Document Technique d Application. Murs YTONG pour constructions parasismiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document Technique d Application. Murs YTONG pour constructions parasismiques"

Transcription

1 Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/ Mur de contreventement en zone sismique Murs YTONG pour constructions parasismiques Relevant des normes NF EN NF EN 771-4/CN NF EN Titulaire : Société Xella Thermopierre ZA Pré Châtelain BP 647 Saint Savin FR Bourgoin Jallieu Cédex Tél. : Fax : Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n16 Produits et procédés spéciaux pour la maçonnerie Vu pour enregistrement le 27 août 2010 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Fax : Internet : es Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. es versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB ( CSTB 2010

2 e Groupe Spécialisé n 16 de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné le 16 avril 2010, le procédé de mur de contreventement pour constructions parasismiques en maçonnerie de blocs en béton cellulaire autoclavé de marque YTONG «Murs YTONG pour constructions parasismiques». e présent document, auquel est annexé le Dossier Technique établi par le demandeur, transcrit l Avis formulé par le Groupe Spécialisé qui rassemble les informations complémentaires utiles aux utilisateurs du procédé quand au domaine d emploi, aux dispositions de conception et de mise en œuvre proposées propres à assurer un comportement normal des ouvrages. Cet Avis a été formulé pour les utilisations en France Européenne. 1. Définition succincte 1.1 Description succincte e procédé consiste en la réalisation de murs en maçonnerie de blocs en béton cellulaire de marque YTONG mis en œuvre conformément aux prescriptions du DTU 20.1 et destinés à la réalisation de murs de contreventement pour un usage en zones de sismicité Ia, Ib et II au sens du décret du 14 mai Dans la suite du présent DTA, l'appellation «blocs» recouvre indifféremment les blocs lisses ou les blocs à rainures et languettes et les blocs avec ou sans poignée aux joints verticaux collés ou secs. 1.2 Mise sur le marché es blocs de béton cellulaire autoclavé visés dans le présent DTA sont soumis, pour leur mise sur le marché, aux dispositions de l arrêté du 2 juillet 2004 portant application à certains éléments de maçonnerie en béton du décret n du 8 juillet 1992 concernant l aptitude à l usage des produits de construction, modifié par les décrets n du 20 septembre 1995 et n du 3 octobre De même, le mortier de montage également visé dans le présent Avis est soumis, pour sa mise sur le marché, aux dispositions de l arrêté du 30 avril 2004 portant application à certains mortiers du décret n du 8 juillet 1992 concernant l aptitude à l usage des produits de construction, modifié par les décrets n du 20 septembre 1995 et n du 3 octobre Identification des produits es blocs en béton cellulaire YTONG mis sur le marché portent le marquage CE accompagné des informations prévues par l annexe Z de la norme NF EN 771-4, ainsi que le logo type de la marque NF de certification de conformité à cette norme et à son complément national. De même, les mortiers de montage mis sur marché portent le marquage CE accompagné des informations prévues par l annexe Z de la norme 998-2, ainsi que du logo type de la marque CSTBat de certification de conformité aux documents techniques d application visant ces mortiers. 2. AVIS 2.1 Domaine d emploi accepté e domaine d'emploi est limité aux bâtiments de type R+2 au plus, de classe d ouvrages B situés en zones de sismicité Ia, Ib et II au sens du décret du 14 mai 1991, et pouvant présenter une certaine asymétrie en plan dont les limites sont précisées dans le dossier technique établi par le demandeur. Ces bâtiments présentent des murs de contreventement de hauteur inférieure ou égale à 2,75 m, et réalisés en maçonnerie chaînée au sens des clauses des articles et de l Eurocode 8 (NF EN ) et de son complément national, c'est à dire comportant des chaînages réalisés après la pose des éléments de maçonnerie. a surface rectangulaire projetée au sol de la construction est inférieure ou égale à 200 m² pour le niveau RdC et à 150 m² pour les niveaux R+1 et R+2. e poids propre du plancher (revêtements de sol et cloisons compris) ne doit pas excéder 480 kg/m². Toutefois, si le poids propre du plancher excède cette charge, il est possible forfaitairement de prendre les valeurs tabulées des clauses 11 et 12 du point 4.1 du Dossier Technique du niveau supérieur. 2.2 Appréciation sur le procédé 2.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur et autres qualités d'aptitude à l'emploi. Stabilité a résistance et la stabilité des murs de ce procédé sont normalement assurées dans le domaine d'emploi accepté moyennant le respect des prescriptions complémentaires à celles du DTU 20.1 données au paragraphe 2.3 ci-après. Construction en zone sismique es prescriptions à appliquer pour la construction en zone sismique sont celles définies dans le Cahier des Prescriptions Techniques, paragraphe 2.3. Sécurité incendie Compte tenu de la nature incombustible des matériaux constitutifs des blocs et du mortier des joints, le procédé ne pose pas de problème particulier du point de vue de leur réaction au feu. orsque les murs réalisés doivent justifier d'un degré de résistance au feu, ils sont assujettis à la production de procès-verbaux de classement ou au respect de l eurocode 6 partie 1-2 et son annexe nationale, au même titre que les murs réalisés hors zone sismique. Prévention des accidents lors de la mise en œuvre et de l entretien a sécurité du travail sur chantier peut être normalement assurée. e procédé ne présente pas de particularité par rapport à une mise en œuvre réalisée hors zone sismique dans le cadre traditionnel des prescriptions du DTU Isolation thermique e procédé peut permettre de satisfaire aux exigences réglementaires, étant entendu que les déperditions thermiques ne dépendent pas du seul procédé et qu une vérification par le calcul, conduite conformément aux «Règles Th-U» doit être fait dans chaque cas. es résistances thermiques des maçonneries sont dans les informations complémentaires figurant en annexe des certificats de qualification NF suivis par le CERIB. Isolement acoustique On estime que le procédé peut permettre de satisfaire aux exigences réglementaires d isolement vis-à-vis des bruits aériens provenant de l espace extérieur. Etanchéité des murs extérieurs 'étanchéité à l'eau des murs de façade est convenablement assurée, moyennant le respect des conditions d'exposition définies à l'article 4.2 de la partie 3 de la norme P référence DTU Risques de condensation superficielle Du fait du mode d'isolation répartie qui caractérise ce mur et des possibilités de correction efficace des ponts thermiques qu'il permet, les risques de condensation superficielle sont normalement éliminés. Confort d été Pour la détermination de la classe d'inertie thermique quotidienne des bâtiments, qui constitue un facteur important du confort d'été, les murs extérieurs de ce procédé appartiennent à la catégorie des parois lourdes à isolation répartie. eur inertie est déterminée au moyen des règles TH-I. Finition -aspect es finitions prévues sont celles, classiques, pour les parois en béton cellulaire. 'homogénéité du support d'enduit apportée par un montage à joints minces est favorable à l'homogénéité d'aspect et de teinte de l'enduit de parement. 2 16/10-602

3 2.22 Durabilité - entretien e béton constitutif des éléments ne pose pas de problème de durabilité intrinsèque. Compte tenu de ce que les matériaux associés au béton dans le mur fini sont également des matériaux minéraux, la durabilité d'ensemble des murs est estimée équivalente à celle des murs traditionnels homogènes constitués de ces mêmes types de matériaux Fabrication et contrôle a fabrication fait l'objet d'un autocontrôle suivi par le CERIB dans le cadre de la procédure des certificats de qualification NF. a fabrication des mortiers fait appel aux techniques usuelles du mélange de produits en poudre. Elle fait l'objet d'un autocontrôle suivi par le CSTB dans le cadre de la procédure des certificats CSTBat. es produits bénéficiant d'une telle certification sont repérables par la présence du logo de la marque CSTBat suivi du numéro de marquage apposé sur tous les sacs Mise en œuvre Classique pour les produits de cette famille, elle ne pose pas de problème particulier. utilisation des blocs YTONG marqués NF dans le présent procédé n'implique pas de conditions particulières de fabrication de ceux-ci ni de conditions particulières de contrôle de cette fabrication. e titulaire de ce Document Technique d Application est tenu d'apporter son assistance technique aux entreprises désireuses de mettre en œuvre ce procédé, notamment au démarrage des chantiers. 2.3 Cahier des Prescriptions Techniques 2.31 Prescriptions de conception et calcul Généralités Concernant la résistance des murs sous charges verticales, les contraintes admissibles dans les parois porteuses doivent être calculées conformément à la partie 4 du DTU 20.1, en appliquant à la résistance nominale des blocs les coefficients globaux de réduction applicables aux murs en blocs de béton cellulaire autoclavé. Pour les points non explicitement visés dans le cadre du présent DTA, la réalisation des murs de contreventement doivent respecter les prescriptions qui y sont attachées dans l Eurocode 8 et son annexe nationale Transmission des charges aux fondations utilisation de la méthode simplifiée de dimensionnement proposée au chapitre 4 du Dossier Technique implique que le bâtiment soit conçu en sorte que les éléments porteurs verticaux transmettent les charges en ligne directe aux fondations Ouvertures dans les murs de contreventement En l'absence d'essais permettant d'apprécier l'influence d'éventuelles ouvertures sur la capacité résistante des murs, les murs pris en compte dans le calcul du contreventement doivent être exempts de toute ouverture, réservation, orifice, de quelque taille que ce soit. es saignées doivent être réalisées conformément aux conditions spécifiées à la clause 9.6 point 2 de l annexe nationale de l Eurocode 8 partie Répartition des raidisseurs orsque le linéaire de murs de contreventement du bâtiment excède le linéaire strictement requis pour reprendre les efforts horizontaux dus à l'action sismique, les conditions du Dossier Technique doivent être appliquées à l'ensemble des murs participant effectivement au contreventement et non seulement à ceux requis par le calcul Prescriptions de mise en œuvre a mise en œuvre n'appelle pas de précautions particulières par rapport à celles usuellement applicables aux maçonneries de béton cellulaire autoclavé. Une attention particulière doit cependant être portée au bétonnage des chaînages, notamment dans le cas de chaînages verticaux non apparents. Il est rappelé que l'application du mortier doit être effectuée à l'aide d'une truelle spéciale à dents régulièrement espacées sur toute la largeur de celle-ci, de manière à assurer une répartition uniforme et continue du produit. a bonne application du mortier peut être vérifiée par montage puis décollement d'un assemblage de deux blocs en béton cellulaire autoclavé. Conclusions Appréciation globale utilisation du procédé dans le domaine d emploi visé est appréciée favorablement. Validité Jusqu au 30 avril 2013 Pour le Groupe Spécialisé n16 Eric DURAND 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé es bâtiments d habitation de type «bioclimatique» présentant une dissymétrie en plan relativement importante (façades largement vitrées au sud et opaques au nord) étant appelés à se développer suite au Grenelle de l Environnement, le présente document a pour objet de présenter une méthode simplifiée permettant une justification sans calcul pour ce type de bâtiments. Cette méthode a fait l objet d une consultation préalable par un groupe d experts constitué de membres du Groupe Spécialisé n 16 et de membres de l AFPS. Il est noté que le présent avis devra être révisé dès publication du nouvel arrêté définissant le nouveau zonage sismique. e Rapporteur du Groupe Spécialisé n 16 Nicolas RUAUX Trumeaux étroits es trumeaux dont la largeur est inférieure à 1,20 m doivent être systématiquement montés à joints verticaux collés Appareillage e décalage entre joints verticaux de deux assises successives doit être supérieur ou égal à 10 cm Prescriptions de fabrication es blocs de béton cellulaire de marque YTONG utilisés dans le cadre du présent DTA doivent bénéficier d une certification NF de conformité à la norme NF EN et à son complément national NF EN 771-4/CN. es valeurs de résistance en compression sont données au 2.1 du dossier technique établi par le de demandeur. es mortiers de montage utilisés pour la pose des maçonneries YTONG sont les produits PREOCO et PREOCO + bénéficiant d un DTA assorti d une certification CSTBat. Dans ce cadre, la qualité du mortier est établie par un autocontrôle suivi par le CSTB dans le cadre de la procédure de certification CSTBat précitée. 16/

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Principe et domaine d emploi proposé e procédé consiste en la réalisation de murs en éléments de maçonnerie de béton cellulaire de marque YTONG mis en œuvre conformément aux prescriptions du DTU 20.1 et destinés à la réalisation de murs de contreventement pour un usage en zones de sismicité Ia, Ib ou II. e Document Technique d Application propose une méthode simplifiée permettant entre autres de justifier des maisons de conceptions bioclimatiques (répartitions des murs de contreventement respectivement symétrique et asymétrique : voir la clause 10 du chapitre 4.1 du présent dossier technique). Dans la suite du présent DTA, l'appellation «blocs» recouvre indifféremment les blocs lisses ou les blocs à rainures et languettes et les blocs avec ou sans poignée aux joints verticaux collés ou secs. e domaine d'emploi est limité aux bâtiments R+2 de conceptions simples ou bioclimatiques et de classe d ouvrage B dont les niveaux ont une hauteur sous plancher haut inférieure ou égale à 2,75 m, et pour lesquels les murs de contreventement sont réalisés en maçonnerie chaînée au sens des clauses des articles ses points de l Eurocode 8 (NF EN ) et de son complément national, c'est à dire comportant des chaînages réalisés après exécution de la maçonnerie (apparents ou non apparents). Sauf pour éléments de densité 450kg/m3 et de Rcn 4MPa, fb est pris égal à 3,78 MPa. a surface rectangulaire projetée au sol de la construction doit être inférieure ou égale à 200 m² pour le niveau RdC et à 150 m² pour les niveaux R+1 et R Définition des composants constituant le mur 2.1 Blocs de béton cellulaire YTONG es blocs de béton cellulaire YTONG sont conformes aux normes NF EN et NF EN C/N es blocs de béton cellulaire visés pour la réalisation des murs de contreventement sans collage des joints verticaux sont classés en 2 densités courantes. Chacune de ces densités a fait l'objet d'essais sur des panneaux entiers sollicités de manière statique et alternée de manière à qualifier leur capacité - en l'absence de joints verticaux - à résister aux efforts horizontaux liés à l'action sismique. es blocs YTONG appartiennent à l'une des deux densités suivantes : MVn de 350 à 400 kg/m 3 pour une Rcn de 3 MPa (famille 1) Mvn de 450 à 500 kg/ m 3 pour une Rcn de 4 MPa (famille 2) Pour les 2 familles, l'épaisseur e, la largeur b et la hauteur h des blocs sont e = 25, 30,36.5, 42 ou 50 cm h= 15, 20, 25, 33.5 ou 50 cm et de largeur b = 62.5 cm. Pour la famille 2, l épaisseur e de 20 cm est à ajouter à la gamme. 2.2 Mortier de remplissage des joints horizontaux es joints horizontaux et éventuellement verticaux sont réalisés au moyen de mortiers-colles performanciels PREOCO ou PREOCO + conforment à la NF EN et certifié CSTBat ; 2.3 Aciers des chaînages es aciers des chaînages doivent avoir une limite d'élasticité fy supérieure ou égale à 500 MPa et être de classe B, voir la clause 13 du chapitre 4.1 du présent dossier technique pour les armatures ; 2.4 Bétons des chaînages es bétons mis en œuvre correspondent à ceux définis dans le DTU 21 pour les chantiers de catégorie A, soit un dosage à 350kg de ciment/m 3 si aucune mesure de résistance n est requise sur chantier ou une classe de résistance du béton égale à C16/ Conditions sur l ouvrage, la mise en œuvre et l action sismique 3.1 Conditions sur les ouvrages es maçonneries doivent être montées avec des blocs pleins de béton cellulaire autoclavé YTONG certifiés et marqués NF (conformément à la NF EN CN); es blocs doivent être montés à joints minces avec les mortierscolles performanciels PREOCO ou PREOCO + conforment à la NF EN et certifié CSTBat ; es planchers doivent être constitués de poutrelles et d'entrevous et d'une dalle de compression. e poids propre du plancher (revêtements de sol compris + cloisons) ne doit pas excéder 480 kg/m². Toutefois, si le poids propre du plancher excède cette charge, il est possible forfaitairement de prendre les valeurs tabulées du niveau de plancher supérieur des clauses 11 et 12 du point 4.1 du Dossier Technique ; a charge de toiture maximale : charges permanentes seules ou charges permanentes avec charges de neige, est prise à 200kg/m² e coefficient de comportement q de la maçonnerie chaînée est pris égal à 2,5 es effets de la torsion sont calculés en modèle spatiale par la méthode donnée en de l Eurocode 8 (NF EN ) 3.2 Conditions sur la mise en œuvre e contrôle de l'exécution sur chantier est de niveau I2 ou I3. Ces niveaux de contrôle sont atteints si un Plan d'assurance Qualité est établi et appliqué sur le chantier. Ce plan devra notamment traiter : de la compétence du personnel d'exécution des travaux, du choix des produits utilisés en correspondance avec les prescriptions, de la réalisation des ouvrages conformément aux documents de référence. a bonne application du Plan d'assurance Qualité est attestée par le maître d'ouvrage ou son représentant. e maître d'ouvrage peut décider de supprimer ce contrôle si l'entreprise est titulaire d'une Certification Assurance Qualité qu'il juge suffisante. Conditions sur l action sismique e mouvement sismique de calcul est défini conformément à la NF P et déterminé par les paramètres suivants : accélération nominale an est prise égale à 1,0 m/s² pour la zone de sismicité Ia, à 1,5 m/s² pour la zone Ib et à 2,5 m/s² pour la zone II. e spectre de dimensionnement normalisé est pris égale à 2,5, ce qui correspond au spectre le plus défavorable et ce quelque soit le profil de sol pour les sites S0 à S3 es coefficients liés à la topographie et à l amortissement sont pris égaux à Dimensionnement (méthode simplifiée) a méthode simplifiée du présent DTA consiste à vérifier 13 conditions (clauses) pour valider le dimensionnement des murs de contreventement et à donner les spécifications liées aux fondations. Dans la suite du document, les conditions énoncées dans le texte sont transcrites en formules mathématiques encadrés en rouge. 4.1 Conditions sur la géométrie de la maison et les murs de contreventement es clauses 1) à 6) : vérification de la géométrie de la maison. es clauses 7) à 10) : vérification de la disposition des murs de contreventement. es clauses 11) et 12) : vérification de la résistance mécanique des murs de contreventement, disposés conformément selon les clauses précédentes, à l action sismique et à la descente de charge. a clause 13) : vérification des longueurs moyenne de contreventement et dispositions à prendre au niveau des armatures de chaînages. 4 16/10-602

5 1) Si la maison présente des retraits en élévation, les inégalités suivantes doivent être vérifiées : 6) es parties en retrait par rapport à la forme rectangulaire en plan ne doivent pas avoir une dimension supérieure à 15 % de la surface de la forme rectangulaire ET 0, ,10 Un sous-sol est à considérer comme un niveau ordinaire 2) Dimension a et b des trémies, parallèles respectivement à x & y. x : dimension du bâtiment // a, y : dimension du bâtiment // b, a min (0,5x, 4m) b min (0,5y, 4m) 3) Des murs de contreventement doivent être disposés selon deux directions orthogonales. Figure 4 imitation des surfaces en retrait 7) Il est nécessaire d'avoir dans au moins une direction, deux murs parallèles situés en façade ayant une longueur supérieure ou égale à 30 % de la longueur de la maison dans la direction considérée. Figure 1 Présence de murs de contreventement selon deux directions orthogonales 4) a forme rectangulaire de la maison (débords de plancher compris) doit avoir une surface projetée inférieure ou égale à 200 m² pour le niveau RDC et 150 m 2 pour les les niveaux R+1 et R+2 Figure 5 Murs de longueur supérieure ou égale à 30 % de la longueur du bâtiment dans la direction considérée 8) e rapport des longueurs cumulées des murs de chaque direction doit être compris dans l'intervalle suivant X 0,80 1,25 Y Figure 2 Forme rectangulaire de la maison 5) 'élancement en plan de la maison (rapport entre les longueurs du plus grand et du plus petit côté en plan) ne doit pas être supérieur à 1,5. Figure 6 Rapport entre les longueurs cumulées des murs de chaque direction 9) a longueur cumulée des murs de contreventement en refend ne doit pas être supérieure ou égale à 15 % de la longueur totale des murs de contreventement. Figure 3 imitation de l'élancement 16/

6 e pourcentage p a,min est fonction à la fois de la zone de sismicité, de la classe de sol et du nombre de niveaux, de la résistance et de l'épaisseur des blocs. es valeurs de p a,min peuvent être utilisées sans modification pour des résistances et des épaisseurs supérieures. Un sous-sol est à considérer comme un étage ordinaire. C'est-à-dire qu'une maison de plain-pied avec sous-sol devra être considérée comme un R+1. Par contre, un comble aménageable n'est pas considéré comme un niveau. Par conséquent, une maison avec un étage et un comble aménageable sera de type R+1 s'il n'y a pas de sous-sol et sinon comme un R+2. Mvn (kg/m 3 ) 350 et 400 famille 1 R c (MPa) 3 Epaisseur (cm) 25 à 30 cm p a,min (%) Zone de sismicité zone Ia zone Ib zone II R+0 1,2 1,6 2,6 Figure 7 imitation à 15 % de la longueur des murs de refend par rapport à la longueur totale des murs de contreventement 10) e pourcentage de murs dans chaque direction, et situés de part et d'autre d'une ligne parallèle à la direction considérée passant par le centre de gravité du plancher, doit être compris entre 30 et 70 % pour une direction et entre 45 et 55 % pour l'autre direction. R+1* 1,8 2,4 4,2 R+2* (a) (a) (a) Mvn (kg/m 3 ) 350 et 400 famille 1 R c (MPa) 3 Epaisseur (cm) 36,5 à 50 cm p a,min (%) Zone de sismicité zone Ia zone Ib zone II R+0 1,2 1,3 2,1 R+1* 1,7 2,1 3,4 R+2* 3,2 4,0 (a) Mvn (kg/m 3 ) 450 à 500 famille 2 R c (MPa) 4 Epaisseur (cm) 20 cm à 30 cm p a,min (%) Zone de sismicité zone Ia zone Ib zone II R+0 1,2 1,3 2,1 R+1* 1,7 2,0 3,2 R+2* 2,6 3,4 (a) Mvn (kg/m 3 ) 450 à 500 famille 2 R c (Mpa) 4 Epaisseur (cm) 36,5 à 50 cm p a,min (%) Zone de sismicité zone Ia zone Ib zone II R+0 1,2 1,3 2,1 R+1* 1,7 2,0 3,1 R+2* 2,3 2,6 5,5 Figure 8 imitation de l'écart dans la répartition des murs 11) e pourcentage p a correspondant à la surface au sol des murs de contreventement par rapport à la surface totale du plancher doit être supérieur ou égal au pourcentage minimum p a,min indiqué dans les tableaux suivants et ce pour chacune des deux directions principales. (a) la méthode simplifiée du présent DTA ne permet pas de valider cette configuration, le calcul doit être fait conformément selon l eurocode 8 et son complément national. A noter qu il s agit d une méthode forfaitaire et par conséquent sécuritaire, ainsi toutes les valeurs des tableaux ci-dessus peuvent être recalculées et optimisées. 6 16/10-602

7 12) a surface de plancher Sp reposant sur chacun des murs de contreventement (descente de charges) doit être inférieure ou égale à la surface Sp,max indiquée dans les tableaux suivants. a surface Sp,max dépend de la longueur du mur, du nombre de niveaux et du type de mur (mur de façade ou refend). Attention, seuls les murs de contreventement sont à prendre en compte pour la descente de charges. Murs de façade S p,max (m 2 ) l (m) 5,00 4,75 4,50 4,25 4,00 3,75 3,50 3,25 R R R S p,max (m 2 ) l (m) 3,00 2,75 2,50 2,25 2,00 1,75 1,50 1,25 1,00 R R R Figure 9 : Semelles filantes - Cas du dallage sur terre-plein On peut se dispenser de réaliser ce chaînage lorsque celui du plancher sur vide sanitaire est situé au plus à 1,20 m au-dessus du niveau d'assise des fondations (figure 10). Murs de refend S p,max (m 2 ) l (m) 5,00 4,75 4,50 4,25 4,00 3,75 3,50 3,25 R R R S p,max (m 2 ) l (m) 3,00 2,75 2,50 2,25 2,00 1,75 1,50 1,25 1,00 R R R ) a longueur moyenne des murs de contreventement dans chacune des directions principales doit être au moins de 1,5 m, sauf dans le cas où le type de bâtiment (R+0, R+1 ou R+2) est suivi par *, alors la longueur moyenne doit être au moins de 2 m. orsque la longueur moyenne des murs de contreventement doit être de 2 m au minimum, les chaînages horizontaux et verticaux doivent être constitués de 4HA12 ou 3HA14 (armatures longitudinales). Sinon, ils devront être constitués de 4HA10 ou 3HA12. Il convient de prévoir des cadres de 5mm au minimum et espacés de 150 mm au maximum autour des armatures longitudinales. Figure 10 : Semelles filantes - Cas du plancher sur vide sanitaire es semelles isolées sous points d'appuis ponctuels doivent être reliées entre elles et aux chaînages sous murs par des longrines en béton armé, disposées dans deux directions perpendiculaires, dont les armatures longitudinales et transversales, doivent être identiques à celles prévues ci-avant dans le cas des semelles filantes (figure 11). 4.2 Fondations iaisons horizontales Dans le cas des semelles filantes, celles-ci doivent former un réseau maillé et continu. Un chaînage doit être prévu au niveau des fondations, chaînage comportant au moins deux lits de deux armatures longitudinales en acier à haute adhérence de nuance Fe E 500 et de diamètre 10 mm en zones Ia/Ib et 12 mm en zone II. 'espacement de deux armatures ne doit pas excéder 20 cm. Des cadres transversaux doivent être disposés à un espacement au plus égal à la hauteur du chaînage sans excéder 25 cm (figure 9). Figure 11 : Semelles isolées reliées par longrines 16/

8 Dans le cas de maisons avec dallage sur terre-plein, lié aux murs et aux points d'appuis ponctuels, il est admis de ne pas réaliser le réseau de longrines visé ci-avant, sous réserve d'incorporer les armatures des longrines, ou des armatures de charge maximale (ou section) équivalente, dans le béton du dallage iaisons entre les fondations et la structure Des liaisons doivent être réalisées entre les éléments de fondation et la structure. es armatures des chaînages verticaux ou des poteaux en béton armé doivent être descendues jusqu'en face inférieure des fondations et ancrées totalement au-dessous de l'axe de chaînage horizontal le plus bas. es ancrages ponctuels des structures doivent avoir une section minimale conforme à la clause 13) du chapitre 4.1 précédent, soit au moins 3 cm² ou 4,5 cm² selon les cas, en acier à haute adhérence de nuance Fe E 500 (figure 12). Essais réalisés sur blocs de béton cellulaire YTONG de 20cm d épaisseur. Ces essais ont donné lieu au Rapport d'étude N ER du CSTB concernant l'étude des maçonneries en béton cellulaire chargées dans leur plan sous l'effet d'actions cycliques alternées (séisme), ainsi qu au Cahier du CSTB 3492 de décembre C. Références 'absence de remplissage des joints verticaux entre les blocs de béton cellulaire est déjà autorisée, hors zone sismique, dans le cadre de l'application du DTU Cette technique bénéficie donc à ce titre d'un long retour d'expérience en France garantissant sa faisabilité. Figure 12 Section d'armatures des semelles isolées es ancrages linéaires des structures doivent avoir une section minimale par mètre linéaire de 0,6 cm² en zones Ia/Ib et 0,9 cm² en zone II, en acier à haute adhérence de nuance Fe E 500 (figure 13). Figure 13 Section d'armatures des semelles filantes 4.23 Coupure de capillarité orsqu'une coupure de capillarité est prévue, elle doit être constituée par une chape de mortier de ciment, richement dosé et hydrofugé. 5. Mise en œuvre a mise en œuvre s'effectue conformément aux prescriptions du DTU B. Résultats expérimentaux Des essais ont été réalisés dans les laboratoires du CSTB en Ces essais ont été réalisés avec différents types de blocs de béton cellulaire, avec joints verticaux remplis ou non remplis et de manière statique et alternée. 8 16/10-602

9 Figures du Dossier Technique ANNEXE AU DOSSIER TECHNIQUE : Exemples de blocs de béton cellulaire YTONG 350 / 400 et 450 / Epaisseur de 20 cm à 50 cm 16/

RÉSISTANCE au FEU d un mur non porteur réalisé en blocs de béton creux de granulats courants 500 x 200 x 200 assemblage au mortier épais courant

RÉSISTANCE au FEU d un mur non porteur réalisé en blocs de béton creux de granulats courants 500 x 200 x 200 assemblage au mortier épais courant RÉSISTANCE au FEU d un mur non porteur réalisé en blocs de béton creux de granulats courants 500 x 200 x 200 assemblage au mortier épais courant PROCÈS-VERBAL de CLASSEMENT n 2015 CERIB 4544 Selon l arrêté

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Référence Avis Technique 5-09-2078 Tuile de terre cuite pour l'emploi en faible pente Tuile Galleane 12

Plus en détail

1. Partie descriptive. Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3.1 le 18 Février 2016

1. Partie descriptive. Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3.1 le 18 Février 2016 Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3.1 le 18 Février 216 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé n 3.1 «Planchers et accessoires de planchers» concernant

Plus en détail

Vu pour enregistrement le 13 juin 2006

Vu pour enregistrement le 13 juin 2006 Avis Technique 5/06-1855 Tuile de terre cuite pour l'emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Aquitaine Poudenx Titulaire : Imerys TC 1 rue des Vergers F-69579

Plus en détail

Avis Technique 2/ *01 Add

Avis Technique 2/ *01 Add Avis Technique 2/11-1445*01 Add Additif à l Avis Technique 2/11-1445 Avant d utiliser ce système, il est indispensable de prendre connaissance de l Avis Technique 2/11-1445 en tenant compte de l additif

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 3/09-631*01 Add Plancher Floor Fu boden Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste à jour est consultable sur Internet

Plus en détail

Document Technique d Application ROMANE SANS

Document Technique d Application ROMANE SANS Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2289 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1611 Edition corrigée du 9 juillet 2012 Tuile de terre cuite Couverture en petits éléments Discontinous

Plus en détail

Tuile TB 10. Lliria (46160), Espagne. Vu pour enregistrement le 6 juin 2006

Tuile TB 10. Lliria (46160), Espagne. Vu pour enregistrement le 6 juin 2006 Avis Technique 5/06-1863 Tuile de terre cuite pour l emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Tuile TB 10 Titulaire : Tylmesa Ctra LIiria a Pedralba, km

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Référence Avis Technique 5/09-2062 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1885 Tuile de terre cuite

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application 5/12-2269 Procédé de couverture en tuiles de terre cuite Tuile de terre cuite mise en œuvre à très faible pente Rhona 10 relevant de la norme NF EN 1304 Titulaire : Usine

Plus en détail

Avis Technique 5/ DRAINA G10

Avis Technique 5/ DRAINA G10 Avis Technique 5/11-2231 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1867 Nappe à excroissances drainantes sur revêtement d étanchéité Accessoire d étanchéité Roofing Dachdeckung DRAINA G10 Titulaire : Usine

Plus en détail

DRAINA G10. Vu pour enregistrement le 30 mai 2006

DRAINA G10. Vu pour enregistrement le 30 mai 2006 Avis Technique 5/06-1867 Nappe à excroissances drainante sur revêtement d étanchéité Accessoire d étanchéité Roofing Dachdeckung DRAINA G10 Titulaire : ICOPAL SAS 12 rue de la Renaissance F-92184 ANTONY

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Accessoire pour joint de dallage Avis Technique 3/06-458 Règle joint REHAU Titulaire : REHAU S.A Place Cissey F-57343 MORHANGE Tél. : +33 (0)3 87 05 50 70 Fax : +33 (0)3 87 05 50 85 Internet : www.rehau.fr

Plus en détail

Risque sismique. Les bonnes pratiques

Risque sismique. Les bonnes pratiques Risque sismique Les bonnes pratiques Spécialiste du domaine 1 Association Française du Génie Parasismique L AFPS organise des journées techniques ouvertes au plus large public L AFPS publie des guides,

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 3/11-705*02 Add Mur à coffrage intégré Incorporated shuttering wall Wand mit integrierte Shalung Ne peuvent se prévaloir du présent Document Technique

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Référence Avis Technique 5/15-2459 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2062 Tuile de terre cuite

Plus en détail

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système INTRODUCTION Les Hourdis CONCERTO METAL (CMH) en polystyrène expansé d une densité de 20 à 25 kg/m³, renforcé par des inserts en acier galvanisé de 1,25 mm offre les avantages suivants : Isolation thermique

Plus en détail

Briques de murs POROTHERM R20

Briques de murs POROTHERM R20 Briques de murs POROTHERM R20 123 POROTHERM R20 Maçonnerie Roulée 20 cm largeur 200 mm Même hauteur que les Monomurs POROTHERM En refend, appareillages facilités avec les murs extérieurs RC 110 Longueur

Plus en détail

ZONES SISMIQUES

ZONES SISMIQUES ZONES SISMIQUES 1.1 1.5 > ZONES Le décret du 14 mai 1991 définit 5 zones de sismicité croissante : Zone 0 : sismicité négligeable mais non nulle Zone Ia : sismicité très faible mais non négligeable Zone

Plus en détail

Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2

Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2 Mise en œuvre en zones sismiques des revêtements extérieurs en bois couverts par le DTU 41.2 1. PREAMBULE La nouvelle réglementation sismique a été mise en place le 22 octobre 2010 au travers des textes

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Annulé Dalle Alvéolée Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste à jour est consultable sur Internet à l adresse : www.cstb.fr rubrique

Plus en détail

Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis d isolants PSE posés à joint mince

Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis d isolants PSE posés à joint mince CCTP : BLOC CONFORT + 2.01 Maçonnerie de blocs rectifiés en béton de granulats légers remplis d isolants PSE posés à joint mince DESCRIPTIF DE L'OUVRAGE Réalisation de murs de blocs de béton rectifiés

Plus en détail

Avis Technique 14/ HAKA PB

Avis Technique 14/ HAKA PB Avis Technique 14/15-2111 Annule et remplace l Avis Technique 14/10-1602 Tubes en PB Système de canalisations en PB PB piping system PB Rohresystem HAKA PB Titulaire : HakaGerodur Mooswiesstrasse 67 CH-9201

Plus en détail

Normes et Conformités

Normes et Conformités Normes et Conformités Siège social : 1 rue du Tertre 25580 ETALANS Tél : 03.81.59.23.65 Fax: 03.81.59.26.08 Usine: 25660 Merey sous Montrond Tél : 03.81.86.71.09 Fax: 03.81.86.71.79 SOMMAIRE CERIB Marque

Plus en détail

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 (0)

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 (0) Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) 3 87 51 11 11 Fax : +33 (0) 3 87 51 10 58 de CLASSEMENT n EFR 16 J-000352 Résistance au Feu des Eléments de Construction selon l Arrêté modifié du

Plus en détail

NOM DU PROJET ADRESSE DU PROJET AUTEUR : RICHARD SANDER LOT 07 : GROS ŒUVRE EXTRAIT PAGE 2/15. DATE N page LOT 07 : GROS-ŒUVRE

NOM DU PROJET ADRESSE DU PROJET AUTEUR : RICHARD SANDER LOT 07 : GROS ŒUVRE EXTRAIT PAGE 2/15. DATE N page LOT 07 : GROS-ŒUVRE LOT 07 : GROS ŒUVRE MAITRE D OUVRAGE MAITRE D ŒUVRE BET STRUCTURE BUREAU DE CONTROLE FLUIDES BUREAU DE CONTROLE COORDINATION SECURITE ETUDE DES SOLS ETUDE PAYSAGERE EXTRAIT PAGE 2/15 SOMMAIRE 1. ETENDUE

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/07-119*08 Mod Modificatif à l Avis Technique 20/07-119, aux extensions 20/07-119*01 Ext, 20/07-119*02 Ext, et annule et remplace les modificatifs

Plus en détail

Rupteur Thermoprédalle Rector

Rupteur Thermoprédalle Rector Avis Technique 20/09-150*01 Add Additif à l'avis Technique 20/09-150 Rupteurs de pont thermique pour planchers Rupteur Thermoprédalle Rector Thermal breaks for slabs Titulaire : Rector Lesage SA 18 Rue

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 14/05-959*01 Add Système d'évacuation des produits de combustion Chimney Abgasanlagen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont

Plus en détail

POROTHERM Biomur Roulé 37

POROTHERM Biomur Roulé 37 POROTHERM Biomur Roulé 37 long. 250 mm haut. 249 mm larg. 375 mm Maçonnerie Roulée cm Maçonnerie Traditionnelle cm Caractéristiques de la Brique rectifiée pour Monomur à isolation répartie ne nécessitant

Plus en détail

MARQUE NF - BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS ET LÉGERS À ENDUIRE

MARQUE NF - BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS ET LÉGERS À ENDUIRE Organisme certificateur Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton CS 10010-28233 ÉPERNON CEDEX - FRANCE Tél. +33 (0)2 37 18 48 00 - Fax +33 (0)2 37 32 63 46 e.mail : qualite@cerib.com -

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Dispositions applicables aux façades légères en zones sismiques

FICHE TECHNIQUE. Dispositions applicables aux façades légères en zones sismiques FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS APAVE QUALICONSULT SOCOTEC SNFA du COPREC N 49 - Indice : A Date : Octobre 2013 Nombre de pages : 7 Objet de la fiche Dispositions applicables aux façades légères

Plus en détail

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52%

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52% Rupteurs La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ LOGEMENTS COLLECTIFS Ψ 9 = 0,37 W/m.K Gain 38% MAISONS INDIVIDUELLES Ψ 9 = 0,29 W/m.K Gain 52% Évite la pose des rupteurs thermiques Exigence

Plus en détail

Avis Technique 14/

Avis Technique 14/ Avis Technique 14/13-1853 Annule et remplace l Avis Technique 14/08-1247 Procédé de chute unique Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabflu eitungen Culotte chute unique CEBTP Titulaire

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application A 15/03/2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Avis Technique 14/ *V1 BARBI PER

Avis Technique 14/ *V1 BARBI PER Avis Technique 14/11-1681*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1681 Tubes en PE-Xb Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Guide RAGE : Panneaux massifs bois contrecollés

Guide RAGE : Panneaux massifs bois contrecollés Guide RAGE : Panneaux massifs bois contrecollés Dans le cadre du programme RAGE (Règles de l Art Grenelle Environnement 2012), dont la mission est d accompagner les entreprises et artisans du bâtiment

Plus en détail

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Application à la pierre des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Plan de la présentation Présentation des Eurocodes Eurocode0 et Eurocode1 Eurocode6 Paramètres

Plus en détail

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure

des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Application à la pierre des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Plan de la présentation Présentation des Eurocodes Eurocode0 et Eurocode1 Eurocode6 Paramètres

Plus en détail

Tubes et raccords en PEX FILPEX. Vu pour enregistrement le 2 octobre 2006

Tubes et raccords en PEX FILPEX. Vu pour enregistrement le 2 octobre 2006 Avis Technique 14/06-1037 Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste

Plus en détail

APPRÉCIATION TECHNIQUE D'EXPÉRIMENTATION ATEx de type a Numéro de référence : 2234

APPRÉCIATION TECHNIQUE D'EXPÉRIMENTATION ATEx de type a Numéro de référence : 2234 DIRECTION ISOLATION ET REVÊTEMENTS DIVISION REVETEMENTS, ÉTANCHEITE, ENDUITS ET MORTIERS APPRÉCIATION TECHNIQUE D'EXPÉRIMENTATION ATEx de type a Numéro de référence : 2234 Selon l'avis du Comité d'experts,

Plus en détail

Règles PS-MI 89 révisées 92 et le Contrôle réglementaire

Règles PS-MI 89 révisées 92 et le Contrôle réglementaire Règles PS-MI 89 révisées 92 et le Contrôle réglementaire Daniel WESTEEL CETE de L'OUEST Laboratoire Régional Angers Centre d'etudes Techniques de l'equipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Raccords métalliques à compression. Reti Gripp. Gripp site de Seyssins 106 rue des Allobroges BP 19 FR Seyssins

Raccords métalliques à compression. Reti Gripp. Gripp site de Seyssins 106 rue des Allobroges BP 19 FR Seyssins Avis Technique 14/08-1315 Révision de l Avis Technique 14/03-823 Raccords pour tubes en matière plastique Plastic pipe fittings Kunststoffrohre verbindern Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Revêtement d étanchéité de toiture Dachabdichtung Roof waterproofing system référence Avis Technique 5/05-1824*02 Add Additif à l Avis Technique 5/05-1824*V1 Procédé d

Plus en détail

Boucles de levage Soprel DAP

Boucles de levage Soprel DAP Avis Technique 3/15-790 Annule et remplace l Avis Technique 3/09-622 Insert de levage intégré dans les dalles alvéolées en béton précontraint Boucles de levage Soprel DAP Ne peuvent se prévaloir du présent

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 3/14-780 Fondations superficielles Fondation Foundation Gründung Semelles filantes en béton renforcé de fibres métalliques ArcelorMittal Relevant

Plus en détail

s r u m e d s e u iq r B PR42

s r u m e d s e u iq r B PR42 Briques de murs POROTHERM PR42 51 POROTHERM Roulé PR42 Maçonnerie Roulée 42,5 cm Longueur 248 mm hauteur 249 mm Terre cuite + Perlite, le Monomur tout minéral Facilite l accès au BBC largeur 4 mm Caractéristiques

Plus en détail

Caractéristiques techniques. Brique rectifiée pour monomur à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation complémentaire

Caractéristiques techniques. Brique rectifiée pour monomur à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation complémentaire POROTHERM Roulé 10,7/m 2 BRIQUE MONOMUR Maçonnerie Roulée haut. 249 mm cm long. 373 mm larg. 0 mm 189-465 Caractéristiques techniques Brique rectifiée pour monomur à isolation répartie ne nécessitant pas

Plus en détail

Règles pour la mise en œuvre en zones sismiques des systèmes d isolation thermique extérieure par enduit sur isolant

Règles pour la mise en œuvre en zones sismiques des systèmes d isolation thermique extérieure par enduit sur isolant Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 7 Produits et systèmes d étanchéité et d isolation complémentaire de parois verticales Règles pour la mise en œuvre en zones sismiques

Plus en détail

Document Technique d Application OPTIBRIC JM

Document Technique d Application OPTIBRIC JM Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/06-517 Annule et remplace l Avis Technique 16/03-451 Mur en maçonnerie de briques creuses rectifiées de terre cuite OPTIBRIC JM Ne peuvent se

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Produit d accrochage pour enduit intérieur à base de Product of fixing for interior coating containing plaster Befestigprodukt für innere Beschichtung aus Gips Avis Technique 9/09-888 Annule et remplace

Plus en détail

5. Caractéristiques des produits

5. Caractéristiques des produits 84 5. Caractéristiques des produits 5.1 Blocs et linteaux 5.1.1 Blocs Les blocs en béton cellulaire sont classés dans la catégorie des bétons très légers et extra légers selon la norme PTV 21-002 intitulée

Plus en détail

Avis Technique 14/ BETAPEX-RETUBE

Avis Technique 14/ BETAPEX-RETUBE Avis Technique 14/11-1688 Révision de l Avis 14/06-1068 Tubes en PE-Xb Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions

Plus en détail

Note d information n 13

Note d information n 13 Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 2 Constructions, façades et cloisons légères Note d information n Règles de transposition pour la mise en œuvre en zones sismiques

Plus en détail

Varibloc. Vu pour enregistrement le 10 juillet 2006

Varibloc. Vu pour enregistrement le 10 juillet 2006 Avis Technique 16/06-514 Annule et remplace l Avis Technique 16/00-391 Procédé de mur en blocs à bancher Varibloc Titulaire : Etablissements FUSCO SA 12 voie de l Epinette F-94600 CHOISY LE ROI Tél. :

Plus en détail

Avis Technique 14/ Reti Gripp

Avis Technique 14/ Reti Gripp Avis Technique 14/13-1926 Annule et remplace l Avis Technique 14/08-1315 Raccords métalliques à compression Raccords pour tubes en matière plastique Plastic pipe fittings Kunststoffrohre verbindern Ne

Plus en détail

Procès-verbal de classement n RS12-131

Procès-verbal de classement n RS12-131 Direction Sécurité Structures et Feu Division Mécanique et Résistance au feu Laboratoire pilote agréé par le Ministère de l Intérieur (Arrêté du 5 février 1959 modifié) Etabli conformément à l arrêté du

Plus en détail

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires Avis Technique 14/14-1983 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1671 Panneau d'isolation pour l'installation d'appareils de chauffage à combustible solide Poêle Fireplaces Kamine PANISOL Titulaire

Plus en détail

Avis Technique 14/

Avis Technique 14/ Avis Technique 14/12-1749 Annule et remplace l Avis Technique 14/07-1149 Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions

Plus en détail

KNAUF THERM CHAPE TH38 SOUS CHAPE HYDRAULIQUE

KNAUF THERM CHAPE TH38 SOUS CHAPE HYDRAULIQUE sous chape hydraulique Knauf Therm Chape Th38 est un panneau en polystyrène blanc, conforme à la norme NF EN 13163 Application Ouvrage d'isolation conforme au DTU 52.10 sous chape ou dalle limité au champ

Plus en détail

larg. 375 mm Caractéristiques techniques Brique rectifiée pour MONOMUR à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation complémentaire

larg. 375 mm Caractéristiques techniques Brique rectifiée pour MONOMUR à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation complémentaire BIOMUR Roulé 37 long. 250 mm haut. 249 mm BRIQUE MONOMUR Maçonnerie Roulée cm larg. 375 mm 59-399 Caractéristiques techniques Brique rectifiée pour MONOMUR à isolation répartie ne nécessitant pas d isolation

Plus en détail

Description détaillée

Description détaillée KNAUF PÉRIBOARD Isolation des soubassements Isolation des murs de soubassement Isolation des par l'extérieur des murs de soubassement Panneau composite constitué d un isolant en polystyrène expansé Knauf

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Avis Technique 14/08-1247 Procédé de chute unique Annule et remplace l'avis Technique 14/03-777 Edition corrigée du 27 octobre

Plus en détail

Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet :

Pour plus d informations ou téléchargement de doc RDV sur notre site internet : SOMMAIRE Gamme s traditionnels & Garanties NF... 10 Applications des blocs courants & accessoires... 11 à 13 Cette gamme regroupe tous les incontournables. On y retrouve les blocs creux, les semi-pleins,

Plus en détail

Pour la qualité des dalles alvéolées en béton armé et en béton précontraint

Pour la qualité des dalles alvéolées en béton armé et en béton précontraint Pour la qualité des dalles alvéolées en béton armé et en béton précontraint www.cerib.com www.cstb.fr www.marque-nf.com www.fib.org www.egfbtp.com www.umgo.ffbatiment.fr www.acob.net Ce document, destiné

Plus en détail

TECHNOLOGIE LES PANNEAUX DE FACADE PREFABRIQUES (DTU 22.1)

TECHNOLOGIE LES PANNEAUX DE FACADE PREFABRIQUES (DTU 22.1) PAGE 1 LOCALISATION DE L ETUDE : Les murs de façade peuvent être réalisés en maçonnerie, en béton armé ou en éléments préfabriqués. La terminologie associée est la suivante : I INTRODUCTION : D une manière

Plus en détail

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC

Document Technique d Application. Bloc Américain PREFABLOC Document Technique d Application Référence Avis Technique 16/14-681 Annule et remplace l Avis Technique 16/09-590 Mur en blocs en béton Bloc Américain PREFABLOC Relevant de la norme NF EN 771-3 Titulaire

Plus en détail

Correspondances entre les règles de calcul retirées des listes et les guides Eurocode

Correspondances entre les règles de calcul retirées des listes et les guides Eurocode Correspondances entre les règles de calcul retirées des listes et les guides Eurocode Charpentes en alliage d aluminium Statut Référence normative Date de publication Règles AL (*) Règles de conception

Plus en détail

Document Technique d Application. Plein ciel

Document Technique d Application. Plein ciel Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2271 Annule et remplace l Avis Technique 5/05-1832 Tuile en béton à glissement et à emboîtement Couverture en petits éléments Discontinous

Plus en détail

LES BLOCS EN BÉTON

LES BLOCS EN BÉTON LES BLOCS EN BÉTON LES PRODUITS PERASSO DANS LA MAISON INDIVIDUELLE LES PRODUITS PERASSO SONT CERTIFIÉS CE ET NF Marquage CE autorise la mise sur le marché et atteste que les produits respectent les six

Plus en détail

CONSULTATION TECHNOLOGIQUE

CONSULTATION TECHNOLOGIQUE Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton 1 rue des Longs Réages CS 10010 28233 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PREFABLOC 2 rue des Pamplemousses 97429

Plus en détail

GAMMES OCÉANE ET SIGNATURE

GAMMES OCÉANE ET SIGNATURE FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET GAMMES OCÉANE ET SIGNATURE Le CSTB atteste que les produits, mentionnés en annexe, sont conformes à des caractéristiques décrites dans le référentiel

Plus en détail

Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades légères... 2 Revêtements extérieurs de façade... 5

Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades légères... 2 Revêtements extérieurs de façade... 5 Sommaire Annexe 10 façades et bardages... 2 Façades porteuses... 2 Façades en maçonnerie de petits éléments... 2 Façades en béton banché... 2 Façades en panneaux préfabriqués... 2 Façades légères... 2

Plus en détail

FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET POLYBAIE GAMME 70

FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET POLYBAIE GAMME 70 FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET POLYBAIE GAMME 70 Le CSTB atteste que les produits, mentionnés en annexe, sont conformes à des caractéristiques décrites

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

GUIDE BUREAUX D études STRUCTURE

GUIDE BUREAUX D études STRUCTURE GUIDE BUREAUX D études STRUCTURE Au cœur du logement collectif La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée simplifiez la rt 0 ThermoPrédalle BA, la prédalle en béton armé à correcteurs de ponts

Plus en détail

Dossier technique A. DESCRIPTION. 1. Description du produit. 2. Matériaux

Dossier technique A. DESCRIPTION. 1. Description du produit. 2. Matériaux Dossier technique A. DESCRIPTION 1. Description du produit Le Posyte est un matériau de très haute performance thermique destiné à la construction passive et positive à usage d habitation et commercial.

Plus en détail

BLOCS BETON A MACONNER

BLOCS BETON A MACONNER BLOCS BETON A MACONNER Normes et Conformités Siège social : 1 rue du Tertre 25580 ETALANS Tél : 03.81.59.23.65 Fax: 03.81.59.26.08 Usine: 25660 Merey sous Montrond Tél : 03.81.86.71.09 Fax: 03.81.86.71.79

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Avis Technique 14/12-1769 Système d'isolation de traversée d'étage ou de paroi Système "LAHE-SAFE" Titulaire : LAHERA PRODUCTIONS RN 112 La Roubinarié FR-81200 MAZAMET

Plus en détail

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 (0)

Voie Romaine F Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0) Fax : +33 (0) Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0)3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 363 Résistance au feu des éléments de construction selon

Plus en détail

Avis Technique 14/ VELTA PE-Xa BAO

Avis Technique 14/ VELTA PE-Xa BAO Avis Technique 14/14-2015 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1500 Tubes en PE-Xa Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Solutions Mur. Murbric. Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride Les plus produit : Caractériques techniques p Appareillages ép. 20 cm p.

Solutions Mur. Murbric. Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride Les plus produit : Caractériques techniques p Appareillages ép. 20 cm p. Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride Les plus produit : Caractériques techniques p. 126 Performances du mur p. 127-130 Accessoires ép. 20 cm p. 155-156 Appareillages ép. 20 cm p. 157-160 n Pose rapide : 6,6

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DOSAGE 17

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DOSAGE 17 WBLOCK est un nouveau matériau de construction à la fois écologique, économique et facile à mettre en œuvre. WBLOCK est un bloc à maçonner, composé en majorité de déchet de bois (à l exclusion de bois

Plus en détail

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants.

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg Mémoire de soutenance de Diplôme d Ingénieur INSA Spécialité Génie Civil Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames

Plus en détail

Système solaire thermique TERREAL

Système solaire thermique TERREAL Avis Technique 14/13-1868*01 Add Additif de l Avis Technique 14/13-1868 Capteurs plans vitrés à circulation de liquide Incorporés en couverture Capteur solaire thermique Solar thermal collector Thermischer

Plus en détail

Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure

Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Application à la pierre des Eurocodes 6 et 8 Mardi 24 Juin 2008 Présenté par S. Teboul Chargé d étude structure Plan de la présentation Présentation des Eurocodes Eurocode0 et Eurocode1 Eurocode6 Paramètres

Plus en détail

Référentiel de certification NF :

Référentiel de certification NF : CERTIFICATION Référentiel de certification NF : Canalisations en fonte pour évacuation et assainissement Document technique 5 : N d'identification : NF 016 Date de mise en application : 1 er juin 2016

Plus en détail

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Ouvrages en verre Glass structures Glasbauteile Avis Technique 2/06-1217 Pavé de verre Steckfix Titulaire : Société Saverbat Z.I. F-60210 Grandvilliers Tél. : 03 44 46 44 88 Fax : 03 44 46 44 89 Internet

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d'application Référence Avis Technique 14/11-1696 Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausablußeitungen Clapet équilibreur de pression CEP Relevant de la norme NF

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Mortier de montage pour maçonnerie Référence Avis Technique 16/13-658 5063 Mortier bloc joint mince Relevant de la norme NF EN 998-2 Titulaire : PAREXGROUP SA 19, place

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 3. Chapitre 2. Chapitre 4. Charges permanentes et d exploitation- Données de base

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 3. Chapitre 2. Chapitre 4. Charges permanentes et d exploitation- Données de base Sommaire 5. Attaque par alternance gel et dégel... 28 6. Classes particulières d exposition... 28 7. Exigences minimales pour les bétons... 29 8. Ouvrages courants et caractéristiques principales du BPE...

Plus en détail

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze Les maçonneries parasismiques en pierre Olivier Chèze Quels sont les nouveaux référentiels? Commençons par les anciens : - Règles PS 92 : tous les bâtiment - PSMI 92 : petits bâtiments (maisons individuelles

Plus en détail

BLOC DE BETON A COLLER

BLOC DE BETON A COLLER BLOC DE BETON A COLLER Dossier Techniques et commerciales Siège social : 1 rue du Tertre 25580 ETALANS Tél : 03.81.59.23.65 Fax: 03.81.59.26.08 Usine: 25660 Merey sous Montrond Tél : 03.81.86.71.09 Fax:

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Plafond suspendu Suspended ceiling Unterdecken Avis Technique 9/11-934 Plafond suspendu sismique en Terre Cuite Titulaire : GIE Briques de France 17, rue Letellier FR-75015 PARIS Usines : Société BOUYER

Plus en détail

bloc vtherm bloc confort 1.85 Une performance thermique adaptée à vos projets. R = 1,85 R du mur = 5,35

bloc vtherm bloc confort 1.85 Une performance thermique adaptée à vos projets. R = 1,85 R du mur = 5,35 bloc vtherm bloc confort 1.85 + Une performance thermique adaptée à vos projets. R = 1,85 R du mur = 5,35 BLOC confort 1.85 Une performance thermique adaptée à vos projets. Bloc de 20 cm, isolant et économique.

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 3/15-808 Annule et remplace l Avis Technique 3/11-700 Plancher Floor Flu boden Dalle de répartition ARCELORMITTAL Relevant de la norme NF EN 14889-1

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Avis Technique 14/12-1817 Système d'isolation de traversée d'étage ou de paroi Système d'isolation ISOTEN Titulaire : TOLERIE EMAILLERIE NANTAISE 21, rue robert Schuman

Plus en détail

bloc vtherm bloc confort 1.32 Une performance thermique adaptée à vos projets. R = 1,32 R du mur = 4,82

bloc vtherm bloc confort 1.32 Une performance thermique adaptée à vos projets. R = 1,32 R du mur = 4,82 bloc vtherm bloc confort 1.32 Une performance thermique adaptée à vos projets. R = 1,32 R du mur = 4,82 BLOC confort 1.32 Une performance thermique adaptée à vos projets. Bloc de 20 cm, isolant et économique.

Plus en détail