GUIDE DES DÉCLARATIONS FISCALES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE DES DÉCLARATIONS FISCALES"

Transcription

1 Extraits d ouvrage

2 GUIDE DES DÉCLARATIONS FISCALES Composition de votre abonnement annuel : Version papier avec cédérom ProActa : - 3 classeurs à feuillets mobiles - 6 mises à jour sous forme de feuillets mobiles - 6 cédéroms ProActa actualisés, compatibles PC - l assistance téléphonique pour toute question relative à l utilisation du cédérom Pour toute information :

3 Sommaire analytique TOME 1 Numéro des dossiers PARTIE 1 Mai Juin Déclaration n o 2725 : Impôt de solidarité sur la fortune PARTIE 2 Septembre Octobre Déclaration n o 2855 : Taxe sur les véhicules des sociétés PARTIE 3 Décembre Janvier Taxe professionnelle Déclaration n o 1003-P : Déclaration provisoire de taxe professionnelle Déclaration n o 1327-TP : Demande de plafonnement en fonction de la valeur ajoutée Bénéfice réel 310 Déclaration n o 1327-S TP : Demande de plafonnement en fonction de la valeur ajoutée Contribuables relevant des régimes «micro-entreprises» ou «déclaratif spécial» Déclaration n o 1328-TP-AC : Bordereau-avis d acompte et de versement de la taxe professionnelle Salaires Déclaration annuelle des données sociales de DAS 2 : Déclaration des commissions, courtages, ristournes, honoraires, droits d auteur et d inventeur 335 Déclaration n o 2466 : Pensions et rentes viagères PARTIE 4 Février Mars Déclarations à souscrire avant le 15 février Déclarations n os 2062 et 2062 A : Contrat de prêt Déclaration n o 2470 : Bulletins individuels Déclarations n os 2561, 2561 bis, 2561 ter et 2561 quater : Déclarations récapitulatives des opérations sur valeurs mobilières et des revenus de capitaux mobiliers Déclarations à souscrire après le 15 février Déclaration préremplies d ensemble des revenus Déclarations n o 2042 DPR et n o 2042 S DPR : Renseignements communs Déclaration préremplie n o 2042 : Déclaration des revenus Déclaration n o 2042 C ou 2042 C DPR : Déclaration complémentaire des revenus Déclarations annexes Déclaration n o 2044 : Revenus fonciers Contribution sur les revenus locatifs Déclaration n o 2044 spéciale : Revenus fonciers Contribution sur les revenus locatifs Déclaration n o 2047 : Revenus encaissés àl étranger Déclarations n os 2074, 2074-I et 2074-II DOM : Plus-values sur cessions de valeurs mobilières, droits sociaux et titres assimilés Déclaration n o 2075 : Plus-values ou moins-values réalisées en 2005 sur les cessions de valeurs mobilières, droits sociaux et titres assimilés Déclarations diverses Déclaration n o 2061 : Locations d emplacements d affichage Déclaration n o 2071 : Sociétés immobilières de copropriété transparentes Déclarations n o 2072, n o 2072-RA, n o 2072-TA : Sociétés immobilières non soumises à l IS Guide des déclarations fiscales 1 ª Lamy S.A. - Novembre 2006

4 Sommaire analytique Déclaration n o 2342 : Régime du forfait Déclaration n o 3520 : Remboursement forfaitaire agricole Déclaration n o 3916 : Déclaration par un résident d un compte ouvert hors de France Déclaration n o 6705 B : Taxe sur les bureaux, les locaux commerciaux et de stockage TOME 2 PARTIE 5 Liasse fiscale Déclaration n o 2050 : Bilan Actif : Détermination du résultat fiscal Déclaration n o 2051 : Bilan Passif avant répartition Déclaration n o 2052 : Compte de résultat de l exercice Déclaration n o 2053 : Compte de résultat de l exercice (suite) Déclaration n o 2054 : Immobilisations Déclaration n o 2054 bis : Écarts de réévaluation Déclaration n o 2055 : Amortissements Déclaration n o 2056 : Provisions inscrites au bilan Déclaration n o 2057 : État des échéances des créances et des dettes à la clôture de l exercice Déclaration n o 2058 A : Détermination du résultat fiscal Déclaration n o 2058 B : Déficits, indemnités pour congés àpayer et provisions non déductibles Déclaration n o 2058 C : Affectation du résultat et renseignements divers Déclaration n o 2059 A : Détermination des plus et moins-values Déclaration n o 2059 B : Affectation des plus-values à court terme et des plus-values de fusion ou d apport Déclaration n o 2059 C : Suivi des moins-values à long terme Déclaration n o 2059 D : Affectation des plus-values à long terme Réserve spéciale des provisions pour fluctuation des cours Déclaration n o 2059 E : Détermination de la valeur ajoutée produite au cours de l exercice Déclarations n os 2059 F à 2059 I : Déclarations spécifiques incombant à certains contribuables relevant du service chargé des grandes entreprises Groupes Déclarations n os 2058 A bis à 2058 IFA : Régime fiscal des groupes de sociétés Déclaration n o 2058 A bis : Détermination du résultat de la société comme si elle était imposée séparément Déclaration n o 2058 B bis : État de suivi des déficits et affectation des moins-values à long terme comme si la société était imposéeséparément Déclaration n o 2058 CG : État des crédits d impôt et créances imputables Déclaration n o 2058 DG : Suivi des déficits d ensemble et affectation des moins-values à long terme d ensemble Déclarations n os 2058 ER et 2058 ES : États des rectifications Déclaration n o 2058 FC : Plafonnement des résultats et des plus-values nettes à long terme pour l imputation des déficits et moins-values antérieurs à l intégration Déclaration n o 2058-RG : Détermination du résultat d ensemble et des plus-values à long terme d ensemble Déclaration n o 2058 SG : Subventions et abandons de créances Déclaration n o 2058 TS : Tableau de synthèse Déclaration n o 2058 IFA : État des impositions forfaitaires annuelles imputables par la société mère du groupe BIC IS Déclaration n o 989 : Participation des salariés aux résultats de l entreprise Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic Déclaration n o 2033 A : Bilan simplifié Déclaration n o 2033 B : Compte de résultat simplifié de l exercice Déclaration n o 2033 C : Immobilisations Amortissements Plus-values et moins-values Déclaration n o 2033 D : Relevé des provisions Déficits reportables Déclaration n o 2033 E : Détermination de la valeur ajoutée produite au cours de l exercice Déclaration n o 2033 F : Composition du capital social Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A. - Novembre 2006

5 Sommaire analytique Déclaration n o 2033 G : Filiales et participations Déclaration n o 2038 : Sociétés de pluripropriété Déclarations n o 2039 : Report en arrière des déficits Déclaration n o 2065 : Impôt sur les sociétés Déclaration n o 2065 bis : Annexe à la déclaration n o Déclaration n o 2065 ter : Annexe à la déclaration n o Déclaration n o 2066 : IS Montant des crédits d impôt imputables (Conventions internationales) Déclaration n o 2067 : Relevé de frais généraux Déclaration n o 2069 A : Crédit d impôt recherche Déclaration n o 2070 : Collectivités sans but lucratif Déclaration n o 2754 SD : Retenue à la source sur les bénéfices réalisés en France par les sociétés étrangères Salaires Déclaration n o 2080 : Participation à l effort de construction Déclaration n o 2482 : Taxe d apprentissage Déclaration n o 2483 : Participation à la formation professionnelle continue Déclaration n o 2486 : Participation à la formation continue Employeurs de moins de 10 salariés Bénéfices non commerciaux Déclaration n o 2035 : Revenus non commerciaux et assimilés Régime de la déclaration contrôlée Déclaration n o 2035 A : Compte de résultat fiscal Déclaration n o 2035 B : Compte de résultat fiscal Déclaration n o 2035 E : Taxe professionnelle Détermination de la valeur ajoutée produite au cours de l exercice Déclaration n o 2035 F : Composition du capital social Déclaration n o 2035 G : Filiales et participations Déclaration n o 2035 AS : Sociétés, associations et groupements Déclaration n o 2036 : Sociétés civiles de moyens Taxe professionnelle Déclaration n o 1003 K : Taxe professionnelle Déclaration n o 1003 SK : Taxe professionnelle 2007 Déclaration simplifiée Déclaration n o 1465 : Exonération temporaire de taxe professionnelle Déclaration n o 1518 A-SD : Abattement de taxe professionnelle Déclaration n o 1328 TP-DEF : Bordereau-avis de liquidation définitive Année Déclarations diverses Déclaration n o 2036 bis : Sociétés de moyens constituées entre non-redevables de la TVA Déclaration n o 2746 : Taxe annuelle de 3 % due par les personnes morales sur leurs immeubles détenus en France Déclaration CA 12 (n o 3517-K) : TVA et taxes assimilées Régime simplifié Télédéclaration et téléréglement de l impôt TOME 3 PARTIE 6 Déclarations mensuelles et trimestrielles DEB : Déclaration d échanges de biens Déclaration mensuelle ou trimestrielle n o 3310-CA 3 : Régime réel normal Mini réel Déclaration n o 3310-ter : Secteurs d activité distincts Déclarations n os 3519, 3559-SD, 3559 bis-sd : Demande de remboursement de crédits de taxes Déclaration n o 2501-MI : Relevé de versement provisionnel de la taxe sur les salaires PARTIE 7 Déclarations ponctuelles Enregistrement Déclarations n os 940, 941, 942, 943, 944 : TVA immobilière Guide des déclarations fiscales 3 ª Lamy S.A. - Novembre 2006

6 Sommaire analytique Déclarations n os 2672, 2676 : Mutations à titre onéreux de fonds de commerce ou de clientèle Déclarations n os 2705, 2705-A, 2705-S, 2706, 2709 : Déclarations de succession Déclarations n os 2742, 2743, 2744 : Assujettissement d une société à l IS Déclaration n o 2759 : Cession de droits sociaux non constatée par un acte à déclarer obligatoirement 705 Déclarations diverses Déclaration n o 2753-SD : Déclarations des revenus des obligations Déclaration n o 2777 : RCM Prélèvement sur les produits de placements à revenu fixe et retenue à la source Déclaration n o 2494 : Retenue à la source sur certaines sommes payées à des non-résidents Déclaration n o 3005-SD : Profits immobiliers réalisés par des personnes ou des sociétés n ayant pas d établissement en France Déclarations n os 2048-IMM-SD, 2048 M-SD : Plus-values de cessions d immeubles, de biens meubles et de droits sociaux PARTIE 8 Modèles de lettres Impôt sur les sociétés BIC Option pour l assujettissement à l impôt sur les sociétés Option et renonciation des SARL de famille pour l impôt sur le revenu Engagement d augmentation de capital par une filiale suite à un abandon de créances ou de subvention à caractère financier consenti par une société mère Option pour le transfert des données fiscales et comptables Option/Renonciation pour le régime réel normal d imposition Option/Renonciation pour le régime simplifié d imposition Option pour un régime réel d imposition/constatation en franchise d impôt des plus-values sur éléments non amortissables Exonération de retenue à la source sur dividendes dans la Communauté Européenne Exonération de retenue à la source sur intérêts et redevances dans la Communauté Européenne Formalisme du régime de l intégration fiscale Taxe sur la valeur ajoutée Demande d autorisation par les assujettis partiels à la TVA d appliquer une clé de répartition commune à l ensemble des dépenses Option des bénéficiaires de la franchise en base pour le paiement volontaire de la TVA Régime simplifié d imposition : option pour le dépôt deladéclaration annuelle de TVA dans les 3 mois de la clôture de l exercice Option pour le paiement volontaire de la TVA sur les locations Contrôle et contentieux fiscal Réponse à une demande de renseignements Réponse à une demande d éclaircissements ou de justifications Demande de report de première intervention en cas de vérification de comptabilité Demande de communication de documents administratifs Saisine de la Commission d accès aux documents administratifs (CADA) Réponse à une proposition de rectification Recours aux supérieurs hiérarchiques du vérificateur Saisine de la commission départementale en cas de désaccord persistant avec l administration Poursuites pénales engagées par l administration : informations à fournir par le contribuable à la Commission des infractions fiscales Requête administrative préalable mettant en jeu la responsabilité des services fiscaux Réclamation contentieuse avec demande de sursis de paiement Requête introductive d instance devant le tribunal administratif Demande de sursis à exécution d une décision du tribunal administratif Procédure de référé suspension Requête auprès du comptable public pour obtenir des délais de paiement supplémentaires Demande de remise ou de modération des pénalités encourues Demande de transaction sur le montant des pénalités encourues Recours hiérarchique auprès du Ministre contre une décision prise à titre gracieux Mention expresse Guide des déclarations fiscales 4 ª Lamy S.A. - Novembre 2006

7 Sommaire analytique Recouvrement des impôts Constitution de garanties à l occasion d une réclamation Remboursement des frais exposés par le contribuable pour constituer des garanties Intervention de la Commission départementale des chefs de services financiers et des représentants des organismes de sécurité sociale Demande de remise de la majoration de 10 % pour paiement tardif d un impôt direct Opposition aux poursuites engagées par le service du recouvrement Modèles divers Option pour le calcul de la taxe sur les salaires en fonction du chiffre d affaires de l année de versement des rémunérations Demande d exonération ou d allégement de la taxe d habitation Demande de report d imposition des plus-values réalisées lors de la levée d option d achat d immeubles pris en crédit-bail et donnés en sous-location Engagement permettant d échapper à la taxe de 3 % sur les immeubles détenus par certaines personnes morales Guide des déclarations fiscales 5 ª Lamy S.A. - Novembre 2006

8 Déclaration n o 2051 : Bilan Passif avant répartition 502 Déclaration n o 2051 : Bilan Passif avant répartition 1 - Présentation Cette déclaration doit être annexée àla déclaration n o 2065 (IS) ou n o 2031 (IR) et remise au centre des impôts, ou postée. Dates de dépôt des déclarations : Entreprises passibles de l IS : si l exercice est clos à une date autre que le 31 décembre : la déclaration doit être déposée dans les 3 mois de la clôture de l exercice, si l exercice est clos le 31 décembre : le délai légal de dépôt est le 30 avril. Cette date limite a été reportée au 2 mai 2006 (à condition que le solde de l IS soit acquitté le 15 avril 2006 au plus tard), en cas d absence de clôture d exercice en cours d année : le délai légal de dépôt est le 30 avril Cette date limite a été reportée au 2 mai Entreprises relevant de l IR dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux selon un régime réel (y compris les sociétés civiles de moyen) : exercice clos le 31 décembre : le délai légal est le 30 avril 2006, avec une date limite au 2 mai 2006, exercice clos en cours d année : le délai légal est le 30 avril 2006, avec une date limite au 2 mai SECTION 1 Capitaux propres 3 - Capital social ou individuel (ligne DA) Dans les sociétés, le capital est égal à la valeur nominale des actions ou des parts sociales. Le montant du capital déjà versé (compte 1013) est indiqué entre parenthèses. La fraction du capital non appelée figure à la ligne AA du tableau n o 2050 et la fraction appelée et non versée est inscrite à la ligne CB du même tableau. Lorsque la société aréévalué ses immobilisations, l écart de réévaluation peut en principe être incorporé au capital. Si cette faculté aété utilisée, le montant de l écart capitalisé est indiqué à la ligne 1B au bas du tableau. Dans les entreprises individuelles, le compte de l exploitant (compte 108) enregistre les variations du capital au cours de l exercice. Le capital initial est égal à l excédent de la valeur des éléments d actif sur la valeur des éléments de passif inscrits au bilan. Il est augmenté des apports et des bénéfices, et Guide des déclarations fiscales 1 ª Lamy S.A

9 502 diminué des prélèvements effectués par l exploitant et des pertes. Les prélèvements en nature sont évalués àleur coût de revient, incluant la TVA exigible. Si un autre mode d évaluation est retenu en comptabilité, une rectification extra-comptable devra être effectuée autableau n o 2058-A. Le solde du compte 108 est viré au compte 101 Capital individuel en fin d exercice. 4 - Primes d émission, de fusion, d apport (ligne DB) Déclaration n o 2051 : Bilan Passif avant répartition Ces primes correspondent à l excédent de la valeur des apports sur la valeur nominale des actions ou parts sociales remises en rémunération de ces apports. Elles sont enregistrées aux comptes 1041 (primes d émission), 1042 (primes de fusion), 1043 (primes d apport), 1044 (primes de conversion d obligations en actions) et 1045 (bons de souscription d actions). 6 - Ecarts de réévaluation (ligne DC) Ce poste (compte 105) est égal au montant des plus-values dégagées par la réévaluation des immobilisations, à l exclusion : des plus-values de réévaluation incorporées au capital ; de la plus-value de réévaluation des immobilisations amortissables provenant de la réévaluation légale de 1976 (compte 146). Le poste Ecarts de réévaluation est décomposé au pied du bilan (lignes 1B à 1E) en: réserve spéciale de réévaluation (1959) (ligne 1C), correspondant au compte 1051 ; écart de réévaluation libre (ligne 1D), compte 1052 ; réserve de réévaluation (1976) (ligne 1E), compte Le détail du calcul de la réserve spéciale de réévaluation de 1976 doit être indiqué en annexe sur papier libre. Si l entreprise a évalué les participations dans les sociétés qu elle contrôle selon la méthode de mise en équivalence (comptes consolidés) à la ligne CS du tableau 2050-Actif, elle porte, le cas échéant, dans la case EK l excédent de la valeur d équivalence sur le coût d acquisition (écart positif). Ce montant doit être compris dans les écarts de réévaluation mentionnés ligne DC. La provision spéciale de réévaluation 1976 figure sur la ligne DK. 7-Réserve légale (ligne DD) Les sociétés par actions, les SARL et les EURL doivent affecter à un poste de réserve légale (compte 1061) un vingtième de leur bénéfice net jusqu à ce que la réserve représente 10 % du capital social (Code du commerce, art. L ). La réserve spéciale des plus-values à long terme peut dans certains cas être dotée au moyen de la réserve légale (voir Lamy fiscal 2006). Le montant de la réserve légale qui tient lieu de réserve des plus-values à long terme (compte 10612) doit être mentionné au pied du bilan, ligne EF. 9-Réserves statutaires ou contractuelles (ligne DE) Ce sont les réserves constituées en vertu des statuts de la société ou d une clause contractuelle (p. ex., contrat de concession) (compte 1063). Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

10 1 er EXEMPLAIRE A CONSERVER DESTINÉ A PAR L ADMINISTRATION LE DÉCLARANT N IMPRIMERIE NATIONALE Février F N Formulaire obligatoire (article 53 A du Code général des impôts) CAPITAUX PROPRES Autres fonds propres Provisions pour risques et charges DETTES (4) Compte régul. RENVOIS Désignation de l entreprise Capital social ou individuel (1)* (Dont versé :...) Primes d émission, de fusion, d apport,... Ecarts de réévaluation (2)* (dont écart d équivalence Réserve légale (3) Réserves statutaires ou contractuelles Dont réserve spéciale des provisions Réserves réglementées (3)* ( pour fluctuation des cours B1 Dont réserve relative à l achat Autres réserves ( d œuvres originales d artistes vivants * EJ Report à nouveau RÉSULTAT DE L EXERCICE (bénéfice ou perte) Subventions d investissement Provisions réglementées * Produit des émissions de titres participatifs Avances conditionnées Provisions pour risques Provisions pour charges Emprunts obligataires convertibles Autres emprunts obligataires Emprunts et dettes auprès des établissements de crédit (5) Emprunts et dettes financières divers (Dont emprunts participatifs Avances et acomptes reçus sur commandes en cours 2 Dettes fournisseurs et comptes rattachés Dettes fiscales et sociales Dettes sur immobilisations et comptes rattachés Autres dettes (1) Écart de réévaluation incorporé au capital 1B { Réserve spéciale de réévaluation (1959) 1C (2) Dont Écart de réévaluation libre 1D Réserve de réévaluation (1976) 1E (3) Dont réserve spéciale des plus-values à long terme * EF (4) Dettes et produits constatés d avance à moins d un an EG (5) Dont concours bancaires courants, et soldes créditeurs de banques et CCP EH Déclaration n o 2051 : Bilan Passif avant répartition BILAN- PASSIF avant répartition * Des explications concernant cette rubrique sont données dans la notice n DA DB ) DC DD DE ) DF ) DG DH DI DJ DK TOTAL (I) DL DM DN TOTAL (II) DO TOTAL (III) DP DQ DR DS DT DU ) DV Produits constatés d avance (4) EB TOTAL (IV) EC Ecarts de conversion passif * (V) ED EK EI TOTAL GÉNÉRAL (I à V) DW DX DY DZ EA EE D.G.I. N 2051 (2006) Exercice N Exercice N Néant * Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

11 Déclarations n os 2058 A bis à 2058 IFA : Régime fiscal des groupes de sociétés Déclarations n os 2058 A bis à 2058 IFA : Régime fiscal des groupes de sociétés Présentation Pour une étude complète sur les difficultés de l intégration fiscale : voir Lamy fiscal 2006 et le juridique Fiscal dans lequel vous trouverez l ensemble des textes et instructions administratives concernant le régime d intégration fiscale (voir également Les Nouvelles Fiscales n o 862, p. 35 et s.). 2-Déclarations à souscrire par toutes les sociétés membres du groupe Chaque société membre du groupe doit fournir au service des impôts dont elle relève au plus tard le 2 mai 2006 (la date légale fixée au 30 avril ayant fait l objet d un report) : les tableaux comptables n os 2050 à 2057 ; les tableaux fiscaux n os 2058 A (voir F.510-1) à 2059 G (voir F.518-2) ; ladéclaration n o 2065 en 2 exemplaires ; une fiche de calcul du plafonnement des résultats et des plus-values nettes à long terme pour l imputation des déficits et moins-values antérieurs à l intégration (voir n o 2058 FC) ; un tableau de détermination du résultat de la société comme si elle était imposée séparément n o 2058-A bis ; unétat de suivi des déficits et d affectation des moins-values à long terme comme si la société était imposée séparément n o 2058-B bis ; une copie du tableau des rectifications n o 2058-ER rempli par la société mère ; l accord de la filiale pour être membre du groupe intégré ; le cas échéant, le tableau n o 2058 ES des sociétés sortantes. Selon le mode d organisation du service dont relève l entreprise, il s agit de la DGE, d une recette élargie, d un CDI-Recettes ou d un centre des impôts. L adresse de ce service figure en tête des déclarations. REMARQUES Depuis le 1 er novembre 2004, dans le cadre du transfert du recouvrement de l impôt sur les sociétés à la DGI, les déclarations suivantes ne sont plus à déposer avec la déclaration de résultats mais avec le relevé de solde d impôt sur les sociétés n o Sont notamment concernées : la demande de crédit en faveur de la recherche n o 2069 A ; la demande de crédit d impôt formation n o 2068 ; ladéclaration n o 2066 pour les sociétés bénéficiaires de revenus de source étrangère encaissés dans un État étranger ou dans un territoire d outre-mer ou reçus directement d un État ou d un territoire ; Guide des déclarations fiscales 1 ª Lamy S.A

12 520 la demande de crédit d impôt pour relocalisation d activité en France ; la demande de crédit d impôt pour dépenses de prospection commerciale ; ladéclaration n o 2039 relative au report en arrière des déficits. S agissant des sociétés membres d un groupe fiscal (CGI, art. 223 A), la société fille est dispensée de joindre ces déclarations avec la déclaration de résultats. La société mère doit les joindre avec le relevé de solde d impôt sur les sociétés (formulaire n o 2572). 3-Déclarations incombant à la société mère Déclarations n os 2058 A bis à 2058 IFA : Régime fiscal des groupes de sociétés En plus des déclarations que doit remplir toute société membre d un groupe intégré, la société mère doit fournir : au plus tard à la date de dépôt deladéclaration de résultats de l exercice précédant chacun des exercices couverts par l option, la société mère doit produire les accords des sociétés entrantes et la liste des filiales mises à jour (CGI, art. 46 quater OZD et CGI, ann. III, art. 46 quater OZE ) ; ladéclaration de périmètre communiquée àl administration lors du dépôt du relevé de solde n o 2572 auprès ducomptabledesimpôts. Elle comprend la liste des sociétés membres du groupe et les sociétés qui cessent d être membres de ce groupe au sens de l article 223 A du CGI. Cette liste indique le taux de détention directe ou indirecte par la société mère (CGI, ann. III, art. 46 quater OZK modifié par le décret n o du 29 oct. 2004) ; unétat des subventions directes ou indirectes et des abandons de créances consentis ou reçus par chacune des sociétés membres du groupe, depuis le 1 er janvier 1992 (voir n o 2058-SG) ; pour chaque société du groupe, un tableau des rectifications n o 2058-ER (le cas échéant, un tableau des rectifications de sortie n o 2058-ES), dont une copie est annexéeàla déclaration de résultat de la société membre du groupe ; un tableau des rectifications n o 2058-ER (le cas échéant, un tableau des rectifications de sortie n o 2058-ES), agrégeant l ensemble des tableaux n o 2058-ER et/ou n o 2058-ES visés au précédent tiret ; un tableau de synthèse de ces rectifications (voir n o 2058-TS) ; un tableau de détermination du résultat d ensemble du groupe et des plus-values à long terme d ensemble (voir n o 2058 RG) ; unétat de suivi des déficits et d affectation des moins-values à long terme d ensemble n o 2058-DG ; unétat des crédits d impôt et créances imputables sur l IS n o 2058-CG ; une déclaration n o 2065 relative au résultat d ensemble (2 exemplaires) ; état de calcul de la réintégration des frais financiers (CGI, art. 223 B, al. 7). Si elle opte pour le report en arrière du déficit d ensemble, la société mère souscrit une déclaration n o Attention : La société mère est seule redevable de l IFA due par chacune des sociétés membres (CGI, art. 223 A). Depuis l exercice 2000, un état doit être servi par la société mère (n o 2058 IFA) et annexé à la déclaration du résultat d ensemble. Cet état est destiné à faire apparaître le montant des cotisations d IFA encore imputables, le montant des imputations opérées sur l IS dû à raison du résultat d ensemble de l exercice 2005 ainsi que le solde des IFA restant imputables. 4 - Nouveau groupe Lorsqu un nouveau groupe s est constitué suite à l absorption, la scission ou la prise de contrôle à 95 % de l ancienne société tête de groupe, la nouvelle société mère doit joindre à la déclaration du résultat d ensemble la déclaration d option pour le régime de l intégration fiscale exercée le mois suivant la réalisation de l opération, la liste des filiales du groupe dissous membres du nouveau groupe dont elle souhaite imputer le déficit sur une base élargie. Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

13 Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic Présentation L imprimé n o 2031 (voir F.533-1) et ses annexes n os 2031 bis et 2031 ter constituent la déclaration de résultat des entreprises individuelles et des sociétés qui relèvent de l impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux. Elles doivent être remplies par les entreprises soumises au régime réel normal ou au régime simplifié d imposition. Une liasse (tableaux n os 2050 à 2059 G pour le réel normal ou tableaux n os 2033 A à G pour le réel simplifié) est jointe à cette déclaration. Le recours à l un ou l autre de ces régimes est matérialisé par une mention en tête de la déclaration. L option pour la comptabilité super-simplifiée est matérialisée sur la déclaration n o 2031 ; elle dispense l entreprise de fournir l annexe 2033 A (bilan). La case TVA doit être cochée par l entreprise qui renonce au bénéfice de la franchise en base. Les bases d imposition de toute nature sont arrondies à l euro le plus proche. La fraction d euro égale à 0,50 est comptée pour 1. Cette déclaration, obligatoirement signéeetétablie en un seul exemplaire, est à adresser avec les documents à joindre au service des impôtsdesentreprises(sie)dulieuoùl entreprise a soit le siège de sa direction, soit son principal établissement au plus tard le 2 mai 2006 (la date légale de dépôt fixée au 30 avril ayant fait l objet d un report). La déclaration est à adresser à la direction des grandes entreprises (DGE) si l entreprise relève de ce service (voir BOI 13 K et BOI 13 K-16-01). Dans ce cas elle est souscrite par voie électronique (CGI, art quater B quater). La déclaration doit être souscrite par celui des époux qui exerce personnellement l activité (CGI, art. 172, 3). Si la déclaration est faite au nom de la succession d un contribuable décédé, il convient d indiquer à côté de la signature du déclarant (page 1) ses nom, prénom et adresse. 3 - Présentation SECTION 1 Identification de l entreprise (cadre A) La case Adresse du domicile de l exploitant ne doit être servie que par les exploitants individuels, lorsque leur domicile est distinct du lieu de direction de l entreprise. Guide des déclarations fiscales 1 ª Lamy S.A

14 533 Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic Si la déclaration est faite au nom d une société, le domicile de tous les associés doit être indiqué au cadre D. SECTION 2 Divers (cadre B) 5 - Principes Le déclarant indique la ou les activités exercées. En cas de pluralité d activités il convient de souligner l activité principale. Si le déclarant est inscrit au répertoire des métiers, cocher la case de droite. SECTION 3 Récapitulation des éléments d imposition (cadre C) 7-Résultat fiscal (ligne 1) Le déclarant reporte le chiffre mentionné : sur la ligne XN (bénéfice) ou ligne XO (déficit) du tableau n o 2058 A (voir F.510-1) si l entreprise est soumise au régime réel normal ; sur la ligne 370 (bénéfice) ou ligne 372 (déficit) du tableau n o 2033 B (voir F.535-1) si l entreprise est soumise au régime simplifié. Les résultats provenant de la location à titre non professionnel, de locaux d habitation meublés ou destinés àêtre loués meublés, ou d autres activités non professionnelles créées, reprises, étendues ou adjointes depuis le 1 er janvier 1996 ne sont pas reportés dans cette rubrique, mais distinctement à la rubrique 8 BIC non professionnels. 9 - Revenus de valeurs et capitaux mobiliers (ligne 2) Les revenus de valeurs et capitaux mobiliers compris dans le résultat fiscal mentionné ligne 1 doivent être retranchés parce qu ils ne sont pas imposables dans la catégorie des BIC (voir Lamy fiscal 2006). Ces revenus se divisent en 2 groupes. a) Revenus exonérés de l impôt sur le revenu Les revenus mobiliers exonérés de l impôt sur le revenu doivent être déduits du résultat fiscal pour leur montant net. Le montant net perçu est indiqué à la ligne a. La fraction des frais et charges de l entreprise qui correspond aux revenus mobiliers exonérés n est pas déductible du résultat pour l assiette de l impôt. Elle est donc défalquée du revenu exonéré, surla ligne b de la rubrique 2. En principe, le montant à inscrire ligne b est égal aux frais réels qui ont effectivement grevé les revenus exonérés. Toutefois, si l entreprise n est pas en mesure de calculer exactement ces frais, elle peut les Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

15 Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic évaluer forfaitairement à 10 % du montant net des revenus du portefeuille. Ce pourcentage est porté à 30 % pour les sociétés de personnes dont les investissements en titres, en participation ou en créances ont, à la clôture de l exercice, une valeur supérieure à la moitié de leur capital social (doc. adm. 4 A 232, 9 mars 2001). b) Revenus soumis à l impôt sur le revenu Les revenus à inscrire ligne d sont exclusivement ceux qui ouvrent droit à un crédit d impôt (produits de placements à revenu fixe soumis à la retenue à la source ; revenus de valeurs mobilières étrangères). Ces revenus sont retranchés dubénéfice imposable pour être imposés dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers. Ils sont retenus pour le montant net encaissé. Il n y a pas lieu d inscrire dans la case d les revenus suivants, qui restent compris dans le bénéfice imposable (CGI, art. 124) : intérêts de créances, dépôts, cautionnements et comptes courants ; intérêts des bons de caisse n ayant pas supporté la retenue à la source ; intérêts des bons du Trésor et assimilés. Les produits qui ont supporté le prélèvement forfaitaire prévu à l article 125 A du CGI sont compris dans le résultat commercial pour leur montant brut. Le prélèvement s impute sur l impôt sur le revenu dû par l exploitant ou l associé. Le même régime est applicable aux entreprises exploitées en sociétés de personnes. Chaque associé est personnellement imposable au titre des revenus mobiliers pour la part des revenus qui correspond à ses droits Bénéfice imposable ou déficit déductible (ligne 4) Le bénéfice imposable ou le déficit imputable est reporté sur la ligne correspondante de la déclaration des revenus n o Si l entreprise est une société soumise au régime fiscal des sociétés de personnes, le bénéfice ou le déficit est réparti entre les associés sur l annexe n o 2031 bis. Si l entreprise a adhéré à un centre de gestion agréé, l exploitant ou l associé bénéficie d un abattement égal à 20 % sur la fraction de son bénéfice qui n excède pas E. Les déficits qui se rapportent à des opérations placées dans le champ d application du prélèvement libératoire ne sont imputables que sur les profits de même nature réalisés au cours des 5 années qui suivent celle au cours de laquelle le déficit a été subi. Cette imputation est limitée au montant des déficits qui n ont pas pu être reportés sur des profits soumis au prélèvement libératoire pendant la période d application de ce prélèvement Plus-values (cadre 5) Le cadre 5 est destiné à la répartition des plus-values soumises à un régime d imposition particulier. Le déclarant indique dans la première case le montant des plus-values imposables au taux de 16 % (compte tenu des impositions additionnelles : prélèvement social, CSG et CRDS, le taux effectif d imposition est de 27 %). Pour les entreprises soumises au régime réel normal, le montant de la première case est égal au montant inscrit à la ligne WV du tableau n o 2058 A (voir F.510-1). Toutefois, il y a lieu de retenir dans la case 1 les plus-values effectivement imposables au titre de l exercice clos. Il ne faut donc pas mentionner les plus-values réalisées au cours de cet exercice, mais dont l imposition est différée de 2 ans : plus-values à long terme réalisées à la suite de la perception d indemnités d assurances ou d expropriation. Dans la 2 e case, sont mentionnées les plus-values taxées selon les règles prévues pour les particuliers. Guide des déclarations fiscales 3 ª Lamy S.A

16 Les dispositions des articles 39 et 40 de la loi n du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée par la loi n du 6 août 2004, garantissent les droits des personnes physiques à l égard des traitements des données à caractère personnel. N IMPRIMERIE NATIONALE PO Février F N * Internet-DGI A IDENTIFICATION Formulaire obligatoire (art. 53 A ou 302 septies A bis du Code Général des Impôts) C RÉCAPITULATION DES ÉLÉMENTS D IMPOSITION (voir renvois page 4) 1 Résultat fiscal Bénéfice col. 1, Déficit col. 2 (report XN ou XO du 2058 A ou 370 ou 372 du 2033 B) 2 Revenus de valeurs et capitaux mobiliers (compris dans les résultats ci-dessus) Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux Exercice ouvert le Régime simplifié d imposition ou réel normal et clos le Option pour la comptabilité super-simplifiée TVA Adresse du service où doit être déposée cette déclaration Identification du destinataire Préciser : l ancienne adresse en cas de changement : le téléphone : 5 Plus-values à long terme imposables au taux de 16 % Exonération ou abattement pratiqué Revenus exonérés de l impôt sur le revenu... a à déduire : quote-part des frais et charges correspondants... b revenus nets exonérés (a b)... c Revenus soumis à l impôt sur le revenu... d 3 Total 4 Bénéfice imposable (col. 1 col. 2) ou Déficit déductible (col. 2 col. 1) afférentes aux revenus de valeurs mobilières Crédits d impôts pour adhésion à un groupe de prévention agréée sur les plus-values à long terme imposables au taux de 16 % taxées selon les règles prévues pour les particuliers à long terme dont l imposition est différée de 2 ans ( art. 39 quindecies I-1 du CGI,) Montant du crédit d impôt en faveur de la recherche Crédits d impôts pour investissement en Corse sur le bénéfice Nom, adresse, téléphone, télécopie : du comptable et/ou du conseil * du CGA n d agrément du CGA Visa et cachet des membres de l Ordre des experts-comptables ** * Préciser dans le cadre ci-dessus s il fait ou non partie du personnel salarié de l entreprise (S : Salarié, I : Indépendant). ** Lorsque l adhérent d un centre de gestion agréé a opté pour la procédure TDFC (adhésion globale), la partie relative au visa de l expert-comptable devra comporter les informations suivantes : nom de l expert-comptable et du cabinet d expertise-comptable, n SIRET du cabinet. Montant du crédit d impôt formation Crédit d impôt en faveur de l apprentissage bis N 2031 (2006) Timbre à date du service (cocher la ou les cases correspondantes) Adresse du déclarant (quand celle-ci est différente de l adresse du destinataire) et/ou adresse du domicile de l exploitant si elle est différente de l adresse de la direction de l entreprise : Activités exercées (souligner l activité principale) : Personne inscrite au répertoire des métiers (cochez la case) à court terme et à long terme exonérées bis dont plus-values à long terme exonérées (art. 151septies A du CGI) ter Col. 1 Col. 2 Total c + d... 6 Entreprises nouvelles art. 44 sexies ou implantées en zones franches urbaines, art. 44 octies ies ou en zone franche Corse art. 44 decies 7 Imputations 8 BIC non professionnels Calcul effectué sur le tableau n 2031 ter Insp./IFU N dossier N Siret Code APE Jeunes entreprises innovantes (art. 44 sexies A) Pôle de compétitivité (art. 44 undecies) Autres dispositifs bis Autres imputations Crédit d impôt famille bis a - BÉNÉFICE b - DÉFICIT c - PLUS-VALUE 9 Contribution annuelle sur les revenus locatifs (article 234 nonies à 234 quindecies du CGI) (Immeubles achevés depuis plus de 15 ans) ( Cette rubrique n est pas à servir pour les sociétés de personnes (voir notice 2032 ou 2033-not) B DIVERS Recettes nettes soumises à la CRL 2,50 % Facilitez-vous l impôt et faites vos démarches sur internet avec le site À..., le... Signature et qualité du déclarant La charte du contribuable : des relations entre l administration fiscale et le contribuable basées sur les principes de simplicité, de respect et d équité. Disponible sur et auprès de votre service des impôts. Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

17 Déclarations n os 2031, 2031 bis et 2031 ter : Impôt sur le revenu/bic Formulaire obligatoire (art. 53 A ou 302 septies A bis du Code général des Internet-DGI IMPÔT SUR LE REVENU ANNEXE À LA DÉCLARATION N 2031 F N 2031 BIS (2006) Désignation de l entreprise : et date de clôture de l exercice : (À ne remplir que sur les exemplaires en continu) D RÉPARTITION DES BÉNÉFICES ET DES DÉFICITS DES SOCIÉTÉS (voir renvois page 4) Ce cadre ne concerne que les sociétés en nom collectif et assimilées, les sociétés en commandite simple, les sociétés en participation et les sociétés créées de fait qui n ont pas opté pour le régime fiscal des sociétés de capitaux, les sociétés à responsabilité limitée et les sociétés en commandite simple de caractère familial ayant opté pour le régime fiscal des sociétés de personnes, ainsi que les groupements d intérêt économique et les sociétés de copropriétaires de navires (art et 48-2 ann. III au CGI). (Si ce cadre est insuffisant, joindre à la présente déclaration un état du même modèle) BIC «B» Quote-part du bénéfice ou du ou déficit à prendre en considération pour le calcul de la base BIC non d imposition à l impôt professionnelment, à l impôt sur les sur le revenu ou, éventuelle- «M» sociétés Identification, adresse, qualité (associé, associé-gérant, etc.) des associés, personnes physiques ou morales Quote-part des plus-values imposables au taux réduit Sociétés en commandite simple montant des bénéfices distribués aux commanditaires au cours de l année E BIC NON PROFESSIONNELS Ce cadre concerne : 1 - les résultats des loueurs en meublés non professionnels (personnes non inscrites en qualité de loueur en meublé au RCS et qui réalisent des recettes annuelles inférieures à ou qui retirent de cette activité moins de 50 % de leurs revenus ; seuls sont concernés les loueurs en meublés non professionnels qui ont renoncé au bénéfice du régime micro-entreprise) et des membres non professionnels de copropriété de cheval de course ou d étalon, quelle que soit la date à laquelle les activités ont été créées ; 2 - pour leur montant total, les résultats des autres activités industrielles ou commerciales exercées à titre non professionnel et créées, étendues ou adjointes à compter du 1 er janvier Sont exercées à titre non professionnel les activités qui ne comportent pas la participation personnelle, continue et directe de l un des membres du foyer fiscal à l accomplissement des actes nécessaires à ces activités ; 3 - une fraction du résultat des activités mentionnées au 2 créées, étendues ou adjointes avant le 1 er janvier 1996, correspondant aux investissements réalisés à compter de cette date. Remarque : coexistence au sein d une même entreprise d une activité exercée à titre professionnel et d une activité exercée à titre non professionnel mentionnée au 1 à 3 ci-dessus. Le résultat de l activité exercée à titre non professionnel doit faire l objet d une déclaration séparée, sauf s il s agit de la quote-part de résultat d une copropriété de cheval de course ou d étalon ou si l activité consiste en la location meublée non professionnelle ou est exercée dans le cadre d une société de personnes. Dans ces derniers cas, le résultat de l activité exercée à titre non professionnel est déclaré ligne 8 du tableau n 2031, tandis que le résultat de l activité professionnelle figure ligne 4 de ce tableau. Préciser, dans une note jointe à la présente déclaration, les éléments retenus pour la détermination du résultat de l activité non professionnelle lorsque ceux-ci ont été portés aux lignes WQ et XG du tableau n 2058 A ou lignes 330 et 350 du tableau n 2033 B. Une note distincte sera rédigée pour chaque activité non professionnelle. Les membres de copropriétés de navire non professionnels doivent mentionner leur quote-part dans les résultats de la copropriété, diminuée de l amortissement de leur part des frais financiers supportés pour cette acquisition ; un tableau d amortissement, dont le modèle figure dans l instruction du 16 janvier 1996 (BOI 4 G-1-96), doit être joint à la présente déclaration. Guide des déclarations fiscales 3 ª Lamy S.A

18 Déclaration n o 1003 K : Taxe professionnelle 2007 Déclaration n o 1003 K : Taxe professionnelle Présentation Les redevables de la taxe professionnelle sont tenus de déclarer avant le 1 er mai 2006 (délai reporté au 2 mai), les éléments d imposition de l année précédente, dans chacune des communes où ils disposent de locaux ou de terrains professionnels. Les délais de dépôt des déclarations font régulièrement l objet de report. Ces éléments serviront à établir les impositions dues au titre de l année Personnes assujetties à la déclaration La déclaration annuelle n o 1003 K doit être souscrite par les redevables qui ont réalisé, pendant l exercice de 12 mois clos en 2005 ou, à défaut, pendant l année civile 2005 des recettes supérieures à : E, s ils sont prestataires de services ; E, s ils emploient au moins 5 salariés et sont titulaires de bénéfices non commerciaux (BNC), agents d affaires ou intermédiaires de commerce ; E, s ils exercent une autre activité. Les redevables dont l activité comporte, en même temps, des ventes et des prestations de services sont astreints à la déclaration n o 1003 K si leur chiffre d affaires pondéré excède E. Le chiffre d affaires pondéré est obtenu en affectant : du coefficient 1, les recettes provenant des prestations de services ; du coefficient 0,4, les recettes provenant de l activité de ventes. Si l activité adébuté au cours de l année 2005, les recettes sont ajustées à l année, chaque mois commencé étant compté comme un mois entier. L exploitant qui a cessé son activité en 2005 ou avant le 1 er mai 2006, n a pas à déposer de déclaration n o 1003 K. Siunétablissement doit être fermé entre le 1 er mai et le 31 décembre 2006, le contribuable doit en informer le service des impôts compétent et souscrire une déclaration rectificative 2007 avant le 31 décembre Les redevables de la taxe professionnelle qui, en fonction des critères ci-dessus, ne sont pas tenus de déposer une déclaration n o 1003 K, doivent néanmoins, fournir des déclarations simplifiées n o 1003 SK, dès lors qu ils sont imposables dans 2 ou plusieurs communes. En ce cas, ils doivent présenter une déclaration n o 1003 SK par commune. 5-Déclarations spéciales et exonération Les redevables qui bénéficient d une exonération temporaire de taxe professionnelle pour l un quelconque des motifs énumérés ci-après doivent, cependant, souscrire la déclaration n o 1003 K. Guide des déclarations fiscales 1 ª Lamy S.A

19 592 Déclaration n o 1003 K : Taxe professionnelle 2007 Les déclarations spéciales présentant une demande d exonération sont disponibles dans les centres des impôts. Chacune est adaptéeàun motif particulier. La déclaration n o 1465 concerne les demandes : d exonération facultative, présentées dans le cadre de l aménagement du territoire et dans les territoires ruraux de développement prioritaire (CGI, art et CGI, art B) ; d exonération de droit, dans les zones de revitalisation rurale (CGI, art A). La déclaration n o 1518 A concerne la demande d abattement sur la valeur locative : des installations antipollution, achevées depuis le 1 er janvier 1992 ; des matériels destinés àéconomiser l énergie ou à réduire le bruit, matériels acquis ou créés depuis le 1 er janvier 1992 (CGI, art A) ; La déclaration n o 1466 E concerne la demande d exonération dans les pôles de compétitivité dont peuvent bénéficier, sous conditions, les entreprises qui y sont implantées. a) Présentation de la demande sur papier libre En principe, toute demande d exonération de taxe professionnelle peut être présentée sur papier libre ; mais, pour être retenue, elle doit indiquer tous les éléments de nature à justifier le bien-fondé de la demande. C est pourquoi il convient d utiliser les formulaires existants. Mais, pour d autres motifs d exonération, il n existe pas de formulaire spécifique. Il s agit de : l exonération des entreprises de spectacle et des établissements de spectacle cinématographique (CGI, art A). Sont concernées les entreprises de spectacles vivants visés au 1 o de l article 1464 A du CGI, ainsi que les établissements de spectacle cinématographique qui réalisent moins de entrées en moyenne hebdomadaire et qui bénéficient d un classement «art et essai» au titre de l annéederéférence. Cette exonération est accordée sans formalité particulière, mais il est toutefois recommandé de joindre à la déclaration n o 1003 K une note indiquant que les conditions de l exonération soit remplies ; l exonération des entreprises nouvelles (CGI, art B et CGI, art A). Il concerne les entreprises réellement nouvelles et bénéficiaires de l exonération d IS. Ces entreprises peuvent sous certaines conditions être exonérées de taxe professionnelle au titre des 2 années suivant celle de leur création. Cette exonération est aussi ouverte aux professions libérales : exercées sous forme de sociétés soumises à l IS ; qui emploient 3 salariés, au moins, à la clôture du premier exercice et au cours de chaque exercice de la période où le dispositif s applique ; REMARQUES Si un établissement bénéficie des conditions requises pour demander, aussi bien cette exonération des entreprises nouvelles, que celle prévue à l article 1465 du CGI, dans le cadre de l aménagement du territoire, il doit opter pour l une ou l autre de ces exonérations. L option est irrévocable. l exonération des jeunes entreprises innovantes : instaurée par la loi de finances pour 2004, cette mesure prévoit que les jeunes entreprises innovantes existant au 1 er janvier 2004 ou créées entre cette date et le 31 décembre 2013 qui réalisent des projets de recherche et développement peuvent, sous certaines conditions, être exonérées de taxe professionnelle pour une durée de 7 ans maximum ; l exonération en faveur de certains médecins, auxiliaires médicaux et vétérinaires. Les collectivités locales sont habilitées (par une délibération prise avant le 1 er juillet de chaque année) à exonérer de la taxe professionnelle, pour 2 à 5 ans, certains médecins et auxiliaires médicaux qui exercent leur activité, pour la 1 re fois, à titre libéral, dans des communes de moins de habitants ou dans une zone de revitalisation rurale. Cette mesure concerne également certains vétérinaires. Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

20 F N * 08 Formulaire obligatoire en vertu de l article 1477 du Code général des impôts TAXE PROFESSIONNELLE 2007 RENSEIGNEMENTS RELATIFS À L ANNÉE 2005 ou, en cas de début d activité en 2005 à la période du... au 31 décembre 2005 DÉPARTEMENT : COMMUNE DU LIEU D IMPOSITION : Déclaration n o 1003 K : Taxe professionnelle 2007 N 1003 (Janvier 2006) Réservé FISCALITÉ DIRECTE LOCALE TP TIMBRE À DATE DU SERVICE Renvoyer un exemplaire AVANT LE 1 er MAI 2006 au service des impôts ci-dessus auquel vous pouvez vous adresser pour tous renseignements. ou téléphonez au :... ou messagerie :... La charte du contribuable : des relations entre l administration fiscale et le contribuable basées sur les principes de simplicité, de respect et d équité. Disponible sur et auprès de votre service des impôts. RECTIFIER, si nécessaire, les informations éditées ci-dessus concernant le destinataire A IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE 1. NOM et PRÉNOMS ou DÉNOMINATION Compléter ou rectifier dans la partie droite les mentions absentes ou erronées ou Dénomination ACTIVITÉS EXERCÉES Activité principale Activité secondaire ADRESSE PRINCIPALE DANS LA COMMUNE Désignation de la tour, du bâtiment (éventuellement) N IMPRIMERIE NATIONALE PO Mars N dans la voie, type et nom de la voie Nom du lieu-dit (éventuellement) Code postal et commune de destination ou bureau distributeur ADRESSE DU PRINCIPAL ÉTABLISSEMENT S IL EST SITUÉ HORS DE LA COMMUNE Code postal et commune Numéro SIRET de l établissement : 6. CODE de l activité principale de l établissement (APE) : 7. INSCRIPTION AU RÉPERTOIRE DES MÉTIERS : NOM ET ADRESSE DE LA PERSONNE AYANT ÉTABLI LA DÉCLARATION SI ELLE NE FAIT PAS PARTIE DU PERSONNEL SALARIÉ DE L ENTREPRISE TÉLÉPHONE : OUI NON À..., le... SIGNATURE : Guide des déclarations fiscales 2 ª Lamy S.A

IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux

IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux N 085 * 0 Formulaire obligatoire (art. 53 A ou 30 septies A bis du Code Général des Impôts) IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux N 03 (008) Timbre à date du service Exercice ouvert

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux

IMPÔT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux Les dispositions des articles 39 et 0 de la loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée par la loi n 200-801 du 6 août 200, garantissent les droits des

Plus en détail

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP)

L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) L IMPÔT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES (IRPP) Qu est ce que l IRPP? L impôt sur le revenu des personnes physiques en abrégé (IRPP) est : un impôt direct qui frappe le revenu net global des personnes

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

REEL D'IMPOSITION I. LE REGIME DU REEL NORMAL II. LE REGIME DU REEL SIMPLIFIE

REEL D'IMPOSITION I. LE REGIME DU REEL NORMAL II. LE REGIME DU REEL SIMPLIFIE REEL D'IMPOSITION 02/08/2012 Il existe aujourd hui trois modes d imposition des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) qui sont fonction du volume d affaires de l entreprise : le régime du bénéfice

Plus en détail

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)...

PARTIE 1 L IMPOSITION DU RÉSULTAT DANS LE CADRE DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Titre 1. Les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)... TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 I. L impôt... 1 II. Les classifications usuelles des impôts et des taxes... 3 III. Le rendement des différents impôts et taxes... 5 IV. Les sources du droit fiscal...

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 1 e r E X E M P L A I R E D E S T I N É À L A D M I N I S T R A T I O N. DGFiP N 2033-A 2014 @internet-dgfip

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 1 e r E X E M P L A I R E D E S T I N É À L A D M I N I S T R A T I O N. DGFiP N 2033-A 2014 @internet-dgfip N 0956 6 Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) ➀ BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 0 @internet-dgfip Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Durée

Plus en détail

Échéancier. 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015

Échéancier. 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015 17 Obligations fiscales MARDI 5 MAI 2015 Contribuables relevant des BIC : Entreprises relevant du régime réel normal ou simplifié (quelle que soit la date de clôture de l exercice 2014) : déclaration des

Plus en détail

Impôts 2015. Revenus des valeurs et capitaux mobiliers. les revenus imposables. les revenus exonérés d impôt sur le revenu. quelle imposition?

Impôts 2015. Revenus des valeurs et capitaux mobiliers. les revenus imposables. les revenus exonérés d impôt sur le revenu. quelle imposition? Impôts 2015 Revenus des valeurs et capitaux mobiliers les revenus imposables les revenus exonérés d impôt sur le revenu quelle imposition? abattements, crédits d impôt, prélèvements sociaux Les revenus

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. DGFiP N 2033-A 2012 @internet-dgfip

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. DGFiP N 2033-A 2012 @internet-dgfip N 0956 Q Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 0 @internet-dgfip Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Néant

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098 N 0956 7 Formulaire obligatoire (article 0 septies BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 05 A bis du Code général des impôts) ➀ Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Néant * Durée de

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le chiffre d'affaires

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

Régime fiscal de la marque

Régime fiscal de la marque 29 avril 2008 Régime fiscal de la marque Par Véronique STÉRIN Chargée d études et de recherche Institut de recherche en propriété intellectuelle-irpi et Valérie STÉPHAN Responsable du département fiscal-dgaepi

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210

http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210 http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/calendrier?espid=2&pageid=prof_cal_gene&sfid= 210 1 Vos échéances en 2014 13 janvier Entreprises soumises à la TVA Date limite de dépôt de la DEB (déclaration

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU

PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES PREMIERE PARTIE : PRINCIPES GENERAUX DE L IMPOT SUR LE REVENU PLAN 1.Définition et caractéristiques 2. la territorialité 3.Les revenus imposables 31 Les revenus

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20...

IMPÔT SUR LE REVENU GLOBAL ANNÉE 20... RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Série G N 1(2000) DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS WILAYA DE Matricule fiscal... Indiquer ci-contre la lettre et le numéro d article de votre imposition établie

Plus en détail

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE IMPOSABLE À L I.R.C.M. : OUI NON CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE IMPOSABLE À L I.R.C.M. : OUI NON CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION BP 80-98713 PAPEETE Tél. 40 46 13 13 Fax. 40 46 13 01 www.impot-polynesie.gov.pf C20 IO 017 IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS Déclaration relative à l exercice du... au... IDENTIFICATION

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE QUI SOUSCRIT CETTE DECLARATION?

NOTICE EXPLICATIVE QUI SOUSCRIT CETTE DECLARATION? N 51 275 # 01 2777-D-Not DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS PRÉLÈVEMENT FORFAITAIRE LIBÉRATOIRE ET PRELEVEMENTS SOCIAUX DUS A LA SOURCE SUR LES REVENUS DISTRIBUES ET

Plus en détail

pour remplir votre déclaration de revenus 2014 - gamme Multihabitation SCPI Robien et Borloo

pour remplir votre déclaration de revenus 2014 - gamme Multihabitation SCPI Robien et Borloo NOTICE EXPLICATIVE pour remplir votre déclaration de revenus 2014 - gamme Multihabitation SCPI Robien et Borloo Cette notice explicative, qui accompagne les éléments personnalisés de votre fiscalité 2014,

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Fiscalité I. Les différents régimes fiscaux II. La TVA III. Imposition des bénéfices IV.Taxes diverses et exonérations fiscales V. Les Centres de Gestion Agréés I.

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006 2044 spéciale N 10335 11 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2006 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE QUI SOUSCRIT CETTE DÉCLARATION?

NOTICE EXPLICATIVE QUI SOUSCRIT CETTE DÉCLARATION? N 2777-D-NOT N 51275 # 07 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS PRÉLÈVEMENT FORFAITAIRE ET PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX DUS À LA SOURCE SUR LES REVENUS DISTRIBUÉS ET LES INTÉRÊTS

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014

CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014 CORRIGE EXAMEN DU 9 DECEMBRE 2014 Sujet 1-6 points 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois composantes - 1 point Le coefficient de déduction permet de déterminer pour chaque bien ou service

Plus en détail

CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE

CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE CHAPITRE 9 NOTIONS FONDAMENTALES DE FISCALITE Les résultats de toute activité industrielle et commerciale sont soumis à imposition. Ces impôts servent notamment à financer les charges de l Etat et des

Plus en détail

Simulateur EIRL Notice et exemple commenté

Simulateur EIRL Notice et exemple commenté Simulateur EIRL Notice et exemple commenté 1 er janvier 2011 1 Sommaire 1. Données relatives à l entreprise... 4 2. Renseignements relatifs au foyer fiscal... 5 3. Le comparatif... 6 4. Détails du calcul...

Plus en détail

FICHE. La présentation du système fiscal français 1 LA DÉFINITION ET LES CARACTÉRISTIQUES DE L IMPÔT

FICHE. La présentation du système fiscal français 1 LA DÉFINITION ET LES CARACTÉRISTIQUES DE L IMPÔT La présentation du système fiscal français FICHE 1 1 LA DÉFINITION ET LES CARACTÉRISTIQUES DE L IMPÔT L impôt constitue un prélèvement pécuniaire obligatoire effectué par l État et les collectivités publiques

Plus en détail

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société).

L AFFECTATION DES RESULTATS. Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). L AFFECTATION DES RESULTATS Objectif(s) : o Affecter un résultat selon la forme juridique de l'entreprise (individuelle ou société). Pré-requis : o Double détermination du résultat. Modalités : o o o Principes,

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN N 2048_SM-M (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS DE PARTS DE SOCIÉTÉS À PRÉPONDÉRANCE IMMOBILIÈRE Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Texte n DGI 2013/13 NOTE COMMUNE N 13/2013. OBJET : Détermination du tableau de détermination du résultat fiscal

Texte n DGI 2013/13 NOTE COMMUNE N 13/2013. OBJET : Détermination du tableau de détermination du résultat fiscal BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/03/12 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/13 NOTE COMMUNE N 13/2013 OBJET : Détermination du tableau de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux

IMPOT SUR LE REVENU Bénéfices industriels et commerciaux Les dispositions des articles 9 et 0 de la loi n 78-7 du 6 janvier 978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, modifiée par la loi n 00-80 du 6 août 00, garantissent les droits des personnes

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2015 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2013 N 2048-IMM-SD (03-2013) @internet-dgfip

cerfa ANNÉE 2013 N 2048-IMM-SD (03-2013) @internet-dgfip cerfa N 12359*11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2013 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE IMMOBILIERS TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION

Plus en détail

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX I. Différentes formes juridiques d exercice de son activité : L entreprise individuelle ou la Société - A :

Plus en détail

Soirée Débat: Entrepreneurs individuels, auto-entrepreneurs : pourquoi ne pas changer de structure juridique pour l EIRL?

Soirée Débat: Entrepreneurs individuels, auto-entrepreneurs : pourquoi ne pas changer de structure juridique pour l EIRL? Soirée Débat: Entrepreneurs individuels, auto-entrepreneurs : pourquoi ne pas changer de structure juridique pour l EIRL? Intervenant :Nicolas CAMPELS PRESENTATION DE L EIRL Pourquoi? Ce nouveau statut

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL

DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL DCG session 2011 UE4 Droit fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET CONTROLE FISCAL 1. Quelles sont les composantes et la valeur des coefficients de déduction applicables : -

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43

Droit fiscal. Chapitre 6 - Les règles applicables aux entreprises partiellement soumises à la TVA... 43 Sommaire Droit fiscal Chapitre 1 - Introduction générale au droit fiscal... 7 PARTIE 1 - La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 2 - Le champ d application de la TVA... 15 Chapitre 3 - La territorialité

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices agricoles

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices agricoles Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices agricoles Régime du forfait Ce régime s'applique lorsque la moyenne des recettes (TVA comprise) mesurée sur deux années consécutives ne dépasse pas 76 300

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 26 avril 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Ø Pacte national pour la

Plus en détail

fiscalité 2015/16 Daniel Freiss Brigitte Monnet Conseiller éditorial : Daniel Sopel

fiscalité 2015/16 Daniel Freiss Brigitte Monnet Conseiller éditorial : Daniel Sopel fiscalité 2015/16 Daniel Freiss Brigitte Monnet Conseiller éditorial : Daniel Sopel Dans la même collection Droit de l immobilier 2015/2016 Droit des assurances 2015/2016 Droit du travail 2015/2016 Droit

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E N 51306 # 05 N 3517-S NOT-CA12/CA12E @ Internet DGFiP DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E Ce

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015

LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 LE CREDIT BAIL IMMOBILIER Février 2015 CREDIT BAIL IMMOBILIER - Sommaire 2 DEFINITION 3 Crédit-bail 3 Différents types de crédits-bails 3 ASPECTS COMPTABLES ET FISCAUX 4 Pendant la période couverte par

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE

KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE KIT FISCAL LMNP EHPAD MARTINIQUE PERSONNE PHYSIQUE ou INDIVISION PRESENTATION DE NOTRE ENVOI ORDRE DE MISSION Loueur en meublé non professionnel Page 1 MANDAT DE GESTION FISCALE Pages 2 & 3 OPTIONS FISCALES

Plus en détail

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. CAPITAL ET RESERVES 101 Capital 105 Ecarts de réévaluation 106 Réserves 1063 Réserves statutaires

Plus en détail

Nature de L obligation

Nature de L obligation CALENDRIER DES PRINCIPALES OBLIGATIONS FISCALES Date limite Nature de L obligation 2 janvier Droits de timbre payés au moyen de machines à Paiement des droits dus au mois précédent. Dispositions du Code

Plus en détail

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 FISCALITÉ IMMOBILIÈRE Taxe sur certaines plusvalues immobilières CGI. art. 1609 nonies G Instauration

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013

Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013 Crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) 24 avril 2013 Les étapes de la création du crédit d impôt en faveur de la compétitivité et de l emploi (CICE) Pacte national pour la croissance,

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

KIT FISCAL RESIDENCE LMNP «Le Flaugergues»

KIT FISCAL RESIDENCE LMNP «Le Flaugergues» KIT FISCAL RESIDENCE LMNP «Le Flaugergues» Vous trouverez ci-joint le «KIT FISCAL LMNP» du Cabinet AUGEFI. Si vous optez pour les services de notre cabinet, nous vous demandons de bien vouloir remplir

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/35/09 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 OBJET : Régime fiscal des sociétés

Plus en détail

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA BORDEREAU DE RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA Code adhérent : Nom et prénom / Raison Sociale : 0GID00 Informations Identification

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL)

LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL) LA DÉCLARATION DE TVA CA3 (REGIME DU RÉEL NORMAL) I. GÉNÉRALITES Lorsqu elle est soumise au régime du réel normal (1), l entreprise doit calculer, chaque mois, le montant de la TVA due à l état. Celle-ci

Plus en détail

OCTROI DE MER ET OCTROI DE MER REGIONAL

OCTROI DE MER ET OCTROI DE MER REGIONAL DIRECTION GÉNÉRALE DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS N OCTROI DE MER ET OCTROI DE MER REGIONAL Déclaration relative au trimestre N 9*0 Formulaire obligatoire en vertu des dispositions de l'article de la

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA RECHERCHE

CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA RECHERCHE N 2069 A N 11081 11 (Art. 244 quater B du CGI) Dépenses engagées au titre de 2008 CRÉDIT D IMPÔT EN FAVEUR DE LA RECHERCHE Exercice ouvert le Clos le Cachet du Service Nom et prénoms ou dénomination et

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal Abdelwaret KABBAJ Expert-comptable diplômé en France Fondateur du cabinet Kabbaj Erradi advisory firm: Conseil en fiscalité des entreprises et des individus Formations fiscales Marocaines et internationales

Plus en détail

2014 INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00

2014 INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 Adh. n Nom : Profession : 2014 INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 Libellés IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique Code Activité de la famille comptable Code Activité Libre PERIODE Date de

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF PASSIF. DGFiP N 2033-A 2012 AGREMENT DGFIP C5112.10010

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF PASSIF. DGFiP N 2033-A 2012 AGREMENT DGFIP C5112.10010 AGREMENT DGFIP C51.10010 N 10956 Q 14 Formulaire obligatoire (article 302 septies A bis du Code général des impôts) BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 2033-A 20 Désignation de l entreprise LES PAPILLONS DE CHARCOT

Plus en détail

REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS

REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS N 51275 # 04 N 2777-D-Not @internet-dgfip DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS PRÉLÈVEMENT FORFAITAIRE LIBÉRATOIRE ET PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX DUS À LA SOURCE SUR LES REVENUS

Plus en détail

téléprocédures des professionnels

téléprocédures des professionnels téléprocédures des professionnels Fiche technique Les téléprocédures fiscales : c est quoi? Les téléprocédures permettent aux professionnels de déclarer et de payer les principaux impôts en utilisant des

Plus en détail

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998

Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Corrigé de l'épreuve de fiscalité du certificat de révision comptable Session principale - Juin 1998 Question 1 : Il s agit de la réalisation simultanée de deux projets, l un de renouvellement et l autre

Plus en détail

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014)

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières 2 SOMMAIRE PAGES INTRODUCTION 3 I) Schéma illustratif

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

tifawt.com Impôt sur le revenu

tifawt.com Impôt sur le revenu IR L impôt sur le revenu s applique aux revenus et profits des personnes physiques et des personnes morales et n ayant pas opté pour l impôt sur les sociétés. Impôt sur le revenu Elaboré par Abderrahmane

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 PARIS, le 19/08/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 OBJET : Mise en oeuvre de la convention nationale des médecins généralistes et spécialistes

Plus en détail

1er EXEMPLAIRE DESTINÉ A L'ADMINISTRATION

1er EXEMPLAIRE DESTINÉ A L'ADMINISTRATION AGREMENT DGFIP C50.004 A bis du Code général des impôts) BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 033-A00 Formulaire obligatoire (article 30 septies Désignation de l'entreprise Adresse de l'entreprise 66 AVENUE PHILIPPE

Plus en détail

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012

Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 2044 spéciale N 10335 17 Déclaration spéciale des revenus fonciers 2012 Pour remplir cette déclaration, qui est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042, veuillez vous reporter à la

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2).

revenus locatifs perçus au titre de conventions d occupation précaire (2). Secrétariat Général Direction des finances NOT99R315DFI Note à l'attention de Mesdames et Messieurs les Chefs des services financiers sous couvert de Mesdames et Messieurs les Délégués régionaux et Directeurs

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail