Réviser le brevet en éducation civique.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réviser le brevet en éducation civique."

Transcription

1 Réviser le brevet en éducation civique. Des liens pour réviser les cours (cliquer sur les images pour ouvrir les sites dans une nouvelle fenêtre) Des documents à imprimer ou à compléter sur ordinateur pour retenir l essentiel en 8 fiches. Des exemples de «questions longues» pour approfondir ses révisions.

2 1ère partie : la République et la citoyenneté.

3 Les symboles de la République Droits et devoirs du citoyen français Symbole Origine, utilisation, sens. Droits individuel Droit collectifs (économiques sociaux) Devoirs. Les principes de la République Principe Exemple La nationalité française. Conditions pour être citoyen français dès la naissance La citoyenneté européenne Traité qui a institué cette citoyenneté (nom et date) Conditions pour obtenir la nationalité française si on est étranger. Les droits que procurent la citoyenneté européenne.

4 Le droit de vote. Trois dates importantes qui montrent l extension du droit de vote. Conditions du droit de vote et d éligibilité Cas de privations de droits civiques Un débat : le droit de vote des étrangers non-européens aux élections locales. Arguments pour : République : Démocratie : Dictature : Monarchie : Constitution : Souveraineté du peuple : Suffrage universel : Suffrage universel direct : Vocabulaire. Arguments contre : Suffrage universel indirect : Pouvoir exécutif : Texte de références (date et sujet) Constitution de la Vème République. Loi de 1905 (et loi de 2004). Code civil. Loi de 1998 sur la nationalité modifiant le code civil Traité de Maastricht Pouvoir législatif : Pouvoir judiciaire : Elections : Vote : Abstention : Nationalité : Questions longues possibles (liste non exhaustive et la formulation peut être différente) Les symboles de la République ; Les principes de la République ; Le droit de vote et les élections ; Les droits et devoirs du citoyen français. La nationalité française ; Les élections et le problème de l abstention

5 2ème partie : la vie démocratique

6 Conseil constitutionnel Président de la République Gouvernement Conseil Européen Conseil de l UE Légende Le Parlement Élit Consulte par référendum L Assemblée Nationale Le Sénat Commission Européenne Saisit Coopère, informe Contrôle Parlement Européen Nomme Participe Pouvoir exécutif Pouvoir législatif Les grands électeurs Les citoyens français peuvent s engager dans :

7 La décentralisation. Dates des lois de décentralisation : But, enjeu : Définir opinion publique : Définir pluralisme : L opinion publique et les médias Compétences des communes, des conseils généraux, régionaux : Le rôle des médias : Nouvelles collectivités territoriales : communautés de communes, métropoles. Les différents types de médias : Débat : trop de collectivités territoriales? (arguments pour et contre) Intérêts et limites d internet : Intérêts et limites des réseaux sociaux : Texte de références (date ) Constitution de la Vème République : Intérêts et limites des sondages d opinion : Lois sur la décentralisation (deux dates) : Loi sur la liberté de la presse : Loi sur la liberté syndicale : Attitude du citoyen face à l information délivrée par les médias ou les sondages. Lois sur les associations :

8 L engagement du citoyen dans la vie démocratique. Partis politiques Syndicats Associations Groupements d intérêt Loi ou texte de référence Rôle, actions, importance Exemples Précisions éventuelles Engagements citoyens. Questions «longues» possibles sur la deuxième partie : le pouvoir éxécutif ; le président de la République ; le pouvoir législatif ; l Assemblée Nationale ; l élaboration de la loi, illustration de la démocratie ; l engagement citoyen dans la vie démocratique ; le rôle des partis politiques dans la vie démocratique ; la décentralisation ; le Parlement Européen ; la diversité et le rôle des médias ; les syndicats.

9 3ème partie : la Défense et la paix.

10 Charte de l ONU : Texte de références (date et sujet) Déclaration universelle des droits de l Homme : Exemple d action de l ONU Maintien de la paix : Où? Quand? Quoi? Pourquoi? Qui? Quels moyens? Livre Blanc : Traité de Maastricht : Action humanitaire ou de développement. Mêmes questions Le parcours de citoyenneté. Les trois grandes étapes et leur but. Le recensement : Exemple d intervention de l armée française. Maintien de la paix : Où? Quand? Quoi? Pourquoi? Qui? Dans quel cadre? Quels moyens? Le déroulement d une JDC Action civile : L intérêt pour le citoyen L intérêt pour les armées et pour la Nation Questions «longues» possibles. Les missions de la Défense Nationale dans le contexte européen et mondiale ; la Défense globale ; la Journée de citoyenneté. Le rôle de l ONU dans le maintien de la paix. La solidarité internationale (rôle de l ONU dans le développement + rôle d une ONG)

11 Des menaces et des risques toujours présents. Les missions Un exemple. La Défense Nationale, une défense globale. Les acteurs Mondiale Une Défense à l échelle... Européenne Nationale

12 Contexte de création Organisation, fonctionnement Exemples et moyens d actions. Objectifs L ONU La défense de la paix, la sécurité internationale. Un exemple, l ex-yougoslavie. Le contexte, les faits. CIJ TPIY Le droit international Le rôle du TPI, la justice internationale. Un exemple, S.Milosevic Parcours : Accusation : Défense :

Demande en interprétation de l arrêt du 15 juin 1962 en l affaire du Temple de Préah Vihéar (Cambodge c. Thaïlande) (Cambodge c.

Demande en interprétation de l arrêt du 15 juin 1962 en l affaire du Temple de Préah Vihéar (Cambodge c. Thaïlande) (Cambodge c. COUR INTERNATIONALE DE JUSTICE Palais de la Paix, Carnegieplein 2, 2517 KJ La Haye, Pays-Bas Tél : +31 (0)70 302 2323 Télécopie : +31 (0)70 364 9928 Site Internet : www.icj-cij.org Communiqué de presse

Plus en détail

FO BRANCHE BANQUE POPULAIRE

FO BRANCHE BANQUE POPULAIRE FO BRANCHE BANQUE POPULAIRE R.S CHSCT D.S IPBP C.E D.P RSS C.I.E Guide P ratique du Salarié FO Vous êtes salarié(e) de la Branche Banque Populaire La taille et la complexité de son organisation ne permettent

Plus en détail

Délibération n 2010-180 du 6 septembre 2010. Handicap accessibilité conditions de travail discrimination par association - observations

Délibération n 2010-180 du 6 septembre 2010. Handicap accessibilité conditions de travail discrimination par association - observations Délibération n 2010-180 du 6 septembre 2010 Handicap accessibilité conditions de travail discrimination par association - observations La HALDE a été saisie d une réclamation d un masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE EN VINGT PRINCIPES

LA FONCTION PUBLIQUE EN VINGT PRINCIPES Eliane AYOUB Docteur d'etat en droit Diplömee d'etudes superieures de science politique Ancien Charge de Conferences des facultes de droit. LA FONCTION PUBLIQUE EN VINGT PRINCIPES Preface : Yves GAUDEMET

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 17/4 Les droits de l homme et les sociétés transnationales et autres entreprises Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 6 juillet 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/17/4 Conseil des droits de l homme Dix-septième session Point 3 de l ordre du jour Promotion et protection

Plus en détail

Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges»

Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges» Séminaire National sur le Thème : «Développement des Compétences : un défi pour l entreprise algérienne à l heure de la globalisation des échanges» Gestion des compétences La démarche de Sonelgaz MOHAND

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/O1/070 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION ORDINAIRE DE 2013 REUNION DES 25 ET 26 AVRIL RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF SUBVENTIONNEMENT

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de remobilisation pour prévenir le basculement dans la délinquance PARCOURS CITOYEN Nature du porteur

Plus en détail

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 INTRODUCTION (2 heures) PARTIE 1 1914/1945 : GUERRES-DEMOCRATIE-TOTALITARISMES (20 heures + 3) Hist 1. La 1 ère Guerre Mondiale et ses conséquences

Plus en détail

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs

Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise. Guide des négociateurs Être acteur de la protection sociale complémentaire en entreprise Guide des négociateurs La protection sociale complémentaire en entreprise Complémentaire santé prévoyance - retraite 2 Préambule L offre

Plus en détail

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

Quiz L Europe est à nous! Edition 2016 Questions Lycée INSTITUTIONS, SYMBOLES, PROGRAMMES ET ELARGISSEMENTS

Quiz L Europe est à nous! Edition 2016 Questions Lycée INSTITUTIONS, SYMBOLES, PROGRAMMES ET ELARGISSEMENTS Quiz L Europe est à nous! Edition 2016 Questions Lycée Réponses multiples possibles INSTITUTIONS, SYMBOLES, PROGRAMMES ET ELARGISSEMENTS 1. Quelle institution la Commission européenne peut-elle saisir

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi

LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE. Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC UNE NOUVELLE DISCIPLINE Support de cours de M. Omar Hemissi LE MANAGEMENT PUBLIC : UNE NOUVELLE DISCIPLINE LE CONTEXTE : Le management public est avant tout un objet d'études : la

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS

LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS Lorraine LA DEMATERIALISATION DES APPELS D OFFRES PUBLICS La dématérialisation des marchés publics est confirmée dans le nouveau code des marchés publics. Il est possible de répondre à un appel d offre

Plus en détail

Présentation de la formation

Présentation de la formation Certificat d Etudes Administratives Enseignement A Distance Présentation de la formation OBJECTIFS Acquérir les outils et les méthodes nécessaires à la réussite des concours administratifs (A, B ou C).

Plus en détail

LISTES COMMUNES ET PARTENARIATS

LISTES COMMUNES ET PARTENARIATS Guide interne à destination des militants CFTC ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES : LISTES COMMUNES ET PARTENARIATS Les listes communes, une arme à double tranchant La loi du 20 août 2008 oblige la CFTC et ses

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Avant propos Préface Sigles, abréviations et acronymes

TABLE DES MATIERES. Avant propos Préface Sigles, abréviations et acronymes Avant propos Préface Sigles, abréviations et acronymes INTRODUCTION... 13 I. Le régime de Rome... 16 1 : Du développement du droit international pénal.... 17 A. Les projets malheureux de juridictions internationales

Plus en détail

LE CITOYEN, LA REPUBLIQUE, LA DEMOCRATIE. 1. La citoyenneté française : quelles sont les conditions pour être ou devenir citoyen français?

LE CITOYEN, LA REPUBLIQUE, LA DEMOCRATIE. 1. La citoyenneté française : quelles sont les conditions pour être ou devenir citoyen français? LE CITOYEN, LA REPUBLIQUE, LA DEMOCRATIE I La citoyenneté. A. Qu est-ce qu être citoyen? 1. La citoyenneté française : quelles sont les conditions pour être ou devenir citoyen français? Représentations

Plus en détail

Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales

Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES LANDES L ARCHIVAGE ELECTRONIQUE 2 e RENCONTRES LANDESPUBLIC ORGANISEES PAR L ALPI Jeudi 29 septembre 2005 Intervention de Jacques Pons, Directeur des archives départementales

Plus en détail

Une proposition de formation des services civiques. Formation civique et citoyenne

Une proposition de formation des services civiques. Formation civique et citoyenne 2016 Une proposition de formation des services civiques Formation civique et citoyenne Qui sont les Francas? Une association d éducation populaire reconnue et agréée par l État et les pouvoirs publics.

Plus en détail

Les compétences dans le cadre du Traité de Lisbonne

Les compétences dans le cadre du Traité de Lisbonne Les compétences dans le cadre du Traité de Lisbonne Une évolution et / ou une révolution? R. Munoz Université de Liège IEJE rodolphe.munoz@ulg.ac.be Plan de la présentation I. La répartition des compétences

Plus en détail

Rédacteur territorial Rédacteur principal

Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours externe, interne, 3 e voie et examens professionnels Bruno Rapatout Formateur au Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT),

Plus en détail

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL Le code du travail impose un accord entre le chef d entreprise et les organisations syndicales sur un certain nombre de points pour encadrer l organisation des élections.

Plus en détail

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B LE CONSEIL SYNDICAL 2 Exposé La loi du 10 juillet 1965 et son décret

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 4EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013 25 ET 26 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 4EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013 25 ET 26 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2013/E4/133 ASSEMBLEE DE CORSE 4EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013 25 ET 26 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF ATTRIBUTION D UNE SUBVENTION

Plus en détail

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES

MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES A l attention des : Délégués Régionaux Secrétaires de Syndicats Délégués syndicaux MEMENTO ELECTIONS PROFESSIONNELLES L élection des représentants du personnel au Comité d Entreprise permet : D obtenir

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Communication publique européenne : créer un conflit intégrateur plutôt que de s'épuiser en vain à rapprocher l Europe des citoyens

Communication publique européenne : créer un conflit intégrateur plutôt que de s'épuiser en vain à rapprocher l Europe des citoyens Communication publique européenne : créer un conflit intégrateur plutôt que de s'épuiser en vain à rapprocher l Europe des citoyens Eric Dacheux Pré print d'un article intitulé «Communication publique

Plus en détail

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise?

La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? Le 3 avril àlyon La RSE est elle une réponse aux contraintes et changements des organisations? quelles leçons peut on tirer de la RSE dans le monde de l entreprise? François Fatoux Présentation de l ORSE

Plus en détail

CHAPITRE 1 ÊTRE FONCTIONNAIRE

CHAPITRE 1 ÊTRE FONCTIONNAIRE CHAPITRE 1 ÊTRE FONCTIONNAIRE Être fonctionnaire La catégorie de fonctionnaire de l État regroupe tous les agents publics titulaires qui travaillent : pour l administration centrale (les ministères, dont

Plus en détail

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps

Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps Position du think tank Sport et Citoyenneté relative au développement de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps 1 Octobre 2012 Position adoptée à l issue des échanges et travaux

Plus en détail

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES CONTRACTUELS DE DROIT PRIVE = DROIT DU TRAVAIL SPECIAL http://snaf- unsa.org nadegedossmann@live.fr n@live.fr (Secrétariat) 14 octobre 2013 = Des documents obligatoires p. 1 Des seuils d effectifs et obligations

Plus en détail

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE

ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE ACCORD SUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES SENIORS DANS LA VENTE A DISTANCE Entre La Fédération nationale du personnel d encadrement des industries chimiques et connexes Branche VAD CFE/CGC, la Fédération

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

LICENCE. Mention Droit. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine

LICENCE. Mention Droit. BAC + 1 2 3 4 5 Domaine LICENCE 2013-2014 Mention 1. Editorial du responsable La mention de Licence a vocation à assurer une formation de juriste généraliste, à travers l acquisition progressive de la méthode et des savoirs juridiques

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs.

Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Le sens actuel du mot citoyen est hérité de la révolution française qui a initié le droit de vote. La citoyenneté confère des droits, mais

Plus en détail

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR

«Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers une stratégie commune pour l Europe» DECLARATION DE NAMUR PRÉSIDENCE BELGE DU COMITÉ DES MINISTRES DU CONSEIL DE L EUROPE 6 ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DU PATRIMOINE CULTUREL (23-24 AVRIL 2015) «Le patrimoine culturel au 21 e s. pour mieux vivre ensemble. Vers

Plus en détail

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE.

LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. LAÏCITE, SERVICE PUBLIC ET PETITE ENFANCE. Jean Claude BOUAL Secrétaire général adjoint EGALE Les deux concepts de laïcité et de service public ont été forgés à la même époque, la fin du 19ème siècle et

Plus en détail

LE SERVICE CIVIQUE. Annexes

LE SERVICE CIVIQUE. Annexes LE SERVICE CIVIQUE 1. Qu est-ce que le service civique? 2. Quelles sont les structures pouvant accueillir des volontaires en service civique? 3. Quelles sont les différentes formes du service civique?

Plus en détail

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15

«Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 «Les objectifs et les enjeux de la RSE» Atelier n 1 07/10/15 Historique et contexte La révision de la norme ISO 26000 débutera en 2016 et portera notamment sur un développement plus précis des étapes de

Plus en détail

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg

DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA DECENTRALISATION FONDS DE DEVELOPPEMENT LOCAL RAHARINJATOVO HANITRA DIRECTRICE GENERALE Site web:www.fdl.mg Décret N 2007-530 du 11 Juin 2007, modifié

Plus en détail

Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier

Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier Qui est Valdelia? Eco-organisme agréé par le Ministère de l écologie, du développement durable et

Plus en détail

ARTS, LETTRES, LANGUES

ARTS, LETTRES, LANGUES Niveau : MASTER année Domaine : Mention : ARTS, LETTRES, LANGUES INFORMATION,, CULTURE Parcours : Ingénierie des métiers de la culture : Spectacle vivant et Muséologie, Patrimoine M1 60 ES Volume horaire

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

Objectif Objectifs pédagogiques Contenu

Objectif Objectifs pédagogiques Contenu FORMATION D INTEGRATION DES AGENTS DE CATEGORIE C Référentiel Aquitaine détaillé SEQUENCE 1 : SE SITUER EN TANT QU ACTEUR DU SERVICE PUBLIC LOCAL Durée : 2 jours 1.1 Rappeler le cadre, les objectifs et

Plus en détail

Cahier des clauses techniques et particulières

Cahier des clauses techniques et particulières Marché à procédure adaptée Marché n 001-2016 Article 28 du Code des marchés publics Cahier des clauses techniques et particulières Objet du marché ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION NATIONALE DU DEBAT PUBLIC

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Propositions pour une amélioration du parcours et de la politique d installation

Propositions pour une amélioration du parcours et de la politique d installation Notre «Livre blanc de l installation» Propositions pour une amélioration du parcours et de la politique d installation Juin 2012 1 104 rue Robespierre - 93170 Bagnolet Tel. 01 43 62 04 04 - Fax. 01 43

Plus en détail

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents

Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue. Charte des Droits et Libertés Des Résidents Maison de Retraite Saint-Martin 48500 La Canourgue Charte des Droits et Libertés Des Résidents Arrêté du 08 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée

Plus en détail

STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion

STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Tout savoir sur la série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion L ESSENTIEL SUR LA SÉRIE STMG La série Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG) est centrée sur

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE VOTRE ORGANISME LOCAL 1.1. Sigle de votre organisme :

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Les rendez-vous de la vie lycéenne. education.gouv.fr/vie-lyceenne

Les rendez-vous de la vie lycéenne. education.gouv.fr/vie-lyceenne Les rendez-vous de la vie lycéenne Kit pédagogique Les semaines de l engagement lycéen Séance de découverte de la vie lycéenne Séance de découverte de la vie associative Annexes education.gouv.fr/vie-lyceenne

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

PARTIE III LA DÉFENSE ET LA PAIX

PARTIE III LA DÉFENSE ET LA PAIX PARTIE III LA DÉFENSE ET LA PAIX Thème 1 La recherche de la paix, la sécurité collective, la coopération internationale Coopérer pour maintenir la paix RAPPEL : A] Le rôle compliqué des nations unies.

Plus en détail

Partant de situations concrètes, nous privilégions une méthodologie participative et dynamique!

Partant de situations concrètes, nous privilégions une méthodologie participative et dynamique! Mouvement d'education Populaire,complémentaire de l'école publique et reconnu d'utilité publique, nous œuvrons à proposer des formations de qualité, réalisée grâce à des personnes qualifiées et un réseau

Plus en détail

UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS. Paris, le 2 avril 2015

UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS. Paris, le 2 avril 2015 UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS 18 rue de la Grange Batelière - 75009 PARIS Tél : 01.43.54.21.26. - Fax : 01.43.29.96.20. E-mail : contact@union-syndicale-magi strats.org Site : www.union-syndicale-magistrats.org

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE Lorsque la réhabilitation d un site est décidée, la procédure d adoption du projet par les locataires et les travaux

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * *

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Je renouvelle l engagement pris par Publicis Groupe en 2003, visant à appliquer et respecter les 10 principes du Pacte Mondial,

Plus en détail

Le travail, entre prescription et réalisation

Le travail, entre prescription et réalisation Journées professionnelles de formation de l Association Nationale des Directeurs de Mission Locale «Direction des Missions Locales : Nouveaux enjeux, nouveaux métiers» 25 et 26 Juin 2015, Rennes Le travail,

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE. Ville de CHARENTON CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Ville de CHARENTON 1 SOMMAIRE I PREAMBULE... 3.4 II Les engagements de la ville de Charenton... 5 Respecter la vie démocratique... 5 Garantir aux associations une écoute et

Plus en détail

GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel

GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel GRILLE DESCRIPTIVE DE SCENARIO PEDAGOGIQUE Mise en place par les élèves d une veille informationnelle autour de leur Projet Personnel 1/ Description de la séance Rubriques Commentaires éventuels Auteur

Plus en détail

Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs

Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs Accord du 22 octobre 2008 en faveur de l égalité hommes/femmes dans la branche du commerce des articles de sports et équipements de loisirs Article 1 : Objet de l accord Dans le cadre de la loi du 9 mai

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014

PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC. ENM - 10 février 2014 PLAN D ACTION POUR LE MINISTERE PUBLIC ENM - 10 février 2014 Le «Plan d action pour le ministère public» a pour vocation de présenter dans un document unique l ensemble des actions conduites par la garde

Plus en détail

LES EUROPÉENS ET LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS

LES EUROPÉENS ET LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS Cette étude a été produite par INRA (Europe) European Coordination Office. Pour la DG Santé et Protection des consommateurs et représente les vues d'inra (Europe) European Coordiantion Office. Sur "Les

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS N 118 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 décembre 2013 ISSN 1769-4000 GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n 2013-504

Plus en détail

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE

PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE PROPOSITIONS SUR LE CHOMAGE ORIENTATIONS DE BASE Le travail reste aujourd hui le meilleur, voire le seul moyen de reconnaissance sociale. Il offre dans un certain nombre de cas des possibilités d action

Plus en détail

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre?

Le pouvoir d agir. La participation des habitants ; de quoi parle-t-on? Comment s y prendre? Offre de formation 2013 Le pouvoir d agir Appui à la vie associative Projets sociaux des collectivités locales Projet associatif Actions citoyennes Bénévolat Développement social local La participation

Plus en détail

L observatoire des copropriétés de l agglomération toulousaine. Un outil de veille en appui d une politique locale de l habitat

L observatoire des copropriétés de l agglomération toulousaine. Un outil de veille en appui d une politique locale de l habitat L observatoire des copropriétés de l agglomération toulousaine Un outil de veille en appui d une politique locale de l habitat «Pour un renouveau du parc immobilier des années 50-70 : de la prise de conscience

Plus en détail

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél.

Coordonnées du stagiaire : Nom Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Nom Lycée. Tél. Coordonnées du stagiaire : Diplôme préparé Coordonnées du professeur référent : Lycée Dates de stage Coordonnées du tuteur entreprise : Entreprise CHARTE REGIONALE D ACCUEIL Une procédure d organisation

Plus en détail

CANDIDATURE EN MASTER 2 Prévention et gestion des risques en droit social

CANDIDATURE EN MASTER 2 Prévention et gestion des risques en droit social UFR de DROIT et de SCIENCE POLITIQUE Pôle universitaire Cathédrale - placette Lafleur BP 2716 80027 AMIENS Cedex 1 veronique.lejeune@u-picardie.fr CANDIDATURE EN MASTER 2 Prévention et gestion des risques

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2010/E1/014 ASSEMBLEE DE CORSE 1 ERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010 21 JANVIER RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

ASSEMBLEE DE CORSE 28 ET 29 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 28 ET 29 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2011/E6/151 ASSEMBLEE DE CORSE 6 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011 28 ET 29 JUILLET RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : MARCHE RELATIF

Plus en détail

Reconnaissance du mérite. partenariat globalité stratégie

Reconnaissance du mérite. partenariat globalité stratégie Reconnaissance du mérite partenariat globalité stratégie Programme de reconnaissance du mérite des conseillers des Garanties collectives 2015 Un programme de reconnaissance unique pour la rémunération

Plus en détail

Thème 2 - Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne (horaire conseillé : 2 heures) Connaissances et capacités Cette étude doit

Thème 2 - Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne (horaire conseillé : 2 heures) Connaissances et capacités Cette étude doit Thème 2 - Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne (horaire conseillé : 2 heures) Connaissances et capacités Cette étude doit permettre à l'élève de : - connaître les principaux droits

Plus en détail

Institut Supérieur De Sécurité Humaine (ISSH)

Institut Supérieur De Sécurité Humaine (ISSH) Institut de Ecole Africaine des Professions de l Humanitaire Présentation de l ISSH PLAN DE LA PRESENTATION I - Contexte de création de l ISSH II - Présentation générale des programmes III - Profil des

Plus en détail

La promotion interne est un mode de recrutement prévu par l article 39 de la loi du 26 janvier

La promotion interne est un mode de recrutement prévu par l article 39 de la loi du 26 janvier > Objet : Promotion interne 206 > Contact : Service carrières > Type de document : Note d information > Référence : 5-7 > Date : le 8/09/205 - Les principes de la promotion interne La promotion interne

Plus en détail

Manuel d utilisation détaillé

Manuel d utilisation détaillé Manuel d utilisation détaillé Dekla 1.x Copyrights 2005/2006 Tous droits réservés - 0 - - 1 - Remerciements Tout d abord, nous souhaitons vous remercier d utiliser Dekla, le logiciel de gestion pour les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «MÉLUSINE» À MULHOUSE Mercredi 6 juillet 2011 à 11h00 Adoma - Résidence sociale «Mélusine» 21 rue d Ensisheim, 68000 Mulhouse Adoma, société d économie

Plus en détail

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

La veille concurrentielle. Intervention Club des Entrepreneurs de l Anjou 29 mars 2016

La veille concurrentielle. Intervention Club des Entrepreneurs de l Anjou 29 mars 2016 La veille concurrentielle Intervention Club des Entrepreneurs de l Anjou 29 mars 2016 Déroulement Présentation de la veille Quelques astuces et outils pratiques Rendre l information stratégique Pour aller

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 1/ Introduction : pourquoi s intéresser au télétravail? 2 / Définition du télétravail 3/ Etat

Plus en détail

Mobilité des acteurs de jeunesse

Mobilité des acteurs de jeunesse FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2015 Mobilité des acteurs de jeunesse #ERASMUSPLUS MOBILITÉ Action clé 1 : Mobilité des individus à des fins d apprentissage Références Critères

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers SE FORMER AU METIER DE SECRETAIRE DE MAIRIE n de l offre de formation 2015 3594-0498 Nom

Plus en détail

Formations 2 ème semestre 2012

Formations 2 ème semestre 2012 Formations 2 ème semestre 2012 Responsables, Bénévoles, Salariés du sport drômois Ensemble, nous sommes plus forts dans nos territoires Nos partenaires CONTACT CDOS DROME Maison des bénévoles du sport

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DELEGATION A LA POLITIQUE DE LA VILLE ET A L INTEGRATION 2012 DPVI 152 - Subventions à 5 associations (15.385 euros) menant des actions au titre de la Politique de la Ville sur le Quartier de la Goutte

Plus en détail

SIECLE. AFFELNET 6ème. Livret du directeur d école publique

SIECLE. AFFELNET 6ème. Livret du directeur d école publique SIECLE AFFELNET 6ème Livret du directeur d école publique AFFELNET 6 ème Livret du directeur d école publique Destinataires : DGESCO Directeurs d école Validité : Action Date Nom Fonction Visa Rédaction

Plus en détail

La participation citoyenne en aménagement du territoire

La participation citoyenne en aménagement du territoire La participation citoyenne en aménagement du territoire Conceptualisation d un cadre de référence de mise en œuvre de la Convention d Aarhus pour la planification directrice Les dispositions concernant

Plus en détail

L'ETAT TERRITORIAL AU MAROC ET EN FRANCE : QUELLES SYNERGIES ENTRE LES FINANCES DE L'ETAT ET LES FINANCES TERRITORIALES?

L'ETAT TERRITORIAL AU MAROC ET EN FRANCE : QUELLES SYNERGIES ENTRE LES FINANCES DE L'ETAT ET LES FINANCES TERRITORIALES? L'ETAT TERRITORIAL AU MAROC ET EN FRANCE : QUELLES SYNERGIES ENTRE LES FINANCES DE L'ETAT ET LES FINANCES TERRITORIALES? Actes du 8 e colloque international de finances publiques, organise par le ministere

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI

Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI L école : des règlements, une administration Cf. guide de législation délivré

Plus en détail

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Rapport pour le conseil régional MARS 2016 Présenté par Valerie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE NOUVEAU

Plus en détail

Sommaire. I Champ d application du Décret page 3 A Documents concernés page 3 B Précisions de vocabulaire page 3 C Structures concernées page 4

Sommaire. I Champ d application du Décret page 3 A Documents concernés page 3 B Précisions de vocabulaire page 3 C Structures concernées page 4 Tenue des registres et des actes administratifs Page 2 Sommaire I Champ d application du Décret page 3 A Documents concernés page 3 B Précisions de vocabulaire page 3 C Structures concernées page 4 II

Plus en détail

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service.

Le présent document doit être remis aux personnes accueillies et aux familles conjointement avec le livret d accueil de l établissement ou service. Ce document présente le texte de l arrêté interministériel du 8 septembre 2003 (texte publié au Journal Officiel), qui constitue la Charte des droits et libertés de la personne accueillie dans les établissements

Plus en détail

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV»

«LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» «LE PARCOURS DE LA FORMATION JALMALV» Textes élaborés par la Commission Formation en coordination avec la Commission Bénévolat Mars 1999 à 2002 LA FORMATION : principes généraux - Septembre 2000 Présentation

Plus en détail