PROFIL. Ne le prenez pas à la légère Mes bonnes résolutions, c est aussi pour ma santé. LE DIABÈTE :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROFIL. Ne le prenez pas à la légère Mes bonnes résolutions, c est aussi pour ma santé. www.omnimut.be LE DIABÈTE :"

Transcription

1 PROFIL Édition Tournai Janvier - Février - Mars 2014 afgiftekantoor : Gent X P508746/506 Tournai België - Belgique P.P. - P.B. B/729 n 128 LE DIABÈTE : Ne le prenez pas à la légère Mes bonnes résolutions, c est aussi pour ma santé membre des

2 PLUS DE RAISON DE SE CACHER AVEC Jusqu à 1025 * de remboursement par an! Conditions avantageuses en 2014 Une couverture soins dentaires vous permettant de bénéfi cier de meilleurs remboursements, sans grever votre budget (les soins dentaires préventifs, l orthodontie, les soins dentaires curatifs, les prothèses, les implants, et la parodontologie). Vous souhaitez plus d informations sur le produit? Renvoyez-nous ce coupon au service clientèle, rue Natalis 47B Liège ou sur Nom, prénom : Adresse : Code postal - Localité : Téléphone : La mutualité Omnimut, reconnue par la loi du 06 août n d entreprise , intervient en tant qu agent d assurances, n OCM 5002C, pour la société mutualiste d assurance «Mutuelle Entraide Hospitalisation» située rue Saint-Hubert 19 à 1150 Bruxelles, RPM Bruxelles, n d entreprise , entreprise d assurances agréée sous le n de code OCM 750/01. Le présent document revêt un caractère informatif et non contractuel. Seuls les statuts de la mutualité et de la SMA lui sont légalement opposables. * Après 3 ans d'affiliation. Voir conditions complètes sur

3 Reporters Les bonnes résolutions Chaque début d année est l occasion de prendre des résolutions... de bonnes résolutions. Ce sont souvent les mêmes et elles concernent majoritairement la santé : arrêter de fumer, faire du sport, maigrir, manger mieux etc. Si elles sont suivies, elles peuvent permettre une amélioration de la qualité de vie, à la fois physique et ou psychique, les deux étant d ailleurs souvent liés. En tant que Mutualité, nous avons à cœur de vous accompagner dans cette voie, entre autres au travers d un ensemble de thèmes abordés dans ce magazine, et ce comme toujours de manière pratique. Ainsi de bonnes résolutions pourraient passer par la création d un petit jardin d un mètre carré, par l utilisation adéquate des plastiques culinaires, par un dépistage du diabète, par la pratique de la méditation etc. Pour vous aider, nous avons aussi amélioré notre assurance complémentaire en fonction des évolutions et besoins de nos membres, avec des nouveautés et un taux de cotisation compétitif qui vous sont présentés dans ce nouveau Profil de janvier. Nous réitérons ainsi, chaque année, la volonté d être pour vous un partenaire d excellence. Meilleurs vœux pour 2014 et bonne lecture. Freddy Piron Directeur Général Écoute - Entraide - Efficacité PROFIL N 128 Editeur responsable : Freddy Piron - Rue Natalis 47b Liège Secrétariat de rédaction : Valérie Vander Veken Mise en pages : Marinella Cecaloni Photogravure : PX sa Impression : Roularta Photos : Belpress Reporters La mutualité Omnimut, reconnue par la loi du 06 août n d entreprise , intervient en tant qu agent d assurances, n OCM 5002C, pour la société mutualiste d assurance «Mutuelle Entraide Hospitalisation» située rue Saint-Hubert 19 à 1150 Bruxelles, RPM Bruxelles, n d entreprise , entreprise d assurances agréée sous le n de code OCM 750/01. Aucun article publié dans ce magazine ne peut être reproduit (totalement ou partiellement) sans l autorisation préalable de la rédaction. Le présent document revêt un caractère informatif et non contractuel. Seuls les statuts de la mutualité et de la SMA lui sont légalement opposables. Sous réserve d approbation de l OCM. PROFIL n 128 PANORAMA 04 Votre dossier de patient... Au ski sans souci! PROMOTION SANTÉ 08 Le diabète : ne le prenez pas à la légère! À faire et à ne pas faire en cas de diabète de type 2 Diabète de grossesse : à prendre au sérieux! PROMOTION SANTÉ 12 Lorsque le comportement adolescent devient un comportement problématique... SANTÉ 14 Mes bonnes résolutions... PSYCHOLOGIE 16 Une existence en dents de scie Comment vivre avec un trouble bipolaire? MÉDECINES ALTERNATIVES 19 La microkinésithérapie... BIEN-ÊTRE 20 Méditez! C est bon pour la santé! ALIMENTATION 23 Un potager sur 1m 2? C est possible! DISNEYLAND 24 ACTIVITÉS CULTURELLES 25 VOYAGES 27

4 PANORAMA VOTRE DOSSIER DE PATIENT : CE QUI EST AUTORISÉ ET NE L EST PAS de votre médecin. Par contre, si vous avez désigné un prestataire de soins comme personne de confiance pour votre dossier, il peut consulter ces dernières informations. Important : dans ce dernier cas, vous devez introduire une demande écrite auprès du prestataire de soins. Une lettre type est disponible auprès de votre mutualité! Reporters En tant que patient, vous bénéficiez de différents droits. L un d eux est le suivi consciencieux et la conservation en lieu sûr de votre dossier de patient. Il n est malheureusement pas toujours évident de se procurer ce document. Quels sont précisément vos droits en la matière? Qu est-ce qui est autorisé et qu est-ce qui ne l est pas? QU EST-CE QU UN DOSSIER DE PATIENT? Chaque prestataire de soins doit conserver un dossier sur ses patients. Ce document reprend 3 types d informations : vos informations générales (identité, adresse, ) vos informations médicales (résultats d examens, notes du prestataire de soins, informations communiquées durant les consultations, etc.) informations légalement requises (l identité de votre personne de confiance, votre requête d information ou non, ) POUVEZ-VOUS CONSULTER LE DOSSIER? En tant que patient, vous pouvez consulter votre dossier dans son intégralité, à l exception des informations relatives à d autres personnes et des notes personnelles LE MÉDECIN PEUT-IL VOUS REFUSER L ACCÈS AU DOSSIER? C est possible, mais uniquement si le médecin estime que la consultation de votre dossier constitue un danger pour votre santé (mentale). Sans oublier que vous ne pouvez pas consulter les notes personnelles du médecin et les données relatives à d autres personnes, sauf si c est un autre prestataire de soins que vous avez désigné comme personne de confiance qui les consulte. QU EN EST-IL SI VOUS DÉCÉDEZ? Dans ce cas, votre partenaire et vos parents au deuxième degré (parent, enfant, frère, sœur, petit-enfant, grandparent) peuvent désigner un prestataire de soins pour consulter votre dossier. A cette fin, celui-ci doit introduire une requête motivée (p.ex. une suspicion d erreur médicale). DOSSIER DE PATIENT DOSSIER MÉDICAL GLOBAL (DMG) Attention, le dossier de patient et le Dossier Médical Global (DMG) sont deux documents distincts. Le DMG est uniquement tenu par le médecin généraliste et n est pas concerné par les droits du patient. Le DMG vous permet de payer un ticket modérateur moins élevé et votre médecin généraliste dispose d un aperçu détaillé de votre état de santé! Plus d infos! Si vous avez encore des questions sur le dossier de patient, contactez notre service Défense des membres! Surfez sur 4

5 OMNIO TIRE SA RÉVÉRENCE Dès le 1er janvier 2014, le statut Omnio disparaît et laisse la place à une nouvelle version de l intervention majorée. Les règles qui déterminent si vous y avez droit sont simplifiées. L intervention majorée permet d obtenir, pour vous et votre famille, de meilleurs remboursements des prestations et consultations chez les médecins, des médicaments moins chers, le système du tiers payant (payer uniquement le ticket modérateur lors d une consultation), Mais aussi, des tarifs préférentiels pour le gaz et l électricité, le téléphone, les transports en commun, et bien d autres encore! QUELS CHANGEMENTS? Auparavant, deux statuts différents cohabitaient : le BIM (bénéficiaire de l intervention majorée) et l Omnio. Après plusieurs années de bons et loyaux services, au 1er janvier 2014, le statut Omnio tire sa révérence et laisse la place au seul BIM. De plus, les règles d obtention de l intervention majorée sont simplifiées : elles se résument à deux possibilités. DORÉNAVANT, COMMENT OBTENIR L INTERVENTION MAJORÉE (BIM)? C est très simple! Si vous (ou l un des membres de votre famille) recevez une allocation spécifique (revenu d intégration, allocation d handicapé, ), vous bénéficierez automatiquement de l intervention majorée! Si vous avez des revenus modestes, vous pourrez devenir BIM sur base d un contrôle de revenus du ménage. LES PLAFONDS 1) Si vous êtes veuf, invalide, pensionné au chômage depuis plus d 1 an titulaire handicapé ne bénéficiant pas d allocation aux personnes handicapées famille monoparentale (c est-à-dire que vous vivez uniquement avec des enfants inscrits à votre charge) militaire en retrait temporaire ou fonctionnaire mis en indisponibilité pour raison de santé depuis 12 mois nous comparons les revenus bruts imposables actuels de votre ménage aux plafonds suivants : Plafonds au 1/09/2013 Titulaire ,47 euros Personne à charge ou partenaire cohabitant 3.140,77 euros Exemple : votre famille se compose de 4 personnes (votre conjoint, 2 enfants et vous) et vous souhaitez bénéficier du BIM en Vous devez donc nous fournir un relevé de vos revenus 2014 pour votre famille. Dans le cas de votre famille, le plafond à ne pas dépasser est ,47 + (3 x 3.140,77) = ,78 euros. 2) Si vous ne faites pas partie des catégories reprises ci-dessus, nous vous demandons de fournir la preuve des revenus bruts imposables de votre ménage pour l année complète précédant l année de votre demande et nous les comparons avec les plafonds suivants : Pour l année 2013 Titulaire ,70 euros Personne à charge ou partenaire cohabitant 3.099,72 euros Exemple : si vous introduisez une demande auprès de votre mutualité afin de bénéficier du BIM en 2014, vous devrez prouver les revenus de QUELS DOCUMENTS DEVEZ-VOUS FOURNIR? Une déclaration sur l honneur signée par tous les membres de votre ménage Les preuves des revenus du mois de la signature ou de l année précédente (copie d extrait bancaire, ) Une copie des derniers avertissements-extrait de rôle des membres de votre ménage. ET POUR LES BÉNÉFICIAIRES DU STATUT OMNIO? Le statut Omnio disparaît, mais la plupart des personnes qui bénéficiaient déjà du statut Omnio conservent les mêmes avantages et interventions. Nous vous contacterons si des informations complémentaires en ce qui concerne vos revenus ou votre ménage sont nécessaires pour convertir vos droits actuels. Plus d infos? Renseignez-vous auprès de l agence locale de votre mutualité! Vous pouvez également vous rendre sur notre site Internet pour tout savoir sur l intervention majorée! 5

6 PANORAMA AU SKI SANS SOUCI! Reporters La saison du ski bat à nouveau son plein et les Belges partent en masse à l étranger pour profiter de la neige. Mais que faire en cas de chute? Grâce à Mediphone Assist, vous pouvez chausser vos skis sans crainte! (0) (24h/24) Fax : + 32 (0) Pendant vos vacances aux sports d hiver, vous pouvez aussi compter jour et nuit sur Omnimut. Mediphone Assist, l assistance voyage de votre mutualité est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En cas d accident de ski ou de snowboard, prenez donc contact au plus vite avec cette assistance voyage. Vous pouvez vous adresser à elle pour les trois principaux services suivants. 1. Assistance à l étranger Vous avez fait une mauvaise chute et vous ne savez pas très bien quoi faire de cette cheville gonflée? Mediphone Assist est toujours disponible pour des conseils médicaux, y compris si vous vous rendez chez un médecin étranger. Si nécessaire, l assistance voyage avertit votre famille et un rapatriement en Belgique est organisé. Mediphone Assist s occupe de la facture! 2. Remboursement par la suite Vous avez bénéficié de soins médicaux pour lesquels vous recevez des factures? Après votre retour, Mediphone Assist rembourse tous les frais médicaux urgents. Conservez bien les factures originales et transmettez-les à votre mutualité. 6

7 3. Informations En outre, vous pouvez contacter Mediphone Assist jour et nuit pour toute question relative aux hôpitaux, médecins, dentistes, pharmacies, infirmiers, etc. à l étranger. Vous cherchez le docteur le plus proche qui parle néerlandais, français ou anglais? Mediphone Assist vous indique le chemin! À QUOI DEVEZ-VOUS FAIRE ATTENTION? Ne partez pas en vacances sans votre Carte Européenne d Assurance Maladie (CEAM). Grâce à cette carte, vos frais de soins médicaux et de médicaments sont pris en charge. Si vous n en avez pas encore, vous pouvez la demander gratuitement à Omnimut. Le numéro de Mediphone Assist est repris au verso de votre carte! En cas d accident de ski ou de snowboard, prenez contact le plus rapidement possible avec Mediphone Assist. Il arrive que les hôpitaux étrangers insistent pour opérer les victimes d accidents de ski tout de suite, alors que l intervention n est pas urgente dans certains cas et que les victimes peuvent parfaitement être rapatriées en Belgique pour y être opérées. Ne faites pas de hors-piste, car cette pratique est considérée comme un comportement à risque et n est donc pas couverte par l assurance d assistance! DANS QUELS PAYS? Vous pouvez toujours compter sur Mediphone Assist si vous séjournez dans l un des pays suivants : Algérie, Allemagne (UE), Andorre, Autriche (UE), Bosnie-Herzégovine, Bulgarie (UE), Chypre (UE), Croatie (UE), Danemark (UE), Espagne (UE), Estonie (UE), Egypte, État du Vatican, Finlande (UE), France (UE), Grèce (UE), Hongrie (UE), Irlande (UE), Islande, Italie (UE), Kosovo, Lettonie (UE), Liechtenstein, Lituanie (UE), Luxembourg (UE), Lybie, Macédoine, Malte (UE), Maroc, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays Bas (UE), Pologne (UE, Portugal (UE), Roumanie (UE), Royaume-Uni (UE), Saint Marin, Serbie, Slovaquie (UE), Slovénie (UE), Suède (UE), Suisse, Syrie, Tchéquie (UE), Tunisie,Turquie. Attention! Certains territoires qui font partie de ces pays ne sont pas couverts. Sont exclus : Pour la France : la Réunion, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane française, la Polynésie française, Wallis et Futuna, Saint-Pierre et Miquelon, Saint- Barthélemy, Saint-Martin, Mayotte, les terres australes et antarctiques françaises, la Nouvelle-Calédonie, Clipperton. Pour la Grande-Bretagne : les îles Caïmans, Anguilla, les îles Bermudes, Montserrat, Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha. Pour les Pays-Bas : les Antilles néerlandaises (Saba, Curaçao, Bonaire, Saint-Martin, Saint-Eustache et Aruba). Pour le Danemark : le Groenland. Pour ces territoires et les pays qui ne sont pas couverts, mieux vaut conclure une assurance voyage. QUELQUES CHIFFRES Mediphone Assist est l assistance voyage des plus de 2 millions d assurés affiliés à l une des Mutualités Libres. En 2013, Mediphone Assist a traité 172 accidents de ski et de snowboard durant les vacances de carnaval et de Pâques. Il s agissait principalement de ligaments croisés déchirés, de blessures à l épaule, de fractures de la clavicule et de fractures du poignet et des chevilles. 27 patients ont été rapatriés en Belgique. Plus d infos! Pour davantage d informations, surfez sur ou contactez Omnimut pour connaître les conditions exactes et les remboursements possibles. omnimut, partout avec vous. Téléchargez notre application sur Google Play ou sur App Store 7

8 PROMOTION SANTÉ LE DIABÈTE : NE LE PRENEZ PAS À LA LÉGÈRE! Reporters des modifications hormonales (diabète de grossesse) Le diabète se caractérise par une augmentation du taux de glucose dans le sang, celle-ci peut entraîner des complications au niveau de nombreux organes. Deux types de diabète existent : le type 1 et le type 2. Le diabète est une maladie grave et progressive caractérisée par une augmentation anormale et permanente de la glycémie. La glycémie est contrôlée par l insuline, une hormone sécrétée par le pancréas. Elle facilite l entrée du sucre dans les cellules. Le diabète peut avoir des causes variées : diminution ou arrêt de la production d insuline par le pancréas (diabète de type 1) résistance à l action de l insuline au niveau des cellules (diabète de type 2) une maladie : infection, maladie génétique, maladie du pancréas ou endocrinienne, tumeur, usage de médicaments, etc. Les complications du diabète sont multiples et redoutables, elles peuvent toucher différents niveaux. Le système cardio-vasculaire : athérosclérose, occlusion des artères des membres inférieurs (responsable de gangrène et d amputations), infarctus. Les yeux : atteinte de la rétine, cataracte. Les reins : altération progressive du filtre rénal conduisant à l insuffisance rénale. Le système nerveux. Les infections : sensibilité accrue aux infections. Environ 50 % des personnes souffrant de diabète ignorent qu elles en sont atteintes et ne sont donc pas soignées. Cela signifie qu une personne sur deux est diagnostiquée trop tard, avec pour effet d augmenter le nombre des complications à soigner, mais aussi le coût. LE DIABÈTE DE TYPE 1 Le diabète de type 1, ou diabète insulino-dépendant, est caractérisé par une production insuffisante d insuline. Une administration quotidienne d insuline est nécessaire. La cause de diabète de type 1 n est pas vraiment connue même si certains scientifiques évoquent qu il pourrait être causé par des infections virales ou bactériennes. 8

9 LE DIABÈTE DE TYPE 2 Le diabète de type 2, ou diabète non insulino-dépendant, résulte d une mauvaise utilisation de l insuline par l organisme. Le diabète de type 2 représente 90 % des diabètes rencontrés dans le monde. Il est en grande partie le résultat d une surcharge pondérale et de la sédentarité. Récemment encore, ce type de diabète n était observé que chez l adulte, mais il touche désormais aussi les enfants. DIABÈTE DE TYPE 1 DIABÈTE DE TYPE 2 Causes Maladie auto-immune. Le pancréas sécrète très peu, voire pas du tout d insuline. Surpoids, obésité. Insulino- résistance des cellules cibles. Diminution de la capacité de sécrétion d insuline des cellules du pancréas. Fréquence 5 à 10 % 85 à 90 % Age auquel le diabète peut être détecté avant 35 ans entre 40 et 60 ans Facteurs environnementaux Symptômes Traitements Nombreux et mal connus : infections virales, mimétisme moléculaire,. Urines fréquentes. Sensation de soif. Faim constante. Perte de poids. Altération de la vision. Fatigue. Ces symptômes peuvent apparaître brutalement. Injection d insuline. Mode de vie : mauvaise alimentation, sédentarité, Les symptômes sont les mêmes que ceux du diabète de type 1, mais moins marqués. La maladie peut être diagnostiquée trop tard, une fois les complications déjà présentes. Hygiène de vie : activité physique, régime alimentaire, Médicaments par voie orale activant la sécrétion d insuline. Parfois, l injection d insuline est nécessaire. QUELQUES CHIFFRES +/ Belges adultes sont atteints de diabète, soit environ 8 % de la population totale citoyens belges (soit 6,5 % de la population) souffrent d intolérance au glucose (aussi appelée pré-diabète). 347 millions de personnes dans le monde sont diabétiques. Selon l Organisation mondiale de la Santé (OMS), le diabète est la 4e cause de mortalité en Europe occidentale. L OMS prévoit qu en 2030, le diabète sera la 7e cause de décès dans le monde. Les centres de ventes & locations UCMI mettent à disposition des patients diabétiques membres Omnimut du matériel d autocontrôle (ventes de glucomètres, tigettes, lancettes, podomètres,... (*)) de qualité, avec garanties ainsi que des vélos d appartement en location (**). (*) tout affilié Omnimut ayant un passeport diabète de type 2, avec DMG et en règle des services complémentaires, bénéficie d un remboursement uniquement pour tout achat dans un centre UCMI (matériel d autocontrôle & accessoires). (**) condition de location : uniquement réservé aux membres Omnimut en règle des services complémentaires. 9

10 À FAIRE ET À NE PAS FAIRE EN CAS DE DIABÈTE DE TYPE 2 Le diabète de type 2 est également connu comme le «diabète de vieillesse». Cependant, ces dernières années, il apparaît même chez des personnes de plus en plus jeunes. L hérédité joue souvent un rôle, mais l obésité peut aussi être en cause. Le pancréas produit trop peu d insuline ou le corps est devenu moins sensible à son action, ce qui entraîne un taux de sucre plus élevé. Une personne diabétique de type 2 doit toujours faire attention à ce qu elle mange, sans pour autant se contenter d eau et de pain toute sa vie! L essentiel est de consommer les aliments et les boissons de manière conséquente et de bouger suffisamment. Si c est un peu vague, voici 7 conseils qui vous aideront sans aucun doute! 1. Les hydrates de carbone Les hydrates de carbone sont un nom collectif pour toute une série de sucres présents dans notre alimentation, dans les pommes de terre et les pâtes, ou encore les fruits. Le corps les transforme en glucose qui aboutit dans le sang. Grâce à l insuline, ce glucose est transporté du sang vers certaines cellules du corps qui ont besoin d énergie à un certain moment, comme les cellules du cerveau pour réfléchir ou les cellules musculaires pour bouger. Les patients diabétiques de type 2 présentent un manque chronique d insuline. Le glucose reste donc dans le sang et le taux de sucre dans celui-ci augmente. Nous pouvons donc établir que les hydrates de carbone déterminent le taux de sucre dans le sang : plus ils sont consommés, plus le taux de sucre dans le sang est élevé % de l énergie Les patients diabétiques doivent-ils totalement supprimer les hydrates de carbone de leur régime alimentaire? Pas du tout, ils doivent s en tenir à la norme. Elle est d ailleurs la même pour les personnes diabétiques et pour les autres : dans un schéma alimentaire sain, 55 % de l énergie de l alimentation journalière peut provenir des hydrates de carbone. L objectif n est donc pas d éviter les hydrates de carbone, mais bien de tenir les portions à l œil et de faire des choix! 3. Repas réguliers Mangez trois repas principaux et éventuellement un ou deux en-cas par jour. Votre corps peut ainsi continuellement assimiler les hydrates de carbone et les transformer en glucose. Ne sautez pas de repas et faites travailler votre corps tout au long de la journée! 4. Passez aux non saturés Ne faites pas seulement attention aux sucres, mais également aux graisses : optez pour des acides gras non saturés! Ils se retrouvent par exemple dans le poisson et les huiles végétales. Évitez les acides gras saturés qui se retrouvent dans la viande, la crème, le beurre, etc. 5. Méfiez-vous du light Les édulcorants peuvent être très utiles pour les patients diabétiques. Ils ont peu, voire pas, d influence sur le taux de sucre dans le sang, tout en améliorant le goût des aliments. Tous les produits light ne sont toutefois pas bons! L absence de sucre est parfois compensée par des graisses. Un biscuit light peut donc vous apporter moins de sucre, mais plus de graisses qu un biscuit normal. Lisez donc toujours les étiquettes alimentaires! 6. Bougez, pesez! Veillez à avoir un poids sain (IMC compris entre 20 et 25) et efforcez-vous de le maintenir en montant régulièrement sur la balance. Le sport peut être d une grande aide, même pour les patients diabétiques. Un muscle en action réclame davantage de glucose qu un muscle au repos! L activité physique aide donc à réduire le taux de sucre dans le sang! Pas question d exagérer, mais une demi-heure de marche ou de vélo par jour est une excellente manière de rester en bonne santé! 7. Envie d un petit verre? Un verre d alcool occasionnel peut parfaitement s intégrer à un régime diabétique, mais parlez-en avec votre diététicien. Consommez dans tous les cas les boissons alcoolisées avec modération et, si possible, avec un repas ou un en-cas! Si l alcool est consommé en même temps qu une portion d hydrates de carbone, il a un effet moins négatif sur le taux de sucre dans le sang. Profil remercie Lieve Snoeckx, diététicienne et éducatrice au diabète, pour son aimable collaboration! 10

11 DIABÈTE DE GROSSESSE : À PRENDRE AU SÉRIEUX! Comment dépiste-t-on le diabète gestationnel? Un test de tolérance au sucre est effectué entre la 24e et la 28e semaine de grossesse. Reporters Comme son nom l indique, le diabète de grossesse a la particularité de survenir pendant la grossesse. Dans la plupart des cas, il disparaît après l accouchement, mais peut réapparaître plus tard sous forme de diabète de type 2. Peut-on prévenir cette forme spécifique de diabète? comment le détecte-t-on? Réponses avec le Dr Sophie Haumont, endocrinologue à l hôpital Erasme (Bruxelles). Quand le diabète gestationnel apparaît-il? Le diabète gestationnel ou diabète de grossesse apparaît vers 6 mois de grossesse chez des femmes qui n ont, jusqu alors, jamais eu de diabète. Il touche environ 10 % des futures mamans. Il est dû à une sécrétion d hormones placentaires qui ont une action «anti-insuline». En réponse à ces hormones, le pancréas est censé produire davantage d insuline, mais chez certaines femmes, ce n est pas le cas, et l hyperglycémie s installe. Certaines futures mamans sont-elles plus «à risques» que d autres? Plus d un tiers des femmes atteintes de diabète de grossesse ne présente aucun facteur de risques. Toutefois, il existe en effet quelques facteurs de risques : Des antécédents de diabète dans la famille. Le surpoids ou l obésité (avoir un IMC de plus de 25). L âge : être âgée de plus de 35 ans. Avoir eu un premier bébé de plus de 4 kg à la naissance. L ethnie : les femmes d origine africaine, asiatique, présentent plus de risques. Etre atteinte d autres pathologies telles que l hypertension artérielle, des ovaires micropolykystiques, Peut-on le traiter? Dans la plupart des cas, un régime fractionné et sans sucre ajouté permet de gérer le diabète de grossesse. Si l exercice physique est permis, un peu de marche ou de natation est conseillé. Lorsque ces simples mesures ne suffisent pas, on préconise un traitement à l insuline. L insuline n affecte pas le bébé. Le diabète gestationnel peut-il affecter le bébé? La plupart des grossesses et des accouchements se déroulent sans complication et les bébés se portent très bien. Mais il y a un risque de croissance excessive du bébé. L accouchement d un «gros» bébé peut entraîner des complications autant pour la mère que pour l enfant. A cela s ajoutent des risques de prématurité, de détresse respiratoire ou de cardiomyopathie (forme de maladie du cœur) pour le bébé. Quant à la maman, elle encourt un risque d hypertension artérielle ou d hémorragie. Peut-on prévenir l apparition du diabète gestationnel? Probablement en partie en veillant à maintenir une bonne hygiène de vie : une alimentation saine et de l exercice physique. Evitez également une trop grande prise de poids pendant la grossesse. Le diabète gestationnel se représente-t-il lors de chaque grossesse? Le risque de développer un diabète gestationnel lors de grossesses ultérieures va de 30 à 80 %. En effet, plus les ans passent, plus le risque augmente et souvent, l IMC aussi... Le diabète gestationnel prédispose-t-il au diabète de type 2? Absolument. Le risque de développer un diabète de type 2 est multiplié par 7 chez les femmes qui ont eu un diabète de grossesse. Dans 40 % des cas, il survient dans les 20 ans qui suivent la grossesse. MAIS, si entretemps, l IMC s est normalisé, le risque diminue de moitié! 11

12 PROMOTION SANTÉ LORSQUE LE COMPORTEMENT ADOLESCENT DEVIENT UN COMPORTEMENT PROBLÉMATIQUE BELPRESS En chaque adolescent sommeille un petit rebelle. Rien de plus normal. Mais chez certains jeunes, le comportement typiquement adolescent se transforme en conduite problématique. Où se situe la limite? Quel est le rôle des parents, de l école et des amis? Qu en est-il de l aide professionnelle? Juliaan Van Acker, professeur orthopédagogique, donne plus d explications! PUBERTÉ OU COMPORTEMENT PROBLÉMATIQUE, OÙ SE SITUE LA LIMITE? Notre société actuelle exige de plus en plus la perfection. Les parents perçoivent donc beaucoup plus vite un comportement problématique chez leur enfant, alors qu il se conduit comme un adolescent normal. «En effet», déclare Juliaan Van Acker, «les parents peuvent m envoyer un lorsque leur enfant présente un comportement problématique, mais je dois diplomatiquement faire comprendre à 80 % d entre eux qu il s agit d un comportement adolescent normal de nature passagère. Révolte, consommation de joints, plus envie d aller à l école, harcèlement Un tel comportement n est pas nécessairement problématique. Il est également intéressant de signaler aux parents que si les problèmes n ont commencé qu à la puberté et que le fils ou la fille était «un bon enfant» avant cette phase, le pronostic est généralement toujours favorable». Quand est-il réellement question d une conduite problématique? «Pour l établir, nous utilisons des critères permettant de distinguer un comportement anormal d un normal», explique Juliaan Van Acker. «Le comportement doit par exemple durer plus de 6 mois et doit se manifester dans différentes situations (à la maison, à l école, ). L intensité du comportement et la mesure dans laquelle l entourage en souffre sont également des critères que nous utilisons». Le comportement problématique en chiffres Si nous appliquons les critères à la lettre, 5 % des jeunes souffrent d un réel problème de comportement. Pour le trouble du déficit de l attention avec hyperactivité (TDAH), ils sont entre 1 et 3 %. «Malheureusement, de nombreux prestataires de soins sont parfois trop laxistes avec les critères et le diagnostic, par exemple du TDAH, est établi trop facilement. Pensons par exemple à l augmentation inquiétante de la consommation de Rilatine», déclare Juliaan Van Acker. FAMILLE, ÉCOLE ET AMIS Pour expliquer les causes d un comportement problématique, Juliaan Van Acker donne l exemple d un enfant souffrant d un trouble du déficit de l attention avec hyperactivité (TDAH). «Depuis la naissance, ces enfants ont un tempérament bien trempé. Certains développent ensuite des personnalités créatives et dynamiques (pensons à Einstein ou Mozart), mais d autres se trans- 12

13 forment en personnes très difficiles, voire criminelles», explique-t-il. Ce développement dépend de l entourage et de trois facteurs en particulier : la famille, l école et les amis. Juliaan Van Acker les détaille : 1) La famille : «des parents qui sont trop peu à la maison, qui ont des problèmes relationnels, qui sont stressés, qui connaissent des difficultés financières ont souvent plus de mal à éduquer un enfant difficile. Un comportement problématique peut ainsi être favorisé. Si cet enfant grandit dans un nid douillet rempli d amour et reçoit une bonne éducation, il risque déjà beaucoup moins de développer un comportement problématique». 2) L école : «les écoles doivent encore plus apprendre à gérer les enfants difficiles. Si les choses ne se passent pas bien à la maison, elles doivent en effet être capables de corriger le comportement de l enfant. C est pourquoi, je donne régulièrement des formations aux enseignants pour qu ils sachent précisément comment aborder ces enfants». 3) Les amis : «les parents jouent généralement un rôleclé dans le développement des normes de comportement de base de leurs enfants (fiabilité, justesse, empathie, ). Les amis influencent quant à eux des aspects triviaux : couleur de cheveux, piercing, quand rentrer à la maison, Si les enfants n ont pas reçu les valeurs élémentaires de leurs parents, l influence de leurs compagnons du même âge est plus importante. Un cercle vicieux peut alors apparaître». CONSEILS Comme déjà dit, un vrai comportement problématique représente plutôt l exception que la règle. Pour les parents, il est quand même parfois tout, sauf évident, de bien réagir face à leur adolescent réfractaire. Quelques conseils : Concentrez-vous sur les choses importantes et osez fermer les yeux sur de petites choses (piercing, vêtements, ). Essayez le plus possible de vous projeter dans la vie affective de votre enfant. Dans 3 à 4 ans, votre adolescent sera un adulte qui devra prendre des décisions lui-même. Apprenez à repérer les moments où ça va bien et encouragez-les. Vous donnez ainsi confiance à votre enfant. Tenez éventuellement une liste des moments où votre enfant est difficile. Vous constaterez souvent que le comportement n est tout compte fait pas si terrible que ça. Essayez d exprimer de manière positive ce que vous attendez de votre enfant au lieu de constamment interdire. L IMPORTANCE D UN BON DIAGNOSTIC Lorsque le comportement d un enfant dépasse réellement les bornes, il est nécessaire de recourir à une aide professionnelle. La première exigence est que le prestataire de soins établisse un diagnostic honnête et correct. «Cela paraît évident, mais ce n est souvent pas le cas», affirme Juliaan Van Acker. «Les prestataires de soins établissent ainsi trop souvent et trop facilement le diagnostic de TDAH. Je plaide dès lors pour que notre énergie soit consacrée au petit groupe d enfants qui en ont vraiment besoin. Si les parents et les enseignants ne savent vraiment plus quoi faire, si le développement de l enfant est profondément perturbé, si la gravité, la fréquence et la durée du comportement dépasse l entendement Dans ces cas, il nous revient d intervenir». NÉCESSITÉ D UNE AIDE PLUS CIBLÉE Les enfants qui nécessitent un accompagnement professionnel sont souvent mal élevés depuis des années. Un traitement intensif de longue durée leur est donc profitable, mais c est souvent là que le bât blesse. «La politique ne cible pas encore suffisamment les jeunes qui ont réellement besoin d un accompagnement professionnel», selon Juliaan Van Acker. «Il y a de gros problèmes : les cas les plus difficiles sont trop souvent renvoyés à plusieurs reprises pour finalement être confiés à la protection de la jeunesse, tandis que les prestataires de soins les plus qualifiés reçoivent généralement les cas les plus faciles. Un autre aspect important est que mes meilleurs étudiants optent presque tous pour une fonction à responsabilités et n ont donc plus de lien avec la pratique». Pour remédier à cette situation, Juliaan Van Acker propose une série de solutions. «Nous avons besoin de centres académiques destinés aux enfants les plus difficiles pour lesquels les autres prestataires de soins ne savent plus quoi faire, car les enfants y sont activement accompagnés et des examens sont réalisés. Ce n est toutefois qu un rêve pour l instant. Selon moi, il faudrait également instaurer une sorte d aidants proches pour les enfants qui présentent un comportement problématique. Il y a suffisamment de solidarité au sein de notre société, mais les prestataires de soins doivent mobiliser et former les individus pour réellement travailler sur le long terme avec ces enfants et encadrer les parents et enseignants (garderie, cours particuliers, ). Pourquoi les services d aide à la jeunesse ne pourraient-ils pas également être présents dans les écoles, principalement dans les quartiers défavorisés? Les enseignants seraient ainsi directement bien conseillés». 13

14 SANTÉ MES BONNES RÉSOLUTIONS, C EST AUSSI POUR MA SANTÉ! 1. Je dresse mon bilan de santé avec mon médecin traitant De manière générale, prévoyez une consultation annuelle de contrôle chez votre médecin traitant pour faire le point. Il s occupe de contrôler : votre tension artérielle votre poids l état de vos vaccinations votre cholestérol et votre glycémie via un bilan sanguin éventuellement le fonctionnement de vos reins via une analyse d urine. C est aussi votre médecin généraliste qui vous dira quels examens effectuer selon votre âge et vos facteurs de risque, d autant plus qu ils ne sont pas tous nécessaires chaque année. Par exemple, le dépistage du cancer colorectal ou de l ostéoporose. belpress A partir de 50 ans, une mammographie est proposée aux femmes tous les deux ans et un examen de la prostate peut être conseillé aux hommes. Dépister une affection n est pas un objectif amusant, mais il est quand même plus rassurant de détecter que quelque chose ne tourne pas rond avant que cela ne devienne grave. Plus tôt une maladie est identifiée et prise en charge, plus facilement elle sera traitée. Et avec l âge, les examens se font plus nombreux parce que les facteurs de risque augmentent. Voici 7 bonnes résolutions pour vous y retrouver! 2. Je planifie mes examens de santé Prenez votre agenda et organisez les différents dépistages et consultations en fonction de vos préférences : au fil des mois pour les espacer dans le temps ou en quelques semaines pour en être quitte rapidement. Du moment que vous ne risquiez pas votre santé en postposant un examen! 3. Je prévois une visite annuelle chez le dentiste Afin de garder vos dents le plus longtemps possible et d éviter d en souffrir, il est important de vous rendre chez le dentiste chaque année. Le détartrage est indispensable, car il consiste à ôter la plaque dentaire logeant les germes et bactéries responsables de caries et susceptibles d attaquer les gencives. Votre dentiste contrôle aussi vos gencives de manière à déceler une éventuelle inflammation qui compromettrait le maintien des dents. 14

15 4. Je vais chez le dermato chaque année Les grains de beauté ou taches peuvent changer d aspect ou de couleur, ce qui peut quelquefois indiquer la présence d un cancer de la peau. Pour un dépistage précoce et un traitement efficace, faites examiner votre peau chez un dermatologue une fois par an. Parlez-lui aussi d autres particularités comme des boutons ou rougeurs ainsi que de problèmes aux ongles ou cheveux. 5. Je montre mes yeux à l ophtalmo A partir de 55 ans, mieux vaut se rendre chez l ophtalmologue chaque année pour le dépistage d une dégénérescence maculaire liée à l âge, d un glaucome ou autres troubles visuels. N oubliez pas que vos yeux sont précieux! 6. Au moindre doute, je fais vérifier mon ouïe Lorsque nous entendons moins bien, notre premier réflexe est de demander aux gens de se répéter et d augmenter le son de la télévision. Or, sans remédier à leur problème d audition, certaines personnes finissent par se couper de la société. Il existe pourtant des appareils auditifs très performants, surtout s ils sont utilisés de manière précoce. Donc, au moindre doute, faites contrôler votre ouïe chez un oto-rhinolaryngologue ou votre médecin traitant. 7. Je me mets au sport, oui mais après un contrôle chez le cardiologue Au-delà de 40 ans, si vous souhaitez pratiquer un sport ou vous y remettre, prévoyez d abord de passer un électrocardiogramme d effort (ECG). Cette mesure de précaution est nécessaire pour vérifier le fonctionnement de votre cœur et sa résistance à l effort. Cet examen se déroule chez un cardiologue. Les centres de ventes & locations UCMI mettent à disposition des membres Omnimut qui se préoccupent de leurs santés, du matériel d autocontrôle (ventes de tensiomètres, oxymètres, glucomètres, podomètres,...) de qualité, avec garanties ainsi que des vélos d appartement en location (*). (*) condition de location : uniquement réservé aux membres Omnimut en règle d assurances complémentaires. Traité(e) contre le cancer ou en phase de rémission? Offrez-vous une parenthèse! Avec la Parenthèse ZEN, vous pouvez vous ressourcer en prenant le temps d explorer vos 5 sens et vos émotions dans un centre wellness de qualité. Cette pause peut vous aider à retrouver confiance en vous et apprendre des méthodes pour déborder d énergie. Durant cette journée de détente encadrée par deux thérapeutes de l asbl «Au sein des femmes Belgique», vous pouvez accéder aux différentes infrastructures du centre telles que le hammam, le sauna, la piscine et les douches. Outre ces commodités, vous bénéficierez : d un atelier d expression créatrice qui vous permettra de prendre du recul d une initiation au watsu, forme de massage aquatique avec exercice respiratoire, pour vous relaxer d un coaching alimentation qui vous aidera à retrouver le goût. Après 16h30, vous pouvez même vous offrir un soin proposé dans le centre. EN PRATIQUE Les journées «Parenthèse Zen» sont destinées aux adultes atteints d un cancer ou en phase de rémission, membres ou non des Mutualités Libres, physiquement et mentalement aptes à participer aux ateliers proposés. Elles se tiendront de 9 h 30 à 16 h 30 le vendredi : 28 mars 2014 à Liège 25 avril 2014 à Limelette 20 juin 2014 à Tournai Le prix est de 30 euros pour les membres des Mutualités Libres (accès à l espace bien-être et dîner inclus), 50 euros pour les non-membres. Pour vous inscrire ou obtenir plus d informations, contactez le service promotion santé de l Union Nationale des Mutualités Libres au ou le service social d Omnimut au 04/ Dès votre inscription, vous recevrez le programme détaillé de la journée. 15

16 PSYCHOLOGIE UNE EXISTENCE EN DENTS DE SCIE COMMENT VIVRE AVEC UN TROUBLE BIPOLAIRE? Reporters Nous passons tous par des moments où nous soulèverions des montagnes et d autres où nous préférerions ne pas mettre le nez dehors. Ces changements d humeur restent généralement raisonnables et n entravent pas nos activités quotidiennes, mais dans certains cas ils peuvent prendre le pas sur le reste et sèment la pagaille dans notre vie. Chez environ 2 personnes sur 100, un trouble bipolaire ou une affection maniaco-dépressive est diagnostiqué après des années de recherche. Patrick Colemont est l un d entre eux. Il témoigne sur sa lutte courageuse, et parfois solitaire, contre cette maladie qui domine sa vie depuis plus de 20 ans. UN CRASH CRITIQUE «Lorsqu un trouble bipolaire vous est diagnostiqué, votre sentiment est double», commence Patrick, 52 ans. «D un côté, vous êtes soulagé, car votre affection est enfin reconnue et vous vous rendez compte que ça vous arrive, que vous ne pouvez rien y faire. D un autre côté, vous êtes envahi par le sentiment persistant que vous allez devoir vivre avec ce mal pour le restant de votre vie et que vous ne pourrez jamais totalement vaincre la maladie». Patrick a découvert pour la première fois sa vulnérabilité psychologique en Il venait de divorcer, son père était décédé, il avait changé de travail, déménagé dans une autre ville et venait tout juste d entamer une nouvelle relation. Cinq facteurs cruciaux qui ont déclenché un crash inévitable. «J arrêtais ma voiture sur le côté de la route pour ne pas provoquer d accident», raconte Patrick. ÉPISODE HYPOMANE OU MANIAQUE VERSUS DÉPRESSION Ce fut le début d un long parcours du combattant entre admissions, sorties et pertes personnelles. «C est un véritable séisme», explique Patrick. «Il y a d abord un grand choc, suivi de répliques entraînant toutes sortes de changements». Ces fluctuations d humeur sont iné- 16

17 vitables : les périodes d euphorie, de bonheur à l état pur et d énergie (épisodes hypomanes ou maniaques) alternent avec des périodes de dépression et de mélancolie. «Les épisodes hypomanes ne duraient généralement pas très longtemps chez moi : 4 à 6 semaines. Je bouillonnais d énergie, j avais plein d idées et je travaillais trois fois plus vite que d habitude! Ensuite, je me perdais de vue et je tombais dans une phase dépressive qui durait pas moins de 4 à 6 mois Je commençais à négliger des choses et des personnes, moi y compris, et tout me pesait». HANDICAP DE TRAVAIL Cette alternance de hauts et de bas exerce une grande pression non seulement sur la vie sociale de la personne, mais aussi sur l environnement de travail. C est alors que les choses ont dérapé pour Patrick. «Dans la mesure où, en tant qu indépendant, je n avais personne pour me diriger durant les périodes difficiles, j ai commencé à travailler sous contrat. Mon patron et mes collègues connaissaient ma situation et pourtant, j ai finalement été licencié, alors que je sortais tout juste d une dépression. C est évidemment mauvais pour la confiance en soi juste au moment où vous êtes à nouveau prêt, où vous êtes à nouveau capable de faire face et que vous voulez montrer de quoi vous êtes capable, vous êtes remercié. Ils ont principalement tenu compte des moments difficiles durant lesquels je ne pouvais utiliser qu un tiers de mes capacités, mais l épisode hypomane durant lequel j abattais trois fois plus de travail, personne n en a parlé! Ce n est qu à ce moment-là que j ai vraiment réalisé que j avais un handicap de travail. Cela fait maintenant quatre ans que je suis en invalidité et je souhaiterais plus que tout retravailler, mais ce n est pas évident, surtout à mon âge. Le stigmate qui colle à la peau des personnes atteintes d un trouble bipolaire ou autres fragilités psychologiques est encore trop important». IGNORANCE ET INCOMPRÉHENSION Le tabou relatif aux affections psychiques est, selon Patrick, en grande partie dû à un manque de connaissance de l entourage. «Nous n aimons pas en parler Et tout le monde n est pas enclin à écouter vos histoires. Il y a surtout une partie d ignorance. Beaucoup de personnes ne savent pas exactement ce qu est un trouble bipolaire. A cela s ajoute l incertitude sur la façon de réagir? Le contraste avec une affection physique ne peut pas être plus grand. Il y a des années, avant que je sois confronté à mes problèmes psychiques, j ai eu une blessure au genou qui m a immobilisé quelques semaines. Le premier jour, j ai reçu des appels, le deuxième, des cartes, le troisième, des visites et quand j ai recommencé à travailler, c est à peine si des ballons n étaient pas accrochés dans mon bureau. Si vous êtes en arrêt à cause d une affection psychique, personne ne vous contacte. Les gens appellent éventuellement votre famille pour demander ce qui ne va pas. Pas de fleurs, pas de cartes, pas de bon retour parmi nous. Au contraire : au travail vous devez souvent faire face à l incompréhension et à la méfiance. Vous avez une inscription sur le front : il n est pas fiable, il est malade dans sa tête. Il faut changer cet état d esprit le plus vite possible. Selon des chiffres récents, une personne sur quatre sera un jour confrontée aux affections psychiques Comment se fait-il que nous ayons autant de mal à les accepter?». DES HAUTS & DES BAS La famille de Patrick aussi a souffert de ses troubles de l humeur. «Pour ma femme, ma maladie était trop lourde à porter. Il lui était trop difficile de trouver un peu de stabilité entre tous ces hauts et ces bas. Si elle était restée avec moi, elle se serait perdue. Je ne peux pas lui en vouloir : durant les périodes dépressives, je passais la moitié de mon temps au lit et je m isolais totalement du monde extérieur, y compris d elle. Ce n est pas évident de vivre avec une personne comme ça. J ai entre-temps rencontré une nouvelle compagne. La compréhension et une bonne communication permettent à notre relation de tenir bon». Heureusement, Patrick a su transformer sa maladie en quelque chose de positif. Depuis quelques années, il s investit comme bénévole pour «Ups&Downs», une association pour les personnes maniaco-dépressives et leur entourage. Il y tient le rôle de sous-président et se charge, entre autres, de la communication. «Je crois beaucoup au contact avec les compagnons d infortune. Chez Ups&Downs, nous les mettons en relation, des personnes aux parcours différents confrontées au même problème. Ces rencontres débouchent sur beaucoup de soutien, de compréhension et de solidarité, des aspects indispensables pour nos membres. Notre principal conseil? Parlez en! Avec votre famille, vos amis, un psychologue ou un psychiatre Ne restez pas avec vos problèmes, cela n arrange rien». Vingt ans après être devenu maniaco-dépressif, Patrick est presque stable. Il se fait suffisamment encadrer, prend les bons médicaments et est régulièrement en contact avec des compagnons d infortune. Il souhaitait témoigner dans Profil sur son affection dans l espoir de réduire l incompréhension et le manque de communication sur les troubles bipolaires. Nous le remercions vivement pour son courageux récit. 17

18 QU EST-CE QU UN TROUBLE BIPOLAIRE? Un trouble bipolaire est un déséquilibre de l humeur. Les personnes qui en souffrent présentent des fluctuations d humeur extrêmes, sans que des événements extérieurs les déclenchent. Les personnes bipolaires expérimentent, d une part, des phases durant lesquelles leur humeur est exagérément «haute» : il est question d «état hypomane» si l élévation de l humeur est modérée et d un «état maniaque» si elle est très importante. D autre part, elles peuvent également expérimenter des phases durant lesquelles leur humeur est particulièrement «basse». On parle alors d un «état dépressif» léger ou sévère. Toutes les personnes bipolaires ne font pas de dépression : un épisode hypomane ou maniaque est suffisant pour diagnostiquer un trouble bipolaire. Comment reconnaître un épisode hypomane ou maniaque? dormir moins sans se sentir fatigué parler, penser, conduire plus vite prendre des décisions impulsives être rapidement distrait chercher la dispute se sentir fort, puissant et invulnérable Comment reconnaître une phase dépressive? dormir plus mais rester fatigué manger moins ou davantage éviter les contacts être susceptible et exagérément émotionnel penser à la mort Comment traiter un trouble bipolaire? Le meilleur traitement de l affection consiste en une combinaison de médicaments, de psychothérapie et de psycho-éducation. Ces derniers permettent aux patients et à leur famille de mieux connaître la maladie grâce à des conférences, des entretiens, des réunions, etc. En savoir plus sur les troubles bipolaires? Surfez sur En tant que partenaire, Omnimut soutient l action de Similes depuis plusieurs années. Bld Beaufraipont, 19/ Chênée 18

19 MÉDECINE ALTERNATIVE LA MICROKINÉSITHÉRAPIE LOCALISE ET SOULAGE LA DOULEUR au lieu d être guéries. La microkinésithérapie est une manière d assimiler ces expériences refoulées et de refaire fonctionner le corps normalement. Reporters Chaque jour, nous sommes exposés à toutes sortes d agressions : stress, virus et bactéries, pollution environnementale, fatigue Notre corps s efforce de combattre ces agressions, mais lorsqu elles sont trop intenses ou trop importantes, elles laissent une cicatrice sur le tissu. La microkinésithérapie peut aider à guérir ces cicatrices. COMMENT ÇA FONCTIONNE? Le microkinésithérapeute tâte manuellement le corps du patient. Via certains points, il peut sentir les flux énergétiques du corps. Chaque activité du corps (comme la circulation sanguine et la respiration) engendre un flux énergétique. S il est perturbé, cela signifie qu une cicatrise s est formée à cet endroit et qu elle cause un dysfonctionnement quelque part dans le corps. Une fois que le thérapeute a localisé ces cicatrices ou blocages, il exerce une légère pression afin de réactiver le flux énergétique. Les mains stimulent et mobilisent donc les différents tissus pour relancer le mécanisme d autorégulation du corps. Trois séances sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal, à intervalle de trois semaines. POUR QUI? La microkinésithérapie peut aider les personnes atteintes de plaintes diverses. Elle ne peut pas guérir des maladies chroniques graves comme l arthrite, mais elle peut aider à soulager la douleur, à évacuer le stress et à apprendre au patient à mieux gérer sa situation. QUI RÉALISE LE TRAITEMENT? Tout le monde ne peut pas assurer la thérapie. Seuls les kinésithérapeutes et médecins qui ont suivi une formation spécifique en microkinésithérapie peuvent le faire! Plus d infos! QU EST-CE QUE C EST? La microkinésithérapie est une technique de massage qui aide à rétablir le mécanisme d «autorégulation» du corps. Ce mécanisme nous permet de nous adapter aux différents environnements. En cas de stress ou de fatigue trop important, notre corps peut avoir du mal à gérer ces adaptations. Elles sont alors mémorisées Pour davantage d informations sur la microkinésithérapie, surfez sur 19

20 BIEN-ÊTRE MÉDITEZ! C EST BON POUR LA SANTÉ! On distingue généralement deux pratiques de méditation : La méditation de concentration, centrée sur un objet qui peut-être la respiration, une image, une formule répétitive (appelée «mantra»). La méditation transcendantale et certaines pratiques hindouistes (Yoga) en font partie. La méditation de Pleine Conscience, appelée également Mindfulness est dérivée du Bouddhisme, mais dépourvue de tout aspect religieux. Elle s inspire notamment de la méditation Vipassana. BELPRESS De nos jours, la méditation est de plus en plus utilisée par les médecins, psychologues ou psychiatres. Parce qu elle permet d apaiser notre esprit dans cette société bouillonnante, la méditation est extrêmement bénéfique pour la santé. Mais qu est-ce que la méditation au juste? Quelles sont les différentes formes? Comment est-elle utilisée dans le cadre médical? Profil vous ouvre l esprit sur cette pratique démystifiée. A l origine, la méditation était une pratique liée à la religion que l on retrouve d ailleurs encore, notamment dans le bouddhisme, l hindouisme et même dans la religion chrétienne. La première grande vague de méditation qui a atteint l Occident se situe dans les années 60 avec le mouvement Hippie (Flower Power). Il s agissait alors principalement de méditation transcendantale. Par la suite, la méditation a fait l objet de nombreuses études et est entrée dans le cadre académique et universitaire. Elle s est également peu à peu débarrassée de tout aspect religieux. «De manière schématique, on peut différencier ces deux pratiques méditatives par leur impact psychologique», explique le Dr Philippe Antoine, neuropsychiatre et hypnothérapeute à l Institut de Nouvelle Hypnose. «La pleine conscience est une méditation qui permet de se détacher, d observer les choses, d être le spectateur sans jugement de tout ce qu on vit au niveau psychique et corporel alors que la méditation de concentration provoque plutôt un attachement, une identification à des images, des symboles, des idées, des valeurs, etc». «Vipassana, le plus beau cadeau que je me suis offert» Sophie, 34 ans, est une adepte de la méditation Vipassana. Cette pratique méditative très ancienne s acquiert en suivant un cours résidentiel de 10 jours durant lequel, un code de conduite assez strict doit être respecté. Cette expérience qui s est révélée très difficile au départ a finalement totalement changé la perception du monde de cette jeune Bruxelloise : «Tout ce qui se passe autour de toi et en toi n a plus le même impact qu avant et tu rumines beaucoup moins, tu acceptes mieux ce qui t arrives, tu as plus de force, tu passes moins de temps à être en colère, à être fâché. Dans la 20

Le diabète. Suis-je concerné? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE

Le diabète. Suis-je concerné? La solidarité, c est bon pour la santé. MUTUALITE CHRETIENNE Le diabète Suis-je concerné? MUTUALITE CHRETIENNE La solidarité, c est bon pour la santé. Vous vous posez des questions sur le diabète? Vous vous demandez si vous êtes concerné? Vous connaissez une personne

Plus en détail

Assistance à l étranger

Assistance à l étranger En cas de problème de santé, téléphonez immédiatement. Important : si vous n avertissez pas la Centrale d Alarme de l Assistance à l étranger dans les 48h, aucune intervention ne vous sera octroyée. La

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 le diabète je peux l éviter! ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 Qu est-ce que le diabète? C est une maladie grave et silencieuse qui,

Plus en détail

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ Préface Le diabète est en augmentation

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Communiqué de presse Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Protection renforcée des titulaires de cartes de débit grâce à des mesures supplémentaires

Plus en détail

Partout et à tout moment

Partout et à tout moment Voyagez rassurés 2 Partout et à tout moment Partout et à tout moment. Quoi qu il arrive, Inter Partner Assistance vous assiste et vous conseille, n importe où, toute l année et à toute heure du jour ou

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier

Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier Communiqué de presse Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier Bruxelles, le 12 janvier 2011 A partir

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir -

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous allez être hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous êtes hospitalisé(e) suite à un accident ou une maladie? > Voici le récapitulatif de la marche à suivre, des frais et remboursements possibles

Plus en détail

Je travaille en Belgique

Je travaille en Belgique FICHES INFOS DU FRONTALIER FRANCO-BELGE Je travaille en Belgique Ma pension 2 Je travaille en Belgique Vous travaillez ou avez travaillé en Belgique, la fin de votre carrière professionnelle approche Quels

Plus en détail

Le médecin-conseil de votre mutualité

Le médecin-conseil de votre mutualité en pratique Le médecin-conseil de votre mutualité www.omnimut.be 1 www.omnimut.be Le médecin-conseil de votre mutualité le médecin-conseil de votre mutualité Vous êtes en incapacité de travail et percevez

Plus en détail

Narcolepsie. Informations et conseils. Narcolepsy

Narcolepsie. Informations et conseils. Narcolepsy Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Narcolepsie Narcolepsy Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.

Plus en détail

Hospitalia Continuité. Pour continuer à bénéficier d une assurance hospitalisation à bon prix quand on n a plus celle de son employeur.

Hospitalia Continuité. Pour continuer à bénéficier d une assurance hospitalisation à bon prix quand on n a plus celle de son employeur. Si vous quittez votre employeur, que devient votre assurance hospitalisation? Hospitalia Continuité. Pour continuer à bénéficier d une assurance hospitalisation à bon prix quand on n a plus celle de son

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Projet Edudora² Luxembourg

Projet Edudora² Luxembourg Projet Edudora² Luxembourg Personnes de contact: EDUcation thérapeutique et préventive face au Diabète et à l Obésité à Risque chez l Adulte et l Adolescent CRP-Santé Marie-Lise Lair (+352) 26 970 752

Plus en détail

Mon médecin m annonce que j ai un diabète gestationnel : que faire?

Mon médecin m annonce que j ai un diabète gestationnel : que faire? Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Lilly propose et développe des traitements innovants pour la prise en charge du diabète et de ses complications. INVENTIV

Plus en détail

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS...

Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Les Maladies Rénales Le Diabète, et MOI? Je m informe, Je suis sensibilisé(e), J AGIS... Une initiative de Avec la participation de En partenariat avec Ensemble pour notre santé! Les données clefs en Bretagne

Plus en détail

L OBESITE Sommet de l iceberg!

L OBESITE Sommet de l iceberg! L OBESITE Sommet de l iceberg! Docteur Patrick Van Alphen Médecine et Psychologie de l Obésité Clinique du Poids Idéal CHU Saint-Pierre Depuis quelques dizaines d années : Augmentation de la graisse dans

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Sommaire 3 LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE: UN CONTEXTE NOUVEAU POUR L ÉPARGNE CONSTITUÉE

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

En savoir plus sur le diabète

En savoir plus sur le diabète En savoir plus sur le diabète 2 Qu est-ce que le diabète? Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang, on appelle cela l hyperglycémie. Le diabète est une maladie chronique qui survient

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2015 VOS PRESTATIONS MALADIE Sommaire Les bénéficiaires de l assurance maladie 3 Bénéficier des prestations 4 Le médecin traitant 5 Les taux de

Plus en détail

La mise en ordre de mutuelle

La mise en ordre de mutuelle Version n : 1 Dernière actualisation : 14-12-2007 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une mutuelle? 3) Qu est-ce que la mise en ordre de mutuelle? 4) Qu entend-on par «remboursement des soins de

Plus en détail

Dentalia Plus. avantages pour garder le sourire

Dentalia Plus. avantages pour garder le sourire Dentalia Plus 5 avantages pour garder le sourire Omnimut Mutualité Libre de Wallonie, agent d assurances, N OCM 5002c pour la SMA Mutuelle Entraide Hospitalisation, agréée sous le n de code OCM 750/01

Plus en détail

Denta Plus. L assurance soins dentaires de la Mutualité Libérale. Hospitaal-Plus. Hôpital Plus

Denta Plus. L assurance soins dentaires de la Mutualité Libérale. Hospitaal-Plus. Hôpital Plus L assurance soins dentaires de la Mutualité Libérale Hospitaal-Plus Hôpital Plus 2 , allez chez le dentiste avec le sourire Il est important que vous ayez des dents belles et saines tout au long de votre

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

La perte de poids avec «Ideal Protein»

La perte de poids avec «Ideal Protein» http://www.idealprotein.com La perte de poids avec «Ideal Protein» «Si je vous donne un régime équilibré, vous mangerez mieux, vous ne gagnerez pas de poids, mais vous ne perdrez pas de poids non plus!»

Plus en détail

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!»

KOPIE. Le diabète gestationnel. «Prévention pour la mère et l enfant!» Le diabète gestationnel «Prévention pour la mère et l enfant!» www.associationdudiabete.ch Pour vos dons : PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera

Plus en détail

Accès aux soins des étrangers

Accès aux soins des étrangers Accès aux soins des étrangers Quels freins? Quelles perspectives? 24 mai 2007 P. LAFLANDRE CPAM BEAUVAIS Accès aux soins des étrangers ETRANGER COUVERT PAR SON PAYS ETRANGER EN SITUATION REGULIERE DEMANDEUR

Plus en détail

Etudes, stages, séjours à l étranger. Quelles démarches et quelles prises en charge pour votre SANTÉ?

Etudes, stages, séjours à l étranger. Quelles démarches et quelles prises en charge pour votre SANTÉ? Etudes, stages, séjours à l étranger Quelles démarches et quelles prises en charge pour votre SANTÉ? Carte Européenne d Assurance Maladie C est quoi? Lorsque vous partez dans un pays européen pour étudier,

Plus en détail

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA

«Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA ID: «Evaluation de l activité physique chez les enfants et adolescents à l aide d une méthode objective» SOPHYA Swiss children s objectively measured physical activity Questionnaire pour les parents sur

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Mise à jour : mai 2014 Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Vous êtes agent RATP,

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Bouger, c est bon pour la santé!

Bouger, c est bon pour la santé! Bouger, c est bon pour la santé! Tous concernés! De quoi s agit-il? Il s agit de toute activité physique, dès lors que nous bougeons. Ainsi tous les pas comptent, comme ceux que nous faisons chez nous

Plus en détail

Liste des pièces nécessaires pour une demande d admission à l Aide sociale à l hébergement

Liste des pièces nécessaires pour une demande d admission à l Aide sociale à l hébergement Liste des pièces nécessaires pour une demande d admission à l Aide sociale à l hébergement dgdfjj h 1 Certains justificatifs sont à fournir uniquement pour la première demande d aide sociale, et ne sont

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques

CENTRE DU DIABETE CLINIQUE SAINT-JEAN. Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques CLINIQUE SAINT-JEAN Centre de traitement multidisciplinaire pour personnes diabétiques 1 Madame, Mademoiselle, Monsieur, Bienvenue au Centre du Diabète de la. Nous sommes un centre de traitement multidisciplinaire

Plus en détail

Le diabète et vous : Gérez votre mode de vie. Réduisez vos risques. fmcoeur.ca

Le diabète et vous : Gérez votre mode de vie. Réduisez vos risques. fmcoeur.ca Le diabète et vous : Gérez votre mode de vie. Réduisez vos risques. fmcoeur.ca Le saviez-vous? Le diabète est un facteur de risque associé aux maladies du cœur et aux AVC. Environ 1,8 million de Canadiens

Plus en détail

Gros plan sur les statuts Omnio et BIM!

Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! EN PRATIQUE Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! Une brochure des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 commu@mloz.be Photos > Reporters www.mloz.be (

Plus en détail

Demande de Prestation de Compensation ou de renouvellement d Allocation Compensatrice

Demande de Prestation de Compensation ou de renouvellement d Allocation Compensatrice 12695*01 1 Renouvellement ou révision d Allocation Compensatrice pour Tierce Personne ACTP Renouvellement ou révision d Allocation Compensatrice pour Frais Professionnels ACFP Prestation de Compensation

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

MON carnet accès santé

MON carnet accès santé MON carnet accès santé Direction + Diane Milliard Rédaction + Sylvie Dubois Supervision + Suzanne Pinard Révision linguistique + Chantal Gosselin Conception graphique + Agence Médiapresse inc. Ce projet

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 1 de l adulte Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Remplir ou coller ici la vignette de votre mutuelle Vignette mutuelle Nom :... Prénom :... Âge :... Adresse :... Tél. :... Type de diabète :... Votre Traitement :... En cas d

Plus en détail

Flotte Automobile (-3,5t)

Flotte Automobile (-3,5t) Flotte Automobile (-3,5t) ASSISTANCE AUX ENTREPRISES Votre parc toujours en mouvement Panne, accident, vol, gestion... AXA Assistance vous simplifie la vie à tous les niveaux. Un simple véhicule immobilisé

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

GROS PLAN SUR LES STATUTS

GROS PLAN SUR LES STATUTS CONSEIL PRATIQUE Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! GROS PLAN SUR LES STATUTS GROS PLAN SUR LES STATUTS OMNIO ET BIM! Les soins médicaux peuvent avoir de lourdes conséquences sur le portefeuille des

Plus en détail

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare 11/06/2013 12:53 Page i Eurocare 11/06/2013 12:53 Page ii Un problème avec votre Toyota? Contactez Eurocare! Vous êtes en Belgique, formez le n gratuit 0800-12022 Vous êtes à l étranger*, formez le +32-2-773

Plus en détail

Carte d'identité provisoire Kids ID eid

Carte d'identité provisoire Kids ID eid Préambule: Voyager avec des documents d identité belges Utilisation possible de documents d identité belges pour voyager dans une cinquantaine de pays. Acceptation des documents d identité belges pour

Plus en détail

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR DANS CE GUIDE VOUS TROUVEREZ DES INFORMATIONS CONCERNANT LES DIFFERENTS TYPES DE PERMIS, COMMENT LES OBTENIR ET RENOUVELER, SUR LES AUTRES DOCUMENTS DONT VOUS AVEZ BESOIN (RESIDENZA,

Plus en détail

GUIDE DES FRONTALIERS

GUIDE DES FRONTALIERS Avec le soutien de l Union européenne SOMMAIRE Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6.1 Fiche 6.2 Fiche 6.3 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10 Fiche 11 Fiche 12 Fiche 13 Fiche 14 Fiche 15 Généralités

Plus en détail

Prévenir... les troubles du sommeil

Prévenir... les troubles du sommeil Prévenir... les troubles du sommeil 14 Le sommeil est un élément clef de bonne santé Les plaintes des insomniaques sont multiples : «Je n arrive jamais à m endormir avant deux heures du matin» ; «je me

Plus en détail

L incapacité de travail. Guide pratique

L incapacité de travail. Guide pratique L incapacité de travail Guide pratique 2014 EN INCAPACITÉ DE TRAVAIL? Conseils, formalités administratives, indemnités... Vos réponses au 0800 10 9 8 7 Numéro gratuit Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00

Plus en détail

ETUDIANTS DE TOUS PAYS

ETUDIANTS DE TOUS PAYS ETUDIANTS DE TOUS PAYS Vous avez moins de 55 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité. Nous vous

Plus en détail

Vous partez en vacances

Vous partez en vacances Fiche mémo 1 Fiche mémo 1 France en France : Munissez-vous, ainsi que chaque membre de la famille, de votre carte Vitale et de votre carte d organisme complémentaire. Si vous êtes en arrêt de travail avant

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR DANS CETTE GUIDE VOUS TROUVEREZ DES INFORMATIONS CONCERNANT LES DIFFERENTS TYPES DE PERMIT, COMMENT LES OBTENIR ET RENOUVELLER, SUR LES AUTRES DOCUMENTS DONT TU A BESOIN (RESIDENZA,

Plus en détail

TOUJOURS EN MOUVEMENT. MOBILE DANS TOUTE L EUROPE AVEC MINI MOBILE CARE. MINI Service

TOUJOURS EN MOUVEMENT. MOBILE DANS TOUTE L EUROPE AVEC MINI MOBILE CARE. MINI Service TOUJOURS EN MOUVEMENT. MOBILE DANS TOUTE L EUROPE AVEC MINI MOBILE CARE. MINI Service ON REPART TOUT DE SUITE. GRÂCE À MINI MOBILE CARE. Votre MINI est une vraie battante. Chaque ligne droite, chaque virage

Plus en détail

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute Offre à l attention de Monsieur Promu P2014 Vous Nom : Monsieur Promu P2014 Adresse :, Date de naissance : 01/06/1989 Age à la souscription :

Plus en détail

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud)

Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Compétences pour vivre chez soi (exemple d Arnaud) Arnaud Arnaud a 32 ans. Il présente de l'autisme et une déficience intellectuelle modérée. Arnaud vit seul dans sa maison. En journée, il va dans un service

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Demande du complément de libre choix du mode de garde (association, entreprise habilitée ou micro-crèche) Prestation d accueil du jeune enfant

Demande du complément de libre choix du mode de garde (association, entreprise habilitée ou micro-crèche) Prestation d accueil du jeune enfant Demande du complément de libre choix du mode de garde (association, entreprise habilitée ou micro-crèche) Prestation d accueil du jeune enfant 12399*02 Merci de compléter également un formulaire de déclaration

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73. Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.65 QUESTIONNAIRE DE DEVELOPPEMENT Merci de bien vouloir remplir ce questionnaire

Plus en détail

Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir

Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir Diabète posttransplantation: ce que les patients doivent savoir Qu est-ce que le diabète? Le diabète est une maladie qui modifie la façon dont votre organisme produit et utilise une hormone nommée insuline,

Plus en détail

des Côtes d Armor AAH

des Côtes d Armor AAH des Côtes d Armor AAH Demande d Allocation aux Adultes Handicapés de Complément de Ressources et d Affiliation à l assurance vieillesse d une tierce personne 1 Pièces à joindre Pour permettre le traitement

Plus en détail

Forfait Modulo MOBILE Forfait Modulo TAB Forfait Modulo ADSL Et des communications internationales

Forfait Modulo MOBILE Forfait Modulo TAB Forfait Modulo ADSL Et des communications internationales Guides tarifaires des offres : Forfait Modulo MOBILE Forfait Modulo TAB Forfait Modulo ADSL Et des communications internationales "Le forfait Modulo s adapte à moi chaque mois! " L OFFRE EN DETAIL Composé

Plus en détail

Maigrir sans stress sans stress vous maigrirez

Maigrir sans stress sans stress vous maigrirez Maigrir sans stress sans stress vous maigrirez Prof. Alain Golay Service d enseignement thérapeutique pour maladies chroniques Hôpitaux Universitaires de Genève Estime de soi Affirmation de soi Gestion

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail