Histoire Géographie. Géographie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Histoire Géographie. Géographie"

Transcription

1 Histoire Géographie 1 re STG LIVRE DU PROFESSEUR Aide à la mise en œuvre du nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG Coordination : Laurent SOUTENET, José RIQUIER, Hugues MARQUIS Histoire Anne ANGLES, Lycée Léon-Blum Créteil Cécile BETERMIN-MAIRE, Lycée Jean-Macé Niort Jean-Max GIRAULT, Académie de Poitiers Alain LAGNIER, Lycée Victor-Louis Talence Laurent MARIEN, Lycée Jean-Dautet La Rochelle Hugues MARQUIS, IUFM Poitou-Charentes Jacques PUYAUBERT, Lycée Élisée-Reclus Sainte-Foy-La-Grande Laurent SOUTENET, Académie de Poitiers Géographie Françoise CHERMETTE, Lycée technologique Jean-Zay Thiers Arnaud CLERMIDY, Lycée Hugues-Capet Senlis Françoise DRAIN, Lycée Charles-de-Gaulle Compiègne Éric FROMENT, Collège Ferdinand-Bac Compiègne José RIQUIER, Lycée Louis-Thuillier Amiens Michel SAUVADE, Lycée Blaise-Pascal Ambert Frédéric YOUINOU, Lycée François-Truffaut Beauvais

2 Aux termes du Code de la propriété intellectuelle, toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle de la présente publication, faite par quelque procédé que ce soit (reprographie, microfilmage, scannérisation, numérisation ) sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L autorisation d effectuer des reproductions par reprographie doit être obtenue auprès du Centre Français d exploitation du droit de Copie (CFC) 20, rue des Grands-Augustins PARIS Tél. : Fax : Éditions Magnard, Paris, 2006 ISBN :

3 Sommaire Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard HISTOIRE GÉOGRAPHIE Thème 1. Diffusion et mutations du modèle industriel Les problématiques du thème Les notions du thème La démarche du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème.. 23 Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 2. Guerres et paix ( ) Les problématiques du thème Les notions du thème La démarche du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 3. La construction de la République.. 57 Les problématiques du thème Les notions du thème La démarche du thème Les pages d ouverture du thème Le sujet d étude [Étude de cas] du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 1. Peuplement, réseaux et mobilités en France Les problématiques du thème Les notions du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Le sujet d étude [Étude de cas] du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 2. Dynamiques de localisation des activités en France Les problématiques du thème Les notions du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 3. Les territoires européens Les problématiques du thème Les notions du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG 3

4 4

5 Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG Introduction Les programmes de la classe de première de la série STG sont conçus pour enseigner aux élèves les connaissances nécessaires à la compréhension du monde dans lequel ils vivent. Tenant compte des spécificités de cette série et de l horaire dans lequel ils sont appelés à être mis en œuvre (une trentaine d heures en histoire comme en géographie), ils adoptent une démarche qui respecte la cohérence de chaque discipline sans prétendre à l exhaustivité, ni temporelle ni spatiale. Dans la continuité de la classe de seconde, ils visent à approfondir des notions, dont les plus importantes apparaissent en caractères gras. Le programme d histoire est développé autour des événements fondateurs du monde contemporain. Celui de géographie privilégie l étude des territoires et l organisation de l espace. L un et l autre suivent une progression parallèle qui met l accent sur la France et l Europe en première, et sur l espace mondial en terminale. Ils permettent d aborder avec les élèves des thèmes qui comportent un enjeu civique majeur pour nos sociétés. Ces programmes entendent fournir à tous les élèves un socle commun de connaissances et de références en laissant à chaque enseignant la possibilité d effectuer des choix en fonction de ses objectifs, des intérêts des élèves, voire de l actualité. C est pourquoi ils comportent, en histoire comme en géographie, trois thèmes généraux traités chacun en deux temps : un développement obligatoire de la question (A) auquel on consacrera la majorité du temps indiqué pour l ensemble du thème ; un sujet d étude à choisir parmi trois propositions (B) auquel on réservera le troisième tiers temps. Le professeur décide de l ordre dans lequel il aborde les étapes A et B, le sujet d étude pouvant être traité en préalable ou en approfondissement. Dans le premier cas de figure il peut choisir de le traiter selon la démarche pédagogique de l étude de cas, en histoire comme en géographie, afin de conforter ce qui a été initié dès la classe de seconde dans le cadre des nouveaux programmes des séries générales. Histoire La France, l Europe et la genèse du monde contemporain Le programme entend aider l élève à se situer dans le temps présent à partir de trois entrées : nationale : les fondements de la culture républicaine française et ses adaptations ; européenne : l expérience décisive des deux conflits mondiaux dans l aspiration à la paix et à la coopération ; mondiale : la diffusion d un modèle économique et culturel conçu, exporté ou imposé par l Europe. Sa mise en œuvre s appuie sur des supports documentaires aussi variés que possible. Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire I. La construction de la République (8 10h) A. Moments et actes fondateurs ( ) A. On montre comment la République est fondée sur trois piliers en s arrêtant sur quelques moments décisifs Nation État-Nation Nationalisme Colonisation Colonialisme Les années font triompher une conscience nationale unitaire qui passe par l acquisition de références collectives (déclaration des droits de l homme et du citoyen, symboles, mémoire). Elles élargissent les modes d accès à la nationalité (1889, droit du sol). La colonisation est alors justifiée au nom d une mission civilisatrice Démocratie République parlementaire Libéralisme Radicalisme Socialisme Laïcité Laïcisation Sécularisation La construction de la démocratie est réalisée par des lois qui établissent les grandes libertés et favorisent la fondation de partis, de syndicats, d associations ( ). Elle est consolidée grâce à l extension des droits sociaux et à l égalité politique entre les sexes (Front Populaire, Libération). Elle peut être remise en cause (Vichy). Préparée par la laïcisation de l école, la loi de 1905 décide la séparation entre État et religions, garantit la liberté de pensée et de culte pour chaque citoyen, crée les conditions d une pacification sociale. Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG 5

6 Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire B. Débats et combats. Un sujet d étude au choix : B. L étude recourt notamment aux documents littéraires, artistiques, audio-visuels et aux témoignages. L affaire Dreyfus L affaire Dreyfus est retenue comme événement décisif dans la vie politique française et la lutte pour les droits de l homme. L année 1940 Au-delà de l armistice, le choix entre acceptation, collaboration et résistance met en jeu les valeurs qui fondent la démocratie. La défense nationale Le sujet traite des grands débats et des orientations stratégiques de la défense de la France dans ses dimensions militaires, économiques et civiles. L étude est prolongée jusqu à nos jours et introduit la dimension européenne. II. Guerres et paix ( ) (10 12h) A. L Europe au cœur des grands affrontements : les bouleversements territoriaux liés aux deux guerres mondiales, les totalitarismes contre les démocraties, les génocides. Guerre totale Bellicisme Pacifisme Résistance A. On présente les événements militaires des deux guerres essentiellement à l aide de cartes. La Première Guerre mondiale marque durablement les sociétés par le renforcement de l État et par l expérience de la violence. On posera la question du consentement des opinions. La Seconde Guerre mondiale franchit de nouveaux seuils dans la violence du fait des objectifs du nazisme et de l impérialisme japonais, de l implication des civils, des armes utilisées (bombe atomique). Totalitarisme Fascisme Nazisme Stalinisme On oppose les idées-forces des totalitarismes (Allemagne nazie et URSS stalinienne) et des démocraties, à travers leurs fondements, leurs objectifs, leur fonctionnement. Crime contre l humanité Crime de guerre Génocide On décrit et on analyse les mécanismes qui entraînent les génocides de la Première Guerre mondiale (Arméniens), puis de la Seconde Guerre mondiale (Juifs, Tziganes). B. La recherche de la paix. Un sujet d étude au choix B. Le sujet d étude s attache aux efforts déployés pour construire la paix et aux difficultés qu ils rencontrent. De la SDN à l ONU L échec de la SDN éclaire la mise en place de l ONU, son organisation, ses buts, ses moyens. Les grands procès après la Seconde Guerre mondiale On s intéresse aux procès qui suivent la fin de la Seconde Guerre mondiale en France, en Allemagne (Nuremberg), au Japon (Tokyo). Pacifisme et pacifistes On montre la diversité du pacifisme, les problèmes qu il rencontre, son influence. III. Diffusion et mutations du modèle industriel à partir de l Europe (8 10h) A. Capitalisme, société industrielle, culture européenne à la conquête du monde (milieu XIX e siècle milieu XX e siècle). Âge industriel Crise Croissance Classe sociale Libre-échange Protectionnisme Impérialisme A. On étudie la montée du capitalisme industriel qui invente de nouveaux modes de production (usine, entreprise) et dynamise l Europe, puis les Etats-Unis et le Japon. Cette extension n est pas linéaire, elle connaît des cycles et passe par des moments de crise. Elle entraîne la croissance des villes, transforme en profondeur les sociétés et suscite des mouvements de résistance. L industrialisation se diffuse à l échelle du monde de manière très inégale et selon des modalités différentes. 6

7 Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire B. Modèle industriel et changement social du milieu du XIX e siècle au milieu du XX e siècle. Un sujet d étude au choix : Les mutations d une filière économique B. Autant que possible, l étude recourt aux documents littéraires, artistiques, audio-visuels. Les transformations techniques sont mises en relation avec leurs conséquences sociales et culturelles. Le mouvement ouvrier Le mouvement ouvrier est appréhendé à travers son évolution et la diversité de ses manifestations dans l espace. Immigration et immigrants Avant 1914, un vaste mouvement d émigration conduit à l installation d Européens dans l ensemble du monde ; progressivement, le mouvement s inverse. L étude associe la description des flux migratoires, la présentation des immigrants et celle de leurs représentations, notamment littéraires et cinématographiques. Géographie Les territoires et leur aménagement en France et en Europe Le programme de géographie de la classe de première porte sur l étude de la France et de l Europe, dans les contours de l Union Européenne. Il a pour ambition de donner à l élève la possibilité d appliquer au pays, à ses régions et à l ensemble européen, les raisonnements géographiques acquis en classe de seconde, notamment autour de la question essentielle de l aménagement des territoires. Cette investigation géographique privilégie l approche par les cartes à toutes les échelles. La dimension européenne ne saurait être comprise comme l addition de monographies de pays mais au contraire comme une mise en perspective des problématiques nationales, qui se traitent de plus en plus dans une logique européenne. Il s agit d une réflexion fondamentale sur l impact de la construction européenne dans les dynamiques françaises, et sur le rôle de la France en Europe. La France, ses régions, l Europe : ces trois niveaux de décision, d organisation, d appartenance sont à prendre en compte ainsi que les rapports qu ils entretiennent et leur évolution. Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire I. Les territoires européens (8 10h) A. Caractères d unité et de différenciation des territoires européens. Territoire État Région Aménagement Environnement Frontière Intégration territoriale A. La lecture de cartes à différentes échelles (spatiales et temporelles) permet de caractériser les territoires européens, sous les différents aspects d un maillage politique dense, récent et mouvant, de la diversité linguistique, de la différenciation physique. La position et la singularité du territoire français au sein de cet ensemble sont analysées. Cette approche cartographique permet de cerner la nature de l objet géographique «Europe» et pose la question de ses limites. B. Des territoires gérés et aménagés, l exemple d une région européenne. Un sujet d étude au choix : Une région française Une région d un autre État de l Union Européenne Une région transfrontalière B. La région choisie, examinée au titre de sa singularité (structures et dynamiques territoriales), est l occasion d analyser les enjeux de l aménagement, de l environnement et du développement durable. Sur ce territoire s inscrivent et s articulent les actions volontaristes engagées par les autorités de gestion (Région, État, Union Européenne). Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG 7

8 Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire II. Peuplement, réseaux et mobilités en France (8 10h) A. La distribution de la population. Urbanisation Métropolisation Enclavement Réseau A. L examen de cartes de densité fait apparaître les «vides» et les «pleins» du territoire national et l importance du fait urbain. On montre que les trames de peuplement ainsi mises en évidence ne sont pas statiques : le territoire est parcouru par de multiples mobilités (de travail ou de loisirs) qui jouent à diverses échelles temporelles et spatiales ; les migrations internationales influent aussi sur la répartition de la population. L organisation des réseaux de transports participe au phénomène de métropolisation dont bénéficient principalement Paris et quelques unités urbaines. B. Des territoires en fonctionnement. Un sujet d étude au choix : Les mobilités à l échelle de la région ou d une agglomération urbaine L organisation des transports à l échelle de la région ou d une agglomération urbaine Une organisation intercommunale et ses réalisations B. Les constats et tendances présentés de manière générale à l échelle du territoire national sont précisés à l échelle locale en prenant comme référence le lieu où se situe le lycée. Cet approfondissement peut prendre la forme d un dossier, progressivement alimenté puis présenté par les élèves, les amenant à préciser quels sont les modes d organisation et d utilisation de leur espace de vie et d activités. Cette étude nourrit la réflexion sur la superposition et l articulation entre elles d aires fonctionnelles (bassin d emploi, aire de chalandise ou de service...), des nouveaux territoires (communautés de communes, communautés d agglomération, parc naturel) et les aires administratives. III. Dynamiques de localisation des activités en France (8 10h) A. Activités et territoires. Localisation Flux Acteurs spatiaux Contraintes Ressources Risques B. Une activité économique. Un sujet d étude au choix : Dans le domaine agricole Dans le domaine industriel Dans le domaine touristique A. Il convient de s interroger sur la localisation des activités et les facteurs qui la déterminent : pourquoi ici et pas ailleurs? Les facteurs d attraction ou de répulsion sont variables dans l espace et dans le temps, en fonction des données propres du lieu (ressources et contraintes, parmi lesquelles les données naturelles) et des types d activités ; s y ajoutent de plus en plus des facteurs extérieurs qui jouent à l échelle nationale, européenne ou internationale. B. L étude plus approfondie d un secteur économique s appuie sur une filière de production. En complément au programme d économie, cette approche permet de placer l entreprise dans son contexte territorial, de montrer le jeu des acteurs économiques, leurs stratégies d implantation et de production aux différentes échelles (depuis celle du lieu de l activité ou de l unité de production jusqu aux échelles européenne ou mondiale). Cette étude intègre les enjeux environnementaux. 8

9 Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard Le nouveau manuel de 1 re STG Magnard s inscrit dans la continuité de la collection lancée lors de la publication des programmes de la série STT, en Cette filiation repose avant tout sur la volonté de proposer aux élèves et professeurs un outil de travail, en classe et à la maison, simple et accessible, répondant aux contraintes horaires de la série et au coefficient dont est affectée cette discipline à l épreuve du baccalauréat. Cet objectif repose sur des démarches et méthodes adaptées, impliquant les élèves dans la construction d une connaissance historique et géographique. Le changement de programme, comme le passage de l épreuve orale à une épreuve écrite, demandent de refonder la démarche formatrice du manuel. Les choix effectués dans ce manuel de première respectent les termes officiels du programme et prennent en compte les recommandations des documents d accompagnement, ce pourquoi la présentation suivante met principalement en parallèle des extraits des textes officiels et les options pédagogiques qui ont présidé à l organisation générale du manuel et à ses contenus. Extrait du programme et des documents d accompagnements I. Un manuel adapté à la série et aux élèves 1. L adaptation aux horaires Les horaires des différents enseignements technologiques et généraux des classes de première et terminale STG ont été publiés dans le BO n 7 du 12 février 2004 ; la place qui y est faite à l histoire et à la géographie (2 heures hebdomadaires) impose de donner à chaque séance d enseignement cohérence et unité démonstrative. Toute prétention à l exhaustivité est exclue. Ces programmes entendent fournir à tous les élèves un socle commun de connaissances et de références en laissant à chaque enseignant la possibilité d effectuer des choix en fonction de ses objectifs, des intérêts des élèves, voire de l actualité. C est pourquoi ils comportent, en Histoire comme en Géographie, trois thèmes généraux traités chacun en deux temps : un développement général obligatoire de la question (A) auquel on consacrera la majorité du temps indiqué pour l ensemble du thème ; un sujet d étude à choisir parmi trois propositions (B) auquel on réservera le troisième tiers temps. Les options pédagogiques du manuel Magnard Le fondement pédagogique du manuel est de faire reposer la progression annuelle sur un volume de pages qui entre parfaitement dans le cadre horaire dévolu à cette série. Ainsi, le nombre de doubles pages Leçon et Sujet d étude respecte strictement celui des heures qu il est possible de consacrer dans l année à chaque thème. Chaque thème comporte des leçons et trois sujets d étude, dont un seul sera traité au choix du professeur et des élèves. L horaire global des thèmes entre dans une fourchette de 8 à 12 heures : le manuel propose de traiter les questions à raison de 4 à 6 heures par thème, et de consacrer 3 heures au sujet d étude choisi, étant entendu que chaque double page de Leçon ou de Sujet d étude fait l objet d un traitement en une heure de cours. La double page est de ce fait l unité horaire de base du manuel. Au final, pour chaque thème, il reste, 2 à 3 heures pour d autres séquences à consommer pour des activités méthodologiques (méthode de lecture du document, préparation à l épreuve écrite du baccalauréat). 2. Une démarche de leçon cohérente Les méthodes mises en oeuvre dans l enseignement de l histoire et de la géographie placent la dimension critique au centre des pratiques pédagogiques. Elles sont en ellesmêmes éducatives. [...] En faisant de l histoire et de la géographie, les élèves apprennent le temps de la réflexion. Par l exercice du raisonnement toujours secondé par l analyse critique, ils sont portés à relativiser une information rapide, conjoncturelle, non hiérarchisée. Le traitement de la question A, à travers les pages Leçons, et du sujet d étude repose sur l étude d un ensemble documentaire dont la composition, par la variété des documents et des points de vue, permet d exercer l esprit critique et de nourrir la réflexion. La démarche est guidée par un questionnement bien dosé, le cas échéant confrontant et croisant plusieurs documents ; elle permet au bout de compte de répondre à une problématique et d extraire des informations qui composent en grande partie la substance du cours. Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard 9

10 Extrait du programme et des documents d accompagnements Les options pédagogiques du manuel Magnard Cette organisation donne lieu à une démarche cohérente et formatrice, qui part d une interrogation première pour aboutir à l élaboration d une connaissance ordonnée et accessible, en passant par une activité de lecture et d interprétation d un corpus documentaire n excédant que rarement cinq éléments. 3. La consolidation des méthodes Quelles que soient la démarche adoptée et les modalités de travail mises en place, le document demeure au centre de l enseignement de l histoire et de la géographie. À cet égard, le programme recommande de diversifier la nature et le type de documents et incite, spécialement en histoire, à recourir aux documents littéraires, artistiques, et audio-visuels, souvent en marge encore des situations d apprentissage. Le manuel répond à cet objectif essentiel en accordant une place encore importante, à ce niveau du lycée, aux méthodes de lecture et d interprétation critique de documents. De ce point de vue, les pages Méthode proposent, en histoire comme en géographie, une grande variété de documents, dont la méthode d analyse est précisément détaillée, selon une démarche clairement balisée, reprise d un document à l autre, quel que soit sa nature ou son type. Ce faisant elles facilitent les situations de travail et d apprentissage des pages Leçon, Sujet d étude et des pages Horizon Bac. II. Le manuel et le nouveau programme de 1 re STG 1. L ordre des thèmes Si la conception globale du programme obéit à une présentation à deux niveaux d échelle (La France, L Europe), la présentation formelle des trois thèmes n implique pas pour autant une obligation de traitement dans le même ordre ; chaque thème possède son autonomie et ne dépend pas de ce qui suit ou de ce qui a été étudié en amont. Tout professeur peut opter par conséquent pour une progression annuelle différente. Il peut donner ainsi davantage de sens à sa responsabilité pédagogique, dès lors que les équilibres généraux et les objectifs du programme sont respectés. Il apparaît ainsi que le thème I du programme, en histoire comme en géographie, est plus difficile à aborder d emblée et par conséquent il peut être intéressant de commencer l année scolaire par les thèmes II ou III. Le manuel Magnard propose aux élèves et aux professeurs un parcours annuel qu au demeurant ils sont libres de suivre ou non différent de l ordre de présentation du texte officiel du programme. Cette conception, qui bouleverse quelque peu les habitudes de traitement des programmes, répond à des objectifs pédagogiques importants : en histoire le thème Diffusion et mutations du modèle industriel à partir de l Europe (thème III du programme) ouvre le manuel, tandis que le thème La construction de la République (thème I du programme) le ferme, le thème II Guerre et paix ( ) demeure en seconde position. La préoccupation est ainsi de débuter l année scolaire par un thème d approche plus aisé, qui correspond par ailleurs à la progression adoptée en première des séries générales. Le thème III est réservé au second semestre, lorsque le professeur a pu asseoir ses routines pédagogiques et qu il connaît bien ses élèves. Il est alors dans de meilleures conditions pour traiter de faits et de notions plus complexes ; en géographie la contrainte est de même nature, ce qui explique que le manuel débute par le thème II du programme Peuplement, réseaux et mobilités en France ; ce choix permet de remettre en place des éléments de connaissance sur la France étudiés en collège, et surtout de commencer l année en prenant appui sur l environnement régional des élèves (dans le cadre du sujet d étude) ; on peut alors leur demander de confectionner un dossier, à l instar des pages sur la mobilité dans l agglomération clermontoise du manuel. L entrée en matière dans le programme est ce faisant plus dynamique. Le thème III du programme Dynamiques de localisation des activités en France constitue le second temps de la démarche, en continuité logique avec l étude du peuplement et des mobilités, tandis que l approche Des terri- 10

11 Extrait du programme et des documents d accompagnements Les options pédagogiques du manuel Magnard toires européens (thème I du programme) fait l objet de la troisième phase du manuel, qui a adopte une progression en boucle : échelle régionale, échelle nationale, échelle européenne, pour revenir in fine à l échelle régionale. En outre, l approche cartographique (croisement de cartes, démarche multiscalaire) suggérée par le commentaire du programme est, encore une fois, plus aisée à mettre en œuvre dans la seconde moitié de l année lorsque des méthodes de travail ont été instaurées s agissant des méthodes cartographiques. 2. L articulation des Leçons (Question A) avec le Sujet d étude (B) Chaque thème du programme, en histoire et en géographie, comporte deux parties à traiter : la première intitulée «Question» est obligatoire, la seconde est proposée au choix parmi trois «Sujets d étude». Ainsi le programme combine un corpus commun de connaissances et de références pour tous les élèves de la série, et une liberté de choix s appliquant à la manière d explorer des sujets et de construire des démarches [ ]. La question constitue le développement général du thème de programme. Elle doit être obligatoirement traitée [ ]. Le sujet d étude ouvre une large possibilité de choix et d itinéraires pédagogiques. Le sujet choisi est le complément indispensable de la question, car il permet, dans un temps équivalent à environ le tiers du volume total de la question, soit d ouvrir, soit de porter un éclairage spécifique sur la question. En effet, les sujets d étude peuvent être abordés à l initiative du professeur et des élèves si l option est prise de les associer au choix soit après la question, soit en amont de cette dernière, au quel cas elle adoptera la démarche pédagogique de l étude de cas. En outre certains sujets d étude incitent les élèves à réaliser des dossiers. La combinaison Leçons (Question A) et Sujet d étude (B) constitue la nouveauté majeure du programme de 2005 de cette série. La mise en œuvre permet à la fois un choix parmi les trois sujets d étude et concernant l ordre de traitement entre la question et le sujet d étude. Ce dernier choix implique une réflexion particulière sur la démarche globale. Les Leçons (Question A) ne posent pas de problème particulier ; elles abordent les contenus majeurs du thème en cinq ou six doubles pages. La place du Sujet d étude (B) requiert par contre une attention particulière, selon qu il est développé en amont ou en aval de la question. Le manuel ne peut, pour des raisons de volume, proposer tous les sujets selon les deux approches, un seul sujet d étude situé en amont de la question est traité en histoire (L affaire Dreyfus : la République à l épreuve, p ), et en géographie (La mobilité dans l agglomération clermontoise, p ). Ce qui importe en la matière c est la démarche, les utilisateurs du manuel pouvant fort bien choisir de traiter l un des autres sujets en amont, dès lors que la méthode est appréhendée elle peut être transférée d un sujet d étude à l autre. En appui les pages qui suivent proposent néanmoins des indications pour opérer ces changements selon les choix faits par les professeurs : pour un Sujet d étude en amont, la démarche applicable est celle de l étude cas ; les trois doubles pages offrent une progression et un questionnement en trois temps à partir d un corpus documentaire ; dans cette démarche on doit passer du singulier au général, le traitement des trois doubles pages s achève sur la formulation des grandes interrogations de la question, qu ainsi il introduit dans le manuel dans l encart Synthèse et contexte du sujet d étude, où le lien est fait avec les leçons concernées par ces interrogations ; pour un Sujet d étude en aval, l étude du même corpus a vocation à approfondir et enrichir l étude des leçons ; dans cette hypothèse de travail le résultat de la démarche aboutit à la construction d une information intitulée dans le manuel Faire le point sur le sujet d étude. Dans les deux situations on voit bien le lien étroit qui unit le Sujet d étude et les Leçons. Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard 11

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

Domaines professionnels

Domaines professionnels Anglais LICENCE 2 Objectifs de la formation La licence d anglais LLCE de l université Bordeaux Montaigne se caractérise par la grande pluridisciplinarité, la richesse et la variété de ses contenus, ainsi

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais

www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais www.u-bordeaux3.fr Licence Anglais Objectifs de la formation Perspectives professionnelles La licence d anglais LLCE de l université Michel de Montaigne Bordeaux 3 se caractérise par la grande pluridisciplinarité,

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique

Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE. Le nouveau lycée d enseignement général et technologique Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au Lycée Pierre LAGOURGUE 1 Organisation de la classe de seconde générale et technologique, au lycée Pierre LAGOURGUE ENSEIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Le lycée d enseignement général Jean Moulin. La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 1 Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire

Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire Mise en place des AI en Classe de première ST2S FAQ complémentaire Textes de référence concernant les AI : Présentation des Activités Interdisciplinaires (Arrêté du 28 décembre 2011, en lien avec les programmes

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

L APPROCHE COMPARATIVE EN CARTOGRAPHIE De nouvelles possibilités offertes par les nouveaux programmes de terminale

L APPROCHE COMPARATIVE EN CARTOGRAPHIE De nouvelles possibilités offertes par les nouveaux programmes de terminale François Dillmann est professeur d histoiregéographie au lycée Camille Sée de Colmar et formateur académique. Sa contribution s inscrit dans le prolongement de la journée de formation sur les nouveaux

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies culinaires (STC) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Séquences pédagogiques téléchargeables pour la classe. Conférences et interviews pour la formation. Sélection de ressources documentaires

Séquences pédagogiques téléchargeables pour la classe. Conférences et interviews pour la formation. Sélection de ressources documentaires Le site de l ABCD de l égalité fournit des ressources pour accompagner l expérimentation qui se déroule pendant l année scolaire 2013-2014 dans dix académies volontaires et concerne 275 écoles et plus

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Introduction Terminale STMG Sciences de gestion Gestion et finance L évolution de STG vers STMG, du programme de Comptabilité et Finance d Entreprise

Plus en détail

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule

ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART. Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement. Préambule ESPACE DE RENCONTRE AVEC L OEUVRE D ART Cahier des charges relatif à l aménagement et au fonctionnement Préambule Le rectorat de l académie de Lille et la direction régionale des affaires culturelles du

Plus en détail

Cycle 2. Cned - Académie en ligne

Cycle 2. Cned - Académie en ligne Cycle 2 Cycle 2 Manuel Auteur Emmanuelle Rodriguez Professeure des écoles Coordonnateur de l équipe rédactionnelle Pascal Lalanne Inspecteur de l éducation nationale Expert Martine Safra Inspectrice générale

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième

Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de quatrième Le lycée d enseignement général et technologique La nouvelle classe de seconde : ce qu il faut

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales Index Plan d'études Gymnase français de Bienne 69 2. Disciplines fondamentales sciences humaines géographie histoire introduction à l économie et au droit enseignement interdisciplinaire (EISH) Sciences

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Baccalauréat STG Sciences et technologies de la gestion Document d accompagnement de l épreuve d économie droit.

Baccalauréat STG Sciences et technologies de la gestion Document d accompagnement de l épreuve d économie droit. Baccalauréat STG Sciences et technologies de la gestion Document d accompagnement de l épreuve d économie droit. I - AVANT-PROPOS II - DÉFINITION DE L ÉPREUVE DU BACCALAURÉAT III - QU EST-CE QUE DÉMONTRER

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours Niveau : Section : CONTEXTE DE L UNITÉ DE FORMATION 428 98 30 08 U36 D1 (DOMAINE 903) Enseignement supérieur pédagogique de type court Bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

Plus en détail

Programme de la classe de première

Programme de la classe de première HISTOIRE- GÉOGRAPHIE Série Sciences et technologies de la gestion Programme de la classe de première Juillet 2005 Ministère de l'éducation nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Direction

Plus en détail

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN

COMPETENCES SOCIO-ECONOMIQUES DEVELOPPEMENT PERSONNEL ET CITOYEN MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION COMPETENCES

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

EPREUVE COMPOSÉE 1. MOBILISATION DES CONNAISSANCES 2. ETUDE D UN DOCUMENT 3. RAISONNEMENT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE. dimanche 7 octobre 12

EPREUVE COMPOSÉE 1. MOBILISATION DES CONNAISSANCES 2. ETUDE D UN DOCUMENT 3. RAISONNEMENT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE. dimanche 7 octobre 12 EPREUVE COMPOSÉE 1. MOBILISATION DES CONNAISSANCES 2. ETUDE D UN DOCUMENT 3. RAISONNEMENT SUR UN DOSSIER DOCUMENTAIRE MOBILISATION DES CONNAISSANCES VIDEO 1 VIDEO 2 MOBILISATION DES CONNAISSANCES Exercice

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés

Anthropie Expert CHSCT. Exper&se CHSCT. Anthropie Tous droits réservés Anthropie Expert CHSCT Exper&se CHSCT Notre expertise au service du CHSCT! Anthropie, cabinet de conseil en ergonomie, est agréé par le Ministère du Travail en tant qu expert CHSCT. Notre expertise nous

Plus en détail

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S PRESENTATION DU DESIGN D'ESPACE Le BTS DESIGN D ESPACE met en interaction la richesse des contenus relatifs à plusieurs

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Baccalauréat général Série S Histoire - géographie Ressources pour le lycée général et technologique MEN / DGESCO - IGEN février 2014 http://eduscol.education.fr Nouvelle épreuve à compter de la

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch Option Arts du Cirque Bac L Lycée Le Garros Auch «Le cirque n est pas un spectacle, c est une expérience de vie, c est une façon de voyager dans notre propre vie.» Federico Fellini 2011, Lycée Le Garros

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Nouveaux(programmes( de(première(et(de( terminale,(série(stmg(

Nouveaux(programmes( de(première(et(de( terminale,(série(stmg( BO(n 9( (du(1 er (mars(2012( BO(n 33( du(13(septembre(2012( ( Nouveaux(programmes( de(première(et(de( terminale,(série(stmg( Marie&Ange*RIVIÈRE* IA&IPR*d histoire*géographie* marie&ange.riviere@ac&reunion.fr*!

Plus en détail

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet

gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet management sup gestion industrielle Lean management Méthodes et exercices Barbara Lyonnet Le pictogramme qui figure ci-contre mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

1 LA PLACE DE L ÉPREUVE D HISTOIRE- GÉOGRAPHIE, SCIENCES-TECHNOLOGIE DANS LE CONCOURS

1 LA PLACE DE L ÉPREUVE D HISTOIRE- GÉOGRAPHIE, SCIENCES-TECHNOLOGIE DANS LE CONCOURS 1 LA PLACE DE L ÉPREUVE D HISTOIRE- GÉOGRAPHIE, SCIENCES-TECHNOLOGIE DANS LE CONCOURS Le concours externe de recrutement des professeurs des écoles est organisé annuellement dans chaque académie. L épreuve

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

Exemple de progression

Exemple de progression CROQUIS ET SCHEMAS EN GEOGRAPHIE LYCEE- 2012 Exemple de progression ère en 1 S CROQUIS ET SCHEMAS EN GEOGRAPHIE: CONSTRUIRE UNE FICHE SUR LES DEUX EXERCICES Ce sont deux outils représentant l organisation

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 99 -

TABLEAU COMPARATIF - 99 - - 99 - TABLEAU COMPARATIF Le Sénat, Vu l article 88-4 de la Constitution ; Vu la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil sur les exigences prudentielles applicables aux établissements

Plus en détail

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation

Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Thème 1 : Croissance économique et mondialisation Introduction : Etats-Unis Royaume-Uni France Allemagne Japon 500 450 400 350 300 250 200 150 100 50 0 1820 1850 1870 1890 1910 Document 1 : Croissance

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

NOUVEAUX PROGRAMMES DE LYCEE

NOUVEAUX PROGRAMMES DE LYCEE NOUVEAUX PROGRAMMES DE LYCEE LYCEE MARIE LAURENCIN RIOM 21 MARS 2012 LYCEE LAFAYETTE BRIOUDE 28 MARS 2012 LYCEE VALERY LARBAUD CUSSET 4 AVRIL 2012 Les épreuves du baccalauréat Série S BOEN n 5 du 3 février

Plus en détail

Informations sur le baccalauréat économique et social

Informations sur le baccalauréat économique et social Informations sur le baccalauréat économique et social MAHIEU - 2011 La filière sciences économiques et sociales au lycée Une démarche scientifique appliquée à des problématiques généralistes au service

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

APRES LA SECONDE RENTREE 2014. Première et terminale générale & technologique. Centre d Information et d Orientation Casablanca

APRES LA SECONDE RENTREE 2014. Première et terminale générale & technologique. Centre d Information et d Orientation Casablanca APRES LA SECONDE Première et terminale générale & technologique RENTREE 2014 Centre d Information et d Orientation Casablanca 1 Le nouveau lycée général et technologique L ESPRIT DE LA RÉFORME En classe

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement

La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX. DE QUARTIER Charte de fonctionnement La Tour LES CONSEILS ET BUREAUX DE QUARTIER Charte de fonctionnement 03 Sommaire PRÉAMBULE... 05 TITRE I - Les acteurs des instances participatives... 05 ARTICLE 1 // L élu référent de quartier... 05 ARTICLE

Plus en détail

Joseph Inguimberty, Marseille, 1924, huile sur toile, Coll. Musée d'histoire de Marseille cliché D. Giancatarina.Tableau présenté en séquence 11.

Joseph Inguimberty, Marseille, 1924, huile sur toile, Coll. Musée d'histoire de Marseille cliché D. Giancatarina.Tableau présenté en séquence 11. «Les migrations à Marseille de 1830 à la Seconde Guerre mondiale» Fiche pédagogique basée sur l'utilisation des supports audiovisuels présents en séquences 10 et 11 Joseph Inguimberty, Marseille, 1924,

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie- présente des particularités

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

La Révision comptable

La Révision comptable Jean-Marc Bénard La Révision comptable Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

l industrialisation?

l industrialisation? L AGE INDUSTRIEL Fiche d objectifs p105 à 115 Quels bouleversements l industrialisation du XIXe siècle a- t-elle entraîné? I- L INDUSTRIALISATION ET SES CONSEQUENCES ECONOMIQUES AU XIXè siècle.( p110/111)

Plus en détail

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts PROGRAMME DE COURS Pouvoir organisateur : Ville de Verviers Etablissement : Académie des Beaux-Arts Domaine des arts plastiques, visuels et d l espace Cours : Formation pluridisciplinaire Filière : formation

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830.

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830. Quels progrès techniques voit-on apparaitre au XIXème siècle? Une première phase de la Révolution Industrielle. 1769 : James Watt invente la machine à vapeur. La machine à vapeur est l une des plus importantes

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire.

La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Éduquer à l environnement urbain : le bruit, l air, l architecture, l énergie et la mobilité La place de l environnement urbain dans les programmes de l école primaire. Dominique Gillet, Inspectrice de

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

Patrice Laroche. Les relations sociales en entreprise

Patrice Laroche. Les relations sociales en entreprise Patrice Laroche Les relations sociales en entreprise Dunod, Paris, 2009 ISBN 978-2-10-054248-2 Sommaire Introduction 1 Chapitre 1 Le contexte et les principaux acteurs des relations sociales en France

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail