Les climats passés de la planète

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les climats passés de la planète"

Transcription

1 Chapitre 1 Les climats passés de la planète I. Les changements du climat des dernières années A. Les carottes de glace forées dans les calottes polaires et les carottes sédimentaires des fonds océaniques ou lacustres permettent de reconstituer les variations climatiques des dernières années. 1. Les variations locales de la température a. Les variations locales de la température au-dessus des calottes polaires sont déduites de la composition isotopique de l'oxygène ( 18 O / 16 O) de la glace. Les molécules d eau sont issues de la combinaison à l hydrogène d atomes de 16 O et pour une très faible partie, de son isotope 18 O. La vapeur d eau issue de l évaporation équatoriale est appauvrie en isotope 18 O plus lourd. La vapeur d eau s appauvrit de plus en plus en 18 O à la suite des différentes condensations lors de son trajet en direction des pôles, enrichissant le milieu marin en isotopes lourds. De plus, plus le climat global est froid, plus la condensation des nuages est rapide et donc l appauvrissement de la vapeur d eau en 18 O est important. Ainsi, plus la température est basse et plus les latitudes sont élevées, plus la neige est pauvre en 18 O et plus le δ 18 O calculé d après les teneurs en isotopes 16 O et 18 O est faible. Les glaces polaires se forment à partir de l accumulation de neige au cours des années : le principe de superposition s applique à leur étude. Un carottage des glaces polaires permet de mesurer les variations du δ 18 O au cours du temps. b. En dehors des pôles, les variations climatiques locales sont déduites de l étude de carottes sédimentaires de lacs ou de tourbières. Le pollen, élément servant à la reproduction des plantes à graines et à fleurs est émis en grande quantité et est très résistant à la décomposition. Dans les régions tempérées, on le retrouve dans les sédiments des lacs et des tourbières. La comparaison des pollens fossiles et des pollens actuels permet d identifier les végétaux qui se sont succédé au cours du temps dans une région donnée et d établir un diagramme pollinique. En pratiquant le principe d actualisme (= les espèces fossiles avaient les mêmes exigences climatiques que les espèces actuelles), on peut reconstituer les climats passés caractérisés par des associations végétales 2. Les variations globales du volume des calottes glaciaires et des glaciers, représentatives des changements climatiques à l échelle de la planète, sont déduites de la composition isotopique de l'oxygène ( 18 O / 16 O) des tests carbonatés dans les sédiments océaniques Au cours d une période froide, les glaces polaires sont très appauvries en 18 O par rapport à l eau océanique. Comme le volume global océan + calotte est constant, plus les calottes sont volumineuses, plus l eau de mer est riche en 18 O. Rechercher le δ 18 O de l eau de mer permet d estimer le volume global des glaces et ses variations. La composition de l eau de mer peut être déterminée par l analyse des squelettes carbonatés des Foraminifères élaborés en utilisant entre autres des atomes d oxygène directement prélevés dans l eau de mer. Plus le δ 18 O des tests carbonatés des carottes de sédiments océaniques est élevé, plus le volume des glaces est élevé et la période froide. B. Les variations climatiques montrent des alternances de périodes glaciaires et interglaciaires

2 L étude des différents marqueurs (isotopiques, paléontologiques ) donne des résultats concordants qui attestent de changements climatiques affectant la totalité de la planète depuis près d un million d années. Des périodes glaciaires assez longues ont alterné avec des périodes interglaciaires chaudes, plus courtes Un cycle de ans rythme les glaciations. Des cycles de réchauffement-refroidissement sont observés entre deux maximums glaciaires avec des périodes de , et ans. C. Bilan explicatif : ces périodicités s'expliquent par les variations régulières des paramètres orbitaux de la Terre ainsi que par des facteurs amplifiant les effets astronomiques 1. Les paramètres orbitaux déterminent la répartition et les variations de l énergie solaire reçue aux différentes latitudes au cours du temps Le degré d aplatissement de l ellipse de l orbite terrestre (= l excentricité qui agit sur le bilan énergétique planétaire), l inclinaison de l axe de rotation de la Terre (= l obliquité, qui a une action sur le bilan énergétique des hautes latitudes et détermine donc les saisons), l orientation de cet axe associée au déplacement de l ellipse de l orbite (cause de la précession des équinoxes qui aboutit à un renforcement des saisons), varient régulièrement. Cela induit des variations périodiques d ensoleillement globales et locales à l origine de l alternance des phases glaciaires et interglaciaires. Par exemple, si l insolation reçue par la Terre diminue, la neige tombée au niveau des hautes latitudes de l hémisphère Nord ne fond plus complètement l été et commence à s accumuler : c est le début d une période glaciaire. 2. Cependant, les seules variations de l'ensoleillement n'expliquent pas l'amplitude observée des variations de températures et d'autres phénomènes interdépendants modulent l'effet astronomique : les variations de l'albédo de la planète et Les variations de la teneur en CO2 atmosphérique L albédo (rapport entre l énergie totale reçue du Soleil et l énergie réfléchie) est l un des facteurs qui contrôle la température de surface de la Terre. Il est fonction entre autres du couvert végétal et de l'extension des calottes polaires qui eux-mêmes dépendent de la température. En effet, si un refroidissement d origine astronomique entraîne une extension des glaces continentales, la planète réfléchit davantage le rayonnement solaire ce qui amplifie son refroidissement. Le réchauffement a les Le CO 2 participe à l effet de serre de la planète et on observe que les variations de température sont corrélées à des variations de concentration en CO 2. La concentration de CO 2 atmosphérique est en équilibre avec celle de l océan. Lorsque la température augmente, la solubilité du CO 2 dans l océan diminue et du CO 2 passe de l océan dans l atmosphère ce qui induit une augmentation de l effet de serre et une augmentation de la température. Un refroidissement a les Les variations de l albédo et celles de la teneur atmosphérique en CO 2 amplifient les changements climatiques initiés par les variations de l insolation dues aux variations des paramètres orbitaux. II. Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps A. Les variations à courtes échelles de temps vues précédemment se superposent à des variations à beaucoup plus grande échelle de temps.

3 Remarque : Sur une longue période de temps, pour un lieu donné, les variations climatiques observées peuvent être dues aux changements de latitude imposés par la tectonique des plaques. Ces variations locales peuvent aussi être dues à des variations mondiales du climat. On retrouve ainsi dans les roches : des traces de périodes glaciaires : par exemple, au Carbonifère Permien, les tillites (sédiments glaciaires) et les roches striées retrouvées sur plusieurs continents actuels, indiquent la présence permanente d une calotte glaciaire qui recouvrait un continent unique centré sur le pôle sud. Le dépôt de charbons issus de la fossilisation de forêts de fougères arborescentes dans des latitudes tropicales et tempérées indique des conditions de température relativement voisines de l actuel des traces de périodes chaudes : par exemple, au Crétacé, les indices fournis par les fossiles terrestres et marins, les données isotopiques sur la température des eaux océaniques déduites du δ 18 O du test des foraminifères, témoignent de l existence d un climat chaud assez égal sur l ensemble de la planète. des traces de changements brusques du climat comme à la fin du Précambrien B. Les mécanismes des variations climatiques aux grandes échelles de temps impliquent des variations importantes dans la teneur en gaz à effet de serre de l'atmosphère (maximum du CO2 au Crétacé, minimum au Carbonifère par exemple) Les variations de la teneur en CO 2 atmosphérique sont contrôlées en particulier par des processus qui libèrent ou consomment du CO 2 : La précipitation des carbonates libère du CO 2 et la dissolution des carbonates consomme du CO 2 mais la réaction étant équilibrée, précipitation et dissolution se compensent sur quelques millions d années et la teneur en CO 2 atmosphérique est peu influencée par ces processus. L'altération des silicates calciques et magnésiens des roches des reliefs orogéniques consomme du CO 2 et les périodes d importante érosion - comme celle de la chaîne hercynienne au Carbonifère Permien - sont accompagnées de période de baisse de la teneur en CO 2 atmosphérique et de la température. En général, dans un écosystème en équilibre, l utilisation du CO 2 par photosynthèse et le rejet du CO 2 par respiration se compensent. Lorsqu il y a une forte fossilisation de matière organique, le piégeage de cette dernière dans les roches carbonées (charbons, lignite ) stocke du CO 2 et fait baisser l effet de serre, comme au Carbonifère Permien. Le dégazage du manteau par le volcanisme libère du CO 2 dans l océan comme lors de l accroissement de l activité des dorsales au Crétacé - et dans l atmosphère III. Bilan : Envisager les climats du futur L'identification des paramètres qui contrôlent le climat de la Terre est essentielle pour construire des modèles climatiques. Les scénarios d'évolution de la température moyenne de la Terre qui, outre la variabilité naturelle du climat, prennent en compte l'impact de l'activité humaine (émission dans l atmosphère de CO 2 provenant de la combustion des roches carbonées fossiles), prévoient un réchauffement de l'ordre de 2 à 5 C au cours du XXI e siècle. Ce réchauffement à l échelle du siècle se superpose à un refroidissement constant de plus grande ampleur commencé il y a 20 millions d années. La notion de refroidissement ou de réchauffement des climats observé à un moment donné dépend de l échelle de temps à laquelle on l analyse.

4 Thème 2 Du passé géologique à l évolution future de la planète Chapitre 1 Les climats passés de la planète I. Les changements du climat des dernières années A. Les carottes de glace forées dans les calottes polaires et les carottes sédimentaires des fonds océaniques ou lacustres permettent de reconstituer les variations climatiques des dernières années. 1. Les variations locales de la température a. Les variations locales de la température au-dessus des calottes polaires sont déduites de la composition isotopique de l'oxygène ( 18 O / 16 O) de la glace. Les molécules d eau sont issues de la combinaison à l hydrogène d atomes de 16 O et pour une très faible partie, de son isotope 18 O. La vapeur d eau issue de l évaporation équatoriale est appauvrie en isotope 18 O plus lourd. La vapeur d eau s appauvrit de plus en plus en 18 O à la suite des différentes condensations lors de son trajet en direction des pôles, enrichissant le milieu marin en isotopes lourds. De plus, plus le climat global est froid, plus la condensation des nuages est rapide et donc l appauvrissement de la vapeur d eau en 18 O est important. Ainsi, plus la température est basse et plus les latitudes sont élevées, plus la neige est pauvre en 18 O et plus le δ 18 O calculé d après les teneurs en isotopes 16 O et 18 O est faible. Les glaces polaires se forment à partir de l accumulation de neige au cours des années : le principe de superposition s applique à leur étude. Un carottage des glaces polaires permet de mesurer les variations du δ 18 O au cours du temps. b. En dehors des pôles, les variations climatiques locales sont déduites de l étude de carottes sédimentaires de lacs ou de tourbières. Le pollen, élément servant à la reproduction des plantes à graines et à fleurs est émis en grande quantité et est très résistant à la décomposition. Dans les régions tempérées, on le retrouve dans les sédiments des lacs et des tourbières. La comparaison des pollens fossiles et des pollens actuels permet d identifier les végétaux qui se sont succédé au cours du temps dans une région donnée et d établir un diagramme pollinique. En pratiquant le principe d actualisme (= les espèces fossiles avaient les mêmes exigences climatiques que les espèces actuelles), on peut reconstituer les climats passés caractérisés par des associations végétales 2. Les variations globales du volume des calottes glaciaires et des glaciers, représentatives des changements climatiques à l échelle de la planète, sont déduites de la composition isotopique de l'oxygène ( 18 O / 16 O) des tests carbonatés dans les sédiments océaniques Au cours d une période froide, les glaces polaires sont très appauvries en 18 O par rapport à l eau océanique. Comme le volume global océan + calotte est constant, plus les calottes sont volumineuses, plus l eau de mer est riche en 18 O. Rechercher le δ 18 O de l eau de mer permet d estimer le volume global des glaces et ses variations. La composition de l eau de mer peut être déterminée par l analyse des squelettes carbonatés des Foraminifères élaborés en utilisant entre autres des atomes d oxygène directement prélevés dans l eau de mer.

5 Plus le δ 18 O des tests carbonatés des carottes de sédiments océaniques est élevé, plus le volume des glaces est élevé et la période froide. B. Les variations climatiques montrent des alternances de périodes glaciaires et interglaciaires L étude des différents marqueurs (isotopiques, paléontologiques ) donne des résultats concordants qui attestent de changements climatiques affectant la totalité de la planète depuis près d un million d années. Des périodes glaciaires assez longues ont alterné avec des périodes interglaciaires chaudes, plus courtes Un cycle de ans rythme les glaciations. Des cycles de réchauffement-refroidissement sont observés entre deux maximums glaciaires avec des périodes de , et ans. C. Bilan explicatif : ces périodicités s'expliquent par les variations régulières des paramètres orbitaux de la Terre ainsi que par des facteurs amplifiant les effets astronomiques 1. Les paramètres orbitaux déterminent la répartition et les variations de l énergie solaire reçue aux différentes latitudes au cours du temps Le degré d aplatissement de l ellipse de l orbite terrestre (= l excentricité qui agit sur le bilan énergétique planétaire), l inclinaison de l axe de rotation de la Terre (= l obliquité, qui a une action sur le bilan énergétique des hautes latitudes et détermine donc les saisons), l orientation de cet axe associée au déplacement de l ellipse de l orbite (cause de la précession des équinoxes qui aboutit à un renforcement des saisons), varient régulièrement. Cela induit des variations périodiques d ensoleillement globales et locales à l origine de l alternance des phases glaciaires et interglaciaires. Par exemple, si l insolation reçue par la Terre diminue, la neige tombée au niveau des hautes latitudes de l hémisphère Nord ne fond plus complètement l été et commence à s accumuler : c est le début d une période glaciaire. 2. Cependant, les seules variations de l'ensoleillement n'expliquent pas l'amplitude observée des variations de températures et d'autres phénomènes interdépendants modulent l'effet astronomique : les variations de l'albédo de la planète et Les variations de la teneur en CO2 atmosphérique L albédo (rapport entre l énergie totale reçue du Soleil et l énergie réfléchie) est l un des facteurs qui contrôle la température de surface de la Terre. Il est fonction entre autres du couvert végétal et de l'extension des calottes polaires qui eux-mêmes dépendent de la température. En effet, si un refroidissement d origine astronomique entraîne une extension des glaces continentales, la planète réfléchit davantage le rayonnement solaire ce qui amplifie son refroidissement. Le réchauffement a les Le CO 2 participe à l effet de serre de la planète et on observe que les variations de température sont corrélées à des variations de concentration en CO 2. La concentration de CO 2 atmosphérique est en équilibre avec celle de l océan. Lorsque la température augmente, la solubilité du CO 2 dans l océan diminue et du CO 2 passe de l océan dans l atmosphère ce qui induit une augmentation de l effet de serre et une augmentation de la température. Un refroidissement a les Les variations de l albédo et celles de la teneur atmosphérique en CO 2 amplifient les changements climatiques initiés par les variations de l insolation dues aux variations des paramètres orbitaux.

6 II. Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps A. Les variations à courtes échelles de temps vues précédemment se superposent à des variations à beaucoup plus grande échelle de temps. Remarque : Sur une longue période de temps, pour un lieu donné, les variations climatiques observées peuvent être dues aux changements de latitude imposés par la tectonique des plaques. Ces variations locales peuvent aussi être dues à des variations mondiales du climat. On retrouve ainsi dans les roches : des traces de périodes glaciaires : par exemple, au Carbonifère Permien, les tillites (sédiments glaciaires) et les roches striées retrouvées sur plusieurs continents actuels, indiquent la présence permanente d une calotte glaciaire qui recouvrait un continent unique centré sur le pôle sud. Le dépôt de charbons issus de la fossilisation de forêts de fougères arborescentes dans des latitudes tropicales et tempérées indique des conditions de température relativement voisines de l actuel des traces de périodes chaudes : par exemple, au Crétacé, les indices fournis par les fossiles terrestres et marins, les données isotopiques sur la température des eaux océaniques déduites du δ 18 O du test des foraminifères, témoignent de l existence d un climat chaud assez égal sur l ensemble de la planète. des traces de changements brusques du climat comme à la fin du Précambrien B. Les mécanismes des variations climatiques aux grandes échelles de temps impliquent des variations importantes dans la teneur en gaz à effet de serre de l'atmosphère (maximum du CO2 au Crétacé, minimum au Carbonifère par exemple) Les variations de la teneur en CO 2 atmosphérique sont contrôlées en particulier par des processus qui libèrent ou consomment du CO 2 : La précipitation des carbonates libère du CO 2 et la dissolution des carbonates consomme du CO 2 mais la réaction étant équilibrée, précipitation et dissolution se compensent sur quelques millions d années et la teneur en CO 2 atmosphérique est peu influencée par ces processus. L'altération des silicates calciques et magnésiens des roches des reliefs orogéniques consomme du CO 2 et les périodes d importante érosion - comme celle de la chaîne hercynienne au Carbonifère Permien - sont accompagnées de période de baisse de la teneur en CO 2 atmosphérique et de la température. En général, dans un écosystème en équilibre, l utilisation du CO 2 par photosynthèse et le rejet du CO 2 par respiration se compensent. Lorsqu il y a une forte fossilisation de matière organique, le piégeage de cette dernière dans les roches carbonées (charbons, lignite ) stocke du CO 2 et fait baisser l effet de serre, comme au Carbonifère Permien. Le dégazage du manteau par le volcanisme libère du CO 2 dans l océan comme lors de l accroissement de l activité des dorsales au Crétacé - et dans l atmosphère III. Bilan : Envisager les climats du futur L'identification des paramètres qui contrôlent le climat de la Terre est essentielle pour construire des modèles climatiques. Les scénarios d'évolution de la température moyenne de la Terre qui, outre la variabilité naturelle du climat, prennent en compte l'impact de l'activité humaine (émission dans l atmosphère de CO 2 provenant de la combustion des roches carbonées fossiles), prévoient un réchauffement de l'ordre de 2 à 5 C au cours du XXI e siècle. Ce réchauffement à l échelle du siècle se superpose à un refroidissement constant de plus grande ampleur commencé il y a 20 millions d années. La notion de refroidissement ou de réchauffement des climats observé à un moment donné dépend de l échelle de temps à laquelle on l analyse.

7 Thème 2 Du passé géologique à l évolution future de la planète Chapitre 1 Les climats passés de la planète I. Les changements du climat des dernières années A. Les carottes de glace forées dans les calottes polaires et les carottes sédimentaires des fonds océaniques ou lacustres permettent de reconstituer les variations climatiques des dernières années. 1. Les variations locales de la température a. Les variations locales de la température au-dessus des calottes polaires sont déduites de la composition isotopique de l'oxygène ( 18 O / 16 O) de la glace. b. En dehors des pôles, les variations climatiques locales sont déduites de l étude de carottes sédimentaires de lacs ou de tourbières. 2. Les variations globales du volume des calottes glaciaires et des glaciers, représentatives des changements climatiques à l échelle de la planète, sont déduites de la composition isotopique de l'oxygène ( 18 O / 16 O) des tests carbonatés dans les sédiments océaniques B. Les variations climatiques montrent des alternances de périodes glaciaires et interglaciaires C. Bilan explicatif : ces périodicités s'expliquent par les variations régulières des paramètres orbitaux de la Terre ainsi que par des facteurs amplifiant les effets astronomiques 1. Les paramètres orbitaux déterminent la répartition et les variations de l énergie solaire reçue aux différentes latitudes au cours du temps 2. Cependant, les seules variations de l'ensoleillement n'expliquent pas l'amplitude observée des variations de températures et d'autres phénomènes interdépendants modulent l'effet astronomique : les variations de l'albédo de la planète et Les variations de la teneur en CO 2 atmosphérique II. Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps A. Les variations à courtes échelles de temps vues précédemment se superposent à des variations à beaucoup plus grande échelle de temps. B. Les mécanismes des variations climatiques aux grandes échelles de temps impliquent des variations importantes dans la teneur en gaz à effet de serre de l'atmosphère (maximum du CO 2 au Crétacé, minimum au Carbonifère par exemple) III. Bilan : Envisager les climats du futur

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir

Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir 1 Chapitre I Evolutions récentes du climat et de l atmosphère 2 - I - La glace, mémoire récente du climat Plus la vapeur d eau s éloigne de la zone

Plus en détail

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP :

THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : THEME 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète Classe : Terminales S SPECIALITE Durée conseillée : 7 semaines Nombre de TP : En rouge : les objectifs En bleu : les activités pratiques

Plus en détail

Thème 1: DU PASSE GEOLOGIQUE A L EVOLUTION FUTURE DE LA PLANETE. 1.1 Les climats passés de la planète.

Thème 1: DU PASSE GEOLOGIQUE A L EVOLUTION FUTURE DE LA PLANETE. 1.1 Les climats passés de la planète. Thème 1: DU PASSE GEOLOGIQUE A L EVOLUTION FUTURE DE LA PLANETE 1.1 Les climats passés de la planète. Les changements du climat des 700 000 dernières années La glace des calottes polaires, mémoire du climat

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES

CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES CHAPITRE 3 : LES ORIGINES DES VARIATIONS CLIMATIQUES Nous avons pu montrer que les climats ont changés au cours du temps. La planète est passée par des périodes glaciaires et interglaciaires. Nous sommes

Plus en détail

Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps.

Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps. Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps. Hypothèse : Grâce à l application du principe d actualisme, on peut essayer de connaître les conséquences actuelles des climats sur la formation

Plus en détail

Variations climatiques et atmosphériques à l échelle des temps géologiques (sur de grandes durées) Ou comment reconstituer les climats passés?

Variations climatiques et atmosphériques à l échelle des temps géologiques (sur de grandes durées) Ou comment reconstituer les climats passés? Variations climatiques et atmosphériques à l échelle des temps géologiques (sur de grandes durées) Ou comment reconstituer les climats passés? On a pu reconstituer la température terrestre depuis 600 MA

Plus en détail

CHAP I : Les climats passés de la Terre

CHAP I : Les climats passés de la Terre CHAP I : Les climats passés de la Terre Les variations climatiques sont étudiées à deux échelles de temps : - le dernier million d années où la continuité des enregistrements géologiques permet d observer

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Deuxième partie : La Terre anthropisée II-4 Le changement climatique Hubert Bril, Université de Limoges 1 Le changement climatique aujourd hui à toutes les sauces est invoqué

Plus en détail

L eau liquide permet la vie sur Terre

L eau liquide permet la vie sur Terre Introduction 1 L eau liquide permet la vie sur Terre 2 La Terre, une planète habitable à l atmosphère singulière 3 Les particularités de l atmosphère terrestre 4 Diagramme de l atmosphère 5 Bilan L atmosphère

Plus en détail

2-2-Les associations d organismes, les communautés fossiles, renseignent sur les paramètres du milieu: Exemple 1: En milieu continental, les spectres

2-2-Les associations d organismes, les communautés fossiles, renseignent sur les paramètres du milieu: Exemple 1: En milieu continental, les spectres 2-2-Les associations d organismes, les communautés fossiles, renseignent sur les paramètres du milieu: Exemple 1: En milieu continental, les spectres et diagrammes polliniques renseignent sur l évolution

Plus en détail

Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps.

Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps. Les changements climatiques aux plus grandes échelles de temps. Hypothèse : Grâce à l application du principe d actualisme, on peut essayer de connaître les conséquences actuelles des climats sur la formation

Plus en détail

Climats récents. Modélisation

Climats récents. Modélisation J e a nj o uz e l, Di r e c t e urdere c he r c he semé r i t ea ucea La bo r a t o i r ede ssc i e nc e sducl i ma te tde l Env i r o nne me nt/ I PSLVi c e Pr é s i de ntdug r o upe De nombreuses archives

Plus en détail

1-La Terre est une planète du système solaire.

1-La Terre est une planète du système solaire. Référentiel de notions La planète Terre et son environnement La Terre est l'un des corps du système solaire. L'énergie solaire reçue par la Terre conditionne les températures qui règnent à sa surface et

Plus en détail

Météo et changements climatiques

Météo et changements climatiques Météo et changements climatiques Observations des changements climatiques Attribution des causes des changements climatiques Scénarios des changements climatiques futurs Météo et changements climatiques

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT IV LE COUPLAGE DES ENVELOPPES TERRESTRES Introduction La Terre est une planète originale de part la présence : - D une enveloppe gazeuse, l atmosphère

Plus en détail

Thème : Atmosphère, hydrosphère, climats

Thème : Atmosphère, hydrosphère, climats Thème : Atmosphère, hydrosphère, climats Chapitre 1 : Les facteurs agissant sur la température de surface 1. Bilan radiatif Le flux solaire incident correspond à l'énergie reçue par la Terre. La valeur

Plus en détail

CHAP 01-ACT PB/DOC-Les archives du climat

CHAP 01-ACT PB/DOC-Les archives du climat Thème : L eau CHAP 01-ACT PB/DOC-Les archives du climat Mots clés : Traceurs chimiques ; Climat ; Erosion ; Dissolution ; CORRIGE Objectifs : Résolution d un problème scientifique Analyse et synthèse de

Plus en détail

Le moteur du climat. UE libre UBO CLIMAT : Changements climatiques passés. Différences de chaleur: le moteur du climat

Le moteur du climat. UE libre UBO CLIMAT : Changements climatiques passés. Différences de chaleur: le moteur du climat UE libre UBO CLIMAT : Passé,, présent, futur Qu est qui peut faire varier système climatique terrestre? Chapitre 7 Changements climatiques passés Speich Daniault UBO Climat 7_1 Speich Daniault UBO Climat

Plus en détail

Les bases scientifiques du changement climatique

Les bases scientifiques du changement climatique Les bases scientifiques du changement climatique Introduction sur le GIEC Observations du changement climatique Attribution des causes du changement climatique Projections du changement climatique futur

Plus en détail

TP. 5 : Le climat du Crétacé caractéristiques et origines

TP. 5 : Le climat du Crétacé caractéristiques et origines TP. 5 : Le climat du Crétacé caractéristiques et origines Grâce à la collecte et l'exploitation de multiples données, les chercheurs peuvent désormais reconstituer de manière assez précise certains événements

Plus en détail

GEODYNAMIQUE EXTERNE. La géodynamique externe c est tous ce que l on appelle les enveloppe superficielle de la Terre : Biosphère sédiments meubles

GEODYNAMIQUE EXTERNE. La géodynamique externe c est tous ce que l on appelle les enveloppe superficielle de la Terre : Biosphère sédiments meubles GEODYNAMIQUE EXTERNE La géodynamique externe c est tous ce que l on appelle les enveloppe superficielle de la Terre : OCEAN ATMOSPHERE Biosphère sédiments meubles Des témoins : Les sédiments Outil de travail

Plus en détail

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M.

Exobiologie. Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. Exobiologie Sébastien Rodriguez Université Paris 7 / A.I.M. sebastien.rodriguez@cea.fr La vie sur Terre : un modèle à comprendre La Terre originelle Sommaire Formation des océans et de l atmosphère terrestre

Plus en détail

Modélisation du cycle du carbone en classe de seconde. Michèle Prieur Formation INRP Mai 2008

Modélisation du cycle du carbone en classe de seconde. Michèle Prieur Formation INRP Mai 2008 Modélisation du cycle du carbone en classe de seconde Michèle Prieur Formation INRP Mai 2008 Contexte d enseignement - Contexte de recherche ENSEIGNEMENT Expérimentation article 34 : Expérimentation pédagogique

Plus en détail

Fiche 8 Jeu du Carbone

Fiche 8 Jeu du Carbone Fiche 8 Jeu du Carbone Les transports sont responsables de 30 % des émissions de gaz à effet de serre, principalement sous forme de CO 2. Les échanges de carbone ont toujours existé sur terre par la respiration,

Plus en détail

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique: état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Physique des

Plus en détail

Imprime le Quiz Colle le sur un morceau de carton. Découpe les différentes cartes. Comment les courants marins

Imprime le Quiz Colle le sur un morceau de carton. Découpe les différentes cartes. Comment les courants marins Quiz «la mer monte» Imprime le Quiz Colle le sur un morceau de carton. Niveau Facile Découpe les différentes cartes Lorsque les océans Comment les courants marins Sans les gaz à effet de serre, il s évaporent,

Plus en détail

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5.

Rayonnement terrestre et atmosphérique 1. La température d équilibre 2. L effet de serre 3. L effet de serre additionnel 4. Conclusion 5. Rayonnement terrestre et atmosphérique 1 La température d équilibre 2 L effet de serre 3 L effet de serre additionnel 4 Conclusion 5 Exercices 6 addi3onnel Le rayonnement infrarouge - le rayonnement terrestre

Plus en détail

Température d équilibre des planètes

Température d équilibre des planètes Température d équilibre des planètes GLST 202 Eric Josselin Université Montpellier II Eric Josselin Température d équilibre des planètes 1/43 Outline 1 Rappels : les lois du rayonnement 2 Température d

Plus en détail

Les Mécanismes du Climat. Changements Anthropiques et Impacts?

Les Mécanismes du Climat. Changements Anthropiques et Impacts? Les Mécanismes du Climat. Changements Anthropiques et Impacts? F. BOUCHET (ENS Lyon) Changements de climat : changements de société? Lyon, Octobre 2012 Qu est ce que le Climat? Météo ou Climat? Météo :

Plus en détail

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie

Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre. CO1 Climatologie et hydrologie Le rayonnement tellurique et atmosphérique, l effet de serre CO1 Climatologie et hydrologie Le plan du TD Le rayonnement infrarouge L infrarouge sur les images satellites La température d équilibre de

Plus en détail

Le changement climatique : mécanismes et perspectives

Le changement climatique : mécanismes et perspectives Le changement climatique : mécanismes et perspectives Changement climatique Le climat de la Terre est changeant. C est une réalité que l on a mis quelque temps à découvrir puisqu il a fallu attendre le

Plus en détail

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC

Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Journée SONEL 15 octobre 2014 Relation climat niveau des mers 5 ème rapport du GIEC Un climat, des Hommes et de nouveaux défis Valérie Masson-Delmotte Laboratoire

Plus en détail

SEMAINE 3 : LA MODELISATION DU CLIMAT

SEMAINE 3 : LA MODELISATION DU CLIMAT SEMAINE 3 : LA MODELISATION DU CLIMAT Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Projections à d'autres échelles de temps» de la semaine 3 du MOOC «Causes et

Plus en détail

Les variations climatiques du Quaternaire

Les variations climatiques du Quaternaire Les variations climatiques du Quaternaire Les variations climatiques au Quaternaire I. Les intérêts de cette étude II. Les indices des variations climatiques III. La nature des variations climatiques IV.

Plus en détail

Thème 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète (7 semaines)

Thème 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète (7 semaines) Thème 1 : Du passé géologique à l évolution future de la planète (7 semaines) La spécialité en Sciences de la Terre se concentre sur les variations du climat et les variations du niveau de la mer au cours

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Qu est-ce que le système climatique?

Qu est-ce que le système climatique? Qu est-ce que le système climatique? Un ensemble de composantes Le système climatique est constitué de cinq composantes : l atmosphère (couche gazeuse enveloppant la Terre), l hydrosphère (mers et océans,

Plus en détail

Le changement climatique et ses impacts

Le changement climatique et ses impacts Le changement climatique et ses impacts Yann Arthus-Bertrand / Altitude Serge Planton (Météo-France) Messages clés 19 points Résumé pour Décideurs ~14,000 mots 14 Chapitres Atlas des projections 54,677

Plus en détail

Evolution du climat : apport des forages polaires

Evolution du climat : apport des forages polaires Orsay, 27 avril 2006 Evolution du climat : apport des forages polaires Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (IPSL/CEA-CNRS-UVSQ) valerie.masson@cea.fr 1ère partie

Plus en détail

THÈME 1 : Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir. Chapitre 1 : De l atmosphère primitive à l atmosphère oxydante.

THÈME 1 : Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir. Chapitre 1 : De l atmosphère primitive à l atmosphère oxydante. THÈME 1 : Atmosphère, hydrosphère, climats : du passé à l avenir. Chapitre 1 : De l atmosphère primitive à l atmosphère oxydante. Tableau planète tellurique atmosphère Peu après sa formation, la Terre

Plus en détail

DEUX PÉRIODES DE L HISTOIRE DE LA TERRE : LE PERMO-CARBONIFÈRE (-280 Ma) ET LE CRÉTACÉ SUPÉRIEUR (-97 à -65 Ma).

DEUX PÉRIODES DE L HISTOIRE DE LA TERRE : LE PERMO-CARBONIFÈRE (-280 Ma) ET LE CRÉTACÉ SUPÉRIEUR (-97 à -65 Ma). DEUX PÉRIODES DE L HISTOIRE DE LA TERRE : LE PERMO-CARBONIFÈRE (-280 Ma) ET LE CRÉTACÉ SUPÉRIEUR (-97 à -65 Ma). Document 1 : paléogéographie du Carbonifère et du début du Permien. - Début du Carbonifère

Plus en détail

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte

Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Changement climatique : état des lieux Valérie Masson-Delmotte Laboratoire des Sciences du Climat et de l Environnement (CEA-CNRS-UVSQ) Institut Pierre Simon Laplace, Gif-sur-Yvette, France Le climat change

Plus en détail

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE...

l effet de serre Le saviez-vous? Comment ça marche? QU EST CE QUE... L effet de serre est le phénomène naturel permettant à la Terre de retenir la chaleur du Soleil à l intérieur de l atmosphère. Lorsque le rayonnement solaire touche la surface, la chaleur qui s en dégage

Plus en détail

La Météo. 5eme année

La Météo. 5eme année La Météo 5eme année Les nuages Les nuages sont constitués de millions de gouttelettes microscopiques d eau qui se forment lorsque la vapeur dans l air se condense sur les particules microscopique de poussière,

Plus en détail

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer?

L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? L2 STEP, UE L homme et la Planète, J. Gaillardet (gaillardet@ipgp.jussieu.fr) Cours 2 (29/10/2007) Le climat de la Terre est-il en train de changer? 1 les variations de la température mondiale au cours

Plus en détail

TH2_ch2. L évolution récente de l atmosphère et du climat.

TH2_ch2. L évolution récente de l atmosphère et du climat. TH2_ch2 L évolution récente de l atmosphère et du climat. Les informations apportées par les glaces anciennes. Le premier forage a été exécuté en 1966 par les Américains dans la partie nordouest du Groenland

Plus en détail

Découvre le thème de la planche. 1. Décris ce que tu vois sur les dessins.

Découvre le thème de la planche. 1. Décris ce que tu vois sur les dessins. Découvre le thème de la planche. 1. Décris ce que tu vois sur les dessins. 2. Observe attentivement la planche afin de répondre aux questions. Pourquoi parle-t-on de changement climatique? Selon toi, est-ce

Plus en détail

Diaporamas/Conférences/Débats

Diaporamas/Conférences/Débats Laurence Candon Médiatrice culturelle «Climats/Environnements» DEA Géosciences de l environnement /paléoclimats- océanologie Master Sciences de la terre/paléoclimats- océanologie l.candon@ocean.asso.fr

Plus en détail

ACTIVITÉS DE LA SECTION 11.2

ACTIVITÉS DE LA SECTION 11.2 348 LA TERRE ET L ESPACE ACTIVITÉS DE LA SECTION 11.2 ACTIVITÉ 1 Les conditions favorables à la vie 1 Les énoncés suivants concernent la formation de la Terre. Classe-les en ordre chronologique. A. Les

Plus en détail

Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique

Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique Conclusions du GIEC sur le volume I : Les bases physiques du changement climatique Yann Arthus-Bertrand / Altitude Serge Planton (Météo-France) www.ipcc.ch Le 5 e rapport du GIEC : Les éléments scientifiques

Plus en détail

La terre chauffe! Scenarii des conséquences

La terre chauffe! Scenarii des conséquences La terre chauffe! Scenarii des conséquences Bilan du 4 ème rapport du GIEC Jean-Francois Soussana Directeur de Recherche INRA, UR Ecosystème Prairial Clermont-Ferrand Expertise scientifique internationale

Plus en détail

Le cycle du carbone et l effet de serre anthropogène. UE libre UBO CLIMAT : Le cycle du carbone. Pourquoi faut-il nous intéresser au Carbone?

Le cycle du carbone et l effet de serre anthropogène. UE libre UBO CLIMAT : Le cycle du carbone. Pourquoi faut-il nous intéresser au Carbone? UE libre UBO CLIMAT : Passé,, présent, futur Le cycle du carbone et l effet de serre anthropogène Chapitre 8 Le cycle du carbone S.Speich - N.Daniault UBO Climat 7_ 1 S.Speich - N.Daniault UBO Climat 7_

Plus en détail

La fonte des glaces de l Arctique

La fonte des glaces de l Arctique La fonte des glaces de l Arctique Auteur : Valérie MASSON-DELMOTTE Chercheur senior CEA, Institut Pierre-Simon Laplace/Laboratoire des sciences du climat et de l environnement (CEA-CNRS-UVSQ, Paris Saclay)

Plus en détail

Mise en situation et recherche à mener. Ressource

Mise en situation et recherche à mener. Ressource TP. 6 : Evolution climatique ancienne : indice stomatique et climat du Crétacé Mise en situation et recherche à mener Nous avons mis en évidence que le climat terrestre était dépendant de différents paramètres,

Plus en détail

Plan du cours. I - Introduction. 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température

Plan du cours. I - Introduction. 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température Plan du cours I - Introduction 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température Chapitre 3 Pression, température et isostasie Pourquoi s intéresser à la pression et à la température?

Plus en détail

F6 / La biosphère est une interface entre les différentes enveloppes terrestres

F6 / La biosphère est une interface entre les différentes enveloppes terrestres F6 / La biosphère est une interface entre les différentes enveloppes terrestres F6_Activité 2_EXERCICE : Le cycle du Carbone Le cycle du carbone est un des plus importants cycles biogéochimiques planétaires

Plus en détail

Quels sont les liens entre CO 2 et température?

Quels sont les liens entre CO 2 et température? Frédéric Parrenin (CNRS) est glaciologue et paléoclimatologue au Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'environnement (LGGE), à Grenoble. Après une formation en mathématiques à l École normale

Plus en détail

2nde - Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains

2nde - Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains 2nde - Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains On se situe - dans la classe de seconde - dans le thème 2 «enjeux planétaires contemporains : énergie, sol» - dans l item 1 «l énergie solaire». Notions

Plus en détail

Effet de serre (suite )

Effet de serre (suite ) Effet de serre (suite ) Effet de serre (suite ) http://www.youtube.com/watch? v=dtax_gotglq&feature=relmfu http://www.youtube.com/watch?v=f3rgh5ms-li Enquête météorologique Tu es assis sur la plage après

Plus en détail

Présentation des grands biomes

Présentation des grands biomes Présentation des grands biomes S. Barot IRD, UMR Bioemco http://millsonia.free.fr/ 1 Plan Définition Facteurs déterminants Comment caractériser les biomes? Liste et description des grands biomes 2 Définition

Plus en détail

La Terre est le seul objet du système solaire à posséder de l eau liquide. Elle est également la seule planète du système solaire à abriter la vie.

La Terre est le seul objet du système solaire à posséder de l eau liquide. Elle est également la seule planète du système solaire à abriter la vie. L eau liquide : condition de la vie sur Terre Correction La Terre est le seul objet du système solaire à posséder de l eau liquide. Elle est également la seule planète du système solaire à abriter la vie.

Plus en détail

L atmosphère perturbe la rotation de la Terre

L atmosphère perturbe la rotation de la Terre L atmosphère perturbe la rotation de la Terre Pierre Baüer Bureau des longitudes 14 février 2013 Autour d'un micro avec Joël Collado 1 Qui fait quoi? Les perturbations liées au système solaire Leur impact

Plus en détail

La Méditerranée, un désert de sel. Eléments de correction

La Méditerranée, un désert de sel. Eléments de correction La Méditerranée, un désert de sel Eléments de correction - Qualité de la démarche Démarche)cohérente) Démarche)maladroite) Pas)de)démarche)ou)démarche) incohérente) - Eléments scientifiques exploite les

Plus en détail

A propos du changement climatique

A propos du changement climatique A propos du changement climatique Pierre BESSEMOULIN Ingénieur Général des Ponts, des Eaux et des Forêts (en retraite) Ancien Directeur de la Climatologie à Météo-France Ancien Président de la Commission

Plus en détail

Plan du cours I) Calcul température surface d'une planète sans atmosphère II) Effet serre Principe Gaz à effet de serre III) Mécanisme évolution

Plan du cours I) Calcul température surface d'une planète sans atmosphère II) Effet serre Principe Gaz à effet de serre III) Mécanisme évolution Plan du cours I) Calcul température surface d'une planète sans atmosphère II) Effet serre Principe Gaz à effet de serre III) Mécanisme évolution température Variation énergie émise par le soleil Cycles

Plus en détail

3-Exemples de reconstitutions de paléoenvironnements et de paléogéographies:

3-Exemples de reconstitutions de paléoenvironnements et de paléogéographies: 3-Exemples de reconstitutions de paléoenironnements et de paléogéographies: Contribution des roches, des minéraux, des fossiles Principe d actualisme: analogues actuels des minéraux et des sédiments, dans

Plus en détail

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère).

Nom : Groupe : L EFFET DE SERRE : (Processus naturel par lequel une partie de la chaleur émise par le Soleil est conservée dans l atmosphère). Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS TERRE-ESPACE L ATMOSPHÈRE L air est un mélange homogène. Ce mélange est constitué de 78% de diazote (N 2 ), 21% de dioxygène (O 2 ) et les autres gaz 1% (Argon, Dioxyde

Plus en détail

Un forum débat ayant pour thème «Réchauffement climatique et maladies tropicales : que

Un forum débat ayant pour thème «Réchauffement climatique et maladies tropicales : que XIII e Actualités du Pharo Forum-débat XIII e Actualités du Pharo Un forum débat ayant pour thème «Réchauffement climatique et maladies tropicales : que craindre pour demain?» a eu lieu le 8 septembre

Plus en détail

Exercice : utilisation paléoécologique des compositions isotopiques de l oxygène dans les tissus phosphatés de Vertébrés

Exercice : utilisation paléoécologique des compositions isotopiques de l oxygène dans les tissus phosphatés de Vertébrés Exercice : utilisation paléoécologique des compositions isotopiques de l oxygène dans les tissus phosphatés de Vertébrés D après J-P. Billon-Bruyat et al., Palaeogeog. Palaeoclim Palaeoecol. 216, 2005

Plus en détail

Chapitre 5. Forces de marée Limite de Roche Atmosphères planétaires Bilan énergétique

Chapitre 5. Forces de marée Limite de Roche Atmosphères planétaires Bilan énergétique Chapitre 5 Forces de marée Limite de Roche Atmosphères planétaires Bilan énergétique Eclatement des astres par effet de marée: la limite de Roche La limite de Roche Lorsque deux corps orbitent l un autour

Plus en détail

COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard ORSAY Tél

COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard ORSAY Tél 1 COMPRENDRE 15E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400-ORSAY Tél. 01 60 10 45 92 http://comprendre.orsay.free.fr Compte rendu de la rencontre-débat du mardi 12 avril 2016 à Orsay Le réchauffement climatique

Plus en détail

Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. Quel temps va-t-il faire demain?

Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. Quel temps va-t-il faire demain? Nom : Prénom : Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine Quel temps va-t-il faire demain? Date : 3 ème Prépa Pro SVT En rouge : Indications pour le professeur En bleu : Ce que l élève aura

Plus en détail

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE

LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE LES GAZ A EFFET DE SERRE, ROLE ET TEMPS DE RESIDENCE DANS L ATMOSPHERE SOMMAIRE 1 Qu est-ce que l effet de serre? 2 Qu est-ce que les gaz à effet de serre? Quels sont-ils? Quels sont leurs effets? 3 Quel

Plus en détail

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3

Le système Atmosphère Océan. Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 Le système Atmosphère Océan Jean-Philippe Perrillat Bât Géode R3 jean-philippe.perrillat@univ-lyon1.fr Le système Atmosphère Océan Objectif : Comprendre comment les circulations atmosphériques et océaniques

Plus en détail

CH 2 Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine.

CH 2 Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. CH 2 Phénomènes climatiques, météorologiques et action humaine. 1. Climatologie et météorologie Définitions : La climatologie étudie des phénomènes météorologiques sur une zone étendue du globe, sur une

Plus en détail

Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons

Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons Atomes Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons et d électrons. Leur taille est de l ordre d un dixième de milliardième de mètre. Calcaire Roche sédimentaire

Plus en détail

Fiche pédagogique n 10 Vénus, planète de la soeur de la terre: une comparaison

Fiche pédagogique n 10 Vénus, planète de la soeur de la terre: une comparaison Fiche pédagogique n 10 Vénus, planète de la soeur de la terre: une comparaison Jusqu'aux années 60, Vénus a été souvent considérée comme la "soeur jumelle" de la Terre, parce que Vénus est la planète la

Plus en détail

Les changements climatiques

Les changements climatiques Les changements climatiques Avec la participation de Philippe Marbaix du Centre de Recherche sur la Terre et le Climat Georges Lemaître de l UCL LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - 2 Introduction 3. LES CHANGEMENTS

Plus en détail

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie

MODULE C01 Climatologie et Hydrologie MODULE C01 Climatologie et Hydrologie - Cours jeudi de 14 à 16h - 3 groupes de TDs (mardi de 13h à 16h et de 15h à 18h et mercredi de 9h à 12h) - Intervenants : R. Barbero, R. Marteau & V. Moron - 2 contrôles

Plus en détail

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers :

Selon la théorie du Big Bang, l univers serait apparu il a 13,7 GA : Tout sur l univers : La planète Terre : une planète habitable et habitée. Dans ce chapitre, nous allons essayer de comprendre - En quoi la Terre apparaît comme une planète originale dans le système solaire, et a permis l apparition

Plus en détail

LES CONDITIONS DE LA VIE: UNE PARTICULARITÉ DE LA TERRE?

LES CONDITIONS DE LA VIE: UNE PARTICULARITÉ DE LA TERRE? Thème 1 - La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant: une planète habitée LES CONDITIONS DE LA VIE: UNE PARTICULARITÉ DE LA TERRE? I. La planète terre dans le système solaire L univers =>

Plus en détail

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE. J.F. Guérémy Météo-France/CNRM

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE. J.F. Guérémy Météo-France/CNRM LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET SES CONSEQUENCES METEORLOGIQUES POUR LA CARAIBE J.F. Guérémy Météo-France/CNRM PLAN 1) Introduction sur le GIEC 2) Observations du changement climatique 3) Attribution des

Plus en détail

1. Observations des changements climatiques

1. Observations des changements climatiques Bilan 2013 des Changements climatiques: les éléments scientifiques (5 ème rapport d évaluation du GIEC volume 1) Principaux messages du «Résumé à l intention des décideurs» La contribution du Groupe de

Plus en détail

Effet de serre et changements climatiques

Effet de serre et changements climatiques QuickTime et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. Effet de serre et changements climatiques - Les observations actuelles - L effet de serre dans le système climatique

Plus en détail

Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France.

Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France. Les tendances du changement climatique en cours et envisagé sur le sud-ouest de la France. Support de présentation Dominique VRECOURT Date: Novembre 2015 Evolution des températures Laruns minimales 2 Evolution

Plus en détail

T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T2 CHAPITRE 5 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 2 semaines Cours Approche

Plus en détail

L'effet de serre et les conséquences de ses variations

L'effet de serre et les conséquences de ses variations L'effet de serre et les conséquences de ses variations Jean Louis Dufresne Institut Pierre Simon Laplace Laboratoire de Météorologie Dynamique CNRS/ENS/X/UPMC Plan 1.Découverte et physique de l'effet de

Plus en détail

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Depuis quand l homme s y intéresse-t-il? Le climat sur Terre a toujours évolué : pensez au Carbonifère (il y a 300 à 350 millions d années) ou aux glaciations du Quaternaire, il

Plus en détail

Chapitre 1 : La planète Terre dans le système solaire

Chapitre 1 : La planète Terre dans le système solaire Banque de questions pour réviser les connaissances des chapitres 1 et 2 Niveau Cinquième Savoir répondre aux questions, c est maîtrisé les notions fondamentales vues en classe. Vous pouvez ensuite accéder

Plus en détail

Synthèse du cours n 1

Synthèse du cours n 1 Synthèse du cours n 1 - Le climat? intégration temporelle du «temps qu'il fait» - Résultat de la combinaison de plusieurs facteurs : Certains sont fixes comme la forme de la terre, le relief, la répartition

Plus en détail

Plan. océanique du C. ! IV. La séquestration s. ! V. Le cycle du carbone perturbé et les prévisions. ! I. Un changement de la chimie de

Plan. océanique du C. ! IV. La séquestration s. ! V. Le cycle du carbone perturbé et les prévisions. ! I. Un changement de la chimie de Plan! I. Un changement de la chimie de l!atmosphère sans précédent.! II. L!origine L du CO2 en excès! III. La séquestration s océanique du C! IV. La séquestration s continentale! V. Le cycle du carbone

Plus en détail

LE CLIMAT CHANGE... Conception et réalisation: Pascal Descamps animateur sciences

LE CLIMAT CHANGE... Conception et réalisation: Pascal Descamps animateur sciences LE CLIMAT CHANGE... 1 Conception et réalisation: Pascal Descamps animateur sciences Sur la Terre, le climat a toujours évolué... LES VARIATIONS DU CLIMAT La dernière glaciation a eu lieu il y a 20 000

Plus en détail

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines

Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Les variations climatiques et le rôle des activités humaines Jean Louis Dufresne Pôle de modélisation de l'institut Pierre Simon Laplace (IPSL) Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD) dufresne@lmd.jussieu.fr

Plus en détail

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2. Page 1/6

Sommaire. Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2. Page 1/6 Sommaire Les Montagnes du Silence 2 Le climat polaire 2 Page 1/6 Le climat polaire Le climat polaire est le climat qui règne à proximité des pôles sur les régions arctique et antarctique (en blanc sur

Plus en détail

La structures internes de la Terre. Biosphère. L atmosphère. L hydrosphère. La lithosphère

La structures internes de la Terre. Biosphère. L atmosphère. L hydrosphère. La lithosphère La structures internes de la Terre Biosphère L atmosphère L hydrosphère La lithosphère La croute (Écorce) Solide Epaisseur variée Entre 5km et 10km sous les océans Entre 30km et 65km sous les continents

Plus en détail

Défi départemental en éducation au développement durable (EDD)

Défi départemental en éducation au développement durable (EDD) Défi départemental en éducation au développement durable (EDD) Le réchauffement climatique On dit que le climat se réchauffe. C est bien, non!? Classe de CM1/CM2-A de l école Léo Lagrange à Créteil Qu

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session Liban PROCRÉATION

Bac S - Sujet de SVT - Session Liban PROCRÉATION Bac S - Sujet de SVT - Session 2009 - Liban 1ère PARTIE : Restitution des connaissances (8 points). PROCRÉATION La connaissance de la physiologie de la reproduction a permis la mise au point de contraceptifs

Plus en détail

SEMAINE 1 : LE CLIMAT. Le rôle des facteurs naturels

SEMAINE 1 : LE CLIMAT. Le rôle des facteurs naturels SEMAINE 1 : LE CLIMAT Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Détection et attribution des changements climatiques» de la semaine 1 du MOOC «Causes et enjeux

Plus en détail