degré: élèves de troisième et quatrième années. 0 Sec, le sèche-linge de la quatrième technique de Saint-Michel, à Neufchâteau. Troisième degré: élèves de cinquième et sixième années. Le Keasy, entonnoir de serrure de la sixième technique de Sainte-Marie, à Pesche. Deuxième prix Premier degré: élèves de première et deuxième années. La légumière d appartement de la deuxième générale des Sœurs de Notre-Dame, à Namur. Deuxième degré: élèves de troisième et quatrième années. Le radiateur-porte-manteaux de la quatrième technique de l IAM-Pierrard, à Virton. Troisième degré: élèves de cinquième et sixième années. Le P tit Nidoo, sac à langer de la cinquième technique des Sœurs de Notre-Dame, à Namur. Marie-Dominique Simonet remet le premier prix, le banc-jeu, aux élèves de la deuxième générale de l Institut des Ursulines, à Koekelberg. 423

8 Concours Troisième prix Premier degré: élèves de première et deuxième années. La lampe multifonction de la première professionnelle de Don Bosco, à Woluwé. Deuxième degré: élèves de troisième et quatrième années. La servante (table réglable) de la quatrième professionnelle de l IAM-Pierrard, à Virton. Troisième degré: élèves de cinquième et sixième années. Le City Sit, siège-caddie de la sixième technique de l Enfant-Jésus, à Bruxelles. Prix du public La Vesti-chaise compacte de la première générale de Saint-Joseph, à Welkenraedt. En haut, à gauche: Roger Hubert, au centre, Robert Halleux et ci-contre, Michel Charlier et Jean Paternotte, tous quatre membres du jury, remettent un des nombreux prix qui ont récompensé les lauréats du concours. 424

9 Concours Premier prix: à gauche: 0 Sec, le sèche-linge de la quatrième technique de Saint-Michel, à Neufchâteau. Deuxième degré, élèves de troisième et quatrième années. Ci-contre: le Keasy, entonnoir de serrure de la sixième technique de Sainte-Marie, à Pesche. Troisième degré, élèves de cinquième et sixième années. Ci-contre: un professeur répond aux questions posées par Soraya. Ci-dessous: deuxième prix. À gauche, la légumière d appartement, de la deuxième générale des Sœurs de Notre-Dame, à Namur. Premier degré, élèves de première et deuxième années. Au centre: le radiateur-porte-manteaux de la quatrième technique de l IAM-Pierrard, à Virton. Deuxième degré, élèves de troisième et quatrième années. À droite: le P tit Nidoo, sac à langer de la cinquième technique des Sœurs de Notre-Dame, à Namur. Troisième degré: élèves de cinquième et sixième années. 425

10 Concours Troisième prix: à gauche: la lampe multifonction de la première professionnelle de Don Bosco, à Woluwé. Premier degré, élèves de première et deuxième années. À droite: La servante (table réglable) de la quatrième professionnelle de l IAM-Pierrard, à Virton. Deuxième degré: élèves de troisième et quatrième années. À gauche: le City Sit, siège-caddie de la sixième technique de l Enfant-Jésus, à Bruxelles. Troisième degré, élèves de cinquième et sixième années. Ci-contre: le Prix du public. La Vesti-chaise compacte de la première générale de Saint-Joseph, à Welkenraedt. Ci-dessous: Patrice Goldberg fixe rendez-vous dans deux ans pour une nouvelle édition du concours. Les photos sont de: Christophe Despeghel, Sébastien Winandts et, poour les objets, Studio image. 426

11 Actualités Une première mondiale Entre 1900 et 1950, Imperia écrivait une des plus belles pages de l'histoire de l'automobile belge. Des ventes flatteuses, des succès probants dans différentes courses internationales permirent à la marque liégeoise d'occuper une place enviable dans le créneau des voitures de prestige. De son côté, Green Propulsion, fondé en 2001 en tant que spin off de l'université de Liège, est aujourd'hui devenu un spécialiste indépendant en motorisation plus propre: expertise auprès des décideurs, simulation et optimisation de véhicules virtuels, développement complet de véhicules prototypes. Dans le domaine des hybrides rechargeables plus particulièrement, pas moins de 7 topologies et leurs stratégies de gestion innovantes ont été explorées. L'entreprise a su se souvenir que dès 1907, Imperia prenait son essor dans les ateliers Pieper, inventeur de l'auto-mixte, le premier véhicule hybride, aussi appelé à l'époque moteur «pétroléo-électrique». Ressusciter la marque Imperia est donc une manière de créer l'avenir en rappelant un passé prestigieux. Imperia Automobiles entend créer une roadster plug-in Hybrid, nouveau concept d'automobile, alliant performances sportives et respect drastique de l'environnement, à savoir: motorisation hybride parallèle innovante, pouvant procurer notamment plus de 70 km d'autonomie sur batteries, recharge de ces batteries sur le réseau 220V; consommation d'énergie et émissions de CO 2 d'une Smart Fortwo (87g CO 2 /km); performances dignes d'une super-sportive (4,8s de 0 à 100km/h); ligne rétro intemporelle. L'assemblage des composants, la soudure du châssis tubulaire et la fabrication / peinture des éléments de carroserie seront organisés en Wallonie. Les objectifs de production graduels de 100 à 200 véhicules par an impliquent la création de 30 à 50 emplois directs. Parmi les quatre packs d'options proposés, nous relèverons une version hybride sportive diesel - EcoMax - disposant de davantage de batteries et faisant de l'imperia GP EcoMAx une première mondiale absolue. Gilles PHILIPPART de FOY 427

12 Actualités Pour voler de ses propres ailes! «Toujours plus de participants et toujours plus de projets, dont la qualité a véritablement scié les membres du jury», devait déclarer la ministre de la recherche et des technologies nouvelles de la Région wallonne, à l occasion de la remise des prix de la cuvée de l Odyssée de l objet. Un succès à porter au crédit du Département du développement technologique de la DGO6 qui, cette année, n avait pas hésité à élever la barre toujours plus haut en donnant aux jeunes, comme référence de travail, le Twinbee, de la société Airflow Fédérant des disciplines comme l aérodynamique, les matériaux, les partenariats, la fabrication, le Twinbee dans son aboutissement a inspiré la démarche des jeunes compétiteurs de l Odyssée de l objet. «U n produit de la région, développé par une société de notre région et dont la nature symbolise l envol des jeunes, l envol de leur carrière», expliquent les organisateurs. Ils ne pouvaient choisir meilleur exemple. En effet, le Twinbee est un Ulm (Ultra léger motorisé) made in Wallonia et dont les premiers exemplaires de série devraient sortir dans six mois. «Si ce produit est taillé pour les loisirs en revanche il s avère être aussi un outil de travail pour les pays en voie de développement», note Philippe Classens, directeur de la société Airflow. Qui ajoute: «Face à des besoins immenses, notamment en agriculture, les pays africains manquent souvent de moyens financiers pour acquérir les outils classiques de travail aérien. Avec une masse au décollage de 450 kg, le Twinbee se révèle comme l arme parfaite pour l épandage agricole des cultures maraîchères menacées sous ces latitudes par nombres de prédateurs dont les criquets.» Parmi les autres services possibles de cet Ultra léger motorisé, on peut citer la médecine d urgence, la surveillance, etc. Des perspectives opérationnelles qui augurent favorablement quant à l avenir commercial de ce produit D autant que la société a déjà vendu plus de exemplaires de son précédent modèle d Ulm dont une commande expédiée en Inde! Un prix très compétitif Au-delà de ces excellentes caractéristiques opérationnelles, comme un décollage en 50 mètres et une vitesse maximale de 180 km/h, l atout commercial du Twinbee réside dans un prix de vente de euros, hors options! De nouveau, c est l expérience de l entreprise qui permet d arriver à un tel prix. «Nous avons étudié l Ulm en interne, défini ses caractéristiques, sélectionné les matériaux et dressé un cahier des charges rigoureux. Ensuite, nous avons retenu des fournisseurs afin d économiser un maximum sur les coûts de production pour obtenir un produit au prix de vente largement en deçà des solutions concurrentes.» La société s est ainsi tournée vers un moteur tchèque, aussi fiable que celui proposé par le leader du marché mais deux fois moins onéreux. Elle a opté pour une voilure italienne bien connue dans les milieux de l Ulm et a retenu une hélice polonaise. Faisant appel aux matériaux composites les plus modernes, l habitacle de l appareil est fabriqué par la société Molignée Composites. 428

13 Actualités Si la fabrication en série du Twinbee est envisagée dans le namurois, Airflow étudie également la possibilité d installer une ligne d assemblage au Sénégal. Elle coopère déjà avec la division aéronautique d une école technique de Dakar où un collaborateur est déjà en place. Si le but de l opération est de produire les appareils du marché africain localement, il est aussi de développer des compétences locales. Bref, un bel exemple de l esprit d entreprise wallon tel qu il existait il y a quelques décennies. Un modèle pour les jeunes «Accrocher les jeunes aux sciences et aux technologies en ciblant plus particulièrement la créativité et l innovation par la découverte des matériaux et de leurs différentes possibilités et traitements, tel est l objectif de l Odyssée de l objet», expliquent les organisateurs de la manifestation. Une excellente idée car si les jeunes montrent peu d intérêt pour les sciences, c est parce que la finalité de celles-ci leur échappe bien souvent. D où l Odyssée de l objet, concours grâce auquel ils peuvent concevoir un objet et le matérialiser avec l aide de leurs professeurs et des industriels et designers partenaires du projet. En d autres termes, ce concours permet aux jeunes de découvrir à quoi serviront leurs cours de chimie, de physique, de mathématiques. Plus concrètement encore de comprendre l importance, par exemple, de la chimie dans la conception d un produit, dans le choix de ses matériaux et de ses traitements. C est ici que se démarque l Odyssée de l objet des autres concours. C est ici que réside son intérêt et son succès. Aussi et pour mieux encore impliquer les jeunes dans leurs démarches et surtout dans leurs approches et méthodes de travail, les organisateurs ont-ils eu ce coup de génie d inviter Airflow et son Twinbee. En effet, comme devait le souligner Philippe Claessens: «Si notre Ulm est un produit de loisirs que nous déclinons aussi en produit utilitaire, c est suite à une réflexion globale et particulière. Nous avons d abord envisagé la faisabilité du projet et ses possibilités commerciales. Ensuite, nous avons couché nos idées sur papier et réalisé un cahier des charges. Enfin, nous avons sélectionné les matériaux, les fournisseurs, les partenaires; organisé les étapes de la fabrication, des essais de l appareil et de sa certification le tout selon un calendrier précis.» À lire cette déclaration, on comprend que les organisateurs ne pouvaient retenir meilleur exemple pour montrer aux créateurs en herbe que depuis l idée de leur objet jusqu à sa réalisation finale, ils allaient être confrontés aux mêmes problèmes que ceux rencontrés par les industriels. Que leur objet serait l addition de savoirs pluridisciplinaires, le fruit aussi d un travail d équipe. «Ce que vous allez faire entre potes pour réaliser votre objet est exactement ce que font les industriels pour aboutir à leur produit», telle était l idée des organisateurs en sollicitant la participation d Airflow. Un travail d équipe Leur volonté était de créer au sein des équipes de jeunes un univers entrepreneurial. L entreprise est un mélange de compétences, de savoirs, de personnalités, de traditions. Ce cocktail ne s improvise pas! Il se compose. Voila pourquoi, au départ de ce modèle, mais aussi de visites et de contacts avec les industriels, les organisateurs ont voulu permettre aux participants de passer d un travail individuel qui est celui de l étudiant au travail en équipe, à l instar de ce qui se passe quotidiennement dans toutes les entreprises. Agissant de la sorte, ils ont permis aux jeunes de former une équipe autour de leur projet, de réfléchir ensemble, de décider ensemble et de porter ensemble une même idée Avant de porter demain leur propre projet! Le tout en mettant en pratique leurs connaissances, et opérant en professionnel, c est-à-dire en progressant selon une démarche précise, ponctuée de réflexions, d analyses et de discussions. Malgré son concept Ulm, le Twinbee peut être équipé en option d un parachute pour la survie de l appareil. Conçu par Airflow, l habitacle fait appel aux matériaux nouveaux et est fabriqué par Molignée Composites. 429

14 Actualités Pour plus d infos wallonie.be et twinbee.be Comme les responsables d Airflow face au défi du Twinbee, les jeunes sont partis d une idée que les coups de crayon sont matérialisés sur une feuille blanche, détaillant ainsi l objet. Ensuite, ils ont écrit le cahier des charges et étudié enfin les matériaux et procédures de fabrication. De la sorte, ils ont suivi pas à pas le cheminement d un produit, déjoué les pièges, résolu les problèmes rencontrés en cours de développement et de fabrication. Bref, ils se sont plongés dans le quotidien de l entreprise, décidant et prenant leurs responsabilités. Plus qu un concours, l Odyssée de l objet se profile comme le creuset des équipes qui demain conduiront les industries de notre région, développant tantôt des produits, tantôt des idées. À voir la passion mise par les jeunes participants, on comprend l importance de ce concours pour les établissements scolaires toujours plus nombreux à y répondre. C est donc avec une impatience plus grande encore que la prochaine cuvée est attendue. Comme quoi, le rôle de la DGO6, en matière de développement technologique, va bien au-delà des indispensables aides aux entreprises pour implanter l esprit d entreprendre et la culture de l innovation par la mise en exercice des savoirs de nos jeunes cerveaux. Jean-Claude QUINTART Les brèves... Les brèves... M écénat de compétences. Fondé en 1909, par Jacques-Marie et Charles Stulemeijer, le groupe belge Besix est aujourd hui une fédération d entreprises œuvrant dans la construction, l ingénierie, l environnement, l immobilier et les concessions. Fort de quelque collaborateurs, Besix travaille en Europe, Afrique du Nord et Centrale, Moyen-Orient, Asie Centrale et Caraïbes. Géant mondial, c est lui qui a construit la fameuse Burj Dubai, la tour la plus haute du monde de 800 mètres de haut, avec une structure béton de 525 mètres et une structure acier pour le reste. Bref, sur les quatre continents, Besix construit classique ou hors normes. Ayant tout gagné sur le terrain et riche de ses succès, Le groupe Besix a donc décidé de marquer son centième anniversaire en créant, le 19 janvier dernier, la Besix Foundation, pour soutenir en Belgique et à l étranger, les meilleurs projets qui lui seront proposés, autour des thèmes de l environnement, de la construction et de l éducation pour les plus démunis. Au-delà, la fondation entend aussi promouvoir le mécénat de compétences et encourager le bénévolat chez ses collaborateurs. et D arwin à Liège et Flémale. Pour rappel, Du 15 mai au 15 novembre, toutes les facettes de Darwin seront offertes à la sagacité des visiteurs de Darwin 2009, une panoplie d événements organisés par les forces vives liégeoises, dont l Université de Liège (ULg), l Embarcadère du savoir, la Maison de la science, la Maison de la métallurgie et de l industrie, l Aquarium muséum, la Préhistoire de Ramignoul, les Grignoux et le support de la Région wallonne, via la DGO6, Département du développement technologique. Au programme: des expositions, du culturel, du scientifique et du pédagogique. Le tout dans la Cité ardente et sa banlieue. T oujours plus wallon. L Américain Baxter a annoncé son intention d investir quelque 70 millions d euros sur son site de Lessines. S étalant sur la période , ce programme d investissements prévoit la construction de deux nouveaux bâtiments, la modification d immeubles existants et l achat de nouveaux équipements. Sur le terrain, et pour l unité BioScience, cela permettra de moderniser le complexe de remplissage et de le doter de technologies avancées en matière de sécurisation du produit. De son côté, la partie Delivery-Renal pourra accroître ses capacités de production dans le domaine de la nutrition parentérale et lancer l industrialisation et la production de nouveaux médicaments. Présent chez nous depuis 1954, Baxter possède un centre de recherche et développement, à Nivelles, ainsi qu un site de production et un centre européen de distribution, à Lessines. Ces 430

15 Actualités différentes facilités permettent à l entreprise de produire des sets d administration de médicaments injectables, des solutions de nutrition, des perfuseurs, des agents anesthésiques, etc. Créée à Chicago, en 1931, par les docteurs Don Baxter et Ralph Falk, l entreprise a toujours axé ses développements sur l innovation technologique pour le profit du plus grand nombre. On lui doit ainsi l invention et le développement des premiers solutés intraveineux produits industriellement, les dialyseurs, etc. et E ntreprendre Il y a urgence! «Développer l esprit d entreprendre en temps de crise n est pas un luxe, c est une priorité», explique Jean-Jacques Verdickt, président de Free. Créée en 2003, dans la foulée du contrat d avenir, la Fondation pour la recherche et l enseignement de l esprit d entreprendre (Free) entend agir sur les mentalités via des actions principalement axées sur le monde de l enseignement. En clair, Free souhaite voir le Wallon entreprendre avec autant d entrain que son homologue Américain, Russe, Néerlandais ou encore Britannique. Un défi, hélas, loin d être relevé! En effet, «Après six ans d existence, toutes les études concordent à montrer que la création d entreprises n a pas évolué de manière significative ces dernières années», se lamente, à juste raison, Bernard Surlemont, directeur de Free. Faut-il conclure à l échec? Lâcher le morceau? Non estime Free car les choses évoluent tout de même un peu! «Il y a six ans, le représentant de Free trouvait très souvent porte close dans les écoles! Aujourd hui, ce n est plus systématiquement le cas! Un nombre croissant d acteurs privés et publics est à présent conscient de l urgence du changement de mentalité à opérer. Le Gouvernement wallon a fait de réels efforts en la matière par le biais de son plan entreprendre et via l Agence de stimulation économique (Ase). Mais le chemin est encore long! La sensibilisation et la formation, qui jouent un rôle essentiel dans la démarche entrepreneuriale, doivent se poursuivre et se renforcer», précise Bernard Surlemont. Au total, Free ne demande pas davantage de budget, mais plus d implication de tous les départements ministériels afin que le sujet ne reste pas cantonné à quelques spécialistes. L enjeu est que le monde de l enseignement s approprie la thématique et la mette en œuvre à l intérieur. Un seul exemple suffit à illustrer cette problématique. Alors qu il est scientifiquement prouvé que le taux de création d entreprises est nettement plus élevé lorsque le porteur de projet a participé à une mini-entreprise Le premier à être élu au suffrage universel pondéré! L'Université catholique de Louvain (UCL) a élu son nouveau recteur selon un nouveau mode d'élection plus démocratique. Désormais, le droit de vote s'étend à chaque membre de l'ucl, selon le suffrage universel pondéré. Cela signifie que le poids de chaque corps au sein du collège électoral est différent: le corps académique dispose de 61% des voix (parce que leur fonction englobe les trois missions de l'université à savoir: la recherche, l'enseignement et le service à la société), tandis que les trois autres corps (scientifique, administratif et technique, étudiants) disposent chacun de 13% des voix. Le candidat est choisi au terme d'un processus qui prévoit la participation de l'ensemble du personnel et des étudiants, soit près de électeurs potentiels. C est avec 53,83% des suffrages exprimés, que Bruno Delvaux a été élu recteur de l UCL. Ingénieur agronome, diplômé de cette même université, Bruno Delvaux a travaillé en Afrique et dans la zone des Caraïbes pour la Food and Agriculture Organisation (FAO) des Nations-unies et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) avant de rejoindre l Alma Mater, en 1991, pour y enseigner les sciences du sol. Professeur-visiteur au Japon et en France, il est actif dans sept programmes européens et dirige une équipe dans les relations sol-plantes et les cycles biogéochimiques. Né en 1954, il est marié et père de trois enfants. Passionné d œnologie, il prendra ses fonctions de recteur le 1 er septembre durant son cursus scolaire, seuls 1,6% des élèves profitent de cette expérience! S atisfecit. La chimie wallonne est heureuse de ses résultats. Elle tiendra ainsi ses promesses de diminuer, d ici à 2012, ses gaz à effet de serre de 16%! Et après avoir identifié quelque 240 projets novateurs, elle estime atteindre les 20%! «Malgré une augmentation de la production de notre industrie de plus de 7% depuis 1999, nous avons calculé que plus de tonnes de CO 2, en valeur absolue, ont été évitées annuellement grâce à l accord de branche au cours de cette même période. Ceci correspond grosso modo à l équivalent de ce que consomment, chaque année, ménages pour se chauffer!», explique Bernard Broze, administrateur délégué d essenscia wallonie. Qui précise: «Pour en arriver là, nos entreprises ont réalisé plus de 260 investissements d un montant total de quelque 53 millions d euros.» 431

16 Actualités À ne pas rater! Ce deux juin se déroulera, à Charleroi, au centre Ceme (Charleroi Espace Meeting Européen), la deuxième journée des clusters wallons. Au programme: informations sur les aides financières directes et matchmaking pour rencontrer de nouveaux partenaires. Une occasion unique de prendre le pouls des 14 clusters wallons et qui sait, de faire des rencontres prometteuses d'avenir économique. wallonie.be Pour l après 2012, la chimie wallonne planche sur de nouvelles pistes d amélioration, portant sur le cycle de vie des produits, l énergie liée à la production des sites industriels, l énergie nécessaire à l extraction/production de matières premières, aux transports ainsi qu à l utilisation et au recyclage des produits en fin de vie. Et Bernard Broze de conclure: «Vision et ambition sont plus larges. Nous pourrons mesurer avec précision l impact de nos entreprises sur l environnement. Pour ma part, je ne serais pas surpris de constater que nos entreprises, qui produisent aussi de nombreuses solutions pour l isolation des habitations et les économies d énergie, affichent au final un score positif!». L a bilharziose au pilori! Après le paludisme, cette maladie est l une des plus importantes dans les pays en voie de développement de l hémisphère Sud. Quelque 200 millions de personnes, dans près de 80 pays, sont infectées chroniquement par ce parasite et plus de 800 millions y sont exposées régulièrement. D où quelque décès chaque année! À part le praziquantel, peu de traitements existent actuellement contre la bilharziose. Et il ne protège pas contre la réinfection qui est généralement très rapide et activée par les quantités de larves dans les eaux douces utilisées par les ménagères et les agriculteurs. Lors des contacts avec l eau, la larve pénètre la peau de l individu, puis se différencie en vers qui s accouplent dans la circulation sanguine. Le couple dispose d une espérance de vie d une quinzaine d années! Et la reproduction sexuée chez l homme produit près de 400 œufs femelles/ jour! Dans la bilharziose urinaire, une grande partie des œufs est éliminée dans les urines, néanmoins la partie emprisonnée dans les tissus du système uro-génital déclenche des pathologies aux effets dévastateurs. Dans la lutte contre ce fléau, qui passe par la recherche d une molécule cruciale du processus de fécondité du parasite, une protéine est identifiée. Il s agit d une enzyme essentielle du cycle de reproduction du parasite qui est également douée de propriétés vaccinales. Baptisée glutathion S-transferase, cette molécule est l unique candidat vaccin actuellement en développement qui fait l objet d essais cliniques de phase III. Installée à Liège et spécialisée notamment dans la production pharmaceutique de protéines recombinantes à usage thérapeutique, la société Eurogentec participe activement à cette lutte en compagnie d une équipe de l Institut Pasteur de Lille et de l Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Ensemble, les trois partenaires ont concocté le Bilhvax, un vaccin produit chez Eurogentec et dont les essais cliniques de phases III sont en cours au Sénégal. Ce programme de recherche clinique entend tester l efficacité du vaccin contre la bilharziose chez 250 filles et garçons âgés entre trois et neuf ans et déjà infectés par le parasite. Consciente des enjeux sociétaux et de santé d un tel vaccin, la Région wallonne, via la ministre de la Recherche et des technologies nouvelles soutient, à hauteur de euros, ce formidable programme de recherche clinique auquel est également associée la Région Nord- Pas de Calais. et L e cobol à l école. Langage de programmation de gestion créé en 1959 et dont l apogée opérationnelle va des années 60 à 80, le Cobol ou Common Business Oriented Language reste bien toujours utilisé de nos jours. En 2005 et selon le Gartner Group, 75% des données du monde des affaires étaient toujours traitées en Cobol et 15% des nouveaux programmes faisaient encore appel à ce langage. D où l idée du programme Action pour ACademic Connec- TIONs, lancé par la société Micro Focus, afin de faire en sorte que les générations futures aient une connaissance suffisante du langage Cobol et de l informatique en général. Ce programme, auquel vient d adhérer la Haute école Charleroi Europe, offre aux universités et institutions d enseignement, un accès gratuit aux derniers outils d apprentissage et technologies de développement d applications. Chaque année, plus de étudiants approfondissent ces matières et profitent du programme Action. Plus de licences ont été accordées à ce jour et quelque 85 universités de 15 pays participent à ce programme. 432

17 Actualités Pour José Stévenne, directeur du département économie et IT de la Haute école Charleroi Europe: «Les programmeurs Cobol sont très demandés en Belgique. Un grand nombre de nos étudiants deviennent des managers ou des chefs de projet dans des entreprises ayant absolument besoin d une expertise en Cobol. C est pourquoi nous enseignons toujours ce langage. Grâce au programme Action de Micro Focus, nous pouvons proposer à nos étudiants une plate-forme moderne et simple à utiliser qui leur permet de se familiariser avec tous les aspects de la programmation en Cobol. Et, nous nous félicitons de profiter d un accès optimal à ces outils Cobol en pouvant les utiliser gratuitement.» Une des priorités du programme Action est de faire prendre conscience des systèmes informatiques centraux et de la maîtrise du Cobol, qui jouent un rôle capital dans l efficacité opérationnelle des organisations, comme l a montré une enquête de l Institut européen des affaires (Insead) auprès des directeurs financiers, informatiques et des ressources humaines américains et européens. Et, Reza Warnink, directeur général pour l Europe du Nord de Micro Focus de préciser: «La crise mondiale des compétences informatiques est connue de tous. Les entreprises réclament aux institutions académiques des diplômés maîtrisant les systèmes centraux. C est pour cette raison que nous avons lancé le programme Action qui a été merveilleusement reçu par les établissements d enseignement du monde entier. Le succès croissant du programme démontre l urgence d avoir des professionnels dominant le Cobol et disposant de compétences informatiques générales.» Face à ce succès, Micro Focus entend renforcer encore ce programme et s assurer que les institutions d enseignement disposeront toujours des moyens nécessaires pour apprendre aux diplômés ce dont ils auront besoin dans leur vie professionnelle. N ouvelle fibre. Société wallonne installée à Battice et comptant parmi les principaux fabricants de fibres de verre de renfort des thermoplastiques et des thermodurcissables, 3B a mis au point une nouvelle fibre coupée qui aidera les compoundeurs et les transformateurs à accroître le rayon d'application des compounds de polypropylène (PP) et de polyéthylène (PE) renforcés. Appelée DS P, cette fibre coupée est à base de verre sans bore. Dotée d'une combinaison originale de propriétés, elle doit permettre aux PP et PE renforcés de remplacer le métal et d'autres thermoplastiques dans diverses applications comme les pièces pour l'automobile ou À lire... À lire... Q uelle que soit la civilisation à laquelle il appartient, l être humain cherche dans le ciel des réponses aux questions qu il se pose sur son origine, son avenir et sa finalité. Le premier mérite de ce livre est de nous rappeler que l astronomie a commencé ainsi à travers les mythes célestes imaginés par les Anciens pour expliquer l ordre du monde et la place qu ils y occupaient. Mais les savoirs astronomiques passés étaient loin d être négligeables et certainement pas limités aux seuls travaux des Grecs: c est ce que l auteur montre à travers une passionnante enquête, de Stonehenge à Gizeh en passant par Pékin et Mexico, fondée sur l étude des monuments anciens et des sources écrites encore accessibles. Les tablettes mésopotamiennes, les annales chinoises, les chroniques médiévales, etc. sont en outre d une singulière utilité pour les astronomes modernes: comment sinon remonter aux variations de la durée du jour au cours des siècles ou percer la nature de l explosion qui a frappé tant d observateurs en 1054? Ce livre offre un voyage magnifiquement illustré à travers les âges, entre astronomie et archéologie. L astronomie des Anciens, de Yaël Nazé, publié par Belin, 224 pages. pages/f/fiche-article-l-astronomie-des-anciens-8906.php l'électroménager. Elle propose des avantages indéniables en termes de performances, notamment une grande rigidité, une excellente résistance au choc, une densité élevée qui optimise l'écoulement et une grande capacité de dispersion pour les compounds de PP à taux de renfort élevé. Elle présente également une excellente tenue à l'hydrolyse ce qui en fait un matériau idéal pour les machines à laver, les lave vaisselles et autres appareils opérant à grande vitesse de rotation ou exposés à l'eau et aux détergents. «L'accent mis sur l'innovation dans notre centre de R&D de Battice donne un produit entièrement nouveau qui surpasse les technologies existantes et offre à nos clients de nouvelles possibilités pour concurrencer avec succès les métaux, le nylon et les thermoplastiques renforcés par de la fibre», explique le Dr Éric Martin, responsable des produits techniques pour les thermoplastiques chez 3B. Pour plus d informations, vous pouvez consulter le site: Jean-Claude QUINTART 433

18 et les sciences de la vie s'exposent Innovation, développement durable, sciences et industrie: vous mélangez bien fort ces quatre composants et vous formez un tout nouveau produit The Essence of life. Ce circuit thématique spécialement conçu pour les jeunes est le fruit d'un partenariat inédit entre Living Tomorrow et essenscia, la fédération des entreprises de la chimie et des sciences de la vie. Inaugurée en grande pompe le 21 avril dernier, en présence des ministres de l'enseignement, la nouvelle visite guidée interactive «The Essence of Life» est désormais accessible au grand public, en particulier aux enseignants et aux jeunes, chez Living Tomorrow, à Vilvorde. De quoi s agit-il? Avant tout d une initiative visant à donner le goût des sciences aux jeunes, en montrant qu elles sont essentielles pour résoudre les grands défis de notre société. En effet, la chimie, les nouveaux matériaux et les sciences de la vie offrent des solutions concrètes aux cinq grands défis planétaires d aujourd hui: l eau, la santé, l énergie, l alimentation et les ressources naturelles. Par le biais d innovations, de films et d un jeu interactif, les jeunes sont amenés à réfléchir au rôle qu ils peuvent eux aussi jouer dans la construction d un monde plus durable. La visite dure une heure et demie et traverse les différents espaces de Living Tomorrow: la cuisine, la chambre d enfant, le flat des grands-parents, le living, le magasin... En pratique... Pour les enseignants: venez découvrir The Essence of Life, gratuitement et en primeur, au cours d'un week-end spécial d'informations les 30 et 31 mai prochain. Demandez le formulaire d'inscription à Vous pouvez également réserver une visite avec votre classe, en semaine en téléphonant au 02/ ou par courriel La visite guidée dure 1h30 et commence à heures fixes: 9h30, 11h30, 13h30 et 15h30. Pour les visiteurs individuels, consultez pour connaître les horaires exacts des visites pendant les week-ends. Living Tomorrow, Indringingsweg 1, à 1800 Vilvorde. Plus d'infos sur (site spécialement destiné aux enseignants). «La chimie et les sciences de la vie sont mal connues du public. Nous représentons un secteur qui développe pourtant des produits de haute technologie, qui sont partout dans notre vie quotidienne et contribuent à notre qualité de vie, explique Bernard Broze, administrateur délégué de essenscia wallonie. Nous sommes de loin le secteur qui investit le plus dans l'innovation. Nous recherchons activement des solutions aux grands problèmes de notre société: meilleure isolation des bâtiments; nouvelles techniques pour assainir, recycler et acheminer l'eau sans la gaspiller; économies d'énergie par l'exploitation d'énergies renouvelables comme la biomasse ou le Soleil; nouveaux médicaments et vaccins pour arrêter les pandémies». Partis du constat qu'on ne peut aimer que ce qu'on apprend d'abord à mieux connaître, le circuit montre des innovations concrètes, développées par des entreprises et qui apportent une contribution essentielle au développement durable. L'objectif est aussi de faire comprendre que les études et métiers scientifiques ont plus que jamais du sens car ils permettent de trouver des réponses aux grands enjeux de notre société. Mais pour mobiliser les jeunes, il faut passer par les enseignants. Outre une formation initiale et continuée qui permette d'aborder les matières scientifiques avec une didactique attrayante et dynamique, il faut proposer aux enseignants des ressources pédagogiques et matérielles pour mener à bien leur mission. Et le ministre de la Communauté française d'applaudir: «Nous sommes particulièrement heureux de voir que le monde de l'industrie et de l'entreprise partage notre constat et nos objectifs et met ses ressources à portée de tous les élèves et du grand public en général. C'est un cercle vertueux dont nous espérons qu'il portera ses fruits dans les années à venir.» Pari en tout cas relevé par le secteur de la chimie et de l'industrie qui espère toucher visiteurs au cours des trois années de son partenariat avec Living Tomorrow. «Il ne nous reste plus qu'à nous mettre chaque jour en chemin pour mieux montrer, aux jeunes comme aux adultes, ce que notre industrie met concrètement en place pour faire de notre planète un monde plus durable pour demain», conclut Bernard Broze. La photo: toujours accompagnés d un guide, les jeunes découvrent les solutions de l industrie et des sciences au développement durable. 434

19 Actualités I nauguration à Liège. Le bassin industriel de la Cité ardente compte une unité performante de plus. En effet, le deux avril dernier, Euroquartz a inauguré une nouvelle facilité de production à Hermalle-sous-Argenteau. D'une superficie de quelque m, lovée en bordure du canal Albert, cette usine représente un investissement de sept millions d'euros. Dessiné selon les règles du développement durable, le bâtiment abrite de nouveaux équipements dont des tamiseurs, deux lignes d'ensachage et de palettisation, des bandes transporteuses, etc. Comme sa raison sociale le laisse supposer, la société Euroquartz est active dans la production et la commercialisation de quartz, d'abrasifs et de silice roulée. Elle propose notamment la microbille de verre, le corindon et les scories ainsi qu'une panoplie de services autour de ses six métiers de base: le séchage, le tamisage, le stockage en silo, le mélange, le concassage et le conditionnement. nombre de diodes que sur la couleur ou le support verrier. Acclamé dans les derniers salons professionnels dont Equipbaie, à Paris, Glassi-led se profile désormais comme le concept incontournable pour la mise au point d'ambiances uniques. Avec Glassiled, la recherche wallonne prouve toute son originalité en donnant à un matériau d'hier, le verre, une vie dans des dimensions futuristes. D 'un salon à l'autre. Le Forum des Stratégies transport et logistique, se tiendra à Charleroi Expo, le 28 mai prochain. De son côté, la Foire internationale de Liège, accueillera les 4 et 5 juin, Selon son habitude, la Foire de Libramont tiendra, du 24 au 27 juillet, la vitrine de la ruralité. Dans la foulée de la foire agricole, se dérouleront des démonstrations forestières, les 28 et 29 juillet. Les professionnels de l'agro-alimentaire et des métiers de bouche se retrouveront du 3 au 18 octobre, à Bruxelles Expo, dans le cadre du Salon de l'alimentation. Enfin, Municipio, le salon des Services pour le secteur public recevra les mandataires et administrateurs publics à la Foire internationale de Liège, du 14 au 16 octobre prochain. L e fruit d'un long travail. Le produit séduit. Il est aussi unique! Et l'aboutissement de nombreuses recherches conduites par le Centre de recherche et développement wallon d'agc Flat Glass Europe. Baptisé Glassiled, ce produit intègre des diodes électroluminescentes (LEDs) dans du verre feuilleté. Grâce à cette initiative, verres et LEDs rivalisent de créativité pour personnaliser tous concepts architecturaux en jouant tant sur le Distributeur de luminaires de prestiges, Hugo Neumann a d'emblée fait confiance au produit wallon pour son nouveau show room de Wauthier-Braine. Avec Glassiled, la façade de Light of a third kind joue la transparence totale de jour pour prendre des allures uniques la nuit. En effet, dès le crépuscule, des écritures martiennes s'illuminent et c'est tout à coup un extraterrestre digne du petit E.T. qui donne vie à la devanture, ses contours se reflétant dans les miroirs et points d'eau. Parmi d'autres références, on peut encore citer: le théâtre de Maisons-Alfort, en France et le Design hôtel de Marke, en Belgique. À peine arrivé sur le marché et c'est déjà le succès. Il est vrai que Glassiled permet de relever de nouveaux défis architecturaux ans! Pour rappel, le salon de l'aéronautique et de l'espace du Bourget fêtera ses 100 ans en compagnie de l'industrie aérospatiale wallonne. Du 15 au 21 juin, un rendez-vous à ne pas manquer! Jean-Claude QUINTART Il est enfin arrivé! C'est le 20 avril qu'a été inauguré à Wanze, le premier site de production de bioéthanol de nouvelle génération. Le procédé de fabrication, utilisé par Biowanze, garantit que jusqu'à 70% des émissions seront évitées par le bioéthanol par rapport aux carburants fossiles. Biowanze est une filiale de CropEnergies AG. biowanze.be 435

20 Info-Bio Du gigantisme des dinosaures L envol des Ptérosaures Les dinosaures ont disparu il y a 65 millions d années, soit. Cela n explique toutefois pas comment ils ont pu proliférer et vivre dans des conditions qui ne devaient pas être les mêmes que celles d aujourd hui, ni comment ils ont pu composer avec ce gigantisme que l on connaît pour un certain nombre d espèces et en particulier pour les Sauropodes, ces herbivores dotés d un corps aussi gros que leur queue et leur cou étaient grands et leur tête petite. La taille, parlons-en, pour ne plus y revenir en détail. Mesurer 30 m de long d un bout à l autre implique incontestablement une masse élevée qui se calcule forcément en tonnes. Mais à ce propos, il semble que certains spécialistes du Ce n est pas un scoop: les oiseaux d aujourd hui sont les lointains parents de dinosaures qui ont évolué en allégeant leur poids, en développant leurs membres postérieurs sur lesquels ils s appuient au repos, et en allongeant leurs membres antérieurs auxquels ils ont d abord couplé de longues membranes - comme les chiroptères d aujourd hui - avant de les garnir de plumes. Une des questions - il y en a évidemment d autres - qui taraude toujours les spécialistes du genre: comment est-on passé d un stade «quatre pattes» au stade «deux pattes»? Les Ptérosaures (dont font partie les Ptérodactyles, chers aux BD et films de science-fiction) possédaient quatre pattes fonctionnelles. Se servaient-ils préférentiellement des postérieures comme le font leurs très lointains parents d aujourd hui ou s aidaient-ils de leurs quatre membres pour décoller? La question reste posée et, pour l heure, c est la seconde hypothèse qui semble prévaloir. Pour s en assurer, il va falloir «relire» les traces laissées par ces animaux dans un sol aujourd hui pétrifié. On n est donc pas encore prêts de le savoir, l interprétation de ces signes étant susceptible elle aussi de mener à des querelles de spécialistes. Il n empêche que voir décoller ces animaux fabuleux devait constituer un spectacle peu banal; surtout lorsqu on sait que certains d entre eux, avait largement la taille d une girafe! Science 323: 315. passé, dans leur quête de trouver «le plus grand, le plus gros, le plus fort» aient insensiblement pris leur désir pour des réalités et aient fait de ces géants des animaux obligatoirement obèses. Des travaux de physique élémentaire semblent indiquer aujourd hui qu il faille revenir à - un peu - plus de modération, ces reptiles, pour imposants qu ils aient été devaient aussi composer avec leur masse et que cette aptitude a forcément des limites mécaniques. Bref. Il n empêche que ces sauropodes ont peuplé notre planète pendant quelques dizaines de millions d années et qu ils se sont même diversifiés puisqu on en dénombrerait 120 genres différents. Il doit par conséquent y avoir quelques adaptations là-dessous, lorsqu on sait que ces lents et placides animaux avaient, avec des prédateurs et charognards particulièrement mobiles comme les Théropodes (et en particulier le tyrannosaure), quelques soucis à se faire. Cette survie particulièrement bien assurée semble avoir tenu, pensent de très nombreux contemporains spécialistes, à quelques adaptations qui sont exactement aux antipodes de celles qui ont été retenues, plus tard, par les mammifères herbivores de grande taille. Déjà, les sauropodes pondaient des œufs en grand nombre, d où émergeaient des petits dont le poids estimé ne devait pas dépasser une dizaine de kilos. Il fallait ensuite grandir suffisamment vite pour échapper, grâce à un poids imposant, à quelques amateurs de chair fraîche. Et c est là que réside une seconde adaptation vraisemblable de ces herbivores: un métabolisme élevé pendant cette phase de croissance, ce qui a permis à l animal de grandir vite. Il lui restait ensuite, sur un mode métabolique bien plus lent, d attendre les 20 ou 30 ans nécessaires à l acquisition d une maturité sexuelle. Ce ralentissement n est pas qu une simple économie d énergie: le rapport poids/surface de l animal ne permettant pas une dissipation d énergie associée à un métabolisme élevé. Ancienne illustration de brontosaures antérieure à 1923, d un auteur inconnu. 436

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction

Profil professionnel. Section : Bachelier en construction Section : Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions qui, d une part

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile

Profil professionnel. Section : Bachelier en Automobile Section : Bachelier en Automobile Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

1/ Présentation. 2/ Déroulement. 3/ Bénéfices

1/ Présentation. 2/ Déroulement. 3/ Bénéfices Course en Cours est un dispositif pédagogique original, centré sur les Sciences et la Technologie, lancé en 2006 par Renault et Dassault Systèmes. 1/ Présentation 2/ Déroulement 3/ Bénéfices PRÉSENTATION

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE 2012-2013 EN MILIEU SCOLAIRE PRIMAIRE OFFRE DE SERVICE - ENTREPRENEURIAT JEUNESSE EN MILIEU SCOLAIRE 1 OFFRE DE SERVICE 2012-2013 Écoles primaires Le

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!»

Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» Concours citoyen international «Agite Ta Terre!» «Mon climat aujourd hui, mon climat dans 20 ans, et moi?» Qu est-ce que «Agite Ta Terre!»? Lancée en 2012 par l association ENERGIES 2050, l initiative

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance

Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance CUSTOMER SUCCESS STORY Août 2013 Lexmark Pilote la Transformation IT avec les Solutions CA Service Assurance PROFIL CLIENT Secteur: Société de services informatiques Société: Lexmark Effectifs: 12,000

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Soutenir l Université. Les fondations de l Université catholique de Louvain UCL. Université catholique de Louvain

Soutenir l Université. Les fondations de l Université catholique de Louvain UCL. Université catholique de Louvain Soutenir l Université Les fondations de l Université catholique de Louvain Université catholique de Louvain UCL L Université et ses trois fondations L université est au service de chacun de nous, à plusieurs

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE))

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) Notes pour l allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l université du Québec, lors de la collation des grades de l ÉCole

Plus en détail

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE Nous sommes Lycéens au lycée la Briquerie de Thionville dans les sections générales, techniques et professionnelles à la recherche de partenaires techniques et financiers pour nous aider à réaliser notre

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA CHARTE

PRÉSENTATION DE LA CHARTE PRÉSENTATION DE LA CHARTE "EV EVOLUTION TO ELECTRICAL VEHICLES" ( EV. TO E.V. ) INTRODUCTION Les transports routiers sont actuellement une source de pollution en raison de leurs rejets dans l air et des

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

Bienvenue. Abc. Découvrez la tablette. pour une éducation. www.cg71.fr. 9 3 x 5 x 2 y. 9 3 x 5 x 2 y

Bienvenue. Abc. Découvrez la tablette. pour une éducation. www.cg71.fr. 9 3 x 5 x 2 y. 9 3 x 5 x 2 y Bienvenue! D E T à T Découvrez la tablette Abc pour une éducation digitale 0 9 3 x 5 x 2 y T Abc 0 www.cg71.fr 9 3 x 5 x 2 y e s s re p e d r e i ss o D TED arrive au collège Des tablettes numériques

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

De sources. en ressources! SECONDAIRE

De sources. en ressources! SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique inspirée de la campagne «Recycler, ça rapporte!» de RECYC-QUÉBEC SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR

À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR À PROPOS DU PRIX ZAYED DE L ÉNERGIE DU FUTUR Photo by: Ryan Carter, Philip Cheung / Crown Prince Court - Abu Dhabi Le Prix Zayed de l énergie du futur, lancé en 2008 et géré par Masdar, représente la vision

Plus en détail

Executive Education. Afrique Océan Indien

Executive Education. Afrique Océan Indien Executive Education Afrique Océan Indien 2 3 Relever les défis, préparer l avenir Depuis sa création en 1995, Analysis est animé par la volonté d accompagner les entreprises et les institutions de la région

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action NATIONS UNIES DOCUMENT DE TRAVAIL POUR LE DIALOGUE MINISTERIEL SUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EP Conférence ministérielle africaine sur l environnement Version non éditée Distr.: Générale

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca

www.marquecanadabrand.agr.gc.ca www.mangezcanadien.ca La recherche antérieure a montré que la majorité des consommateurs canadiens affichent une préférence marquée pour l achat de produits alimentaires canadiens par rapport aux produits d importation. Est-ce

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/10/13 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Comité consultatif sur l application des droits Dixième session Genève, 23 25 novembre 2015 OUTILS PÉDAGOGIQUES POUR LA PROMOTION DU RESPECT

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du lancement du site aquitain de l IRT Saint Exupéry Bordeaux Lundi 17 novembre 2014 Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Président du Conseil Régional

Plus en détail

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation

Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Se positionner comme partenaire incontournable en matière de prévention et de sensibilisation Pour se positionner comme partenaire en matière de sensibilisation, le BEP veut : Développer un programme de

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 En avance sur son temps «Notre startup AddBike cherche à révolutionner la culture du vélo urbain en proposant des produits innovants pour faire du vélo une alternative crédible aux

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

Agreen Startup Paris SIA

Agreen Startup Paris SIA Agreen Startup Paris SIA Apprendre à travers l acte de création Placé sous le haut patronage du Secrétariat d Etat au numérique SOMMAIRE I- Le principe d A.Green Startup... 2 A.green Startup... 2 Les équipes...

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION. «Renforcement des Capacités : Le Rôle du Facteur Humain»

NOTE DE PRESENTATION. «Renforcement des Capacités : Le Rôle du Facteur Humain» NOTE DE PRESENTATION SEMINAIRE - ATELIER SUR LE THEME : «Renforcement des Capacités : Le Rôle du Facteur Humain» CONTEXTE ET ENJEUX Le bilan de plusieurs décennies d assistance et plus précisément, de

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves du secondaire 2013-2014 Informations générales En 2004,

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale en Côte d Ivoire

PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale en Côte d Ivoire Ingénierie Biomédicale Ingénierie Electronique Formation Edition PRESENTATION DU SITE WEB www.ivoirebiomedicale.com Site web d information Biomédicale site web: www.ivoirebiomedicale.com Une production

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 SOMMAIRE ENJEUX ET CONTEXTE 4 ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 ACCOMPAGNER ET STRUCTURER LA FILIERE

Plus en détail

Modalités de participation

Modalités de participation Modalités de participation Introduction Les Prix MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans sont une initiative de la revue de l Institut Technologique du Massachusetts (MIT), qui depuis plus

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions Facilitateur du changement une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions 1 CHANGER La créativité n emprunte jamais des chemins connus, préparons-nous au changement

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde

pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde RAPPORT DES REPRESENTANTS DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE FRANCO-ALLEMANDE pour l assemblée générale des établissements membres le 24 mai 2007 à Dresde Les représentants des étudiants publient chaque année

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail