PROPOSITIONDE RÉSOLUTION PRÉSENTÉEENAPLICATIONDEL'ARTICL E 73 BISDURÈGLEMENT,surla PRÉSENTÉE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROPOSITIONDE RÉSOLUTION PRÉSENTÉEENAPLICATIONDEL'ARTICL E 73 BISDURÈGLEMENT,surla PRÉSENTÉE"

Transcription

1 N 438 SÉNAT SESIONEXTRAORDINAIREDE Anexeauprocèsverbaldelaséancedu30septembre197. PROPOSITIONDE RÉSOLUTION PRÉSENTÉEENAPLICATIONDEL'ARTICL E 73 BISDURÈGLEMENT,surla pour propositiondedirectiveduconseil lemarchéintérieurdugaznaturel concernant (n E-211), des rè PRÉSENTÉE ParM.JacquesOUDIN, (Renvoyée àlacommisiondesafaireséconomiquesetduplansousréservedelaconstitution Sénateur. éventueled'unecommisionspécialedanslesconditionsprévuesparlerèglement ) Unioneuropéene.

2 - 2 - * EXPOSÉDESMOTIFS i Mesdames,Mesieurs, communautaire Depuis192,leSénatsuitdeprèslesn règlescommunespourlemarchéintérieurdugaznaturel srelatives àlapropositiondedirectiveconcern d'actecommunautair e E21). propositionestdevenuedéfinitive.depuislors,lesnégociations Le25avrildernier,unerésolutionduSénatpo poursuivies.le18 l'unioneuropéene aformuléunepropositiondecomprom juilet197,laprésidenceluxembo désormaisdebaseauxnégociations l'énergieaurontlieu d'ici àlafindelaprésidenceluxem ;deuxconseilsdes Lesnégociationsontenefetprogresé,maisdesdificultés UnenouveleinterventionduSénatparaîtaujourd'hi notreasemblée.unedirectivecommunautair subsistent,quijustifientundébatetuneprisedepositio aceptéequesieleestconformeauxobjectifsde enepeuten servicepublicdehautniveauetdesécuritéd'aprovi contientdesdispositionssatisfaisantessurplusieurssujets Lapropositiondecompromisdelaprésidenceluxem : entreprisesgazièressontdésormaispleinementprisesencom Lesmisionsdeservicepublicquipeuventêtre textedelaproposition.enefet, propositiondispose : «tenant l'article 3paragraph pertinentes du traité, ple peuvent imposer aux en économique général, e porter sur la sécurité, yd régularité, l'environnement. la qualité Ces et non discriminatoires et o éventuelles, sont publié

3 I par service lesétatsmembres. public en ce Comme qui conce mo planification lesétatsmembres à qui long le terme souhaite pourraient vouloir accéder en au États Enoutre, membresd'obligerlesentreprisesdedistribution l'article 8delapropositiondedirectivepermetaux lesclientssituésdansunezonedonéeouapartenant àunecertain àaprovisio catégorie.enfin, refuserl'acèsauréseaulorsquecelui-ci l'article17permetauxentreprisesdegaznaturelde les obligations de «service les empêche imposées». publ résolutionsénatorialeduprintempsdernierestdésormaissatisfaite. Ainsi,l'unedesrevendicationslesplusimportantesdela L'ouverture pasateinteauxmisionsdeservicepublicasuméespargazd àlaconcurencedumarchédugaznaturelneporter France.Lesdispositionssurcesujetinscritesdanslapropositionde directivenesontdésormaispluscontestéesparaucunétatmembre del'unioneuropéene. relatifs Lesarticles12et13delapropositiondedirectiveson comptabilité.l'article13tend àladisociationcomptableet àimposerauxentreprisesgazières àlatransparencedela transport,dedistributionetdestockagedegaznaturel.l'article12 intégréesuneséparationcomptabledeleursactivitésdeproduction,de prévoitquant qu'ilsdésignentontledroitd'acéder àluiquelesétatsmembresoulesautoritéscompétentes lorsqueceteconsultationleurestnécesairepourexercerleurs àlacomptabilit édesentreprises du25avrildernier, fonctions.cependant,commeledemandaitlesénatdanssarésolution membresetlesautoritéscompétences l'article12delapropositionprévoitqueles informations commercialeme «préservent la confidentialitédanslapropositiondedirective. Onnepeutqueseféliciterdel'inscriptiondel'obligationd esentieldenepasafaiblirlesentreprisesgazièresdansleurs Ilestenefet négociationsaveclesproducteursenrendantacesibles informationsrelativesauxcoûtssuportésparcesentreprises. àtousles Gouvernement Danssarésolutiondu25avrildernier,leSénatdemandaitau honorer «de les veiller contrats à ce d'approv que les e

4 - 4 - pay contrats àlongtermeontuneimportancecapitale,compe» déjà conclus et co dansledomainedugaznaturel.aucoursdespro situationdedépendancedanslaquelesetrouvel'union maisdemanièretout l'arivéesurlemarchédugazbritaniquemodifieracete del'unionestapelée àfaitconjoncturele. às'accroître.or,l'importation Àlongterm provenancededestinationslointainesnécesitedesinvestisem descontratsd'aprovisionemen coûteux.danscesconditions, t àtrèslongterme.l'article ilestindispensabledepouv propositionpermetauxentreprisesgazièresdedemand contratsd'aprovisionemen dérogationsauxrèglesdel'acèsauréseauafind or-pay»qu'elesontconcludanslepas t àlongtermeavecclauses conclure mêmesilesmodalitésd'obtentiondecesdérogationspo àl'avenir.ils'agitd'uneévolutiontout à problèmesnonnégligeables. négociationsaucoursdesderniersmois. Desprogrèssensiblesontdoncétéenregistrésd decompromisdelaprésidencedel'unioneuropéene,qui Degravesdificultéssubsistentcependantdanslaprop interventiondenotreasemblée.troispointsdoiventfairel'o vigilanceparticulière : -lestatutdeladistributiondugaz; -ledegréd'ouvertur edumarché ; -lesmodalitésd'obtentiondesdérogationsau tit pay contratsd'aprovisionemen». tavecclausesde «t garantissant la (1) quantité Les accords enlevée. paiement avec claus d'u

5 - 5 - négociationsestceledeladistributiondugaz.envertude 1.Lapremièrequestionquiposeencoredesdificultésdansle delapropositiondedirective,lesétatsmembresnepeuventrefuserdes l'arti autorisationsdeconstruireoud'exploiterdesinstalationsdegaznaturel liquéfié,desinstalationsdestockage,etdesconduitesdetransporte discriminatoires.l'organisationactueledeladistributiondugazen dedistributionqu'ens'apuyantsurdescritèresobjectifsetnon Franceestmanifestementincompatibl eaveccetedisposition. trèsprobablementundébataucoursdesprochainesanées. LestatutdeladistributiondugaznaturelenFrancemérite Aujourd'hui n'asurepasladesertedel'ensembl,enefet,gazdefrancejouitd'unquasi-monopole,mais communesnedisposantpasderéseaudedistribution,gdf eduteritoirefrançais.dansles exclusifdeconstruireungazoduc.or,selonunecirculaireministériele, ale GDFdoitefectueruneanalysederentabilitéetrefuserladeserted' zonepotentielementnonrentable. situationquelquepeuincohérentequijustifieraunexamenaprofondi Ils'agitincontestablemen td'une dansl'avenir.pourautant,onnesauraitacepterquelemonopole communautaire distributionsoitpurementetsimplemen. Ilapartiendraauxautoritésfrançaises,etenpremier tsupriméparunedirective ladistributiondugaz.cetequestionrelèvedelasubsidiaritéet lieuauparlementfrançais,dedébatredel'aveni rdel'organisationde pouvoirêtrerégléeparchaqueétatmembreenfonctiondes préocupationspropres. decompromisprésentéeparlaprésidencedel'unionnepeutê 2.Ledegréd'ouvertur edumarchéenvisagédanslaproposition présidence aceptéparlafrance.pourdéfinirledegréd'ouvertur aformuléuneproposition (art.18)reposantsurleséléme edumarché, suivants : gazserontconsidéréescommedesclientséligibles -touteslesinstalationsdeproductiond'électricité (c'est-à-direpouvant àpartirdu paserdescontratsdefournituredegazetacéderauréseau)ains lesinstalationsindustrielesconsommantplusde25milionsdem gazparanparsitedeconsommation ; 3 aboutir -ladéfinitiondesclientséligiblesparlesétatsmembresdevra consommationanueletotaledegazdumarchénationaldugaz àuneouverturedumarchéégale à28 %aum ; marchésupérieure - siladéfinitiondesclientséligiblesconduit à35 %delaconsommationanueletotale, àuneouverture jusqu'àobteniruneréductiondel'ouverturedumarché membreconcernépeutmodifierladéfinitiondesclientséligibles à35 %»

6 - 6 - consommationanueletotale ansaprèsl'entréeenvigueurdeladirectiveet (cepourcentageseraitporté à45 à40 l'entréeenvigueurdeladirective) ; industrielsseraitabaisé -leseuilde25milionsdem à15milionsdem 3 fixépour 3 aprèscinq l'éligib milionsdem 3 aprèsdixans. d'ouverturedumarchénepeuventêtreaceptéspar Cesdiférentscritèresdestinés àdéfinirle comptetenudesconséquencestrèsgravesquepouraitent miseenoeuvre.pourcomprendreleproblèmespécifiquede autrespaysdel'unioneuropéened'instalationsdeprod fautsavoirquelafrancenedisposepas,contrairement à d'électricité mêmesituation,maisbénéficierontd'unrégimedérogatoire àpartirdugaznaturel.lagrèceetleportu tableausuivantrésumelasituation l'applicationdeladirectiveentantquemarchésdits àcetégarddanslesq «é l'union : PAYS Parten196dela productioncentralisée Alemagne d'électricitédansla Autriche Danemark Belgique consommationdegaz % Finlande Espagne 9% % France 25% 2% Irlande Grèce Luxembourg Italie 50% 15% Pays-Bas Royaume-Uni Portugal 13% 0% desclientsindustrielsconduiraitenfrance L'applicationduseuilde25milionsdem Suède 20% 0% 9% àuneouverture 3 pour d'environ19 %.Lapropositiondedirectiveimposecep ; 1 * *

7 - 7 - pourcentageminima conditions,leseuild'éligibilitéseraitramenépourlafrance ld'ouvertur edumarchéde28 %.Dansces milionsdem 3,comptetenudel'absenced'instalationsdeproduction àenviron 9 d'électricité lespayseuropéensetconduirait àpartirdugaz.cetesituationestabsolumentuniqueparmi français.l'abaisemen tprogresifdesseuilsprévusparlaproposition àuneouverturetrèsbrutaledumarc (15milionsdem concerneraitquemarginalementlafranceoùs'appliquerai 3 aprèscinqans,cinqmilionsdem 3 aprèsdixans) immédiatemen tunseuilde 9milionsdem 3.Ainsilaprogresivitéd t l'ouverturedumarchédugaznaturel,pourtantnécesaire l'adaptationdesacteursconcernés,seraitréduite ànéantenfrance à (àtitredecomparaison,ladirectiverelativeaumarchéintérieurde l'électricitéprévoituneouverturedumarchéde23 l'entréeenvigueurdeladirective,de28 %aprèscinq %lors d'applicationetde32 demultiplesclientsindustrielsseraientconsidéréscommeéligibles %aprèsdixanéesd'application).en del'unioneuropéene. enfrancealorsqu'ilspouraientnepasl'êtredanslesautres nedevoirconcernerquelafrance.danslesautrespays,comptetenu En fait,lepourcentageminima ld'ouvertur edumarchésemble dumarchéserad'emblé l'importanc edelaproductiond'électricité esupérieure à28 àpartirdugaz,l'ouverture tenusderendreéligiblesungrandnombredeclientsindustriels.tout %,sansquecespays pasecommesilafrancedevaitpayerseschoixenmatière productiond'électricitéparuneouvertureacruedesonmarché gazierpourlesclientsindustriels.cesdeuxmarchés-marchéde productiond'électricité autresclientsindustrielsd'autrepart-nesontenriencomparables àpartirdugazd'unepart,marchédes etl'ouverturebrutaleetmasivedumarchégazierpourlesclien industrielsseraitextrêmementdéstabilisantepourl'opérateur national. Gouvernementfrançais,danslamesureoù Letexteactuelnedoitdoncpasêtreaceptéparle lesspécificitésdelastructuredumarchéfrançais. ilneprendguèreencom Sénat,quineparticipepasauxnégociationscommunautaires Iln'appartientpasau formulerdespropositionschifréesquantaudegréd'ouvertur marchédugaznaturel.ilrevientenrevancheausénat,dans edu,de d'uneouverturemaîtriséeetprogresivedumarchédugaznature fonctiondecontrôledugouvernement,d'afirmerl'importance adaptéeauxintérêtsnationaux.or,lespropositionsactuelesne paraisentpasconformes àcetobjectif. considérationlescontrats 3.Commenousl'avonsvu,lanouvelepropositionprenden àlongtermecomportantdesclausesde

8 - 8 - «àlongterme.envertude take-or-pay l'article23delapropositio»quipermetentauxentre relatifs gazièrepeutdemanderunedérogationauxarticlesdelap économiques àl'acèsauréseau sielerencontre et financiè «g pay priseencomptedescontratscomportantdesclausesde» 'elle a acceptés d estuneévolutiontout àfaitpositive.toutefois,lesm «L'entrepriseconcernéedevraitenefetadreserunedemande d'obtentiondesdérogationsneparaisentpaspleinementsatisfaisan membreconcerné,lequeldevraitensuites'adreser àla cà européene,quidécideraitendernierresort.pourprendre décision,lacommissionseraitasistéed'unsimplecomitéconsu pas.comptetenudel'importanc composédereprésentantsdesétatsmembres,dontlesavisn souhaitablequelacommissionsoitentouréed'uncom edesdécisions àpren pourele réglementaire,dontlesprisesdepositionsontpluscontra apelé àstatuer). (encasdedésacord,leconseildel'unione desquelslacommissionpouraitacorderourefuserladérogation Paraileurs, l'article23définitune listedecritèresen auxcontraintesquefontpesersurlesentreprisesgazièresles comportantdesclausesde critèrestelsque «l'objectif «take-or-pay gaz naturel»ou «de situat réal marché commissioneuropéeneetpouraientlim du gaz»quilaisentunelar posibilitésd'obtentiondedérogations.ilconviendradoncdev dérogationssoitrédigéedemanièretelequ'eleneren cequelalistedescritèrespouvantjustifierl'obten inopérantecetedisposition. * * ** Telessontlesraisonspourlesqueles ilvousestd Mesdames,Mesieurs,debienvouloiradopterlaproposition résolutionsuivante :

9 » PROPOSITIONDERESOLUTION LeSénat, Vulapropositiond'actecommunautair e E21, laprésidenceluxembourgeois Vulapropositiondecompromisprésentéele18 edel'unioneuropéene, juilet197pa VusarésolutionTA94du25avril197 : publicetenparticulierdelasécuritéd'aprovisionemen -sefélicitedelapriseencomptedesmisionsdeservic propositiondedirective ; tdansla pourlesentreprisesgazièresd'obteni -aprouvel'inscriptiondansladirectivedelaposibilité d'acèsauréseauafind'honorerlescontratsd'aprovisionemen rdesdérogationsauxrègles longtermeavecclausesde «take-or-pay t à paséouqu'elesconcluront àl'aveni r ;»q auprincipedesubsidiarité,l'organisationdeladistributiondugaz -demandeaugouvernementd'obteni rque,conformément relèvedelacompétencedechaqueétatmembre -demandeenoutreaugouvernement,comptetenude ; l'évolutiondesnégociations : àuneouverturemaîtriséeetprogresivedumarchéfrançaisdugaz deveiler àcequel'adoptiondeladirectiveconduise à parlaprésidencedel'unioneuropéene concurenceetdes'oposerenconséquenceauxpropositionsformulées compromis ; à l'article18desonprojet desdérogationsauxrèglesd'acèsauréseauau des'asurerquela listedecritèrespouvantjustifier «take-or-pay»souscritsparlesentreprisesgazières titredesengagemens manièrequ'eleneconstituepasenfaitunobstacle dérogations ; àl'octroide asistéeparuncomitéréglementairedansl'exercicedesescompétences deveiler àcequelacommissioneuropéenesoit

10 -10 - titredesengagements enmatièred'octroidedérogationsauxrèglesdel'acès gazières ; «take-or-pay l'évolutiondesnégociationssurcesujetetenparticulierd d'informe rlesorganescompétentsduséna fin desdeuxconseilsdesministresdel'énergiequisedéro del'année. r

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 13 octobre 2008 (OR. en) 14162/08 LIMITE ACP 179 PTOM 32 FIN 376

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 13 octobre 2008 (OR. en) 14162/08 LIMITE ACP 179 PTOM 32 FIN 376 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13 octobre 2008 (OR. en) 14162/08 LIMITE ACP 179 PTOM 32 FIN 376 PROPOSITION Origine: Commission européenne En date du: 8 octobre 2008 Objet: Proposition de

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne L 129. Législation. Actes législatifs. 57 e année. Édition de langue française. 30 avril 2014.

Journal officiel de l'union européenne L 129. Législation. Actes législatifs. 57 e année. Édition de langue française. 30 avril 2014. Journal officiel de l'union européenne L 129 Édition de langue française Législation 57 e année 30 avril 2014 Sommaire I Actes législatifs RÈGLEMENTS Règlement (UE) n o 421/2014 du Parlement européen et

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES

PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES PROTOCOLE (n 36) SUR LES DISPOSITIONS TRANSITOIRES LES HAUTES PARTIES CONTRACTANTES, CONSIDÉRANT que, afin d'organiser la transition entre les dispositions institutionnelles des traités applicables avant

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Je réponds en tant que...: réponses % Consommateur 41 ( 31.1%) Organisation représentative 30 ( 22.7%) Entreprise

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute Offre à l attention de Monsieur Promu P2014 Vous Nom : Monsieur Promu P2014 Adresse :, Date de naissance : 01/06/1989 Age à la souscription :

Plus en détail

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0

L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47.0 L Europe des consommateurs : Contexte international Rapport Eurobaromètre 47. Résumé La question de la position des consommateurs vis-à-vis du commerce international a été abordée en particulier par deux

Plus en détail

Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire * PROJET DE RAPPORT

Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire * PROJET DE RAPPORT PARLEMENT EUROPÉEN 2009-2014 Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire 16.9.2009 2009/0071(CNS) * PROJET DE RAPPORT sur la proposition de décision du Conseil concernant

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

ANNEXE 9 (A) (B) (2) (12) (14) (17) (18) (24) (25) (C) (27) (29) (D) (31) (32) CALCUL DES COÛTS MOYENS ANNUELS DES PRESTATIONS EN NATURE

ANNEXE 9 (A) (B) (2) (12) (14) (17) (18) (24) (25) (C) (27) (29) (D) (31) (32) CALCUL DES COÛTS MOYENS ANNUELS DES PRESTATIONS EN NATURE ANNEXE 9 (A) (B) (2) (12) (14) (17) (18) (24) (25) (C) (27) (29) (D) (31) (32) CALCUL DES COÛTS MOYENS ANNUELS DES PRESTATIONS EN NATURE [Article 4, paragraphe 9, article 94, paragraphe 3, point a) et

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct. Article 2 Article 2

TABLEAU COMPARATIF. ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct. Article 2 Article 2 TABLEAU COMPARATIF ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct Acte de 1976 Article premier Article premier Les représentants, au Parlement européen, des peuples

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

Questions et réponses sur la vente à distance

Questions et réponses sur la vente à distance MEMO/06/339 Bruxelles, le 21 septembre 2006 Questions et réponses sur la vente à distance Qu'est-ce que la vente à distance et comment est-elle réglementée dans l'union européenne? La législation de l'union

Plus en détail

LA LOI APPLICABLE ET LA DERNIERE RESIDENCE HABITUELLE DU DEFUNT

LA LOI APPLICABLE ET LA DERNIERE RESIDENCE HABITUELLE DU DEFUNT LA LOI APPLICABLE ET LA DERNIERE RESIDENCE HABITUELLE DU DEFUNT Mon sujet est celui de la loi applicable «objectivement» à la succession, ce qui exclut le cas où le défunt aurait lui-même choisi cette

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

DÉCLARATION D'ENGAGEMENT DÉCLARATION D'EMPLOI EN QUALITÉ DE TRAVAILLEUR DÉTACHÉ

DÉCLARATION D'ENGAGEMENT DÉCLARATION D'EMPLOI EN QUALITÉ DE TRAVAILLEUR DÉTACHÉ votre Ministère de l'emploi et de la Solidarité Pr établir cette, suivre attentivement les instructions (voir au verso 2) Rubrique remplir par l'employeur du détachement en France : égale 12 mois Rubrique

Plus en détail

Service des Traités Mise à jour : août 2009

Service des Traités Mise à jour : août 2009 R O Y A U M E D E B E L G I Q U E S e r v i c e p u b l i c f é d é r a l A f f a i r e s é t r a n g è r e s, C o m m e r c e e x t é r i e u r e t C o o p é r a t i o n a u D é v e l o p p e m e n t

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES A UNE ALLOCATION STAGE-ERASMUS 2015/2016. Partie A : Présentation du dispositif et des règles d éligibilité

APPEL A CANDIDATURES A UNE ALLOCATION STAGE-ERASMUS 2015/2016. Partie A : Présentation du dispositif et des règles d éligibilité APPEL A CANDIDATURES A UNE ALLOCATION STAGE-ERASMUS 2015/2016 Partie A : Présentation du dispositif et des règles d éligibilité 1- DEFINITION d un stage ERASMUS : Est éligible au statut ERASMUS-stage toute

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

... (nom et prénom de la personne introduisant la requête) né(e) à... [ville] le... [date]

... (nom et prénom de la personne introduisant la requête) né(e) à... [ville] le... [date] OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHE INTERIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) Département «Administration des marques, dessins et modèles» Service «Registre et bases de données connexes» v.9/2003 REQUETE

Plus en détail

COMMENT COMMANDER? Par courrier. En ligne sur le site www.quae.com. Par fax. Par email

COMMENT COMMANDER? Par courrier. En ligne sur le site www.quae.com. Par fax. Par email COMMENT COMMANDER? Par courrier Adresser votre commande à l aide du bon de commande proposé en page 4 que vous aurez imprimé ou sur papier libre en mentionnant bien le titre de l ouvrage et la quantité

Plus en détail

Pioneer Investments, 27 février 2003

Pioneer Investments, 27 février 2003 Pioneer Investments, 27 février 2003 1995-2002 Heurs et malheurs des épargnants européens par André Babeau Président du Comité d orientation Conseiller Scientifique au BIPE 1 Le choc de l année 2000 la

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

La zone euro et la crise des dettes publiques

La zone euro et la crise des dettes publiques La zone euro et la crise des dettes publiques Charles Wyplosz Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève Conférence SYZQUANT Genève le 23 novembre 2010 Dettes en 2010 (% PIB)

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER 10 décembre 2012 Chère Madame/Cher Monsieur, Chaque pays européen a son propre système national d'enseignement

Plus en détail

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013 159/2014-22 octobre 2014 Permis de résidence dans l'ue28 pour les citoyens extracommunautaires Plus de 2,3 millions nouveaux titres de séjour délivrés dans l UE28 en 2013 Principaux bénéficiaires originaires

Plus en détail

> Dossier 17 mars 2009

> Dossier 17 mars 2009 > Dossier 17 mars 2009 Le travail des étrangers en France Vous embauchez un étranger au sein de votre entreprise : ce que vous devez savoir. L embauche de personnels de nationalité étrangère est soumise

Plus en détail

Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse

Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse Formulaire de demande de vignette de validation du permis de chasse DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DES POUVOIRS LOCAUX DE L ACTION SOCIALE ET DE LA SANTÉ Bureaux de délivrance et heures d ouverture

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : 10/12/97. des Caisses Primaires d Assurance Maladie. des Caisses Générales

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? 006 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Quelle garantie pour vos dépôts? L E S M I N I - G U I D E S B A N C A I R E S FBF - 18 rue

Plus en détail

Vos droits en tant que citoyens

Vos droits en tant que citoyens Vos droits en tant que citoyens Etre une personne devant la loi Inclusion Europe Rapport Inclusion Europe et ses 49 associations membres nationales, régionales et locales dans ces 36 pays luttent contre

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04 Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 130 km/h 120 km/h 130 km/h obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire entre 01/11 et 01/03 obligatoire

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

EUTM Mali. Mission d entraînement de l Union européenne au Mali. Dossier de Presse. Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne

EUTM Mali. Mission d entraînement de l Union européenne au Mali. Dossier de Presse. Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne EUTM Mali Mission d entraînement de l Union européenne au Mali Dossier de Presse Mandat Activités Événements Curriculum Vitae Plan de la caserne EUTM Mali, une contribution décisive à la reconstruction

Plus en détail

Mobile Connect Pro. Activez votre compte. Avec 200 Mo de données tous les mois pendant trois ans. Mobile Broadband

Mobile Connect Pro. Activez votre compte. Avec 200 Mo de données tous les mois pendant trois ans. Mobile Broadband Mobile Connect Pro Activez votre compte Mobile Broadband Avec 200 Mo de données tous les mois pendant trois ans Bienvenue sur HP Mobile Connect Pro HP Mobile Connect Pro est un contrat minimum de service

Plus en détail

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS Nom :. Prénom :.. Date : L Union Européenne (15 pays) PAYS Autriche Belgique Allemagne Danemark Espagne Finlande France Royaume-Uni Grèce Irlande Italie Luxembourg -Bas Portugal Suède Capitales Nom :.

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Sommaire. Présentation générale 2. Objectifs 2. Public 2. Procedures de candidature et criteres de recevabilite 2

Sommaire. Présentation générale 2. Objectifs 2. Public 2. Procedures de candidature et criteres de recevabilite 2 Le programme ALBAN Centro Franco- Brasileiro de Documentação Técnica e Científica ALBAN - Programme Communautaire de bourses d études pour les ressortissants de l Amérique Latine en Europe Sommaire Présentation

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 27 juin 2014

HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE. au 27 juin 2014 HELIUM OPPORTUNITES DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 27 juin 2014 Fonds Commun de Placement Société de gestion : Syquant Capital, 67 rue de la Boétie 75008 Paris Dépositaire :RBC Investors

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 20.5.2014 COM(2014) 277 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à

Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 120 km/h 130 km/h 130 km/h recommandé mais obligatoire pour des véhicules obligatoire obligatoire obligatoire professionnels

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Mobilité internationale

Mobilité internationale Mobilité internationale études et stages : aides financières* Service des Affaires Internationales Université de Rennes 1 * Les aides financières présentées sont celles dont le SAI a connaissance àla date

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

ANNEXE X PRESTATIONS SPÉCIALES EN ESPÈCE À CARACTÈRE NON CONTRIBUTIF. [Article 70, paragraphe 2, point c)]

ANNEXE X PRESTATIONS SPÉCIALES EN ESPÈCE À CARACTÈRE NON CONTRIBUTIF. [Article 70, paragraphe 2, point c)] ANNEXE X (1) (3) PRESTATIONS SPÉCIALES EN ESPÈCE À CARACTÈRE NON CONTRIBUTIF [Article 70, paragraphe 2, point c)] BELGIQUE a) Allocation de remplacement de revenus (loi du 27 février 1987). b) Revenu garanti

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

Les Documents de séjour des Etrangers

Les Documents de séjour des Etrangers Les Documents de séjour des Etrangers Pas toujours facile de s'y retrouver! Par G GEERTS (CJD) En effet, la plupart des cartes électroniques pour étrangers ont une validité de 5 ans, mais le séjour est

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012 Offre Entreprises Colissimo Solution d affranchissement en ligne s applicables au 1 er mars 2012 OFFRE Nationale Colissimo Access F Livraison en boîte à lettres* Colissimo Expert F Colissimo Services F

Plus en détail

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA FISCALITÉ ET DE L UNION DOUANIÈRE Analyses et politiques fiscales Analyse et coordination des politiques fiscales Bruxelles, le 23 février 2005 Taxud E1 MH/

Plus en détail

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113. Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113. Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113 Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures Présidence de M. Pierre Lequiller, Président SOMMAIRE Communication de M. Pierre Forgues sur la proposition

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.9.2014 C(2014) 6536 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Article unique. Le Président, Signé : Christian Poncelet

Article unique. Le Président, Signé : Christian Poncelet COUVERTURE Document mis en distribution le 29 juin 2001 N o 12 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 1 er juillet

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

Forfait BRIO LIBERTÉ 2H

Forfait BRIO LIBERTÉ 2H Forfait BRIO LIBERTÉ 2H Voix, SMS et MMS DE Le forfait Brio Liberté 2H est disponible avec l ensemble des couvertures du réseau SFR (GSM/ GPRS/EDGE/3G/3G+) depuis un mobile compatible. Offre sans mobile

Plus en détail

Vente intracommunautaire de biens à un non assujetti à la TVA Régime TVA et Obligations

Vente intracommunautaire de biens à un non assujetti à la TVA Régime TVA et Obligations Vente intracommunautaire de biens à un non assujetti à la TVA Régime TVA et Obligations - Vous êtes une entreprise établie et assujettie à la TVA en France. Vous détenez à ce titre un numéro de TVA intracommunautaire.

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe!

JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! JEUNES EN FORMATION PROFESSIONNELLE? Feu vert pour l Europe! ERASMUS+ C EST AUSSI POUR VOUS! w Vous êtes jeune, en formation professionnelle initiale? Mettez toutes les chances de votre côté pour trouver

Plus en détail

Les politiques climatique et énergétique de la France

Les politiques climatique et énergétique de la France Les politiques climatique et énergétique de la France Rouen, le 11 avril 2011 Domitille BONNEFOI Domitille.bonnefoi@developpement-durable.gouv.fr DGEC Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail