Histoire Géographie. Géographie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Histoire Géographie. Géographie"

Transcription

1 Histoire Géographie 1 re STG LIVRE DU PROFESSEUR Aide à la mise en œuvre du nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG Coordination : Laurent SOUTENET, José RIQUIER, Hugues MARQUIS Histoire Anne ANGLES, Lycée Léon-Blum Créteil Cécile BETERMIN-MAIRE, Lycée Jean-Macé Niort Jean-Max GIRAULT, Académie de Poitiers Alain LAGNIER, Lycée Victor-Louis Talence Laurent MARIEN, Lycée Jean-Dautet La Rochelle Hugues MARQUIS, IUFM Poitou-Charentes Jacques PUYAUBERT, Lycée Élisée-Reclus Sainte-Foy-La-Grande Laurent SOUTENET, Académie de Poitiers Géographie Françoise CHERMETTE, Lycée technologique Jean-Zay Thiers Arnaud CLERMIDY, Lycée Hugues-Capet Senlis Françoise DRAIN, Lycée Charles-de-Gaulle Compiègne Éric FROMENT, Collège Ferdinand-Bac Compiègne José RIQUIER, Lycée Louis-Thuillier Amiens Michel SAUVADE, Lycée Blaise-Pascal Ambert Frédéric YOUINOU, Lycée François-Truffaut Beauvais

2 Aux termes du Code de la propriété intellectuelle, toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle de la présente publication, faite par quelque procédé que ce soit (reprographie, microfilmage, scannérisation, numérisation ) sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L autorisation d effectuer des reproductions par reprographie doit être obtenue auprès du Centre Français d exploitation du droit de Copie (CFC) 20, rue des Grands-Augustins PARIS Tél. : Fax : Éditions Magnard, Paris, 2006 ISBN :

3 Sommaire Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard HISTOIRE GÉOGRAPHIE Thème 1. Diffusion et mutations du modèle industriel Les problématiques du thème Les notions du thème La démarche du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème.. 23 Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 2. Guerres et paix ( ) Les problématiques du thème Les notions du thème La démarche du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 3. La construction de la République.. 57 Les problématiques du thème Les notions du thème La démarche du thème Les pages d ouverture du thème Le sujet d étude [Étude de cas] du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 1. Peuplement, réseaux et mobilités en France Les problématiques du thème Les notions du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Le sujet d étude [Étude de cas] du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 2. Dynamiques de localisation des activités en France Les problématiques du thème Les notions du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Thème 3. Les territoires européens Les problématiques du thème Les notions du thème Les pages d ouverture du thème Les cartes-clés du thème Les leçons du thème Les sujets d étude [Approfondissements] du thème Les pages Méthode du thème Les pages Horizon Bac du thème Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG 3

4 4

5 Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG Introduction Les programmes de la classe de première de la série STG sont conçus pour enseigner aux élèves les connaissances nécessaires à la compréhension du monde dans lequel ils vivent. Tenant compte des spécificités de cette série et de l horaire dans lequel ils sont appelés à être mis en œuvre (une trentaine d heures en histoire comme en géographie), ils adoptent une démarche qui respecte la cohérence de chaque discipline sans prétendre à l exhaustivité, ni temporelle ni spatiale. Dans la continuité de la classe de seconde, ils visent à approfondir des notions, dont les plus importantes apparaissent en caractères gras. Le programme d histoire est développé autour des événements fondateurs du monde contemporain. Celui de géographie privilégie l étude des territoires et l organisation de l espace. L un et l autre suivent une progression parallèle qui met l accent sur la France et l Europe en première, et sur l espace mondial en terminale. Ils permettent d aborder avec les élèves des thèmes qui comportent un enjeu civique majeur pour nos sociétés. Ces programmes entendent fournir à tous les élèves un socle commun de connaissances et de références en laissant à chaque enseignant la possibilité d effectuer des choix en fonction de ses objectifs, des intérêts des élèves, voire de l actualité. C est pourquoi ils comportent, en histoire comme en géographie, trois thèmes généraux traités chacun en deux temps : un développement obligatoire de la question (A) auquel on consacrera la majorité du temps indiqué pour l ensemble du thème ; un sujet d étude à choisir parmi trois propositions (B) auquel on réservera le troisième tiers temps. Le professeur décide de l ordre dans lequel il aborde les étapes A et B, le sujet d étude pouvant être traité en préalable ou en approfondissement. Dans le premier cas de figure il peut choisir de le traiter selon la démarche pédagogique de l étude de cas, en histoire comme en géographie, afin de conforter ce qui a été initié dès la classe de seconde dans le cadre des nouveaux programmes des séries générales. Histoire La France, l Europe et la genèse du monde contemporain Le programme entend aider l élève à se situer dans le temps présent à partir de trois entrées : nationale : les fondements de la culture républicaine française et ses adaptations ; européenne : l expérience décisive des deux conflits mondiaux dans l aspiration à la paix et à la coopération ; mondiale : la diffusion d un modèle économique et culturel conçu, exporté ou imposé par l Europe. Sa mise en œuvre s appuie sur des supports documentaires aussi variés que possible. Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire I. La construction de la République (8 10h) A. Moments et actes fondateurs ( ) A. On montre comment la République est fondée sur trois piliers en s arrêtant sur quelques moments décisifs Nation État-Nation Nationalisme Colonisation Colonialisme Les années font triompher une conscience nationale unitaire qui passe par l acquisition de références collectives (déclaration des droits de l homme et du citoyen, symboles, mémoire). Elles élargissent les modes d accès à la nationalité (1889, droit du sol). La colonisation est alors justifiée au nom d une mission civilisatrice Démocratie République parlementaire Libéralisme Radicalisme Socialisme Laïcité Laïcisation Sécularisation La construction de la démocratie est réalisée par des lois qui établissent les grandes libertés et favorisent la fondation de partis, de syndicats, d associations ( ). Elle est consolidée grâce à l extension des droits sociaux et à l égalité politique entre les sexes (Front Populaire, Libération). Elle peut être remise en cause (Vichy). Préparée par la laïcisation de l école, la loi de 1905 décide la séparation entre État et religions, garantit la liberté de pensée et de culte pour chaque citoyen, crée les conditions d une pacification sociale. Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG 5

6 Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire B. Débats et combats. Un sujet d étude au choix : B. L étude recourt notamment aux documents littéraires, artistiques, audio-visuels et aux témoignages. L affaire Dreyfus L affaire Dreyfus est retenue comme événement décisif dans la vie politique française et la lutte pour les droits de l homme. L année 1940 Au-delà de l armistice, le choix entre acceptation, collaboration et résistance met en jeu les valeurs qui fondent la démocratie. La défense nationale Le sujet traite des grands débats et des orientations stratégiques de la défense de la France dans ses dimensions militaires, économiques et civiles. L étude est prolongée jusqu à nos jours et introduit la dimension européenne. II. Guerres et paix ( ) (10 12h) A. L Europe au cœur des grands affrontements : les bouleversements territoriaux liés aux deux guerres mondiales, les totalitarismes contre les démocraties, les génocides. Guerre totale Bellicisme Pacifisme Résistance A. On présente les événements militaires des deux guerres essentiellement à l aide de cartes. La Première Guerre mondiale marque durablement les sociétés par le renforcement de l État et par l expérience de la violence. On posera la question du consentement des opinions. La Seconde Guerre mondiale franchit de nouveaux seuils dans la violence du fait des objectifs du nazisme et de l impérialisme japonais, de l implication des civils, des armes utilisées (bombe atomique). Totalitarisme Fascisme Nazisme Stalinisme On oppose les idées-forces des totalitarismes (Allemagne nazie et URSS stalinienne) et des démocraties, à travers leurs fondements, leurs objectifs, leur fonctionnement. Crime contre l humanité Crime de guerre Génocide On décrit et on analyse les mécanismes qui entraînent les génocides de la Première Guerre mondiale (Arméniens), puis de la Seconde Guerre mondiale (Juifs, Tziganes). B. La recherche de la paix. Un sujet d étude au choix B. Le sujet d étude s attache aux efforts déployés pour construire la paix et aux difficultés qu ils rencontrent. De la SDN à l ONU L échec de la SDN éclaire la mise en place de l ONU, son organisation, ses buts, ses moyens. Les grands procès après la Seconde Guerre mondiale On s intéresse aux procès qui suivent la fin de la Seconde Guerre mondiale en France, en Allemagne (Nuremberg), au Japon (Tokyo). Pacifisme et pacifistes On montre la diversité du pacifisme, les problèmes qu il rencontre, son influence. III. Diffusion et mutations du modèle industriel à partir de l Europe (8 10h) A. Capitalisme, société industrielle, culture européenne à la conquête du monde (milieu XIX e siècle milieu XX e siècle). Âge industriel Crise Croissance Classe sociale Libre-échange Protectionnisme Impérialisme A. On étudie la montée du capitalisme industriel qui invente de nouveaux modes de production (usine, entreprise) et dynamise l Europe, puis les Etats-Unis et le Japon. Cette extension n est pas linéaire, elle connaît des cycles et passe par des moments de crise. Elle entraîne la croissance des villes, transforme en profondeur les sociétés et suscite des mouvements de résistance. L industrialisation se diffuse à l échelle du monde de manière très inégale et selon des modalités différentes. 6

7 Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire B. Modèle industriel et changement social du milieu du XIX e siècle au milieu du XX e siècle. Un sujet d étude au choix : Les mutations d une filière économique B. Autant que possible, l étude recourt aux documents littéraires, artistiques, audio-visuels. Les transformations techniques sont mises en relation avec leurs conséquences sociales et culturelles. Le mouvement ouvrier Le mouvement ouvrier est appréhendé à travers son évolution et la diversité de ses manifestations dans l espace. Immigration et immigrants Avant 1914, un vaste mouvement d émigration conduit à l installation d Européens dans l ensemble du monde ; progressivement, le mouvement s inverse. L étude associe la description des flux migratoires, la présentation des immigrants et celle de leurs représentations, notamment littéraires et cinématographiques. Géographie Les territoires et leur aménagement en France et en Europe Le programme de géographie de la classe de première porte sur l étude de la France et de l Europe, dans les contours de l Union Européenne. Il a pour ambition de donner à l élève la possibilité d appliquer au pays, à ses régions et à l ensemble européen, les raisonnements géographiques acquis en classe de seconde, notamment autour de la question essentielle de l aménagement des territoires. Cette investigation géographique privilégie l approche par les cartes à toutes les échelles. La dimension européenne ne saurait être comprise comme l addition de monographies de pays mais au contraire comme une mise en perspective des problématiques nationales, qui se traitent de plus en plus dans une logique européenne. Il s agit d une réflexion fondamentale sur l impact de la construction européenne dans les dynamiques françaises, et sur le rôle de la France en Europe. La France, ses régions, l Europe : ces trois niveaux de décision, d organisation, d appartenance sont à prendre en compte ainsi que les rapports qu ils entretiennent et leur évolution. Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire I. Les territoires européens (8 10h) A. Caractères d unité et de différenciation des territoires européens. Territoire État Région Aménagement Environnement Frontière Intégration territoriale A. La lecture de cartes à différentes échelles (spatiales et temporelles) permet de caractériser les territoires européens, sous les différents aspects d un maillage politique dense, récent et mouvant, de la diversité linguistique, de la différenciation physique. La position et la singularité du territoire français au sein de cet ensemble sont analysées. Cette approche cartographique permet de cerner la nature de l objet géographique «Europe» et pose la question de ses limites. B. Des territoires gérés et aménagés, l exemple d une région européenne. Un sujet d étude au choix : Une région française Une région d un autre État de l Union Européenne Une région transfrontalière B. La région choisie, examinée au titre de sa singularité (structures et dynamiques territoriales), est l occasion d analyser les enjeux de l aménagement, de l environnement et du développement durable. Sur ce territoire s inscrivent et s articulent les actions volontaristes engagées par les autorités de gestion (Région, État, Union Européenne). Le nouveau programme d Histoire-Géographie 1 re STG 7

8 Thèmes généraux Questions (A) et sujets d étude (B) Notions Commentaire II. Peuplement, réseaux et mobilités en France (8 10h) A. La distribution de la population. Urbanisation Métropolisation Enclavement Réseau A. L examen de cartes de densité fait apparaître les «vides» et les «pleins» du territoire national et l importance du fait urbain. On montre que les trames de peuplement ainsi mises en évidence ne sont pas statiques : le territoire est parcouru par de multiples mobilités (de travail ou de loisirs) qui jouent à diverses échelles temporelles et spatiales ; les migrations internationales influent aussi sur la répartition de la population. L organisation des réseaux de transports participe au phénomène de métropolisation dont bénéficient principalement Paris et quelques unités urbaines. B. Des territoires en fonctionnement. Un sujet d étude au choix : Les mobilités à l échelle de la région ou d une agglomération urbaine L organisation des transports à l échelle de la région ou d une agglomération urbaine Une organisation intercommunale et ses réalisations B. Les constats et tendances présentés de manière générale à l échelle du territoire national sont précisés à l échelle locale en prenant comme référence le lieu où se situe le lycée. Cet approfondissement peut prendre la forme d un dossier, progressivement alimenté puis présenté par les élèves, les amenant à préciser quels sont les modes d organisation et d utilisation de leur espace de vie et d activités. Cette étude nourrit la réflexion sur la superposition et l articulation entre elles d aires fonctionnelles (bassin d emploi, aire de chalandise ou de service...), des nouveaux territoires (communautés de communes, communautés d agglomération, parc naturel) et les aires administratives. III. Dynamiques de localisation des activités en France (8 10h) A. Activités et territoires. Localisation Flux Acteurs spatiaux Contraintes Ressources Risques B. Une activité économique. Un sujet d étude au choix : Dans le domaine agricole Dans le domaine industriel Dans le domaine touristique A. Il convient de s interroger sur la localisation des activités et les facteurs qui la déterminent : pourquoi ici et pas ailleurs? Les facteurs d attraction ou de répulsion sont variables dans l espace et dans le temps, en fonction des données propres du lieu (ressources et contraintes, parmi lesquelles les données naturelles) et des types d activités ; s y ajoutent de plus en plus des facteurs extérieurs qui jouent à l échelle nationale, européenne ou internationale. B. L étude plus approfondie d un secteur économique s appuie sur une filière de production. En complément au programme d économie, cette approche permet de placer l entreprise dans son contexte territorial, de montrer le jeu des acteurs économiques, leurs stratégies d implantation et de production aux différentes échelles (depuis celle du lieu de l activité ou de l unité de production jusqu aux échelles européenne ou mondiale). Cette étude intègre les enjeux environnementaux. 8

9 Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard Le nouveau manuel de 1 re STG Magnard s inscrit dans la continuité de la collection lancée lors de la publication des programmes de la série STT, en Cette filiation repose avant tout sur la volonté de proposer aux élèves et professeurs un outil de travail, en classe et à la maison, simple et accessible, répondant aux contraintes horaires de la série et au coefficient dont est affectée cette discipline à l épreuve du baccalauréat. Cet objectif repose sur des démarches et méthodes adaptées, impliquant les élèves dans la construction d une connaissance historique et géographique. Le changement de programme, comme le passage de l épreuve orale à une épreuve écrite, demandent de refonder la démarche formatrice du manuel. Les choix effectués dans ce manuel de première respectent les termes officiels du programme et prennent en compte les recommandations des documents d accompagnement, ce pourquoi la présentation suivante met principalement en parallèle des extraits des textes officiels et les options pédagogiques qui ont présidé à l organisation générale du manuel et à ses contenus. Extrait du programme et des documents d accompagnements I. Un manuel adapté à la série et aux élèves 1. L adaptation aux horaires Les horaires des différents enseignements technologiques et généraux des classes de première et terminale STG ont été publiés dans le BO n 7 du 12 février 2004 ; la place qui y est faite à l histoire et à la géographie (2 heures hebdomadaires) impose de donner à chaque séance d enseignement cohérence et unité démonstrative. Toute prétention à l exhaustivité est exclue. Ces programmes entendent fournir à tous les élèves un socle commun de connaissances et de références en laissant à chaque enseignant la possibilité d effectuer des choix en fonction de ses objectifs, des intérêts des élèves, voire de l actualité. C est pourquoi ils comportent, en Histoire comme en Géographie, trois thèmes généraux traités chacun en deux temps : un développement général obligatoire de la question (A) auquel on consacrera la majorité du temps indiqué pour l ensemble du thème ; un sujet d étude à choisir parmi trois propositions (B) auquel on réservera le troisième tiers temps. Les options pédagogiques du manuel Magnard Le fondement pédagogique du manuel est de faire reposer la progression annuelle sur un volume de pages qui entre parfaitement dans le cadre horaire dévolu à cette série. Ainsi, le nombre de doubles pages Leçon et Sujet d étude respecte strictement celui des heures qu il est possible de consacrer dans l année à chaque thème. Chaque thème comporte des leçons et trois sujets d étude, dont un seul sera traité au choix du professeur et des élèves. L horaire global des thèmes entre dans une fourchette de 8 à 12 heures : le manuel propose de traiter les questions à raison de 4 à 6 heures par thème, et de consacrer 3 heures au sujet d étude choisi, étant entendu que chaque double page de Leçon ou de Sujet d étude fait l objet d un traitement en une heure de cours. La double page est de ce fait l unité horaire de base du manuel. Au final, pour chaque thème, il reste, 2 à 3 heures pour d autres séquences à consommer pour des activités méthodologiques (méthode de lecture du document, préparation à l épreuve écrite du baccalauréat). 2. Une démarche de leçon cohérente Les méthodes mises en oeuvre dans l enseignement de l histoire et de la géographie placent la dimension critique au centre des pratiques pédagogiques. Elles sont en ellesmêmes éducatives. [...] En faisant de l histoire et de la géographie, les élèves apprennent le temps de la réflexion. Par l exercice du raisonnement toujours secondé par l analyse critique, ils sont portés à relativiser une information rapide, conjoncturelle, non hiérarchisée. Le traitement de la question A, à travers les pages Leçons, et du sujet d étude repose sur l étude d un ensemble documentaire dont la composition, par la variété des documents et des points de vue, permet d exercer l esprit critique et de nourrir la réflexion. La démarche est guidée par un questionnement bien dosé, le cas échéant confrontant et croisant plusieurs documents ; elle permet au bout de compte de répondre à une problématique et d extraire des informations qui composent en grande partie la substance du cours. Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard 9

10 Extrait du programme et des documents d accompagnements Les options pédagogiques du manuel Magnard Cette organisation donne lieu à une démarche cohérente et formatrice, qui part d une interrogation première pour aboutir à l élaboration d une connaissance ordonnée et accessible, en passant par une activité de lecture et d interprétation d un corpus documentaire n excédant que rarement cinq éléments. 3. La consolidation des méthodes Quelles que soient la démarche adoptée et les modalités de travail mises en place, le document demeure au centre de l enseignement de l histoire et de la géographie. À cet égard, le programme recommande de diversifier la nature et le type de documents et incite, spécialement en histoire, à recourir aux documents littéraires, artistiques, et audio-visuels, souvent en marge encore des situations d apprentissage. Le manuel répond à cet objectif essentiel en accordant une place encore importante, à ce niveau du lycée, aux méthodes de lecture et d interprétation critique de documents. De ce point de vue, les pages Méthode proposent, en histoire comme en géographie, une grande variété de documents, dont la méthode d analyse est précisément détaillée, selon une démarche clairement balisée, reprise d un document à l autre, quel que soit sa nature ou son type. Ce faisant elles facilitent les situations de travail et d apprentissage des pages Leçon, Sujet d étude et des pages Horizon Bac. II. Le manuel et le nouveau programme de 1 re STG 1. L ordre des thèmes Si la conception globale du programme obéit à une présentation à deux niveaux d échelle (La France, L Europe), la présentation formelle des trois thèmes n implique pas pour autant une obligation de traitement dans le même ordre ; chaque thème possède son autonomie et ne dépend pas de ce qui suit ou de ce qui a été étudié en amont. Tout professeur peut opter par conséquent pour une progression annuelle différente. Il peut donner ainsi davantage de sens à sa responsabilité pédagogique, dès lors que les équilibres généraux et les objectifs du programme sont respectés. Il apparaît ainsi que le thème I du programme, en histoire comme en géographie, est plus difficile à aborder d emblée et par conséquent il peut être intéressant de commencer l année scolaire par les thèmes II ou III. Le manuel Magnard propose aux élèves et aux professeurs un parcours annuel qu au demeurant ils sont libres de suivre ou non différent de l ordre de présentation du texte officiel du programme. Cette conception, qui bouleverse quelque peu les habitudes de traitement des programmes, répond à des objectifs pédagogiques importants : en histoire le thème Diffusion et mutations du modèle industriel à partir de l Europe (thème III du programme) ouvre le manuel, tandis que le thème La construction de la République (thème I du programme) le ferme, le thème II Guerre et paix ( ) demeure en seconde position. La préoccupation est ainsi de débuter l année scolaire par un thème d approche plus aisé, qui correspond par ailleurs à la progression adoptée en première des séries générales. Le thème III est réservé au second semestre, lorsque le professeur a pu asseoir ses routines pédagogiques et qu il connaît bien ses élèves. Il est alors dans de meilleures conditions pour traiter de faits et de notions plus complexes ; en géographie la contrainte est de même nature, ce qui explique que le manuel débute par le thème II du programme Peuplement, réseaux et mobilités en France ; ce choix permet de remettre en place des éléments de connaissance sur la France étudiés en collège, et surtout de commencer l année en prenant appui sur l environnement régional des élèves (dans le cadre du sujet d étude) ; on peut alors leur demander de confectionner un dossier, à l instar des pages sur la mobilité dans l agglomération clermontoise du manuel. L entrée en matière dans le programme est ce faisant plus dynamique. Le thème III du programme Dynamiques de localisation des activités en France constitue le second temps de la démarche, en continuité logique avec l étude du peuplement et des mobilités, tandis que l approche Des terri- 10

11 Extrait du programme et des documents d accompagnements Les options pédagogiques du manuel Magnard toires européens (thème I du programme) fait l objet de la troisième phase du manuel, qui a adopte une progression en boucle : échelle régionale, échelle nationale, échelle européenne, pour revenir in fine à l échelle régionale. En outre, l approche cartographique (croisement de cartes, démarche multiscalaire) suggérée par le commentaire du programme est, encore une fois, plus aisée à mettre en œuvre dans la seconde moitié de l année lorsque des méthodes de travail ont été instaurées s agissant des méthodes cartographiques. 2. L articulation des Leçons (Question A) avec le Sujet d étude (B) Chaque thème du programme, en histoire et en géographie, comporte deux parties à traiter : la première intitulée «Question» est obligatoire, la seconde est proposée au choix parmi trois «Sujets d étude». Ainsi le programme combine un corpus commun de connaissances et de références pour tous les élèves de la série, et une liberté de choix s appliquant à la manière d explorer des sujets et de construire des démarches [ ]. La question constitue le développement général du thème de programme. Elle doit être obligatoirement traitée [ ]. Le sujet d étude ouvre une large possibilité de choix et d itinéraires pédagogiques. Le sujet choisi est le complément indispensable de la question, car il permet, dans un temps équivalent à environ le tiers du volume total de la question, soit d ouvrir, soit de porter un éclairage spécifique sur la question. En effet, les sujets d étude peuvent être abordés à l initiative du professeur et des élèves si l option est prise de les associer au choix soit après la question, soit en amont de cette dernière, au quel cas elle adoptera la démarche pédagogique de l étude de cas. En outre certains sujets d étude incitent les élèves à réaliser des dossiers. La combinaison Leçons (Question A) et Sujet d étude (B) constitue la nouveauté majeure du programme de 2005 de cette série. La mise en œuvre permet à la fois un choix parmi les trois sujets d étude et concernant l ordre de traitement entre la question et le sujet d étude. Ce dernier choix implique une réflexion particulière sur la démarche globale. Les Leçons (Question A) ne posent pas de problème particulier ; elles abordent les contenus majeurs du thème en cinq ou six doubles pages. La place du Sujet d étude (B) requiert par contre une attention particulière, selon qu il est développé en amont ou en aval de la question. Le manuel ne peut, pour des raisons de volume, proposer tous les sujets selon les deux approches, un seul sujet d étude situé en amont de la question est traité en histoire (L affaire Dreyfus : la République à l épreuve, p ), et en géographie (La mobilité dans l agglomération clermontoise, p ). Ce qui importe en la matière c est la démarche, les utilisateurs du manuel pouvant fort bien choisir de traiter l un des autres sujets en amont, dès lors que la méthode est appréhendée elle peut être transférée d un sujet d étude à l autre. En appui les pages qui suivent proposent néanmoins des indications pour opérer ces changements selon les choix faits par les professeurs : pour un Sujet d étude en amont, la démarche applicable est celle de l étude cas ; les trois doubles pages offrent une progression et un questionnement en trois temps à partir d un corpus documentaire ; dans cette démarche on doit passer du singulier au général, le traitement des trois doubles pages s achève sur la formulation des grandes interrogations de la question, qu ainsi il introduit dans le manuel dans l encart Synthèse et contexte du sujet d étude, où le lien est fait avec les leçons concernées par ces interrogations ; pour un Sujet d étude en aval, l étude du même corpus a vocation à approfondir et enrichir l étude des leçons ; dans cette hypothèse de travail le résultat de la démarche aboutit à la construction d une information intitulée dans le manuel Faire le point sur le sujet d étude. Dans les deux situations on voit bien le lien étroit qui unit le Sujet d étude et les Leçons. Les choix et les démarches pédagogiques du manuel de 1 re STG Magnard 11

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10 Sommaire Textes officiels... 5 Horaires... 7 Enseignement de détermination... 9 Présentation... 9 Programme... 10 Indications complémentaires... 11 collection Lycée voie générale et technologique série

Plus en détail

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION Introduction L a question de la rémunération se situe, par nature, au fondement même des pratiques de gestion du personnel. Aussi peu développée soit-elle, toute gestion des ressources humaines s organise

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Analyse de la carte :

Analyse de la carte : Amorcée au 18eme siècle en Angleterre la révolution industrielle s accélère dans les années 1870 1880 et se diffuse dans toute l Europe et aux USA. Stimulé par de nouvelles inventions comme l électricité,

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

Les nouveaux programmes de l él. école primaire. Projet soumis à consultation

Les nouveaux programmes de l él. école primaire. Projet soumis à consultation Les nouveaux programmes de l él primaire Projet soumis à consultation primaire Les nouveaux programmes sont plus courts : environ 36 pages format BO contre 104. Ils sont écrits dans un langage clair sans

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 ATTENTION : UNE SEULE SESSION EN 2015 La Région Rhône-Alpes et l État, DRAC Rhône-Alpes, ont souhaité mettre conjointement en place le

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Des cartes pour comprendre un monde complexe

Des cartes pour comprendre un monde complexe Des cartes pour comprendre un monde complexe Propositions de séquences en TES/L et en TS sur le cours introductif de géographie par Damien LOQUAY, EEMCP2 en Tunisie Ce que disent les programmes Terminale

Plus en détail

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif»

Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Cadrage du mémoire de master MEEF commun aux mentions «1 er degré», «2 nd degré» et «Encadrement Educatif» Chaque parcours pourra compléter ce cadrage général par un cadrage spécifique au parcours prenant

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- :

Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques- : L évaluation des Mathématiques en Lycée Professionnel Quelle est la place de l évaluation dans une séquence de mathématiques en Lycée professionnel? Collège (3DP). Le texte du programme -Mathématiques-

Plus en détail

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes de troisième Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Thème 2 : L évolution du système de production et ses

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 «La grande idée, la notion fondamentale de l Etat laïque, c est-àdire la délimitation profonde entre le temporel et le spirituel, est entrée dans nos mœurs de manière

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION :

L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION : CHRONIQUE 88. L ENTREPRISE FACE A SA RESPONSABILITE FORMATIVE APRES LA REFORME DE LA FORMATION : Bonne foi contractuelle, Co-investissement, fin de la logique fiscale «d imputabilité», pilotage stratégique,

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE

MASTER Mention MEEF. «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE MASTER Mention MEEF «Métiers de l Enseignement, l Education et la Formation Second Degré». Spécialité : HISTOIRE-GEOGRAPHIE Nouveau master mis en place à compter de septembre 2013 pour les M1. Pour le

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS PROFESSEUR DES ÉCOLES PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS Éric SEGOUIN Denis BASCANS Une méthode et un outil d aide à la conception et à la programmation de séquences d enseignement pour l école primaire

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

Août 2013 Enquête CLCV Tarifs et pratiques des auto écoles

Août 2013 Enquête CLCV Tarifs et pratiques des auto écoles Août 2013 Enquête CLCV Tarifs et pratiques des auto écoles 1 Avec 742 367 permis B délivrés en France en 2011, le permis de conduire est le premier examen en France par son nombre de candidats. Le permis

Plus en détail

Les pratiques de simulation de crise: enquête auprès de quarante-trois grands établissements financiers

Les pratiques de simulation de crise: enquête auprès de quarante-trois grands établissements financiers Ingo Fender (+41 61) 280 9458 ingo.fender@bis.org Michael S. Gibson (+1 202) 452 2495 michael.s.gibson@frb.gov Les pratiques de simulation de crise: enquête auprès de quarante-trois grands établissements

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL

MASTER 2 PROFESSIONNEL UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines Département «SCIENCES DE LA COMMUNICATION» MASTER 2 PROFESSIONNEL Ingénierie de la Création Multimédia et Direction

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

Point de situation sur la réforme du lycée. I. Les faiblesses du lycée actuel et la nécessité de le réformer

Point de situation sur la réforme du lycée. I. Les faiblesses du lycée actuel et la nécessité de le réformer 1 Point de situation sur la réforme du lycée I. Les faiblesses du lycée actuel et la nécessité de le réformer Sur le diagnostic et la problématique de départ, l essentiel du travail est fait. D une part,

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011

Une école qui répond aux défis du futur. Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire. Votation cantonale du 4 septembre 2011 département de la formation, de la jeunesse Et de la CUltUrE Information concernant la Loi sur l enseignement obligatoire Contre-projet du Conseil d Etat et du Grand Conseil à l initiative «Ecole 2010»

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

Formations n S.0.01.04.02.c03/1/2 n S.0.01.04.02.c03/2/2 Opérateur : ULB-ULg-UMH

Formations n S.0.01.04.02.c03/1/2 n S.0.01.04.02.c03/2/2 Opérateur : ULB-ULg-UMH IFC Formations n S.0.01.04.02.c03/1/2 n S.0.01.04.02.c03/2/2 Opérateur : ULB-ULg-UMH Préparer la transition secondaire-université dans les cours de mathématiques Présentation générale Stéphanie BRIDOUX

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Qu est-ce que l entreprise pour le droit aujourd hui?

Qu est-ce que l entreprise pour le droit aujourd hui? Qu est-ce que l entreprise pour le droit aujourd hui? CHAPITRE 1 Un zone commerciale : des entreprises multiples et diverses. DÉCOUVRIR 1 Le principe d unité des règles de droit 10 2 Le statut de l entreprise

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Management Interculturel

Management Interculturel Management Interculturel La mondialisation et l ouverture des marchés ont permis l interconnexion des mondes. Ces phénomènes ont en même temps accéléré la mutation des modes de pensée et de consommation.

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR

ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR ADMISSION DIRECTE AU NIVEAU MASTER HEC, ESCP SAINT CYR 1 SOMMAIRE 2 PREPARER HEC / L ESCP EUROPE A L ELEAD 3 -L EPREUVE DE DOSSIER 4 - L EPREUVE DE LANGUE 5 -L EPREUVE D OPTION 6 - LES EPREUVES ORALES

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 163 13 juillet 2009. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 163 13 juillet 2009. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2391 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 163 13 juillet 2009 S o m m a i r e ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL: TÂCHE

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

CHARTE DES PROGRAMMES

CHARTE DES PROGRAMMES CHARTE DES PROGRAMMES Charte relative à l élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d enseignement ainsi qu aux modalités d évaluation des élèves dans l enseignement scolaire CONSEIL SUPÉRIEUR

Plus en détail

SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE

SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE 29 janvier 212 EFFETS REDISTRIBUTIFS DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Résultats actualisés et simulations de l INSEE 1 SYNTHESE : LES LEVIERS DE LA REDISTRIBUTION JACQUES FONTANILLE 1 INTRODUCTION 1) Motivations

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEES 4 à 7 DU SECONDAIRE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEES 4 à 7 DU SECONDAIRE Ecoles européennes Bureau du Secrétaire Général Ref. : 2010-D-441-fr-5 Orig. : FR PROGRAMME DE MATHEMATIQUES ANNEES 4 à 7 DU SECONDAIRE Préambule aux programmes SUIVI DU COMITE PEDAGOGIQUE MIXTE DES 9,

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Auteurs : Jacques Potdevin : Président de la Fédération des Experts comptables Européens (FEE - Federation of European Accountants 2 ) de 2007 à 2008.

Plus en détail

Délégation aux entreprises -- Secrétariat général. Tableau de bord central 2003. Valorisation et transfert de technologies. Résumé opérationnel...

Délégation aux entreprises -- Secrétariat général. Tableau de bord central 2003. Valorisation et transfert de technologies. Résumé opérationnel... Délégation aux entreprises -- Secrétariat général Tableau de bord central 2003 Management de la qualité Valorisation et transfert de technologies Sommaire Résumé opérationnel... 2 Préambule... 3 Construction

Plus en détail