Drèze Sophie Mai L avenir en Wallonie des chiens dits dangereux.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Drèze Sophie Mai 2008. L avenir en Wallonie des chiens dits dangereux."

Transcription

1 Drèze Sophie Mai 2008 L avenir en Wallonie des chiens dits dangereux.

2 Plan : 1. Introduction 2. Les origines du chien 2.1. L évolution du chien Les ancêtres du chien Du créodonte au chien actuel Les chiens sauvages Les ancêtres communs du chien et de l ours Le chien et le loup Les liens entre l agressivité des chiens sauvages, des loups et des ours Les chiens et les hommes Rencontre L adaptation du chien dans la vie de l homme La domestication du chien Les conséquences négatives de la domestication du chien 3. Le comportement du chien 3.1. Le comportement du chien en meute 3.2. Le comportement du chien avec l homme 3.3. L intelligence du chien Le chien à l apprentissage 3.4. Les aboiements du chien 4. L agressivité du chien 4.1. La dentition du chien ; l utilisation de ses dents et de son museau 4.2. Les sens du chien 4.3. Ce qui peut expliquer l agressivité du chien 4.4. A dresseur dangereux, chien itou La socialisation du chien 5. Les agressions 5.1. Les comportements d agressions 5.2. Les différents types d agressions 5.3. La soumission 5.4. Les troubles du comportement 5.5. La muselière 5.6. Les chiens et les enfants 5.7. Les accidents suite aux agressions de chiens Leur fréquence Leur fréquence par rapport à d autres accidents domestiques 5.8. L animal social L animal social et les morsures 6. Les morsures 6.1. Les accidents par morsure Les événements qui y conduisent et leurs causes Ceux qui sont le plus souvent mordus Les circonstances de l accident Les chiens mordeurs 2

3 6.2. L éducation du chiot 6.3. Les chiens agités 6.4. Le comportement meurtrier chez le chien L éducation à ce type de comportement 6.5. Grands chiens versus petits chiens 7. Le dressage du chien 7.1. Le dressage en Belgique 8. Les bienfaits du chien dans notre société 8.1. Les hommes et les chiens 8.2. Les bienfaits des chiens dans la vie courante 8.3. Les qualités du chien 8.4. Les chiens dans les homes, les prisons, les orphelinats et les hôpitaux 8.5. L amitié entre le chien et l enfant 8.6. Les chiens héros 8.7. Les chiens de divertissement 8.8. Les chiens qui sont formés pour aider l homme 8.9. Les races de chiens qui sont formées pour aider l homme 9. Les chiens dits dangereux 9.1. Les races de chiens Les races de chiens dits dangereux Quant à la race 9.2. Les coupables Les maîtres 9.3. La liste des chiens dits dangereux Variante de cette liste aléatoire de communes en communes Bien-fondé de cette nomenclature 9.4. Les médias 10. Les lois belges sur les chiens dits dangereux Valeur des critères Interdiction des chiens dits dangereux Solution de facilité Les lois aux différents niveaux politiques du pays Les lois «anti-chiens» chez nos voisins Les communes qui adoptent ces lois «anti-chiens» Critique de ces lois Les perspectives de ces types de lois. 11. L avenir du chien L avenir des chiens dits dangereux Selon l opinion publique 12. Conclusion 13. Bibliographie 3

4 1. Introduction Que le chien soit devenu le compagnon le plus fidèle de l homme est un cas unique en Histoire Naturelle. Mais voilà que, depuis quelques temps, la presse monte en épingle des «affaires» de chiens considérés comme dangereux. Voici donc que l on classe ces animaux sur des «listes noires». Soudainement, l homme, aujourd hui éloigné de la nature, aurait-il peur des animaux, même domestiqués? Il y a tant à en dire... Nombreux sont ceux qui ont peur des chiens, de tous les chiens. Certaines races font la une des médias, la rumeur les considère comme des chiens tueurs. J aime beaucoup les grands chiens ; ils paraissent méchants de loin et cependant ils sont doux comme des agneaux. Auprès de moi vit un gros chien, aux mimiques effrayantes, grogneur aux longues dents. Sa race est, dans certaines municipalités, définie comme «chien dangereux», soumise localement à différents règlements pas toujours cohérents ou identiques, selon les endroits où elle pose ses pattes. J ai donc décidé d aborder le sujet des chiens terrifiants ; qualifiés de «dangereux» du fait de leur taille et de leur apparence. J aimerais faire comprendre que ces chiens considérés comme «méchants» ne le sont pas. Aucune race ne peut être cataloguée méchante ou dangereuse à cause du mauvais comportement d un de ses congénères. Dans mon travail, j explique l origine des chiens dans le but de faire comprendre qu il est normal que ceux-ci n ont pas toujours des comportements «humainement gentils» : ce sont les descendants plus ou moins directs des loups et des ours. Je tiens propos de la rencontre entre le chien et l humain y démontrant que cette domestication ne s est pas faite en un jour et n est toujours pas terminée. Aujourd hui, quotidiennement, on en sait un peu plus de la compréhension homme-animal, de l éducation de celui-ci, du «dressage» éventuel nécessaire. On ne peut passer sous silence, bien évidemment, les morsures et les agressions. Je tente de démontrer que les chiens, et, en particulier, ceux dits «dangereux», sont ceux qui sont les plus utiles aux hommes et qu ils nous sont devenus indispensables. Je consacre donc un chapitre à propos du dressage de l animal, du comportement des maîtres, des lois auxquelles les propriétaires de chiens sont confrontés et des anomalies curieuses de certaines de ces lois et règles souvent établies «dans l urgence». Ayant disserté de ces chiens-là, ceux à qui l on fait un succès médiatique terrible, je m étendrai sur leur avenir. 4

5 2. Les origines du chien Tout comme l homme, le chien suit une évolution longue et continue au fil des siècles et se transforme encore. Ayant nous-mêmes en nous des gestes ou des pensées «préhistoriques», il semble logique que le chien ait encore un comportement d animal «sauvage», issu de sa lignée. Le chien existe depuis quarante millions d années. Nous avons croisé son chemin il y a cinq millions d années. Le chien a vécu sur terre longtemps sans nous. Il a appris à vivre de ses propres moyens et à se défendre seul. Il n a donc pas perdu son instinct naturel d animal de meute. Encore aujourd hui, dans certaines circonstances, le chien a un comportement de tendance agressive. Ceci est donc dû au comportement du passé qui resurgit L évolution du chien Les ancêtres du chien Du créodonte au chien actuel Le chien est apparu sur Généalogie des canidés. terre il y a 40 millions d années lors de la période de l Ecocène. A cette époque cohabitaient des herbivores et des carnassiers, par exemple le miacis, un animal hargneux à longue queue et aux jambes courtes, très agile, sachant s accrocher aux branches. Ce carnivore est l ancêtre de tous les chiens que nous connaissons aujourd hui. Cinq millions d années plus tard, lors de la période de l Oligocène, cet animal a évolué, devenant d une part le daphneus et d autre part le cynodictis. Le daphneus est l ancêtre direct de l ours tandis que le cynodictis, animal ne sachant plus grimper aux arbres, devenu très bon coureur, est l ancêtre de trois animaux ressemblant beaucoup aux chiens d aujourd hui : le lycaon, le borophagus et le tomarctus qui avait les mêmes capacités physiques qu eux et un corps similaire à celui des chiens que nous connaissons. 1 1 BARSS, W., Plus ancien que l homme. In : Les chiens. Anvers : Chantecler, 1975, p (Qui? Pourquoi?). 5

6 Les chiens sauvages Le chien a vécu en meute pendant des millions d années avant de rencontrer l homme. Son milieu naturel est donc la compagnie permanente des autres chiens. Le chien a quitté la meute pour commencer à vivre avec l homme ; ainsi a débuté la domestication. En dépit de cette évolution, certains chiens ont continué à vivre comme avant, en gardant les mêmes instincts. Ce sont les chiens sauvages. Il existe encore aujourd hui quelques chiens sauvages dans le monde. Ils présentent quelques différences morphologiques et psychologiques avec les chiens domestiques. Un exemple : le chien sauvage d Afrique n a que quatre orteils à chaque patte. Contrairement à nos chiens, les chiens sauvages vivent constamment libres, chassent pour vivre ou survivre et mènent la même vie que les chiens menaient il y a de nombreuses années. Ces chiens ne sont pas agressifs naturellement même si leur comportement véloce et leur aspect féroce peuvent nous le faire penser. Ils ne tuent que pour se nourrir, mais ils attaqueront un inconnu pénétrant sur leur territoire ou les menaçant, sans cependant avoir d instinct tueur. On peut d ailleurs les caractériser de «sociaux» car ils acceptent comme des leurs les chiens errants ou les chiens sauvages d autres meutes. Ils peuvent donc avoir un comportement totalement paisible si on ne les dérange pas Les ancêtres communs du chien et de l ours Le miacis est l ancêtre commun du chien et de l ours. Il existe bien certaines ressemblances comportementales entre le chien et l ours. Comme cela fait très longtemps qu ils n ont plus le même ancêtre, celles-ci s atténuent mais on peut tout de même remarquer que l ours n est agressif que lorsqu il est dérangé. Pour démontrer son agressivité, l'ours a le poil hérissé, les oreilles couchées, il retrousse les babines et montre les dents, il grogne. On peut donc constater que lorsqu on agresse l ours, il réagit comme son cousin Le chien et le loup Actuellement, on pense que les chiens sont des loups domestiqués. Le loup serait donc l ancêtre du chien. Plusieurs évidences semblent le prouver : ils ont une conformation, un comportement et une structure osseuse quasi identiques entre eux et, suite à des études A.D.N., on a remarqué que le loup et le chien étaient semblables à 99.8%. On pense que l homme a tenté de domestiquer le loup pour s en faire un allié de chasse. Au cours de la domestication, se produisent toujours des modifications morphologiques et comportementales. C est sûrement grâce à cela que le loup a évolué en chien. Le loup ayant toujours vécu en meute serait donc l ancêtre des chiens sauvages. La meute est leur unité sociale hiérarchique et solidaire, tout comme celle des chiens sauvages. Un loup à l état agressif aura le même comportement qu un chien : regard fixe, babines retroussées, crocs apparents, il se tiendra rigide, poils du dos hérissés et queue levée pour chercher à impressionner. 6

7 Lien entre l agressivité des chiens sauvages, des loups et des ours On peut constater que les animaux qui appartiennent à la même famille que les chiens domestiques font des démonstrations d agressivité similaire. Ils peuvent avoir un comportement plus antipathique lorsque quelqu un s approche de leur territoire ou les ennuie. Ils réagissent tous plus ou moins de la même façon et ne sont donc pas plus méchants l un que l autre Les chiens et les hommes De tous les animaux qui côtoyèrent l homme et le servirent, seul le chien est devenu son camarade, compagnon fidèle de jeux comme de peine. Dès leur première rencontre, le chien et l homme ont éprouvé l un pour l autre une grande affection qui n a fait que se développer, chacun tirant des avantages de l association. Les époques, les climats et les traditions ont changé mais les relations entre les deux espèces sont restées fortes et les chiens se sont peu à peu adaptés aux besoins de l homme. Le chien, ami de l homme Rencontre L homme et le chien se sont rencontrés il y a cinq millions d années. Des os fossilisés dans les cavernes témoignent de la présence de chiens. On pense que des louveteaux auraient été déposés à l entrée d une caverne et que les hommes les auraient recueillis et élevés. A partir de là, ces loups domestiqués auraient évolué en chiens. Le chien fut, certes, le premier animal domestique vivant avec l homme. Des dessins 3 préhistoriques montrent, entre autres des chiens accompagnant des hommes allant à la chasse. La rencontre du chien et de l homme L adaptation du chien dans la vie de l homme Contrairement à d autres espèces non domestiquées telles la girafe ou l hippopotame, qui ont certaines qualités physiques particulièrement développées afin que la recherche de nourriture leur soit facilitée, l espèce canine a ses différentes parties du corps toutes harmonieusement conformées, ce qui explique qu elle peut s adapter rapidement à tous les climats, civilisations et zones géographiques que nous lui connaissons actuellement. On appelle le chien un animal «non-spécialisé» car il peut subsister avec les nourritures les plus diverses et parce qu il peut résister à des variations de températures très fortes : deux conditions essentielles à la survie. Du husky de Sibérie au chien nu du Mexique, en passant par le boxer ou le teckel; tous appartiennent au genre canis familiaris mais soulignent curieusement l indépendance des transformations morphologiques de la tête, des membres et de la colonne vertébrale au cours de l évolution du chien. 2 KENNA, Jennifer, Les hommes et les chiens. In : L encyclopédie du chien. Toulouse : Parragon, BARSS, W (op. Cit. P.6). 7

8 L adaptation du chien au milieu de l homme s est donc passée sans problème. Sa grande faculté d adaptation a poussé le chien à s attacher à l homme et à placer sa fidélité et ses capacités à son service. Aucun animal n a accompagné l homme ni travaillé avec lui avec autant d empressement. Aucun animal ne lui a donné aussi volontiers sa sympathie La domestication du chien L homme et le chien sont parvenus à une vie en commun par une sincère inclination mutuelle et une compréhension réciproque. Les chiens et les hommes ne sont pas seulement dépendants l un de l autre, ils sont aussi amis. On pense que la domestication du chien a commencé à la fin du paléolithique. L homme et le chien se sont sûrement entendus et apprivoisés mutuellement pour plusieurs raisons évidentes. Une de celles-ci est que le chien a la capacité de communiquer avec l homme et de comprendre une partie de son langage. 4 L amitié entre l homme et le chien Pour qu il y ait des liens qui se créent entre les deux espèces, il faut que l homme fasse le premier pas pour tendre la main au chiot nouveau-né et le mettre en confiance. Petit à petit, le chiot se liera d amitié avec son maître et commencera le merveilleux chemin de la compréhension mutuelle. Au départ, le chien a été éduqué pour garder et chasser. Il a ensuite traversé toutes les civilisations y ayant chaque fois un rôle très important : en Egypte, il incarna Anubis, gardien des morts, momifié avec les Pharaons, en Grèce, Cerbère aux portes de l Enfer, en Chine, il avait une place à côté de l Empereur, à Rome, il était initié à l art de la guerre. Aujourd hui, le chien est devenu notre compagnon quotidien Les conséquences négatives de la domestication Le chien a toujours été habitué à vivre en meute, avec une certaine hiérarchie. C est pour cela que lorsqu on commence l éducation d un chiot, il faut lui montrer qui est le maître et ce qu il peut faire ou non. Si tout n est pas clair dans sa tête, il peut arriver que celui-ci ait un comportement bizarre. Un chien mal éduqué peut être atteint de troubles du comportement, telle la phobie des bruits ou des gens, ce qui peut le rendre agressif et mordeur. C est pour cela qu il faut, dès le plus jeune âge, élever correctement son chien. L homme doit aussi veiller à ne pas séparer trop tôt le chien de sa mère. S il en est éloigné rapidement, il peut se montrer agressif plus tard car il n a jamais été puni par sa mère. Il y a donc un manque «d autorité parentale». L homme est aussi à l origine d autres comportements agressifs entre les chiens. Dans une meute, il y a toujours un être dominant et un être dominé. Lorsque des chiens vivent ensemble, il se peut qu ils se bagarrent pour savoir qui est le chef. Lorsque l homme veut séparer les chiens qui sont en conflit, il peut, par ce biais, modifier les relations dominant/dominé. Lorsqu il y a plusieurs chiens dans une maison, les maîtres doivent savoir qui est le dominant, ils doivent en tenir compte et ne jamais s interposer lorsque les chiens se bagarrent. Les maîtres sont, en effet, à l origine de l amplification et de la pérennisation des conflits en 4 POBLADOR, Gisèle, Arrivée de Rouky. Wasseiges,

9 séparant les chiens, empêchant ainsi les combats de se poursuivre jusqu à la soumission d un des chiens. En effet, contrairement aux hommes, les chiens ne se battent pas pour «se faire mal» mais pour qu il existe une relation de dominance entre ceux-ci. Une autre conséquence négative de la domestication est que l homme essaye de rendre son animal le plus fort et, croit-il, le meilleur. Ainsi, il fait des mélanges de races pour obtenir un chien d aspect plus féroce. Un chien bâtard peut être plus agressif et terrifiant car il a été modifié par l homme. 3. Le comportement du chien Un chien, tout comme un homme, peut avoir différents comportements selon son état d esprit et les circonstances momentanées. Lorsque l homme n est pas content, il tire la tête ou il crie, lorsque l homme est heureux, il sourit et parle gentiment. Le chien fonctionne comme l homme. Il exprime donc ses sentiments en battant de la queue, en faisant des cris d intensités différentes, en montrant les crocs,... Si on ne comprend pas bien son chien, on ne saura pas quand il ne va pas bien et, suite à une incompréhension de l homme, celui-ci peut devenir agressif. 5 Relation dominant/dominé 3.1. Le comportement du chien en meute Les chiens sont, à l origine, des animaux vivant en groupe. Ils aiment partager leur vie ensemble, avec leurs congénères ; une mentalité héritée des loups. Animal social dès sa naissance, le chiot fait partie de sa propre «meute» composée de ses frères et sœurs ainsi que de sa mère : le chef. C est elle qui fournit la nourriture, la chaleur, la sécurité et qui assure la discipline. Au sein d une meute, il y a une certaine hiérarchie entre les chiens. Ils ont tous un rôle et une place dans le clan. Il y a un chef; chien dominant, qui décide et mange le premier, il contrôle les allées et venues des autres. Quel que soit son rang, le chien a le devoir de protéger sa meute et son territoire. Il exprime donc cette obligation en aboyant sur les étrangers pour avertir son foyer d un danger potentiel Le comportement du chien avec l homme Les chiens ont toujours été habitués à vivre en meutes ce qui a facilité leur intégration dans les sociétés humaines. Ils sont capables de travailler avec l homme ou avec d autres chiens, et, éventuellement, de protéger d autres animaux appartenant à l homme. Le chien a toujours été l ami fidèle et dévoué de l homme. Beaucoup d histoires prouvent la réalité de cette phrase. Par exemple, on raconte que l on retrouva dans les ruines de Pompéi le squelette d un grand chien entourant celui d un jeune garçon. Sur le collier du chien, se trouvait une inscription rapportant son courage et son dévouement pour son maître. L inscription indiquait également que le chien avait sauvé par deux fois la vie du jeune garçon. 5 PEZON, Agnès, Le chien et la meute. In : Encyclopédie du chien, t.1. Paris : Aniwa Publishing, 2001, p (Royal Canin). 9

10 La première d une attaque de voleurs et la deuxième d une noyade. Malheureusement, la troisième leur coûta la vie à tous les deux. On peut néanmoins s imaginer le réconfort qu ils ont été l un pour l autre dans leurs derniers moments ensemble. 6 Nous avons choisi nos chiens pour faire partie de Le chien et sa meute notre meute. Ainsi, ils appliquent avec nous les mêmes codes de communication et s inspirent du même schéma de la hiérarchie qui met en scène le dominant et le dominé dans les meutes. Les chiens vivent avec nous, aboient pour nous prévenir des dangers et attaquent pour nous défendre. Il est important que le chien sache quelle est sa place dans la maison sinon, à l âge adulte, il peut se sentir «chef de la meute» ce qui peut le rendre agressif L intelligence du chien Parmi les mammifères, les chiens font partie des plus intelligents. Ils sont capables d accomplir des tâches, de se rappeler des événements, d agir de façon autonome et d obéir à un ordre Le chien à l apprentissage L éducation du chiot est nécessaire afin que puisse régner, par la suite, une bonne entente entre le chien et son maître. Le chiot apprend à vivre en communauté avec sa mère qui lui inculque les règles de base (contrôle des morsures par jeux de force entre congénères). Un sevrage trop rapide est porteur de troubles comportementaux ultérieurs. Dans une famille «humaine», les maîtres ne peuvent accepter les mordillements. Cet acquis permettra d éviter les morsures graves lorsque le chien sera devenu plus puissant. Le maître doit aussi éduquer son chien pour ne pas qu il devienne le chef de la maisonnée et s attaque aux personnes qui n en font pas partie. Un chien mal dressé, aura probablement un comportement agressif Les aboiements du chien La raison qui lie le chien à l homme est que le chien comprend son maître. Lorsque le chien veut communiquer avec l homme, il produit des sons tels que des grognements, jappements, hurlements, gémissements, glapissements, clabaudements,... Le chien s exprime avec l homme comme il s exprime avec sa meute, avec une certaine hiérarchie. Ainsi, si le chien est le dominant, il peut grogner de façon agressive pour montrer à l homme ce qu il veut. C est pour cela qu il faut directement montrer au chien qui est le maître pour éviter les morsures. Le chien peut aussi grogner de plaisir. Les personnes qui ne connaissent pas leur chien peuvent en avoir peur car le bruit est terrifiant. L animal, sentant la peur, va alors s exciter de plus en plus, ce qui peut entraîner des accidents. 6 DREZE, Christian, Sophie, Boule et Moustache. Ernage,

11 Il faut arriver à comprendre que les aboiements ne sont pas forcément une menace et que les chiens qui aboient ne sont pas de méchants chiens. Lorsque le chien aboie lors de la visite d un étranger, il n aboie pas pour faire peur mais pour en avertir son maître. Si la personne lui semble suspecte, il aboie pour l intimider ; il fait comme s il était en meute, en appelant les autres chiens pour que ceux-ci viennent l aider ou lui expliquent pourquoi il y a un étranger sur le territoire. L homme doit donc bien comprendre l appel du chien. Il faut un maître compréhensif qui sache différencier les cris d amour et de haine de son animal. Les problèmes d agression ou de morsures sont le plus souvent dus à une mauvaise compréhension entre maître et chien. Ces deux êtres ont des règles de communication bien différentes. Les moyens pour communiquer une information sont définis en trois modes distincts : le verbal, le para verbal et le non verbal. Lorsque l homme utilise des mots pour parler à son chien, il ne doit pas lui faire de romans, il doit juste lui donner des ordres clairs et de façon distincte pour que le chien entende et obéisse. L homme doit cependant faire attention à son ton. Si l homme parle à son chien avec un ton menaçant, le chien aura peur. L homme doit aussi prendre garde à son comportement lorsqu il se trouve auprès d un chien : les chiens sentent la peur, la transpiration,... On peut donc effrayer un chien et le rendre agressif par un ton et des gestes, pouvant être brutaux. Pour le chien, l expression corporelle est plus importante que le ton et les mots. S il y a une incohérence entre le visuel et le sonore, le chien appliquera ses priorités, ce qui peut engendrer une action indéterminée pour le maître mais qui sera logique pour le chien. Le chien agressif, qui n a pas peur, fonce et mord. Les vocalisations sont un signe de conflit ou de frustrations. Gronder, en retroussant ses babines pour monter les canines est typique du chien effrayé et agressif. Il vaut donc mieux faire attention aux chiens qui n aboient pas! 4. L agressivité du chien La dentition du chien; l utilisation de ses dents et de son museau Le chien possède quarante-deux dents puissantes et tranchantes. Ses dents sont capables de déchirer, couper et broyer. Grâce à ses puissants muscles maxillaires, son museau peut être une arme dangereuse et une sorte de «meule» avec laquelle il déchiquette et même broie les os. Plus les chiens sont grands, plus ils possèdent de grandes dents. Ainsi, lorsqu un gros chien mord, il fait plus mal qu un petit chien et la personne qui se fait attaquer aura alors une blessure plus profonde que si elle s était fait mordre par de plus petites dents. Tous les chiens sont susceptibles de mordre, la différence est de taille, c est évident. La dentition du chien 4.2. Les sens du chien Le chien a la plupart de ses sens bien développés, ils lui servent principalement à la défense. En effet, lorsque le chien vivait en meute ; son ouïe et son odorat lui permettaient de savoir si un inconnu arrivait et ce qu il se passait. 7 PEZON, Agnès (op. cit. p. 10). 11

12 4.3. Ce qui peut expliquer l agressivité du chien Le chien peut se montrer agressif pour plusieurs raisons : un éloignement précoce de la mère, de mauvais maîtres, une mauvaise éducation, une mauvaise socialisation, des combats d animaux, des situations désespérées comme l abandon,... Cette agressivité peut se manifester alors contre les maîtres, les étrangers, d autres chiens ou animaux. Les causes sont différentes selon l animal : étranger sur son territoire, arrivée d un autre animal ou d un nouveau-né, attitude irresponsable du maître, peur,... Lorsqu un chiot est éloigné tôt de sa mère, il va s identifier à quelqu un d autre, à l espèce la plus proche, voire à un objet. Lorsqu il sera adulte, il aura une préférence sociale envers la personne qui l a élevé. Si d autres espèces s approchent de son protecteur, le chien peut devenir agressif car il aura peur qu on fasse du mal à sa «mère». Les combats d animaux ont toujours existé. Durant l empire romain, plus tard au Moyen Age et jusqu à nos jours, malgré l interdiction, il y eut et il y a encore des combats de chiens. Il faut savoir également que beaucoup de chiens sont maltraités par leurs maîtres. Ceux-ci les frappent pour se défouler, lorsqu ils ont passé une mauvaise journée, par exemple. A force de recevoir des coups, le chien attrape un comportement agressif et attaque à son tour le maître. Il existe aussi des délinquants canins. Ce sont des chiens qui ont été mal éduqués ou qui n ont pas appris les règles de société et qui ne peuvent donc pas les respecter. Ils sont peu sociaux. Ils ne connaissent ni les positions de dominance ni celles de soumission Ces chiens deviennent alors des chiens dominants et agressifs lorsqu ils sont contrariés. Le chien délinquant vit dans un monde d angoisse. Impossible pour lui d apprécier si le contact de l autre est amical ou agressif il ne peut pas décoder ses messages- alors il reste en permanence sur ses gardes. Ses séquences d agression alternent entre peur et compétition. Il n est guère étonnant, dès lors, qu il développe de l anxiété tout aussi facilement que de l hyper-agressivité A dresseur dangereux, chien itou Le problème des chiens dangereux vient aussi des maîtres qui veulent dresser leurs chiens au combat. Ces chiens deviennent des chiens agressifs attaquant facilement. Leur comportement est dû au dressage. Ainsi, leur éducation les a détournés de la voie normale. Pour que l animal ait un comportement agressif, il faut qu il y ait un élevage spécifique et brutal. S il n est pas conditionné à l attaque, l animal peut être très familier. Réciproquement, tout autre chien peut être susceptible d avoir une agressivité féroce. Ainsi, les accidents meurtriers (attaques d enfants,...) sont souvent causés par de grands chiens mal élevés La socialisation du chien La socialisation est une longue phase d apprentissage durant laquelle le chiot va acquérir l ensemble des comportements nécessaires à la vie en meute. Des erreurs d éducation et d élevage durant cette période sont possibles et peuvent compromettre alors une vie heureuse et équilibrée entre le maître et son compagnon. Le chiot vient au monde en ignorant l espèce à laquelle il appartient. Il doit s identifier à son 12

13 espèce. Il va acquérir l information selon un apprentissage particulier, quasiment irréversible, appelé «imprégnation». Un animal mal imprégné est perdu pour son espèce. Cet apprentissage aura lieu au cours des jeux entre la mère, les frères et les sœurs. Adulte, cela lui permettra de reconnaître son partenaire sexuel, d éviter le rejet ou la fuite avec les membres de sa propre espèce,... On peut donc constater qu un chien qui n est pas sociable peut avoir un comportement de dominance et d agressivité parce qu il ne sait pas à quelle espèce il appartient. 5. Les agressions 5.1. Les comportements d agressions L agression se définit dans le vocabulaire éthologique comme un «acte physique ou une action de menace d un individu envers un autre réduisant par là même sa liberté et sa potentialité génétique». Il est possible de différencier plusieurs types de comportements d agressions : l agression prédatrice, l agression hiérarchique, l agression par irritation, l agression territoriale et maternelle, l agression par peur, l agression instrumentalisée, l agression compétitive et l hyper-agression. Hormis pour l agression prédatrice et l agression par peur, il est important de vérifier l intégralité de la séquence comportementale. Une séquence comportementale se compose de trois phases. Une phase de menace ou d intimidation (grognement, queue et oreilles dressées,...), une phase d attaque pendant laquelle le chien charge son adversaire et essaie de l attraper par la peau de l encolure, du poitrail ou des membres antérieurs. Il tente de le faire tomber et le maintient au sol jusqu à ce que l autre sujet adopte une position de soumission. Puis, c est la phase d apaisement. Le vainqueur vient soit mordiller le dessus de la tête du vaincu, soit poser sa patte sur le garrot, soit le chevaucher. L attaque varie selon les rapports hiérarchiques déjà existants. Si le chien qui agresse est le dominant, la morsure infligée est brève, puis, elle est suivie à nouveau d une phase d intimidation. En revanche, lorsque le chien qui agresse est en situation de compétition, il va maintenir sa prise jusqu à ce que son adversaire se soumette. Si la séquence est complète, on parle d agressivité réactionnelle. Si les phases de menace et d apaisement ont disparu, c est l agressivité instrumentalisée ou hyperagressivité secondaire Les différents types d agressions Généralement, lorsqu un chien agresse une proie, il agit de la façon suivante : il saute des pattes avant sur elle, queue et oreilles dressées, poils de la région dorsolombaire hérissés, et si la victime est culbutée, il se laisse choir sur elle, les deux antérieurs raidis, puis il la saisit avec ses mâchoires et la secoue vigoureusement, ce qui a pour effet de provoquer la rupture du rachis. L agression prédatrice : Ce type d agression est en général déclenché par la faim. C est le cas du chien dit «tueur de bétail» qui entre dans une basse-cour et tue toutes les volailles. De rares cas d agression prédatrice ayant pour cible l homme ont été rapportés. Ces actes de prédation sont le fait de chiens errants organisés en bandes. L homme est alors considéré comme une proie car ces chiens n ont pas été socialisés à l humain. 13

14 L agression hiérarchique : Elle est aussi bien décrite lors d agressions entre chiens qu entre chien et homme. L agression est déclenchée lorsque le chien voit ses prérogatives de dominant remises en question, tant au sein de la meute chien que de la meute chien/homme. L agression par irritation : Celle-ci est déclenchée par des frustrations comme la faim, la douleur ou par le maintien d un contact physique initié par un dominé (cas du maître qui veut caresser son chien ou le brosser). L agression territoriale est déclenchée lors de toute intrusion dans le camp d isolement ou dans le territoire de la meute. L agression maternelle : Ce type d agression survient lorsqu un chiot est détaché trop tôt de sa mère. Si le chien s attache à un objet tel un jouet, une peluche ou une pantoufle, il peut y avoir le même type d agressivité. L agression par peur : Cette agression survient lors de situations où le chien est effrayé, ne parvient pas à se soustraire, et lorsque toute tentative de fuite est impossible. Il se met alors sur la défensive et peut attaquer en dernier ressort celui qu il prend pour l agresseur. Ce sera soit un autre chien, soit l homme. L attaque est directe et imprévisible. Les blessures infligées sont violentes car il n y a pas de contrôle de la morsure. L agression de survie : Le chien est agressé, envoie des signes de soumission, l agression malgré sa reddition continue, le chien passe en légitime défense. L agression instrumentalisée : Le chien est dressé pour tuer. L agression compétitive : compétitions entre deux chiens ou un chien et un homme pour un objet, une ressource, une personne La soumission La soumission est un rituel chez les chiots provoqué par la mère. Après le repas, les chiots se couchent sur le dos tandis que la mère leur fait la toilette. Cette position restera toute la vie du chien sa position de soumission. Le chien dominé au cours d un combat se met sur le dos, ce qui a pour fonction d arrêter l agressivité de l adversaire. Il y a d autres manifestations de la soumission telles le cri du chiot que l on saisit par la peau du cou, la pression exercée sur cette région est associée aux combats hiérarchiques, le regard fuyant, détourné, évitant celui du dominant, la queue portée basse, le décubitus latéral avec un postérieur levé, la fuite,... La position de soumission a une fonction de cohésion dans un groupe social, et permet d éviter les agressions. Dans une meute homme/chien, le maître doit connaître la posture de soumission de son chien, car, s il continue d'agresser son chien alors que celui-ci se soumet, cela sera la cause d'éventuels troubles du comportement Les troubles du comportement. Des troubles de comportement chez les chiens sont fréquemment décrits. Certains d entre eux peuvent être évités dès l acquisition du chiot, mais aussi grâce à une éducation correcte du chiot par ses propriétaires. Chez les chiens, certains troubles apparaissent dès l enfance comme les phobies : peur des bruits, des voitures, des gens,... Il y a les craintes simples et les affolements complexes. Quand l animal ne souffre que d un seul type de stimulus (coup de tonnerre,... ), il souffre d une phobie simple. S il réagit aux 14

15 stimuli d accompagnement (l orage, le vent, la pluie,...), il souffre d une panique complexe. Le plus souvent, à l angoisse, s ajoute une réaction du système digestif : vomissements, diarrhées,... Les peurs s aggravent avec le temps : le chien devient alors anxieux. Les manifestations agressives s aggravent-elles aussi et deviennent violentes et imprévisibles. Lorsque l animal est peureux, il peut réagir de trois façons différentes : Soit il fait le mort, soit il fuit, soit il agresse. Généralement, l animal s éloigne au contact de l individu qu il craint. Si la fuite est impossible et si l individu s approche d avantage, il mord. On estime qu un chien sur deux menace et/ou agresse lorsqu il a peur. La muselière 5.5. La muselière 8 La muselière doit toujours être utilisée pour résoudre un problème spécifique et jamais en désespoir de cause. Elle est utile dans certaines circonstances mais son abus peut rendre l animal agressif. Le but d une muselière est d empêcher un chien de mordre. Un chien qui porte une muselière n est pas pour autant un chien dangereux ou mordeur. La muselière est un moyen prévention. La muselière est aussi un bon outil éducatif car elle empêche le chien de mordre. En unissant éducation et outil, il est possible d apprendre au chien à écouter son maître plutôt que son envie de mordre. La muselière mise en permanence au chien est un acte de maltraitance. En effet, le chien portant une muselière a des difficultés pour boire, manger et respirer. La muselière est un très bon outil de travail qui doit donc être judicieusement utilisée Les chiens et les enfants Les risques d agression Chaque année, des enfants se font agresser par des chiens. La plupart du temps, il s agit d enfants qui connaissent l animal. Les nouveau-nés sont le plus souvent victimes d agressions meurtrières. Lorsqu un nouveauné arrive à la maison, il est important de faire comprendre au chien quelle est sa place dans la hiérarchie de la meute, de voir s il est bien socialisé, de voir son état émotionnel et comment il réagirait à l arrivée d un nouveau membre dans sa vie et voir s il n a pas de troubles du comportement. Souvent, le chien mal éduqué prendra l enfant pour une proie. Quand le chien grognera pour avertir l enfant qu il va attaquer, l enfant ne comprendra pas le message que le chien veut lui transmettre car les enfants de moins de trois ans ne comprennent pas le langage du chien et ils risquent de ne pas respecter les signes d avertissement du chien et de se faire mordre. 8 VERRECKT, Fabrice, la muselière. In : Muzoo Magazine, juillet - août 2006, n 5 15

16 Lorsque le chien prend l enfant pour une proie, il s agit de l agression prédatrice qui est liée à une insuffisance de socialisation. Quand le chien est jaloux de l enfant car ce dernier reçoit plus d attention que lui et que le chien l agresse, il s agit alors de l agression compétitive. Si l enfant embête le chien, le frustre en le provoquant avec un aliment très appétissant qu il ne peut avoir ou en le privant de liberté, le chien agressera l enfant par irritation. L agression par peur est une agression très violente. Très souvent, les chiens qui agressent par peur sont des chiens qui ont peu de relations régulières avec les enfants. Pour apprendre aux enfants à mieux connaître les chiens et comment ceux-ci peuvent réagir, il existe des projets pédagogiques sur le thème du comportement animal et humain. Des comportementalistes passent dans des écoles primaires et font une animation avec leurs chiens dans le but d apprendre aux enfants le respect envers les animaux et de sensibiliser les enfants sur les relations sécuritaires avec les chiens. Ils font aussi passer le message : «un maître bien dans sa peau, un chien bien dans ses poils», ce qui signifie que le comportement agressif d un chien ne dépend pas de sa race mais de l éducation que son maître lui a apportée Les accidents suite aux agressions de chiens Lorsqu un enfant se fait mordre par un chien, il s agit le plus souvent pour les médias d une belle aventure journalistique qui va passionner les foules. La relation de la vérité importe peu. Pourtant, le risque de morsures par des chiens est inférieur au risque d intoxication par des médicaments, de chute de la table à langer,... Etre aux alentours d un chien n est statistiquement pas un risque considérable. Mais, chaque année, des accidents nous incitent à la plus grande prudence. Il en va ainsi dans d autres domaines : le casque pour cycliste, etc. En période de vacances la fréquence de certains accidents augmente car elle met en contact un plus grand nombre de chiens et d enfants. Les accidents sont causés par bousculades, griffades et morsures. Des trois causes, la dernière est la plus dramatique. Le risque augmente lorsque la différence de taille entre l enfant et le chien s accroît, au détriment de l enfant. En d autres termes, la morsure d un grand chien est généralement plus redoutable que celle d un petit chien. Ceci ne veut pas dire que les grands chiens sont plus agressifs. Loin de là Leur fréquence En Belgique, on a recensé un million soixante-quatre mille chiens. Sur cent ménages belges, une vingtaine a au moins un chien. Il semblerait qu il y ait plus de chiens en Wallonie qu en Flandre. Une enquête, en 2001, de l Institut scientifique précise qu il y a un peu moins d une personne sur 100 (exactement 0.9%) qui aurait été mordue l année précédente. En ce qui concerne les morsures graves (intervention,...) elles sont au nombre de quarante mille par an Leur fréquence par rapport à d autres accidents domestiques En Belgique, le taux de personnes mordues par des chiens est de 0.9%. En ce qui concerne les accidents mortels ; il y a très peu de personnes qui décèdent suite aux attaques d un chien. La cause la plus élevée des décès en Belgique est due aux accidents domestiques ainsi qu aux accidents de travail (50% de ces décès). 16

17 5.8. L animal social L animal social et les morsures La socialisation d un chien dépend de son éducation. Cependant, tout chien, même le plus gentil qu il soit, peut un jour se retourner contre son maître et le mordre. Ces chiens qui mordent ne sont pas des chiens dangereux ou méchants. Ils ont juste été irrités. Ils sont en colère et ils s expriment de leur propre façon. Il est important de faire la différence entre un chien qui mord pour tuer et un chien qui mord pour exprimer son mécontentement. 6. Les morsures 6.1. Les accidents par morsures Le plus souvent, il s agit d enfants qui se font mordre. La plupart de ces morsures sont prévisibles. Souvent, les enfants mordus se sont retrouvés seuls avec l animal et l ont irrité. Le chien, fâché, grogne. L enfant ne comprend pas ce que le chien veut dire, continue à l embêter et l accident arrive Les événements qui y conduisent et leurs causes Les événements qui conduisent aux morsures sont multiples : soit le chien est laissé seul avec l enfant, soit il a des troubles du comportement, soit il ne comprend pas la place de l enfant dans sa vie. Comme tous les mammifères sociaux, le chien organise sa vie en meute autour de certaines règles hiérarchiques. Le chien sait quelle est sa place. S il y a des problèmes dans la meute, le chien va grogner et attaquer. Souvent, l enfant joue ou caresse le chien. Cela ne plaît pas à l animal, alors celui-ci grogne. Comme l enfant ne comprend pas l avertissement du chien, il risque de continuer d embêter le chien et le chien mordra Ceux qui sont le plus souvent mordus. Le plus souvent, ce sont les enfants qui se font attaquer par les chiens. Dans 64% des cas il s agit d enfants de moins de 10ans. Et dans 29.8% des cas, ce sont des enfants de moins de deux ans. Les enfants se font plus mordre par les chiens car ils dépassent les limites du jeu et embêtent le chien. Par exemple, l enfant joue au ballon avec le chien et d un coup il ne veut plus lui donner la balle, le chien risque de mordre par mécontentement ; ou encore lorsque Le chien et l enfant l enfant caresse le chien et que celui-ci a envie de rester tranquille ; pénètre dans la pièce que le chien considère comme son territoire, ou le dérange quand il mange. 9 VERRECKT, Fabrice (op. cit. p. 16). 17

18 Les circonstances de l accident Sur cent accidents dus à des morsures de chiens, soixante-cinq se produisent à domicile et trente-cinq sur la voie publique. En ce qui concerne les morsures faites à domicile, ce sont souvent les jeunes enfants de plus ou moins quatre ans qui en sont les victimes, à cause de leur petite taille et de leur comportement. Sur la voie publique, les enfants se font mordre car ils caressent l animal à l improviste, ce qui le surprend. Le chien mord alors pour se défendre, par «automatisme». Dans 85% des cas, l enfant mordu est plus jeune que le chien. Les enfants sont généralement mordus au visage. Quel que soit le lieu de l accident, le plus souvent l enfant était seul devant le chien au moment du drame Les chiens mordeurs Dans 69% des cas, le chien mordeur est un chien connu de la victime. Lorsque l agression est faite par un chien inconnu, il s agit le plus souvent d un chien qui était en liberté sur la voie publique, que l enfant a énervé en faisant des gestes maladroits ou d un chien qui se trouvait sur une aire de jeu. Un accident sur deux a lieu sans la surveillance des adultes. Les chiens les plus souvent impliqués dans des attaques sont, dans l ordre décroissant : le berger allemand, le cocker, l épagneul, le rottweiler, le golden retriver, le colley et le labrador. On peut remarquer que c est le berger allemand qui est cité le plus souvent. Ce n est pas pour cela que c est un chien dangereux. C est parce que cette race est une population canine très représentée, (si les chiffres étaient ordonnés en statistique pour cent, ils seraient très différents). Tous les chiens peuvent mordre. La gravité de l accident s accroît quand les différences de taille et de poids entre le chien et la victime s amplifient au détriment de la victime. C est ainsi que des grands chiens sont responsables de plus d accidents dangereux et que les victimes sont le plus souvent des enfants en bas âge L éducation du chiot L apprentissage de la morsure se fait dès la naissance du chiot. Comme je l ai déjà dit, l éducation du chiot joue un rôle important en ce qui concerne les morsures. Un chien qui a été mal socialisé est donc susceptible de mordre par agressivité plus qu un chien bien éduqué Les chiens agités Les chiens agités sont des chiens nerveux qui bougent et qui aboient sans arrêt. Ils ne sont pas agressifs mais ils veulent tout le temps jouer, sauter sur les gens,... ils ne se calment que quand plus rien ne bouge. Ils souffrent d hypermotricité. L apparition de ce syndrome est en grande partie due soit à la mère, soit à l éleveur, soit à l acquéreur. Si la maman rejette son chiot ou si le chiot est sevré tôt, c est à l éleveur ou au propriétaire d éduquer le chiot. Si le chiot est atteint d hypermotricité, il peut mordre. Ce chien ne mord pas par agressivité mais parce qu il veut jouer et s emporte dans ses mouvements car il est trop brusque. Le problème est que cela peut blesser gravement un enfant ou une personne jouant avec lui. 18

19 6.4. Le comportement meurtrier chez le chien Un chien a appris à vivre en meute. Il a donc, ancré en lui, un comportement de défense. Puisque le chien est un animal social, si on ne lui apprend pas à tuer autrement que pour manger ou que pour se défendre, il ne tuera pas. Le comportement meurtrier du chien incombe donc totalement aux hommes. Il existe des combats de chiens (ceux-ci sont normalement interdits mais il y a des combats clandestins) où les hommes ne nourrissent pas leurs chiens pour que ceux-ci soient plus féroces et qu ils aient envie de tuer. L homme dresse aussi son chien pour qu il puisse le défendre mais en lui apprenant à tuer et à mordre. Le problème est que si l homme dresse son chien à la garde ou à la défense, l homme apprend au chien à mordre. Si un voisin s introduit chez lui en pleine nuit et que l on pense que c est un voleur, l homme va lancer son chien sur le voisin et le rappellera trop tard. Il y aura donc une morsure grave sur l homme due à l homme et c est le chien qui paiera L éducation à ce type de comportement Dans la plupart des dressages belges, on apprend au chien à mordre pour défendre son maître. Le but de cet ordre est bien de protéger l homme. Le chien est éduqué pour mordre un agresseur. Si le chien attrape un comportement meurtrier, cela est dû à l homme qui donne le commandement dans de mauvaises circonstances ou qui éduque son chien à mordre plus fort, à ne pas lâcher sa proie,... Le comportement de l animal est donc la suite du dressage que son maître lui donne. Si un chien mord de façon agressive, c est totalement la responsabilité de son éleveur Grands chiens versus petits chiens L intensité de la morsure varie en fonction de l individu, de la race et de la lignée. Le chien tel le teckel n est jamais nommé «chien dangereux» car même s il mord sa morsure ne fait pas plus mal qu une pincette tandis que si c est un chien d un plus gros gabarit qui mord, tel un berger allemand, on sentira la morsure et elle sera plus grave car elle sera plus profonde et plus importante. 7. Le dressage du chien 7.1. Le dressage en Belgique Notre pays bénéficie auprès du monde entier d une excellente réputation tant pour la qualité de son élevage que pour le sérieux de ses formateurs canins. Le rôle d un dresseur est de favoriser l éducation de son animal mais il doit aussi favoriser la complicité quotidienne qu il doit mettre en place entre le chien et lui, par le travail et aussi par les soins apportés à l animal. 19

20 10 J ai interviewé Francy, dresseur au club canin hannutois «Les Rebelles», au sujet du dressage belge. Ce monsieur m a expliqué qu il y a plusieurs types de dressage. Le dressage du chien de compagnie et le dressage pour former un chien à un travail particulier. Il m a expliqué que la qualité du dressage en Belgique est très bonne en ce qui concerne les chiens policiers et les chiens dressés pour aider les personnes handicapées; nos chiens sont très bien élevés et sont même envoyés dans d autres pays. Le dressage belge est un dressage renommé. 11 Le dressage du chien à la vie de tous les jours est aussi très bon. Francy pense qu aller au dressage est une utilité car on y apprend à son chien à vivre avec d autres chiens, on l éduque et on le dresse. Le dressage permet au chien de comprendre quelle est sa place dans la hiérarchie et, par ce biais, de le faire mieux obéir. Ainsi, dans la vie courante, le chien sera plus agréable à côtoyer. Il pense que si un chien n est pas éduqué, il ne sera pas bien dans la vie car il ne sera Rouky au dressage pas socialisé et risque d être méchant. Francy précise que le chien reste toujours un animal et qu il est donc important de lui montrer quelle est sa place dans la famille. Au niveau de la dangerosité du chien, Francy affirme qu aucun chien n est méchant et que si un chien est dangereux, c est dû par exemple à une mauvaise éducation, à la maladresse de l homme (mélange de races «pas compatibles»), au fait qu un chien reste trop longtemps dans un endroit confiné (petit appartement) car il faut consacrer au minimum une heure par jour au chien pour jouer avec lui, le promener. Francy dit que puisque les chiens ne sont pas méchants, en ce qui concerne les chiens dits «dangereux», c est qu on les amène à ça : combats de chiens, croisements de chiens n importe comment selon la mode, les jeunes achètent un chien qui a l aspect agressif pour se donner un genre. Francy, au langage imagé a également ajouté : «Tout chien qui a un poids de plus de 20 kilogrammes et qui pète un plomb peut tuer un homme». Francy a, encore une fois, insisté sur le fait que tous les chiens sont capables d être méchants mais qu à la base aucun d entre eux ne l est. Selon Francy, un chien qui mord est un chien qui a été mal éduqué et un chien qui tue est un chien qui est devenu fou. L animal n est jamais responsable de ce qu il fait, c est l homme qui l est. L homme est responsable de la dangerosité du chien (il agit sur le chien comme si c était un objet ; par exemple une voiture qu on veut rendre de plus en plus puissante pour avoir l air bien, c est ce que fait l homme avec le chien). Il faut donc éduquer les maîtres! En ce qui concerne les chiens dangereux, les dresseurs pensent qu il s agit plutôt du maître qui éduque mal son chien. C est pour cette raison que sont organisés en Belgique des cours d initiation à l élevage. Chaque session accueille un maximum de trente éleveurs francophones et trente néerlandophones. Les cours offrent l ensemble des connaissances de base nécessaire à un élevage de qualité : la cynologie en Belgique, la réglementation et la législation de l élevage canin, les besoins nutritionnels, la sélection génétique, les chiots chez l éleveur,... A ce jour, près de deux cents nouveaux éleveurs ont suivi ces cours d initiation à l élevage, donnés par des docteurs vétérinaires, des professeurs d université et des éleveurs confirmés. 10 FRANCY, Le dressage en Belgique [ Interview orale]. Hannut, 10 avril POBLADOR, Gisèle (op. cit p. 9). 20

L «éducation» du bouvier

L «éducation» du bouvier L «éducation» du bouvier Si le terme éducation est mis entre guillemets dans cet article, c est qu il ne convient pas tout à fait dans le domaine canin ni animalier de façon générale. En effet, éduquer

Plus en détail

Conseils pour les rencontres Enfants-Chiens

Conseils pour les rencontres Enfants-Chiens Conseils pour les rencontres Enfants-Chiens A l intention des parents et des éducateurs Conseils à donner aux enfants Page 3 Conseils pour les parents Page 7 Cohabitation enfants-chiens Page 9 Introduction

Plus en détail

Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens.

Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens. Association loi 1901 Voici quelques renseignements sur le comportement de nos chiens. Le chien est avant tout en mammifère social sa vie est régi par des règles. Pour que l homme et le chien vivent ensemble

Plus en détail

Apprendre à lire les interactions entre chiens. Nadine Chastang et Sandrine Otsmane

Apprendre à lire les interactions entre chiens. Nadine Chastang et Sandrine Otsmane Apprendre à lire les interactions entre chiens Stage 100% terrain avec une introduction théorique ouvert à tous les chiens animé par Nadine Chastang et Sandrine Otsmane Une semaine du travail pratique

Plus en détail

Chiens mordeurs : Etes-vous sûr de votre compagnon à 4 pattes?

Chiens mordeurs : Etes-vous sûr de votre compagnon à 4 pattes? Chiens mordeurs : Etes-vous sûr de votre compagnon à 4 pattes? Chaque nouveau cas de morsure de chien appelle la même incompréhension : comment est-ce possible, comment ce chien d ordinaire si paisible,

Plus en détail

Hiérarchie et dominance par Dr Ian Dunbar (USA)

Hiérarchie et dominance par Dr Ian Dunbar (USA) Hiérarchie et dominance par Dr Ian Dunbar (USA) Les informations contenues dans cet article sont tirées d un entretien avec le docteur Ian Dunbar, qui a passé neuf années à étudier le comportement social

Plus en détail

Questionnaire pour les enseignant(e)s

Questionnaire pour les enseignant(e)s info@educatout123.fr www.educatout123.fr +31 614303399 L enfant qui bouge beaucoup! C est un fait, un enfant bouge beaucoup, il a besoin de se dépenser. Il arrive même parfois qu on n arrive plus à tenir

Plus en détail

Sommaire : Introduction : Page 2. Le chat : Page 3. Le chien : Page 4. Glossaire : Page 5. Bibliographie : Page 6. Conclusion : Page 7

Sommaire : Introduction : Page 2. Le chat : Page 3. Le chien : Page 4. Glossaire : Page 5. Bibliographie : Page 6. Conclusion : Page 7 Sommaire : Introduction : Page 2 Le chat : Page 3 Le chien : Page 4 Glossaire : Page 5 Bibliographie : Page 6 Conclusion : Page 7 Theuvenot Mélanie Page 1 Introduction : L'année prochaine, je vais devoir

Plus en détail

POURQUOI MON CHIEN TIRE-T-IL SUR LA LAISSE?

POURQUOI MON CHIEN TIRE-T-IL SUR LA LAISSE? POURQUOI MON CHIEN TIRE-T-IL SUR LA LAISSE? Quand vous êtes remorqué par votre chien qui tire compulsivement sur la laisse et que vous avez le sentiment, que votre bras va littéralement être arraché de

Plus en détail

CLUB D EDUCATION CANINE DE THONON LES BAINS

CLUB D EDUCATION CANINE DE THONON LES BAINS CLUB D EDUCATION CANINE DE THONON LES BAINS ECOLE DU CHIOT Conscient que l'éducation d'un chien commence dès son acquisition, le club depuis quelques années a opté pour des cours adaptés aux chiots. Plus

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

L'éducation du chiot :

L'éducation du chiot : L'éducation du chiot : A partir de la naissance plusieurs périodes se succèdent chez le chiot avec successivement : La période néonatale : Le chiot est aveugle, presque sourd et dépend complètement de

Plus en détail

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure

1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure - 1 - - 2-1. Comportement envers l homme au standard/à la mesure Pendant que le chien soit mesuré/ jugé au standard son comportement est observé: Le chien réagit déjà d une manière craintive/ agressive

Plus en détail

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ

AIM. L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR. d Inki Sjösten POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ AIM L apprentissage par l objectif mental - ENTENDRE RÉFLÉCHIR AGIR POUR ÊTRE RÉCOMPENSÉ d Inki Sjösten 1 AIM - L entraînement par l objectif mental VUE D ENSEMBLE LA QUALITÉ DE LA RELATION : Une relation

Plus en détail

Les interactions entre chiens en liberté

Les interactions entre chiens en liberté Les interactions entre chiens en liberté Stage 100 % terrain animé par Nadine Chastang Du samedi 25 octobre 2014 au mardi 28 octobre 2014 (4 jours) A pont sur Yonne (89) Places limitées à 10 participants

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

19.TABLE DES MATIERES

19.TABLE DES MATIERES 19.TABLE DES MATIERES INTRODUCTION Un chien peut-il naître dans l obéissance? 5 1. LA REFLEXION AVANT LE CHOIX Quelle est la place du chien de compagnie? 9 Est-ce que je serai un bon propriétaire? 9 Les

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

LES SIGNAUX D APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie

LES SIGNAUX D APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie LES SIGNAUX D APAISEMENT : éviter les conflits pour assurer la survie Les chiens ont leur façon de communiquer et d exprimer leurs émotions. Dans une meute de chiens, la survie passe par une communication

Plus en détail

à l école de la peur...

à l école de la peur... à l école de la peur... Tandis que les clubs d éducation canine se multiplient, le nombre de pathologies de chiens «éduqués» augmente. Alertée par ce phénomène, One Voice a mené l enquête. Voici, en images,

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

Propreté. dans la ville. Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites

Propreté. dans la ville. Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites Propreté Le chienaction dans la ville Maîtres et chiens Le bon geste Canisachets et canisites Le ramassage Le meilleur geste Les nuisances occasionnées par les déjections canines sont nombreuses et parfois

Plus en détail

LES CONSEILS PRATIQUES DE L EDUCATEUR CANIN.

LES CONSEILS PRATIQUES DE L EDUCATEUR CANIN. LES CONSEILS PRATIQUES DE L EDUCATEUR CANIN. Bien éduquer son chien. Avoir un chien c est prendre une responsabilité civile ainsi qu un engagement moral : celui d en prendre soin et de l éduquer correctement

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Vétérinaire Frégis : L anesthésie à Frégis

Le Centre Hospitalier Vétérinaire Frégis : L anesthésie à Frégis Le Centre Hospitalier Vétérinaire Frégis : L anesthésie à Frégis Qui ne s est pas posé de questions avant une anesthésie, pour soi-même bien sûr, mais aussi pour son compagnon : il est âgé, est-ce qu il

Plus en détail

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE LE DEVOIR DE SURVEILLANCE Une obligation importante Principe de vigilance La surveillance des élèves doit être effective, vigilante et efficace. Elle doit être constante pendant la totalité du temps scolaire.

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE L HOMME D ATTAQUE OFFICIEL

AIDE MEMOIRE DE L HOMME D ATTAQUE OFFICIEL AIDE MEMOIRE DE L HOMME D ATTAQUE OFFICIEL Pour les amateurs de dressage qui ont choisi de devenir Homme d Attaque, rien ne doit être plus important que l Amour du chien et du Travail bien fait Le programme

Plus en détail

L objectif du programme et nos exigences envers les familles d accueil. Une brève description de nos programmes.

L objectif du programme et nos exigences envers les familles d accueil. Une brève description de nos programmes. Bonjour, Vous avez fait une demande d information pour le Programme famille d accueil de la Fondation Mira. Nous vous remercions de l intérêt porté à notre organisation. Vous trouverez dans ces documents

Plus en détail

COMPRENDRE LE ChEvAL

COMPRENDRE LE ChEvAL COMPRENDRE LE ChEvAL UN ANIMAL TRÈS LOGIQUE Depuis les temps les plus anciens, les hommes cherchent à comprendre le cheval pour disposer de sa force et de son énergie dans les meilleures conditions. L

Plus en détail

Apprendre à lire les interactions entre chiens Stage 100 % terrain Animé par Nadine Chastang

Apprendre à lire les interactions entre chiens Stage 100 % terrain Animé par Nadine Chastang Apprendre à lire les interactions entre chiens Stage 100 % terrain Animé par Nadine Chastang Du samedi 5 septembre au mardi 8 septembre 2015 (4 jours) A pont sur Yonne (89) Places limitées à 10 participants

Plus en détail

Aucune politique en faveur du chien ne se révélera efficace sans une évolution des comportements des possesseurs de chiens vers plus de civisme.

Aucune politique en faveur du chien ne se révélera efficace sans une évolution des comportements des possesseurs de chiens vers plus de civisme. T.A.E.S.C. Test d Aptitude à l Education Sociale du Chien LE CHIEN CITOYEN Le chien recevant le plus de suffrage des animaux de compagnie, présents dans la ville, concentre aussi le plus de critiques avec

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

QUOI FAIRE POUR PRÉPARER DU NOUVEAU BÉBÉ?

QUOI FAIRE POUR PRÉPARER DU NOUVEAU BÉBÉ? QUOI FAIRE POUR PRÉPARER MON CHIEN À L'ARRIVÉE DU NOUVEAU BÉBÉ? Avant toute chose, il est important de comprendre que chaque chien a un tempérament différent et un passé différent; la race ne garantit

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

ALL RACES RING. Règlement officiel. Appartenant au Kennel Club Belge

ALL RACES RING. Règlement officiel. Appartenant au Kennel Club Belge ALL RACES RING Règlement officiel Appartenant au Kennel Club Belge Ce règlement a été volontairement effacé en grande partie, vous pouvez le commander Programme Ring pour chiens toutes races Dobberman,

Plus en détail

Photographie tirée de l article «Deux pandas géants sèment le trouble en Belgique», http://www.huffingtonpost.fr

Photographie tirée de l article «Deux pandas géants sèment le trouble en Belgique», http://www.huffingtonpost.fr Photographie tirée de l article «Deux pandas géants sèment le trouble en Belgique», http://www.huffingtonpost.fr Le sais-tu? Le panda a un sixième doigt! Il lui sert à saisir les brindilles de bambou,

Plus en détail

PLUS QU UN ANIMAL, UNE AIDE PRECIEUSE

PLUS QU UN ANIMAL, UNE AIDE PRECIEUSE Organisons, organisons... CHIEN DE CONDUITE DU TROUPEAU conduite et... PLUS QU UN ANIMAL, UNE AIDE PRECIEUSE Les exploitations ovines ne peuvent plus aujourd hui se passer des nombreux services rendus

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Ont participé à une réflexion sur le thème de la Violence dans le sport.

Ont participé à une réflexion sur le thème de la Violence dans le sport. Le samedi 28 mars de 10h à 11h, les enfants : MARC - VICTOIRE - LUCILLE - APOLLINE - CELIA - HELOÏSE - MANON C - MANON B - ELISE - ELANA - ALEXIA - LOUANN - NESRINE - ANAÏS C - EKATERINA - ANASTASIA -

Plus en détail

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 13-14 (gestion) 4.1 L IMPORTANT EST DE 1) identifier les facteurs de stress 2) reconnaître ses propres symptômes 3) identifier ses propres déclencheurs de stress, 4) gérer son

Plus en détail

Le Loup. Westie. Il était une fois 2011 N 27 PAGE 7. PAGE 2 : Les NEWS. PAGEs 3 à 5 : Le grand dossier. PAGE 6 : J agis. PAGE 8 : Je m amuse

Le Loup. Westie. Il était une fois 2011 N 27 PAGE 7. PAGE 2 : Les NEWS. PAGEs 3 à 5 : Le grand dossier. PAGE 6 : J agis. PAGE 8 : Je m amuse 2 e trimestre 2011 N 27 PAGE 2 : Les NEWS Le message de Brigitte Le courrier des lecteurs Les dessins PAGEs 3 à 5 : Le grand dossier PAGE 6 : J agis Il était une fois Le Loup Le Westie PAGE 7 PAGE 8 :

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

Point sur la réglementation des chiens dangereux ou errants

Point sur la réglementation des chiens dangereux ou errants Point sur la réglementation des chiens dangereux ou errants Les chiens peuvent être à l origine de toutes sortes de gênes ou d accidents. Le législateur a donc confié au maire un pouvoir de police administrative

Plus en détail

Un chat pas si méchant!

Un chat pas si méchant! Fiche 1 Un chat pas si méchant! 1 Un chat pas si méchant! (sur l air de Il était un petit navire) Monsieur le chat vient à la ferme, Monsieur le chat vient à la ferme. Qui répond : «Ch, ch, ch» quand on

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

REGLEMENT DES CONCOURS D OBEISSANCE -CLASSE I (Programme F.C.I.)

REGLEMENT DES CONCOURS D OBEISSANCE -CLASSE I (Programme F.C.I.) 2016 REGLEMENT DES CONCOURS D OBEISSANCE -CLASSE I (Programme F.C.I.) 6.1 CLASSE 1 EXERCICE 1.1 : Absence assise en groupe pendant 1 minute [Coeff. 3] conducteur à vue Commandements : Assis, Reste Réalisation

Plus en détail

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003)

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) INTERVENTION DE MARIE CHOQUET Le suicide est la 2 ième cause de mortalité des 16/25 ans. On compte

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

1 Nom :. Prénom : Date :.. Collection :.. Editeur :... Nombre de pages de l histoire :. Les chapitres sont ils numérotés? Combien y en a-t-il?.

1 Nom :. Prénom : Date :.. Collection :.. Editeur :... Nombre de pages de l histoire :. Les chapitres sont ils numérotés? Combien y en a-t-il?. 1 Le Livre et les personnages A) Le livre : A l aide du livre, renseigne les rubriques ci-dessous en donnant le maximum d informations. Auteur : Illustratrice : Collection : Editeur :... Nombre de pages

Plus en détail

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux Titre partie sommaire Introduction..............................11 La conception des jumeaux «Avoir des jumeaux saute une génération.»...........17 «Les vrais jumeaux sont toujours dans la même poche.»..23

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE Comportements DIRECTIVE RELATIVE AUX Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE État-major de l armée de terre Paris, mars 2001 PRÉAMBULE Le «Code du soldat de l armée de terre» et son guide s

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie 1. Anxiété de séparation 2. Phobie spécifique 3. Phobie sociale 4. Anxiété généralisée 5.

Plus en détail

CNEAC : Groupe de travail Education Ecole du chiot 2014. Signification du comportement du chien

CNEAC : Groupe de travail Education Ecole du chiot 2014. Signification du comportement du chien CNEAC : Groupe de travail Education Ecole du chiot 2014 Signification du comportement du chien 1. Une personne s approche de vous, que faites-vous quand votre chien grogne? En aucun cas je ne sermonne

Plus en détail

Chronique d une passionnée

Chronique d une passionnée Chronique d une passionnée Dominance, mythe ou réalité? Je commencerai ma chronique avec une question. Selon vous, qui est le meilleur ami de l homme? Les propos de cette chronique porteront sur le concept

Plus en détail

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta

Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta Michel Carrier, agr,club Lait Bio, Valacta La relation homme animal peut ainsi être définie comme le degré de proximité ou de distance entre l animal et l homme, c est-à-dire la perception mutuelle qui

Plus en détail

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008

Extrait de «J éduque mon chien moi-même» de Martine Bohy et Laurence Bruder Sergent, 2008 La marche en laisse Lorsque nous demandons aux maîtres de chiens avec quels comportements ils ont le plus de problèmes, la marche en laisse vient en tête de liste. Pourtant la plupart des propriétaires

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Habiletés de communication

Habiletés de communication Habiletés de communication Les habiletés de communication ont été clairement identifiées comme l une des dimensions essentielles en termes d habiletés pour la pratique compétente de la médecine familiale.

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

Une question de RESPONSABILITÉ

Une question de RESPONSABILITÉ Une question de RESPONSABILITÉ Je partage mon TERRITOIRE Je suis l un des quelque 800 000 ours noirs qui habitent les forêts de l Amérique du Nord. Je vis plus particulièrement au Québec, territoire que

Plus en détail

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com

L estime de soi. Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com L estime de soi Cet ingrédient essentiel à l épanouissement de nos jeunes Conférencier : Éric Lefebvre, psychologue monpsy@sec.cableamos.com D abord, la pyramide des besoins de Maslow Estime de soi ou

Plus en détail

CONSTRUIRE UN PROJET PEDAGOGIQUE POUR LES JEUX D OPPOSITION

CONSTRUIRE UN PROJET PEDAGOGIQUE POUR LES JEUX D OPPOSITION CONSTRUIRE UN PROJET PEDAGOGIQUE POUR LES JEUX D OPPOSITION Eléments à prendre en compte : 1. Le projet pédagogique doit être construit à partir des programmes de l école primaire et des compétences à

Plus en détail

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie Caroline Berthiaume, Ph.D. Psychologue clinicienne Coordonnatrice clinique Introduction Domaine d étude relativement

Plus en détail

: 404 822 710 000 20 : 9609Z N : 31 62 01 12 96 2, N : 62-031D-M, N : 62-CC-023DM N TVA : FR12404822710

: 404 822 710 000 20 : 9609Z N : 31 62 01 12 96 2, N : 62-031D-M, N : 62-CC-023DM N TVA : FR12404822710 C.E.P.C. 37 Ter route de LENS 62223 STE CATHERINE LES ARRAS TEL : 0321715247 ou 0608473327 Adresse Email : didier.dhumetz@wanadoo.fr Site web : www.cepc-didier-dhumetz.com N siret 404 822 710 000 20 code

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies.

Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies. Mis sur pied par Parachute Prévenir les blessures. Sauvez des vies. TM Colombie- Britannique/ Yukon Résultats d apprentissage Décrire les choix que peut faire un individu pour atteindre et maintenir un

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Séquence : Les dents!

Séquence : Les dents! Séquence : Les dents Domaine : Sciences expérimentales Sous domaine : Le fonctionnement du corps humain Nombre de séances : 5 Compétences visées : Pratiquer une démarche d investigation : savoir observer,

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

q q q q q q q q q q q q reproductible FACTEURS DE PROTECTION RELATIFS À L ENFANT q q

q q q q q q q q q q q q reproductible FACTEURS DE PROTECTION RELATIFS À L ENFANT q q S DE PROTECTION RELATIFS À L ENFANT L enfant a l air sûr de lui l enfant est capable de maîtriser sa colère et de la canaliser facilement l enfant a la protection et le soutien de sa famille immédiate

Plus en détail

FOCUS définition. Charteterritoriale. Vieillir et s épanouir AIDER UN PROCHE ÂGÉ. en Pays de Redon. la formule «aidants familiaux» reflète la grande

FOCUS définition. Charteterritoriale. Vieillir et s épanouir AIDER UN PROCHE ÂGÉ. en Pays de Redon. la formule «aidants familiaux» reflète la grande Vieillir et s épanouir en Pays de Redon AIDER UN PROCHE ÂGÉ Charteterritoriale En France, 3,4 millions de personnes apportent un soutien à un proche âgé. La présence d un aidant constitue souvent une condition

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Année universitaire 2011-2012 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Comment sensibiliser les élèves à l interculturel à travers l éveil aux langues du monde

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE

Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE Hélène Weber Illustrations de Dominique Donckels OBJECTIF MÉMOIRE Au lycée et à l université, (re)trouvez le goût de travailler avec plaisir et efficacité Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55702-2

Plus en détail

22/02/2010. Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. 6 12 ans. Adolescence. Adolescence. Trouble de l attention sélective

22/02/2010. Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. 6 12 ans. Adolescence. Adolescence. Trouble de l attention sélective Conseils pour mieux aider l enfant TDA/H dans sa scolarité. Stéphanie de Schaetzen 6 12 ans Difficultés scolaires, malgré un bon potentiel. Reçois constamment des remarques négatives sur soi. Relations

Plus en détail

Gloupp, un loup. un texte de Liliane Gerbail sur des images de Fan. dès 4 ans www.majuscrit.fr

Gloupp, un loup. un texte de Liliane Gerbail sur des images de Fan. dès 4 ans www.majuscrit.fr Gloupp, un loup un texte de Liliane Gerbail sur des images de Fan dès 4 ans www.majuscrit.fr J ai de grands yeux bridés. Non, je n ai pas d écailles! Mes griffes sont longues et acérées. Non, je n ai pas

Plus en détail

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine Texte et dessins Lafontaine Raymond Lafontaine est un illustrateur de grand talent. Originaire de Québec, il s installe à Montréal en 1987. Il compte à son actif plusieurs albums jeunesse comme illustrateur,

Plus en détail

Le développement de votre enfant n'est pas seulement physique

Le développement de votre enfant n'est pas seulement physique Votre bébé à 2 mois La façon dont votre enfant joue, apprend, parle et agit fournit des indices importants sur son développement. Les étapes du développement font référence à ce que sont capables de faire

Plus en détail