SCP SCIENCE Fournitures Absorption Atomique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCP SCIENCE www.scpscience.com. Fournitures Absorption Atomique"

Transcription

1 Fournitures Absorption Atomique 95 SCP SCIENCE propose une gamme complète de consommables pour la Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA), telle que des Lampes à Cathode Creuse haute performance en format 37 mm (.5 ) et 5 mm (2 ) de diamètre (codées et non-codées), des Tubes de Four Graphite, haute densité, avec revêtement pyrolytique, une gamme complète de Modificateurs de Matrice, des Etalons de pour SAA et des Lampes à Cathode Creuses qui sont gardées en stock pour une livraison rapide. Renseignezvous à propos de notre offre spéciale très populaire: un étalon AA offert pour l achat d une boîte de tubes graphite ou d une lampe à cathode creuse. Tubes Four Graphite Tubes à Plate-forme Varian NanoSPEC NOUVEAU Tubes Passeur Lampes à Cathode Creuse Adaptateurs pour Lampes à Cathode Creuse Modificateurs de Matrice Tampons d Ionisation et Agents de Libération Etalons Mono-élément Cellules Quartz Acides et Réactifs PlasmaPURE Plus Conseils Utiles pour les Utilisateurs de Tubes Four Graphite Certificat d Analyse Modificateur de Matrice Fournitures Absorption Atomique / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

2 96 SCP SCIENCE Tubes Four Graphite Un graphite haute pureté et haute densité est utilisé pour fabriquer les tubes graphites SCP SCIENCE. Les tubes présentent un Coefficient d Expansion Thermique extrêment faible, lequel garantit moins de stress sur le revêtement pyrolitique, augmentant ainsi sa durée de vie. La conductivité thermique est uniforme - Permet un chauffage constant et homogène, tube après tube Caractéristiques de forte sensibilité et de faible bruit analytique - Les tubes atteignent et dépassent les caractérisques OEM Information pour les commandes Type - GBC Tube standard Plate-forme Contact Electrode Enveloppe Graphite GBC Ensemble plate-forme Tube Ultra Z Description Pré-insérée Quantité 2 Croisée Absorption absorption Atomique atomique Type - Hitachi Description Quantité Croisée Numéro Catalog de catalogue Number Tube standard , Tube standard Sans revêtement Tube Plate-forme bifurquée Plate-forme bifurquée Plate-forme standard Tube pour Injection Vol. Etendu Ensemble Plate-forme bifurquée Sans revêtement Contacts Type - PerkinElmer Description Quantité Croisée Ensemble plate-forme L vov Tube plate-forme Pré-insérée B (pk/), B (pk/20) B03-7 (pk/5), B02-92 (pk/), B (pk/20), B (pk/50) Plate-forme de L vov B03-72 (pk/5), B02-9 (pk/), B (pk/20), B (pk/50) Tube standard B (pk/5), B (pk/), B (pk/20), B (pk/50) Tube standard Sans revêtement B03-73 (pk/5), B (pk/20), B (pk/50) Ensemble contact HGA Contacts Zeeman Ensemble contact HGA Tube Avec Sensor Hole Sans Sensor Hole Pyrolytique, avec Lot Lot Lot B (pk/), B (pk/5) B (pk/), B (pk/5) B (pk/), B (pk/5) B (pk/20) plate-forme bifurquée Numéro de catalogue Etalons Absorption Atomique Mono-élément Achetez une boîte de Tubes Four Graphite ou une lampe à cathode creuse et recevez un étalon mono-élément 00 µg/ml de votre choix.* Voir page 2 pour la liste des étalons AA. * Non inclus: Frais d expédition et de marchandises dangereuses Etalons de métaux précieux tel que l or. «Quand les femmes seront enfin aussi savantes que des hommes - que des hommes savants - ô amour, vous ne serez plus le sel de la vie : vous en serez le chlorure de sodium.» - Paul-Jean Toulet -

3 Tubes Four Graphite SCP SCIENCE présente les Tubes Plate-forme NanoSPEC disponibles pour tous les spectromètres d fours graphites Varian. Ces tubes plate-forme ont une forme semi-circulaire permettant de recevoir jusqu à 50µL d échantillon. Deux petites extensions sur la plate-forme ont été conçues pour maintenir la plateforme dans la position centrale du tube. La résultante en est une durée de vie, un signal et une répétabilité améliorées par comparaison aux Tubes Plate-forme Universels/Clipsables Varian ( Varian: and ). Conductivité thermique uniforme - Permet un chauffage constant et homogène tube après tube Fournit des caractéristiques de forte sensibilité et de bruit réduit - Les tubes atteignent et dépassent les caractérisques OEM % + 5-0% Nouveau Tube NanoSPEC Platform ( ) Tube Varian Pin-platform ( & ) 50% 0% 50% + 30% Remplacement direct des Tubes Plate-forme Universels et Clipsables Varian. (Réf. Varian : et ) Sensitivité Longevité de vie Information pour les commandes Type - Varian Description Quantité Croisée Catalog Numéro Number de catalogue Tube à Partition Tube à Partition, Haute Pureté Tube à partition, Durée de Vie Etendue Tube Plate-forme NanoSPEC Tube Plateau Tube Plateau Bone pour Tube Plateau Plate-forme Tube Plate-forme Bifurquée Plate-forme Bifurquée Ensemble Plate-forme Bifurquée Ensemble Plate-forme MonoSnap Contact Electrode Enveloppe Graphite Contact Electrode Zeeman Enveloppe Graphite Zeeman Sans revêtement Pré-insérée Pré-inséré HP EL Type - Shimadzu Description Quantité Croisée Tube Standard avec 5 trous RI Tube Standard avec 5 trous Sans revêtement RI Ensemble Plate-forme, 60 Pré-insérée RI Tube Standard Sans revêtement RI Tube Standard RI Tube pour Injection Vol. Etendu Sans revêtement Tube pour Injection Vol. Etendu Tube pour Injection Vol. Etendu, Ensemble Plate-forme, 90 Pré-insérée Catalog Numéro Number de catalogue / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

4 98 SCP SCIENCE Tubes Four Graphite Type - Thermo - Unicam Description Quantité Croisée Catalog Numéro Number de catalogue Tube Standard Tube Standard Tube Baril Tube Lisse Tube à Partition, Vie Etendue (ELC) Tube à Partition Tube à Partition Ensemble Plate-forme L Vov Tube avec Fente pour AP90 Tube à Partition (Lisse) Contact Electrode Zeeman Contact Electrode Probe AP90 Sans revêtement Sans revêtement Sans revêtement Pré-inséré Type - Thermo - TJA Description Quantité Croisée Catalog Numéro Number de catalogue Tube Standard Tube Standard Ensemble Plate-forme Bifurquée, ADM Tube Plate-forme Bifurquée Kit Porte Graphite Corps Cellule Graphite Contact Electrodes Sans revêtement Pré-insérée Tubes Pour Passeur Volume (ml) ml, fond conique ml, fond conique ml, fond conique 6.0 ml (3 x 0 mm) 5 ml (7 x 20 mm), coniques 2 ml (6 x 0mm), fond rond 6 ml (7 x 0 mm), fond rond 50 ml tubes à centrifuger, avec bouchons Bouchons, 7 mm, pour Bouchons, 6 mm, pour Bouchons, 7 mm, pour Composition Polystyrène Polystyrène Polyéthylène Polypropylène Polypropylène Polypropylène Polypropylène Polypropylène Quantité B09079 B B N730205/B n/a n/a B n/a n/a n/a «La science a certes quelques magnifiques réussites à son actif mais à tout prendre, je préfère de loin être heureux plutôt qu avoir raison.» - Douglas Adams -

5 Lampes à Cathode Creuse Une sélection de lampes non codées sont visuellement, optiquement et électriquement vérifiées pour assurer la plus grande qualité possible. Les lampes à cathode creuse mono et multi-élément sont disponibles pour remplacement direct sur les Spectromètres AA populaires. Les lampes de diamètre.5 (37 mm) sont conçues pour les intruments Thermo Fisher Scientific (Unicam et TJA ), Varian, Hitachi, Buck, Shimadzu et autres instruments OEMs. Les lampes de diamètre de 2.0 (50 mm) sont conçues pour les instruments PerkinElmer. Founissent une source de lumière stable - Garantie deux ans ou 5000 ma-heures Offrent un bruit et des interférences minimums Proposent un Service après Vente avec un Service Client entraîné Non-codées.5 Elément Symbole Varian Aluminium Antimoine Argent Arsenic Baryum Béryllium Bismuth Bore Cadmium Calcium Cérium Césium Chrome Cobalt Cuivre Dysprosium Etain Europium Fer Gadolinium Gallium Germanium Indium Iridium Lanthane Lithium Magnésium Manganèse Mercure Molybdène Néodyme Nickel Niobium Al Sb Ag As Ba Be Bi B Cd Ca Ce Cs Cr Co Cu Dy Sn Eu Fe Gd Ga Ge In Ir La Li Mg Mn Hg Mo Nd Ni Nb / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

6 0 SCP SCIENCE Lampes à Cathode Creuse -.5 Elément Or Palladium Phosphore Platine Plomb Potassium Rhénium Rhodium Rubidium Ruthénium Samarium Sélénium Silicium Sodium Strontium Tantale Tellure Thallium Titane Tungstène Vanadium Ytterbium Yttrium Zinc Zirconium Symbole Au Pd P Pt Pb K Re Rh Rb Ru Sm Se Si Na Sr Ta Te Tl Ti W V Yb Y Zn Zr Varian Lampes multi-élément.5 non-codées.5 Catalog Numéro Number de catalogue non-codées.5 Elément Aluminium, Calcium, Magnésium Calcium, Magnésium Calcium, Magnésium, Zinc Cuivre, Fer, Manganèse, Zinc Sodium, Potassium Symbole Al, Ca, Mg Ca, Mg, Ca, Mg, Zn, Cu, Fe, Mn, Zn Na, K Varian Catalog Numéro Number de catalogue DigiPREP MS - Préparation pour Analyse de Métaux Fournit un chauffage uniforme à travers le bloc, lequel permet des résultats de minéralisation / évaporation homogène d échantillons Bloc de graphite recouvert de Teflon - Résiste aux attaques agressives et corrosives Idéal pour les applications telles que: eaux, sols, boues et aliments «Ce n est que tard dans ma vie que j ai découvert combien il était facile de dire, Je ne sais pas.» - S.Maugham -

7 Lampes à Cathode Creuse NOTE: Les lampes à cathode creuse SCP SCIENCE nécessitent un adaptateur pour les systèmes AAnalist PerkinElmer avec branchement Lumina 4 pin. Les systèmes AAnalyst ne reconnaîtront pas le codage trouvé sur les lampes SCP SCIENCE 2 pin. Le codage sera uniquement reconnu par les instruments PerkinElmer d ancienne génération telles que SIMAA 6000, 50, 3300, 20, 0(B), 4L et 40(L) avec branchement Intensitron 2 pin. Elément Aluminium Antimoine Argent Arsenic Baryum Béryllium Bismuth Bore Cadmium Calcium Cérium Césium Chrome Cobalt Cuivre Dysprosium Etain Europium Fer Gadolinium Gallium Germanium Indium Iridium Lanthane Lithium Magnésium Manganèse Mercure Molybdène Néodyme Nickel Niobium Or Palladium Phosphore Platine Plomb Potassium Rhénium Rhodium Rubidium Symbole Al Sb Ag As Ba Be Bi B Cd Ca Ce Cs Cr Co Cu Dy Sn Eu Fe Gd Ga Ge In Ir La Li Mg Mn Hg Mo Nd Ni Nb Au Pd P Pt Pb K Re Rh Rb non-codées 2.0 (9 pin) PerkinElmer / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

8 2 SCP SCIENCE Lampes à Cathode Creuse Elément Ruthénium Samarium Sélénium Silicium Sodium Strontium Tantale Tellure Terbium Thallium Titane Tungstène Vanadium Ytterbium Yttrium Zinc Zirconium Symbole Ru Sm Se Si Na Sr Ta Te Tb Tl Ti W V Yb Y Zn Zr non-codées 2.0 (9 pin) PerkinElmer Lampes multi-élément.5 Elément Aluminium, Calcium, Magnésium Calcium, Magnésium Calcium, Magnésium, Zinc Cuivre, Fer, Manganèse, Zinc Sodium, Potassium Symbole Al, Ca, Mg Ca, Mg, Ca, Mg, Zn, Cu, Fe, Mn, Zn Na, K Adaptateurs pour Lampe à Cathode Creuse non-codées 2.0 PerkinElmer Catalog Numéro Number de catalogue Adapteur Description Quantité Adaptateur de taille.5 à 2.0 Câble adaptateur Installation de lampes.5 dans des supports 2.0 Adaptateur électrique de lampes.5 pour utilisation avec les instruments PerkinElmer Adaptateur non codé 50/3000 Permet aux lampes non codées 9 pin d être utilisées avec les modèles PE 50 et N Adaptateur AAnalyst non codé Permet aux lampes non-codées 9 pin d être utilisées avec les instruments AAnalyst. L instrument doit être réglé manuellement puiqu il n y a pas de codage N Acides PlasmaPure Plus & Réactifs Fabriqués avec des niveaux de métaux avec des traces inférieures à ppt (0.0 ppb). Utilisés pour la préparation d échantillons et d étalons pour la SAA flamme et four graphite. Certificat complets avec numéro de lot, date d expiration et les spécifications de concentration maximale pour plus de 60 éléments Conditionnés en Salle Blanche Classe 0 «On ne parlerait guère en société si l on se souvenait du nombre de fois où on a été incapable de comprendre ce que disaient les autres.» - Goethe -

9 Modificateurs de Matrice Les modificateurs de matrice permettent l optimisation des conditions analytiques pour fournir une meilleure réponse instrumentale et de meilleures limites de détection en SAA Four au Graphite. Les tampons d ionisation augmentent la concentration d électrons libres, permettant de stabiliser le degré d ionisation de votre échantillon. Les agents de libération permettent de fixer les ions interférents, facilitant à l ion analyte d être disponible pour l analyse. Tous les produits couramment utilisés sont aussi disponibles en formulations spéciales. Préparés à partir de matériaux purs à % - Niveau d impuretés métalliques extrêmement faible dans la solution finale 3 Formulations à façon disponibles - Conçues pour vos applications spécifiques Certificat d analyse complet comprenant les concentrations réelles et le niveau d impuretés métalliques - Documentation complète pour audits Modificateurs de Matrice Formulation Code Numéro de Catalogue 0 ml 250 ml 500 ml Magnésium, Nitrate de 2% Mg dans 5% Palladium, Nitrate de 0.2% Pd dans 5% Palladium, Nitrate de 2% Pd dans 5% Calcium, Nitrate de 2% Ca dans 5% Ammonium, Phosphate d' w 40% v dans 2% Ammonium, Nitrate d' w 5% v dans 2% Palladium/Magnésium, Nitrate de 0.3% Pd + 0.5% Mg dans % HNO Nickel, Nitrate de 5% Ni dans 5% Tampons d'ionisation Césium, Chlorure de % Cs dans 2% HCl Césium, Nitrate de % Cs dans 2% Lithium, Chlorure de 2% Li dans 2% HCl Lithium, Nitrate de 2% Li dans 2% Potassium, Chlorure de % K dans 2% HCl Potassium, Nitrate de % K dans 2% Agents de Libération Lanthane, Chlorure de 5% La dans 5% HCl Lanthane, Nitrate de 5% La dans 5% Récipient en verre Matière dangereuse* Poison Corrosif Inflammable Oxydant * Défini par : Hazardous Materials Regulations of the U.S. Department of Transportation, Tariff No. BOE-6000-R Canadian Transportation of Dangerous Goods Act and Regulations, Révision Décember 2000 International Air Transport Association (IATA) - Dangerous Goods Regulation, 40e édition Tubes Four au Graphite Fabriqués à partir de graphite haute pureté, enrobé pyrolytique s croisées disponibles pour produits OEM Etalon AA GRATUIT à l achat de chaque paquet de tubes / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

10 4 SCP SCIENCE Etalons AA Mono-élément Les étalons pour les éléments les plus populaires sont disponibles pour les spectrométries d absorption atomique flamme et four graphite. Chaque étalon est fourni avec un certificat d analyse détaillé et une traçabilité directe au NIST. Certificat d analyse avec la matrice et les concentration réelles et la traçabilité aux étalons de la série 30 du NIST - Documentation complète pour audits 2 dates d expiration (jusqu à 2 mois pour les bouteilles non-ouvertes & 5 mois pour les bouteilles ouvertes) - Longue durée de conservation pour bouteilles non-ouvertes Disponibilité immédiate pour les éléments les plus courants Un étalon AA offert avec tout achat de lampe à cathode creuse ou d une boîte de tubes four graphite Numéro de catalolgue 00 µg/ml 00 µg/ml Etalon AA Symbole Matrice Code 25 ml 500 ml Aluminium Antimoine Argent Arsenic Baryum Béryllium Bismuth Bore Cadmium Calcium Chrome Cobalt Cuivre Etain Fer Lithium Magnésium Manganèse Mercure Molybdène Nickel Or Plomb Potassium Sélénium Silicium Sodium Strontium Vanadium Zinc Al Sb Ag As Ba Be Bi B Cd Ca Cr Co Cu Sn Fe Li Mg Mn Hg Mb Ni Au Pb K Se Si Na Sr V Zn HCI / tr Acide Tartrique H 2 O HCI HCI H 2 O HCI H 2 O / tr. HF * Sauf métaux précieux tels que Au. Les frais de port et de marchandises dangereuses restent applicables Récipient en verre Matière dangereuse* Poison Corrosif Inflammable Oxydant * Défini par : Hazardous Materials Regulations of the U.S. Department of Transportation, Tariff No. BOE-6000-R Canadian Transportation of Dangerous Goods Act and Regulations, Révision Décember 2000 International Air Transport Association (IATA) - Dangerous Goods Regulation, 40e édition «Le commencement de toutes les sciences, c est l étonnement de ce que les choses sont ce qu elles sont.» - Aristote -

11 Cellules Quartz 5 Cellules en quartz disponibles pour les analyseurs de mercure, les générateurs d hydrures et autres systèmes d analyse. Informations pour les commandes Description Numéro de catalogue Fenêtre de Purge Axiale PerkinElmer 4000 Fenêtre PerkinElmer en Quartz PerkinElmer MHS- PerkinElmer MHS- avec fenêtres N077-6 B B PerkinElmer MHS-20 B PerkinElmer MHS-20 avec fenêtres B Fenêtre UV fondue Spectro Cellule en quartz TJA, 20 mm Cellule en quartz TJA, 50 mm Cellule en forme de T TJA Tube de Concentration des Atomes Varian ACT-80, Cellule d Absorption Varian M Cellule de Transport Mercure Varian M-65 Cellule de Transport Mercure Varian MCA-90 Cellule de Transport Mercure Varian VGA-76/77 Cellule d Absorption Hydrure Varian VGA-76/77 Séparateur Gaz-Liquide Varian VGA-76 Séparateur Gaz-Liquide Varian VGA Les acides PlasmaPURE Plus présentent des niveaux de métaux avec des traces inférieures à ppt (0.0 ppb). Complets avec un Certificat d Analyse avec numéro de lot, date d expiration et spécifications d impuretés pour plus de 60 éléments. Ils sont communément utilisés pour les analyses de semi-conducteur, nucléaire, clinique, pharmaceutique et géochimiques. Utilisés pour la préparation d échantillons et d étalons en ICP-AES, ICP-MS, AA Flamme et Four Graphite. Deux dates d expiration (jusqu à 3 ans fermé et 5 mois ouvert) - Longue durée de conservation pour les bouteilles fermées Produit Teneur Poids Moléculaire Acide acétique >99% CH 3 COOH Ammoniac 20-22% NH Acide nitrique 67-70% 63.0 Acide sulfurique 93-98% H 2 SO Acide chlorhydrique 32-35% HCl Acide fluorhydrique 47-5% HF 20.0 Peroxyde d'hydrogène 30% H 2 O Produit Numéro de CAS Accessoires PlasmaPURE Plus Base en Stabilisation Bouteilles PlasmaPURE Plus Distributeur Haute Pureté PlasmaPURE Plus* Distributeur Résistant à HF PlasmaPURE Plus* Code Numéro Catalog de Number catalogue ml 500 ml Acides & Réactifs PlasmaPURE Plus Numéro de Catalogue L L * Distributeur pour bouteilles 500 ml, L et 2 L seulement. Récipient en verre Matière dangereuse* Poison Corrosif Inflammable Oxydant * Défini par : Hazardous Materials Regulations of the U.S. Department of Transportation, Tariff No. BOE-6000-R Canadian Transportation of Dangerous Goods Act and Regulations, Révision Décember 2000 International Air Transport Association (IATA) - Dangerous Goods Regulation, 40e édition / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

12 6 SCP SCIENCE Acides PlasmaPURE Les acides PlasmaPURE contienment des teneurs en métaux égales ou inférieures à ppb. Certificat d analyse complet avec numéro de lot, date d expiration et la concentration maximale de plus de 60 éléments - Documentation complète pour audits disponible en ligne sur Numéro de Catalogue Produit Teneur Poids Moléculaire Numéro de CAS Code 500 ml cs/6 L*** cs/6 2.5 L cs/6 2.5 L SC* cs/6 4 L cs/6 Acide Nitrique Acide Fluorhydrique** Acide Sulfurique Acide Chlorhydrique 67-70% 47-5% HF 94-98% H 2 SO % HCI * Bouteille verre enrobé ** Bouteille LDPE ***Non disponible en Amérique du Nord Conseils Utiles pour les Utilisateurs de Tubes Four Graphite La durée de vie des composants en graphite peut varier pour plusieurs raisons. Certains éléments et matrices peuvent particulièrement les endommager et entraîner une réduction de leur durée de vie. Rien ne peut être fait contre cela ; toutefois, en suivant les conseils ci-dessous, vous pouvez prolonger les durées de vie autant que possible. Suivez toujours les directives du fabricant lors de l utilisation des instruments. Les conseils ci-dessous sont offerts à titre d information générale pour la plupart des marques majeures d instruments et de fait, ne peuvent être aussi spécifiques que les directives du constructeur.. Avant l installation d un nouveau tube, vérifiez toujours l état des contacts (électrodes). Les contacts s usent durant l opération normale de l instrument. Cette usure fait que les tubes peuvent bouger pendant l opération de l instrument réduisant ainsi la zone de contact électrique, entraînant un fonctionnement et des résultats erratiques. Si un contact est ébréché, usé, piqué ou brûlé, il doit être remplacé immédiatement. L utilisation d un instrument avec des contacts usés peut donner des résultats erronés et réduire grandement la durée de vie des tubes. Utilisez des pincettes propres en plastique (nous suggérons le PTFE) pour retirer le tube de son conditionnement et pour le positionner durant son installation. Ne jamais toucher un tube avec les doigts! Toucher un tube peut le contaminer pour des éléments comme Al, Zn, Ca, Na, K, etc. Utilisez le gaz et le débit appropriés. Un débit trop faible pour réduire les coûts peut causer la réduction de la durée de vie des tubes et augmenter les risques de contamination des contacts et de l enveloppe. Une fois le tube installé correctement, vous devez le conditionner avant utilisation selon les recommandations du fabricant de l instrument. Ne surchauffez pas le tube. La surchauffe réduit grandement la durée de vie. De façon générale, la fonction tube clean programmée dans la plupart des instruments surchauffe le tube et ne doit pas être utilisée. Si vous avez utilisé votre instrument à des basses températures pendant un certain temps et avez besoin d utiliser votre instrument à une température plus élevée pour des éléments comme le Ni, Cr, V ou Ti, vous pouvez noter des effets de mémoire causés par une contamination temporaire des parties les plus froides du four. Dans ce cas, il est recommandé de réaliser des blancs pour quelques cycles à la nouvelle température avec un débit de gaz maximum pour purger les contaminants du système. Lorsque le tube est presque arrivé à la fin de sa durée de vie, retirez-le immédiatement. Pousser l utilisation du tube jusqu à ce qu il cède peut augmenter grandement le risque de détérioration des contacts. L utilisation d Acide Sulfurique réduit grandement la durée de vie des tubes. «Il est pratiquement impossible de salir quelqu un sans se salir soi-même.» - Abigail Van Buren -

13 Certificat d Analyse: Modificateurs de Matrice 7 Certificat d analyse : / / Description : Modificateur de matrice - Tampon d ionisation - Nitrate de lithium Concentration nominale : 20,000 µg/ml (2.0%) Li Matière première : LiNO % Numéro de lot : SC Date d expiration : Août 2009 Analyse par spectroscopie à plasma à couplage inductif (ICP-AES) retraçable à l étalon de référence NIST 329a. Concentration réelle : 20 g/ml Matrice : 2% Impuretés métalliques. Matière première 2. Solution finale Date d ouverture de la bouteille Élément Conc. (ppm) Élément Conc. (ppm) Élément Conc. (ppm) Élément Conc. (ppm) Ca 2-5 Ag < Ho < S * Ba, Si -3 Al < 0.03 In < Sb < Al, K, Na, As < 0.00 Ir < 0.06 Sc < Sr, Zr < Au < K < Se < Be, Cd, Co, B < 0.07 La < Si Cr, Cu, Fe, Ba < Li N/A Sm < Mg, Mn, Ni, Be < 0.00 Lu < Sn < Ti, V Non-détectées Bi < Mg Sr < 0.00 Ca Mn < Ta < 0.03 Cd < Mo < 0.06 Tb < Ce < 0.09 Na 0.34 Te < 0.04 Co < Nb < Th < 0.02 Cr < Nd < 0.08 Ti < 0.00 Cs * Ni < Tl < 0.03 Cu < Os * Tm < Dy < P < U < 0.37 Er < Pb < 0.04 V < 0.00 Eu < Pd < W < 0.05 Fe < Pr < 0.23 Y < Ga < 0.0 Pt < 0.07 Yb < Gd < Rb < Zn < Ge < 0.0 Re < Zr < Hf < Rh < Hg * Ru < *: Non testé Certifié par : Date de certification : 2 août 2007 Alketa Mixha, Chimiste La stabilité et l exactitude de ce modificateur de matrice sont garanties à % de la concentration réelle jusqu à la date d expiration, en présumant que la bouteille est maintenue fermée et gardée dans des conditions normales de laboratoire. Ces solutions sont préparées en utilisant des acides de haute pureté, une eau doublement déionisée de 8 meghom/cm, des bouteilles lavées à l acide, et toute la verrerie utilisée est de classe A. La fiche signalétique ainsi que ce certificat d analyse sont disponibles sur notre site web. (Also available in English) Fabriqué selon un système qualité ISO 900:2000 et ISO 7025 (en cours) SCP SCIENCE 2800 Clark Graham, Baie D Urfé, QC, Canada H9X 4B6 Téléphone : (54) Télécopieur : (54) Site web: / + (54) / + (54) Tel.: +33 (0)

Fournitures pour spectroscopie AA

Fournitures pour spectroscopie AA 237 Fournitures pour spectroscopie aa Des lampes à cathode creuse haute performance, des tubes au graphite haute densité pour fours et une gamme complète d étalons de calibration et de modificateurs de

Plus en détail

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Etalons de Calibration & de Contrôle Qualité

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Etalons de Calibration & de Contrôle Qualité SCP SCIENCE Etalons de Calibration & de Contrôle Qualité 119 SCP SCIENCE fabrique des étalons de calibration et de contrôle de la qualité pour l analyse inorganique selon les recommandations édictées par

Plus en détail

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010

QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société. Dîner Débat, 28 octobre 2010 QUEL FUTUR POUR LES METAUX? Raréfaction des métaux : Un nouveau défi pour la société Dîner Débat, 28 octobre 2010 Avant-propos «Les richesses naturelles sont inépuisables, car sans cela nous ne les obtiendrions

Plus en détail

BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire

BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire BGU - MAU IMA Métallogramme Atomique Urinaire Patient : yyyyyyyyyy Examen demandé par : xxxxxxxxxxxxxx N dossier abcde Date de naissance 00.00.0000 macro-s principaux (ppm) carence normal excès Antériorité

Plus en détail

SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS

SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS SpectraPURE IC/ICP/ICP-MS étalons de calibration multi-éléments 99.999% Produits sources, si disponible, tracés NIST SRM s Salle blanche, ASTM Type 1, Eau 18 Megohm ultra low TOC (

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

Françoise Berthoud

Françoise Berthoud Françoise Berthoud Francoise.Berthoud@grenoble.cnrs.fr www.ecoinfo.cnrs.fr Nantes Greendays 2016 Source : orange Eléments Poids en g Aluminium (Al) 24,76 Cuivre (Cu) 22,39 Fer (Fe) 20,72 Graphite 5,49

Plus en détail

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie

Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Publications Eco-systèmes Etude et analyse de la composition en matières et polluants des DEEE ménagers Présentation de la méthodologie Synthèse : Mars 2013 www.eco-systemes.fr Principaux objectifs du

Plus en détail

Métallogramme Atomique Urinaire

Métallogramme Atomique Urinaire Métallogramme Atomique Urinaire HISTORIQUE ET EVOLUTION Les Anciens ont toujours considéré l analyse de l urine comme le reflet exact de l image pathologique. Que ce soit dans la Grèce Antique, en Chine

Plus en détail

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 WMS-1a Matériau de référence certifié : sulfure massif contenant de l or et des éléments du groupe platine Tableau 1 -

Plus en détail

Chimie Les symboles atomiques

Chimie Les symboles atomiques Chimie Les symboles atomiques Aluminium Al Chlore Cl Magnésium Mg Rubidium Rb Antimoine Sb Chrome Cr Manganèse Mn Sélénium Se Argent Ag Cobalt Co Mercure Hg Silicium Si Argon Ar Cuivre Cu Molybdène M Sodium

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech?

Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Friday Lunch Meeting Face à la raréfaction des métaux : croissance verte ou low tech? Philippe Bihouix 26 juin 2015 1 Abondance des éléments dans la croûte terrestre Réserves base en milliers de tonnes

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux

Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux Apport de l'analyse multiélémentaire associée à une démarche de qualité pour la résolution de problèmes environnementaux R. Losno, Professeur, Université Paris 7 Denis-Diderot, LISA EECA - EUROFINS Alan

Plus en détail

Classification périodique des éléments

Classification périodique des éléments Classification périodique des éléments Table des matières 1 Tableau périodique à dix-huit colonnes 1.1 Présentation du tableau périodique.................... 1. Analyse de la classification.........................

Plus en détail

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt.

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt. 2005-2006 Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt C4 ECRITURE DES RÉACTIONS CHIMIQUES Je dois savoir Ce qu est un atome et une molécule Les formules de quelques molécules et atomes La masse est

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev Tableau de classification périodique de Mendeleïev 1 2 Tableau de classification périodique de Mendeleïev s p H Li Na Be Mg Non métal (ou métalloïde) Métal He B C N O F Ne Al Si P S Cl Ar K Rb Cs Ca Sr

Plus en détail

Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie de masse

Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie de masse Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 203 Mét. ICP-MS Détermination des métaux dans l eau : méthode par spectrométrie d émission au plasma d argon et détection par spectrométrie

Plus en détail

Que deviennent nos déchets électroniques?

Que deviennent nos déchets électroniques? www.ecoinfo.cnrs.fr Que deviennent nos déchets électroniques? Françoise Berthoud CNRS Alternatiba, Grenoble, 26 septembre 2015 Avec mes remerciements à Philippe BIHOUIX (présentation métaux, 23 avril 2015)

Plus en détail

ELSOLD Barres et lingots. ELSOLD Barres et lingots (alliages avec plomb) Barres et lingots (avec plomb) 07

ELSOLD Barres et lingots. ELSOLD Barres et lingots (alliages avec plomb) Barres et lingots (avec plomb) 07 ELSOLD Barres et lingots La miniaturisation croissante, des exigences plus strictes en ce qui concerne la fiabilité à long terme des produits électroniques complexes, des composants et des caractéristiques

Plus en détail

La Classification Périodique des éléments

La Classification Périodique des éléments La Classification Périodique des éléments I - Notion d'élément chimique. Atome : noyau (protons + neutrons) entouré d'électrons Numéro atomique Z : protons (id. électrons) Nombre de masse A : protons +

Plus en détail

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue

Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Compte rendu de la campagne d échantillonnage des eaux souterraines et de surface au Lac Tee, Témiscamingue Présenté à l Association des riverains du lac Tee Par : Daniel Blanchette Eric Rosa Vincent Cloutier

Plus en détail

Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II. Le 1 er avril 2008

Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II. Le 1 er avril 2008 Journée de Formation Scientifique en Spectrométrie Atomique (C01) L ICP-MS Haute résolution Element II The world leader in serving science Le 1 er avril 2008 Jean-Luc CAZAUDUMEC Responsable Produits ICP

Plus en détail

SCP SCIENCE Étalons ICP-AES & MS ICP-AES & MS. Étalons

SCP SCIENCE  Étalons ICP-AES & MS ICP-AES & MS. Étalons SC SCIENCE Étalons 9 Les étalons de calibration mono-élement lasmacal (1000 & 10 000 µg/ml) pour IC-AES et IC-MS sont conçus pour répondre aux besoins économiques des laboratoires modernes. Des volumes

Plus en détail

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification

Tableau 1. Limites de quantification pour les différents métaux. Elément Limite de quantification E-II-1.2.2V1 DOSAGE DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACES DANS LES EAUX MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE DE MASSE AVEC PLASMA INDUIT PAR HAUTE FRÉQUENCE (ICP-MS) 1. Objet : Dosage des éléments suivants dans l'eau

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

l ECONOMIE CIRCULAIRE

l ECONOMIE CIRCULAIRE En route vers l l ECONOMIE CIRCULAIRE Par Benoît de Guillebon, 1 Un constat : Nous vivons dans un monde fini Le changement climatique La fin de l économie pétrole La raréfaction des ressources naturelles

Plus en détail

CLASSE N : Le symbole chimique s écrit toujours avec une majuscule d'imprimerie, éventuellement suivie d'une minuscule.

CLASSE N : Le symbole chimique s écrit toujours avec une majuscule d'imprimerie, éventuellement suivie d'une minuscule. COURS : De la molécule à l'atome. NOM PRENOM CLASSE N : DATE : 1. Plus élémentaire qu'une molécule, qu'est-ce que l'atome? Bien que le mot «atome» soit très ancien, puisqu'il fut inventé par les Grecs,

Plus en détail

Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces

Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces Traçabilité des vins : du contenu au contenant par l analyse élémentaire & isotopique en ultra-traces Sylvain Bérail Olivier F.X. Donard Ekaterina Epova Christophe Pécheyran Julien Malherbe Bernard Medina

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Extraction en Phase Solide. en Phase Solide. Extraction ... 41... 41... 42... 42... 43... 48... 48

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Extraction en Phase Solide. en Phase Solide. Extraction ... 41... 41... 42... 42... 43... 48... 48 SCP SCIENCE en Phase Solide 39 L extraction en phase solide (DigiSEP SPE) est une nouvelle technique pour isoler et concentrer des analytes de matrices complexes. Les produits DigiSEP fournissent une solution

Plus en détail

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons

RAPPORT D'ANALYSE. IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ. Conservation de vos échantillons IDRA ENVIRONNEMENT Mr Guillaume DEBRIL La Haye de Pan 35170 BRUZ RAPPORT D'ANALYSE Page 1/5 N Ech Matrice Référence échantillon Observations 001 Sol S1-0-0,5 m 002 Sol S2-0-0,5 m (116) 003 Sol S3-0-0,5

Plus en détail

METAUX: CATALYSEURS (et REACTIFS) 25 octobre 2007 Montpellier/ Société francaise de toxicologie ----------------

METAUX: CATALYSEURS (et REACTIFS) 25 octobre 2007 Montpellier/ Société francaise de toxicologie ---------------- METAUX: CATALYSEURS (et REACTIFS) 25 octobre 2007 Montpellier/ Société francaise de toxicologie ---------------- I. Classification IIa. Catalyse hétérogène IIb. Catalyse homogène IIc. Intérêt comparé des

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Matériaux de. référence certifiés. Matériaux de

SCP SCIENCE www.scpscience.com. Matériaux de. référence certifiés. Matériaux de SC SCIENCE Matériaux de 47 Les matériaux de référence certifi és (CRM) EnviroMAT et AgroMAT sont conçus pour compléter les programmes d evaluation des performances existants dans les secteurs d analyse

Plus en détail

L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative

L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative L Absorption Atomique Haute Résolution à Source Continue, la nouvelle alternative Méthodes pour l analyse élémentaire SAA une méthode bien établie depuis plus de 45 ans Simplicité peu d interférences Robustesse

Plus en détail

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7 SCIENCES DES ATÉRIAUX / EENTO SCIENCES DES ATÉRIAUX SCIENCES DES ATÉRIAUX / Grandeur STRUCTURES CRISTALLOGRAPHIQUES ET PROPRIETES PHYSIQUES asse volumique r (g.cm - ) Température de fusion ( C) Coeficient

Plus en détail

Détermination des métaux : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon

Détermination des métaux : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 200 Mét. 1.2 Détermination des métaux : méthode par spectrométrie de masse à source ionisante au plasma d argon 2014-05-09 (révision 5) Comment

Plus en détail

GESTION D UNE SALLE BLANCHE. Par Sylvain Triquet

GESTION D UNE SALLE BLANCHE. Par Sylvain Triquet GESTION D UNE SALLE BLANCHE Par Sylvain Triquet Le 13/11/2007 Les outils pour maîtriser l'analyse de traces Salles blanches Hottes de soufflage à flux laminaire Filtres dit absolus (99,99..% arrêté) Lit

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

Chapitre 3 : Formules chimiques

Chapitre 3 : Formules chimiques Chapitre 3 : Formules chimiques Objectifs L élève doit être capable! de définir la notion de valence,! de déduire du T.P.E. la valence d un élément appartenant aux groupes principaux,! d établir les formules

Plus en détail

Désignation des métaux et alliages. Généralités

Désignation des métaux et alliages. Généralités 1. Nous ne parlerons ici que des matériaux «métalliques». Nous laisserons donc de côté les matières plastiques, les composites, etc. Il existe deux grandes familles de matériaux : Les matériaux ferreux,

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX (PARTIE MATÉRIAUX MÉTALLIQUES) Prof. J. Lecomte- Beckers PHYSIQUE DES MATÉRIAUX Prof. Jacqueline Lecomte-Beckers Département A&M Service de Sciences de Matériaux Métalliques Bat.

Plus en détail

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 Mise en situation PRESENTATION DU MECANISME La sérigraphie est une technique pour le marquage des pièces plastiques.

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1185 rév. 5

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1185 rév. 5 Convention N 790 Section s ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1185 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation (Cofrac)

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

PHYSICO-CHIMIE (4 points)

PHYSICO-CHIMIE (4 points) La calculatrice est autorisée. Un document-réponse est à rendre avec la copie. Deux feuilles de papier millimétré sont nécessaires PHYSICO-CHIMIE (4 points) 1 ) Comment définit-on l'énergie de première

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197 Norme internationale : ISO/CEI 17025:2005 Norme suisse : SN EN ISO/CEI 17025:2005 ABL Analytics SA Rue Victor-Helg 18 2800 Delémont Responsable : Responsable SM : Blaise Allemann Lucas Costato Téléphone

Plus en détail

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme Travaux Pratique Chimie Analytique Semestre d hiver 1999 Julien Hutin Laurent Beget Alexandre Myalou Etude de Ca 2+ par absorption atomique avec flamme et Dosage de Cd 2+ par absorption atomique sans flamme

Plus en détail

par micro-ondes SCP SCIENCE

par micro-ondes SCP SCIENCE SCP SCIENCE 47 Systèmes de digestion par micro-ondes SCP SCIENCE offre 3 types de systèmes de digestion par micro-ondes. NovaWAVE SA: un instrument qui peut effectuer jusqu à 12 digestions simultanément

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-1.2.1V1 DOSAGE DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACES DANS LES EAUX MÉTHODE PAR SPECTROMÉTRIE D ÉMISSION OPTIQUE AVEC PLASMA INDUIT PAR HAUTE FRÉQUENCE (ICP-OES) 1. Objet Cette procédure a pour objet

Plus en détail

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique

LES IONS : Mise en évidence de l état ionique LES IONS : Mise en évidence de l état ionique I - Rappel de la structure d une molécule ( exemple : l eau ) La molécule d eau est formée Représentation de la molécule : Formule brute :... Formule développée

Plus en détail

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE

Examen de maturité 2013 AIDE-MÉMOIRE DE CHIMIE Examen de maturité 2013 AIDEMÉMOIRE DE CHIMIE Acides et bases (calculés à partir des pk a ) ph d un acide fort : ph d un acide faible : ph = log C a ph = ½ pk a ½ log C a ph d une base forte : ph = 14

Plus en détail

SCP SCIENCE. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez SCP SCIENCE. Intérêt pour les utilisateurs.

SCP SCIENCE. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez SCP SCIENCE. Intérêt pour les utilisateurs. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez. Intérêt pour les utilisateurs. Sommaire de la présentation Introduction Etalons et raccordement Présentation de l ISO 9001:2000 Présentation de l

Plus en détail

Détermination des valeurs de référence pour 26 éléments traces dans les urines de la population générale en Belgique

Détermination des valeurs de référence pour 26 éléments traces dans les urines de la population générale en Belgique Détermination des valeurs de référence pour 26 éléments traces dans les urines de la population générale en Belgique Promoteur et partenaires Professeur Perrine Hoet (UCL) Professeur Vincent Haufroid (UCL)

Plus en détail

TP Désignation des aciers

TP Désignation des aciers TP Désignation des aciers On donne : - Le cours sur la désignation des aciers (page1 à 10) - Le TP comprenant 7 pages (documents réponses) - Un guide du dessinateur industriel - Un ordinateur On demande

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

PRÉSENTATION D UMICORE

PRÉSENTATION D UMICORE PRÉSENTATION D UMICORE Présentation d Umicore CATALYSIS ENERGY MATERIALS PERFORMANCE MATERIALS RECYCLING 1 Nous sommes un groupe mondial spécialisé dans la technologie des matériaux et le recyclage. Nous

Plus en détail

Transmission des données de la surveillance de l exposition interne au système SISERI Description du format de fichier

Transmission des données de la surveillance de l exposition interne au système SISERI Description du format de fichier Transmission des données de la surveillance de l exposition interne au système SISERI Description du format de fichier Méthodologie Le format CSV est un format texte, les données sont séparées par des

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon E-II-2.1V1 : DOSAGE DU MERCURE DANS LES EAUX METHODE PAR SPECTROMETRIE ATOMIQUE DE VAPEUR FROIDE 1. Objet Description du dosage du mercure par spectrométrie atomique de vapeur froide. 2. Domaine d application

Plus en détail

Produits chimiques posant des risques excessifs

Produits chimiques posant des risques excessifs A n n e x e G Produits chimiques posant des risques excessifs Produits chimiques Acide chromique solution (chrome (VI) solution d oxyde) CrO 3(aq) Acide fluorhydrique - solution HF (aq) Acide perchlorique

Plus en détail

L'analyse élémentaire en "routine"!

L'analyse élémentaire en routine! L'analyse élémentaire en "routine"! Christophe Cloquet SARM- CNRS Basé à Vandoeuvre-lès-Nancy dans le Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) UMR7358 Le SARM, comme le CRPG font parties

Plus en détail

LES MATÉRIAUX. Les Aciers Les Fontes Les alliages d'aluminium Les alliages de Cuivre Symboles chimiques Influence des éléments d'addition

LES MATÉRIAUX. Les Aciers Les Fontes Les alliages d'aluminium Les alliages de Cuivre Symboles chimiques Influence des éléments d'addition LES MATÉRIAUX Les Aciers Les Fontes Les alliages d'aluminium Les alliages de Cuivre Symboles chimiques Influence des éléments d'addition Les Aciers Diagramme Fer-Carbone Désignation selon l'emploi Les

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

solid AA Directe. Rapide. Simple.

solid AA Directe. Rapide. Simple. solid AA Directe. Rapide. Simple. Spectrométrie AAS d analyse directe des solides Innovation intelligente pour l analyse rapide et précise Alors que les méthodes conventionnelles utilisées dans l analyse

Plus en détail

Chromiting basse teneur en cobalt Passivation en couche épaisse pour Zinc et alliages de zinc

Chromiting basse teneur en cobalt Passivation en couche épaisse pour Zinc et alliages de zinc SurTec 680 LC Chromiting basse teneur en cobalt Passivation en couche épaisse pour Zinc et alliages de zinc Propriétés Liquide concentré à base de chrome trivalent. Meilleure protection anticorrosion que

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Les différents types de fontes

Les différents types de fontes Nom : 1 / 9 Les matériaux ferreux Classification des métaux Métaux ferreux (magnétiques) - Base = fer + carbone + éléments d addition (nickel, chrome, ) : - Aciers: pourcentage de carbone inférieur à 1.7%

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2393 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1663 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE)

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE) P. : 1/11 Table des matières 1 Processus de validation...1 2 Validation...2 2.1 Exactitude...2 2.1.1 Critère d acceptation :...2 2.1.2 Résultats :...2 2.1.3 Conclusion :...5 2.2 Fidélité...5 2.2.1 Critère

Plus en détail

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres.

Cyanures non oxydables au chlore : fraction massique des cyanures totaux moins la fraction massique des cyanures libres. 1. Objet E.II.4.V1 DOSAGE DES CYANURES TOTAUX ET LIBRES : MÉTHODES D ANALYSE EN FLUX CONTINU Cette procédure a pour objet la détermination de la teneur en cyanures libres, en cyanures non oxydables au

Plus en détail

THESAURUS HARMONISE DES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES - VERSION BETA 2-QUALIFICATIFS 2015 VERSION DU 18-11-2015

THESAURUS HARMONISE DES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES - VERSION BETA 2-QUALIFICATIFS 2015 VERSION DU 18-11-2015 1 agent chimique agent chimique 2 agent chimique inorganique agent chimique inorganique 3 actinide actinide 4 actinium et ses composes inorganiques actinium et ses composes inorganiques 5 actinium Ac actinide

Plus en détail

Luc Fauvet luc.fauvet@cpe.fr Présentation du 28/09/2013 pour le séminaire interne d Avenir Climatique

Luc Fauvet luc.fauvet@cpe.fr Présentation du 28/09/2013 pour le séminaire interne d Avenir Climatique Luc Fauvet luc.fauvet@cpe.fr Présentation du 28/09/2013 pour le séminaire interne d Avenir Climatique Toutes les données avancées dans cette présentation sont extraites du livre «Quel futur pour les métaux?

Plus en détail

Etude des Constructions MATERIAUX. Etude des Constructions MATERIAUX (PDF) ACIERS NON ALLIES. MOULAGE Symbole G

Etude des Constructions MATERIAUX. Etude des Constructions MATERIAUX (PDF) ACIERS NON ALLIES. MOULAGE Symbole G NOM (PDF) ACIERS NON ALLIES USAGE GENERAL ACIERS POUR TRAITEMENTS THERMIQUES ET FORGEAGE MOULAGE G S E C Limite d'élasticité minimale en Mpa Limite d'élasticité minimale en Mpa Teneur en carbone (pourcentage

Plus en détail

FIOLAX. SCHOTT Instruments Solutions. Les solutions tampon dans les ampoules uniques à deux pointes offrent une haute sureté et précision.

FIOLAX. SCHOTT Instruments Solutions. Les solutions tampon dans les ampoules uniques à deux pointes offrent une haute sureté et précision. SCHOTT Instruments Solutions Les solutions tampon dans les ampoules uniques à deux pointes offrent une haute sureté et précision. L exactitude de la mesure de ph dépend de l exactitude de l étalonnage.

Plus en détail

Étude d un thermocouple

Étude d un thermocouple TP N 8 Étude d un thermocouple - page 35 - - T.P. N 8 - On mesurera la f.e.m. du thermocouple à différentes températures connues. Ici encore, les mesures n'ont de sens que si ces températures sont constantes

Plus en détail

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés La situation actuelle La grille de gestion des sols contaminés excavés intérimaire Les critères validés pour la protection des écosystèmes Les

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

Fournisseur mondial de produits de fonderie. Brochure des produits

Fournisseur mondial de produits de fonderie. Brochure des produits Fournisseur mondial de produits de fonderie Brochure des produits Asmet est un fournisseur international de produits de fonderie. Son siège social est situé à Sheffield au Royaume-Uni Nous proposons des

Plus en détail

spectroscopie Votre outil indispensable pour les consommables

spectroscopie Votre outil indispensable pour les consommables spectroscopie Votre outil indispensable pour les consommables spectroscopie Nous disposons des produits répondant à vos besoins en termes de criblage pour de plus grandes quantités d'échantillons, plus

Plus en détail

U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie. Durée de l'épreuve : 2 heures.

U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie. Durée de l'épreuve : 2 heures. 1 Université Pierre-et-Marie-Curie Session de juin 2006 U.E. LC 101 : Introduction à la Chimie Durée de l'épreuve : 2 heures. Seules les calculatrices de type "collège" (non programmables et non graphiques)

Plus en détail

THESAURUS HARMONISE DES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES VERSION BETA 2-QUALIFICATIFS 2014

THESAURUS HARMONISE DES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES VERSION BETA 2-QUALIFICATIFS 2014 1 agent chimique agent chimique 2 agent chimique inorganique agent chimique inorganique 3 actinide actinide 4 actinium et ses composes inorganiques actinium et ses composes inorganiques 5 actinium Ac actinide

Plus en détail

MA. 203 Mét.Tra. ext. 1.0

MA. 203 Mét.Tra. ext. 1.0 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 203 Mét.Tra. ext. 1.0 Détermination des métaux extractibles à l état de trace en conditions propres dans l eau : méthode par spectrométrie de

Plus en détail

ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET MICROBIOLOGIQUES. Dans les EAUX. devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr

ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES ET MICROBIOLOGIQUES. Dans les EAUX. devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr devis@labocea.fr - http://www.labocea.fr ANALYSES HYSICO-CHIMIQUES ET MICROBIOLOGIQUES Dans les EAUX Accréditation Site de Site de QUIMER LOUFRAGAN 1-5676 1-1826 22, ave. de la lage des Zoopôle - Le Sabot

Plus en détail

Histoire de la classification périodique

Histoire de la classification périodique Seconde Thème : la santé Page sur 5 Histoire de la classification périodique C est à Mendeleiev (83-907) chimiste russe que l on doit la première version moderne d une classification cohérente des éléments

Plus en détail

ICP ICP-MS AAS GC Chromatographie ionique REACTIFS,SOLVANTS ET ACIDES DE HAUTE PURETE MATERIAUX de REFERENCE (CRM)

ICP ICP-MS AAS GC Chromatographie ionique REACTIFS,SOLVANTS ET ACIDES DE HAUTE PURETE MATERIAUX de REFERENCE (CRM) SOLUTIONS ETALONS PRIMAIRES CERTIFIEES (CRM) ICP ICP-MS AAS GC Chromatographie ionique REACTIFS,SOLVANTS ET ACIDES DE HAUTE PURETE MATERIAUX de REFERENCE (CRM) Pour plus d'information, contacter le : 02

Plus en détail

Convention de Bâle du 22 mars 1989 sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination

Convention de Bâle du 22 mars 1989 sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination Convention de Bâle du 22 mars 1989 sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et RS 0.814.05; RO 1992 1125 Corrections des Annexes VIII et IX 1 Les Annexes VIII et IX sont modifiées

Plus en détail

LES MÉTAUX RARES : ENJEUX SOCIÉTAUX ET GÉOPOLITIQUES

LES MÉTAUX RARES : ENJEUX SOCIÉTAUX ET GÉOPOLITIQUES LES MÉTAUX RARES : ENJEUX SOCIÉTAUX ET GÉOPOLITIQUES CONFERENCE DES AMIS DU VISIATOME Marcoule 13 septembre 2012 Patrice Christmann Directeur Adjoint de la Stratégie chef de la division «Stratégie des

Plus en détail

Laboratoire de Touraine Page 1

Laboratoire de Touraine Page 1 E34Sb LDA/PCS/SPE/115 ANTIMOINE (Traces) LDA/PCS/SPE/284 COBALT traces ICP traces NF EN ISO 11885 E34Li LDA/PCS/SPE/618 LITHIUM NF EN ISO 11885 LDA/PCS/SPE/1159 VANADIUM TOTAL ICP traces NF EN ISO 11885

Plus en détail

SYSTEME RAGREAGE FIBRE SUR PRIMAIRE et COLLE POUR REVETEMENT DE SOL SOUPLE

SYSTEME RAGREAGE FIBRE SUR PRIMAIRE et COLLE POUR REVETEMENT DE SOL SOUPLE DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 Nom du produit : SYSTEME RAGREAGE FIBRE SUR PRIMAIRE Date de la déclaration OCTOBRE 2007 Cette déclaration est présentée selon

Plus en détail

L éco-efficience industrielle. comme levier de compétitivité. et de sécurisation des activités

L éco-efficience industrielle. comme levier de compétitivité. et de sécurisation des activités L éco-efficience industrielle comme levier de compétitivité et de sécurisation des activités Nicolas PETIT Service Entreprises & Eco-Technologies Service Produits et Efficacité Matières nicolas.petit@ademe.fr

Plus en détail

Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP

Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP Métaux dans les produits pharmaceutiques ICH-Q3D & EP &USP Les impuretés métalliques dans les substances et produits à usage pharmaceutiques. Du test limite S 2- Mesures quantitatives Etat de l'art et

Plus en détail

Techniques de Spectrométrie Atomique. Absorption Atomique Flamme Absorption Atomique Four Graphite Emission ICP-OES Spectrométrie ICP-Masse

Techniques de Spectrométrie Atomique. Absorption Atomique Flamme Absorption Atomique Four Graphite Emission ICP-OES Spectrométrie ICP-Masse Techniques de Spectrométrie Atomique Absorption Atomique Flamme Absorption Atomique Four Graphite Emission ICP-OES Spectrométrie ICP-Masse Comparatif Quelle technique choisir? Auteur : B. Faivre Date d'édition

Plus en détail

Manuel de prélèvement

Manuel de prélèvement D O C U M E N T Q U A L I T E Référence : LAMR/GUI/037 Indice : 6 Page : 1/16 Manuel de prélèvement Type de document : Guide Macro-processus de rattachement : M4 Institut/Direction/Unité : IRSN/PRP-HOM/SDI/LAMR

Plus en détail