SAINT PIERRE ET MIQUELON

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SAINT PIERRE ET MIQUELON"

Transcription

1 MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BROCHURE DESTINEE AUX PERSONNELS CANDIDATS A UNE MUTATION DANS L ARCHIPEL DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON AINSI QU'AUX LAUREATS STAGIARES ** SAINT PIERRE ET MIQUELON *** Service de l'éducation B.P 4239 Saint-Pierre SAINT-PIERRE ET MIQUELON Tél : 0.(508) Fax : 0.(508) Mél : Site :

2 SOMMAIRE GENERALITES APERCU SUR LE MILIEU Page 4 UN PEU D'HISTOIRE Page 5 L ECONOMIE AUJOURD HUI Page 6 STATUT DE LA COLLECTIVITE Page 6 LE SYSTEME EDUCATIF SERVICES Page 7 ETABLISSEMENTS - ECOLES Page 8 CONTACTS Pages 9 TRAITEMENTS - INDEMNITES DIVERSES - PRESTATIONS Page 10 VIVRE A SAINT-PIERRE DEPLACEMENTS Page 12 COMMENT SE LOGER Page 12 VOITURES Page 12 ASSURANCES Page 13 CULTURE - SPORTS ET LOISIRS Page 13 DIVERS Page 14

3

4 APERCU SUR LE MILIEU GEOGRAPHIE L archipel de Saint-Pierre et Miquelon est situé dans l Atlantique Nord, dans le golfe du Saint-Laurent, à l est de la côte Canadienne, au sud de Terre-Neuve, à une latitude proche de celle de Nantes (44). Cet archipel se compose de plusieurs petites îles dont les deux plus importantes sont : Saint-Pierre d une superficie d une trentaine de km2 (8 km nord-sud, 7 km est-ouest) et de 6000 habitants environ et de Miquelon-Langlade d une superficie de 216 km2 (13 km de long sur 10 km de large) et de 500 habitants environ. L archipel est situé à une distance orthodromique de Paris de 5527 km La côte la plus proche est la cote sud de Terre-Neuve, à environ 25 km. Par temps clair cette côte est très visible de l archipel. La côte Saint-Pierraise est très découpée, il existe peu de plages sauf la plage de Savoyard. L intérieur de l île est assez montagneux même si le point culminant n est qu à 247m. De nombreux sentiers, balisés ou non (comme les sentiers de chasseurs) permettent la découverte de l intérieur de l île. Les forêts sont peu nombreuses et les arbres souffrent à cause de la rudesse du climat et des vents salés. La côte de l île de Miquelon-Langlade est plus variée. Elle nous offre des paysages de dunes, de sable ou de rochers. Les sentiers de randonnées permettent de découvrir des paysages beaucoup plus variés que sur Saint- Pierre. La flore et la faune tant aquatique que terrestre est aussi variée. La chasse au cerf de Virginie est ouverte en automne. LE CLIMAT On peut parler de deux saisons marquées sur l archipel. La saison d hiver débute vers les mois d octobre/novembre selon les années. La première neige tombe en décembre et peut durer jusqu en mai. Le ciel change facilement de couleur. Dans une même journée, on peut même voir défiler les quatre saisons! Il est possible de pratiquer la marche en raquette à neige sur l archipel, et le ski de fond sur Miquelon. La température la plus fréquente se situe entre - 1 et - 6, avec des pointes vers - 8, -9. En hiver, dans les jours les plus froids, l effet de vent induit des chutes de température corporelle très importantes (jusqu'à - 30 ). L hiver réserve de très belles journées ensoleillées, froides, mais parfois un vent violent souffle avec des bourrasques de neige que les natifs appellent du poudrin. Vers le mois de juin, le climat se réchauffe un peu et le mois de juillet n est guère plaisant à cause des nombreuses journées de brume. Au mois d août commence la belle saison qui peut se prolonger en été indien jusqu en octobre. La température estivale est assez douce, entre 14 et 16 avec des pointes à 20. Il faut prévoir des vêtements chauds et adaptés au vent, car le vent souffle avec plus ou moins de vivacité en toute saison. Il faut noter que la sensation de froid est différente de celle de la métropole à cause du vent qui souffle pratiquement en permanence et assèche l air.

5 UN PEU D'HISTOIRE L archipel de Saint-Pierre et Miquelon entre dans l histoire le 21 octobre 1520 avec l arrivée du navigateur portugais Joas Alvarez Fagundes, qui le baptisa " l'archipel des onze mille vierges". A cette époque l archipel est désert de toute occupation humaine. Quelques traces d occupation d'indiens et d'inuits ont été découvertes. Cette occupation épisodique et provisoire date sans doute de la préhistoire. Des fouilles sont actuellement en cours sur l'île de Saint Pierre. En 1536, Jacques Cartier, envoyé officiel du roi de France rebaptise ces îles " Saint Pierre et Miquelon" L archipel entre définitivement dans l histoire avec la politique de colonisation de Louis XIV. Les eaux y sont très poissonneuses et quelques pêcheurs, basques, bretons et normands pour la plupart, s y installent, ainsi que des armateurs métropolitains. Les grands bancs sont fréquentés par les français, les espagnols et les portugais. L'arrivée de pêcheurs anglais menace l'équilibre existant. Les incidents entre la couronne française et anglaise se multiplient. L archipel devient anglais en Les français expatriés gardent toutefois le droit de pêcher sur une partie du littoral de Terre Neuve, le French Shore. L'archipel est récupéré par la France en 1763, perdu à nouveau en 1778, les habitants sont de nouveau expatriés et ne reviennent que cinq ans plus tard. L'histoire se répète jusqu'en 1815, date de restitution définitive de l'archipel à la France. En 1816, quarante neuf ouvriers de marine et sept cents colons environ bâtissent à la hâte les premières habitations et installations de Saint-Pierre et Miquelon. Dès cette année, soixante douze navires métropolitains relâchent à Saint-Pierre. L archipel connaît son apogée économique dans les décennies C'est la période des grandes constructions : routes, phares (Les côtes de l'archipel sont très dangereuses et les naufrages fréquents) Un bureau de poste est ouvert en 1854, une banque locale, la Banque des Iles, en A compter de 1866, l administration édite une Feuille Officielle qui publie des actes réglementaires, des nouvelles administratives, mais encore toutes sortes d avis et annonces, des dépêches du monde entier, des feuilletons. Les institutions communales ne sont introduites, avec les élections, qu en Un grave marasme économique s installe à compter de 1903 à la suite de mauvaises campagnes de pêche. Les causes profondes sont à rechercher dans l état de dépendance extrême de l économie insulaire : elle est pour une très large mesure assujettie aux intérêts des armements métropolitains. En dépit des innovations techniques (notamment le doris), et de ses activités de construction navale, l archipel n a pas les moyens de son indépendance. L archipel retrouve dans les années 1920 une prospérité factice et temporaire, effet indirect de la prohibition américaine. Les habitants de Saint Pierre et Miquelon deviennent des "bootleggers" et Saint Pierre une plaque tournante du trafic d'alcool à destination des USA. L'activité économique est relancée, c'est une période de grands travaux, notamment portuaires. Cette période faste s'achève avec la fin de la prohibition en 1933 et l'économie périclite à nouveau. La guerre de voit de nombreux îliens s'engager dans les forces de la France Libre. A cette époque, la pêche tend à s'industrialiser. Les Grands Bancs accueillent jusqu'à 500 chalutiers de diverses nationalités et le port de Saint Pierre est une escale très fréquentée. En 1977 le Canada étend sa juridiction à 200 milles nautiques. Saint Pierre et Miquelon, devenu département en 1976, crée sa propre zone de 200 milles nautiques, mais la proximité de Terre Neuve oblige les deux pays à limiter leur zones de pêche. Dans les années qui suivent la crise s'amplifie, la ressource diminue et le Canada entend lutter contre la "sur pêche". En 1987 les ports de pêche canadiens sont interdits aux chalutiers français. Débute alors une véritable croisade de la morue. Les habitants de Saint Pierre et Miquelon, qui a acquis en 1985 le statut de Collectivité Territoriale, se mobilisent derrière leurs élus. Des navires partis pêcher dans la zone interdite sont arraisonnés et marins et élus qui se trouvaient à bord, emprisonnés au Canada. Les accords franco-canadiens de 1994 marquent la fin de ce conflit et sonnent le glas de la pêche industrielle.

6 L ECONOMIE AUJOURD HUI Suite à l effondrement de la pêche, l archipel s emploie à développer une économie diversifiée. Les plus grands employeurs sont le secteur tertiaire, les travaux publics et la fonction publique. Plusieurs grands travaux ont été entrepris : L'aménagement et l'agrandissement du port de Miquelon, l'aménagement d'ateliers de transformation pour la pêche, la construction d'un nouvel aéroport ( piste, aérogare, hangar), la construction du nouveau Musée Archives. Le développement de l'aquaculture est également une activité en plein devenir. L'archipel entend également développer le tourisme en jouant notamment sur un patrimoine culturel, nourri de l'histoire de la France en Amérique du Nord et de celle de la grande pêche, qui fait de Saint Pierre et Miquelon un pittoresque coin de France aux portes du continent Nord Américain. Enfin, des recherches pétrolières, en cours dans la zone économique de Saint Pierre et Miquelon laissent espérer le développement d'activités liées à la recherche et à l'exploitation pétrolière. Le marché de l emploi reste toutefois limité et très sensible aux aléas économiques. STATUT DE LA COLLECTIVITE Le statut de Saint Pierre et Miquelon est fixé par la loi n du 11 juin Celle ci a érigé l'archipel en une collectivité territoriale, qui s'est substituée au département préexistant. Ce statut confère un rôle important au Conseil Territorial qui est compétent dans les matières douanières et fiscales pour l'urbanisme et le logement et possède certains attributs d'un conseil régional. La décentralisation ne s'applique pas à Saint Pierre et Miquelon en matière d'enseignement. C'est ainsi que le lycée Émile Letournel de Saint Pierre est un établissement d'état.

7 LE SYSTEME EDUCATIF La structure administrative de l'éducation Nationale à Saint Pierre et Miquelon est un "service" dont l'organisation correspond à celle que l'on trouve dans un département métropolitain. La direction du système est assurée par un Chef du service de l'éducation. Il a les attributions d'un Inspecteur d'académie, Directeur académique des Services de l'éducation Nationale et exerce quelques compétences rectorales, soit du fait de son statut, soit par délégation du Recteur de Caen dont il dépend. Il supervise les services et les établissements. Le service "académique" : LES SERVICES C est l équivalent d une inspection académique métropolitaine. Ce service est chargé de l'administration générale et du contrôle du fonctionnement de l'ensemble du système. Ses tâches concernent notamment : - La gestion des personnels : - Le service des traitements - L'organisation des examens et concours relevant de l'éducation Nationale en collaboration avec le Rectorat de Caen et les services culturels du consulat général de France à Montréal. - Un service financier Le Centre d Information et d Orientation : Pièce essentielle du dispositif d orientation des élèves, le CIO assure le suivi de tous les élèves de l enseignement secondaire de l archipel, des établissements publics et privés, (collèges, lycée, lycée professionnel), qu ils soient formés sur place ou en métropole. Il offre également un outil documentaire complet : brochures ONISEP, Documentation CIDJ (centre d information et de documentation de la jeunesse), fiches métiers, cassettes, auto documentation, information sur les différentes universités, etc. Il apporte son aide à la préparation des dossiers d inscription dans les établissements métropolitains ou en université. Le CIO dispose de deux postes : un poste de conseiller d orientation tenu par un conseiller qui en assure la Direction, un poste de secrétaire. Le Centre de Documentation Pédagogique : Installé dans des locaux indépendants depuis l année scolaire 2007, c'est la conseillère pédagogique qui en assure le fonctionnement, commande, gère et ventile les documents. Cet outil, indispensable à l actualisation permanente des connaissances et méthodes pédagogiques des enseignants est progressivement enrichi..

8 LES ETABLISSEMENTS ET LES ECOLES L enseignement public : 1-1 L enseignement secondaire : Le Lycée d'état, Lycée Professionnel Dirigé par un proviseur, assisté par un agent comptable et un conseiller principal d éducation et, pour le lycée professionnel, par un chef des travaux, cette structure est composée de deux établissements distincts au plan administratif, mais très intriqués aux plans de la vie scolaire et du fonctionnement pédagogique. Le lycée scolarise de la sixième à la terminale. Il prépare aux trois baccalauréats généraux : L (Littéraire), ES (Économique et Social), S (Scientifique). Le lycée professionnel couvre différentes filières professionnelles, notamment celles en lien avec l'activité économique de l'archipel (tertiaire, sanitaire et social, construction, mécanique...niveaux Bac pro, Brevet ou encore CAP. Les classes annexées de Miquelon permettent de scolariser sur place les élèves au niveau du collège : de la sixième à la troisième de l'île 1.2 L enseignement primaire : Il est assuré par quatre écoles dirigées par un directeur ou une directrice : École du Feu Rouge : élémentaires Groupe scolaire Henriette Bonin : maternelle et élémentaire École Ile aux enfants : maternelle École Primaire de Miquelon : élémentaire II L'enseignement privé : L enseignement privé est entièrement sous contrat d association. Cette relation contractuelle se traduit, pour l état par la prise en charge des salaires des enseignants et d une partie des frais de fonctionnement des établissements et pour les établissements privés par l obligation de suivre les programmes nationaux, et d accepter le contrôle pédagogique de l Éducation Nationale. Placé sous l autorité d un directeur diocésain, il entretient avec l Éducation Nationale d étroites relations. Administrativement représenté par un établissement, le collège Saint Christophe, auquel sont rattachées cinq annexes, il se structure au plan pédagogique de la façon suivante : 2.1 L enseignement secondaire : Est représenté par le Collège Saint-Christophe et accueille une section SEGPA 2.2 L enseignement primaire : Il est assuré part quatre écoles dirigées par un directeur ou une directrice : École Sainte Croisine : élémentaire École Saint Louis de Gonzague : maternelle École Sainte Odile : élémentaire École Soeur Hilarion de Miquelon : maternelle Le taux d encadrement du système éducatif de l'archipel est très favorable. De part sa situation géographique isolée, l archipel est un milieu protégé où l enfant est en sécurité. Il y a peu de problèmes de délinquance, par contre, certains élèves doivent quitter l archipel pour poursuivre des études supérieures ou même secondaires dans certaines filières.

9 LES CONTACTS Pour l'enseignement public et le Service de l'éducation : Le Chef du Service de l'éducation, assurant les fonctions de Directeur académique est actuellement Monsieur Philippe ANDRE Il est assisté par un Secrétaire Général, Pierre SADOINE, et six collaborateurs qui assurent l'ensemble des tâches administratives et financières dévolues à une Inspection Académique. L'organigramme complet est consultable sur le site du Service de l'éducation nationale Adresse du site : L'enseignement privé est également représenté sur l'archipel Le Directeur diocésain actuel est Monseigneur Pierre Marie GASCHY Pour tout contact ou renseignement sur l'enseignement privé contacter : Pour l 'enseignement secondaire : Monsieur Georges Cambray, directeur du Collège Saint-Christophe, Tél: Adresse mél : Pour l'enseignement premier degré Madame Edith DIVET Directrice -SAINTE-ODILE-SPM Ou SAINT-LOUIS-SPM Monsieur Samuel DETCHEVERRY Directeur SAINTE-CROISINE-SPM Madame Isabelle OZON Directrice SOEUR-HILARION-SPM Miquelon

10 TRAITEMENTS - INDEMNITES DIVERSES - PRESTATIONS ET IMPOSITION Majoration de traitement : La rémunération nette à Saint-Pierre et Miquelon est majorée de 53 % par rapport au traitement net perçu en métropole Indemnité de changement de résidence : Cette indemnité est due sous certaines conditions, en particulier d ancienneté sur un même territoire. cette indemnité varie en fonction de la composition de la famille et de la catégorie A ou B. - Décret n du 12/04/89, Titre III, RLR Indemnité particulière de sujétion et d'installation : Décret du 20/12/2001 article 3-1 Décret du 20/12/2001 Les personnels en poste précédemment en Guyane, à Saint-Barthélémy, ou à Saint-Martin puis affectés à Saint-Pierre et Miquelon à la suite de ces affectations ne perçoivent pas cette indemnité. Peuvent prétendre à cette indemnité, les personnels en poste pendant au moins 2 ans en dehors des collectivités mentionnées cidessus c'est-à-dire en métropole ou dans un département d'outre-mer et avant d'être affectés à Saint-Pierre et Miquelon. Une seule indemnité est due par famille. Elle est payée en 3 fractions correspondant au total à 16 mois de brut non indexé. Une 1ère lors de l'installation, une 2ème au début de la 3ème année de présence et la dernière après 4 ans de présence.10% au titre du conjoint et 5% par enfant présent sur l'archipel pour chaque fraction. Elle est imposable et versée jusqu'au 30/09/2013. Les personnels l'ayant perçue au titre de la 1ère fraction, bénéficieront de ce même dispositif pour les autres fractions en 2015 et INDEMNITES DE SUJETION GEOGRAPHIQUE: Décret du 16/04/2013 Les personnels en poste précédemment en Guyane, à Saint-Barthélémy, ou à Saint-Martin puis affectés à Saint-Pierre et Miquelon à la suite de ces affectations ne perçoivent pas cette indemnité. Peuvent prétendre à cette indemnité, les personnels en poste pendant au moins 2 ans en dehors des collectivités mentionnées cidessus c'est-à-dire en métropole ou dans un département d'outre-mer et avant d'être affectés à Saint-Pierre et Miquelon. Une seule indemnité est due par famille. Elle est payée en 3 fractions correspondant au total à 6 mois de brut non indexé. Une 1ère lors de l'installation, une 2ème au début de la 3ème année de présence et la dernière après 4 ans de présence, 10% au titre du conjoint et 5% par enfant présent sur l'archipel pour chaque fraction. Elle est imposable et remplace l'indemnité particulière de sujétion et d'installation. Applicable à compter du 01/10/2013 pour les personnels affectés à compter de cette date d'application. Congés bonifiés : Les personnels peuvent bénéficier de la prise en charge des frais d un voyage de congé, dit congé bonifié, tous les 3 ans, d une durée maximale de 65 jours consécutifs ( samedis, dimanches et jours fériés et délais de route inclus) désindexés, inclus pendant la période des grandes vacances scolaires. Décret n du 20/03/78. Circulaire du 16 août 1978 modifiée. RLR

11 Remboursement partiel du loyer : Une petite partie du loyer peut être remboursée. Décret du 29 novembre 1967 modifié. Arrêté du 6 janvier Circulaire B-2 E-132 du 4 décembre 1986.RLR ; Décret du 10 mars (Art. 4) RLR Pension civile : 7,85% Sécurité sociale : Régime particulier à Saint-Pierre et Miquelon. Les taux de cotisation sont différents (inférieurs à la métropole). Pas de RDS ni de CSG. La MGEN section extra-métropolitaine doit être contactée avant le départ à l adresse ci-après : F LE MANS Cedex Les prestations familiales : Il existe un régime spécial à Saint-Pierre et Miquelon, identique à la métropole sauf certaines particularités spécifiques, ex. l allocation de salaire unique. Impôts : Imposition peu différente de celle de métropole, mais l'archipel dispose de son propre Code des Impôts. Pas de taxe d habitation sur Saint-Pierre et Miquelon

12 VIVRE A SAINT PIERRE ET MIQUELON DEPLACEMENTS A L INTERIEUR DE L ARCHIPEL A l intérieur de l archipel, les liaisons entre l'île de Saint Pierre et l'île de Miquelon peuvent être difficiles en hiver. Un bateau relie les îles de Saint-Pierre et de Miquelon 2 fois par semaine. La traversée dure environ 1 heure. Un avion de 8 places dessert aussi Miquelon plusieurs fois par semaine, mais ces rotations peuvent être aléatoires en raison des conditions climatiques, durée de vol : ¼ d heure. A L EXTERIEUR DE L ARCHIPEL Liaisons aériennes régulières mais onéreuses avec le continent canadien, possibilités de passer par : Montréal, Halifax, Sydney. Au départ de ces trois villes, on trouve des possibilités de destinations pour les principales villes américaines, canadiennes ou européennes. Il existe une rotation régulière, sur ATR 42, avion de 40 places, 3 fois par semaine, vers Saint-John s à Terre Neuve. Au départ de St John s, diverses possibilités sont offertes aussi pour le continent canadien ou pour Londres.( sauf hiver) Durée du transport vers St John s : ½ heure à ¾ d heure - environ Durée du transport vers Montréal : 3 heures - environ Durée du transport vers Halifax : 1 ½ heure - environ Durée du transport vers Sydney : 3/4 d'heure - environ Une liaison par bateau relie Saint-Pierre à Fortune (Terre-Neuve) en 1 heure environ, une fois par semaine selon l état de la mer. (sauf hiver) Le passeport est indispensable. COMMENT SE LOGER. En règle générale, les logements sont meublés. Il est préférable de s informer des logements disponibles en juin. Vous pourrez trouver les adresses des agences immobilières ainsi que les différentes petites annonces de vente ou location sur Saint-Pierre et sur Miquelon en consultant le site de l'archipel : Il faut compter 550 à 750 environ pour la location d un appartement et 750 à 1200 pour la location d une maison. Il vaut mieux s informer pour connaître le mode de chauffage. Certains logements sont chauffés à l électricité ce qui est très coûteux. Possiblité également de se loger provisoirement en hôtel ou pension de famille : Demander le dépliant au Comité régional du Tourisme à Saint-Pierre Tél. : Télécopie : Les frais d hôtel engagés dans l attente de trouver un logement ne sont pas remboursés. Il n existe pas de logement de fonction sauf pour le proviseur et l agent comptable du lycée d Etat. VOITURES : Il est possible d acheter une voiture neuve ou d occasion sur l archipel chez un garagiste ou chez un revendeur. Il ne semble pas intéressant d amener son véhicule de métropole (coût du transport élevé et frais de douane importants). Les taxes spécifiques à Saint-Pierre (pas de TVA) rendent les voitures neuves souvent moins chères qu en métropole.

13 ASSURANCES : MAIF : Elle n'existe pas à Saint-Pierre et Miquelon. Le tarif local de l assurance voiture est inférieur à la métropole. Compagnies d assurances : Allianz et la Mutuelle des Iles CULTURE - SPORTS ET LOISIRS On trouve une bibliothèque et médiathèque municipale assez bien documentées. Il existe un centre culturel et sportif qui sert de cinéma.une fois par semaine. De temps à autre, le centre fait venir des artistes français ou canadiens francophones. Une troupe locale de théâtre présente des pièces de temps en temps. Une école de musique est ouverte aux enfants comme aux adultes. Il est possible de participer à une chorale chrétienne et une autre laïque. D'autre part, il existe une multitude de sports (volley, basket, foot, voile, tennis, pelote basque (en été), hockey, patinage artistique, curling, arts martiaux, tir à l arc, natation, plongée, etc...) Sur Saint-Pierre : patinoire, piscine et tennis couvert. Pour les passionnés d équitation, un centre équestre est implanté à Saint-Pierre. Beaucoup de Saint-Pierrais sont propriétaires de chevaux. On peut aussi pratiquer la bicyclette, mais à condition d être bien entraîné car certaines routes sont très pentues! En juin, fête traditionnelle à Miquelon : les 25 km, (mini-marathon) Diverses manifestations culturelles sont organisées pendant l été : - la fête basque en août - la fête de la musique - la fête des fruits de mer en août Possibilité de suivre différents stages chaque année : - sculpture sur bois- réalisation de maquettes- peinture- poterie, danses de salon, country, etc... Des cours de couture sont donnés par deux couturières privées qui possèdent chacune un magasin de mercerie et tissus. Possibilité de s adonner à la chasse et à la pêche sur l archipel

14 DIVERS L approvisionnement en produits frais peut poser problème en hiver mais, dans l ensemble, la variété des produits est identique à la métropole, surtout en surgelé. Il est à noter que les boulangeries sont fermées le dimanche et samedi après-midi. Mais quelques commerces d'alimentation restent ouverts en soirée et le weekend. Les prix sont en général plus élevés qu'en Métropole, mais on y trouve un large panel de produits qu'ils soient frais (laitages, viandes, fruits et légumes), surgelés, conserves, d'origine locale, canadienne ou métropolitaine Tous les types de commerce sont présents sur Saint-Pierre, un peu moins sur Miquelon. L éventail de choix est moins important qu en métropole et les prix sont plus élevés. Le réseau routier représente 32 km sur l île de Saint-Pierre. Il n existe pas de route de ceinture tout comme sur Miquelon. Les routes peuvent être enneigées durant les 6 mois d'hiver, d où la nécessité d équipements spéciaux. Les restaurants, traiteurs, cuisine rapide sont au nombre d une douzaine à Saint-Pierre, (dont quatre ou cinq "classiques"). Il y en a quelques uns à Miquelon. Animaux : On peut facilement les amener à Saint-Pierre et Miquelon. Les vaccinations doivent être à jour et le certificat de bonne santé est exigé à l'arrivée, et pour le transit au Canada Banque : Deux banques sont implantées actuellement sur l'archipel : - la Banque de Saint-Pierre et Miquelon - la Caisse d épargne Courrier : Il n y a pas de distribution de courrier, il faut donc ouvrir une boîte postale, on poste restante. Soins médicaux : Il n y a pas de médecin spécialiste, sauf missions ponctuelles Au Centre Hospitalier François Dunan. Il existe une médecine générale au centre de santé ou en cabinet privé. Un seul chirurgien exerce à l hôpital, ainsi qu'un seul anesthésiste réanimateur. Les cas graves sont évacués sur Terre-Neuve, le Canada ou la France. On trouve deux pharmacies à Saint-Pierre, trois dentistes, trois kinésithérapeutes, un centre de santé et un cabinet d'infirmière, un cabinet de podologue. A Miquelon, il n'y a pas d hôpital mais un médecin hospitalier et une infirmière hospitalière assurent les soins et distribuent les médicaments, les évacuations ont lieu sur Saint-Pierre. Les soins sont remboursés de façon identique à la métropole.

SERVICE DE L'EDUCATION NATIONALE DE SAINT PIERRE ET MIQUELON

SERVICE DE L'EDUCATION NATIONALE DE SAINT PIERRE ET MIQUELON MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BROCHURE DESTINÉE AUX PERSONNELS CANDIDATS A UNE MUTATION DANS L ARCHIPEL DE SAINT-PIERRE ET MIQUELON AINSI QU'AUX LAURÉATS STAGIAIRES ET AUX PERSONNELS CONTRACTUELS

Plus en détail

Brochure destinée aux personnels candidats à une mutation

Brochure destinée aux personnels candidats à une mutation Brochure destinée aux personnels candidats à une mutation à SAINT-PIERRE ET MIQUELON (mise à jour 2009) Service de l'education B.P 4239 Saint-Pierre 97500 SAINT-PIERRE ET MIQUELON Téléphone : 0.(508).41.04.60

Plus en détail

Un voyage à St Pierre et Miquelon

Un voyage à St Pierre et Miquelon 06/08/2004 - Par Christophe Marciniak Un voyage à St Pierre et Miquelon L'archipel de Saint-Pierre et Miquelon est situé dans l'atlantique Nord, dans le golfe du Saint-Laurent. Nous vous proposons une

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL

REGLEMENT DEPARTEMENTAL REGLEMENT DEPARTEMENTAL des Transports Scolaires Département de l Indre D.G.A/R.T.P.E. Service Départemental des Transports Hôtel du Département CS20639 36020 Châteauroux Cedex REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Nom et prénom de l élève : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE STAGE D INITIATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 ; Vu le code de l éducation, et notamment

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009 L.I.R. n 104/1 Objet : Évaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

LES FRAIS DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

LES FRAIS DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE République française Polynésie française www.cgf.pf DE DÉPLACEMENT DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 Novembre 2011 à toutes

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

MONTANT DU SALAIRE ET DES INDEMNITES VERSES AUX ASSISTANTS FAMILIAUX POUR L ANNEE 2013. SMIC HORAIRE BRUT au 1er janvier 2013 : 9.

MONTANT DU SALAIRE ET DES INDEMNITES VERSES AUX ASSISTANTS FAMILIAUX POUR L ANNEE 2013. SMIC HORAIRE BRUT au 1er janvier 2013 : 9. NOTE AUX ASSISTANTS FAMILIAUX salariés du Conseil général de la Loire Saint-Etienne, le mardi 16 janvier 2013 Votre interlocuteur : Joêlle SABOURIN Responsable Administratif de la PAYE Cellule Placement

Plus en détail

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel

2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2. Les aides financières permettant de concrétiser un projet professionnel 2.1 Les aides de la Nouvelle-Calédonie allouées aux stagiaires 2.2 Le dispositif ANT 2.3 La Bourse Territoriale de Formation (B.T.F.)

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS)

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) ENTRE : Monsieur HERIAUD, Directeur Général du CENTRE

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

Saint-Pierre et Miquelon, un morceau de France. Saint-Pierre et Miquelon, un territoire isolé au sein d un environnement canadien

Saint-Pierre et Miquelon, un morceau de France. Saint-Pierre et Miquelon, un territoire isolé au sein d un environnement canadien A la faveur du déploiement de la télémédecine sur l archipel de Saint-Pierre et Miquelon, le Centre Hospitalier François Dunan (CHFD), garant de la mise en œuvre des soins spécialisés, ouvre de nouvelles

Plus en détail

1-2 octobre 2014. Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans

1-2 octobre 2014. Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans 1-2 octobre 2014 Canopé Grenoble / Centre de jeunesse Autrans Les assistants en France Environ 4500 assistants de langue en France cette année, 256 à Grenoble. 15 langues enseignées. 50 pays représentés.

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Accueil des assistants de langue. Rentrée 2015-2016

Accueil des assistants de langue. Rentrée 2015-2016 Accueil des assistants de langue Rentrée 2015-2016 1 introduction ½ journée d accueil en octobre et 1 journée de formation en décembre/janvier pour chaque assistant Des personnels identifiés : 1 référent,

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L'ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE,

LA COMMISSION PERMANENTE DE L'ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE, ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- NOR : PEL9801246DL DELIBERATION N 98-145 APF DU 10 SEPTEMBRE 1998 --------------------------------------------------- relative au régime applicable aux fonctionnaires

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

L Éducation en quelques chiffres...

L Éducation en quelques chiffres... Mayotte est une île attachante, passionnante, qui exige beaucoup de tous. Attachante par la beauté de ses paysages, la gentillesse de ses habitants, ses modes de vie, sa diversité culturelle, elle peut

Plus en détail

Limites d exonération des allocations forfaitaires. Nature de l indemnité 2011

Limites d exonération des allocations forfaitaires. Nature de l indemnité 2011 ÉDITION JANVIER 2011 Annexes Frais professionnels Limites d exonération des allocations forfaitaires (Arrêté du 20 décembre 2002 modifié) Nature de l indemnité 2011 Indemnité de restauration sur le lieu

Plus en détail

Assistant d éducation

Assistant d éducation Assistant d éducation Vos questions... des réponses La sécurité sociale La durée du contrat supérieure à trois mois permet l ouverture de droit sécurité sociale géré par la MGEN. Dès le recrutement, vous

Plus en détail

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE

NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES. À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE Université d Avignon et des Pays de Vaucluse UAPV, le 20/12/2006 NOTE SUR LA GESTION DES HEURES COMPLÉMENTAIRES À l UNIVERSITÉ D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SOMMAIRE ÉTAPES DE LA PROCÉDURE DE GESTION

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère BIEN PREPARER VOTRE ETUDE DE FINANCEMENT AVEC UN CONSEILLER JURISTE DE L ADIL I - VOS RESSOURCES Veuillez impérativement vous munir des documents suivants :

Plus en détail

CONVENTION GENERALE DE STAGE relative à la formation des élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec en milieu professionnel

CONVENTION GENERALE DE STAGE relative à la formation des élèves du Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec en milieu professionnel Lycée Professionnel Maritime du GUILVINEC Aue Jos QUINIOU B.P 32 29730 TREFFIAGAT tél : 02.98.58.96.00 fax : 02.98.58..32.16 mél : LPM-Le-Guilvinec @equipement.gouv.fr Internet :www.lycee-maritimeguilvinec.com

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce

MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce VOTRE ASSISTANCE SANTÉ À DOMICILE MALAKOFF MÉDÉRic AssistAnce Avec Malakoff Médéric Prévoyance et Malakoff Médéric Mutuelle, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification

Plus en détail

concernant «TITR ELEVE» «NOM ELEVE» «PRENOM ELEVE» élève de la classe de «CLASSE»

concernant «TITR ELEVE» «NOM ELEVE» «PRENOM ELEVE» élève de la classe de «CLASSE» MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE BESANCON LYCEE PROFESSIONNEL "Luxembourg" 16, Place du 11 ème Chasseurs B.P. 365 70014 VESOUL CEDEX 03 84 97 31 00 --------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL ARTICLE 1 FONCTIONNEMENT REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL L accueil collectif de mineurs intercommunal est une action dépendante de la Communauté de Communes Epte-Vexin-Seine. Habilité par le ministère

Plus en détail

Modèle de contrat de travail à durée indéterminée

Modèle de contrat de travail à durée indéterminée Modèle de contrat de travail à durée indéterminée (Convention Collective : Voir article 4 Contrat de travail) ENTRE L EMPLOYEUR : M., Mme, Mlle : Nom :.... Prénom :.... Adresse :...... Tel : Portable :..

Plus en détail

INDEMNITE DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE SUR LE TERRITOIRE METROPOLITAIN

INDEMNITE DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE SUR LE TERRITOIRE METROPOLITAIN INDEMNITE DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE SUR LE TERRITOIRE METROPOLITAIN L académie d accueil paye les frais de changements de résidence selon certaines conditions (Cf. décret 90-437 du 28/05/1990

Plus en détail

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE

MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Votre assistance santé à domicile MALAKOFF MÉDÉRIC ASSISTANCE Avec Malakoff Médéric Prévoyance et MUT2M, bénéficiez de nouveaux services gratuits 24h/24 et 7j/7 grâce à votre n d identification 753734

Plus en détail

SECTION ESPAGNOLE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE

SECTION ESPAGNOLE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE SECTION ESPAGNOLE DE SAINT GERMAIN-EN-LAYE Le Lycée International de Saint-Germain-en-Laye est un établissement du Ministère de l Education Nationale. Il intègre treize sections internationales. Contrairement

Plus en détail

REMUNERATION DU PERSONNEL REMPLAÇANT DE L'ENSEIGNEMENT

REMUNERATION DU PERSONNEL REMPLAÇANT DE L'ENSEIGNEMENT Page 1/6 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction des ressources humaines DIRECTIVE REMUNERATION DU PERSONNEL REMPLAÇANT DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Pièces à joindre RENTREE 2015-2016. Qui peut bénéficier de la bourse de lycée?

Pièces à joindre RENTREE 2015-2016. Qui peut bénéficier de la bourse de lycée? INFORMATIONS PRATIQUES A DESTINATION DES FAMILLES Ouverture de la campagne de bourse de lycée RENTREE 2015-2016 Pièces à joindre Qui peut bénéficier de la bourse de lycée? Où peut- on retirer un formulaire

Plus en détail

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI.

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. C O N V E N T I O N RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE DANS LES MISSIONS HUMANITAIRES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE ENTRE : LE CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE De, représenté par

Plus en détail

Engagement réciproque (Annexe 4 de la convention collective)

Engagement réciproque (Annexe 4 de la convention collective) Engagement réciproque (Annexe 4 de la convention collective) Suite au contact pris ce jour : / /.. Entre Monsieur ou Madame... Adresse :....... Téléphone : Fax :.... E-mail :... Et Monsieur ou Madame,

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Groupe de travail de l'accession des Seychelles RESTRICTED WT/ACC/SYC/9/Add.1 22 juillet 2009 (09-3581) Original: anglais ACCESSION DES SEYCHELLES Aide-mémoire sur le

Plus en détail

DU SERVICE ANNEXE DE RESTAURATION ET

DU SERVICE ANNEXE DE RESTAURATION ET REGLEMENT DU SERVICE ANNEXE DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège MAJ mars 2014 1 Vu le code de l Education. Vu le code général des collectivités territoriales Vu la loi n 809 du 13 Août 2004 et notamment

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES

REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES REGLEMENT D INTERVENTION BOURSES D ETUDES POUR LES FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES Septembre 2008 1 Direction Générale Adjointe Solidarités Formations tout au long de la vie Direction des Solidarités

Plus en détail

FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE EN METROPOLE Décret n 90-437 du 28 mai 1990 modifié

FRAIS DE CHANGEMENT DE RESIDENCE EN METROPOLE Décret n 90-437 du 28 mai 1990 modifié Direction de la Logistique Générale DLG 3 Année scolaire 2014/2015 Dossier suivi par Martine LABADIE 05 34 44 87 35 05 34 44 88 02 Mél martine.labadie@ac-toulouse.fr Place Saint-Jacques BP7203 31073 Toulouse

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE & EXPATRIATION INFORMATIONS PRATIQUES

PROTECTION SOCIALE & EXPATRIATION INFORMATIONS PRATIQUES Les trois temps de la mobilité internationale COTTIN Sandy LEFEVRE Emilie LESURE Eliane OMICI Eve-Marie ZERGUINE Sonia par le groupe COLOMBIE Partir travailler à l étranger - Informations pratiques pour

Plus en détail

Assurance voyage BMO. Protection médicale en voyage unique et annuelle Protection voyage unique

Assurance voyage BMO. Protection médicale en voyage unique et annuelle Protection voyage unique Assurance voyage BMO Protection médicale en voyage unique et annuelle Protection voyage unique Vous pouvez voyager sans tracas Lorsque vous voyagez, vous ne vous attendez pas à perdre vos bagages, à ce

Plus en détail

La rémunération. Échelonnement indiciaire de 1 re classe

La rémunération. Échelonnement indiciaire de 1 re classe Bernard LEPREUX La rémunération Cet article contient de nombreuses références à des numéros de Direction plus anciens. Si vous n avez pas (ou plus) ces numéros, ils sont tous consultables et téléchargeables

Plus en détail

LES CONTRIBUTIONS FAMILIALES 2015-2016

LES CONTRIBUTIONS FAMILIALES 2015-2016 La tradition de l excellence www.saint-alyre.net LES CONTRIBUTIONS FAMILIALES 2015-2016 ECOLE COLLEGE LYCEES CLASSES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 20 rue Sainte George 63037 CLERMONT-FERRAND Téléphone : 04

Plus en détail

STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL

STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL Type de stage et dénomination Découverte du milieu professionnel Formation professionnelle Séquence d observation Stage d initiation Stage d application Période de formation

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

II. DUREE DES CONGES BONIFIES

II. DUREE DES CONGES BONIFIES Abymes, le 14 octobre 2013 Le Recteur de l Académie de la Guadeloupe Chancelier des Universités Directeur Académique des Services de l Education Nationale Services DPEATSS DPES N 9452 DPEATSS Dossier suivi

Plus en détail

Stage Nouveaux directeurs 2012-2013 décembre 2012. Organisation des sorties scolaires à l école primaire

Stage Nouveaux directeurs 2012-2013 décembre 2012. Organisation des sorties scolaires à l école primaire Stage Nouveaux directeurs 2012-2013 décembre 2012 Organisation des sorties scolaires à l école primaire 1 1. Les textes officiels. Circulaire n 99-136 du 21 septembre 1999 parue au BO hors série n 7 du

Plus en détail

DEMANDE DE PRESTATION

DEMANDE DE PRESTATION PRESTATION INTERMINISTERIELLE Séjour en centres de loisirs sans hébergement Si mini-camps, reportez-vous à la page 2 de ce document cette prestation est payée par période de trois mois. Le dossier doit

Plus en détail

Votre chalet récent en bois massif de contruction soignée à 5 Min à pied du centre ville!

Votre chalet récent en bois massif de contruction soignée à 5 Min à pied du centre ville! Visite du bien : 936244 Localisation : Villard-de-Lans Station proche : La côte 2000 Autoroute : 28 Km Aéroport : 60 Km Votre chalet récent en bois massif de contruction soignée à 5 Min à pied du centre

Plus en détail

MESSIEURS LES PREFETS DE REGION (Directions régionales de la jeunesse et des sports)

MESSIEURS LES PREFETS DE REGION (Directions régionales de la jeunesse et des sports) DIRECTION DE L'ADMINISTRATION Paris le 30 août 1990 ET DES SERVICES EXTERIEURS Sous-direction des établissements et des services extérieurs Bureau des personnels des établissements et services extérieurs

Plus en détail

Conditions de remboursement des frais de mission Conseil d administration du 22 octobre 2013

Conditions de remboursement des frais de mission Conseil d administration du 22 octobre 2013 Conditions de remboursement des frais de mission Conseil d administration du 22 octobre 2013 Le décret n 2006-781 du 3 juillet 2006 et les trois arrêtés datés du même jour pris pour son application définissent

Plus en détail

Séjours Sportifs Adaptés 2013

Séjours Sportifs Adaptés 2013 Séjours Sportifs Adaptés 2013 Avec le Comité Départemental du Sport Adapté de la Mayenne Week-end sportif du CDSA-53 15-16 juin 2013 Page PAGE 1 Stage Sportif d une semaine du CDSA-53 Du 8 au 12 juillet

Plus en détail

Passeport mobilité «études» règles et procédures 2015

Passeport mobilité «études» règles et procédures 2015 Passeport mobilité «études» règles et procédures 2015 1. Présentation générale Cette aide fait partie du dispositif de continuité territoriale mis en place par l'etat, une loi ayant créé un fonds de continuité

Plus en détail

Montréal CANADA. Fiche Technique 2013. Age minimum : - Toute l année : à partir de 16 ans, moyenne d âge 20 ans.

Montréal CANADA. Fiche Technique 2013. Age minimum : - Toute l année : à partir de 16 ans, moyenne d âge 20 ans. Montréal CANADA Fiche Technique 2013 Age minimum : - Toute l année : à partir de 16 ans, moyenne d âge 20 ans. Date des sessions : tous les lundi, toute l année. Montréal Montréal, plus grande ville francophone

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23/09/2004 N 175 RESSOURCES HUMAINES Personnel REF : G04026

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23/09/2004 N 175 RESSOURCES HUMAINES Personnel REF : G04026 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23/09/2004 N 175 RESSOURCES HUMAINES Personnel REF : G04026 OBJET : PERSONNEL COMMUNAL : COORDINATION PETITE ENFANCE : CRECHE FAMILIALE : APPROBATION D'UN CONTRAT PASSE A

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

Zones Franches Urbaines

Zones Franches Urbaines Zones Franches Urbaines mode d emploi Les éditions de la DIV Exonérations en zones franches urbaines (ZFU) Synthèse Exonération de taxe professionnelle (TP) Entreprises employant au plus 50 salariés à

Plus en détail

L académie de Rennes. Présentation pour les candidats à un poste d assistant

L académie de Rennes. Présentation pour les candidats à un poste d assistant L académie de Rennes Présentation pour les candidats à un poste d assistant SOMMAIRE Présentation générale de l académie L environnement (rural et urbain) Les attraits touristiques et culturels La situation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES VACATIONS D ENSEIGNEMENT. Université de Nîmes

GUIDE PRATIQUE DES VACATIONS D ENSEIGNEMENT. Université de Nîmes GUIDE PRATIQUE DES VACATIONS D ENSEIGNEMENT Université de Nîmes I Les conditions de recrutement 1 - Les catégories d intervenants pouvant effectuer des vacations d enseignement Les chargés d'enseignement

Plus en détail

Centre de Gestion FPT 49

Centre de Gestion FPT 49 Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Références : L annualisation du temps de travail CREE EN : août 2014 Messagerie : documentation@cdg49.fr

Plus en détail

L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES DU 19/07/01 MODIFIÉ, DU 03/07/06 MODIFIÉ. Principes déterminant l indemnisation.

L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES DU 19/07/01 MODIFIÉ, DU 03/07/06 MODIFIÉ. Principes déterminant l indemnisation. L L INDEMNISATION DES DÉPLACEMENTS TEMPORAIRES ÉCRET N 2001-654 DU 19/07/01 MODIFIÉ, DÉCRET N 2006-781 DU 03/07/06 MODIFIÉ DÉCRET DÉCRET L indemnisation des déplacements temporaires des agents territoriaux

Plus en détail

D ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE

D ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE Cadre réservé à l administration N DOSSIER : NOM : PRÉNOM : DATE DE DÉPOT : DATE DE DOSSIER COMPLET : DEMANDE D ALLOCATION PERSONNALISÉE D AUTONOMIE D UNE PERSONNE ÂGÉE DE SOIXANTE ANS ET PLUS A DOMICILE

Plus en détail

Guide pratique des jumelages

Guide pratique des jumelages C O L L E C T I O N D o s s i e r d E x p e r t s Guide pratique des jumelages par Roger SONCARRIEU, président d'honneur fondateur d'un comité de jumelage Référence DE 563 Février 2008 Prix : 59 Groupe

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Documents à fournir quelle que soit votre situation : Formulaire de demande de bourse dûment complété et signé Livret de famille Carte d inscription au registre des Français

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Stage à l Université de Sherbrooke Frédérique Vermare Table des matières Table des matières...2 1 Vie pratique...3 1.1 Logement :...3 1.2 Argent :...3 1.3 Santé :...3 1.4 Stage

Plus en détail

Règlement Intérieur Stages Multisports Toussaint Hiver et Printemps

Règlement Intérieur Stages Multisports Toussaint Hiver et Printemps LE PRADET Maj 23/9/2015 Règlement Intérieur Stages Multisports Toussaint Hiver et Printemps Préambule Les stages multisports ont pour objet de faire découvrir aux enfants scolarisés en élémentaire et au

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES?

QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? QUESTIONS REPONSES LES PLUS FREQUENTES? En tant qu apprenti je bénéficie des mêmes droits et obligations que les autres salariés de l entreprise? Vrai. Du fait que vous soyez «salarié», vous devez vous

Plus en détail

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN).

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN). Règlement organique du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (CPLN) LA CONSEILLÈRE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, DE LA CULTURE ET DES SPORTS DE LA RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Objet : Encadrement fiscal des dépenses et charges en relation avec l embauchage sur le marché international de salariés

Objet : Encadrement fiscal des dépenses et charges en relation avec l embauchage sur le marché international de salariés Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 95/2 du 21 mai 2013 1 L.I.R. n 95/2 Objet : Encadrement fiscal des dépenses et charges en relation avec l embauchage sur le marché international de salariés

Plus en détail

ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES SERVICES (PERI)-SCOLAIRES

ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES SERVICES (PERI)-SCOLAIRES ORGANISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES SERVICES (PERI)-SCOLAIRES 5 juin 2012 Catherine BODIN - Séverine GAUBERT DÉROULEMENT DE L'INTERVENTION I. Les caractéristiques de la gestion du personnel scolaire

Plus en détail

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS

ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2016 PERSONNELS AFFECTÉS DANS LES CABINETS MINISTÉRIELS Table des matières Note de présentation 5 Composition des cabinets

Plus en détail

POLE RESSOURCES HUMAINES SERVICE GESTION DU PERSONNEL Metz, le 28 mai 2009 R A P P O R T

POLE RESSOURCES HUMAINES SERVICE GESTION DU PERSONNEL Metz, le 28 mai 2009 R A P P O R T POLE RESSOURCES HUMAINES SERVICE GESTION DU PERSONNEL Metz, le 28 mai 2009 29 R A P P O R T OBJET : MISSION POMPIDOU CONVENTION DE STAGE AVEC LE CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE DE L ECOLE NATIONALE

Plus en détail

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale :

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale : 2012-1 MERCI DE REMETTRE VOTRE DOSSIER COMPLET A LA SECTION CONSULAIRE DE L AMBASSADE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT (TEL. 44 02 17 34) AU PLUS TARD LE 30 SEPTEMBRE 2012 Documents à fournir quelle que soit

Plus en détail

Règlement pour le calcul des bourses et des prêts d honneur

Règlement pour le calcul des bourses et des prêts d honneur - - 6.00 Règlement pour le calcul des bourses et des prêts d honneur du 6 juin 000 Le Conseil d Etat du canton du Valais vu les dispositions des articles 6 à 6 de la loi sur l'instruction publique du juillet

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations

Banque européenne d investissement. Mieux connaître vos prestations Juin 2012 La présente brochure est un simple document d'information. Elle doit être lue en conjonction avec les documents réglementaires applicables et n'est donc pas susceptible, en tant que telle, de

Plus en détail

Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales

Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales Objectifs: Former des multiplicateurs associatifs et syndicaux Connaître la commune, les compétences communales et la loi électorale

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME Tél : 04.94.96.33.32 Fax : 04.94.56.77.67 Contact : lestilleuls@ste-maxime.fr - 1 - Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

DATE : Levallois, le 4 septembre 2006. REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses

DATE : Levallois, le 4 septembre 2006. REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES. - Associations, congrégations et collectivités religieuses DATE : Levallois, le 4 septembre 2006 REFERENCES : Circulaire n 18/2006 DESTINATAIRES - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Les Maisons agréées par la Mutuelle Saint-Martin OBJET

Plus en détail

D2 VOTRE PROGRAMME SUR MESURE AUX USA A PARTIR DE 16 ANS!

D2 VOTRE PROGRAMME SUR MESURE AUX USA A PARTIR DE 16 ANS! A.E.S American Educational Services D2 VOTRE PROGRAMME SUR MESURE AUX USA A PARTIR DE 16 ANS! «THE WASHINGTON STATE PROGRAM @ SEATTLE : HIGH SCHOOL DIPLOMA (bac) - CONTRAT INSCRIPTION - ANNEE UNIVERSITAIRE

Plus en détail

ÉTAT DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RÉSIDENCE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN POUR TOUS LES AGENTS DE L ACADÉMIE DE CAEN

ÉTAT DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RÉSIDENCE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN POUR TOUS LES AGENTS DE L ACADÉMIE DE CAEN Enfants Date d arrivée DSDEN 61 : (Ne rien inscrire dans ce cadre) ÉTAT DE FRAIS DE CHANGEMENT DE RÉSIDENCE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN POUR TOUS LES AGENTS DE L ACADÉMIE DE CAEN Le Directeur Académique

Plus en détail

Le présent règlement est fourni à titre indicatif. Seul le règlement officiel signé à force de loi. Celui-ci peut être obtenu auprès de

Le présent règlement est fourni à titre indicatif. Seul le règlement officiel signé à force de loi. Celui-ci peut être obtenu auprès de Règlement d'application pour le calcul des prêts d'études, d'apprentissage et du perfectionnement professionnel Le présent règlement établit les bases d'application relatives au règlement communal sur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION OBJET : Participation à la protection sociale des agents municipaux Rapporteur : Philippe Laurent Suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique, le décret

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE. DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H

CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE. DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H 1 CAMPAGNE BOURSIERE 2015/2016 PREMIERE COMMISSION LOCALE DOSSIERS COMPLETS A DEPOSER AU PLUS TARD LE 25 SEPTEMBRE à 12H CONDITIONS L obtention d une bourse scolaire est subordonnée aux conditions suivantes

Plus en détail

Surface habitable : 240 M² Bar : Oui Hammam : Oui Surface du terrain : / ADSL : Oui Terrasse : Oui

Surface habitable : 240 M² Bar : Oui Hammam : Oui Surface du terrain : / ADSL : Oui Terrasse : Oui Visite du bien : 589827 Localisation : L Alpe D Huez Ville proche : Bourg D Oisans Autoroute : 58 Km Aéroport : Grenoble/Lyon Welcome in French Alps, un emplacement exceptionnel pour votre activité professionnelle

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

1 - Mise en œuvre du jour de carence

1 - Mise en œuvre du jour de carence Le Recteur de l'académie de Lille à Mesdames et Messieurs les Chefs d'etablissements Privés liés à l'etat par contrat N 4-923 Lille, le 16 avril 2012 Rectorat de l Académie de Lille Division de l Enseignement

Plus en détail

LA PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DES ASSISTANTS TERRITORIAUX DE

LA PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DES ASSISTANTS TERRITORIAUX DE Réf. : CDG-INFO2011-11/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON et Sylvie TURPAIN : 03.59.56.88.48/58 Date : le 28 novembre 2011 LA PRESENTATION DU NOUVEAU CADRE D EMPLOIS DES ASSISTANTS TERRITORIAUX

Plus en détail

Assurance et prévoyance

Assurance et prévoyance Assurance et prévoyance Assistance famille en cas d accident. IDCP Des prestations d assistance sont prévues en cas d accident par le contrat IDCP. Elles peuvent être déclenchées après appel préalable

Plus en détail

Le service social en faveur des personnels

Le service social en faveur des personnels Le service social en faveur des personnels Service généraliste et de proximité. Des interventions soumises au respect du secret professionnel. Loi L 411-3 du code de l'action sociale et des familles. (CASF)

Plus en détail

DEVENEZ Inspecteur du travail Soyez un acteur essentiel au service du monde du travail

DEVENEZ Inspecteur du travail Soyez un acteur essentiel au service du monde du travail DEVENEZ Inspecteur du travail Valérie Couteron Soyez un acteur essentiel au service du monde du travail Inspecteur du travail Un métier au service du monde du travail Les inspecteurs du travail sont des

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SCHEMA DES FORMATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE,

Plus en détail

La présente note a pour objet de vous rappeler les principaux points de ce dispositif.

La présente note a pour objet de vous rappeler les principaux points de ce dispositif. Montpellier, le 7 septembre 2009 Le Recteur de l Académie de Montpellier Chancelier des Universités à Pour attribution : Messieurs les Inspecteurs d académie, Directeurs des services départementaux de

Plus en détail