L ASSOCIATION DES INSPECTEURS EN BÂTIMENTS DU QUÉBEC L AIBQ. Septembre 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ASSOCIATION DES INSPECTEURS EN BÂTIMENTS DU QUÉBEC L AIBQ. Septembre 2010"

Transcription

1 L ASSOCIATION DES INSPECTEURS EN BÂTIMENTS DU QUÉBEC L AIBQ Septembre 2010

2 Présentation de l organisme Fondée en 1990, l Association des inspecteurs en bâtiments du Québec, est un organisme sans but lucratif, qui regroupe d une façon volontaire, des inspecteurs en bâtiments. Les membres de l AIBQ se composent d inspecteurs en bâtiment parfois membres d une ou l autre des différents ordres professionnels en lien avec les bâtiments. Pour certains, faire partie uniquement d un ordre professionnel ne répond pas entièrement à leurs besoins et ils décident volontairement de faire partie de l Association, question de venir y chercher le support, la formation ou l encadrement professionnel qu ils estiment mieux appropriés à leur champs de pratique professionnelle. L AIBQ est présentement sans nul doute, le regroupement d inspecteurs en bâtiment le plus prospère dont le mandat se consacre principalement a l inspection préachat.

3 La mission de l organisme La mission de l AIBQ est prioritairement d assurer un contrôle de la pratique de l inspection en bâtiment, dans le but de protéger les intérêts du public et de fournir à ses membres un support et un encadrement adéquat. Ainsi l AIBQ encourage l excellence chez ses membres et l amélioration continue de ses services offerts aux consommateurs. L AIBQ intervient et s implique à maintes occasions pour la protection du public, comme celle menée entre autre lors de la révision de la Loi sur le courtage immobilier de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec (l ACAIQ) devenu depuis (L OACIQ), est donc en ligne directe avec nos visions communes de protéger le public.

4 Gestion de l organisme Règlements généraux; Conseil d administration composé de 9 administrateurs; Divers comités pour assurer l application des règlements.

5 Exigences strictes de l organisme Norme de pratiques la plus exigeante de l industrie; Code de déontologie; Examen de qualification 5 Sections; Vérification de 2 rapports d inspection; Vérification de 2 inspections sur le terrain; Formation continue- 20 heures par année; Contrat d inspection et ses annexes; Déclaration du propriétaire vendeur; Assurance erreurs et omissions obligatoire.

6 Devenir un inspecteur membre L inspection en bâtiment est une discipline unique qui demande une formation et des connaissances approfondies du bâtiment et de ses nombreuses composantes. Le candidat qui désire devenir membre de l AIBQ doit faire preuve des compétences techniques appropriées et doit satisfaire aux exigences professionnelles élevées de l Association, telles la réussite d examens et la vérification de rapports et d inspections sur les sites.

7 Devenir un inspecteur membre (suite) Actuellement, l AIBQ regroupe cinq catégories de membre, soit: - membre Honoraire - membre Étudiant - membre Candidat au titre d inspecteur - membre Inspecteur - membre Inspecteur agréé Puisque les conditions d admission peuvent être différentes d un type de membre à l autre, l AIBQ fait connaître à l avance à tout ceux qui désirent adhérer à l Association quels sont les pré-requis obligatoires. Les membres de l AIBQ ont le devoir de poursuivre leur formation de façon continue et détenir et maintenir une couverture d assurances responsabilité (erreurs et omissions), car le maintien de son statut de membre en dépend.

8 Le membre Étudiant Toute personne inscrite à un cours de formation en inspection immobilière reconnue par l Association peut faire une demande à l Association à titre de membre étudiant. Avantages : Aucun frais d étude de dossier; cotisation annuelle minime; Accès à la section membre du site Internet; Information sur la pratique de la profession d inspecteur; Accès à un réseau de contacts élargi; Accès aux formations réservées aux membres. N.B. Toutefois, ce statut ne permet pas au membre étudiant de s afficher comme membre de l Association ou d être affiché sur une liste d inspecteur membre. Le membre étudiant qui abandonne sa formation perdra automatiquement sont statut de membre.

9 le membre Candidat au titre d inspecteur Toute personne inscrite à un cours de formation en inspection immobilière reconnue par l Association ou qui prétend avoir connaissance et/ou la compétence à agir comme inspecteur en bâtiment peut faire une demande à l Association à titre de membre candidat. Toutes les demandes de membres candidat sont analyser et approuver comme candidat au titre de membre candidat au titre d inspecteur en bâtiments et biens immobiliers après s être assuré que le demandeur de ce titre respecte les exigences qui suivent:

10 le membre Candidat au titre d inspecteur Exigences: - Participer avec succès à un cours de formation en inspection Immobilière ou fournir une attestation de compétences et connaissances en bâtiments équivalentes; - Payer les frais d ouverture et étude de dossier; - Réussir les examens de qualification de l Association; - Engagement de suivre les Règlements Généraux et du Code de déontologie; - Compléter son processus au titre d Inspecteur dans un délai maximum de 12 mois; - Réussir la vérification de deux rapports; - Réussir la vérification d une inspection sur le site; - Option d assurance E&O.

11 le membre Candidat au titre d inspecteur Avantages: Le droit de participer aux activités de l Association; Accès à la section membre du site Internet; Information sur la pratique de la profession d inspecteur; Accès à un réseau de contacts élargi; Accès aux formations réservées aux membres et au congres annuel de CAHPI; Droit d utilisation du titre Candidat au titre d inspecteur ; Accès au programme d assurance E&O Droit de pratique et être affiché sur le site publique de l AIBQ si le membre détient un engagement d assurance responsabilité civile professionnelle (erreurs et omissions).

12 le membre Inspecteur L association analyse toute demande d adhésion et décerne le titre d inspecteur en bâtiment et biens immobilier après s être assuré que le demandeur de ce titre respecte les exigences qui suivent: Exigences: - Avoir été membre candidat au titre d inspecteur; - Avoir payé sa cotisation à l Association; - Avoir réussi la vérification de 2 rapports d inspection - Avoir réussi l évaluation d une inspection réelle sur le terrain; - Engagement d assurance E&O; - Réussir une vérification d une inspection sur le site; - Compléter 250 inspections selon les normes de pratiques; - Formation continue 20 UFC par année.

13 le membre Inspecteur Avantages: Le droit de participer aux activités de l Association et de vote aux assemblée de membre de l Association; Accès à la section membre du site Internet; Information sur la pratique de la profession d inspecteur; Accès à un réseau de contacts élargi; l utilisation sous condition du logo de l association ainsi que la mention membre de l AIBQ et de CAHPI; Accès aux formations réservées aux membres et au congrès annuel CAHPI; Être affiché sur le site publique de l AIBQ au titre de membre Inspecteur; Accès au programme d assurance E&O de l AIBQ.

14 le membre Inspecteur agréé L association analyse toute demande d adhésion et décerne le titre d inspecteur agréé en bâtiment et biens immobilier après s être assuré que le demandeur de ce titre respecte les exigences qui s imposent:

15 le membre Inspecteur agréé Avantages: Mêmes avantages que le membre Inspecteur ; En plus : Reconnaissance du statut de la plus haute distinction; Accès au programme d assurance E&O a tarif préférentiel; Équivalence de membre ASHI avec cotisation minimale.

16 le membre Honoraire L association peut décerner le titre de membre Honoraire à toute personne de son choix, reconnue par le conseil d administration pour sa participation active au développement de l Association

17 Coûts* pour compléter les divers étapes du processus Membre Étudiant : Membre Inspecteur : Cotisation de $ Cotisation annuelle : $ 20 UFC : $ Membre Candidat : 2 e Vérification sur le site : $ Assurance E & O : App $ Ouverture de dossier : $ Examen de qualification : $ Membre Inspecteur Agréé: Cotisation annuel : $ 1 ière Vérification de rapport : $ Cotisation annuelle : $ 2 e Vérification de rapport : $ 20 UFC : $ Vérification sur le site : $ Assurance E & O : App $ * Ces tarifs sont sujets à changements sans préavis

18 PÉRIODE DE QUESTIONS FIN DE LA PRÉSENTATION MERCI!

POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC

POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC POLITIQUE SUR LA FORMATION SUPPLÉMENTAIRE DE L ORGANISME D AUTORÉGLEMENTATION DU COURTAGE IMMOBILIER DU QUÉBEC SECTION I MOTIFS ET OBJET 1. La présente Politique sur la formation supplémentaire est justifiée

Plus en détail

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Code des professions (chapitre C-26, a. 93, par. c.1 et a. 94,

Plus en détail

L INSPECTION PRÉACHAT DANS LE DOMAINE IMMOBILIER ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION POUR UNE MEILLEURE PROTECTION

L INSPECTION PRÉACHAT DANS LE DOMAINE IMMOBILIER ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION POUR UNE MEILLEURE PROTECTION POUR LA QUALITÉ PANS LÀ CONSTRUCTION ÀSSOIÀTION PES CONSOMMATEURS DES ACHETEURS ET DES VENDEURS POUR UNE MEILLEURE PROTECTION IMMOBILIER DANS LE DOMAINE PRÉACHAT L INSPECTION L INSPECTION PRÉACHAT DANS

Plus en détail

PROCESSUS D ACCRÉDITATION GÉNÉRAL D ACTIVITÉS DE FORMATION SUPPLÉMENTAIRE

PROCESSUS D ACCRÉDITATION GÉNÉRAL D ACTIVITÉS DE FORMATION SUPPLÉMENTAIRE PROCESSUS D ACCRÉDITATION GÉNÉRAL D ACTIVITÉS DE FORMATION SUPPLÉMENTAIRE INTRODUCTION Afin de continuer de remplir leurs devoirs et obligations, compte tenu de l évolution des pratiques professionnelles

Plus en détail

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE

PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE CONFÉRENCE PRÉSENTATION DU NOUVEAU PROGRAMME IMMOBILIER DU COLLÈGE COLLOQUE Courtiers, êtes-vous prêts pour les prochains défis de votre profession? 30 mai 2008 Par : Francine Forget, directrice générale

Plus en détail

Albert Arduini, T.P.,PAA Président. Présentation au RTHQ Le 24 février 2010

Albert Arduini, T.P.,PAA Président. Présentation au RTHQ Le 24 février 2010 Albert Arduini, T.P.,PAA Président Présentation au RTHQ Le 24 février 2010 L Association des inspecteurs en bâtiments du Québec Créée en 1992 Association à but non lucratif Association auto-règlementée

Plus en détail

Mémoire Projet de loi n o 88. Loi sur la sécurité privée

Mémoire Projet de loi n o 88. Loi sur la sécurité privée Mémoire Projet de loi n o 88 Loi sur la sécurité privée Présenté à la Commission des institutions par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec Janvier 2005 Introduction L Association

Plus en détail

L INSPECTION PRÉACHAT

L INSPECTION PRÉACHAT L INSPECTION PRÉACHAT Inspecteur en bâtiment Un titre non protégé par un ordre professionnel Par Madeleine Bélisle, chargée de projet 2 L ACQC La seule association de consommateurs du Québec en matière

Plus en détail

Formation de qualité. Professionnalisme. Éthique et intégrité

Formation de qualité. Professionnalisme. Éthique et intégrité Procédures relatives à l adhésion des massothérapeutes diplômés hors Québec FOR-AR 015 (révision 0, 23 oct. 2014) Formation de qualité Professionnalisme Encadrement professionnel Éthique et intégrité 1.

Plus en détail

F-101. Portant la note : (Mise à jour : Août 2009) «IMPRESSION : NOVEMBRE 2008»

F-101. Portant la note : (Mise à jour : Août 2009) «IMPRESSION : NOVEMBRE 2008» F-101 Portant la note : «IMPRESSION : NOVEMBRE 2008» (Mise à jour : Août 2009) F101 T1 328 Notions de droit et de lois relatives à l assurance de personnes professions de la santé et professions régies

Plus en détail

Votre voix en. médecine familiale. Votre voix en. médecine familiale

Votre voix en. médecine familiale. Votre voix en. médecine familiale médecine familiale Sommaire 1 Sections provinciales et sections spéciales 2 Avantages de l adhésion 3 Services du CMFC 5 Catégories de membres du CMFC/ Droits d adhésion 6 Demande d adhésion Mission Le

Plus en détail

Vous êtes membre. Être membre de la Chambre de la sécurité financière, c est être bien encadré. En tant qu organisme

Vous êtes membre. Être membre de la Chambre de la sécurité financière, c est être bien encadré. En tant qu organisme Vous êtes membre Être membre de la Chambre de la sécurité financière, c est être bien encadré. En tant qu organisme d autoréglementation, la Chambre est là pour protéger le public, mais aussi pour contribuer

Plus en détail

Bulletin d information no 2

Bulletin d information no 2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information no 2 Le 13 décembre 2004 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Le système de

Plus en détail

Comptabilité professionnelle Décembre 2012. Michel Vézina, CPA,CA; CA-TI; D.Sc.; M.Sc. Responsable pédagogique

Comptabilité professionnelle Décembre 2012. Michel Vézina, CPA,CA; CA-TI; D.Sc.; M.Sc. Responsable pédagogique 1 Comptabilité professionnelle Décembre 2012 Michel Vézina, CPA,CA; CA-TI; D.Sc.; M.Sc. Responsable pédagogique 2 Structure de la présentation I. La situation au Québec II. L accès à la profession et les

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES GUIDE DE L ÉTUDIANTE OU DE L ÉTUDIANT ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Une stratégie éducative L alternance travail-études (ATE) est une stratégie éducative comportant des sessions où

Plus en détail

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Le Collège de l'immobilier est le plus important établissement d enseignement en immobilier résidentiel, commercial et hypothécaire au Québec.

Plus en détail

POLITIQUE DE RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

POLITIQUE DE RELATIONS AVEC LES MÉDIAS POLITIQUE DE RELATIONS AVEC LES MÉDIAS Service des communications et relations publiques Juillet 2014 1 TABLE DES MATIÈRES L OACIQ... 3 MISSION ET VISION DE L OACIQ 3 PUBLICS CIBLES 3 LE RÔLE DU SERVICE

Plus en détail

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé Mars 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 2 1. CHAMPS D APPLICATION... 2 2. CADRE GÉNÉRAL... 2 3. RECONNAISSANCE D ACQUIS AUX FINS D ADMISSION

Plus en détail

Formation continue Le cas du Québec

Formation continue Le cas du Québec Assemblée générale de la CIOPF Paris, France 20 novembre 2013 Formation continue Le cas du Québec Diane Lamarre, pharmacienne, M.Sc. Présidente de l Ordre des pharrmaciens du Québec Professeure titulaire

Plus en détail

Les services offerts par le courtier collaborateur

Les services offerts par le courtier collaborateur Les services offerts par le courtier collaborateur C est le courtier qui représente l acheteur AOÛT 2014 PM114 LES OBLIGATIONS Au Québec, la loi provinciale impose aux courtiers immobiliers certaines obligations

Plus en détail

1/5. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec.

1/5. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec. Règlement sur les normes d équivalence de diplôme ou de formation aux fins

Plus en détail

Exigences de formation continue en médecine vétérinaire. Service du développement professionnel

Exigences de formation continue en médecine vétérinaire. Service du développement professionnel Exigences de formation continue en médecine vétérinaire Service du développement professionnel Mise à jour Mars 2008 Préambule Ce guide décrit la politique de formation continue obligatoire de l Ordre

Plus en détail

ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE

ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE Adoptée le 1 er avril 2008 Révisée le 27 janvier 2012 ORDRE DES HYGIÉNISTES DENTAIRES DU QUÉBEC POLITIQUE DE FORMATION

Plus en détail

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE

OFM-TG-03-2000F. Bureau du commissaire des incendies. Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I DIRECTIVE B Qualifications du personnel des entreprises d entretien C I NOVEMBRE 2000 DIRECTIVE TABLE DES MATIÈRES ARTICLE PAGE Résumé... 2 1.0 OBJET... 3 2.0 CONTEXTE... 3 3.0 CRITÈRES D ACCEPTABILITÉ... 3 3.1

Plus en détail

Informations utiles pour travailler en plongée professionnelle au Québec

Informations utiles pour travailler en plongée professionnelle au Québec Informations utiles pr travailler en plongée professionnelle au Québec Le programme Plongée professionnelle (ELW.08), sanctionné par une Attestation d études collégiales et offert au Québec exclusivement

Plus en détail

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence

Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Opter pour un agréé de l AQVE, c est choisir la compétence Vérification environnementale Association Québécoise de Vérification Environnementale CONTEXTE ET ENJEU La préservation de l environnement devient

Plus en détail

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment?

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment? REGLEMENT INTERIEUR de la Fédération Nationale des Organismes de Formation Professionnelle à l Éco construction ECOCONSTRUIRE Mise à jour le 02/07/2014 A GOUVERNANCE 1 Président et vice présidents a. Le

Plus en détail

AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE

AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE CI 049M C.G. Code de procédure civile MÉMOIRE Février 2012 AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE Présenté à la Commission des institutions par L OACIQ, UN ORGANISME AYANT POUR

Plus en détail

ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Politique sur l éducation professionnelle continue

ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK. Politique sur l éducation professionnelle continue ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS SOCIAUX DU NOUVEAU-BRUNSWICK Politique sur l éducation professionnelle continue Approuvée à la réunion annuelle juin 1997/modification approuvée par le Conseil le 1 mai 1999/des

Plus en détail

Bulletin d information 2011-2

Bulletin d information 2011-2 Société de compensation en assurance médicaments du Québec Bulletin d information 2011-2 À l attention des assureurs et des administrateurs de régimes d avantages sociaux Note : Une première version de

Plus en détail

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER.

VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. VOUS AVEZ L ART DE VIVRE, NOUS AVONS L ART D ACCOMPAGNER. OBJECTIF DE NOTRE RENCONTRE Je sais à quel point l achat d une propriété est un projet important. Je sais également combien il est capital que

Plus en détail

STATUTS ARAET. Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012

STATUTS ARAET. Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012 -1- STATUTS ARAET Approuvés par l'assemblée générale de l'araet, le 17 mars 2012 TITRE I : Nom Buts Siège - Durée Article 1 : Nom 1.1 L Association Romande Arts, Expression et Thérapies - ARAET - est une

Plus en détail

Mémoire. Projet de loi nº 86. Juillet 2005

Mémoire. Projet de loi nº 86. Juillet 2005 Mémoire Projet de loi nº 86 Juillet 2005 Loi modifiant la Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels et d autres dispositions législatives Présenté

Plus en détail

Résolutions du conseil d administration de la FPJQ proposées à l assemblée générale du 22 novembre 2015

Résolutions du conseil d administration de la FPJQ proposées à l assemblée générale du 22 novembre 2015 Résolutions du conseil d administration de la FPJQ proposées à l assemblée générale du 22 novembre 2015 Résolution 1 Modification aux Règlements : Mode de scrutin Attendu la volonté de la FPJQ de permettre

Plus en détail

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut Arrêté royal du 15 février 2005 relatif à l exercice de la profession de comptable agréé et de comptable-fiscaliste agréé dans le cadre d une personne morale Source : Arrêté royal du 15 février 2005 relatif

Plus en détail

Le présent règlement est adopté en vertu de la Loi sur les collèges d enseignement général et professionnel et les règlements qui en découlent.

Le présent règlement est adopté en vertu de la Loi sur les collèges d enseignement général et professionnel et les règlements qui en découlent. Recueil de gestion RÈGLEMENT Code : 1121-01-17 Nombre de pages : 4 RÈGLEMENT NUMÉRO 15 Relatif aux droits d inscription Adopté le 15 juin 1994 par le Conseil d administration (Résolution CA-2047) Amendé

Plus en détail

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Ordre professionnel des criminologues du Québec 1100, Boul. Crémazie Est Bureau 610 Montréal (Québec)

Plus en détail

régie par l Autorité des marchés financiers

régie par l Autorité des marchés financiers Exercer une profession régie par l Autorité des marchés financiers Sommaire n Attributions et conditions pour exercer 1 une profession régie par l AMF n Obtention du certificat de représentant 2 n Assurance

Plus en détail

CADRE CANADIEN RELATIF AU DROIT D EXERCICE

CADRE CANADIEN RELATIF AU DROIT D EXERCICE NÉGOCIATION D ENTENTES INTERNATIONALES DE RECONNAISSANCE MUTUELLE Définition des principaux aspects à prendre en considération Cette section définit et interprète les principaux aspects à prendre en considération

Plus en détail

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières

Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières Comité sur le professionnalisme de l AAI Reconnaissance mutuelle et autres questions transfrontalières 1. À mesure que la profession actuarielle se mondialise et que les clients que nous servons élargissent

Plus en détail

Statuts. au 1. janvier 2008

Statuts. au 1. janvier 2008 Statuts au 1. janvier 2008 I. Dispositions générales Art. 1 Nom Sous le nom de «Danse Suisse», nommée ci après l «Association», il est constitué une association nationale au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS

GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS Note importante : Ce guide sera mis à jour régulièrement. Veuillez consulter notre site web pour obtenir la version la plus récente. GUIDE À L INTENTION DES ENTREPRENEURS ACCRÉDITÉS 1. FORMULAIRES A. CONTRATS

Plus en détail

Statuts de la Swiss Design Association

Statuts de la Swiss Design Association Statuts de la Swiss Design Association 1. Nom, siège, but 1.1 Nom La Swiss Design Association est une association au sens de l Art. 60 ff du Code civil suisse. 1.2 Siège Le siège de l association se trouve

Plus en détail

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ Date d entrée en vigueur : 15 mars 2011 Origine : Vice-rectorat aux services Remplace/amende : 23 septembre 2002 Numéro de référence : VPS-3 Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture.

Plus en détail

Exercice en Société DÉCLARATION DE MODIFICATION EN COURS D ANNÉE

Exercice en Société DÉCLARATION DE MODIFICATION EN COURS D ANNÉE DÉCLARATION ANNUELLE Exercice en Société DÉCLARATION ANNUELLE DÉCLARATION DE MODIFICATION EN COURS D ANNÉE En cas de modification(s) depuis votre Déclaration sous serment, veuillez nous en informer dans

Plus en détail

1200 ADHÉSION 1200 ADHÉSION

1200 ADHÉSION 1200 ADHÉSION 1200 ADHÉSION 1200 ADHÉSION L adhésion à l Association est limitée aux particuliers et aux organismes intéressés à contribuer au développement de l Association et comprend deux catégories de membres :

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

PROTECTION DU PUBLIC DANS LE CADRE DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES : LE FONDS D INDEMNISATION DU COURTAGE IMMOBILIER

PROTECTION DU PUBLIC DANS LE CADRE DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES : LE FONDS D INDEMNISATION DU COURTAGE IMMOBILIER PROTECTION DU PUBLIC DANS LE CADRE DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES : LE FONDS D INDEMNISATION DU COURTAGE IMMOBILIER Par : Paul Mayer, président du conseil d administration du Fonds d indemnisation du courtage

Plus en détail

Association canadienne des spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale FORMULAIRE DE DEMANDE D'ADHÉSION

Association canadienne des spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale FORMULAIRE DE DEMANDE D'ADHÉSION Catégorie de Membre : ACTIF AFFILIÉ SOUTIEN ÉTUDIANT 1. Renseignements sur le demandeur Nom: Nom de famille Prénom Initiale(s) Date de naissance: Année/mois/jour Lieu de naissance: Ville/Pays Citoyenneté:

Plus en détail

U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS

U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

Convention tarifaire

Convention tarifaire CONVENTION TARIFAIRE F I. Convention tarifaire entre les assureurs selon la loi fédérale sur l assurance-accidents, représentés par la Commission des tarifs médicaux LAA (CTM), l Assurance militaire (AM),

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

POLITIQUE. Examens de compétence OBJECTIF PRÉALABLE MODALITÉS D APPLICATION. 1. Examen de compétence relatif à la conduite

POLITIQUE. Examens de compétence OBJECTIF PRÉALABLE MODALITÉS D APPLICATION. 1. Examen de compétence relatif à la conduite POLITIQUE Examens de compétence OBJECTIF Cette politique a pour objet de préciser les modalités des examens de compétence préalables à la délivrance d un permis d apprenti-conducteur, d un permis probatoire

Plus en détail

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC (version révisée août 2011) 1. Les termes suivants signifient : Section

Plus en détail

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Ordre professionnel des criminologues du Québec 1100, boul. Crémazie Est Bureau 610 Montréal, Qc

Plus en détail

Référent label Effinergie reconnu par Certivéa en région Rhône-Alpes

Référent label Effinergie reconnu par Certivéa en région Rhône-Alpes Référent label Effinergie reconnu par Certivéa en région Rhône-Alpes REFERENT LABEL EFFINERGIE RECONNU PAR CERTIVEA - PRESENTATION GENERALE MARS 2015 1 Certivéa (filiale CSTB) est le leader français de

Plus en détail

La pratique autonome pour les hygiénistes dentaires de l Ontario

La pratique autonome pour les hygiénistes dentaires de l Ontario La pratique autonome pour les hygiénistes dentaires de l Ontario Procédure d'inscription Rendez-vous au cours dès maintenant! Déjà enregistré(e)? Naviguez à la section "my courses" Devenez membre de la

Plus en détail

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS présentés et adoptés par l Assemblée Constituante du 15 septembre 2015 Article 1er - Nom Le 15/09/2015, il est fondé une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca

Une carrière. à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Une carrière à la hauteur de vos talents. Optez pour une carrière en assurance de dommages Prosdelassurance.ca Explorez toutes les possibilités L ASSURANCE DE DOMMAGES, C EST... Assurance automobile Assurance

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE

DEMANDE DE RECONNAISSANCE Renseignements généraux et directives Ce formulaire vous permet de procéder à une demande de reconnaissance de cours de tutorat privé. À qui s adresse ce formulaire? Le formulaire s adresse au postulant

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC

POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC ADOPTÉ PAR LE COMITÉ EXÉCUTIF LE 28 AOÛT 2014 Table des matières 3 1. Introduction 3 2. Champs d

Plus en détail

QUALIFICATION PROFESSIONNELLE. Audition du 21 février 2011 Consultation publique Bruxelles. La perspective des Médecins. Professeur Robert NICODEME

QUALIFICATION PROFESSIONNELLE. Audition du 21 février 2011 Consultation publique Bruxelles. La perspective des Médecins. Professeur Robert NICODEME QUALIFICATION PROFESSIONNELLE Audition du 21 février 2011 Consultation publique Bruxelles La perspective des Médecins Professeur Robert NICODEME 1 Conseil National de l Ordre des Médecins Le Conseil National

Plus en détail

Association science et bien commun Projet de charte

Association science et bien commun Projet de charte Association science et bien commun Projet de charte L Association science et bien commun (ASBC) est un organisme sans but lucratif enregistré au Registre des entreprises du Québec depuis juillet 2011.

Plus en détail

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin

M O T S. Statuts de MOTS. Organisation. Médecin. Travail. Santé. Organisation du travail et santé du médecin Médecin Organisation Travail Santé M O T S Organisation du travail et santé du médecin Statuts de MOTS Association MOTS : 0608 282 589 http://www.association-mots.org/ Maison des professions de santé 9,

Plus en détail

le 16/17 novembre 2011

le 16/17 novembre 2011 Stratégie de la COHEP 2012-2016 2016 adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 16/17 novembre 2011 Formation initiale et continue des enseignantes et enseignants en tant que mandat principal des HEP

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE

2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2012 RAPPORT DE TRANSPARENCE Sommaire Introduction... 4 1. Groupe Fourcade... 5 1.1. Organigramme du groupe... 5 1.2. F2A - FOURCADE AUDIT ASSOCIES... 5 1.3. Description de la Gouvernance et de ses modalités

Plus en détail

Décret 686-2008, 25 juin 2008

Décret 686-2008, 25 juin 2008 3988 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 9 juillet 2008, 140 e année, n o 28 Partie 2 Cet avis doit préciser en termes généraux les effets de la continuation ou de la formation, notamment quant à la responsabilité

Plus en détail

414.134.2 Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne

414.134.2 Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Ordonnance de la direction de l EPFL sur la formation continue et la formation approfondie à l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (Ordonnance sur la formation continue à l EPFL) du 27 juin 2005 (Etat

Plus en détail

Notions de droit en assurance de dommages

Notions de droit en assurance de dommages Notions de droit en assurance de dommages Les règles relatives aux représentants en assurance de dommages Le mandat Le rôle du représentant Le représentant, mandataire de l assureur Le représentant, mandataire

Plus en détail

SHULA, SACRED HEART UNIVERSITY LUXEMBOURG ASSOCIATION, A.s.b.l.,

SHULA, SACRED HEART UNIVERSITY LUXEMBOURG ASSOCIATION, A.s.b.l., SHULA, SACRED HEART UNIVERSITY LUXEMBOURG ASSOCIATION, A.s.b.l., Association sans but lucratif. Siège social: L-1615 Luxembourg, 7, rue Alcide de Gaspéri. L association sous-rubrique est régie par les

Plus en détail

Certificat de conformité de l Ordre des Experts-comptables de France

Certificat de conformité de l Ordre des Experts-comptables de France 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT B Certificat de conformité de l Ordre des Experts-comptables de

Plus en détail

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS

OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS OFFRE AUX MEMBRES DE L ASSOCIATION DES INFORMATICIENNES ET INFORMATICIENS INDÉPENDANTS Notre entreprise DUFOUR LEBLANC COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS L entreprise forme un cabinet spécialisé en comptabilité

Plus en détail

Comité spécial sur les cotisations professionnelles. Étude

Comité spécial sur les cotisations professionnelles. Étude Comité spécial sur les cotisations professionnelles Étude La cotisation professionnelle exigée par le Barreau du Québec à l endroit de ses membres qui suspendent l exercice de leur profession pour compléter

Plus en détail

L Association TRAGER Suisse ATS

L Association TRAGER Suisse ATS L Association TRAGER Suisse ATS statuts TRAGER, Mentastics et le logo Dancing Cloud sont des marques déposées du TRAGER INTERNATIONAL Leur utilisation est exclusivment permis aux membres du TRAGER International

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande?

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande? NOTICE RELATIVE À L ADHÉSION À LA FSP Notice explicative concernant la demande d adhésion à la FSP Valable à partir du 1 er juillet 2015 Cette notice vous aide à formuler votre demande d adhésion à la

Plus en détail

Statuts de Latitude 21, Fédération neuchâteloise de coopération au développement. Dispositions générales. Membres. Latitude 21 - Statuts Page 1

Statuts de Latitude 21, Fédération neuchâteloise de coopération au développement. Dispositions générales. Membres. Latitude 21 - Statuts Page 1 Statuts de Latitude 21, Fédération neuchâteloise de coopération au développement Dispositions générales Art 1 Nom Sous le nom de Latitude 21, Fédération neuchâteloise de coopération au développement (ciaprès

Plus en détail

Politique MEMBRES Relative à la cotisation, à l inscription au tableau des membres et aux frais exigibles

Politique MEMBRES Relative à la cotisation, à l inscription au tableau des membres et aux frais exigibles Politique MEMBRES Relative à la cotisation, à l inscription au tableau des membres et aux frais exigibles 1.00 AVIS ET PAIEMENT 1.01 Conformément aux dispositions du Code des professions (art. 46), tout

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

XX e Congrès mondial de la FIT, Berlin, août 2014

XX e Congrès mondial de la FIT, Berlin, août 2014 1 État des lieux de la traduction au Québec Rédaction Réal Paquette, trad. a., président de l OTTIAQ Mélodie Benoit-Lamarre, trad. a., présidente de l ATAMESL Présentation Réal Paquette, trad. a., président

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 37 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par Madame Pauline Marois Ministre des Finances Éditeur officiel du

Plus en détail

Le Programme des étudiants étrangers

Le Programme des étudiants étrangers Le Programme des étudiants étrangers Colloque L école québécoise branchée sur le monde une nouvelle ère pour le recrutement et les échanges internationaux Le 24 octobre 2013 Le cadre législatif et réglementaire

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre

211.432.261 Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre Ordonnance concernant le brevet fédéral d ingénieur géomètre du 16 novembre 1994 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 950, al. 2, du code civil 1, arrête: Section 1 Objet et conditions

Plus en détail

Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES

Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES Le CONSEILLER et le CERTIFICATEUR en Région de Bruxelles Capitale («RBC») DEUX ROLES DISTINCTS - DES PREREQUIS SPECIFIQUES La «PEB» en bref D où vient la Performance Energétique du Bâtiment («PEB») Qu

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

La profession d ingénieur

La profession d ingénieur La profession d ingénieur Présentation aux étudiantes et étudiants en génie par le Service de l admission et des permis Direction des affaires professionnelles Contenu de la présentation La profession

Plus en détail

Intermédiaire d assurance AFA

Intermédiaire d assurance AFA ACADEMY FOR FINANCE & INSURANCE SERVICES Préparation à l examen pour Intermédiaire d assurance AFA de septembre 2014 à mars 2015 Votre partenaire pour votre formation professionnelle Quel sont les objectifs

Plus en détail