Évaluation des compétences de l infirmière auxiliaire Aire ambulatoire / urgence. Pour vous, pour la vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation des compétences de l infirmière auxiliaire Aire ambulatoire / urgence. Pour vous, pour la vie"

Transcription

1 Évaluation des compétences de l infirmière auxiliaire Aire ambulatoire / urgence Pour vous, pour la vie

2 Techniques de soins # Titre des techniques Réussi À améliorer 1.1 Signes neurologiques 2.2 Glycémie avec l'appareil Accudata GTS Annexe : Bandelette Advantage comfort 2.3 Prélèvement pour hémoculture 2.6 Prélèvement de selles (culture et parasites) Prélèvement des expectorations (bactériologie générale, mycologie) Prélèvement des expectorations (cytologie exfoliatrice) 2.10 Prélèvement de sang par micro méthode 2.13 Prélèvement d'urine par mi-jet (culture, analyse ou sédiment des urines)

3 # Titre des techniques Réussi À améliorer 3.2 Injection hypodermique ou sous-cutanée Injection d'insuline: a) Injection sous-cutanée d'insuline b) Injection intraveineuse d'insuline Injection sous-cutanée intermittente (micro perfuseur à ailettes) 3.3 Injection intramusculaire 3.5 Perfusion intraveineuse Cathéter veineux court et micro perfuseur à ailettes (10 cm et moins) Dispositif pour cathéters intraveineux intermittents (saline lock) 4.6 Port-A-Cath veineux 4.7 Cathéter veineux central (de type Broviac) 4.10 Cathéter veineux central à accès périphérique (Picc Line)

4 # Titre des techniques Réussi À améliorer 5.1 Transfusion de globules rouges (culot globulaire) 5.2 Transfusion de plasma frais congelé 5.3 Transfusion de plaquettes 5.4 Transfusion d'albumine humaine 5.7 Filtre PLS-5A ou 10A (Concentré plaquettaire déleucocyté) 5.10 Immunoglobulines IV 7.1 Aspiration oro et/ou nasopharyngée 7.2 Aspiration des sécrétions via trachéotomie, ou tube endotrachéal 7.3 Soins de la canule trachéale et de la plaie 8.1 Insertion et retrait d'une sonde nasogastrique 8.2 Gavage 8.4 A) Soins de gastrostomie, jéjunostomie

5 # Titre des techniques Réussi À améliorer 9.1 Lavement évacuant 9.2 Lavement de rétention au Kayexalate 9.5 Irrigation de la colostomie Annexe Soins de la peau et pose de l'appareil collecteur chez le colostomisé et l'iléostomisé Entretien de l'appareil collecteur (chez le colostomisé et l'iléostomisé) Produits pour soins de stomies digestives et urinaires - soins de fistules 10.1 Cathétérisme vésical chez l'homme 10.2 Cathétérisme vésical chez la femme 10.3 Installation d'une sonde à demeure Changement de sonde Enlèvement d'une sonde

6 # Titre des techniques Réussi À améliorer Pose de l'appareil collecteur pour l'usager ayant une stomie urinaire Examen de l'abdomen en vue de déceler un globe vésical Sonde à cystostomie 11.4 Application ophtalmique 11.6 Pansement ophtalmique 12.5 Pompe à gavage Compat de Sandoz 12.6 Le mini-perfuseur BD Saturomètre NPB Pompe à gavage Dual Flo Scan vésical 13.3 Pansement hydrocolloïde (Duoderm extra mince et CGF) 13.5 Désinfection de la plaie

7 # Titre des techniques Réussi À améliorer 13.6 Pansement sec 13.7 Pansement humide 13.8 Pansement avec mèche Produits de plaies de pression. Réf. au cahier du Programme des plaies de pression

8 Compétences professionnelles Principales activités Semaines A. l infirmière auxiliaire doit être capable de : Contribuer à l évaluation de l état de santé de la personne. Procéder à une collecte de données Compléter le questionnaire de collecte des données en vigueur Contribuer à l établissement et à la révision du plan de soins Consulter d autres sources d information (dossier, famille, infirmière triage, autres intervenants, etc.) Transmettre l information Collaborer à l analyse des données Donner son avis concernant les soins et les interventions appropriés B. l infirmière auxiliaire doit être capable de : Contribuer à la réalisation du plan de soins Assurer le confort physique de la personne Prodiguer des soins d hygiène (identifier les besoins, appliquer les mesures de sécurité) Assurer une saine alimentation et hydratation (identifier les besoins de la personne, appliquer les mesures de sécurité) Assurer l élimination intestinale et urinaire (identifier les besoins de la personne, appliquer les mesures de sécurité) Faciliter la mobilité (identifier les besoins de la personne, appliquer les mesures de sécurité)

9 Contribuer au bien-être psychologique de la personne Prodiguer des soins et des traitements infirmiers et médicaux Faciliter le repos (identifier les besoins de la personne, appliquer les mesures de sécurité) Identifier les besoins de la personne (encourager la personne à exprimer ses besoins et ses préoccupations Fournir à la personne toutes les informations concernant les soins et interventions (faire appels à la famille et aux autres intervenants) Appliquer les techniques de soins requises (considérer les besoins de la personne, respecter le plan de soins, le plan de traitement infirmier et/ou l ordonnance) Administrer des médicaments ou d autres substances (identifier les besoins de la personne, appliquer les mesures de sécurité) Assurer le suivi C. l infirmière auxiliaire doit être capable de : Informer, promouvoir la santé et prévenir la maladie Transmettre de l information comprise dans son champ d exercice et reliée à ses activités professionnelles Évaluer les connaissances du patient famille Communiquer les informations manquantes (référer la personne aux ressources disponibles) Vérifier auprès du patient famille la compréhension de l information transmise

10 Promouvoir la santé Prévenir la maladie, les accidents et les problèmes sociaux Promouvoir l autonomie de la personne (inciter la personne à adopter des habitudes en vue de maintenir son état de santé, évaluer la capacité de la personne à se prodiguer des soins. Rendre la personne apte à se prodiguer des soins. Faire le suivi) Participer à des activités visant la promotion de la santé Prévenir et contrôler les infections (appliquer les mesures de contrôle et prévention des infection) Participer à des activités visant la prévention de la maladie, des accidents et des problèmes sociaux Habiliter les personnes concernées à appliquer des mesures de contrôle et prévention des infections D. l infirmière auxiliaire doit être capable de : Consigner les informations et les observations Consigner au dossier les informations et observations concernant la personne Inscrire les informations recueillies Inscrire les notes d observation Inscrire les paramètres de santé de la personne Assurer la confidentialité

11 Transmettre l information pertinente Rédiger les rapports Transmettre les rapports Communiquer oralement toutes les informations pertinentes

12 Compétences personnelles Principales habiletés Semaines E. L infirmière auxiliaire doit être capable de : Démontrer des habilités de communication Adapter son langage à l interlocuteur Démontrer une capacité d écoute S exprimer d une manière claire et concise Expliquer les notions complexes ou inconnues au patient famille Utiliser des termes à la portée et des analogies/images qui faciliteront sa compréhension Poser des questions pour mieux comprendre Reformuler pour vérifier sa compréhension Transmettre des informations complètes tout en se limitant à ce qui est nécessaire S exprimer de façon logique Choisir ses mots, utiliser les termes justes Faire des phrases courtes F. L infirmière auxiliaire doit être capable de : Démontrer des compétences personnelles Démontrer de l empathie Démontrer une capacité d écoute Utiliser / interpréter le langage non verbal Éviter les jugements de valeurs Établir une relation de confiance Démontrer de l empathie Faire preuve de respect (utiliser les mots et le ton qui conviennent, faire preuve de discrétion)

13 Compétences personnelles Principales habiletés Semaines Faire preuve de compétence (démontrer sa capacité de comprendre les besoins de la personne) Faire preuve de fiabilité (honorer ses engagements (explicites et implicites), Travailler en équipe faire des suivis réguliers) Encourager la collaboration et partager ses connaissances et expériences Partager l information Échanger les idées Respecter ses engagements à l égard des collègues Obtenir de l écoute et la confiance des collègues Souligner et valoriser les contributions des collègues Savoir dire à ses collègues des choses difficiles à entendre Résoudre les problèmes avec ses collègues avec un minimum de remous Accepter les idées des autres et se rallier au consensus même si elle n est pas d accord Proposer des idées et adopter des comportements dans le but d améliorer la cohésion et le fonctionnement de l équipe Se soucier des relations

14 Compétences personnelles Principales habiletés Semaines interpersonnelles au sein de l équipe Faire preuve de courtoisie Faire preuve de respect Éviter le tutoiement et l infantilisation Poser des gestes qui démontrent qu elle est sensible aux besoins et au Faire preuve d autonomie confort de la personne Prendre des décisions et agir par ellemême de façon fiable Démontrer de la confiance à l égard de ses compétences professionnelles S auto évaluer Reconnaître les limites de sa compétence Identifier ses forces et points à améliorer Faire preuve de jugement Percevoir correctement une situation Démontrer de la dextérité manuelle Démontrer un bon sens de l organisation Gérer son développement professionnel Accomplir des tâches exigeant de la motricité fine (appliquer les techniques de soins) Combiner force, précision et douceur Démontrer de la vitesse d exécution Savoir obtenir les ressources nécessaires Savoir utiliser les ressources disponibles avec efficacité Accomplir ses tâches avec efficacité dans un délai raisonnable Suivre l actualité et se tenir informée des nouveautés et des tendances dans son domaine (curiosité et constance)

15 Compétences personnelles Principales habiletés Semaines Faire preuve de vigilance et d un bon sens de l observation Démontrer une capacité d analyse Tenir à jour ses compétences Être à l affût des signes, symptômes ou indices pouvant exiger une intervention Décoder le langage non verbal Réagir promptement Recueillir les éléments pertinents à la situation Poser des questions précises Décomposer un problème ou une situation en élément simple Regrouper et structurer les éléments dispersés Dégager et intégrer les éléments jugés essentiels et ceux qui ont peu d importance Faire preuve d initiative Agir de son propre chef Recherche des moyens d améliorer une situation Agir plutôt que réagir S adapter à différentes situations Composer avec les imprévues Bonne capacité d adaptation Modifier ses priorités, es exigences et ses attentes au besoin Démontrer de la rigueur et un souci du Accomplir ses tâches avec une détail exactitude et précision Faire preuve de fermeté dans sa démarche logique Faire preuve de leadership Démontrer une capacité d influencer

16 Compétences personnelles Principales habiletés Semaines (émettre des idées, les défendre et prendre une position claire. Se faire écouter et recevoir les commentaires de autres) Orienter les efforts d un individu ou d un groupe (faire face à des situations complexes) Source : Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire juin 2003 (On line)

17 SEMAINE 1 Points forts Points à améliorer Objectifs courts et long terme Commentaires : Signature : Date :

18 SEMAINE 2 Points forts Points à améliorer Objectifs courts et long terme Commentaires : Signature : Date :

19 Nom : Date : Évaluation mi-temps Objectifs / Commentaires : Savoir : Savoirfaire: Savoirêtre:

20 Signature de l infirmière-auxiliaire : Signature de la préceptrice : Signature de la monitrice : Signature de l adjointe :

21 SEMAINE 3 Points forts Points à améliorer Objectifs courts et long terme Commentaires : Signature : Date :

22 SEMAINE 4 Points forts Points à améliorer Objectifs courts et long terme Commentaires : Signature : Date :

23 Nom : Date : Évaluation finale Accepté Extension de probation Refusé Objectifs / Commentaires : Savoir : Savoirfaire: Savoirêtre

24 Signature de l infirmière-auxiliaire : Signature de la préceptrice : Signature de la monitrice : Signature de l adjointe chef d unité :

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Édité par : L Ordre des infirmières et des infirmiers

Plus en détail

Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi

Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi Site: http://guts.hevs.ch Nom: Prénom: Hygiène et confort 1 Toilette au lit 1 Toilette au lavabo 1 Bain du nouveau-né 1 Douche + Bain 1 Soins

Plus en détail

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière.

En annexe, des références ont été misent pour chaque indicateur afin de faciliter la recherche de l information par l infirmière. Ce document énonce une liste d éléments que l infirmière devrait connaître ou maîtriser avant le début de l orientation aux soins critiques. La liste n est pas exhaustive, il s agit d indicateurs pour

Plus en détail

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENTS DANS LE SERVICE DE MDI

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENTS DANS LE SERVICE DE MDI GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENTS DANS LE SERVICE DE MDI SAVOIR FAIRE SOINS DE BASE toilette au lit Partielle/Totale aide à la toilette lavabo /douche Partielle/Totale refection de

Plus en détail

Vers la profession infirmière

Vers la profession infirmière pa r c o u r s à s u i v r e p o u r a c c é d e r à l a p r o f e s s i o n i n f i r m i è r e Vers la profession infirmière La profession infirmière est une profession d avenir. Par son caractère scientifique,

Plus en détail

Cahier des compétences professionnelles

Cahier des compétences professionnelles Association Romande des Assistantes Médicales Cahier des compétences professionnelles de l assistante médicale La profession d assistante médicale est polyvalente, plurisectorielle et implique une grande

Plus en détail

RGD du 21 décembre 1998 (Mém. n 123 du 31 décembre 1998, p.3386)

RGD du 21 décembre 1998 (Mém. n 123 du 31 décembre 1998, p.3386) Règlement grand-ducal du 21 décembre 1998 arrêtant la nomenclature des actes et services des infirmiers pris en charge par l'assurance maladie. - citant: L du 26 mars 1992 (Mém. A - 20 du 16 avril 1992,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE II ANNEXE II DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

a. Evaluation et conseils

a. Evaluation et conseils Commission technique intercantonale PLAISIR Table de concordance des actions de soins PLAISIR avec l'art 7 OPAS Révision 2010 Catégories de l'ordonnance OPAS a. Evaluation et conseils 1. Evaluation des

Plus en détail

T i t r e X V I SOINS INFIRMIERS d e l a n o m e n c l a t u r e g é n é r a l e d e s a c t e s p r o f e s s i o n n e l s

T i t r e X V I SOINS INFIRMIERS d e l a n o m e n c l a t u r e g é n é r a l e d e s a c t e s p r o f e s s i o n n e l s T i t r e X V I SOINS INFIRMIERS d e l a n o m e n c l a t u r e g é n é r a l e d e s a c t e s p r o f e s s i o n n e l s Chapitre 1 er Soins de Pratique Courante Article 1 er - Prélèvements et injections

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités

Diplôme professionnel aide-soignant Référentiel d activités Annexe IV à l arrêté du 25 janvier 2005 relatif aux modalités d organisation de la validation des acquis de l expérience pour l obtention du diplôme professionnel d aide-soignant Diplôme professionnel

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION DE L INFIRMIÈRE ASSISTANTE DU SUPÉRIEUR IMMÉDIAT EN HÉBERGEMENT

PROGRAMME D INTÉGRATION DE L INFIRMIÈRE ASSISTANTE DU SUPÉRIEUR IMMÉDIAT EN HÉBERGEMENT PROGRAMME D INTÉGRATION DE L INFIRMIÈRE ASSISTANTE DU SUPÉRIEUR IMMÉDIAT EN HÉBERGEMENT CHEF D UNITÉ DE VIE : Coordonnées : INFIRMIÈRE ASSISTANTE DU SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : Date : Mise en vigueur : 27 octobre

Plus en détail

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles

SOINS DE PRATIQUE COURANTE. Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement de selles NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS INFIRMIERS (Arrêté du 25 mars 1993) (Arrêté du 21 avril 1994) (Arrêté du 1er mars 1999) (Arrêté du 8 Décembre 1999) (Arrêté du 12 Octobre 2000) (Arrêté du

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-008. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR :

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : NUMÉRO : DRH-008. Direction des ressources humaines OBJET : EN VIGUEUR : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES PROVENANCE : Direction des ressources humaines OBJET : Accueil et intégration du nouveau personnel et du personnel en période d essai NUMÉRO : DRH-008 EN VIGUEUR : Le

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS

NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS CONTACT INFIRMIER LIBERAL Article 11 B de la nomenclature générale de actes professionnels : Concernant les actes multiples effectués lors d une même séance

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins Support d évaluation intermédiaire en stage EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins NOM DE L ETUDIANT : PRENOM : I.F.S.I. : LIEU DE STAGE : TYPE DE STAGE

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS pour les centres d hébergement Décembre 2007 Direction des soins infirmiers CE GUIDE A ÉTÉ PRODUIT PAR L ÉQUIPE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11 ENTENTE ENTRE L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC (OIIQ) ET L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC (OIIAQ) SUR LA NATURE DES ACTES POUVANT ÊTRE POSÉS PAR LES INFIRMIÈRES

Plus en détail

Nomenclature des Actes Infirmiers

Nomenclature des Actes Infirmiers Nomenclature des Actes Infirmiers CHAPITRE I : Soins de pratique courante Article 1 : Prélèvements et injections Prélèvement par ponction veineuse directe AMI 1,50 Saignée AMI 5 Prélèvement aseptique cutané

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES et MM les Directeurs Date : des Caisses Primaires d'assurance Maladie 06/12/93 des Caisses Générales

Plus en détail

Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération

Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération MAI 2013 Coordination, rédaction et révision Diane Levasseur Directrice du Service des relations professionnelles

Plus en détail

LES SOINS DE SUPPORT ET LA NOMENCLATURE IDE

LES SOINS DE SUPPORT ET LA NOMENCLATURE IDE LES SOINS DE SUPPORT ET IDE Lucienne CLAUSTRES BONNET 1 Les soins de support Le rôle de l infirmière à domicile Rôle propre Rôle prescrit La nomenclature Généralités Les soins palliatifs Evaluation et

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS

NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS Arrêté du 25 Mars 1993 Arrêté du 21 Avril 1994 Arrêté du 1er Mars 1999 Arrêté du 08 Décembre 1999 Arrêté du 12 Octobre 2000 Arrêté du 28 Juin 2002 Arrêté

Plus en détail

NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS (NGAP) RESTANT EN VIGUEUR DEPUIS LA DECISION UNCAM DU 11 MARS 2005 PRESENTATION

NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS (NGAP) RESTANT EN VIGUEUR DEPUIS LA DECISION UNCAM DU 11 MARS 2005 PRESENTATION NOMENCLATURE GENERALE DES ACTES PROFESSIONNELS (NGAP) RESTANT EN VIGUEUR DEPUIS LA DECISION UNCAM DU 11 MARS 2005 PRESENTATION HISTORIQUE 1. Depuis la loi du 13 août 2004, les actes pris en charge par

Plus en détail

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile.

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile. LVL Médical La référence de l assistance médicale à domicile > Expérience > Expertise > Qualité > Valeurs humaines > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie > ASSISTANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

QUIZZ NOMENCLATURE. 8. Séances de soins infirmiers (¾ heure) + injection d insuline après contrôle de la glycémie capillaire matin et soir:

QUIZZ NOMENCLATURE. 8. Séances de soins infirmiers (¾ heure) + injection d insuline après contrôle de la glycémie capillaire matin et soir: QUIZZ NOMENCLATURE 1. IVD isolée + injection S/C : AMI 2 + AMI 1/2 2. Pansement de fistule digestive + pansement de stomie : + AMI 2/2 3. Injection IV sur Site Veineux Implantable (SVI), acte isolé : 4.

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

La capacité légale de l infirmière auxiliaire. Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90

La capacité légale de l infirmière auxiliaire. Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90 La capacité légale de l infirmière auxiliaire Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90 Remarques au lecteur Ce document présente des informations destinées aux infirmières et infirmiers

Plus en détail

NOMENCLATURE SOINS DE PRATIQUE COURANTE

NOMENCLATURE SOINS DE PRATIQUE COURANTE NOMENCLATURE SOINS DE PRATIQUE COURANTE Article 1 : prélèvements et injections Prélèvement par ponction veineuse directe,50 Saignée AMI 5 Prélèvement aseptique cutané ou de sécrétions muqueuses, prélèvement

Plus en détail

NOMENCLATURE DES ACTES INFIRMIERS

NOMENCLATURE DES ACTES INFIRMIERS ORGANISATION NATIONALE DES SYNDICATS D INFIRMIERS LIBERAUX 3, Boulevard de Strasbourg -31000 TOULOUSE -Tél. : 05 62 30 00 78 -Fax : 05 61 22 70 30 Site:http://www.onsil.fr-E-mail : onsil@wanadoo.fr NOMENCLATURE

Plus en détail

Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire. Champ d exercice, activités réservées et autorisées

Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire. Champ d exercice, activités réservées et autorisées Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire Champ d exercice, activités réservées et autorisées REMARQUES AU LECTEUR Ce document présente des informations destinées aux infirmières et infirmiers

Plus en détail

ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE

ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE Identification du stagiaire ÉVALUATION DES STAGES FORMULAIRE A L'INTENTION DU GUIDE DE STAGE Nom et prénom du stagiaire Nom du guide de stage Dates de stage Identification du milieu de travail Nom de l

Plus en détail

Ministère chargé de la santé. Diplôme d État d Infirmier. Port Folio de l étudiant

Ministère chargé de la santé. Diplôme d État d Infirmier. Port Folio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d État d Infirmier Port Folio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : «NOM» «PRENOM» Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

PORTFOLIO de l étudiant

PORTFOLIO de l étudiant Diplôme d État d Infirmier / Ministère chargé de la santé PORTFOLIO de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : «NOM» «PRENOM» INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS du Centre Hospitalier de PONTOISE

Plus en détail

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER DSCSI- SY/GL/MB 1 I INTRODUCTION I 1 HISTOIRE Loi de 1978,

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015

Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville. 28 mars 2015 Coordination des parcours de santé personnalisés et fluides: lien ville-hôpital-ville 28 mars 2015 Comité de pilotage: CONDUITE DU PROJET Mme J.BORIE, présidente du conseil d administration, ISC Dr F.BLANC-LEGIER,

Plus en détail

1. Prénom et nom du ou de la référent-e principal-e et titre professionnel :

1. Prénom et nom du ou de la référent-e principal-e et titre professionnel : Département de la formation et de la sécurité Service de la formation professionnelle Office d orientation scolaire et professionnelle du Valais romand 1 Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE

DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE Date : / / Standard 24h/24 et 7j/7 : 0596 50 29 79 et/ou administrateur de garde : 0696 26 10 37 / 0696 33 60 11 DOCUMENTS À ENVOYER par email à pc-global@hadmartiniqueles3s.fr

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire GRILLE D ÉVALUATION DU STAGE D ACTUALISATION PROFESSIONNELLE EN SOINS INFIRMIERS Nom de l infirmière stagiaire Numéro de permis de l OIIQ Page 1 de 17 INTRODUCTION Les infirmières

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins infirmiers vise à encadrer la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Plus précisément, elle spécifie les conditions de pratique liées aux

Plus en détail

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient

Installer en position de sécurité en lien avec la situation et l état du patient RÉFÉRENTIEL COMPÉTENCES AMBULANCIERS COMPÉTENCES SAVOIR-FAIRE 1. Assurer les gestes d urgences adaptés à l état du patient Protéger le patient face à son environnement, Installer en position de sécurité

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

PRÉPOSÉ(E) AUX BÉNÉFICIAIRES

PRÉPOSÉ(E) AUX BÉNÉFICIAIRES Direction des services d hébergement Description de fonction PRÉPOSÉ(E) AUX BÉNÉFICIAIRES SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ JOUR

Plus en détail

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio Baccalauréat professionnel Accueil Relation Clients et Usagers

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio Baccalauréat professionnel Accueil Relation Clients et Usagers qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio Baccalauréat professionnel Accueil Relation Clients et Usagers pasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjk E3. Environnement

Plus en détail

Plan de présentation (suite )

Plan de présentation (suite ) 1 Plan de présentation Contexte Les non-professionnels visés Les activités d exception et les conditions d application: - Administration des médicaments; - Soins invasifs d assistance aux activités de

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Soins invasifs et non invasifs d assistance aux activités de la vie quotidienne confiées aux non professionnels 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007

Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 Stomies digestives COURDE MARTINE 01/03/2007 sommaire Introduction : Problématique de la stomie Rôle infirmier Différents types de stomies Indications et complications Vie du stomisé conclusion Problématique

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Diplôme d Etat. Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences

Diplôme d Etat. Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences Diplôme d Etat Technicien de laboratoire médical Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier de technicien de laboratoire médical ne se substituent pas au cadre

Plus en détail

Service de Soins Intensifs

Service de Soins Intensifs CLINIQUE SAINT-JEAN ASBL Service de Soins Intensifs a santé au coeur de Bruxelles CLINIQUE SAINT-JEAN Brochure d accueil Soins Intensifs Clinique Saint-Jean a.s.b.l. Boulevard du Jardin Botanique, 32 1000

Plus en détail

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS

DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS DÉFINITION DES TERMES Pour une compréhension commune, voici quelques définitions. Usager Toute personne qui reçoit des soins ou des services du CSSS d Ahuntsic et Montréal-Nord. Lorsque le processus de

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES EN LIEN AVEC L ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES

PREVENTION DES RISQUES EN LIEN AVEC L ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES PREVENTION DES RISQUES EN LIEN AVEC L ADMINISTRATION DES CHIMIOTHERAPIES Réalisé par l équipe soignante de Saint-Brieuc Mai 2013 PLAN Introduction Cadre législatif Avant l administration Au moment de l

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail?

Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Parlons des AES Quelles sont les professions les plus à risque d accident du travail? Les professions exposées BTP Infirmières AES 6,84% 10,3% Bois Alimentation 6,1% 5,9% Transport 4,9% Métallurgie 4,9%

Plus en détail

BN10900A1: Items strictement incompatibles

BN10900A1: Items strictement incompatibles BN10900A1: Items strictement incompatibles ITEM B100 SOINS LIES A L'ELIMINATION CHEZ L'ENFANT DE MOINS DE 5 ANS ET ITEM B210 SUIVI DE LA MICTION CHEZ UN PATIENT CONTINENT POUR L'URINE ONT ETE ENCODES POUR

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la santé et de la protection sociale

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la santé et de la protection sociale J.O n 183 du 8 août 2004 page 37087 texte n 37086 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de la santé et de la protection sociale Décret n 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins

Article 4311-1 : Champ des soins infirmiers : Définition de l exercice professionnel Analyse Organisation. intègrent la Qualité des soins DECRET 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V Professions de santé (Parties Réglementaires) du Code de Santé Publique Livre III Auxiliaires médicaux. Titre 1 er : Profession d infirmier

Plus en détail

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières

SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX. e des matières. Table des matières SEMENT DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX e des matières CODE D ÉTHIQUE Table des matières JANVIER 2013 TABLE DES MATIERES PRÉAMBULE 3 Pourquoi un code d éthique? 3 À qui s adresse le code d éthique? 3 LA

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les équipements de protection individuels Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les E.P.I (équipements de protection individuels) Le bon usage des gants

Plus en détail

Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé

Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé Présenté le

Plus en détail

Profils de compétences en SST

Profils de compétences en SST Profils de compétences en SST Table des matières Introduction... 3 Les trois types de savoirs. 4 Les profils de compétences Haute direction....5 Coordonnateur en santé-sécurité...9 Conseiller en ressources

Plus en détail

LE SECRÉTARIAT MÉDICAL

LE SECRÉTARIAT MÉDICAL LE SECRÉTARIAT MÉDICAL Une profession passionnante, variée, autonome et responsable Une profession para-médicale passionnante La profession de secrétaire médicale est riche et largement ouverte sur un

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

EXERCICE PROFESSIONNEL

EXERCICE PROFESSIONNEL EXERCICE PROFESSIONNEL LE CHAMP DE LA COLLABORATION ENTRE INFIRMIERS ET AIDES SOIGNANTS, AUXILIAIRES DE PUERICULTURE, AIDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES OCTOBRE 2011 Remerciements : Je remercie, Le groupe de

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

la prescription une mission à responsabilité Vers une diversité de prescripteur

la prescription une mission à responsabilité Vers une diversité de prescripteur la prescription une mission à responsabilité Vers une diversité de prescripteur Objectifs pédagogiques La prescription médicale est «la rencontre d une conscience et d une volonté» Un droit de prescription

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE

INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE INTUBATION ORALE ET TRACHÉOTOMIE Informations générales Pour vous, pour la vie Définition de l intubation orale et du respirateur Introduction d un tube dans la bouche qui passe par la gorge (trachée)

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

1. Prestations effectuées au cours d'une séance de soins infirmiers au domicile ou à la résidence du bénéficiaire. I. Séance de soins infirmiers.

1. Prestations effectuées au cours d'une séance de soins infirmiers au domicile ou à la résidence du bénéficiaire. I. Séance de soins infirmiers. "A.R. 20.12.2004" SECTION 4. - Soins donnés par infirmières graduées ou assimilées, accoucheuses, infirmières brevetées, hospitalières/assistantes en soins hospitaliers ou assimilées." "A.R. 20.12.2004"

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques

Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques Soins infirmiers aux paraplégiques et aux tétraplégiques Mme HOARAU CS - Garches Fabienne HOARAU 1 Équipe pluridisciplinaire Équipe médicale Infirmiers, aides soignants et agents Kinésithérapeutes, ergothérapeutes

Plus en détail

Enseignement secondaire technique. Connaissances professionnelles en soins aux enfants

Enseignement secondaire technique. Connaissances professionnelles en soins aux enfants Enseignement secondaire technique Régime technique Division des professions de santé et des professions sociales Formations spécialisées Section de la formation de l'infirmier / infirmière en pédiatrie

Plus en détail

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie

Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie UNITÉ D APHÉRÈSE Guide sur les traitements Programme-clientèle d oncologie Pour vous, pour la vie L aphérèse est une technique servant à extraire et séparer les éléments figurés du sang, soit pour la préparation

Plus en détail

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches La trachéotomie Guide à l usager et ses proches TABLE DES MATIÈRES 1. Définition de la trachéotomie 3 2. La trachéotomie 3 3. La trachéotomie temporaire 4 4. La trachéotomie permanente 4 4.1. Avantages

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

Gastro-entérologie / Gynécologie Endocrinologie / Néphrologie

Gastro-entérologie / Gynécologie Endocrinologie / Néphrologie Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage Site Ambroise Paré Gastro-entérologie / Gynécologie Endocrinologie / Néphrologie - aile D, étage 2-065/41 43 60 Infirmière chef Lilla

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions

Tout sur les nouvelles cotations des perfusions Tout sur les nouvelles cotations des perfusions L arrêté de modification du livre III de la liste des actes et prestations relatif aux perfusions est paru au Journal officiel du 30 septembre 2014. Dans

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 10 18 février 1998. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 10 18 février 1998. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 163 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 10 18 février 1998 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 21 janvier

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail