La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Dr. Julien Furrer 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Dr. Julien Furrer 1"

Transcription

1 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Dr. Julien Furrer 1

2 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 1) C est une spectroscopie rien à voir avec l énergie nucléaire La résonance magnétique nucléaire fait partie des techniques dites de spectroscopie, c'est à dire des techniques qui étudient le rayonnement électromagnétique absorbé par la matière. A B C D A) Une source émet un rayonnement électromagnétique (de la lumière, par exemple). B) Ce rayonnement passe dans un monochromateur, pour ne sélectionner qu une partie du rayonnement. C) La matière va en général absorber une partie du rayonnement incident. Le rayonnement émis est détecté après avoir passé dans la matière. D) La différence entre le rayon incident et le rayonnement détecté nous donne un spectre, caractéristique de la matière étudiée. Dr. Julien Furrer 2

3 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 2) Elle s applique aux noyau des atomes La RMN permet d étudier le rayonnement absorbé par les noyaux des atomes, d'où le terme «nucléaire». En 1938, Isidor Isaac Rabi montre que le noyau atomique peut absorber un rayonnement électromagnétique monochromatique (= 1 seule fréquence), d où le terme «résonance», en présence d'un fort champ magnétique, d'où le terme «magnétique». Le premier "spectre" RMN a été obtenu en 1946 par Felix Bloch et Edward Purcell. Il s agissait d un spectre de l eau. Bloch et Purcell ont obtenu le prix Noble de Physique en 1953 pour cette découverte. Dans les années 50, la RMN était plus ou moins un "joujou" de physiciens mais à partir des années 60, les physiciens puis les chimistes se sont aperçus des innombrables informations que l'on pouvait tirer à partir des spectres RMN. Aujourd'hui, les applications de la RMN sont immenses et concernent de nombreux domaines de la physique, la chimie, la biologie et également l'imagerie médicale (l'imagerie par résonance magnétique ou IRM). Dr. Julien Furrer 3

4 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 3) Les noyaux des atomes Matière Molécule Imaginons tout d abord une matière quelconque, comme de l eau dans un verre. Visible Nous savons que toute matière est constituée de molécules. Ici, il s agit de molécules d eau, de formule chimique 2 O, c est à dire 2 atomes d hydrogène liés à un atome d oxygène 1 molécule d eau d ~ 0.1nm soit m! (10-10 m) Nous savons également qu un atome est lui-même formé d un noyau, constitué de protons et de neutrons ainsi que d électrons qui gravitent autour du noyau. 1 proton ~ électron ~ m 18 m Dr. Julien Furrer 4

5 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 3) Les propriétés des noyaux Les noyaux possèdent: une masse, une charge électrique, un magnétisme, un spin. Si les 2 premières propriétés sont évidentes, il n en est pas de même pour les deux dernières, car elles ne possèdent pas d équivalent macroscopique, à notre échelle. Il s avère que les noyaux interagissent avec des champs magnétiques, et peuvent donc être considérés comme des aimants microscopiques. Le concept de spin est moins évident. Grossièrement, on peut admettre que les noyaux tournent sur eux-mêmes, comme une planète ou une toupie. On représente alors l atome avec une flèche (un vecteur), pour représenter le moment angulaire de spin (en gros la direction). Magnétisme et spin sont des propriétés intrinsèques des noyaux. Dr. Julien Furrer 5

6 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 4) Le concept du magnétisme nucléaire Un noyau atomique peut être considéré et représenté comme un micro (ou nano) aimant. Les lettres «N» et «S» représentent les pôles nord et sud de l aimant, d où partent les lignes du champ magnétique, comme pour la planète terre et le soleil. Lorsque un noyau est placé dans un fort champ magnétique, il peut se trouver dans un état d énergie «basse», favorisé, et dans un état d énergie «haute», défavorisé. (modèle simplifié). A notre échelle, seule la configuration «basse» énergie existe, à savoir que deux aimants s attirent spontanément, le pôle nord de l un attirant le pôle sud de l autre. Ce n est pas le cas dans le monde microscopique. N N Aimant S Aimant S basse énergie haute énergie Dr. Julien Furrer 6

7 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 5) Le principe de résonance magnétique Dans toute matière, il y a un nombre colossal d atomes et donc de noyaux. Par exemple, dans 18 grammes d eau (18 ml), il y a = 6.02 x molécules d eau, ou: !!!!! (six cent deux mille milliards de milliards ) La théorie montre qu en présence d un fort champ magnétique, environ 50,0001% des noyaux se trouvent dans l état de basse énergie. Ce petit excès créé une aimantation macroscopique, caractéristique du noyau que l on veut étudier. Ce qui devient intéressant, c est que cette aimantation macroscopique peut être manipulée. Le rayonnement adéquat pour cette manipulation se situe dans le domaine des micro-ondes. Il s agit du même type de rayonnement qu utilisent les fours micro-ondes, mais aussi les radios et les télévisions hertziennes. Chaque noyau requiert une fréquence particulière pour manipuler son aimantation créée dans un champ magnétique. Ainsi, on utilisera une fréquence spécifique pour observer des atomes d hydrogène et une autre pour observer des atomes de carbone ou d oxygène. De par sa nature assez théorique, le principe de fonctionnement de la RMN reste malheureusement difficile à comprendre, car on ne peut pas se représenter concrètement une aimantation, un champ magnétique, un noyau atomique et un rayonnement micro-onde. En revanche, les résultats, sous forme de spectres, sont bien concrets et apportent d innombrables informations, comme nous allons le voir. Dr. Julien Furrer 7

8 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 2. Comment ça marche? Le spectromètre tre RMN: un gros aimant Comme nous l avons vu, la RMN nécessite un champ magnétique. Celui-ci est généré au sein de la partie la plus importante d un spectromètre RMN: l aimant. Il ne s agit pas d une vulgaire barre en fer aimantée, mais d un appareil très sophistiqué. Le champ magnétique est créé par du courant circulant dans une bobine. Vide Azote liquide (77 K = -196 C) elium liquide (2 K = -271 C) Les bobines sont fabriquées à l aide de matériaux supraconducteurs. Ceux-ci, une fois immergés dans de l hélium liquide (-271 C) laissent circuler le courant sans aucune perte! Ainsi, l'aimant est «mis en champ» lors de l installation, en injectant du courant dans la bobine. Le champ magnétique peut ainsi rester constant pendant plusieurs années, sans consommer un seul kw d électricité! Dr. Julien Furrer 8

9 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 2. Comment ça marche? Comme tout appareil moderne, un spectromètre RMN nécessite une électronique complexe, regroupée dans une console. Celle-ci est pilotée au moyen de programmes informatiques et d ordinateurs. L ordinateur est quant à lui (encore ) contrôlé par un opérateur, appelé spectroscopiste, commandant suprême du spectromètre! électronique (console) opérateur (chef suprême) ordinateur Dr. Julien Furrer 9

10 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 2. Comment ça marche? Voici comment sont réalisées les expériences RMN: (schématisé sur la diapo suivante) - Les échantillons à étudier sont dissous dans un solvant et introduit dans des tubes spéciaux. - Le tube est introduit dans le spectromètre et arrive dans la sonde de mesure. - L opérateur introduit les commandes pour manipuler l aimantation du noyau choisi. - Ces commandes sont transmises à la console qui envoie le rayonnement dans la sonde de mesure. - Le signal émis par les noyaux passe dans la sonde et la console et est récupéré par l ordinateur. - Les données brutes sont traitées par l ordinateur. - Les spectres résultants sont prêts à être analysés par le chef suprême Dr. Julien Furrer 10

11 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 2. Comment ça marche? Insertion 1 4 émission RF 5 Réception du signal 3 Transfert des données 6 Console Echantillon Contrôle Aimant 2 Traitement des données Spectre Ordinateur A B C Dr. Julien Furrer 11

12 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 3. Pourquoi? Nous arrivons à la question cruciale que pose toute personne novice dans le domaine: Pourquoi fait-on tout cela? Nous allons tenter d y répondre simplement. Voyons tout d abord l aspect d un spectre RMN: A B C Nous voyons qu un spectre RMN se compose de «bâtonnets», appelés résonances, plus ou moins réguliers, inégalement espacés. Nous remarquons aussi les chiffres 1, 2 et 3 sous les résonances, ainsi que une échelle graduée sous le spectre. Ce spectre RMN montre les signaux des noyaux des atomes d hydrogène de l éthanol (alcool). Il s agit donc d un spectre RMN 1 (symbole de l hydrogène) de l éthanol, ou spectre proton. Voyons maintenant les informations que l on peut en tirer. Dr. Julien Furrer 12

13 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 3. Pourquoi? Tout d abord, quelques indications: * Dans un spectre RMN, la surface (l aire) d une résonance est proportionnelle au nombre de noyaux dans l échantillon étudié, donc au nombre d atomes. On mesure ainsi grâce à la RMN directement des quantités d atomes. La position d une résonance (appelée déplacement chimique) dans un spectre dépend de la nature des noyaux entourant le noyau considéré. On détermine ainsi grâce à la RMN la nature chimique. Ainsi, un atome d hydrogène ayant 3 atomes de carbone comme voisins n aura pas la même position dans un spectre RMN qu un atome d hydrogène ayant 3 atomes d azote comme voisins. * Les noyaux interagissent entre eux à travers les liaisons chimiques (électrons) Les résonances présentent une structure fine (appelée couplage J). Celle-ci donne une information sur le voisinage direct du noyau considéré. L intensité, la position exacte de la résonance et sa structure fine sont directement influencées par l environnement électronique (chimique) du noyau, au niveau atomique! La RMN est un outil analytique très puissant pour l analyse de structures. Dr. Julien Furrer 13

14 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 4. Exemple de l éthanol O C C 2 3 Voici l éthanol représenté chimiquement: Il est composé d 1 atome d oxygène, de 2 atomes de carbone et de 6 atomes d hydrogène. Sa formule chimique s écrit C 2 6 O. 1 Ethanol Voyons maintenant la nature des atomes d hydrogène (proton) de la molécule d éthanol. Un examen rapide de la structure chimique révèle qu il y a trois types de protons: 1 proton lié à un atome d oxygène O (hydroxyle). 2 protons identiques, liés à un atome de carbone C 2 (éthyle). 3 protons identiques, liés à un autre atome de carbone C 3 (méthyle). Il est important de réaliser que les 2 protons «bleus» ne sont pas identiques aux 3 protons «rouges», car leur voisinage direct est différent. CONSEQUENCE: La molécule d éthanol comprenant 3 types de protons différents, le spectre RMN 1 de cette molécule devrait contenir 3 résonances, comptant respectivement pour 1 (O), 2 (C 2 ), et 3 (C 3 ). Voyons cela. Dr. Julien Furrer 14

15 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 4. Exemple de l éthanol O C C Résonance Intégrale A B C Déplacement chimique (position) δ (ppm) Dr. Julien Furrer 15

16 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 4. Exemple de l éthanol Effectivement, le spectre 1 de l éthanol présenté sur la page précédente se compose de 3 résonances distinctes. La première résonance, à gauche, compte pour 1. Elle correspond donc au proton lié à l atome d oxygène. Elle se situe à 5 sur l échelle graduée. On dira que la résonance a un déplacement chimique de 5 ppm ou que le proton O résonne à 5 ppm. La seconde résonance, comptant pour 2, se situe à environ 3.7 ppm. Elle correspond aux deux protons liés au carbone qui lui-même est lié à l oxygène (bleu). Les protons C 2 résonnent à 3.7 ppm ou ont un déplacement chimique de 3.7 ppm. La troisième résonance, comptant pour 3, se situe à environ 1.1 ppm. Elle correspond aux trois protons liés au carbone lui-même lié à l autre carbone (rouge). Les protons C 3 résonnent à 1.1 ppm ou ont un déplacement chimique de 1.1 ppm. En regardant de plus près, nous pouvons voir que les résonances à 3.7 ppm et 1.1 ppm ne présentent pas une structure en «bâtonnets», mais une structure irrégulière. Voyons ce que cela signifie Dr. Julien Furrer 16

17 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 5. Le couplage J Cette structure fine s explique par les propriétés quantiques des noyaux, aussi n allons nous pas nous attarder dessus. Disons pour simplifier que les noyaux «voient» leurs voisins directs et que cela se traduit sur la forme de la résonance. Leur signal nous renseigne sur le nombre des voisins. Dans le jargon, ce phénomène s appelle le couplage J. La résonance d un proton n ayant aucun voisin direct apparaît comme un bâton (un singulet) La résonance d un proton ayant un voisin direct apparaît dédoublé (un doublet) La résonance d un proton ayant deux voisins directs apparaît 2 fois dédoublé (un triplet) et ainsi de suite. On peut retenir: pour n voisins identiques, la résonance est éclatée en n+1 signaux. Dr. Julien Furrer 17

18 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 5. Le couplage J Revenons à notre molécule d éthanol. Nous avons vu qu il y avait 3 types de protons donc 3 résonances distinctes pour l éthanol. O C C Le proton O étant un peu spécial, nous ne l analyserons pas et l ignorerons dans l analyse. Les 2 protons C 2 ont trois voisins, les 3 protons du groupe C 3 la résonance du C 2 sera donc éclatée en 3+1 = 4 signaux. Pareillement, Les 3 protons C 3 ont deux voisins, les 2 protons du groupe C 2 la résonance du C 3 sera donc éclatée en 2+1 = 3 signaux. Vérifions Dr. Julien Furrer 18

19 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 5. Le couplage J -O -C 2 -C 3 O C C 1 voisin 2 résonances 2 voisins 3 résonances 3 voisins 4 résonances. n voisins n+1 résonances Effectivement! je pense que vous n avez jamais imaginé le vin ainsi! Dr. Julien Furrer 19

20 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Nous venons de voir les renseignements que nous pouvions tirer des spectres RMN: L intensité, la position exacte de la résonance et sa structure fine sont directement influencées par l environnement électronique (chimique) du noyau, au niveau atomique! La RMN est un outil analytique très puissant pour l analyse de structures. Le fait que les spectres représentent une «sonde» au niveau moléculaire a rendu la RMN indispensable dans les laboratoires et industries chimiques. C est la seule technique avec la diffraction des rayons X permettant de prouver avec quasi certitude que la molécule que vous avez synthétisée est bien la bonne! Dr. Julien Furrer 20

21 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 6. Spectres bidimensionnels Evidemment, l éthanol est une très petite molécule, dont les spectres RMN sont très facilement analysables. Il n en est pas de même avec les molécules toujours plus sophistiquées fabriquées par les chimistes dans les laboratoires universitaires et industriels. Voici le molécule appelée cyclosporine, un immunosuppresseur, qui s'utilise aussi dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, et son spectre RMN 1. Si nous devions prouver la structure de cette molécule uniquement à l aide de ce spectre, l affaire serait bien mal engagée! eureusement, avec les spectres bidimensionnels la RMN a plus d un tour dans son sac, comme nous allons le voir. Dr. Julien Furrer 21

22 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 6. Spectres bidimensionnels Pourquoi la RMN bidimensionnelle? Imaginons plusieurs personnes parlant chacune une seule langue. F F A I F A I A F: français A: allemand I: Italien Question: Comment trouver les personnes qui parlent la même langue? Réponse: sur un «spectre» 1D. Cela devient très vite «illisible» Imaginez 50 personnes! Dr. Julien Furrer 22

23 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 6. Spectres bidimensionnels Idée: Représentation bidimensionnelle «Pic» diagonal (= la personne se comprend elle-même) «Pic» croisé (la personne 6 comprend la personne 8) - c est beaucoup plus facile - toute l information se voit d un seul coup d œil Dr. Julien Furrer 23

24 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 6. Spectres bidimensionnels En RMN, c est la même chose, mais le noyaux ne parlent pas entre eux, ils communiquent via le couplage J et d autres interactions. Question: quels protons sont voisins dans la molécule étudiée?? PAS FACILE!!!! Dr. Julien Furrer 24

25 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 6. Spectres bidimensionnels Avec un spectre RMN bidimensionnel, la réponse est immédiate: Spectre RMN 2D COSY 1-1. Diagonale Pic croisé Un pic croisé signifie qu il existe un couplage scalaire J entre les 2 protons considérés c est-à-dire que ces deux protons sont voisins dans la molécule. Dr. Julien Furrer 25

26 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 6. Spectres bidimensionnels Spectre RMN 2D COSY 1-1. Voici le spectre bidimensionnel COSY 1-1 de la cyclosporine. Bien que la tâche soit plus aisée, il reste du travail pour prouver la structure! Après, on peut faire de la RMN du carbone, de l azote, des spectres bidimensionnels protoncarbone, proton-azote, et toutes les expériences imaginables susceptibles de nous aider à déterminer la structure des molécules nouvellement synthétisées. diagonale Dr. Julien Furrer 26

27 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 7. Applications La RMN trouvent des applications dans les domaines suivants (liste non exhaustive): Chimie Biologie Physique Cosmétique Pharmacie Toxicologie Analyses environnementales Matériaux / Nanotechnologie Alimentaire Médecine (imagerie) Elle permet d analyser des structures, déterminer des puretés, chercher des polluants,.. et même faire des images de notre cerveau! Dr. Julien Furrer 27

28 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 7. Applications Structure tridimensionnelle de protéines, ADN, ARN, complexes, RMN structure déterminée à 100% par RMN Dr. Julien Furrer 28

29 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Résumé - La spectroscopie RMN est une méthode non-destructive. - On examine l'interaction magnétique des noyaux atomiques avec un champ magnétique externe, avec l'enveloppe électronique de la molécule et l'un avec l'autre. - La position exacte des résonances (les déplacements chimiques) et sa structure fine (les couplages J) sont influencés par l environnement électronique. - Elle est appliquée dans de nombreux domaines: chimie, biologie, pharmacie, matériaux, Dr. Julien Furrer 29

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Résumé de cours : RMN

Résumé de cours : RMN Résumé de cours : RMN I. Introduction : RMN signifie Résonance magnétique nucléaire: il s'agit d'une technique d'analyse qui permet de déterminer la structure d'une molécule organique. Il existe plusieurs

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

TP 06 : Spectres RMN

TP 06 : Spectres RMN TP 06 : Spectres RMN Ce TP s étale sur une séance de 1 heure (partie I et II.1.), puis une séance d 1 heure (II.2. et II.3.). Objectifs : - Etudier le principe physique de la RMN. - Utiliser un logiciel

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Introduction. La Spectroscopie. de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) Le Spin Nucléaire. Le Spin Nucléaire

Introduction. La Spectroscopie. de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) Le Spin Nucléaire. Le Spin Nucléaire La Spectroscopie de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) Introduction RMN est encore aujourd hui l outil le plus utilisé pour déterminer les structures moléculaires. Eric MARCHIONI Laboratoire de Chimie

Plus en détail

Spectre RMN du proton

Spectre RMN du proton Spectre RMN du proton 1. Principe de la spectroscopie RMN La spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (RMN) permet d identifier les atomes d hydrogène d une molécule et informe sur leur environnement

Plus en détail

Introduction à l IRM. 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Philippe Garteiser. Philippe Garteiser

Introduction à l IRM. 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Philippe Garteiser. Philippe Garteiser Introduction à l IRM 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Contact: (Post-Doc, équipe Van Beers, INSERM U773 - CRB3) p.garteiser@inserm.fr 06 78 71 41 03 Au programme 9h00: Instrumentation

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire

Résonance Magnétique Nucléaire Spectroscopie IR Résonance Magnétique Nucléaire En plus de la spectroscopie UV-visible, le chimiste a à disposition d autres techniques d analyse particulièrement abouties. Parmi celles-ci, la spectroscopie

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

CHM 2520 Chimie organique II

CHM 2520 Chimie organique II M 2520 M 2520 himie organique II RMN et IR l étude de l interaction entre la matière et l absorbance, l émission ou la transmission de. utilisée pour déterminer la (e.g. en synthèse organique) infrarouge

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 I. La source d énergie du Soleil : calcul de son temps de vie. Question

Plus en détail

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie ompléments - hapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN 13 ) Tandis que la spectroscopie RMN 1 H fournit des données sur la disposition des atomes d'hydrogène dans une

Plus en détail

TS - Chapitre 4 : la spectroscopie. 3) Découverte de la spectroscopie RMN : Résonance Magnétique Nucléaire

TS - Chapitre 4 : la spectroscopie. 3) Découverte de la spectroscopie RMN : Résonance Magnétique Nucléaire TS - hapitre 4 : la spectroscopie 3) Découverte de la spectroscopie RMN : Résonance Magnétique Nucléaire TS - hapitre 4 : la spectroscopie TS - hapitre 4 : la spectroscopie A partir des trois documents

Plus en détail

CHAPITRE 8 : SPECTROSCOPIE DE RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE DU PROTON R.M.N.

CHAPITRE 8 : SPECTROSCOPIE DE RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE DU PROTON R.M.N. CHAPITRE 8 : SPECTROSCOPIE DE RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE DU PROTON R.M.N. Lycée International des Pontonniers Novembre 2015 I. Qu est-ce que la RMN? 1. Quels sont les noyaux concernés? - La RMN est

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Spectroscopie d émission atomique

Spectroscopie d émission atomique Année Universitaire : 2010 / 2011 Spectroscopie d émission atomique Réalisé par demoiselles: Chadia BOUCHEFRA. Meryem MIMI. 1 PLAN: INTRODUCTION Spectroscopie d émission atomique: Définition. Avantages.

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

Chapitre II : La force centripète

Chapitre II : La force centripète 33 Chapitre II : La force centripète = une force un peu particulière! 1. Explication 1 Il convient de savoir ce que ces deux termes expriment : force et centripète. Une force est, familièrement, la sensation

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

Chapitre IV SPECTROSCOPIE DE RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H)

Chapitre IV SPECTROSCOPIE DE RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H) Chapitre IV SPECTROSCOPIE DE RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H) I - INTRODUCTION La résonance magnétique nucléaire (RMN) est une technique spectroscopique qui repose sur le magnétisme du

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

O contient deux atomes d hydrogène et un seul atome d oxygène. Pourquoi?

O contient deux atomes d hydrogène et un seul atome d oxygène. Pourquoi? 1. La molécule d eau L eau est composée d oxygène et d hydrogène. Elle possède des propriétés extraordinaires qui ont permis en particulier le développement de la vie sur la Terre : c est par exemple l

Plus en détail

AP09 SPECTROSCOPIE RMN :

AP09 SPECTROSCOPIE RMN : AP09 SPECTROSCOPIE RMN : EXERCICE 1 : 1. Combien de groupes de protons équivalents les molécules suivantes possèdent-elles? 2. Combien de signaux présentent les spectres RMN des molécules précédentes?

Plus en détail

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Configurations électroniques 1.a Cases quantiques La configuration électronique des atomes consiste en la répartition des électrons au sein des différentes

Plus en détail

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant :

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant : MAGNETISME 1) Les différentes sources de champ magnétique La terre crée le champ magnétique terrestre Les aimants naturels : les magnétites Fe 3 O 4 L acier que l on aimante Les électroaimants et circuits

Plus en détail

Correction des exercices TS2 2013 Chapitre 4 Spectroscopie IR

Correction des exercices TS2 2013 Chapitre 4 Spectroscopie IR Correction des exercices TS2 213 Chapitre 4 Spectroscopie IR Exercice n o 16 p. 15 Reconnaître des bandes d absorption 1. Hexan-2-ol : chaîne à six atomes de carbones, portant un groupement hydroxyle OH

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Cours n 15 : Champ magnétique

Cours n 15 : Champ magnétique Cours n 15 : Champ magnétique 1) Champ magnétique 1.1) Définition et caractérisation 1.1.1) Définition Comme nous l avons fait en électrostatique en introduisant la notion de champ électrique, on introduit

Plus en détail

I.R.M et R.M.N de Bourgogne

I.R.M et R.M.N de Bourgogne Benjamin BARTHOD-MALAT Cécile BRÜTT Floriane LEBLOND I.R.M et R.M.N de Bourgogne 2011-2012 Avec l'aide de MM. BARTHES et LANGLOIS, Lycée Gustave Eiffel, Dijon Sommaire I.] La Résonance Magnétique Nucléaire

Plus en détail

Electromagnétisme. Chapitre 1 : Champ magnétique

Electromagnétisme. Chapitre 1 : Champ magnétique 2 e BC 1 Champ magnétique 1 Electromagnétisme Le magnétisme se manifeste par exemple lorsqu un aimant attire un clou en fer. C est un phénomène distinct de la gravitation, laquelle est une interaction

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale Analyse spectrale 1 Spectroscopie UV-visible 1.1 Présentation des spectres UV-visible La spectroscopie est l étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. Lorsque la lumière traverse

Plus en détail

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE 1. Notion de champ Si en un endroit à la surface de la Terre une boussole s'oriente en pointant plus ou moins vers le nord, c'est qu'il existe à l'endroit où elle se trouve,

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Interaction magnétique

CHAPITRE 2 : Interaction magnétique CHAPITRE 2 : Interaction magnétique Prérequis 1. L aiguille d une boussole possède : plusieurs pôles Nord et plusieurs pôles Sud, uniquement un pôle Nord et un pôle Sud, plusieurs pôles Nord ou plusieurs

Plus en détail

CHAPITRE 13- ANALYSE SPECTROSCOPIQUE

CHAPITRE 13- ANALYSE SPECTROSCOPIQUE CHAPITRE 13- ANALYSE SPECTROSCOPIQUE 1-Les Objectifs du chapitre. Ce que je dois connaître Définition de absorbance, transmittance, nombre d'onde. La loi de Beer-Lambert notions de déplacement chimique

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

Déterminer la structure des molécules par spectroscopie (IR, RMN et UV) Connaître la nomenclature des molécules organiques

Déterminer la structure des molécules par spectroscopie (IR, RMN et UV) Connaître la nomenclature des molécules organiques Déterminer la structure des molécules par spectroscopie (IR, RMN et UV) PLAN 1 Connaître la nomenclature des molécules organiques A) Je sais représenter des molécules Les molécules organiques sont composées

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Analyse d un spectre RMN

Analyse d un spectre RMN Analyse d un spectre RMN La RMN (résonance magnétique nucléaire) est une méthode spectroscopique permettant l identification et la détermination de la structure d une molécule organique. Cette méthode

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

. 1.1 Charge électrique

. 1.1 Charge électrique Plan du chapitre 1. 1.1 Charge électrique 1.2-1.3 Conducteurs et isolants 1.4 Procédés d électrisation (instruments) 1.5 Loi de Coulomb (force électrique) 1.1 Charge électrique Les explications données

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

Z pair I = 0. Z impair I = entier

Z pair I = 0. Z impair I = entier La Résonance Magnétique Nucléaire La RMN est une spectroscopie de relaxation (=retour à l'état désexcité) ou résonance grâce à des ondes radio ( > 2 m). Elle permet de déterminer la structure des molécules

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

CORRECTION DES EXERCICES

CORRECTION DES EXERCICES CORRECTION DES EXERCICES Exercice 17 page 98 1. Molécule a : vers 2 200 cm -1 pour la liaison C-N ; Molécule b : vers 3 300 cm -1 pour la liaison O H. 2. Molécule a : spectre 1 ; molécule b : spectre 2.

Plus en détail

Résumé de cours : Spectres Infrarouge

Résumé de cours : Spectres Infrarouge Résumé de cours : Spectres Infrarouge I. Introduction : Le rayonnement infrarouge (IR), invisible à l œil nu, est situé dans domaine de longueur d onde supérieur à 800 nm. Lorsqu un échantillon est traversé

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire : Quelles informations peut-on tirer d un spectre de RMN du proton?

Spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire : Quelles informations peut-on tirer d un spectre de RMN du proton? Spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire : Quelles informations peut-on tirer d un spectre de RMN du proton? Limites de la spectroscopie IR pentan-2-one pentan-3-one pentan-3-one Limites de la

Plus en détail

Autoévaluation par compétences. Vérifier son cours. Savoirs Niveaux électroniques, vibrationnels, rotationnels, de spin nucléaire.

Autoévaluation par compétences. Vérifier son cours. Savoirs Niveaux électroniques, vibrationnels, rotationnels, de spin nucléaire. Autoévaluation par compétences En analysant la manière dont vous avez traité ces exercices, et les réponses apportées pendant les séances de T.D. à vos questions, remplissez le bilan de compétences ci-dessous.

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

I. Spectroscopie UV-visible

I. Spectroscopie UV-visible CHAPITRE N 8 PARTIE A SPECTRE UV-VISIBLE ET SPECTRE INFRAROUGE TS I. Spectroscopie UV-visible 1. Introduction à la spectroscopie La spectroscopie est une technique d analyse de la matière basée sur l étude

Plus en détail

RMN : Résonance Magnétique Nucléaire

RMN : Résonance Magnétique Nucléaire RMN : Résonance Magnétique Nucléaire 1924 Attribution des propriétés magnétiques aux noyaux : Pauli 1945 Mise en évidence de la résonance nucléaire : Purcell et Bloch 1955 Application de la méthode aux

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

Détermination des structures moléculaires Structures et diffraction.

Détermination des structures moléculaires Structures et diffraction. Détermination des structures moléculaires Structures et diffraction. Pr. Richard Welter, Institut de Biologie Moléculaire des Plantes, welter@unitra.fr CONTENU DES ENSEIGNEMENTS 1) Discussion sur la notion

Plus en détail

SMC5 / Méthodes Spectroscopiques d Analyse Evaluation 2 / Durée : 1 h 30

SMC5 / Méthodes Spectroscopiques d Analyse Evaluation 2 / Durée : 1 h 30 UNIVERSITE MOHAMMED V Année 2014 / 2015 FACULTE DES SCIENCES Session normale SMC5 / Méthodes Spectroscopiques d Analyse Evaluation 2 / Durée : 1 h 30 Document permis : Tables RMN 1 H Barême : I : 5 pts

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 I. Domaines d étude de ces deux techniques. Thème : Analyse spectrale. Partie : Spectroscopie Cours 9 : Spectroscopie I.R et R.M.N http://actions.maisondelachimie.com/outils_pedagogiques.html I.R. :

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Microscopie à Force atomique et Spectroscopies Enseignant : James Sturgis

Microscopie à Force atomique et Spectroscopies Enseignant : James Sturgis Session de rattrapage Master 1 BBSG Méthodes d Analyse Structurale 1 Responsable : Garron Marie- Line Durée : 2 heures Microscopie à Force atomique et Spectroscopies Enseignant : James Sturgis - Question

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #4

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #4 6GEI305 Dynamique des systèmes II Laboratoire #4 Réponse en Fréquence Hiver 010 1. Objectifs Voir l effet des pôles et des zéros sur le comportement dynamique Examiner le facteur de qualité Étudier le

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

6. Le poids et la masse

6. Le poids et la masse 111 6. 6.1. Mise en contexte Pourquoi les astronautes peuvent-ils porter plus facilement leur équipement sur la Lune que sur la Terre? Formule une hypothèse! Dans le langage courant tu dis : «Mon poids

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

Structures fines : le couplage scalaire (1) Structures fines : le couplage scalaire (2)

Structures fines : le couplage scalaire (1) Structures fines : le couplage scalaire (2) Structures fines : le couplage scalaire () Les niveaux d'énergie d'un noyau peuvent être affectés par l'état de spin d'un noyau voisin. Deux noyaux dans cette situation sont couplés. Ce couplage est "transporté"

Plus en détail

Le spin ½ et la résonance magnétique nucléaire. Chapitre 12

Le spin ½ et la résonance magnétique nucléaire. Chapitre 12 Le spin ½ et la résonance magnétique nucléaire Chapitre 12 1. Le spin ½ Le moment cinétique orbital n explique pas tout Valeurs propres : Pour une valeur de donnée, on s attend donc à valeurs possibles.

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

La Résonance Magnétique Nucléaire: l'oeil du chimiste organicien

La Résonance Magnétique Nucléaire: l'oeil du chimiste organicien La Résonance Magnétique Nucléaire: l'oeil du chimiste organicien Auteur: Gueorguiev Boris Voltaire, Genève Encadrante: Mme. Pupier Marion Sciences II - Université de Genève sommaire: 1) introduction RMN...

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BLANC. Lycée de Chamalières Novembre 2012 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BLANC. Lycée de Chamalières Novembre 2012 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S BACCALAUÉAT GÉNÉAL BLANC Lycée de Chamalières Novembre 212 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DUÉE DE L ÉPEUVE : 2h Sur 9 points CŒFFICIENT : 6 L usage des calculatrices est autorisé. Un rapporteur d angle est nécessaire.

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z :

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

T.S D.S n 2 (20 octobre 2012) Calculatrice interdite

T.S D.S n 2 (20 octobre 2012) Calculatrice interdite T.S D.S n 2 (20 octobre 2012) Calculatrice interdite Exercice n 1 : Stéréochimie de l'éphédrine, molécule naturelle. L éphédrine A est une molécule naturelle qui peut être extraite de petits arbustes appelés

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Exercices RMN. Déplacement δ du signal Intégration Multiplicité Interprétation 4,1 > CH O 2 soit 2H Quadruplet => 3 voisins

Exercices RMN. Déplacement δ du signal Intégration Multiplicité Interprétation 4,1 > CH O 2 soit 2H Quadruplet => 3 voisins Exercices RMN I. Spectre de l éthanoate d éthyle : 1. Ecrire la formule semi-développée de l'éthanoate d'éthyle. 2. Attribuer à chaque groupe de protons équivalents les différents pics du spectre de RMN

Plus en détail

ELECTRICITE STATIQUE. Sommaire. Introduction. 3.1 Loi des charges. Chapitre 3. Chapitre 3

ELECTRICITE STATIQUE. Sommaire. Introduction. 3.1 Loi des charges. Chapitre 3. Chapitre 3 Chapitre 3 ELECTRICITE STATIQUE Sommaire Loi des charges Charge électrostatique Le champ électrique Potentiel et différence de potentiel Déplacement de charges Introduction Dès l'antiquité, les hommes

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées /

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées / / Dossier Pédagogique / / exposition / / le Soleil et ses énergies / / Observation du Soleil / / Le solarscope / Utilisation Observation du soleil avec le solarscope (par temps beau!). Placez correctement

Plus en détail

Définition. Lampe à incandescence. Le vérin

Définition. Lampe à incandescence. Le vérin Définition Un actionneur est un système qui convertit une énergie d entrée sous une certaine forme en une énergie utilisable sous une autre forme. Il est donc possible de le modéliser ainsi. Une ampoule,

Plus en détail

Chapitre 4 : Les bases du magnétisme application à la RMN. Dr. Hervé GUILLOU

Chapitre 4 : Les bases du magnétisme application à la RMN. Dr. Hervé GUILLOU UE 3-1: Physique Chapitre 4 : Les bases du magnétisme application à la RMN Dr. Hervé GUILLOU Année universitaire 2014/2015 Université Joseph Fourier (UJF) Grenoble I - Tous droits réservés Finalité du

Plus en détail

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL?

LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Document professeur Niveau : Seconde LE VIDE ABSOLU EXISTE-T-IL? Compétences mises en œuvre : S approprier : extraire l information utile. Communiquer. Principe de l activité : La question posée à la classe

Plus en détail

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES TS 1-2-3 DS n 3 12 /12/2013 EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES Un dispositif à fentes d Young est utilisé pour réaliser des interférences lumineuses à partir de la lumière rouge d un laser S du

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE EN CHIMIE ORGANIQUE

ANALYSE SPECTRALE EN CHIMIE ORGANIQUE himie, hapitre 5 Terminale S ANALYSE SPETRALE EN IMIE ORGANIQUE La spectroscopie est une technique d'analyse de la matière basée sur l'étude des interactions de la matière avec des radiations électromagnétiques.

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes, des molécules?

Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes, des molécules? Terminale S Partie a : bserver : ndes et matière. Chapitre 2 : Comment à partir de l étude d ondes peut-on identifier des molécules? Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes,

Plus en détail