Ingénierie SNCF 28/11/08 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ingénierie SNCF 28/11/08 1"

Transcription

1 Ingénierie SNCF 28/11/08 1

2 28/11/08 2 Viaduc de la Savoureuse Études d exécution

3 28/11/08 3 Viaduc de la Savoureuse études d exécution SNCF / IGOA est intervenu pour le compte du groupement Eiffel-Eiffage : Étude d une variante de conception à la solution de base du maître d œuvre Réalisation des études d exécution (métal) de cette solution Les objectifs recherchés lors de l élaboration de la variante ont été : Une meilleure adéquation du comportement de la structure avec les spécificités des actions ferroviaires et les exigences de la voie Une optimisation des quantités de matières pour diminuer le prix de l ouvrage et en faciliter la réalisation

4 28/11/08 4 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception Le schéma statique longitudinal de l ouvrage a été revu Les contraintes : Impossibilité de réaliser un ouvrage continu, car le profil en long est incompatible avec la pose d un appareil de dilatation de la voie Nécessité de limiter les impacts des variations thermiques sur la géométrie de la voie. 21 m 45 m 21 m Succession de tétrapodes avec traverses encastrées et travées isostatiques

5 28/11/08 5 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception La structure transversale choisie Les objectifs recherchés : Limiter le poids du hourdis (zone sismique) Limiter les impacts des variations thermiques sur la géométrie de la voie. Garantir une rigidité verticale de la structure transversale suffisante pour éviter les amplifications dynamiques

6 28/11/08 6 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception Caractéristiques de la structure transversale : Poutres latérales en profilés ouverts (C) de 4,00 m de hauteur semelles 1080 * 85 max âmes épaisseur 24 mm Des pièces de pont en PRS de 1,25 m de haut semelles 700 * 30 (sup) et 50 (inf) Une dalle fine (30 cm) en poutrelles enrobées (HEA 200 au pas de 65 cm) pour faciliter la réalisation, connectée sur les pièces de pont poutrelles boulonnées sur les pièces de pont relevés (longrine) connectés aux poutres transversales

7 28/11/08 7 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception Les poutres longitudinales des travées section ouverte en C, raidie au droit de chaque pièce de pont remplissage en béton caisson sur appui Le caisson d extrémité est nécessaire au centrage de la charge sur l appareil d appui. Il est raidi et non visitable.

8 28/11/08 8 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception Le remplissage en béton a plusieurs fonctions : Recentrage progressif de l effort tranchant pour permettre son transfert entre l âme excentrée de la section en C et les deux âmes du caisson d extrémité Raidissage de la section transversale à l extrémité des travées isostatiques, pour limiter la flèche des pièces de ponts et améliorer le comportement dynamique Blocage du gauchissement de la section en C, (qui travaille en torsion gênée) de manière à limiter sa rotation sous l effet des charges verticales Il a été préféré à une solution métal (âme en sifflet, difficile à réaliser) Son fonctionnement suppose une bonne connexion (connecteurs + armatures) avec les âmes et les semelles des poutres

9 28/11/08 9 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception La conception parasismique L ouvrage est classé en zone sismique 1.b (décret 14/05/1991) : accélération nominale a n = 2,0 m/s 2 sol de type S1 Il convient de vérifier : 3 2,5 Le non-effondrement sous le séisme de référence (ELU) PS 92 Les critères spécifiques des ponts-rails sous des séismes moins violents, mais plus fréquents (ELS sismique) : 2 1,5 1 0,5 Spectre élastique applicable non-endommagement de la structure limitation des déformations à des valeurs compatibles avec la sécurité des circulation à la vitesse d exploitation 0 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1 1,2 1,4 1,6 1,8 2 2,2 2,4 2,6

10 28/11/08 10 Viaduc de la Savoureuse grands choix de conception Les périodes fondamentales sont de 0.75 s (trans.) et 0.65 s (long.) L ouvrage reste élastique même à l ELU ELS non dimensionnant Il a été choisi de transmettre les efforts sismiques intégralement par les appareils d appuis (absence de butées). Pour cela tous les appareils d appuis sont bloqués transversalement : Transmission des efforts plus harmonieuse aux chevêtres tétrapodes Autre avantage : raidissage des pièces de ponts d about Modèle de calcul au séisme (3D) Pas de problème d emprisonnement d effort car les structures portées (tablier) et portantes (traverses) ont des inerties thermiques voisines Les efforts résultants de l absorption des jeux (0.5 mm) sont pris en compte

11 28/11/08 11 Viaduc de la Savoureuse critères de dimensionnement Le comportement dynamique Le référentiel demande de vérifier le comportement de l ouvrage vis-à-vis des sollicitations dynamiques : phénomène physique : le passage des essieux, régulièrement espacés, est assimilable à une excitation périodique, entretenant un mouvement forcé la réponse dépend des fréquences propres de la structure et du pourcentage d amortissement ξ (= 0,5 % pour un ouvrage métallique) L V F(t) F F F

12 28/11/08 12 Viaduc de la Savoureuse critères de dimensionnement 10 trains sont pris en compte (modèle HSLM-A) avec des écartements de bogies variables, qui couvrent tous les trains à grandes vitesses Les vitesses sont choisies dans une gamme [ 0 ; 420 km/h ] (1.2 * vitesse d exploitation de la ligne) On doit vérifier que : l accélération du tablier reste inférieure à 3,5 m/s 2 Les sollicitations dynamiques résultantes ne sont pas dimensionnantes Exemple de résultat de calcul dynamique, train A7 191 km/h

13 28/11/08 13 Viaduc de la Savoureuse critères de dimensionnement L interaction voie-ouvrage La voie étant continue sur l ouvrage, les mouvements longitudinaux du tablier ne doivent pas comprimer excessivement les rails ( flambement) Le référentiel impose : sous freinage / accélération, déplacement long. du pont au joint δ B < 5 mm sous charges verticales, déplacement long. du pont au joint δ H < 8 mm Contrainte max dans les rails 72 MPa (compression) / 92 MPa (traction) L étude de l interaction voie-ouvrage nécessite des calculs non linéaire. f(x) Rail u(x) f(x) 60 kn/m f voie chargée v(x) 20 kn/m voie non chargée Support (tablier / plateforme) 0 2 mm

14 28/11/08 14 Viaduc de la Savoureuse critères de dimensionnement Les actions provoquant des sur-contraintes dans le rail : les actions thermiques (dilatation du tablier) le freinage-démarrage les charges verticales Charges verticales 2 UIC centrés abscisse ( m)

15 28/11/08 15 Viaduc de la Savoureuse critères de dimensionnement L ouvrage présentant une forte souplesse (de par sa conception architecturale), les critères d interaction voie-ouvrage se sont révélés limitatifs. En particulier la partie inférieure des béquilles est une zone souple (bras de levier faible), qu il convenait de rigidifier. Pour limiter les épaisseurs des tôles dans les béquilles (fabrication) : Remplissage des béquilles (h = 4,50 m) d un béton B50 Connexion du béton aux jambes de métal Ferraillage longitudinal du massif pour éviter sa fissuration excessive

16 28/11/08 16 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage L ouvrage proposé en variante répond en totalité au cahier des charges de la LGV Rhin-Rhône, tant en situation normale qu en cas de séisme, vis-à-vis des Etats Limites Ultimes et des Etats Limites de Service. Du point de vue réglementaire, le référentiel technique de la LGV Rhin-Rhône (tome IV) renvoie aux règlements français en vigueur (en particulier le fascicule 2.01) ainsi qu aux Eurocodes (EN ) pour les vérifications dynamiques. De façon complémentaire, les vérifications d interaction voieouvrage ont été réalisées selon l EN selon les principes décrits précédemment.

17 28/11/08 17 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Les critères de résistance de l acier (ELU) dimensionnent de nombreuses sections: Semelles des travées isostatiques = 311 MPa 345 MPa en rive (e = 35) = 332 MPa 335 MPa zone intermédiaire (e = 60) = 313 MPa 315 MPa à mi-travée (e = 85) Contraintes normales selon la théorie des poutres Contraintes additionnelles dues au gauchissement des sections en C (torsion gênée) Contraintes additionnelles dans un calcul au second ordre incluant la déformée en plan de la poutre

18 28/11/08 18 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Traverses encastrées 317 MPa 345 MPa en rive - hauteur réduite (traction) 166 MPa 345 MPa en travée (compression) Les contraintes Von Mises peuvent atteindre 323 MPa.

19 28/11/08 19 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Béquilles Le taux de contrainte maximal à l ELU est de (valeurs non concomitantes): σ max = 137 MPa (227 au séisme) τ max = 51 MPa (65 au séisme) σ Von Mises max = 281 MPa (234 au séisme)

20 28/11/08 20 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Béquilles - Vis-à-vis du flambement général il faut vérifier σ m σ y σ z σ m σ y σ z Le terme de gauche atteint 0.77 au maximum (0.82 au séisme) - Vis-à-vis du voilement de panneau il faut vérifier ² ² σ τ s σ τ Le terme de gauche atteint 0.67 au maximum (1.27 au séisme) Un défaut de positionnement de 15mm entre béquille et traverse a été pris en compte

21 28/11/08 21 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Les Etats Limites de Service (ELS) sont également dimensionnants dans de nombreux cas: Flèche verticale des travées isostatiques (flèche de confort) La flèche est mesurée sous le chargement d un convoi UIC 71, dans l axe de la voie chargée, vaut = 22.1mm 22.1mm soit L / 2060 au droit des poutres système pièce de pont / dalle En tenant compte du relevé en béton et du comportement mixte de la dalle

22 28/11/08 22 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Interaction voie - ouvrage - La compression maximale dans le rail vaut 72.5 MPa pour 72 MPa admissibles, elle est rencontrée une seule fois au niveau de l appui P13, en tenant compte de l action simultanée d une élévation de température de 35 C dans le tablier et de convois UIC 71 (charges verticales avec freinage et démarrage). - Les contraintes de traction maximales sont moindres, pour une limite admissible supérieure. - Le déplacement horizontal sous les seules composantes horizontales des convois atteint 4.8mm pour 5mm admissibles. Cette valeur est obtenue au niveau de la pile P3.

23 28/11/08 23 Viaduc de la Savoureuse optimisation de l ouvrage Critères dynamiques - Dans les parties courantes, la flèche maximale sous convoi dynamique atteint 18mm (train A5 à 175 km/h), correspondant à un coefficient d amplification de A l extrémité Est du viaduc, la flèche atteint 18.5mm (train A7 à 190 km/h) soit une amplification de L accélération maximale est de 3.34 m/s2 (train A7 à 191 km/h) pour les parties courantes et 3.92 (train A5 à 174 km/h) en extrémité Est. ζ = 0.5% - Le gauche et les rotations d appui sont vérifiés largement.

24 28/11/08 24 Viaduc de la Savoureuse points de conception particuliers Modélisation particulière du remplissage en béton des âmes On montre que grâce à la présence du béton connecté: La transmission de l effort tranchant entre les deux âmes se fait équitablement à 5% près, Les contraintes locales dans les panneaux d âme sont abaissées d un facteur 2 environ. Sécuritairement, le béton est ferraillé pour reprendre tout l effort tranchant et n est pas pris en compte dans la vérification de la charpente.

25 28/11/08 25 Viaduc de la Savoureuse points de conception particuliers Modélisation particulière de la jonction tétrapodes traverse une pièce de pont supplémentaire est nécessaire à chaque extrémité (tirant entre béquilles) le défaut de 15mm de positionnement longitudinal de la traverse sur les béquilles est acceptable les contraintes localisées restent admissibles (275 MPa sous les appareils d appui),

26 28/11/08 26 Viaduc de la Savoureuse points de conception particuliers Les pieds de béquille La jonction avec l embase se fait au niveau d une platine placée au contact d une contre-platine solidaire du massif en béton. Elle est réalisée par : 15 barres de précontrainte M76, dimensionnées en résistance à l ELU et permettant le non-décollement de la platine à l ELS, Une «clé de cisaillement»

27 28/11/08 27 Viaduc de la Savoureuse points de conception particuliers Cette clé ne reprend pas d effort à proprement parler, mais assure la rigidité de la tôle de fond et facilite le montage (guide).

28 28/11/08 28 Viaduc de la Savoureuse points de conception particuliers Le béton de remplissage des béquilles est connecté par l intermédiaire d un ferraillage périmétrique traversant des raidisseurs longitudinaux. En partie supérieure du remplissage, un couronnement métallique assure la mise en charge du béton. Celui-ci n est pas pris en compte dans la résistance des béquilles mais dans la vérification de la stabilité des panneaux et pour les déformations (interaction voie-ouvrage).

29 28/11/08 29 Viaduc de la Savoureuse points de conception particuliers La travée P13-C14 L étude de cette traverse particulière (biencastrée sur des béquilles d une part et sur une structure béton d autre part) a nécessité un modèle prenant en compte l ensemble de l appui y compris ses fondations. 108 goujons et 7 barres M76 sont nécessaires à l ancrage de la poutre sur C m 1.40 m 1.90 m

30 28/11/08 30 Viaduc de la Savoureuse conclusions La conception du viaduc de la Savoureuse lui permet de respecter l intégralité des critères de dimensionnement. Parmi ces derniers, les spécificités ferroviaires que sont la dynamique, le confort et l interaction voie-ouvrage se sont montrées particulièrement décisives. L optimisation est restée un objectif permanent, depuis la naissance de la variante jusqu au terme des études d exécution.

VIADUC DE LA SAVOUREUSE Journée AFGC 27/11/2008. Conception technique Gilles FRANTZ / Christophe CEZARD Egis JMI

VIADUC DE LA SAVOUREUSE Journée AFGC 27/11/2008. Conception technique Gilles FRANTZ / Christophe CEZARD Egis JMI VIADUC DE LA SAVOUREUSE Journée AFGC 27/11/2008 Conception technique Gilles FRANTZ / Christophe CEZARD Egis JMI Conséquences des contraintes sur la conception de l ouvrage Contraintes d implantation des

Plus en détail

Pont mixte acier-béton

Pont mixte acier-béton Pont mixte acier-béton 1 Morphologie caissons 2 Morphologie bi-poutres 3 Morphologie bi-poutres Les ponts métalliques "bipoutres mixtes" sont constitués : de deux poutres métalliques en I, généralement

Plus en détail

La conception du saut-de-mouton de Sablé

La conception du saut-de-mouton de Sablé La conception du saut-de-mouton de Sablé SNCF Direction de l Ingénierie Département des Ouvrages d Art (IGOA) SNCF INFRA PROJETS SYSTÈME INGENIERIE Département des Ouvrages d Arts (PSIGT.OA) 17 OCTOBRE

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2012

Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Journées techniques Ouvrages d Art 2012 Le guide méthodologique m Eurocodes 3 et 4 Application aux ponts routes mixte acier-béton Tome II Damien CHAMPENOY - CETE de l Est Noël ROBERT - Sétra 10 mai 2012

Plus en détail

Les liaisons mécaniques en Béton Armé

Les liaisons mécaniques en Béton Armé ET231 : Liaisons entre solides Les liaisons mécaniques en Béton Armé Table des matières 1. Introduction : 2. A savoir avant de commencer : 3. Les appuis simples 3.1. En pleine masse 3.2. Avec des produits

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Comparaisons entre l'eurocode 8 et les PS92 au travers de 2 exemples de dimensionnement parasismique d'ouvrages d'art

Comparaisons entre l'eurocode 8 et les PS92 au travers de 2 exemples de dimensionnement parasismique d'ouvrages d'art Comparaisons entre l'eurocode 8 et les PS92 au travers de 2 exemples de dimensionnement parasismique d'ouvrages d'art J.P. Deveaud Sétra D. Davi - CETE Méditerranée Jeudi 30 juin 2011 Sommaire Exemple

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

Ouvrages d art en zone sismique

Ouvrages d art en zone sismique Alain Capra & Aurélien Godreau Ouvrages d art en zone sismique Guide d utilisation de l Eurocode 8 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465346-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13384-4 Table

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud

Pont de St-Nazaire St-Brévin. Renforcement tabliers viaduc Sud Pont de St-Nazaire St-Brévin Renforcement tabliers viaduc Sud 1. 2. Les désordres et les réparations entreprises 3. Etude de faisabilité 4. Phase : choix de la solution de renforcement: Tubes Métalliques

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.3 Les bases du dimensionnement 1.3.1 Le concept général 1.3.2 Les conventions et les unités de calcul 1.3.3 La définition des situations

Plus en détail

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION

VIADUC DE CARONTE LES ETUDES D EXECUTION LES ETUDES D EXECUTION Cyril COTTEY 1 LES ETUDES D EXECUTION SOMMAIRE 1. HYPOTHESES 2. MODELES DE CALCUL 3. ETUDES DE FLEXION LONGITUDINALE 4. ETUDES DES MASSIFS D ANCRAGE 2 1. HYPOTHESES DE CALCUL Normes

Plus en détail

Hôtel, diagnostic sismique. Analyses modale, Pushover, Analyse transitoire

Hôtel, diagnostic sismique. Analyses modale, Pushover, Analyse transitoire Hôtel, diagnostic sismique Analyses modale, Pushover, Analyse transitoire 10 9 8 7 PS92 (élastique) PS92 (dimensionnement q=3,5) PS69 (élastique) PS69 (dimensionnement q=4) Sa (m/s ) 6 5 4 3 2 1 0 0,0

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

PONTS EN ACIER. Traité de Génie Civil. Conception et dimensionnement. Volume 12. des ponts métalliques et mixtes acier-béton

PONTS EN ACIER. Traité de Génie Civil. Conception et dimensionnement. Volume 12. des ponts métalliques et mixtes acier-béton Traité de Génie Civil de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne publié sous la direction de René Walther et Manfred A. Hirt Volume 12 PONTS EN ACIER Conception et dimensionnement des ponts métalliques

Plus en détail

Damien CHAMPENOY. Conception. La conception générale et détaillée des ponts mixtes. CETE de l Est / D.O.A

Damien CHAMPENOY. Conception. La conception générale et détaillée des ponts mixtes. CETE de l Est / D.O.A Conception La conception générale et détaillée des ponts mixtes Damien CHAMPENOY CETE de l Est / D.O.A Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire

Plus en détail

Schöck Isokorb type KS

Schöck Isokorb type KS Schöck Isokorb type 20 1VV 1 Schöck Isokorb type Contenu Page Situations de liaison 230-231 Dimensions 232-233 Tableaux de dimensionnement 23 Remarques/Contre-flèche/Tolérances de montage 235 Exemple de

Plus en détail

Référence Passerelle Hamoir ndc hypothèses de charge.docx

Référence Passerelle Hamoir ndc hypothèses de charge.docx Madame Taquet Françoise SPW : Direction des Conceptions et des Calculs Rue Cote d Or, 253 4000 Liège Liège, le 31 mai 2017 Référence - 2321.18 Passerelle Hamoir ndc hypothèses de charge.docx Nos réf: 2321.18

Plus en détail

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE

NOTE DE CALCUL MUR EN AILE NOTE DE CALCUL MUR EN AILE A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Hauteur totale Cohésion Coefficient de poussée de terre Angle de frottement interne Parement lisse Différence épaisseur du voile Poids volumique des

Plus en détail

Schöck Rutherma type V

Schöck Rutherma type V Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 122 Tableau de dimensionnement/ues en plan 123 Exemples d application 124 Acier de recouvrement/remarques 125 Espacement des

Plus en détail

1. Définition des ponts PRAD

1. Définition des ponts PRAD 1. Définition des ponts PRAD Les ponts PRAD (ouvrages de type courant à poutres sous chaussées) sont constitués de poutres précontraintes par adhérence (poutres précontraintes par prétension*) solidarisées

Plus en détail

Cours de Projet de Pont Actions thermiques. cours de projet de pont - actions 1

Cours de Projet de Pont Actions thermiques. cours de projet de pont - actions 1 Cours de Projet de Pont Actions thermiques cours de projet de pont - actions 1 NF EN 1991 - Eurocode 1 Actions sur les structures Partie 1-5 : Actions thermiques cours de projet de pont - actions 2 Section

Plus en détail

Laurence DAVAINE Setra / CTOA

Laurence DAVAINE Setra / CTOA Les méthodes d analyse des ponts mixtes selon les Eurocodes Laurence DAVAINE Setra / CTOA 1 / 30 Les méthodes d analyse Analyse globale M, V, N Analyse des sections M Ed M Rd (sollicitation) σ Ed f y /γ

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Classification des poutres mixtes

Classification des poutres mixtes Classification des poutres mixtes 1 2 Classification des sections Moment négatif (semelle) (limites pour c/t) ε = 2 235 N/mm f y 3 Classification des sections Moment négatif (âme) (limites pour c/t) ε

Plus en détail

Construction du pont de Ste-Marie-de-Beauce

Construction du pont de Ste-Marie-de-Beauce Construction du pont de Ste-Marie-de-Beauce Conception par Jacques Blouin ing. M.Sc. Directeur Ouvrages d art GÉNIVAR Surveillance par Mario Trottier ing. Directeur Charpentes et ponts Dessau-Soprin Avril

Plus en détail

Effet de levier dans une attache tendue

Effet de levier dans une attache tendue 1 Assemblage éprouvette mors Partie 1 : présentation de l effet de levier Partie 2 : présentation de l essai de laboratoire Partie 3 : Analyse des résultats expérimentaux Conclusions Annexes : Annexe 1

Plus en détail

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m

NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m NOTE DE CALCUL D UN DALOT 3x4.00x4.00m A- DESCRIPTION DE L OUVRAGE Epaisseur de la dalle : Epaisseur du radier : Epaisseur des voiles : Hauteur piédroits : Largeur roulable : Largeur chargeable : Nombre

Plus en détail

Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI

Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI Exemples de calculs sismiques Cas d'un pont dalle courant (corrigé) D. DAVI DONNEES D'OUVRAGE Géométrie : 3 travées : 9,715 m - 16,191 m - 9,715 m Biais : 100 g Biais : 100 gr Hauteur piles : 5,50 m Largeur

Plus en détail

Schöck Rutherma type K-HV, K-BH, K-WO, K-WU

Schöck Rutherma type K-HV, K-BH, K-WO, K-WU Schöck Rutherma type,,, Schöck Rutherma type Contenu Page Raccordement en cas de décalage vers le bas 74 Raccordement en cas de décalage vers le haut/informations de mise en œuvre 75 Raccordement à des

Plus en détail

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie

Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Dimensionner les ouvrages en maçonnerie Marcel Hurez Nicolas Juraszek Marc Pelcé AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-381011-7 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12280-0 Symboles et notations A

Plus en détail

des structures en béton

des structures en béton E U R O C O D E 2Calcul des structures en béton Guide d application Jean-Marie Paillé Calcul des structures en béton Dans la même collection Eurocode 2 J. Ro u x. Pratique de l eurocode 2 (tome 1), G12044.

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 5 LES SECTION SOUMISES À LA FLEXION COMPOSÉE Section 5.1 Les bases du dimensionnement Tour CN, Toronto, Canada 5.1.1 les principes du calcul 5.1.1.1 La description

Plus en détail

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique:

Calcul sur bâtiment en maçonnerie. Calcul sur bâtiment en maçonnerie Données : Calcul sur bâtiment en maçonnerie Masse sujette à action sismique: Maison individuelle à murs en maçonnerie chaînée, comportant deux planchers à dalle pleine en béton armé. Les plans de cette maison sont donnés ci-après. WB1/21 : MFL WB2/21 : MFL Données : Blocs de maçonnerie

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION DÉFINITIONS...7 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DÉFINITIONS...7 4. RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE DE L EN 1998-3...9 4.1 Démarche générale...9 4.2 Investigations préalables...11 4.3 Détermination

Plus en détail

Viaduc à travées indépendantes à poutres précontraintes par post-tension

Viaduc à travées indépendantes à poutres précontraintes par post-tension Viaduc à travées indépendantes à poutres précontraintes par post-tension 1 Morphologie Hauteur des poutres : de l ordre de 2 m Portée : de 30 à 40 m en général Espacement entre les poutres : le plus souvent

Plus en détail

Schöck Rutherma module ES

Schöck Rutherma module ES Schöck Rutherma module Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 58 Tableaux de dimensionnement/coupes/vues en plan 59 Exemple de dimensionnement 60 Remarques 61 Liste de vérification 62

Plus en détail

Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées

Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées Calcul de la flèche d un pont en poutrelles enrobées Problèmatique : Comment calculer la flèche du pont au niveau classe préparatoire? 1. Présentation du contexte et du rôle de l étude 1.1. Le contexte

Plus en détail

Introduction à l Eurocode 3

Introduction à l Eurocode 3 Code EC3/0 - Niveaux I et II Introduction à l Eurocode 3 Les objectifs de ce module sont : - d appréhender le contenu des principales parties de l EN 1993, l esprit des nouvelles règles et, en particulier,

Plus en détail

2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER

2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER 2 LE COMPORTEMENT MÉCANIQUE DE L ACIER Toute structure subit des sollicitations ou actions extérieures qui provoquent des déformations, mais aussi des efforts internes, à savoir les contraintes. Les contraintes

Plus en détail

Schöck Rutherma type K

Schöck Rutherma type K Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 42 Vues en plan 43 Versions du produit/désignations 44 Description de l élément 45 Tableaux de dimensionnement/valeur

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2

SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 SOMMAIRE OBJET DE LA NOTE : 2 1. DOCUMENTS DE REFERENCES : 2 2. CARACTERISTIQUES GEOMETRIQUES DE L O.A. : 2 3. HYPOTHESES GENERALES : 2 4. VERIFICATION DU CP20+CP18 DES PANNEAUX COFFRANTS : 3 5. VERIFICATION

Plus en détail

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014

Journées Techniques Ouvrages d Art 2014 Journées Techniques Ouvrages d Art Étude de requalification du pont Schuman à Brest pour l insertion de la ligne 2 du tramway Benoît Poulin Dter Ouest Antoine Théodore Dtec ITM Contexte Réponse à un appel

Plus en détail

ETUDE DES STRUCTURES DYNAMIQUE DES STRUCTURES

ETUDE DES STRUCTURES DYNAMIQUE DES STRUCTURES ETUDE DES STRUCTURES DYNAMIQUE DES STRUCTURES 1- Ondes sismique Au court d un séisme, différentes ondes se propagent dans le sol. Pour enregistrer les ondes, on utilise un sismographe. Celui-ci enregistre

Plus en détail

Liaison autoroutière A89 / A6

Liaison autoroutière A89 / A6 Liaison autoroutière A89 / A6 Maître d ouvrage Maître d œuvre Travaux réalisés en groupement : Eiffage Génie Civil : Eiffage Métal : Forezienne/Fougerolle : AER : Eiffage Route : Résirep : Génie Civil

Plus en détail

Guillaume CHAUVEL Daniel de MATTEIS Setra / DGO

Guillaume CHAUVEL Daniel de MATTEIS Setra / DGO La conception générale des ponts mixtes routiers Guillaume CHAUVEL Daniel de MATTEIS Setra / DGO 1 / 54 La conception générale des ponts mixtes routiers Sommaire de l exposé 0 Le futur guide du Sétra 1

Plus en détail

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14 : I- Généralités... 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé... 13 1- Avantages... 13 2. Les inconvénients du béton armé. 14 12 : Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités : Le B.A

Plus en détail

Pont Caisson en béton précontraint. Poutre-caisson LES PONTS. Illustration des défauts

Pont Caisson en béton précontraint. Poutre-caisson LES PONTS. Illustration des défauts Poutre-caisson 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie 4 Morphologie Mono-caisson avec bracons métalliques Mono-caisson avec bracons métalliques et âmes métalliques plano-tubulaires 5 Câblage Coupe transversale

Plus en détail

ENSA Nantes Examen TD Analyse de structures 3 ème a. 1 er semestre Janv. 2013

ENSA Nantes Examen TD Analyse de structures 3 ème a. 1 er semestre Janv. 2013 ENSA Nantes Examen TD Analyse de structures 3 ème a. 1 er semestre Janv. 2013 Documents autorisés. Répondre directement sur la feuille. Préciser systématiquement les unités. EXERCICE 1 : Questions diverses

Plus en détail

Expérimentation d'une section de voie sans ballast sur la nouvelle LIGNE TGV EST EUROPENNE

Expérimentation d'une section de voie sans ballast sur la nouvelle LIGNE TGV EST EUROPENNE Expérimentation d'une section de voie sans ballast sur la nouvelle LIGNE TGV EST EUROPENNE Luc Dieleman SNCF Département des ouvrages d art Journée CFMS 28/01/2009 Plan de l'exposé : 1. Introduction 2.

Plus en détail

Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres

Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres Logiciel de calcul de structures tridimensionnelles à barres Domaine d emploi Ponts métalliques, en béton armé, en béton précontraint ou mixtes, Ponts caisson, multi-caisson ou multi-poutre, Ponts haubanés,

Plus en détail

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés

Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés Résistance des matériaux Cours et exercices corrigés La Résistance des matériaux RDM est une partie de la mécanique des solides. Elle s intéresse à l étude, de manière théorique, de la réponse mécanique

Plus en détail

Terminale Sciences de l Ingénieur

Terminale Sciences de l Ingénieur Terminale Sciences de l Ingénieur Synthèse : Matériaux Leçon : Matériaux et résistance des matériaux 1 Lycée Rabelais Leçon : Matériaux et résistance des matériaux 2 Lycée Rabelais III. Caractéristiques

Plus en détail

Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP

Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP Triplement du pont Pinel Poutres précontraintes en BFUP Aude Pont PETEL Pinel SETRA/CTOA/DGO complété Aude PETEL par / Gérard LECLERC CETE NC/ DEIOA 5 juillet 2007 1 Déroulement de la présentation I -

Plus en détail

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS

RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS Projet SKILLS RÉSISTANCE DES BARRES AUX INSTABILITÉS OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître la méthodologie de vérification des barres aux instabilités (flambement, déversement) Connaître le domaine

Plus en détail

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire

Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique. Pierre-Olivier MARTIN. Propriété du CTICM. sommaire Conception parasismique des bâtiments industriels à ossature métallique Pierre-Olivier MARTIN sommaire Sommaire Préface 5 Introduction 11 Domaine d application Typologies de bâtiments 13 Ossature 15 Fondations

Plus en détail

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze

Les maçonneries parasismiques en pierre. Olivier Chèze Les maçonneries parasismiques en pierre Olivier Chèze Quels sont les nouveaux référentiels? Commençons par les anciens : - Règles PS 92 : tous les bâtiment - PSMI 92 : petits bâtiments (maisons individuelles

Plus en détail

Chapitre 8. Calcul des flèches de poutres. 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-2. Méthode de calcul 2- Valeurs limites des flèches

Chapitre 8. Calcul des flèches de poutres. 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-2. Méthode de calcul 2- Valeurs limites des flèches Calcul des flèches de poutres 1- Evaluation des flèches : 1-1. Principe : 1-. Méthode de calcul - Valeurs limites des flèches 71 CALCUL DES FLECHES DE POUTRES 1- EVALUATION DES FLECHES 1-1. Principe :

Plus en détail

PCB 60 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662

PCB 60 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662 Plancher collaborant 60 Néo PCB Fiche technique Avis technique CSTB N 3/10-662 V3/2011 caractéristiques du profil 60 61 107 207 828 Détail géométrique de la tôle Détail géométrique de l embossage épaisseur

Plus en détail

Remplacement du pont sur la Durance à Volonne

Remplacement du pont sur la Durance à Volonne Remplacement du pont sur la Durance à Volonne (Alpes de Haute Provence) Présentation générale du projet Michel Môme Michel Placidi Demi coupe longitudinale du projet de base. Tablier : bi-poutre mixte

Plus en détail

COMET BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE. Mode d emploi

COMET BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE. Mode d emploi COMET BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE Mode d emploi BATIMENT INDUSTRIEL METALLIQUE Ce document a pour objectif de décrire les fonctionnalités du logiciel de calcul du bâtiment industriel métallique. Il

Plus en détail

ZONES SISMIQUES

ZONES SISMIQUES ZONES SISMIQUES 1.1 1.5 > ZONES Le décret du 14 mai 1991 définit 5 zones de sismicité croissante : Zone 0 : sismicité négligeable mais non nulle Zone Ia : sismicité très faible mais non négligeable Zone

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...5 1.1 Objet...5 1.2 Domaine d application...5 1.3 Contenu et utilisation...9 1.4 Conception de la fondation, vérification du sol et résistance des fixations dans

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

z Exercice n 5 (Suite de l'exercice n 4) Soit un tablier de pont caisson soumis uniquement à un effort tranchant vertical B B = 12.75 m es G b = 5.9 m y ea h h = 3.2 m ei es = 0.25 m ea = 0.3 m b ei =

Plus en détail

LES PLANCHERS COLLABORANTS PCB 60

LES PLANCHERS COLLABORANTS PCB 60 PCB 60 60 61 107 207 828 Détail géométrique de la tôle Détail géométrique de l embossage épaisseur (mm) 0,75 0,88 1 poids (dan/m 2 ) 8,67 10,18 11,57 Application conseillée Coffrage et armature de dalles

Plus en détail

Thermo Break Rupture thermique

Thermo Break Rupture thermique Thermo Break Rupture thermique Thermo Break Pour réaliser une rupture thermique Plaka Thermo Break est un produit de haute qualité utilisé pour la création d une rupture thermique entre des structures

Plus en détail

Schöck Rutherma type Ki

Schöck Rutherma type Ki Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Description et exemples de disposition des éléments/coupe 188 Figures/Dimensions 189 Vues en plan 190 Tableaux de dimensionnement 191 Exemple de dimensionnement

Plus en détail

CALCUL DES VOILES définition géométrique

CALCUL DES VOILES définition géométrique CALCUL DES VOILES définition géométrique Notation EC2 pour les voiles (Figure 12.1 12.6.1) l w < 3b l w < 3 b ou b > 4h w h w b > 4h w Méthodologie de calcul d un voile a. Cas des voiles en compression

Plus en détail

Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006

Affaire n Feuille 1 sur 8 Rév A. Nom Affaire. Rédigé par ER/EM Date Fév Vérifié par HB Date Mars 2006 Affaire n Feuille sur 8 Rév A Exemple Calcul d une section en C à ords tomés Rédigé par ER/EM Date Fév. 006 Vérifié par HB Date Mars 006 EXEMPLE DE CALCUL N CALCUL D UNE SECTION EN C À BORDS TOMBÉS Dimensionner

Plus en détail

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants.

Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames de bâtiments hospitaliers courants. Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg Mémoire de soutenance de Diplôme d Ingénieur INSA Spécialité Génie Civil Etude structurelle de l impact des règles PS 92 et Eurocode 8 sur des trames

Plus en détail

Charges sur les Ponts routiers selon l'eurocode 1 Partie 3

Charges sur les Ponts routiers selon l'eurocode 1 Partie 3 Charges sur les Ponts routiers selon l'eurocode 1 Partie 3 Centre d'etudes techniques de l'equipement CETE de l'est DIVISIONOUVRAGESD'ART 1 Différentes parties de l'eurocode 1 Partie Actions Texte National

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB

RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB Date de Revision: Janvier 2014 RESISTANCE DES ELEMENTS D'ECHAFAUDAGE Multi System / Multi Reto RETOTUB Certificat de conformité Vierzon, Février 2012 L échafaudage préfabriqué multidirectionnel RETOTUB

Plus en détail

Comparaison Types de connexion Béton armé armé Poteau Dimensions [cm] 70 / / / / 120 Poutre Dimensions [cm] Clou HILTI X-DSH32 P1

Comparaison Types de connexion Béton armé armé Poteau Dimensions [cm] 70 / / / / 120 Poutre Dimensions [cm] Clou HILTI X-DSH32 P1 Stabilité Complémentarité acier / béton Introduction à la construction mixte dans les bâtiments Efficacité Efficacité : Acier résistant en traction / béton en compression Le béton peut réduire le danger

Plus en détail

Comportement des structures dans l architecture

Comportement des structures dans l architecture 1 Introduction Les structures porteuses rencontrées dans le domaine de la construction sont principalement de deux types : les bâtiments (à usages individuels ou collectifs) et les ouvrages d'aménagement

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES SEULES...7 3.1 Préambule...7 3.2 La précontrainte...7 3.3 Exemple de calcul des pertes pour une poutre de bâtiment

Plus en détail

Problématique et Techniques de Renforcement

Problématique et Techniques de Renforcement M.E.D.A.D. / Plan Séisme Journées Techniques 5 et 6 février 2008 Problématique et Techniques de Renforcement Victor DAVIDOVICI TYPOLOGIE des BATIMENTS EXISTANTS Bâti ancien antérieur à 1900 Monuments historiques

Plus en détail

24 novembre du masque. Cliquez pour modifier les styles du texte du. Club Ouvrages d Art inter-régional sous l égide de la

24 novembre du masque. Cliquez pour modifier les styles du texte du. Club Ouvrages d Art inter-régional sous l égide de la Cliquez pour modifier le style du titre 24 novembre 2011 du masque Cliquez pour modifier les styles du texte du masque CoTITA Nord Pas-de-Calais / Picardie Deuxième Tendances niveau et réflexions Troisième

Plus en détail

Hourdis en béton précontraint (WX) 2.5

Hourdis en béton précontraint (WX) 2.5 2.5 Applications Les hourdis WX sont des éléments de planchers préfabriqués. Ils sont utilisés dans des applications requérant de grandes portées, de lourdes charges et/ou de faibles hauteurs de construction.

Plus en détail

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois :

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Présentation Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Coffrage du plancher, Constituant du plancher fini,

Plus en détail

Michel Ker. Calcul élastique des portiques en acier

Michel Ker. Calcul élastique des portiques en acier Michel Ker Calcul élastique des portiques en acier 1 Introduction Dans un précédent ouvrage nous avons décrit le dimensionnement élastique des portiques cadres. Ce dimensionnement débute par une levée

Plus en détail

Le futur guide Implantation des DR CE sur OA

Le futur guide Implantation des DR CE sur OA Le futur guide Implantation des DR CE sur OA Club OA Ouest Dispositifs de retenue des ponts routiers. 17/10/2013 Judith BARES-MENCIA Service d'études sur les transports, les routes et leurs aménagements

Plus en détail

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire

SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Titre : SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé[...] Date : 28/02/2013 Page : 1/8 SSLL111 - Réponse statique d une poutre béton armé (section en T) à comportement linéaire Résumé : Le problème

Plus en détail

AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / Fax: 0(032) 9 /

AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / Fax: 0(032) 9 / AFIX Ter Woestijne 13 B-8310 St-Kruis Brugge Tel: 0(032) 9 / 381.61.01 Fax: 0(032) 9 / 381.61.00 http://www.afixgroup.com NOTE DE CALCUL ECHAFAUDAGE EN 12810 5N SW09 / 257 H2 A - LA HAUTEUR = 24,,50 M

Plus en détail

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3.

AVERTISSEMENT CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION DES CONTRAINTES DU PISTON... - P3.1 - FICHE PISTON 3 : AXE du PISTON... - P3. AVERTISSEMENT Les notes ci-après, relatives à la modélisation des différents organes sont donnés à titre exemplatif, et ne constituent nullement un mode de calcul obligé. CHAPITRE 1. CONCEPTION ET VÉRIFICATION

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

DOSSIER SUJET - REPONSES. Réseau SCEREN

DOSSIER SUJET - REPONSES. Réseau SCEREN DANS CE CADRE NE RIEN ÉCRIRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms :

Plus en détail

Le matériau acier et produits sidérurgiques

Le matériau acier et produits sidérurgiques Le matériau acier et produits sidérurgiques II.1 Principaux produits utilises comme éléments de structure II. 1. 1 Les formes de produits Pour obtenir leur forme de finition et leurs caractéristiques mécaniques

Plus en détail

JOURNÉES OUVRAGES D ART

JOURNÉES OUVRAGES D ART LILLE - 16 ET 17 JUIN 2010 Thèmes abordés J. Berthellemy / Sétra 1. Information concernant les programmes de recherche européens Precobeam et Intab 2. Utilisation des éléments finis pour caractériser la

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU DIAPHRAGME DE TOIT DANS SON PLAN : UTILISATION DU TABLIER MÉTALLIQUE COMME CONTREVENTEMENT ET RÔLE DU DIAPHRAGME

FONCTIONNEMENT DU DIAPHRAGME DE TOIT DANS SON PLAN : UTILISATION DU TABLIER MÉTALLIQUE COMME CONTREVENTEMENT ET RÔLE DU DIAPHRAGME FONCTIONNEMENT DU DIAPHRAGME DE TOIT DANS SON PLAN : UTILISATION DU TABLIER MÉTALLIQUE COMME CONTREVENTEMENT ET RÔLE DU DIAPHRAGME Par Pierre Gignac, ing. Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES Fonctionnement du

Plus en détail

Bâtiments en bois parasismiques de plusieurs étages. Rigidité des voiles de stabilisation en bois

Bâtiments en bois parasismiques de plusieurs étages. Rigidité des voiles de stabilisation en bois Bâtiments en bois parasismiques de plusieurs étages Rigidité des voiles de stabilisation en bois Dr. Christophe Sigrist (pour Pirmin Jung) Dipl. Ing EPFL, PhD., SIA Haute École spécialisée Bernoise - Architecture,

Plus en détail

Chamoa_3D Présentation CHaîne Algorithmique Modulaire Ouvrages d Art Octobre 2015

Chamoa_3D Présentation CHaîne Algorithmique Modulaire Ouvrages d Art Octobre 2015 CHaîne Algorithmique Modulaire Ouvrages d Art Octobre 2015 Logiciels Ouvrages d Art Collection «Les Outils» 2/13 9 octobre 2015 CHAMOA_3D Présentation CHaîne Algorithmique Modulaire Ouvrages d Art Calcul

Plus en détail

Pont à poutres précontraintes par adhérence

Pont à poutres précontraintes par adhérence Pont à poutres précontraintes par adhérence 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie 4 Morphologie 5 Morphologie La précontrainte par adhérence consiste à tendre les armatures de précontrainte (fils ou

Plus en détail

Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels

Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels CHEC Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels Michel Pré 2015-2016 CHEC Conception et dimensionnement du revêtement des tunnels 1 e partie tunnels construits en méthode conventionnelle Michel

Plus en détail

FERRURE AERONAUTIQUE

FERRURE AERONAUTIQUE 1. PRE REQUIS DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES APPLICATION A LA MODELISATION DES STRUCTURES PAR ELEMENTS FINIS ex-ef-ferrure-rack.doc/version du 01/11/2010/JG FERRURE AERONAUTIQUE - connaissances de base

Plus en détail