Perception 05/10/2015. Plasticité neuronale. Plasticité. Quelles modalités d'informations peut recevoir et transmettre le SN?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Perception 05/10/2015. Plasticité neuronale. Plasticité. Quelles modalités d'informations peut recevoir et transmettre le SN?"

Transcription

1 Plasticité neuronale La plasticité désigne la propriété des organisations vivantes d'être des structures organisées et remodelables, c'est-à-dire d'être malléables, déformables sous l'action des contraintes du milieu (entraînement). Quelles modalités d'informations peut recevoir et transmettre le SN? C'est une capacité d'adaptation du SN après sa phase d'achèvement. C'est aussi l'ensemble des mécanismes neurobiologiques qui permettent la modification du SN. Plasticité Capacité de s auto-organiser en réponse à des changements du corps (ex. développement, amputation,..). en réponse à des changements de sa propre structure (ex. lésion cérébrale, vieillissement). en permanence, afin d optimiser son fonctionnement (ex. entraînement). Perception Nous ne connaissons notre environnement et notre corps qu à travers nos organes des sens. La somme des impressions provenant des organes sensoriels entraîne une sensation, qui, interprétée en fonction de notre expérience, constitue la perception.

2 Modalités Sensorielles Extéroception 5 sens, avec des récepteurs spécialisés (sauf toucher) Intéroception (sensibilité viscérale) renseigne l'organisme sur l'état des viscères et les variations physico-chimiques du milieu intérieur On qualifie, par ailleurs, de nociceptive, toute sensibilité douloureuse quelle qu'en soit l'origine. Ces perceptions sensorielles sont le point de départ des nombreux messages nerveux qui une fois traités par le SNC déclenchent la réponse adaptée à la situation présente Proprioception (inconsciente et consciente) Muscles, tendons, articulations, possèdent une innervation sensitive propre. Les récepteurs réagissent à une excitation provenant de l'organe lui-même : proprioceptifs. Ils apportent au SNC des renseignements perçus ou non par la conscience, sur le degré de tonus ou de contraction des muscles ou sur les positions relatives des différents segments du corps (posture et mouvement). Informations afférentes Circulation de l information nerveuse Capteur : sensoriels, proprioceptifs, (intéroceptifs) SNC traitement Muscle (effecteur) : mouvement, posture. Informations efférentes

3 Organisation du mouvement Habileté motrice: capacité acquise par apprentissage d atteindre des résultats fixés à l avance avec un maximum de réussite et un minimum de temps, d énergie ou des deux. Cette définition (ancienne) englobe la notion de technique sportive, mais peut s étendre aux gestes professionnels ou de la vie quotidienne. Les centres nerveux contrôlant un comportement particulier nécessitent l intégrité des structures sous jacentes pour qu il soit mené à bien. La hiérarchisation des comportements selon leur complexité recoupe celle des structures du SNC Chaque niveau d organisation : - système de commande, - système de contrôle (mémorisation d une référence) Le SNC organise les commandes Exp chez l animal: lésions étagées Section entre ME et encéphale: stim nocive retrait patte, donc mouvement possible, mais pas de mouvement volontaire, pas maintien posture. Section au dessus du tronc cérébrale: maintient posture, déplacement, mais pas d ajustement. Il existe donc une organisation avec des niveaux hiérarchiques pour la commande du mouvement 3 types de comportements moteurs Reflexes : non acquis, involontaires, persistants Mouvements automatiques primaires : posture, locomotion, déglutition, respiration. Mouvements volontaires : les plus complexes, contrôlés plus ou moins par l attention Spécialisation motrice: Sous structures du SNC Familles de mouvements particuliers

4 Toute habileté motrice complexe constitue une totalité intégrée, construite à partir des activités reflexes, des programmes moteurs primaires et des mouvements volontaires. Mouvement volontaire automatique ou contrôlé par l attention: il n y a pas de différence de nature entre les deux, mais simplement une différence de degré dans le contrôle attentionnel. Ces réflexes sont déclenchés par des récepteurs situés dans l organe effecteur (le muscle) : reflexes intrinsèques On trouve 2 réflexes importants pour le maintien de la posture: le reflexe myotatique : fuseau neuromusculaire Le reflexe myotatique inverse : récepteur de Golgi. Réflexe 2 types de reflexes Réponse à une stim interne: reflexe intrinsèque Réponse à une stim externe: réflexe extrinsèque Le muscle n est pas qu un organe moteur : Il possède, au niveau des tendons et de la partie charnue, des récepteurs sensoriels. L innervation du muscle comporte des fibres sensorielles et des fibres motrices. Reflexe myotatique Innervation sensitive Moelle épinière Muscle Récepteur sensoriel musculaire Innervation motrice

5 Les fuseaux neuromusculaires. Ce sont des mécanorecepteurs répartis à l intérieur de la partie charnue du muscle. Ils sont situés parallèlement aux fibres musculaires. Petits organes ovoïdes : capsule conjonctive remplie d une substance gélatineuse, avec des fibres musculaires modifiées (plus fines, pas de rôle mécanique dans la force). La partie sensorielle de ces fibres est aux centre du FNM. organe sensoriel : fibres afférentes. - innervent la zone centrale des fibres intrafusales fibres Ia (bleu clair) et fibres de groupe II (bleu foncé) Corps cellulaire de ces fibres sensorielles : dans le ganglion spinal (racine dorsale) La partie contractile de ces fibres est aux extrémités du FNM. Organe moteur : innervation motrice efférente. - motoneurones γ innervent la partie distale des fibres intrafusales, - motoneurones α innervent les fibres extrafusales Quelle innervation pour le FNM?

6 Innervation motrice. 2 types de motoneurones (neurones moteurs) innervant le muscle: motoneurone α, γ Une fibre musculaire ne reçoit qu une fibre nerveuse un ordre du motoneurone α provoque la contraction de l ensemble des fibres de l unité motrice. Corps cellulaires - dans la corne ventrale de la moelle épinière (nerf rachidien) - ou dans les noyaux moteurs du tronc cérébral (nerfs crâniens). 1\ Le motoneurone α. Il quitte la moelle épinière par la racine ventrale et vient innerver le muscle par l intermédiaire d une jonction neuromusculaire. (Il innerve les fibres musculaires extrafusales) Un motoneurone α se divisent en plusieurs collatérales qui innervent chacune, une fibre musculaire. L ensemble des fibres innervées par un seul motoneurone constitue «l unité motrice». Le rapport d innervation peut être de 1/10ème à 1/100 ème selon le type de muscle. 2\ Le motoneurone γ. Les motoneurones γ sont plus petits et moins nombreux que les α. Ils ont toutefois la même localisation. (Ils innervent exclusivement les fibres intrafusales (ou fusoriales) Un motoneurone va innerver plusieurs fuseaux.

7 3\ Le motoneurone β. Chez les mammifères (donc chez l Homme), ce troisième type de motoneurone présente une innervation mixte : innerve à la fois les fibres intrafusales et extrafusales. 2 sortes de fibres musculaires intrafusales Fibres à chaînes nucléaires : noyaux cellulaires en ligne, détectent état de tension stationnaire du muscle, longueur Fibres à sacs nucléaires : noyaux disposés en amas, détectent étirements Sensibilité mouvement et posture Le réflexe myotatique, isolé de toute régulation, s oppose au mouvement. Donc il contribue au tonus musculaire (posture). Le fuseau neuromusculaire : sensible à l étirement du muscle. Quand ce dernier s allonge, on enregistre des trains de potentiels d'action qui remontent vers la moelle épinière par les fibres Ia et II. L étirement de la partie centrale des fibres est à l origine d une déformation mécanique des terminaisons sensorielles qui s enroulent dans cette région.

8 Des canaux membranaires s ouvrent sous l effet d actions mécaniques (déformations) et sont à l origine d un potentiel de récepteur au niveau de la terminaison. Si le seuil de dépolarisation est atteint, il y a apparition de potentiels d'action. Les informations remontent vers la moelle épinière où elles sont utilisées dans un réflexe. Contrôle posture (Régulation rapide) Mais ce reflexe n est pas isolé de toute régulation, donc : Ces informations, par des collatérales ascendantes, vont gagner le cortex (pariétal) perception consciente du corps et des membres Régulation longues du mouvement volontaire. Codage de l information. Les fibres Ia et II ne codent pas exactement les mêmes informations Le fuseau neuromusculaire code les deux paramètres : variation de la longueur et longueur de la fibre musculaire codent la vitesse de la variation de longueur du muscle codent la nouvelle longueur atteinte par le muscle Commande mouvement et posture Le muscle se met à la longueur définie par le programme moteur. La longueur du muscle est contrôlée en permanence par la boucle γ. Dans les mouvements volontaires, il y a co-activation des motoneurones α et γ, ce qui signifie que la programmation centrale d un mouvement comporte simultanément l activation des motoneurones α et γ la programmation du mouvement et le maintien du tonus musculaire est nécessaire.

9 Activation motoneurone γ Ce système règle aussi la sensibilité du fuseau. Quand le muscle est contracté, le récepteur retrouve sa sensibilité grâce au motoneurone γ. La boucle γ permet de fixer la longueur du muscle à une valeur définie par les centres moteurs : c est «le point de consigne». Le réflexe myotatique permet de maintenir ce point mais ce dernier peut varier à tous moments (motricité volontaire).

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Il existe 3 types de motoneurones dans la corne ventrale antérieure de la moelle épinière

Plus en détail

* pour les muscles de la tête et du cou : localisation dans le tronc cérébral.

* pour les muscles de la tête et du cou : localisation dans le tronc cérébral. Les réflexes Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés dans la moelle épinière mais modulé par le SNC Il existe 3 types de motoneurones dans la corne ventrale antérieure de la moelle épinière

Plus en détail

Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte

Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte Chapitre IV Le contrôle nerveux des mouvements volontaires ou De l intention à l acte Mouvement volontaire? Acte moteur conscient + ou dirigé vers un but. Ne nécessite pas obligatoirement un stimulus externe

Plus en détail

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle La posture, ou position de notre corps dans l espace, est

Plus en détail

Chapitre III Le contrôle réflexe de la motricité : les réflexes spinaux ou médullaires

Chapitre III Le contrôle réflexe de la motricité : les réflexes spinaux ou médullaires Chapitre III Le contrôle réflexe de la motricité : les réflexes spinaux ou médullaires I. La notion de réflexe Un réflexe est une réponse rapide, prévisible, automatique et involontaire à un stimulus Un

Plus en détail

Comment le système nerveux permet-il une réponse rapide et coordonnée de l organisme à des stimuli externes?

Comment le système nerveux permet-il une réponse rapide et coordonnée de l organisme à des stimuli externes? Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Introduction : activité à faire https://www.education-et-numerique.fr/0.3/activity/embed.html?id=535a33fe3361eb112e6fa814 Système nerveux

Plus en détail

le réflexe myotatique le réflexe rotulien

le réflexe myotatique le réflexe rotulien UB2 UFR SdV UE Physiologie animale E. Roux plan Le contrôle de la contraction musculaire : introduction le réflexe rotulien caractéristique du réflexe myotatique le faisceau neuromusculaire mécanisme du

Plus en détail

Neurosciences I- Anatomie du système nerveux

Neurosciences I- Anatomie du système nerveux Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences I- Anatomie du système nerveux Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Neurosciences - Programme 1 Anatomie du système nerveux 2 Le neurone 3 Bases

Plus en détail

Physiologie n 4. Le tissu nerveux et son fonctionnement. {Par Rachid ZIANE} - 1 -

Physiologie n 4. Le tissu nerveux et son fonctionnement. {Par Rachid ZIANE} - 1 - Physiologie n 4 Le tissu nerveux et son fonctionnement. {Par Rachid ZIANE} - 1 - - 2 - Table des matières : Introduction... 4 1. Approche générale.... 5 1.1. Définition et nature du message nerveux :...

Plus en détail

STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES. Sommaire

STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES. Sommaire STRUCTURE ET CONTRACTION MUSCULAIRES Sommaire A. La structure musculaire 1. Les fibres musculaires 2. La répartition des fibres 3. Les facteurs induisant leur transformation B. Les différents types de

Plus en détail

Les 7 conseils pour réussir son entrainement.

Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Les 7 conseils pour réussir son entrainement. Ces conseils s'attachent plus à l'organisation de vos entraînements qu'à leur contenu et se limitent à l'aspect technique et biomécanique du tir. Si l'on voulait

Plus en détail

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches.

Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Sur le plan histologique, le néocortex est formé de 6 couches. Plusieurs types de neurones : neurones de projection (glutamatergiques) et interneurones (gabaergiques) Leur prédominance indique le role

Plus en détail

Chap9 : La communication nerveuse.

Chap9 : La communication nerveuse. Chap9 : La communication nerveuse. I) L organisation du système nerveux Cartable SVT, quatrième, relations au sein de l organisme, organisation du système nerveux. Passez la souris sur la grenouille et

Plus en détail

Corps humain et santé Communication nerveuse Chapitre 1

Corps humain et santé Communication nerveuse Chapitre 1 Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle. RAPPELS ET DEFINITIONS - encéphale : Il comprend le cerveau, le cervelet, le tronc cérébral et la moelle épinière. Ils constituent les centres

Plus en détail

Posture et activité posturale

Posture et activité posturale Posture et activité posturale 2 e volet cours Neurophysiologie Pauline Neveu, PhD 1 Plan «Posture et activité posturale» 1-Faisons le point 2-Notion de posture 3-Tonus musculaire 5-Structures nerveuses

Plus en détail

5. NEUROANATOMIE DES FONCTIONS SENSORIELLES

5. NEUROANATOMIE DES FONCTIONS SENSORIELLES 5. NEUROANATOMIE DES FONCTIONS SENSORIELLES 5. NEUROANATOMIE DES FONCTIONS SENSORIELLES...1 5.1. Les fonctions sensorielles...1 5.1.1.Détection...1 5.1.2. Transmission...2 5.1.3. Perception...2 5.2. La

Plus en détail

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique II. Les Réflexes Spinaux Les réflexes spinaux sont des mouvements consécutifs mis en oeuvre indépendamment de la volonté et qui constituent une réaction rapide, et pré-déterminée, à l apparition d un stimulus

Plus en détail

La transmission synaptique

La transmission synaptique Partie 4 : système nerveux Chapitre 3 : La transmission synaptique Le circuit neuronique impliqué dans une voie réflexe ou une voie volontaire implique plusieurs neurones (au moins 2 : un neurone sensitif

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé

Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé L ÉTRIER Pour une optimisation de la posture par un appui plantaire intégral et stabilisé Texte publié à l occasion du colloque de l ENE : Posture du cavalier et posture du cheval 14 juin 2008 Laurent

Plus en détail

De la position 1 à 5, les temps de travail proposés sont les suivants :

De la position 1 à 5, les temps de travail proposés sont les suivants : LE GAINAGE Le document qui suit, sans être exhaustif, a pour but de vous présenter un répertoire de postures de gainage que vous pouvez proposer aux enfants de vos clubs. Le gainage doit se pratiquer de

Plus en détail

Chapitre 1 : Le système somesthésique

Chapitre 1 : Le système somesthésique Neurophysiologie Chapitre 1 : Le système somesthésique Docteur Colin DERANSART MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Le système somesthésique 1. Généralités

Plus en détail

SYSTEME SOMATIQUE SENSORIEL SOMESTHESIE

SYSTEME SOMATIQUE SENSORIEL SOMESTHESIE SYSTEME SOMATIQUE SENSORIEL SOMESTHESIE Somesthésie Définition: Sensibilité aux stimuli appliqués sur le corps, excluant les stimuli visuels, auditifs, olfactifs et gustatifs. Les sensations somatiques

Plus en détail

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005

Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité. S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Douleurs oro-faciales Facteurs de passage à la chronicité S. Donnadieu UETD HGGP 11/2005 Nociception trigéminale Présence de fibres nociceptives dans le V Sensibles à stimulus physique, thermique, chimique.

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE

Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bac S - Sujet de SVT - Session 2014 - Pondichéry 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). GÉOTHERMIE ET PROPRIÉTÉS THERMIQUES DE LA TERRE Bouillante est la première centrale géothermique

Plus en détail

Les étirements. Dynamiques, statiques, actifs, passifs, PNF, balistiques? De quoi s y perdre!

Les étirements. Dynamiques, statiques, actifs, passifs, PNF, balistiques? De quoi s y perdre! Les étirements Dynamiques, statiques, actifs, passifs, PNF, balistiques? De quoi s y perdre! Les étirements sont reconnus pour leurs effets bénéfiques tant dans le domaine sportif que médical ou encore

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

Chapitre 13 : le réflexe myotatique : un exemple de commande nerveuse du muscle

Chapitre 13 : le réflexe myotatique : un exemple de commande nerveuse du muscle Chapitre 13 : le réflexe myotatique : un exemple de commande nerveuse du muscle Les réactions comportementales, les représentations du monde que se construit un organisme grâce à son système nerveux, sont

Plus en détail

INTRODUCTION AUX CAUSES DU HANDICAP MOTEUR CHIII - NIVEAU MÉDULLAIRE -

INTRODUCTION AUX CAUSES DU HANDICAP MOTEUR CHIII - NIVEAU MÉDULLAIRE - INTRODUCTION AUX CAUSES DU HANDICAP MOTEUR CHIII - NIVEAU MÉDULLAIRE - Quelques chiffres 70 à 80 % des lésions médullaires graves sont dues à des accidents 1000 à 1500 accidents par an causent des lésions

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage T E C H N I Q U E A T H (( )) L É T I Q U E Le Disque Exigences techniques et Apprentissage Jacques Pelgas - Responsable Disque Elite Les possibilités humaines pour l acquisition et le développement de

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

Introduction aux Neurosciences

Introduction aux Neurosciences Introduction aux Neurosciences Organisation générale du système nerveux Glies, neurones et communication nerveuse Dr. I. Le Brun, Enseignant-chercheur - Grenoble Institut des Neurosciences Isabelle.lebrun@ujf-grenoble.fr

Plus en détail

LA RANDONNEE ET LA SANTE

LA RANDONNEE ET LA SANTE LA RANDONNEE ET LA SANTE La randonnée, pratiquée de façon équilibrée est une composante essentielle de la santé physique et mentale. Nous devrions tous en faire, toute notre vie. Individuelle ou collective,

Plus en détail

Amiante. Ce qu il faut savoir. Il s'agit d'un document d'information qui ne peut en aucun cas ce substituer à la Réglementation dans le domaine

Amiante. Ce qu il faut savoir. Il s'agit d'un document d'information qui ne peut en aucun cas ce substituer à la Réglementation dans le domaine Amiante Ce qu il faut savoir Il s'agit d'un document d'information qui ne peut en aucun cas ce substituer à la Réglementation dans le domaine janvier 2014 1. Définition et rappel des risques Qu est-ce

Plus en détail

Médecine complémentaire, l Ostéopathie

Médecine complémentaire, l Ostéopathie Médecine complémentaire, l Ostéopathie Thérapie manuelle et reboutement Les soins manuels ont certainement existé de tout temps. Les premières traces écrites remontent à l antiquité, mais c est à travers

Plus en détail

C.A.P. Petite Enfance

C.A.P. Petite Enfance C.A.P. Petite Enfance Biologie Date :.. /.. /.... Cours n 6: LE SYSTEME NERVEUX ET L' ACTIVITE SENSORIELLE objectifs: définir le système nerveux- citer à partir d'un schéma le système nerveux cérébro-spinal-définir

Plus en détail

Proprioception. Définition :

Proprioception. Définition : Proprioception Définition : La proprioception est la perception du corps et des membres, de leur position (1) et de leur mouvement(2) dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec

Plus en détail

Organisation du Système Nerveux. Volume Bear et al. Chapitre 7, pages 170-187 et pages 197-207.

Organisation du Système Nerveux. Volume Bear et al. Chapitre 7, pages 170-187 et pages 197-207. Organisation du Système Nerveux Volume Bear et al. Chapitre 7, pages 170-187 et pages 197-207. 1 2 Des structures situées du même côté de la ligne médiane sont dites IPSILATÉRALES ex: oreille droite œil

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

1 Le système nerveux Pages 202 à 212

1 Le système nerveux Pages 202 à 212 Verdict Chapitre 7 1 Le système nerveux Pages 202 à 212 1. L illustration suivante présente le système nerveux. Nommez chacune des structures pointées. A Encéphale. D Cerveau. B Moelle épinière. E Cervelet.

Plus en détail

Construction notions autour de la correction

Construction notions autour de la correction Fiche Professeur 2 nde / ACT Thème : scenarion complet sur le thème 3 > Contexte pédagogique L ensemble du thème est traité sous la forme d un «scénario» (4 ou 5 séances) autour d une activité sportive

Plus en détail

Compte rendu TP : Exploration des propriétés mécaniques musculaires. Méthode indirecte

Compte rendu TP : Exploration des propriétés mécaniques musculaires. Méthode indirecte Nicolas Rambier M1 S8 SPAPAS Compte rendu TP : Exploration des propriétés mécaniques musculaires Méthode indirecte F.Grappe Année 2011/2012 UFR STAPS Besançon Introduction : Lors de ce TP, nous allons

Plus en détail

mouvements intentionnels François POTDEVIN FSSEP Université Lille 2

mouvements intentionnels François POTDEVIN FSSEP Université Lille 2 Lesdifférentstypesde types de mouvements Réflexes, automatiques et intentionnels François POTDEVIN FSSEP Université Lille 2 Références utilisées Rappels Définition iti des muscles activés, ordre (coordination),

Plus en détail

Partie 2 :La procréation.

Partie 2 :La procréation. Partie 2 :La procréation. Chap.1 : La fonction reproductrice chez la femme. Appareil génital féminin A l aide des documents 1 et 2 page 84 : Citer les principaux évènements du cycle féminin? Indiquer les

Plus en détail

Direction des ressources humaines Document d information

Direction des ressources humaines Document d information Direction des ressources humaines Document d information Le projet de modernisation de la gestion de la rémunération des cadres et professionnels sur fonds courant 19 janvier 2007 1. Rappel du projet de

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE

PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE Licence STAPS 1ère année Stéphane TANGUY Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse CLASSIFICATION DES MUSCLES SQUELETTIQUE CARDIAQUE LISSE Mots-clés

Plus en détail

Formes cliniques des douleurs neuropathiques

Formes cliniques des douleurs neuropathiques Formes cliniques des douleurs neuropathiques Pascal Cintas Journées du CLUD 2009 Définition «douleur consécutive à une lésion primitive ou une dysfonction du système nerveux»iasp 1994 «douleur survenant

Plus en détail

Jeux de balles au cycle 1

Jeux de balles au cycle 1 Jeux de balles au cycle 1 Construire et développer des gestes différents Pour réaliser une performance LA REFERENCE AUX PROGRAMMES 2008 : L activité physique et les expériences corporelles contribuent

Plus en détail

Contrôle de la respiration

Contrôle de la respiration UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 10 : Contrôle de la respiration Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Le fonctionnement du système nerveux. Chapitre 1 : Les circuits neuroniques qui interviennent dans le réflexe myotatique

Le fonctionnement du système nerveux. Chapitre 1 : Les circuits neuroniques qui interviennent dans le réflexe myotatique Le fonctionnement du système nerveux Chapitre 1 : Les circuits neuroniques qui interviennent dans le réflexe myotatique 1) Le réflexe myotatique Tout début de perte d'équilibre est aussitôt rétabli par

Plus en détail

Le physique, le prânique et le mental chez l être humain

Le physique, le prânique et le mental chez l être humain 1 Conférences par Shri Shyam Sundar Goswami (I.7) Le physique, le prânique et le mental chez l être humain Notre existence peut être divisée en deux parties: une partie dynamique et une partie statique.

Plus en détail

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C2 ) ( chaque fois que cela sera possible on expérimentera des lancers lourds )

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C2 ) ( chaque fois que cela sera possible on expérimentera des lancers lourds ) SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C2 ) ( chaque fois que cela sera possible on expérimentera des lancers lourds ) I. LANCER LOIN DES OBJETS DIFFERENTS 1. Lancer les objets le plus loin

Plus en détail

formation et simulation Médicale Objectifs public organisation de la formation matériel

formation et simulation Médicale Objectifs public organisation de la formation matériel Objectifs Disposer, dans tous les établissements ainsi que sur les chantiers, de personnels en nombre adapté capables d intervenir immédiatement après tout accident Promouvoir la prévention des risques

Plus en détail

BASES DE PHYSIOLOGIE CARDIOVASCULAIRE

BASES DE PHYSIOLOGIE CARDIOVASCULAIRE BASES DE PHYSIOLOGIE CARDIOVASCULAIRE Licence STAPS 1ère année Stéphane TANGUY Département STAPS Université d Avignon et des pays de Vaucluse ANATOMIE et PHYSIOLOGIE CARDIAQUE DESCRIPTION ANATOMIQUE ET

Plus en détail

Le système nerveux chez l être humain

Le système nerveux chez l être humain Le système nerveux chez l être humain 1) Les composantes du système nerveux 2) Le Tissu nerveux et ses cellules 3) Exemples de fonctionnement du système nerveux a- Transduction sensorielle b- Transmission

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

«la rhinotrachéite infectieuse»

«la rhinotrachéite infectieuse» Fiche technique n 4 2 ème édition L herpèsvirose féline, «la rhinotrachéite infectieuse» L herpèsvirus félin (agent de la rhinotrachéite infectieuse féline) fait partie des agents impliqués dans le syndrome

Plus en détail

Initiation à l algorithmique... et à la programmation

Initiation à l algorithmique... et à la programmation IREM Clermont-Ferrand Année 2009-2010 Journée d information Malika More sur les nouveaux programmes de Seconde Initiation à l algorithmique... et à la programmation Contenu de l atelier Des algorithmes

Plus en détail

Minuterie pour volet roulant

Minuterie pour volet roulant Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version xx/06 Minuterie pour volet roulant Les appareils électriques et électroniques usagés (DEEE) doivent être traités individuellement et conformément aux

Plus en détail

Voie de la sensibilité et de la douleur. Potentiels somesthésiques évoqués.

Voie de la sensibilité et de la douleur. Potentiels somesthésiques évoqués. 11-10-2013 AUPHAN Magali L3 Système Neurosensoriel et Psychiatrie Dr Gavaret 6 pages SNP Voie de la sensibilité et de la douleur. Potentiels somesthésiques évoqués. Voie de la sensibilité et de la douleur.

Plus en détail

Organisation de la motricité

Organisation de la motricité Organisation de la motricité Mars 2005 Repères Les muscles striés squelettiques assurent, sous le contrôle du système nerveux, la motricité (locomotion, posture, mimique ). Véritable tour de contrôle de

Plus en détail

Modélisation des images. Tâches et contours

Modélisation des images. Tâches et contours Modélisation des images Tâches et contours Modèles d images Images vectorielles ou matrice de points Le terme image vectorielle est impropre Une image dite vectorielle n est en fait qu une image possédant

Plus en détail

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010

Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 Télétravail Proposition de groupe de travail sur le télétravail Section de l Ifen, version 16 septembre 2010 1/ Introduction : pourquoi s intéresser au télétravail? 2 / Définition du télétravail 3/ Etat

Plus en détail

SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES INSTALLATIONS

SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES INSTALLATIONS SÉCURITÉ DES PERSONNES ET DES INSTALLATIONS I. L INSTALLATION ÉLECTRIQUE DOMESTIQUE : SÉCURITÉ. Caractéristiques du courant du secteur. Courant du secteur = courant fourni par les prises murales = courant

Plus en détail

POLYPREPAS. Le système nerveux Préparation au concours de kiné 2010

POLYPREPAS. Le système nerveux Préparation au concours de kiné 2010 POLYPREPAS Le système nerveux Préparation au concours de kiné 2010 1 POLYPREPAS Première partie les supports anatomiques du message nerveux 2 INTRODUCTION 3 Introduction Toute réaction de l organisme à

Plus en détail

Le système nerveux: anatomie. I Ledanois 1

Le système nerveux: anatomie. I Ledanois 1 Le système nerveux: anatomie 1 Le système nerveux constitution: Système nerveux:sn Système nerveux Périphérique SNP Système Nerveux Central: SNC Système Nerveux somatique Système Nerveux autonome Moelle

Plus en détail

Page 1. Le catalogue

Page 1. Le catalogue Page 1 Le catalogue Le service Catalogue vous offre de nombreuses fonctionnalités. Il vous permet de faire connaître vos produits sur Internet sans forcément atteindre le processus de commande en ligne.

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Robotique et trouble précoce du développement : intérêts et illusions» ----------- Conférence du Professeur David COHEN, Université Pierre et Marie Curie, CNRS UMR 7222 "Institut

Plus en détail

THERA-TRAINER TIGO. SUR INTERNET contact@dgkmedical.com www.dgkmedical.com. TÉLÉPHONE ET FAX Tél 03 21 89 49 85 Fax 03 21 89 49 86

THERA-TRAINER TIGO. SUR INTERNET contact@dgkmedical.com www.dgkmedical.com. TÉLÉPHONE ET FAX Tél 03 21 89 49 85 Fax 03 21 89 49 86 THERA-TRAINER TIGO DGK MÉDICAL Parc des activités économiques 62180 - VERTON TÉLÉPHONE ET FAX Tél 03 21 89 49 85 Fax 03 21 89 49 86 SUR INTERNET contact@dgkmedical.com www.dgkmedical.com THERA-TRAINER

Plus en détail

Leçon N 17 Création d un album de photo avec ALBELLI 3 ème partie

Leçon N 17 Création d un album de photo avec ALBELLI 3 ème partie Leçon N 17 Création d un album de photo avec ALBELLI 3 ème partie 4.2 La technique du «remplissage automatique» Il existe une technique quasi automatique très intéressante, c est le «Remplissage automatique»,

Plus en détail

Les Systèmes Sensoriels La somesthésie

Les Systèmes Sensoriels La somesthésie Les Systèmes Sensoriels La somesthésie PLAN 1. Généralités sur les systèmes sensoriels 2. La sensibilité tactile 3. La nociception 4. La proprioception 5. Les voies afférentes de la sensibilité 6. La représentation

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

affection du nerf inter-osseux plantaire

affection du nerf inter-osseux plantaire Définition La Maladie ou Névrome de Morton est une affection du nerf inter-osseux plantaire du pied. Nous avons 4 nerfs inter-osseux plantaires pour chaque pied, ces nerfs cheminent comme leur nom l'indique,

Plus en détail

l ADN, une molécule codée et variable

l ADN, une molécule codée et variable TP5 l ADN, une molécule codée et variable Rappel :Chez toutes les espèces, chaque chaîne de la molécule d ADN est constituée d un enchaînement de nucléotides. (A,T,G et C) Tous les êtres vivants possèdent

Plus en détail

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE Plan du cours I LA SENSIBILITE TACTILE A/ Les mécanorécepteurs B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps C/ Les voies somesthésiques

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Une approche de l amélioration de la Mobilité, la souplesse par les étirements.

LES ETIREMENTS. Une approche de l amélioration de la Mobilité, la souplesse par les étirements. LES ETIREMENTS Une approche de l amélioration de la Mobilité, la souplesse par les étirements. Ph. MAQUAIRE Master 2 recherche STAPS Laboratoire Recherche Littoral en Activités Corporelles & Sportives,

Plus en détail

Sémiologie des syndromes moteurs et sensitifs. Dr L Guyant-Maréchal 11 mars 2011

Sémiologie des syndromes moteurs et sensitifs. Dr L Guyant-Maréchal 11 mars 2011 Sémiologie des syndromes moteurs et sensitifs Dr L Guyant-Maréchal 11 mars 2011 Examen de la motricité Marche (vitesse, amplitude, régularité du pas, sur les talons, sur les pointes) Station debout Force

Plus en détail

MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE»

MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE» MANAGEMENT DES EQUIPES PAR LE SPORT: «DE LA PRATIQUE A LA THEORIE» Donner l envie à son équipage, communiquer avec ses salariés Un exemple concret dans une séance s d enseignement autour du foot salle

Plus en détail

CAP Petite enfance / Biologie / Le système nerveux

CAP Petite enfance / Biologie / Le système nerveux L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 15 décembre 2014 Modifié le 15 décembre 2014 Catégorie : CAP Petite enfance CAP Petite enfance / Biologie / Le

Plus en détail

Calcul de forces de réaction

Calcul de forces de réaction Calcul de forces de réaction Calculer la force musculaire, F M, du biceps brachii pour maintenir la charge et calculer la force de réaction articulaire, F C, au niveau du coude. L avant-bras et la main

Plus en détail

ELA BORATION D'UNE SOLUTION DOMOTIQUE POUR LE MAINTIEN A DOMICILE

ELA BORATION D'UNE SOLUTION DOMOTIQUE POUR LE MAINTIEN A DOMICILE ELA BORATION D'UNE SOLUTION DOMOTIQUE POUR LE MAINTIEN A DOMICILE Madame Michèle CONTE (EGERIS) 19, av. Jean Jaurès 75019 Paris La présente intervention retrace les conclusions partielles d'une étude qui

Plus en détail

Note FPS décembre 2011

Note FPS décembre 2011 Note FPS décembre 2011 Projet de décret relatif à la signalétique commune aux produits relevant d une consigne de tri La Loi Grenelle 2 établit qu : «au plus tard le 1er janvier 2012, tout produit recyclable

Plus en détail

Récupérer après un objectif. Les techniques...

Récupérer après un objectif. Les techniques... Récupérer après un objectif Les techniques... Présentation Johan PELLETERET Profesionnel: Diplome d état de masseur kinésithérapeute 2009 Thérapie manuelle du sport 2011 Licence STAPS Entrainement Sportif

Plus en détail

LA MUSCULATION CHEZ LES JEUNES

LA MUSCULATION CHEZ LES JEUNES CADRE DE RÉFÉRENCE POUR L ENTRAÎNEMENT DE LA FORCE AVANT ET PENDANT LA PUBERTÉ Par: Noël Décloître B. Sc., Raymond Veillette B. Sc. SIMILITUDES & DIFFÉRENCES Système neuromusculaire SOURCE: ACSM S HEALTH

Plus en détail

L habilitation à siéger dans des instances consultatives (Articles L 141-3 et R.141-21 à R141-26 du code de l environnement)

L habilitation à siéger dans des instances consultatives (Articles L 141-3 et R.141-21 à R141-26 du code de l environnement) 1 L habilitation à siéger dans des instances consultatives (Articles L 141-3 et R.141-21 à R141-26 du code de l environnement) L agrément d association de protection de l environnement permet d être appelé

Plus en détail

Effet antalgique de l effort musculaire et de l activité physique chez le patient douloureux chronique.

Effet antalgique de l effort musculaire et de l activité physique chez le patient douloureux chronique. Effet antalgique de l effort musculaire et de l activité physique chez le patient douloureux chronique. Journée de l hôpital Sud Grenoble le 29 novembre 2011 M.GUINOT UM Sports &Pathologies Clinique Physiologie,

Plus en détail

Listes et comptages : Listes d élèves

Listes et comptages : Listes d élèves Listes et comptages : Listes d élèves WinPage permet la création de listes personnelles d élèves. Le programme de création de listes d élèves est accessible soit à partir de l onglet «Listes et comptages,

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 00 1026 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 4 octobre 2000 sur les décisions tarifaires de France Télécom n 00 090 relative à la commercialisation des contrats "Ligne Locale"

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

RÈGLEMENT. Note de présentation

RÈGLEMENT. Note de présentation AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-02 du 2 avril 2015 Relatif aux documents comptables des comités d entreprise, des comités centraux d entreprises et des comités interentreprises relevant

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE

PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE PHYSIOLOGIE DE LA MOTRICITE I- Mises en évidences des fonctions motrices : 1- Enjeux de la motricité : Il existe globalement deux enjeux majeurs de la motricité : - lutter contre la pesanteur et en même

Plus en détail

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS DEFINITIONS DES MOUVEMENTS L ostéopathe, qui se veut être un spécialiste du mouvement en restituant la mobilité des structures qu il traite quotidiennement, se doit de posséder la terminologie adéquate.

Plus en détail

ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE DU MUSCLE ET NEUROMUSCULAIRE DANS UNE OPTIQUE FONCTIONNELLE

ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE DU MUSCLE ET NEUROMUSCULAIRE DANS UNE OPTIQUE FONCTIONNELLE Pour comprendre de quelle manière il est possible d entretenir de façon correcte son corps en lui gardant une souplesse et donc un meilleur fonctionnement sur la durée de notre vie, il est nécessaire de

Plus en détail

CIRCULAIRE 82-100 DU 13 DECEMBRE 1982

CIRCULAIRE 82-100 DU 13 DECEMBRE 1982 CIRCULAIRE 82-100 DU 13 DECEMBRE 1982 relative à la sécurité des personnes en cas de travaux de réhabilitation ou d amélioration des bâtiments d habitation existants LE MINISTRE D ETAT, MINISTRE DE L INTERIEUR

Plus en détail

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr Organisation du système nerveux porcher@inmed.univ-mrs.fr Plan du cours A. GENERALITES B. VOIES AFFERENTES OU DE LA SENSIBILITE VEGETATIVE C. CENTRES VEGETATIFS D. VOIES EFFERENTES E. PARTICULARITES DU

Plus en détail