Retour à la base. Bill Smith. SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retour à la base. Bill Smith. SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY"

Transcription

1 Retour à la base Bill Smith SUNY ESF Wood Products New England Kiln Drying Association Syracuse, NY

2 Pourquoi séchons-nous le bois?

3 Le bois est un tissu fibreux structurel qui supporte les plantes ligneuses - ARBRES: L humidité est nécessaire à la photosynthèse et la croissance des arbres L eau est présente sous deux formes : Eau libre dans les cavités cellulaires Eau liée dans les parois cellulaires Le bois rétrécit à mesure que l eau se retire des parois cellulaires

4

5 Le bois utilisé pour les principales applications industrielles et commerciales doit être séché: Poteaux traités, Traverses chemin de fer, Pieux Bois de construction (structure) Bois d utilisation intérieure (apparence) Planchers Meubles Armoires

6 Poteaux traités, Traverses chemin de fer, Pieux Cible sous 25-30% TH, assez sec pour traiter Bois de construction (structure) Cible - < 19% TH, diminue gauchissement et les moisissures Bois d utilisation intérieure (apparence) Cible 6-8% TH, Stabilité dimensionnelle pour usage intérieur HR% et THE%

7 Température Definitions: Degré de chaleur ou de froid; mesure indirecte de la chaleur, énergie. % Humidité Relative Ratio de la quantité de vapeur d eau présente dans l air sur la quantité totale de vapeur d eau que peut contenir l air saturé à une température donnée. THE % Teneur en Humidité d Équilibre Teneur en humidité à laquelle le bois ne gagne ni ne perd d humidité lorsqu il est soumis à des conditions données (fixes) de température et d humidité relative

8 Teneur en Humidité d Équilibre et Humidité Relative HR % THE %

9 HR et THE isotherme de sorption

10 Quelques règles au sujet du bois: Le bois humide, avec eau libre (au dessus du PSF, ~30%MC) est sensible aux moisissures, champignons et insectes. Le bois (matériau) rétrécit quand l eau liée s évapore. Le sciage rétrécit quand le bois (matériau) rétrécit.

11 Anatomie du bois: Résineux Pin, épinette, sapin, sapin Douglas, pruche, cèdre, etc. Feuillus érable, cerisier, bouleau, chêne, frêne, noyer, etc. Le bois est principalement composé de fibres.

12

13 Ce qui rend le bois special? C est un matériau hétérogène - Différentes essences Feuillus vs Résineux Bois cœur vs Aubier Bois initial vs Bois final (Bois printemps vs Bois d été) Type de Cellules, Anatomie, Structure fibres, trachéides, vaisseaux, rayons. Densité, Porosité Perméabilité ANATOMIE du BOIS!!

14 Pin Rouge Scanning Electron Micrograph Courtesy of the SUNY ESF N.C. Brown Center for Ultrastructure Studies

15 Pin Blanc Scanning Electron Micrograph Courtesy of the SUNY ESF N.C. Brown Center for Ultrastructure Studies

16 Érable à Sucre Scanning Electron Micrograph Courtesy of the SUNY ESF N.C. Brown Center for Ultrastructure Studies

17 Chêne Rouge Scanning Electron Micrograph Courtesy of the SUNY ESF N.C. Brown Center for Ultrastructure Studies

18 Quelques règles au sujet du bois: Le bois dense ont un taux de retrait plus élevé, parce qu il y a plus de matière. Bois final a plus de retrait que le bois initial. L érable et le chêne ont plus de retrait que le pin. La perméabilité est différente selon l'orientation;. Longitudinal vs. transversal Radial vs. Tangentiel

19

20

21 règle générale retrait tangentiel Résineux, comme le pin blanc rétrécissent d environ 5-6 % de vert à 0% - ~ 1 % / 5.5% de changement de TH Feuillus, comme l érable et le chêne rétrécissent d environ 8 % de vert à 0% - ~ 1 % / 4% de changement de TH

22

23

24 Le retrait longitudinal du bois est très faible, 0.1% Sauf pour le bois juvénile et le bois de réaction (bois de compression and bois de tension)

25 Le retrait longitudinal de Sauf pour - planches est très faible. Les planches avec bois juvénile and de réaction (bois de compression et de tension) Les planches avec déviation du fil (composante transversale dans la direction longitudinale). C est ce qui explique les gauchissements!

26

27 Le procédé de séchage - Empilement Séparer les sciages pour faciliter le transfert d énergie pour chauffer le bois et evaporer H 2 O. Fournir un bon support pour maintenir les sciages et conserver la rectitude. Programmes de séchage Température appropriée et THE% pour les TH durant le séchage. Température sèche, Température humide, Dépression, Humidité Relative, THE.

28

29

30

31

32 Alors, quel est le problème?? Séchage du bois devrait être facile! Le problème, selon moi, c'est que les choses changent: Est-ce que le bois est toujours le même? Essence (Chêne rouge du nord ou du sud), Différence de Densité; taux de croissance, Zone humide, Infections bactériennes Changements de procédure TH% Initiale Vert, séché à l air, Préséché? Séchoirs différents. Problèmes avec les équipements Erreurs humaines, Les Gens.

33 la Base: Connaissez votre bois. Connaissez la psychrométrie - Températures, THE%, HR%. Garder le bois droit. Apprenez à connaître vos programmes de séchage. Suivez vos programmes de séchage. Atteindre l'objectif de TH, sans stress résiduel de séchage Couleur appropriée. Relevez le défi!

34 Merci! Questions? Commentaires? Bill Smith 315/

Technologie du bois. Propriétés physiques

Technologie du bois. Propriétés physiques Technologie du bois Nous verrons d abord les propriétés physiques du bois avant d aborder ses propriétés mécaniques, sa durabilité, son comportement au feu, et enfin sa densité et sa dureté. L anatomie

Plus en détail

L HUMIDITé DU BOIS. fiche technique 1

L HUMIDITé DU BOIS. fiche technique 1 Le bois, qui est issu d un végétal est intimement lié à l eau. Le taux d humidité est un paramètre non évident au premier abord puisqu il se mesure même sur du bois sec. Pourtant ce paramètre est capital

Plus en détail

Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre. Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy)

Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre. Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy) Caractéristiques du matériau Bois, Pathologies et précautions de mise en œuvre Gaël SIMON (ESB) d après Jean-Yves JOINEAU (LRPC Nancy) Sommaire 1. Les ponts / passereles en bois (exemples) 2. Caractéristiques

Plus en détail

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Mécanique Jean-François BOCQUET (MdC) Laurent BLERON (Prof) Transfert de masse Romain Rémond (MdC) Chimie, Anatomie Arnaud BESSERER (MdC) Marie Christine

Plus en détail

Les bois modifiés thermiquement

Les bois modifiés thermiquement Les bois modifiés thermiquement Carl Tremblay, chercheur Produits à valeur ajoutée Division de l'est www.valuetowood.ca www.valeuraubois.ca www.valeuraubois.ca Introduction Bois modifié thermiquement :

Plus en détail

Bois de sciage ou de chauffage Lequel est le plus payant?

Bois de sciage ou de chauffage Lequel est le plus payant? Bois de sciage ou de chauffage Lequel est le plus payant? Évaluation effectuée par: Pierre Ethier, Claude Poirier, Denis Corbeil et Michel R. Lafleur Juin 2013 Objectifs de la présentation Présenter les

Plus en détail

Le chauffage au bois déchiqueté

Le chauffage au bois déchiqueté Un mode de chauffage moderne et non polluant en pleine expansion Le chauffage au bois déchiqueté Qualiflam Bois La Croix de la Cadoue - 86240 Smarves 05 49 52 23 08 La Région Poitou-Charentes s est fixé

Plus en détail

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15

Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Note d information sur les développements fongiques après traitement thermique «56/30» NIMP15 Depuis que le traitement thermique relatif à la NIMP 15 a été mis en application, il est apparu, dans certains

Plus en détail

Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité

Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité Cryptoméria du Japon de l île de la Réunion : comportement au séchage et rétractabilité Le développement de la ressource de Cryptomeria japonica (ou cryptoméria du Japon) sur l île de la Réunion a incité

Plus en détail

Traiter et Soigner les bois

Traiter et Soigner les bois Pour bien agir, bien connaître les régions à risques. les termites sont plus présents dans le Sud, Corse, Sud-Ouest et l Ouest de la France ainsi qu en région parisienne. Bois attaqués: Tous les types

Plus en détail

Gestion de l humidité dans la rénovation. www.tyeco2.com

Gestion de l humidité dans la rénovation. www.tyeco2.com Gestion de l humidité dans la rénovation 1 Une réhabilitation thermique implique le renforcement de l isolation Les travaux d isolation peuvent modifier le comportement hygrothermique des parois Les maîtres

Plus en détail

savoir choisir, acheter, utiliser

savoir choisir, acheter, utiliser Le bois de chauffage savoir choisir, acheter, utiliser «La Région Poitou-Charentes s est fixée comme ambition de respecter le Protocole de Kyoto à l échelle du territoire. Pour atteindre cet objectif,

Plus en détail

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement :

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement : Application Bois Construction Assemblages Bois et dérivés Conception système A B C Centre technique du bois et de l ameublement 2007 Reproduction interdite. BOIS MASSIFS STRUCTURAUX Définition : Bois sciés

Plus en détail

Arbres indigènes du Nouveau-Brunswick

Arbres indigènes du Nouveau-Brunswick Atelier Foresterie Conifères (10 espèces) Feuillus (19 espèces) Arbres indigènes du Nouveau-Brunswick Vous devez savoir : Comment les identifier Tolérance à l ombre Taille et âge à maturité Conifères Sapin

Plus en détail

DÉBITER DU BOIS MASSIF

DÉBITER DU BOIS MASSIF DÉBITER DU BOIS MASSIF Sommaire I. L exploitation forestière... 2 1. L abattage en plaine... 3 2. L abattage en montagne... 3 II. Méthode d abattage... 3 1. Choix et désignation de l abattage... 3 2. L

Plus en détail

LA VIE N EST PAS UNE LIGNE DROITE

LA VIE N EST PAS UNE LIGNE DROITE LA VIE N EST PAS UNE LIGNE DROITE Ce n est pas la nature qui a créé les lignes droites: ce sont les limitations de la technologie. Bolefloor permet un retour à un état naturel: des lignes organiques comme

Plus en détail

Contrôler le facteur «humidité» dans la miellerie.

Contrôler le facteur «humidité» dans la miellerie. Contrôler le facteur «humidité» dans la miellerie. Philippe COUGNET Guide nature et apiculteur Dossier Miel Nous savons tous que le taux dʼhumidité du miel doit être inférieur à 18 %. Or, bien souvent,

Plus en détail

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction sommaire A. Introduction confort thermique considérations murs cycle de vie énergie grise B. Matériaux de construction Le bois La terre La maçonnerie à joint mince C. Matériaux d isolation isolation répartie

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Transfert de vapeur d eau

Transfert de vapeur d eau S8-Transfert Hygrothermique 1. Problématique Humidité dans les logements L air contenu dans les logements contient toujours de la vapeur d eau. A l intérieur ceci est dû en partie par l activité humaine

Plus en détail

L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION. Par Alain Morissat

L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION. Par Alain Morissat EXPERTS CONSEILS L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION Par Alain Morissat LE BOIS Matériau noble naturel et renouvelable. Excellent pouvoir d isolation et n accumule pas de charges électrostatiques Élément

Plus en détail

Contexte de l ouvrage

Contexte de l ouvrage Contexte de l ouvrage L utilisation des bois sous différentes formes s est développée depuis une trentaine d années à Madagascar, en relation avec la reprise des exportations de bois brut ou travaillé,

Plus en détail

Le procédé de thermotransformation;

Le procédé de thermotransformation; 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Présentation de PCI Industries; Le procédé de thermotransformation; Caractéristiques de nos fours; Aperçu des produits fabriqués; Groupe de recherche sur la thermotransformation

Plus en détail

SOLS ECOLOGIQUES. Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister

SOLS ECOLOGIQUES. Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister SOLS ECOLOGIQUES Sols argile Lames de terrasse Parquets Parquets à clipser Meister Liège et linoleum naturel Meister 87 Sols Argile Argilus Sols finitions (35 kg) Avantages - Ecologiquement responsable.

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER

POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER POURRITURE CUBIQUE SUR LE GRAND MAT DU MARTROGER Chaque année, au moment du carénage, il est fait une inspection de l ensemble du bateau. CONSTAT Nous avons constaté des points de pourriture sur le grand

Plus en détail

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur

le réflexe feuillus! Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Crédit : Estelle BILLIOTTE, Agence JOLY&LOIRET, Le Grand Parquet FONTAINEBLEAU Adoptez Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur Les bonnes raisons d utiliser les feuillus dans la réalisation

Plus en détail

Conseil de l industrie forestière du Québec

Conseil de l industrie forestière du Québec Conseil de l industrie forestière du Québec Drying in the North Using Continuous Kiln Technology (DPK) / Sécher en conditions nordiques avec la technologie des séchoirs en continu (SDC) Fred Spinola 16

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

FPInnovations 319, rue Franquet Québec (Québec) G1P 4R4. Programme des technologies transformatrices Projet n o TT4.3.03 201005167.

FPInnovations 319, rue Franquet Québec (Québec) G1P 4R4. Programme des technologies transformatrices Projet n o TT4.3.03 201005167. FPInnovations 319, rue Franquet Québec (Québec) G1P 4R4 Programme des technologies transformatrices Projet n o TT4.3.03 201005167 Élément 4 : Initiative de recherche sur les bois feuillus Développement

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

Adoptez le réflexe feuillus!

Adoptez le réflexe feuillus! Adoptez le réflexe feuillus! Crédit : Chloé de la Chaise Les feuillus, la solution pour l aménagement extérieur FEUILLUS D EXTÉRIEUR Châtaignier I Chêne I Frêne I Robinier Châtaignier I Chêne I Frêne

Plus en détail

Principe de précaution! 8 Catégorie de produits TYPE A partir du 1/1/2010 g/l prêt à être utilisé Revêtements mats pour murs et plafonds Revêtements brillants pour murs et plafonds Murs extérieurs

Plus en détail

Dimensions des bois commerciaux. Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique.

Dimensions des bois commerciaux. Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique. Dimensions des bois commerciaux Les tableaux ci-après donnent les dimensions les plus courantes pour les pièces de bois commercialisées en Belgique. Le taux d humidité affecte les dimensions du bois (retrait,

Plus en détail

Stora Enso ThermoWood. Le choix écologique. www.storaenso.com

Stora Enso ThermoWood. Le choix écologique. www.storaenso.com Stora Enso ThermoWood Le choix écologique www.storaenso.com Stora Enso Pour le bien des hommes et de la planète tout entière. Stora Enso est un fournisseur leader de solutions renouvelables dans l emballage,

Plus en détail

Déshumidification de l air

Déshumidification de l air Déshumidification de l air Gérard Chassériaux Institut National d Horticulture - Angers INH De la science du végétal à la culture du paysage Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier

Plus en détail

BOIS BRUT EN STOCK. Allo: 03.29.62.23.62 PLOTS AVIVES BASTINGS 20 ESSENCES BOIS SECS

BOIS BRUT EN STOCK. Allo: 03.29.62.23.62 PLOTS AVIVES BASTINGS 20 ESSENCES BOIS SECS BOIS BRUT EN STOCK PLOTS AVIVES BASTINGS 20 ESSENCES BOIS SECS Allo: 03.29.62.23.62 BOIS EXOTIQUES Prix public HT indicatif au 01/05/2014 NIANGON Epais Stock Plot Le m³ Grain moyen maillure forte / surface

Plus en détail

Classes d'emploi. == ============www.lignum.ch Informations complémentaires= = = = = = = ==========Classes d'emploi=

Classes d'emploi. == ============www.lignum.ch Informations complémentaires= = = = = = = ==========Classes d'emploi= = Classes d'emploi La norme SN EN 335 distingue, en dehors de l environnement marin qui ne concerne pas la Suisse, 4 classes d emploi. Les critères de répartition entre ces classes sont l humidité du et

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons : - l isolation thermique : L'isolation thermique désigne l'ensemble des techniques mises

Plus en détail

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives

L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives Vivre sainement avec un hygromètre pour air ambiant. L hygromètre pour air ambiant indique de façon très compréhensible les valeurs optimales relatives au climat et ce en fonction de la saison et de la

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

Considérations du patron de débitage et des dimensions lors du chargement des séchoirs de bois de construction

Considérations du patron de débitage et des dimensions lors du chargement des séchoirs de bois de construction Considérations du patron de débitage et des dimensions lors du chargement des séchoirs de bois de construction Retour à la base Marc Savard Chercheur en séchage du bois 22 e Édition des Ateliers-Conférences

Plus en détail

Traitement de préservation des bois

Traitement de préservation des bois Etapes à suivre pour le «Choix d un bois naturellement durable ou traité» Classe d emploi de l ouvrage Traitement de préservation des bois Choisir une essence (résineuse, feuillue ou tropicale) Vérifier

Plus en détail

CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur www.codeve.fr ou au tél: 04 70 28 93 08

CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur www.codeve.fr ou au tél: 04 70 28 93 08 CODEVE LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/11 TRAITEMENT BOIS TERMITE ACRYLIQUE Traitement bois termite préventif pour traiter tous types de bois de construction. Très bonne protection préventive des bois.

Plus en détail

Questions & Réponses pour l interprétation de la PI-07

Questions & Réponses pour l interprétation de la PI-07 Questions & Réponses pour l interprétation de la PI-07 Pour des questions liées aux Options B et B-1, voir les Q & R #1 à 15. Pour des questions liées à l Option E, voir les Q & R #16 et 17. Pour des questions

Plus en détail

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat KRONOMOB Panneaux et isolants pour la construction bois une nouvelle idée de l'habitat kronobois kronotherm kronotec Le concept Kronomob a été développé par Kronofrance pour répondre aux besoins de l'eco-construction

Plus en détail

La moisissure. Causes Prévention Combattre

La moisissure. Causes Prévention Combattre La moisissure Causes Prévention Combattre Moisissure La moisissure, qu est-ce que c est? Elément écologique indissociable de notre environnement naturel. Terme générique désignant une multitude d espèces

Plus en détail

Vente de parquet en ligne

Vente de parquet en ligne Vente de parquet en ligne Nous contacter: Qui sommes nous? Pourquoi acheter son parquet sur internet? Notre but chez Iroko est de faciliter la vie de nos clients: vous cliquez, commandez et votre parquet

Plus en détail

Fiche Essences / Pin Sylvestre Belgian WOODFORUM

Fiche Essences / Pin Sylvestre Belgian WOODFORUM Fiche Essences / Pin Sylvestre Belgian WOODFORUM Nom scientifique Pinus sylvestris Famille Pinaceae Provenance Europe, Asie du Nord vzw Hout Description aubier: blanc à blanc jaunâtre duramen: clair à

Plus en détail

ANNEXE 1 : LE RETRAIT DU BOIS. Définition des coefficients de retrait et de gonflement

ANNEXE 1 : LE RETRAIT DU BOIS. Définition des coefficients de retrait et de gonflement ANNEXES 65 66 ANNEXE : LE RETRAIT DU BIS Définition des coefficients de retrait et de gonflement 67 68 LE RETRAIT DU BIS Définition des coefficients de retrait et de gonflement / HDXGDQVHERLV Le bois,

Plus en détail

protection du bois - Alternatives à l'utilisation

protection du bois - Alternatives à l'utilisation Développement de méthodes non biocides de protection du bois - Alternatives à l'utilisation des biocides classiques? Philippe GERARDIN, LERMAB, Faculté des Sciences et Technique, Vandoeuvre Site internet:

Plus en détail

Durabilité et préservation des bois

Durabilité et préservation des bois préservation des bois Méthodologie de 1 Durabilité des ouvrages bois Réflexions de mise en œuvre du matériau: choix du matériau: aptitude à l emploi durée de service souhaitée mise en service d un matériau

Plus en détail

Une solution naturelle et durable

Une solution naturelle et durable Tuile de Bois CHATAIGNIER naturel COUVERTURE BOIS NATURELLE / ECOLOGIQUE Une solution naturelle et durable Atouts Bois français, géré durablement. Essence traditionnelle, robuste et durable. Bonne stabilité

Plus en détail

Les fiches de. Bois & Charpente. Liste des fiches de Bois & Charpente

Les fiches de. Bois & Charpente. Liste des fiches de Bois & Charpente Liste des fiches de Bois & Charpente Bois & Charpente Le bois possède une forte résistance mécanique et au feu. Il ne s enflamme qu à 365 C, n explose pas, se consume lentement. En cas d incendie l intervention

Plus en détail

MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES

MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES MODULE DES SCIENCES APPLIQUÉES Étude de conception de séchoir à bois spécialisé PROJET APPLIQUÉ DE FIN D ÉTUDES EN INGÉNIERIE DANS LE CADRE DU PROGRAMME DE BACCALAURÉAT EN GÉNIE ÉLECTROMÉCANIQUE Présenté

Plus en détail

Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81.

Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81. Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81.05 FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement

Plus en détail

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT

CHAMPIGNON DU BLEUISSEMENT TRAMETES VERSICOLOR *F01 *F02 Champignons lignivores de la pourriture blanche Mycélium: le plus souvent caché dans la masse du bois. Carpophores: fruits annuels très apparents, d'une belle couleur brune,

Plus en détail

PrincipesGénérauxde Gestion et Réflexes de Travail. Pierre Nadeau 16 Avril 2014

PrincipesGénérauxde Gestion et Réflexes de Travail. Pierre Nadeau 16 Avril 2014 PrincipesGénérauxde Gestion et Réflexes de Travail Pierre Nadeau 16 Avril 2014 1 Mise en contexte Pour bien comprendre notre façon de faire et notre raisonnement au sujet du séchage à l air Objectif corporatif

Plus en détail

LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION ---------------------------

LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION --------------------------- LES AGENTS DE DEGRADATION DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION --------------------------- Dispositions normatives et réglementaires Conception d un ouvrage classe d emploi des bois Durabilité Imprégnabilité

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi

Plus en détail

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques.

EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. EFFET DE LA CARIE SUR LA QUALITÉ DU BOIS DU THUYA OCCIDENTAL (THUJA OCCIDENTALIS. L): Propriétés Anatomiques, Chimiques et Mécaniques. Besma Bouslimi 1, 2, 3, Ahmed Koubaa 1, 2, 3 et Yves Bergeron 2, 3

Plus en détail

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES

Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Ecole Normale de l Enseignement Privé Concours d entrée interne Session novembre 2008 SCIENCES Durée : 2 heures 30 Coefficient : 2 1 ère partie : Sciences physiques (15 points) I) En consultant les divers

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Caractéristiques de séchage des essences du groupe Épinette-Pin-Sapin

Caractéristiques de séchage des essences du groupe Épinette-Pin-Sapin www.fpinnovations.ca Caractéristiques de séchage des essences du groupe Épinette-Pin-Sapin 16 e Ateliers-Conférences sur le séchage 7 mai 2010 Marc Savard Spécialiste Séchage du bois Région de l est Caractéristiques

Plus en détail

UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES BOIS DE TOUTES LES ATTAQUES

UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES BOIS DE TOUTES LES ATTAQUES UNE GAMME COMPLÈTE POUR PROTÉGER EFFICACEMENT LES DE TOUTES LES ATTAQUES xylopheneexpert.com XYLOPHENE EXPERT propose une gamme complète de traitements préventifs et curatifs, offrant des solutions adaptées

Plus en détail

Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides. Présentation des résultats

Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides. Présentation des résultats Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides Présentation des résultats Sant-Jérôme, septembre 2014 Marcel LeBreton Bac et maîtrise

Plus en détail

CARREAUX POSÉS SUR SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT

CARREAUX POSÉS SUR SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT CARREAUX POSÉS SUR SYSTÈME DE PLANCHER CHAUFFANT SUBSTRATS ADÉQUATS Systèmes de plancher, comprenant la structure et les panneaux du sous-plancher, sur lesquels les carreaux doivent être installés, en

Plus en détail

www.ecobati.be Fiche Essences / Robinier Belgian WOODFORUM EXTERIEUR INTERIEUR Nom scientifique Famille Provenance Description Grain Utilisation Fil

www.ecobati.be Fiche Essences / Robinier Belgian WOODFORUM EXTERIEUR INTERIEUR Nom scientifique Famille Provenance Description Grain Utilisation Fil Fiche Essences / Robinier Belgian WOODFORUM Nom scientifique Robinia pseudoacacia Arch. Vincent Utilisation EXTERIEUR Aménagements de jardin Menuiserie Machines agricoles Charrettes Manches d outils Piquets

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

Marteloscope Gounamitz 2

Marteloscope Gounamitz 2 Marteloscope Gounamitz 2 Description du dispositif Michel Soucy et André Cyr Faculté de foresterie, Université de Moncton, Campus d Edmundston Jean-Martin Lussier Centre canadien sur la fibre de bois,

Plus en détail

Entretenez votre bonheur

Entretenez votre bonheur GUIDE D ENTRETIEN Entretenez votre bonheur Commencez avec vos meubles en bois et terrasse Rectavit PROTECTION TOTALE contre le vieillissement, la décoloration et les saletés Légende Vos meubles en bois

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

Le matériau bois. Ce chapitre présente le matériau bois et ses principales caractéristiques physico-chimiques et mécaniques.

Le matériau bois. Ce chapitre présente le matériau bois et ses principales caractéristiques physico-chimiques et mécaniques. Le matériau Bois Ce chapitre présente le matériau bois et ses principales caractéristiques physico-chimiques et mécaniques. 1. Introduction Dans la construction, le bois est utilisé principalement sous

Plus en détail

1. Comprendre que l humidité du béton peut causer des problèmes à tout type de revêtement de sol et d enduit.

1. Comprendre que l humidité du béton peut causer des problèmes à tout type de revêtement de sol et d enduit. Humidité & Béton Objectifs: 1. Comprendre que l humidité du béton peut causer des problèmes à tout type de revêtement de sol et d enduit. 2. Pourquoi autant de problèmes aujourd hui? 3. Quelles normes

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/9 LASURE GEL ALKYDE Lasure gel pour teinter et protéger sans couler vos bois neufs ou anciens. Application extrêmement facile sans coulures. Transparence grâce à

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

Les escaliers intérieurs

Les escaliers intérieurs Guide de choix Les escaliers intérieurs Bois Métal Mixtes A savoir Avec ou sans contremarches? Opter pour un escalier avec contremarches n est pas seulement choisir une solution traditionnelle. C est aussi

Plus en détail

Vivre Autrement. GROUPE DE LA PIERRE ATTELEE Isba Datcha Tél. : 02.40.90.22.74 - Email : contact@isba-datcha.fr 1/15

Vivre Autrement. GROUPE DE LA PIERRE ATTELEE Isba Datcha Tél. : 02.40.90.22.74 - Email : contact@isba-datcha.fr 1/15 Isba Datcha Tél. : 02.40.90.22.74 - Email : contact@isba-datcha.fr 1/15 Essences de bois utilisées dans nos constructions Le CÈDRE Le CÈDRE croît en Sibérie et est beaucoup plus rare que le mélèze et le

Plus en détail

Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale

Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale Datum: 06.01.2015 Version: 1.0 S e i t e 1 Produits de construction bénéficiant d'une reconnaissance générale Les produits de construction

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

Liste des prix du bois de sciage

Liste des prix du bois de sciage Liste des prix du bois de sciage Mise à jour au 16 MARS 2011 Alexandre côté ltée St-Patrice-de-Beaurivage, Qc Att. : François Côté 418 387-2354 Sapin-épinette 12 6 5 et + 350,00 / Mpmp Sapin-épinette 12

Plus en détail

Diagramme psychrométrique. Utilisation

Diagramme psychrométrique. Utilisation Diagramme psychrométrique Utilisation AFPA DEAT Froid et climatisation Ressources formatives Diagramme Psychrométrique F. Cabeza - Mai 2002 --- Diagramme psychrométrique Utilisation 2/41 CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse)

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse) LA POPAGATION DE LA HALE A TAVES NE PAOI ne paroi séparant deux ambiances de températures différentes, constitue un obstacle plus ou moins efficace, au flux de chaleur qui va s'établir de la chaude vers

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Présentation technique

Présentation technique Le panneau KLH Présentation technique Un autre composant pour construire en en bois : Le panneau contre-collé Historique du panneau Il a été fabriqué en France dès les années 50 par la société ROUSSEAU,

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

DESIGNER D AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS

DESIGNER D AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS DESIGNER D AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS Profil de la société VERDA New Zealand Limited Verda New Zealand Limited est créateur d aménagements extérieurs en bois. L entreprise, créée en 2001, est fondée sur le

Plus en détail

--- Diagramme psychrométrique Utilisation 30/41

--- Diagramme psychrométrique Utilisation 30/41 --- Diagramme psychrométrique Utilisation 30/41 Exercice 11 Dans cette installation de climatisation 4000 m 3 /h d'air sont chauffés puis humidifiés par un laveur à eau recyclée, dont le rendement sera

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail