LA TAILLANDERIE DE NANS-SOUS-SAINTE-ANNE (Doubs)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA TAILLANDERIE DE NANS-SOUS-SAINTE-ANNE (Doubs)"

Transcription

1 LA TAILLANDERIE DE NANS-SOUS-SAINTE-ANNE (Doubs) Histoire de la taillanderie p.2 Visite guidée p.5 Les chiffres clés et les grandes dates de la taillanderie p.7 Informations pratiques p.8 Contact presse et visuels p.9 Un musée dans un réseau régional p.10 La taillanderie : un site labellisé p.11 La taillanderie expliquée aux enfants p.11 Bibliographie sélective de la taillanderie p.12 1

2 Histoire de la taillanderie Nichée dans une vallée verdoyante du Doubs, la taillanderie de Nanssous-Sainte-Anne, fermeatelier fabriquant des faux et des outils taillants, a été fondée en Une ferme-atelier du 18 e siècle C est la famille Lagrange qui l exploite de façon plutôt saisonnière jusqu en Mise en faillite, la fabrique d Arsène Lagrange est vendue à Louis- Joseph Philibert, taillandier originaire de Ferrière-sous-Jougne. Une histoire de famille La mort prématurée de ce dernier en 1867 provoque la constitution d une «frérèche» entre ses cinq fils. Des trésors d'ingéniosité La taillanderie va longtemps prospérer à la pointe du progrès technique d'alors. Témoin de cette notoriété : la turbine, la machine Gramme permettant de fabriquer du courant continu et le moteur semi-diesel destinés à pallier les irrégularités de l'énergie hydraulique. Autant d'innovations présentées aujourd'hui au visiteur, aux côtés des impressionnants martinets de forges et soufflets en chêne. L'un des plus important site de production d'outils taillants de France En activité jusqu en 1969, la taillanderie a longtemps été l'un des plus importants sites de production de faux et outils taillants de France. Après avoir démoli les vieilles bâtisses, les membres de la famille Philibert ont reconstruit eux-mêmes d après leurs propres plans la taillanderie telle que nous pouvons la voir aujourd hui. 2

3 L'importance de l'eau Le débit relativement régulier de l Arcange, affluent du Lison, permet l utilisation technologique de la roue hydraulique. En 1890, l adjonction d une turbine et d une machine Gramme parachève le dynamisme de l entreprise Philibert Frères. Jusqu'à outils fabriqués par an La taillanderie atteindra son apogée entre 1890 et 1914, période pendant laquelle elle emploie 25 personnes et où la production annuelle atteint outils dont plus de faux, soit le vingtième du marché français. La mécanisation marque la fin de la ferme-atelier Les premières difficultés interviennent suite à la mobilisation de la première guerre mondiale mais surtout avec la mécanisation dans l agriculture. L utilisation de la faucheuse mécanique se généralise et les systèmes hydrauliques sont concurrencés par les moteurs électriques. Le nombre d ouvriers passe de 25 en 1890 à 8 en La production n est alors plus que de outils par an et lors de la fermeture en 1969, il ne restait que 3 ouvriers fabriquant annuellement 3000 outils. 3

4 Un patrimoine, aujourd'hui, conservé et protégé Vendus aux enchères, en 1970, les bâtiments appartiennent aujourd hui à Monsieur et Madame Freyburger. La taillanderie est intégrée depuis 1979 au réseau des Musées des techniques et cultures comtoises qui assure la responsabilité scientifique et la conservation des collections présentées au public. C est grâce au respect que la famille Freyburger porte à la remise en état de cette ferme-atelier que l on peut découvrir aujourd hui ce témoignage exceptionnel du patrimoine industriel et rural régional. 4

5 Visite guidée de la taillanderie La visite permet de comprendre la fabrication d'une faux, ou comment la force de l'eau et le génie de l'homme permettent façonnage du fer. Le visiteur pénètre dans les bâtiments par la halle à charbon reconvertie en espace d accueil. L enseigne de la fabrique Philibert Frères et le vaste comptoir en forme de lame de faux évoquent immédiatement l activité principale du site. La visite débute au rez-dechaussée par les ateliers de forge avec une imposante machinerie hydraulique. Les différentes étapes de la fabrication d une faux, d un lopin d acier à la lame finie, sont présentées au visiteur. «Pour fabriquer une faux, on prend un lopin d acier mesurant de 15 à 20 cm de long, on le chauffe au rouge dans les fours» La visite se poursuit par l atelier de finition, situé à mi-niveau. «Les machines : meules à aiguiser, meules à polir, perceuse sur colonne et les martinets.» 5

6 Au niveau supérieur se trouvent les ateliers annexes ainsi que les aménagements hydrauliques de la taillanderie. «Ces derniers se composent de deux installations distinctes, le bief -ou retenue d'eau- alimenté par un canal qui dévie le cours du ruisseau 150 m en amont de la taillanderie et d'autre part une grande roue métallique à augets alimentée par un aqueduc suspendu» Des soufflets uniques en Europe Dans la salle dite de "la soufflerie", les visiteurs peuvent découvrir deux pièces uniques en Europe. Il s'agit, ici, des 2 soufflets qui servent à alimenter les forges de la taillanderie. La machine soufflante a été installée en 1887, elle produit un courant d'air continu, les deux soufflets fonctionnant en alternance. (l un aspire pendant que l autre expire) L air est envoyé via un réseau de "tuyères" parcourant la taillanderie, jusqu aux foyers de la salle des forges pour en aviver le feu. Les soufflets entièrement réalisés en chêne sont actionnés grâce à l'énergie de la roue hydraulique extérieure. Les deux soufflets qui constituent la machine sont entièrement en bois, sans cuir, ce qui les rend unique en Europe. Ils sont mis en fonctionnement lors des visites. La machine soufflante est classée au titre des Monuments Historiques. Dans l ancien magasin, sont présentés environ 100 modèles de faux et autant d outils taillants» La visite se termine dans le «dortoir des célibataires» par la découverte de l exposition permanente qui retrace l histoire et le fonctionnement de la taillanderie ainsi que les conditions de vie et de travail des ouvriers entre 1865 et 1969, date de la cessation d activité. À voir également : un film sur le métier de taillandier et un second sur la fabrication d'une faux. 6

7 Les chiffres clés de la taillanderie - Au début du XX e la taillanderie fabrique outils taillants par an dont faux. - Entre 1892 et 1904, la taillanderie produit près de 180 modèles de faux (chaque région agricole utilisant son propre modèle de faux). - Il faut 10 personnes pour fabriquer une faux et près de 15 ans d'expérience pour maîtriser l'art de fabriquer une faux. - 2 roues de 5 mètres de diamètre actionnent 4 gros martinets de forge de 40 kg à 250 kg qui battent le fer à raison de 150 coups/min pour la fabrication de lames de faux. - Aujourd'hui la collection de la taillanderie représente près de 1700 objets (machines, pinces, soufflets, martinets...) inventoriés dont près de 400 faux. - Depuis 1995, la taillanderie accueille en moyenne visiteurs par an. Les grandes dates de la taillanderie 1970 : Acquisition de la Taillanderie par l actuel propriétaire, M. Freyburger : Premiers travaux de restauration engagés par le propriétaire : Ouverture de la taillanderie au public : Rattachement de la taillanderie à l Association comtoise des arts et traditions populaires (aujourd hui Musées des techniques et cultures comtoises) : La taillanderie obtient le 3 e prix au concours national des «Chefs d œuvre en péril» : Installation de l exposition permanente : La taillanderie est classée Monument historique (en totalité) 2004 : La taillanderie reçoit le prix coup de coeur des Européennes : Cette récompense est décernée par un jury de 14 femmes originaires de différents pays d Europe. 7

8 Informations pratiques Renseignements Michel Debray La taillanderie Lieu-dit La Doye Nans-sous-Sainte-Anne Tél (0) Fax (0) Visite guidée Durée : 1h Traductions des visites en anglais, allemand et néerlandais Ouverture Ouvert les dimanches, jours fériés et pendant les vacances scolaires : - en mars et nov : 14h 18h Ouvert tous les jours : - en avril et oct : 14h 18h - en mai, juin et sept : 10h 12h30 et 14h 18h30 - en juillet-août : 10h 19h Fermé le reste de l année Accueil des groupes tous les jours sur réservation : du 1er mars au 30 novembre : 9h - 18h Tarifs Individuel : De 4,20! à 5,20! Gratuit pour les moins de 6 ans Groupe : (À partir de 15 personnes) Adulte : 4,20! Étudiant : 3,50! Scolaire : 2,50! Services : Parking autocars Boutique Distributeur de boisson À proximité de la taillanderie : - Laiterie du Lison à Nans-sous-Sainte-Anne (500 m) - Gîte du Lison accueil : escalade, spéléologie, via ferrata, via corda, canoë, kayak et VTT, Nans-sous-Sainte-Anne (500 m) - Source du Lison à Nans-sous-Sainte-Anne (500 m) - Salines de Salins-les-Bains et le musée du Sel (15 km) 8

9 Contact presse Pour les Musées des techniques et cultures comtoises Estelle Morfin Responsable du département des publics et des relations presse Musées des techniques et cultures comtoises Rue des Prémoureaux Salins-les-Bains Tél (0) (0) Fax (0) Courriel : Visuels haute définition et libres de droits disponibles sur simple demande aux Musées des techniques et cultures comtoises. Pour la taillanderie Michel Debray La taillanderie Lieu-dit La Doye Nans-sous-Sainte-Anne Tél (0) Fax (0) Courriel : La réalisation de ce dossier de presse a reçu le soutien financier du Conseil général du Doubs ` Crédits photographiques :!Musées des techniques et cultures comtoises / cl. JB.Mérillot 9

10 Un musée dans un réseau régional La mise en place en Franche-Comté d un réseau de musées à la fois régional et thématique constitue une expérience encore unique à ce jour dans le paysage muséal français. En Europe, deux régions mettent en oeuvre un modèle similaire : la Westphalie en Allemagne et la Catalogne en Espagne. Certes, la Franche-Comté partage avec d autres régions une même volonté de conservation du patrimoine industriel et ethnologique, lequel est progressivement reconnu à l égal des autres patrimoines, artistique ou naturel. Mais alors qu ailleurs le mouvement est issu d initiatives individuelles organisées au mieux à l échelle départementale, lorsqu elles ne demeurent pas isolées, ce mouvement émane en Franche-Comté directement des instances régionales et de l'etat. Un grand musée régional Original également dans son fonctionnement, le réseau des Musées des techniques et cultures comtoises réunit des sites qui ne sont pas tous dotés en interne d équipe scientifique ou de conservateur. Le réseau constitue ainsi un seul musée à l échelle régionale, dont l administration et les services sont installés à Salins-les-Bains, et les salles d exposition éclatées sur l ensemble de la Franche-Comté. En y amplifiant la présence et l offre culturelles, les Musées des techniques et cultures comtoises participent à l aménagement du territoire. Des moyens mutualisés Les musées adhérents tirent de leur appartenance au réseau un certain nombre d avantages : ils bénéficient ainsi de moyens collectifs supplémentaires, sous forme de personnels et d équipements, et peuvent organiser des opérations dont ils n auraient pu supporter seuls le coût (expositions, développement de programmes éducatifs, actions de communication, productions audiovisuelles ). Chaque lieu étant représentatif d un aspect du patrimoine industriel local, il devient complémentaire et solidaire de tous les autres. À l intérieur de ce grand musée régional éclaté, une même exposition temporaire peut itinérer en apportant sur chaque site un éclairage différent. La mise en réseau crée ainsi une synergie entre les musées adhérents, qui se traduit en outre par des échanges de publics. Une offre culturelle valorisée Grâce à ses programmes de formation, de rénovation et d équipement des sites ou encore à ses publications (revues thématiques, ouvrages, dossiers pédagogiques ), le réseau des Musées des techniques et cultures comtoises contribue à l amélioration de l offre de ses sites adhérents pour satisfaire les exigences d un tourisme culturel de qualité. 10

11 La taillanderie : un site labellisé La taillanderie abrite deux soufflets de forges exceptionnels. Uniques en Europe ils ont dans un premier temps été classés au titre des Monuments Historiques. En 1984, c'est la taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne qui a été classée dans sa totalité aux Monuments Historiques. Un monument historique est, en France, un monument qui a été classé ou inscrit comme tel afin de le protéger, du fait de son histoire ou de son architecture remarquable. Primée en 1981 au concours national des Chefs d'oeuvre en péril, la taillanderie représente un témoignage du patrimoine architectural et technique régional de première importance. La taillanderie expliquée aux enfants est un témoignage vivant des nombreuses activités industrielles installées dans le Doubs au fil de l'eau. Les enseignants peuvent organiser des visites de ce site pour sensibiliser les élèves à la notion de conservation du patrimoine mais aussi pour illustrer leurs cours sur les énergies et notamment l'énergie hydraulique. A noter, qu'il est possible de coupler cette visite à celle des salines de Salins-les-Bains (situées à 15 km). En effet, ces 2 sites utilisent l'énergie hydraulique pour faire fonctionner leurs machines. Les Musées des techniques et cultures comtoises mettent à la disposition des enseignants des outils pédagogiques pour préparer et exploiter la visite de la taillanderie. À titre d'exemple : la visite de la taillanderie peut être suivie d'un atelier sur les transmissions de mouvements à partir d'une maquette Lego. Les élèves reconstituent un ensemble de mécanismes reproduisant fidèlement certaines des machines observables à la taillanderie de Nanssous-Sainte-Anne. 11

12 Bibliographie sélective de la taillanderie Ouvrages sur la taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne - BRELOT, Claude-Isabelle, et MAYAUD, Jean-Luc. La taillanderie de Nanssous-Sainte-Anne (Doubs). Paris : Garnier frères, p. ISBN MARCOTTE, Christian. La machine dynamo-électrique de Gramme : étude d histoire technique pour la mise en valeur de la dynamo Gramme de la taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne. Salins-les-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, p.-38 p. d ann. Documents pédagogiques - MARKARIAN, Philippe (dir.), DEBRAY, Nicolas, et MARCHAL Jean- Baptiste. Taillanderie de Nans-sous-Sainte-Anne : dossier pédagogique de préparation et d exploitation de la visite de la taillanderie. Salins-les-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, p. ISBN TAINTURIER, Laurent. Malette pédagogique Mémoires de l eau. Salinsles-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, s.d. (Visite conjointe de la taillanderie et des Salines de Salins-les-bains) Ouvrages relatifs à la faux. - BARBE, Noël. Usage(s) de faux. Salins-les-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, p. - BARBE, Noël, et SEVIN, Jean-Christophe. Enquête sur les rites de début et de fin de moisson en Franche-Comté. Salins-les-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, Non paginé. - VERNUS, Michel. La faux : de l outil au symbole. Salins-les-bains : Musées des techniques et cultures comtoises, p. (Collection Paroles d objets). ISBN X. Romans - ANTOINE, Pierre. Les martinets de l Arcange. Levallois-Perret : Maé-Erti, p. ISBN ANTOINE, Pierre. Les feux éteints. Levallois-Perret : Maé-Erti, p ISBN PILHES, René-Victor. La faux. Paris : A. Michel, p. ISBN Films - L écho des derniers taillandiers : François Royet. Salins-les-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, min. Coll. Les gens d ici. - Faux et usages de faux : Laurent Lutaud. Salins-les-Bains : Musées des techniques et cultures comtoises, min. Coll. Des outils et des hommes. 12

La Taillanderie. Nans-sous-Sainte-Anne (Doubs) Dossier de presse

La Taillanderie. Nans-sous-Sainte-Anne (Doubs) Dossier de presse La Taillanderie Nans-sous-Sainte-Anne (Doubs) Histoire de la taillanderie Visite guidée de la taillanderie Les chiffres clés et les grandes dates de la taillanderie Les rénovations et les projets à court

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

K1602 - Gestion de patrimoine culturel

K1602 - Gestion de patrimoine culturel Appellations Attaché / Attachée de conservation du patrimoine Chargé / Chargée d'études et d'inventaire patrimoine Conservateur / Conservatrice de musée Conservateur / Conservatrice des antiquités et objets

Plus en détail

RESEAU «ROUTES DE LA PORCELAINE DE LIMOGES EN HAUTE-VIENNE» Dossier d engagement IDENTIFICATION DU PRESTATAIRE. Dénomination du prestataire :

RESEAU «ROUTES DE LA PORCELAINE DE LIMOGES EN HAUTE-VIENNE» Dossier d engagement IDENTIFICATION DU PRESTATAIRE. Dénomination du prestataire : RESEAU «ROUTES DE LA PORCELAINE DE LIMOGES EN HAUTE-VIENNE» Dossier d engagement IDENTIFICATION DU PRESTATAIRE Dénomination du prestataire : Statut juridique : Société Indépendant, libéral, auto-entrepreneur

Plus en détail

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud

1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud 1915-1919 Un camp candien à Saint-Cloud Exposition du 16 avril au 12 juillet 2015 Cette exposition est accessible pour des élèves du CE2 au CM1 L exposition p.03 La visite-atelier des scolaires p.06 Renseignements

Plus en détail

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Parc naturel régional du Vexin français Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Tourisme Être acteur du tourisme durable sur votre territoire Ce programme de formations et journées thématiques

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Public individuel et groupes

Public individuel et groupes s u o t à le ib s s e c c a e é s u m Un Public individuel et groupes 2010-2011 I. A propos du musée... p. 3 S O M M A I R E II. Accessibilite pour tous III. Visiteurs à mobilité réduite IV. Visiteurs

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE TRAIT DE CHARPENTE

FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE TRAIT DE CHARPENTE TRAIT DE CHARPENTE Présentation sommaire Identification : Ensemble des tracés, épures, réalisés sur plans à une échelle donnée ou grandeur nature sur le sol de l atelier qui conduisent à l élaboration

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Vente-Etalage 312-05

Vente-Etalage 312-05 SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Reconnue d Utilité publique

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Restauration et réception Hôtellerie Hébergement de groupe Séminaires et Formation Activités pédagogiques et loisirs Séjours de vacances adaptées La boutique Présentation générale Bol Vert - Rue Clavon-Collignon

Plus en détail

Année scolaire 2014-2015

Année scolaire 2014-2015 Année scolaire 2014-2015 02 Concours de photographie à destination des scolaires! Un événement En 2015, pour le 30 ème anniversaire de l inscription du Pont du Gard sur la Liste du Patrimoine mondial de

Plus en détail

LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE

LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE LOCATION D ESPACES au CENTRE DE LA GRAVURE DOSSIER ASSOCIATIONS CE DOSSIER VOUS PRESENTE : Le Centre de la Gravure L accueil des associations o Notre formule accueil et accès libre à l exposition o L option

Plus en détail

Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011

Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011 Exposition du Prix Européen d Architecture Philippe Rotthier 2011 «Le Temps des Réhabilitations» Fondé en 1982 par l architecte Philippe Rotthier, ce prix d architecture triennal récompense des oeuvres

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

ADOPTEZ LA TENDANCE CANAL! LES TOITURES INTELLIGENTES

ADOPTEZ LA TENDANCE CANAL! LES TOITURES INTELLIGENTES ADOPTEZ LA TENDANCE CANAL! LES TOITURES INTELLIGENTES LES TUILES CANAL DE MONIER BELLES Tuiles de référence dans la rénovation du patrimoine, elles bénéficient d une gamme d accessoires qui vous permettra

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

le futur centre des congrès de Rennes Métropole Illustrations Labtop / Jean Guervilly Couvent des Jacobins

le futur centre des congrès de Rennes Métropole Illustrations Labtop / Jean Guervilly Couvent des Jacobins le futur Illustrations Labtop / Jean Guervilly e x p o s i t i o n Couvent des Jacobins du 16 novembre au 18 décembre 2010 Illustrations Labtop / Jean Guervilly 1. histoire Le couvent des Jacobins dans

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Agence du patrimoine immatériel de l État

Agence du patrimoine immatériel de l État Agence du patrimoine immatériel de l État Les richesses de l immatériel sont les clés de la croissance future Rapport de la commission de l économie de l immatériel 2006 Le mot du directeur général L APIE

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

WWW.TERRASALINA.EU NP 1

WWW.TERRASALINA.EU NP 1 WWW.TERRASALINA.EU 1 A la rentrée, on fait l école buissonnière sur les voies historiques du sel! Étape 1 La Saline d Arc-et-Senans Du sel royal! (Doubs) Sur les traces de l or blanc LES PRINCIPAUX ITINÉRAIRES

Plus en détail

Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses

Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses Questionnaire sur le patrimoine des congrégations religieuses Le présent questionnaire a été élaboré afin de faire le point sur la gestion et la mise en valeur du patrimoine dans les congrégations. Il

Plus en détail

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015

BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 BORDEREAU DE CREATION Patrimoine naturel / Millésime 2015 Produit Nom produit : Adresse du produit (établissement) Raison sociale : Civilité : Mlle Mme M. Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Commune

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 les hauts-de-seine dans la Grande Guerre : Mobiliser / Soutenir / Soigner EXPOSITION ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Contact presse Conseil général

Plus en détail

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques Grand Nausicaà République-Eperon Capécure Zones économiques 1 Imaginons le Boulonnais L'agglomération de Boulogne-sur-Mer aborde une période charnière de son développement. Territoire en pleine dynamique,

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue.

Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Aux portes de Paris, un site unique où la diversité et l originalité des espaces offrent de nombreuses possibilités de tournages et de prises de vue. Sèvres Cité de la céramique, établissement public administratif

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité»

Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité» Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité» I. Le concours dans les enseignes de la distribution 1- Objectif global du concours L objectif du concours

Plus en détail

Paysages industriels au fil de l Orne. Blainville-sur-Orne. Feuguerolles-Bully. Pierrefitte-en-Cinglais Le Mesnil-Villement.

Paysages industriels au fil de l Orne. Blainville-sur-Orne. Feuguerolles-Bully. Pierrefitte-en-Cinglais Le Mesnil-Villement. LA RÉGION EXPOSE LA RÉGION EXPOSE Paysages industriels au fil de l Orne CAEN Blainville-sur-Orne Feuguerolles-Bully Le Bô Ménil-Hubert-sur-Orne Pierrefitte-en-Cinglais Le Mesnil-Villement Rabodanges ARGENTAN

Plus en détail

Caractéristiques : Le Grand Éléphant. Le Grand Éléphant

Caractéristiques : Le Grand Éléphant. Le Grand Éléphant Sorti de l atelier de la compagnie La Machine le 1 er juillet 2007, l Éléphant a transporté en 4 ans et demi 250 000 passagers. Des centaines de milliers de visiteurs ont suivi ses déplacements au centre

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014

DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 DOSSIER DE PRESSE AOÛT 2014 SOMMAIRE Le projet du Centre National de la Construction Paille MOT DE LA PRÉSIDENTE p.1 La maison Feuillette, patrimoine à valeur écologique p.2 PROMOUVOIR, VALORISER ET EXPÉRIMENTER

Plus en détail

L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011.

L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011. L e ministre de la Culture et de la Communication a lancé le label «Maisons des Illustres» le 13 septembre 2011. Ce label a été créé pour signaler au public les lieux dont la vocation est de conserver

Plus en détail

La diversification agricole en Camargue

La diversification agricole en Camargue La diversification agricole en Camargue Agritourisme, circuits-courts et démarche qualité Capucine SER, chargée de mission tourisme durable au Parc naturel régional de Camargue Contexte, définition et

Plus en détail

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS

Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS Alexandre GRIVEAU Mathieu GROLEAU IUP 2 Analyse comparative d un corpus de sites web : Les musées historiques 2) LE CORPUS 2.1) brève présentation- description des trois sites 2.1.1) musée de la révolution

Plus en détail

Bienvenue - Welcome. Parc de Nature et de Loisirs en Berry

Bienvenue - Welcome. Parc de Nature et de Loisirs en Berry Bienvenue - Welcome Parc de Nature et de Loisirs en Berry BROCHURE SÉMINAIRE - Saison 2012 - Madame, Monsieur, Tout d abord, je tiens à vous remercier de l intérêt que vous portez à notre site. Vous avez

Plus en détail

Campagnes de référencement «Google adwords» 2015 Grande-Bretagne Allemagne Pays-Bas - Belgique (Flandres)

Campagnes de référencement «Google adwords» 2015 Grande-Bretagne Allemagne Pays-Bas - Belgique (Flandres) Campagnes de référencement «Google adwords» 2015 Grande-Bretagne Allemagne Pays-Bas - Belgique (Flandres) Dossier technique Direction du Marketing et de la Communication Dossier suivi par : David Queffelec

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 ACTIONS EN MATIÈRE D'INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 LE CONTEXTE La Commission nationale Culture-Handicap La

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA MONTAGNE BOURBONNAISE PROGRAMME CONSTRUCTION D'UN BATIMENT A VOCATION INDUSTRIEL EN BOIS P. 2 / 8 Ce programme a été réalisé par l Agence Technique Départementale de l Allier.

Plus en détail

Donnez de. la hauteur. à votre. événement. groupe. Vivez les grandes aventures industrielles

Donnez de. la hauteur. à votre. événement. groupe. Vivez les grandes aventures industrielles Donnez de la hauteur à votre événement groupe Vivez les grandes aventures industrielles UN ÉVÉNEMENT QUI VOUS RESSEMBLE Offrant une vue imprenable sur des avions de légende : - Concorde, Super Guppy, A300B,

Plus en détail

axel schoenert architectes

axel schoenert architectes HALL ADMINISTRATIF hôtel de ville de puteaux axel schoenert architectes l hôtel de ville de puteaux L agence Axel Schoenert architectes a livré la restructuration partielle de l hôtel de ville de Puteaux.

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014

Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014 Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014 I. Le concours dans les enseignes de la distribution 1- Objectif global du concours L objectif du concours est de mettre en

Plus en détail

un lieu d exception pour goûter l art de vivre en bretagne

un lieu d exception pour goûter l art de vivre en bretagne un lieu d exception pour goûter l art de vivre en bretagne le château du grand val accueille séminaires et incentives haut de gamme Le Château du Grand Val, dont les origines remontent au XVème siècle,

Plus en détail

Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France

Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France Une nouvelle organisation pour les services publics d'archives en France Hervé Lemoine, directeur chargé des archives de France Introduction Le Service interministériel des Archives de France définit,

Plus en détail

Bilan Campagnes E-mailing 2013

Bilan Campagnes E-mailing 2013 Bilan Campagnes E-mailing 2013 Allemagne E-news dédiée Envoi d une e-news «Destination Languedoc» à 88 500 prospects allemands le 11 mars. 32 400 ouvertures, soit un taux de 36,6% 769 clics, soit un taux

Plus en détail

SC UL P T EUR -FON TAIN IER

SC UL P T EUR -FON TAIN IER SCULPTEUR-FONTAINIER SCULPTEUR-FONTAINIER MÉTIER Une fontaine est une construction, généralement accompagnée d un bassin, d où jaillit l eau. Elle fait partie du patrimoine d une ville. La cité s est souvent

Plus en détail

En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir

En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir www.iledefrance.fr En Île-de-France, les jeunes ont de l avenir 600 000 étudiants, 480 000 lycéens et plus de 100 000 apprentis : les jeunes ont de l avenir

Plus en détail

GUIDE INTERPRÈTE LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : TOURISME. Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 19 s

GUIDE INTERPRÈTE LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : TOURISME. Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 19 s LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : TOURISME GUIDE INTERPRÈTE Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 19 s L'enseignement de découverte professionnelle fournit l'occasion

Plus en détail

GISORS. C est déjà la Normandie GUIDE TOURISTIQUE 2015

GISORS. C est déjà la Normandie GUIDE TOURISTIQUE 2015 GISORS C est déjà la Normandie GUIDE TOURISTIQUE 2015 Notre territoire offre aux organisateurs de manifestations toutes les infrastructures (châteaux, manoirs, granges ) et services indispensables à la

Plus en détail

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011

SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 SEANCE DU 10 NOVEMBRE 2011 L an deux mil onze, le dix novembre, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s est réuni au nombre prescrit par la loi, dans le lieu habituel de ses séances,

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

Métier fascinant, la lutherie reste imprégnée de savoir-faire traditionnel.

Métier fascinant, la lutherie reste imprégnée de savoir-faire traditionnel. Métier fascinant, la lutherie reste imprégnée de savoir-faire traditionnel. Le métier de luthier est complexe. Sans grands changements depuis le XVI ème siècle, ce métier d art au service de la musique

Plus en détail

LABEL «ESPACE LOISIR HANDISPORT»

LABEL «ESPACE LOISIR HANDISPORT» LABEL «ESPACE LOISIR HANDISPORT» CAHIER DES CHARGES Edition 2014 1 Avant Propos La Fédération Française Handisport (FFH) est une association reconnue d utilité publique, membre du Comité National Olympique

Plus en détail

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre?

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? Médiation traduction De la matière aux langages 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 3/ La rencontre avec une œuvre : une «enquête» en 3 étapes 4/ Et maintenant

Plus en détail

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers

Société Hydraulique d Etudes et de Missions d Assistance François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 196 Avenue Thiers François COLLOMBAT Tél. 06.73.37.83.20 Fax 04.69.65.51.95 Page 1 sur 9 1. Le site de Moulin La Roche à COMMER en Mayenne : une nouvelle technologie dans un moulin réhabilité 2. La turbine VLH : Un concept

Plus en détail

Protection individuelle

Protection individuelle Protection individuelle Franchise annuelle Ce plan n'est plus offert 200 $ 900 $ depuis le 1er mars 2015 1 006 $ / / 18-24 87,88 $ 71,71 $ - 39,35 $ 37,08 $ 63,91 $ 25-29 91,38 $ 74,47 $ - 41,04 $ 38,86

Plus en détail

Parfums et saveurs du Sud-Ouest au Nailloux Outlet Village

Parfums et saveurs du Sud-Ouest au Nailloux Outlet Village I COMMUNIQUE DE PRESSE I Nailloux, le 10 octobre 2014 Semaine du goût Parfums et saveurs du Sud-Ouest au Nailloux Outlet Village A l occasion de la semaine du goût, qui se tiendra du 13 au 19 octobre,

Plus en détail

LIVRET DE PRISE EN MAIN ET Dʼ EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE

LIVRET DE PRISE EN MAIN ET Dʼ EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE LIVRET DE PRISE EN MAIN ET Dʼ EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE Chers utilisateurs, La KEZAKO TECH est une mallette pédagogique à destination de tous les enseignants et animateurs désirant mener un projet pédagogique

Plus en détail

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille P R O G R A M M E Un musée qui dialogue avec des bibliothèques et des médiathèques. Des visiteurs qui deviennent lecteurs Les 27 et 28 juin 2015, venez découvrir au LaM une nouvelle façon d explorer les

Plus en détail

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE

30ème Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session : 2015. Promotion : Monsieur Bernard WERNER INSTALLATEUR THERMIQUE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS

A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS A4 BÂTIMENTS : RECEVOIR TOUS LES PUBLICS Organisateur INSET DE MONTPELLIER Animateur Serge MASSIS, Directeur des Études urbaines, Ville de Cannes, AITF (Association des ingénieurs territoriaux de France)

Plus en détail

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Contact Roland Le Joliff-Service communication 06.69.22.44.92 roland.lejoliff@cma-var.fr www.cma-var.fr Avril 2014 2 / 10 1 er avril 2014 En avant première

Plus en détail

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013

Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée. Productions La Châtre le 22 janvier 2013 Journée 2 de la Fabrique du Projet à La Châtre Ci T Lycée Productions La Châtre le 22 janvier 2013 1- Transport participatif 2 2- Pôle de création «Georges Sound» 3 3- S ouvrir au monde par la Visioconférence

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Domaine : «arts de l espace», «arts du langage», «arts du. Thématiques : «Arts, créations, cultures», «Arts espaces

Domaine : «arts de l espace», «arts du langage», «arts du. Thématiques : «Arts, créations, cultures», «Arts espaces Références de l objet d étude 6ème Titre : NoviodunumDate(s) :Ier au l IV Siècle. Nature de l objet d étude :Urbanisme d après les plans et la maquette de la ville Lieu :Jublains, département de la Mayenne,

Plus en détail

VIVEZ L AVENTURE DES LANGUES DÉPARTEMENT DES LANGUES ÉTRANGÈRES DU CAVILAM ALLIANCE FRANÇAISE

VIVEZ L AVENTURE DES LANGUES DÉPARTEMENT DES LANGUES ÉTRANGÈRES DU CAVILAM ALLIANCE FRANÇAISE VIVEZ L AVENTURE DES LANGUES DÉPARTEMENT DES LANGUES ÉTRANGÈRES DU CAVILAM ALLIANCE FRANÇAISE Notre école Un pôle d excellence Établissement privé d'enseignement supérieur, le CAVILAM - Alliance française

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR

ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR ECONOMIE D ENERGIE DES APPAREILS ELECTROMENAGERS : POURQUOI PAYER PLUS POUR CONSOMMER MOINS? ENQUETE ET PROPOSITIONS DE L UFC-QUE CHOISIR L enquête L UFC-Que Choisir vient de réaliser une enquête sur les

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21

RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21 RÉNOVATION D UN BÂTIMENT COMMERCIAL POUR FOREVER 21 Adriana Del Chiappa Monica Frutos-Campo Anna Kreplak Le projet porte sur la rénovation d un bâtiment commercial existant au centre ville de Montréal,

Plus en détail

RÈGLEMENT DE VISITE DU MUSÉE DES CONFLUENCES

RÈGLEMENT DE VISITE DU MUSÉE DES CONFLUENCES RÈGLEMENT DE VISITE DU MUSÉE DES CONFLUENCES OBJET ET CHAMP D APPLICATION Préambule Le présent règlement s applique aux visiteurs du musée des Confluences, aux personnes et groupes autorisés à occuper

Plus en détail

CIRCULAIRE 2005-4 -DRE Paris, le 08/07/2005. Objet : Détermination des participants. Madame, Monsieur le Directeur,

CIRCULAIRE 2005-4 -DRE Paris, le 08/07/2005. Objet : Détermination des participants. Madame, Monsieur le Directeur, CIRCULAIRE 2005-4 -DRE Paris, le 08/07/2005 Objet : Détermination des participants Madame, Monsieur le Directeur, Je vous informe que, lors de leur réunion du 9 juin dernier, les membres de la commission

Plus en détail

MUSÉOGRAPHIE. Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE

MUSÉOGRAPHIE. Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE MUSÉOGRAPHIE P Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE Ensemble de techniques héritées de la muséologie destinées à la mise en valeur pérenne des collections

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Contact presse : agence mc3 T. 05 34 319 219 mc3@mc3com.com SOMMAIRE Changer le

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail