Localisation de cavités Apports de l UGPS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Localisation de cavités Apports de l UGPS"

Transcription

1 Localisation de cavités Apports de l UGPS Page 1/ 21

2 Problème posé Positionnement de cavités accessibles Incertitudes des reports depuis des plans anciens ou des croquis d explorations Classiquement levé par : relevés par géomètres (théodolite, station totales,.. ) relevés par arpentage «spéléologique» (boussole, topofil, distox,.. ) calage par barreau magnétique contraintes Accessibilité des galeries aux appareils et Sécurité des intervenants Précision minimale nécessaire des relevés selon les objectifs Page 2/ 21

3 Méthodes existantes Relevés par géomètre Possible seulement dans des cavités de dimension suffisante pour la mise en œuvre d un théodolite Précision élevée (cm) Long à mettre en œuvre Coût élevé Relevés «spéléologiques» Possible dans toute cavité accessible Précision rarement quantifiée ( 2 % à 5% selon les difficultés) Un peu plus rapide «Prestataire» souvent associatifs Page 3/ 21

4 Méthodes existantes Calage par barreau magnétique Précision en plan métrique, en profondeur quelques m Assez rapide à mettre en œuvre (1 à quelques pt/j selon accès) Coût peu élevé D Chailloux Page 4/ 21

5 Système UGPS Développement ISSKA Infrasurvey - Mise en œuvre Automatisation de la technique du «barreau magnétique» Ineris Mesure de l orientation du champ magnétique généré par un émetteur en souterrain (3 bobines) Positionnement relatif surface / sous sol Portée maxi 200m (en terrain peu conducteurs) Précision 1 % (à env ½ portée) Résolution <10cm à 100m Dimensions diam 25 x 45 cm Poids 8 Kg Page 5/ 21

6 Système UGPS Balise magnétique Logiciel de traitement temps réel Positionnement de la balise souterraine / 1 à 4 balises en surface Si GPS et orientation vers le Nord => position souterraine «absolue» Page 6/ 21

7 Modes de mesure Cheminement Suivi du déplacement de l émetteur à partir de balise surface fixes Opérateur (immobile quelques secondes) «cliquant» des positions Pas de nécessité de communication surface / fond si on reste dans la rayon d action du système ou en planifiant parfaitement les déplacements successifs Précision de localisation diminuant avec la distance entre balises Page 7/ 21

8 Modes de mesure Recherche de verticale d un point particulier Balise fond fixe, déplacements successifs de la balise surface Nécessité de coordonner surface / fond pour passer au point suivant Précision de localisation maximale U-phone Page 8/ 21

9 Test du Système UGPS Région de Saumur (49) Labo Angers Carrières souterraines avec : fontis mal localisés position incertaines de portions de galeries Page 9/ 21

10 Test du Système UGPS Région de Saumur (49) Carrière de Nantilly Située en zone urbaine, recouvrement entre 10 et 15 mètres, accès par descenderie. Levé précis (plan de géomètre) disponible. Positionnement imprécis (7/8 m) Parking avec nombreux véhicules stationnés ou non + réseaux potentiels Limite électromagnétique du système Page 10/ 21

11 Test du Système UGPS Région de Saumur (49) Carrière de Gaillardin zone semi-rurale (quelques routes, chemins et habitations côtoyant des terres vinicoles), épaisseur de recouvrement de 10 à 40 m, environ 30 hectares, sans plan précis complet mais avec un relevé de la galerie principale. Ecarts de positions jusqu à 30m (imprécision du plan) Détermination des épaisseurs de couverture ( avec pb radio au delà 35 m) Résultats permettant un recalage du plan Page 11/ 21

12 Test du Système UGPS Région de Saumur (49) Carrière du Chemin des Vaux (Dampierre sur Loire) zone rurale (vignes), recouvrement compris entre 5 et 15 m. Relevé sommaire (cheminement) de la galerie principale. Présence d un effondrement plusieurs fois remblayé? <=> Page 12/ 21

13 Test du Système UGPS Région de Saumur (49) Carrière du Chemin des Vaux (Dampierre sur Loire) Les points en bordure de fontis encadrent bien l effondrement en surface Le contour localise la zone très dégradée avec une précision de 3 m Page 13/ 21

14 Test du Système UGPS Région de Saumur (49) Carrière de la Garenne (Dampierre sur Loire) En milieu rural, recouvrement 15 m Les galeries principales ont fait l'objet d'un relevé sommaire Cheminement 5 points Connexion avec Les vaux Précision inconnue en raison d un dysfonctionnement Page 14/ 21

15 Test du Système UGPS Roquevaire (13) Labo d Aix en Provence Carrière de Gypse ayant fait l objet d effondrements, d un PPR et d expropriation. Zone semi rurale, recouvrement de 15 à 40 m Plans d exploitation disponibles, qualité inconnue, à recaler Comparaison avec relevé sommaire Page 15/ 21

16 Test du Système UGPS Roquevaire (13) Zone Ouest 8 points de recalage (1 m) Écart verticale / cheminement de 2 à 3m (cohérent avec la précision affichée) Recalage du plan de 5 à 10 m vers le Sud Page 16/ 21

17 Test du Système UGPS Roquevaire (13) Zone Est 4 points de recalage (1 m, sauf un point à 5m instabilité des mesures) Recalage plan de 2 à 4m Recalage sur zone proche RD45 de 1 à 5 m vers la RD (prec 1 à 3 m) Page 17/ 21

18 Relevé sommaire / UGPS Roquevaire (13) Zone Est 50 points relevés par visée sur opérateur (sans marquage au sol) Traitement sous Visual Topo : 5 % d écart de boucle Ecart (UGPS / DistoX) de distance entre balises de 1,6 m (3%), avec un maximum à 13 % Temps de mesure comparable au relevé de verticales (2h30) Page 18/ 21

19 Relevé sommaire / UGPS Roquevaire (13) Zone Ouest 66 points relevés par visée sur paroi (1h30) Traitement sous Visual Topo : 1,6 % d écart de boucle Ecart (UGPS / DistoX) non évaluable. Report sur plan recalé UGPS satisfaisant Temps de mesure comparable au relevé de cheminement Page 19/ 21

20 Apport de l UGPS En mode positionnement de verticale Plus rapide que les barreaux magnétiques classiques (point de mesure en surface unique ) Améliore la qualité du positionnement en profondeur (surtout si plusieurs récepteurs) par rapport au barreau magnétique et au relevé sommaire Indique la qualité du positionnement en plan et profondeur En mode cheminement Aussi rapide que le relevé sommaire Indique la qualité du positionnement en plan et profondeur Améliore la qualité du positionnement en profondeur (surtout si long parcours sub-horizontal) et en plan par rapport au relevé sommaire (si parcours > 100 /200 m) Page 20/ 21

21 Contraintes de l UGPS Profondeur limitée à 100 m ( 200 m avec forte dégradation de la précision) Reste sensible aux perturbations magnétiques : Liées à la nature du sous sol (sols conducteurs, atténuant) et aux masses métalliques (véhicules, conduites etc.. ) Liées aux émissions électromagnétiques (lignes électriques etc.. ) En mode positionnement de verticale Nécessite un accès en surface Nécessite une communication surface / fond (Uphone si < 40 m) En mode cheminement Nécessite le déplacement des balises au delà de la portée utile ( 100 m) Nécessite de connaître approximativement la géométrie de la cavité (relevé sommaire) Page 21/ 21

2012-2013 CHAPITRE 3. Terrassements

2012-2013 CHAPITRE 3. Terrassements CHAPITRE 3 Terrassements Blindage en palplanches légères 8 Boisage, blindage des parois 7 Conditions générales 2 Décapage de terre végétale 3 Difficultés et travaux accessoires 4 Excavations 2, 4 Fonds

Plus en détail

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz

Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT. Chaudières Effigaz Prestigaz Effigaz CHAUDIÈRE BASSE TEMPÉRATURE DE 80 À 600KW HAUT RENDEMENT Chaudières Effigaz Prestigaz LES AVANTAGES LES TRÈS FAIBLES CONSOMMATIONS À CHARGE NULLE La perte de charge dans le serpentin sur le gaz

Plus en détail

Outils d Acquisition & d Analyse de Signaux sur plateforme Embarquée

Outils d Acquisition & d Analyse de Signaux sur plateforme Embarquée Cahier Des Charges Outils d Acquisition & d Analyse de Signaux sur plateforme Embarquée Université Nice Sophia-Antipolis Par : THUAUX Anthony SOUSA LOPES Eric ARITONI Ovidiu Mars 2005 V1.0 Etudiant Master

Plus en détail

Points normatifs. Normes

Points normatifs. Normes Normes Ce condensé explicatif permet de mettre en exergue les notions normatives principales liées aux installations neuves et en rénovation d éclairage extérieur. Le cadre normatif NF C 17-200 de juin

Plus en détail

Particularité de la zone : le bâti dispersé

Particularité de la zone : le bâti dispersé PROJET de ligne à très haute tension COTENTIN MAINE Les distances aux lignes DÉBAT PUBLIC octobre 2005 février 2006 1 Particularité de la zone : le bâti dispersé Un engagement : ne pas surplomber et limiter

Plus en détail

11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES

11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES 11. OUTILS TECHNIQUES : IDENTIFICATION ET TRAITEMENT DES SOLS POLLUÉS Cette fiche documentée présente les procédures techniques mises en place pour identifier et caractériser les sols pollués ainsi que

Plus en détail

Chapitre Q La norme NF C 15-100 dans l habitat

Chapitre Q La norme NF C 15-100 dans l habitat Chapitre Q La norme NF C 5-00 dans l habitat Sommaire L essentiel de la norme NF C 5-00 dans l habitat. Les dernières interprétations de la norme Q. Les principales évolutions Q. L'équipement minimal Q

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION

COURSE D ORIENTATION FICHE CYCLE 2 COURSE D ORIENTATION Compétence propre à l EPS Adapter ses déplacements à différents types d environnements Définition : La course d orientation est une course contre la montre qui se déroule

Plus en détail

Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique

Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique Planification de l évacuation des eaux pluviales : Solution technique Préambule : L infiltration ou la rétention Comme mentionné dans la directive «Evacuation des eaux pluviales» du VSA, une planification

Plus en détail

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges

Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION. Cahier des Charges Projet de construction d un médiathèque et de locaux à usage associatif MARCHE D ETUDES DE PROGRAMMATION Cahier des Charges 1 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet du marché ARTICLE 2 - Contenu et déroulement de

Plus en détail

Sommaire ! " # $ $ % $ % $ & ' $ $ % ( & ( & ( $ ) & ( % & $ $ ( i n t é g r a l e & P i r e u s

Sommaire !  # $ $ % $ % $ & ' $ $ % ( & ( & ( $ ) & ( % & $ $ ( i n t é g r a l e & P i r e u s Sommaire 1. La société Solulog... 0 2. Fonctionnalites du progiciel logistique... 0 3. Acces aux données logistiques pour vos clients... 0 4. Architecture technique... 0 i n t é g r a l e & P i r e u s!

Plus en détail

Programmateur série Evolution

Programmateur série Evolution Programmateur série Evolution 4 à 16 voies Logiciel de programmation Intérieur et extérieur Modulaire Pour en savoir plus www.toroevolution.com Voici la nouvelle génération de programmateurs! Avec une

Plus en détail

Adapter ses déplacements à différents types d environnements

Adapter ses déplacements à différents types d environnements Un exemple d unité d apprentissage : ORIENTATION CP-CE1 Adapter ses déplacements à différents types d environnements activités d'orientation : retrouver quelques balises dans un milieu connu.bo juin 2008

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

ASCENSEURS HYDRAULIQUES AH-1600 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES. ET-404fr Vers. 01 21/05/14

ASCENSEURS HYDRAULIQUES AH-1600 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES. ET-404fr Vers. 01 21/05/14 ASCENSEURS HYDRAULIQUES AH-1600 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES ET-404fr 21/05/14 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES ET-404fr Page 1 Sommaire 1. Description générale... page 2 1.1. Application... page 2 1.2. Normes...

Plus en détail

Agenda d Accessibilité Programmée

Agenda d Accessibilité Programmée Agenda d Accessibilité Programmée Réglementation applicable aux ERP existants Sonia Pignal Sonia.Pignal@cerema.fr Application au cadre bâti Hiérarchie des textes La loi fixe les grands principes, l esprit

Plus en détail

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces Politique départementale en faveur des circulations douces Conseil général des Yvelines Rappel : évolution de la politique départementale des circulations douces Le Schéma de 1997 1 er schéma en 1997,

Plus en détail

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL

GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL GUIDE VSAT BIDIRECTIONNEL Notions de base pour établir une connexion Internet haut débit par satellite. Guide à destination des entreprises de la Lozère. Septembre 2005 Les connexions haut débit par satellite

Plus en détail

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION

Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Epreuve E6 PROJET ET PRATIQUES DE LA COMMUNICATION Épreuve orale - durée 40 minutes - Coefficient 4 U6 1. Finalités et objectifs L objectif visé est d apprécier l aptitude du candidat à conduire un projet

Plus en détail

Positif Agri Guide d utilisation 2015

Positif Agri Guide d utilisation 2015 Positif Agri Guide d utilisation 2015 SOMMAIRE 1. Préambule : Pré-requis informatiques... 3 1.1. Configuration logicielle... 3 1.2. Accès réseau... 3 1.3. Configuration des navigateurs... 3 1.4. Résolution

Plus en détail

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR 1 2 FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE AVEC UN CYCLE CLASSIQUE : La charge est déplacée sur le convoyeur par l opérateur. Avec une levier l opérateur bloque les 6 rouleaux centrales. Une cellule de sécurité

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

Démarche d implantation du projet de centre de stockage géologique profond

Démarche d implantation du projet de centre de stockage géologique profond Démarche d implantation du projet de centre de stockage géologique profond Proposition de scénarios d implantation Présentation à l Assemblée Générale du CLIS du 29 juin 2009 C.TR.ADP.09-0019/A Sommaire

Plus en détail

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ASCENSEURS

Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ASCENSEURS Fiches techniques illustrant le titre IV du R.R.U. du 21.11.2006 LES ASCENSEURS D après le Règlement Régional d Urbanisme du 21.11.2006 TITRE IV - Chapitre IV - article11 : 1. Les niveaux des locaux ouverts

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS

GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS GRILLE DE RÉFÉRENCE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC (OAQ) CONCERNANT LES ACTES AGRONOMIQUES POSÉS EN CONSERVATION ET EN AMÉNAGEMENT DES SOLS Le savoir pour nourrir le monde 1 0 0 1, r u e S h e r b

Plus en détail

7 conseils pour choisir une solution PTI

7 conseils pour choisir une solution PTI Réussir son projet PTI 7 conseils pour choisir une solution PTI www.ptitravailleurisole.fr 1 Dans ce guide gratuit, je vais vous indiquer les 7 points essentiels qui permettent d évaluer les dispositifs

Plus en détail

Du nouveau pour le Métro marseillais!

Du nouveau pour le Métro marseillais! Dossier de presse Du nouveau pour le Métro marseillais! Le métro se prolonge vers le Nord Un pôle multimodal et un parc relais se construisent Visite du chantier Jeudi 11 juin 2015 Sommaire Présentation

Plus en détail

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires QUESTIONS REPONSES J habite dans une Ville ou un Pays d art et d histoire : Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page

Plus en détail

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE 1/17 DIRECTION DE LA SECURITE ET DU CABINET PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL- modifiant l arrêté n IAL- 13041-02 du 20 août 2010 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement soumis à déclaration

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

L information cadastrale

L information cadastrale L information cadastrale Sommaire Version v4 : Juillet 2015 1 Connexion et interface... 2 1.1 Connexion... 2 1.2 Interface... 4 2 Navigation et affichage des couches... 5 2.1 Barre d outils de navigation...

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ GSI-SH-2 TRAVAIL ISOLÉ

INSTRUCTION GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ GSI-SH-2 TRAVAIL ISOLÉ INSTRUCTION GÉNÉRALE DE SÉCURITÉ GSI-SH-2 TRAVAIL ISOLÉ Date de publication : 27-11-2015 Toutes les règles de Sécurité sont disponibles sur le site web : https://www.cern.ch/regles-securite Page 1 sur

Plus en détail

Travail de Maturité spécialisée, orientation pédagogie : point de situation

Travail de Maturité spécialisée, orientation pédagogie : point de situation Travail de Maturité spécialisée, orientation pédagogie : point de situation Date :... Professeur :... Elève :... Titre du TM :... Bien Suffisant Insuffisant 1. Etat des contacts préalables 2. Délimitation

Plus en détail

Arrêté Préfectoral du 4 Juillet 1977

Arrêté Préfectoral du 4 Juillet 1977 Arrêté Préfectoral du 4 Juillet 1977 LE PREFET DES HAUTS DE SEINE - Chevalier de la Légion d Honneur Vu les articles L 183-1, L 183-2 et L 181-13 du Code des Communes, Vu l ordonnance n 69.15090 du 17

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION Installations de gaz Règles techniques et de sécurité applicables aux installations de gaz > Arrêté du 2 août 1977 modifié > Normes NF DTU 61.1 - NF DTU 24.1 > Cahier des charges

Plus en détail

PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE

PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE PRSE II Réaliser un Etat des lieux sur les points noirs environnementaux (PNE) Objectif : identifier les zones géographiques

Plus en détail

GEOMETRA S.A.R.L. www.geometra.nc

GEOMETRA S.A.R.L. www.geometra.nc GEOBATHY 120 Présentation du matériel de mesure GEOBATHY 120 est une embarcation de type télé-opérée sans pilote à usage hydrographique. Il est équipé d un GPS Trimble RTK centimétrique ainsi que d un

Plus en détail

7 avant-propos 9 le domaine d application du guide Choix des produits Définition de l installation

7 avant-propos 9 le domaine d application du guide Choix des produits Définition de l installation SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Le domaine d application du guide 11 Choix des produits 11 1. Marquage CE des dispositifs d épuration (mise sur le marché européen des produits) 13 2. Documents complémentaires

Plus en détail

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques

ZANZAN 5/5 V - INFORMATION ET COMMUNICATION. Emissions radiophoniques ZANZAN 5/5 Une étude CAP a été réalisée en 2001 ; 15 Animatrices Rurales et leur Coordonnatrice ont été formées à la méthode MARP ; 40 formateurs des ASC membres du personnel de la santé (15 médecins et

Plus en détail

DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO

DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO DIRECTION DES OPERATIONS TECHNIQUES CONTÔLE QUALITE-PRIX DU CAFE ET CACAO Mars 2014 1 I- CONTEXTE La libéralisation de la filière cacao en Côte d'ivoire avait engendré plusieurs difficultés en milieu rural.

Plus en détail

CHECK LIST POUR L ACCÈS AU FONCIER

CHECK LIST POUR L ACCÈS AU FONCIER CHECK LIST POUR L ACCÈS AU FONCIER Révision : xx/xx/xx Impression : 24/10/11 CHECK LIST POUR L ACCÈS AU FONCIER TYPE DE DOCUMENT Guide pratique et Check List des démarches nécessaires à l obtention d une

Plus en détail

Chapitre 1 : Définition de la Compétition

Chapitre 1 : Définition de la Compétition REGLEMENT DE LA COMPETITION : 14 ème TROPHEE LORRAINE MONDIAL AIR BALLONS Chapitre 1 : Définition de la Compétition 1.1. Titre La compétition s'intitule : 14 ème TROPHEE LORRAINE MONDIAL AIR BALLONS 1.2.

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION Adaptateur téléphonique

GUIDE D INSTALLATION Adaptateur téléphonique GUIDE D INSTALLATION Adaptateur téléphonique 3 Sommaire Introduction 4 Présentation de l adaptateur téléphonique 5 Connexion à l alimentation électrique 6 Connexion à la ligne téléphonique 7 Préparation

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004

NOTE DE SERVICE DGER/POFEGTP/N2004-2016 Date : 16 FEVRIER 2004 1 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-Direction de la Politique des Formations de l Enseignement

Plus en détail

MODE OPERATOIRE DU TIRAGE DE CABLES POUR LE CHANTIER CERN.PUITS N 5

MODE OPERATOIRE DU TIRAGE DE CABLES POUR LE CHANTIER CERN.PUITS N 5 MODE OPERATOIRE DU TIRAGE DE CABLES POUR LE CHANTIER.PUITS N 5 Pose de câbles 1/13 Phases + descriptif succinct Mise en sécurité de la zone de travail MODE OPERATOIRE TIRAGE DE CABLES Description des mesures

Plus en détail

Chap. 3 Savoir S5-2 TELEEC

Chap. 3 Savoir S5-2 TELEEC 1. Une défaillance La défaillance est définie par la norme comme une altération ou une cessation du fonctionnement d un équipement pour accomplir la fonction qu il doit remplir. La défaillance peut être

Plus en détail

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage

La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage La modélisation thermique confrontée à la mesure : Influence de l imprécision des données d entrées sur le calcul de la consommation de chauffage Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Au

Plus en détail

charts MAGASINEZ QUAND VOUS VOULEZ OÙ QUE VOUS SOYEZ. GOSPICERS.CA SIMPLE, RAPIDE ET PRATIQUE

charts MAGASINEZ QUAND VOUS VOULEZ OÙ QUE VOUS SOYEZ. GOSPICERS.CA SIMPLE, RAPIDE ET PRATIQUE MAGASINEZ charts QUAND VOUS VOULEZ OÙ QUE VOUS SOYEZ. GOSPICERS.CA SIMPLE, RAPIDE ET PRATIQUE Renseignements sur les produits accessibles en tout temps Prix à jour Vérification de l inventaire disponible

Plus en détail

Tarifs au 24 avril 2014 - Mise à jour du 18 juillet 2014 Année-modèle 2015. Nouvelle Polo. *La Voiture

Tarifs au 24 avril 2014 - Mise à jour du 18 juillet 2014 Année-modèle 2015. Nouvelle Polo. *La Voiture Tarifs au 24 avril 2014 - Mise à jour du 18 juillet 2014 Année-modèle 2015 Nouvelle Polo * *La Voiture Caractéristiques techniques Moteurs Poids Performances (3) Consommations (4) 1.0 60 3 cylindres Injection

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Sommaire Page 0 Sommaire Guide de l utilisateur...2 1. Prise en main...2 2. Symbolique de l afficheur...2 3. Réglage de la température de conservation...3 4. Programmation d un cycle de surgélation...4

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement officiel du site internet 5 FEVRIER 2016

DOSSIER DE PRESSE. Lancement officiel du site internet 5 FEVRIER 2016 DOSSIER DE PRESSE Lancement officiel du site internet 5 FEVRIER 2016 Contact presse : Benjamin CHAUSSEPIED - Co-fondateur «Il semble que toute collection gravite autour d une pièce manquante, sorte de

Plus en détail

LIGNE DE MARSEILLE A VINTIMILLE Etude des conditions d insertion environnementale et technique d une 3 ème voie entre Cannes et Antibes.

LIGNE DE MARSEILLE A VINTIMILLE Etude des conditions d insertion environnementale et technique d une 3 ème voie entre Cannes et Antibes. LIGNE DE MARSEILLE A VINTIMILLE Etude des conditions d insertion environnementale et technique d une 3 ème voie entre Cannes et Antibes Juin 2004 SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC ET SYNTHÈSE...2

Plus en détail

Rappelez vous la barre de tâches, nous allons vous révéler tous les secrets des onglets!

Rappelez vous la barre de tâches, nous allons vous révéler tous les secrets des onglets! Chapitre 3 : Personnaliser son template avec Artisteer Nous allons franchir une étape dans l utilisation d Artisteer, la personnalisation! Vous souhaitez que votre site soit unique, qu il ne ressemble

Plus en détail

Bilan de TN. Protection du consommateur dans le secteur de la réparation automobile

Bilan de TN. Protection du consommateur dans le secteur de la réparation automobile Bilan de TN Protection du consommateur dans le secteur de la Version 01 PR/1C/PNE/005 Date d application : 20/04/2015 Page 1/5 PNE 2014 N TN21GJ Bureau 6D N 3 trimestre 2014 Communicable au sens de la

Plus en détail

Evolutions de Ta-Klidia

Evolutions de Ta-Klidia Evolutions de Ta-Klidia Modification du 01/01/2014 Création de taux de TVA S ils n avaient pas été créé auparavant, nous avons créé en automatique les nouveaux taux de TVA applicables en France en 2014

Plus en détail

Relevé des déductions ------

Relevé des déductions ------ Cahier des charges du mode EDI du téléservice SIMPL-TVA Relevé des déductions ------ Version 1.1 10 Février 2016 SUIVI DES VERSIONS Date N Version Motif de Mise à Jour 24/07/2015 1.0 Création 10/02/2016

Plus en détail

PROJET : Extension Est du Parc d activités de la Saussaye BILAN DE LA CONCERTATION PUBLIQUE 25 SEPTEMBRE AU 6 NOVEMBRE 2013

PROJET : Extension Est du Parc d activités de la Saussaye BILAN DE LA CONCERTATION PUBLIQUE 25 SEPTEMBRE AU 6 NOVEMBRE 2013 PROJET : Extension Est du Parc d activités de la Saussaye BILAN DE LA CONCERTATION PUBLIQUE 25 SEPTEMBRE AU 6 NOVEMBRE 2013 CONTEXTE Le parc d activités de la Saussaye, situé sur la commune de Saint Cyr

Plus en détail

VINCENT AURIOL (13E) GRDF

VINCENT AURIOL (13E) GRDF VINCENT AURIOL (13E) GRDF GRDF propose le toit de l un de ses bâtiments techniques dans le 13ème arrondissement, offrant une surface enherbée de 800m² avec une profondeur de terre intéressante. Un projet

Plus en détail

Entwässerung mit System Éléments de construction SELF

Entwässerung mit System Éléments de construction SELF Entwässerung mit System Éléments de construction SELF Caniveaux de drainage, décrottoirs, écoulements pour la maison, la cour et le jardin Sommaire 04 ANRIN éléments de construction SELF Matériau / application

Plus en détail

ÉTAT DE L INSTALLATION INTÉRIEURE D ÉLECTRICITÉ

ÉTAT DE L INSTALLATION INTÉRIEURE D ÉLECTRICITÉ V2 08/2011 ÉTAT DE L INSTALLATION INTÉRIEURE D ÉLECTRICITÉ Bien immobilier 58, rue Bacquenois 51100 REIMS N dossier : 150913200000004 Propriétaire Ville de REIMS 1-3 place Max Rousseaux 51100 REIMS Syndic

Plus en détail

Chapitre1. Chaussées aéronautiques

Chapitre1. Chaussées aéronautiques - Caractéristiques de frottement : Notions physiques permettant d apprécier la qualité de contact entre la surface d une chaussée et un pneumatique. - Chaussée : Structure permettant la circulation en

Plus en détail

Date et signature 03/2011 SIRS

Date et signature 03/2011 SIRS Systèmes d Information à Référence Spatiale Mise en correspondance des données de consommation d espace pour en appréhender les évolutions Nom et Fonction Date et signature Diffusion Pour Action Préparé

Plus en détail

LA TRANSFORMATION DU PÔLE D ÉCHANGES AU CŒUR DES HALLES

LA TRANSFORMATION DU PÔLE D ÉCHANGES AU CŒUR DES HALLES WWW.PÔLERER-CHÂTELETLESHALLES.FR LA TRANSFORMATION DU PÔLE D ÉCHANGES AU CŒUR DES HALLES DIMENSION! MÉTAMORPHOSER LE PÔLE D ÉCHANGES CAPITAL Ils viennent des rues environnantes ou de l autre bout de l

Plus en détail

TP N 3 : INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA ZONE ATELIER

TP N 3 : INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA ZONE ATELIER TP 3 : ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA ZOE OBJECTIFS : l élève sera capable de : Réaliser un câblage d ordre domestique dans les règles de l art et en suivant la norme F C15-100 (VV + PC). Savoirs technologiques

Plus en détail

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois

Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois Performance énergétique et mise en œuvre des menuiseries extérieures Bois 5 à 7 de l éco-construction Pierre LERICHE et Jean-Louis ANDRE Aubenas le 25/09/2014 Présentation de CERIBOIS Performances énergétique

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES

APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES APPEL A CANDIDATURES ATELIERS D ILLUSTRATION EN PAYS DE LUMBRES Contexte : La Communauté de communes du Pays de Lumbres (CCPL) porte un réseau de 13 médiathèques, connu sous le nom de réseau PLUME. Ces

Plus en détail

Appareil de pilotage de moteur IMSG-UC-4H

Appareil de pilotage de moteur IMSG-UC-4H Appareil de pilotage de moteur IMSG-UC-4H Données techniques Elsner Elektronik GmbH Technologie de la commande et de l automatisation Sohlengrund 16 D-75395 Ostelsheim Allemagne Tel.: +49 (0) 70 33 / 30

Plus en détail

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013

Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local. Edition 2012-2013 Fiche de synthèse du Concours REGALIME Concours régional REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Edition 2012-2013 REGALIME (REGional ALIMEntaire) J aime manger local Le Concours s adresse

Plus en détail

PRÉSENTATION REFONTE SITE UPJV

PRÉSENTATION REFONTE SITE UPJV Conférence administrative du 21 février 2014 Cliquez pour modifier le style du titre Direction de la Communication Constats Des objectifs à atteindre Étude et cadrage en amont Évolutions éditoriales Évolutions

Plus en détail

. Savoir utiliser le logiciel Google Earth. Savoir utiliser un logiciel de géométrie dynamique

. Savoir utiliser le logiciel Google Earth. Savoir utiliser un logiciel de géométrie dynamique Bénédicte MICHEL - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " THE PENTAGON " 3ème Testée avec trois classes de 3 ème sur une durée d une heure trente minutes Compétences du programme d'enseignement des Mathématiques

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS

METHODOLOGIE ET OUTILS METHODOLOGIE ET OUTILS OUTIL POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER CHANTIE ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants

Plus en détail

COMMUNE DE ROUGIERS. 83 170 -Var. Novembre 2010 1

COMMUNE DE ROUGIERS. 83 170 -Var. Novembre 2010 1 COMMUNE DE ROUGIERS 83 170 -Var Novembre 2010 1 Diagnostic d accessibilité des bâtiments communaux recevant du public à Rougiers N BATIMENTS ADRESSES 1 Mairie 15 Avenue de Brignoles 2 Eglise Avenue de

Plus en détail

Initiation à l algorithmique... et à la programmation

Initiation à l algorithmique... et à la programmation IREM Clermont-Ferrand Année 2009-2010 Journée d information Malika More sur les nouveaux programmes de Seconde Initiation à l algorithmique... et à la programmation Contenu de l atelier Des algorithmes

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE L'ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

DIAGNOSTIC DE L'ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DIAGNOSTIC DE L'ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Site : Salle polyvalente Elie Albert Castanet- parcelle 2248 section A Chemin de la Mer 24480 LE BUISSON DE

Plus en détail

Maîtriser les techniques du consultant

Maîtriser les techniques du consultant Maîtriser les techniques du consultant > Développer son réseau relationnel > Respect mutuel et management > PNL et conseil > Parcours coach professionnel > Les fondamentaux de la gestion de projet 16 >

Plus en détail

Epuration Assainissement autonome

Epuration Assainissement autonome Epuration Assainissement autonome P20.1/2 Réglementation P20.3/4 Différentes filières de traitement P21 Fosses toutes eaux P22 Fosse toutes eaux polyéthylène P23 Micro station 20.0 Epuration Aspect réglementaire

Plus en détail

Escaliers mécaniques et trottoirs roulants Informations et recommandations relatives aux améliorations en matière de sécurité et d accessibilité

Escaliers mécaniques et trottoirs roulants Informations et recommandations relatives aux améliorations en matière de sécurité et d accessibilité Escaliers mécaniques et trottoirs roulants Informations et recommandations relatives aux améliorations en matière de sécurité et d accessibilité 8200 escaliers mécaniques et trottoirs roulants (source

Plus en détail

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball

Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Formation aux : Diplôme d Etat de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport (DE-JEPS), spécialité perfectionnement sportif, mention Basket-Ball Diplôme d Entraîneur Fédéral de Basket-Ball (DEFB)

Plus en détail

Conditions d'installation

Conditions d'installation Conditions d'installation pour SUNNY CENTRAL 400LV, 400HE, 500HE, 630HE Contenu Ce document présente les dimensions, les espaces minimaux à laisser libres, les flux d'air nécessaires à un bon fonctionnement

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie dimensionnelle - Qualité de la production en mécanique de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D

Plus en détail

LE FUTUR DU MUR VEGETAL. Grille de grande résistance pour murs végétalisés. www.geoplast.it

LE FUTUR DU MUR VEGETAL. Grille de grande résistance pour murs végétalisés. www.geoplast.it LE FUTUR DU MUR VEGETAL Grille de grande résistance pour murs végétalisés www.geoplast.it LES MURS VEGETALISES L utilisation de la végétation en tant que revêtement fait désormais pleinement partie du

Plus en détail

built build to ALUMINIUM S

built build to ALUMINIUM S uilt build to ALUMINIUM TOURS ROULANTS EN ALUMINIUM QS Entreprise Projets Produits Echafaudage SYSTÈME QS POUR TOURS ROULANTES EN ALUMINIUM Le système de tours roulantes QS répond de façon efficace et

Plus en détail

Lettre n 7 du 18 octobre 2008. Estimation du coût de la rocade Nord du conseil général de l Isère (CGI)

Lettre n 7 du 18 octobre 2008. Estimation du coût de la rocade Nord du conseil général de l Isère (CGI) Observatoire des Finances et des Politiques Publiques - OFiPoPu Boutique Citoyenne 12, rue Voltaire 38000 GRENOBLE Site internet : www.ofipopu.fr mel : boutique.citoyenne@orange.fr Lettre n 7 du 18 octobre

Plus en détail

GUIDE DE PRISE EN MAIN RAPIDE

GUIDE DE PRISE EN MAIN RAPIDE Imm PACT progiciel diag LE PROGICIEL QUI S ADAPTE À VOS PRATIQUES GUIDE DE PRISE EN MAIN RAPIDE V00.Rev 00-22/10/2015 Ce document est la propriété exclusive d ITGA SOMMAIRE 1 Lancement du Progiciel...3

Plus en détail

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement

prend en charge les dépenses de réalisation et d entretien de son installation, il est responsable du bon fonctionnement de son assainissement A l attention des élus et du personnel communal L Assainissement Non Collectif Une préoccupation commune, Une gestion intercommunale Définition : Tout système d assainissement effectuant la collecte, le

Plus en détail

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface Action du vent Cette fiche donne des indications de base pour déterminer la stabilité des parties d ouvrages en phases transitoires et des équipements de chantier sous l action du vent. Dans tous les cas,

Plus en détail

Polyboard 6 ATELIER. les nouvelles commandes et fonctions. bois

Polyboard 6 ATELIER. les nouvelles commandes et fonctions. bois Polyboard 6 les nouvelles commandes et fonctions ATELIER bois Limitation de la responsabilité ATTENTION Ce livre électronique est édité par la société: Wood Designer Ltd Responsabilité pour les contenus

Plus en détail

Prévenir. des fiches de postes. les risques mécaniques : pour informer

Prévenir. des fiches de postes. les risques mécaniques : pour informer Prévenir les risques mécaniques : des fiches de postes pour informer Pour la sécurité de vos salariés, adoptez les fiches de postes! Dans le cadre de son obligation générale de sécurité, l employeur doit

Plus en détail

Maquette carton à monter

Maquette carton à monter Maquette carton à monter JASON-1 Satellite d observation d océans Radiomètre Positionnement par GPS Senseurs solaires Radiateurs Antenne de positionnement Altimètre Antenne de positionnement Panneaux solaires

Plus en détail

LA ZADEPRE. La genèse un projet PFT TP! La ZADEPRE en détails. Détection de réseaux sur la ZADEPRE. Un outil innovant au service des entreprises

LA ZADEPRE. La genèse un projet PFT TP! La ZADEPRE en détails. Détection de réseaux sur la ZADEPRE. Un outil innovant au service des entreprises La genèse un projet PFT TP! La ZADEPRE en détails Détection de réseaux sur la ZADEPRE La genèse un projet PFT TP! Dommages aux réseaux enterrés CREATION 100 000 dommages par an 4 500 fuites de gaz par

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-BC-06a «OP ZAEMER» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-BC-06a «OP ZAEMER» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-BC-06a «OP

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de procédé de fabrication», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de procédé de fabrication» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

ARTING Laser scanner & modélisation Une solution complète pour toutes vos études sur des installations industrielles existantes.

ARTING Laser scanner & modélisation Une solution complète pour toutes vos études sur des installations industrielles existantes. ARTING Laser scanner & modélisation Une solution complète pour toutes vos études sur des installations industrielles existantes. SOMMAIRE Problématiques actuelles Documentation TQC Le relevé laser La modélisation

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE DESCRIPTIVE PC 4

PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE DESCRIPTIVE PC 4 I N S T AL L AT I O N D U N E C E N T R AL E S O L AI R E P H O T O V O L T AI Q U E AU S O L E T D E 4 L O C AU X T E C H N I Q U E S N E C E S S AI R E S A S O N F O N C T I O N N E M E N T «Les Rivailles»

Plus en détail

( pour améliorer les performances

( pour améliorer les performances ( pour améliorer les performances d une ligne de bus document d assistance fiches techniques et CD-Rom Recommandations AUTORITÉ ORGANISATRICE DES TRANSPORTS FRANCILIENS Avant-propos Ce cahier de recommandations

Plus en détail