Mémorandum d accord et Matériel appartenant aux contingents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémorandum d accord et Matériel appartenant aux contingents"

Transcription

1 Mémorandum d accord et Matériel appartenant aux contingents Pierre Léveillé, Section des mémorandum d accord et demandes de remboursement/division de la gestion financière et d appui/département de l appui aux missions

2 Présentation générale Responsabilités de la Section des mémorandum d accord et demandes de remboursement/division de la gestion financière et d appui; Types de remboursement; Mémorandum d accord avec les pays contribuant des unités militaires ou de police; Méthodologie applicable au matériel appartenant aux contingents et remboursement divers relatif au matériel; Remboursement des coût du personnel, Lettre d attribution et Décès et invalidité.

3 Département de l appui aux missions

4 Budgets des missions de paix $milliards / / / / / / / /10 Source: A/63/696 Peacekeeping Finance Overview Report 2009

5 Responsabilités de la Section des mémorandum d accord et demandes de remboursement Coordonne la négociation des mémorandum d accord entre les pays contributeurs et les intervenants au Siège; Calcule les remboursements au titre du matériel sur la base du mémorandum d accord, trimestriellement; Évalue et certifie les demandes de remboursement pour lettre d attribution, décès et invalidité; Evalue et certifie toutes autres réclamations des Gouvernements; Clarifie les questions sur les politiques et procédures de remboursement et controle du matériel; Coordonne et organise les groupes de travail sur le matériel tous les 3 ans.

6 Présentation générale Responsabilités de la Section des mémorandum d accord et demandes de remboursement/division de la gestion financière et d appui; Types de remboursement; Mémorandum d accord avec les pays contribuant des unités militaires ou de police; Méthodologie applicable au matériel appartenant aux contingents et remboursement divers relatif au matériel; Remboursement des coût du personnel, Lettre d attribution et Décès et invalidité.

7 Types de remboursement Matériel appartenant aux contingents et autres coûts divers relatifs au matériel; Coût du personnel; Lettre d attribution (LOA); Décès et invalidité.

8 Présentation générale Responsabilités de la Section des Mémorandum d accord et demandes de remboursement/division de la gestion financière et d appui; Types de remboursement; Mémorandum d accord avec les pays contribuant des unités militaires ou de police; Méthodologie applicable au matériel appartenant aux contingents et remboursement divers relatif au matériel; Remboursement des coût du personnel, Lettre d attribution et Décès et invalidité.

9 Memorandum d accord OBJET: L objet du mémorandum d accord est de définir les conditions d ordre administratif, logistique et financier régissant la fourniture par le Gouvernement de personnel, de matériel et de services à une mission de paix et de préciser les normes de conduite de l Organisation des Nations Unies applicables au personnel fourni par le Gouvernement.

10 Actions menant à un mémorandum d accord Le Conseil de sécurité autorise une mission de paix ou l expansion d une mission existante par une résolution; Le Département du maintien de la paix demande des contributions des États membres par un échange de notes verbales; Un pays s engage à participer à la mission de paix;

11 Négotiation d un mémorandum d accord Le pays soumet un tableau organisationnel du personnel, du matériel et des capacités de soutien logistique autonome; Le pays entreprend un voyage de reconnaissance sur le terrain de la mission; Négociations avec la Division de la logistique, le Service de génération de la Force ou la Division de police, coordonné par la Section des mémorandum d accord et demandes de remboursement; Visite de pré-déploiement par une équipe du siège de l ONU et de la mission; Proposition finale de mémorandum d accord soumis à la mission permanente à New York; Mémorandum d accord signé par le Département d appui aux missions et par la mission permanente; Le processus de remboursement s engage lorsque le mémorandum d accord est signé.

12 Mémorandum d accord Texte principal Le texte standard générique du mémorandum d accord a été discuté, élaboré et amendé au cours de plusieurs groupe de travail sur le matériel. Le dernier changement/amendement est l'inclusion des dispositions pour la bonne conduite et la discipline du personnel incluant des éléments de langage concernant la prévention d actes d abus et d exploitation sexuelle tel que demandé par le Comité spécial sur les OMP de l Onu (Comité des 34).

13 Mémorandum d accord L ABC : Annexe A Personnel Annexe B Matériel majeur Annexe C Soutien logistique autonome

14 Mémorandum d accord Annexe D: Normes de performance du matériel majeur Annexe E: Normes de performance du soutien logistique autonome Annexe F:Définitions Annexe G: Directives (aide-mémoire) à l intention des pays qui contribuent des contingents Annexe H: Normes de conduite des Nations Unies: Nous, membres du personnel de maintien de la paix

15 Présentation générale Responsabilités de la Section des mémorandum d accord et demandes de remboursement/division de la gestion financière et d appui; Types de remboursement; Mémorandum d accord avec les pays contribuant des unités militaires ou de police; Méthodologie applicable au matériel appartenant aux contingents et remboursement divers relatif au matériel; Remboursement des coût du personnel, Lettre d attribution et Décès et invalidité.

16 Matériel majeur Matériel majeur Contrat de location avec ou sans services d entretien et réparation Matériel entrant dans les catégories prévues dans le Manuel relatif au matériel appartenant aux contingents Cas spéciaux: le matériel majeur qui n entre dans aucune catégorie du Manuel est négocié individuellement Remboursement selon les normes de performance

17 Matériel majeur contrat de location avec services d entretien et réparations (wet lease) Responsabilités du contingent Déploiement avec du matériel en état de marche Deploiement avec tout le matériel mineur et les articles consommables associés au matériel majeur Possibilité de déployer des stocks excédentaires représentant jusqu à 10% des quantités convenues dans le mémorandum d accord

18 Matériel majeur contrat de location sans services d entretien et réparations (dry Lease) Responsabilité du contingent Déploiement avec du matériel en état de marche Responsabilité de l ONU/Mission Fournir le service d entretien du matériel

19 Choix de formules de provision du matériel Avec services d entretien et réparation (wet lease): Le pays fourni le matériel avec services; Le pays fourni le matériel et conclut une entente bilatérale avec un autre pays pour les services d entretien et réparations Sans services d entretien et réparation (dry lease) Le pays fourni le matériel et l ONU assure l entretien Le pays fourni le matériel et l ONU conclut un mémorandum avec un autre pays Le pays fourni le matéreil et l ONU conclut une entente commerciale avec un sous-traitant.

20 Soutien logistique autonome Soutien logistique autonome assuré par l Organisation ou le contingent, compte tenu des normes fixées par l Organisation Remboursement par personne et par mois sur la base des normes approuvées par l Assemblée générale Remboursement modulaire, pas de remboursement partiel par catégorie Remboursement des fournitures et du matériel mineur

21 Soutien logistique autonome Restauration Transmissions VHF/UHF-FM HF Téléphone Matériel de bureau Matériel électrique Matériel léger de génie Neutralisation des explosifs et munitions Blanchissage et nettoyage Tentes Matériel d hébergement Lutte contre l incendie Capacité élémentaire de lutte contre l incendie Détection des incendies et systèmes d alarme incendie

22 Soutien logistique autonome Matériel médical Premier secours Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveaux 2 et 3 combinés Zones à risque épidiomologique élevé Sang et dérivés sanguins Matériel d observation Matériel général Vision nocturne Matériel de localisation Identification Fourniture pour la défense des périmètres Protection contre les agents nucléaires, biologiques et chimiques Fournitures générales Matériel de couchage Mobilier Accès Internet Qualité de vie

23 Remboursement du matériel (Annexes B et C) Les rapports de vérification sont envoyés par la Mission sur une base trimestrielle (mars juin septembre - décembre); Les rapports de vérifications sont la base pour le déclenchement du mécanisme de remboursement. Aucune demande de remboursement du Gouvernement n'est nécessaire; Les paiements sont fondés sur l état des liquidités dans chaque mission et décidé par le Contrôleur.

24 Rapport de Vérification Inspection du matériel Responsabilité du contingent: Il est important que le Commandant du Contingent ou son représentant ait une copie des Annexes B et C pendant la visite de l équipe d inspection du matériel de l'onu qui prépare le rapport de vérification, afin de montrer tout le matériel majeur et le soutien logistique autonome énumérés dans le mémorandum d accord à l'équipe d'inspection.

25 Méthode de remboursement: matériel appartenant aux contingents Filière à suivre: Négociation du mémorandum d accord Deploiement Examen des Visite préalable au déploiement Rapports d inspection demandes de remboursement Remboursement

26 Responsabilités de la mission Procéder à l inspection initiale dans le mois qui suit le déploiement et envoyer le rapport d inspection initiale Établir et envoyer le rapport d inspection périodique Procéder à des inspections opérationnelles une fois pendant la durée du mandat et au moins une fois tous les six mois, et envoyer les rapports correspondants Procéder à l inspection finale.

27 Responsibilités des pays fournissant des contingents Déployer du matériel en état de marche correspondant à ce qui été convenu dans le mémorandum d accord Signaler les lacunes et y remédier par la voie nationale (et assumer les frais correspondants) Aider le personnel de la mission à établir les rapports d inspection périodiques

28 Responsibilités du Siège Assurer le suivi des rapports d inspection et les examiner Signaler les lacunes ou l existence de stocks excédentaires au Bureau du Conseiller militaire Calculer les montants à rembourser compte tenu des effectifs de la mission, des lacunes constatées et des recommandations formulées Régler les sommes à rembourser Modifier le mémorandum d accord en se fondant sur les rapports d inspection opérationnelle Garder le contact avec les pays fournissant des contingents

29 Exemple de remboursement de matériel majeur et soutien logistique Battallion d infanterie (850 personnes) Annexe B Matériel majeur Annexe C Soutien logistique 380,000$ /mois 300,000$ /mois Remboursement annuel: 8,160,000 $

30 Exemple de remboursement de matériel majeur et soutien logistique Unité de Police (140 personnes) Annexe B Matériel majeur Annexe C Soutien logistique 54,000 $ /mois 45,000 $ /mois Remboursement annuel: 1,188,00 $

31 Description # Nombre d unités faisant l objet de mémorandum d accord Valeur de remboursement de matériel majeur et soutien logistique autonome en 2008 % remboursement matériel appartenant aux contingents vs budget total d une mission M $ 12% à 22%

32 Remboursements divers Les munitions opérationnelles Vaccinations Provision d appoint de nourriture, d eau et de pétrole Transport intérieur Perte ou dommage au matériel dans la mission ou durant le transport Le Gouvernement doit produire des réclamations

33 Perte ou dommage du matériel appartenant aux contingents En cas de perte ou de dommage résultant d un acte d hostilité ponctuel ou d un abandon forcé: en deça de 250,000 $ Responsabilité du pays fournissant le contingent Pas de demande de remboursement L Organisation des Nations Unies assume la responsibilité des articles de matériel majeur lorsque la juste valeur marchande générique collective est supérieure au seuil de 250,000 $;

34 Perte ou dommage du matériel appartenant aux Incidents hors faute contingents Prévus dans les contrats de location avec ou sans services et dans le cadre du soutien logistique autonome Le pays fournissant le contingent assume les coûts; pas de demande de remboursement Perte ou dommage se produisant pendant le transport La responsabilité incombe à la partie qui a organisé le transport; Remboursement des dommages que si leur montant représente plus de 10% de la juste valeur marchande générique.

35 Les éléments problématiques ayant un impact sur le remboursement Équipement majeur: Non-Opérationnel Vieux et insuffisamment entretenu Manque d'équipement mineur, pièces de rechange, capacité d'atelier limitée; Équipement trop sensible/inapproprié pour les conditions locales Manquement à la sécurité Le manque de trousse de secours, d appareils d'extinction de feu, de clignotants, de frein à main, pneus trop usés; Manque d opérateurs qualifiés Équipement de génie Usines de traitement d'eau Les facteurs déterminant le remboursement comme véhicule militaire ou commercial.

36 Les éléments problématiques ayant un impact sur le remboursement Équipement majeur(cont.): Matériel endommagé emballage inadéquat pour le déploiement; Odomètres non-opérationnel; Insuffisance de la capacité de manutention du matériel est un défi au ré-approvisionnement de pièces de rechange et de biens consomptibles; Manque de génératrices pour opérer à la fois l équipment majeur et le soutien logistique autonome (climatisation, équipement de cuisine, etc.)

37 Les éléments problématiques ayant un impact sur le remboursement Soutien logistique autonome: Le manque de consommables, dont les piles à usage multiples, nécessaire entre autres pour l équipement de communications; Le nombre insuffisant de personnel médical, surtout pour les petites unités comme unité de police, (capacité de fractionnement en deux équipes médicales); Le manque d'eau chaude pour la vaisselle et nettoyage général; Le manque de conteneurs réfrigérés pour la réfrigération et la congélation; La climatisation et revêtement du sol inadéquats dans les tentes; L'entretien général inadéquat (réparation électrique mineure, plomberie) en raison de l impossibilité d acheter des pièces de rechange et des biens consomptibles dans le secteur de mission

38 Les éléments problématiques ayant un impact sur le remboursement Soutien logistique autonome(cont.): Manque de jumelles, d équipement de vision nocturne, de localisation et de viseur laser pour les conditions opérationnelles; Espace de logement serré/insuffisant; Hygiène de qualité inférieure dans les cuisines et toilettes et mesures de prévention insuffisantes contre les insectes et les rongeurs; Le nombre insuffisant d'équipement de contrôle d'émeute (les bâtons, les casques avec la protection du visage, la protection de jambe et bras, les masques à gaz et les filtres, les vestons réflecteur, etc.) ; Tenue pare-balles de niveau de protection inadéquat; Petite caisse insuffisante pour le ravitaillement local.

39 Présentation générale Responsabilités de la Section des Mémorandum d accord et demandes de remboursement/division de la gestion financière et d appui; Types de remboursement; Mémorandum d accord avec les pays contribuant des unités militaires ou de police; Méthodologie applicable au matériel appartenant aux contingents et remboursement divers relatif au matériel; Remboursement des coût du personnel, Lettre d attribution et Décès et invalidité.

40 Observateurs militaires et police civile/contingents OBSERVATEURS MILITAIRES/ POLICE CIVILE Liés à l ONU par des contrats individuels Ne sont pas pris en compte dans le remboursement du coût des contingents Perçoivent une indemnité de subsistance (missions) et une indemnité d habillement CONTINGENTS L ONU conclut un contrat avec les gouvernments L ONU rembourse le coût du personnel aux gouvernements, sauf pour les officiers d étatmajor du QG de la Force, qui reçoivent l indemnité de subsistance pour la mission. Les membres des contingents perçoivent une indemnité jornalière et une indemnité de permission (15 jours de congé).

41 Coût du Personnel (Annexe A) Les montants remboursés par personne et par mois s etablissent comme suit: Soldes et indemnités: 1,028 $; Habillement, paquetage et équipment, arme personnelle y compris les munitions d entraînement: 73 $; Indemnité de spécialisation: 303 $ pour 25% des effectifs des contingents logistiques et 10% des effectifs des autres unités.

42 Coût du Personnel (Annexe A) Le Bureau du contrôleur rembourse périodiquement le coût des contingents aux gouvernements qui fournissent des contingents, sous réserve que le compte des différentes opérations de maintien de la paix soit approvisionné. Le montant à rembourser est calculé sur la base des effectifs mensuels signalés par la mission. Les pays qui fournissent des contingents n ont pas à présenter de demande de remboursement.

43 Indemnités versées au Personnel Indemnités versées directement au personnel des contingents déployés sur le terrain: Indemnité journalière 1.28 $; Indemnité de permission: $ par jour, de congé, pour un maximum de 7 jours de congé pris pendant chaque période de six mois.

44 Exemple de remboursement de coût du personnel (Annexe A) Battaillon d infanterie (850 personnes) Solde et indemnités à 1,028$/mois/personne: 873,800$/mois Indemnité de spécialisation (303$ pour 10%): 25,755$/mois Habillement, paquetage, équipement et armes & munitions (73$/mois/personne): 62,050$/mois Remboursement annuel: 11,539,260 $

45 Exemple de remboursement de coût du personnel (Annexe A) Unité de Police (140 personnes) Solde et indemnités à 1,028$/mois/personne: 143,920$/mois Indemnité de spécialisation (303$ pour 10%): 4,242$/mois Habillement, paquetage, équipement et armes & munitions (73$/mois/personne): 10,220$/mois Remboursement annuel: 1,900,584 $

46 Lettre d attribution La lettre d attribution continue à être utilisée afin d acheter des biens et des services auprès des pays fournissant des contingents, mais ceux-ci sont en concurrence avec des sources commerciales. La lettre d attribution est un document juridiquement contraignant signé par les deux parties, qui détermine l objet et le coût des activités convenues. Elle sert essentiellement à l achat des biens et services suivants: transport des contingents et du matériel leur appartenant, soutien aérien et naval, et cartes.

47 Lettre d attribution La lettre d attribution doit être signé par le Gouvernement; Le Gouvernement doit produire une réclamation; L'ONU rembourse sur la confirmation par la Mission que les marchandises/services ont été livrées/rendues;

48 Lettre d attribution Filière à suivre: Le pays et la Division de la Logistique négocient les clauses de la lettre d attribution La Division établit la lettre, laquelle doit être signée par les deux parties La section des réclamations vérifie et rembourse Le pays fournit les biens et services convenus Le pays présente la demande de remboursement

49 Demandes d indemnisation suite à un décès ou à une invalidité: contingents et unités de police constituées Décès: 50,000 $ (montant maximal) Invalidité: pourcentage de l indemnité de $50,000 calculé sur la base des directives de l American Medical Association. Un rapport médical détaillé doit accompagner la demande (A/52/369 du 17 septembre 1997).

50 Demandes d indemnisation suite à un décès ou à une invalidité: contingents et unités de police constituées Le commandant de la force doit confirmer que le décès ou l invalidité est imputable à l exercice de fonctions officielles. La commission d enquête doit préciser s il y a eu négligence grave ou manquement volontaire. Si le décès est dû à des causes naturelles, il convient de s assurer que la victime n était pas déjà malade avant son déploiement. Les demandes d indemnisation suite à une invalidité ne sont recevables que dans le cas d une infirmité permanente.

51 Demandes d indemnisation suite à un décès ou à une invalidité: contingents et unités de police constituées Filière à suivre: Pays >>> Siège (ONU) Le pays présente une demande MCMS, OLA, MSD Le MCMS enquête et demande confirmation du décès ou de l invalidité (NOTICAS) S il y a une commision d enquête CMS, FC, CC Envoi de la télécopie de confirmation Le MCMS s occupe de la demande

52 Demandes d indemnisation suite à un décès ou à une invalidité: observaterus militaires et membres de la police civile Le Service de la gestion du personnel s occupe des demandes concernant les observateurs militaires et les membres de la police civile. Montant : à concurrence de 50,000 $ ou l equivalent de deux années de salaire hors prestations, selon le montant le plus élevé. La demande doit être soumise dans les 4 mois qui suivent l incident et est examinée par le Comité d examen des réclamations.

53 Décès et invalidité: La responsabilité des pays Les demandes d indemnisation suite à un décès ou à une invalidité sont présentées par les pays qui fournissent des contingents.

54 Rapatriements et évacuations sanitaires Le contingent soumet toutes les demandes de rapatriement et d évacuation sanitaires d urgence au chef de l administration et au chef du service médical et ne peut aller de l avant sans leur autorisation. En principe, ce sont des transporteurs commerciaux qui se chargent des évacuations et rapatriements. Si les pays qui fournissent des contingents s occupent eux-mêmes des évacuations, le remboursement est limité au montant que l Organisation aurait réglé si la procédure établie par elle avait été suivie.

55 Traitements Médicaux suite à évacuation médicale Toutes réclamations pour traitement médical, incluant l hospitalisation, doit être documentée avec des factures, de la documentation provenant de la Mission et un rapport médical récent. Toutes les réclamations seront examinées par la division des services médicaux au Siège des Nations unies à New York. L ONU ne rembourse que les frais médicaux directs qui sonts jugés raisonable et qui sont reliés à des évacuations médicales approuvées par le chef de l administration de la Mission ou la division des services médicaux à New York.

56 Questions:

Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité

Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité Nations Unies ST/SGB/2003/16 Secrétariat 21 novembre 2003 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la planification des programmes, du budget et de la comptabilité En application de la

Plus en détail

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge Contrôle des entrées 1. Sécurité Contrôle de l identité des personnes Contrôle des locaux Garde de nuit Ronde de la garde de nuit Installations de lutte contre le feu Listes des téléphones pour les cas

Plus en détail

Plan de classification

Plan de classification Plan de classification 1000 Administration et gestion 1100 Documents constitutifs 1110 Historique, mission et mandat Documents relatifs à la définition de la mission de l organisme et des mandats des unités

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

Directive de la Présidence

Directive de la Présidence Directive de la Présidence Date : 5 mars 2004 DIRECTIVE RELATIVE À LA CONSTITUTION DE FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Section première Dispositions générales 1.1. La présente

Plus en détail

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004)

0.512.134.91. Accord. Texte original. (Etat le 25 mai 2004) Texte original Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la République française relatif aux activités communes d instruction et d entraînement des armées françaises et de l armée suisse

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Cent soixante-huitième session REGLEMENTS FINANCIERS PARTICULIERS PRESENTES CONFORMEMENT A L'ARTICLE 6.7 DU REGLEMENT FINANCIER DE L'UNESCO RESUME

Cent soixante-huitième session REGLEMENTS FINANCIERS PARTICULIERS PRESENTES CONFORMEMENT A L'ARTICLE 6.7 DU REGLEMENT FINANCIER DE L'UNESCO RESUME ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent soixante-huitième session 168 EX/4 Paris, 15 octobre 2003 Original anglais Point 8.1 de l'ordre du jour

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.

Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009. Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.21 Directive Soutien à la formation militaire et de police préalable au déploiement

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

UNEP/OzL.Conv.10/4. Programme des Nations Unies pour l environnement

UNEP/OzL.Conv.10/4. Programme des Nations Unies pour l environnement NATIONS UNIES EP UNEP/OzL.Conv.10/4 Distr. : générale 5 août Français Original : anglais Programme des Nations Unies l environnement Conférence des Parties à la Convention de Vienne la protection de la

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME Modifié par le règlement numéro 552-2012 Avis de motion donné le : 5 juin 2012 Adoption du règlement le : 3 juillet 2012 Publication le : 10 juillet

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2010

ACCORD DU 7 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ENTREPRISES DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE IMMOBILIER ACCORD DU 7 AVRIL 2010 RELATIF AUX DISPOSITIONS

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental du Morbihan Cité administrative - 13 avenue Saint-Symphorien - 56020 VANNES CEDEX Tél. 02.97.47.88.88 Fax 02.97.47.84.02

Plus en détail

Modèle de budget Détails complémentaires

Modèle de budget Détails complémentaires Modèle de budget Détails complémentaires Réservé à l administration Numéro de dossier : Nom du demandeur : Titre du projet proposé : Type de coûts Catégorie de coûts Élément de coûts Détails complémentaires

Plus en détail

Reconnaissance de la formation

Reconnaissance de la formation Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.22 Procédures opérationnelles permanentes Reconnaissance de la formation Approbation

Plus en détail

RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES CLUB AUTOMOBILE. 1. Président: le président du Club automobile aura préférablement eu de l expérience au sein du comité.

RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES CLUB AUTOMOBILE. 1. Président: le président du Club automobile aura préférablement eu de l expérience au sein du comité. RÈGLEMENTS SPÉCIFIQUES CLUB AUTOMOBILE 1. Président: le président du Club automobile aura préférablement eu de l expérience au sein du comité. - Répondre de l administration et de la bonne gestion du Club

Plus en détail

PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES

PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES PG-10 DÉPENSES DU CONSEIL, DES COMITÉS ET D AUTRES BÉNÉVOLES Type de politique : Processus de gouvernance Les membres du conseil et des comités, ainsi que d autres bénévoles, sont autorisés à engager des

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

LIGUE DE FOOTBALL PARIS ILE DE FRANCE RESUME DES GARANTIES CONTRAT N 55 11 78 22 ASSURANCES DES LICENCIES SAISON 2015/2016.

LIGUE DE FOOTBALL PARIS ILE DE FRANCE RESUME DES GARANTIES CONTRAT N 55 11 78 22 ASSURANCES DES LICENCIES SAISON 2015/2016. LIGUE DE FOOTBALL PARIS ILE DE FRANCE RESUME DES GARANTIES CONTRAT N 55 11 78 22 ASSURANCES DES LICENCIES SAISON 2015/2016. DISPOSITIONS COMMUNES DEFINITIONS GENERALES Accident Tout événement soudain et

Plus en détail

LISTE DE PIÈCES JUSTIFIATIVES POUR LE CONTRÔLE DE PREMIER NIVEAU

LISTE DE PIÈCES JUSTIFIATIVES POUR LE CONTRÔLE DE PREMIER NIVEAU LISTE DE PIÈCES JUSTIFIATIVES POUR LE CONTRÔLE DE PREMIER NIVEAU Cette liste définit les documents que vous devez nous présenter dans le cadre du contrôle de premier niveau des dépenses (contrôle de 1er

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

Équipes mobiles de formation au maintien de la paix

Équipes mobiles de formation au maintien de la paix Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.23 Procédures opérationnelles permaenentes Équipes mobiles de formation au

Plus en détail

Politique de remboursement des dépenses de fonction

Politique de remboursement des dépenses de fonction Adoption : 12 avril 2008 Les deux dernières révisions : Le 21 septembre 2013 Le 14 septembre 2014 Politique de remboursement des dépenses de fonction PRÉAMBULE La mission de la Fédération des comités de

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES DE LA VILLE DE SCEAUX ET DU CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE SCEAUX La présente convention est établie entre : La ville de Sceaux 122, rue Houdan 92331

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT NUMÉRO 394-08 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT NUMÉRO 394-08 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME Adopté le 22 septembre 2008 Règlement concernant les systèmes d alarme ATTENDU que le conseil désire

Plus en détail

Demande d aide financière

Demande d aide financière Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental. Demande d aide financière Dossier parrainé par NOM :. Prénom : Date et lieu de naissance :. Adresse : Email : Téléphone

Plus en détail

MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES

MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES 2001 2012 / 11 / 01 Politique de remboursement Frais de déplacement 1.0 INTRODUCTION La présente politique régit

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

Organisation de la défense incendie à Genève

Organisation de la défense incendie à Genève Organisation de la défense incendie à Genève L organisation de la défense incendie à Genève est régie notamment par les articles 11 à 23 de la «loi sur l organisation et l intervention des sapeurs-pompiers»

Plus en détail

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. AirPlus Assurances. Comment s y retrouver dans la nébuleuse des assurances et assistances voyages. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Contexte L attentat de Karachi survenu en 2002 a eu des conséquences

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES

RÈGLEMENT CONCERNANT L ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES RÈGLEMENT CONCERNANT L ÉTABLISSEMENT D UN SERVICE DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES ARTICLE 1 Le préambule fait partie intégrante du présent règlement. ARTICLE 2 Le service de protection contre les incendies

Plus en détail

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES

LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES LES DROITS A PENSION DES ORPHELINS MAJEURS INFIRMES SERVICE DES RETRAITES DE l ETAT - 0810 10 33 35 - www.pensions.bercy.gouv.fr - Edition du 1 er mai 2013 En application de l article L. 40 du code des

Plus en détail

Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013

Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013 Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013 Réunion d information Paris, le 16 avril 2013 Le guide des bonnes pratiques et l éligibilité des dépenses Présentation générale du guide Objectif général

Plus en détail

A/C.5/55/39. Assemblée générale. Nations Unies

A/C.5/55/39. Assemblée générale. Nations Unies Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 7 mars 2001 Français Original: anglais A/C.5/55/39 Cinquante-cinquième session Cinquième Commission Point 153 a) de l ordre du jour Aspects administratifs

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

BUREAU DU C.A.S.D.I.S. R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DE LA FORMATION BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

Plus en détail

Une assurance pour voyager le cœur léger

Une assurance pour voyager le cœur léger SOLIS + Une assurance pour voyager le cœur léger Vous partez en voyage? Obtenez une protection de qualité répondant à vos besoins grâce à SOLIS +, l assurance voyage de La Capitale à prix concurrentiel.

Plus en détail

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat .7.8 Ordonnance du 6 septembre 00 sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 0 de la loi du 7 octobre

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1

REGLEMENT FINANCIER. Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 REGLEMENT FINANCIER Règlement financier validé par l Assemblée Générale Fédérale du 1 er février 2014 1 SOMMAIRE 1. REGLEMENT FINANCIER 3 1.1. Elaboration du budget 3 1.2. Responsabilités et compétences

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 594 CIDR Tous droits de reproduction réservés Contrat entre un Service Commun de Gestion et des mutuelles de santé - Réseau de mutuelles

Plus en détail

Conditions générales de prestations de services

Conditions générales de prestations de services Conditions générales de prestations de services Article 1 Objet Les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») ont pour objet de préciser les modalités d intervention de GEVERS

Plus en détail

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage

Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage Prenez la main sur votre espace de travail et maitrisez le stockage DÉFENSE ET SÉCURITÉ Un bon ordonnancement mène à la réussite Qu elles soient de terre, marines ou aériennes, les forces armées d aujourd

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 ORGANISATION GENERALE Article 1 Préambule... 2 Article 2 Bénéficiaires... 2 Article 3 Conditions

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

ST/SGB/1998/11 Secrétariat 1er juin 1998

ST/SGB/1998/11 Secrétariat 1er juin 1998 Nations Unies ST/SGB/1998/11 Secrétariat 1er juin 1998 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des services centraux d appui Le Secrétaire général, conformément à la circulaire ST/SGB/1997/5,

Plus en détail

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 CENTRE HOSPITALIER LE MAS CAREIRON B. P. 56 30701 UZES cédex --------------------- REGLEMENT DE CONSULTATION TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 Date limite de remise des offres : VENDREDI

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Code Apporteur : Raison sociale :... Adresse :. Noms et adresses des filiales à assurer :..

Code Apporteur : Raison sociale :... Adresse :. Noms et adresses des filiales à assurer :.. Code Apporteur : Note de présentation- Gardiennage - Alarme - Protection Surveillance 20080703 : Nous fournir obligatoirement l extrait K bis et l autorisation préfectorale pour toute étude Identification

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Conditions générales de vente - individuel

Conditions générales de vente - individuel Conditions générales de vente - individuel Article 1 : Information préalable au contrat. Le présent document constitue l information préalable à l engagement du client. Des modifications peuvent toutefois

Plus en détail

Nomenclature Economique du Budget de l Etat. 0 : Dépenses non ventilées

Nomenclature Economique du Budget de l Etat. 0 : Dépenses non ventilées Nomenclature Economique du Budget de l Etat 0 Dépenses non_ventilées 1 Frais de personnel 2 Impôts et taxes 3 Biens de consommation 4 Services 5 Subventions d'exploitation et transferts courants 6 Frais

Plus en détail

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME Ville de Blainville Ce document n'a pas de valeur officielle. En cas de divergence entre ce document et les règlements originaux, ceux-ci prévaudront. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BLAINVILLE RÈGLEMENT 1334

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale Nations Unies A/C.5/56/29 Assemblée générale Distr. générale 12 décembre 2001 Français Original: anglais Cinquante-sixième session Cinquième Commission Points 106 b) et 123 de l ordre du jour Troisième

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2004/8. Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la gestion des ressources humaines.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2004/8. Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la gestion des ressources humaines. Nations Unies ST/SGB/2004/8 Secrétariat 7 avril 2004 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau de la gestion des ressources humaines En application de sa circulaire intitulée «Organisation

Plus en détail

Organisation des missions de secours dans le canton de Neuchâtel

Organisation des missions de secours dans le canton de Neuchâtel Etablissement cantonal d assurance et de prévention Commandement unique des missions de secours Organisation des missions de secours dans le canton de Neuchâtel Mars 2015 Ordre du jour 1. Rappel de la

Plus en détail

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004)

(Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) RÈGLEMENT FINANCIER (Adopté par l Assemblée Générale du 3 décembre 2004) Article 1 er Objet 1.1 Le Règlement Financier est l outil d aide à la gestion comptable et financière de la Fédération. Il vise

Plus en détail

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE Modèle de mémorandum d accord de coopération entre l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et

Plus en détail

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations

ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations ASSURANCE VOYAGES CHARTIS Informations Objet : Information concernant l assurance «voyages officiels» des agents, experts et autres personnes voyageant à la charge des budgets de l Organisation PREAMBULE

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Communauté de Communes de la Région d Audruicq DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Une subvention n est jamais attribuée spontanément : il appartient donc à l association d en faire la demande sur présentation

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE MEGEVE RESERVATION Les présentes conditions générales de réservation sont régies par la loi de développement et de modernisation des services touristiques du 22 juillet

Plus en détail

Conditions générales de la société REMA Anlagenbau GmbH, Rudolf-Diesel-Weg 26 23879 Mölln, ci-après dénommée en abrégé Soc. REMA

Conditions générales de la société REMA Anlagenbau GmbH, Rudolf-Diesel-Weg 26 23879 Mölln, ci-après dénommée en abrégé Soc. REMA Conditions générales de la société REMA Anlagenbau GmbH, Rudolf-Diesel-Weg 26 23879 Mölln, ci-après dénommée en abrégé Soc. REMA I. Généralités Les conditions de livraison ci-après s appliquent à tous

Plus en détail

POLITIQUE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES CONSEILLERS SCOLAIRES

POLITIQUE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES CONSEILLERS SCOLAIRES POLITIQUE A-009-P Date d approbation : le 20 juin 1998 Résolution : CSDCAB-079 Date de révision : le 29 mars 2001 Résolution : 01-03-13 Date de révision : le 19 juin 2004 Résolution : 65-17 Date de révision

Plus en détail

ACCORD SUR L ACCOMPAGNEMENT MATERIEL DE LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE AU SEIN DU GROUPE AXA EN FRANCE PREAMBULE

ACCORD SUR L ACCOMPAGNEMENT MATERIEL DE LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE AU SEIN DU GROUPE AXA EN FRANCE PREAMBULE ACCORD SUR L ACCOMPAGNEMENT MATERIEL DE LA MOBILITE GEOGRAPHIQUE AU SEIN DU GROUPE AXA EN FRANCE Entre, Les différentes entreprises appartenant au périmètre de la Représentation Syndicale de Groupe représentée

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE

PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE PROVINCE DE QUÉBEC Municipalité de Cacouna RÈGLEMENT 58-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA CRÉATION DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE CONSIDÉRANT QUE suite au regroupement des municipalités de Cacouna, il s avère

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES ACHATS

POLITIQUE SUR LES ACHATS POLITIQUE SUR LES ACHATS Adoption : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 1. OBJET Définir les responsabilités et les obligations

Plus en détail

1 Le Conseil communal est l autorité communale supérieure. 2 Il procède aux engagements et aux nominations prévus

1 Le Conseil communal est l autorité communale supérieure. 2 Il procède aux engagements et aux nominations prévus REGLEMENT D APPLICATION DU REGLEMENT DU SERVICE DE DEFENSE CONTRE L INCENDIE DU 26 AVRIL 2010 (du 29 mars 2011) Le Conseil communal de la Ville de Fribourg vu : - le règlement du service de défense contre

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

Invest 1. Type d assurance-vie

Invest 1. Type d assurance-vie Invest 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont la prime nette (à savoir la prime, hors taxes sur les primes et frais d entrée) est placée en tout ou en partie sur un ou plusieurs

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UNE MANIFESTATION SPORTIVE

DEMANDE D AUTORISATION D UNE MANIFESTATION SPORTIVE PRÉFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES Bureau de la réglementation et des élections / site Ste-Anne 1 place Saint-Etienne - 31038 TOULOUSE CEDEX 9 Courriel

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

BUDGET DU POUVOIR CENTRAL DE L'EXERCICE 2014 Version 0.1 tirée le 12/02/2014 14:33:52

BUDGET DU POUVOIR CENTRAL DE L'EXERCICE 2014 Version 0.1 tirée le 12/02/2014 14:33:52 BUDGET DU POUVOIR CENTRAL DE L'EXERCICE 2014 Version 0.1 tirée le 12/02/2014 14:33:52 SYNTHESE PAR RUBRIQUE BUDGÉTAIRE ET PAR SECTION 12/02/2014 14:33:52 Effectif Page 1 sur 373 9 CHARGES COMMUNES Charges

Plus en détail

La sécurité au TORRENT

La sécurité au TORRENT La sécurité au TORRENT Les agréments P 2 Les contrôles légaux P 2 Les organes de sécurité P 3 L entretien sécurité P 3 Formation du personnel P 4 La sécurité au quotidien P 5 La restauration P 5 La santé

Plus en détail

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax.

Nous réceptionnons les commandes par Internet, téléphone, courrier ou fax. Conditions générales R.C. Exploitation GARAGE 1. Définitions Client: personne morale et/ou physique achetant ou utilisant POWERCONCEPT. Consommateur: particulier achetant des Produits pour son usage privé.

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Cinquante-et-unième session du Comité permanent Bangkok (Thaïlande), 1 er octobre 2004 SC51 Doc.

Plus en détail

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE

CONVENTIONS SPÉCIALES POUR L ASSURANCE DES PERTES FINANCIÈRES DU NAVIRE DE COMMERCE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA L association ALIMA (The Alliance for International Medical Action) a été créée en juin 2009 avec pour objectif de produire des secours

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15

CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 CONVENTION-CADRE DE FORMATION ANNÉE 2015 RC 15 Vu la délibération du Conseil d Administration du CNFPT n 2014/174 du 5 novembre 2014 relative à la participation financière des collectivités territoriales

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

CIRCULAIRE NO. DG-3. Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses

CIRCULAIRE NO. DG-3. Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses CIRCULAIRE NO. DG-3 Méthode recommandée pour la gestion des incidents ferroviaires mettant en cause des marchandises dangereuses En vigueur : le 30 novembre 2005 LA PRÉSENTE MÉTHODE EST RECOMMANDÉE AUX

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Invest 1. Type d assurance-vie

Invest 1. Type d assurance-vie Invest 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont la prime nette (à savoir la prime, hors taxes sur les primes et frais d entrée) est placée en tout ou en partie sur un ou plusieurs

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES. Point 6 de l'ordre du jour Session annuelle du Conseil d administration Rome, 25 28 mai 2015 RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES Point 6 de l'ordre du jour Pour examen RÉPONSE DE LA DIRECTION DU PAM AUX RECOMMANDATIONS

Plus en détail

DESCRIPTIF DE POSTE INT-022-10-P113-01-V

DESCRIPTIF DE POSTE INT-022-10-P113-01-V (Traduit de l anglais) Demande émanant de : Division du budget et des finances, Département de l appui aux missions DESCRIPTIF DE POSTE INT-022-10-P113-01-V Informations générales Titre: Expert associé

Plus en détail

Contrat d hébergement (Selon l art. 10 de la loi ASFT du 8 septembre 1998)

Contrat d hébergement (Selon l art. 10 de la loi ASFT du 8 septembre 1998) Contrat d hébergement (Selon l art. 10 de la loi ASFT du 8 septembre 1998) Préambule L admission est destinée aux jeunes majeurs, de 18 à 30 ans révolus, en situation de détresse et financièrement défavorisés,

Plus en détail