Prés entation d E njeux et référentiel. Mars 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prés entation d E njeux et référentiel. Mars 2007"

Transcription

1 Prés entation d E njeux et référentiel Mars 2007

2 Un double enjeu environnemental et énergétique Bouleversements climatiques // émissions de gaz à effet de serre Épuisement et coût des ressources pétrolières et fossiles Explosion des dépenses énergétiques des ménages Objectif politique : le facteur 4 pour 2050

3 Rôle central du bâtiment Consommation et émissions en hausse Faisabilité technique et économique du facteur 4

4 Emissions de GES

5 Des réglementations nationales plus favorables Loi Orientation Énergie (facteur 4, certificats énergie) RT2005, 2010 et 2015 Réglementation existant Diagnostic de performance énergétique Labels HPE, THPE, HPE ENR, THPE ENR et BBC Crédits d impôts Verdissement du CODEVI : 10 milliards d euros ciblés sur la rénovation thermique

6 mais insuffisantes Par rapport à l enjeu sur le parc existant Par rapport aux niveaux à atteindre avant 2050 : diviser par 4 les émissions de CO2 Par rapport aux possibilités techniques

7 Un point clé : apprendre ensemble Des solutions développées par nos voisins européens

8 MINERGIE, Label suisse pour des bâtiments performants

9 www. passiv.de Passivhaus en Allemagne, en Autriche

10 Des acteurs issus de mondes differents mais complementaires avec un même objectif Promouvoir sur le marché de la construction neuve et la réhabilitation une dynamique visant à générer des batiments neufs ou renovés respecteux de la qualité de vie, du confort tout en favorisant une réelle efficacité energetique en vue de réduire les nuisances environnementales générées par l usage de l energie.

11

12 De nouveaux adherents! Collectivités Région Centre Région Bourgogne Région PACA Région Poitou Charentes Centres techniques CTBA COSTIC

13 De nouveaux adherents! En cours d adhésion Conseil général Loire Atlantique Région Nord Pas de Calais Région Rhône Alpes Région Midi pyrénées Région Aquitaine Ville de Paris

14 Les objectifs d EFFINERGIE Promouvoir de façon dynamique les constructions à basse énergie (dans le neuf et la rénovation) Mutualiser et mettre en valeur régionales les initiatives Assurer la coordination régionales et nationales les entre initiatives

15 Les objectifs d EFFINERGIE Apporter de la lisibilité dans le secteur de l efficacité énergétique (enjeux, principes, solutions) Fédérer les professionnels de la construction et les collectivités locales dans un programme d actions tendant vers un label de bâtiments confortables et respectueux de la qualité de vie

16 Les objectifs d EFFINERGIE Démontrer la faisabilité technico-économique de la basse énergie et les bénéfices associés Développer un référentiel de performance énergétique pour les constructions neuves et les rénovations nettement supérieur aux exigences réglementaires en vigueur

17 Basse consommation : de plus en plus de projets en France

18 La Basse consommation Consommation (kwh ep. /m².an) pour les besoins de chauffage, climatisation, ventilation et production d Eau Chaude Sanitaire. 350 Bâtiment basse consommation Bâtiment passif Etat du parc actuel RT 2005 chauffage électrique RT 2005 autres chauffages Bâtiment réhabilité "basse énergie" Construction Bâtiment "basse passif ou énergie" très basse énergie Bâtiment à énergie positive

19 EFFINERGIE, pour aller plus loin ensemble

20 Pourquoi une marque? LISIBILITE : une balise dans une offre trop nombreuse ; un repère pour le consommateur pour résoudre son problème de choix le plus sûrement possible ; des signes pour évaluer le produit ou le service qui a des qualités invisibles ; GARANTIE : une réduction du risque ; des performances ; un certain rapport qualité / prix.

21 EFFINERGIE une marque de qualité Destinée aux bâtiments neufs et rénovés, la marque EFFINERGIE désigne et qualifie les biens et les services qui permettent une utilisation rationnelle de l'énergie ainsi qu'un large recours aux énergies renouvelables tout en améliorant la qualité de vie ; L'objectif prioritaire de la marque EFFINERGIE est de renforcer la confiance du public dans les biens et les services concernés.

22 EFFINERGIE une marque de qualité Au cœur de la marque : performance énergétique et confort d'habitation et de travail des usagers : La consommation d'énergie primaire sur les usages réglementaires est la grandeur de référence permettant de quantifier la qualité de la construction ; Une enveloppe du bâtiment de bonne qualité (isolation et étanchéité à l air) ainsi qu'un renouvellement maîtrisé de l'air (ventilation) doivent assurer ce confort ; La performance doit être atteinte quelle que soit l énergie choisie ; Une large proportion des besoins énergétiques couverte par le recours à de l énergie renouvelable. est

23 EFFINERGIE une marque protégée et gérée Association nationale EFFINERGIE : le propriétaire de la marque ; définit les principes de gestion de la marque EFFINERGIE, ses usages possibles et les modalités d attribution des droits associés ; Principes de gestion et droits d usage de la marque EFFINERGIE : définis pour chaque domaine d usage ; L association nationale EFFINERGIE gère elle-même la marque ou la met à disposition de tiers à des fins d'exploitation pour une durée déterminée : les associations régionales EFFINERGIE les organismes certificateurs Les organismes de formation

24 Une 1ère déclinaison de la marque : le label EFFINERGIE pour les constructions neuves

25 Un partenariat Effinergie / Etat Etude du niveau de calage financée par le PREBAT Le label National Basse consommation reprend le niveau d exigence défini par les études techniques réalisées par l association Effinergie La méthode de calcul utilisée est celle de la réglementation thermique 2005 Une concertation avec la DGUHC, l ADEME et le PREBAT.

26 Label EFFINERGIE pour les constructions neuves Label BBC du Ministère du Logement => Des bâtiments certifiés Des organismes reconnus pour certifier CERQUAL : immeubles collectifs CEQUAMI : maisons individuelles de CMIstes CERTIVEA : bâtiments tertiaires PROMOTELEC : individuel diffus Vont utiliser la marque EFFINERGIE pour la certification selon le label BBC

27 Label EFFINERGIE pour les constructions neuves Ne pas confondre marque et label Label dans le secteur de la construction = une définition légale officielle stricte Certification = garantie que l ouvrage est conforme au code de la construction Avantages apportés par le label : réduction de taxes foncières, extension de COS crédit d impôts pour implantation d équipements ENR

28 Les bases du label basse consommation Effinergie pour les bâtiments neufs Les usages pris en compte seront ceux de la RT2005: Chauffage Eau chaude sanitaire Auxiliaires de chauffage et de ventilation Éclairage Climatisation Idem plus éclairage en tertiaire Un objectif simple de consommation à ne pas dépasser en énergie primaire

29 Les bases du label basse consommation Effinergie pour les bâtiments neufs le label sera exprimé en énergie primaire: kwh/m2.an en logement % de réduction par rapport à la RT2005 en non résidentiel Le niveau d exigence d affichage sera de: 50kWh/m2.an en logement avec d autres niveaux plus exigeants (A+, A++) 50% de la RT2005 en non résidentiel Traduction en equivalent CO2

30 La consommation maximale dans le résidentiel neuf 50 kwh/m2.an, à moduler selon les régions :

31 Label et certification ETAT Convention Label BBC Convention Marque EFFINERGIE Association EFFINERGIE CERTIFICATEURS AGREES EFFINERGIE, marque exclusive de promotion du label BBC Certification, délivrance du label EFFINERGIE Construction neuve

32 Les engagements des certificateurs Justifier de leur compétence par leur accréditation COFRAC Respecter intégralement les méthodes de calcul et référentiels Apposer le logo EFFINERGIE sur les demandes et formulaires du label très basse consommation Renseigner une base de données des opérations traitées

33 Label EFFINERGIE : consommations maximales pour l existant Résidentiel : 80 kwh/m2.an, à moduler selon les régions : 1,3 1,3 1,1 1 1,2 0,9 0,9 Tertiaire : en cours de définition 0,8

34 Des points mis en observation Impact du rapport Shon/Shab Impact de la densité Exigences dans les zones les plus froides et les plus chaudes Niveau d exigence par types d usages en nonrésidentiel Pour les systèmes innovants, évaluation par Valénergie Perméabilité à l air Effinergie se propose d assurer cette mission en constituant un groupe de suivi qui aura pour objet de faire progresser les méthodes, permettre l innovation, recenser les éléments pour les futures réglementations.

35 Les prochaines actions Valider le niveau de calage en renovation Mise en place d un comité de suivi, de surveillance et d observation validé par la DGUHC pour faciliter la developpement, l évolution du label, l intégration des innovations Assurer la mise en observation de points techniques importants Organiser le retour d experience sur les opérations réalisées et leurs performances réelles Rédiger des guides d application permettant aux acteurs de reussir leurs projets Effinergie Mobiliser et accompagner les acteurs des différentes regions sur le label

36 EFFINERGIE rapport aux autres marques Des périmètres différents Des méthodes de calcul différentes Des règles de conversions différentes < 120 kwh/m².an < 42 kwh/m².an = consommations Chauffage + ECS Rapport énergie primaire/ énergie finale pour l électricité : 2 < 50 kwh/m².an = consommations Chauffage + ECS + Éclairage + Ventilation + Auxiliaires = consommations Chauffage + ECS + Éclairage + Ventilation + Auxiliaires + électrodomestique 2,58 ENERGIE PRIMAIRE et 2,85 < 15 kwh/m².an = besoins Chauffage 2,85 ENERGIE FINALE

37 Besoins de chauffage versus consommations Besoins de chauffage = déperditions du bâtiment (parois et air) apports gratuits (solaires, internes et récupération de chaleur sur l air) Consommations = besoins de chauffage + pertes des systèmes (compensation des pertes de génération, de distribution, d émission et de programmation)

38 Besoins de chauffage versus consommations

39 Besoins de chauffage versus consommations

40 Besoins de chauffage versus consommations

41 Au-delà du neuf, déclinaison de la marque Rénovation de bâtiments existants Formations Manifestations Produits d information Acteurs de la construction Services Solutions constructives ou techniques

42 La libre utilisation de la marque EFFINERGIE La marque EFFINERGIE peut être utilisée en toute liberté, pour autant que son utilisation ne soit liée à aucune désignation ou qualification de biens ou de services. Son usage ne doit pas créer de confusion Quiconque établit un lien entre certains biens ou services et la marque de qualité EFFINERGIE est tenu de demander l'homologation ou le label. Sont dispensées de cette obligation les simples déclarations d'intention pour autant qu elles ne suscite pas de confusion.

43 Manifestations EFFINERGIE Séminaires de sensibilisation / initiation Formations Conception neuf Conception existant Enveloppe Ventilation Équipements Visites de chantiers et de réalisations exemplaires Salons

44 Aller plus loin ensemble RT2010 RT2005 RT2000 Bâtiment moyen Voie des bâtiments neufs Epave thermique Route du parc existant

45 MERCI DE VOTRE ATTENTION! WW.EFFINERGIE.ORG

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Référentiels et certification. Rhônalpénergie-Environnement : RAEE. Création de l association «Collectif Effinergie»

Référentiels et certification. Rhônalpénergie-Environnement : RAEE. Création de l association «Collectif Effinergie» Référentiels et certification Laurent Chanussot : Rhônalpénergie Environnement Rhônalpénergie-Environnement : RAEE Agence régionale de l énergie et de l environnement Domaines d intervention Utilisation

Plus en détail

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 Le label HPE à été mis en place dans le cadre de la Réglementation Thermique RT 2005 et est défini par l'arrêté du 8 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions

Plus en détail

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain!

JCE 16 Avril Lille. Enseignements et retours d'expérience des bâtiments basse énergie, pour mieux concevoir, construire et rénover demain! Journée du Confort et de l Eau Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à la RT 2005 et n

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications

Journée du Confort et de. l Eau Atelier 1 Labels et certifications Journée du Confort et de l Eau 2012 Atelier 1 Labels et certifications Jean Pascal Roche (Adret) Qu est ce qu un label? Les labels, dans le neuf, sont définis par l arrêté de mai 2007; ils sont liés à

Plus en détail

Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Collectif Effinergie

Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Collectif Effinergie Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une

Plus en détail

de l efficacité Collectif Effinergie

de l efficacité Collectif Effinergie Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Labels de performances énergétiques

Labels de performances énergétiques Labels de performances énergétiques 12 mai 2009 Conférence : Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? Sylvain AVRIL - Aduhme Construire et rénover : quel coût pour l énergie durable? D

Plus en détail

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment?

La RT2005. Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? La RT2005 Pourquoi? Pour qui? Quand? Comment? «L idéal de la performance énergétique est une maison passive qui ne consomme pas d autres énergies que celles qu elle produit. Tel est l objectif vers lequel

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN :

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-EffinErgiE, Maison PassivE, rt 2005/2012, QualiTEl Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12644-0 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 3 1. Les

Plus en détail

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie

Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie Collectif Effinergie Les labels Effinergie+ et BEPOS-Effinergie 2013 Collectif Effinergie La genèse... Dynamiser l efficacité thermique du bâtiment Un enjeu environnemental et économique dans le secteur du bâtiment Une absence

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2005

La Réglementation Thermique 2005 La Réglementation R Thermique 2005 Le contexte et les enjeux Le contexte et les enjeux Les ressources naturelles s épuisent. Les prix s envolent. Le climat se dérègle. Le bâtiment consomme beaucoup trop

Plus en détail

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut

30/03/2012. Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut Document : Olivier LESNIEWSKI FFB-DAT Présentation / Mise à jour : Sandrine CASTANIE- b.e. azimut MDE ST-CHRISTOL 30 mars 2012 1 Le contexte La réglementation en cours RT 2005 Le niveau BBC RT 2012 et

Plus en détail

Bâtiments & énergies

Bâtiments & énergies Bâtiments & énergies Plan RT 2005 & labels énergétiques Master AUDT UE 32 Thermique 1 A quoi sert l'énergie dans un bâtiment? : Confort Se chauffer (en décroissance) S éclairer Se rafraîchir Santé Avoir

Plus en détail

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl

Labels. d efficacité. énergétique. HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Labels d efficacité énergétique HQE, BBC-Effinergie, Maison Passive, RT 2 005/2 012, QualiTEl P a s c a l e M a e s Les certifications et labels appliqués au bâtiment et à l immobilier

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence Consultative Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 20 octobre 2010 Marie-Christine ROGER Chef du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction MEEDDM

Plus en détail

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012»

CI 4 : DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES ET CHOIX DES MATÉRIAUX Comportement énergétique QUESTIONNAIRE: «RT2012» QUESTIONNAIRE: «RT2012» http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/presentation.html 1. QUE SIGNIFIE «RT»? Résistance Thermique Règlementation Thermique Régulation Thermique

Plus en détail

Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés?

Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés? Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés? Rencontres nationales des énergies renouvelables 14 décembre 2016 Consommation finale d'énergie

Plus en détail

Réglementation thermique 2012

Réglementation thermique 2012 Réglementation thermique 2012 Présentation générale Janvier 2011 Evolution des réglementations thermiques Les objectifs affichés de la RT2012 o Conformément à l'article 4 de la loi Grenelle 1, la RT 2012

Plus en détail

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC

MPM / JT ALE St-Brieuc Appel à Projets Prébat BBC Appel à Projets Prébat BBC 2008-2014 Bilan chiffré : AAP Bâtiments Basse Consommation 277 projets reçus, 252 éligibles, 177 lauréats 113 projets tertiaires et 64 résidentiels 77 projets neufs, 100 réhabilitations

Plus en détail

Politique de rénovation énergétique en France

Politique de rénovation énergétique en France Politique de rénovation énergétique en France Sofia ECOOBCHTINA 2017 Le secteur du bâtiment, enjeu central de la transition énergétique et environnementale - 2 - Chiffres clés : Les grands chiffres 28.8

Plus en détail

Logement social et habitat durable

Logement social et habitat durable Logement social et habitat durable Projet européen ECOHABITAT Programme INTERREG IVB SUDOE Séminaire annuel 6 mars 2012 1/ Une prise en compte nécessaire 2/ Une méthode déclinée 3/ Le Zoom sur Midi-Pyrénées

Plus en détail

PASSIVHAUS, MINERGIE, BREEAM, LEED, HQE, BIODIVERCITY, WELL BUILDING STANDARD, COMMENT S Y RETROUVER DANS LES LABELS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX?

PASSIVHAUS, MINERGIE, BREEAM, LEED, HQE, BIODIVERCITY, WELL BUILDING STANDARD, COMMENT S Y RETROUVER DANS LES LABELS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX? PASSIVHAUS, MINERGIE, BREEAM, LEED, HQE, BIODIVERCITY, WELL BUILDING STANDARD, COMMENT S Y RETROUVER DANS LES LABELS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX? Jean Carassus FRICS Professeur Ecole des Ponts ParisTech

Plus en détail

milliards milliards milliard

milliards milliards milliard 2050 9 milliards 2000 6 milliards 1800 1 milliard Des solutions pour la planète Une O.N.G. sous statut associatif depuis 25 ans 23 personnes Notre mission Introduire le changement pour préserver les ressources

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES DU NOUVEAU LABEL EFFINERGIE ASSOCIÉ À L EXPÉRIMENTATION E+C- Version 1 10 janvier 2017

REGLES TECHNIQUES DU NOUVEAU LABEL EFFINERGIE ASSOCIÉ À L EXPÉRIMENTATION E+C- Version 1 10 janvier 2017 REGLES TECHNIQUES DU NOUVEAU LABEL EFFINERGIE ASSOCIÉ À L EXPÉRIENTATION E+C- Version 1 10 janvier 2017 1.Objet Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif effinergie, prises en

Plus en détail

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 OBJECTIF : EXPERIMENTER LES LABELS BATIMENT BASSE CONSOMMATION

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes

Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes - Ce nouveau bâtiment est un hôpital de jour, composé de bureaux de consultations,

Plus en détail

LA RENOVATION BASSE CONSOMMATION

LA RENOVATION BASSE CONSOMMATION Publication Octobre 2016 Retour d expérience Retour d expérience - Résumé énovation Rue de Montesquieu Truelle Architecte LA RENOVATION BASSE CONSOMMATION 1. AVANT PROPOS : Ce document est un résumé de

Plus en détail

Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone

Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone Bâtiment et ville durables Vers des bâtiments neufs à énergie positive et à faible empreinte carbone MINISTERE MINISTERE DE DE L ENVIRONNEMENT, L ENVIRONNEMENT, DE DE L ENERGIE L ENERGIE ET ET DE DE LA

Plus en détail

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER)

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER) La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an Une pompe à chaleur est un équipement frigorifique qui fournit chaud côté condenseur et froid côté évaporateur. Par inversion de cycle, la

Plus en détail

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 Sommaire L ALEC du Pays de Rennes Espace Info Energie du Pays de Rennes : la rénovation thermique

Plus en détail

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE AUDITORIUM LE MONDE

Collectif Effinergie. Dynamique territoriale de l efficacité énergétique. Yann DERVYN Directeur PARIS - 2 OCTOBRE AUDITORIUM LE MONDE Collectif Effinergie Yann DERVYN Directeur Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Un enjeu environnemental et Enjeux économique dans le secteur du bâtiment Une absence de définition de la basse

Plus en détail

L efficacité énergétique des résidences principales

L efficacité énergétique des résidences principales L efficacité énergétique des résidences principales Etude de la région Midi-Pyrénées Document de synthèse 1 Julien LAVAUD MASTER II GSE-VRT OREMIP 2007 L étude sur l efficacité énergétique des résidences

Plus en détail

Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage

Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage Bâtiments neufs performants, quand outils de politique publique et certifications se rejoignent pour faciliter les démarches de maîtres d ouvrage FORUM 22 Intervenants : Béatrice COUTURIER, Chargée de

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf

Label Promotelec Habitat Neuf Label Promotelec Habitat Neuf Délivré par : Dernière mise à jour : le 25 janvier 2016 par PROMOTELEC SERVICES PROMOTELEC SERVICES (certification) accréditation n 5-0529 Liste des sites accrédités et portées

Plus en détail

La maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment : une action prioritaire du Plan climat. de la Région Languedoc-Roussillon

La maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment : une action prioritaire du Plan climat. de la Région Languedoc-Roussillon La maîtrise de l énergie dans le secteur du bâtiment : une action prioritaire du Plan climat de la Région Languedoc-Roussillon Le Languedoc-Roussillon est la région française démographiquement la plus

Plus en détail

LABEL BBCA LABEL BBCA PAR CERTIVEA MARS

LABEL BBCA LABEL BBCA PAR CERTIVEA MARS LABEL BBCA LABEL BBCA PAR CERTIVEA MARS 2016 1 Qui est Certivéa? Filiale du CSTB créée en 2006, Certivéa est dédiée à la certification des acteurs de l immobilier, des bâtiments non résidentiels et des

Plus en détail

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020.

BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. BEPAS, BEPOS, LES SOLUTIONS SOLAIRES APPLICABLES DES AUJOURD HUI RÉPONDANT DORÉNAVANT AUX ENJEUX GRENELLE 2020. Les mercredi de l info, CD2E, le 18 Mai 2011 LE CONTEXTE. Synthèse de l évolution réglementaire

Plus en détail

Qualitel - Millésime Les principales évolutions

Qualitel - Millésime Les principales évolutions Qualitel - Millésime 2008 Les principales évolutions Le millésime 2008 intègrent les mises à jours de : septembre 2006 et juillet 2007 relatives à l application de la RT. janvier 2007 intégrant la réglementation

Plus en détail

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Performance environnementale Comment concilier confort et respect de l environnement? Nouvelles

Plus en détail

SEMAINE UNIVERSITAIRE LUXEMBOURGEOISE DE L ENVIRONNEMENT

SEMAINE UNIVERSITAIRE LUXEMBOURGEOISE DE L ENVIRONNEMENT SEMAINE UNIVERSITAIRE LUXEMBOURGEOISE DE L ENVIRONNEMENT Labels et Certifications en France Intervenant : Arnaud GAUTHIER AJir Environnement : 27 rue Saint Vincent 54 700 NORROY LES PONT A MOUSSON Tél

Plus en détail

Référentiel «Haute Performance Energétique»

Référentiel «Haute Performance Energétique» 1 Référentiel «Haute Performance Energétique» (HPE 2005, HPE EnR 2005, THPE 2005, THPE EnR 2005, BBC Effinergie) Applicable aux opérations de construction faisant l objet des certifications NF Logement

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

Cohérence des Interventions pour réaliser des Bâtiments de Logements basse Energie

Cohérence des Interventions pour réaliser des Bâtiments de Logements basse Energie 3 ème appel à projets Entretien et rénovation en continu de patrimoines immobiliers dans l optique du facteur 4 de réduction des émissions de gaz à effet de serre Cohérence des Interventions pour réaliser

Plus en détail

Isolation de combles ou de toitures

Isolation de combles ou de toitures Certificats d économies d énergie Fiche de calcul Opération n BAR-EN-01 Isolation de combles ou de toitures A- SECTEUR D'APPLICATION Bâtiment résidentiel existant. B1- DENOMINATION Mise en place d une

Plus en détail

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars

L association Promotelec. Association PROMOTELEC colloque Energ &Tic - mars L association Promotelec 1 1 Objet & enjeux de l association La spécificité de l association Le seul espace réunissant, à la fois, les acteurs de la filière électricité, du bâtiment et les associations

Plus en détail

VI. Glossaire. Comparatif des règlementations thermiques RT 2005 et RT 2012

VI. Glossaire. Comparatif des règlementations thermiques RT 2005 et RT 2012 VI. Glossaire Afin de faciliter l'écriture de l'auteur, et la facilité de lecture des publics avertis, de nombreux sigles et symboles ont été utilisés dans ce document. Ils sont tous regroupés dans cette

Plus en détail

Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone?

Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone? Les émissions de CO2 dans les projets de construction : comment mettre en place une stratégie carbone? Sommaire I. Introduction. Cédric le Forestier (consultant sénior) / Utopies II. Les émissions de CO2

Plus en détail

Rénover votre patrimoine

Rénover votre patrimoine Comment économiser l énergie dans ma commune? Exemples - Témoignages - Échanges Rénover votre patrimoine Intervenants Patrick MICHE, Chef de service équipements collectifs du SIDEC p.miche@sidec-jura.fr

Plus en détail

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE

FRARU. Atelier 4. Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments. Mulhouse - 24 juin Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE FRARU Atelier 4 Quelques réflexions sur l évolution de l énergétique des bâtiments Mulhouse - 24 juin 2008 Bernard SESOLIS TRIBU ÉNERGIE 206, rue de Belleville 75020 PARIS 1980 22 juin 2008 Gaz de France

Plus en détail

Bâtiments performants - Certifications, marques et labels -

Bâtiments performants - Certifications, marques et labels - Bâtiments performants - Certifications, marques et labels - Mise à jour le 07/12/2010 La consommation d'énergie liée à l utilisation et à l exploitation des bâtiments représente aujourd'hui 43 % de la

Plus en détail

Tableau de bord du Plan Bâtiment Grenelle

Tableau de bord du Plan Bâtiment Grenelle Tableau de bord du Plan Bâtiment Grenelle Mise à jour du 21 avril 2010 Mise à jour du 21/04/10 Plan Bâtiment Grenelle 1/24 Contexte & Activité Mise à jour du 21/04/10 Plan Bâtiment Grenelle 2/24 Pourcentage

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE

CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE CHANGEMENT CLIMATIQUE, ENERGIE ET BATIMENT: LA NOUVELLE DONNE Jean Carassus s Directeur du département Economie et Sciences Humaines du CSTB Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech Sommaire 1/ Le bâtiment

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de

Marché des micro et mini-cogénération Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Journée micro / mini cogénération 2016 Régis Contreau, Chef de Produits @Regis_Contreau En route vers les bâtiments à énergie positive avec la RE 2020 GRDF, acteur de la transition énergétique, agit à

Plus en détail

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015

Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Réhabilitation durable d une résidence sociale et d une résidence étudiante par la SIEMP 161 rue de la Convention 75015 Sommaire : Réhabilitation durable de la SIEMP - 161 rue de la Convention 15éme -

Plus en détail

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt IDEES Séquence n 4 HQE (QEB) Démarche bâtiment HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE Initiation à la QEB Démarche HQE bâtiment Séq quence n 4 Enjeux HQE Qualité Environnementale Bâtiment (QEB) Haute Qualité Environnementale

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux

Dossier de presse. Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux Dossier de presse Inauguration Pompe à chaleur sur eaux usées des Nouveaux Chartreux Vendredi 18 janvier 2013 Le mot du président 13 Habitat est à la pointe dans la lutte contre le changement climatique

Plus en détail

Les nouveaux labels effinergie

Les nouveaux labels effinergie Maison La Bocaine Première maison Bepos-effinergie 2013 Les nouveaux labels effinergie QUALIBAT - 5ème réunion des opérateurs de mesures autorisés - 10/03/2017 Labels effinergie Contexte Labels BBC effinergie

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF

RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE : ANALYSE DE CYCLE DE VIE D UN PROJET PASSIF TIMOTHÉE MARAIS GÉONOMIA Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable FORUM REGIONAL DES ACTEURS DU PASSIF Jeudi

Plus en détail

PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-)

PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-) PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-) OPHELIE ROSE Chef de projet Chargée de développement ELODIE DUMAS Référente HQE & E+C- Auditrice HQE ophelie.rose@alto-ingenierie.fr elodie.dumas@alto-ingenierie.fr

Plus en détail

Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et Rénover +»

Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et Rénover +» Service de l Energie, du Climat et de l Air (SECA) & Service Habitat Foncier Urbanisme (SHFU) Dispositif régional d aide à la rénovation énergétique des petites copropriétés : «Expérimentation AGIR et

Plus en détail

Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés

Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés Point sur la nouvelle réglementation thermique, la RT2012 et sur les nouveaux labels de performance énergétique associés La réglementation thermique 2012 est entrée en vigueur pour immeubles neufs dont

Plus en détail

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012

L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 L'essentiel de la Réglementation thermique RT 2012 Ma maison, ma planète - 18/10/2011 CETE de Lyon DLCF Olivier BONNEAU Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

LE POLE CONSTRUCTION LIMOUSIN

LE POLE CONSTRUCTION LIMOUSIN LE POLE ECO-CONSTRUCTION CONSTRUCTION LIMOUSIN HISTORIQUE Initiative d ESTER Technopole Agenda 21 de Limoges Métropole : Volonté politique forte Pôle d excellence régionale dédié à l éco-construction confié

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

Les métiers du Bâtiment en pleine évolution

Les métiers du Bâtiment en pleine évolution Les métiers du Bâtiment en pleine évolution «Le Grenelle, un défi pour le monde du Bâtiment» 22 mai 2008 Bertrand Hannedouche Fédération Française du Bâtiment Le Grenelle de l Environnement Les indicateurs

Plus en détail

L'actualité réglementaire de la qualité de la construction

L'actualité réglementaire de la qualité de la construction L'actualité réglementaire de la qualité de la construction DREAL Midi Pyrénées Division Économie et Qualité de la Construction Emmanuel Sarrato Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE. Chauffage électrique, climatisation et ventilation

CAHIER TECHNIQUE. Chauffage électrique, climatisation et ventilation CAHIER TECHNIQUE Chauffage électrique, climatisation et ventilation Le diagnostic performance énergétique ou DPE Label rénovation énergétique (résidentiel individuel et collectif) La RT2012 et label BBC

Plus en détail

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031

Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications. Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique des bâtiments Méthodes et applications Le cahier technique SIA 2031 Certificat énergétique Le contexte Le cahier SIA 2031: principes Méthodes Le certificat Applications et perspectives

Plus en détail

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération

Réglementation thermique Acoustique Ventilation Aération Réglementation thermique 2012 Acoustique Ventilation Aération Colloque national «Comment conjuguer Thermique-Acoustique-Ventilation : Les nouveautés réglementaires et techniques» BORDEAUX 6 décembre 2011

Plus en détail

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET

RT «C est quand qu on va où?» André POUGET RT 2012 «C est quand qu on va où?» André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient B Bio max: définition, modulations Coefficient C max: définition, modulations

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement démarche hqe en 2011

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement démarche hqe en 2011 OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications NF Logement et NF Logement Démarche HQE en 2011 SOMMAIRE 1. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.2. 4. 5. Introduction p.3 L activité de certification en 2011

Plus en détail

«TOUT SUR LA RT 2012 ET

«TOUT SUR LA RT 2012 ET «TOUT SUR LA RT 2012 ET LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Commission QEB - Jeudi 26 avril 2012 Avec le soutien des membres du Club BTP Var : Artisans & Entrepreneurs du BTP 83, tournés Vert demain!

Plus en détail

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre

CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre CERQUAL Points d actualité Rennes le 23 septembre Un contexte en pleine évolution Crise économique internationale majeure - des acteurs économiques endettés - diminution des aides - avenir incertain Développement

Plus en détail

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE Hôtellerie

NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE Hôtellerie Point presse CertiVéA 29 octobre 2010 NF Bâtiments Tertiaires Démarche HQE Hôtellerie Contact Presse : Le Bonheur est dans la Com Ingrid Launay Tél. / Fax : 01 43 83 53 32 Email : launay@bcomrp.com La

Plus en détail

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A.

FORMATIONS. en efficacité énergétique et bâtiments durables. Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. FORMATIONS en efficacité énergétique et bâtiments durables Un avenir durable se forme... Institut de Formation Sectoriel du Bâtiment S.A. Enjeux du Développement durable: objectifs 2017/2020 L Union Européenne

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional

OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional OFFRE DE FORMATION BATIMENT ECO-CONSTRUCTION Financement Plan de formation, DIF, CIF, Période de professionnalisation, Conseil Régional Pour répondre aux besoins du marché et aux nouvelles normes réglementaires

Plus en détail

Promotion des énergies renouvelables et des économies d énergies, de la préservation de la ressource en eau et de la mobilité durable

Promotion des énergies renouvelables et des économies d énergies, de la préservation de la ressource en eau et de la mobilité durable REGLEMENT DES AIDES DEPARTEMENTALES POLITIQUE DEVELOPPEMENT DURABLE DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ORNE Promotion des énergies renouvelables et des économies d énergies, de la préservation de la ressource

Plus en détail

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE le 22 mars 2013 Brigitte LOUBET DRIEE/SECV Véronique CHARBEAUX - CRIF 1 SRCAE : le document stratégique régional Il fixe les grandes orientations

Plus en détail

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY

( LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY LYCEE PROFESSIONNEL ERIC TABARLY Performances environnementales à l issue de 3 ans de fonctionnement Lycée certifié «NF Bâtiments tertiaires Démarche HQE» à la construction Version simplifiée Consommations

Plus en détail

Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement

Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement Les aides financières issues du Grenelle de l Environnement Logements neufs basse consommation Rénovation énergétique des logements existants Janvier 2010 Première partie Contexte général et objectifs

Plus en détail

Décrypter les impacts sur l immobilier de la loi de transition énergétique pour la croissance verte

Décrypter les impacts sur l immobilier de la loi de transition énergétique pour la croissance verte Séminaire du 3 décembre 2015 Transition énergétique et politique immobilière des universités Décrypter les impacts sur l immobilier de la loi de transition énergétique pour la croissance verte Yves DUCLERE

Plus en détail

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb12.a LA FAISABILITÉ ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb12.1. L étude de faisabilité énergétique nb12.2. Les éléments du choix nb12.3. Textes officiels (code de la Construction) nb12.4. Textes

Plus en détail

Projet de Loi de finances 2014

Projet de Loi de finances 2014 Projet de Loi de finances 2014 Crédit d Impôt Développement Durable Article 200 quater applicable à l acquisition des matériaux d isolation thermique des parois vitrées : Fenêtres, portes d entrée, volets

Plus en détail

Artisans du bâtiment, Devenez acteurs de la CONSTRUCTION DURABLE

Artisans du bâtiment, Devenez acteurs de la CONSTRUCTION DURABLE Artisans du bâtiment, Devenez acteurs de la CONSTRUCTION DURABLE QU ENTEND-ON PAR ECO-CONSTRUCTION OU CONSTRUCTION DURABLE : L éco-construction consiste à créer ou restaurer un habitat en limitant ses

Plus en détail

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement... P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Pour vos logements collectifs, un système de chauffage qui offre 160 % de rendement, 40 % d EnR, ça existe et ça protège notre environnement...

Plus en détail

Colloque Bâtiment. Actualités s Grenelle, contexte réglementaire, accompagnements financiers. Le 17/12/2009. Hakim HAMADOU

Colloque Bâtiment. Actualités s Grenelle, contexte réglementaire, accompagnements financiers. Le 17/12/2009. Hakim HAMADOU Colloque Bâtiment Actualités s Grenelle, contexte réglementaire, r accompagnements financiers Le 17/12/2009 Hakim HAMADOU Les défis : Le Grenelle pour le bâti Ressources ; Émissions ; Adaptation Les objectifs

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Programme : Connaître son patrimoine : suivi des consommations,

Plus en détail

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE

> EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE > EMPREINTE CARBONE ÉNERGÉTIQUE IDENTITE DE L ENTREPRISE Mairie de Brignac 56 430 Brignac SIREN : 156 448 922 Numéro de client : 456-D PERIMETRE Nombre de sites étudiés 2 EDF Direction Commerce Origine

Plus en détail

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Jean-Christophe VISIER, directeur Energie Santé Environnement, CSTB 26 juin 2009Date Energie Santé Environnement PAGE 1

Plus en détail

Plan bâtiment durable Franche-Comté

Plan bâtiment durable Franche-Comté Plan bâtiment durable Franche-Comté Feuille de route 2013-2020 Logements sociaux SA Doloise rénovés BBC dans le cadre du Programme Effilogis www.franche-comte.fr Le cadre de référence Le Schéma régional

Plus en détail