Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe"

Transcription

1 1. OBJECTIF : Ce document comprend un tableau indiquant les informations nécessaires la conservation des spécimens, à l externe. Il comprend aussi un tableau indiquant les informations nécessaires pour le transport des spécimens à l externe. Ce document est en lien avec PON sur le transport des spécimens PON-L TRANSP. Cette procédure est plus complète et nous vous invitons à vous y référer. Pour avoir des informations supplémentaires sur les conditions de prélèvement, veuillez vous référer au Répertoire des analyses de laboratoire L-L REPER. Ce répertoire se retrouve sur le site Web de l Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. 2. TABLEAU DE CONSERVATION DES SPÉCIMENS Sanguins 2 h après le prélèvement Les spécimens doivent être conservés dans les mêmes conditions de température, du prélèvement jusqu à l exécution de l analyse. Si les spécimens ne peuvent être acheminés dans ce délai, les spécimens requérants du sérum ou du plasma doivent être stabilisés par centrifugation. Les spécimens peuvent être décantés; l aliquote doit avoir la double identification et la nature de l échantillon doit être indiquée. Urinaires Analyse physicochimique et microscopique. L examen urinaire devrait être réalisé dans les 2 h suivant la miction. (Température pièce) Collecte de 24 h Maintenir entre 2 et 8 o C jusqu à l exécution de l analyse. Culture d urine Maintenir entre 2 et 8 o C immédiatement après la collecte Contenant stérile et acheminer dans un délai de 2 h. Cytologie urinaire Maintenir entre 2 et 8 o C Contenant avec fixateur 1 de 5

2 Selles Cultures Conserver à et faire parvenir dans un délai maximum de 24 h Milieu de transport Carry-Blair obligatoire Toxine de Clostridium difficile Parasites Oxyures Recherche de sang Secrétions Gorge Pus Oreille (externe) Nez Vaginal Conserver entre 2 et 8 o C et faire parvenir dans un délai maximum de 24 h Conserver à 20 o C et faire parvenir dans un délai maximum de 24h Envoyer au laboratoire le plus tôt possible et conserver à la température pièce Envoyer au laboratoire le plus tôt possible et conserver à pour empêcher la fermentation. Moins de 24 h à 20 o C Contenant stérile sans milieu de transport Milieu de transport SAF obligatoire Contenant spécial avec spatule gommée Contenant propre Mycoses Expectorations Acheminer immédiatement au laboratoire ou conserver à Bouche, gorge, nez, oreille (externe) Acheminer dans un délai de moins de 2h ou conserver à Influenza (disponible nov. à avril) Acheminer immédiatement au laboratoire ou conserver à Spécimens de cytologie Prélèvements non-gynécologiques Acheminer la journée même ou conserver à 4 C Prélèvement identifié dans un contenant avec le fixateur approprié à l échantillon 2 de 5

3 Prélèvements gynécologiques Spécimens de pathologie Spécimen pour examen extemporané (congélation) Échantillon chirurgical ou biopsie de moins de 5-8 cm fixé dans TissuFix Les spécimens doivent être livrés au plus tard la semaine suivant le prélèvement. Ils sont conservés à la température pièce. Envoyer promptement au F-1150 Garder à la température pièce et faire parvenir au F-1150, dans les 24 h suivant le prélèvement Laisser sécher complètement le frottis avant de le mettre dans la boîte de transport prévue à cet effet Contenant avec couvercle hermétique avec fixateur 3 de 5

4 3. TABLEAU SUR LE TRANSPORT Moyen Instruction Taxi/Courier Emballage triple Contenant étanche primaire (tube) Contenant étanche intermédiaire (sac de plastique) Emballage extérieur robuste, un contenant étanche et une matière absorbante pour éviter toute fuite accidentelle Les requêtes doivent être placées dans une enveloppe plastifiée Lorsque l envoi contient de la glace sèche, utiliser une glacière obligatoirement Identification du contenant Nom de l établissement expéditeur Adresse de l établissement expéditeur Numéro de téléphone de l établissement expéditeur Nom de notre établissement Adresse de notre établissement Numéro de téléphone de notre établissement Secteur Local de réception Étiquette identifiant la nature du contenu : SPÉCIMEN HUMAIN EXEMPTÉ Si le spécimen nécessite une condition particulière de conservation, il faut l indiquer sur le contenant. Exemple : Spécimens réfrigérés ou Spécimens congelés Acheminer au local D-1035, sauf pour les spécimens de pathologie et cytologie (voir plus bas) De nuit mettre dans le panier situé entre les locaux D-1055 et D-1065, sauf pur les spécimens de pathologie et cytologie (voir plus bas) Particularité des spécimens autres Aliquotes Spécimen décanté dans tube aliquote (filage externe) Identifier tube et requête en correspondance Requête insérée dans un sac de plastique Contenant en mousse de polystyrène pour spécimen congelé sur glace sèche Respecter les conditions de transport et inscrire cette information sur l emballage 4 de 5

5 Moyen Instruction Pathologie Acheminer au local F-1150 Soir/nuit/fériés/fin de semaine, mettre au frigo identifié pathologie (en face du local F-1150) Cytologie Acheminer au local D-1040 Soir/nuit/fériés/fin de semaine, mettre les prélèvements non gynécologiques au frigo identifié cytologie près de la porte D Mettre les prélèvements gynécologiques dans le panier près de la porte D-1040 Nom du fichier: Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l'externe DOC-L B 5 de 5

Fiche Contenu 5-1 : Vue d ensemble de la gestion de l échantillon

Fiche Contenu 5-1 : Vue d ensemble de la gestion de l échantillon Fiche Contenu 5-1 : Vue d ensemble de la gestion de Rôle dans le système de gestion de la qualité La gestion de constitue une partie du contrôle du processus, c est l un des points essentiels du système

Plus en détail

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales

Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Chapitre 2 Prélèvement et transport des échantillons de matières fécales Les échantillons de matières fécales devront être prélevés lors des premiers stades d une maladie entérique, quand les pathogènes

Plus en détail

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ

CONFORMITÉ DES SPÉCIMENS-INFORMATION OBLIGATOIRE. MPQ-LIS-GEV-001- V006 Page 1 sur 6 Section : Gestion des évènements Statut : APPROUVÉ V006 Page 1 sur 6 Préparé par : Luce Valois Approuvé par : Dre Danielle Talbot En vigueur le 2014-03-28 1. IDENTIFICATION DE LA REQUÊTE 1.1 Spécimens informatisés Double identification Nom, prénom, sexe

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

1. Lors de la saisie informatique, la personne s assure d être dans le bon dossier médical Taux de conformité : 100 % * Voir commentaires plus loin

1. Lors de la saisie informatique, la personne s assure d être dans le bon dossier médical Taux de conformité : 100 % * Voir commentaires plus loin Date : 2014-09-29 Objet : Amélioration de la qualité Audits Au mois de mai dernier, nous avons invité nos partenaires dans le but de leur présenter nos engagements pour l implantation de notre programme

Plus en détail

TRANSPORT ET CONSERVATION DES ÉCHANTILLONS DANS LE DOMAINE DE LA BIOLOGIE MÉDICALE

TRANSPORT ET CONSERVATION DES ÉCHANTILLONS DANS LE DOMAINE DE LA BIOLOGIE MÉDICALE TRANSPORT ET CONSERVATION DES ÉCHANTILLONS DANS LE DOMAINE DE LA BIOLOGIE MÉDICALE RÈGLES DE PRATIQUE TRANSPORT ET CONSERVATION DES ÉCHANTILLONS DANS LE DOMAINE DE LA BIOLOGIE MÉDICALE - RÈGLES DE PRATIQUE

Plus en détail

Systèmes de Transport et d Expédition Pour le transport des échantillons de diagnostic et des produits sanguins

Systèmes de Transport et d Expédition Pour le transport des échantillons de diagnostic et des produits sanguins Systèmes de Transport et d Expédition Pour le transport des échantillons de diagnostic et des produits sanguins Une gamme complète pour l expédition et le transport Sûre et conforme à la réglementation

Plus en détail

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR 5990 Côte-des-Neiges, Montréal, (Québec) H3S 1Z5 Tél. : (514) 344-8022 Fax : (514) 344-8024 Courriel : service@laboratoirescdl.com Lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 Dimanche de 10h00 à 14h00 MEMORANDUM

Plus en détail

Document de l expert(e)

Document de l expert(e) Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Connaissances professionnelles CP1, examen écrit Laboratoire Document de l expert(e) Temps imparti 50 minutes

Plus en détail

Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM

Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM Isabelle Pellerin, M.Sc. Conseillère en gestion des risques et de la qualité Réunion scientifique annuelle 2015 de l ACMN Plan de la présentation

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00. Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75

Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00. Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75 INSTRUCTIONS GENERALES Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00 Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75 Aucun prélèvement ne doit être

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

Marchandises dangereuses dans le trafic postal international

Marchandises dangereuses dans le trafic postal international Marchandises dangereuses dans le trafic postal international Il existe des choses que même nous ne pouvons pas transporter. La satisfaction de nos clients nous tient à cœur. C est pourquoi nous essayons

Plus en détail

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique

Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace carbonique Module 6 Envois de matières infectieuses réfrigérés avec de la glace Aperçu Page 2 de 28 Emballages appropriés Marquage et étiquetage Documentation exigée Exercice: emballage en présence de glace Page

Plus en détail

COURS POUR EXPEDITEURS 2015-2016. Module 8 Questions fréquemment posées et outils. Capacités mondiales, alerte et action

COURS POUR EXPEDITEURS 2015-2016. Module 8 Questions fréquemment posées et outils. Capacités mondiales, alerte et action Module 8 Page 2 de 20 Questions fréquemment posées Questions fréquemment posées Page 3 de 20 1. Où est-ce qu'on achète les emballages? 2. Peut-on envoyer plusieurs échantillons de plusieurs catégories

Plus en détail

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO

Note explicative CHIMIE INORGANIQUE AVEYRON LABO CHIMIE INORGANIQUE Note explicative Les délais indiqués sont, à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction de l activité du laboratoire. Les délais indiqués correspondent aux délais analytiques incompressibles.

Plus en détail

Recommandation pour le prélèvement, le conditionnement et l expédition des insectes en vue de leur identification.

Recommandation pour le prélèvement, le conditionnement et l expédition des insectes en vue de leur identification. Recommandation pour le prélèvement, le conditionnement et l expédition des insectes en vue de leur identification. Auteur de cette fiche : Fabien Fohrer (entomologiste, microbiologiste) Sommaire : 1. Pourquoi

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE

Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour utilisation en vue de la préparation et de l isolement de lymphocytes purifiés directement à partir de sang total NOTICE Pour test diagnostique in vitro PI-TT.610-FR-V5 Instructions Utilisation visée

Plus en détail

Options d emballage recommandées

Options d emballage recommandées Emballage du vin Pour protéger l intégrité du produit et vous assurer que le vin que vous expédiez arrive en excellente condition, suivez ces instructions d emballage et d expédition lorsque vous utilisez

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date d application : 16/12/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

Fiche d'instruction Choix des tubes

Fiche d'instruction Choix des tubes 1. Objet et domaine d application C2 - INS 01 Version 01 Fiche d'instruction Choix des tubes Cette fiche d'instruction présente les tubes à utiliser en fonction des analyses demandées. Elle s applique

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date de diffusion : 03/09/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX

PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX v5 1 PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX 1. Bonne pratique de prélèvements...2 1.1 Avantages des prélèvements sous vides par rapport à la seringue...2 1.2 Préparation du patient:...2 1.3

Plus en détail

Laboratoires cliniques et services connexes. Zoom sur. Le nouveau site Glen simplifie et accélère nos activités aux

Laboratoires cliniques et services connexes. Zoom sur. Le nouveau site Glen simplifie et accélère nos activités aux s cliniques et services connexes no re Zoom sur site GLEN Le nouveau site Glen simplifie et accélère nos activités aux laboratoires cliniques, aux centres de prélèvements ainsi qu en pathologie grâce à

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM)..

CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX. Le laboratoire de biologie médicale (nom du LBM).. 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 téléphone 01 53 89 32 00 CONVENTION FIXANT LES PROCEDURES APPLICABLES AUX PRELEVEMENTS REALISES PAR LES INFIRMIERS LIBERAUX ENTRE : Le laboratoire de biologie

Plus en détail

Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses

Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses juillet 2006 Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses Cas 1 Au domicile Thème 1 : Préparation du biberon L eau du robinet peut-elle être utilisée

Plus en détail

SERVICE DE CYTOLOGIE

SERVICE DE CYTOLOGIE SECTION CYTO-PATHOLOGIE SERVICE DE CYTOLOGIE HEURES DE SERVICE Service de jour de 8 h à 16 h : Service régulier du lundi au vendredi, sauf les congés fériés. PERSONNES RESSOURCES Téléphone Pathologistes

Plus en détail

Matériaux sans poussière à base d'alginate pour empreintes dentaires

Matériaux sans poussière à base d'alginate pour empreintes dentaires Mode d emploi Français Matériaux sans poussière à base d'alginate pour empreintes dentaires Avertissement : Réservé à l usage dentaire. Table des matières...page 1 Description du produit... 12 2 Consignes

Plus en détail

Un système unique et sécurisé de stockage en azote liquide

Un système unique et sécurisé de stockage en azote liquide Un système unique et sécurisé de stockage en azote liquide Pour une cryopréservation des échantillons biologiques de la plus haute qualité www.cryobiosystem.com Une meilleure qualité, flexibilité, efficacité

Plus en détail

PROTOCOLE DE L EVALUATION DE L EXACTITUDE DES REACTIFS DE CHOLESTEROL-HDL EN PHASE HOMOGENE Version du 10 février 2005

PROTOCOLE DE L EVALUATION DE L EXACTITUDE DES REACTIFS DE CHOLESTEROL-HDL EN PHASE HOMOGENE Version du 10 février 2005 PROTOCOLE DE L EVALUATION DE L EXACTITUDE DES REACTIFS DE CHOLESTEROL-HDL EN PHASE HOMOGENE Version du 10 février 2005 OBJECTIFS : évaluer l exactitude des réactifs de dosage direct du cholestérol-hdl,

Plus en détail

Les prélèvements en Courses : premier maillon mais maillon essentiel. Sampling in horse racing: first and crucial stage COMMUNICATIONS

Les prélèvements en Courses : premier maillon mais maillon essentiel. Sampling in horse racing: first and crucial stage COMMUNICATIONS Les prélèvements en Courses : premier maillon mais maillon essentiel Sampling in horse racing: first and crucial stage Par Michel BERNADAC (1) (communication présentée le 18 novembre 2004) RÉSUMÉ Dans

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC

Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Série 00, 2010 Assistante en médecine vétérinaire CFC / Assistant en médecine vétérinaire CFC Connaissances professionnelles CP1, examen écrit Laboratoire Name... Vorname... Kandidatennummer... Datum...

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

Enquête MRSA EMS 2010-2011. Instructions de travail à l intention du personnel infirmier

Enquête MRSA EMS 2010-2011. Instructions de travail à l intention du personnel infirmier Etude : Prévention des infections causées par le staphylocoque doré résistant aux antibiotiques (Staphylococcus aureus résistant à la méticilline, MRSA) chez les résidents des Etablissements médico-sociaux

Plus en détail

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml

Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Protocole de laboratoire pour la purification manuelle de l ADN d un échantillon de 0,5 ml Pour la purification de l ADN génomique des kits de prélèvements Oragene et ORAcollect. Pour tout protocole et

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

Emballage des ordinateurs

Emballage des ordinateurs Emballage des ordinateurs Suivez les instructions contenues dans cette brochure pour protéger vos envois d ordinateurs et de périphériques par FedEx MD des chocs et des vibrations durant le transport.

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Transport des matières infectieuses par voie terrestre en Suisse

Transport des matières infectieuses par voie terrestre en Suisse Transport des matières infectieuses par voie terrestre en Suisse Dr Pascal Cherpillod (PhD) Pascal.cherpillod@hcuge.ch Tél. : 022/372 40 89 Fax : 022/372 40 88 Laboratoire de Virologie, Service des maladies

Plus en détail

Table des matières. Instructions générales d emballage 3. Emballage des envois périssables 8. Emballage des fleurs et des plantes 15

Table des matières. Instructions générales d emballage 3. Emballage des envois périssables 8. Emballage des fleurs et des plantes 15 Comment emballer Que vous soyez à la recherche d instructions générales d emballage pour vos envois courants, ou d instructions précises sur l emballage d envois spéciaux, vous trouverez dans ces pages

Plus en détail

Livret d évaluation des compétences personnelles Adjoints de laboratoire médical (ALM)

Livret d évaluation des compétences personnelles Adjoints de laboratoire médical (ALM) Évaluation d employeur Livret d évaluation des compétences personnelles Adjoints de laboratoire médical (ALM) LIVRET À ÊTRE REMPLI PAR L EMPLOYEUR DU CANDIDAT ET ENVOYÉ DIRECTEMENT À LA SCSLM PAR LA POSTE

Plus en détail

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie

Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Réseau de médecins sentinelles de la Nouvelle-Calédonie Protocole de surveillance à destination des médecins I. Historique En l absence de données de surveillance sur la grippe et au vu de son épidémiologie

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV

Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV Centre National de Référence des Orthopoxvirus Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV Table des matières REVUE DE CONTRAT... 2 I. OBJECTIFS TRAITEMENT D UN ECHANTILLON... 2 II. CONDITIONS D ACHEMINEMENT

Plus en détail

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7

SOINS/SDGURI/PRCD/001 Procédure de sondage urinaire Version 2 : 15/01/2010 p.1/7 p.1/7 1. OBJET Description des différentes étapes et des règles d asepsie nécessaires à la réalisation du sondage urinaire qui est un geste invasif. 2. DOMAINE D APPLICATION Ce protocole s applique à tous

Plus en détail

Instructions pour l emballage des denrées périssables 9. Instructions pour l emballage de fleurs et de plantes 17

Instructions pour l emballage des denrées périssables 9. Instructions pour l emballage de fleurs et de plantes 17 Guide d emballage Que vous cherchiez des indications générales sur la préparation de colis au quotidien ou des marchandises particulières, vous trouverez tous les renseignements dont vous avez besoin parmi

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129.

Pour toutes questions supplémentaires, veuillez communiquer avec nous au 514 340-3540 poste 4129. Journal urinaire À quoi sert un journal urinaire? Nous vous demanderons de remplir ce journal à deux reprises : avant et après les classes d exercices. Les données recueillies nous permettront de mieux

Plus en détail

1 Informations du document :

1 Informations du document : Site IMC LAP_4_01_PR02 Page 1 sur 19 1 Informations du document : Références : Propriétaire du document Stockage du document Documents associés Rédaction : LAP_4_01_PR02_FE001 Demande d analyse Générale

Plus en détail

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier?

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier? TP Etude du sang Sur la scène de crime, nous avons retrouvé différents échantillons de sang (sur la victime, à côté d elle, sur la lame de scie, dans des tubes à essai). On se propose de déterminer la

Plus en détail

LISTE DES ANALYSES DU LABORATOIRE UPPC. DP-CHUV - Hôpital de Cery

LISTE DES ANALYSES DU LABORATOIRE UPPC. DP-CHUV - Hôpital de Cery Prof. associé. C. B. Eap labo.uppc@chuv.ch Tél. 021 314 22 64 Fax 021 314 24 44 LISTE DES S DU LABORATOIRE UPPC DP-CHUV - Hôpital de Cery Description du matériel nécessaire, des méthodes utilisées, des

Plus en détail

À RETENIR ÉCHANTILLONNAGE À L AIDE D UNE TARIÈRE/CAROTTIER. Méthode

À RETENIR ÉCHANTILLONNAGE À L AIDE D UNE TARIÈRE/CAROTTIER. Méthode Échantillonnage de sol pour la recherche de résidus vierge, crayons taillés, stylos, étiquettes, gomme, feutres marqueurs indélébiles, chaîne d arpenteur, règle de 25 cm, canif, bocaux propres en verre

Plus en détail

La Réglementation du Transport des échantillons biologiques

La Réglementation du Transport des échantillons biologiques La Réglementation du Transport des échantillons biologiques Centre Hospitalier Général de Lourdes 22 juin 2010 Alain Niederhoffer Prolonger votre offre de soins, jour après jour Présentation du laboratoire

Plus en détail

Préparation et fixation par organe 5.00. Recherche de sédiments dans les urines 6.55

Préparation et fixation par organe 5.00. Recherche de sédiments dans les urines 6.55 Tarifs Bovins Autopsie Animal de moins de 150 kg 20.00 Animal de 150 à 400 kg 34.00 Animal de plus de 400 kg 57.00 Décérébration sur suspicion ESB 336.00 Cytologie Dénombrement cellulaire du lait 8.35

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

Section 5 : Guide pour les mesures biochimiques (Step 3) Présentation générale

Section 5 : Guide pour les mesures biochimiques (Step 3) Présentation générale Présentation générale Cette section donne des informations concernant les mesures biochimiques qui doivent être faites dans le cadre de Step 3 de l'instrument STEPS. A qui s'adresset-il? Ce guide est destiné

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGAL/SDRRCC/SDSPA/N2006-8080 Date: 27 mars 2006

NOTE DE SERVICE DGAL/SDRRCC/SDSPA/N2006-8080 Date: 27 mars 2006 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction générale de l alimentation Adresse : 251, rue de Vaugirard 75 732 PARIS CEDEX 15 Sous-direction de la réglementation, de la recherche et de la coordination

Plus en détail

Système urinaire. Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez

Système urinaire. Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez Système urinaire Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez Le système excréteur (SE) Excréter action de séparer (excrétion) Action par laquelle les déchets de l organismes sont rejetés dehors.

Plus en détail

Gamme de centrifugeuses IEC CL30. Maniabilité, fiabilité et qualité. Avec système d échange rapide de rotor AUTO-LOCK

Gamme de centrifugeuses IEC CL30. Maniabilité, fiabilité et qualité. Avec système d échange rapide de rotor AUTO-LOCK Gamme de centrifugeuses IEC CL30 Maniabilité, fiabilité et qualité Avec système d échange rapide de rotor AUTO-LOCK La gamme de centrifugeuses IEC CL30 conjugue maniabilité et fiabilité pour les applications

Plus en détail

Qualité de classe mondiale

Qualité de classe mondiale Qualité de classe mondiale STAR DISH - Un produit avec un impact environnemental minimisé Nos boîtes de Pétri stériles sont exemptes de particules et sont fabriquées en polystyrène cristal, vierge, de

Plus en détail

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE

Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE Chap. 5 : LA MENACE MICROBIENNE e Au XVII siècle, l invention du microscope a permis d observer des êtres vivants de toute petite taille: les micro-organismes (ou microbes). Comment les microbes déclenchent-ils

Plus en détail

CARACTERE «GLOBULE ROUGE» ET DEGRE DE PARENTE ENTRE DES VERTEBRES

CARACTERE «GLOBULE ROUGE» ET DEGRE DE PARENTE ENTRE DES VERTEBRES Fiche sujet candidat Les globules rouges existent chez les Vertébrés sous deux états : l état primitif avec noyau et l état dérivé sans noyau. La présence d un noyau dans les cellules est facilement observable

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Série 0, 2012 ... Signatures des experts : Points obtenus : Note* : ... *La note est à reporter sur la feuille d'évaluation finale.

Série 0, 2012 ... Signatures des experts : Points obtenus : Note* : ... *La note est à reporter sur la feuille d'évaluation finale. Procédure de qualification Assistant médical CFC / Assistante médicale CFC Connaissances professionnelles écrites DIAGNOSTIC AU LABORATOIRE Série 0, 2012 No de candidat : Date d'examen :...... Durée de

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste

LE CIRCUIT DU LINGE. Introduction. Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste LE CIRCUIT DU LINGE Armelle CHATELAIN Cadre hygiéniste Introduction Le linge est au plus près du malade, à son contact direct. C est un élément de confort indispensable. Les articles textiles doivent répondre

Plus en détail

Réalisation des prélèvements bactériologiques

Réalisation des prélèvements bactériologiques Réalisation des prélèvements bactériologiques a) Examen cytobactériologique des urines Recueil sur une miction volontaire Matériel utilisé: Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique.

Plus en détail

Dossier: Quelle est la différence entre le P 650 (ADR) et le PI 650 (IATA)?

Dossier: Quelle est la différence entre le P 650 (ADR) et le PI 650 (IATA)? DECEMBRE 2015 Dossier: Quelle est la différence entre le P 650 (ADR) et le PI 650 (IATA)? Aussi bien l instruction d emballage 650 de l ADR que celle de l IATA impose certaines exigences aux emballages

Plus en détail

Emballage et conception d emballage des pièces mécaniques et automobiles

Emballage et conception d emballage des pièces mécaniques et automobiles Emballage et conception d emballage des pièces mécaniques et automobiles Emballer vos envois de façon responsable peut vous faire économiser de l argent et améliorer la sécurité et le traitement des envois.

Plus en détail

Produits 3M. pour prélèvements de surfaces et d environnement. Praticité. et sécurité. optimisées

Produits 3M. pour prélèvements de surfaces et d environnement. Praticité. et sécurité. optimisées Produits 3M pour prélèvements de surfaces et d environnement Praticité et sécurité optimisées 3 3M Hydra-Sponge et 3M Sponge-Stick Epongettes pour prélèvements Les épongettes 3M Hydra-Sponge sont disponibles

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

COURS POUR EXPEDITEURS 2011. Module III Emballage des matières infectieuses. mars 2011. Coordination du Règlement sanitaire international

COURS POUR EXPEDITEURS 2011. Module III Emballage des matières infectieuses. mars 2011. Coordination du Règlement sanitaire international Module III mars 2011 Aperçu Page 2 de 20 Triple emballage de la catégorie A (PI620) Emballage des matières biologiques de la catégorie B (PI650) Emballage des échantillons humains ou animaux exemptés Limitations

Plus en détail

2. Domaine d application Cette instruction s adresse au médecin préleveur et/ou prescripteur de l examen anatomopathologique standard.

2. Domaine d application Cette instruction s adresse au médecin préleveur et/ou prescripteur de l examen anatomopathologique standard. Date de mise en application :10/09/2013 Page 1/5 1. Objet Cette instruction à pour objet le conditionnement et le transport des prélèvements (biopsies et pièces opératoires) destinés à un examen anatomo-pathologique

Plus en détail

CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL

CHAMP DE PRATIQUE ACTUEL DÉFINITION DU CHAMP DE PRATIQUE : 1. Le champ de pratique de chaque médecin est différent. 2. Le champ de pratique d un médecin est déterminé par les patients qu il traite, par les interventions qu il

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les équipements de protection individuels Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les E.P.I (équipements de protection individuels) Le bon usage des gants

Plus en détail

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN

Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN Procédure normalisée de fonctionnement du RCBT Dérivés de tissus Extraction d ARN Numéro de PNF: 08.03.009 Version: f2.0 Remplace: 8.3.009 f1.0 Catégorie: Manipulation et documentation du matériel Tissu

Plus en détail

Saisie des requêtes / Scan prélèvement

Saisie des requêtes / Scan prélèvement Formation des utilisateurs Système Informatique du Laboratoire (SIL) SoftLabMic V4.0.7.1 Saisie des requêtes / Scan prélèvement Fait par Service de la Biologie Médicale du CSSS Pierre-Boucher Novembre

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU CNR SYPHILIS

MANUEL DE PRELEVEMENT DU CNR SYPHILIS Procédure qualité au 1/21 DU CNR SYPHILIS Procédure qualité au 2/21 OBJET Le Manuel de Prélèvement a pour but d améliorer les échanges entre les centres préleveurs réalisant et assurant l acheminement

Plus en détail

2. Déroulement du prélèvement

2. Déroulement du prélèvement PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES 1. Le matériel utilisé Les références et fournisseurs du matériel utilisé sont représentés dans la base de données du laboratoire. Pot stérile pour coproculture Spéculum stérile

Plus en détail

un professionnel de proximité

un professionnel de proximité Le biologiste un professionnel de proximité Six mille deux cent quarante biologistes exercent dans le secteur libéral privé dans plus de 4 000 laboratoires de proximité. Avec leur équipe, techniciens,

Plus en détail

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES...

INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... INTRODUCTION 1. AVANT-PROPOS... 2 2. COMPOSITION DU MANUEL DU LABORATOIRE... 2 3. STATUT D'ANALYSE... 2 4. IDENTIFICATION DES FORMULAIRES... 3 5. CONDITIONS SPÉCIALES À RESPECTER... 3 5.1 RESTRICTIONS

Plus en détail

Protège-slips et serviettes hygiéniques lavables, pratiques et faciles d entretien. Une solution efficace pour les règles, petites fuites, suites d

Protège-slips et serviettes hygiéniques lavables, pratiques et faciles d entretien. Une solution efficace pour les règles, petites fuites, suites d Protège-slips et serviettes hygiéniques lavables, pratiques et faciles d entretien. Une solution efficace pour les règles, petites fuites, suites d accouchement, incontinences. Confortables et hygiéniques

Plus en détail

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives les toxi-infection alimentaires collectives Objectif : Etre capable de caractériser les TIAC afin d être un acteur efficace de leur prévention 1. Analyse d une situation : Drame à Avignon L affaire a commencé

Plus en détail

Emballages P620 et P650 pour le transport des matières infectieuses

Emballages P620 et P650 pour le transport des matières infectieuses Emballages P620 et P650 pour le transport des matières infectieuses sécurité Réglementations nationales et internationales pour le transport en toute sécurité de matières infectieuses et d'échantillons

Plus en détail

Expédition de matières dangereuses par le canal postal Factsheet

Expédition de matières dangereuses par le canal postal Factsheet Expédition de matières dangereuses par le canal postal Factsheet Dernière adaptation: 01.01.2008 Principe : Sans autorisation spéciale, l expédition de marchandises dangereuses à l étranger n est pas autorisée.

Plus en détail

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES ETABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER PUBLIC DU COTENTIN (CHPC) CHERBOURG (50) Deuxième établissement hospitalier de Basse-Normandie. SPECIALITE RECHERCHEE Anatomie et cytologie pathologiques (ACP). COMPETENCES

Plus en détail

Accréditation démarche volontaire

Accréditation démarche volontaire La Biologie médicale En marche vers l Accréditation Selon la norme ISO 15 189 Démarche des LABM à prouver d ici 2013..Et à valider pour 2016! Dr S Maach et X balavoine LBM BIOLYSS 1 Accréditation démarche

Plus en détail

MÉDICAL DES PRODUITS DE QUALITÉ POUR DES RÉSULTATS FIABLES GAMME COMPLÈTE DU PRÉLÈVEMENT À L ANALYSE CERTIFICAT DE STÉRILITÉ

MÉDICAL DES PRODUITS DE QUALITÉ POUR DES RÉSULTATS FIABLES GAMME COMPLÈTE DU PRÉLÈVEMENT À L ANALYSE CERTIFICAT DE STÉRILITÉ DES PRODUITS DE QUALITÉ POUR DES RÉSULTATS FIABLES OBJECTIF ISO 15189 GAMME COMPLÈTE DU PRÉLÈVEMENT À L ANALYSE CERTIFICAT DE STÉRILITÉ DÉCLARATION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX AUPRÈS DE L AFSSAPS EN COURS

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE

OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE SFR - CIRTACI OBSERVATOIRE DES REACTIONS AUX PRODUITS DE CONTRASTE Version téléchargeable sur le site web : www.sfrnet.org Rubrique : Groupe de travail, CIRTACI Nous vous suggérons de disposer ce document

Plus en détail

INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. Analyzer and Influenza A+B FIA. Choisir le mode de l analyseur.

INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. Analyzer and Influenza A+B FIA. Choisir le mode de l analyseur. Eject Analyzer and Influenza FIA INSTRUCTIONS PRINCIPALES Destiné exclusivement à l analyseur Sofia. PROCÉDURE DU TEST Tous les échantillons cliniques doivent être à température ambiante avant de commencer

Plus en détail

Commande de produits sanguins au laboratoire d'immuno-hématologie de Pourtalès.

Commande de produits sanguins au laboratoire d'immuno-hématologie de Pourtalès. Commande de concentré érythrocytaire (CE) naissance complète) appelle le laboratoire d immuno-hématologie au 3. La laborantine donne les indications à suivre pour le ou les prélèvements nécessaires. Pour

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LES PRODUITS CYTOTOXIQUES Un guide à l intention des usagers et leurs proches Pour vous, pour la vie Ce document a comme objectif de vous donner des informations concernant

Plus en détail

Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques

Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques Comment conserver le lait maternel à domicile? Conseils pratiques Stocker votre lait Précautions quand vous tirez votre lait Lavez-vous les mains avant de tirer votre lait. Installez-vous au calme, confortablement,

Plus en détail