Connaître l enseignement agricole en Rhône-Alpes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Connaître l enseignement agricole en Rhône-Alpes"

Transcription

1 Connaître l enseignement agricole en Rhône-Alpes 2011/2012 L enseignement et la formation professionnelle aux métiers de l agriculture, de la forêt, de la nature et des territoires

2

3 Connaître l enseignement agricole Rhône-Alpes Éditorial du DRAAF p2 1. L'enseignement agricole régional en chiffres p4 Les effectifs d élèves et les évolutions L'apprentissage Les résultats aux examens (juin 2011) L'insertion professionnelle 2. Les cursus de formation et de certification p10 La rénovation de la voie professionnelle La réforme du lycée La formation professionnelle continue La Validation des Acquis de l Expérience : l expérience valorisée 3. Le projet régional pour l'enseignement agricole p18 Les axes et les objectifs, le plan d'action 4. Les enjeux des politiques publiques dans l'enseignement agricole p20 - L'alimentation : prise en compte du PNA, s'alimenter autrement - Produire autrement : l'implication des exploitations des établissements - L'ouverture à l'international : accueillir et échanger - L'ouverture culturelle et l'animation du territoire - Les espaces numériques de travail : Travailler autrement - La mission insertion et la lutte contre le décrochage scolaire - Les internats d excellence Annexes p31

4 Editorial du DRAAF Voici la première édition du dossier «Connaître l enseignement agricole de Rhône- Alpes». Notre ambition est de présenter, de façon approfondie, les différentes facettes du service public d éducation dans nos domaines de compétences, afin de faciliter l information des usagers. L enjeu est de former des jeunes et des adultes aux métiers de l agriculture, de l alimentation, de la forêt, de la nature et des territoires, et de les conduire sur des parcours de réussite scolaire, d insertion professionnelle et d équilibre personnel. Pour atteindre ces objectifs, l enseignement agricole s est engagé dans des réformes pédagogiques substantielles et notamment la rénovation de la voie professionnelle ( ), des Brevets de Technicien Supérieur, du lycée et cette année du Baccalauréat Technologique. L Autorité Académique s est dotée également d un Projet Régional pour l Enseignement Agricole (PREA ) en cohérence parfaite avec le Projet stratégique et de performance de la DRAAF ainsi qu avec le Projet régional de l agriculture durable (PRAD) qui sont les outils du pilotage régional des politiques du ministère de l agriculture, de l alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l aménagement du territoire. La structuration de notre enseignement agricole, l implantation de ses 94 établissements publics et privés dans les territoires rhône-alpins sont le fruit de l histoire, de la grande diversité des territoires et des choix stratégiques effectués au cours des dernières années. Notre souci est de préserver cet équilibre qui répond à des besoins identifiés et reconnus. A ce titre, les projets et valeurs des différentes composantes (public et privé) doivent pouvoir s exprimer et avoir toute leur place. De même, la diversité des voies de formation initiale (scolaire et apprentissage) nous permet de privilégier la complémentarité et donner ainsi aux établissements la possibilité de répondre aux attentes des différents publics d apprenants. Gilles PELURSON Directeur régional de l alimentation, de l agriculture et de la forêt Rhône-Alpes 2

5 Des formations et des métiers 100% nature. Les 5 missions L'enseignement agricole relève du ministère de l'agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l Aménagement du territoire. Le code rural lui confie 5 missions : assurer une formation générale, technologique et professionnelle initiale et continue participer à l'animation du milieu rural contribuer à l'insertion scolaire des jeunes, à leur insertion sociale et professionnelle comme à celle des adultes contribuer aux activités de développement, d'expérimentation et d innovation agricole et agroalimentaire participer aux actions de coopération internationale, en favorisant les échanges et l'accueil d'élèves, d'apprentis, d'étudiants, de stagiaires et d'enseignants. Les diplômes délivrés Niveaux I et II : diplômes d'ingénieurs, de vétérinaires, paysagistes, doctorats, masters, licences, professionnelles. Niveau III : BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole), CS. Niveau IV : Baccalauréats professionnel, technologique et général, Brevet Professionnel (BP), CS. Niveau V : CAPA (Certificat d'aptitude Professionnelle Agricole), BEPA (Brevet d'études Professionnelles Agricoles), BPA (Brevet Professionnel Agricole), CS. Pour l ensemble de l enseignement et la formation professionnelle aux métiers de l agriculture, de la forêt, de la nature et des territoires, l autorité académique est représentée par le directeur régional de l alimentation, de l agriculture et de la forêt de la région concernée. (Voir décret du 11/02/2011 en annexe) Des instances permettent le pilotage et l exercice de cette autorité académique (CREA : comité régional de l enseignement agricole Voir article L814-4 du code rural en annexe et CTREA : comité technique régional de l enseignement agricole) 3

6 1. L enseignement agricole régional en chiffres L enseignement agricole Rhône-Alpes, c est 94 établissements répartis sur l ensemble du territoire. Ces établissements sont organisés en 4 «composantes» : enseignement public, privé temps plein (CREAP, UNREP), privé en alternance (MFREO) Environ élèves sont scolarisés dans l enseignement agricole et 2900 apprentis préparent des diplômes relevant du ministère chargé de l agriculture. 11. Les effectifs d élèves 111 Evolution globale des effectifs d octobre Evolution des effectifs d'élèves Nombre d'élèves Année scolaire 112 Evolution par niveau Niveau Cycle ème-3ème BEPA CAPA nde générale et technologique Bac Professionnel agricole Bac Professionnel EN Bac général S Bac technologique BTA BTSA Classe Préparatoire Total Les données sont en cours de traitement. 4

7 Niveau Evolution sur 5 ans Total La rénovation de la voie professionnelle entraine une modification importante de la répartition des effectifs par niveau avec une augmentation du nombre d élèves de niveau 4. Evolution des effectifs d élèves par niveau Niveau 6 Niveau 5 Niveau 4 Niveau 3 Niveau Evolution par secteur d activité Secteur Productions végétales Agro-Equipements Productions Horticoles Vigne et Vin Aquaculture Productions animales ElevageCanin-Félin Cheval Gestion et conduite d exploitation Animalerie Commercialisation Environnement Forêt Travaux Paysagers Gestion de l'eau Agroalimentaire Laboratoire Services aux personnes Général et Technologique

8 Les formations générales et technologiques sont majoritaires du fait du nombre important d élèves en classes de 4 ème -3 ème. Le secteur des services représente le cinquième des effectifs totaux. Les secteurs suivants ont fortement évolué : une nette progression des effectifs pour l aménagement paysager, la commercialisation et le secteur cheval, une baisse des effectifs dans les domaines de la viticulture et de l horticulture. Effectifs par secteur d'activité (hors formations générales et technologiques) Production horticole Environnement IAA Production agricole Aménagement paysager Commercialisation Services 114 Les chiffres de la rentrée 2011 (présents au 3/10/2011) Public Privé Privé Privé TOTAL Temps Plein Rythme Approprié. Total Niveau VI (4ème, 3ème,) Niveau V CAPA, BEPA Niveau IV voies générale et techno (seconde GT, 1ère et Term) Niveau IV voie professionnelle (seconde pro, 1ère et Term) Niveau III (BTSA Post BTSA, Classe préparatoire) TOTAL En comparaison de 2010, les chiffres de la rentrée 2011 se caractérisent par une progression des effectifs d élèves dans l enseignement agricole public et l enseignement privé temps plein tandis qu on observe une certaine stabilité des effectifs dans les établissements en rythme approprié. Cette tendance s inscrit bien dans l objectif d équilibre entre les différentes composantes. 6

9 12. L apprentissage Au 31/12/2010, 2844 apprentis sont inscrits dans des formations relevant du Ministère de l agriculture. Ils sont répartis dans 4 CFA régionaux CFA régional public : 1895 CFA régional MFREO : 445 CFA régional CREAP : 381 CFA IFRIA : 108 et 2 CFA qui portent aussi des formations agricoles : CFA de la CCI26 (CFPF) : 12 apprentis CECOF (Ambérieu) : 3 apprentis 121 Evolution globale Les apprentis Niveau V : 672 Niveau IV : 1113 Niveau III : 1033 Niveau II : 26 Evolution du nombre d apprentis MAAPRAT Le nombre d apprentis dans les formations agricoles est en constante progression pour atteindre près de 2900 apprentis toutes filières confondues. 122 Répartition par secteur professionnel Travaux Paysagers Services Vigne et Vin IAA Agro-Equipements Commercialisation Production agricole Productions horticoles Forêt 156 Environnement +eau 7

10 La production agricole et l aménagement paysager représentent les 2 principaux secteurs employeurs d apprentis. 123 Evolution par secteur Evolution des effectifs d apprentis par secteur d activité (hors production agricole et travaux paysagers) Vigne et Vin Services aux personnes IAA Agro-Equipements Productions horticoles Commercialisation Forêt Environnement+eau Evolution des effectifs d apprentis dans les secteurs production agricole et travaux paysagers Travaux paysagers Production agricole Le nombre d apprentis dans les métiers du paysage et de la commercialisation progresse régulièrement alors que celui de l agroalimentaire diminue. 13. Les résultats aux examens Près de candidats se sont présentés à un examen dans la région Rhône-Alpes en juin Avec 86% de réussite aux examens (tous diplômes confondus), les résultats aux examens sont satisfaisants. Ils sont supérieurs à la moyenne nationale et en progression. Cette tendance est une constante depuis plusieurs années. Voir résultats détaillés en annexe 8

11 14. Insertion professionnelle Des enquêtes d insertion professionnelle sont régulièrement menées auprès des jeunes issus des formations agricoles. Elles montrent un très bon taux d insertion professionnelle. Les dernières enquêtes nationales d insertion professionnelle Le devenir des sortants des formations initiales scolaires professionnelles et technologiques de l'enseignement agricole diplômés en (7 mois après la fin de la formation) Parmi les élèves de la voie scolaire de l'enseignement professionnel technologique agricole qui ont été diplômés en 2009, 51% poursuivent des études, plus souvent par la voie scolaire (34,7%) que par apprentissage (16,2%). La fréquence de ces orientations varie selon le niveau et le secteur de formation. Si les bacheliers technologiques sont les plus nombreux à prolonger leurs études, cela concerne également plus de la moitié des sortants de CAPA et de BEPA. Ceux issus des secteurs de la production et de l'aménagement privilégient l'apprentissage. Les titulaires d'un BTSA de la transformation ou de l'aménagement poursuivent également très majoritairement leurs études, plutôt par la voie scolaire. 66,7% de ceux qui sont entrés sur le marché du travail occupent un emploi : 74,8% des jeunes hommes et 60,6% des jeunes femmes. Cette proportion est plus élevée pour les diplômés du baccalauréat professionnel ou pour ceux du BTSA que pour ceux du CAPA et de BEPA. 72% des emplois des femmes et 51,5% de ceux des hommes correspondent à un contrat à durée déterminée ou à un contrat aidé. Les bénéficiaires de contrat à durée indéterminée et les travailleurs indépendants sont plus nombreux parmi les hommes sortants du secteur de la production ; la part des emplois aidés est plus notable parmi les sortants des secteurs de la transformation et de l'aménagement. Le devenir des diplômés du BTSA en 2007 par la voie scolaire - Enquête 2010 (3 ans après la fin de la formation) Parmi les diplômés 2007 qui ont préparé leur BTSA par la voie scolaire, 55,3% se sont engagés dans une nouvelle formation après l'obtention de leur diplôme. Les trois quarts de ces poursuites d'études visent à acquérir un diplôme de niveau supérieur, une licence professionnelle le plus fréquemment. Parmi les diplômés qui sont entrés dans la vie active, 93,5% occupent un emploi, 33 mois après leur sortie de formation. Près de 1 diplômé sur 5 est agriculteur et 4 sur 10 font partie des professions intermédiaires. Le taux net d'emploi des femmes est moins élevé que celui des hommes (87,9% contre 96,2%) et leurs conditions d'emploi - statuts, postes - moins favorables. Toutes les enquêtes d insertion sont consultables sur le site Chlorofil.fr L insertion professionnelle des apprentis Menées systématiquement 7 mois après leur sortie de formation, les enquêtes d insertion professionnelle des apprentis (IPA) montrent également un très bon taux d emploi. Selon les diplômes préparés, entre 60% et 78% des apprentis sont en emploi 7 mois après leur sortie de formation. 9

12 2- Les cursus de formation et de certification 21. La rénovation de la voie professionnelle La rénovation de la voie professionnelle se poursuit en vue de : Élever le niveau de qualification en augmentant le nombre de jeunes possédant un baccalauréat professionnel (diplôme de niveau IV), tout en limitant les sorties sans qualification. Aligner le baccalauréat professionnel sur les baccalauréats des voies générale et technologique avec un déroulement du parcours en trois ans après la classe de 3ème pour les scolaires. Améliorer la lisibilité de l offre diplômante pour les élèves et pour les employeurs. Favoriser la poursuite d'études et notamment en brevet de technicien supérieur agricole (niveau III) Adapter les parcours aux besoins des élèves en facilitant les passerelles entre filières et cursus de formation Permettre l autonomie pédagogique au niveau des établissements et des équipes Une des grandes innovations de la réforme est la mise en place de : -Enseignements à l initiative des établissements (EIE) -Module d adaptation professionnel (MAP) -Stage collectif d éducation à la santé et au développement durable (SDD) L objectif est de répondre aux besoins particuliers des publics accueillis, de mieux les accompagner ou les orienter. L évaluation devient explicitement liée au référentiel de certification avec une entrée par compétences professionnelles. (Le livret de compétences est actuellement en cours d'expérimentation) Cette disposition doit permettre plus d autonomie dans la mise en œuvre des modalités de formation par les équipes pédagogiques. La rentrée 2009 avait vu la mise en place des secondes professionnelles (première année du cursus Baccalauréat Professionnel en trois ans), dans cinq champs professionnels (Productions animales, Productions végétales-agroéquipements, Nature jardin paysage forêt, Commerce-vente, Alimentation Bio industries- Laboratoire) La rentrée 2010, en suite logique, a vu l ouverture des classes de première correspondantes dont 2 nouvelles spécialités : - Gestion des milieux naturels et de la faune - Laboratoire contrôle qualité A la rentrée 2011, deux nouvelles classes de secondes professionnelles : «services aux personnes et aux territoires» et «technicien en expérimentation animale» ont été mises en place, ainsi qu une nouvelle orientation «activités hippiques» au sein de la seconde professionnelle «productions animales». La rénovation des référentiels de diplôme des BTSA se poursuit. En 2011, deux nouvelles options rénovées sont entrées en vigueur : «Gestion et protection de la nature» et «Gestion et maîtrise de l'eau». A la rentrée 2012, les classes de première professionnelle se mettront en place pour trois nouvelles spécialités de baccalauréat professionnel : «conduite et gestion de l'entreprise hippique», «services aux personnes et aux territoires» et «technicien en expérimentation animale». la rénovation des trois options : «Gestion forestière», «Génie des équipements agricoles» et «Service en espace rural» du BTSA est programmée. 10

13 Les différentes spécialités et options des CAPA seront ensuite progressivement rénovées, dans la perspective de premières mises en œuvre des CAPA rénovés à partir de la rentrée scolaire Les informations sur la rénovation des filières sont en ligne sur 22. La réforme du lycée La réforme du lycée est entrée en vigueur à partir de la rentrée 2010 et se poursuit à la rentrée Au-delà de la rénovation des contenus des formations, cette réforme se traduit par la mise en place de quatre nouveaux dispositifs : l accompagnement personnalisé les stages de remise à niveau les stages passerelles le tutorat. L évolution de l architecture générale de la formation, effective en classe de seconde générale et technologique depuis la rentrée 2010, se poursuit en classe de première à la rentrée 2011 notamment avec la mise en œuvre de nouvelles mesures : la rénovation des programmes, en révisant globalement les contenus et en introduisant deux heures d accompagnement personnalisé en classe de première en 2011 et en classe de terminale en 2012 ; l apprentissage obligatoire de deux langues vivantes en classe de première en veillant à favoriser l enseignement en groupes de compétences la rénovation du système de suivi personnalisé et d orientation des jeunes, avec la possibilité de tutorat, la mise en place de stages de «remise à niveau» et de stages «passerelles» La rénovation de la voie technologique s inscrit également dans cette réforme avec comme objectif de développer l accès des élèves de cette voie de formation à l enseignement supérieur. La série «sciences et technologies de l'agronomie et du vivant» (STAV) du baccalauréat technologique sera rénovée à la rentrée Actions PREA - Renforcer le travail de réflexion collective de l ensemble des composantes sur l'évolution des structures - Faire connaître l enseignement agricole -. Renforcer la présence des professionnels dans la mise en œuvre des modules optionnels et l évaluation 11

14 23. La formation professionnelle continue Les dispositifs de formation professionnelle continue permettent à des actifs (salariés et non salariés) d avoir accès à des périodes de formation pour : - favoriser leur insertion ou leur réinsertion, - permettre leur maintien dans l emploi en se perfectionnant, - envisager des reconversions en acquérant de nouvelles compétences. Les actions de formation sont soit des formations de perfectionnement de courte durée soit des formations qualifiantes ou diplômantes. Il existe aussi des actions de formation continue réglementée avec les dispositifs capacitaires. 231 Les formations qualifiantes et diplômantes Ces formations visent l obtention d une certification professionnelle. Elles sont financées soit dans le cadre des fonds de formation de l entreprise pour les salariés, soit par Pôle Emploi ou le conseil régional pour les demandeurs d emploi. Les diplômes accessibles par la voie de la formation continue sont : - les diplômes de la voie scolaire, technologique ou professionnelle : du CAP au BTS - des diplômes spécifiques à la formation professionnelle continue avec le BPA (Brevet Professionnel Agricole) et le BP (Brevet Professionnel) - des formations qualifiantes avec les certificats de spécialisation (CS) et les titres professionnels En formation continue, les diplômes CAPA, BPA, BP et CS sont délivrés par unités capitalisables (UC). En Rhône-Alpes, pendant la période de 2008 à 2010, 3224 personnes ont effectué une formation en UC (environ 1000 par an). Le tableau ci- dessous présente la répartition des effectifs (inscrits et diplômés) des années 2008, 2009 et Formations BP UC niveau IV BPA UC niveau V CAPA UC niveau V Inscrits 2008 Diplômés 2008 Inscrits 2009 Diplômés 2009 Inscrits 2010 Diplômés 2010 Total Inscrits I Total Diplômes D CS UC Total % D/I Le niveau IV avec le BP est en augmentation et représente plus de 40 % des diplômes. Taux de réussite aux diplômes : le rapport entre les deux grandeurs «inscrits» et «diplômés» ne permet pas de calculer un taux de réussite par année en raison du décalage entre année d inscription et année d obtention du diplôme et la possibilité d obtenir des UC pendant 5 ans. La comparaison sur la totalité de la cohorte 2008 à 2010 permet d avoir une approche de ce taux sans toutefois être définitif. Sur 3 ans, 67 % des inscrits dans une formation en UC obtiennent le diplôme. 12

15 Organisation des formations : Les spécificités du public adulte nécessitent d individualiser la formation et de proposer des modalités diversifiées de formation : en centre, en entreprise, à distance. La Formation Ouverte à Distance (FOAD) permet cette diversification. En Rhône-Alpes, la FOAD a été développée avec la mise en place du Centre Régional de Ressources pour les Formations Ouvertes et à Distance de Rhône-Alpes (CRRFOAD). Ce dispositif permet de répondre au mieux aux besoins des formations à l installation (BP REA) mais aussi de différentes thématiques : agriculture biologique, élevage spécialisé (gibier, caprins ). 232 Les formations de perfectionnement Ce sont des actions de formation ponctuelles de courte durée permettant aux actifs de maintenir et de développer leurs compétences. Ces formations se réalisent avec des financements tels que le Fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant (VIVEA) et le Fonds national d assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles (FAFSEA) ou des fonds européens. Pour exemple : un stage de formation de 3 jours sur «la taille et soins de la vigne» pour les salariés d exploitation viticole ou une formation en Anglais pour des agriculteurs qui veulent mettre en place un accueil à la ferme. Ces actions de formation se développent. Entre 2007 et 2009, on constate une augmentation de 51% du nombre des salariés ayant pu en bénéficier. Toutefois, la marge de progrès reste importante puisque la formation ne touche que 8,4% des salariés agricoles en Rhône-Alpes. Pour les exploitants et collaborateurs, on constate, là aussi, une augmentation sur la même période des bénéficiaires de formation (+15 %). Toutefois, des progrès sont aussi possibles puisque la formation ne touche que 14 % des actifs non salariés (chef d exploitation, conjoint, collaborateurs, associés). 233 Les acteurs de la formation professionnelle continue Dans le domaine de l agriculture, la formation continue est assurée par plusieurs opérateurs, du domaine public ou privé. En Rhône-Alpes, on distingue : Les Centres de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA), rattachés à des établissements publics locaux d enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA), L enseignement supérieur avec notamment l Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon, l ISARA, Des établissements d enseignement privés avec le réseau des maisons familiales rurales et des centres de l enseignement privé du CREAP, Des centres de formation émanant d organismes professionnels : les services formation des chambres d agriculture, des organismes de formation divers émargeant sur des actions ponctuelles de perfectionnement. Une enquête annuelle est réalisée par le Ministère chargé de l agriculture auprès des organismes de formation mettant en œuvre des formations dans le domaine agricole. Cette enquête n est pas exhaustive. En 2009, les 41 centres de formation professionnelle ayant répondu à l enquête ont accueilli stagiaires. Le volume d'heures stagiaires représente en moyenne plus de d heures avec une prédominance des niveaux formation V et IV. 13

16 La formation continue diplômante et certifiante est dispensée dans 23 centres privés et 18 centres publics dont 16 centres de formation professionnelle et de promotion agricoles (CFPPA). Les Centres publics réalisent plus de 60 % des heures stagiaires. 234 Les dispositifs capacitaires Les dispositifs capacitaires sont des actions de formation professionnelle continue qui conduisent à la délivrance, à titre individuel, d un certificat de capacité. Le certificat atteste de compétences et confère une autorisation administrative d exercer une fonction et/ou une profession au sein d une entreprise. Ces dispositifs capacitaires sont de plus en plus nombreux. Citons notamment : - Le certificat individuel pour l utilisation des produits phytosanitaires (Certiphyto) : C est un nouveau dispositif de formation prévu par le plan Ecophyto 2018 pour l ensemble des utilisateurs de produits phytosanitaires. Ce dispositif a été expérimenté en 2010 et Au 31 juillet 2011, personnes ont été formées en Rhône-Alpes. Ce dispositif sera déployé sur les années 2012 et Il sera rendu obligatoire à partir d octobre 2013 pour les entreprises soumises à agrément et octobre 2014 pour les entreprises non soumises à agrément (cas des exploitations agricoles). - Le certificat capacitaire «animaux de compagnie d espèces domestiques» (CCAD). Pour 2010, 187 certificats ont été délivrés en Rhône-Alpes, en augmentation de 11 % par rapport à 2009 (170). - Le certificat d aptitude au transport d animaux vivants - Le certificat d aptitude à la conduite en sécurité (CACES) - Le certificat professionnel individuel de poulets de chair - L attestation de formation à l hygiène pour les établissements de restauration commerciale qui sera mis en place en Autres certificats : Certificat de compétence pour le personnel d abattoir s occupant des animaux vivants prévus en 2012, certificat pour la réalisation des contrôles de pulvérisateurs, certificat de capacité d inséminateur équin, certificat de capacité pour le dressage de chiens au mordant, certificat aux fonctions de technicien d insémination dans les espèces bovine, caprine et ovine. 14

17 24. La Validation des Acquis de l Expérience : l expérience valorisée La VAE est un dispositif permettant d obtenir un diplôme ou un titre professionnel en faisant valoir une expérience professionnelle et/ou sociale. Celle-ci doit être d au moins trois ans en rapport avec le secteur et le niveau concernés. La VAE, inscrite dans l article L du Code de l éducation, constitue une voie d obtention des diplômes professionnels au même titre que la voie scolaire, l apprentissage ou la formation continue des adultes. Au Ministère chargé de l'agriculture, ce sont environ 140 certifications qui sont proposées en VAE : du CAP au BTS dans les métiers de la production agricole (animale ou végétale) ou viti-vinicole, des industries agroalimentaires, l'environnement et sa protection, l'aménagement de l'espace (paysage et forêt), la commercialisation, et les services en milieu rural. La VAE : Un outil de gestion des compétences En permettant la reconnaissance des compétences, l accompagnement des parcours professionnels, la VAE est un outil de gestion des compétences dont les entreprises et organisations commencent à s emparer. Les projets de VAE au sein des entreprises et des organisations se développent depuis Pour favoriser ces projets collectifs, la DRAAF participe à la plateforme qui réunit les différents certificateurs de Rhône-Alpes. Cette plateforme conduit des projets de VAE dans les entreprises, les organisations ou les territoires. Dans ce cadre, des actions ont été pilotées par la DRAAF auprès : - d une entreprise d aménagements paysagers pour la certification de leurs salariés élagueurs, - des structures d insertion (Brigades vertes, Jardin du cœur), - du territoire de la Loire en lien avec le Centre inter-institutionnel de bilans de compétences, - des salariés agricoles saisonniers en lien avec l association de soutien aux saisonniers Peripl. Ces actions ont pour objectif de faciliter l accès à la validation des acquis de l expérience tout au long de la vie professionnelle des individus, à les assister dans l obtention d une certification finale. A cette fin, l assistance mise en place par la plateforme permet aux candidats à cette VAE «dopée» de bénéficier, avec l accord de leur entreprise, d un suivi organisé par étapes, en fonction des besoins exprimés et ce, jusqu à la phase finale de la validation. Cette assistance permet de garantir un taux de certification optimum à l issue de la procédure. La DRAAF Rhône-Alpes et la VAE La DRAAF est l autorité académique pour les diplômes et les certifications du MAAPRAT. A ce titre, elle est chargée de la mise en œuvre de la VAE dans la région. La DRAAF assure ainsi la communication et le conseil, instruit les dossiers de demandes, délivre la recevabilité des dossiers, organise la validation et les jurys (voir VAE mode d emploi). Près de personnes ont entamé une démarche de validation des acquis de l expérience entre 2003 et 2010 à la DRAAF Rhône-Alpes ; 90% des dossiers ont été déclarés recevables. 15

18 Les diplômes les plus demandés en VAE à la DRAAF se repartissent par tiers : 34 % des demandes portent sur le BP REA (Brevet Professionnel de responsable d Exploitation Agricole). Le public a bien compris que cette voie de certification était complémentaire par rapport à celle de la formation continue et qu elle pouvait fournir une réponse adaptée auprès des actifs ne pouvant se libérer pour suivre une formation en centre. Les conjoints collaborateurs apprécient la formule ainsi que les aides familiaux lors du départ à la retraite de leurs parents agriculteurs. Une autre catégorie de candidats BP REA à la VAE est constituée par des exploitants qui se sont installés sans avoir demandé des aides et qui, après plusieurs années, recherchent la capacité professionnelle pour bénéficier d aides, de prêts jeunes agriculteurs et ainsi moderniser leur outil de travail. 35 % des demandes concernent des BTSA. Le dispositif, dans ce cas, permet une valorisation et une sécurisation des parcours professionnels avec l accès à un diplôme de l enseignement supérieur. En effet, on constate une évolution des niveaux d entrée dans des métiers qui passent du niveau IV au niveau III. Citons pour exemple le métier de technico-commercial. Ainsi, la VAE autorise la poursuite d une évolution de carrière. Beaucoup de candidats ayant obtenu le BTSA par la voie de la VAE déclarent vouloir poursuivre leur démarche vers une certification de niveau II et notamment vers des licences professionnelles. 31 % des demandes concernent des diplômes variés avec notamment des diplômes concernant l aménagement paysager (20%). A ce jour, 30 % des candidats sont passés devant un jury parmi lesquels 80 % se sont vu délivrer une validation totale, 19 % une validation partielle, 1% sans aucune validation. Ainsi, en Rhône-Alpes, entre 2003 et 2010, 400 personnes ont obtenu tout ou partie d un diplôme du Ministère chargé de l Agriculture. Le nombre de personnes ne terminant pas leur parcours est relativement élevé. Il est difficile de caractériser ces abandons qui ont des raisons multifactorielles. Néanmoins, on constate que les candidats faisant appel à un accompagnement pour la rédaction du dossier parviennent mieux à finaliser leur parcours. L accompagnement est avant tout une aide méthodologique qui organise le travail du candidat et permet une programmation et une gestion du projet dans le temps. Afin d assurer la qualité de l accompagnement pour les diplômes du MAAPRAT, la DRAAF a mis en place un processus de labellisation des accompagnateurs avec un cahier des charges précis. La DRAAF organise des actions de professionnalisation auprès des 16 accompagnateurs labellisés repartis sur tout le territoire de Rhône-Alpes. Depuis 2010, on constate chez tous les certificateurs un certain tassement de la demande de VAE. De 2003 à 2009, la VAE s est développée pour répondre à la demande du public dans le cadre du droit individuel. Actuellement les marges potentielles de progression sont possibles mais elles supposent d envisager la VAE comme un outil de gestion des compétences avec la conduite de projets collectifs de VAE. Pour poursuivre sur ce sujet 16

19 3. Le projet régional pour l enseignement agricole PREA Le PREA constitue le projet stratégique de l enseignement agricole dans la région. Les grandes lignes du PREA Rhône-Alpes s inscrivent dans le 5ème Schéma Prévisionnel National des Formations dont les orientations s articulent autour de 3 axes : le choix de la qualité, la nécessité de l innovation, l adaptation du Pilotage. Elles s inscrivent également dans les orientations du projet stratégique et de performance de la DRAAF : Pour une alimentation sure, diversifiée, durable et disponible pour tous Pour le développement et la compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires en Rhône-Alpes Pour le développement et la compétitivité de la biomasse et des énergies renouvelables en Rhône-Alpes Pour la préservation de la biodiversité en Rhône-Alpes Une organisation et un système de gouvernance efficaces pour impulser, piloter et animer les politiques régionales avec ses partenaires L enseignement agricole et la recherche au service des politiques portées par la DRAAF. Ce PREA, enfin, est en cohérence avec les orientations stratégiques pour accompagner le développement des formations professionnelles en Rhône-Alpes du CPRDF : Permettre à chacun d accéder à des savoirs et des compétences de base et accompagner chacun vers un niveau plus élevé de qualification professionnelle Penser l évolution de l offre de formation dans une préoccupation constante d équilibre et d équité : Améliorer l accès à l information et à l élaboration d un projet professionnel Intégrer les problématiques de formation et d emploi face à de nouveaux enjeux économiques à l échelle de la région et des territoires Engagés début 2010, les travaux d actualisation du PREA ont été validés, à chaque phase, lors des réunions du Comité Régional de l Enseignement Agricole. A chaque étape, le souci d une consultation la plus large possible, couplé à la volonté d avancer dans des délais raisonnables a amené le groupe technique du PREA constitué de représentants du SRFD et de chaque composante de l enseignement agricole régional a élaborer une méthodologie spécifique à chaque phase. Chaque composante a fourni au SRFD une synthèse des contributions de ses établissements, consultés sur les actions menées ou à mettre en œuvre dans le cadre des axes et objectifs retenus, les membres du CREA ont priorisés, en, séance, les sous-objectifs sur lesquels des actions collectives seraient menées. Aujourd hui, ce projet régional est validé et comporte un plan d actions collectives, actions sur lesquelles l ensemble des partenaires s engagent à travailler collectivement. Ces actions sont déclinées dans le chapitre 4 «Les enjeux des politiques publiques dans l enseignement agricole». Par ailleurs, la note de service du 11 juillet 2011 prévoit la réalisation d un projet stratégique de l enseignement agricole public (PREAP) dans chaque région. Cette démarche est actuellement en cours. 17

20 Projet Régional de l Enseignement Agricole en Rhône-Alpes 2011/2014 validé en CREA le 1 er Juillet 2010 Axes Objectifs 11. Faire connaître l'enseignement agricole par une communication valorisante de ses pratiques et de ses métiers 1. L'EA structuré et organisé, au sein de son ministère de rattachement, pour promouvoir ses valeurs, son savoir faire, ses spécificités. 12. Améliorer le pilotage d'un enseignement agricole adapté à son contexte régional et local, allant du niveau 5 au niveau Promouvoir une organisation régionale des réseaux d'enseignement agricole pour mutualiser, innover et favoriser la concertation entre tous les partenaires internes et externes 21. Constituer un véritable réseau de différents acteurs concernés pour accompagner les apprenants dans leurs projets éducatifs et professionnels et leur vie sociale 2. L'EA est au service de la réussite scolaire, sociale et professionnelle des jeunes et des adultes qu'il accompagne 22. Accompagner les personnels de la communauté éducative dans le développement de leurs compétences 23. Favoriser la réussite de chacun des apprenants 24. Organiser une confrontation de chaque apprenant à des situations réelles incertaines pour lui donner les capacités d'agir 31. Conforter l'implication des établissements dans les stratégies nationales, régionales et locales de développement durable 32. Promouvoir l éducation à l alimentation et à la santé 3. L'EA prend en compte les nouvelles orientations du monde rural et des enjeux sociétaux 33. Promouvoir et accompagner les initiatives locales dans le domaine de l ouverture internationale 34. Développer les activités de services dans le cadre de la multifonctionnalité des territoires ruraux et de l 'agriculture 35. Exploiter les potentialités des TIC dans tous ses usages 4. L'EA valorise sa fonction de centre de ressources pour les professions et les territoires 41. Promouvoir et accompagner les initiatives locales dans les domaines du développement, de l expérimentation et de la recherche appliquée 42. Promouvoir et accompagner les établissements dans la mise en œuvre de la mission d animation et développement des territoires dans toutes ses composantes 18

21 4. Les enjeux des politiques publiques dans l enseignement agricole Le contrat de notre enseignement agricole avec la société, c est aussi une intégration des grands défis d aujourd hui dans les projets des établissements : o le défi environnemental o le défi territorial o le défi alimentaire et les nouvelles attentes des familles et de la société : la sensibilisation à l agriculture biologique, les circuits courts trouvent ici des traductions très concrètes. C est en effet du modèle alimentaire et environnemental que nous proposons aujourd hui à nos enfants que dépend le modèle d agriculture et les métiers que nous voulons demain pour nos territoires. 41. Prise en compte du Programme National pour l Alimentation Présenté par le gouvernement en septembre 2010, le programme national pour l alimentation (PNA) part du principe que «Bien manger, c est l affaire de tous». Pour garantir à tous une alimentation sûre, de qualité et respectueuse de l environnement, tous les acteurs de l alimentation sont mobilisés pour relever ce défi social en mettant en place des actions concrètes. Ce programme national pour l alimentation comprend quatre grands axes : Faciliter l accès de tous à une bonne alimentation Développer une offre alimentaire de qualité Favoriser la connaissance et l information sur l alimentation Promouvoir notre patrimoine alimentaire et culinaire Le Programme national pour l alimentation est un programme interministériel dans lequel les établissements d enseignement agricole de la région peuvent intervenir sur 2 axes principaux : 411- Faciliter l accès de tous à une alimentation de qualité Fruit à la récré Les lycées agricoles participent directement à cette action en en faisant bénéficier leurs élèves mais aussi en réalisant des opérations de promotion sur les communes voisines, en développant les liens avec des groupements de producteurs locaux, en animant des séquences pédagogiques auprès d enfants de classes primaires, Action PREA Faire des pratiques alimentaires un objet de travail collectif au sein de chaque établissement 19

22 Voyageons avec les fruits Il s agit d une action pédagogique avec une double approche didactique (en pluridisciplinarité sur l origine, la production, la distribution, ) et artistique (réalisation de sculptures, fresques collectives, travail photographique, création graphiques, ) sur le thème des fruits et légumes ; l ensemble dans des démarches liées au développement durable. En 2010 : participation de 10 lycées, valorisée par une exposition à l Orangerie du parc de la Tête d Or En octobre 2011, lancement de l opération qui concerne 15 établissements de l enseignement agricole public, dans le cadre de la semaine du goût au lycée Agrotech de Vienne et expositions dans les serres du jardin botanique du Parc de la tête d or à Lyon. Travail sur des étiquettes de jus de raisin (LPA Bel Air) Créations photographiques (LEGTA Vienne) Photos montages (LEGTA Vienne) Créations d affiches (LPA Cognin) 412- Rapprocher le consommateur du producteur Manger local et/ou bio en restauration collective Les lycées agricoles participent largement à cette action avec des points de vente directe des produits de leurs exploitations ou ateliers pédagogiques, l implication de leur restauration collective dans l approvisionnement en circuit court. Action PREA Favoriser les circuits courts au niveau de la restauration A noter également que le conseil régional Rhône-Alpes a adopté un plan pour la qualité de la restauration lycéenne afin d assurer une offre de repas de qualité, diversifiée, équilibrée, et mettant en valeur la gastronomie des territoires de Rhône- Alpes, et propice à l éducation au goût. Pour ce faire, l utilisation de produits bio, labellisés, locaux et de saison sera favorisée. Parallèlement, le dispositif "Mon lycée mange bio" est actuellement en place dans 10 lycées agricoles de la région. 20

23 42. Produire autrement : les exploitations des lycées agricoles en première ligne Les nouvelles attentes sociétales formulées aux agricultures (sécurité alimentaire, qualité des produits, préservation des ressources, aménagement territorial) interpellent l'agronomie dans toutes ses composantes. Les établissements d'enseignement agricole de Rhône Alpes avec leurs exploitations agricoles sont naturellement en première ligne pour apporter des réponses à ces enjeux. Action PREA Renforcer le lien Exploitation - Filière - Formation Les conclusions du Grenelle de l'environnement, les politiques du MAAPRAT ainsi que le projet régional pour une agriculture durable (PRAD) en cours d élaboration offrent un cadre d'action privilégié afin de répondre à ces nouvelles attentes. L objectif de l agriculture durable est de rechercher l optimum du couple compétitivité/préservation des ressources naturelles. Les exploitations des établissements, soumises aux mêmes contraintes économiques que toute autre exploitation, sont impliquées dans la recherche de cet optimum, et dans la diffusion de pratiques alternatives plus respectueuses des milieux. Le plan Ecophyto 2018 a pour objectif de limiter l impact des pesticides sur les milieux et les consommateurs par une réduction de 50% de la consommation globale de pesticides en France. Les exploitations des établissements sont particulièrement concernées par le recensement et la généralisation des systèmes agricoles et des moyens connus permettant de réduire l utilisation des pesticides. 8 exploitations sont impliquées dans les réseaux «Fermes de démonstration», d'acquisition de références, et d'expérimentation de systèmes de cultures économes en produits phytosanitaires (action 14), couvrant les filières viticole, arboricole, grandes cultures, et polyculture élevage. Une mobilisation est aussi réalisée dans le cadre de l action 16 du plan Ecophyto pour 2 exploitations (Valence et Aubenas), conduisant à tester, proposer et valider des hypothèses agronomiques favorables aux objectifs du plan, ainsi que créer, évaluer et capitaliser des situations pédagogiques permettant le transfert de ces modes de productions vers les publics d apprenants. Quasiment toutes les exploitations sont en agriculture raisonnée. L'agriculture biologique est également très présente dans les systèmes de production des exploitations des établissements agricoles de Rhône Alpes, véritable support des formations. 80% des exploitations possèdent au moins un atelier de production bio en projet de conversion, en conversion, ou déjà converti. 3 exploitations sur les 15 que compte l'enseignement agricole public sont en conversion totale. Le décret du 20 juin 2011 définissant la certification environnementale, ouvre la voie à l orientation de plusieurs exploitations vers la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). 21

24 L agroforesterie encore peu développée, est expérimentée sur certaines exploitations (La Côte Saint André, ) afin de mesurer les effets positifs et les contraintes de cette pratique. La biodiversité est aussi prise en compte dans les dynamiques d exploitation, avec des actions soit sur la biodiversité remarquable (Chouette Chevêche d Athéna, gestion différenciée, ), soit sur la biodiversité ordinaire (réseau d observation des apiformes, écosystème des parcelles céréalières, faune coprophage, plantation de haies, ). L autonomie fourragère par la réalisation d essais de nouvelles cultures (essai sorgho BMR, méteil, dérobée fourragère.) constitue aussi un axe de travail pour s affranchir de la volatilité des cours des matières premières, mais aussi pour faire face aux effets du changement climatique. Le plan de performance énergétique qui encourage les économies d énergie (séchage solaire en grange à St Genest Malifaux, ) ou la production d énergie renouvelable (Méthanisation à la Motte Servolex, Miscanthus à Romans,.) constitue aussi un cadre important dans lequel s inscrivent les exploitations des établissements agricoles. Enfin, la volonté de favoriser une alimentation saine de qualité avec le Plan National pour l Alimentation (PNA), conduit au développement des circuits courts : quasiment toutes les exploitations et ateliers technologiques des établissements réalisent de la vente directe (point de vente collectif ou magasin individuel). 22

25 43. La coopération internationale, une ouverture au monde Mission à part entière de l'enseignement agricole, la coopération internationale est fortement ancrée dans les établissements d'enseignement de la région. A travers des projets interdisciplinaires, c'est l'occasion pour les jeunes de s'ouvrir à des cultures différentes, de rencontrer d'autres jeunes, de pratiquer les langues étrangères, de découvrir d'autres manières de travailler, d'enrichir leurs projets personnels et professionnels. Action PREA Faire vivre le réseau EDUCOOP L'ouverture à l'international peut prendre différentes formes telles que les échanges de groupes de jeunes, les voyages d'études, les stages en entreprise, la réalisation d'une partie du cursus scolaire à l'étranger, mais aussi l'accueil de jeunes étrangers dans les lycées. Une vingtaine d'étudiants étrangers (Sénégalais, Marocains, Gabonais, Libanais, Suisse ) est inscrite pour une formation en BTSA dans les établissements agricoles publics et privés de la région. Pour les établissements publics, les voyages d'étude en Europe concernent principalement l'espagne, les Pays Bas, la Suisse et l'italie. Pour le reste du monde, ces mobilités concernent principalement le Maroc, le Sénégal et la Tunisie. Chaque année, des jeunes bénéficient de bourses pour les aider à effectuer leur stage professionnel à l'étranger. Ils partent au minimum 4 semaines. En 2011, 259 dossiers de demandes de bourses (établissements publics et privés) ont été déposés. Les destinations principales sont la Grande Bretagne, le Canada, la Tunisie, les Pays Bas et le Sénégal. La région Rhône-Alpes aide aussi les élèves à financer leur mobilité par l'intermédiaire des bourses EXPLORA. D'autre part, les crédits européens financent aussi des mobilités d'enseignants et d'élèves vers les pays de l'union Européenne. Pour la France, c'est l'agence Europe- Éducation- Formation- France qui pilote l'ensemble des projets européens : le programme LEONARDO MOBILITES organise la mobilité des élèves et des apprentis en formation initiale : stages en entreprise reconnus comme partie intégrante du cursus, d'une durée comprise entre 2 et 39 semaines. LEONARDO MOBILITES organise aussi des mobilités d'enseignants, de formateurs, de CPE, pour des durées de 1 à 6 semaines. les partenariats scolaires COMENIUS multilatéraux sont des partenariats éducatifs qui permettent de développer des projets de coopération transnationale entre les élèves et les enseignants de 3 pays d'europe au minimum, sur une durée de 2 ans. Plus d informations sur le site internet de l'agence 23

26 Les établissements de la région ont récemment créé le réseau EDUCOOP (éducation à la coopération internationale ) qui réunit périodiquement les chefs d'établissement des lycées publics, des établissements du CREAP, des MFR et de l'unrep pour mutualiser et développer ces pratiques. La DRAAF et EDUCOOP ont piloté l'organisation des journées régionales de coopération internationale qui se sont déroulées les 23 et 24 novembre 2011 au lycée agricole Les Sardières à Bourg en Bresse. Elles ont réuni 250 apprenants et 80 enseignants et membres des équipes éducatives des établissements publics et privés autour d'un thème de réflexion : l'accueil international dans l'enseignement et la formation professionnelle. Ces journées ont privilégié les témoignages des apprenants, ont permis de valoriser les actions de coopération internationale et de renforcer la dynamique collective entre tous les établissements de la région. Lors des journées régionales de coopération internationale Novembre 2011 A noter que la région Rhône Alpes accueillera les journées nationales de coopération internationale à l'automne Contacts réseau EDUCOOP : DRAAF Rhône-Alpes / SRFD : Marc Chile et Xavier Barel Etablissements publics : Christophe Miolan : Etablissements du CREAP : René Costarella : Etablissements de l UNREP : Stephane Clair : Etablissements MFR : Philippe Fayolle : NB : Pour aider les CFA à développer les actions de mobilité internationale des apprentis, la région Rhône-Alpes a mis en place une plateforme régionale. Cet outil de mutualisation, d échanges de pratiques et de contacts est aux côtés des CFA dans leurs différents projets de mobilité des apprentis. 24

DRAAF Champagne-Ardenne

DRAAF Champagne-Ardenne L ENSEIGNEMENT AGRICOLE EN CHAMPAGNE-ARDENNE RENTREE 2012 DRAAF Champagne-Ardenne Un enseignement présent sur le territoire régional Présents sur la région et assurant un maillage du territoire, les 22

Plus en détail

Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques.

Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques. La fiche descriptive d un processus d innovation Une formation capacitaire proposée en réseau : le Certificat Capacitaire Animaux Domestiques. Le projet L origine et description de votre projet Les mots

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION Ensemble gagnons l avenir GERER LES COMPETENCES QUALIFIER - CERTIFIER ACCOMPAGNER - FORMER Réseaulument Formation «AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION»

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la relation commerciale

Licence professionnelle Management de la relation commerciale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la relation commerciale Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

VAE TITRES ET DIPLOMES DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE

VAE TITRES ET DIPLOMES DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE VAE TITRES ET DIPLOMES DE L'ENSEIGNEMENT AGRICOLE Les titres et diplômes accessibles par cette voie englobent les familles de métiers des huit secteurs professionnels suivants : Productions agricoles Équipement

Plus en détail

Place des organisations professionnelles agricoles dans les dispositifs de Formation Professionnelle Agricole en France

Place des organisations professionnelles agricoles dans les dispositifs de Formation Professionnelle Agricole en France 1 Place des organisations professionnelles agricoles dans les dispositifs de Formation Professionnelle Agricole en France I. Les représentants des OPA : de qui parle-t-on? Les OPA sont représentées par

Plus en détail

Cahier des charges pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques EPLEFPA de la Guadeloupe

Cahier des charges pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques EPLEFPA de la Guadeloupe Convenance 97122 Baie-Mahault tél : 05 90 95 27 66 fax : 05 90 95 14 70 legta.guadeloupe@educagri.fr www.guadeloupe.educagri.fr Cahier des charges pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des

Plus en détail

Enseignement général, technologique et professionnel agricole

Enseignement général, technologique et professionnel agricole Enseignement général, technologique et professionnel agricole 173 000 élèves de la 4 e au Bac+2 Plus de 830 établissements publics & privés répartis sur toute la France 34000 apprentis du CAPA au Bac +2

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau

Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Aménagement et gestion de la ressource en eau Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Les grandes étapes de l orientation en France

Les grandes étapes de l orientation en France Septembre 2011 Lettre d Information sur l Orientation du Lycée Français du Caire N 1 Editorial Chers lecteurs, L orientation postbac se prépare sur le long terme en construisant son projet personnel pas

Plus en détail

Mille et Une Question

Mille et Une Question Mille et Une Question Accès dans les écoles Etes-vous une école privée? Oui, sous contrat avec l état et le ministère de l Agriculture. Nous sommes une école professionnelle qui a été créée par l Institution

Plus en détail

Petit guide des filières avant le Bac

Petit guide des filières avant le Bac Petit guide des filières avant le Bac Filière générale Séries Spécificités (en plus des cours communs *) Pour quelles études supérieures? Série L (Littérature) - 2h de littérature française - 2h de littérature

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Gestion

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Manuel Qualité. Emmanuel BRIVOT Directeur

Manuel Qualité. Emmanuel BRIVOT Directeur Manuel Qualité MAJ : 05/01/2015 Version 7 NOM Fonction Rédactrice Arnaud GUILLET Animateur qualité Vérificateur Approbateur Emmanuel BRIVOT Directeur Emmanuel BRIVOT Directeur Visa CFPPA Rennes-Le Rheu

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable commercial vins et réseaux de distribution de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Expertise agro-environnementale et conduite de projet

Licence professionnelle Expertise agro-environnementale et conduite de projet Promotion / Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Aurillac Licence professionnelle Expertise agroenvironnementale et conduite de projet Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif est de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commerce international agroalimentaire - Grande Région de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d

Plus en détail

BP REA - Responsable d'exploitation agricole

BP REA - Responsable d'exploitation agricole Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 12/01/2016. Fiche formation BP REA - Responsable d'exploitation agricole - N : 16033 - Mise à jour : 25/08/2015 BP REA - Responsable

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie Agronomique Bachelier en Agronomie Spécialisation Secteur 3. Sciences et techniques Domaine 18. Sciences agronomiques et ingénierie Biologique Niveau CFC Bachelier professionnalisant,

Plus en détail

Licence professionnelle Organisation et management des services de l automobile

Licence professionnelle Organisation et management des services de l automobile Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Organisation et management des services de l automobile Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Programme. Colloque francilien de l Enseignement et des Métiers Agricoles. 9h15 9h30

Programme. Colloque francilien de l Enseignement et des Métiers Agricoles. 9h15 9h30 Colloque francilien de l Enseignement et des Métiers Agricoles Programme 9h15 9h30 10h 11h15 12h30 14h 15h30 Accueil Ouverture par Damien Greffin, Président de la FRSEA Ile-de-France Panorama des métiers

Plus en détail

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs

Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des services de transport de voyageurs Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestions de solutions énergies renouvelables et innovantes pour le bâtiment de l Université Montpellier 2 Sciences

Plus en détail

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA)

Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) Programme Régional «Enseigner à Produire Autrement» En Provence-Alpes-Côte d Azur (PREPA) 5 ème conférence annuelle de l'agriculture régionale Lundi 16 février 2015 L'enseignement agricole en Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la formation de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Certificat d aptitude professionnelle (CAPA) Production, utilisation des matériels (PAUM) en 2008 - Enquête 2011

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

www.mfrcfasegre.fr mfr.segre@mfr.asso.fr Tél. 02 41 92 21 04 w Segré www.cfa-mfr-montreuilbellay.fr mfr.montreuilbellay@mfr.asso.

www.mfrcfasegre.fr mfr.segre@mfr.asso.fr Tél. 02 41 92 21 04 w Segré www.cfa-mfr-montreuilbellay.fr mfr.montreuilbellay@mfr.asso. POUANCÉ LA MEIGNANNE LA POMMERAYE CHALONNES-SUR-LOIRE BEAUPRÉAU SAUMUR CHEMILLÉ JALLAIS DOUÉ-LA-FONTAINE LA ROMAGNE SEGRÉ CHAMPIGNÉ CHOLET ANGERS BEAUCOUZÉ (FÉDÉRATION - CFA) BRISSAC-QUINCÉ ST-BARTHÉLÉMY

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

L agriculture recrute

L agriculture recrute Dossier de presse Décembre 2015 L agriculture recrute Retrouvez nous au SIVAL Les 12-13-14 janvier 2016 Espace Emploi AREFA - APECITA Job dating Offres d emploi Accueil et orientation candidats Ateliers

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Lyon, 21 septembre 2012. Convention de coopération entre la DRAAF et l UNEP

Lyon, 21 septembre 2012. Convention de coopération entre la DRAAF et l UNEP Convention de coopération entre la DRAAF et l UNEP 1 Le cadre Une convention cadre nationale signée en octobre 2008, pour une durée de 5 ans à compter de janvier 2009 Une demande de l UNEP régionale mi

Plus en détail

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE A B C D PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE E FORMATION SCOLAIRE OU PAR APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE LA FORCE D UN RÉSEAU D ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable

Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007 StatEA N 08-04 Avril 2008 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête 2007 auprès des diplômés BAC PRO sortis en 2003 confirme la finalité

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Génie

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable grands comptes de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

(Ministère de l agriculture et Ministère des sports)

(Ministère de l agriculture et Ministère des sports) EQUIVALENCES ENTRE DES DIPLOMES PROFESSIONNELS Présentation DE NIVEAU IV (Ministère de l agriculture et Ministère des sports) Le ministère en charge de l agriculture et le ministère en charge des sports

Plus en détail

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire

l'apprentissage Devenir ingénieur des bénéfices partagés par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire l'apprentissage des bénéfices partagés ÉDITION 2015 www.agrocampus-ouest.fr/apprentissage Devenir ingénieur par apprentissage en horticulture, en paysage ou en agroalimentaire Institut supérieur des sciences

Plus en détail

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable Plan Amplitude 2015 : Etre la référence mondiale des grands vins

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques

Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques Université de Bordeaux Campagne

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009

La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 La rénovation de la voie professionnelle Le lycée professionnel depuis 2009 Présentation voie Pro. du 06/02/2013 - réunion profs principaux/orientation Lycée Caraminot (J. Debelle) 1 Enseignement supérieur

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

Diplômes délivrés par la Direction de l Alimentation. de l Agriculture et des Forêts (DAAF)

Diplômes délivrés par la Direction de l Alimentation. de l Agriculture et des Forêts (DAAF) Diplômes délivrés par la Direction de l Alimentation DAAf de l Agriculture et des Forêts (DAAF) Ministère de l'agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt CARIF - OREF Réunion Cellule Régionale Inter

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de projets dans le domaine éducatif, social ou socioculturel de l Université de Haute-Alsace Vague C

Plus en détail

Capacité Professionnelle Agricole et VAE

Capacité Professionnelle Agricole et VAE Capacité Professionnelle Agricole et VAE Le décret relatif aux aides à l installation des jeunes agriculteur «justifier à la date de son installation d une CPA attestée par la possession d un diplôme ou

Plus en détail

Licence professionnelle Animateur qualité

Licence professionnelle Animateur qualité Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Animateur qualité Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS PROTOCOLE D ALLEGEMENTS FORMATION D EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS Le présent protocole est établi en référence au Décret n 2005-1375 du 3 novembre 2005, à l'arrêté du 16 novembre 2005 relatif au diplôme

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon

Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce spécialité Distribution : management et gestion de rayon Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Que faire après le BAC? Les métiers du Paysage vous intéressent. Deux formations possibles au Lycée de Grenoble St-Ismier

Que faire après le BAC? Les métiers du Paysage vous intéressent. Deux formations possibles au Lycée de Grenoble St-Ismier Que faire après le BAC? Les métiers du Paysage vous intéressent Deux formations possibles au Lycée de Grenoble St-Ismier EPLEFPA de Grenoble Saint-Ismier Établissement Public Local d Enseignement et de

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Electronique, informatique et communication embarquées appliquées aux transports de l Université de Valenciennes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de l'immobilier de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

MODIFICATION DES FORMATIONS OLYMPIADE 2012 2016

MODIFICATION DES FORMATIONS OLYMPIADE 2012 2016 MODIFICATION DES FORMATIONS OLYMPIADE 2012 2016 L obligation «morale» d une fédération est de contribuer à l élévation continue de son niveau de pratique (et ce quelque soit le niveau). Il est donc indispensable

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

Métiers de l'agro-équipement

Métiers de l'agro-équipement 2.16 [2 ème trimestre 2015] Métiers de l'agro-équipement Sommaire 1. CAP (Certificat d'aptitude Professionnelle) 2. Diplôme de conducteur d'engins de travaux publics et génie rural 3. BPA (Brevet Professionnel

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Expertise Agro-environnementale et conduite de projet

Licence professionnelle Expertise Agro-environnementale et conduite de projet Promotion / Enquête à mois du diplôme Site : Aurillac Licence professionnelle Expertise Agro-environnementale et conduite de projet Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif est de former

Plus en détail

En un an, l insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s est améliorée

En un an, l insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s est améliorée n 62 juin 2011 ISSN 1967-6158 En un an, l insertion professionnelle des lycéens agricoles francs-comtois s est améliorée Enquête sur le devenir des jeunes sortants, en dernière année de cursus, des lycées

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 13201 Activités d accueil, d information, de conception, de mise en œuvre et de suivi des formations professionnelles agricoles REFERENCE

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

CNSBureau des Formations de. l'enseignement supérieur. Rénovation des BTSA

CNSBureau des Formations de. l'enseignement supérieur. Rénovation des BTSA CNSBureau des Formations de l'enseignement supérieur Rénovation des BTSA Rénovation des BTSA 1. Rappels réglementaires SOMMAIRE 2. Référentiel du diplôme 3. Focus sur le diplôme 4. Calendrier de la rénovation

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise des risques industriels et environnementaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

L enseignement agricole public

L enseignement agricole public L enseignement agricole public en Rhône-Alpes Qu est-ce que l enseignement agricole public? Les parcours de formation dans l enseignement agricole L Enseignement Agricole Public offre une variété de parcours

Plus en détail

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique

4 e - 3 e... * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle * Informatique * Biologie-écologie * Physique-chimie. * Enseignement spécifique 4 e - 3 e * À l issu d une 5 e ou 4 e du collège * Avoir 14 ans avant la fin de l année civile de l inscription * Après entretien avec le jeune et sa famille * Éducation du consommateur * Éducation socio-culturelle

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail