Yves Boudreault (alias Yidam Bodhi) Avril 2012 vallée de la Matapédia

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Yves Boudreault (alias Yidam Bodhi) Avril 2012 vallée de la Matapédia"

Transcription

1 ÉCHOS D'ÉGO Paradoxe de la matéri-alité Prélude de l'amorc'e au possibl'e entrouvert Hors de l'entendement, la singularité Par-delà l'horizon impulsa l'univers Le gigantesque flux d'énergie primitiv'e Se déchira sitôt le vide pourfendu Pour vite s'agréger, particules hâtiv'es Et dénuder le temps, l'espace distendu Dans la concréti-on des primes éléments Sous d'immanentes lois les objets pullulèr'ent Qui dans l'immensité devinrent posément Formés de peu d'alois, des vaisseaux globulair'es Parmi les plus massifs de ces larges corps sombr'es S'écroulant sous leur poids, par à-coups, dispersés S'embrasèrent dès lors pour briller en grand nombr'e Des moulins de splendeur dans la nuit transpercée Des générati-ons de géants radi-eux Allèrent se suivant, exhalant leurs cadavr'es Ces riches macchabées aux brutaux adi-eux De composés nouveaux pérenniser le havr'e De fines poussières d'amalgames cosmiqu'es Captives asservies en grumeaux sidéraux Orbitèrent autour de geôliers dynamiqu'es Concentriques trajets et ballets minéraux

2 Un astre d'entre tous, en sa positi-on L'ellipse sillonnant dans une course stabl'e Enfin se révéla pour ses conditi-ons Comm'e adéquat caillou, refuge respectabl'e Quelque part sur ses flancs en favorabl'e auspic'e La simple molécul'e organique naquit Accordant au milieu la matière propic'e Pour convertir ce mond'e en animé maquis En maintes mixti-ons dans l'échelonnement Ces briques vitales en cellules mutèr'ent Colonisant ainsi leur environnement Qu'il fut docil'e ou non, commode comm'e austèr'e Connut une poussée la bi-osphèr'e alors Quand des organismes firent combinaisons Les clades éclatés déployant faun'e et flor'e Donnant lieu chacun à mille déclinaisons Un'e innovati-on dans le thé-âtr'e aqueux Transforma l'existant et sa progénitur'e L'axe bilatéral, ventre / dos, têt'e à queue En tube digestif cherchant sa nourritur'e Mu-èrent pas à pas les qualités formell'es Du cartilag'e au crân'e en divers os séants Menant au vertébré, tétrapod'e à mamell'es Au moment de quitter le sein des océans

3 Des interacti-ons et périls abondants Provoquèrent aux chairs l'écho des cré-atur'es Bi-ochimiqu'e alarm'e aux signaux répondant L'émoti-on perça le cuir de leurs statur'es Mais qu'il eut à ramper, nager, voler, courir Jusqu'au gros besti-au depuis la bactérie L'individu naissant fut contraint à mourir Préservant l'équilibr'e util'e à sa série Émergea de la hord'e un ordre singulier Par vari-ati-ons propres à recevoir Odeurs, textures, sons, couleurs et goûts ralliés Développant des sens portant à percevoir Des éclairs lumineux transcendant le réflex'e Offrirent aux bêtes pour expérimenter De la consci-ence subjectiv'e et complex'e En cruci-al atout, l'encéphal'e augmenté Extéri-orisant les choses de l'esprit Dans ses borborygmes, langage minimal Le primat'e en pensée sa conquêt'e entreprit Raisonnant même sur sa natur'e animal'e Il s'inventa des dieux et démons immortels Devant les mystères subsistants de raison Flambeau du jour levant ou phénomènes tels Incarnant son mésais'e au fil des oraisons

4 De grégaires instincts structurant sa tribu Le mâle dominant, par la forc'e ou la rus'e S'octroya le pouvoir puis requit des tributs Entraînant son prochain vers ses visées abstrus'es D'un terrain s'empara, passant propri-étair'e Du vaste bien commun, l'usurpateur premier Tirant déjà profit du geste délétèr'e Déroba davantag'e aux peuples anémiés Gaspilleur et pillard, sa planèt'e abusée L'ultime prédateur, rapac'e et mercantil'e Dicta ses courtes vues, souil-lures amusées Alimentant autrui de luttes infantil'es La bulle des distraits, des êtres sans honneur Léthargique ruina toutes les nati-ons Domptée par l'appareil suppléant au bonheur Un puissant opi-um, la consommati-on Jaun'e ou vert, noir ou bleu, quand l'or vint à manquer L'énorme mass'e amorph'e en son malheur contrit'e Changea de paradigm'e et nul ne put planquer Le mal déterminant ces humains hypocrit'es Dans leurs égos vénaux, quand bien mêm'e ils se vautr'ent L'idée géocentriqu'e est au vrai démolie Leur espèce n'est pas suprêm'e au vu des autr'es Et n'est maître personn'e au cœur de sa folie

5 Je me moi tue le nous, comprendront-ils comment Dans l'embrouillamini de ces vies provisoir'es Ce fatal et obscur tragiqu'e antiroman Où tout'e altérité disparait illusoir'e? Yves Boudreault (alias Yidam Bodhi) Avril 2012 vallée de la Matapédia

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks

Le Désespéré. Léon Bloy. Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Le Désespéré Léon Bloy Publication: 1887 Source : Livres & Ebooks Lorsque du Créateur la parole féconde, Dans une heure fatale, eut enfanté le monde Des germes du chaos, De son œuvre imparfaite il détourna

Plus en détail

Comment les rongeurs choisissent leurs aliments. Jean-Michel Michaux

Comment les rongeurs choisissent leurs aliments. Jean-Michel Michaux Comment les rongeurs choisissent leurs aliments Jean-Michel Michaux Comment les rongeurs choisissent leurs aliments Nécessité de mieux comprendre le comportement alimentaire du rongeur, Nombreux échecs

Plus en détail

lumière blanche flash électronique

lumière blanche flash électronique 3. La lumière Le mot photographie veut dire «dessiner avec la lumière». La qualité de la lumière est donc très importante et primordiale. On utilise de la lumière naturelle que l on nomme aussi «lumière

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE

THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE THEME 1 : LA TERRE DANS L UNIVERS, LA VIE ET L EVOLUTION : UNE PLANETE HABITEE Chapitre 1 : Les conditions de la vie : une particularité de la Terre? Intro : Photo de l environnement du lycée : De quoi

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

Le Microcosme du Corps Humain

Le Microcosme du Corps Humain Le Microcosme du Corps Humain Commentaires de Maître Löông Só Haèng Traduit du vietnamien par TRÒNH Quang-Thaéng Edition 2003 15 16 LE MICROCOSME 17 18 Le Microcosme du Corps Humain Cette estampe du Microcosme

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr ... l inégalité s étend sans peine parmi des ames ambitieuses et lâches, toûjours prêtes à courrir les risques de la fortune, et à dominer ou servir presque indifféremment selon qu elle leur devient favorable

Plus en détail

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit [Choisir la date] LA PETITE FILLE ET LES ALLUMETTES HANS CHRISTIAN ANDERSEN CONTES D ANDERSEN, 1876, P.157-161 TEXTE INTEGRAL Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit n était pas loin ; c était

Plus en détail

Vivre et créer. Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra. Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu

Vivre et créer. Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra. Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu Vivre et créer Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu Pour commencer aujourd hui 1. La question de la création 2. La recherche du sur-humain 3. Le chemin

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Le coût humain des maladies chroniques

Le coût humain des maladies chroniques Annexe 1 Le coût humain des maladies chroniques «3four50», trois chiffres, un message simple et puissant qui met en lumière un des principaux enjeux sanitaires de notre époque. Elaborée par l Oxford Health

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Hydromat 75 NOUVELLE TECHNOLOGIE ACRYLIQUE POUR PEINTURES DE FAÇADES

Hydromat 75 NOUVELLE TECHNOLOGIE ACRYLIQUE POUR PEINTURES DE FAÇADES Hydromat 75 NOUVELLE TECHNOLOGIE ACRYLIQUE POUR PEINTURES DE FAÇADES 1 Le concept Hydromat 75 Nouvelle Technologie Acrylique Peinture de façade en phase aqueuse Innovation technologique : nanotechnologie

Plus en détail

rihab coaching Espace d intervision de coachs

rihab coaching Espace d intervision de coachs L ennéagramme Plan! Historique! Introduction à la psychologie de l ennéagramme! L ennéagramme des passions! L ennéagramme des fixations! La disposition graphique de l ennéagramme! D autres croyances erronés

Plus en détail

Réseaux scientifiques d observation de l IAC

Réseaux scientifiques d observation de l IAC Réseaux scientifiques d observation de l IAC Le suivi des bulimes de l Ile des Pins (Placostylus fibratus) Justificatifs Escargots géants terrestres de litière (forêts primaires) Une espèce endémique,

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

DICTEES Période 4. Semaine du 4 mars : révision présent + pluriel

DICTEES Période 4. Semaine du 4 mars : révision présent + pluriel DICTEES Période 4 Semaine du 4 mars : révision présent + pluriel Le chat dort dans son panier et le chien est allongé sur son coussin. Nadia et Julie sont dans le jardin. La maison est tranquille et silencieuse.

Plus en détail

Lecture de la lettre aux Hébreux 4,12-13

Lecture de la lettre aux Hébreux 4,12-13 Lecture de la lettre aux Hébreux 4,12-13 12 Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu'une épée à deux tranchants; elle pénètre au plus profond de l'âme, Jusqu aux jointures et

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques,

Chiroptères et routes: Cas concrets, études et perspectives. Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, LOGO DE L'ORGANISME Gestion raisonnée des bords de route, biodiversité et continuités écologiques, Journée technique interrégionale sous l'égide de la CoTITA du 23 novembre 2010 Chiroptères et routes:

Plus en détail

Les bannières et la louange

Les bannières et la louange Les bannières et la louange Bannières de l Eglise Protestante Evangélique La Résurrection et la Vie Définition Etendard La bannière, c est : - étendard d un seigneur - étendard d une confrérie - un signe

Plus en détail

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption

Savoirs essentiels touchés L univers matériel Mélanges (Substances miscibles et non miscibles) L absorption Préscolaire et 1 er cycle Tableau des savoirs essentiels - Animations volantes Débrouillards Compétence : Explorer le monde de la science et de la technologie. Thématiques Méli-mélo pour les explos Savoirs

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

1. Pétales de tendresse

1. Pétales de tendresse Introduction Ferme tes yeux, un instant. Je dirige ton corps sous la pluie éperdue qui nous enveloppe et nous sépare du monde. Nous n avons pas voulu les guerres, ni la pauvreté, ni la haine oppressante.

Plus en détail

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon Je M appelle Roger Dumoulin Par Valérie Doyon J étais un bon petit garçon. Mes parents m ont élevé dans le East Side de New York. J étais très doué au violon. Ma mère travaillait la nuit à l hôpital alors

Plus en détail

DESCENT QUEST ( auteur : Mark Thomas )

DESCENT QUEST ( auteur : Mark Thomas ) DESCENT QUEST ( auteur : Mark Thomas ) Référence : http://www.boardgamegeek.com/filepage/45121 Vous y trouverez le fichier PDF en anglais avec les cartes à imprimer. TRADUCTION DES CARTES Page 15/35 LES

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

RELATIVITE RESTREINTE

RELATIVITE RESTREINTE RELATIVITE RESTREINTE Introduction A la fin du 19eme siècle, la physique a atteint un niveau de développement remarquable. Un vaste ensemble de phénomènes naturels sont expliqués. La mécanique de Newton

Plus en détail

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser.

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser. NAO et l écu magique Nao est un dieu. Il habite sur une colline et peut se métamorphoser en toutes sortes d animaux pour ne pas se faire repérer. Cette colline est invisible aux yeux des hommes. Il est

Plus en détail

Résumé : Pour tout savoir sur les gorilles de montagne, de gros animaux doux et pacifiques qui forment une des cinq sous-espèces de gorilles.

Résumé : Pour tout savoir sur les gorilles de montagne, de gros animaux doux et pacifiques qui forment une des cinq sous-espèces de gorilles. Les gorilles de montagne Collection: Petit monde vivant Texte : Bobbie Kalman et Kristina Lundblad Traduction : Marie-Josée Brière Äge : 6 à 10 ans ISBN : 978-2-89579-230-7 32 pages couleur Prix : 9,95$

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

L influence des caracteristiques des cheveux sur la densité finale d une greffe.

L influence des caracteristiques des cheveux sur la densité finale d une greffe. L influence des caracteristiques des cheveux sur la densité finale d une greffe. La chevelure est comme une forêt un grand espace vide, peuplé de cheveux épars. Pourtant, tout comme des arbres, les 100.000

Plus en détail

II. LES CAH. Magie (s) et Culture(s)

II. LES CAH. Magie (s) et Culture(s) II. LES CAH Magie (s) et Culture(s) 32 CHARLES MALAMOUD Alimentation, pollution et pureté dans l Inde ancienne Un mythe de l Inde ancienne explique que, dans les temps originaires, les dieux ou les démons

Plus en détail

I LE DIAMANT QUE NOUS SOMMES

I LE DIAMANT QUE NOUS SOMMES I LE DIAMANT QUE NOUS SOMMES Si tu veux compléter le corps de diamant sans fuite, Chauffe avec soin la racine de la conscience et de la vie, Illumine le pays bienheureux qui est toujours proche, Et, caché

Plus en détail

Le Repérage GPS. Version Vocale par Ordinateur - JOUER

Le Repérage GPS. Version Vocale par Ordinateur - JOUER Le Repérage GPS Version Vocale par Ordinateur - JOUER Avec la popularité croissante du GPS, il y a beaucoup de compagnies offrant des appareils de localisation GPS pour une grande variété d'utilisations.

Plus en détail

Biologie du campagnol roussâtre, Myodes glareolus, principal hôte des hantavirus en Europe

Biologie du campagnol roussâtre, Myodes glareolus, principal hôte des hantavirus en Europe Biologie du campagnol roussâtre, Myodes glareolus, principal hôte des hantavirus en Europe Académie vétérinaire de France 21 février 2013 Jean-Luc Flot Département de la santé des forêts Plan de l'exposé

Plus en détail

Propulsion et Résistances à l Avancement dans le milieu Aquatique

Propulsion et Résistances à l Avancement dans le milieu Aquatique Propulsion et Résistances à l Avancement dans le milieu Aquatique Le problème fondamental de la Natation Sportive Nager vite, c est gérer la contradiction entre: -améliorer l efficacité propulsive -diminuer

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

DS n 8 Physique & Chimie

DS n 8 Physique & Chimie DS n 8 Physique & Chimie CONTROLE DE QUALITE D UN LAIT D APRES PONDICHERY 2014 (+ LIBAN 2014) [7 PTS] Le lait de vache est un liquide biologique de densité 1,03. Il est constitué de 87 % d'eau, 4,7 % de

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Gestion de la recherche

Gestion de la recherche 38 Prix Innovation MARIE-NOËLLE FOURMAUX Gestion de la recherche Lauréate du Prix Innovation Inserm 2007 en gestion de la recherche, Marie-Noëlle Fourmaux-Priem est responsable de la formation au sein

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

LE PROCÈS DE MACHIAVEL

LE PROCÈS DE MACHIAVEL LE PROCÈS DE MACHIAVEL II. L INTENTION POLITIQUE DE BOCCALINI Boccalini était-il antimonarchiste et républicain ou n était-il qu un observateur résigné, sarcastique, sceptique? Deux raisons principales

Plus en détail

planets un logiciel pour illustrer la démarche de Newton et la découverte de la gravitation universelle

planets un logiciel pour illustrer la démarche de Newton et la découverte de la gravitation universelle planets un logiciel pour illustrer la démarche de Newton et la découverte de la gravitation universelle Yves A. Delhaye 5 mai 2015 20 :00 Résumé L utilisation et l installation du logiciel planets permet

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal Marie Laberge JUILLET Roman Boréal 1 Le vacarme des oiseaux, juste avant l aube dans la grisaille chargée de rose qui pesait sur la nuit, l avait déjà réveillé. Il avait passé la nuit à lutter contre l

Plus en détail

Répertoire. pour l. Evaluation Qualité. des. Produits de la Pêche. et la. Normalisation Criée. Grilles de Cotation

Répertoire. pour l. Evaluation Qualité. des. Produits de la Pêche. et la. Normalisation Criée. Grilles de Cotation Répertoire pour l Evaluation Qualité des Produits de la Pêche et la Normalisation Criée Grilles de Cotation GRILLES DE COTATION DES PRINCIPALES ESPECES DE BASSE-NORMANDIE Présentation générale Ce document

Plus en détail

Autour du mathématicien Hadamard et de son livre Essai sur la psychologie de l invention dans le domaine mathématique.

Autour du mathématicien Hadamard et de son livre Essai sur la psychologie de l invention dans le domaine mathématique. Autour du mathématicien Hadamard et de son livre Essai sur la psychologie de l invention dans le domaine mathématique. Découverte en mathématiques Hadamard définit la pensée inventive comme une pensée

Plus en détail

Dans la première ruse de Renart, ce fut Ysengrin la victime.

Dans la première ruse de Renart, ce fut Ysengrin la victime. Je vais vous présenter les ruses de Renart dans le roman de Renart. Renart, notre héros Renart est le personnage principal choisi par l'auteur. Dans chacune de ses histoires, il est dans une mauvaise posture

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : ACIDE LACTIQUE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : ACIDE LACTIQUE Nom du produit : Acide (L) Lactique 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Utilisation : Additif alimentaire, produit chimique spécial Informations sur la société : Institut Œnologique de Champagne

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Faune sauvage observable au Pic du Midi

Faune sauvage observable au Pic du Midi Faune sauvage observable au Pic du Midi Ce carnet peut aider à identifier quelques espèces sauvages visibles au Pic du Midi. Certaines sont très communes (Vautour fauve, Niverolle alpine,...), d'autres

Plus en détail

Appels & Décrets journaliers

Appels & Décrets journaliers 1 Appels & Décrets journaliers - Par la Présence de Chris Montclar - Ces appels et décrets sont à faire idéalement le matin en se levant et le soir. Vous pouvez répéter trois fois chaque appel et décret

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES www.centrenaturemontagnarde.org Centre de la Nature Montagnarde Château des Rubins - 74700 Sallanches 04 50 58 32 13 contact@centrenaturemontagnarde.org ECOSYSTEMES Cycle 1 et 2

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE CLINIQUE: SOINS ET RECHERCHE. Ronald R Lett MD MSc. FCS(ECSA) FRCSC RCCI &Injury Control Center, Ouganda

TRAUMATOLOGIE CLINIQUE: SOINS ET RECHERCHE. Ronald R Lett MD MSc. FCS(ECSA) FRCSC RCCI &Injury Control Center, Ouganda TRAUMATOLOGIE CLINIQUE: SOINS ET RECHERCHE Ronald R Lett MD MSc. FCS(ECSA) FRCSC RCCI &Injury Control Center, Ouganda OBJECTIFS 1. Comprendre les protocoles de soins des blessures 2. Définir et comprendre

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 23/11/2010

Compte rendu de la réunion du 23/11/2010 Compte rendu de la réunion du 23/11/2010 La motricité et le developpement du jeune enfant : «le développement psychique et affectif du bébé prend ancrage dans sa vie quotidienne au travers des soins fondamentaux»

Plus en détail

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE CYCLE 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d aborder ce cas en deux temps : vérifier

Plus en détail

Les classes de mots. Ils accompagnent toujours un nom. Le Dét. + nom forment un groupe nominal.

Les classes de mots. Ils accompagnent toujours un nom. Le Dét. + nom forment un groupe nominal. Les classes de mots Les classes variables Les classes invariables Déterminant Adjectif Nom Pronom Verbe Ces classes peuvent varier en genre et en nombre. Adverbe Préposition Conjonction Ne varient jamais

Plus en détail

L attention. http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

L attention. http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/ Fiche de référencement d outil «apprendre à apprendre» http://competencescles.eu L attention L apprentissage est composé de diverses étapes que nous allons franchir grâce à des gestes mentaux tels que

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire

Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire Enquête «Interactions entre entreprises et biodiversité» Le vivant au cœur des activités de l entreprise Questionnaire Mai Juin 2010 1 «Ce questionnaire porte sur la biodiversité. On la définit comme étant

Plus en détail

Les secteurs d emploi

Les secteurs d emploi Les secteurs d emploi ADMINISTRATION, COMMERCE ET INFORMATIQUE Aime se sentir efficace et responsable Aime travailler avec les mots ou les chiffres (symboles, langages spécialisés, règles et normes) Aime

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

Citoyens acteurs de fraternité

Citoyens acteurs de fraternité Citoyens acteurs de fraternité Le samedi 14 mars 2015 Il m est agréable de remercier chaleureusement et fraternellement les organisateurs de cette rencontre qui nous permet de réfléchir et partager nos

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

OSONS! NOUS SOMMES PRETS.

OSONS! NOUS SOMMES PRETS. OSONS! NOUS SOMMES PRETS. Nouveau Monde, le rassemblement citoyen, écologiste et solidaire en Languedoc- Roussillon Midi-Pyrénées répond à Nicolas Hulot. La COP21, organisée par l ONU, doit déboucher sur

Plus en détail

Introduction. «Les Dossiers de l Étrange» renferme nombre d énigmes,

Introduction. «Les Dossiers de l Étrange» renferme nombre d énigmes, Introduction «Les Dossiers de l Étrange» renferme nombre d énigmes, d histoires insolites et de mystères inexplicables. Elle vous entrainera dans un chaos thématique prédéterminé afin de vous plonger dans

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION

1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION 1 ER FORUM EUROPEEN DES ALTERNATIVES PRESENTATION Table des matières Pourquoi un forum européen des alternatives? Le Forum au concret Les lieux Le déroulement Les thématiques Pourquoi un Forum européen

Plus en détail

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique Tuttlingen, novembre 2011 - La nouvelle CHROMOPHARE Génération

Plus en détail

L image de Dieu : un chemin de salut. Philippe Fournier Module n 2 de la rencontre Mle+ des 3-5 octobre 2008

L image de Dieu : un chemin de salut. Philippe Fournier Module n 2 de la rencontre Mle+ des 3-5 octobre 2008 L image de Dieu : un chemin de salut Philippe Fournier Module n 2 de la rencontre Mle+ des 3-5 octobre 2008 L image de Dieu : un chemin de salut Introduction : la voix(e) de Dieu 1- Le message créationnel

Plus en détail

MOBILISER SON ÉNERGIE

MOBILISER SON ÉNERGIE FORMATION Exemple de module dans le domaine de l équilibre MOBILISER SON ÉNERGIE septembre 2015 C EST L ÉNERGIE DES HOMMES QUI FAIT MARCHER LES ENTREPRISES FORMATION SUR MESURE MOBILISER SON ÉNERGIE Publics

Plus en détail

l encoche Les Championnats du monde de ski alpin Crans-Montana 1987 revue d information de la commune de Montana Décembre 2012 - N 16

l encoche Les Championnats du monde de ski alpin Crans-Montana 1987 revue d information de la commune de Montana Décembre 2012 - N 16 revue d information de la commune de Montana Décembre 2012 - N 16 Les Championnats du monde de ski alpin 2012 Commune de Montana, sauf mention spéciale en fin d article. Reproduction autorisée avec mention

Plus en détail

La salinité. Chlorure (Cl - ) Sodium (Na + )

La salinité. Chlorure (Cl - ) Sodium (Na + ) La salinité L eau de nos aquariums est salée! Pour le bien être des animaux que nous hébergeons il est indispensable se savoir à quel point. Par définition la salinité est la quantité de sel dissout par

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3.

1.2. les schémas 2 et 3 1.3. Etude énergétique : pour cette étude, on utilisera le schéma 1 1.3.1. 1.3.2. 1.3.3. 1.3.4. 1.3.1 1.3. Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. / Texte inspiré d un article de journal régional relatant un accident de la route Le temps de réaction est la durée écoulée entre l instant où un conducteur

Plus en détail

Investir en bourse au bon moment avec

Investir en bourse au bon moment avec Investir en bourse au bon moment avec le point chaud du cycle présidentiel US de 4 ans 1 La plupart des investisseurs et des gestionnaires de portefeuilles pensent que le marché offre des retours sur investissement

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2008/6 9 septembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Qu est-ce que la virtualisation?

Qu est-ce que la virtualisation? I Qu est-ce que la virtualisation? L actuel et le virtuel Considérons pour commencer l opposition facile et trompeuse entre réel et virtuel. Dans l usage courant, le mot virtuel s emploie souvent pour

Plus en détail

Liste des enfants. Je visite avec ma classe

Liste des enfants. Je visite avec ma classe A chaque arrêt : on observe l'animal et son environnement, l'adulte lit le panneau en expliquant les mots difficiles, puis ensemble on essaie de répondre aux questions (une seule au choix par animal pour

Plus en détail

Le TEST pour le surpoids :

Le TEST pour le surpoids : Le TEST pour le surpoids : Ce test initial va permettre de repérer les phrases qui vous concernent, et qui sont liées à un conflit spécifique. Ainsi on pourra retrouver rapidement et facilement les conflits

Plus en détail

KITCHEN ADVANCED PURIFICATION SOLUTIONS

KITCHEN ADVANCED PURIFICATION SOLUTIONS KITCHEN ADVANCED PURIFICATION SOLUTIONS CUISINES UNE SOLUTION POUR ÉLIMINER LES GRAISSES ET RÉDUIRE LES ODEURS DANS LES CONDUITS DE VENTILATION DE CUISINES ÉLIMINATION DES GRAISSES EN CONTINU RÉDUCTION

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Note d Information. Paris, le 20 Octobre 2014

Note d Information. Paris, le 20 Octobre 2014 Paris, le 20 Octobre 2014 Le Président Général Note d Information Mesdames, Messieurs les Présidents d Unions Départementales, Mesdames, Messieurs les Présidents de Section Locales, Comme chacun d entre

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

Les femmes, à mon contact, tombent malades. Elles s enrhument. Elles éternuent. Il arrive aussi que leur gorge soit prise. Pour elles, c est la

Les femmes, à mon contact, tombent malades. Elles s enrhument. Elles éternuent. Il arrive aussi que leur gorge soit prise. Pour elles, c est la Les femmes, à mon contact, tombent malades. Elles s enrhument. Elles éternuent. Il arrive aussi que leur gorge soit prise. Pour elles, c est la première fois. Leur bonne santé me précède. C est ma faute.

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.11/2013/8 Distr. générale 17 juillet 2013 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés Pour étudier méthodiquement les animaux, on étudie leur construction dans l espace : leur plan

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

09/2005 National Calculatrice interdite EXERCICE II : À PROPOS DU MARQUAGE ISOTOPIQUE (6,5 points)

09/2005 National Calculatrice interdite EXERCICE II : À PROPOS DU MARQUAGE ISOTOPIQUE (6,5 points) 09/2005 National Calculatrice interdite EXERCICE II : À PROPOS DU MARQUAGE ISOTOPIQUE (6,5 points) Le marquage isotopique consiste à remplacer dans la molécule que l on désire étudier, un atome ou un groupe

Plus en détail

Elite-stop-smoking.com SÉANCE D HYPNOSE

Elite-stop-smoking.com SÉANCE D HYPNOSE SÉANCE D HYPNOSE 1 Qu est-ce que l Hypnose? L'hypnose est un phénomène naturel qui peut aider chacun à aller puiser, dans son intériorité personnelle, les forces nécessaires à son développement tant corporel

Plus en détail