Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»"

Transcription

1 Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social» Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, 11 mai 2015 Discours Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»page 1

2 Messieurs les Ministres, Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs les Directeurs Généraux, Mesdames et Messieurs, (Selon présence), C est une grande joie de me trouver avec vous à l occasion de cette conférence organisée autour du thème «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social», par le Ministère de l Economie et des Finances conjointement avec la Banque mondiale. A travers l initiative d aujourd hui, nous pourrons passer en revue nos expériences réussies durant de longues années autour d une forme que je qualifierais de réussie de Partenariat public-privé («PPP») dans le secteur de l Energie. Je me réjouis de la présence et de la participation des hauts responsables des établissements clés du secteur de l Energie de notre pays qui vont nous présenter des exemples concrets de PPP réussis au niveau de ce secteur et également de leurs programmes pour le futur. Avant cela, permettez-moi de revenir brièvement sur les raisons qui font de cette forme de Partenariat public-privé au niveau du secteur de l énergie un véritable atout, pour relever les défis de l adéquation offre demande particulièrement au niveau du secteur électrique. Mesdames et Messieurs Le contexte au début des années 1990 Il faut souligner que les mutations profondes surtout rapide qui s opèrent sur la scène internationale exigent du secteur énergétique national, en particulier celui de l électricité, un effort d adaptation continu dans un contexte économico-financier de plus en plus difficile. C est pour cette raison et en égard aux investissements capitalistiques dans les infrastructures de production d électricité nécessitant la mobilisation de financements dépassant les capacités de l Etat, il a fallu introduire des systèmes innovants «pour autant que l aspect stratégique du service public n en soit pas affecté», tout en veillant à satisfaire en permanence et dans les meilleures conditions les besoins du pays en énergie électrique. Le principal défi du Maroc, vu les fluctuations permanentes des prix des combustibles et l invisibilité qui caractérisent les marchés énergétiques mondiaux, était de rechercher des modes d organisation et de production qui s adaptaient le mieux au contexte socioéconomique national, ainsi qu aux exigences de son marché de l électricité. Discours Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»page 2

3 Il faut rappeler, cependant, que si le système électrique marocain a fonctionné relativement d une manière satisfaisante jusqu aux années 80, il a présenté des défaillances significatives qui sont apparues particulièrement au début des années En particulier, la sécheresse persistante et la demande soutenue ont entraîné une utilisation accrue des capacités de production électrique, ce qui a engendré, entre autres, le vieillissement rapide du parc thermique de production électrique. Ces défaillances furent également accentuées par une demande galopante (8% en 1992) et des retards enregistrés dans la mise en services de certains moyens de production à cause des carences du financement aussi bien sur les volets disponibilité que sur celui des délais de mise en place. A cela, il faut ajouter l instauration de nouvelles règles de financement internationales, limitant les crédits publics dans les opérations finançables par le privé. Cette période a été également marquée par la volonté du Maroc : d assurer les équilibres macro-économiques fondamentaux; d orienter l économie dans le sens de l ouverture au privé; de renforcer l ancrage à l économie mondiale : adhésion à l OMC, ALE (UE, USA, Turquie, pays arabes ), de se désengager des services productifs. Réflexion sur un nouveau modèle pour surmonter les difficultés notamment de financements C est pour cela, il était crucial, - de trouver, d'abord, un modèle d investissement susceptible d'apporter une solution adéquate à la demande d'un marché de consommation électrique en forte expansion. - d assurer, ensuite, la production soumise aux arbitrages nécessaires en matière des priorités à retenir pour l'investissement. - d'associer le secteur privé national et international, sans pour autant toucher les attributs régaliens de l'etat en termes de contrôle de l'appareil de production et de la continuité du service public. Tout cela est mis en œuvre, en prenant en considération le souci des partenaires potentiels relatif notamment à la protection et la sécurité des capitaux investis et à unretour sur l'investissement qui soit compétitif par rapport à celui proposé par des pays concurrents du Maroc. D où la réflexion d amender le dahir de création de l ONE en Discours Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»page 3

4 En effet, le recours à la production indépendante d électricité dans le cadre d un Partenariat Public-Privé s est inscrit dans ce contexte. Pour la transition vers ce nouveau modèle d investissement dans la production d Electricité, il a été nécessaire d adopter un ensemble de dispositions institutionnelles et législatives en particulier le décret-loi du 23 Septembre 1994, portant modification du Dahir de création de l ONE qui lui conférait le monopole de production. L ONE a été ainsi autorisé à passer des contrats pour la production concessionnelle d électricité en conservant la responsabilité de transport ainsi que la mission d électrification rurale. Conséquence de l amendement du texte en 1994 : Il faut souligner que si ce système ou modèle a réussi, c est grâce aux mécanismes novateurs introduits par l amendement du texte de En effet, les contrats de Production Concessionnelle d Electricité tiennent compte notamment (i) du choix du concessionnaire après appel à la concurrence internationale, (ii) de la garantie de la fourniture exclusive à l ONE de l électricité produite par le concessionnaire, (iii) du maintien de l équilibre économique du contrat entre l ONE et le Concessionnaire pendant toute sa durée, (iv) de la possibilité de prise de participation de l ONE dans les sociétés de projets, (v) de l amélioration de l efficacité du secteur en adoptant des critères de performance prédéfinis. Ce sont là, les principes moteurs qui régissent la production concessionnelle d'électricité au Maroc sous sa forme adopté depuis Et c'est grâce à ce modèle de Partenariat Public- Privé qu'un grand complexe électrique comme Jorf Lasfar a pu voir le jour (1320 MW). D autres projets se sont succédé. C'est le cas du parc éolien d'al Koudia Al Baida qui, avec une puissance de 50 mégawatts, était, en 2000, le plus grand projet éolien d'afrique réalisé en PPP, ainsi que la centrale de Tahaddart, en 2005, qui fait appel à la technologie avancée et performante du cycle combiné. Si le premier projet PPP dans le secteur de l électricité a été introduit en 1994, il a fallu attendre 20 ans pour introduire le premier projet PPP dans le secteur de l eau. A noter que ce PPP est développé dans le cadre de la loi relative à la gestion déléguée. Ce projet est programmé par l ONEE et consiste en le renforcement de la production d eau potable par dessalement d eau de mer pour un débit de m3/jour (environ 1200 litres/s) en première phase extensible à m3/jour. Le cout global de la première tranche est estimé à un milliard de Dh. Discours Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»page 4

5 Ce «modèle PPP marocain pour la production d électricité» a permis d optimiser la conception des projets électriques et ce par un meilleur dimensionnement de l investissement, une mise en œuvre des techniques les plus modernes de gestion industrielles. Les avantages de ce modèle ont été également perceptibles à travers le respect des délais de construction, la garantie de performances techniques minimales et l optimisation des achats de combustibles. En plus, ce modèle a permis à l ONEE de développer une expertise en matière de développement de classe mondiale. Outre les aspects pratiques et techniques, je voudrais citer le côté éthique des opérations réalisées. L'approche marocaine dans le traitement et le suivi des projets électriques PPP est devenue un cas d'école dans les milieux professionnels et dans la communauté financière. En ce sens que les contrats conclus répondent aux standards internationaux en la matière grâce à l accompagnement par des conseillers juridiques, financiers et techniques de renom. Des mécanismes novateurs de financement sont mis en œuvre ainsi que la garantie d une allocation équilibrée des risques. Il faut souligner également que le modèle PPP des projets électriques a connu une évolution remarquable depuis le lancement du premier PPA à Jorf Lasfar jusqu à aujourd hui, notamment à travers l introduction des critères d intégration industrielle pour les programmes intégrés solaires et éoliens, pour le choix des opérateurs privés. De même, l implication des partenaires nationaux dans ce processus de développement de ces projets a permis d assurer la pérennisation du savoir-faire et du transfert technologique et de créer des champions nationaux. Mesdames et Messieurs, Notre pays a su capitaliser sur cet acquis pour la consolidation et l'augmentation de l'investissement direct étranger dans le secteur de l énergie et ce, grâce à un cadre juridicoinstitutionnel clair qui garantit une sécurité juridique pour les investisseurs et bailleurs de fonds. C est ainsi qu aujourd hui la production indépendante d électricité assure près de 50% de la production nationale en électricité. Les investissements réalisés depuis le premier projet de Jorf Lasfar s élèvent à 34 milliards de Dh pour une puissance additionnelle depuis 1994 de 2800 MW soit 35% de la puissance installée actuelle. La puissance additionnelle qui sera installée entre 2015 et 2025 dépassera les 7000 MW. Discours Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»page 5

6 Globalement, je dirais que les nouveaux chantiers qui seront lancés par notre pays en terme de développement des infrastructures électriques, pétrolières et gazières représentent de réelle opportunités d investissements dont le montant est estimé à près de 36 milliards de $ USA entre 2015 et Donc, il est clair que Cette «forme de PPP spécial Electricité» a constitué une option viable pour le secteur d électricité. En l évolution des projets PPA développés par l ONEE qui ont connu des améliorations et des optimisations, entre le premier PPA et les PPA en cours, au niveau du ratio Dette/Equity, de la contribution des banques marocaines, des garanties exigées et du Schéma juridique. Toutefois, ces PPP grâce auxquels, le Maroc a pu relever le défi en matière de sécurité d approvisionnement, ne devraient être qu une transition vers un marché libéralisé et concurrentiel qui permettra au consommateur de disposer d un KWh qui reflète les réalités coûts et marché. C est dans ce sens qu une nouvelle série de réformes est en cours de lancement dans le cadre de la mise en œuvre de la deuxième phase de la stratégie énergétique nationale. Il s agit essentiellement de l achèvement de l ouverture du marché électrique de sources renouvelables. A ce sujet, les textes approuvant les conditions et les modalités d ouverture de la Moyenne tension aux opérateurs privés et de la Basse Tension aux secteurs résidentiel et tertiaire sont en cours d élaboration. Cette réforme, en plus de ces impacts positifs sur l économie du secteur et sa gouvernance, s inscrit dans le cadre de nos engagements envers l Union Européenne et des bailleurs de fonds en matière d ouverture progressive et partielle du réseau et du marché de l électricité. D un autre côté, nous œuvrons actuellement pour la mise en place d une Autorité indépendante de Régulation de l Energie pour accompagner les évolutions que connaîtra le secteur de l énergie national, notamment en matière d ouverture du marché de l électricité de source renouvelable et dont l objectif principal est de veiller au respect des règles en vigueur, et de maintenir la viabilité concurrentielle des opérateurs et définir les tarifs et les conditions d accès au réseau de transport et aux interconnexions. Je vous remercie pour votre attention. Discours Conférence «Les contrats de PPP : Alliances Publics-Privés pour le développement économique et social»page 6

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie

La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT La stratégie des énergies renouvelables pour l autoconsommation dans le secteur de l industrie Les Energies Renouvelables

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Dii Rabat, le 30/10/2013 1 Monsieur l Ambassadeur de

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

1 er Congrès Espagnol pour l Energie Eolienne Madrid, 22-23 juin 2015 **** «Discours de Monsieur le Ministre Abdelkader Amara» (Lu par son directeur

1 er Congrès Espagnol pour l Energie Eolienne Madrid, 22-23 juin 2015 **** «Discours de Monsieur le Ministre Abdelkader Amara» (Lu par son directeur 1 er Congrès Espagnol pour l Energie Eolienne Madrid, 22-23 juin 2015 **** «Discours de Monsieur le Ministre Abdelkader Amara» (Lu par son directeur de Cabinet M. Abdelali Gour) 1 Monsieur le Ministre.

Plus en détail

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays

Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Office National de l Electricité et de l Eau Potable (ONEE) Défis du secteur de l énergie électrique face aux besoins de développement du pays Novembre 2014 PARC DE PRODUCTION DIVERSIFIE Tiers nationaux

Plus en détail

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region:

Side Event for German Pavilion. The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: Side Event for German Pavilion The role of Solar Power in Mitigation Strategies in the MENA Region: The Moroccan Solar Plan and its role in bridging the nexus between climate and energy policies **** Intervention

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL)

PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT LNG Terminal Gas to Power :CCGT PLAN NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DU GAZ NATUREL LIQUÉFIÉ (GNL) Feuille de route POINT DE

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Commission de Régulation de l Electricité et de l Eau (CREE)

Commission de Régulation de l Electricité et de l Eau (CREE) Commission de Régulation de l Electricité et de l Eau (CREE) 1 1. Les missions de la CREE 2. La régulation 3. Cadre légal et réglementaire (principes tarifaires) 4. Plan d Action Stratégique 5. Les outils

Plus en détail

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE

LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE LE PROJET MAROCAIN INTEGRE D ENERGIE EOLIENNE Discours de Madame Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Tanger le 28 juin 2010 Projet Marocain d Energie Eolienne.

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

CONFERENCE SOUS LE THEME

CONFERENCE SOUS LE THEME CONFERENCE SOUS LE THEME «Enjeux et modes opératoires de la délégation de la Centrale des Risques de Bank AL-Maghrib» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE GOUVERNEUR DE BANK AL-MAGHRIB Rabat lundi 26 Novembre

Plus en détail

PLAN SOLAIRE INTÉGRÉ : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LA 1 ÈRE PHASE

PLAN SOLAIRE INTÉGRÉ : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LA 1 ÈRE PHASE PLAN SOLAIRE INTÉGRÉ : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LA 1 ÈRE PHASE DU COMPLEXE SOLAIRE D OUARZAZATE Tripoli, le 17 avril 2013 Avion solaire 1 MASEN, PORTEUR DU PLAN SOLAIRE MAROCAIN INTÉGRÉ 2 PLAN SOLAIRE MAROCAIN,

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ et le projet GAZ du Maroc Le groupe GDF SUEZ a suivi avec grand intérêt l annonce de la feuille de route GAZ du Maroc par Monsieur le Ministre de l Energie Abdelkader

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC PRIVE EXPERIENCE DU MAROC

PARTENARIAT PUBLIC PRIVE EXPERIENCE DU MAROC PARTENARIAT PUBLIC PRIVE EXPERIENCE DU MAROC Bachir RACHDI Confédération Générale des Entreprises au Maroc Structures de l Instance Centrale de Prévention de la Corruption Président Secrétaire général

Plus en détail

Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014

Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014 Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie, des

Plus en détail

Ports du Maroc et participation du secteur privé

Ports du Maroc et participation du secteur privé Conférence à Haut Niveau sur «L extension des grands axes transeuropéens de transport à la région méditerranéenne» Lisbonne, 3 décembre 2007 Ports du Maroc et participation du secteur privé Karim GHELLAB

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL

LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL LA REFORME DU SECTEUR DE L ELECTRICITE AU SENEGAL Mme Maïmouna SECK NDOYE Expert Economiste Commission de Régulation du Secteur de l Electricité 1 Plan de la présentation Aperçu sur le Sénégal Situation

Plus en détail

Allocution à l occasion du 3ème Séminaire MEDREG-IMME

Allocution à l occasion du 3ème Séminaire MEDREG-IMME Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Allocution à l occasion du 3ème Séminaire MEDREG-IMME Séminaire sur l ouverture des marchés de l électricité dans les trois pays : Algérie, Maroc

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable

Le financement pour le développement industriel inclusif et durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** 3 ème Conférence internationale sur le financement du développement --------- Communication de Monsieur Amadou BA, Ministre de l Economie, des

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

Avis de la Chambre des Métiers

Avis de la Chambre des Métiers CdM/09/12/11 87-11 Projet de loi modifiant la loi modifiée du 1er août 2007 relative à l organisation du marché de l électricité Avis de la Chambre des Métiers Par sa lettre du 29 juillet 2011, Monsieur

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir.

Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. Les énergies renouvelables, un secteur d avenir. L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en Energie. Pour répondre à ses besoins

Plus en détail

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER.

Rappel du PARCOURS DE LA BOURSE D ALGER. Journée de restitution des Travaux relatifs a la Reforme du Marché Financier Intervention du Directeur National du Projet de la Reforme du Marché Financier en Algérie Messieurs les ministres, les PDG des

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

Rabat, le 21 mai 2015

Rabat, le 21 mai 2015 Allocution d ouverture de Monsieur le Wali, Abdellatif Jouahri, au séminaire de haut niveau sur le thème «Défis de la politique monétaire dans la région MENA et avantages de l adoption d un dispositif

Plus en détail

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques Royaume du Maroc Ministère Délégué auprès du Ministre de L Energie, des Mines, de l Eau et de L Environnement Chargé de l environnement Le Maroc : Acteur engagé dans la lutte contre les changements climatiques

Plus en détail

"High Performance Workplace Event: People mean business"

High Performance Workplace Event: People mean business "High Performance Workplace Event: People mean business" (Cette conférence a été organisée par la Présidence britannique de l'union européenne, avec le soutien de la Commission européenne) Londres, le

Plus en détail

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance?

Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise. Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Entretiens Enseignants-Entreprises de l Institut de l Entreprise Quel sont les atouts des entreprises françaises pour relancer la croissance? Jouy-le-Moutier, Campus de formation de Veolia Environnement,

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE ALLOCUTION DU DG DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE Monsieur le 1 er Vice-Président, représentant Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010 Compte Rendu de l Atelier Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques 1. Contexte Le 9 décembre 2010 Beyrouth - Liban Les besoins en investissement pour

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne,

Monsieur le directeur de l Agence française de développement, Messieurs les représentants de la délégation de l Union européenne, Premier comité de pilotage du projet de Gestion durable des zones côtières de la COI (GDZC-COI) Allocution du Secrétaire général de la Commission de l océan Indien, Jean Claude de l Estrac 1 er avril 2015,

Plus en détail

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires

Séminaire - Tarification des réseaux haute tension Tunis 4-5 nov. 2008 Cadres Réglementaires Intégration Progressive des Marchés de l'electricité de l'algérie, du Maroc et de la Tunisie dans le Marché intérieur de l'electricité de l'union Européenne Séminaire - Tarification des réseaux haute tension

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER

CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER CLIMAT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITES D INVESTISSEMENT AU NIGER 1 Présenté par: BONZOUGOU ABDOULLAHI Conseiller Technique du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé Plan de la Présentation

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Royaume du Maroc Direction des Etablissements Publics et des Participations DRAN/DNIC/SIC rosc3ministre.doc 03/04/2003 Allocution de Monsieur Fathallah Oualalou, Ministre des Finances et de la Privatisation

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée

Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Discours de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er Forum Maroc- Guinée Casablanca, le 9 septembre 2014 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, C est pour moi un grand honneur et un réel plaisir d être

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ;

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ; ALLOCUTION DU MDSSPA A L OUVERTURE DES TRAVAUX DES JOURNEES DE CONCERTATION SUR UNE STRTATEGIE D EXTENSION DE LA MUTUALITE AU MALI (21 au 23 janvier 2010) --------------------------------------------------

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00.

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00. Discours du Professeur EL Houssaine Louardi, Ministre de la Santé à l occasion de l'inauguration de la Conférence Internationale de l Association Internationale des Instituts Nationaux de Santé Publique

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Siège du Ministère le 22 Mai 2014 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Principaux objectifs et priorités du ministère pour l année 2014... 3 3. Bilan des

Plus en détail

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien

Nouveau processus budgétaire. performance: Le projet tunisien Nouveau processus budgétaire axé sur le résultat r et la performance: Le projet tunisien Mohsen Thabet Ministère des Finances Unité GBO Atelier GBO Tunis 26-27 27 Juin Plan de l interventionl 1. Système

Plus en détail

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Libreville, Mercredi 24 septembre 2014 L honneur m échoit d être parmi vous aujourd hui à la tête

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

DISCOURS DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ROYAUME DU MAROC LE CABINET الديوان DISCOURS DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DE LA 3 EME EDITION DU RENDEZ-VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA,

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC

PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC Washington, le 14 Octobre 2008 PRÉSENTATION DU SYSTÈME DES MARCHÉS PUBLICS DU MAROC M. ABDELAZIZ EL HADDAD Chef de Division de l Arbitrage à la TGR 1 Rabat le: 22 avril 2009 1/ 17 Sommaire Introduction

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc Cadre proposé du CPS Introduction Le Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) définit les priorités de développement

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE

L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE L OUVERTURE DU MARCHE DE L ELECTRICITE (clients domestiques) Soumis à une «révolution» sans égale depuis l électrification de notre pays, le marché de l électricité est en train de se métamorphoser : ouverture

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

ACTIVITE INDUSTRIELLE

ACTIVITE INDUSTRIELLE ACTIVITE INDUSTRIELLE 28 ENERGIE ELECTRIQUE APPELEE L énergie électrique nette appelée au cours de l année 2002 a atteint 15 539.6 GWh, en progression de 5 % par rapport à l année 2001. ENERGIE APPELEE

Plus en détail

SOMMAIRE DOMICILIATION... 3 ORGANIGRAMME... 4 CONTEXTE... 5 MISSION... 6 POINTS FORTS... 7 IDENTITE VISUELLE... 8 DONNEES FINANCIERE...

SOMMAIRE DOMICILIATION... 3 ORGANIGRAMME... 4 CONTEXTE... 5 MISSION... 6 POINTS FORTS... 7 IDENTITE VISUELLE... 8 DONNEES FINANCIERE... SOMMAIRE DOMICILIATION... 3 ORGANIGRAMME... 4 CONTEXTE... 5 MISSION... 6 POINTS FORTS... 7 IDENTITE VISUELLE... 8 DONNEES FINANCIERE... 9 PERSPECTIVES D AVENIR.10 REMERCIEMENTS... 11 DOMICILIATION Je soussignée

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile»

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile» Conférence Le Point «Maison connectée et intelligente» Paris, 28 mars 2013 Peter Hustinx Contrôleur européen de la protection des données «Le partage des données à caractère personnel et le respect de

Plus en détail

La sécurité d approvisionnement en gaz

La sécurité d approvisionnement en gaz La sécurité d approvisionnement en gaz Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie Convention AFG 18 mars 2014 Sophie Rémont Sous-directrice

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs.

Monsieur le Premier Ministre ; Chers Collègues ; Mesdames et Messieurs. COMMUNICATION DE MONSIEUR LE MINISTRE DU COMMERCE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D OUVERTURE DES TRAVAUX DE LA «CONFERENCE NATIONALE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR» - Monsieur le Premier Ministre ; - Excellences

Plus en détail

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles

Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne. Discussions actuelles Les énergies renouvelables et la transition énergétique en Allemagne Discussions actuelles Contrat de coalition 2013 Les priorités gouvernementales 2014-2017 Confirmation des objectifs ambitieux Confirmation

Plus en détail

The Exchange: Strengtheningth Accountancy as Foundation for. MSME Sector Development and Job Creation. Les IFRS pour PME

The Exchange: Strengtheningth Accountancy as Foundation for. MSME Sector Development and Job Creation. Les IFRS pour PME The Exchange: Strengtheningth Accountancy as Foundation for MSME Sector Development and Job Creation Les IFRS pour PME Amman du 18 au 21 juin 2013 Fessal Kohen Expert Comptable du Maroc 1 Les IFRS pour

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION

DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION DOMICILIATION ET PERENNISATION DES ACTIONS DE FORMATION Tunisie, 26 mars 2010 1 SOMMAIRE Introduction. Interconnexion électrique. Énergies Renouvelables: levier important de l ouverture des marchés de

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance

CONSEIL GÉNÉRAL RAPPORT CONSEIL COMMUNAL CONSEIL GÉNÉRAL. Législature 2012-2016 15 ème séance CONSEIL GÉNÉRAL Législature 2012-2016 15 ème séance TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. ÉTAT DU RÉSEAU EP 2 3. CONCEPT PROPOSÉ 3 4. ESTIMATION DES COÛTS 3 5. CONCLUSION ET DÉLAI 4 6. PROJET D ARRÊTÉ

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Pour: le Maroc Un projet financé par l Union Européenne Réunion de Travail des Coordonnateurs du SBA et des Conseillers

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

AVIS. 19 décembre 2013

AVIS. 19 décembre 2013 AVIS Projet d ordonnance modifiant l ordonnance du 19 juillet 2001 relative à l'organisation du marché de l'électricité en Région de Bruxelles-Capitale et l ordonnance du 1er avril 2004 relative à l'organisation

Plus en détail

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale.

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale. Communiqué Santé au Sahel : l AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel Paris, le 26 juin 2015 - L Agence Française

Plus en détail

L expérience de PROPARCO en matière de PPP Présentation à l occasion du 40 e anniversaire de la BOAD. Jérôme Bertrand-Hardy

L expérience de PROPARCO en matière de PPP Présentation à l occasion du 40 e anniversaire de la BOAD. Jérôme Bertrand-Hardy L expérience de PROPARCO en matière de PPP Présentation à l occasion du 40 e anniversaire de la BOAD Jérôme Bertrand-Hardy L e s P P P : d e s r é a l i t é s d i v e r s e s Les privatisations : le service

Plus en détail

COP21-PARIS. Morocco Side Event on Renewable Energy and Energy Efficiency. Sous le thème :

COP21-PARIS. Morocco Side Event on Renewable Energy and Energy Efficiency. Sous le thème : COP21-PARIS Morocco Side Event on Renewable Energy and Energy Efficiency Sous le thème : «le Maroc, pays modèle par sa transition énergétique en faveur du climat» **** Intervention du Dr. Abdelkader AMARA

Plus en détail

Organisation du marché de l électricité et du gaz naturel Performance énergétique des bâtiments d habitation

Organisation du marché de l électricité et du gaz naturel Performance énergétique des bâtiments d habitation 1 Organisation du marché de l électricité et du gaz naturel Performance énergétique des bâtiments d habitation Conférence de presse du Ministre de l Economie et du Commerce extérieur Luxembourg, le 22

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement

Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Administration électronique : quelle gouvernance? M. Abdellatif MOUATADID Instance Centrale de Prévention de la Corruption «Simplification & Dématérialisation :

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail