Incidence sur la siccité de différents types d emballages dans un conteneur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Incidence sur la siccité de différents types d emballages dans un conteneur"

Transcription

1 Incidence sur la siccité de différents types d emballages d dans un conteneur Frédy Cavin Responsable stérilisation - Hospices/CHUV Lausanne 1ères Journées Nationales Suisses sur la stérilisation

2 Définition Siccité Qualité, état de ce qui est privé d humidité

3 Vérification de la siccité de la charge Selon le «Guide pour la maîtrise des traitements appliqués s aux dispositifs médicaux m réutilisablesr» Il convient que la charge sorte sèche s du stérilisateur pour ne pas menacer la conservation de la stérilit rilité Ce contrôle est effectué en vérifiant v : À l extérieur, que la charge de montre pas de traces évidentes d humiditd humidité (papier mouillé,, etc.) À l intérieur des conditionnements, qu il n existe n pas de condensation sur la face intérieure des sachets Une charge humide ne peut être acceptée

4 Causes possibles d humiditd humidité Non-respect des procédures Dispositifs mal séchs chés, charge hétérogh rogène, chargement inadéquat, refroidissement insuffisant après s stérilisation Stérilisateur Prétraitement pas assez poussé,, séchage s incorrect, vapeur humide Matériel stérilis rilisé Poids trop élevé,, mélange m de matériel de compositions différentes (acier et matières plastiques), conteneur en plastique

5 Textes normatifs par rapport à la siccité EN 285 et EN Petite charge textile et pleine charge textile, après s l essai l décrit d dans la norme, la masse ne doit pas augmenter de plus de 1 % Charge métal, m la masse de la charge d essai d ne doit pas augmenter de plus de 0.2 % Conteneur particulier : 4.2 ± 0.2 Kg Panier : 1.3 ± 0.1 Kg Vis : 8.6 ± 0.1 Kg Total : 14.1 ± 0.4 Kg

6 Mode opératoire charge métalm Peser le conteneur vide Charger le conteneur avec des vis mise dans un panier acier inoxydable austénitique (EN ) 1) tête hexagonale (ISO M 12x100) nettoyées, es, dégraissd graissées et séchs chées Peser le conteneur chargé Stériliser Peser le conteneur dans les 5 min

7

8

9 Formule m 3 -m 2 Variation de la teneur en eau = m 2 m 2 = masse du conteneur avant stérilisation m 3 = masse du conteneur après s stérilisation

10 Question 1 Quelle influence le poids total du conteneur peut-il avoir sur la siccité?

11 Protocole de travail Mettre un poids de vis détermind terminé dans un panier grillagé 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 14, 15.5 Kg Emballer le panier dans un champ non tissé Mettre le tout dans un conteneur de stérilisation Effectuer le cycle de stérilisation Peser la moitié des conteneurs après s 5 minutes et l autre l moitié après s 2 heures

12

13 Variation du taux de siccité avec l emballage Kimguard 0.080% 0.060% Présence de gouttelettes d eau 0.040% 0.020% 0.000% 5kg 6kg 7kg 8kg 9kg 10kg 12kg 14kg 15.5kg 5 minutes 2 heures % % % %

14 Question 2 Est-ce que tous les emballages réagissent r de la même façon?

15 Variation du taux de siccité avec l emballage «Sterisheet 66» 0.020% 0.000% 5kg 6kg 7kg 8kg 9kg 10kg 12kg 14kg 15.5kg % % % % 5 minutes 2 heures % % % Pas de gouttelettes d humidité %

16 Question 3 Les résultats r sur la siccité sont-ils les mêmes avec un autre stérilisateur?

17

18 TAUX DE SICCITE / COMPARATIF KIMGUARD 1 UTS UTS UTS 12 UTS Sterisheet 66 Poids

19 Résultats visuels 12 UTS Kimguard Poids moyen des conteneurs en Contrôle visuel à 5 min Contrôle visuel à 2 h g (6), + (12) (2), + (16) - (7), + (11) (3), + (15) (1), + (17) UTS Dès 5 Kg, il y a des traces d humidité résiduelle

20 Question 4 Est-ce que la composition de l emballage l : polypropylène 100 % ou mélange cellulose polypropylène a une influence sur la siccité?

21 Emballages testés 100 % polypropylène Kimguard KC 200 SMS 5B Cellulose + polypropylène Sterisheet 66 Dextex III

22 Siccité Comparaison de 4 types d'emballages Sterisheet 66 Dextex III Kimguard SMS 5B 100 % Polypropylène Poids

23 Question 5 L absence d emballage d a-t-elle a une influence sur la siccité dans les conteneurs? Certains fabricants donnent l information l que l emballage peut améliorer le séchages

24 Taux de siccité avec et sans emballage Sans emballage Sterisheet Kimguard Dextex III SMS 5B Quelque gouttes d humidité Poids

25 Question 6 La position du conteneur dans le stérilisateur a-t-il a une influence sur la siccité?

26 Résultats 12 UTS 7 Sec et N du conteneur 7 Kg Kg UTS Le conteneur du bas est sytématiquement plus mouillé que celui du haut

27 Conclusion Les diverses mesures qui ont été effectuées es montrent que le poids du matériel, la composition des emballages, le stérilisateur, la position du matériel ont une influence sur la siccité Les deux types d emballage d contenant de la cellulose donnent des résultats r meilleurs

28 Quelles autres questions? Quelle peut être l influence l de l absence l de conteneur? 1 emballage sans conteneur 2 emballages sans conteneur Est-ce que tous les types de conteneur donnent les mêmes résultats r? Dans le cycle de stérilisation, quelle est l influence du préchauffage initial et de la phase de séchage s?

29 Une partie des réponses r aux 2 è mes Journées nationales Suisses sur la stérilisation en 2006!

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL

Protocole de Pré-désinfection, nettoyage et stérilisation pour les adaptateurs RISKONTROL I - Instructions pour la pré-désinfection / nettoyage manuel, décontamination et des adaptateurs RISKONTROL. Avertissements: Ne pas utiliser de laine d acier ou des produits de nettoyage abrasifs. Eviter

Plus en détail

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages

Stérilisation. synthèse des normes ayant trait aux emballages 1. INTRODUCTION Le but d'un système d'emballage de dispositifs médicaux pouvant être retraités est de permettre la stérilisation, la protection physique, le maintien de la stérilité jusqu'à l'utilisation

Plus en détail

Editorial 04/2005. forum. Contenu. 4 Le mot du président

Editorial 04/2005. forum. Contenu. 4 Le mot du président forum Editorial 04/2005 I Contenu 4 Le mot du président Chère lectrice, cher lecteur, A l heure où j écris cet éditorial, il fait un temps magnifique et l été indien nous gratifie de couleurs superbes.

Plus en détail

QUELS CONTRÔLES POUR LA STÉRILISATION À LA VAPEUR D EAU EN 2005?

QUELS CONTRÔLES POUR LA STÉRILISATION À LA VAPEUR D EAU EN 2005? QUELS CONTRÔLES POUR LA STÉRILISATION À LA VAPEUR D EAU EN 2005? Dr Dominique GOULLET, Lyon Dr Dominique BRIQUELER, Cannes Dr Francis BENOIT, Nancy M. Pierre CHANOURDIE, Cahors = TEST D ETANCHEITE = TEST

Plus en détail

PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION

PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION Une «procédure de récupération» est une solution de secours proposée par une société savante pour répondre

Plus en détail

Nouvelles méthodes pour surveiller la pénétration de la vapeur dans les dispositifs médicaux complexes avec des simulateurs de.

Nouvelles méthodes pour surveiller la pénétration de la vapeur dans les dispositifs médicaux complexes avec des simulateurs de. Nouvelles méthodes pour surveiller la pénétration de la vapeur dans les dispositifs médicaux complexes avec des simulateurs de dispositifs itif médicaux (MDS) et des systèmes de surveillance de charge

Plus en détail

PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION

PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION PROCEDURE DE RECUPERATION EN CAS DE PRESENCE D HUMIDITE A L INTERIEUR D EMBALLAGES DE STERILISATION Une «procédure de récupération» est une solution de secours proposée par une société savante pour répondre

Plus en détail

I. Définitions et exigences

I. Définitions et exigences I. Définitions et exigences Classes d indicateurs chimiques [1] Stérilisation : synthèse des normes ayant trait Exigences générales : Chaque indicateur doit porter un marquage clair mentionnant le type

Plus en détail

Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement?

Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement? Emballages de stérilisation Nouvelle norme ISO 11607 1&2 : Quels changements dans les pratiques de conditionnement? Avril 2006 : la norme EN 868-1 devient NF EN ISO 11607 1&2 Dans le cadre du processus

Plus en détail

RETRAITEMENT DES MOTEURS ET RESPECT DES INSTRUCTIONS DU FABRICANT?

RETRAITEMENT DES MOTEURS ET RESPECT DES INSTRUCTIONS DU FABRICANT? RETRAITEMENT DES MOTEURS ET RESPECT DES INSTRUCTIONS DU FABRICANT? 1 PLAN Définitions Types de DMx DMx classiques réutilisables, quel traitement? Pourquoi les moteurs Instructions du fabricant : exemples

Plus en détail

Guide pour la validation et le contrôle de routine des procédés de stérilisation à la vapeur d eau dans les établissements de soins

Guide pour la validation et le contrôle de routine des procédés de stérilisation à la vapeur d eau dans les établissements de soins Ingenieur Hospital Schweiz Ingénieur Hôpital Suisse Guide pour la validation et le contrôle de routine des procédés de stérilisation à la vapeur d eau dans les établissements de soins en référence aux

Plus en détail

Définition: LA STERILSATION

Définition: LA STERILSATION LA STERILSATION Définition: Procédé par lequel tous les germes (bactéries, virus, levure,.) sont définitivement détruits en surface et en profondeur dans un espace incontaminable clos. Préparation du matériel

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES

DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES DISPOSITIFS MÉDICAUX RÉUTILISABLES PRISE EN CHARGE ET TRAITEMENT KA. Dinh-Van, Pharmacienne Centre Médicochirurgical de Kourou 27 mars 2013 Semaine guyanaise de lutte contre les infections associées aux

Plus en détail

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER

DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER DETERGENTS - DESINFECTANTS MILIEU MEDICO - HOSPITALIER Depuis 1964 Hôpitaux Cliniques Dentisterie Cabinets médicaux Seniories et centres de médication Le nettoyage et la désinfection sont primordiaux pour

Plus en détail

1. Renseignements sur l établissement. Cabinet dentaire :... Rue et numéro :... NPA / Lieu :... Téléphone :... Courriel :...

1. Renseignements sur l établissement. Cabinet dentaire :... Rue et numéro :... NPA / Lieu :... Téléphone :... Courriel :... Commission d hygiène du cabinet dentaire et de la protection de l environnement CHPE Secrétariat Postgasse 19 Case postale 3000 Berne 8 Téléphone : 031 310 20 80 Télécopie : 031 310 20 82 Courriel : info@sso.ch

Plus en détail

Contrôle de performance des conteneurs : intérêt du test à l eau

Contrôle de performance des conteneurs : intérêt du test à l eau Contrôle de performance des conteneurs : intérêt du test à l eau Christophe LAMBERT, Pharmacien Unité de stérilisation Centralisée du CH de Chambéry France 1 Sommaire Définitions et terminologie Règlements

Plus en détail

Trucs et astuces : saison 2

Trucs et astuces : saison 2 Trucs et astuces : saison 2 Christophe LAMBERT, CH Chambéry Jean-Alexandre PIERRAT, HIA Toulon Quizz Il n y pas de relation entre la présence d eau résiduelle et le poids d un container en fin de cycle

Plus en détail

PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES CHIRURGICALES A SUTURE UNIMED

PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES CHIRURGICALES A SUTURE UNIMED U N I M E D S.A. CM/07.12.04 NETSTERIL.SPN Approuvé par/le: Claude Borgeaud / 08.10.13 PREPARATION (NETTOYAGE, DESINFECTION ET STERILISATION) D AIGUILLES MEDICALES, DE RACCORDS, DE ROBINETS ET D AIGUILLES

Plus en détail

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants

Déchets ménagers et assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants assimilés Panorama des normes et documents normatifs existants 4 ème version Juillet 2013 Sébastien LOUIS-ROSE - Tél : +33 (0) 1 41 62 83 45 Sebastien.louisrose@afnor.org Patricia BENEDIKT - Tél : +33

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Stérilisation des dispositifs médicaux : la conduite des cycles de stérilisation Décembre 2004 I. PROMOTEURS Association dentaire française (ADF)

Plus en détail

BIEN PLUS QUE DE LA LOCATION DE PALETTE

BIEN PLUS QUE DE LA LOCATION DE PALETTE BIEN PLUS QUE DE LA LOCATION DE PALETTE CHEP : QUI SOMMES-NOUS? QU EST-CE QUE LE POOLING ET COMMENT ÇA FONCTIONNE? CHEP est le leader mondial des services de location-gestion de palettes & conteneurs et

Plus en détail

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER

ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER ELIMINATION DES DECHETS ET ENTRETIEN MENAGER L hygiène et la propreté générale d un établissement sont essentielles pour la santé et la sécurité du personnel, des clients, des visiteurs et de la communauté

Plus en détail

SOCIETE PIONNIERE DANS LA PRODUCTION DES MACHINES DE SUCRE EN MORCEAUX

SOCIETE PIONNIERE DANS LA PRODUCTION DES MACHINES DE SUCRE EN MORCEAUX SOCIETE PIONNIERE DANS LA PRODUCTION DES MACHINES DE SUCRE EN MORCEAUX Machine Teknikeller fabrique des machines automatique, semiautomatique, remplissage de tube et des machines de bobinage. Différents

Plus en détail

Nom / prénom : Tél. : E-mail :

Nom / prénom : Tél. : E-mail : Domaine : Risques HPCI Catégorie : Secteur : Centre de charges Surveillance sanitaire année Etablissement concerné : Si multisite, site concerné : Si multisite, prière de remplir 1 fiche par site Personne

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

La finition de l enduit Tadelakt, ne sera pas influencée par la nature du support existant.

La finition de l enduit Tadelakt, ne sera pas influencée par la nature du support existant. Tadelakt TEXTE DE BASE POUR CAHIER DES CHARGES Le Tadelakt, un mot d origine Arabe, est un enduit imperméable à la chaux hydraulique naturelle, souvent utilisé pour la construction des hammams et maisons

Plus en détail

SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A

SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A NOTICE D UTILISATION SOUDE-SAC VIDE AIR REF. 26751 MODELE : 8868A Photo non contractuelle Produit importé par EUROTECH DISTRIBUTION 37 Rue César Loridan 59910 Bondues - FRANCE Lisez attentivement la notice

Plus en détail

Pro Class.atypik-design.com www Réalisation :

Pro Class.atypik-design.com www Réalisation : Pro Class PRO Class Conformité Fiabilité Fonctionnalité Productivité - Traçabilité Conformité La PRO Class est non seulement conforme à la norme européenne EN 13060, mais comme l ensemble de nos Vacuklav

Plus en détail

LE CONDITIONNEMENT. Mars 2013 A. Cubertafond- Limoges

LE CONDITIONNEMENT. Mars 2013 A. Cubertafond- Limoges LE CONDITIONNEMENT Mars 2013 A. Cubertafond- Limoges BUT Stérilisation: «ensemble de méthodes et de moyens visant à éliminer tous les micro organismes vivants de quelque nature que ce soit, portés par

Plus en détail

Contrôler le facteur «humidité» dans la miellerie.

Contrôler le facteur «humidité» dans la miellerie. Contrôler le facteur «humidité» dans la miellerie. Philippe COUGNET Guide nature et apiculteur Dossier Miel Nous savons tous que le taux dʼhumidité du miel doit être inférieur à 18 %. Or, bien souvent,

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail

CONTRÔLE DES CONTENEURS A LA STERILISATION JOURNEE SSSH 10 MARS 2012 HOPITAL DU VALAIS - SION

CONTRÔLE DES CONTENEURS A LA STERILISATION JOURNEE SSSH 10 MARS 2012 HOPITAL DU VALAIS - SION CONTRÔLE DES CONTENEURS A LA STERILISATION JOURNEE SSSH 10 MARS 2012 HOPITAL DU VALAIS - SION PLAN CONTENEURS - Définition - Types CE QUE DISENT LES NORMES - 11607-868 L EMBALLAGE - Intérieur, extérieur

Plus en détail

Étude sur l emballage et conditions climatiques

Étude sur l emballage et conditions climatiques www.fpinnovations.ca Étude sur l emballage et conditions climatiques Manon Gignac Chercheure Fabrication de bois de sciage ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE SÉCHAGE DU BOIS Québec 7 mai 2010 Problématique Le

Plus en détail

1. QU EST CE QU UN EMBALLAGE EN STERILISATION?

1. QU EST CE QU UN EMBALLAGE EN STERILISATION? STERILISATION CENTRALE DO CT007.3 Diffusion : 13.02.2012 Rédigé : H.NEY / 13.02.2012 Vérifié :C. Brehier/13.02.2012 Approuvé : H. Ney/13.02.2012 1. QU EST CE QU UN EMBALLAGE EN STERILISATION? Tout matériel

Plus en détail

Le premier dispositif 4 en 1.

Le premier dispositif 4 en 1. TETHYS H10 Le premier dispositif 4 en 1. Décontamination, nettoyage, désinfection et séchage en un seul passage pour un flux de travail plus simple, plus rapide et plus efficace. Tethys H10 est le premier

Plus en détail

Operculeuse T 260. Pour les solutions d emballage de produits médicaux et pharmaceutiques. *Le meilleur de l emballage

Operculeuse T 260. Pour les solutions d emballage de produits médicaux et pharmaceutiques. *Le meilleur de l emballage Operculeuse T 260 Pour les solutions d emballage de produits médicaux et pharmaceutiques * *Le meilleur de l emballage MULTIVAC T 260 Operculeuse T 260 Pour les solutions d emballage de produits médicaux

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE STERILISATION. <---- Cliquez. Table des matières

CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE STERILISATION. <---- Cliquez. Table des matières CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE RECOMMANDATIONS EN MATIERE DE STERILISATION Table des matières

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES

GUIDE DE BONNES PRATIQUES Janvier 2013 GUIDE DE BONNES PRATIQUES Pour la valorisation des produits du karité Manuel N 3 La fabrication du savon au beurre de karité SNV BURKINA FASO Bureau de Ouagadougou / Direction nationale 01

Plus en détail

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret.

Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le secret. 2 Comment peut-il stériliser autant dans si peu d espace? Il cache bien son secret. Le Getinge Quadro est un stérilisateur de table totalement révolutionnaire, conçu pour traiter davantage d

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

PRODUIT INÉDIT NATUREL ET ÉCOLOGIQUE

PRODUIT INÉDIT NATUREL ET ÉCOLOGIQUE PRODUIT INÉDIT NATUREL ET ÉCOLOGIQUE POUR POÊLES, INSERTS, CHAUDIÈRES à PELLETS LE BOIS DE VIGNE, QU EST-CE QUE C EST? Un nouveau produit fait son apparition sur le marché pour la plus grande joie des

Plus en détail

Défauts dan les sachets souples état date stérilisables en autoclave nouveau 31/05/2002 Caractérisation et classification

Défauts dan les sachets souples état date stérilisables en autoclave nouveau 31/05/2002 Caractérisation et classification chapitre page 7 Index CHAPITRE 7 CATÉGORIES DES DÉFAUTS 7.1 Abrasion 7.2 Cloque 7.3 Canal de fuite 7.4 Joint comprimé (ou séparation des couches dans la zone de scellage) 7.5 Joint contaminé 7.6 Joint

Plus en détail

SOS traitement des surfaces

SOS traitement des surfaces COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nouveauté bâtiment 2012 Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 SOS traitement des surfaces endommagées par l humidité

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01

DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS. Version 06 Date d application 2013-02-01 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège MET-LFSAL-007-008 I-MET DETERMINATION DE LA TENEUR EN HUMIDITE DANS LES ALIMENTS POUR ANIMAUX ET LES PAINS Version 06 Date

Plus en détail

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage Guide des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers Le nettoyage 41 Le nettoyage Le nettoyage consiste à éliminer toute souillure visible. Attention Ne

Plus en détail

Thermo Scientific VARIOKLAV Autoclaves de laboratoire modulaires

Thermo Scientific VARIOKLAV Autoclaves de laboratoire modulaires Thermo Scientific VARIOKLAV Autoclaves de laboratoire modulaires Des appareils modulaires et compacts pour les applications de stérilisation à la vapeur Part of Thermo Fisher Scientific Thermo Scientific

Plus en détail

L U C I T E MULTI-PRIMER

L U C I T E MULTI-PRIMER Fiche technique No. L-4003 Date : 07/2012 L U C I T E MULTI-PRIMER Type Couche d isolation et d adhérence, diluable à l eau, très efficace, à base de liant cationique. Utilisation Lucite Multi-Primer est

Plus en détail

Chambre climatique à conditions constantes pour essais sous contrainte de -10 C à 100 C

Chambre climatique à conditions constantes pour essais sous contrainte de -10 C à 100 C Série KMF (E5.2) Chambres climatiques à conditions constantes Chambre climatique à conditions constantes pour essais sous contrainte de -10 C à 100 C La BINDER KMF offre des conditions d'essai parfaitement

Plus en détail

Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor.

Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor. Rappel sur les normes et la réglementation Amy MICHEL AFNOR Normalisation Chef de Projet Département Agro-alimentaire, Santé et Action Sociale Tel : 01 41 62 80 68 Amy.michel@afnor.org Qu est-ce qu une

Plus en détail

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement

Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Livret Animalier 1 Préparation du matériel propre pour les pièces d hébergement Réception du matériel sale : Cages : - vider et rincer les cages sales et les disposer dans la machine à laver - sortir les

Plus en détail

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites structures Circuits et locaux, approche économique Circuit: «La marche en avant» Utilisation Distribution Pré-désinfection Stockage Nettoyage-désinfection

Plus en détail

Comment augmenter l efficacité de la sécherie

Comment augmenter l efficacité de la sécherie Informations pour le papetier Sécherie Technical Assistance, Service and Know-how Comment augmenter l efficacité de la sécherie TABLE DES MATIÈRES Introduction 1. Analyse de la sécherie 1.1 Température

Plus en détail

Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière. Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération. Brancher le tuyau sur la machine

Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière. Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération. Brancher le tuyau sur la machine NETTOYEUR VAPEUR Utilisation Verser 1L 1L d'eau dans dans la la chaudière Verser 2L d'eau dans le réservoir de récupération Brancher le tuyau sur la machine Fixer l'accessoire et les raccords nécessaires

Plus en détail

Protection anti-acide pour pierres naturelles

Protection anti-acide pour pierres naturelles Protection anti-acide pour pierres naturelles traitement nanotechnologique anti-graffi tis traitement nanotechnologique spécifi que pour métal Protection anti-acide pour pierres naturelles la surface à

Plus en détail

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu FR M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu Information Produit Humidité 13.47 % SWR engineering Messtechnik GmbH Emploi M-Sens 2 est conçu spécialement pour déterminer le taux d humidité des

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA

Sigan 3.89. 01/14 Prix excl. TVA SIGAN 1 Collage rapide d un revêtement neuf sur supports ragréés, panneaux de bois aggloméré et métal. - Pour revêtement souple ou textile neuf - Sur ragréage, panneaux de particules de bois, métal La

Plus en détail

MA. 100 S.T. 1.1. Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique

MA. 100 S.T. 1.1. Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 100 S.T. 1.1 Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique 2015-05-14 (révision 4) Comment fonctionne

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

Machines à cloche C 400 TC et C 500 TC. Pour les solutions d'emballage de produits médicaux et pharmaceutiques. *Le meilleur de l emballage

Machines à cloche C 400 TC et C 500 TC. Pour les solutions d'emballage de produits médicaux et pharmaceutiques. *Le meilleur de l emballage Machines à cloche C 400 TC et C 500 TC Pour les solutions d'emballage de produits médicaux et pharmaceutiques * *Le meilleur de l emballage C 400 TC et C 500 TC MULTIVAC Machines à cloche C 400 TC et C

Plus en détail

«Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux et audits des cabinets dentaires : des peurs à la réalité»

«Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux et audits des cabinets dentaires : des peurs à la réalité» «Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux et audits des cabinets dentaires : des peurs à la réalité» SSO-Fribourg, jeudi 12 février 2015 Dr Christine Cunier Adjointe du médecin-dentiste

Plus en détail

Guide des symboles pour l entretien des vêtements et textiles

Guide des symboles pour l entretien des vêtements et textiles Guide des symboles pour l entretien des vêtements et textiles Symboles de lavage 95 ºC dans une laveuse commerciale; 95 ºC dans une laveuse commerciale; réglage pressage permanent. 70 ºC dans une laveuse

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

Capteur Humidité du Sol PS-2163

Capteur Humidité du Sol PS-2163 Capteur Humidité du Sol PS-2163 1 2 PS-2153 Sonde Potentiel Hydrique Equipement inclus Référence 1. Capteur PASPORT humidité du sol PS-2163 2. Sonde Humidité du Sol 514-10696 Accessoires Sonde potentiel

Plus en détail

Système de stockage UFlex 3

Système de stockage UFlex 3 Système de stockage UFlex 3 Lors de la conception de ce système de stockage modulaire UFlex 3, les aspects relatifs à la fonctionnalité, à la durabilité et à la stabilité ont bénéficié d une attention

Plus en détail

DELONGHI ECO310. Mode d emploi

DELONGHI ECO310. Mode d emploi DELONGHI ECO310 Mode d emploi 19 20 21 1 2 4 23 3 18 6 5 17 22 12 7 8 9 10 11 16 14 13 15 3 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 4 13 14 15 16 17 18 19 21 22 20 23 25 27 24 26 5 Introduction Merci d avoir choisi

Plus en détail

Système de biodécontamination mobile STERIS VHP 1000ED

Système de biodécontamination mobile STERIS VHP 1000ED BIODÉCONTAMINATION À BASSE TEMPÉRATURE Système de biodécontamination mobile STERIS VHP 1000ED Technologie reconnue de biodécontamination VHP Validée par nos clients dans le monde entier pour les isolateurs,

Plus en détail

Ce guide pour l entourage des patients a été développé par les soins de. Pierre Fabre (Suisse) SA Hegenheimermattweg 183, 4123 Allschwil

Ce guide pour l entourage des patients a été développé par les soins de. Pierre Fabre (Suisse) SA Hegenheimermattweg 183, 4123 Allschwil Ce guide pour l entourage des patients a été développé par les soins de Pierre Fabre (Suisse) SA Hegenheimermattweg 183, 4123 Allschwil Il peut être téléchargé sous www.hemangiomes-infantiles.ch en tant

Plus en détail

SALLE BLANCHE ISO 7 Diamond SA DIAMOND SA 14/04/2014 1

SALLE BLANCHE ISO 7 Diamond SA DIAMOND SA 14/04/2014 1 SALLE BLANCHE ISO 7 Diamond SA DIAMOND SA 14/04/2014 1 Vue d ensemble DIAMOND a construit une nouvelle salle blanche ISO 7 (classe 10 000 selon FED STD 209E), de manière à pouvoir fournir des produits

Plus en détail

la péremption p et le stockage

la péremption p et le stockage Evolution et perspectives pour la péremption p et le stockage Marisa Herrero SSSH- Morges 2010 Un nouveau procédé permettant de prouver le maintient de la stérilité durant le stockage d un produit stérile

Plus en détail

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel Phase : Faisabilité du projet d injection Etape : Considérations générales 11 pages version 19/08/2011 Sommaire

Plus en détail

WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE

WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE Le symbole du cuvier indique si le lavage domestique est possible à la main et en machine. Le nombre à l intérieur de ce symbole indique la température de lavage maximale en

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

SurTec 650 ChromitAL TCP

SurTec 650 ChromitAL TCP SurTec 650 ChromitAL TCP Propriétés Passivation sans chrome VI pour aluminium à base de chrome III Liquide concentré Très bonne protection anticorrosion sur pièces non peintes comparable à celle du chrome

Plus en détail

Formulaire d inventaire des PCB Première parution août 2002

Formulaire d inventaire des PCB Première parution août 2002 Inventaire des équipements contenant des Fiche numéro: Date: Inspecteur: A Informations sur la société et le site 1 Nom: 2 Adresse: 3 4 Adresse du site: (si différente de A2) Téléphone: Fax: E-mail: 5

Plus en détail

Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux stériles

Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux stériles Bonnes pratiques de retraitement des dispositifs médicaux stériles Institut suisse des produits thérapeutiques SSSH, Société suisse de stérilisation hospitalière SSHH, Société suisse d hygiène hospitalière

Plus en détail

Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation

Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation Emballages de stérilisation Rappel de la réglementation Monica Attinger Béatrice Tremp Eliane Chassot SSSH Morges 02.11.2010 2010 1 BPR novembre 2005 I Chapitre 10 conditionnement Les dispositifs médicaux

Plus en détail

Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030

Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030 Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030 Sommaire 1. Indications générales 2. Indications liées à la sécurité 3. Transport et installation 4. Utilisation 5. Nettoyage 6.

Plus en détail

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs

Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Page 1 sur 6 Fiche technique 05/15 Aqua Wandtafelfarbe Peinture Aqua pour tableaux noirs Extérieur et intérieur Peinture pour tableaux noirs universelle aqueuse pour de multiples supports Description générale

Plus en détail

Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage?

Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage? Quels contrôles de fonctionnalité après le nettoyage? Studienmiddag 28 octobre 2010 Frédy Cavin Contrôles jusqu'à ce jour Contrôle visuel Propre Sec Fonctionnel Contrôle possible avec une loupe grossissante

Plus en détail

Le séchage des ateliers :

Le séchage des ateliers : Le séchage des ateliers : Quelles technologies et quels coûts énergétiques? Jacques GUILPART- MF Conseil j. guilpart@mfconseil.fr 06 43 44 66 28 www.mfconseil.fr Adam TCHAÏKOWSKI, Dessica a.tchaikowski@dessica.fr

Plus en détail

KENWOOD. DF520 series

KENWOOD. DF520 series KENWOOD DF520 series KENWOOD Français faites connaissance avec votre friteuse Kenwood sécurité Ne branchez jamais votre friteuse avant d avoir rempli la cuve d huile. Maintenez la friteuse hors de portée

Plus en détail

Emballages Guide d'éco-conception

Emballages Guide d'éco-conception Nos objectifs sont simples et sincères Emballages Guide d'éco-conception BIC s'engage dans l'éco-conception des emballages. Légers et optimisés. Visant le juste nécessaire. Poursuivons nos actions I UN

Plus en détail

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION REFERENCE H01 Être capable de mettre en œuvre des instruments de mesure de l'humidité de l'air (choix de la technologie, méthode de mesure, préconisations d emploi,

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

Application Ferroviaire ARTICLES DE BOULONNERIE ET ACCESSOIRES. 1018 Indice D. Edition de février 2001. Emetteur : Direction des Achats

Application Ferroviaire ARTICLES DE BOULONNERIE ET ACCESSOIRES. 1018 Indice D. Edition de février 2001. Emetteur : Direction des Achats 1018 Indice D Application Ferroviaire NOTICE ACHAT ARTICLES DE BOULONNERIE ET ACCESSOIRES Edition de février 2001 Emetteur : Direction des Achats Distribuée par le Département AG - Section AGEM - 29, rue

Plus en détail

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

UE6 cours 6 Production du médicament

UE6 cours 6 Production du médicament UE6 cours 6 Production du médicament 6.4 Production du MédicamentM Production industrielle et changement d éd échelle Assurance qualité Bonnes Pratiques Etude de procédés s et matériels adaptés à la production

Plus en détail

Alimentation multi-phases sans résidus Spotmix. Réduction des coûts d alimentation et rentabilité de l élevage porcin

Alimentation multi-phases sans résidus Spotmix. Réduction des coûts d alimentation et rentabilité de l élevage porcin Alimentation multi-phases sans résidus Spotmix Réduction des coûts d alimentation et rentabilité de l élevage porcin Spotmix Schéma Une technologie innovante pour l alimentation humide automatique 20 ans

Plus en détail

La gestion du linge en EMS

La gestion du linge en EMS La gestion du linge en EMS Quelles mesures mettre en place? Journée Cclin Est / ARLIN Lorraine 6 Novembre 2014 K. Guerre Introduction (1) Rôle primordial dans le confort et la protection des résidents

Plus en détail

Tethys H10 L Evolution de la Désinfection

Tethys H10 L Evolution de la Désinfection easy, it s Mocom Mocom S.r.l. se réserve le droit d apporter des modifications aux produits illustrés dans les photos sans obligation de préavis. MH10FR131S00 Tethys H10 L Evolution de la Désinfection

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

Assurance de qualité dans l officine

Assurance de qualité dans l officine Assurance de qualité dans l officine Nous aborderons ici les points essentiels de l assurance de la qualité qui concernent la fabrication d une préparation magistrale depuis la réception des matières premières

Plus en détail

Autoclave rapide de Classe B pour instruments rotatifs, dynamiques et chirurgicaux

Autoclave rapide de Classe B pour instruments rotatifs, dynamiques et chirurgicaux Autoclave rapide de Classe B pour instruments rotatifs, dynamiques et chirurgicaux Stérilisateur rapide de Classe B pour instruments rotatifs et dynamiques La stérilisation des pièces à main, contre-angles

Plus en détail

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Journée de formation du RRESO Brest le 24 mai 2007 Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier Service hygiène hospitalière Centre Hospitalier de

Plus en détail

LES EMBALLAGES NON SOUILLES DEFINITION

LES EMBALLAGES NON SOUILLES DEFINITION LES EMBALLAGES NON SOUILLES DEFINITION Par "emballage" on entend tout objet, quelle que soit la nature des matériaux dont il est constitué, destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre

Plus en détail