Personnaliser cette page

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Personnaliser cette page"

Transcription

1 Personnaliser cette page Page 1

2 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 PRESENTATION GENERALE...5 MAITRE DE L OUVRAGE :...5 MAITRE D ŒUVRE :...5 MANDATAIRE :...5 CO-TRAITANT :...5 SOUS DOSSIER MOYENS...7 ORGANISATION DES ÉTUDES D EXÉCUTION...7 IMPLANTATION ET LEVÉ CONTRADICTOIRE...7 LES LEVÉS ET LES IMPLANTATIONS SONT RÉALISÉS PAR LE GÉOMÈTRE DE L ENTREPRISE ENTREPRISE BASÉ AU BUREAU D ÉTUDES À ADRESSE...7 IMPLANTATION...7 LEVÉ CONTRADICTOIRE...7 GESTION DES DOCUMENTS D EXÉCUTION...7 DIFFUSION INTÉRIEURE...8 DOCUMENTS TENUS À DISPOSITION...8 Rapports journaliers d'activité établis par les chefs de chantier...8 Journal de chantier :...8 GESTION DES ANOMALIES, NON-CONFORMITÉS ET ADAPTATIONS...8 GESTION DES ANOMALIES...8 GESTION DES NON-CONFORMITÉS...9 GESTION DES ADAPTATIONS...9 INSTALLATION DE CHANTIER...10 INSTALLATIONS PRÉVUES...10 RISQUES D INTERFÉRENCE ET MESURES DE PRÉVENTION...10 MODALITÉS DE STOCKAGE DES MATÉRIAUX...11 MODALITÉS DE STOCKAGE DES DÉCHETS...11 VOIR DOCUMENT SOSED JOINT EN ANNEXE...11 ORGANIGRAMME DU PERSONNEL DU CHANTIER...12 ORGANIGRAMME ENTREPRISE...12 C.2 AFFECTATION DES TÂCHES...15 C.3 SOUS TRAITANTS ENVISAGÉS...15 MATÉRIEL PRÉVU POUR CE CHANTIER...16 Page 2

3 D.1 LISTE...16 GESTION DES DÉCHETS DE CHANTIER...17 VOIR DOCUMENT SOSED...17 ORGANISATION DU CHANTIER...18 SOUS DOSSIER SPÉCIFICITÉ DES TRAVAUX EN SITE URBAIN OCCUPÉ...24 GESTION DES CHANTIERS SIMULTANÉS...25 PROTECTION DES ZONES DE TRAVAUX...26 SOUS DOSSIER POLE PRÉVENTION...32 ORGANISATION FONCTIONNELLE DU CHANTIER...32 P.P.S.P.S...33 FORMATION / INFORMATION À LA SÉCURITÉ DU CHANTIER...34 APTITUDE MEDICALE...35 EQUIPEMENT DE PROTECTION INDIVIDUEL...35 CIRCULATION...36 PROTECTION DES RÉSEAUX...36 SECOURISTES...37 SERVICE D INTERVENTION D URGENCE...38 I Objectifs :...38 II Fonctionnement de l astreinte...38 SOUS DOSSIER Installation de chantier...40 Etat des lieux...40 Phase préalable au chantier...40 SOUS DOSSIER CARRIÈRES...43 CERTIFICAT CENTRALE D ENROBÉ...44 CERTIFICAT...45 ETUDE DE FORMULATION...46 DOCUMENTATION TECHNIQUES DES FOURNITURES SPÉCIFIQUES...51 Page 3

4 MÉTHODES DE MISE EN ŒUVRE MOYENS EN PERSONNEL AFFECTES AU CHANTIER MOYENS EN MATERIEL AFFECTES AU CHANTIER...51 ORGANISATION DE LA QUALITÉ...52 PROCEDURE DE CONTROLE...55 CONTRÔLE INTERNE...55 CONTRÔLE EXTERNE...55 CONTRÔLE PESAGE...55 FONCTIONNEMENT...56 Le système AQP mis en place sur les centrales d'enrobage aboutit :...56 à utiliser du matériel conforme à la réglementation Européenne,...56 à émettre des bons de livraison conformes aux recommandations du fascicule 27 et aux normes enrobés,...56 à améliorer la qualité et la fiabilité des informations fournies L ensemble du système de pesage AQP est représenté par le schéma type suivant :...56 D. LISTE DES ESSAIS...57 VOIR PAGES SUIVANTES...57 METHODOLOGIE D EXECUTION...61 REALISE PAR SOGEA SUD EST...61 METHODOLOGIE D EXECUTION...61 Présence réseaux concessionnaires...61 Sondages et repérage des réseaux...61 Piquetages Général & Spécial...61 Visite préalable du chantier...62 ENCADREMENT DE CHANTIER...62 PERSONNEL DE PRODUCTION...63 MATERIEL...64 PROVENANCE DES PRINCIPALES FOURNITURES...67 Page 4

5 PRESENTATION GENERALE Ces travaux objet du présent marché sont dénommés «Secteur 6B-Ouest», et font partie du secteur n 6 du premier tronçon de la première ligne du projet de TCSP. Ils correspondent à la requalification des espaces publics suivants : - l aménagement du carrefour Rue du Commandant J.Loste / Avenue René Cassin / PI A57 - l aménagement de la Rue André Blondel jusqu au nouvel hôpital de Sainte Musse - l aménagement de l espace public entre l antenne de la Croix Rouge et le nouvel Hôpital Sainte Musse - l aménagement de la rue N. Appert - l aménagement du nouveau giratoire à la rencontre de la rue Henri Sainte Claire Deville avec la rue N. Appert.. LOT N 1 MAITRE DE L OUVRAGE : Communauté d agglomération Toulon Provence Méditerranée 20 rue Nicolas Peiresc BP TOULON cedex 9 MAITRE D ŒUVRE : Groupement : SYSTRA/DUCHIER-BONNET-PIETRA Technopole Var Matin Bâtiment A - 3ème étage 1 route de La Seyne83190 OLLIOULES MANDATAIRE : ENTREPRISE Agence Provence LOGO Adresse CO-TRAITANT : ENTREPRISE LOGO Aresse Sous traitant : (Eventuel) Signalisation, équipement de sécurité : Entreprises Page 5

6 SOUS DOSSIER 1 Méthodologie Page 6

7 MOYENS Organisation des études d exécution Les études sont réalisées par notre bureau d études, basé à Adresse. Implantation et levé contradictoire Les levés et les implantations sont réalisés par le géomètre de l entreprise ENTREPRISE basé au bureau d études à Adresse Implantation Des repères fixes maçonnés et protégés par une clôture sont mis en place par l entrepreneur. Leur implantation est soumise à l acceptation du maître d'œuvre. Ces repères servent au contrôle de la géométrie de l ouvrage, aux piquetages complémentaires, ainsi qu à la conservation des piquets. Le géomètre implantera les axes et déports de chaussée. Levé contradictoire Les profils seront relevé en contradictoire avec le MO. Après validation ils seront fournis au bureau d études pour réaliser les plans d exécutions. Gestion des documents d exécution Les documents d'exécution sont de trois types : les documents en provenance du Maître d'œuvre, les documents à remettre par l'entreprise au Maître d'œuvre, selon les procédures et dans les délais déterminés (ces documents seront conforme à la charte graphique TPM), les documents tenus à disposition du Maître d'œuvre, dont l'établissement ou la mise à jour se fait au fur et à mesure du déroulement du chantier. Sur les travaux de raccordement aux voies existantes, nous avons prévu de mettre en place une circulation alternée par feux tricolores et de rétablir la circulation normale. Mise en place éventuelle de signalisation horizontale temporaire sur les raccordements de la déviation aux voies existantes. La matérialisation des déviations provisoires se fera avec des lignes de peinture jaune larges de 15 cm. La mise en place de la signalisation en début et pour chaque phase de travaux, la maintenance et le nettoyage des panneaux seront sous la responsabilité du chef de chantier ou d une personne désignée, similaire, joignable pendant toute la durée du chantier, 24h/24h et 7j/7j, par téléphone. Des plans de signalisation de chantier reprenant les différents phasages liés aux travaux seront soumis à l agrément du Maître d Œuvre en phase de préparation. Page 7

8 Diffusion intérieure La diffusion des documents aux responsables du Contrôle Intérieur est effectuée par le responsable BE qui s'assure par ailleurs que chaque responsable a bien détruit ou barré de la mention PERIME les documents aux indices périmés. Documents tenus à disposition Rapports journaliers d'activité établis par les chefs de chantier Journal de chantier : Il est tenu par un représentant de l entreprise (conducteur de travaux) Sur ce journal sont consignés chaque jour : - les conditions atmosphériques constatées : vents, températures, précipitations, niveau des eaux... - les travaux exécutés, leur nature, leur localisation. - les horaires de travail, le matériel sur le chantier, l'effectif et la qualification du personnel, les productions réalisées) - les incidents, les arrêts de chantier avec leur durée et leurs causes, les défauts d'approvisionnement, tous détails présentant quelque intérêt du point de vue de la qualité des ouvrages, du calcul des prix de revient et de la durée réelle des travaux, - les observations concernant la sécurité des personnels et des tiers (circulation des usagers des voiries locales, circulation sur les pistes de chantier, déviations provisoires, signalisation...), - les observations sur la marche générale du chantier et les prescriptions imposées à l'entrepreneur. Le journal de chantier est signé chaque jour par le représentant du Maître d'œuvre et le conducteur de travaux. En outre, pendant l'exécution des travaux, l'entrepreneur adresse au Maître d'œuvre chaque semaine, un programme glissant de la quinzaine à venir. Ce programme est réalisé par les conducteurs de travaux et l ingénieur méthodes. Gestion des anomalies, non-conformités et adaptations Gestion des Anomalies Une anomalie est une non-satisfaction aux exigences spécifiées pouvant être traitée rapidement avec, si nécessaire, une analyse par l encadrement du chantier et ne nécessitant pas la création de procédures spécifiques, ni l accord du maître d œuvre.) Page 8

9 Gestion des non-conformités Une non-conformité est une non-satisfaction aux exigences spécifiées nécessitant une étude et une proposition de traitement par une procédure ou instruction de travail spécifique, avec accord du maître d œuvre. Gestion des adaptations Une adaptation est une modification du marché proposée par l entreprise au client. Elle peut être due à une impossibilité de réalisation ou à une proposition d amélioration. Page 9

10 Installation de chantier Installations prévues Le projet des installations de chantier présenté au MO dans le délai de huit jours qui suivra l ordre de service, indiquera, notamment, la situation sur plan des locaux pour le personnel et de leurs accès à partir de l'entrée du chantier, leur desserte par les réseaux d'eau, d'électricité et d'assainissement et leurs dates de réalisation ; ces dates doivent être telles que les conditions d'hébergement et d'hygiène sur le chantier soient toujours adaptées aux effectifs. tous les chantiers et dépôts de matériaux d approvisionnement ou de récupération seront clos au moyen de palissades pleines ou par un grillage doublé de canisses, établis conformément aux règlements de police, les palissades seront établies et entretenues, par les soins et aux frais de l entrepreneur, l affichage sur les palissades ne sera pas admis, les dépôts de matériaux en cours d évacuation et les fouilles non remblayées en fin de journée, situés au voisinage et en dehors des voies empruntées par la circulation, seront entourés d une palissade signalée. Bureau de chantier : 1 bureau entièrement équipé de 25 m2 mini, 1 traçeur A0, 1 Scaner A4, 1 Ordinateur portable (Pack Office, Autocad). Risques d interférence et mesures de prévention Le conducteur de travaux est responsable de la sécurité, de l hygiène et de la protection de la santé sur le chantier, par subdélégation qui lui a été conférée. Pendant la période de préparation, un plan particulier de sécurité et de protection de la santé (P.P.S.P.S) sera établi en conformité avec le P.G.C.S.P.S. et la visite préalable d inspection commune avec le maître d œuvre et le coordonnateur de sécurité. Le PPSPS Première partie - Renseignements relatifs à l opération et aux entreprises Nature de l opération : Lieu de l opération : Date prévue de début et de fin des travaux : Entreprise utilisatrice Raison sociale : Adresse : Téléphone : Nom du coordonnateur : Entreprise extérieure 1 Page 10

11 Raison sociale : Adresse : Téléphone : Nom et qualification du responsable sur le site : Effectif sur le site : Noms et références des sous traitants qui interviennent sur le site : Désignation des travaux à effectuer par l'entreprise extérieure (citée précédemment) Commande n du Nature des travaux : Lieu d intervention : Date prévue du début des travaux : Date prévue de la fin des travaux Deuxième partie - Risques d interférence et mesures de prévention et mesures de prévention Liste des postes relevant de la surveillance médicale particulière : Organisation des premiers secours : N de téléphone intérieur : N de téléphone extérieur (y compris code d accès) : Consignes à respecter sur le site de l opération : Modalités d information des salariés : Modalités de stockage des matériaux 1. Matériaux provenant des déblais du chantier Les caractéristiques géotechniques minimales des matériaux de remblai seront déterminées par le maître d œuvre avant chaque ouvrage. Ces matériaux seront si possible directement mis des déblais en remblai (un plan de mouvement de terre sera remis au Mo pour accord). Dans le cas ou l on doit stocker ces matériaux, ils seront mis sur une surface propre décapée (en accord avec le MO) et remis en remblai. 2. Remblai d'emprunt Le remblai d emprunt sera un matériau tout venant soumis à l agrément du maître d œuvre. Il sera mis directement en œuvre sur le chantier. 3. Matériaux pour couche de fondation, couche de base et roulement Après agrément du MO, ils seront directement mis en œuvres. Modalités de stockage des déchets Voir document SOSED joint en annexe Page 11

12 Organigramme du personnel du chantier Organigramme ENTREPRISE INSERER ORGANIGRAMME Page 12

13 Les effectifs ouvriers Compagnons : 5 à 15 Mécaniciens : 2 Chauffeurs et Conducteurs d'engins : 3 à 8 Les qualifications et habilitations L'ensemble du personnel d'exécution envisagé pour les présents travaux dispose des qualifications et habilitations suivantes en fonction de chaque tâche Ces qualifications et habilitations sont : Permis de conduire, CACES (Certificat d'aptitude à la Conduite des Engins en Sécurité, présentable par chaque intéressé sur le chantier), Sauveteur, secouriste du travail, CQP (Certificat de Qualification Professionnelle), FIMO, FCOS, APTH classe Voir en fin du mémoire ANNEXES QUALIFICATIONS ET HABILITATIONS : Liste des chauffeurs avec CACES correspondants Liste des secouristes Qualification de l'encadrement Chaque conducteur d engins est porteur d une autorisation de conduite consignant les validités et vérifications des aptitudes spécifiques à chaque matériel Le bureau d études Le bureau d études affecté au marché est ENTREPRISE à Adresse Moyens Humains : Nom des personnes Les responsabilités et missions des intervenants Le Conducteur de Travaux Il organise le chantier et résout les problèmes immédiats Il dirige les chefs de chantier, et est responsable de la planification, de l exécution des travaux et des installations de chantier Il consulte les fournisseurs et passe les commandes Il s assure que les équipes sous ces ordres exécutent les contrôles internes prévus lors de la mise au point du marché Il organise les actions correctives Il gère les non-conformités et définit, avec la direction du chantier et le maître d'œuvre, les actions correctives éventuelles à mener Il rédige les fiches d anomalie Il rassemble les documents qualité internes Le Chef de Chantier et d Application des enrobés Il est le responsable direct des équipes et des moyens qui lui sont confiés Il réalise les contrôles internes qui lui incombent Il signale les anomalies au conducteur de travaux Le Technicien de Laboratoire Il est sous la responsabilité du Chef de Laboratoire Il exécute les essais prévus au PAQ Il rédige les PV et les transmet au Conducteur des Travaux Il signale à la direction du chantier les anomalies Page 13

14 3. LABORATOIRE INSERER ORGANIGRAMME Page 14

15 c.2 Affectation des tâches ENTREPRISE RESPONSABLE TECHNIQUE : ENTREPRISE ENTREPRISE RESPONSABLE ADMINISTRATIVE : ENTREPRISE NATURE DES TRAVAUX ENTREPRISE ADRESSE Installation de chantier, Signalisation temporaire ENTREPRISE Abattage et dessouchage d'arbres, de haies ENTREPRISE Démolitions ENTREPRISE Terrassement ENTREPRISE Réseaux ENTREPRISE Chaussée ENTREPRISE Equipement, exploitation et sécurité ENTREPRISE SOUS - TRAITANT Aménagement, environnement ENTREPRISE SOUS TRAITANT Signalisation ENTREPRISE SOUS TRAITANT Etudes béton ENTREPRISE SOUS TRAITANT CO-TRAITANT c.3 Sous traitants envisagés NATURE DES TRAVAUX ENTREPRISE ADRESSE Signalisation ENTREPRISE SOUS - TRAITANT Clôtures et portails ENTREPRISE SOUS - TRAITANT Equipement, exploitation et sécurité ENTREPRISE SOUS - TRAITANT Etudes béton ENTREPRISE SOUS TRAITANT Page 15

16 Matériel prévu pour ce chantier d.1 Liste Tâche Préparation initiale Préparation du terrain Petit terrassement Déblai Réglage fond de forme Géotextile Remblai purge Mise en œuvre de terre végétale Réseaux Décanteur Génie civil Bordures et caniveaux, dalles et pavés Bétons Rabotage Découpage de chaussée Imprégnation, accrochage Chaussée TCSP Enrobé Exploitation et sécurité Mobilier urbain Clôtures, portail Signalisation Engins Tracto pelle, camion Camion grue, fourgon 1 Pelle 924, 4 camions benne, compresseur + marteaux Pelle ou tracto pelle Camions 8x4 ou 6x4 1 Pelle 934, 4 camions benne 1 Niveleuse MG14, 1 compacteur V5 Tracto pelle 1 NiveleuseMG14, 1 compacteur V5, 15 semi remorque arroseuse 1 Pelle 924 ou tracto pelle Pelle 924 ou tracto pelle 2 Camions 8x4 Matériels de compactage 1 Pelle 934, 4 camions benne, grue tracto pelle Camions 8x4 Pelle ou tracto pelle Camions 8x4 ou 6x4 tracto pelle Camions 8x4 ou 6x4 Raboteuse, 2 semi remorque Scie à sol Balayeuse, répandeuse, gravillonneur, cylindre Machine à coffrage glissant Balayeuse, finisseur, cylindre, camion benne tracto pelle Camions 8x4 ou 6x4 Carroteuse, camion grue tracto pelle Camions 8x4 ou 6x4 Machine à tracer Observation Installation chantier Signalisation de chantier Abattage, dessouchage, démolition, décapage GNT 0/80 ENTREPRISE CO-TRAITANT ENTREPRISE CO-TRAITANT Sous traité à une entreprise qualifiée Sous traité à une entreprise qualifiée Sous traité à une entreprise qualifiée Sous traité à une entreprise qualifiée Page 16

17 Gestion des déchets de chantier Voir document SOSED Page 17

18 Organisation du chantier Nous définissons ci-dessous les méthodes de travaux, les phasages ainsi que l organisation sont joints dans le dossier annexe PHASAGE DES TRAVAUX, un chef de chantier accompagne tous les postes. 1. PREPARATION Installation de chantier 1 Bloc bureau avec salle de réunion 1 Sanitaire 1 Vestiaire 1 Réfectoire 1 Aire de dépôt matériel Période de préparation : Pendant la période de préparation, le conducteur de travaux et son encadrement établiront les documents nécessaires au démarrage des travaux, les études d exécution seront réalisées, le plan de signalisation sera soumis à l agrément. Le géomètre procédera aux implantations et contrôlera le terrain naturel. La zone des installations sera définie avec le Maître d œuvre et les bureaux y seront installés. Nettoyage Déboisage : Dès le démarrage des travaux, un échelon composé d une pelle 934, réalisera la libération des emprises. Les arbres seront abattus et évacués en décharge avec des camions 8x4. Démolition : La démolition sera réalisée avec un échelon composé soit d une pelle + BRH avec camions 8x4 soit d un compresseur avec marteau avec son équipe pour de la démolition manuelle. Dépose Echelon composé d un camion grue, tracto pelle, compresseur + marteau, 2 à 3 MO pour la manutention. Décapage : Le décapage de la terre végétale sera exécuté par un bouteur D6 ou D7, la terre végétale sera chargée avec une pelle et mis en dépôt provisoire ou évacué en décharge. Page 18

19 2. TERRASSEMENT Déblais : Les déblais de grande masse seront effectués avec une pelle 954, et les matériaux seront transportés par des camions 8x4 ou des semis. Les déblais de petite masse seront exécutés par une pelle 924, et le transport des matériaux sera réalisé par des camions 6x4. Déblai mis en remblai : remblai du parking ou des modelés de terrains. Le matériau fourni sera soumis au visa du maître d œuvre. Les déblais impropre seront évacué en décharge agrée. Une pelle réglera les talus à l avancement accompagné d un manœuvre avec un gabarit. Remblais : La mise en œuvre des remblais sera faite par un bouteur D6 ou D7, et les matériaux seront compactés avec un compacteur V5. Une pelle réglera les talus à l avancement. RESEAUX (ENTREPRISE CO-TRAITANT) Assainissement a) Regard, caniveaux Echelon composé d un tracto pelle et d une équipe avec 1 maçon et 2 MO. b) Canalisation, cadre Les déblais seront exécutés par une pelle 924, et le transport des matériaux sera réalisé par des camions 6x4 ou 8x4. Mise en œuvre des ouvrages avec un échelon équipé d une pelle et d une équipe composée d un maçon et de 2 MO. c) Bassin enterré Les déblais seront exécutés par une pelle 924, et le transport des matériaux sera réalisé par des camions 8x4. Ouvrage du bassin : échelon composé d un tracto pelle et d une équipe avec 1 maçon et 3 MO. d) Décanteur Les déblais seront exécutés par une pelle 924, et le transport des matériaux sera réalisé par des camions 8x4. Ouvrage : échelon composé d un tracto pelle et d une équipe avec 1 maçon et 3 MO. Voir Page 19

20 3. FONDATION DE CHAUSSEE Couche de forme : Les matériaux seront approvisionnés par des semi-bennes, puis régalés par un bouteur D5 ou D6, et compactés à l avancement par un compacteur V4. Une niveleuse assurera le réglage à l avancement. Un chef d équipe et 2 régleur suivront cet échelon. Géotextile : Mise en œuvre : un tracto pelle, 2 à 3 manœuvres Géotextile employé en fond de forme de chaussée G.N.T. : Elle sera approvisionnée par semi-bennes, la grave sera régalée et réglée par une niveleuse. Aides et compacteurs assurerons le suivit et le compactage à l avancement. Un chef d équipe et 2 régleurs suivront cet échelon. Compactage L atelier de compactage sera composé de rouleaux vibrants type V4 ou V5. Terre végétale : Là où la terre végétale a été mise en dépôt à proximité des lieux de réutilisation, elle sera remise en place par un chargeur ou une Mecalac. Ailleurs elle sera chargée dans des camions par une pelle 924, puis transportée jusqu au lieu de réemploi puis régalée soit par une par une pelle. 4. BORDURES ET CANIVEAUX Bordures et caniveaux Les fouilles seront exécutés par un tracto pelle, et le transport des matériaux sera réalisé par des camions 8x4. Mise en œuvre avec un échelon équipé d un tracto pelle et d une équipe composée d un maçon et de 2 MO. 5. COUCHE D BASE Grave non traité 0/31.5 Elle sera approvisionnée par semi-bennes, la grave sera régalée et réglée par une niveleuse. Aides et compacteurs assurerons le suivit et le compactage à l avancement. Un chef d équipe et 2 régleur suivront cet échelon. Page 20

21 6. RABOTAGE Rabotage Le rabotage sera exécuté par une raboteuse 1500 ou 2000, les matériaux seront transportés par des semi ou camions 8x4. 7. COUCHE DE ROULEMENT GRAVE BITUME ET BETON BITUMINEUX Couche de liaison et Reprofilage Couche de roulement Couche d'accrochage Les émulsions à base de bitume pur 70/100 utilisées pour la couche d'accrochage seront des émulsions cationiques de code C69B2 au sens de la norme NF EN Matériel utilisé Le matériel utilisé pour la fabrication, le transport et la mise en œuvre des enrobés sera le suivant : Fabrication des enrobés : Les enrobés seront fabriqués par une des centrales sur la carte ci-dessous : Transport des enrobés : Les enrobés seront transportés par camions semi-remorques 25 tonnes. Mise en œuvre des enrobés : Les enrobés seront mis en œuvre par un ou deux finisseurs à table extensible équipés de poutres différentielles. Un ou deux tandems vibrants VT2 assureront le compactage et un compacteur à pneu type PS500 si nécessaire. Couches d accrochages : Les couches d accrochage seront réalisées par une répandeuse Rincheval de 9000 litres. Enduits superficiels : Les enduits superficiels seront réalisés par un Point à Temps automatique Rincheval (PATA). Enduit mono couche L'enduit mono couche sera constitué des éléments suivants : gravillon 6/10 dosé à 8 l/m², émulsion de bitume à 69% dosée à 1,3 kg/m². Enduit bicouche L'enduit bicouche sera constitué des éléments suivants : gravillon 6/10 dosé de 8 à 9 l/m², gravillon 4/6 dosé de 5 à 6 l/m², émulsion de bitume à 69 % dosée à 2,2 kg/m². Mise en œuvre Balayage de la chaussée et évacuation des produits de balayage hors de la chaussée, Fourniture, transport de l usine productrice au chantier de répandage et mise en œuvre du liant à la température de répandage, Fourniture éventuelle, transport et mise en œuvre du dope approprié à la section à revêtir, Compactage du granulat en 3 passages au minimum, Balayage des granulats en excès sur la chaussée dans les 48 heures suivant leur mise en œuvre, Réalisation et maintenance de la signalisation temporaire, y compris panneau type A14. Page 21

22 8. AMENAGEMENT DE SURFACE Béton Béton provenant d une centrale agréee. Une équipe avec 2 maçons et 2 MO. Equipement, exploitation et sécurité Prestation réalisée par une entreprise qualifiée. Aménagement, environnement Clôtures et portail réalisé par une entreprise qualifiée. Signalisation Prestation réalisée par une entreprise qualifiée. Page 22

23 SOUS DOSSIER 2 Contraintes urbaines Page 23

24 Spécificité des travaux en site urbain occupé Plusieurs points à gérer pendant les travaux nous paraissent essentiel dans ce type de projet. C est pourquoi nous avons souhaité mettre en place un encadrement important pour s occuper du chantier dont une des qualités est la capacité de communication. Les points à relever en rapport avec la co-activité sont : Des plans de circulation par phase sur lesquels sont détaillés les emprises de chantier, les accès (entrée / sortie), les sens et voies de circulation provisoire. Une information aux usagers claire sera mise en œuvre en collaboration avec le maitre d œuvre au démarrage du chantier et à chaque changement important de configuration de chantier (changement de phase entre autre) Panneau d information aux riverains (exemple) Nous maintiendrons le plus longtemps possible les éclairages existants afin de sécuriser au mieux les circulations piétonnes. Nous protégerons rigoureusement tous les arbres identifiés comme étant à conserver par la maitrise d œuvre. Nos équipes seront informées des espèces à protéger. Notre planning détaillé avec le nombre d ateliers prévus et le type de machine tient compte de la co-activité avec les autres lots et interventions dans la zone. Page 24

25 Les points à relever en rapport avec les contraintes techniques de réalisation sont : Les contrôles sur les réseaux et les voiries seront réalisés à l avancement des travaux. notre laboratoire effectuera l ensemble des essais sur granulats. Pour les réseaux, notre groupement confiera à une entreprise sous-traitante les inspections caméra, les désinfections de réseau et les essais à l air. La présence de réseaux existants est importante sur de tels sites. Nos équipes seront informées de ce risque et en tiendront compte au cours des travaux à la pelle notamment. Gestion des chantiers simultanés Notre groupement d entreprises s engage à respecter le phasage proposé au DCE. Nos travaux seront organisés pour tenir compte des interventions du lot 2, des concessionnaires et des chantiers existants sur la zone. Dans chaque zone définie dans le phasage, les concessionnaires interviendront avant nos travaux. Une phase de reconnaissance des réseaux sera réalisée en leur présence avec notre chef de chantier. Les plans seront mis à jour pour nos interventions. Le lot 2 interviendra dans la suite de nos opérations. Une gestion rigoureuse des circulations ainsi des zones de déchargements sera à mettre en place. L éclairagiste interviendra une fois le génie civil de l éclairage réalisé par nos soins. Les chantiers avoisinants seront organisés pour ne pas interférer avec les travaux de VRD (zones géographiques distinctes). De manière générale, notre encadrement assistera à toutes les réunions d organisation jugées utiles pour gérer le chantier. Nous établirons dès la période de préparation du chantier des plans de circulation par phases qui tiendront compte des interventions des autres entreprises mais aussi du maintien des dessertes urbaines (bus, piétons, parking, résidence, pompiers ) Notre groupement d entreprises travaille avec son propre matériel mais aussi peut louer localement des engins. Page 25

26 Protection des zones de travaux Pendant toute la durée de l intervention, les zones de travaux, seront délimitées à leur périphérie dans le cadre du protocole. Modèles type de clôtures Dans tous les cas, la circulation des piétons sera maintenue et dirigée vers des zones sécurisées, ainsi que la circulation des bus. Des platelages provisoires seront mis en place si nécessaire, soit par des glissières type K16 de 50 à 70 cm lestées à l eau, soit par des K5C reliés entre eux par de la rubalise soit par des glissières type DBA béton ou encore du grillage de signalisation de couleur orange d un mètre de haut soutenu par des potences métallique. Page 26

27 CIRCULATION POUR LA PHASE 1 Etape1 Allée Rouvière Zone de travaux CIRCULATION Accès hôpital Etape 2 POUR LA PHASE 2 / Etape 1 AGPM HANDiCONSEIL Sauf hôpital Zone de travaux Circulation Accès hôpital Page 27

28 CIRCULATION POUR LA PHASE 2 / Etape 2 Zone de travaux Circulation Page 28

29 CIRCULATION POUR LA PHASE 2 / Etape 3 Zone de travaux Circulation Page 29

30 CIRCULATION POUR LA PHASE 3 / Etape 1 Zone de travaux Raccordement de voirie Travaux sous circulation alterné alternée Circulation CIRCULATION POUR LA PHASE 3 / Etape 2 Raccordement de voirie Travaux sous circulation alterné alternée Zone de travaux Raccordement de voirie Travaux sous circulation alterné alternée Circulation Page 30

31 SOUS DOSSIER 3 Signalisation et sécurité Page 31

32 Pole prévention Le groupe dispose d un pôle prévention constitué de quatre conseillers en prévention par branche d activité : Terrassements et VRD Canalisation et Réseaux Génie Civil Travaux Géotechniques et de Sécurisation Les conseillers prévention Ils sont rattachés à la Direction des Ressources Humaines, ils sont les conseillers du groupe pour l'élaboration et le suivi de la politique de prévention. Ils coordonnent les différentes actions de prévention, forment et informent les correspondants régionaux, sont force de proposition pour améliorer la santé et la sécurité des salariés du groupe. Ils sont assistés par des correspondants régionaux et/ou des chargés sécurité pour certain chantier. Organisation fonctionnelle du chantier Le conducteur de travaux Il est le garant de la mise en œuvre et de l animation de la politique prévention sécurité sur son chantier. Il assure le suivi et la mise en place des actions nécessaires au respect des règles d hygiène et de sécurité. Le chef de chantier Il fait respecter par ses équipes les actions prévues au PPSPS. Le chef d équipe Il respecte et fait respecter les consignes de sécurité lors des travaux réalisés par son équipe. Le personnel d exécution Il veille à sa sécurité et celle de ses collègues en respectant les consignes de sécurité. Tous ces acteurs de la prévention s engagent à prendre soin, en fonction de leur formation et selon leurs possibilités, de leur sécurité et de leur santé ainsi que de celle des autres. Ils sont force de proposition pour adapter et faire vivre au quotidien la prévention sur leur chantier. Page 32

33 P.P.S.P.S. Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (P.P.S.P.S.) du chantier est élaboré par les cadres opérationnels pendant la période de préparation en tenant compte : du P.G.C.S.P.S. de l opération, du compte rendu de l inspection commune établi par le Coordonnateur, du canevas du P.P.S.P.S. annexé au P.G.C.S.P.S., du plan d organisation des secours, toutes autres pièces du marché relatif à la sécurité. Le P.P.S.P.S. est transmis pour avis : au correspondant régional concerné, au médecin du travail du chantier, au C.H.S.C.T. de l'entreprise. Il est adressé : au Coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé, à l'inspection du travail, au service prévention de la C.R.AM., à l'o.p.p.b.t.p., Du lieu d'exécution du chantier. De plus, il est adressé pour information au Maître d'œuvre et aux cotraitants et sous-traitants éventuels. Le P.P.S.P.S. comprend notamment les renseignements suivants : les dispositions adoptées en matière d'hygiène sur le chantier, les moyens de premiers secours du site, le nom des secouristes présents sur le chantier, les coordonnées des organismes de prévention et de secours, le nom du chargé sécurité du chantier, le plan de secours, les équipements de protection individuelle mis à disposition du personnel, le descriptif des dispositifs de sécurité installés sur les engins, les coordonnées des concessionnaires des réseaux traversant le chantier, les règles particulières de circulation et de stationnement sur le chantier. A ce document sont annexés : le plan d'accès au chantier, les plans de circulation au niveau des points particuliers (ouvrages d'art, traversées de route, etc.), la fiche "en cas d'accident". Le P.P.S.P.S. est remis et commenté à tous les membres de l'encadrement de chantier qui auront la responsabilité de son application sur le terrain. Page 33

34 Formation / Information à la sécurité du chantier En application du décret du 20 mars 1979, la formation à la sécurité, qui a pour objet d'instruire chaque salarié sur les précautions à prendre pour assurer sa propre sécurité et celle des autres travailleurs, est conduite à deux niveaux : encadrement de chantier, personnel d'exécution. Formation / Information du personnel d Encadrement Ce personnel est formé à la sécurité : au moment de l'embauche (cf. personnel d'exécution) lors des stages prévus aux plans annuels de formation, lors des séances de formation sécurité organisées par le Directeur de chantier et animés par le Conseiller en Prévention, le chargé sécurité ou le correspondant régional. Lors des réunions de chantier Formation / Information du personnel d Exécution Elle est conduite sous une double forme : a) Formation / Information individuelle Toute personne accueillie sur le chantier est reçue par le chargé sécurité ou un cadre du chantier qui complète et commente la fiche de formation à la sécurité. A ce moment l'accueillant remet à l'intéressé les consignes générales de l'entreprise, les consignes spécifiques au chantier détaillant notamment les règles de circulation sur les pistes, les consignes particulières relatives au poste de travail occupé par le salarié, ainsi que la conduite à tenir en cas d'accident. Ces informations pourront être reprises dans un livret d accueil spécifique au chantier. b) Formation de groupe Des séances de formation pour l'ensemble du personnel sont organisées régulièrement. Elles sont organisées par types d'activité ou de travaux qui ont chacun leurs risques propres et sont animées par le correspondant sécurité ou le conseiller en prévention. Page 34

35 Formation / Information du personnel d Exécution En plus du respect de la réglementation en vigueur, le groupe a choisi de suivre les recommandations des différents Comités Techniques Nationaux en matière de prévention. Par conséquent, le personnel recevra les formations adaptées à son poste de travail (CACES, Habilitation électrique, etc ). ¼ d Heure Sécurité Des réunions appelées «¼ d heure sécurité» sont régulièrement organisées pour sensibiliser le personnel : sur des thèmes récurant (port des EPI ; règles de circulation sur chantier ; ) en cas d événement grave pour les personnes ou le matériel en cas de travaux spécifique comportant des mesures de prévention particulières Ces ¼ d heure sécurité peuvent être animés par le chargé sécurité du chantier, le correspondant régional ou tout autre membre de l encadrement. Aptitude medicale Tous les salariés du groupe seront soumis en fonction de leur poste de travail à un examen médical périodique (Bisannuel ou annuel) auprès d un service de médecine professionnel. Le responsable administratif et le chargé sécurité veillent à ce que ces examens soient effectués. Les résultats de ces examens sont archivés, après lecture par le chantier, au service du personnel du siège et saisie sur le logiciel de gestion des salariés afin d assurer le suivi et le renouvellement de ces aptitudes. Après une période d incapacité temporaire de travail (Accident du Travail de plus de 8 jours ; Arrêt Maladie de plus de 21 jours ; ) une visite médicale de reprise sera réalisée. Equipement de protection individuel Lors de l embauche, le salarié perçoit : Des tenues de travail Des chaussures de sécurité 1 casque Kara avec coquilles antibruit 1 gilet de visualisation 1 parka 1 ensemble de pluie 1 paire de bottes PVC 1 paire de gants Cette dotation est renouvelée au minimum une fois par an. Page 35

36 Dans le cas où le poste de travail nécessite un complément d EPI, l encadrement de chantier dispose des moyens nécessaires à la commande de ces protections. Circulation Les pistes de chantier sont réalisées et régulièrement entretenues pour permettre la circulation des engins et des véhicules routiers dans les meilleures conditions de sécurité. Leurs pentes, leurs largeurs et leurs rayons de courbures sont étudiés avec attention pour ne pas générer de risques particuliers. Des arroseuses sont prévues au niveau de chaque atelier de terrassement pour minimiser l'émission de poussières. Les règles de circulation sont conformes au code de la route, sauf exception dûment signalée. Tout conducteur d'engin est en possession de son autorisation de conduite conformément au code du travail. Tout conducteur de véhicule routier est en possession de son permis de conduire, de sa FIMO, FCCO, FCOS et formation de base pour le transport de matière dangereuse en accord avec la réglementation en vigueur. Protection des réseaux L'entreprise prend toute disposition pour qu'aucun dommage ne soit causé aux réseaux aériens ou souterrains qui n'auraient pas été déplacés avant le début des travaux. Elle avise en particulier les concessionnaires de réseaux par l'envoi avant tous travaux d'une Déclaration d'intention de Commencement de Travaux (DICT). A réception des réponses des concessionnaires, elle prend rendez-vous avec ceux-ci pour repérer les réseaux interceptés par le chantier. Page 36

37 Secouristes L'entreprise a adopté une politique de suivi centralisé des certificats de Sauveteur Secouriste du Travail. Ainsi, elle s'assure en permanence que le nombre de secouristes formés dans l'entreprise permet non seulement de respecter les exigences réglementaires (1 secouriste pour 20 employés) mais aussi les besoins spécifiques des chantiers. Liste des secouristes dans le dossier des pièces annexes Sur les chantiers, les secouristes (SST) sont facilement identifiables par un gilet de haute visibilité de couleur orange avec la mention «SECOURISTE» dans le dos ou un casque de chantier vert. Page 37

38 SERVICE D INTERVENTION D URGENCE Maintenance ASTREINTE : - Astreinte Travaux d Urgences Afin de garantir au Maître d Ouvrage un service optimal d intervention, ENTREPRISE propose la mise en place d'un service d astreinte 24h/24h, durée du chantier. I Objectifs : a- Urgence de 1er ordre, intervention dans un délai de 2H : En cas de problèmes de voirie pouvant engendrer des risques pour les riverains ou toute personne circulant sur l ensemble du réseaux route, dont la responsabilité du Maître d Ouvrage pourrait être engagée, dés réception de l appel, ENTREPRISE déclenchera la mobilisation des moyens nécessaire à la mise en sécurité provisoire des désordres, ou à leur réparation suivant l importance dans un délai de 2h. II Fonctionnement de l astreinte Déclenchement de l astreinte a) Heure d ouverture : 7h00 19h00 Durant les heures d ouverture, l entreprise pourra être jointe sur site ou au numéro de téléphone suivant : 06 XX XX XX XX b) En dehors des heures d ouverture : 19h00 8h00 En dehors des heures d ouverture, ENTREPRISE pourra être jointe au numéro de téléphone 06 XX XX XX XX Mr XXXX c) Niveau de sécurité En cas d incident dans le fonctionnement du numéro d appel décrit ci avant, une liste de 6 numéros d urgence sera transmise au Maître d Ouvrage (3 numéros fixes 3 numéros de mobiles de cadres ENTREPRISE). d) Planification de l astreinte Un planning des cadres d astreintes ENTREPRISE sera établi pour l année et transmis, avant le démarrage des travaux au Maître d Ouvrage. Il précisera les cadres responsables de l astreinte ainsi que les périodes d astreinte et les fréquences de rotation. Page 38

39 SOUS DOSSIER 4 Déroulement du chantier Page 39

40 1. Période de préparation La période de préparation est fixé à 10 semaines. INSTALLATION DE CHANTIER Mise en place de l aire de vie et de l aire de stockage (2 semaines). ETAT DES LIEUX Un état des lieux sera réalisé conformément avant et après les travaux de chaque tranche (1 jour par tranche). Ces prestations pourront être effectuées par un huissier de justice qui établira pour chaque constat un état des lieux sommaire recensant les principales dégradations visibles (réseaux, voirie, habitations ). PHASE PRÉALABLE AU CHANTIER Dès l adjudication du marché, l équipe d exploitation de l entreprise engage la phase de préparation du chantier : Demande d agrément des fournitures et du matériel spécifique Demande d agrément des sous-traitants éventuels Commande auprès des fournisseurs et sous-contractants Implantation des ouvrages, contôle du TN Réalisation des plans d exécutions Prises de contact avec les gestionnaires de réseaux Sondage des réseaux Demande de police de roulage Plan d assurance qualité ou Plan Qualité Simplifié avec instructions de mise en œuvre Rédaction du PPSPS si nécessaire Plan de circulation 2. Délai d approvisionnement des fournitures Dés la signature du marché les commandes sur les produits spécifiques suivant seront envoyées : Matériaux pour les quais (dispositifs de réglages, systéme d étanchéité, plaque métallique, habillage ) 6 mois. Matériaux pour bassin et décanteur 3 mois. Les produits suivants seront commandés à l avancement du chantier en tenant compte des délais de livraison. Page 40

41 Produits Délais Géotextile 1 semaines Dalles 4 à 6 semaines Pavés 4 à 6 semaines Bordures et caniveaux 2 à 3 semaines Clôtures, portails et portilons 3 à 4 semaines Tuyaux, chambres fourreaux, regards, 1 semaines Cablette terre 1 semaines Mobilier urbain 8 semaines Panneaux de signalisation Disposition sur stock Produits Fourniture et mise en oeuvre de grave 0/80, 0/20, 10/50 Enrobés Géotextile anti-contaminant Béton Dalles et pavés Bordures et caniveaux Clôture, portail et portillon Fourniture pour les réseaux humides et secs (tuyaux, fourreaux, regards, chambres ) Mobilier urbain Signalisation Décanteur Bassin structures alvéolaires Fournisseurs Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur Fournisseur 3. Cadences d exécution des travaux Voir plan de phasage et planning 4. Planning Voir planning joint en annexe Page 41

42 SOUS DOSSIER 5 Qualité technique des travaux Page 42

43 Carrières Certificat Page 43

44 Centrale d enrobé Carte centrale d'enrobé Page 44

45 Certificat Photos certificats Page 45

46 ETUDE DE FORMULATION EB 14 35/50 Fiches Page 46

47 EB 10 50/70 noir Fiches Page 47

48 EB 10 50/70 rouge Fiches Page 48

49 EB 50/70 clair Fiches Page 49

50 EB 14 10/20 Fiches Page 50

51 Documentation techniques des fournitures spécifiques VOIR EN FIN DE DOSSIER Méthodes de mise en œuvre 1. MOYENS EN PERSONNEL AFFECTES AU CHANTIER Les travaux seront exécutés dans les règles de l'art conformément aux documents du dossier de consultation. Le chantier sera placé sous la responsabilité d'un conducteur de travaux pourvu d'un chef de chantier et de chefs d'équipes pour la bonne réalisation des travaux et le suivi de la qualité. Un géomètre préparera et gérera les interventions d'implantation et de levée, accompagné d'un aide topographe. Un technicien de contrôle laboratoire aura pour mission de réaliser tous les essais mentionnés au C.C.T.P. 2. MOYENS EN MATERIEL AFFECTES AU CHANTIER Pour la réalisation de ce chantier dans les délais contractuels prévus pour ce marché et dans les meilleures conditions possibles, nous avons prévu de mettre sur le site le matériel suivant : BULLS D6 H CATERPILLAR D5 H CATERPILLAR P954, 904 LIEBHERR 12 CX MECALAC PW98MR-6 KOMATSU PELLES A PNEUS P902 LIEBHERR NIVELEUSES 12 G, 14G CATERPILLAR COMPACTEURS CC222 SVEDALA P3 OCTOPRACTOR CC 501 DYNAPAC PELLES Page 51

52 FINISSEURS TITAN 326 ABG CAMIONS Semi remorque RENAULT 8x4 Citerne RENAULT CHARGEUR 966 D CATERPILLAR DIVERS TRACTO PELLE POCLAIN GRAVILLONNEUR BOUILLE RINCHEVAL BALAYEUSE ASPIRATRICE Camion GRUE N.B. : Tous nos compacteurs sont équipés de contrôlographes afin de permettre le suivi du compactage. Organisation de la qualité Les principes généraux Les dispositions décrites ci-après s appuient sur les notions suivantes Le contrôle intérieur est sous la responsabilité de l'entreprise Le contrôle intérieur comprend Le contrôle INTERNE, exécuté par les équipes du chantier Le contrôle EXTERNE, exécuté par du personnel de l'entreprise n'ayant pas de lien hiérarchique direct avec l'encadrement de production Les modalités de ces contrôles sont précisées lors de la mise au point du marché Les procédures d exécution Les principales procédures d'exécution sont définies lors de la mise au point du marché Les autres font partie du savoir-faire de l'encadrement et des équipes spécialisées de l'entreprise L organisation des contrôles Ils sont organisés suivant les différents postes de travail en distinguant les contrôles internes et externes ainsi que les acteurs concernés Lors de la mise au point du marché, sont définis Le ou les plans de contrôles, qui résument les dispositions prévues Les formulaires d'enregistrements Voir fiche en annexe ANNEXES FICHES ORGANISATION DES CONTROLES : COM-DT13 PREPARATION DE CHANTIER PLAN DE CONTROLE Page 52

53 La gestion des nonconformités Une procédure de gestion des non-conformités est établie lors de la mise au point du marché Si nous constatons une non-conformité lors des contrôles internes ou externes, nous proposons des actions correctives à l'agrément du maître d'oeuvre Le directeur de travaux s'assure de la mise en oeuvre effective du plan d'action ainsi validé La gestion documentaire Référencement géographique, gestion documentaire Les implantation d'axes et le relevé du recolement est réalisé réalisé par un géomètre expert Report et dessin avec Autocad Map (charte graphique plan topo) Dessin sur table traçante HP Designjet 500 fonds de plans et cahiers de détails issus des dossiers de récolement (par traitement des calques informatiques) fournis par les lots 2 (paysage), et cohérence entre lots (vérification de la cohérence des implantations) Réalisation de 2 cd-rom de sauvegarde gestion documentaire TITRE-EXE-XYY-Ind aa Date Ou X correspond a : 0 : Plans généraux 1 : Pour les plans paysagés 2 : Plans de voirie 3 : Plans des Réseaux AEP,EP et EU 4 : Plans BTA, HTA et Gaz 5 : Plans FT 6: Plans réseaux Eclairage 7 : Plans de détail à 749 : Pour le paysage et mobilier urbain à 799 : pour la voirie et les réseaux 8 : Plans de coordination tous réseaux Et YY correspond au numéros d ordre (Une liste de ces numéros sera tenu a jour) L indice ( IND ) variera de A à suivant les modifications réalisée sur ce plan Nous vous proposons de réaliser le même principe de numérotation pour les plans de recolement en partant de la définition ci-joint. TITRE-REC-XYY-Ind aa - Date De façon à assurer pendant toute la durée du marché la mise à jour des fichiers et plans, le technicien d'études réalisera en relation avec la direction de travaux une mise à jour quotidienne Les interlocuteurs de la Maîtrise d Ouvrage Pour des questions liées à : L exécution des études : Responsable pôle études L'exécution de la mission Le Conducteur de travaux La Qualité : Le conducteur de travaux de notre SMQ L'amélioration continue est la clé de voûte de notre Système de Management de la Qualité (SMQ). Pour la mettre en oeuvre, nous avons défini les objectifs suivants La CONFORMITE des produits : la mesure permanente du Page 53

54 pourcentage de produits conformes fabriqués par la centrale nous permet d'identifier les paramètres à améliorer La SATISFACTION du client Pour mieux répondre aux besoins et aux exigences de nos clients, nous avons mis en place des enquêtes de satisfaction clients qui nous permettent de mesurer nos points forts ainsi que nos faiblesses Nous utilisons également les éléments provenant de la réalisation des chantiers (réclamations, remarques,...). En effet nos clients récurrents représentent une part significative de notre activité Tout cela nous permet de comprendre les préoccupations de nos clients afin de nous améliorer et de mieux répondre à leurs attentes Un bilan des enquêtes et des réclamations clients est fait lors de la revue de direction annuelle Le maintien de la PERFORMANCE de l'outil industriel : nous établissons un plan pluriannuel d'investissement et de maintenance préventive Notre système d'assurance Qualité prévoit la mise en place D'un bilan général des actions de l'année précédente examiné en revue de direction D'actions correctives pour éliminer les causes d'écarts répétitifs constatés D'actions préventives afin d'éviter certains écarts prévisibles ou Potentiels Les principales composantes de la démarche qualité Sensibilisation du personnel Réunions mensuelles du groupe qualité Réunions trimestrielles de l'encadrement travaux Suivi des objectifs, audit des clients et du personnel Formalisation des études sur chantier Systématisation des préparations de chantier et des plannings Suivi des fiches de non-conformité, des fiches d'action etc Page 54

55 PROCEDURE DE CONTROLE Contrôle interne La responsabilité du contrôle interne est confiée à chaque responsable d'atelier de fabrication et de mise en œuvre, par le biais du manuel qualité de l'entreprise. La coordination générale de ce contrôle sera effectuée par le conducteur de travaux, qui sera chargé de sa bonne application. Contrôle externe La responsabilité du contrôle externe de l'entreprise sera assurée par notre service technique basé à VEDENE 84 (voir plaquette dans ce dossier), qui sera chargé du suivi du contrôle en concertation avec le conducteur de travaux de l'entreprise et des différents responsables du contrôle interne. Contrôle pesage PRESENTATION DU SYSTEME AQP pour garantir la fiabilité des quantités livrées SYSTEME DE PESAGE Système de pesage comprend : Une ou plusieurs chaînes de mesure agréées et contrôlées composées chacune de un pont bascule avec capteurs électroniques étalonnés par la DRIRE un indicateur de poids, plombé, à zéro suiveur automatique, approuvé CE ou national et conforme à la norme CEM, avec une prise informatique (modèle RS 232) une imprimante au fil de l eau (FE) reliée directement à l indicateur de poids un répétiteur de poids, visible par le conducteur du véhicule depuis sa cabine. Tous les éléments de cette chaîne de mesure doivent être agréés par la DRIRE et contrôlés par un organisme agréé une fois par an. Un ou plusieurs systèmes d édition des bons de livraison : les données de pesage imprimées sur le bon de livraison sont directement issues des informations générées sur la prise informatique (RS 232) de l indicateur de poids Page 55

56 l imprimante des bons de livraison (BL), située dans la cabine ou dans une borne déportée, est dédiée à l édition exclusive des bons de livraison, qui sont imprimés sur un papier sécurisé autocopiant en quatre exemplaires selon le modèle défini. L imprimante doit être matricielle pour pouvoir accepter le papier AQP. Un système de gestion des pesées comportant : un ordinateur, directement relié à la (les) chaîne(s) de mesure agrée(s), et au(x) système(s) d'édition des bons de livraison un logiciel de pesée, conforme au cahier des charges informatique AQP et agréé par un organisme extérieur, le CELOG. Il commande le système d édition des bons de livraison. A chaque émission d un bon de pesée doit correspondre une pesée à vide et une pesée en charge. Une fois la pesée à vide (tare) utilisée pour la réalisation d un bon de livraison, le système de gestion des pesées ne doit plus permettre sa réutilisation éventuellement, une ou plusieurs imprimantes peuvent être reliées à l'ordinateur. Elles éditent les Listings de Gestion, les Factures (LGF) les statistiques, et tout autre document nécessaire au bon fonctionnement du poste, mais en aucun cas elles n éditent des bons de livraison. FONCTIONNEMENT Le système AQP mis en place sur les centrales d'enrobage aboutit : à utiliser du matériel conforme à la réglementation Européenne, à émettre des bons de livraison conformes aux recommandations du fascicule 27 et aux normes enrobés, à améliorer la qualité et la fiabilité des informations fournies. L ensemble du système de pesage AQP est représenté par le schéma type suivant : APRES AQP AVANT AQP BONS DE LIVRAISON Les bons de pesée sont fournis par un imprimeur unique pour toute la France [LITHOTECH France]. Ils sont infalsifiables et non reproductibles. Leur commande, leur livraison et leur utilisation font l'objet de procédures écrites très strictes qui Page 56

57 nécessitent des SIGNATURES de la Direction Générale. le système de numérotation des bons est unique pour toute la France et permet d identifier immédiatement la centrale d enrobage qui a livré, il est impossible d imprimer deux fois un même bon chaque bon est imprimé en quatre exemplaires repéré par un index (1/4, 2/4, 3/4, 4/4). Pour que le bon puisse être édité, les informations de l imprimante FE doivent toutes avoir été transcrites, ce qui implique que cette imprimante fonctionne. Dans le cas contraire, la pesée est impossible. De plus, pour les centrales fixes la double pesée (tare et poids brut) est obligatoire. Il n est pas possible de renseigner une tare manuellement, ni même de réutiliser une tare mémorisée. L'indicateur de poids est dépourvu de clavier numérique pour interdire l'entrée manuelle de tare ainsi que de fonction de mémorisation de tares multiples. Il est possible à tous moments de contrôler la similitude des informations portées sur le bon de livraison avec : celles enregistrées sur l imprimante FE, celles enregistrées dans le système de gestion. Les bandes de l imprimante FE sont conservées 3 ans. d. Liste des essais VOIR pages suivantes Page 57

58 Page 58

59 Page 59

60 3 Page 60

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

S.O.P.A.Q. Cadre du Schéma Organisationnel du Plan d Assurance Qualité

S.O.P.A.Q. Cadre du Schéma Organisationnel du Plan d Assurance Qualité PIECE N 3.3.1 POUVOIR ADJUDICATEUR CONSEIL GENERAL - DEPARTEMENT DU NORD DIRECTION GENERALE AMENAGEMENT DURABLE DIRECTION DE LA VOIRIE DEPARTEMENTALE Hôtel du Département 51, rue Gustave Delory 59047 LILLE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P AMIENS AMENAGEMENT ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER GENERALITE ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER. MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître de l Ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT Objet du marché : ESPACES PUBLICS DU QUARTIER PIGEONNIER

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage

MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage 1.3 MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Maître de l ouvrage Commune de TRAINOU 1103, rue de la République 45470 TRAINOU Objet de la consultation Curage de l ensemble

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT

COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE BERNAVILLE 16, RUE DU GENERAL CREPIN 80370 BERNAVILLE REHABILITATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT Agence d Albert 9 rue Hippolyte Devaux 80300 ALBERT Tel : 03 22 64 00 19 Fax

Plus en détail

Bordereau de Prix Travaux de voirie

Bordereau de Prix Travaux de voirie Bordereau de Prix Travaux de voirie Marché à bons de commandes 1. TERRASSEMENTS ET PREPARATION DES TERRAINS 1.1. Terrassements manuels avec évacuation des déchets Ce prix rémunère l exécution d encaissement

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE

CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE CDC SARTILLY PORTE DE LA BAIE PROGRAMME DE VOIRIE 2013 (Prévisionnel) MARCHE A BONS DE COMMANDE ANNEXE 1 à l'acte D'ENGAGEMENT Bordereau de prix unitaires LOT N 2 - Enduits et entretien Dérasement d'accotement

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions

Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages. et ses évolutions Réunion préfectorale du 7 décembre 2011 DREAL Languedoc Roussillon Réglementation en matière de prévention aux endommagements des ouvrages et ses évolutions Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

N Prix Désignation du Prix et Prix unitaire en toutes lettres (Hors taxes) Prix unitaire en chiffres (HT)

N Prix Désignation du Prix et Prix unitaire en toutes lettres (Hors taxes) Prix unitaire en chiffres (HT) N Prix Désignation du Prix et Prix unitaire en toutes lettres (Hors taxes) Prix unitaire en chiffres (HT) 001 Forfait d'intervention à l'entreprise au forfait l'amenée des engins et du matériel nécessaire

Plus en détail

COMMUNE DE TARNAC CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES. Elargissement et renforcement de la voie d intérêt communautaire n 2.

COMMUNE DE TARNAC CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES. Elargissement et renforcement de la voie d intérêt communautaire n 2. Communauté de Communes de Bugeat Sornac COMMUNE DE TARNAC Elargissement et renforcement de la voie d intérêt communautaire n 2 Travaux de VRD CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES 1 PRESENTATION DU PROJET :

Plus en détail

Plan National d Action Coordonné BTP

Plan National d Action Coordonné BTP Plan National d Action Coordonné BTP SOCLE COMMUN EXIGENCES FONDAMENTALES EN MATIERE DE MESURES DE PREVENTION A METTRE EN ŒUVRE POUR LA PASSATION DES MARCHES ET LA REALISATION DES CHANTIERS DE CONSTRUCTION

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Cahier des Clauses Techniques Particulières Curage hydrodynamique du réseau intérieur ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU MARCHE 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 2 3.1. Consistance des

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet du marché TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU D EAUX USEES DU BOURG 4 - B O R D E R E A U D E S P R I X U N I T A I R E S ( B P U ) Maître de l'ouvrage Commune de Mouzeil

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE

DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE DEPARTEMENT DU RHONE COMMUNE DE FEYZIN MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Objet de la consultation AMENAGEMENT D UN TERRAIN FAMILIAL POUR LES GENS DU VOYAGE Lot n 3 : Serrurerie, Clôtures Lot 3 - CCTP : CAHIER

Plus en détail

Réglementation relative aux autorisations de conduite et habilitations électriques

Réglementation relative aux autorisations de conduite et habilitations électriques Réglementation relative aux autorisations de conduite et habilitations électriques Les autorisations de conduite Bases réglementaires Définition Les conditions de la délivrance d une autorisation de conduite

Plus en détail

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier

1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier EXEMPLE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Collection les Essentiels Fiche n 20 - Septembre 2012 1 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE 1.1 Responsable Environnemental et gestion pendant le chantier Total

Plus en détail

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

COMMUNE DE DOMAZAN (30)

COMMUNE DE DOMAZAN (30) COMMUNE DE DOMAZAN (30) TRAVAUX DE RENOVATION ET DE REAMENAGEMENT DE DEUX PARTIES D'IMPASSE SUR LA ZONE INDUSTRIELLE DE SIGNARGUES ET REPROFILAGE DU FOSSE LE LONG DE LA ROUTE DE L ESCALE Maître d'ouvrage

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès «Contrôle d accès» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Date et heure limites de remise des offres : Observatoire

Plus en détail

TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès

TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès COMMUNE de LABEUVRIERE TRAVAUX D AMENAGEMENT Trottoirs rue Jules Guesde Impasse rue Jean Jaurès CAHIER des CLAUSES ADMINISTRATIVES et PARTICULIERES (CCAP et CCP) Date et heure limites de réception de l

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMMUNES DU VOLVESTRE

COMMUNAUTE DE COMMMUNES DU VOLVESTRE Département de la Haute-Garonne COMMUNAUTE DE COMMMUNES DU VOLVESTRE 34, avenue du Toulouse BP9 31390 CARBONNE TRAVAUX DE VOIRIE 2012-2013 DCE 5.4 - ETAT INDICATIF ESTIMATIF LOT N 4 Ind. Date Modifications

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Article 1. Le présent règlement vise à réglementer les modalités de raccordement des eaux usées et le cas échéant pluviales à l'égout.

Article 1. Le présent règlement vise à réglementer les modalités de raccordement des eaux usées et le cas échéant pluviales à l'égout. Ville de Limbourg Règlement communal visant à organiser le raccordement des particuliers à l égout Adoption lors de la séance du Collège communal du 26 juin 2014. I. Portée du règlement communal Article

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES

TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES CARAXO marque de votre empreinte la Fonction Formation www.caraxo.fr 1 DOCUMENT UTILE TABLEAU DES FORMATIONS OBLIGATOIRES Définition Les formations obligatoires représentent l ensemble des actions de formation

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.A.P MARCHE DE SERVICE 2012 N 101-2012 PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT

PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Réf. : 1997021 30/05/2012 Usine de Saillat PROTOCOLE DE SECURITE POUR LE CHARGEMENT ET DECHARGEMENT DE MARCHANDISES A L USINE DE SAILLAT Date d établissement : Nature des opérations : Chargement Déchargement

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Réalisation des ouvrages gaz

Réalisation des ouvrages gaz GUIDE des bonnes pratiques Réalisation des ouvrages gaz dans les programmes immobiliers, les lotissements ou les zones d aménagement Accordons nos projets Guide des bonnes pratiques Réalisation des ouvrages

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

PLAN D ASSURANCE QUALITE

PLAN D ASSURANCE QUALITE PLAN D ASSURANCE QUALITE Site de Balan : Site de Château-Gaillard : Route départementale 84b RD 77 Les Millettes 01360 BALAN 01500 CHATEAU-GAILLARD Tél : 04 72 25 44 37 Tél : 04 74 38 14 04 Création le

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]»

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» ENTRE LES SOUSSIGNES, Le Département des Yvelines Sis à l Hôtel du Département, 2 place André Mignot,

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E

C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E C A H I E R D E S C H A R G E S C H A N T I E R P R O P R E La SIEMP, en accord avec la Ville de Paris, s est engagée dans une démarche de Développement Durable dans ses opérations de construction ou de

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

Les branchements d assainissement sur l agglomération Vésulienne

Les branchements d assainissement sur l agglomération Vésulienne Les branchements d assainissement sur l agglomération Vésulienne Les branchements et le Code de la Santé Publique Les articles que nous utilisons le plus dans notre relation avec les abonnés sont les suivants

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION AUX ENGINS ET A L ENTRETIEN ROUTIER (IFEER)

INSTITUT DE FORMATION AUX ENGINS ET A L ENTRETIEN ROUTIER (IFEER) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DU TRANSPORT INSTITUT DE FORMATION AUX ENGINS ET A L ENTRETIEN ROUTIER INSTITUT DE FORMATION AUX ENGINS ET A L ENTRETIEN ROUTIER (IFEER) Institut de formation

Plus en détail

Cahier des Charges Techniques Particulières

Cahier des Charges Techniques Particulières Cahier des Charges Techniques Particulières Entretien et maintenance des groupes frigorifiques ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU CCTP 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 1 3.1. details

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision Département de l'indre et Loire COMMUNAUTE DE COMMUNES GATINE-ET-CHOISILLES ZAC POLAXIS STATION DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PIECE 1.8 CADRE DU SCHEMA D ORGANISATION DU PLAN D ASSURANCE QUALITE (SOPAQ)

Plus en détail

REFERENT DE LA CHARTE : DIRECTION ADJOINTE DU PATRIMOINE TEL:02 38 70 33 72

REFERENT DE LA CHARTE : DIRECTION ADJOINTE DU PATRIMOINE TEL:02 38 70 33 72 REFERENT DE LA CHARTE : DIRECTION ADJOINTE DU PATRIMOINE TEL:02 38 70 33 72 1 Sommaire 1) objectif de la charte graphique patrimoniale 2) Type de fichiers 3) Propriété des travaux 4) Procédure de transmissions

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

reco Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole R.452

reco Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole R.452 reco du comité technique national des commerces non alimentaires Chargement, transport et déchargement de combustibles solides, fioul domestique et gazole Pour vous aider à prévenir les accidents, des

Plus en détail

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS REFERENTIEL D ACTIVITES FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AUX ACTIVITES ET TACHES COMPETENCES

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 363 32008 AUCH Cédex 8 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION

CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 363 32008 AUCH Cédex 8 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION CENTRE HOSPITALIER DU GERS 10 Rue Michelet BP 363 32008 AUCH Cédex 8 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE DE TRAVAUX DE PEINTURE A LA MAS VILLENEUVE PROCEDURE ADAPTEE AVEC PUBLICITE

Plus en détail

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail

Invitation à soumissionner n PTD/10/056. Annexe I Cahier des charges

Invitation à soumissionner n PTD/10/056. Annexe I Cahier des charges Invitation à soumissionner n PTD/10/056 Annexe I Cahier des charges Sommaire : I II III IV Introduction générale Descriptif des bâtiments à libérer (P&G et CAM) Descriptif du bâtiment à occuper (Nouveau

Plus en détail

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif

Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement collectif 74, chemin du Moriot 38 490 LE PASSAGE Tél : 04 74 88 14 64 Fax : 04 74 88 71 06 E-Mail : smeahb@haute-bourbre.fr Vidange et curage des ouvrages et des réseaux d assainissement Dossier de Consultation

Plus en détail

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION Fonction 1 Activités CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Tâches FABRICATION Contrôle et réception de l existant - Contrôler l état de l existant x - Effectuer les croquis

Plus en détail

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2 Charte professionnelle visant à organiser et assurer l hygiène et la sécurité des salariés en situation de coactivité pendant les opérations de montage et de démontage des manifestations commerciales Préambule....

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

VILLE D OLONNE SUR MER REGLEMENT DE VOIRIE. Adopté par délibération du conseil municipal du

VILLE D OLONNE SUR MER REGLEMENT DE VOIRIE. Adopté par délibération du conseil municipal du VILLE D OLONNE SUR MER REGLEMENT DE VOIRIE Adopté par délibération du conseil municipal du 22 AVRIL 2014 1 VU le Code de la Voirie Routière et notamment ses articles L113-3 à L113-7, L115-1, L116-3, L141-10

Plus en détail

Convention. Entre. La Communauté Urbaine de Bordeaux. France Télécom

Convention. Entre. La Communauté Urbaine de Bordeaux. France Télécom Convention Entre La Communauté Urbaine de Bordeaux Et France Télécom Réalisation de la 3 ième phase du tramway comprenant l extension des lignes A, B et C 1 Entre : LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX, domiciliée

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE AUTORISATIONS DE VOIRIE. Compétences par type de police

FICHE TECHNIQUE AUTORISATIONS DE VOIRIE. Compétences par type de police FICHE TECHNIQUE AUTORISATIONS DE VOIRIE Des parties du domaine public routier peuvent être soustraites de l usage commun par des occupations privatives : pour des ouvrages affectant la conservation de

Plus en détail

PROCEDURE DE CONTRÔLE DES OUVRAGES

PROCEDURE DE CONTRÔLE DES OUVRAGES CABINET E.M.A Expertise Médiation Arbitrage en amiable composition Ouvrages hydrauliques (bassins, lagunes, cuves, fosses à lisier et effluents agricoles) Ouvrages de protection de l environnement (Centres

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS

la SÉCURITÉ Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS la SÉCURITÉ MÉTIERS DES TRAVAUX PUBLICS Livret Sécurité sur chantier à l attention des Nouveaux arrivants SOMMAIRE Équipement de protection individuelle 02 Gants, casque, bottes, tenue, gilet, lunettes.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser)

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DU GAPEAU. COMMUNE DE.. (à préciser) Page : 1/8 COMMUNE DE.. (à préciser) Date de la demande :../../.. Date de demande de permis de construire :../../.. Nom Prénom et adresse du pétitionnaire :.. Numéro de permis de construire si attribué

Plus en détail

Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert

Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert Expérimentation de l Observatoire Régional Midi-Pyrénées Intervenant : P Bezard-Falgas,Géomètre expert Président de la Commission Information géographique Les

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur

levenok.com Identification du lot sur le document four ni par le demandeur levenok.com Architectes D.P.L.G. RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE des matériaux et produits contenant de l'amiante pour l'établissement du constat établi à l'occasion de la vente d'un immeuble bâti REFERENCES

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

^å~äóëé=çûìå=mä~å=çû^ëëìê~ååé=nì~äáí =Em^nF= ÇÉ=ã~êÅÜ =ÇÉ=íÉêê~ëëÉãÉåíë=

^å~äóëé=çûìå=mä~å=çû^ëëìê~ååé=nì~äáí =Em^nF= ÇÉ=ã~êÅÜ =ÇÉ=íÉêê~ëëÉãÉåíë= ^ìíéìê=w=p íê~= ã~á=omnm= = ^å~äóëé=çûìå=mä~å=çû^ëëìê~ååé=nì~äáí =Em^nF= ÇÉ=ã~êÅÜ =ÇÉ=íÉêê~ëëÉãÉåíë= L organisation pour l obtention de la qualité en terrassement passe par l application de certaines règles

Plus en détail