HYPOTHESES MISSION MAMBO

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HYPOTHESES MISSION MAMBO"

Transcription

1 HYPOTHESES MISSION MAMBO Hypothèses mission : MAMBO effectue les mesures suivant la séquence suivante : 1) Position de départ θ0 : position de sécurité face à la charge "chaude", 2) Mesures au Nadir entre les angles θn0 et θn1 : 5 points de mesure ; intégration 1 à 5 s, 3) Mesures au Limbe entre les angles θl0 et θl1 : mesure tous les 5 km soit ~26 mesures (24 sans marge) ; intégration 1 à 5 s, 4) Mesures du ciel froid : 5 points de mesure ; intégration 1 à 5 s, 5) Retour position de sécurité ou nouvelle nesure sens "Foward" ou "Reverse" (direction vecteur vitesse ou inverse vecteur vitesse). Ciel froid: θ CF Limbe: θ L1 Nadir: θ N0 & θ N1 Limbe: θ L0 Hypothèses connaissance du Nadir et champ de vue : L'Orbiteur : 1) pointage du Nadir entre N+ 6 deg et N-6 deg pour des besoins de désaturation des roues, 2) stabilité du pointage direction Nadir +/- 3 deg, 3) nécessité de manœuvres de dépointage Nadir, moins de 2 mois par an, pour couvrir les besoins de communication avec la terre (fonction positions relatives Terre/Mars): indisponibilité du pointage Nadir ~40 deg sur l'orbite., 4) champ de vue Nadir +/- 45 deg interdit (implantation de MAMBO sur l'orbiteur). Prise en compte des contraintes de connaissance du Nadir par MAMBO : L'objectif étant de définir le système le plus simple qui répond au besoin, je vous propose les "cogitations" suivantes : - Point 1) : le décalage angulaire du pointage Nadir de l'orbiteur est "défini" au sol pour une période (quelques jours). On peut donc prendre en compte ce décalage dans le Plan de travail Charge Utile (PTCU) MAMBO qui sera élaboré au sol. En première approche cela va déterminer les angles θn*, θl*, θcf qui seront éventuellement corrigés avec la prédiction d'orbite en fonction de la latitude de la mesure souhaitée. - Point 2) : la stabilité du pointage doit être prise en compte en terme d'incertitude sur les angles de visée pour θl* (θl0-3 deg et θl1+3 deg). Ceci a des conséquences sur le nombre de spectres à acquérir (voir dans les paragraphes suivants).

2 - Point 3) : de la même manière que pour le décalage angulaire du Nadir, ces manœuvres sont définies au sol pour une période et peuvent facilement être prises en compte dans les PTCU (pas de mesure pendant les manœuvres). - Point 4) : compte tenu des décalages de pointage Nadir, il est nécessaire de réduire (voire de supprimer) le champ de vue interdit au voisinage du Nadir. Ceci est en cours d'étude côté Orbiteur. Capacité de mesure : Hypothèse complémentaires : je ne connais pas le volume en kbits d'un spectre mais, avec les "headers" on peut l'estimer à 50 kbits. Avec 3 spectromètres 150 kbits. D après «kick-off PI» : 16 Mbits / cycle pour l ensemble des spectros => 600 kbits / cycle après compression. Un cycle =~2 min. La capacité de transmission offerte par l'orbiteur est de 400 Mbits/j pour toutes les CU's au minimum et de 1Gbits/j au maximum. Pour 2 CU's et avec 20% de réserve pour les HK on obtient : 160 Mbits min. ; 400 Mbits max. Nombre de spectres Nadir à acquérir en fonction de H : J'ai essayé de définir, a priori, le nombre de spectre à enregistrer pour un balayage Nadir en fonction de l'orbite. Si l'on considère que 26 spectres sont nécessaires pour balayer 0 à 130 km par pas de 5 km, j'ai appliqué la relation suivante pour chaque orbite : (26/ θ)x ( θ+6) H (km) Limbe sans incertitude Nadir Limbe avec incertitude Nadir Nadir Ciel froid Total mesure (avec inc. Nadir) Soit pour une mesure (séquence hypt1) les capacités et le nombre de mesures/jour suivantes : H (km) Volume/mesure (Mbits) Nombre de mesures min/jour Nombre de mesures max/jour 170 7, , , , A comparer aux 30 mesures min/jour et aux 74 mesures max/jour si MAMBO à l'on réduit l'incertitude de connaissance du Nadir à des valeurs (fonction de l'orbite) qui dans tous les cas devront être < à 0,1 deg. Même avec des données d'attitude fournies par l'orbiteur et un modèle de restitution d'orbite à bord (de MAMBO) je ne pense pas que de telles précisions soient possibles. Stockage et transfert des données vers l'orbiteur : La capacité de la mémoire de masse associée à MAMBO sur l'hypothèse ou on stocke 2 jours de mesures devrait se situer à environ 1,5 Gbits si l'on réserve 500 Mbits pour les tables HK (c'est large) et d'éventuelles TDIF d'investigation. Il ne faut pas perdre de vue que le transfert de 500 Mbits de MAMBO vers l'orbiteur par le 1553 va prendre un temps certain (200 kbits/s/2 soit 100kbits/s) : ~90 mn. Comme l'orbiteur ne fournit pas une capacité de stockage suffisante, il faudra envoyer ces données à un débit compatible du débit TM Orbiteur ( soit transfert via calculateur Orbiteur directement vers le DST soit utilisation de la MdM Orbiteur mais, on ne peut pas écrire plus vite que l'orbiteur lit).

3 Contraintes liées au passage en survie de l'orbiteur : Lors du passage en mode "safe" de l'orbiteur, les CU's doivent être mises "OFF". En l'absence de BCG (Barre de Coupure Générale) l'orbiteur utilisera les commandes "CL" pôur mettre "OFF" MAMBO. Toutefois, il faut définir (côté MAMBO) les conditions de cette coupure. Je propose un mode Veille Forcée (VF) MAMBO qui quel que soit le mode actif permet d'interrompre le processus de manière à imposer le mode Veille (VLE). Lors de la transition vers VLE, le scan sera commandé de manière à mettre l'antenne en position de sécurité. (Y-a-t-il des contraintes vis à vis de l'antenne? éclairement solaire direct, ) Soit la séquence suivante si passage en mode "safe" Orbiteur : - L'Orbiteur envoie la cde VF à MAMBO (avant toutes manœuvres), - Attente x secondes (3 s TBC spécifiées en 540), - Coupure MAMBO par CL "ON/OFF". Modes MAMBO : Auto-Meas AMS Single-Meas SMS Calibration CAL VLE Gestion MdM GMM Autotest Investigations INV OFF

4 VF : flèches "rouges" Mode "OFF" : - MAMBO hors tension : lancement, Cruise, Oph1 (partiellement TBC), "Safe", - Transition OFF/VLE commande CL1 Orbiteur (Tch Orbiteur) - Autotest : lors de la transition OFF/VLE ou en mode INV (AUT), - Transition VLE/OFF commande CL0 Orbiteur (Tch Orbiteur). Mode "VLE" : - PDCU & Contrôle thermique "ON", - Tous les autres équipements "OFF" (TBC). - Antenne en position de sécurité. Mode "INV" : Ce mode permet toutes les commandes élémentaires des équipements par exemple : vérrouillage/déverrouillage du mécanisme scan (lancement), des commandes de type Move to (angle, step, dtéta/dt, ), etc. Ce mode peut également permettre des commandes de plus haut niveau qui seront nécessaires par exemple : déclenchement autotest, acquisition de spectre, etc. Mode "CAL" : Ce mode effectue une calibration instrument les paramètres sont TBD (température charge chaude, etc.). Il peut être appelé depuis le mode VLE ou les modes de mesure (AMS, SMS). Mode SMS : Ce mode mesure unique effectue une mesure en fonction des paramètres qui pourraient être : - les angles θ**, - la valeur de pas : step (ou deltatéta/dt) - calibration amont requise, - stockage des spectres, Mode AMS : Ce mode effectue des mesures en continu, les paramètres pourraient être : - Cycle (Fowward, Reverse, attente, ) - angles θ* (Foward et Reverse) - valeur de pas (FW, REV), - calibration (périodicité), - stockage des spectres, Mode GMM : Ce mode permet la gestion de la mémoire de masse :

5 - Autotest (peut être également en mode INV), - Partition, - Ecriture, - Lecture, - Ecriture/lecture, Divers : Il est nécessaire de prévoir également les modes "patch/dump" du logiciel ainsi que les configurations HK et TMS : vidage via MdM, vidage direct sur 1553, table d'anomalie, TDIF, etc.

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation

3 - Description et orbite d'un satellite d'observation Introduction à la télédétection 3 - Description et orbite d'un satellite d'observation OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Description d'un satellite d'observation 5 A. Schéma d'un satellite...5

Plus en détail

Maison DÔME éléments de correction

Maison DÔME éléments de correction Maison DÔME éléments de correction 1 - ANALYSE FONCTIONNELLE DU DISPOSITIF DE ROTATION DE LA MAISON Q 1) Désignation du flux d entrée de la chaîne d énergie repéré sur le schéma-blocs : Réseau domestique

Plus en détail

A. Initialisation des services BMW ConnectedDrive

A. Initialisation des services BMW ConnectedDrive Sommaire A. Initialisation des services BMW ConnectedDrive... 2 B. Activation des services à distance... 5 C. Guide d utilisation pour «My BMW Remote App»... 8 1. Conditions préalables... 8 2. Configurer

Plus en détail

LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010

LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010 LES REGLEMENTS AVEC SOCIEL.NET DERNIERE MISE A JOUR : le 14 juin 2010 Guillaume Informatique 10 rue Jean-Pierre Blachier 42150 La Ricamarie Tél. : 04 77 36 20 60 - Fax : 04 77 36 20 69 - Email : info@guillaume-informatique.com

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats 1/ But :... 3 2/ Procédure d achat :... 3 3/ Pré-requis :... 3 4/ Génération des prévisionnels de commandes fournisseurs :... 3 4.1/ Comment y aller?... 3 4.2/ Les filtres :... 3 4.3/ Calculs et conditions

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour Gestion des cartes de fidélité 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :...

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour Gestion des cartes de fidélité 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :... 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :... 2 3.1/ Bons d achats :... 2 3.1.1/ Comment y aller?... 2 3.1.2/ Les différents types :... 3 3.2/ Articles de type remise :... 7 3.2.1/

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

SPACE SHUTTLE SIMULATOR DEROULEMENT DU JEU

SPACE SHUTTLE SIMULATOR DEROULEMENT DU JEU SPACE SHUTTLE SIMULATOR Notice d utilisation Le compte à rebours va commencer, vous êtes aux commandes de la navette spatiale. Votre mission consiste à retrouver et à ramener sur Terre le satellite LCR

Plus en détail

«Sextant» expérimental papier (mais c est plutôt un «quadrant»!) principes de mise en œuvre de la navigation astro.

«Sextant» expérimental papier (mais c est plutôt un «quadrant»!) principes de mise en œuvre de la navigation astro. «Sextant» expérimental papier (mais c est plutôt un «quadrant»!) principes de mise en œuvre de la navigation astro. Traçage 1 Matériel nécessaire : un réglet gradué en mm un crayon à mine très fine (0.5

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF) " SERVOTRONIC D8" (direction à vérin intégré)

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF)  SERVOTRONIC D8 (direction à vérin intégré) Examen : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR Session 1999 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES VENTE AUTOMOBILE Option : VEHICULES PARTICULIERS Code : MACSVEP Durée : 6h Epreuve : U5. COMPREHENSION DES SYSTEMES

Plus en détail

CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07

CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07 CR Mesures durant Eclipse de lune du 3 au 4 Mars 2007 maj 06/03/07 La station de mesure F6KSX Calibration sur soleil Les mesures Données brutes principe de traitement Variation de la température de brillance

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

Afficheurs OLED RAX 133Y RAX134Y

Afficheurs OLED RAX 133Y RAX134Y Afficheurs OLED RAX 133Y RAX134Y Ces afficheurs OLED* permettent d afficher 16 caractères sur 2 lignes (RAX-133Y) et 20 caractères sur 4 lignes (RAX-134Y). Ils sont équipés d'un module de gestion PICAXE

Plus en détail

Terminal laser portable La solution répondant à la majorité des besoins

Terminal laser portable La solution répondant à la majorité des besoins Terminal laser portable La solution répondant à la majorité des besoins Applications Expédition / réception marchandise Inventaire Collecte de données en entrepôts Réapprovisionnement Entrée de commande

Plus en détail

Manuel d utilisation DeveryLoc

Manuel d utilisation DeveryLoc Manuel d utilisation DeveryLoc Page 1/37 Version Numéro de la version Date de modification Modification apporté Version v.1 Le 1 juillet 2004 Version v.2 Le 1 Juin 2006 Page 2/37 SOMMAIRE 1. SE CONNECTER

Plus en détail

Guide d installation : NS10 & Fuel Alert Mars 2014

Guide d installation : NS10 & Fuel Alert Mars 2014 Guide d installation : NS10 & Fuel Alert Mars 2014 Guide d installation pour système d alarme d antivol de carburant (Fuel Alert) avec géolocalisation et alertes SMS (NS10). Table des matières Révisions

Plus en détail

Solarwerk Solar movement

Solarwerk Solar movement Solarwerk Solar movement J622.10 JUNGHANS DIE DEUTSCHE UHR JUNGHANS THE GERMAN WATCH F R A N Ç A I S Félicitations pour l achat d une montre Junghans. Ce qui débuta en 1861 à Schramberg avec la fondation

Plus en détail

Guide utilisateur de l application messagerie vocale visuelle pour smartphone

Guide utilisateur de l application messagerie vocale visuelle pour smartphone Guide utilisateur de l application messagerie vocale visuelle pour smartphone Sommaire 1. Informations générales 2. Ecoute d un nouveau message 3. Sauvegarde d un message 4. Rappel d un contact 5. Informations

Plus en détail

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection

Venture Philantropy FAQ. Critères de sélection Venture Philantropy FAQ 1. Candidats Critères de sélection Est-ce qu une association de fait peut participer à l appel à candidature? Est-ce qu une coopérative avec les valeurs d économie sociale mais

Plus en détail

Table des matières. Télécharger MetaTrader 4. Première connexion à MetaTrader 4. Se connecter à MetaTrader 4. Modifier la langue

Table des matières. Télécharger MetaTrader 4. Première connexion à MetaTrader 4. Se connecter à MetaTrader 4. Modifier la langue Guide METATRADER 4 Table des matières Télécharger MetaTrader 4 Première connexion à MetaTrader 4 Se connecter à MetaTrader 4 Modifier la langue Modifier votre mot de passe Mot de passe oublié Trader avec

Plus en détail

testo525 Software Mode d emploi

testo525 Software Mode d emploi testo525 Software Mode d emploi testo525 Software Mode d emploi Caractéristiques nécessaires À partir d un Pentium 133 16 Mb Ram Carte graphique Haute définition Souris Windows TM 95/98/NT/2000/ME Lecteur

Plus en détail

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit.

ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES. L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. ANALYSE PRELIMINAIRE DES RISQUES A. Objet L Analyse Préliminaire de Risques identifie et évalue les risques techniques encourus par le produit. Elle s effectue selon une méthode descendante. Outil d amélioration

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert

boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert boursorama expert Le guide Découvrir la plateforme Boursorama Expert 1 Les renseignements fournis dans le présent guide sont donnés uniquement à titre d information et n ont pas pour objet de donner des

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

Projet Covoiturage TP 4

Projet Covoiturage TP 4 Projet Covoiturage TP 4 Description du thème Ce TP est le quatrième d une série mettant en œuvre le développement mobile en utilisant la bibliothèque jquery Mobile. Propriétés Description Intitulé long

Plus en détail

Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique

Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD Spécialité Energie et Environnement Mini-Projet : choix d une version tarifaire pour son contrat d électricité en fonction de la recharge de son véhicule électrique Thème

Plus en détail

Attention : vous devez faire valider vos montages par un professeur avant une mise sous tension.

Attention : vous devez faire valider vos montages par un professeur avant une mise sous tension. Objectif : transmettre une information par le port d un micro-ordinateur Transmission de l information - TP Matériel disponible : 2 micro-ordinateur ( PC & Mac ) durée : 3 séquences le matériel de test

Plus en détail

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires

Leçon 9. Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires CANEGE Leçon 9 Systèmes de gestion dépôt central / magasins secondaires Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : comprendre le fonctionnement d une organisation dépôt central

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

ALIMENTATION PAR BATTERIE ET GESTION DE L ALIMENTATION

ALIMENTATION PAR BATTERIE ET GESTION DE L ALIMENTATION C H A P I T R E T R O I S ALIMENTATION PAR BATTERIE ET GESTION DE L ALIMENTATION Dans ce chapitre, vous apprendrez les bases de la gestion de l'alimentation et de son utilisation pour obtenir une durée

Plus en détail

TK 336B TK 336B. Montée/descente. Automatisme. Indication état

TK 336B TK 336B. Montée/descente. Automatisme. Indication état Commandes Série TK Logiciel d application 4 commandes de stores ou volets famille : Shutter type : Shutter TK 336B Environnement bouton poussoir visualisation TK 336B Montée/descente module scénario Lamelles

Plus en détail

Boy de volet Statique graphique et analytique TP 42

Boy de volet Statique graphique et analytique TP 42 Objectifs : Vérifier des caractéristiques mécaniques. Vérification des caractéristiques cinématiques. Dimensionner un moto-réducteur. Travail attendu : 1 ère partie : 2 ème partie : 3 ème partie : 4 ème

Plus en détail

Le sondeur monofaisceau :

Le sondeur monofaisceau : Le sondeur monofaisceau : Un sondeur monofaisceau classique (de type sondeur de navigation par exemple), émet un signal acoustique vers le fond et analyse l écho retour. L instant de détection se traduit

Plus en détail

Ligne Paris Granville

Ligne Paris Granville Ligne Paris Granville Travaux entre Dreux et Surdon 11/06/2015 Frédéric Davanture Ingénieur Consultant Table des matières 1. Introduction... 3 2. Travaux prévus en Dreux et Surdon... 3 2.1. Description

Plus en détail

Les formats de fichiers images

Les formats de fichiers images Les formats de fichiers images Une photo numérique est avant tout un fichier informatique. Votre appareil convertit l'image en données puis l'enregistre. Les formats les plus courants sont le JPEG, le

Plus en détail

PRISME. Installation sur un poste windows

PRISME. Installation sur un poste windows PRISME Installation sur un poste windows Décembre 2012 Table des matières 1 Introduction... 3 2 La configuration requise... 3 3 Paramétrage du module JAVA... 4 3.1 Vérifier la présence de java et sa version...

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans l habitat

Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour gestion de restaurant

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour gestion de restaurant Table des matières 1/ But :... 2 2/ Paramétrage :... 2 2.1/ Familles de clients :... 2 2.1.1 Comment y aller?... 2 2.2/ Clients :... 2 2.3/ divers :... 2 2.3.1/ Comment y aller?... 2 2.3.2/ Fiches utilisateurs

Plus en détail

N U M É R O 1 7 - J A N V I E R 2 0 1 3 CONTRÔLE TEMPÉRATURE DE MÉLANGE. Conduit de retour du système de chauffage. 1 m (40 po) minimun.

N U M É R O 1 7 - J A N V I E R 2 0 1 3 CONTRÔLE TEMPÉRATURE DE MÉLANGE. Conduit de retour du système de chauffage. 1 m (40 po) minimun. N U M É R O 1 7 - J A N V I E R 2 0 1 3 V e n t i l a t i o n d e s h a b i t a t i o n s P a r t i e 2 Installation de ventilation combinée à un système de chauffage à air pulsé RACCORDEMENT DU VRC AU

Plus en détail

La continuité des activités informatiques. Intégrer un PCA dans mon entreprise Prangins 17 Janvier 2008

La continuité des activités informatiques. Intégrer un PCA dans mon entreprise Prangins 17 Janvier 2008 La continuité des activités informatiques Intégrer un PCA dans mon entreprise Prangins 17 Janvier 2008 Pas de recette toute faite!!! Vérité n 1 : «il existe autant de PCA différents que de sociétés» Votre

Plus en détail

Site internet du collège Comment écrire un article?

Site internet du collège Comment écrire un article? Site internet du collège Comment écrire un article? Préambule : les rôles. L administrateur du site vous a attribué des droits. L utilisateur simple peut, par exemple, simplement commenter un article ou

Plus en détail

Carte d acquisition TRIDENT MANUEL UTILISATEUR

Carte d acquisition TRIDENT MANUEL UTILISATEUR Laboratoire d électronique et de technologie de l information Département Conception et Intégration dans les Systèmes Carte d acquisition TRIDENT MANUEL UTILISATEUR MyHeart 15/12/04 L.Jouanet 1.01 1/8

Plus en détail

L INVENTAIRE DES EMPLACEMENTS AVEC LES TERMINAUX DE SAISIE SANS FIL

L INVENTAIRE DES EMPLACEMENTS AVEC LES TERMINAUX DE SAISIE SANS FIL L INVENTAIRE DES EMPLACEMENTS AVEC LES TERMINAUX DE SAISIE SANS FIL Manuel Utilisateur STRATEGIE-INFORMATIQUE Immeuble la Coupole Grand-Camp 97142 ABYMES Page 1 PRESENTATION 3 DEROULEMENT DE L INVENTAIRE

Plus en détail

Manuel d instructions du verrouillage électronique DFS SB

Manuel d instructions du verrouillage électronique DFS SB 3 (interface) Compartiment de piles Couvercle du Clavier compartiment de piles CONSEILS GÉNÉRAUX La serrure peut être ouverte à l aide d un code comprenant 7 chiffres ou 7 lettres. Chaque fois que vous

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE. INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ

NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE. INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ SAUVEGARDER Bienvenue Que sauvegarder? Quand sauvegarder? Où sauvegarder? Résumé Gérer les sauvegardes

Plus en détail

Question 1.1. Modélisation d une machine simple

Question 1.1. Modélisation d une machine simple D'apres TD ENSEEIHT Question 1. Modélisation d une machine à café Corrigé du Travaux Dirigés n 2 Ingénierie des protocoles LOTOS Question 1.1. Modélisation d une machine simple La modélisation de la machine

Plus en détail

Poursuite du soleil pour panneau solaire. Système de positionnement automatique de panneaux solaires.

Poursuite du soleil pour panneau solaire. Système de positionnement automatique de panneaux solaires. Poursuite du soleil pour panneau solaire Système de positionnement automatique de panneaux solaires. 1.1. Introduction. Le positionnent d un panneau face au soleil par rapport au même panneau positionné

Plus en détail

Manuel Utilisateur OPN 2001 Scanner de Poche O P T I C O N

Manuel Utilisateur OPN 2001 Scanner de Poche O P T I C O N Manuel Utilisateur OPN 2001 Scanner de Poche O P T I C O N Table des matières 1. Introduction... 3 1.1 Déballage... 3 1.2 Vue détaillé... 3 2. Instructions d utilisation... 4 3. Mise en route... 5 3.1.

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II DISPOSITIF D ESSUIE-VITRES DE LA RENAULT SCENIC II CORRIGÉ OBJET D ETUDE 1 : L ARCHITECTURE FONCTIONNELLE DU PRODUIT QUESTION 01 : Intensité de la pluie ou intensité des précipitations ou quantité d eau

Plus en détail

Sauvegarde de données sous TwinCAT. Guide pratique VERSION : 1.1 - JC DATE : 23-04 -13

Sauvegarde de données sous TwinCAT. Guide pratique VERSION : 1.1 - JC DATE : 23-04 -13 Sauvegarde de données sous TwinCAT Guide pratique VERSION : 1.1 - JC DATE : 23-04 -13 1 Les variables rémanentes... 3 1.1 Définition... 3 1.2 Les variables «Persistent»... 3 1.3 Généralités... 3 1.4 Ecriture

Plus en détail

ElodieDebutMission.doc

ElodieDebutMission.doc Elodie Début de mission et début de nuit 1. Logging Sur alix, se logger : Username : Password : 2. Changement de catalogue Au début de la mission,dans une fenêtre csh, taper alix{1} : changer_catalogue

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Démarrez le Lecteur Windows Media

Démarrez le Lecteur Windows Media Le Lecteur Windows Media vous permet de rechercher et lire des fichiers multimédias numériques stockés sur votre ordinateur, de lire des CD et des DVD, ainsi que d afficher en continu du contenu multimédia

Plus en détail

Esiee 2008 Buzer. Guide d utilisation. Scanner LPX-600

Esiee 2008 Buzer. Guide d utilisation. Scanner LPX-600 Esiee 2008 Buzer Guide d utilisation Scanner LPX-600 Principes de base Scan à balayage rotatif L objet est placé sur un plateau rotatif. Le système de mesure se déplace uniquement en hauteur. L objet va

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

HL-P IMPRIMANTE SMS MANUEL UTILISATEUR

HL-P IMPRIMANTE SMS MANUEL UTILISATEUR HL-P IMPRIMANTE SMS MANUEL UTILISATEUR Instructions d Utilisation Introduction : L imprimante HL-P permet d imprimer des SMS reçus sur sa puce SIM par le réseau GSM. Avant la mise sous tension Avant d

Plus en détail

ANNEXE 1. Recensement des besoins

ANNEXE 1. Recensement des besoins CAS GEL+ L entreprise Gel+ ( route du mans 61000 Aleçon) souhaite lancer un appel d offre pour des bacs de manutention alimentaires ( stockage et manutention de produits surgelés). A partir des schémas

Plus en détail

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014

Fiche d application du Titre V Système RT2012 «Chauffe-eau thermodynamique Cylia EAU / Xiros EAU» Validé le 1 er décembre 2014 Fiche d application du Titre V Système RT2012 Validé le 1 er décembre 2014 Xiros EAU - 100 L - 150 L Cylia EAU - 200 L - 300 L 1. Le PRINCIPE Les chauffe-eau thermodynamiques Xiros EAU et Cylia EAU, captent

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 5 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 14 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

ht t p: // w w w.m e di al o gis.c om E - Ma i l : m ed i a l og i s @ m e di a l o g i s. c om Envoi des SMS

ht t p: // w w w.m e di al o gis.c om E - Ma i l : m ed i a l og i s @ m e di a l o g i s. c om Envoi des SMS Page 1/8 Envoi des SMS La nouvelle fonctionnalité d envoi de SMS va vous permettre d envoyer des SMS directement à partir de Médialogis SQL. Ces SMS peuvent être générés automatiquement lors de la saisie

Plus en détail

Option site e-commerce

Option site e-commerce Option site e-commerce Guide de configuration des modes de paiement en ligne V 1.2 1 Sommaire Paiement par carte bancaire Ouverture d un contrat de vente à distance Configuration du paiement par carte

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

Mobile Security Configurator

Mobile Security Configurator Mobile Security Configurator 970.137 V1.1 2013.06 fr Manuel d'utilisation Mobile Security Configurator Table des matières fr 3 Table des matières 1 Introduction 4 1.1 Caractéristiques 4 1.2 Installation

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2013

// Enquête de satisfaction. Résultats 2013 // Enquête de satisfaction Résultats 2013 Niveau de recommandation La moitié de nos clients «actifs» ont été interrogés fin 2013 et tout début 2014. Nous tenons à remercier ceux qui nous ont accordé du

Plus en détail

Procédure d utilisation de la fonction MAILING. I. Qu est-ce que le mailing?...2

Procédure d utilisation de la fonction MAILING. I. Qu est-ce que le mailing?...2 Procédure d utilisation de la fonction MAILING V. 2.167 Plan du document : I. Qu est-ce que le mailing?...2 II. Les critères de sélections et d exclusions...2 1. de l état civil...2 2. des fiches techniques

Plus en détail

Historique. Eléments de calcul. Automate programmable SUIVI SEMI-AUTOMATIQUE D UNE COUPOLE LORS DES OBSERVATIONS

Historique. Eléments de calcul. Automate programmable SUIVI SEMI-AUTOMATIQUE D UNE COUPOLE LORS DES OBSERVATIONS Historique Durant une observation un astre situé sur l équateur se déplace de 15 par heure sidérale, Il faudrait donc que l ouverture du cimier de la coupole se déplace du même angle dans le même temps

Plus en détail

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement

régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation TF 313 environnement 2 2 3 3 régulation, programmation Série TF logiciel d application régulateur de température ambiante option climatisation famille : Heating type : Regulator TF 313 environnement TF 313 1 0 1 sélection

Plus en détail

Tomographie de la résistivité électrique (ERT)

Tomographie de la résistivité électrique (ERT) Tomographie de la résistivité électrique (ERT) 1 Principe de la mesure Le sondage électrique est une méthode d exploration du sous-sol qui repose sur la mesure de la résistivité électrique ρ (en Ω.m).

Plus en détail

Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19" / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952

Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19 / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952 Alimentations DC 400W Puissance constante Intégrables ½19" / 2U avec interfaces de télécommande TOE 8951 et TOE 8952 Réglages rapides et précis par encodeurs ou par les interfaces. Interfaces analogique,

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

J utilise un APN Canon 350D défiltré.

J utilise un APN Canon 350D défiltré. Philippe Tranquille. Page 1 31/03/2012 Comment je traite mes images acquises avec un APN. J utilise un APN Canon 350D défiltré. Pour commencer il faut respecter 02 règles élémentaires. 1) Acquérir les

Plus en détail

TUTORIAL Microsoft Project 2010 Fonctionalités de base

TUTORIAL Microsoft Project 2010 Fonctionalités de base TUTORIAL Microsoft Project 2010 Fonctionalités de base Microsoft Project est un logiciel de la suite Microsoft Office. Il s agit d un logiciel de gestion de projet et plus précisement de gestion de planning

Plus en détail

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 Fonctions La carte Mermoz est un système électronique qui se charge d enregistrer et de dater des mesures de tension. Elle peut être utilisée pour une large variété

Plus en détail

Beamex. Calibration White Paper. www.beamex.com info@beamex.com. Configuration et étalonnage des instruments intelligents

Beamex. Calibration White Paper. www.beamex.com info@beamex.com. Configuration et étalonnage des instruments intelligents Beamex Calibration White Paper info@beamex.com Configuration et étalonnage des instruments intelligents Configuration et étalonnage des instruments intelligents Les instruments intelligents sont de plus

Plus en détail

UNITÉ DE CLIMATISATION / THERMOPOMPE MURALE MANUEL D UTILISATION

UNITÉ DE CLIMATISATION / THERMOPOMPE MURALE MANUEL D UTILISATION UNITÉ DE CLIMATISATION / THERMOPOMPE MURALE MANUEL D UTILISATION KF / KFR09GW 9 000 Btu/h KF / KFR12GW 12 000 Btu/h KF / KFR18GW 18 000 Btu/h KF / KFR24GW 24 000 Btu/h TABLE DES MATIÈRES : Mesures de précaution.

Plus en détail

TRANSMETTEUR D ALERTE TELEPHONIQUE EDEN S126

TRANSMETTEUR D ALERTE TELEPHONIQUE EDEN S126 TRANSMETTEUR D ALERTE TELEPHONIQUE EDEN S126 PRESENTATION Le transmetteur d alerte téléphonique EDEN S126 est prévu pour être raccordé à une centrale d alarme EDEN de type HA51, HA52 ou HA804 et transmettre

Plus en détail

Mesure chimique. Intelligent - meter. Ref : 701 001. Français p 1. Version : 9007

Mesure chimique. Intelligent - meter. Ref : 701 001. Français p 1. Version : 9007 Français p 1 Version : 9007 1 Présentation Cet appareil de mesures chimiques portatif permet la réalisation de mesures en laboratoire et sur le terrain. Très polyvalent, il peut mesurer de multiples grandeurs

Plus en détail

LES INFORMATIONS GÉNÉRALES

LES INFORMATIONS GÉNÉRALES GUIDE D UTILISATION Calculatrice Texas Instrument BA II Plus Avril 2007 LES INFORMATIONS GÉNÉRALES La calculatrice financière Texas Instrument BA II Plus a été conçue pour satisfaire aux diverses applications

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC

Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Inforindus Solution photovoltaïque hybride pour la RDC Solution photovoltaïque hybride pour la RDC 1-Présentation des solutions Il existe en fait plusieurs types de solutions pour l alimentation d un consommateur

Plus en détail

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs

LE TOUR DE PISTE. A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs LE TOUR DE PISTE A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs A partir du grade : et programme examen du grade et supérieurs 1. DEFINITION: Le tour de piste ou appelé également circuit

Plus en détail

RACK IDE USB 2.0 Mode d emploi

RACK IDE USB 2.0 Mode d emploi www.vipower.com RACK IDE USB 2.0 Mode d emploi Sommaire 1. Introduction 2. Système requis 3. Installation matérielle 4. Installation des pilotes 4.1 Windows 98SE 4.1.1 AT2 4.1.2 Genesys 4.1.3 MYSON 4.1.4

Plus en détail

Commande mécanique versus une gestion électronique

Commande mécanique versus une gestion électronique Bosch Rexroth Experience Day Commande mécanique versus une gestion électronique Thomas Van Mossevelde 1 Bosch Rexroth Experience Day Programme 1. Système BODAS 2. Présentation pratique des logiciels BODAS

Plus en détail

Gestion multi-stocks

Gestion multi-stocks Gestion multi-stocks Dans l architecture initiale du logiciel IDH-STOCK, 11 champs obligatoires sont constitués. Ces champs ne peuvent être supprimés. Ils constituent l ossature de base de la base de données

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL Sommaire A-propos de Symtel... 2 Pré-requis pour l envoi de SMS... 2 1- Les raccourcis... 2 2- Les menus... 3 2-1- Fichier... 3 2-1-1. Accueil... 4 2-1-2.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Institut National de la Recherche Agronomique Etablissement Public à caractère Scientifique et Technologique Centre INRA de LILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Réalisation, Fourniture

Plus en détail

NOTICE GPSTA1 I. DESCRIPTION II. ACCESSOIRES. J. R International - Eclats Antivols. 2014

NOTICE GPSTA1 I. DESCRIPTION II. ACCESSOIRES. J. R International - Eclats Antivols. 2014 I. DESCRIPTION NOTICE GPSTA1 1 : Connecteur antenne GSM 2 : Emplacement carte SIM 3 : Bouton pour faire sortir l emplacement carte SIM 4 : Connecteur jack pour micro 5 : Connecteur antenne GPS 6 : Connecteur

Plus en détail

Programmation carte à puce CH4: La norme ISO 7816

Programmation carte à puce CH4: La norme ISO 7816 Programmation carte à puce Plan du chapitre La norme ISO 7816 ISO 7816-1 ISO 7816-2 ISO 7816-3 ISO 7816-4 111 Introduction - La carte à puce est aujourd hui présente dans plusieurs secteurs : transport,

Plus en détail

Sauvegarde et restauration

Sauvegarde et restauration Chapitre 13 Sauvegarde et restauration La sauvegarde des ordinateurs de votre réseau domestique est lancée depuis l onglet Ordinateurs et sauvegarde. La partie supérieure de la fenêtre concerne la sauvegarde

Plus en détail

Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise

Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise I. INTRODUCTION COACHING JRT 35, rue LeGuerrier Blainville (Québec) J7E 4H5 514-236-1729 info@coachingjrt.com www.coachingjrt.com Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission

Plus en détail

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore. Guide d installation et d utilisation MINOR 11 6151042 MINOR 11 DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com Appareil conforme aux exigences des directives : 2004/108/CE (Compatibilité

Plus en détail