TRANSFUSIONNEL (CUPT) Description

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANSFUSIONNEL (CUPT) Description"

Transcription

1 CONTROLE ULTIME PRE- TRANSFUSIONNEL Page : 1 sur 5 Description Objet : Ce document décrit les étapes à suivre pour la réalisation du contrôle ultime prétransfusionnel, obligatoire avant toute transfusion de CGR homologue ou autologue, et réalisé impérativement au lit du patient. Objectif Sécurité du patient en évitant les incompatibilités de groupe sanguin, obligation réglementaire. Documentation Documents de référence Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel Document d enregistrement Carton CUPT «DIAGAST» Glossaire Abréviations : CO.SE.T.H. : Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance CUPT : Contrôle ultime pré-transfusionnel EFS : Établissement Français du Sang Destinataires, spécialisé(e)s, Puéricultrices, Sages-Femmes Intervenants Equipe de rédaction : BLAISE Sylvie, cadre technique EFS, CHALEIL Denis, correspondant d hémovigilance ES, PASQUIER Brigitte, secrétaire hémovigilance, RIHET Isabelle, Biologiste laboratoire IH de l EFS Instance : Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance du 23/02/2009, CSIRMT du 15/10/2009 Rédaction Validation Approbation Nom : CHALEIL Denis Nom : DE BONNEVAL Catherine Nom : VANTALON Philippe Fonction : Correspondant Fonction : Coordonnateur des Fonction : Directeur Qualité d Hémovigilance Soins Visa : Visa : Visa : Date : 30/10/2009 Date : 30/10/2009 Date : 3/11/2009 :

2 Page : 2 sur 5 Au lit du malade Ouverture du dispositif CUPT DIAGAST Avec ou sans gants en vinyl. Soulever l'angle lisse du blister (non thermosoudé) puis décoller trois des quatre bords. Poser le sachet aluminisé et verser délicatement les dispositifs présents dans la nacelle, vérifier qu'elle est vide avant de jeter le blister. Ouvrir le sachet aluminisé en déchirant verticalement le petit côté supérieur le long du pointillé situé à la base du pli puis prendre le carton "CUPT" par les bords et le poser à l'endroit. Vider et jeter le sachet aluminisé. Placer la languette transparente et la notice à côté du carton "CUPT" et mettre les gants en vinyl pour séparer les dispositifs et les ordonner sans toucher la partie plate des quatres spatules. Le dispositif DIAGAST est prêt pour faire les agglutinations.

3 Page : 3 sur 5 Agglutination des sangs du donneur et du receveur Prélever, après désinfection de la peau une goutte de sang au patient à la pulpe de son doigt, au lobe de son oreille s'il est allongé, à son talon si c'est un nourrisson... Approcher le carton CUPT pour y déposer la goutte de sang du receveur dans le rectangle rouge et tamponner le point de piqûre avec une compresse. Détacher une tubulure de la poche par torsion entre les pouces et les index sans utiliser de ciseaux. Agiter la tubulure et la presser pour que le sang se rassemble à une extrémité. Poser le «securitube» sur l'hexagone rouge et percer la tubulure en l'enfonçant fermement entre les ailettes sur la pointe de l'aiguille : une goutte de sang doit couler dans l'hexagone rouge. Déposer une goutte de soluté isotonique sur les antisérums lyophilisés en plaçant le flacon verticalement et en évitant de toucher aux taches bleues et jaunes. Avec le plat de la première spatule tenue comme un porte-plume, prélever un peu de sang et le tremper dans la goutte d'anti-sérums reconstituée puis faire des mouvements circulaires sans déborder. Mettre la spatule verticalement pour la retirer sans emporter de sang. Recommencer avec les trois autres spatules de façon à faire les quatre agglutinations. Agiter le carton en mouvements circulaires puis attendre jusqu'à 2 minutes la complète aggutination. Les agglutinations sont faites.

4 Page : 4 sur 5 Remplissage administratif du carton CUPT "DIAGAST" - Coller une étiquette informatisée avec le n d'identité permanente du patient (IPP). - Inscrire le nom et le prénom du soignant qui a réalisé le CUPT et le service ou l'unité de soins. - coller une étiquette informatisée avec le n du concentré de globules rouges. Remplir le schéma d'interprétation en mettant une croix lorsqu'il y a agglutination et en entourant "oui" ou "non" selon que l'on considère ou non que la transfusion est possible ou non. Alerter l'efs (7960) et le prescripteur. Prévenir le patient que la transfusion est retardée. non La transfusion est compatible? oui Attendre le séchage complet des zones d'agglutination avant d'y coller la languette transparente. Conserver le carton CUPT avec le tube EDTA à bouchon violet (prélevé à T0) et la poche transfusée, clampée et nouée au réfrigérateur du service en attendant la visite de l'hémovigilance pour la traçabilité. Fin du protocole "CUPT"

5 Page : 5 sur 5 Lecture des agglutinations Principe 1 : une agglutination apparaît comme un amas de globules rouges (GR) dans un soluté limpide et bleu s'il s'agit de l'anti-a et jaune s'il s'agit de l'anti-b. Principe 2 : les GR de groupe A agglutinent dans les taches bleues de la ligne supérieure, les GR de groupe B agglutinent dans les taches jaunes de la ligne du bas. Agglutination en A de deux sangs isogroupes Deux sangs sont isogroupes en ABO lorsqu'ils présentent les mêmes agglutinations. Deux sangs sont compatibles lorsque le sang du receveur présente toutes les agglutinations du sang du donneur même s'il en présente d'autres que le donneur n'a pas. Deux sangs sont incompatibles lorsque le donneur présente au moins une agglutination que le receveur n'a pas. La lecture se fait en commençant par la colonne de droite (poche ou donneur) : toute agglutination, en A sur la ligne du haut ou en B sur la ligne du bas doit se retrouver chez le receveur sur la(les) même(s) lignes en colonne de gauche. Au moindre doute quant à la technique ou l'interprétation, faire confirmer dans l'ordre : - par une collègue, - par l'efs ou par le médecin responsable de la transfusion. La lecture est faite et l'interprétation correcte.

6

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE

SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE Sommaire Rappels des bonnes pratiques de la transfusion Définitions/Objectif Points clefs SAFETY TEST ABO Présentation du dispositif Technique d agglutination

Plus en détail

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM LE TEST ULTIME REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM Pré test : QUELQUES ERREURS Comptez les 4 erreurs 3 erreurs LE TEST ULTIME RAPPELS: REGLEMENTATION REALISATION REGLEMENTATION 1er texte: 15 Décembre

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME

LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME Le Contrôle Ultime au Lit du Malade Pour augmenter la sécurité transfusionnelle en évitant les incompatibilités de groupe sanguin : Ayez le bon réflexe avec la Safety

Plus en détail

L ACTE TRANSFUSIONNEL

L ACTE TRANSFUSIONNEL PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 NOM FONCTION DATE CRÉATION Dr Monique Correspondante d Hémovigilance 2 avril 2005 MAIGNAN du Chu de Toulouse REDACTION Dr Marie-Pierre Correspondante d Hémovigilance 29/03/2010

Plus en détail

ADMINISTRATION ET SURVEILLANCE

ADMINISTRATION ET SURVEILLANCE ADMINISTRATION ET SURVEILLANCE PRINCIPES DE BASE VERIFICATIONS SECURITAIRES PREALABLES CONTRÔLE ULTIME PRE-TRANSFUSIONNEL ADMINISTRATION DU PSL SURVEILLANCE D UNE TRANSFUSION RAPPEL DES SIGNES INCIDENT/ACCIDENT

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule PROCEDURE DE Page n 1 sur 6.! CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Dr Salima MARTINEZ Dr Mady CALOT Toulouse

Plus en détail

L acte transfusionnel

L acte transfusionnel L acte transfusionnel Françoise VALLA IDE E.I.H.H. CH Valence 2 ème journée régionale d Hémovigilance Lyon, le 19 Juin 2014 1 Objectifs pédagogiques Sécuriser l acte transfusionnel. Respecter les étapes

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG Définition de la sécurité transfusionnelle Se donner les moyens d atteindre LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse L acte transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté DRASS - ES - EFS Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel

Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N du 15 DEC 2003 relative à la réalisation r l acte transfusionnel ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS N 03/582 N de l acte Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière

Plus en détail

Administration et surveillancedu PSL

Administration et surveillancedu PSL Administration et surveillancedu PSL Note sur le cours de Mme Grange Le 18/11/2009 interet : amélioration de la fonction d'oxygenation çaire et tissulaire Améliorer la fct de coagulation (plaquettes-plasma)

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Contrôle ultime pré-transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

Test ultime au lit du malade

Test ultime au lit du malade Test de compatibilité au laboratoire Test ultime au lit du malade AHU Houda Romdhane CRTS Sousse Interprétation et validation des tests immunohématologiques 20 Octobre 2016 Tabarka Introduction La sécurité

Plus en détail

CHANGEMENT DE PERFUSION SUR CATHÉTER INTRAVEINEUX PÉRIPHÉRIQUE AVEC CHANGEMENT DE TUBULURE

CHANGEMENT DE PERFUSION SUR CATHÉTER INTRAVEINEUX PÉRIPHÉRIQUE AVEC CHANGEMENT DE TUBULURE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE CHANGEMENT DE PERFUSION SUR CATHÉTER INTRAVEINEUX PÉRIPHÉRIQUE AVEC CHANGEMENT DE TUBULURE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition Administrer des solutés,

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS LES CELLULES DU SNG ET LES GROUPES SNGUINS uts Connaître et identifier les différentes cellules du sang Démontrer le principe d'agglutination de la réaction g-c. Matériel Dispositif de prélèvement sanguin

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle Questions réponses sur la pratique transfusionnelle 4 ème journée de transfusion pratique de la SFVTT Jeudi 15 Octobre 2009 Institut Montsouris CA de la SFVTT 1 GROUPAGE SANGUIN En urgence, puis-je prélever

Plus en détail

Contrôle Ultime AU LIT DU MALADE V4-1003

Contrôle Ultime AU LIT DU MALADE V4-1003 Contrôle Ultime AU LIT DU MALADE Contrôle ultime au lit du malade Pour augmenter la sécurité transfusionnelle en évitant les incompatibilités de groupe sanguin : Ayez le bon réflexe avec la Safety Card

Plus en détail

Hémovigilance. La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien. Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne

Hémovigilance. La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien. Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne DRASS Auvergne Hémovigilance EFS Auvergne-loire La sécurité et le suivi transfusionnels au quotidien Dr P.FRESSY, Coordonnateur régional d Hémovigilance Auvergne Historique de l organisation transfusionnelle

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 12 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un cathéter veineux central 1- principe de soin 2- Objectif Acte thérapeutique qui consiste

Plus en détail

Désobstruction d un site veineux implantable

Désobstruction d un site veineux implantable Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 6 Désobstruction d un site veineux implantable 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique IT version n 1 page 1/5

Unité d onco-hématologie pédiatrique IT version n 1 page 1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.1.8.1 version n 1 page 1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Administrer les Cellules Souches Hématopoïétiques en onco-pédiatrie Codification du document :

Plus en détail

NE JAMAIS TRANSVASER D UN TUBE A L AUTRE!

NE JAMAIS TRANSVASER D UN TUBE A L AUTRE! Auteur : TOITOT Geraldine Validateur : EL HAMRI Mohamed Page 1 sur 5 Vérificateur(s) : Marine HERPSON Approbateur : EL HAMRI Mohamed 1. 1 I. LE PRELEVEMENT SANGUIN L ordre de remplissage des tubes lors

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE Commentaires : LA PRISE EN CHARGE Page : 1 sur 6 Description Objet : Ce protocole décrit l acte transfusionnel. Objectif : s assurer du respect des règles transfusionnelles. Documentation Documents de

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Année DF, NSE, CP, FR, GD

Année DF, NSE, CP, FR, GD Année 2010-2011 DF, NSE, CP, FR, GD Où sont localisés les antigènes du système ABO? Que définissent-ils dans le système ABO? Les antigènes du système ABO : Détectés au niveau de la membrane cellulaire

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

Identifier les maillons faibles de la chaine transfusionnelle

Identifier les maillons faibles de la chaine transfusionnelle Identifier les maillons faibles de la chaine transfusionnelle Dr. Bernard Lassale Correspondant d Hémovigilance AP-HM ACNBH ODPC N 1495 42 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Strasbourg,

Plus en détail

Page : 1/5. Vérification: BIRON CHRISTINE, CASTERAN CORINNE, CHARBIT JONATHAN

Page : 1/5. Vérification: BIRON CHRISTINE, CASTERAN CORINNE, CHARBIT JONATHAN Page : 1/5 Rédaction: CASTERAN CORINNE Vérification: BIRON CHRISTINE, CASTERAN CORINNE, CHARBIT JONATHAN Approbation: CRISTOL JEAN-PAUL, TAOUREL PATRICE Date d'approbation : 23/12/2014 17:11:00 Groupe

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Belfort Montbéliard Strasbourg Besançon Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Demande de produits sanguins labiles Travail interrégional Alsace - Franche-Comté DRASS - ES - EFS Version 1-2008 Ont participé

Plus en détail

Document n CHRU/ 21.a.1/003/v1. Page : 1/5

Document n CHRU/ 21.a.1/003/v1. Page : 1/5 Page : 1/5 Rédaction: CASTERAN CORINNE Vérification: BIRON CHRISTINE, CASTERAN CORINNE, CRISTOL JEAN- PAUL, BEAUFILS OLIVIER Approbation: TAMBY INDIRA Date d'approbation : 22/01/2015 18:04:00 Groupe de

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un site veineux central

Transfusion d un concentré de plaquettes sur un site veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 5 Transfusion d un concentré de plaquettes sur un site veineux central 1- principe de soin Acte thérapeutique qui consiste à administrer par

Plus en détail

Mode d utilisation du Quick Test A+B pour le chat et DEA1.1 pour le chien

Mode d utilisation du Quick Test A+B pour le chat et DEA1.1 pour le chien Mode d utilisation du Quick Test A+B pour le chat et DEA1.1 pour le chien Détermination des groupes sanguins DEA1.1+ ou DEA1.1- du chien Détermination des groupes sanguins A, B et AB du chat Matériel du

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

Prélèvement d un échantillon de sang veineux afin d effectuer des examens biologiques.

Prélèvement d un échantillon de sang veineux afin d effectuer des examens biologiques. PONCTION VEINEUSE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition Prélèvement d un échantillon de sang veineux afin d effectuer des examens biologiques. But Diagnostics ou thérapeutiques : Dépister des troubles (avant

Plus en détail

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang.

AUVERGNE-LOIRE FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG. Etablissement Français du Sang. Etablissement Français du Sang AUVERGNE-LOIRE LE LIEN ENTRE LA GENEROSITE DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES FORMATIONS EN TRANSFUSION SANGUINE A DESTINATION DES PERSONNELS DES DEPOTS DE SANG

Plus en détail

PRELEVEMENT DE SANG VEINEUX (DONT HEMOCULTURES)

PRELEVEMENT DE SANG VEINEUX (DONT HEMOCULTURES) INSTRUCTION Page : 1/7 Personnel pouvant effectuer le prélèvement Personnel infirmier diplômé d état : article R 4311.7 décret n 2004-802 du 29 juillet 2004 Techniciens de laboratoire disposant du certificat

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE. Centre Hospitalier de Charleville- Mézières / Unité Hémovigilance

AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE. Centre Hospitalier de Charleville- Mézières / Unité Hémovigilance AUDIT DES PRATIQUES EN HEMOVIGILANCE 1 CADRE LEGISLATIF : 1-1 Exigences liées à l acte transfusionnel 1-2 Exigences professionnelles 1-3 Exigences en matière de qualité 2 METHODOLOGIE RETENUE : L audit

Plus en détail

Sécurité transfusionnelle Aspect réglementaire

Sécurité transfusionnelle Aspect réglementaire Sécurité transfusionnelle Aspect réglementaire Séminaire STBC sur la sécurité transfusionnelle Mardi 12 Avril 2016 Gabes Free Powerpoint Templates Introduction Circulaire N 49/2005 du 13 Juin 2005 mise

Plus en détail

Dramatique à sang pour sang

Dramatique à sang pour sang Dramatique à sang pour sang Chronologie et analyse d un accident ayant abouti à la transfusion d un CGR A à un patient de groupe O Présenté par Mme. Brigitte LE CORVAISIER 1 Le contexte Service de chirurgie,

Plus en détail

L identitovigilance dans le processus transfusionnel

L identitovigilance dans le processus transfusionnel L identitovigilance dans le processus transfusionnel Dr Marie-France ANGELINI TIBERT Coordonnateur régional d hémovigilance Réunion - Mayotte Glossaire des sigles utilisés EI : Évènement Indésirable EIR

Plus en détail

Chronologie et analyse d un accident ayant abouti à la transfusion d un CGR A à un patient de groupe O

Chronologie et analyse d un accident ayant abouti à la transfusion d un CGR A à un patient de groupe O Chronologie et analyse d un accident ayant abouti à la transfusion d un CGR A à un patient de groupe O Dr Maryse PUNTOUS, CHU de Bordeaux Présenté par Mme. Brigitte LE CORVAISIER à la Vème journée de transfusion

Plus en détail

Annexes : - liste figurant sur les bons de demande de matériel à disposition des services - fiche de demande de matériel

Annexes : - liste figurant sur les bons de demande de matériel à disposition des services - fiche de demande de matériel Référence : PR/LAB/001-A Page :Page 1 sur 6 Objet : La procédure définit : les modalités de réception des examens biologiques des patients hospitalisés dans les unités d hospitalisation du CH de Colson

Plus en détail

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Hélène MARIE Puéricultrice Onco Hématologie Pédiatrique CHU Caen Normandie 1 Effets de la chimiothérapie Baisse importante - Des globules blancs - Des globules

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM

CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM CAS PRATIQUES : ERRARE HUMANUM EST, PERSEVERARE DIABOLICUM V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 Prélèvement pour groupage sanguin Présenté par le Dr. Anne DAMAIS-CEPITELLI

Plus en détail

Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé

Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé Environ 5500 produits sanguins labiles (PSL) transfusés pour près de 1500 patients/an, déjà plusieurs évaluations

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENTS

MANUEL DE PRELEVEMENTS PAGE : 5 / 24 3- BONS DE DEMANDE D'ANALYSE DE BIOLOGIE MEDICALE Urgences vitales (bon Rose) Permanence des soins (PDS) (bon Bleu) Routine / Demande prioritaire Biochimie / Hormonologie / Marqueurs / Toxicologie

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE PLAN Principes généraux transfusionnels L acte transfusionnel en 10 points. Particularités de l urgence transfusionnelle

Plus en détail

Esteban Gonzalez Département de biologie

Esteban Gonzalez Département de biologie Esteban Gonzalez Département de biologie Technique d aide aux personnes âgées et en perte d autonomie Département de Biologie, Cégep de Jonquière, 20012 2 LES ANALYSES SANGUINES Introduction La détermination

Plus en détail

TP 15 Techniques d agglutination

TP 15 Techniques d agglutination TP 15 Techniques d agglutination Exemples étudiés : Sérodiagnostic de la syphilis, groupage sanguin. Les objectifs de cette séance : Réaliser les différentes techniques d agglutination Comprendre les différentes

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 5 Document réalisé par l ARLIN- de Normandie,, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Réponses Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit

Plus en détail

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE MINISTERE DE LA SANTÉ, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPÉES Direction générale Paris, de la santé Sous direction de la politique des produits de santé (SD3) Sous direction de la qualité du système

Plus en détail

Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales d Aquitaine. Cellule Régionale d Hémovigilance. Dr Christian HADRZYNSKI

Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales d Aquitaine. Cellule Régionale d Hémovigilance. Dr Christian HADRZYNSKI Réseau Aquitaine-Limousin 6 ème journée - 27 novembre 2008 «Actualités et perspectives» Coordonnateur Régional d Hémovigilance Objectifs initiaux de l hémovigilance Évaluer les effets indésirables et les

Plus en détail

Page 1 sur 7. Destination : Laboratoire - CeGiDD. Approbateur :

Page 1 sur 7. Destination : Laboratoire - CeGiDD. Approbateur : Auteur : FOURICQUET Vincent Validateur : EL HAMRI Mohamed Page 1 sur 7 Destination : Laboratoire - CeGiDD Vérificateur(s) : Mylène MOUFLARD Approbateur : EL HAMRI Mohamed 1. 0 1. Objet et domaine d application

Plus en détail

Immuno-hématologie : Groupes sanguins

Immuno-hématologie : Groupes sanguins Fiche 1 Immuno-hématologie : Groupes sanguins Connaître les groupes sanguins Connaître et maîtriser les techniques de groupages sanguins et de recherche des anticorps antiérythrocytaires Notions d immunologie

Plus en détail

LES NUMERATIONS GLOBULAIRES

LES NUMERATIONS GLOBULAIRES LES NUMERATIONS GLOBULAIRES But de la numération Déterminer la concentration sanguine en globules rouges, globules blancs et plaquettes. La numération est un paramètre étroitement régulé par l hématopoïèse

Plus en détail

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Kit de Groupage sanguin

Kit de Groupage sanguin Présentation Kit de Groupage sanguin 13352-13353 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr ÉQUIPEMENT PÉDAGOGIQUE SCIENTIFIQUE DIDACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél.

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-R1FOR14 Version 5. 0 Applicable au : 2016-01-07 Date de vérification Validation Approbation 2015-12-31 GARROS

Plus en détail

Cadre de santé (CS), infirmier anesthésiste (IADE), infirmier (IDE), sage femme (SF)

Cadre de santé (CS), infirmier anesthésiste (IADE), infirmier (IDE), sage femme (SF) FIICHE DE POSTE Référent non médical de l Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (USTH) Intitulé à adapter en fonction de l organisation de l établissement et de l application de la nouvelle

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

Recueil d urine pour ECBU

Recueil d urine pour ECBU Recueil d urine pour ECBU L examen cytobactériologique des urines permet de rechercher une infection urinaire et d identifier le(s) microorganisme(s) en cause. Flacon à récupérer au préalable au laboratoire.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1042 du 12 septembre 2014 relatif au sang humain NOR : AFSP1401585D Publics

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

Un lundi matin au laboratoire d Immunohématologie de l EFS :

Un lundi matin au laboratoire d Immunohématologie de l EFS : Défaillances en chaîne ayant conduit à la transfusion de deux concentrés globulaires incompatibles Dr Dominique Cottier Dr MF Leconte des Floris EFS BFC - Novembre 2015 Un lundi matin au laboratoire d

Plus en détail

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte)

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte) 1. Objet : Ce mode opératoire décrit la réalisation des hémocultures, examens permettant de faire le diagnostic des bactériémies et fongémies. Le prélèvement unique consiste à prélever en même temps 4

Plus en détail

TRANSFUSION PRE-HOSPITALIERE

TRANSFUSION PRE-HOSPITALIERE TRANSFUSION PRE-HOSPITALIERE Enjeux et mise en œuvre O. Corfa, SAMU 29 CHRU Cavale Blanche, Brest Une procédure exceptionnelle pour des enjeux sociaux économiques importants Mise en œuvre rare, probablement

Plus en détail

HEMATOLOGIE CLINIQUE Procédure Prélèvement de moelle osseuse au bloc opératoire C. Leberre Codification du document : PO 3.2.

HEMATOLOGIE CLINIQUE Procédure Prélèvement de moelle osseuse au bloc opératoire C. Leberre Codification du document : PO 3.2. Hématologie Clinique Adulte PO 3.2.9 version n 1 page 1/5 HEMATOLOGIE CLINIQUE Procédure Prélèvement de moelle osseuse au bloc opératoire C. Leberre Codification du document : PO 3.2.9 Rédacteur V. Gandemer

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indications Introduction d une substance médicamenteuse

Plus en détail

12 au 14 septembre 2012

12 au 14 septembre 2012 AUDIT BONNES PRATIQUES DE PRELEVEMENT Avec la collaboration de la société GREINER CHU DE CLERMONT-FERRAND 12 au 14 septembre 2012 B Chataigner : responsable qualité LBM 1 Risques liés au préanalytique

Plus en détail

La transfusion : un acte infirmier à haut risque

La transfusion : un acte infirmier à haut risque La transfusion : un acte infirmier à haut risque Véronique DENEYS Transfusion veronique.deneys@uclouvain.be 2 La sécurité et l efficacité de la transfusion dépendent de deux facteurs clés : 1. Un approvisionnement

Plus en détail

La récupérationde sang per et post opératoire. en orthopédie.

La récupérationde sang per et post opératoire. en orthopédie. La récupérationde sang per et post opératoire. en orthopédie. Guide pratique d utilisation. Cell Saver 5 Constavac Stryker Bellovac ABT. Transfusion per et post opératoire/ Octobre 2008/ Haidopoulo Pierre/

Plus en détail

COMITÉ PROVINCIAL UNIFORMISATION DES MÉTHODES DE SOINS EN MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE ADMINISTRATION DU COMPLEXE PROTHROMBIQUE BÉRIPLEX P/N

COMITÉ PROVINCIAL UNIFORMISATION DES MÉTHODES DE SOINS EN MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE ADMINISTRATION DU COMPLEXE PROTHROMBIQUE BÉRIPLEX P/N COMITÉ PROVINCIAL UNIFORMISATION DES MÉTHODES DE SOINS EN MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE ADMINISTRATION DU COMPLEXE PROTHROMBIQUE BÉRIPLEX P/N APPROUVÉE PAR DATE : 2013-05-17 DÉFINITION Complexe prothrombique

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES

BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES Jeudi 20 mai 2010 BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES Docteur Françoise VIRY-BABEL Coordonnateur Régional d Hémovigilance Cellule Régionale d Hémovigilance de Lorraine - Dr F. Viry-Babel 20/10/2010 La

Plus en détail

A la recherche des CGR perdus! Présenté par le Dr. Bernard LASSALE

A la recherche des CGR perdus! Présenté par le Dr. Bernard LASSALE A la recherche des CGR perdus! Présenté par le Dr. Bernard LASSALE 1 Les acteurs Les patients : Mr X (hémorragie digestive) en Réa2 UF 2, groupe sanguin A RH-1 Mr Y (AVC hémorragique) en Réa1 UF 1, groupe

Plus en détail

3A2 L immunité adaptative Le groupage sanguin ABO

3A2 L immunité adaptative Le groupage sanguin ABO Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Il y avait du soleil dans les chambres

Il y avait du soleil dans les chambres Il y avait du soleil dans les chambres Présenté par le Dr. Anne DAMAIS-CEPITELLI V ème journée de transfusion pratique - Institut Montsouris - 06 octobre 2011 1 Deux patientes à transfuser dans un service

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps

Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps Bases de l'immuno-hématologie : antigène - anticorps antigène : substance capable de provoquer une réponse immunitaire anticorps : globuline plasmatique qui réagit spécifiquement avec un antigène Les groupes

Plus en détail

SECURITE TRA NSFUSION NELLE :

SECURITE TRA NSFUSION NELLE : SECURITE TRA NSFUSION NELLE : PLACE DE L'IMMU NO- HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE (IHE) I/ IHE et sécurité transfusionnelle La chaîne transfusionnelle Les différents produits sanguins labiles (PSL) et leurs

Plus en détail

C14. Remarques et conseils sur la préparation du poste de travail.

C14. Remarques et conseils sur la préparation du poste de travail. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINE AUX PROFESSEURS Ce sujet comporte deux parties : - une chromatographie sur couche mince (c.c.m.) - une extraction avec une ampoule à décanter. Chronologie : Le candidat

Plus en détail

1. Objet Procédure régionale de gestion d'une suspicion d'infection bactérienne transmise par transfusion (IBTT)

1. Objet Procédure régionale de gestion d'une suspicion d'infection bactérienne transmise par transfusion (IBTT) Procédure régionale Champagne-Ardenne INFECTION BACTÉRIENNE TRANSMISE PAR TRANSFUSION (I.B.T.T.) Rédaction : Dr Andrée-Laure HERR (ARS Champagne-Ardenne), Dr Yannick Lemière (EFS Nord de France site de

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : La présente instruction décrit le pansement et la manipulation de la chambre à cathéter implantable. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau du Service d Hématologie.

Plus en détail

TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier

TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier TRANSFUSION de CGR en pré-hospitalier Dr Nathalie Guinard CH St Malo Hémovigilante et responsable du dépôt d de délivranced Problématiques : - Préserver CGR O - / O + - Bonnes pratiques transfusionnelles

Plus en détail

LES SOINS DU SERVICE.

LES SOINS DU SERVICE. LES SOINS DU SERVICE. Sleeve : Procédure : J - 1 : admission. J 0 : opération. J+1 : décontamination du matériel et premier levée. J + 2 : pansement (tous les jours si c'est sale). J + 3 : Testobleu, si

Plus en détail