RAPPORT COM Réunion ordinaire du Conseil Nouvelles politiques sur les dons et les commandites

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT COM Réunion ordinaire du Conseil Nouvelles politiques sur les dons et les commandites"

Transcription

1 RAPPORT COM15-02 Réunion ordinaire du Conseil TITRE : BUT : Nouvelles politiques sur les dons et les commandites Présenter aux membres deux nouvelles politiques en lien avec les dons et les commandites RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX : La politique ADC10_Partenariats ayant été révisée a donné lieu à la rédaction de deux nouvelles politiques. Vous trouverez en pièces jointes les annexes suivantes : Annexe A : Politique sur les dons Annexe B : Politique sur les commandites RECOMMANDATIONS : QUE soit reçu le rapport COM15-02 portant sur deux nouvelles politiques. QUE soit approuvée la politique sur les dons. QUE soit approuvée la politique sur les commandites. INCIDENCES (financières et autres) ÉCHÉANCE ET EXPLICATIONS Sans objet Sans objet Directrice du Service des communications Directrice de l éducation et secrétaire-trésorière Marie-France Gaumont Édith Dumont Page 1 sur COM15-02

2 ADC Dons RÉSOLUTION Date d adoption : En vigueur : À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : ADC-DA PRÉAMBULE 1. Le Conseil des écoles publiques de l Est de l Ontario (CEPEO) estime que la diversification de ses sources de revenus s avère souhaitable et reconnaît que des contributions de la part de donatrices ou de donateurs peuvent aider à l avancement de l éducation, à l atteinte de sa mission et à la réalisation de projets reliés aux activités sociales, récréatives et sportives du CEPEO, de ses écoles et de ses communautés scolaires. OBJECTIF 2. Permettre au CEPEO d accepter des contributions de la part de donateurs. DÉFINITION 3. Don Un don signifie un transfert volontaire de biens pour lequel la personne ou un organisme qui fait le don (le donateur) ne s attend à recevoir aucune valeur en retour. Le don peut se traduire en une somme d argent ou un bien de valeur (don en nature). Les dons en services (sous forme de temps, de compétences et d efforts) ne sont pas considérés comme des dons pour fins d impôts. PRINCIPES 4. L acceptation d un don ne doit, en aucun cas, risquer de mettre en péril la mission, la vision et les valeurs organisationnelles du CEPEO. 5. Le CEPEO et ses écoles ne solliciteront ni n accepteront de dons de la part d entités dont la réputation pourrait nuire à l image du CEPEO ou de ses écoles. 6. Cette politique se veut un complément aux projets et aux activités organisées par les écoles ou les conseils d école en vue de recueillir des fonds. La politique ADE08 précise les modalités rattachées à la sollicitation et à la collecte de fonds dans les écoles du CEPEO. 1 de 2 ADC

3 ADC Dons MODALITÉS 7. Le CEPEO, par l entremise de la direction de l éducation, ou une école, par l entremise de la direction en consultation avec le conseil d école, peut accepter un don pour l aider à réaliser un projet éducatif. 8. Le CEPEO possède un numéro d enregistrement d organisme de bienfaisance auprès de l Agence du revenu du Canada (ARC) et le Service des finances a la responsabilité d émettre les reçus officiels pour fins d impôts aux donateurs qui en font la demande. 9. Des reçus seront émis pour toute demande de don d une valeur de 20 $ et plus. 10. En guise de reconnaissance, le CEPEO et/ou l école, peuvent souligner la contribution d un donateur en autant que les exigences de la Loi sur l impôt sur le revenu sont satisfaites. Il incombe à la personne à la direction de l éducation d émettre des directives administratives visant la mise en œuvre et l application de la présente politique. RÉFÉRENCES ADE08 Collecte de fonds Politiques et règlements de l Agence du revenu du Canada (ARC) : Organismes de bienfaisance et dons 2 de 2 ADC

4 ADC RÉSOLUTION Date d adoption : En vigueur : À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : ADC-DA OBJECTIF 1. Encourager et favoriser la prise de décisions éclairées quant à l acquisition et l offre de commandites. PRÉAMBULE 2. Le Conseil des écoles publiques de l Est de l Ontario (CEPEO) reconnaît que les commandites peuvent aider à la réalisation de projets reliés aux activités du CEPEO ou de ses écoles et de ses communautés scolaires dans le but de : a. Promotion de la réussite des élèves i. offrir aux élèves une éducation de qualité dans un espace francophone dynamique et reconnu. b. Visibilité du CEPEO i. faire connaître le CEPEO sa mission, sa vision, ses valeurs organisationnelles, ses services, ses écoles, programmes, réalisations et activités éducatives (recrutement et rétention des élèves et du personnel); ii. promouvoir et renforcer l espace francophone dans ses communautés scolaires; iii. accroître son rayonnement auprès de ses diverses clientèles (élèves, employés, bénévoles). c. Promotion de l école i. promouvoir l école dans la communauté; ii. contribuer à la vitalité des écoles et des communautés scolaires. d. Partenariats et liens dans les communautés i. donner aux élèves et au personnel l occasion de développer ou resserrer ses liens avec la communauté; ii. promouvoir les intérêts de la collectivité francophone desservie par le CEPEO; iii. tisser des partenariats avec les différents groupes de la communauté, du monde des affaires, du commerce et de l industrie. e. Promotion de la langue i. promouvoir et valoriser la langue française; ii. favoriser le développement de l identité culturelle francophone; 1 de 3 ADC

5 ADC iii. favoriser un sentiment d appartenance à la communauté francophone; iv. appuyer la Politique d aménagement linguistique de l Ontario pour l éducation en langue française (PAL). DÉFINITIONS 3. Commandite Une contribution monétaire ou en nature (produits ou services), offerte en soutien à un projet, un événement, une activité, un organisme, une cause en échange de bénéfices de nature promotionnelle. 4. Commanditaire Le «commanditaire» est l entité qui offre une contribution en vue d en retirer des avantages publicitaires directs. 5. Commandité Le «commandité» est l entité qui reçoit une contribution et qui octroie à une tierce partie le droit d association à sa propriété. PRINCIPES 6. L acceptation d une commandite ne doit, en aucun cas, risquer de mettre en péril la mission, la vision et les valeurs organisationnelles du CEPEO. 7. Le CEPEO et ses écoles ne sollicitent ni n acceptent de commandites de la part d entités dont la réputation pourrait nuire à l image du CEPEO ou de ses écoles. 8. Aucune commandite ne bénéficiera d une exclusivité d association à moins d un consentement explicite de la direction de l éducation. MODALITÉS LE CEPEO À TITRE DE «COMMANDITAIRE» 9. Le CEPEO agit à titre de commanditaire lorsqu il offre une contribution monétaire ou en nature (produits ou services) en soutien à un projet, un événement, une activité, un organisme ou une cause en vue d en retirer une visibilité corporative directe. 10. Les propositions de commandites doivent démontrer leur capacité d aider le CEPEO à atteindre certains de ses objectifs ou à soutenir la réussite de ses élèves. 11. Dans tous les cas, les propositions de commandites doivent proposer un plan de visibilité jugé efficace pour le CEPEO. 2 de 3 ADC

6 ADC 12. Les commandites sont attribuées en fonction de la disponibilité des ressources financières, humaines et matérielles. Territoire privilégié 13. Le CEPEO privilégie les commandites qui se tiennent dans ses communautés scolaires. Clientèles cibles 14. Le CEPEO privilégie les commandites qui rejoignent le plus grand nombre d individus, correspondant au profil suivant : Les parents dont les enfants pourraient s inscrire dans les écoles du CEPEO; Les parents dont les enfants sont inscrits à l une des écoles du CEPEO; Les organismes communautaires; Les organismes francophones; Les organismes/partenaires en éducation. LE CEPEO À TITRE DE «COMMANDITÉ» 15. Le CEPEO agit à titre de commandité lorsqu il reçoit une contribution monétaire ou en nature (produits ou services) de la part d un organisme en vue de lui octroyer le droit d association à sa propriété. 16. La démarche doit être entreprise en lien avec une activité ou un événement organisé par le CEPEO, une de ses écoles ou un regroupement d écoles. 17. Le Conseil peut accepter ou refuser toute commandite offerte à ses écoles. Il incombe à la personne à la direction de l éducation d émettre des directives administratives visant la mise en œuvre et l application de la présente politique. RÉFÉRENCES : ADC30 Publicité (mars 2007) ADE08 Collecte de fonds (juin 2014) ADE Dons (décembre 2014) ELE Publicité auprès des élèves et dans les écoles (décembre 2014) FIN05 Subventions à des organismes à l extérieur (avril 1999) : ABROGÉE 3 de 3 ADC

7 ADC-DA RÉSOLUTION Date d adoption : En vigueur : À réviser avant : OBJECTIF 1. Préciser les modalités rattachées à la gestion des commandites. LE CEPEO À TITRE DE «COMMANDITAIRE» 2. Le CEPEO agit à titre de commanditaire lorsqu il offre une contribution monétaire ou en nature (produits ou services) en soutien à un projet, un événement, une activité, un organisme ou une cause en vue d en retirer une visibilité corporative directe. Demandes de commandite 3. Pour effectuer une demande de commandite, le requérant ou la requérante doit d abord se connecter en ligne sur le site web du CEPEO et procéder à l ouverture d un compte en fournissant l information suivante au Service des communications: Nom de l organisation : Type d organisation : - À but non-lucratif, - À but lucratif, - Autres : Numéro de bienfaisance (le cas échéant): Adresse complète : Numéro de téléphone : Courriel : Site Web : Facebook : Twitter : Nom du Directeur / Directrice générale (haute gestion) : L organisation existe depuis : Mission / Mandat de l organisation : 1 de 4 ADC-DA

8 ADC-DA 4. Il est également possible de faire une demande par la poste adressée à : Service des communications Conseil des écoles publiques de l Est de l Ontario 2445 St-Laurent Ottawa (Ontario) K1G 6C3 5. Une fois le compte approuvé, l organisme peut (à l aide d un mot de passe) effectuer une demande d appui pour un événement en complétant en ligne une «Demande de commandite» retrouvée en annexe A. Facteurs d admissibilité 6. Les facteurs suivants peuvent favoriser l admissibilité : a. Les projets ou événements sont susceptibles d aider à l atteinte efficace des buts visés par la présente directive administrative sur les commandites; b. Les projets et événements bénéficient directement aux élèves dans leur réussite; c. Les projets et événements permettent aux membres du personnel d aider les élèves à connaître des réussites; d. Les projets ou événements visent un grand nombre d individus correspondant aux clientèles cibles du CEPEO; e. Les projets ou événements sont compatibles avec les stratégies de communications et de positionnement du CEPEO; f. Les projets ou événements renforcent le positionnement et l'image du CEPEO et de ses écoles; g. Les projets ou événements proposent des plans de visibilité efficaces selon les besoins du CEPEO; h. Les projets ou événements sont compatibles avec la mission, la vision et les valeurs organisationnelles du CEPEO; i. Les projets ou événements sont axés sur le développement et le bien-être de la collectivité francophone; j. Les projets ou événements sont sous la gestion d une équipe compétente qui a démontré l efficacité de sa gestion financière; k. Les projets ou événements sont menés par des organisations sans but lucratif. Échéanciers 7. Les délais suivants doivent être respectés : a. les demandes de commandites de 1000 $ ou moins doivent être reçues au moins 20 jours ouvrables avant le début de l activité; b. les demandes de commandites supérieures à 1000 $ doivent être reçues au moins 40 jours ouvrables avant le début de l activité. 2 de 4 ADC-DA

9 ADC-DA Évaluation et normes d approbation 8. Toutes les demandes sont reçues, analysées et évaluées par le Service des communications. 9. La personne à la direction du Service des communications autorise les demandes de $ ou moins. 10. Les demandes supérieures à 1000 $ sont présentées au Conseil pour approbation. 11. Lors des réunions du Conseil, le Service des communications dépose un rapport qui : a. dresse un tableau des demandes de commandites de moins de $; b. formule une recommandation d acceptation ou de rejet de toutes les demandes de commandites de 1000 $ et plus. 12. Toute entente de commandite est consignée par écrit à l intérieur d un protocole d entente retrouvé en annexe B. Toute contribution en nature se verra attribuer une juste valeur monétaire consignée à l intérieur du protocole d entente. 13. Les demandes sont acceptées ou refusées en fonction des critères précisés sous la rubrique 6 de la présente directive. Le Service des communications informe le demandeur de sa décision en lui faisant parvenir une lettre d acceptation ou de refus de la demande de commandite (voir l annexe C). Rôle des directions d écoles 14. Les directions d écoles doivent : a. communiquer au public concerné ainsi qu aux représentants de leur école le contenu de la présente politique; b. acheminer toutes les demandes de commandite au Service des communications. LE CONSEIL À TITRE DE «COMMANDITÉ» 15. Le CEPEO agit à titre de commandité lorsqu il reçoit une contribution monétaire ou en nature (produits ou services) de la part d un organisme en vue de lui octroyer le droit d association à sa propriété. MODALITÉS 16. La démarche doit être entreprise en lien avec une activité ou un événement organisé par le Conseil, une de ses écoles ou un regroupement d écoles. 17. L annexe D décrit les outils de communication, les occasions et les stratégies promotionnelles disponibles aux organisations. Le Guide des normes graphiques préparé par le Service des communications (voir ADC30_DA Publicité), donne les balises sur l application de l image corporative du CEPEO sur différents outils. 3 de 4 ADC-DA

10 ADC-DA 18. Le Service des communications doit être informé lorsqu une école ou un service souhaite solliciter une commandite auprès d une entreprise ou d un organisme. 19. Le Conseil, sous recommandation du Service des communications, tranche lorsqu il y a un questionnement au sujet des commandites de certains fournisseurs ou entreprises. RÉFÉRENCES ADC30 Publicité (mars 2007) ADE08 Collecte de fonds (juin 2014) FIN05 Subventions à des organismes à l extérieur (avril 1999) : ABROGÉE ELE Publicité auprès des élèves et dans les écoles (janvier 2015) 4 de 4 ADC-DA

POLITIQUES Octobre 2007

POLITIQUES Octobre 2007 Octobre 2007 Page 1 sur 46 Sommaire Politique de fonctionnement des administratrices et administrateurs du conseil d administration de la CNPF... 3 Politique d élaboration, d adoption, d évaluation et

Plus en détail

CONVENTION DE DISTRIBUTION FONDS FÉRIQUE

CONVENTION DE DISTRIBUTION FONDS FÉRIQUE CONVENTION DE DISTRIBUTION FONDS FÉRIQUE La présente Convention entre en vigueur en date du 12 juin 2006. ENTRE : PLACEMENTS BANQUE NATIONALE INC., agissant et représentée aux présentes par l intermédiaire

Plus en détail

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si :

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si : DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 25 janvier 2005 (SP-05-15) POLITIQUE : Révisée le : 22 juin 2015 (CF-DA) L usage du masculin a pour but d alléger le texte. 1. ÉNONCÉ COLLECTE DE FONDS Le Conseil

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives

RAPPORT FIN15-08. Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28. Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives RAPPORT FIN15-08 Réunion ordinaire du Conseil 2015-04-28 TITRE : Ajout d une nouvelle politique sur les cartes de crédit corporatives BUT : Présenter aux membres du Conseil, pour approbation, l ajout d

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

RAPPORT SUR15-13. Réunion ordinaire du Conseil 2015-03-24

RAPPORT SUR15-13. Réunion ordinaire du Conseil 2015-03-24 RAPPORT SUR15-13 Réunion ordinaire du Conseil 2015-03-24 TITRE : Programme de relève et de développement du leadership pour les directions et les directions adjointes des écoles. BUT : Présenter pour information

Plus en détail

RAPPORT SUR15-36. Réunion ordinaire du Conseil 2015-10-27

RAPPORT SUR15-36. Réunion ordinaire du Conseil 2015-10-27 RAPPORT SUR15-36 Réunion ordinaire du Conseil 2015-10-27 TITRE : BUT : Mise à jour des initiatives reliées au programme Éco-Responsable, ISO 14000 pour les élèves et à la certification ISO 14001 Présenter

Plus en détail

ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - EXTERNE

ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - EXTERNE ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - EXTERNE BIENVENUE AU CONSEIL DES ÉCOLES PUBLIQUES DE L EST DE L ONTARIO

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF GMF Guide comptable et fiscal Pour techniciens comptables des GMF Équipe des GMF NOTE POUR LES LECTEURS Ceci n est un guide et ne remplace pas toute information qui pourrait émaner du ministère du Revenu

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE

REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE REGLEMENT INTERIEUR SOMMAIRE 1. MISSIONS DU GCSMS 2. OBJET DU DOCUMENT 3. MODALITÉS D ADOPTION 4. VALEUR DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 5. ORGANISATION DU GCSMS 5.1 Assemblée générale 5.2 Administrateur(trice)

Plus en détail

Politique de financement des services publics

Politique de financement des services publics Politique de financement des services publics TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. CHAMPS D APPLICATION DE LA POLITIQUE...3 2. ÉNONCÉ DES PRINCIPES DE LA POLITIQUE...5 3. AXES D INTERVENTION...7 4.

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE08-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Collectes de fonds

RECUEIL DES POLITIQUES ADE08-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Collectes de fonds RÉSOLUTION 87-07 C.E. Date d adoption : 20 mars 2007 16 avril 2014 En vigueur : 21 mars 2007 16 avril 2014 À réviser avant : OBJECTIF 1. Préciser les modalités rattachées à la sollicitation et à la collecte

Plus en détail

Lignes directrices du MFCU. Ordonnances alimentaires et Prestations d emploi et mesures de soutien de l Ontario

Lignes directrices du MFCU. Ordonnances alimentaires et Prestations d emploi et mesures de soutien de l Ontario Lignes directrices du MFCU Ordonnances alimentaires et Prestations d emploi et mesures de soutien de l Ontario Renseignements généraux sur les ordonnances alimentaires Page 2 Lorsque les clients divulguent

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION

Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION Au cours de l année 2014-2015, Emploi Québec a modifié deux fois le chapitre du Programme d aide et d accompagnement social (PAAS) ACTION

Plus en détail

STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.

STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. STATUTS Proposé aux associations déclarées par application de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901. ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés)

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) DÉCISION N 2014-PDG-0111 ICE TRADE VAULT, LLC (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) Considérant que, le 28 juillet 2014, ICE Trade Vault, LLC («ICE

Plus en détail

Français langue seconde : français de base

Français langue seconde : français de base Français langue seconde : français de base 1 Programme d études et guide d enseignement 2 3 4 Ministère de l Éducation Educational Programs & Services C.P. 6000 2005 Ministère de l Éducation Educational

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS

RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS RÈGLEMENT N O 7 DÉTERMINANT LES DROITS ET LES FRAIS EXIGIBLES DES ÉTUDIANTS Adopté par le conseil d administration le 16 juin 2015 (résolution numéro CA-015-0942) et déposé au ministère de l Éducation,

Plus en détail

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE

LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE Les contributions volontaires en nature constituent des apports gratuits (en travail, biens, services) spécifiques au secteur associatif. Leur poids économique dans

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE

PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE LES ÉCOLES LES SERVICES DU SIÈGE SOCIAL LE PERSONNEL DU CEPEO

Plus en détail

Concours 2013 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators Prix en argent de 15 000 $

Concours 2013 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators Prix en argent de 15 000 $ Concours 2013 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators Prix en argent de 15 000 $ SEULS LES RÉSIDENTS CANADIENS SONT ADMISSIBLES À CE CONCOURS RÉGI PAR LES LOIS CANADIENNES. 1. PÉRIODE DU CONCOURS

Plus en détail

Demande de délivrance ou de modification d une licence d entrepreneur. Guide d utilisation

Demande de délivrance ou de modification d une licence d entrepreneur. Guide d utilisation S il s agit d une demande de délivrance, consultez le document Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage (fourni avec ce guide) pour ne rien oublier de certaines démarches qui, selon

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur de l asbl WeCitizens WijBurgers - NousCitoyens

Règlement d ordre intérieur de l asbl WeCitizens WijBurgers - NousCitoyens Règlement d ordre intérieur de l asbl WeCitizens WijBurgers - NousCitoyens Article 1 er. Les organes de l association sont : 1) L assemblée générale (AG) a les pouvoirs fixés par la loi du 27 juin 1921

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DES HAUTES-PYRENEES CHARTE DES TRANSPORTS SCOLAIRES ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016

CONSEIL GENERAL DES HAUTES-PYRENEES CHARTE DES TRANSPORTS SCOLAIRES ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 CONSEIL GENERAL DES HAUTES-PYRENEES CHARTE DES TRANSPORTS SCOLAIRES ANNEE SCOLAIRE 2015 / 2016 Conseil Général des Hautes-Pyrénées, charte départementale des transports scolaires, 2015/2016 SOMMAIRE 1.

Plus en détail

APPEL D OFFRES Services professionnels requis pour effectuer LE PLAN DE COMMUNICATION DU RÉSEAU SANTÉ EN FRANÇAIS DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR

APPEL D OFFRES Services professionnels requis pour effectuer LE PLAN DE COMMUNICATION DU RÉSEAU SANTÉ EN FRANÇAIS DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR APPEL D OFFRES Services professionnels requis pour effectuer LE PLAN DE COMMUNICATION DU RÉSEAU SANTÉ EN FRANÇAIS DE TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR St. John's, le 11 janvier 2010 Le genre masculin est utilisé

Plus en détail

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Table des matières Chapitre I : Énoncé de principes : 1. Préambule. 3 2. Programme de perfectionnement et de développement carrière...

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

RÈGLEMENTS, CONDITIONS ET DIRECTIVES RÉGISSANT L UTILISATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES

RÈGLEMENTS, CONDITIONS ET DIRECTIVES RÉGISSANT L UTILISATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES RÈGLEMENTS, CONDITIONS ET DIRECTIVES RÉGISSANT L UTILISATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES Le Conseil des écoles publiques de l Est de l Ontario participe aux programmes communautaires pour l utilisation

Plus en détail

25 000 $ de rénos pour une maison intelligente! LE PRÉSENT CONCOURS S ADRESSE UNIQUEMENT AUX RÉSIDENTS DU CANADA ET IL EST RÉGI PAR LA LOI CANADIENNE

25 000 $ de rénos pour une maison intelligente! LE PRÉSENT CONCOURS S ADRESSE UNIQUEMENT AUX RÉSIDENTS DU CANADA ET IL EST RÉGI PAR LA LOI CANADIENNE 25 000 $ de rénos pour une maison intelligente! LE PRÉSENT CONCOURS S ADRESSE UNIQUEMENT AUX RÉSIDENTS DU CANADA ET IL EST RÉGI PAR LA LOI CANADIENNE 1. PÉRIODE DU CONCOURS : Le concours 25 000 $ de rénos

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27 Tunis, le 18 décembre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27 OBJET : Circulaire aux Intermédiaires Agréés n 2001-11 du 4 mai 2001 relative au Marché des changes et instruments de couverture

Plus en détail

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Assemblée générale du 25 mai 2006. Modification le 4 février 2010. Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Dans le présent document, le générique masculin est utilisé

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION RÈGLE E2 ÉCHANGE D EFFETS DE PAIEMENT EN LIGNE ÉLECTRONIQUE AUX FINS DE LA COMPENSATION ET DU RÈGLEMENT 2013 ASSOCIATION CANADIENNE DES

Plus en détail

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ)

FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) FONDS D AIDE À L EMPLOI POUR LES JEUNES (FAEJ) EXIGENCES EN MATIÈRE DE VÉRIFICATION ET DE RESPONSABILITÉ APPLICABLES POUR LA PÉRIODE DU 1ER AVRIL 2015 AU 30 SEPTEMBRE 2015 Avril 2015 FONDS D AIDE À L EMPLOI

Plus en détail

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Les membres des conseils de section (les «Membres») sont tenus de lire et de signer

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE POLITIQUE DE GESTION Règlement Procédure Politique Directive CA CE CG Direction générale Résolution : CA-14-376-8.00 Direction : Nouveau document Remplace le document : DATE D

Plus en détail

DÉBLOCAGE DE FONDS EN CAS DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES. 2015 GUIDE DE L UTILISATEUR À L INTENTION DES TITULAIRES DE COMPTES (les demandeurs)

DÉBLOCAGE DE FONDS EN CAS DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES. 2015 GUIDE DE L UTILISATEUR À L INTENTION DES TITULAIRES DE COMPTES (les demandeurs) DÉBLOCAGE DE FONDS EN CAS DE DIFFICULTÉS FINANCIÈRES 2015 GUIDE DE L UTILISATEUR À L INTENTION DES TITULAIRES DE COMPTES (les demandeurs) FORMULAIRE DFDF 3 PREMIER ET DERNIER MOIS DE LOYER D UNE RÉSIDENCE

Plus en détail

MegaStore Manager ... Simulation de gestion d un hypermarché. Manuel du Participant

MegaStore Manager ... Simulation de gestion d un hypermarché. Manuel du Participant MegaStore Manager Simulation de gestion d un hypermarché.......... Manuel du Participant 1. Introduction 1.1. La simulation de gestion Vous allez participer à une simulation de gestion. Cette activité

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

Association Suisse des Managers du Sport Statuts

Association Suisse des Managers du Sport Statuts Association Suisse des Managers du Sport Statuts Statuts Association Suisse des Managers du Sport Page 1 / 11 Statuts de l'association Suisse des Managers du Sport (ASMS) I. NOM ET SIEGE Article 1. L'Association

Plus en détail

POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés POLITIQUE GÉNÉRALE D INVESTISSEMENT Ordre des conseillers en ressources humaines agréés Présentée par Krzysztof Kuzniar Directeur, finances et administration Le lundi 29 mars 2010 Table des matières 1.

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Aides financières pour études supérieures octroyées par le Luxembourg / allocations scolaires statutaires

Aides financières pour études supérieures octroyées par le Luxembourg / allocations scolaires statutaires Aides financières pour études supérieures octroyées par le Luxembourg / allocations scolaires statutaires Me Antonella Salerno asalerno@dsmlegal.com DSM Avocats àla Cour 2a, boulevard Joseph II L 1840

Plus en détail

de télécommunication exclus

de télécommunication exclus Webinaire du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes 13 août 2008 liste nationale de numéros de télécommunication exclus Webinaire sur la Liste Nationale des Numéros de Télécommunication

Plus en détail

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS

POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS POLITIQUE 5.1 EMPRUNTS, PRIMES, HONORAIRES D INTERMÉDIATION ET COMMISSIONS Champ d application de la politique La présente politique expose les politiques de la Bourse relatives aux emprunts contractés

Plus en détail

Programme Canadien pour l épargne-études

Programme Canadien pour l épargne-études Programme Canadien pour l épargne-études Guide de l utilisateur à l intention des fournisseurs de Régimes enregistrés d épargne-études Le 12 mai 2015 This document is available in English PCEE - Guide

Plus en détail

RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET POLITIQUE D APPEL Révisés en avril 2013 par le Comité de gouvernance

RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET POLITIQUE D APPEL Révisés en avril 2013 par le Comité de gouvernance RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET POLITIQUE D APPEL Révisés en avril 2013 par le Comité de gouvernance Énoncé de politique L Association Royale de Golf du Canada, active sous l appellation de Golf Canada («Golf

Plus en détail

Section 28 Marketing sous la forme de «Télémarketing» 2. Définitions. 1. Généralités. Appel automatique. Diffusion/envoi multiple de télécopies

Section 28 Marketing sous la forme de «Télémarketing» 2. Définitions. 1. Généralités. Appel automatique. Diffusion/envoi multiple de télécopies 94 compris, mais sans s y limiter, à tous les articles, les titres et les grands titres. Cependant, les sites qui leur appartiennent personnellement ou dont ils sont responsables pour la mise à jour peut

Plus en détail

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Pieux Vistech possède une solide équipe à travers le Québec. Elle recherche actuellement de nouveaux distributeurs pour le reste du Canada et à l international. Avec

Plus en détail

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS PLAN D ACTION STRATÉGIQUE POUR L AUGMENTATION DU TAUX DE RÉCUPÉRATION DES CONTENANTS À REMPLISSAGE UNIQUE NON CONSIGNÉS Mai 2006 (Révisé

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS

CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS Avril 2015 CODE DE CONDUITE DES FOURNISSEURS TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 3 2 VALEURS FONDAMENTALES DE LA LCBO... 3 3 APPLICABILITÉ DU CODE... 4 4 RESPONSABILITÉS...

Plus en détail

Règlement d'ordre Intérieur de l'association GIVE EUR-HOPE ASBL

Règlement d'ordre Intérieur de l'association GIVE EUR-HOPE ASBL Règlement d'ordre Intérieur de l'association GIVE EUR-HOPE ASBL A. Généralités Article 1 : Base juridique Article 2 : Objectif,»Mission Statement», Critères Article 3 : Pouvoir règlementaire du conseil

Plus en détail

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés IMAGINE CANADA ET BÉNÉVOLES CANADA FORUM 2011 DES PARTENARIATS CANADIENS ENTRE LES ENTREPRISES ET LA COLLECTIVITÉ Montebello 9 juin 2011 Don ou commandite? Apprenez les règles et vous en serez récompensés

Plus en détail

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7

PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS CHAPITRE : II SECTION : 2.7 CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 POLITIQUE GÉNÉRALE DE DONS Adoptée : CAD-9192 (13 10 09) Modifiée : 1- ÉNONCÉ La présente politique a pour but d établir le cadre général

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ

PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ PROJET DE MODIFICATION MODIFIANT LA NORME CANADIENNE 21-101 SUR LE FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ L article 1 de la Norme canadienne 21-101 sur le fonctionnement du marché est modifié : 1 par le remplacement

Plus en détail

GUIDE DU DEMANDEUR. Financement d un mode alternatif de résolution de conflit

GUIDE DU DEMANDEUR. Financement d un mode alternatif de résolution de conflit GUIDE DU DEMANDEUR Financement d un mode alternatif de résolution de conflit (MARC) version 2013 Guide du demandeur Financement d un mode alternatif de résolution de conflit (MARC) Le guide du demandeur

Plus en détail

Stratégies NexGen pour une gestion de patrimoine fiscalement efficace

Stratégies NexGen pour une gestion de patrimoine fiscalement efficace STRATÉGIES FISCALES Portefeuille de placements de société incorporée 1 er janvier 2012 Stratégies NexGen pour une gestion de patrimoine fiscalement efficace Avec le régime fiscal canadien des petites et

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

La Première du Canada et la Compagnie Legacy offrent à tous leurs clients et aux consommateurs un accès égal à leurs produits et services.

La Première du Canada et la Compagnie Legacy offrent à tous leurs clients et aux consommateurs un accès égal à leurs produits et services. Politique de la Compagnie d assurance-vie Première du Canada («Première du Canada») et de la Compagnie d assurances générales Legacy («Compagnie Legacy») en matière de service à la clientèle : Offrir des

Plus en détail

Destination 20/20. Tableau de bord 2014

Destination 20/20. Tableau de bord 2014 Destination 20/20 Tableau de bord 2014 1 OBJECTIF 1 : Une expérience étudiante riche et inspirante 1.1 Appréciation de la qualité de l apprentissage au premier cycle 90% 75% % d étudiants de 1er cycle

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES

CONVENTION DE COMPTE DE DEPOT EN DEVISES La convention de compte de dépôt en devise, ci-après dénommée la «Convention», se compose des présentes Conditions Générales, des Conditions Particulières et des Conditions tarifaires applicables à la

Plus en détail

Rémunération des propriétaires dirigeants Troisième partie

Rémunération des propriétaires dirigeants Troisième partie Rémunération des propriétaires dirigeants Troisième partie Par DON GOODISON, CFP, FCGA Cotisations de membre non déductibles Automobile fournie par la société Prêts sans intérêt et autres prêts Allocations

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

2. Le bénévole communautaire est un membre de la communauté qui n a pas d enfant fréquentant l école où il fait du bénévolat.

2. Le bénévole communautaire est un membre de la communauté qui n a pas d enfant fréquentant l école où il fait du bénévolat. RÉSOLUTION 87-07 265-08 Date d adoption : 20 mars 2007 21 octobre 2008 En vigueur : 21 mars 2007 22 octobre 2008 À réviser avant : RECUEIL DES POLITIQUES Définitions 1. Les bénévoles sont des personnes

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Le présent avis s adresse à tous les représentants en assurance, aux experts en sinistre et aux planificateurs financiers.

Le présent avis s adresse à tous les représentants en assurance, aux experts en sinistre et aux planificateurs financiers. Avis relatif à l application du Règlement sur l exercice des activités des représentants, R.R.Q., c. 9.2, r. 10 (Loi sur la distribution de produits et services financiers) Le présent avis s adresse à

Plus en détail

Barème de frais des produits et services

Barème de frais des produits et services Barème de frais des produits et services Le 4 mai 2015 Barème de frais des produits et services Sommaire Comptes bancaires 4 Compte de chèques 4 Compte Mérite 6 Compte Élan 7 Compte Épargne Privilège 8

Plus en détail

POLITIQUE DE CRÉDIT SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL

POLITIQUE DE CRÉDIT SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL POLITIQUE DE CRÉDIT SOCIÉTÉ DE LA PLACE DES ARTS DE MONTRÉAL Décembre 2013 Adoptée : Rés. CA 2013-36 TABLE DE MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 4 2. OBJECTIFS... 4 3. OCTROI DU CRÉDIT... 4 4. CONDITIONS

Plus en détail

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services

VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE. Les comités d usagers des services VICE-RECTORAT AUX SERVICES ACADÉMIQUES ET AU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE Les comités d usagers des services Audiovisuel Bibliothèques Informatique et télécommunications Document

Plus en détail

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures Bourse de recherche Jeff Thompson Politique et procédures Table des matières Objet et contexte... 2 Financement... 2 Candidats admissibles... 3 Processus de sélection et d attribution de la bourse... 4

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1

SECTION A - GÉNÉRALITÉS 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 Politique linguistique Page: A-04-1 04 - POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. MISSION DE LA SOCIÉTÉ La Société des établissements de plein air du Québec (ci-après appelée : la «Société» ou la ) est une société

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale

Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale Charte du Bureau de l ombudsman des clients de la Banque Nationale 2 Définitions Définitions Banque Bureau de l ombudsman Ombudsman Client Client commercial Client particulier Décision d affaires Décision

Plus en détail

UTILISATION COMMUNAUTAIRE ET LOCATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES

UTILISATION COMMUNAUTAIRE ET LOCATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES DIRECTIVE ADMINISTRATIVE ADM.11.1 DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 29 octobre 2007 Révisée le : 27 juin 2011 UTILISATION COMMUNAUTAIRE ET LOCATION DES INSTALLATIONS SCOLAIRES BUT : La présente

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

MESURES EN FAVEUR DU BENEVOLAT

MESURES EN FAVEUR DU BENEVOLAT MESURES EN FAVEUR DU BENEVOLAT PRESENTE PAR http://rugby-amateur.com Remboursement des frais engagés par les bénévoles / UCRAF 2013 Page 1 TRAITEMENT COMPTABLE ET FISCAL DES FRAIS ENGAGES DANS LE CADRE

Plus en détail

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC.

RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. RÉGIME D OPTIONS D ACHAT D ACTIONS DE RESSOURCES MÉTANOR INC. ARTICLE I OBJET DU RÉGIME 1) L objet du présent régime d options d achat d actions (le «régime») est de servir les intérêts de Ressources Métanor

Plus en détail

Concours de recrutement de traducteurs de langue française (2008) Avis de concours

Concours de recrutement de traducteurs de langue française (2008) Avis de concours United Nations Nations Unies Concours de recrutement de traducteurs de langue française (2008) Avis de concours 1. L Organisation des Nations Unies prévoit d organiser un concours de recrutement de traducteurs

Plus en détail

Concours national 2015 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators - Prix de 15 000 $

Concours national 2015 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators - Prix de 15 000 $ Concours national 2015 Appelez, cliquez ou passez nous voir de Co-operators - Prix de 15 000 $ SEULS LES RÉSIDENTS CANADIENS SONT ADMISSIBLES À CE CONCOURS RÉGI PAR LES LOIS CANADIENNES. 1. PÉRIODE DU

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 29 octobre 2008. S o m m a i r e AMELIORATION DU CADRE LEGISLATIF DE LA PLACE FINANCIERE DE LUXEMBOURG

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 161 29 octobre 2008. S o m m a i r e AMELIORATION DU CADRE LEGISLATIF DE LA PLACE FINANCIERE DE LUXEMBOURG MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2249 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 161 29 octobre 2008 S o m m a i r e AMELIORATION DU CADRE LEGISLATIF

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR L ASSOCIATION COTONNIERE AFRICAINE (A.C.A.) VERSION AMENDEE

REGLEMENT INTERIEUR L ASSOCIATION COTONNIERE AFRICAINE (A.C.A.) VERSION AMENDEE REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION COTONNIERE AFRICAINE (A.C.A.) VERSION AMENDEE Sommaire SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 3 TITRE I. MEMBRES... 3 ARTICLE 1. CATEGORIES DE MEMBRES... 3 1-1 Membres actifs...

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement

VILLAGE DE CASSELMAN. Politique de placement VILLAGE DE CASSELMAN Politique de placement Politique F3 (10/05/2005) OBJECTIF Pour s assurer que les surplus de liquidité et le portefeuille de placement sont gérés de façon prudente. DÉFINITIONS Actifs

Plus en détail

Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD*

Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD* Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD* Aperçu du programme de récompenses SCÈNE Le programme de récompenses SCÈNE est administré par Scene Limited Partnership, une société en commandite

Plus en détail

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic

Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Règles concernant les avantages accessoires du secteur parapublic Apprenez-en davantage au sujet de la Directive applicable aux avantages accessoires du secteur parapublic. Au sujet de la Directive applicable

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

Plan d enseignement individualisé

Plan d enseignement individualisé Ministère de l Éducation Plan d enseignement individualisé Normes pour l élaboration, la planification des programmes et la mise en œuvre 2000 TABLE DES MATIÈRES Introduction.............................................

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV MAL ACHEMINÉS

LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV MAL ACHEMINÉS Canadian Payments Association Association canadienne des paiements 1212-50 O Connor Ottawa, Ontario K1P 6L2 (613) 238-4173 Fax: (613) 233-3385 LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV le 5 octobre 2000

Plus en détail

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité.

Code d éthique. Équité. Équité. Initiative et créativité Équité. Reconnaissance. Transparence. Cohére. Équité. Transparence. Équité. Code d éthique Transparence Initiative Respect et humanité Initiative Reconnaissance Respect et hum Professionnalisme Transparence Professionnalisme Reconnaissance Cohére Professionnalisme Respect et humanit

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail