Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité. Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR)"

Transcription

1 Normalisation et sûreté de fonctionnement : Panorama, tendances et diversité Patrice KAHN (KSdF-Conseil / SECTOR) Systèmes & Logiciels pour les NTIC dans le Transport Transports & Sûreté de Fonctionnement (18 mai 2006) Page 1

2 Plan de la présentation Principes de normalisation DO 178 B (et C) CEI : principes généraux Diversité des déclinaisons de la CEI dans les transports : Ferroviaire : EN 5012x (x= 6 : système, 8 : logiciel, 9 : matériel) Automobile : ISO Conclusion Page 2

3 Principes de normalisation Page 3

4 Rapide historique de la normalisation dans les transports Précurseur : DO 178 (Aéronautique) DO 178 : Nov DO 178 A : Mar.1985 DO 178 B : Déc DO 178 C : 2007 (?) CEI (générique) : 2001 après 6 ans de gestation Version française NF EN (2002) Nouvelle édition 2006? EN (Ferroviaire) : 2000 Version française NF EN (2001) ISO (Automobile) : draft 2005, publiée 2007 Page 4

5 Principes communs Adaptation des exigences de la norme à une cible de sûreté (niveau d intégrité de sûreté SIL, ou équivalent) Détermination d un ensemble de règles, techniques, méthodes, attendus selon le niveau visé Tous ne traitent que des aspects logiciels liés à la sécurité Evaluation indépendante de la sûreté obtenue Pas de résultat quantitatif attendu quant au niveau de Sûreté de Fonctionnement obtenu Page 5

6 Variantes selon les domaines DO 178 B orientée : Résultats attendus Exigences précises en vue de la certification CEI et déclinaisons : Orientés moyens (méthodes et techniques à mettre en place) Approche plus globale de l évaluation (seul le ferroviaire vise une certification (CERTIFER) Détermination du niveau de Sûreté de Fonctionnement visé par des moyens tous différents et pas totalement normalisés Page 6

7 DO 178 B (et C) Page 7

8 DO 178 B (Aéronautique) Titre : Considérations sur le logiciel en vue de la certification des systèmes et équipements de bord But : Fournir des recommandations pour la réalisation de logiciels destinés à des systèmes et équipements embarqués à bord des aéronefs civils, logiciels qui doivent remplir une fonction définie avec, en ce qui concerne la sécurité, un degré de confiance en accord avec les exigences de navigabilité. Domaine : Aéronautique civile - Aspects logiciels d'une certification de navigabilité Mais application possible à d'autres domaines que l'aéronautique (pas de référence à d'autres normes spécifiques à l'aéronautique). Page 8

9 DO 178 B (Aéronautique) : Principes fondamentaux Objectif d'application Fournir aux acteurs de la communauté aéronautique un moyen reconnu de conformité aux règlements applicables Objectifs Moyens pour attendre les objectifs Exigences de démonstration de conformité au DO 178B basée sur les informations produites : Documentation de chaque activité Vérification de chaque information Traçabilité des informations Couverture des informations par la vérification Démonstration de conformité aux règlements aéronautiques basée sur la qualité du développement du logiciel Page 9

10 DO 178 B : Les conditions de défaillance et les degrés de gravité Mineure : Marges de sécurité / capacités fonctionnelles : Légère réduction Equipage : Légère augmentation de la charge de travail Passagers : Inconfort Majeure : Marges de sécurité / capacités fonctionnelles : Réduction sensible Equipage : Augmentation sensible de la charge de travail ou réduction efficacité Passagers : Inconfort pouvant causer des blessures Dangereuse : Marges de sécurité / capacités fonctionnelles : Réduction importante Equipage : Gêne physique ou charge de travail tels qu il ne peut plus accomplir sa tâche correctement ou complètement Passagers : Blessures graves ou nombre limité de morts Catastrophique : Impossibilité de poursuivre le vol ou d atterrir dans des conditions suffisantes de sécurité Nombre important de morts et perte de l avion Page 10

11 DO 178 B : Conditions de défaillance et degrés de gravité Constats : Probabilité d accident toutes causes confondues : environ 10-6 par heure de vol 10% des accidents attribués à des conditions de défaillance causées par les systèmes Hypothèse : Environ 100 conditions de défaillance potentielles pouvant empêcher la poursuite du vol ou l atterrissage d un avion dans les conditions suffisantes de sécurité La probabilité de ces conditions de défaillance doit être inférieure à 10-9 par heure de vol Page 11

12 DO 178 B : Conditions de défaillance et relation gravité / probabilité Probable Fréquence Extrêmement Rare rare Extrêmement improbable G ra Mineure v it é Majeure Dangereuse Catastrophique 10-5 /h 10-7 /h 10-9 /h Risque jugé inacceptable pour lequel une action est à entreprendre Risque jugé acceptable pour lequel aucune action n'est à entreprendre 10-9 /h : < une fois tous les 300 ans pour une flotte 1000 avions Page 12

13 DO 178 B : Les niveaux de logiciel Niveau d un logiciel : Déterminé par analyse de sécurité système en fonction de sa contribution possible à une défaillance en cas de comportement erroné Niveau de logiciel A B C D E G R A V I T E Sans effet Mineure Majeure Dangereuse Catastrophique Page 13

14 DO 178 B : Contenu Couvre tous processus du cycle de vie logiciel : spécification, conception, codage, intégration, vérification, assurance qualité, gestion de configuration. Présente : objectifs de ces processus, activités pour satisfaire ces objectifs preuves permettant de montrer que les objectifs ont été atteints. Le niveau logiciel engendre des exigences qui varient avec la catégorie de panne et donc avec la criticité des fonctions réalisées par le système. Page 14

15 DO 178 B : La documentation Préparation et Construction Aspects logiciel de la certification Développement du logiciel Plans Vérification du logiciel Gestion de configuration du logiciel Assurance Qualité du logiciel Exigences logicielles Standards Conception Codage Exigences logicielles (haut niveau) Information de conception Code source Code exécutable intégré Niveaux logiciel A B C D et définissent les exigences de Gestion de configuration Page 15

16 DO 178 B : Vérification du logiciel Conformité / Exigences système Exactitude et Cohérence Précision des algorithmes Exigences de haut niveau (Spécification) Complétude - Traçabilité / Exigences Système Respect des Standards liés aux exigences du Logiciel Testabilité Compatibilité par rapport à la machine cible Niveaux logiciel A B C D : Vérification exigée avec indépendance : Vérification exigée - : Pas de vérification exigée Page 16

17 DO 178 B : Vérification du logiciel Couverture par les cas de test Cas de test, Procédures et Résultats Exigences Structure du logiciel Exactitude des procédures de test Conformité des résultats de test Haut niveau Bas niveau Condition/décision modifiée Décision Instruction Couplage données & contrôle Niveaux logiciel A B C D Page 17

18 Et la DO 178 C Compléments à la DO 178 B sur différents sujets : Approches Orientées Objet, Méthodes Formelles, Qualification des outils, Systèmes de communication, de surveillance, de navigation et de gestion du trafic (lien avec la DO 278) Modèles de développement Plus : Génération de code RTOS sophistiqués Composants sur étagère Lancé en Sortie prévue en 2007 Page 18

19 CEI : Principes généraux Page 19

20 NF EN et ses dérivés Titre : Sécurité fonctionnelle des systèmes électriques / électroniques / électroniques programmables relatifs à la sécurité But : Fournir une approche générale de toutes les activités liées au cycle de vie de sécurité de systèmes destinés à exécuter des fonctions de sécurité lorsqu'ils comportent des dispositifs (E/E/PE) Objectif majeur : permettre l'élaboration de normes internationales spécifiques à chaque domaine d'application Objectif induit : permettre le développement de systèmes E/E/PE relatifs à la sécurité en l'absence éventuelles de normes internationales pour ce secteur d'application. Page 20

21 NF EN et ses dérivés : Domaine d'application Cette norme : s'applique aux systèmes relatifs à la sécurité est déclinable selon les domaines d'application est aussi générique et donc applicable à tout système dont le domaine ne dispose pas d une norme déclinée de la englobe les risques potentiels dus à des défaillances des fonctions de sécurité n'englobe pas les systèmes dont le niveau de criticité est inférieur au niveau minimum défini utilise un modèle de cycle de vie de sécurité global ne traite pas des précautions liées à la malveillance Page 21

22 NF EN et ses dérivés : Structure Le document se compose de sept parties : Partie 1 : Prescriptions générales : objectifs de sécurité, type de systèmes,... Partie 2 : Prescriptions pour les systèmes E/E/PES relatifs à la sécurité Partie 3 : Prescriptions concernant les logiciels, Partie 4 : Définitions et abréviations, Partie 5 : Exemple de méthodes de détermination des niveaux d'intégrité de sécurité, Partie 6 : Lignes directrices pour l'application des parties 2 et 3, Partie 7 : Présentation de techniques et mesures. Seules les parties 2 et 3 sont à caractère normatif Page 22

23 NF EN et ses dérivés Contenu : Spécifie les prescriptions pour la sécurité fonctionnelle des systèmes de sûreté et la réduction des risques externes. Utilise un cycle de vie de sécurité pour toutes les activités nécessaires à la réalisation et l'exploitation d'un système. S appuie sur une approche basée sur la prévention des risques, et la détermination du niveau d'intégrité : conséquence (nb de personnes x gravité des blessures) quantitative (risque quantifiable, taux de cible de défaillances par heure) qualitative (conséquence, fréquence et durées d expositions, probabilité d un événement initiateur, probabilité d une occurrence non voulue) Page 23

24 NF EN : Classification quantitative Niveau d'intégrité (SIL) Fonctionnement continu de la fonction de sécurité (probabilité de défaillance dangereuse par heures) Fonctionnement sur demande de la fonction de sécurité (probabilité de défaillance de la fonction sur demande) > λ d > λ d > λ d > λ d > λ d > λ d > λ d > λ d 10-2 Page 24

25 NF EN et ses dérivés Ces niveaux d'intégrité de sécurité définissent les cibles d'intégrité des fonctions de sûreté En fonction de ces SIL, la norme : définit les techniques à mettre en œuvre définit les niveaux de vérification à mettre en place. Description succincte des méthodes et techniques dont l utilisation est préconisée ou considérée comme obligatoire Page 25

26 NF EN : Cycle de vie de sécurité global 1 Concept Définition globale du domaine d'application Analyse de danger et de risque Prescriptions globales de sécurité Allocation prescriptions globales de sécurité 6 Planification globale de l'exploitation et de la maintenance Planification globale Planification globale de 7 la validation 8 de la sécurité Planification globale de l'installation et de la mise en service 9 Systèmes de sécurité E/E/PE Réalisation (voir cycle de vie de sécurité) 10 Systèmes de sécurité : autre technologie Réalisation 11 Dispositifs externes de réduction de risque Réalisation Page 26

27 NF EN : Cycle de vie de sécurité global 6 Planification globale de l'exploitation et de la maintenance Planification globale Planification globale de 7 la validation 8 de la sécurité Planification globale de l'installation et de la mise en service 9 Systèmes de sécurité E/E/PE Réalisation (voir cycle de vie de sécurité) 10 Systèmes de sécurité : autre technologie Réalisation 11 Dispositifs externes de réduction de risque Réalisation 12 Installation et mise en service globale 13 Validation globale de la sécurité Retour vers la phase du cycle de vie de sécurité global adéquate 14 Exploitat., maintenance et réparation globales 15 Modification et remise à niveau globale 16 Mise hors service ou au rebut Page 27

28 NF EN : cycle de vie de sécurité du logiciel 9 Systèmes de sécurité E/E/PE Réalisation Spécification des prescriptions de sécurité pour les logiciels Spécification prescriptions des fonctions de sûreté du logiciel Spécification des prescriptions pour l'intégrité de sécurité 9.2 Planning de validation de sécurité des logiciels 9.3 Conception et développement du logiciel 9.4 Intégration du PE (matériel/logiciel) 9.5 Procédures d'exploitation et modification du logiciel 9.6 Validation de la sécurité du logiciel Vers l'étape 12 du cycle de vie global Vers l'étape 14 du cycle de vie global Page 28

29 NF EN : Techniques et mesures en fonction du niveau de SIL (exemple) Tableau A.3 - Conception et développement du logiciel : outils supports et langage de programmation Technique / mesure SIL1 SIL2 SIL3 SIL4 1 Langage de programmation adéquat 2 Langage de programmation fortement typé 3 Sous-ensemble du langage a Outils certifiés R 4b Outils dans lesquels on a une confiance accrue résultant de l'utilisation 5a Traducteur certifié R 5b 6 Traducteur confiance accrue résultant de l'utilisation Bibliothèque de modules logiciels et composants éprouvés/vérifiés R Page 29

30 NF EN : Techniques et mesures en fonction du niveau de SIL (exemple) Tableau A.5 - Conception et développement du logiciel : test et intégration des modules logiciels Technique / mesure SIL1 SIL2 SIL3 SIL4 1 Test probabiliste --- R R 2 Analyse dynamique et test R 3 Enregistrement et analyse des données 4 Test fonctionnel et boîte noire 5 Modélisation du fonctionnement R R 6 Test d'interface R R Page 30

31 NF EN : Techniques et mesures en fonction du niveau de SIL (exemple) Tableau B.1 - Règles de conception et de codage Technique / mesure SIL1 SIL2 SIL3 SIL4 1 Utilisation de règles de codage 2 Pas d'objets dynamiques R 3A Pas de variables dynamiques --- R 3B Contrôle en ligne pendant la création de variables dynamiques --- R 4 Utilisation limitée d'interruption R R 5 Utilisation limitée des pointeurs --- R 6 Utilisation limitée de la récursion --- R 7 Pas de branchements inconditionnels dans les programmes en langage de haut niveau Page 31

32 Diversité des déclinaisons de la CEI dans les transports Ferroviaire : EN 5012x Automobile : ISO Page 32

33 EN50128 : Détermination du niveau de SIL Décomposition en 5 niveaux sans référence aux taux de défaillance Niveau d'intégrité de la sécurité logicielle (SIL) Description de l'intégrité de la sécurité logicielle Très élevée Elevée Moyenne Faible Non liée à la sécurité Page 33

34 EN50128 : Détermination du niveau de SIL Fréquence croissante Fréquence d un événement dangereux Conséquence d un événement dangereux Niveaux de risque : aucune fonction de protection Réduction des risques requise Niveau d intégrité de la sécurité du système Niveau d intégrité de la sécurité logiciel Niveaux de classement : Conséquence croissante 4 : très élevé 3 : élevé 2 : moyen 1 : faible 0 : non lié à la sécurité Page 34

35 EN : Techniques et mesures en fonction du niveau de SIL (exemple) Tableau A.4 - Conception et développement du logiciel : outils supports et langage de programmation (extrait) Technique / mesure SIL0 SIL1 SIL2 SIL3 SIL4 4 Approche modulaire M M M M Normes de conception et de codage Programmes analysables Langage de programmation à fort typage Programmation structurée Langage de programmation Sous-ensemble du langage R R R M M 11 Traducteur validé R 12 Traducteur éprouvé à l'utilisation Page 35

36 ISO : détermination du niveau d ASIL S0 S1 S2 S3 No injuries Light injuries Severe injuries Death of persons E1: E2: 0.01 E3: 0,1 E4: 1 Rare events (< once per year) Sometimes (< 1% of VOP) quite Often (1%-10% of VOP) Often (10%-100% of VOP) C1: 0.01 C2: 0.1 C3: 1 Simply controllable less than 1 out of 100 persons cannot control the situation Normally controllable less than 1 out of 10 persons cannot control the situation. uncontrollable the average driver cannot avoid harm or damage VOP VOP : : Temps Temps d utilisation d utilisation du du véhicule véhicule Page 36

37 ISO : détermination du niveau d ASIL E * C 1 0,1 0, S0 QM QM QM QM QM QM Sévérité S1 ASIL B ASIL A QM QM QM QM S2 ASIL C ASIL B ASIL A QM QM QM S3 ASIL D ASIL C ASIL B ASIL A QM QM Page 37

38 ISO : Adaptation des méthodes et techniques selon le niveau Méthodes et techniques Page 38 ASIL A B C D 1 Sous-ensemble du langage Structuration défensive o Programmation défensive o Représentation graphique non ambiguë Respect de règles de représentation graphique Initialisation systématique des variables o Pas d objet dynamique a Pas de variable dynamique o b Contrôle en ligne pendant création de variables dynamiques o Pas d utilisation multiple des variables Pas de variable globale Utilisation limitée des pointeurs o Pas de conversion de type implicite Pas de flux de contrôle ou de données implicite

39 ISO : Autres volets Outre les aspects matériels et logiciels, la norme aborde aussi la problématique du support, et notamment : La qualification des outils, L utilisation de composants commerciaux ou de bibliothèques mathématiques, L évaluation de sécurité Compléments très intéressants et relativement complets Capacité des industriels de l automobile à les mettre en oeuvre Tout comme le reste de la norme Page 39

40 Conclusion Page 40

41 Conclusion Derrière une approche commune des différences notables Pas de quantification du résultat obtenu Problématique d adéquation des moyens au niveau de sûreté visé et à l économie des projets Mise en œuvre réelle que si évaluation à l appui et si possible certification indépendante Page 41

42 MERCI DE VOTRE ATTENTION Si vous avez des questions : maintenant : plus tard : Service Après-Vente mobile : par le Net : Page 42

Directive Machines 2006/42/CE et composants de sécurité Les normes EN 954-1, EN 13849-1, Les normes CEI 62061

Directive Machines 2006/42/CE et composants de sécurité Les normes EN 954-1, EN 13849-1, Les normes CEI 62061 Directive Machines 2006/42/CE et composants de sécurité Les normes EN 954-1, EN 13849-1, Les normes CEI 62061 Page 1 / 24 Normes harmonisées et dates d application 1996 1999 2005 2009 EN 954-1 (1996)?

Plus en détail

Les méthodes formelles dans le cycle de vie. Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr

Les méthodes formelles dans le cycle de vie. Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr Les méthodes formelles dans le cycle de vie Virginie Wiels ONERA/DTIM Virginie.Wiels@onera.fr Plan Introduction Différentes utilisations possibles Différentes techniques pour différentes propriétés à différents

Plus en détail

Les standards et la prise en compte des COTS : comment se concilient l utilisation des COTS et les normes actuelles?

Les standards et la prise en compte des COTS : comment se concilient l utilisation des COTS et les normes actuelles? Les standards et la prise en compte des COTS : comment se concilient l utilisation des COTS et les normes actuelles? L I S EDF Electricité de France technicatome THOMSON-CSF Marie-Hélène Durand Aerospatiable

Plus en détail

Processus d étude de sécurité pour la certification du système protection HGV de signalisation ferroviaire

Processus d étude de sécurité pour la certification du système protection HGV de signalisation ferroviaire Processus d étude de sécurité pour la certification du système protection HGV de signalisation ferroviaire Client : EUROTUNNEL RIS Atelier thématique n 5 Justification de sûreté de fonctionnement (safety

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie...

Table des matières. Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie... Table des matières Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie... 17 Chapitre 2. Du système au logiciel... 19 2.1. Introduction... 19 2.2.

Plus en détail

Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo

Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo Encadrement : Mihaela BARREAU Anthony FAUCOGNEY René Christian TUYISHIME

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

MV Consulting. ITIL & IS02700x. Club - 27001- Toulouse Sébastien Rabaud Michel Viala. Michel Viala

MV Consulting. ITIL & IS02700x. Club - 27001- Toulouse Sébastien Rabaud Michel Viala. Michel Viala MV Consulting Michel Viala ITIL & IS02700x Club - 27001- Toulouse Sébastien Rabaud Michel Viala ITIL & ISO2700x : Présentation Intervenants Michel VIALA : Consultant ITIL confronté à la prise en compte

Plus en détail

SECTOR déclarée organisme de formation n 11910162591

SECTOR déclarée organisme de formation n 11910162591 FORMATIONS 2015 SECTOR déclarée organisme de formation n 11910162591 De la Maîtrise des Risques à l Amélioration de la Performance, SECTOR a participé à plus de 2000 missions d étude et de conseil auprès

Plus en détail

C est l apport de tout ce vécu, riche en expériences variées, qui illustre de façon vivante les formations que vous trouverez dans notre catalogue.

C est l apport de tout ce vécu, riche en expériences variées, qui illustre de façon vivante les formations que vous trouverez dans notre catalogue. FORMATIONS 2016 De la Maîtrise des Risques à l Amélioration de la Performance, SECTOR a participé à plus de 2000 missions d étude et de conseil auprès de plus de 400 clients (www.sector-group.net). C est

Plus en détail

Génie logiciel. Concepts fondamentaux. Bruno MERMET, Université du Havre 1

Génie logiciel. Concepts fondamentaux. Bruno MERMET, Université du Havre 1 Génie logiciel Concepts fondamentaux Bruno MERMET, Université du Havre 1 Nécessité du Génie Logiciel Bruno MERMET, Université du Havre 2 Développement d un logiciel Caractéristiques souhaitées : Adéquation

Plus en détail

1 / 9. Méthodes de développement. Introduction

1 / 9. Méthodes de développement. Introduction 1 / 9 Méthodes de développement Introduction 1 - Objectifs... 2 2 - Risques d'un projet logiciel... 2 3 - Préparation et conduite de projet... 3 4 - Caractères particuliers du logiciel et conséquences...

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1.

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR Michael BESSE Responsable Gestion des Risques Mercredi 12 décembre 2012 Sommaire La cartographie des risques La méthode APR 2 La cartographie des Risques

Plus en détail

Aéroport de Sion. Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion

Aéroport de Sion. Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion Aéroport de Sion Guide du Safety Management System (SMS) A l intention des employés et des usagers de l aéroport de Sion Edition No. 1.0 09.09.2015 Table des matières 1. Introduction... 2 1.1. Définitions...

Plus en détail

2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel

2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel 2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel Bernard ESPINASSE Professeur à l'université d'aix-marseille Plan Les Activités du GL Analyse des besoins Spécification globale Conceptions architecturale

Plus en détail

Électrovannes utilisées dans les systèmes instrumentés de sécurité

Électrovannes utilisées dans les systèmes instrumentés de sécurité I&M V9629R1 I&M V9629 Électrovannes utilisées dans les systèmes instrumentés de sécurité Notice d'utilisation conforme à CEI 61508 Notice d'utilisation conforme à CEI 61508 ASCO Valves Page 1 de 7 Table

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

NAVIGABILITE et CERTIFICATION. des avions étatiques. RACAM 4-8 juin 2010

NAVIGABILITE et CERTIFICATION. des avions étatiques. RACAM 4-8 juin 2010 NAVIGABILITE et CERTIFICATION des avions étatiques RACAM 4-8 juin 2010 Navigabilité et certification des avions étatiques Contexte réglementaire Elaboration du certificat de type Suivi de navigabilité

Plus en détail

Misez. sur la qualité. Management de la qualité. Risk Management en pratique

Misez. sur la qualité. Management de la qualité. Risk Management en pratique Misez sur la qualité. Management de la qualité La qualité est un facteur clé de la réussite d une entreprise: la satisfaction de sa clientèle et la consolidation de son rendement supposent une gestion

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DELIVRANCE DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE. Réf.- F-DSA-402-OPS-01

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DELIVRANCE DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE. Réf.- F-DSA-402-OPS-01 REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE FORMULAIRE DE DEMANDE DE DELIVRANCE DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE Réf.- F-DSA-402-OPS-01

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Qualité du produit logiciel Plan du cours Introduction Qualité du logiciel Théorie de la mesure Mesure de la qualité du logiciel Études empiriques Mesure

Plus en détail

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1

AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC Analyse des Modes de Défaillance de leurs Effets et de leur Criticité A.1 AMDEC dans l'industrie de l'utilisation de cette méthode dans le secteur industriel AMDEC pour : l'analyse prévisionnelle

Plus en détail

Dossier d'étude technique

Dossier d'étude technique Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Dossier d'étude technique Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/technique/guide-etude-technique

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

1. La sécurité applicative

1. La sécurité applicative ISO 27034 Caractéristiques et avantages pour les entreprises 1. La sécurité applicative v Quel est le poids de la sécurité applicative par rapport à la sécurité de l'information et par rapport à la sécurité

Plus en détail

Les différents paradigmes de programmation

Les différents paradigmes de programmation Les différents paradigmes de programmation Un peu d histoire... Les problèmes posés par les s La programmation Un peu d histoire... Les difficultés du développement La programmation procédurale (ou impérative)

Plus en détail

Nouvelle certification EN 9100 version 2009 :

Nouvelle certification EN 9100 version 2009 : Nouvelle certification EN 9100 version 2009 : GUIDE DE TRANSITION SOMMAIRE 1 INTRODUCTION A LA CERTIFICATION EN 9100 2 - NOUVELLE NORME EN 9100 VERSION 2009 : LES EVOLUTIONS 3 IMPACTS SUR LE PROCESSUS

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens

ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens ANNEXE D relative à l approbation du système d entretien d un exploitant de services aériens 1.- L objet de la présente annexe est de rappeler les obligations de l exploitant en matière d entretien de

Plus en détail

La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR

La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR 1 La Certification de la Sécurité des Automatismes de METEOR 2 un mot sur METEOR 3 Le projet METEOR, c'est... un système automatique complexe fortement intégré matériel roulant, équipements électriques,

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sûreté de fonctionnement Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sommaire Evolution des réseaux industriels et conséquences Modèle de prévention selon

Plus en détail

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000. Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles JOURNEES SYSTEMES & LOGICIELS CRITIQUES le 14/11/2000 Mise en Œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles Mise en œuvre des techniques synchrones pour des applications industrielles

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon Gestion de Projet Informatique http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Mars 2005 Sommaire Gestion de projet informatique Cycle de vie du logiciel Modèles de Méthodes

Plus en détail

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office

Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique. Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Certification des aérodromes au sens de l OACI et santé publique Nika Meheza MANZI, Regional Officer AGA ICAO, WACAF Office Sommaire Généralités sur la certification des aérodromes Référentiels Exigences

Plus en détail

PROJET DE GUIDE D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION

PROJET DE GUIDE D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION PROJET DE GUIDE D APPLICATION DE LA RÉGLEMENTATION LOGICIELS DE SYSTÈMES DE PROTECTION ET DE CONTRÔLE Publié pour commentaires par la Commission de contrôle de l énergie atomique Octobre 1999 Commission

Plus en détail

Législation sur la sécurité des ascenseurs : obligations des gestionnaires, rôles des professionnels.

Législation sur la sécurité des ascenseurs : obligations des gestionnaires, rôles des professionnels. Législation sur la sécurité des ascenseurs : obligations des gestionnaires, rôles des professionnels. Geert De Poorter Directeur Général Direction Qualité et Sécurité, SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes

Plus en détail

Module Génie Logiciel à Objet

Module Génie Logiciel à Objet Module Génie Logiciel à Objet Chapitre 1 - Introduction Mohamed Bakhouya - Benoît Delahaye Université Internationale de Rabat - Université de Nantes Remerciements Pascal André Gerson Sunyé 2013 Jacques

Plus en détail

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0

Qualité Logiciel. Sommaire d un Plan Qualité type. 05/09/2007 T. Fricheteau - Plan Qualité type - V1.0 Qualité Logiciel Sommaire d un Plan Qualité type 1.But, domaine d application et responsabilités 1.1.Objet 1.2.Présentation succincte du projet 1.3.Fournitures concernées par le Plan Qualité 1.3.1.Matériels

Plus en détail

NORME 14 COTE DE SÉCURITÉ

NORME 14 COTE DE SÉCURITÉ NORME 14 COTE DE SÉCURITÉ Norme 14 : Cote de sécurité août 2009 14-1 TABLE DES MATIÈRES PAGE INTRODUCTION... 14-5 A. DÉFINITIONS... 14-5 B. SYSTÈME DE COTE DE SÉCURITÉ DES TRANSPORTEURS... 14-6 C. PROCESSUS

Plus en détail

Commençons par une DEVINETTE

Commençons par une DEVINETTE Commençons par une DEVINETTE On me trouve parfois à la maison et toujours à l hôpital. À l hôpital, que vous veniez pour une simple consultation ou une hospitalisation vous serez assuré de me rencontrer

Plus en détail

Méthode de sureté de fonctionnement pour une maintenance efficace Application à un poste électrique (60/10KV)

Méthode de sureté de fonctionnement pour une maintenance efficace Application à un poste électrique (60/10KV) Quatrième Conférence Internationale sur le Génie Electrique CIGE 10, 03-04 Novembre 2010, Université de Bechar, Algérie Méthode de sureté de fonctionnement pour une maintenance efficace Application à un

Plus en détail

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification

HEG Gestion de la Qualité L.Cornaglia. Les référentiels SMI, normes, processus de certification Les référentiels SMI, normes, processus de certification 1 Définitions selon le Guide ISO/IEC 2:2004 Norme Document, établi par consensus et approuve par un organisme reconnu, qui fournit, pour des usages

Plus en détail

LE MANAGEMENT DU RISQUE

LE MANAGEMENT DU RISQUE LE MANAGEMENT DU RISQUE S O M M A I R E Définition des différents termes Les différents types de risque Méthodologie d évaluation et de gestion du risque Exemples de management du risque DÉFINITIONS Danger

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

Les remarques environnementales vous donnent des conseils en matière de comportement écoresponsable.

Les remarques environnementales vous donnent des conseils en matière de comportement écoresponsable. Téléchargement d'une nouvelle version de logiciel sur le module de gestion moteur 912 is (ECU) pour le moteur ROTAX type 912 i (série) Système ATA : 76-00-00, gestion moteur. OBLIGATOIRE Symboles employés

Plus en détail

Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, 25-27 novembre 2013. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité LLR

Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, 25-27 novembre 2013. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité LLR Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, 25-27 novembre 2013 Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité LLR Page 2 SOMMAIRE 1. (Pré)Histoire de la Qualité 2. ISO 1. International Organization

Plus en détail

MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE

MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE MANDAT CONSEIL CONSULTATIF SUR LA RÉGLEMENTATION AÉRIENNE CANADIENNE (CCRAC) COMITÉ TECHNIQUE GROUPE DE TRAVAIL SUR LA FORMATION EN GESTION DES RESSOURCES DE L ÉQUIPAGE (GT CRM) HISTORIQUE Plus de 70 %

Plus en détail

Figure 1. Structure répartie

Figure 1. Structure répartie Chapitre I: Applications Réparties et Middleware 1. Définition d une application répartie Une application répartie est constituée d un ensemble de processus (d objets, d agents, d acteurs) s exécutant

Plus en détail

A.3 Les méthodes : L applicabilité

A.3 Les méthodes : L applicabilité SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

BOC/PP 31 juillet 2006 Nº17 texte 11

BOC/PP 31 juillet 2006 Nº17 texte 11 texte 11 CONTRÔLE GÉNÉRAL DES ARMÉES. NOTE-CIRCULAIRE N 1993/DEF/CGA/CRM relative au cahier des clauses administratives particulières communes relatives au traitement d une non conformité, à l émission

Plus en détail

Application industrielle de la Méthode formelle B

Application industrielle de la Méthode formelle B Application industrielle de la Méthode formelle B Guilhem Pouzancre Thierry Servat C novembre l e a r S 2005 y Contact@Clearsy.com EUROPARC de Pichaury Bâtiment C1 1330, av. Guillibert de la Lauzière 13

Plus en détail

Université de Lausanne

Université de Lausanne Université de Lausanne Records management et archivage électronique : cadre normatif Page 2 Ce qui se conçoit bien s énonce clairement Nicolas Boileau Page 3 Table des matières Qu est- ce que le «records

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing

Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing ! Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing Responsable Web Marketing! 3 1. Description du métier! 3 2. Profil! 4 2.1 Résumé du profil! 4 2.2 Profil détaillé! 5 Responsable Web

Plus en détail

LA MAINTENANCE CORRECTIVE

LA MAINTENANCE CORRECTIVE I GENERALITES : 11 Définition : Norme NF EN 13306 : Maintenance exécutée après détection d'une panne et destinée à remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une fonction requise. Synonymes

Plus en détail

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Technologie de sécurité La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Les systèmes CENTUM CS et CENTUM CS3000 sont sur le marché depuis plus de 10 ans et sont utilisés avec succès sur de nombreuses

Plus en détail

1 Domaine d'application..1 1.1 Généralités 1 1.2 Périmètre d'application 1 2 Références normatives 1 3 Termes et définitions 1

1 Domaine d'application..1 1.1 Généralités 1 1.2 Périmètre d'application 1 2 Références normatives 1 3 Termes et définitions 1 Norme européenne ICS : 03.120.10 Systèmes de management de la qualité Exigences NF EN ISO 9001 Novembre 2008 Indice de classement : X 50-131 Sommaire Page 1 Domaine d'application..1 1.1 Généralités 1 1.2

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

JEAN-LUC VIRUÉGA. Traçabilité. Outils, méthodes et pratiques. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3260-1

JEAN-LUC VIRUÉGA. Traçabilité. Outils, méthodes et pratiques. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3260-1 JEAN-LUC VIRUÉGA Traçabilité Outils, méthodes et pratiques, 2005 ISBN : 2-7081-3260-1 Sommaire Introduction générale... 11 Première partie L ÉVOLUTION DE LA TRAÇABILITÉ : DES ANNÉES 1960 À NOS JOURS 1

Plus en détail

LA QUALITE DU LOGICIEL

LA QUALITE DU LOGICIEL LA QUALITE DU LOGICIEL I INTRODUCTION L'information est aujourd'hui une ressource stratégique pour la plupart des entreprises, dans lesquelles de très nombreuses activités reposent sur l'exploitation d'applications

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE Direction générale pour l enseignement supérieur et l insertion professionnelle BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE Septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 www.pr4gm4.com Gestion des risques Présentation Mars 2010 Copyright 2010 - PR4GM4 Actualité du 27 janvier 2010 2 Actualité du 11 février 2010 3 Domaine

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

Introduction au développement du logiciel

Introduction au développement du logiciel Introduction au développement du logiciel Vers le génie logiciel Université de Nantes Master Miage M1 Plan 1 Introduction 2 Génie logiciel 3 Projet informatique 4 Méthode de développement 5 Qualité Bibliographie

Plus en détail

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 I/ HISTORIQUE DE LA QUALITE La qualité est un souci permanent de l homme depuis longtemps. Jusqu au XIX ème siècle, c est l ère artisanale

Plus en détail

Date de création : 29/04/2011. Version : 09 MMQ Date de mise à jour : 24/06/2014 Validé le : 01/07/2014. Page 2 sur 21

Date de création : 29/04/2011. Version : 09 MMQ Date de mise à jour : 24/06/2014 Validé le : 01/07/2014. Page 2 sur 21 Page 2 sur 21 Diffusion contrôlée Diffusion non contrôlée Manuel Qualité rédigé par Le Responsable Qualité Système Laëtitia GINER Manuel Qualité validé par Le Directeur Général Eric DUPINET Manuel Qualité

Plus en détail

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04Q0041 DIFFICULTÉ DE CONTRÔLE

RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04Q0041 DIFFICULTÉ DE CONTRÔLE Bureau de la sécurité des transports du Canada Transportation Safety Board of Canada RAPPORT D ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A04Q0041 DIFFICULTÉ DE CONTRÔLE DU DHC-8-300 C-GABP EXPLOITÉ PAR AIR CANADA JAZZ À L

Plus en détail

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration»

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» Conférence sur la certification EN 9100 «Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» 16/12/2014 Christelle REBILLET Chef de Produit - AFNOR Certification Programme Contexte

Plus en détail

BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT. Notre plan C pour situations d'urgence et de crise

BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT. Notre plan C pour situations d'urgence et de crise BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT I PLANZER I 2010 BUSINESS CONTINUITY MANAGEMENT Notre plan C pour situations d'urgence et de crise La sécurité n'est pas une valeur absolue. Une gestion de risque peut éventuellement

Plus en détail

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES REPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Défense Nationale N 730/ SCSSI Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1997 GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS

Plus en détail

D036228/01 ASSEMBLÉE NATIONALE SÉNAT

D036228/01 ASSEMBLÉE NATIONALE SÉNAT D036228/01 ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 janvier 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 16 janvier

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification Évaluation EAL 2+ du produit Triumfant Resolution Manager 4.2 Préparé par : Le Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le

Plus en détail

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM

PARTIE 3 Impact total sur le capital des modifications proposées inclues dans l ébauche de la ligne directrice sur le TCM Résumé de l impact sur le capital des modifications que l on propose d apporter au cadre de capital réglementaire 2015 des sociétés d assurances multirisques Le présent rapport, qui expose l impact total

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

LES OUTILS DE LA QUALITE

LES OUTILS DE LA QUALITE Modelos e Instrumentos de Calidad y Buenas Prácticas para la Mejora de Empresas e Instituciones Verano Curso 2012 Tetuán. 9 al 13 de julio LES OUTILS DE LA QUALITE Mohammed RAJAA Curs o Modelos e Instrumentos

Plus en détail

Test et Validation du Logiciel

Test et Validation du Logiciel Test et Validation du Logiciel McInfo4_ASR Tests Janvier 2009 Patrick FELIX patrick.felix@labri.fr IUT Bordeaux 1 Plan Introduction : Pourquoi de la VVT? 1 Introduction au test de logiciels 2 Le test fonctionnel

Plus en détail

Qualite@lal.in2p3.fr. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité. Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, 8-10 octobre 2012

Qualite@lal.in2p3.fr. Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité. Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, 8-10 octobre 2012 Qualité & projet(s) Sandrine Pavy, Responsable Qualité Ecole IN2P3 «Conduite de projets» Paris, 8-10 octobre 2012 SOMMAIRE 1. (Pré)Histoire de la Qualité 2. ISO 1. International Organization for Standardization

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE S - 10 PANNEAUX POUR LIGNES CONVENTIONNELLES EDITION : 2003 Index 1. INTRODUCTION...3 1.1. OBJET...3 1.2. DOMAINE D APPLICATION...3 1.3.

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE

STRATEGIES DE MAINTENANCE A- NORMES AFNOR 1 Maintenance industrielle 1-a Concepts de maintenance 1-b Contrats de maintenance 1-c Documents d'exploitation 1-d Logistique de soutien 2 Fiabilité 3 Maintenabilité 4 Disponibilité 5

Plus en détail

Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue!

Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue! Les systèmes embarqués et les tendances technologiques: une évolution constante, une innovation continue! Vasiliki Sfyrla Une approche des systèmes embarqués Les systèmes embarqués existent depuis longtemps.

Plus en détail

easyais-is Manuel d Opération/de Montage

easyais-is Manuel d Opération/de Montage 1 of 17 easyais-is Manuel d Opération/de Montage Produit No.: A043 Rev-1 Weatherdock AG. Sigmundstrasse 180 D-90431 Nuernberg Tél.: +49 911 376638-30 Fax: +49 911 376638-40 Web: www.easyais.de Email: info@weatherdock.de

Plus en détail

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED

= Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED Dossier de Presse Octobre 2014 LCIE Bureau Veritas + PISEO + Serma Technologies = Sécurité + performance + fiabilité des appareils d éclairage à LED ForumLED Europe Grande Halle de La Villette 211 avenue

Plus en détail

Amendement de la norme ISO 9001

Amendement de la norme ISO 9001 Amendement de la norme ISO 9001 François BOUCHER AFNOR Normalisation Repris par Claude GIRARD AFNOR Délégation Bretagne Un toilettage? SOMMAIRE Pourquoi une révision de la norme? Ce qui ne change pas Ce

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Phone Link

Manuel d'utilisation de Phone Link Manuel d'utilisation de Phone Link Copyright 2003 Palm, Inc. Tous droits réservés. Le logo Palm et HotSync sont des marques déposées de Palm, Inc. Le logo HotSync et Palm sont des marques commerciales

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Système de Management de la Qualité

Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER Système de Management de la Qualité CHAPOUTIER HISTORIQUE LES NORMES QU EST CE QUE LA QUALITE? CONSTRUIRE SON SMQ (Système Maitrise Qualité) - Politique qualité - Maitrise de la qualité HYGIENE

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage?

Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure de pilotage? La GMAO et la GTB Les outils de pilotage et de diagnostic de la maintenance, de l exploitation des installations techniques Quels échanges et pourquoi? Pour faire évoluer dans le temps vers quelle structure

Plus en détail

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement

Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Politique et Standards Santé, Sécurité et Environnement Depuis la création de Syngenta en 2000, nous avons accordé la plus haute importance à la santé, à la sécurité et à l environnement (SSE) ainsi qu

Plus en détail

Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique

Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique Avis DSR/2010-065 26 février 2010 Avis de l IRSN sur la tenue en service des cuves des réacteurs de 900 MWe, aspect neutronique et thermohydraulique Par lettre du 19 février 2009, l Autorité de sûreté

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47)

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) VI. RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Novembre 2009 Mise à jour juillet 2011 Réf. : RP/ER/MM/2009/092

Plus en détail